Périarthrite périphérique: une série d'exercices

La gymnastique spéciale est un élément indispensable de la thérapie de la périarthrose huméro-scapulaire. Le développement constant de l'épaule «gelée» contribue à améliorer l'apport sanguin aux tissus enflammés et à restaurer la mobilité normale du bras. Il existe une série d'exercices conçus pour les patients atteints de périarthrite scapulohumérale.

Règles générales pour faire des exercices

  • La pratique de la thérapie physique ne devrait commencer qu'après l'élimination de la douleur aiguë.
  • Tous les mouvements doivent être effectués à un rythme lent, sans secousses.
  • Le nombre de répétitions d'exercices est sélectionné individuellement, en fonction de la condition physique générale.
  • Si la gymnastique provoque une douleur aiguë à l'épaule, il est préférable de la refuser pendant un moment.
  • Il est recommandé d’étudier 2 à 3 fois par jour pendant 5 à 15 minutes et d’en être sûr tous les jours.

Complexe de gymnastique approximatif

Les exercices de Kodman sont efficaces pendant la période d’exacerbation qui s’atténue, ce qui exerce une légère charge sur l’articulation de l’épaule et ne provoque pas de douleur:

  1. Debout, les pieds à la largeur des épaules. Penchez-vous en avant. Abaissez librement vos bras. Maximum détendre la ceinture scapulaire. Restez dans cette position pendant 10-15 secondes.
  2. Se pencher légèrement en avant, posant sa main en bonne santé sur le bord du tabouret. Balancez votre main malade à gauche et à droite.

Après le début de la rémission, vous pouvez passer à une gymnastique plus active. Les premières séances sont effectuées en position couchée. Dans les entraînements suivants sont autorisés à effectuer debout ou assis:

  1. Dans une minute, serrez et desserrez les doigts en un poing.
  2. Pliez et dépliez le pinceau. Puis faites-les tourner en cercle.
  3. Abaissez les bras le long du corps. Lorsque vous inspirez, levez les paumes des mains, abaissez-les en expirant.
  4. Paume pressée contre le corps. Levez les mains en l'air. Revenez à la position d'origine.
  5. Paumes appuyées sur les épaules, les coudes - sur le corps. Lorsque vous inspirez, levez les coudes, tout en expirant - abaissez.
  6. Prenez une main douloureuse et en bonne santé et, dans la mesure du possible, prenez sa tête. Légèrement douloureux du membre affecté à la sensation de douleur modérée.
  7. Paume appuyée sur les épaules. Diluer les coudes sur les côtés. Revenez à la position d'origine.
  8. Allongé sur le sol. Étends tes bras. Appuyez légèrement sur les paumes sur le sol.
  9. Allongé sur le sol. Soulevez et abaissez vos mains.
  10. Allongé sur le sol. Lever la main, serrer la main. Revenez à la position d'origine. Maximum relax mains.

Chaque exercice doit être répété 3 à 8 fois.

En l'absence de douleur, le complexe peut être élargi:

Position de départ - assis sur une chaise:

  1. Bras le long du corps. Balancez-les d'avant en arrière.
  2. Levez les deux mains. Maintenir la position pendant 2-3 secondes. Posez vos mains et faites-les 3-4 balançoires d'avant en arrière.
  3. Mettez une main en bonne santé derrière votre dos et touchez la lame du bout des doigts. Essayez de répéter la même chose avec un membre douloureux.
  4. Mains le long du torse. Prenez une main saine sur le côté avec un angle de 90º. Tirez le haut Maintenir la position pendant 3-5 secondes. Répétez l'exercice avec une main douloureuse.
  5. Des pinceaux sur les épaules. Soulevez la jambe gauche et étirez-la avec le coude de la main droite. Répétez la même chose avec votre main gauche et votre pied droit.
  6. Abaissez les bras le long du corps. Faites lentement la rotation dans un cercle au début avec une main en bonne santé, puis avec un patient.
  7. Baisse tes mains. Effectuez l'inclinaison de la tête d'avant en arrière et de côté.
  8. Effectuez la rotation de la tête dans le sens des aiguilles d'une montre, puis contre Si cet exercice provoque des vertiges, il doit être temporairement exclu du complexe.
  9. Mettez vos paumes sur vos genoux. Tenez-vous les bras écartés. Asseyez-vous.

Position de départ - debout:

  1. Swing avec les deux mains en arrière.
  2. Légèrement penché en avant, faites de même en agitant ses mains simultanément, mais de droite à gauche.
  3. Se promener, écartant les bras.

Après avoir effectué le complexe, il est recommandé de traiter le membre affecté avec une position. Le patient doit s'allonger sur le sol, le bras droit écarté sur le côté, dans le sens maximal de l'angle possible.

Pour que la main ne "rampe" pas vers le bas, sous la main, le coude et l'avant-bras, ne renferme pas de poids d'environ 0,5 kg. Dans cette position, le patient doit rester pour la première fois pendant 3 à 5 minutes. Chaque fois, ce temps est augmenté de 2-3 minutes supplémentaires. La durée maximale de traitement est de 30 minutes. À la fin, levez-vous et agitez-le à deux mains pendant 30 secondes.

Au cours des deux premières semaines de traitement, il suffit d’effectuer le traitement une fois par jour, puis la procédure peut être répétée 2 fois par jour (le matin et le soir).

Après avoir maîtrisé la méthode de réalisation d'exercices pour les patients atteints de périarthrose scapulohumérale, il est possible non seulement de soulager votre état de santé à la maison, mais également d'accélérer considérablement le rétablissement.

Périarthrite périphérique. Exercices complexes dans le système de Dr. Popov:

La chaîne de télévision "Russia-1", le reportage de "On the Most Important" avec Sergei Bubnovsky sur le thème "Périarthrite d'épaule chronique":

Symptômes et traitement de la périarthrite huméro-scapulaire

La périarthrite périphérique touche un quart de la population. Il s'agit d'une maladie extrêmement courante qui touche les hommes et les femmes. La définition standard de la périarthrose huméro-scapulaire ressemble à une maladie qui provoque une inflammation des tissus de l'articulation de l'épaule: ligaments, tendons et muscles qui leur sont associés.

Pour les douleurs aux articulations des épaules, les médecins diagnostiquent une arthrite ordinaire. Un examen détaillé révèle que jusqu'à 80% de toutes les maladies des articulations sont précisément la périarthrite d'épaule à épaule.
Les causes courantes sont les suivantes:

  • Blessure de l'articulation de l'épaule (chute infructueuse, impact sur la région de l'épaule, etc.)
  • Exercice (se produit lors de réparations, de jardinage, de sports actifs)
  • Arthrite de la colonne cervicale (avec déplacement des vertèbres cervicales, de la hernie vertébrale et d'autres maladies de l'articulation de l'épaule)
  • Opérations transférées (effet secondaire de l'infarctus du myocarde, ablation des glandes mammaires, etc.)

Les symptômes

Les symptômes varient selon le type de maladie. Forme simple: exprimée en douleurs faibles résultant du mouvement de la main. De plus, il existe une contrainte dans les mouvements, qui se traduit par le fait qu’il est assez difficile de tendre la main vers l’avant ou de prendre quelque chose de lourd.

C'est parce que le tendon endommagé se crispe.

  • Forme aiguë: inconfort dans les articulations, la douleur ne disparaît qu'au bout de 3-4 semaines, il est presque impossible de faire pivoter le bras dans le coude, grande résistance lors de la rotation. Se produit si vous ne traitez pas la forme simple et démarrez la maladie, ou avec des blessures graves. Habituellement, la nuit, la douleur s’intensifie. Des douleurs aiguës accompagnent les rotations circulaires du coude.
  • Forme chronique: douleurs modérées, qui, en principe, peuvent être tolérées mais qui, de temps en temps, s’intensifient. Lorsque des mouvements infructueux, l'épaule perce une douleur intense. Peut durer plusieurs années. Si elle est traitée progressivement, la douleur peut disparaître. Cependant, il faut éviter les blessures et les mouvements brusques, des dommages répétés vont rapidement retourner la maladie.
  • Forme ankylosante: se développe dans la continuité d'autres formes de périarthrite. Les douleurs sourdes entraînent une détérioration complète de la mobilité de l'articulation de l'épaule. L'épaule devient serrée et immobilisée. Tout mouvement provoque une douleur aiguë et incomparable. La main cesse presque de tourner.

Traitement

La périarthrose de la ceinture scapulaire est difficile à traiter. Mais avec un traitement prolongé, une récupération complète peut être obtenue (sauf pour la forme ankylosante).
Vous devez d’abord éliminer la cause de la maladie et commencer un traitement précoce. Au début du processus de traitement, il est préférable de prendre des médicaments non stéroïdiens ayant des effets anti-inflammatoires. Les plus communs sont:

  • Le diclofénac;
  • Indométacine;
  • Butadion;
  • Le méloxicam;
  • Celebrex;
  • Le kétoprofène;
  • Nimulid

Avec l'utilisation de ces types de médicaments, les stades initiaux peuvent être complètement rétablis en quelques semaines.

Vous pouvez également essayer toutes sortes de compresses. Il convient de noter qu'ils seront très efficaces si vous utilisez le dimexide. Dans les maladies chroniques, la thérapie au laser permet d'obtenir un effet merveilleux.

