Le liquide synovial: qu'est-ce que c'est, la composition et les fonctions de récupération

Sinovia est un fluide élastique non-newtonien, qui joue un rôle important dans le maintien des multiples fonctions du corps. Le liquide synovial (FL) provoque une dépréciation, protégeant le cartilage articulaire des charges excessives. Merci à ses joints sont soumis au plus faible coefficient de frottement. Le remplacement de la SJ pathologique par ses homologues d'origine artificielle dans l'orthopédie moderne fait référence aux approches fondamentales de la correction thérapeutique des pathologies articulaires.

Difficultés dans l'étude du liquide synovial

Important à savoir! Les médecins sont sous le choc: «Il existe un remède efficace et abordable pour les douleurs articulaires.» Pour en savoir plus.

Peut-être que le liquide articulaire serait à présent étudié de manière plus approfondie, mais il est difficile d’obtenir des échantillons de ce matériau. Étant donné que le matériau de l'étude est prélevé à la suite d'une ponction, les scientifiques affirment qu'il est difficile d'obtenir le SJ en perforant des articulations saines du genou. Premièrement, il y a peu de liquide et, deuxièmement, la complexité ajoute une caractéristique de sa consistance: il est visqueux.

Le manque de connaissances sur la composition et les propriétés de SJ est dû à la pénibilité croissante de la procédure, en raison de laquelle de nombreuses personnes refusent de se soumettre à ce type de recherche.

La manipulation est réalisée sans anesthésie préalable. La faisabilité d'une telle décision est due au fait que les atomes de novocaïne (le plus souvent utilisé pour l'anesthésie locale) détruisent la chromatine des noyaux cellulaires.

Malgré l'absence d'anesthésie, la ponction est réalisée strictement dans des conditions d'asepsie.

Aussi SJ pris dans le département de pathoanatomical. Cependant, dans les premières minutes qui suivent le décès d'une personne, le contenu de ses articulations est sujet à une déshydratation rapide. Les résultats de l'étude de SJ, pris selon différentes méthodes, sont différents.

Basé sur une étude de la composition de la synovie, il est possible d'identifier la maladie, mais déjà au stade 2 (plus souvent). Comme à un stade, il n’ya pas de plaintes évidentes concernant le manque de motricité des articulations chez un patient. Les changements métaboliques dans le métabolisme des minéraux indiquent non seulement la présence, mais également la progression active des processus dégénératifs inflammatoires au sein des articulations. L'ostéochondrose se développe dans le contexte de la formation de cristaux dans la synoviale.

Immédiatement après la ponction, en visualisant l’état du fluide obtenu, il est possible d’évaluer au préalable quel processus se déroule à l’intérieur des articulations. Ce qui compte, c'est la couleur, la présence d'impuretés et le degré de transparence de SG. L'environnement est trouble, jaunâtre, ce qui indique directement le processus inflammatoire.

Le liquide intra-articulaire contient 25% d'acide hyaluronique. 8 études de laboratoire sur 10 sur des échantillons de synovie ont indiqué que des processus destructeurs entraînaient une augmentation de l'activité des enzymes protéolytiques et de la glycosaminoglycane hydrolase. Dans le même temps, le niveau de polymère est réduit et le volume d'acide hyaluronique est réduit.

Ces phénomènes pathologiques indiquent la réaction de SJ aux dommages qui en résultent pour l'articulation et à l'inflammation naissante. Lorsque le processus inflammatoire augmente la concentration de protéines non seulement dans le sang, mais aussi dans la synovie. C'est une augmentation du nombre de Blancs dit Taureau à propos des changements ci-dessus. La ponction et l'élimination subséquente de SJ à des fins de recherche aideront à identifier l'inflammation dans l'articulation de manière opportune.

Les multiples études menées par des scientifiques ont permis de comprendre que pour la pratique clinique, le plus informatif est l'établissement de données sur le contenu en protéines totales et en acides uroniques dans la synovie.

La relation entre la composition de la synovie et la pathologie intra-articulaire

Un rôle important est attribué à l’étude de la FL pour identifier et différencier les pathologies de la structure et de l’état des articulations. Cet environnement biologique est la composante spécifique à l'organe de chaque articulation. Il transmet les changements qui ont englouti l'articulation, toutes les réactions intra-articulaires.

La composition qualitative de cet environnement biologique varie selon:

  • type de pathologie intra-articulaire;
  • étapes de son développement;
  • niveau d'activité physique habituelle d'une personne;
  • la nature et la quantité de drogues prises.

Les principaux indicateurs de synovie, les changements qui se produisent en fonction des facteurs énumérés, sont reflétés dans le tableau.

Caractéristiques comparatives de la composition du liquide synovial dans différentes pathologies articulaires

L'étude a impliqué 16 personnes.

Les résultats de l’étude reflètent la nature des modifications des spectres lipidique et protéique, des indices de peroxydation et des acides uroniques chez les personnes souffrant d’arthrose fémoro-patellaire et de gonarthrose. Les changements sont dus à la différence entre les stades cliniques de la pathologie.

