Antibiotiques pour la synovite du genou

La synovite est une inflammation de la paroi interne de l'articulation (synovie), accompagnée d'une hyperproduction de liquide. L'excès de liquide synovial s'accumule dans la cavité articulaire, ce qui entraîne sa déformation, des douleurs lors des mouvements et des raideurs. Se produit en raison de blessures, de maladies inflammatoires systémiques et d'infection. L'utilisation d'antibiotiques pour la synovite n'a de sens que si elle a un caractère infectieux.

L'agent responsable de la synovite pénètre dans l'articulation soit par la peau endommagée, soit par le sang et la lymphe provenant d'autres organes. Une ou plusieurs articulations sont touchées, extrêmement rarement toutes. Le genou est le plus susceptible à la synovite, car la peau au-dessus est facile à traumatiser au quotidien. En outre, dans la fosse poplitée se trouvent de gros ganglions lymphatiques, à travers lesquels l’infection peut descendre du tractus génital.

Sélection d'antibiotiques

Pour sélectionner un antibiotique approprié pour le traitement de la synovite de l'articulation du genou et d'autres localisations, il est nécessaire d'identifier l'agent pathogène qui a provoqué l'inflammation. Pour ce faire, le fluide de la cavité synoviale est semé sur un milieu nutritif, après quoi les colonies développées sont examinées. Le résultat de liquide synovial bakposeva recevoir pas plus tôt que 3 jours. Pendant tout ce temps, une personne reçoit un antibiotique à large spectre et le médicament n'est modifié que s'il est inefficace.

Les principaux agents pathogènes de la synovite (avec une fréquence décroissante) sont:

  • gonocoque;
  • streptocoque doré;
  • bactéries à gram négatif;
  • anaérobies;
  • les virus;
  • la chlamydia;
  • mycoplasme;
  • tréponème pâle;
  • Mycobacterium tuberculosis.

Ensuite, nous examinons les principaux groupes d'antibiotiques utilisés pour traiter la synovite.

Céphalosporines

Efficace contre la plupart des espèces de bactéries. Les céphalosporines sont prescrites immédiatement, avant de déterminer le type d'agent pathogène. En cas de tendance positive du traitement, ils sont administrés en cure complète. Efficace contre les gonocoques, streptocoques, bactéries gram-négatives, certains anaérobies, tréponèmes pâles.

Pour le traitement de la synovite est utilisé:

  • Céfotaxime - injections dans le muscle un gramme 3 fois par jour;
  • Ceftriaxone - par voie intraveineuse ou dans le muscle, un gramme à la fois;
  • Céfuroxime - 0,75 grammes par voie intraveineuse 2 fois / jour.

Glycopeptides

Leur spectre est plus étroit que celui des céphalosporines, mais les glycopeptides s’adaptent à certains types de bactéries résistantes. Ils sont prescrits pour les infections nosocomiales qui surviennent chez des patients sévères et affaiblis pendant leur séjour à l'hôpital. Introduisez-les par voie intramusculaire ou intraveineuse, ils sont bien absorbés dans la membrane synoviale du sang. Les glycopeptides sont efficaces contre les streptocoques et les anaérobies, mais n'agissent pas sur les bactéries à Gram négatif.

Pour le traitement de la synovite à l'aide de vancomycine 0,5-1,0 g 4 fois / jour par voie intramusculaire.

Avoir un spectre d'action étroit, efficace contre la microflore gram-négative. En raison de leur haute toxicité, ils sont prescrits après détermination du type d'agent pathogène et de sa sensibilité aux antibiotiques. Il est prescrit pour les infections nosocomiales et la synovite tuberculeuse.

Pour le traitement de la synovite, la gentamicine est prescrite par voie intramusculaire et par voie intraveineuse à raison de 40 mg 3 fois / jour.

Le tout premier groupe d'antibiotiques synthétisés par l'homme. Cependant, la plupart des micro-organismes sont aujourd'hui résistants à ces médicaments. Oxacillin est utilisé pour traiter la synovite si le staphylocoque est résistant à d'autres types d'antibiotiques. Attribuez-le à 2,0-4,0 g 4 fois / jour avec une association de médicaments à base de céphalosporine.

Le tissu cartilagineux va commencer à se régénérer, le gonflement va diminuer, la mobilité et l'activité des articulations vont revenir. Et tout cela sans interventions chirurgicales ni médicaments coûteux. Il suffit de commencer.

Pour le traitement de la synovite, je n’utilise que le médicament de la dernière génération - la moxifloxacine. Son spectre d'action est large, mais il se distingue par une activité contre les parasites intracellulaires - chlamydia, mycoplasme. Attribuez-le par voie intraveineuse à 4,0 g deux fois par jour.

Principes généraux du traitement de la synovite

Les antibiotiques prescrits pour la synovite de l’articulation du genou doivent être bien absorbés par le sang et pénétrer dans la cavité articulaire et créer de fortes concentrations. L'introduction de médicaments dans la cavité synoviale est rarement pratiquée, car elle engendre une aggravation du processus inflammatoire. Le traitement de la synovite est long - au moins deux semaines après la disparition des symptômes de la maladie.

Quels antibiotiques sont utilisés pour traiter la synovite?

Les antibiotiques sont-ils efficaces dans la synovite du genou? La présence d'un processus inflammatoire dans les tissus mous indique souvent la présence d'un agent infectieux dans le corps. Les microorganismes pathogènes pénètrent dans la cavité articulaire par les plaies et les fissures, ainsi que par le sang. La cause du processus inflammatoire peut devenir une pathologie chronique. Les dysfonctionnements du système musculo-squelettique sont associés à l'arthrite et à la synovite. Toutes les maladies sont accompagnées d'œdème, d'une limitation de la mobilité et de douleurs, qui doivent être immédiatement éliminées.

La synovite provoque le développement de changements destructeurs dans le sac articulaire, constitué de tissus conjonctifs. Avec le long cours de la maladie, le système immunitaire en souffre, ce qui contribue au développement de processus pathologiques associés. Prendre des antibiotiques vous permet de restaurer les tissus endommagés. Les préparations de ce groupe pharmacologique éliminent rapidement l'inflammation et normalisent la fonction immunitaire.

Il est impossible de se débarrasser complètement de la synovite avec leur aide, mais si vous suivez toutes les recommandations du médecin traitant, vous pouvez entrer en rémission à long terme.

Comment fonctionnent les antibiotiques?

La thérapie antibactérienne est la seule méthode efficace pour éliminer le syndrome douloureux exprimé et rétablir la capacité du patient à travailler en cas de pathologies du système musculo-squelettique. La plupart des patients vont chez le médecin avec des formes avancées de synovite lorsque celle-ci progresse rapidement dans le corps. Dans ce cas, il est impossible de se passer de médicaments d'action systémique.