Les amateurs de méthodes extravagantes peuvent avoir recours à la sangsue, la soi-disant hirudothérapie. Après quelques réceptions, la circulation sanguine est nettement améliorée. Ici, il convient de craindre une allergie et de vérifier la réaction à ce type de traitement.
Les médicaments hormonaux font un bon travail contre la maladie:

Ces agents sont injectés dans la zone touchée. La procédure aide chaque huitième. Mais pour atteindre le résultat maximum, il est nécessaire de combiner un traitement avec des médicaments ainsi que des exercices et des procédures de bien-être.

La relaxation post-isométrique est aujourd'hui un moyen très efficace de guérison. Après plusieurs procédures similaires, effectuez une récupération presque complète. Il est possible d'accélérer la récupération si vous utilisez conjointement une thérapie manuelle, une thérapie au laser et un massage thérapeutique.

Exercice

Pour un traitement efficace, la gymnastique aide bien. Une série d'exercices visant à améliorer la circulation sanguine et le développement des articulations et des muscles de la ceinture scapulaire.

Il faut s'asseoir sur une chaise et écarter les coudes. Les mains doivent être à la taille. Après cela, vous devez faire un mouvement circulaire en douceur. D'abord une minute à l'avance, puis le même mouvement de retour;

  1. Assis, récupère cette main qui fait mal. Alors prenez-le et tirez-le;
    Après cela, placez votre main sur l’autre épaule. Le coude doit être pressé contre votre corps. Prenez le coude du bras, qui est douloureux tirez vers le haut.
  2. Allongé, redressez l'articulation douloureuse du bras et prenez-le sur le côté. Dans ce cas, la paume doit être tournée vers le haut. Dans la même position, essayez de le soulever un peu et de le forcer. paume doit rester déployée vers le haut. Environ 10 secondes. essayez de la garder dans cette position.
    Cet exercice doit également être fait en position couchée. Pliez le bras à l'épaule et au coude de 90 degrés. Dans ce cas, la paume doit être tournée vers le haut. Ensuite, tendez-le en le soulevant simultanément d'un ou deux centimètres.L'exercice est fait pendant quelques secondes (environ 15 secondes). Après cela, vous pouvez vous détendre complètement. Il est nécessaire de faire cet exercice plusieurs fois.
  3. L'exercice est effectué en position debout. Penchez-vous en avant. Vous pouvez même vous appuyer sur la chaise devant vous. Relâchez votre main, laissez-la pendre dans un état détendu pendant 10 secondes. Ensuite, déplacez le bras avec le pendule sans déplacer celui-ci dans des directions différentes. Continuez pendant 3-5 minutes.
    Tournez-vous vers le mur, essayez de lever la main au niveau jusqu'à ce que ça commence à faire mal. Marquez un niveau sur le mur, ce qui est assez problématique à atteindre avec une main douloureuse, et en tirant avec vos doigts, essayez de l’atteindre.

Le tissu cartilagineux va commencer à se régénérer, le gonflement va diminuer, la mobilité et l'activité des articulations vont revenir. Et tout cela sans interventions chirurgicales ni médicaments coûteux. Il suffit de commencer.

Exercices pour le traitement de la périarthrite huméro-scapulaire,
exercices pour restaurer la mobilité de l'articulation de l'épaule

La périarthrite de l'épaule est une inflammation des tendons de l'épaule. Les autres noms de cette maladie sont la capsulite, "épaule gelée".

L'une des méthodes de traitement de la périarthrite huméro-scapulaire est une gymnastique thérapeutique spéciale.
Vous trouverez ci-dessous une série d’exercices pour le traitement d’une blessure à l’épaule.

La vidéo avec la gymnastique pour le traitement de la périarthrose huméro-scapulaire peut être visionnée ici.

Exercice 1. Assis sur une chaise. Placez vos paumes sur votre taille. Coudes séparés. Tout en conservant la position initiale, effectuez des mouvements circulaires avec les épaules très lentement et en douceur: environ une minute dans un cercle en avant, puis une minute dans un cercle en arrière.

Exercice 2. Assis sur une chaise. Placez vos paumes sur votre taille. Coudes séparés. En gardant la position de départ, très lentement et en douceur, déplacez vos épaules tout en avant. Puis - retour à la limite. Répétez le mouvement des épaules d'avant en arrière 5-6 fois.

Exercice 3. Assis assis. Obtenez une main douloureuse derrière votre dos aussi loin que possible. Derrière votre dos, saisissez la main douloureuse avec votre main droite sur le poignet et tirez la main douloureuse vers la fesse opposée, aussi loin que possible sans douleur - juste pour ressentir la tension des muscles. En position extrême, maintenez vos mains pendant 7 à 10 secondes. Après quoi, tout en inspirant, tendez le plus possible votre bras endolori et maintenez cette tension pendant 10 à 12 secondes.

Puis expirez, et pendant que vous expirez, détendez votre bras douloureux. Tandis que le bras endolori est détendu, tirez doucement avec votre main en santé quelques centimètres supplémentaires (dans la direction de la fesse du côté sain) - encore une fois, pour vous sentir plus sensible aux tensions musculaires. Fixez à nouveau la position atteinte pendant 7 à 10 secondes. Puis à nouveau effectuer la phase de tension du bras douloureux et sa relaxation ultérieure. Dans une seule approche, on effectue 4 à 5 cycles de tension-relâchement de la main douloureuse.

Exercice 4. Assis assis. Placez la main du patient sur l'épaule opposée, appuyez le coude de la main du patient contre le corps. Utilisez votre bonne main pour saisir le coude du bras douloureux. Maintenant, tirez doucement et doucement le coude du bras douloureux vers le haut. Dans le même temps, le coude de la main douloureuse ne doit pas être arraché du corps, comme s'il glissait le long de la poitrine. Et la paume d'une main malade glisse le long de l'épaule saine, comme si elle se penchait autour de celle-ci.

Lever le coude du bras endolori aussi haut que possible, sans douleur, mais jusqu'à sentir la tension des muscles, maintenez la position atteinte pendant 10 à 15 secondes. Ensuite, tout en inspirant, tendez le bras du patient autant que possible, comme si elle rendait la résistance de la main du patient au mouvement. La tension dure 7 à 10 secondes, après quoi le bras endolori doit être relâché. Avec le bras en bonne santé, il est nécessaire de guider un peu plus le coude du bras endolori, jusqu'à une sensation de légère douleur et de tension musculaire.

Refaites la position pendant 10-15 secondes, puis répétez le stade de tension du bras douloureux et sa relaxation ultérieure. À chaque fois, avancez le coude du bras douloureux d'au moins 1– plus haut. Répétez la prise complète 5 à 6 fois.

Exercice 5. Cet exercice devrait être fait pour les patients qui ont une forte limitation de la mobilité de l'articulation de l'épaule et dont le bras est mal rétracté sur le côté. L'exercice est réalisé en deux versions: simplifiée et standard. Les premiers jours, vous devez créer une version simplifiée et ensuite seulement, si la version simplifiée vous est donnée sans aucun problème, vous devez passer à l'exercice standard.

Une version simplifiée est réalisée sur le sol, allongée sur le dos. Le bras douloureux est redressé dans le coude, mis de côté et repose sur le sol, paume vers le haut. Sans changer la position générale du bras, soulevez-le au-dessus du sol de 2 et forcez le bras tout entier. Assurez-vous que le bras reste tendu dans le coude et que la paume des mains est strictement relevée. Maintenez la tension pendant 7 à 10 secondes, puis abaissez votre bras et relâchez-le complètement pendant 10 à 15 secondes.

Ensuite, inspirez de nouveau, tout en inspirant, levez légèrement le bras à 2-3 cm du sol et tendez-le fortement. Maintenez la tension pendant 7-10 secondes. En expirant, baissez à nouveau la main et relâchez-la complètement pendant 10-15 secondes. Effectuer 4-5 cycles de relaxation de tension de la main douloureuse. L'alternance stress-relaxation va progressivement étirer les tendons de l'épaule douloureuse.

Version standard de l'exercice: Elle est effectuée approximativement de la même manière que simplifiée, mais couchée sur le canapé (ou sur le lit). L'épaule du bras endolori devrait être située sur le bord même du canapé (ou du lit), redressée dans le coude, le bras endolori est laissé de côté et pend légèrement. La paume est toujours levée.

Sans changer la position du bras, tendez fort votre bras. Maintenez la tension dans votre main pendant 7 à 10 secondes, puis relâchez le bras et laissez-le librement, sous l’effet de la gravité, s’abaisser à une sensation de tension (mais pas de douleur). Veillez à ce que le bras reste tendu dans le coude et que la paume lève la tête. Laissez le bras détendu pendre librement pendant 10 à 15 secondes, puis inspirez, soulevez légèrement le bras (à 2–3 cm de la position précédemment atteinte) et resserrez-le. Maintenez la tension pendant 7-10 secondes.

Puis, pendant que vous expirez, relâchez votre main et laissez-la couler quelques centimètres sous la force de gravité. Effectuez 4-5 cycles de relaxation de la main douloureuse.

Exercice 6. Cet exercice devrait être fait pour les patients qui ont une forte limitation en rotation de la mobilité de l’articulation de l’épaule, c’est-à-dire que le bras ne tourne pas bien dans l’articulation de l’épaule. Comme l'exercice précédent, il est réalisé en deux versions: simplifiée et standard. Les premiers jours, vous devez créer une version simplifiée. Ensuite, si la version simplifiée vous est fournie sans problème, vous devez passer à l'exercice standard.