L'expérience a montré un déséquilibre significatif des processus prooxydants et antioxydants dans le liquide articulaire, le développement du stress oxydatif. Son intensité est déterminée par la sévérité du processus dégénératif-inflammatoire, mais ne dépend pas de sa cause fondamentale. La concentration de lipides dans le liquide synovial a une incidence sur l'acquisition de différentes consistances sous l'influence de la température. Il est prouvé que les lipides et les triglycérides du liquide articulaire affectent ses propriétés physico-chimiques.

Il est établi que les composants des substances fluides intra-articulaires affectent le microrelief du cartilage, prédéterminent la direction de glissement des surfaces articulaires, réduisant ainsi le coefficient de frottement dans l'articulation.

Fonctions du liquide synovial et son évolution en cas d'inflammation articulaire

Même les problèmes "négligés" avec les articulations peuvent être guéries à la maison! N'oubliez pas de l'étaler une fois par jour.

Sinovia remplit plusieurs fonctions physiologiques: métabolique (échange), barrière (protectrice) et protectrice (biomécanique). La violation d'au moins l'un d'entre eux entraîne un changement de l'état du cartilage. Il devient plus vulnérable et la mise à disposition d'une charge incorrecte sur cette structure anatomique peut entraîner des dommages ou une déformation.

L'état et la quantité de liquide synovial permettent de visualiser l'inflammation des articulations à différents stades de son développement. L'arthrose implique un changement destructeur du cartilage. En raison de la pathologie, la matrice cartilagineuse perd la triade de mucopolysaccharides oxydés. Ce sont l'acide hyaluronique, le sulfate de chondroïtine et le sulfate de kératane. Après 3-4 mois, le joint perd partiellement ses propriétés d'amortissement, son élasticité et son élasticité.

Au fur et à mesure que la maladie progresse de manière non physiologique, l'exercice est redistribué. En raison des dommages destructifs du cartilage, la pression sur le tissu osseux augmente et des micro-fissures trabéculaires ou micro-fractures peuvent apparaître dans sa structure.

Si vous avez déjà subi des lésions articulaires ou traité une inflammation de ces structures, vous devez en informer votre médecin.

Selon les principes physiologiques, le réseau vasculaire alimente l'os, de sorte que ses lésions deviennent la cause de l'hypertension intra-osseuse, dans le contexte duquel l'hypoxie focale et l'ischémie osseuse augmentent. En perdant en partie les capacités biomécaniques du cartilage et en même temps, subissant une forte baisse de la charge sur l'os sous-chondral, le corps commence à se condenser, des modifications sclérotiques, suivies par la formation d'ostéophytes.

Les aspects suivants sont considérés comme un mécanisme pathogénétique:

  • le fait d'un décalage dans l'équilibre dynamique de l'activité biosynthétique des chondrocytes;
  • développement du processus de dégradation des substances constitutives du cartilage;
  • exposition à des facteurs exogènes et endogènes.

Une importance croissante est accordée aux médiateurs inflammatoires trouvés dans l'étude de l'état du cartilage, de la membrane synoviale et de la composition du liquide synovial.

L'effet des médicaments sur l'état du liquide synovial

Le médicament Chondroïtine Sulfate est prescrit pour normaliser l’état du tissu cartilagineux.

Le médicament présente les caractéristiques suivantes:

  • caractérisé par des propriétés d'adsorption élevées lorsqu'il est administré par voie orale;
  • caractérisé par une efficacité clinique élevée;
  • presque pas d'effets secondaires;
  • 70% excrétés par le foie et 25% excrétés dans la bile;
  • n'affecte pas négativement l'état du parenchyme hépatique;
  • Le médicament est sans danger pour la condition et l'activité fonctionnelle du myocarde cardiaque.

Le médicament fournit un fort effet analgésique, anti-inflammatoire, normalise la motricité des articulations. Participe à la structuration du composant principal du cartilage et du tissu osseux.

Le liquide synovial d'une articulation humaine saine contient des monocytes, des lymphocytes, des neutrophiles, des cellules synoviales et des macrophages d'origine synoviale. Prouvé l'existence d'une relation directe entre le nombre de composants de la synovie, le degré de sa viscosité, le contenu des phagocytes en elle. La composition cellulaire du milieu intra-articulaire, la quantité de consommation d'oxygène par les cellules sont certains critères de la capacité fonctionnelle de l'articulation en tant qu'organe.

Le sulfate de chondroïtine structure le liquide synovial altéré, en stabilisant et en normalisant les processus métaboliques. Dans le même temps, la suppression indirecte du niveau d'activité de la hyaluronidase se produit également. Ceci est indiqué par la réduction spontanée révélée de l'activité des hydrolases lysosomales dans le liquide intra-articulaire des patients au cours du traitement par le sulfate de chondroïtine. C’est l’effet ciblé de ce médicament sur l’environnement biologique considéré qui a motivé la prescription de ce médicament dans le traitement de patients souffrant d’arthrite.