Les indications pour prescrire un traitement antibiotique sont des formes infectieuses de la maladie. L'accumulation d'un grand nombre de bactéries et de leucocytes contribue à la suppuration des zones touchées. C'est la complication la plus dangereuse de la synovite, dans laquelle des agents pathogènes peuvent pénétrer dans la circulation sanguine ou dans les tissus voisins. Lorsque cela développe un abcès ou une septicémie. Pour éviter cela, des médicaments antibactériens à action systémique sont utilisés.

Le traitement donne un résultat rapide, les composants actifs du médicament détruisant les microorganismes pathogènes, après quoi l'état du patient s'améliore.

Sélection de médicaments

Afin de sélectionner l'antibiotique le plus efficace pour la synovite de la cheville, il est nécessaire d'identifier l'agent infectieux. Pour ce faire, le fluide de la cavité articulaire est semé sur un milieu nutritif. Les colonies cultivées sont soumises à une analyse minutieuse. Le résultat peut être obtenu après 3 jours. À ce stade, le patient reçoit un traitement antibactérien à large spectre. Le remplacement de l'antibiotique est effectué lorsqu'il est inefficace.

Si la cause de l'inflammation est l'agression auto-immune, le médicament Minocycline est prescrit. Ce médicament affecte le site de la maladie, soulage la sensation de raideur, élimine l'enflure et la douleur. Ses principes actifs ralentissent la destruction du tissu conjonctif, évitant ainsi les dommages au sac articulaire.

Pour le traitement des formes purulentes de synovite, des antibiotiques sont administrés en association avec des AINS.

La synovite survient le plus souvent lorsque:

  • viral;
  • gonococcique;
  • la chlamydia;
  • infections à staphylocoques;
  • la syphilis;
  • la tuberculose;
  • mycoplasmose.

Suivant sera considéré comme le groupe le plus commun d'antibiotiques utilisés dans le traitement de la synovite du genou.

  1. Les céphalosporines tuent la plupart des souches de pathogènes. Ils sont nommés avant de procéder à la bacpossev. Si le traitement est efficace, le cours complet est effectué. Efficace contre le gonocoque, le staphylocoque, les bactéries à Gram négatif, la syphilis. Les injections intramusculaires et intraveineuses sont utilisées pour traiter les articulations.
  2. Les glycopeptides sont des médicaments hautement spécialisés qui détruisent certaines souches de bactéries résistantes. Ils sont utilisés pour les infections nosocomiales qui surviennent chez les personnes immunodéprimées pendant leur séjour à l'hôpital. Introduits par voie intraveineuse ou intramusculaire, les substances actives pénètrent inchangées dans le sac articulaire. Les glycopeptides sont efficaces contre les anaérobies à streptocoque, mais ils ne sont pas efficaces contre les microorganismes à Gram négatif. La vancomycine est utilisée pour traiter la synovite.
  3. Les aminosides - médicaments à spectre d'action étroit, détruisent les bactéries gram-négatives. En raison de leur haute toxicité, ils ne sont utilisés qu'après l'identification du pathogène et de sa sensibilité aux antibiotiques. Les aminoglycosides sont prescrits pour les infections nosocomiales et les processus inflammatoires tuberculeux. En cas de synovite de l'épaule, Gentamicin est administré par voie intramusculaire ou intraveineuse 3 fois par jour.
  4. Pénicillines - les premiers antibiotiques synthétisés par l'homme. Actuellement, la plupart des agents pathogènes y sont insensibles. Pour le traitement de la synovite, Oxacillin est prescrit en association avec des médicaments du groupe des céphalosporines. En cas d'inflammation de la poche articulaire, des fluoroquinolones de deuxième génération sont également utilisées. Ils ont un large spectre d'action. Actif contre les agents parasitaires intracellulaires (mycoplasmes, chlamydia). Il est administré par voie intraveineuse 2 fois par jour.

Principes généraux de l'antibiothérapie

Les antibiotiques prescrits pour les maladies des articulations doivent être bien absorbés par le sang dans le tissu conjonctif, en créant une concentration maximale. L'introduction du médicament dans le genou est pratiquée très rarement, ce qui est associé à la possibilité d'augmenter les symptômes de la maladie. Le traitement antibiotique devrait durer au moins 14 jours.

Les antibiotiques pour la synovite du coude ne doivent pas être arrêtés même après la disparition de tous les symptômes de la maladie. Sinon, la maladie peut se reproduire.

Si la synovite de l'articulation de la hanche a une origine non infectieuse, il est déconseillé d'utiliser des antibiotiques. Ils ne sont prescrits que pour le syndrome de la douleur sévère. Ils neutralisent les enzymes libérées lors du développement du processus inflammatoire dans les articulations du coude, du genou ou de la hanche. L'acceptation des antibiotiques par les personnes dont le système immunitaire est affaibli peut entraîner une exacerbation d'autres pathologies chroniques.

Synovite du traitement du genou à domicile

Quelle est la synovite du genou?

Il s'agit d'une inflammation de la muqueuse interne de l'articulation du genou qui tapisse l'espace articulaire. La maladie s'accompagne d'une accumulation d'exsudat dans la cavité - la formation d'un kyste synovial.

En l'absence de pathologie, le liquide est sécrété modérément, mais lorsque les fonctions de l'organe sont perturbées, le volume de l'exsudat séreux augmente considérablement. La synovite villonodulaire se caractérise non pas par une accumulation de liquide, mais par une augmentation du volume des tissus de la membrane synoviale avec la formation de villosités, de ganglions.

Code de la maladie selon la CIM 10 (Classification internationale des maladies) - M65.

Symptômes et signes

Raisons

  1. Infection du genou due à une blessure, une coupure ou une écorchure;
  2. Dans le contexte des troubles métaboliques et des maladies auto-immunes (par exemple, l'arthrite, la bursite, l'hémophilie);
  3. Blessures du cartilage et du ménisque;
  4. Hémarthrose;
  5. Dommages aux ligaments du genou.

Sur le plan fonctionnel, le rôle de la synovie est important et varié: il s’agit de la protection mécanique des éléments intra-articulaires, des tendons, des ligaments et facilite le glissement de l’épiderme lors des mouvements dans l’articulation et du pouvoir du cartilage par diffusion.

Toute violation de ses activités et modifications de la composition qualitative peuvent entraîner un dysfonctionnement du genou et, par conséquent, un affaiblissement de l’ensemble du système musculo-squelettique.

Les agents infectieux et non infectieux peuvent agir en tant que provocateurs de la synovite de l'articulation du genou. Les premiers sont les agents pathogènes pyogènes (streptocoques, staphylocoques, pneumocoques), ainsi que les agents pathogènes syphilitiques et tuberculeux. Les causes de la synovite non infectieuse (aseptique) sont:

  • dommages aux ménisques - cartilagineux;
  • fractures intra-articulaires;
  • hémophilie - coagulation sanguine retardée;
  • rupture de ligament;
  • blessures articulaires;
  • maladies rhumatismales et endocriniennes.