Une version simplifiée est réalisée sur le sol, allongée sur le dos. Le bras du patient est plié à la fois à l'épaule et au coude, à un angle d'environ 90 °, la paume tournée vers le haut. Une partie du bras, du coude à la paume, est relâchée et, si possible, repose librement sur le sol. Sans changer la position du bras, tendez fortement le bras endolori en levant la paume de la main à 1 ou 2 cm du sol et maintenez la tension pendant 10-15 secondes. Après 10-15 secondes, relâchez complètement votre main et laissez-la reposer librement sur le sol.

La relaxation dure environ 10 secondes, puis retendez votre bras et maintenez-la pendant 10-15 secondes, en levant à nouveau la paume de la main de 1 à 2 cm, puis détendez votre bras. Effectuer 4-5 cycles de relaxation de tension de la main douloureuse. L'alternance stress-relaxation va progressivement étirer les tendons de la "coiffe des rotateurs" de l'épaule douloureuse.

Version standard de l'exercice: Elle est effectuée approximativement de la même manière que simplifiée, mais couchée sur le canapé (ou sur le lit). L'épaule du bras douloureux doit être située plus près du bord du canapé (ou du lit). Le bras du patient est plié à la fois à l'épaule et au coude, à un angle d'environ 90 °, la paume tournée vers le haut. La partie du bras du coude à la paume est relâchée et pendante. Sans changer la position du bras, tendez fortement le bras endolori et maintenez la tension pendant 10-15 secondes. Après 10-15 secondes, relâchez votre main et laissez votre main du coude à la paume librement, sous l’effet de la gravité, s’abaisser.

La relaxation dure environ 15 secondes, puis tendez de nouveau votre bras et maintenez-la pendant 10-15 secondes. Ensuite, relâchez vos mains (encore une fois dans les 10-15 secondes). Effectuer la réception de 3 à 4 fois, en donnant la possibilité à chaque fois de tomber plus bas, en tournant autour de son axe.

Exercice 7. Cet exercice doit également être réalisé pour les patients dont la mobilité de l’articulation de l’épaule est fortement limitée en rotation, c’est-à-dire que le bras ne tourne pas bien dans l’articulation de l’épaule. Comme les deux exercices précédents, il est réalisé dans une version simplifiée et standard. Les premiers jours, vous devez créer une version simplifiée. Ensuite, si la version simplifiée vous est fournie sans problème, vous devez passer à l'exercice standard.

Une version simplifiée est réalisée sur le sol, allongée sur le dos. Le bras endolori est plié à la fois à l'épaule et au coude selon un angle d'environ 90 °, mais est maintenant tourné vers le bas.

Sans changer la position du bras, tendez fortement votre bras, en soulevant la brosse à 1 ou 2 cm du sol, et maintenez la tension pendant 10-15 secondes. Après 10-15 secondes, relâchez complètement votre main. La relaxation dure environ 10 secondes, puis retendez le bras et maintenez-la enfoncée pendant 10 à 15 secondes en soulevant à nouveau le pinceau de 1 à 2 cm, puis détendez le bras.

Effectuer 4-5 cycles de relaxation de tension de la main douloureuse. L'alternance stress-relaxation va progressivement étirer les tendons de la "coiffe des rotateurs" de l'épaule douloureuse.

Version standard de l'exercice: Elle est effectuée approximativement de la même manière que simplifiée, mais couchée sur le canapé (ou sur le lit). Comme dans l'exercice 6, l'épaule d'un bras endolori est située plus près du bord du canapé. le bras douloureux est plié à la fois à l'épaule et au coude selon un angle d'environ 90 °, mais il est maintenant tourné vers le bas. La partie du bras du coude à la paume est relâchée et pendante.

Sans changer la position du bras, tendez fortement votre bras et maintenez la tension pendant 10-15 secondes. Après cela, relâchez complètement le bras, laissant le bras descendre du coude à la paume librement, sous l’effet de la gravité. La relaxation dure environ 10 secondes, puis resserrez votre main pendant 10-15 secondes. Répétez ensuite la relaxation des mains à nouveau (10-15 secondes). Effectuer la réception de 3 à 4 fois, en donnant la possibilité à chaque fois de tomber plus bas, en tournant autour de son axe.

Exercice 8. Debout près d'une chaise, penchez-vous en avant, d'une main en bonne santé, appuyez-vous sur une chaise. Abaissez votre main malade et laissez-la pendre pendant 10 à 20 secondes. Ensuite, lancez des mouvements légers, comme ceux du pendule, avec un bras détendu et douloureux dans différentes directions: avant et arrière, puis en cercle - dans le sens des aiguilles d’une montre et dans le sens contraire des aiguilles d’une montre. Augmentez progressivement l'amplitude des mouvements, mais faites ceci sans douleur apparente. Effectuer de tels mouvements 3-5 minutes.

Exercice 9. Placez-vous face au mur. Levez le bras douloureux autant que possible sans douleur. Sélectionnez en haut sur le mur un point que vous avez toujours du mal à atteindre avec une main douloureuse - environ 10 à plus haut que l'endroit que vous atteignez avec vos doigts maintenant.

Maintenant, en déplaçant vos doigts le long du mur, commencez une lente avancée vers le point prisé. Naturellement, vous devez tendre la main avec votre main, et non au détriment de la lever sur vos orteils. Et, comme toujours, la règle principale - au cours de l'exercice, ne laissez pas la douleur. Étirez votre main lentement, progressivement. Et observez la règle de l’alternance tension-relâchement: pendant environ 20 secondes, nous tirons activement, puis pendant 10 secondes, nous détendons légèrement le bras (sans le baisser fortement). De nouveau nous nous étirons, puis nous détendons encore légèrement le bras. Et plusieurs fois.

En effectuant l'exercice quotidiennement, 2 à 3 minutes par jour, vous augmentez progressivement de manière significative la quantité de mouvement dans la main douloureuse.

Attention! - Lors de la réalisation de l'exercice, il n'est pas nécessaire de regarder la main avec la main, en inclinant trop activement la tête. Chez les personnes dont la colonne cervicale est «instable», un affaissement de la tête peut provoquer des vertiges, voire une perte de conscience, en raison d'un débit sanguin réduit dans l'artère basilaire!

Gymnastique thérapeutique en cas de périarthrite huméro-scapulaire

La périarthrite périphérique est une maladie courante du système musculo-squelettique, accompagnée d'une inflammation des tissus mous entourant l'articulation de l'épaule. En médecine, cette pathologie est également appelée syndrome d’épaule gelée. En plus du traitement médicamenteux, on prescrit au patient une gymnastique corrective pour la périarthrose scapulohumérale, ce qui accélère considérablement le processus de guérison. Plus d'informations sur l'utilisation de la thérapie d'exercice et seront discutées dans cet article.

Les causes

Les facteurs les plus courants contribuant au développement de la périarthrite huméro-scapulaire incluent:

  • maladies du système cardiovasculaire;
  • tumeur cérébrale maligne;

Note! Cette maladie s'accompagne de modifications dégénératives des tissus de la ceinture scapulaire, qui entraînent des adhérences dans l'appareil combo-ligamentaire, l'accumulation de sels et l'atrophie des fibres musculaires dans la région du processus coracoïde et une diminution de la sensibilité.

Comment manifeste

Le développement de la périarthrose huméro-scapulaire est généralement indiqué par des sensations douloureuses au niveau de l'épaule, aggravées par le mouvement de l'articulation de l'épaule. Au cours du processus de développement de la pathologie, la douleur s'intensifie et gêne le patient non seulement lorsqu'il bouge avec sa main, mais également au repos. S'il n'est pas traité, le syndrome douloureux disparaît, mais en même temps l'amplitude de mouvement de l'articulation de l'épaule touchée est considérablement réduite. Puis la douleur revient à nouveau, mais avec une nouvelle force, de la douleur, elle passe dans l’ennui.

Si le malaise nuit au sommeil la nuit, cela signifie que les choses sont allées trop loin. Bien sûr, la douleur à l'épaule est loin d'être le seul symptôme de la périarthrite, car la maladie est souvent accompagnée d'un engourdissement des doigts, d'une douleur dans le cou, de vertiges et de migraines. Si le patient ne reçoit pas d'assistance médicale en temps voulu, la maladie peut entraîner une ostéoporose de l'humérus et une hypotrophie du muscle deltoïde. Pour éviter tout cela, vous devez réagir immédiatement à l'apparition de symptômes suspects.

L'utilisation d'exercices thérapeutiques

En complément des traitements médicaux, les médecins prescrivent souvent une gymnastique médicale aux patients.

Avec l'exécution régulière d'exercices spéciaux sur le corps est un effet positif sous la forme de:

  • restauration de la motilité de l'articulation de l'épaule touchée;
  • augmenter le tonus musculaire et la protection contre la contracture;
  • renforcement des structures ligamenteuses, qui s'affaiblissent au cours du processus de développement;
  • soulager la tension des complexes muscle-tendon;
  • élimination des processus inflammatoires;
  • la reprise du trophisme des tissus affectés;
  • améliorer la circulation sanguine dans la zone touchée.