Comment augmenter la quantité de liquide intra-articulaire?

Les patients, ne sachant pas comment augmenter la quantité de liquide synovial, cherchent à mettre en œuvre les méthodes de la médecine traditionnelle. Ils croient que la décoction de la partie manquante de la FL aidera les bouillons et les tisanes. Mais les plantes médicinales ne restaurent pas le volume, n'améliorent pas la qualité de la synovie. Ils ne font que créer les conditions favorables pour accélérer sa production par la membrane synoviale, retarder le processus inflammatoire, améliorer l'alimentation du cartilage.

La bardane et sabelnik aideront avec ce plan. Ils ont de telles qualités:

  1. Ils ont un effet anti-inflammatoire.
  2. Fournir un effet analgésique.
  3. Participer à l'évacuation de quantités excessives de sel.
  4. Aide à la formation du tissu cartilagineux.

Mais même les qualités positives énumérées des plantes ne doivent pas servir de base à un auto-traitement. Si vous envisagez de mettre en œuvre la méthode de la médecine traditionnelle, vous devez obtenir l’approbation du médecin traitant.

Il existe des techniques approuvées par la médecine officielle:

  1. Une des options pour augmenter la production de liquide synovial est la correction nutritionnelle. Il est recommandé de réviser votre régime en faveur du miel naturel et des jus (fait maison). Ce sont de bonnes sources de sucres organiques et, par conséquent, il n’y aura pas de pénurie de FL.
  2. L'utilisation de sulfate de chondroïtine est un must pour ceux qui envisagent de restaurer le liquide articulaire en quantité et en qualité. Le composant est impliqué dans la formation du cartilage dans les tissus, stimule activement la production d'acide hyaluronique. L’avantage de cet outil réside dans sa capacité à maintenir un microrelief spongieux du cartilage, tout en garantissant son élasticité et sa souplesse.
  3. L'utilisation de «l'eau Karmolit» (Karmolis Liquid). L'outil est fabriqué par les moines pour le traitement des articulations, le manque de FL. La composition de la solution contient des huiles essentielles. L'efficacité du médicament a été prouvée il y a 5 siècles. Karmolis favorise la stimulation active de la production de glycosaminoglycanes, restaure les tissus couverts par le processus inflammatoire.
  4. Supporter la graisse. Obtenir ce produit est difficile. Mais sa qualité et ses propriétés justifient pleinement le temps, les efforts et l’argent dépensés. L'utilisation du produit augmente la concentration de chondroïtine dans la FL, améliore sa qualité, empêche l'augmentation de la viscosité de cet environnement biologique.

Les principales options pour augmenter la production d'exsudat articulaire sont énumérées. Si vous implémentez ces méthodes sur un système approuvé par un spécialiste, vous pouvez éviter les problèmes d'articulation. Il est important de terminer complètement le traitement, sans l'interrompre dès les premiers signes d'amélioration de la santé.

Pour le traitement et la prévention des maladies des articulations et de la colonne vertébrale, nos lecteurs utilisent la méthode de traitement rapide et non chirurgicale recommandée par les rhumatologues réputés de Russie, qui ont décidé de s’opposer au chahut pharmaceutique et ont présenté un médicament qui TRAITAIT VRAIMENT! Nous nous sommes familiarisés avec cette technique et avons décidé de l’offrir à votre attention. Lire la suite

Conclusion

Arthrocentèse fait référence à des procédures invasives, son caractère invasif pour l'environnement articulaire est indiscutable. Toutefois, s’il est impossible d’éviter les manipulations, il est nécessaire d’enquêter sur la synovie obtenue à des fins de diagnostic, en utilisant uniquement des techniques informatives. Le liquide synovial - un environnement biologique important et un composant intégral des articulations, sans lequel toute activité physique serait impossible.

Si le caractère invasif de l'étude synoviale est moins prioritaire que la nécessité d'identifier rapidement une pathologie intra-articulaire, le pronostic de récupération est favorable, car l'analyse du contenu de la synovie permet de comprendre le tableau clinique réel, de prescrire et de commencer le traitement.

Comment oublier les douleurs articulaires?

  • Les douleurs articulaires limitent vos mouvements et votre vie bien remplie...
  • Vous vous inquiétez de l'inconfort, du resserrement et des douleurs systématiques...
  • Peut-être avez-vous essayé un tas de médicaments, de crèmes et de pommades...
  • Mais à en juger par le fait que vous lisiez ces lignes - elles ne vous ont pas beaucoup aidé...

Mais l'orthopédiste Valentin Dikul affirme qu'il existe un remède vraiment efficace contre les douleurs articulaires! En savoir plus >>>

Voulez-vous recevoir le même traitement, demandez-nous comment?

Qu'est-ce que le liquide synovial et comment le restaurer?