Les symptômes de la synovite du genou peuvent varier en fonction de la forme et de la gravité de son évolution.

1. L'inflammation aiguë du genou se développe sur plusieurs heures et se manifeste par un gonflement dû à la pléthore et à une accumulation accrue de liquide synovial (plus il est gros, plus la raideur est prononcée).

La palpation de la peau dans la zone de l'articulation à problèmes est en général marquée par sa «chaleur» par rapport aux tissus environnants. La douleur dans ce type de synovite est d'intensité modérée, mais cela suffit amplement pour limiter les mouvements.

Si la forme aiguë de l'inflammation s'accompagne de processus purulents, le tableau clinique est plus clair: le genou est enflé, la peau recouverte d'hyperémie, la douleur est si vive et si forte qu'il est difficile de bouger ou de rester debout.

Les signes d’une telle synovite de l’articulation sont également une augmentation rapide de la température corporelle, une perte de force et une indisposition.

2. Le danger d'une synovite purulente réside dans ses complications. La lymphadénite (inflammation des ganglions lymphatiques régionaux) et la périarthrose (lésion des tissus périarticulaires) sont les plus courantes.

3. En ce qui concerne la synovite chronique, ses symptômes pendant la période d’exacerbation sont similaires aux manifestations cliniques d’un type aigu, à une différence près: ils s’écoulent plus doucement.

Aux premiers stades de la maladie, les patients ne se plaignent que de fatigue lorsqu'ils marchent ou répètent des mouvements du même type. Les autres signes d'inflammation ne sont généralement pas observés à ce moment.

Cependant, la pathologie inexpressive ne signifie pas qu'elle n'existe pas. Tandis que le patient ignore la faiblesse générale, dans le même temps un exsudat (épanchement) s'accumule progressivement dans la cavité articulaire et une hydrarthrose, appelée communément œdème, se développe dans le futur.

Si cette affection n'est pas traitée, la présence prolongée de liquide inflammatoire dans le genou provoque l'apparition de processus hypertrophiques et sclérotiques secondaires dans la synovie, dont les symptômes et les conséquences peuvent être bien pires.

Par exemple, la synovite villeuse du genou, caractérisée par une forme allongée, a tendance à se dérouler brutalement et douloureusement, et son traitement ne suppose qu'une intervention chirurgicale.

Vous pouvez suspecter une synovite en identifiant les symptômes ci-dessus. Cependant, un diagnostic et un traitement précis des plaintes ne suffisent pas, il faut des études instrumentales. Actuellement, les médecins (traumatologues orthopédiques) utilisent:

1. radiographie générale;

2. biopsie de la membrane synoviale avec son étude histologique et cytologique ultérieure;

3. arthroscopie et arthropneumographie;

4. analyses biochimiques et immunologiques du sang, de la synovie et de l'urine;

Dans la plupart des cas, la synovite devient une conséquence ou une complication d'une maladie déjà existante - la goutte, l'arthrite ou l'arthrite - c'est-à-dire une pression accrue sur les articulations du genou et les poches synoviales.

  • Traumatisme transféré;
  • Rhumatisme;
  • L'arthrite;
  • Arthrose;
  • Diverses infections;
  • Tumeur dans l'articulation du genou;
  • Maladies dans lesquelles le métabolisme est perturbé.

Il existe des espèces aseptiques (sans infection) et infectieuses (lorsque la synovite du genou est causée par une infection).

Le traitement de cette maladie est très différent, il est sélectionné en fonction du type de maladie.

Selon les causes de la synovite:

  1. Infectieux;
  2. Non infectieux.

Depuis le cours de la maladie:

La synovite aiguë se manifeste par la douleur et la fièvre. La synovite chronique du genou présente un tableau clinique plus «flou» et s'accompagne d'une douleur sourde et douloureuse au genou.

Dans le cours chronique de la maladie, l'épanchement dans l'articulation du genou ne s'accumule pas de façon permanente, mais périodiquement, mais cette forme de maladie est dangereuse dans la mesure où le processus peut se transformer en une arthrose déformante.

Synovite de l'articulation du genou

Les symptômes et les signes de cette maladie apparaissent assez rapidement après un impact négatif. Habituellement, la synovite commence à se manifester par une diminution significative de la mobilité articulaire naturelle avec l'apparition d'une légère douleur, qui au début ne cause pas d'inquiétude chez les victimes et est attribuée à des ecchymoses mineures.

Mais sans conséquences, en règle générale, dans de tels cas, cela n’est pas le cas.

Le genou est une structure compliquée et toute blessure à cet endroit est très dangereuse. Après un certain temps, l'articulation commence à grossir considérablement, perdant presque complètement sa mobilité.

Dans le fluide qui remplit la cavité de l'articulation, recouvert de membrane synoviale, on détecte la présence de formations séreuses et purulentes, tout à fait capables de causer des complications et des conséquences plus graves.

Dans le cas où la synovite est une sorte de réaction à la présence d'une autre maladie présente dans le corps humain, il est très difficile à traiter.

Au contraire, il est impossible de guérir complètement cette synovite à l'aide de méthodes traditionnelles.

Lors de l’arrêt des principaux symptômes pendant la période d’exacerbations, il reprend généralement et nécessite des mesures répétées. L'infection bactérienne du genou se produit par des coupures lorsque la peau se déchire près du genou.

Mais dans la pratique médicale, il existe également des options plus compliquées, par exemple la propagation d'une infection intestinale dans le corps. Dans ce cas, le genou peut être affecté d'un côté ou de l'autre.

Il est impossible de se débarrasser de la synovite du genou sans éliminer la cause fondamentale. Le développement de la maladie à la suite de changements liés à l'âge est un phénomène très rare.

Un signe évident du développement de la synovite au niveau de l’articulation du genou est un gonflement et une déformation de la zone touchée en raison de l’accumulation de liquide en excès, parfois avec un mélange de pus, dans la membrane synoviale.

Dans le même temps, aucune rougeur de la peau ni augmentation de la température corporelle ne sont observées. L'exception est une forme de synovite infectieuse, dans laquelle la température augmente brusquement, le genou rougit et augmente littéralement en volume sous nos yeux.

Symptômes de la maladie

Les symptômes cliniques de la synovite se manifestent généralement un jour ou deux après une blessure au genou. Pendant ce temps, une quantité suffisante de liquide s'accumule dans les tissus, ce qui déforme l'articulation du genou.

Le volume des mouvements actifs dans l'articulation du genou est réduit, la personne ressent une douleur intense lorsqu'elle tente de plier ou de plier le genou. Si le processus pathologique n'est pas diagnostiqué à temps et que le traitement n'est pas commencé, la synovite peut avoir des conséquences très graves.

Le plus important est qu’une personne ne contracte pas la maladie et, si les premiers symptômes apparaissent, consultez un médecin.