Un ensemble d'exercices thérapeutiques correctement sélectionné aide à supprimer tous les liens entre l'origine et le développement de la périarthrose scapulohumérale. Mais un processus thérapeutique efficace ne peut être atteint que si tous les exercices sont coordonnés avec le médecin traitant.

Recommandations générales

Pour que la physiothérapie profite à l'organisme et ne blesse pas, vous devez suivre certaines directives:

  • le recours à la thérapie par l'exercice n'est nécessaire que dans les premiers stades du développement de la pathologie. Sinon, les tissus affectés n'auront pas un effet thérapeutique suffisant;

Note! Lors de la prescription d'une thérapie par exercice complexe, le patient doit effectuer des exercices de gymnastique quotidiennement. Ne pas suivre les instructions médicales peut réduire l'efficacité du traitement, ce qui ralentira considérablement le déroulement du traitement.

Série d'exercices

L'efficacité de la gymnastique thérapeutique dans le traitement de la périarthrose huméro-scapulaire est indéniable. Mais dans les cas plus graves, une approche intégrée est nécessaire, comprenant non seulement la mise en place régulière d'exercices thérapeutiques, mais également un massage de la zone touchée. Initialement, les exercices doivent être effectués en fixant bien la main endolorie. Si la douleur ne donne pas la possibilité de faire de l'exercice, il est recommandé de prendre des analgésiques avant la séance. “Analgin” s'en occupe, même si vous pouvez choisir un autre médicament pour vous-même.

En fonction de l'état du patient, le nombre de répétitions dans un exercice particulier peut varier. Cependant, certains programmes doivent être suivis tout au long du parcours thérapeutique. Ci-dessous est l'un d'entre eux.

Tableau Exercise thérapeutique pour la périarthrose scapulohumérale.

Malgré le fait que tous ces exercices sont de nature thérapeutique, s'ils sont mal exécutés, il est possible non seulement de ne pas améliorer l'état actuel des choses, mais également d'aggraver considérablement la situation. Par conséquent, avant d'effectuer les procédures, vous devez consulter un spécialiste. Si vous ne savez pas exactement comment effectuer tel ou tel exercice, demandez à votre médecin de vous montrer comment le faire correctement.

Y a-t-il des contre-indications

La gymnastique thérapeutique - même si tous les exercices sont correctement effectués - a ses propres contre-indications à prendre en compte. Tout d'abord, ces contre-indications comprennent:

  • insuffisance cardiaque ou la présence de maladies du système cardiovasculaire;
  • élévation de la glycémie;
  • syndrome douloureux prononcé;
  • fièvre (état pathologique, accompagné de fièvre et de frissons);
  • le développement de maladies infectieuses;
  • anévrisme (pathologie, accompagnée d'une saillie des parois des artères);
  • infarctus du myocarde (dommages aux muscles du cœur).

Ignorer ces contre-indications peut avoir des conséquences graves. Il est donc nécessaire de procéder à un examen diagnostique avant de mener une thérapie par l'exercice afin d'identifier les pathologies possibles. Si aucune contre-indication n'a été trouvée, vous pouvez commencer les cours.

Comment traiter la périarthrite huméro-scapulaire à la maison

La périarthrite périphérique est une maladie caractérisée par une inflammation des tissus situés près des grosses articulations. Ceux-ci peuvent être des tendons, une capsule, des muscles ou des ligaments. En règle générale, les symptômes de la maladie surviennent chez les personnes de plus de 35 ans.

La périarthrite scapulaire affecte les capsules et les tendons de l'articulation de l'épaule. Ce type de pathologie est assez commun. Cette pathologie peut également se développer chez une femme et un homme.

Les causes de la maladie sont souvent liées à une blessure à l’épaule (chute sur un bras ou une épaule tendue, accident vasculaire cérébral). En outre, les causes de la progression de la périarthrose peuvent être associées à l'ablation de la glande mammaire et à certaines maladies des organes internes.

Qu'est ce que c'est

La périarthrose de la ceinture scapulaire est un terme médical qui regroupe tout un groupe de pathologies diverses du système musculo-squelettique et du système nerveux périphérique.

Dans la Classification internationale des maladies, une telle formulation du diagnostic comme périarthrite scapulohumérale n'est actuellement pas disponible. Il s'agit plutôt d'un syndrome de «problèmes au niveau de l'articulation de l'épaule», qui survient sous l'influence de diverses causes, à condition que l'articulation reste saine.

Les causes

Les causes immédiates des symptômes de la périarthrose périostratique sont:

  • Augmentation de la charge sur les articulations de l'épaule non exercées;
  • Aggravation de l'apport sanguin à l'articulation de l'épaule et aux tissus adjacents. En règle générale, cette situation se produit lors d’un infarctus du myocarde, lorsque les tissus de la zone de l’articulation de l’épaule gauche sont privés de nutriments et d’oxygène, ce qui les rend plus fragiles, déchirés et enflammés. La détérioration du flux sanguin peut également survenir après une intervention chirurgicale au sein, avec des maladies du foie;
  • Blessure au bras (tombant sur le bras tendu, sur l'épaule, un coup porté à l'épaule elle-même). La blessure elle-même peut être insignifiante, mais elle suffit au développement de micro-dommages autour de l'articulation de l'épaule dans les tissus des muscles, des tendons et des ligaments, ce qui est également la cause des symptômes. De plus, les symptômes n'apparaissent souvent pas immédiatement après la blessure, mais après quelques jours (3-7);
  • Violation des nerfs du plexus cervical et brachial. Dans ce cas, les muscles contractent des spasmes, ils pincent les vaisseaux sanguins qui les traversent, ce qui nuit au flux sanguin dans les tissus périarticulaires. À l'avenir, le scénario ci-dessus est joué.

Les formulaires

La périarthrite de l'épaule peut être aiguë ou chronique.

  1. Périarthrite aiguë: survient après une blessure. Caractérisé par l'apparition soudaine d'une douleur à l'épaule, qui s'aggrave la nuit. Pour cette raison, une personne ne peut pas bouger son bras. Gonflement visible de l'extérieur dans la région articulaire. La maladie dure plusieurs semaines, après quoi les douleurs deviennent moins intenses et les mouvements sont restaurés.
  2. Périarthrite chronique: caractérisée par des douleurs sourdes et douloureuses à l'articulation de l'épaule, qui s'aggravent la nuit et le matin. Avec la progression du processus peut se produire une périarthrite ankylosante.

Symptômes de périarthrite huméro-scapulaire

La périarthrose de la ceinture scapulaire se déroule lentement et secrètement, sans rien montrer jusqu'à ce qu'un facteur provoquant apparaisse. Les principaux symptômes sont la douleur et la mobilité limitée.

  • Dans la période aiguë, le syndrome douloureux est très prononcé. La douleur épuisante dans l'épaule, l'omoplate et l'articulation de l'épaule se produit même au repos, nuit au repos et au sommeil.
  • Au fil du temps, une atrophie musculaire se produit. Les sels de calcium se déposent progressivement sous les tendons (dans 20% des cas).
  • L'ostéoporose de l'humérus, la spondylose de la colonne cervicale (une maladie associée à des excroissances épineuses au bord des vertèbres) se développent dans le cas d'un long trajet de la maladie.
  • Les changements destructeurs affectent le pinceau: la peau a une teinte bleuâtre, il y a une atrophie progressive des muscles, la flexion des doigts est difficile.

Diagnostic correct de la maladie

L'examen par le médecin du patient commence par une comparaison de la symétrie des deux parties du corps, des saillies des os: un léger gonflement de la partie antérieure de l'épaule peut être observé. L'examen se poursuit avec la palpation des muscles de l'épaule à la recherche de tension et de sensation de douleur dans les muscles. On demande au patient d’effectuer des mouvements de rotation et une dilution des mains pour évaluer le degré de mobilité de l’épaule, la tension et le tonus musculaire.

Un diagnostic ultérieur de périarthrite de l'épaule est nécessaire pour clarifier le diagnostic. Cela peut inclure:

  • Radiographie;
  • échographie;
  • résonance magnétique ou tomodensitométrie;
  • analyse du liquide synovial.

La méthode aux rayons X permet de voir le dépôt de cristaux de sel sur le tissu cartilagineux. L'imagerie par résonance magnétique est prescrite pour exclure la présence d'ostéoporose des vertèbres cervicales. La viscosité du liquide périarticulaire vous permet de déterminer le processus inflammatoire. L'étude différentielle permet d'identifier d'autres pathologies: arthrose, thrombophlébite, tumeurs, infarctus du myocarde, cholécystite. L'établissement de la cause est un élément important d'une thérapie réussie.

Traitement de la périarthrose sclérocephalique

Le traitement médicamenteux et les autres procédures de la périarthrose périostrapicale sont prescrits par le médecin pour chaque patient individuellement, en tenant compte du groupe d'âge, des antécédents et des caractéristiques du corps. En général, le traitement aux premiers stades prend 2 à 3 semaines. Pour les formes aiguës et chroniques, prendre environ 2 mois.