L'exsudat synovial ou articulaire est produit par la membrane cartilagineuse des articulations elles-mêmes.

Sinovia est un lubrifiant naturel élastique, sans lequel les os des articulations ne peuvent bouger de manière sûre et silencieuse.

Le fluide remplit les fonctions suivantes dans les articulations:

  1. Lubrifie la cavité articulaire de l'intérieur.
  2. Sert d'amortisseur naturel.
  3. Il nourrit le tissu cartilagineux.
  4. Fournit la mobilité osseuse dans l'articulation.
  5. Protège les surfaces terminales des os contre l'usure prématurée.

La production de liquide synovial chez l'adulte et chez l'enfant se produit à partir de plusieurs composants:

  • l'eau contenue dans le sang;
  • protéines avec des caractéristiques de collagène élastiques;
  • hyaluron polysaccharide, nécessaire pour conférer une viscosité au liquide synovial.

Dans sa composition, la synovie ressemble au plasma sanguin. Mais dans le plasma, la teneur en protéines est beaucoup plus élevée et l’acide hyaluronique est totalement absent.

En apparence, le liquide est clair, légèrement jaunâtre et plutôt épais. L'intérieur de l'articulation ressort de son tissu cartilagineux exactement autant qu'il est nécessaire pour assurer le bon fonctionnement de l'articulation.

Si la charge sur le système musculo-squelettique s'affaiblit, l'excès de liquide synovial est absorbé par les vaisseaux lymphatiques du cartilage. Grâce à ce mécanisme, il n’ya pratiquement aucun frottement dans l’articulation, même sous des charges considérables.

Le déséquilibre conduit au fait que le liquide synovial est produit peu ou, au contraire, trop. Pour la fonction complète de l'articulation est nocif à la fois.

Pourquoi la synovie présente-t-elle un déséquilibre dans la capsule articulaire?

Si les articulations manquent de lubrification, les extrémités des os commencent à frotter les unes contre les autres. Ce phénomène est chargé d'usure prématurée ou de destruction irréversible des surfaces articulaires.

Ces processus sont accompagnés d'inconfort, de contractions et de douleurs et peuvent même conduire à une restriction partielle ou totale de la mobilité des articulations touchées.

Voici les principales raisons pour réduire la quantité d'exsudat synovial:

  1. immunité réduite;
  2. infections causant la déshydratation;
  3. apport d'eau insuffisant;
  4. une mauvaise alimentation, qui ne fournit pas au tissu les vitamines et les oligo-éléments nécessaires, en particulier la vitamine A et le calcium;
  5. développement dans le corps des vers;
  6. dysfonctionnement de la production de synovie, ce qui entraîne des changements dans la composition et la quantité de fluide;
  7. surcharges physiques fréquentes qui ne permettent pas au fluide articulaire de récupérer ses volumes dans le temps;
  8. ralentir la synthèse de l'acide hyaluronique, typique chez les personnes âgées.

Si le liquide synovial dans les articulations est insuffisant, les articulations privées commencent à craquer et à craquer, signalant ainsi un déficit de l'exsudat articulaire. Il est extrêmement dangereux que cette situation se produise au niveau de la hanche, du coude ou du genou.

La restauration de la lubrification articulaire nécessite une approche compétente et une surveillance médicale obligatoire. Pour prescrire un traitement adéquat, le médecin doit déterminer la cause du manque de liquide articulaire. Pour ce faire, le médecin envoie le patient pour des tests et des examens supplémentaires.

Souvent, pour restaurer complètement l'exsudat articulaire, il suffit de limiter les charges, d'ajuster la nutrition et de satisfaire les besoins du corps en préparations de calcium et en eau de boisson.

Malheureusement, le plus souvent, il est trop tard pour chercher de l'aide médicale, alors que les méthodes de traitement conservatrices sont déjà inefficaces et qu'une intervention chirurgicale est nécessaire.

Quel est le danger de manque de liquide articulaire?

Un déséquilibre de lubrifiant au niveau de la hanche, du coude ou du genou est marqué par des modifications dégénératives du tissu cartilagineux et l’émergence de divers types d’arthrose détruisant les articulations. Le plus souvent, l'arthrose affecte les articulations de la hanche. La pathologie s'appelle "coxarthrose". La Coxarthrose est dangereuse par la destruction des surfaces cartilagineuses recouvrant les os terminaux de l'articulation.

Les modifications dégénératives dystrophiques du cartilage affectent la production et la régulation de la quantité de lubrifiant synovial à l'intérieur de l'articulation - il existe un déficit catastrophique. Les violations de la composition qualitative de la synovie ne lui permettent pas de lubrifier complètement la surface hyaline, ce qui risque de provoquer des fissures et un effritement.

Les particules nécrotiques du tissu cartilagineux pénètrent dans le liquide articulaire et endommagent les os. Le patient ressent une douleur intense lors de ses déplacements. Les effets irréversibles de l’arthrose ne peuvent être évités qu’avec un traitement rapidement instauré.