Les symptômes de la synovite ne se manifestent généralement pas plus tôt que le deuxième jour après le début du processus d'inflammation et sont exprimés comme suit:

  1. douleur dans le genou de la variété douloureuse, qui peut durer de façon continue ou gêner périodiquement;
  2. difficulté à plier le genou;
  3. sensation d'engourdissement dans l'articulation ou la jambe entière.
  • Douleur gémissante, augmente généralement avec le physique. Chargements
  • L'articulation touchée augmente (le symptôme le plus commun);
  • Augmentation de la température dans la zone touchée (souvent ce symptôme survient dans une synovite infectieuse);
  • Puffiness de l'articulation du genou;
  • Diminution de l'activité motrice du genou, jusqu'à un blocage complet du mouvement;

Synovite aiguë et chronique de l'articulation du genou. La forme aiguë est caractérisée par une douleur intense à la palpation, un gonflement de la région du genou, une altération de la motricité du membre.

Au cours de la synovite infectieuse, une inflammation marquée se développe, parfois accompagnée de fièvre et de rougeur de la peau.

L'évolution de la synovite de l'articulation du genou est accompagnée d'une accumulation de liquide. Si une infection se joint, il se forme du pus qui affecte non seulement les tissus de l'articulation, mais également l'os lui-même. Dans ce cas, le patient peut avoir une fièvre importante, des frissons, une faiblesse générale et une douleur accrue au genou.

Dans la synovite chronique, les symptômes sont moins prononcés, la douleur est douloureuse, le gonflement augmente progressivement, la peau du genou se caractérise par un aspect pâteux. La douceur, la flaccidité de la peau est la caractéristique la plus caractéristique.

Une synovite de l'articulation du genou entraîne une violation des processus métaboliques dans le corps, ce qui peut provoquer sa luxation ou sa déformation.

En l'absence de traitement rapide, une telle maladie peut entraîner une immobilité complète du membre. Par conséquent, lorsque les signes caractéristiques de la synovite apparaissent, il est nécessaire de contacter immédiatement un spécialiste compétent qui diagnostiquera puis vous prescrira un traitement efficace.

Diagnostics

La principale méthode de diagnostic dans ce cas est la ponction de l'articulation du genou. Avec une aiguille épaisse, le médecin prélève le liquide et l’envoie au laboratoire biochimique pour analyse.

Le médecin de laboratoire détermine la quantité de protéines dans le liquide synovial, la nature et le nombre de cellules sanguines, ainsi que la présence de pus et de bactéries.

En outre, le diagnostic de synovite permet de mettre en œuvre une arthroscopie et une imagerie par résonance magnétique. Ces méthodes vous permettent de déterminer l'apparence de l'articulation du genou, ainsi que l'état du cartilage et la quantité de liquide synovial.

Pour identifier la maladie, le médecin examine le patient, écoute les plaintes. Sur

Diagnostic par ultrasons

Sur la base des données d’historique obtenues, des tests de diagnostic sont attribués.

Voici les principaux:

  • Examen radiographique;
  • Échographie;
  • IRM
  • Diagnostic informatique;
  • Ponction.

Après avoir reçu les résultats de la recherche, le médecin prescrit des activités pour le traitement de la synovite du genou.

Principes de traitement

La première étape des mesures thérapeutiques pour tout type de synovite est basée sur la ponction de l'articulation. À l'aide d'une aiguille médicale spéciale, un excès d'exsudat est évacué pour déterminer sa nature dans des conditions de laboratoire.

Après cela, un agent antibactérien est injecté dans la cavité articulaire à des fins prophylactiques. La manipulation est pratiquement indolore, elle est donc réalisée sans anesthésie.

La ponction est une procédure de diagnostic qui permet de déterminer avec une grande précision la nature de l'épanchement accumulé dans la cavité articulaire.

La deuxième étape du traitement de la synovite est l’immobilisation, c’est-à-dire la création d’une immobilité de la zone touchée afin d’assurer le repos. Pour cela, des bandes de pression ou des orthèses peuvent être utilisées.

Dans des situations plus graves, il peut être nécessaire de fixer fermement l'articulation douloureuse à l'aide de pneus ou d'attelles. Ce stade du traitement dure habituellement environ sept jours, au cours desquels le médecin peut également recommander une hypothermie.

En l'absence d'un effet thérapeutique sur le fond de la pharmacothérapie, le patient subit une chirurgie qui consiste en une synovectomie partielle, totale ou sous-totale.

Pendant l'opération, le tissu transformé pathologiquement est enlevé, ce qui permet à l'articulation de fonctionner à nouveau.

Après cela, un traitement hémostatique, anti-inflammatoire et antibactérien est effectué. Pendant la période de récupération, il est montré au patient un repos complet et une réduction du stress sur le membre affecté afin d'éviter une rechute.

Une fois que l'état du patient s'est stabilisé, diverses procédures physiothérapeutiques sont prescrites, des exercices thérapeutiques permettant de développer et de rétablir l'ancienne fonctionnalité dans l'articulation.

Le traitement de cette maladie doit être complexe et inclure:

  1. Thérapie de restauration;
  2. L'élimination de la cause de la synovite articulaire;
  3. Traitement des troubles du genou;
  4. Traitement de la toxicomanie;
  5. Traitement de restauration;
  6. Traitement de physiothérapie;
  7. Exercice thérapeutique.

Étapes du traitement de la synovite:

  • Perforation de l'articulation du genou;
  • Immobilisation du membre inférieur;
  • Médicaments sur ordonnance;
  • Traitement chirurgical (strictement selon les indications);
  • Médecine traditionnelle.

Dans la forme aiguë de la maladie, il est nécessaire d’utiliser un rhume local (par exemple, une bulle de glace). La ponction de l'articulation du genou donne un bon effet, ce qui permet au médecin d'éliminer l'excès de liquide et de réduire ainsi la douleur.

Si la synovite acquiert une forme chronique et prolongée de l'évolution, un traitement chirurgical est indiqué, ce qui permet d'éviter le passage de l'état pathologique à l'arthrose.

Pour l'immobilisation de l'articulation du genou endommagée, des bandes de pression, des pneus et des attelles en plâtre sont utilisés. Les médecins recommandent d'utiliser des pansements pressants pendant 5 à 7 jours maximum. Une immobilisation plus longue peut mener à l'immobilité complète de l'articulation du genou.

Les médicaments utilisés pour traiter la synovite:

Un diagnostic correct est important. Le patient a besoin de voir un médecin, de lui parler des blessures, des mauvaises habitudes, des maladies chroniques, du style de vie.

Le spécialiste donne des instructions pour les analyses de sang, recommande les rayons X, les ultrasons, dans certains cas, l'IRM ou l'arthroscopie. La ponction de l'articulation du genou (apport liquidien) est le moyen le plus précis de déterminer la nature de la pathologie et d'améliorer l'état du patient.