Aux rendez-vous peuvent être présents:

  • médicaments à large spectre d'action, sous forme de comprimé et d'injection;
  • injections d'acide hyaluronique - ces manipulations sont effectuées lorsque la maladie est passée au stade chronique et qu'un processus destructeur est observé dans les articulations. L'acide hyaluronique empêche l'abrasion du tissu cartilagineux, comblant ainsi le manque de liquide synovial dans le sac articulaire;
  • blocage des articulations et de la colonne vertébrale - ce traitement est principalement utilisé dans la forme aiguë pour soulager la douleur et éliminer les spasmes musculaires. Les injections ne doivent être effectuées que par un spécialiste, car elles sont insérées avec des aiguilles spéciales directement dans la cavité de l'articulation articulaire;
  • neuroadaptation des tissus - un tel traitement est nécessaire si la cause de la maladie réside dans la défaite ou le pincement des terminaisons nerveuses. Appliquez des impulsions électriques basse fréquence. Ils aident à soulager les poches, l'inflammation et à normaliser les racines nerveuses, tout en ralentissant le processus de dégradation du tissu cartilagineux;
  • thérapie par ondes de choc - cette méthode de traitement implique l’impact sur l’articulation par des ondes acoustiques qui, pour ainsi dire, cassent la croissance des os, éliminent les dépôts de sel et les phoques, tout en restaurant la mobilité articulaire.

En outre, les méthodes de traitement physiothérapeutique sont largement utilisées dans le cas de la périarthrose scapulaire de l'épaule: tout d'abord, la thérapie au laser et la thérapie magnétique. En outre, une thérapie manuelle douce et précise, un massage et une hirudothérapie (thérapie de la sangsue) ont un bon effet thérapeutique.

La physiothérapie est une place spéciale dans le traitement de cette maladie. Il existe des séries d'exercices spécialement conçus pour permettre, dans le cadre d'un traitement médicamenteux ou d'une autre procédure, d'obtenir d'excellents résultats thérapeutiques et de rétablir très rapidement la capacité de l'articulation de l'épaule à se déplacer.

Relaxation postisométrique

En complément de toutes les méthodes de traitement effectuées, une direction telle que la relaxation post-isométrique (PIR) est recommandée. Les médecins ont noté que 9 patients sur 10 atteints de périarthrite en forme d'apophyse aident à la relaxation.

L'essence de la méthode est la suivante:

  • À l'aide de mouvements spéciaux, la tension maximale possible de l'épaule dans l'état du patient est atteinte.
  • La tension musculaire est maintenue au maximum pendant 7 à 10 secondes.
  • Après cela, les muscles se détendent le plus possible - la phase de relaxation.

La relaxation post-isométrique vise à soulager les spasmes musculaires au niveau des épaules douloureuses. Cela vous permet de réduire la douleur et de rendre l'articulation presque complète.

Physiothérapie

Quant à la physiothérapie, elle est rarement prescrite sous sa forme pure. Des médicaments supplémentaires sont généralement nécessaires. Les principales méthodes de physiothérapie comprennent:

  1. Traitements thermiques Ce sont toutes sortes de compresses avec dimexidum et bishifit, bains, bains et applications de boue, c’est-à-dire l’effet de la chaleur.
  2. Ultrasons et électrophorèse. Les médicaments spéciaux sont injectés à travers la peau avec l'utilisation d'un traitement par ultrasons, ce qui permet d'augmenter la perméabilité des tissus.
  3. Thérapie laser magnétique. L'impact d'un champ magnétique puissant supprime le gonflement et l'inflammation et augmente également la nutrition des tissus.
  4. Vibromassage. Aide à soulager le syndrome de douleur chronique et à améliorer le métabolisme.
  5. Thérapie par ondes de choc. Implique l'utilisation de l'énergie des ondes de choc. Ce traitement aide à améliorer le métabolisme et à réduire la douleur.

Les méthodes alternatives de traitement de la périarthrose huméro-scapulaire sont davantage liées à la médecine alternative. Cependant, leur efficacité est prouvée. Les effets alternatifs incluent:

  1. L'acupuncture Sauve de la douleur et supprime la tension musculaire;
  2. L'hirudothérapie, qui implique l'utilisation d'une enzyme spéciale sécrétée par des sangsues médicales. Aide à localiser les processus inflammatoires;
  3. Acupressure et pharmacopuncture. Nous parlons d'acupuncture avec l'introduction simultanée de médicaments et la stimulation du courant électrique.

Série d'exercices

Quelques exercices pour développer l'épaule:

  • Vous pouvez vous asseoir ou vous lever. Ce n'est pas grave. Placez vos mains sur la taille. À un rythme lent, nous effectuons des mouvements circulaires, les épaules en avant, puis en arrière. Le temps nécessaire à l'exercice est d'environ 1 minute dans chaque direction.
  • Position de départ aussi. Les mains placées à la taille. À un rythme tranquille, nous faisons des mouvements d’épaule en avant et en arrière. Le nombre de répétitions 8-10 fois.
  • Tiens-toi exactement. Les mains pressées sur le corps. Lentement, sans mouvements brusques, nous levons les épaules, sans lâcher le corps. Ensuite, nous omettons. Si vous ressentez une douleur ou un inconfort important, l'exercice n'est pas nécessaire. Le nombre optimal de répétitions est de 10 à 12 fois.
  • Vous pouvez vous asseoir ou vous lever. Bras malade plié au coude. Dans cette position, nous essayons de prendre le coude sur le côté jusqu'à ce que l'épaule douloureuse ne soit plus perpendiculaire au corps.
  • Nous plaçons la main sur l'articulation de l'épaule opposée. Le coude de la main qui vous gêne, vous devez toucher l'abdomen. Avec un pinceau d'une main en bonne santé, nous prenons le coude du membre supérieur malade. Relevez doucement le coude du bras endolori, sans mouvements brusques, qui dans ce cas ne doit pas sortir de la surface avant du corps. Levez le coude le plus loin possible, maintenez la position pendant environ 10 secondes, puis abaissez le bras.

À la maison, pour le traitement de la périarthrose de l’épaule, vous pouvez utiliser des exercices spéciaux pour restaurer la pleine mobilité du bras. La physiothérapie peut être recommandée dans tous les cas, mais pas dans la période aiguë.

Traitement à domicile

Les remèdes populaires pour la périarthrose épaule à épaule peuvent être très efficaces aux premiers stades de la maladie. Les méthodes peuvent être utilisées comme mesures préventives efficaces.

  1. La gélatine est essentiellement un élément constitutif naturel des articulations. L'utilisation de gélatine est particulièrement efficace en cas de lésion du tissu cartilagineux. Les aliments à base de gélatine peuvent être inclus dans le régime: gelée, gelée de fruits, etc. Il est également inclus dans les compresses ou les teintures.
  2. Nourriture et régime - le jeûne est strictement interdit. Pendant la période de maladie, le corps a plus que jamais besoin de nutriments. Il n’existe pas de régime particulier pour la pathologie de la périarthrose à lame humérale, mais il est généralement préférable de manger des aliments sains, riches en vitamines, en minéraux et en particulier en calcium.
  3. Bardane laisse - avec leur aide, faire des compresses et des bandages. On obtient de bons résultats en appliquant des feuilles de bardane fraîches sur la zone touchée. Assurez-vous d'abord de retirer la tige. Porter une enveloppe de feuilles de bardane réduit l'inflammation.

Dans ce cas, l’auto-traitement traditionnel ne peut remplacer les méthodes de traitement traditionnel. Les développements modernes dans ce domaine aident à obtenir une rémission durable avec un minimum de dommages aux organes internes du patient, avec une utilisation minime, voire nulle, des médicaments.

Traitement chirurgical

Dans certains cas, le médecin décide s’il est nécessaire de procéder à une opération pour soigner une maladie aussi persistante que la périarthrite scapulohumérale. Les indications pour ceci sont:

  1. Aucune amélioration après l'injection de corticostéroïdes.
  2. Récidive de scoliophobia périarthrite dans les 6 mois, malgré le traitement anti-inflammatoire.
  3. Baisse significative de la qualité de vie d'un patient non handicapé en raison de symptômes douloureux.

Au cours de l'opération, un fragment de l'omoplate et un ligament sont enlevés. Dans 95% des cas après la chirurgie, la périarthrite huméro-scapulaire est complètement guérie. La période de rééducation dure jusqu'à 3 mois. Pour cette période, nommez un exercice spécial de thérapie pour restaurer la mobilité de l'articulation.

Mesures préventives

La prévention de la périarthrose huméro-scapulaire comprend les actions suivantes:

  • élimination du stress physique excessif sur la partie de l'épaule;
  • prévenir l'hypothermie;
  • l'activité physique doit être systématique (il est recommandé de faire du sport ou de faire les exercices les plus simples le matin);
  • l'exclusion des mouvements de mains monotones dans la vie quotidienne (ce facteur peut conduire à la rupture des fibres conjonctives);
  • prévention des micro et macro-traumas de l'épaule (attention aux facteurs externes, respect des règles de sécurité);
  • traitement opportun des maladies de la colonne cervicale et de la colonne vertébrale dans son ensemble (ces maladies sont des causes courantes de périarthrite sciatique);
  • si une périarthrose cicatricielle à l'épaule a été identifiée, il est recommandé de contacter un spécialiste après la fin du traitement pour vérifier le résultat des procédures effectuées.

Exercices pour le traitement de la périarthrite huméro-scapulaire

Exercices complexes du Dr Popov (kinésithérapie, LFK) avec périarthrite scapulohumérale

La périarthrose périphérique est une maladie courante caractérisée par des modifications dégénératives du tissu musculaire de l'épaule et de l'articulation de l'épaule (capsule articulaire, sac et tendons), accompagnées d'une inflammation. Le traitement de la périutrite de l'épaule a ses propres caractéristiques.