Un excès de synovie est également nocif et menace d'une maladie insidieuse appelée «bursite». La poche articulaire est tendue en raison du volume important de fluide, de la tension anormale de la capsule articulaire et de la surpression dans la cavité articulaire. Cela peut entraîner l’incapacité de réaliser tout mouvement.

Le processus inflammatoire est accompagné d'une faiblesse générale, d'une élévation de la température corporelle et d'un fort syndrome douloureux. Dans la zone de l'articulation touchée, on observe un gonflement et un gonflement.

La bursite, selon le stade et la forme de la maladie, nécessite un traitement conservateur ou chirurgical. Afin de préserver au maximum la mobilité de l'articulation touchée, le traitement de l'arthrose doit être instauré le plus tôt possible.

L'inflammation de la membrane articulaire interne (synovite) fait également référence à des pathologies fréquentes typiques de la hanche et du genou. Le processus inflammatoire s'accompagne d'une accumulation dans la hanche d'un excès de liquide synovial avec des impuretés de pus et de sang.

Sinovitis se développe souvent chez les enfants et est de nature transitoire. La maladie peut être déclenchée par un traumatisme, une maladie virale ou infectieuse. Les symptômes de la pathologie incluent:

  • les poches;
  • spasmes musculaires;
  • boiterie;
  • restriction de mouvement.

Une synovite peut également se produire dans l'articulation du genou, mais elle est beaucoup moins fréquente que dans l'articulation de la hanche. Le plus efficace est le traitement complexe de la pathologie aux premiers stades du développement.

Liquide synovial ou fluide entre les articulations: restauration, remplacement et traitement de l'inflammation

L'inflammation de la membrane synoviale des articulations osseuses peut perturber à un jeune âge, mais ses signes n'attirent pas suffisamment l'attention. Cette approche conduit à des maladies chroniques qui peuvent être évitées.

Structure commune

On appelle l'articulation les articulations mobiles des os, aux extrémités desquelles se forment des cartilages. Les articulations des os sont juxtaposées - il y a un espace entre elles et une jonction abdominale, elles sont lavées par un fluide physiologique pour les articulations, de composition ressemblant au plasma sanguin. La cavité est fermée par la coque interne et le sac, représentant une formation de fluide hermétique, ressemblant à un œuf dans sa structure.

Le terme médical "liquide synovial" vient du mot "synovium", d’origine grecque (sýn - ensemble, ovule - dans un oeuf). C'est le nom de la masse élastique transparente qui remplit la cavité. Sa fonction principale est la lubrification intra-articulaire, la nutrition et l'hydratation de la zone d'articulation articulaire.

Physiologie

Le joint fournit une connexion mobile, résistante à la déchirure et aux dommages. La structure physiologique comprend:

  • épiphyses d'os dont les extrémités sont recouvertes de cartilage spongieux (hyalin);
  • membrane synoviale;
  • cavité articulaire remplie d'exsudat nutritif;
  • sac articulaire séparant l'articulation de la région périarticulaire.

Les genoux humains ont des ménisques cartilagineux supplémentaires, ce qui permet une dépréciation sous forte charge due au mouvement des personnes, contrairement à d'autres représentants des animaux, sur les membres postérieurs.

Sinovia est synthétisé par la membrane interne, qui est doublée à l'intérieur du sac à joint. De l'extérieur, il est recouvert d'une membrane fibreuse à laquelle sont attachés les muscles et les tendons.

La membrane interne est la région la plus innervée des articulations, provoquant une douleur intense en cas de choc ou d’inflammation. Dans ce cas, les charges constituent un stimulus supplémentaire pour une meilleure nutrition de la couche de cartilage, car avec une action mécanique sur cette zone à travers les pores du cartilage, un lubrifiant physiologique est libéré dans le sac articulaire.

Le passage de l'extrait nutritif à travers le cartilage stimule le développement des épiphyses osseuses, augmentant leur densité et leur élasticité. Si vous souhaitez augmenter le liquide synovial, veillez à ajouter des exercices sportifs dans le cadre du traitement thérapeutique, ce qui implique une charge proportionnelle sur la zone souhaitée.

Le substrat intra-articulaire assure en réalité des fonctions saines des articulations osseuses. La perturbation de la synthèse devient le moteur du développement de nombreuses maladies des os. La production de substances faisant partie de la synovie dépend de la nutrition. Les perturbations primaires se produisent précisément à cause d'un régime déséquilibré.

Violation du métabolisme des sels d'eau: symptôme - clics dans les articulations

Les premiers signes cliniques d'un trouble métabolique se manifestent à un très jeune âge. Ils sont exprimés par un resserrement lors de l'exécution d'exercices spécifiques. On pense qu'il s'agit d'un dépôt de sel, mais de tels symptômes surviennent lorsqu'une quantité insuffisante de substrat nutritif est libérée pour soutenir l'élasticité des articulations osseuses.