Remèdes populaires

Le traitement standard de la maladie implique l'introduction de médicaments antibactériens dans la cavité articulaire et la restriction de sa mobilité. Sur recommandation du médecin, plus tard, il sera nécessaire de faire des exercices pour les articulations. À la maison, utilisez:

  • Huile de laurier: 2 c. l feuille sèche, versez 1 verre d'huile végétale, mélangez, laissez pendant 7 jours. Lorsque le mélange est prêt, filtrez-le et frottez-le quotidiennement contre l'articulation douloureuse.
  • Teinture à base de plantes de synovite du genou: gui blanc, feuilles de bouleau, noix et tansy dans un rapport de 1: 1, piler et mélanger. À 1 cuillère à soupe. l Mélange à base de plantes besoin d'un verre d'eau bouillante. Après une heure d'effort, buvez une décoction pendant la journée.
  • Teinture de noix noire - consommation quotidienne de 1 c. avant de manger de la nourriture.

Antibiotiques

Il est important de prendre des médicaments contre la synovite, car ils accélèrent le processus de guérison et empêchent la septicémie de se développer, la suppuration. Pour soulager l'inflammation et la douleur, vous devez boire des anti-inflammatoires non stéroïdiens (Diclofenac, Nise).

La synovite chronique est traitée avec des inhibiteurs des enzymes protéolytiques injectés dans l'articulation («Trasilol» et «Gordox»). Des antibiotiques à large spectre sont introduits dans l'environnement interne de l'articulation pour prévenir le développement de l'infection.

Facilite les régulateurs de la microcirculation, les vitamines, les minéraux.

Pommades pour articulations particulièrement efficaces à base de substances anti-inflammatoires non stéroïdiennes: "Finalgel", "Ketonal", "Pommade d'indométhocine". On utilise des préparations à la capsaïcine, qui chauffent fortement la peau: «Kapsikam,« Capsine »,« Asterisk ».

La pommade «Dimexid», qui élimine efficacement la douleur, a fait ses preuves. Les préparations d'acide salicylique ont également un effet positif sur le processus de récupération.

À l'aide d'une compresse

La compresse la plus facile pour l'articulation du genou est la feuille de chou. Il soulage bien l'inflammation et la douleur de la synovite.

Sur la feuille, il est nécessaire de marcher plusieurs fois au rouleau et de verser de l’eau bouillante dessus. Attachez-le au genou du patient, enveloppez un sac en plastique, de la laine.

Retirez la compresse après 7 à 8 heures. La gaze imbibée de vodka réduit l'inflammation, réduit l'enflure.

La vodka doit être chauffée à 38 ° C, la mouiller avec de la gaze, envelopper le joint. Top polyéthylène et tissu.

Gardez la compresse toute la nuit.

Elena, 42 ans: souffre d'une synovite du genou depuis plus d'un an. Le médecin m'a aidé à trouver le bon traitement anti-inflammatoire et j'ai rétabli la mobilité de l'articulation à l'aide de compresses et de gymnastique (je l'ai fait par la force). Un massage en silicone a permis d’enlever le gonflement.

Natalya, 27 ans: Ce qu’elle n’a pas accepté… Il y avait d’abord la sulfasalazine, puis le méthotrexate. Les symptômes ont disparu, j'ai commencé à utiliser Plaquenil. Malheureusement, la situation a empiré, du moins pas autant qu’elle l’était à l’origine. Le docteur a écrit "Arava". Guéri.

Denis, 36 ans: Un rhumatologue a diagnostiqué une synovite de l'articulation du genou droit. On m'a administré cinq injections de "Diprospana", cela m'a beaucoup aidé. Deux ans ont passé, la maladie ne dérange plus.

Bien sûr, les médecins commenceront tout d'abord par traiter l'articulation enflammée pour qu'elle récupère rapidement. Le traitement s'effectue par de nombreuses méthodes:

  • L'articulation est crevée;
  • La jambe autour de l'articulation est fixée avec un bandage compressif;
  • L'immobilisation de la jambe avec une attelle en plâtre peut être nécessaire;
  • Divers exercices et physiothérapie.

Les points les plus importants, sans lesquels le traitement de la synovite n’existe pas, sont: l’imposition d’un bandage serré et l’utilisation de médicaments à action anti-inflammatoire et anti-infectieuse.

De plus, il est nécessaire de réduire au minimum la charge sur le joint.

Les méthodes traditionnelles de traitement à domicile sont transmises de génération en génération et prouvent leur efficacité. La médecine traditionnelle peut soigner de nombreuses maladies aussi bien que d'habitude, y compris la synovite des articulations.

En outre, ce traitement est effectué en raison des propriétés cicatrisantes des plantes, qui ont un effet doux sur le corps, par rapport aux médicaments chimiques.

Une mesure comme la thérapie physique de la synovite de l'articulation du genou, visant à renforcer le cadre musculaire, à stimuler et à accélérer la circulation sanguine et l'apport sanguin aux tissus articulaires et périarticulaires, est également populaire.

La thérapie par l'exercice est généralement prescrite au cours de l'affaiblissement de la maladie et en l'absence d'exacerbations. Bonne aide mouche mouvements des jambes, le développement des articulations en utilisant la marche avec des mains courantes et des béquilles.

Les procédures relatives à l'eau et les classes dans la piscine sont particulièrement efficaces.

Il est recommandé de faire des exercices avec modération et à un rythme lent. Tous les exercices doivent être effectués avant l'apparition d'une douleur tangible.

Après cela, il est conseillé de se reposer et, après un certain temps, de reprendre les activités de récupération. Le chargement est une méthode assez efficace et doit être effectué correctement.

Ces activités doivent être abordées avec précaution, en suivant toutes les recommandations médicales, sinon vous pouvez nuire à l'organisme au lieu d'en tirer profit.

Il est impératif de traiter la synovite de l'articulation du genou, et plus vite vous commencez, mieux c'est. Cette approche est due au fait que la maladie ne s’arrête pas au cours du développement, mais continue de progresser, déformant davantage l’articulation.

La maladie est aggravée par cela, accompagnée d'une augmentation de l'inflammation des articulations. Dans ce cas, un rôle important est attribué à l’élimination des principaux facteurs provoquants.

Le traitement de la synovite dépend directement des causes de la maladie.

Pour identifier ces causes, une ponction du sac à joint synovial est utilisée. Cette procédure est indolore et une anesthésie n'est donc pas nécessaire.

L'articulation est percée d'une fine aiguille spéciale. Le liquide synovial est prélevé et envoyé au laboratoire pour analyse.

Le point le plus important dans le traitement de la synovite, appliquée quel que soit le type de maladie, est l’immobilisation de l’articulation, c’est-à-dire la création des conditions de son immobilité.

Dans le traitement de la synovite, appliquez une pommade à effet anesthésique - Fastum-gel, Voltaren, Diclofenac, Indovazin, Diklak, etc.