De plus, en plus du traitement médicamenteux, un ensemble d'exercices est prescrit pour la périarthrose de l'épaule scapulaire. La gymnastique thérapeutique du Dr. Popov et du Bubnovsky est très répandue. Comment effectuer une thérapie par l'exercice pour les lésions et les inflammations de l'articulation de l'épaule est décrit ci-dessous.

Qu'est-ce que les exercices thérapeutiques pour la périarthrose de l'épaule?

Les exercices de thérapie par l'exercice correctement choisis ont l'effet thérapeutique suivant sur les lésions de l'articulation de l'épaule:

  1. Activation de la circulation sanguine et de la microcirculation dans l'organe et les tissus affectés.
  2. Inhibition du processus inflammatoire et des changements dégénératifs.
  3. Élimination des spasmes musculaires et ligamentaires.
  4. Renforce les ligaments et les tendons.
  5. Restauration de la mobilité et de la fonctionnalité de l'articulation de l'épaule.
  6. Prévention de l'atrophie des tissus musculaires.

La thérapie physique fait référence aux méthodes de traitement à part entière dans diverses pathologies de l'articulation de l'épaule.

Sa valeur ne peut être surestimée. Cependant, l'effet approprié n'est obtenu que si les exercices sont choisis en fonction des caractéristiques de la forme de la maladie et des capacités du patient, et s'ils sont effectués sous la supervision d'un médecin ou d'un instructeur.

Comment effectuer une thérapie d'exercice

Il existe certaines directives sur la façon dont la gymnastique doit être effectuée dans la périarthrite de l'articulation de l'épaule pour un bénéfice maximal. Il n'est pas recommandé de les négliger.

  • Ne commencez pas la thérapie par l'exercice dans la phase aiguë de la maladie. Les exercices ne produisent d'effet que si le processus inflammatoire est arrêté;
  • Si, pendant l'exercice, une légère douleur apparaît, ce n'est pas une raison pour arrêter le traitement par l'exercice. La douleur peut être supprimée à l'aide de préparations spéciales.
  • En cas de fortes douleurs de croissance et de détérioration générale de l'état de santé, les cours doivent être immédiatement interrompus;
  • Les charges devraient augmenter progressivement. La gymnastique de force est contre-indiquée si les articulations et les ligaments affectés ne sont pas encore prêts pour eux.
  • Afin d'augmenter l'amplitude des mouvements et la mobilité de l'articulation, il est recommandé de masser et de réchauffer les zones malades du corps avant de commencer les cours.
  • Au début du traitement avec la gymnastique Popov, seuls des exercices simples sont exécutés à partir de la position initiale en position couchée sur le dos;
  • À l’avenir, la restauration rapide de la mobilité de l’articulation de l’épaule contribue à l’introduction d’exercices dotés d’équipements sportifs: ballon, extenseur, haltères.

Premièrement, on choisit de tels exercices dans lesquels les muscles et les articulations des membres supérieurs sont utilisés aussi loin que possible de l'épaule malade. Ensuite, les ligaments, les muscles et les tendons affectés sont progressivement impliqués.

Information importante: si la gymnastique de Popov est prescrite pour le traitement de la périarthrose, il est impossible d’interrompre les cours.

L'effet est obtenu uniquement avec un exercice régulier.

Quand l'exercice est contre-indiqué

La gymnastique Popova s’adapte spécifiquement aux patients souffrant de pathologies de l’articulation de l’épaule, mais elle a néanmoins ses propres contre-indications.

  1. Hypertension artérielle incontrôlable.
  2. Insuffisance cardiaque cardiaque chronique.
  3. Pathologie du système circulatoire.
  4. Périarthrite aiguë de l'articulation de l'épaule avec douleur intense.
  5. Tendance à saigner.
  6. Conditions fébriles.

Dans ce cas, un syndrome douloureux mineur n'est pas une contre-indication.

Comment effectuer une série d'exercices avec une douleur mineure

Si la périarthrose épaule à épaule est passée au stade de rémission instable, avec un syndrome de douleur légère, il est possible de réaliser des exercices de gymnastique thérapeutique. Mais il est nécessaire de commencer strictement par les exercices effectués à partir de la position initiale consistant à vous allonger sur le dos sur une surface dure.

  1. Développement du tissu musculaire du membre supérieur atteint. Il est effectué en serrant et en desserrant les doigts dans un poing.
  2. Ensuite, le bras se plie à l’articulation du coude à angle droit et commence par effectuer des mouvements de flexion à la brosse, puis de rotation. Après cela, vous devriez étirer les membres le long du corps et vous détendre.
  3. Pour le prochain exercice, les bras restent étendus le long du corps. Il est nécessaire d'effectuer des mouvements de rotation en déplaçant les paumes alternativement de haut en bas.
  4. La position de départ est la même. Les mains sur l'inspiration doivent être pliées aux coudes et appuyer la main sur les épaules. À l'expiration, redressez-vous et revenez à sa position initiale.
  5. Les bras sont toujours situés le long du corps. Tout en inspirant, pliez les extrémités dans les coudes, puis lissez-les. En même temps, les coudes sont dirigés vers le haut et les mains doivent toucher le sol.
  6. Les mains sont placées sur l'épaule appropriée. Lorsque vous inspirez, déplacez vos coudes sur les côtés, revenez à la position de départ tout en expirant.
  7. La position d'origine ne change pas. En inspirant, soulevez les coudes vers le haut et allongez-les autant que possible. Tout en expirant, abaissez-les.

Étirez les bras le long du corps, sur les côtés, tout en effectuant des mouvements de rotation avec la brosse, l'avant-bras et l'épaule, situés le long de la même ligne. Lors de l'exercice, il ne devrait pas y avoir de sensation de surmenage ni de douleur.

Allongé sur le dos, levez les bras tendus devant vous tout en inspirant, tout en expirant, abaissez-le au sol.

Le dernier exercice de relaxation - les mains sont rétractées dans différentes directions, les paumes tournées vers le haut. Vous devriez vous allonger pendant quelques minutes, en respirant de manière détendue et uniforme. Tous les exercices sont effectués 8 à 10 fois avec une seule approche.

Principes de base de la gymnastique à Popov

L'ensemble des exercices est basé sur des mouvements de rotation et de compression. Toute gêne, surtension, force sur les muscles et les ligaments doit être évitée. La gymnastique comprend les exercices de base suivants:

  1. Relevez les épaules aussi haut que possible et effectuez le mouvement de rotation du "huit".
  2. Position de départ - debout, la colonne vertébrale tendue autant que possible. Pendant que vous inspirez, les épaules montent, restez au sommet pendant quelques secondes, puis expirez.
  3. Exercice lent pour renforcer l'articulation de l'épaule "ciseaux" membres supérieurs. Premièrement, les bras tendus sont accrochés sur les côtés de manière à ce que les omoplates se touchent le plus possible. Ensuite, avancez lentement et passez devant la poitrine.
  4. Tirez le bras vers le haut, tournez simultanément le torse dans la même direction. Ne baissez pas les mains, faites plusieurs tours du corps. Ensuite, posez vos mains et détendez-vous pendant quelques secondes. Répétez le mouvement avec la trotteuse.

Pliez le bras au coude, placez la main sur l'épaule. Levez doucement votre main, fixez-le, puis revenez doucement à sa position initiale.

Les brosses doivent être surélevées jusqu'au niveau de la poitrine et tissées avec la serrure, les avant-bras doivent être placés parallèlement au sol. Exécuter une vague de mouvement plusieurs fois.

Tiens-toi droit, les jambes serrées. Penchez-vous vers l'avant en essayant de toucher les genoux de la poitrine. Lors de l'exécution, vous devriez essayer d'étirer vos épaules jusqu'aux genoux. Maintenez la position pendant quelques secondes, puis redressez-vous et détendez-vous.

Peu importe le type de gymnastique à utiliser pour restaurer l'articulation de l'épaule touchée par une périarthrose. Il est plus important que la mise en place d'un ensemble d'exercices ait été contrôlée par un entraîneur professionnel en thérapie par l'exercice. L'effet ne sera pas atteint même avec des exercices réguliers, si les exercices sont mal effectués.

Une combinaison appropriée et cohérente de pharmacothérapie, de physiothérapie et de kinésithérapie offre toutes les chances de récupérer complètement.

La gymnastique médicale avec lumbodynie (mal de dos) a un effet positif sur la colonne vertébrale. Même si prendre une thérapie physique (thérapie d'exercice) une fois par semaine, une «immunité stable» est formée pour endommager le système musculaire du dos. Cette information est fournie par l’Institut de recherche en physique de la culture physique All-Union après avoir étudié les effets d’exercices de gymnastique sur la santé humaine présentant des douleurs au dos.

Avec l'aide de la gymnastique thérapeutique professionnelle, menée dans les centres de rééducation de notre pays, les spécialistes peuvent résoudre plusieurs problèmes à la fois:

  • Nettoyer les ligaments, le cartilage et la base osseuse de la colonne vertébrale des toxines et des scories provenant des aliments;
  • Accélère le processus de guérison en soulageant la pression exercée par les disques vertébraux, en améliorant la croissance du tissu collagénique, en renforçant l'appareil musculo-ligamentaire et en accélérant l'apport sanguin dans la colonne vertébrale
  • Pour arrêter les dommages aux vertèbres, renforcer le corset musculaire du dos, éliminer les processus dégénératifs-dystrophiques.