L'exsudat intra-articulaire est un substrat physiologique constitué de polysaccharides et de plasma sanguin utilisé par l'organisme pour soutenir la fonction osseuse. Si le liquide pour les articulations pénètre dans un volume limité, le métabolisme cellulaire est perturbé. Rappelez-vous que l’un des types de solution saline utilisé pour la perfusion intraveineuse est le chlorure de sodium - une solution de sel NaCl.

Des clics dans les articulations peuvent être observés avec des troubles du métabolisme eau-sel associés à une diminution du volume du substrat intra-articulaire du nutriment et, par conséquent, à un manque d'eau et de sel.

Le fluide entre les articulations maintient l'état normal de la couche de cartilage. Les principales fonctions de ce lubrifiant sont des articulations hydratantes et nourrissantes. Le manque de fluides corporels peut être reconstitué par l'utilisation habituelle d'eau minérale.

Comment restaurer le liquide synovial dans les articulations? À tout âge, vous devez rétablir l'approvisionnement en eau et en sels du corps. La quantité de solution saline est reconstituée de la manière habituelle - utilisation de minéral de chlorure de sodium ou d'eau bouillie salée. La quantité recommandée pour l'apport quotidien est de 1,5 à 2 l.

Liquide synovial: composition, propriétés et méthodes de récupération après des maladies et des blessures

La capacité de bouger normalement vous permet de faire vos affaires préférées ou simplement des activités quotidiennes sans restrictions. Une totale liberté de mouvement des articulations est assurée par leur santé physiologique. Lorsqu'une grande amplitude de mouvements articulaires est nécessaire, ils consistent en des surfaces articulaires, un sac articulaire, où se trouve le liquide synovial.

Joints de l'appareil

Dans le squelette humain, il existe deux types d’articulations des os: les articulations cartilagineuses et synoviales. Les premiers sont dans la colonne vertébrale, le crâne de l'homme. Ces derniers sont de grosses articulations qui assurent le mouvement et la fonction de soutien d’une personne.

L'articulation synoviale comprend plusieurs (le plus souvent deux) surfaces articulaires d'os différents, qui connectent leur système de ligaments et leurs muscles dans le sac articulaire. À l'intérieur du sac, il y a du liquide synovial. Les surfaces articulaires des os sont complémentaires. Qu'est ce que cela signifie? Cela signifie un ajustement parfait et un mouvement dans toutes les directions qui sont physiologiques pour une articulation donnée.

En règle générale, l’une des surfaces présente une forme semi-lunaire quelque peu concave, et la seconde - les contours arrondis qui la remplissent. Ainsi, l'articulation élastique et mobile est fournie. Les surfaces osseuses aux points de contact sont recouvertes de tissu cartilagineux. Il donne une glisse parfaite, protège les surfaces osseuses de l'abrasion et des dommages. De plus, le cartilage a des propriétés d’amortissement uniques, ce qui est nécessaire lors du déménagement. C'est la dépréciation du squelette, des articulations en particulier, qui préserve l'intégrité des organes internes et prévient les ecchymoses et les blessures.

Les surfaces articulaires sont reliées entre elles par un système complexe de ligaments, qui sont aussi des formations élastiques qui protègent le sac dit articulaire. Il se compose de la membrane synoviale interne, la capsule fibreuse externe. À l'intérieur du sac contient une petite quantité de lubrifiant - fluide intra-articulaire.

La composition du fluide intra-articulaire

C'est un fluide biologique absolument unique dans sa composition. Créé par la nature spécifiquement pour assurer des mouvements complets dans les articulations. Il a commencé à être étudié à la fin du XIXe siècle sur l'exemple des animaux, après quoi il a été confirmé qu'il ressemblait à celui de l'homme.

La composition chimique est presque identique à la composition plasmatique du sang. La principale différence est la présence d'une formation spécifique - glycane. C'est l'acide hyaluronique dans la structure. Également dans le liquide synovial contient une très petite quantité de protéines, voici une autre différence avec le plasma sanguin.

Ces substances ne sont pas simplement dissoutes dans la fraction liquide, mais forment plutôt des complexes stables mais mobiles les uns avec les autres. C'est une autre condition qui assure la stabilité de l'articulation articulaire et de son environnement interne. Etant donné que pour étudier la composition et les propriétés du fluide intra-articulaire en utilisant les moyens technologiques les plus modernes, il est devenu possible d’établir la structure de ces composés. Les molécules d'acide hyaluronique sont situées au centre de la formation, les molécules de protéines s'alignant de manière sphérique autour d'elles. Structure formée, qui est proche de la structure du roulement à billes. Les particules de protéines tournent librement autour de la molécule centrale, ce qui procure simultanément amortissement, mouvement et stabilité de l’environnement intra-articulaire, qui remplit un certain nombre de fonctions importantes:

  • protection (bande de roulement);
  • échange
  • biomécanique.