Si des abrasions et des plaies sont présentes dans la région du genou, elles sont traitées avec des antiseptiques et une pommade à l'héparine. Tous ces outils sont disponibles dans presque toutes les pharmacies.

Toutefois, vous pouvez vous faire une pommade efficace en empruntant des recettes de la médecine traditionnelle.

Dans les cas où les méthodes de traitement traditionnelles ne donnent pas les résultats escomptés et que l’état du patient ne s’améliore pas et que des modifications irréversibles sont constatées au niveau de la membrane synoviale, elles ont recours à une intervention chirurgicale.

La synovectomie partielle, et même plus totale, est extrêmement rarement pratiquée et survient généralement à un stade avancé de la maladie.

L'opération consiste à ouvrir le sac synovial, à retirer le pus, les corps étrangers et les ménisques endommagés. La désinfection du cartilage tégumentaire est réalisée et la membrane synoviale elle-même est retirée.

Après l'opération ou le traitement habituel de la synovite, les patients reçoivent des médicaments fortifiants, ainsi que des cours de physiothérapie pour développer l'articulation et restaurer l'ancienne mobilité.

Le traitement dépend principalement du type et des symptômes de la synovite, ainsi que du stade. Par conséquent, seul le spécialiste compétent peut répondre à la question «Comment traiter une synovite». Avec une forme aiguë de la maladie, les mesures de traitement commencent par l'exclusion des causes qui ont provoqué l'inflammation.

Par conséquent, le patient est recommandé de repos complet du membre. Pour ce faire, appliquez un pneu ou un bandage serré qui limite le mouvement du genou. Un traitement précoce empêche généralement le développement de la forme aiguë.

Avec une grande accumulation de liquide nommé ponction. C'est une procédure assez douloureuse, elle est généralement réalisée sans anesthésie.

Le genou du patient est fixé et traité avec un antiseptique. Une aiguille spéciale fait une ponction, puis le liquide accumulé est aspiré.

Le matériel obtenu est envoyé pour analyse afin d’identifier l’infection. Après la procédure, un agent anti-inflammatoire est injecté dans l'articulation pour éviter l'infection.

Ensuite, un bandage serré est appliqué sur l'articulation touchée, ce qui devrait permettre de fixer le genou pendant plusieurs jours. La durée du port du pansement est déterminée par le médecin traitant.

Parfois, de la glace est appliquée sur la zone touchée.

Lorsque les rechutes sont généralement prescrits des médicaments, dont l'action vise à lutter contre l'infection et réduire l'inflammation. En outre, utilisez des médicaments qui améliorent la circulation sanguine, ainsi que des vitamines et des agents antibactériens.

Le traitement local est tout aussi important. À cette fin, des pommades ou des crèmes spéciales sont attribuées, dont l’action vise à réduire l’inflammation et le gonflement dans la région de l’articulation touchée.

En outre, on prescrit au patient un traitement physique. Les exercices sont développés individuellement pour chaque patient, ils dépendent du degré de dommage à l'articulation, ainsi que de la forme et du type de synovite de l'articulation du genou.

La synovite infectieuse est caractérisée par l'accumulation de liquide purulent dans l'articulation. Pour le retirer, une ponction est effectuée avec drainage pour drainer le fluide, suivie de l'introduction d'un agent antibactérien. Après cela, un pneu est appliqué.

Dans toutes les formes de synovite de l'articulation du genou, il est important de garantir l'immobilité de l'articulation pour un traitement efficace.

Dans la synovite chronique, des inhibiteurs, des anti-inflammatoires et des fortifiants sont prescrits.

  • Électrophorèse (avec utilisation d'héparine ou de kontrikala);
  • Thérapie magnétique;
  • Phonophorèse (médicaments corticoïdes).

Vous devez savoir que l'héparine n'est pas prescrite pour la forme aiguë de la maladie, en raison du risque de saignement grave dans l'articulation.

Après le diagnostic, de nombreux patients se demandent: "comment guérir une synovite?". Il est important de noter que l'auto-traitement de telles maladies est très dangereux, il peut parfois avoir les conséquences les plus graves, allant jusqu'à l'immobilité totale de la jambe et l'invalidité.

Par conséquent, lors de l'apparition de signes caractéristiques, vous devez contacter immédiatement un chirurgien qualifié ou un orthopédiste. Un traitement opportun aidera à éviter le développement de complications.

Lorsque des symptômes de synovite du genou apparaissent, il est important de prendre des mesures à temps et de consulter un spécialiste. Le chirurgien orthopédique et le chirurgien s’occupent du traitement des maladies des articulations, y compris la synovite.

Pendant le traitement initial, il est nécessaire d'informer le médecin de tous les symptômes et plaintes qui dérangent le patient. Cela permet au spécialiste de prescrire les mesures de diagnostic nécessaires pour identifier la maladie et procéder au traitement.

En forme chronique, vous devez fournir au médecin les résultats des études réalisées précédemment.

Le traitement de la maladie est un événement complexe et comprend la prise d'un certain nombre de médicaments. Ces médicaments comprennent:

  • Des antibiotiques;
  • Anti-inflammatoire;
  • Drogues réparatrices;
  • Agents hémostatiques (en période postopératoire).

Le dimexide est l'un des anti-inflammatoires efficaces. Il est généralement utilisé sous la forme d'une solution pour les compresses et les lotions, supprime ainsi le gonflement et le processus inflammatoire qui se développent dans une articulation avec une synovite de l'articulation du genou.

En cas de synovite, des antibiotiques sont prescrits pour le traitement dont l’action vise à combattre l’infection et à prévenir l’infection des tissus et du sang.

Dans certains cas, le traitement est prescrit avec un vitophon - il s’agit de l’installation de vibraphones avec synovite du genou. Avant la procédure, vous devez vous assurer qu'il n'y a pas de contre-indications à l'utilisation du médicament.

Le traitement est effectué en plusieurs étapes, la durée d'application dépend des caractéristiques individuelles du patient, de la forme et du type de pathologie.

Il convient de noter que l’auto-traitement avec n’importe quel médicament, qui ne repose que sur les symptômes, peut être inefficace et causer des dommages graves à l’organisme.

Par conséquent, avant d'appliquer des méthodes de traitement (y compris locales et médicales), vous devez d'abord effectuer un examen complet et consulter votre médecin.

Préparations pour le traitement de la synovite

Il existe de nombreux remèdes populaires pour le traitement de cet état pathologique. Cependant, ils sont incapables de guérir complètement la maladie, même si elle est bénigne.

Appliquer de telles méthodes ne sert qu'à soulager les manifestations symptomatiques et à soulager l'état du patient. Le traitement des remèdes populaires de synovite doit être négocié avec votre médecin.