Types et règles pour faire des exercices avec lumbalgie

  • Types et règles pour faire des exercices avec lumbalgie
  • Massage avant l'exercice
  • Exercice thérapeutique pour la décompression de la colonne lombaire
  • Gymnastique pour augmenter la mobilité de la colonne vertébrale
  • Physiothérapie complexe pour éliminer les spasmes musculaires

La douleur dans le tiers inférieur du dos est due à la présence de plusieurs liens du processus pathologique: saillie du disque intervertébral, compression des racines et des fibres des nerfs rachidiens, déplacement et blocage des vertèbres, augmentation de la tonicité des muscles squelettiques le long de la colonne vertébrale.

La gymnastique thérapeutique est classée en plusieurs catégories, chacune visant à éliminer l'un des liens de la pathogenèse:

  1. Exercise thérapeutique pour la décompression (relâchement de la pression) de la colonne vertébrale. Ce type d’exercice comprend des exercices sur la barre horizontale, l’appareil et la traction sous-marine de la colonne vertébrale, la gymnastique sur les barres verticales.
  2. Thérapie par l'exercice pour éliminer le bloc du segment rachidien. Cette catégorie comprend les courbes et les tournants du corps avec une augmentation progressive de l'intensité des mouvements.
  3. Les cours d'exercices statiques et dynamiques visent à éliminer les spasmes musculaires et la formation d'un système musculaire puissant du dos.

Il existe également un complexe de gymnastique pour la prévention des maladies de la colonne vertébrale. Il vise à améliorer l'irrigation sanguine de la colonne vertébrale, à éliminer les toxines, à améliorer les muscles et les ligaments.

Les règles des exercices thérapeutiques pour les maux de dos:

  • Effectuer des exercices pour surmonter la douleur faible. Si, au cours de l'exercice, de fortes douleurs se forment, vous devez abandonner l'exercice pendant un moment.
  • Lors de la planification d'une gymnastique pour la lumbalgie, il est nécessaire de sélectionner 1 à 2 exercices de chaque catégorie et d'en faire un complexe médical. Pour cela, vous pouvez ajouter des asanas de yoga pour former des vergetures;
  • Pour améliorer l'efficacité de la gymnastique, avant de commencer, masser la colonne vertébrale et prendre un bain chaud. Ces procédures prépareront le tissu musculaire à l'effort physique;
  • La natation soulage la compression de la colonne vertébrale et aide à rétablir la position physiologique des vertèbres. Dans l'eau tiède, les muscles se détendent et libèrent des disques intervertébraux bloqués;
  • Plusieurs fois par semaine, vous devriez courir. La compression rythmique du disque intervertébral, qui se produit lors de l'exécution, entraîne l'absorption plus importante de son noyau pulpaire, ce qui augmente la capacité d'amortissement de la colonne vertébrale;
  • Au cours de la semaine de gymnastique, au moins une fois, il est nécessaire de nettoyer le corps en état de famine. Avec son aide, le corps se débarrasse des toxines et augmente sa flexibilité (si vous mourez de faim pendant 3 jours).

Massage avant l'exercice

Un massage avant la thérapie physique aide à préparer les muscles squelettiques à des exercices intensifs. En médecine orientale, le massage sans contact est utilisé pour éliminer les «confitures énergétiques». Ils s'accumulent dans les zones endommagées de la colonne vertébrale.

Avant sa mise en œuvre, il est nécessaire de supprimer tous les produits métalliques, les bijoux et les montres. Le spécialiste qui l'exécutera devra se laver les mains. Il devrait être physiquement détendu, mais concentré sur ses pensées. C'est le seul moyen de ressentir l'accumulation d'énergie dans les zones du corps d'une autre personne.

Comment est le massage sans contact pour la lumbodynie:

  1. Tout d’abord, maintenez votre main le long de la colonne vertébrale à une distance de 5 à 8 cm de celle-ci. Là où la paume ressent une résistance, il y a un «bourrage d'énergie». Il faut "pousser" la tête, en levant la main;
  2. Si la résistance n’est pas éliminée dès la première fois, il est nécessaire de répéter la procédure plusieurs fois. Ensuite, le massothérapeute doit se serrer la main pour éliminer toute «énergie sale». Ensuite, l'étape 1 est répétée jusqu'à ce que tous les «embouteillages» soient éliminés le long de la colonne vertébrale;
  3. Vous ne pouvez être sûr de la «pureté énergétique» qu’après 5 passes sur la colonne vertébrale. Dans le même temps, la personne massée doit ressentir une sensation de chaleur et de confort;
  4. Après la séance, lavez-vous les mains à l'eau et au savon, mais ne les essuyez pas avec une serviette, mais laissez-les sécher par eux-mêmes.

Une fois le massage sans contact effectué, il est nécessaire de prendre une douche (changement d'eau froide et d'eau chaude) de la colonne vertébrale pendant 40 secondes. Nous procédons à la gymnastique thérapeutique.

Exercice thérapeutique pour la décompression de la colonne lombaire

La physiothérapie par décompression avec lumbodynie élimine la pression exercée sur les disques intervertébraux. Cela réduit le degré d'atteinte des nerfs rachidiens et soulage la douleur.

Exemple de liste d'exercices de décompression pour Fields Bragg:

  • En stationnaire sur la barre horizontale, étirez la colonne vertébrale en s’enfonçant pendant 15 secondes. S'il vous plaît noter que ce processus étend considérablement les articulations des mains et la ceinture scapulaire, donc il ne devrait pas durer longtemps;
  • Sur le mur de gymnastique ou la barre transversale, effectuez un demi-corps (jambes reposant sur le sol) en relâchant la colonne vertébrale;
  • En survolant les barres murales, déplacez vos jambes en arrière et gauche-droite à tour de rôle;
  • Posez vos mains sur le bureau. Sans lever vos pieds du sol, pliez votre corps à la table. Pendant l'exercice, il est nécessaire de s'assurer que les muscles sont détendus.

Chaque élément de la thérapie physique complexe décrite ci-dessus doit être répété 3 fois pendant 20 secondes.

Gymnastique pour augmenter la mobilité de la colonne vertébrale

Lorsque la lumbodynie dans la zone de dommages au segment de la colonne vertébrale est formée bloc musculaire en raison de spasmes musculaires. Pour l'éliminer, vous devez effectuer les exercices suivants:

  • 10 inclinaisons dans différentes directions en position debout, les mains à la ceinture;
  • S'incline en avant d'une position debout. Dans ce cas, vous devez toucher le sol avec vos mains et revenir à la position de départ. Le nombre de répétitions 10;
  • Faites pivoter le torse sur les côtés et les bras devraient pendre librement;
  • Pliez la jambe au genou, tirez-la sur le côté et posez le pied sur la jambe d'appui. Fixer la position pendant 15 secondes et répéter pour l'autre côté;
  • Pliez la jambe au genou. Tenir le tibia à deux mains. Serrer la hanche à l'estomac et se concentrer sur la relaxation des muscles de la colonne vertébrale;
  • Placez vos mains sur votre ceinture et déplacez votre bassin d'avant en arrière.
  • Faites une inclinaison latérale vers la droite. En même temps, une main s’abaisse et l’autre est levée. Répétez pour le côté gauche;
  • Basculez votre pied en avant avec vos bras sur le support. Augmentez progressivement l'amplitude de mouvement. Le nombre de répétitions de bien-être;
  • Asseyez-vous sur le sol et étirez vos jambes en avant. Pliez et atteignez les orteils de vos pieds avec vos mains. Essayez progressivement d'avancer, en surmontant une légère douleur dans la colonne vertébrale;
  • Pliez le bas de votre dos, assis sur vos talons. Étendez vos bras et touchez le sol. Ne pas déchirer les talons du sol;
  • Allongez-vous sur le dos Essayez de plier vos jambes, mais gardez-le de vos mains avec vos genoux. La tension doit être fixée dans les 10 secondes. Le nombre de répétitions - 5;
  • Redressez votre torse, devenez vos genoux sur le sol et touchez le côté droit de votre pied avec votre main gauche. Revenez à la position de départ et répétez l'opération pour l'autre côté.
  • Faites une inclinaison latérale de la jambe de force en position debout. Répétez le gymnase 10 fois, puis augmentez l'amplitude de la pente.

Physiothérapie complexe pour éliminer les spasmes musculaires

Les spasmes musculaires accompagnent souvent les modifications de la colonne vertébrale au cours de la lumbodynie discogénique. Le complexe suivant de thérapie physique est appliqué pour leur élimination:

  1. En position debout, placez vos pieds à la largeur des épaules. Placez vos mains des deux côtés de la taille et déplacez le corps en arrière avec résistance avec vos mains. Faites ce processus en inspirant. À l'expiration, revenez à la position de départ;
  2. Prenez une position similaire à l’étape 1, mais déviez le torse à gauche et à droite. Déplacez vos mains le long de la colonne vertébrale de haut en bas;
  3. Placez les poings des deux mains sur la colonne vertébrale. Pendant que vous inspirez, essayez de les pousser lentement à l'intérieur. En expirant, lâchez progressivement;
  4. Effectuez l'exercice décrit à l'étape 3, mais baissez les poings le long de la colonne vertébrale de haut en bas sur chaque répétition.