Dans la composition du liquide intra-articulaire sont également des synoviocytes. Leur part est la plus importante - jusqu'à quarante pour cent de toutes les formations cellulaires. En outre, le nombre de contenus est le suivant: histiocytes, lymphocytes, neutrophiles, monocytes. Également dans le fluide des particules flottant librement dans les articulations usées. C’est l’étude du nombre de ces composants qui donne l’idée la plus objective du degré de développement de processus arthritiques et arthritiques de diverses articulations.

Au stade actuel de développement de la technologie de diagnostic, il est possible d’étudier non seulement le nombre de particules séparées de la surface articulaire, mais également leur forme et leur composition chimique. Surfaces irrégulières des formations et une teneur élevée en collagène - un signe diagnostique des processus d'arthrose de l'articulation.

Il est précisément établi que lorsque le fluide synovial est chauffé, la charge électrique de la structure change, ce qui prouve sa conductivité électrique et sa capacité à générer de faibles courants électriques lorsque les conditions changent.

La fonction d'échange du liquide synovial est le processus métabolique entre la circulation sanguine et le cartilage. Ainsi, le tissu est alimenté et la destruction des substances détruites et des déchets et des cellules de l'environnement interne de l'articulation. Ces processus d'enrichissement de la composition interne ont lieu lors du mouvement dans les articulations.

La fonction de protection est confirmée par la participation de la structure aux processus immunitaires de l'organisme. Le système de réponse immunitaire est activé dans les processus inflammatoires6. Des globulines sont produites dans l'articulation, dont la grande majorité sont des immunoglobulines de classe A et de classe G.

La biomécanique du mouvement est possible avec les indicateurs normaux d'élasticité et de bio-cortisol du liquide synovial. Ceci est assuré par la structure de biocomplexes spécifiques d'acide hyaluronique et de protéines. Les molécules ont une structure tridimensionnelle, assurant ainsi la stabilité de l'environnement interne de l'articulation.

En savoir plus sur l'outil, qui n'est pas dans les pharmacies, mais grâce à laquelle de nombreux Russes ont déjà récupéré de la douleur dans les articulations et la colonne vertébrale! Dit un docteur célèbre

Les molécules de cholestérol jouent un rôle important dans la réduction du processus d’abrasion des surfaces articulaires. Celles-ci se présentent sous la forme de composés à cristaux liquides, stables et réagissant à la chaleur en améliorant les propriétés de conductivité électrique.

L'étude du fluide intra-articulaire

Pour analyser le liquide synovial, il doit être retiré directement de la cavité de l'articulation étudiée. Ceci est fait dans des conditions stationnaires, où toutes les règles d'asepsie sont fournies. L'environnement interne normal du sac synovial est stérile, il est donc important de ne pas l'infecter pendant la manipulation. Une autre condition importante est l'absence de procédures anesthésiques lors de la prise de ponctions. En effet, les anesthésiques ont tendance à perturber les qualités tinctoriales des cellules. Cela signifie que les particules à l'étude seront colorées dans le mauvais sens dans une préparation microscopique et que le médecin ne recevra pas une image objective de la maladie.

L'image normale du liquide synovial est la suivante:

  • transparent, la nébulosité est absente;
  • consistance plutôt visqueuse, ne coule pas librement de l'aiguille;
  • l'absence de phagocytes, de microorganismes;
  • indice d'hydrogène au niveau de 7,2 à 7,3;
  • formation rapide d'un caillot de mucine.

Les déviations de la composition cellulaire, des propriétés rhéologiques et des paramètres spectrophotométriques par rapport aux niveaux normaux indiquent divers processus inflammatoires ou pathologiques à l'intérieur de l'articulation.

Maladies

La longueur d'onde, déterminée au cours de l'analyse spectrophotométrique, change très clairement en présence de synovite nodulaire vaginale pigmentée, de lésions traumatiques ou de maladies rhumatoïdes des articulations.

Cependant, le principal indicateur caractérisant certains processus au sein de l'articulation est la composition cellulaire, les caractéristiques des différents éléments cellulaires qui la composent et la composition chimique. La diminution de la teneur en acide hyaluronique se produit donc au cours des premières heures post-traumatiques, même après des interventions chirurgicales. Simultanément à la diminution de la teneur en hyaluron, la hyaluronidase se développe - son enzyme destructrice.

Le facteur rhumatoïde est déterminé chez presque tous les patients atteints de maladies rhumatismales, ainsi que chez ceux atteints de tuberculose et d'hépatite. Il est prouvé que le liquide synovial apparaît plus tôt que le plasma sanguin. La présence de phagocytes dans la préparation témoigne également de l'origine rhumatismale du processus.