Synovite du traitement du genou à domicile

L'une de ces méthodes est le traitement de la synovite du genou avec une solution saline. Pour ce faire, le sel est dissous dans de l'eau et congelé.

Les morceaux de glace résultants sont appliqués sur le site de l'inflammation jusqu'à ce qu'ils soient complètement dissous. Ensuite, le genou est enveloppé dans un drap de laine et laissé pendant plusieurs heures.

Cette méthode aidera à soulager les poches, réduire l'inflammation.

Bien aider avec les maladies des articulations jus et décoctions de légumes et de fruits (pomme, myrtille, chou, miel). De telles boissons soulagent non seulement la douleur au genou, mais renforcent également l’immunité, stabilisent la pression et renforcent le corps.

Pas moins efficace contre les synovites et les compresses. Pour ce faire, préparez une émulsion de jaune d'œuf avec du sel de table ordinaire. La solution obtenue est imprégnée d’un pansement et déposée sur la zone touchée jusqu’à ce que la compresse soit complètement sèche.

Quels onguents aident à la synovite des articulations du genou

La pommade pour le traitement de la synovite peut être préparée indépendamment. Ce n'est pas moins efficace, mais beaucoup plus abordable que d'acheter des médicaments en pharmacie.

Pour la préparation, vous aurez besoin de moutarde sèche, de paraffine de la bougie et de sel. Le mélange est légèrement chauffé et mélangé à un état crémeux.

Appliquez cette pommade la nuit en combinaison avec un bandage chauffant. Il est important de se rappeler qu'il est possible de réchauffer les articulations uniquement si la maladie n'est pas infectieuse.

De plus, dans certains cas, on prescrit au diclofénac et à l'indométacine du pommade pour le traitement local de la synovite.

Le traitement de la synovite du genou avec des remèdes populaires peut être très efficace et plus abordable.

Avant le traitement à la maison, il est nécessaire de consulter votre médecin. Dans certains types de synovite, les méthodes de traitement traditionnelles peuvent causer des dommages graves et provoquer le développement de complications graves.

Physiothérapie pour la synovite du genou

Diverses méthodes physiothérapeutiques sont utilisées pour le traitement de la synovite. Elles sont également prescrites en fonction des symptômes.

La physiothérapie pour la synovite comprend le massage thérapeutique, l’électrophorèse, la magnétothérapie et d’autres techniques.

De plus, les patients suivent un cycle individuel de gymnastique avec synovite de l'articulation du genou. Les exercices comprennent un complexe visant à développer une articulation et à restaurer sa mobilité. Les cours de physiothérapie doivent être dispensés sous la surveillance d'une sœur physiothérapeutique.

Une autre méthode efficace de traitement sans utilisation de médicaments -

Hirudothérapie (traitement avec des sangsues). Cette méthode enlève bien les poches, empêche le développement du processus inflammatoire, a un effet bénéfique sur l'état général du corps, renforce le système immunitaire.

Certains patients pratiquent le traitement de la synovite urinaire. Ceci est une procédure assez spécifique et ne convient pas à tout le monde. Son efficacité n’est pas prouvée par la médecine, elle n’est donc pas très populaire.

La physiothérapie et les remèdes populaires ne sont qu’un traitement supplémentaire et fortifiant contre la synovite de l’articulation du genou. Par conséquent, avant d'appliquer de telles techniques, il est nécessaire de consulter un spécialiste compétent et de le consulter pour savoir s'il convient de recourir à un tel traitement.

Dans certains cas, il existe des contre-indications et le traitement par les méthodes traditionnelles doit être approuvé par le médecin traitant.

Comme avec toute autre maladie, avec la synovite du genou, diverses complications peuvent se développer. Les complications les plus courantes se trouvent dans la forme infectieuse de la maladie.

  • Cellulite et périarthrose - les tissus entourant l'articulation sont imbibés de pus;
  • Arthrite purulente - la propagation de pus sur la couche externe de la capsule articulaire;
  • Panarthrite - la propagation de pus sur le cartilage et l'os entourant l'articulation.

Ces complications sont très dangereuses et peuvent causer de graves problèmes de santé. Par conséquent, si, après une synovite du genou, le genou fait mal, ce symptôme indique le plus souvent le développement du processus inflammatoire dans les tissus mous et les os entourant l'articulation touchée.

Dans de tels cas, un besoin urgent de contacter votre médecin et de subir un examen supplémentaire. L'automédication est extrêmement contre-indiquée et dangereuse pour la santé.

Une visite opportune chez le médecin et la mise en œuvre complète de ses rendez-vous aideront à se débarrasser complètement de la douleur, des autres symptômes désagréables et à reprendre le mode de vie habituel.

Quelle est la synovite de l'articulation du genou et comment la traiter?

Une des fonctions principales de la membrane synoviale est de maintenir le niveau souhaité de fluide intra-articulaire (production de ce fluide et absorption de son excès). Lorsque l'inflammation de la fonction de la coquille est violée, cela entraîne l'accumulation d'une quantité énorme d'épanchement dans l'articulation. En conséquence, une personne ressent une douleur intense et a des difficultés à se plier et à redresser ses jambes.

Classification des maladies

L'inflammation de l'articulation du genou est aiguë et chronique. Dans le premier cas, l'apparition précoce et les symptômes prononcés font que la personne se rend immédiatement à l'hôpital. La synovite chronique se développe progressivement, de sorte que le patient peut ne pas remarquer les signes avant-coureurs au début. Au fil du temps, des douleurs douloureuses à peine perceptibles apparaissent de plus en plus souvent et il devient de plus en plus difficile de marcher.

En fonction de la nature de l'épanchement, la synovite est divisée en purulente, séreuse et hémorragique (sanglante). L’approche adoptée pour traiter chacun d’entre eux a ses propres caractéristiques et différences. Par conséquent, pour commencer toute mesure thérapeutique ne peut être qu'après que le diagnostic est clarifié.

Tableau 1. Types de pathologie, selon la cause.

Signes externes de la maladie

La gravité du tableau clinique dépend de l'activité du processus inflammatoire et du nombre d'épanchements accumulés. En présence de pus, le patient présente une douleur intense en cambrure au niveau de l'articulation du genou et la synovite évolue très rapidement. En cas d'inflammation chronique, la maladie évolue lentement avec des symptômes légers.

Les synovites aiguës sont caractéristiques:

  1. Sensations douloureuses s'étendant à toute la région du genou.
  2. Augmentation de la douleur en marchant, la nuit et le matin.
  3. Gonflement du genou dû à une accumulation d'épanchement.
  4. Réduire la quantité de mouvement dans l'articulation.
  5. Frissons, fièvre, intoxication (avec un processus purulent).

Signes de synovite chronique:

  1. Douleurs périodiques qui s'aggravent lors d'exacerbations.
  2. Limitation significative du mouvement du genou.
  3. Luxations fréquentes.
  4. Quelques difficultés à marcher.
  5. L'apparition d'un gonflement, d'une rougeur et d'un gonflement de l'articulation lors d'une exacerbation.