La gymnastique médicale pour la lumbodynie doit être réalisée dans un complexe. Seulement dans ce cas, il soulagera les maux de dos et évitera sa récurrence.

Le complexe d’exercices du Dr Popov associé à une périarthrose huméro-scapulaire est un exercice thérapeutique pouvant être effectué à titre préventif. Gymnastics Popova prévoit la suppression de l'inflammation de l'articulation qui relie l'épaule à l'omoplate, dans les muscles situés dans cette zone.

L’exercice thérapeutique Popov aidera-t-il à traiter la périarthrite huméro-scapulaire?

LFK Popova nommé en liaison avec le traitement des préparations médicales, la physiothérapie, les injections. Cela est nécessaire pour obtenir des résultats efficaces après le traitement de la périarthrose huméro-scapulaire. La maladie est une inflammation qui affecte les ligaments et la capsule articulaire, situés près de l'humérus et de l'omoplate.

En cas de périarthrose scapulohumérale, le complexe de thérapie par l'exercice de Popov, créé pour le traitement d'une pathologie similaire, est très utile et efficace.

Quelle est la méthode des exercices de physiothérapie selon Popov? Le but de la thérapie est:

  • élimination de la douleur et de l'inflammation;
  • restauration du mouvement dans l'articulation, qui a frappé l'arthrite;
  • effectuer un ensemble de mesures préventives, si la maladie s'est soudainement aggravée.

La méthodologie du Dr. Popov est basée sur la restauration de la fonction du tissu conjonctif, qui inclut les tendons et les ligaments, après une blessure. Ce sont eux qui provoquent le fait que le complexe articulaire, après une blessure, se souvient de la mauvaise localisation de l'articulation et des muscles, et sous cette forme se produit la guérison du centre de la maladie ou de la fracture.

En cas de périarthrite scapulohumérale, le patient commence à ménager l'articulation, ce qui est très préoccupant. Cela évite la douleur et l'inconfort. Les muscles mémorisent les mouvements qui ne provoquent pas de douleur et ne stoppent pas l'inflammation. Cette caractéristique des ligaments et des tendons a été appliquée dans sa méthode par le Dr Popov, qui a aidé à entraîner les muscles pendant les exercices, en les aidant à prendre les positions nécessaires. Ainsi naquit la gymnastique de petits mouvements, inventée par Popov.

Le traitement de la périarthrose scapulaire de l'épaule selon la méthode de Popov vise à relâcher progressivement les ligaments qui se sont ossifiés dans une position.

Sur quoi est basée la méthode Popov?

Les caractéristiques de la technique sont les suivantes:

  1. Les patients doivent faire des mouvements prudents avec une petite amplitude.
  2. Il est important de suivre les sensations.
  3. Le complexe est sélectionné individuellement afin que le patient puisse se concentrer sur sa mise en œuvre.
  4. La gymnastique ne devrait causer ni douleur ni tension.
  5. Après l'effort, une relaxation et une légère fatigue peuvent survenir.
  6. Gymnastique Popov doit être effectuée uniquement lors de la rémission ou après la récupération complète.

Tous les exercices doivent être effectués régulièrement afin que la thérapie par l'exercice produise des effets. Souvent, les patients chez lesquels une pathologie similaire a été diagnostiquée doivent suivre un traitement par exercice de Popov tout au long de leur vie. Cela aide à prévenir le développement de l'inflammation.

Exercice exercice

Comment faire des exercices Popova? Seul un médecin peut prescrire une thérapie physique afin de ne pas provoquer de complications de la maladie. Pour la sélection correcte des exercices, le patient doit compléter le complexe complet de classes de Popov avec un instructeur une fois. Cela aidera à capter de tels mouvements qui ne causeront pas de gêne.

Il est important que le patient se détende avant chaque exercice.

Donc, la tension est supprimée de la colonne vertébrale et des épaules. L'ensemble des exercices de Popov avec périarthrite scapulohumérale comprend les éléments suivants:

  1. Réchauffer les ligaments.
  2. Étirement des tendons.

Réchauffer les muscles fournit les exercices suivants:

  1. Asseyez-vous sur le bord de la chaise, redressez le dos, les mains sur les genoux. Soulevez progressivement une partie du pied du sol, en faisant de petits pas, sans vous lever du fauteuil. Il est nécessaire de bouger doucement, en caressant les membres inférieurs avec les mains dans la direction des hanches au genou. Progressivement, vous devez aller en dessous pour créer une charge sur les épaules.
  2. Petites pentes, comme un pendule, à gauche et à droite. Les épaules décrivent les huit, d’abord dans un sens, puis dans l’autre. Dans ce cas, il est nécessaire d'observer la respiration, de relâcher les muscles du dos et de la ceinture scapulaire.
  3. Prenez une main avec l'autre et tirez pour redresser votre dos. Parfois, un mouvement ascendant remplace le fait de tirer les bras vers le bas pour tirer la ceinture scapulaire. Il est important que le dos prenne une forme arrondie et que le bas du dos et la section thoracique se plient en arrière. Ces mouvements sont répétés 2 à 3 fois.

Faites de nouveau l'exercice numéro 3, rapprochez-vous seulement de vos mains.

Encore une fois, vous devez faire l'exercice numéro 1 - marcher sur place. Les mouvements du pendule doivent être effectués dans un état de détente, les mains doivent bouger comme le dos.

Lors du recul, les pales doivent être réduites. Les mains se relaient pour se lever, se brosser le sol. Le dos devrait atteindre derrière les mains. Tournez la tête et le cou dans la direction dans laquelle ils lèvent la main. Le pouce de chaque main pour mettre sur la clavicule et commencer à faire lentement tourner les coudes, d'abord en avant, puis en arrière, augmentant l'amplitude.

Étendez les pieds sur les talons pour que le nez et les genoux se regardent. Le patient devrait progressivement se pencher en avant. Les mains glissent sur la hanche et la jambe, ce qui aidera à étirer les ligaments du dos. Les pieds se déplient de l'autre côté. Ensuite, la personne se lève, les omoplates sont connectées, la poitrine se redresse. Tous les mouvements sont effectués en douceur, avec soin, il convient d'éviter les mouvements brusques.

Faites de nouveau l’exercice 1, c’est-à-dire marcher sans se lever d'un endroit. Les pouces sont à nouveau sur la clavicule, les bras sont pliés dans le coude et ils sont alternativement déplacés vers l'avant, vers le haut, vers l'arrière.

Levez le bras, tournez la tête de l’autre côté, ce qui permettra d’étirer les ligaments interscapulaires. Les brosses se détendent, les arrangeant de sorte que les paumes soient tournées dans des directions différentes. Ensuite, les mouvements sont effectués dans l'autre sens. Lorsque vous posez les paumes vers le bas, vous devez tirer les bras et les épaules en fixant une colonne vertébrale droite.

Levez les bras, détendez les poignets, fléchissez légèrement les poignets, puis abaissez les bras. Les bras levés et pliés aux coudes pour tendre le muscle brachial du biceps. Cet exercice se termine avec les bras pliés aux coudes dirigés vers le haut.

En outre, selon la méthode de Popov, pour le traitement de la périarthrose huméro-scapulaire, il est nécessaire d'étirer les muscles:

  1. Crochetez vos doigts dans la serrure et étendez vos bras devant vous, ce qui vous permettra de faire des vagues avec vos mains. Passez du coude d'un membre supérieur au coude de l'autre.
  2. Effectuer une rotation en ajoutant des épaules de rotation.
  3. Pieds largeur des épaules. Les deux mains sont sur vos genoux. Il est nécessaire de s’étirer d’une épaule au genou opposé, puis inversement.
  4. Placez votre main sur l'épaule opposée et soutenez l'autre main avec votre coude. Il est nécessaire de se pencher en avant, de lever le bras, en amenant le coude au torse. Lorsque vous vous penchez, vous devez inspirer et lorsque vous vous levez, expirez. Ayant changé de mains, les mouvements se répètent.
  5. Les jambes doivent être placées aussi large que possible, les bras posés sur les genoux, penchés en avant. Il est interdit de bouger le dos, les épaules doivent être déplacées tour à tour vers les genoux opposés. Seules les épaules doivent être impliquées dans le travail. Soulever le corps, bouger les épaules.

La méthode de Dr. Popov aide à restaurer la mobilité des articulations, à restaurer le tonus musculaire, à augmenter l'amplitude du mouvement des épaules et des articulations.

Quelles sont les contre-indications pour effectuer une gymnastique Popov?

Effectuer de tels exercices thérapeutiques est interdit si le patient a les contre-indications suivantes:

  1. Diagnostic d'infarctus du myocarde à répétition.
  2. L'anévrisme se développe.
  3. La présence de maladies infectieuses.
  4. État fébrile.
  5. Syndrome de douleur sévère.
  6. Complications dues au développement du diabète.
  7. L'hypertension.
  8. Crises hypertensives fréquentes.
  9. Trouble du rythme cardiaque.

Afin de ne pas aggraver l'évolution de la maladie, il est impossible de prendre une décision sur la mise en œuvre d'exercices de physiothérapie. Si le patient a une périarthrose de l'omoplate, le médecin traitant devrait recommander l'ensemble d'exercices de Popov. Un instructeur expérimenté aidera le patient à faire tous les exercices correctement lorsqu'il se rendra dans la salle de thérapie par l'exercice.