Lorsque la synovite survient chez la plupart des patients, une fluctuation se produit - un symptôme indiquant la présence de fluide dans l'articulation. Identifier c'est facile. Pour ce faire, appuyez doucement sur vos doigts, puis relâchez la zone des genoux. Avec les fluctuations, vous pouvez sentir une légère secousse tout en levant la main.

La synovite de l'articulation du genou chez un enfant est généralement réactive. Les symptômes désagréables apparaissent peu de temps après la grippe ou les ARVI. Toddler s'inquiétait de fortes douleurs et de boiteries. Il peut y avoir une augmentation de la température corporelle et la fixation d'un membre douloureux dans une position non naturelle et forcée.

Méthodes de diagnostic

La synovite peut être suspectée par ses symptômes typiques et par la présence de fluctuations. Cependant, pour confirmer et clarifier le diagnostic, un examen supplémentaire est nécessaire. Il aide à découvrir la cause de la synovite, la nature de l'inflammation et la gravité de la maladie.

Tout cela est nécessaire pour choisir un schéma thérapeutique efficace.

Tableau 2. Méthodes de recherche qui aident au diagnostic.

Comment distinguer la synovite de maladies similaires

Une synovite de l'articulation du genou, dont les symptômes sont décrits ci-dessus, se confond facilement avec d'autres pathologies (arthrite, kyste de Baker, lésion méniscale, tendinite, arthrose). Pour faire la distinction entre ces maladies, vous devez analyser soigneusement les symptômes, ainsi que la date et l’ordre de leur apparition.

Tableau 3. Diagnostic différentiel de la synovite.

Principes de la lutte contre la maladie

Les patients atteints de synovite aiguë sont hospitalisés. En cas d'inflammation purulente, ils sont placés au service de chirurgie, en cas d'asepsie - au service de traumatologie. Le traitement de la synovite du genou à la maison n’est autorisé que pendant la phase chronique de la maladie.

Dans la période d'exacerbation, le pied du patient nécessite un repos complet et le repos du patient. Pour immobiliser (immobiliser) les membres, appliquez un bandage serré, une attelle ou une attelle en plâtre. Parallèlement à cela, le patient est prescrit des médicaments et de la physiothérapie. Si nécessaire, le liquide intra-articulaire est éliminé par ponction.

La synovite chronique est habituellement traitée de manière conservatrice. Les médecins sélectionnent les médicaments pour les patients et leur recommandent de suivre une thérapie physique. Des exercices spéciaux aident à restaurer la fonction de l'articulation et à augmenter l'amplitude de ses mouvements. Pour le traitement chirurgical utilisé dans les cas graves et négligés.

Traitement conservateur

Il est possible de se passer de ponction en cas de synovite aseptique, qui ne s'accompagne pas d'une accumulation de pus, de sang ou d'un important épanchement séreux dans la cavité articulaire. Le traitement conservateur implique l'utilisation de médicaments, la physiothérapie et les méthodes de la médecine traditionnelle.
Les patients doivent suivre attentivement les instructions du médecin. La rapidité et l’adéquation de la thérapie déterminent en grande partie l’évolution de la maladie. Les personnes récemment arrivées à l'hôpital développent souvent une synovite chronique du genou, dont le traitement est beaucoup plus compliqué. Par conséquent, il est préférable de ne pas autoriser les maladies chroniques.

Tableau 4. Préparations pharmaceutiques utilisées pour traiter la synovite de l'articulation du genou.

Quand et pourquoi avez-vous besoin d'une chirurgie?

La ponction thérapeutique ou la chirurgie est plus souvent nécessaire chez les patients atteints de synovite aiguë. En cas d'inflammation infectieuse, il devient nécessaire de retirer immédiatement le pus de la cavité synoviale. Dans le cas de blessures graves, il est souvent nécessaire de prélever du sang, des fragments de tissus endommagés et des parties de la membrane synoviale, de coudre des ligaments ou des ménisques.

La ponction de l'articulation est réalisée sous anesthésie locale. Après avoir retiré l'épanchement accumulé, le médecin lave la cavité synoviale avec des solutions antiseptiques et antibiotiques. À la fin de la procédure, il y injecte des médicaments (antibactériens, anti-inflammatoires). Une personne peut avoir besoin de plusieurs procédures similaires pour un rétablissement complet.

La chirurgie arthroscopique est réalisée avec:

  • processus inflammatoire sévère;
  • dommages au ménisque;
  • des larmes et des larmes de ligaments;
  • instabilité articulaire;
  • complications de l'arthrose;
  • l'inefficacité du traitement précédent.

L'arthroscopie est une chirurgie à faible impact. Il évite les dommages aux tissus mous des jambes. Après la chirurgie au niveau du genou, plusieurs petites incisions sont pratiquées. En période postopératoire, ils sont utilisés pour le lavage de la cavité synoviale. Peu de temps après l'opération, les ouvertures guérissent et les fonctions articulaires sont restaurées.

Physiothérapie et physiothérapie

Les méthodes de physiothérapie sont activement utilisées dans divers types et formes de synovites. Les procédures de physiothérapie ont des effets analgésiques et sédatifs. Ils améliorent la microcirculation et la circulation sanguine dans les tissus affectés, accélérant ainsi la récupération.

Techniques permettant de faire face à la maladie:

  • électrophorèse médicale;
  • thérapie magnétique;
  • UHF;
  • boue thérapeutique;
  • courants galvaniques;
  • thérapie avec courants modulés sinusoïdaux (SMT).

Des exercices sont montrés dans la période de récupération d'une synovite aiguë et dans son évolution chronique. La thérapie physique aide à ramener le genou à une mobilité normale. En présence d'arthrite ou d'arthrose, il permet de ralentir la destruction du cartilage.

Traitement des remèdes populaires

Toutes les possibilités de la médecine traditionnelle doivent être utilisées en complément de la thérapie principale. Les remplacer par une ponction médicale ou un médicament est indésirable et même dangereux. Pour les personnes ayant développé une synovite aiguë du genou, il est préférable de traiter avec des remèdes populaires. Tout d'abord, ils doivent contacter la clinique, le chirurgien ou un traumatisme orthopédique.

Le traitement de la synovite du genou à la maison est effectué en utilisant:

  1. Pommade ou teinture de consoude.
  2. Feuille de laurier.
  3. Compresses de kérosène.
  4. Solution saline.
  5. Feuilles de chou et plantain.
  6. Pommade à l'ail.

Les remèdes populaires peuvent faciliter l'évolution de la synovite chronique, mais ils sont inefficaces dans le processus purulent aigu. Dans ce cas, le patient nécessite une ponction immédiate. Aucune décoction ni compresse ne peut remplacer cette procédure. L'automédication ne peut qu'aggraver l'état du patient et avoir des conséquences graves.