La goutte est une maladie métabolique dans laquelle une quantité accrue de sels d'acide urique est présente dans le sang. Le signe clinique est la défaite des grandes et des petites articulations avec une augmentation de l'épanchement liquidien dans la lumière du sac. L'étude de la composition du liquide synovial chez ces patients montre la présence d'une teneur élevée en sels d'acide urique - les urates. De plus, ils ont une structure spatiale caractéristique avec une augmentation de la longueur et de la netteté des cristaux. Une crise de goutte aiguë montre la localisation intracellulaire de cristaux d'acide urique.

Les pathologies cancéreuses et tumorales des surfaces articulaires peuvent être confirmées en trouvant différentes cellules de structure primitive. Ils ont des tailles différentes, colorés basophiles, peuvent avoir une forme arrondie ou cricoïde. Disposés sous forme de petites grappes ou isolés au microscope.

Les processus infectieux de nature bactérienne sont confirmés lorsque des microorganismes de divers groupes taxonomiques sont trouvés dans des frottis de microorganismes: streptocoques, staphylocoques, moins souvent - bactéries du groupe Escherichia coli.

Les kystes synoviaux sont formés en tant que phénomène secondaire dans les modifications inflammatoires des articulations ou des structures périarticulaires. Dans un état non inflammatoire, il peut survivre longtemps, il ne nécessite de traitement que pour l'inflammation, ce qui crée des difficultés pour le mouvement ou les fonctions vitales. Tout dépend de l'emplacement de l'éducation.

Traitement et récupération

Comment restaurer le liquide synovial après une maladie ou une blessure? Le premier événement est le traitement de la maladie sous-jacente, il est prescrit, effectué par un spécialiste. Pour la restauration du liquide articulaire pendant la période de récupération, il est recommandé d'utiliser des préparations à base de chondroïtine et de glucosamine: chondroxyde, mucosat, arthrodon, méloxicam.

Après l'âge de trente ans, les processus d'usure des articulations commencent. A ce stade, une correction est possible: récupération de liquide par la nutrition. Manger des aliments tels que le bouillon, notamment le poulet, les asperges, la viande en gelée, les raisins, les gelées, les pommes de terre, aide à restaurer et à préserver le milieu lubrifiant synovial.

Les scientifiques étudient depuis longtemps la composition d'une synovie normale et ont conclu qu'il était possible de créer un fluide intra-articulaire prothétique en l'absence de possibilité de récupération interne de la substance. De tels médicaments sont dans l'arsenal des médecins. Parmi eux, le plus célèbre est Fermatron. Inséré directement dans la cavité articulaire, il possède les propriétés nécessaires pour réduire la douleur et assurer la mobilité motrice nécessaire de l'articulation.

Obtenez un livre gratuit "Plan détaillé pour rétablir la mobilité des articulations du genou et de la hanche en cas d'arthrose" et commencez à vous rétablir sans traitement ni opération onéreuse!

Traitement du liquide synovial dans l'articulation du genou

La colonne vertébrale humaine, mais aussi ses articulations du genou, subissent une lourde charge. S'il n'y a pas de complications, de blessures, les problèmes d'articulations ne surviennent généralement pas.

Les blessures subies dans le sport ou dans d’autres circonstances constituent un problème grave qui nécessite une attention particulière. Peut-être l'apparition d'un gonflement de la région du genou, des sensations désagréables et douloureuses sous la charge. Tout cela est le résultat de fluide accumulé. Examinons plus en détail le liquide synovial dangereux dans l'articulation du genou et le traitement de cette maladie.

L'essence du problème

Pour comprendre les causes du fluide dans l'articulation du genou, il est nécessaire de comprendre ce qui constitue et comment cette partie du genou est disposée.

Pratiquement tout le monde marche beaucoup et fait face à de lourdes charges. Le corps est disposé de telle sorte que, grâce à un fluide spécial (synovie), le travail de l'articulation est simplifié et le genou se plie facilement.

Les principales manifestations de la maladie

Quels sont les principaux indicateurs d'inflammation du liquide synovial de l'articulation du genou et comment les reconnaître correctement et dans le temps? Les raisons sont les suivantes:

Il est nécessaire de prendre des mesures pour l'apparition de fluide dans l'articulation du genou présentant les symptômes suivants:

  1. l'apparition d'œdème. On peut voir cela en examinant soigneusement la rotule - la différence entre les tissus est visible;
  2. sensation de douleur. Au stade initial, les sensations lors de la marche ou d'autres charges sont presque les mêmes que d'habitude. Plus le liquide s'accumule, plus la douleur est grande. En courant, il est même difficile de se lever;
  3. mouvement chaîné. L'articulation peut devenir presque immobile ou ne pas remplir pleinement ses fonctions.

Un écoulement excessif de fluide entraîne de graves conséquences. Il peut même s'agir d'une immobilité totale ou d'une destruction partielle. Par conséquent, il est important de noter les premières manifestations de la maladie et de commencer à en éliminer les causes. Voyez à quoi ressemble le liquide accumulé dans l'articulation du genou sur la photo ci-dessous.

Options de traitement

Il existe les méthodes suivantes pour éliminer le liquide synovial dans l'articulation du genou:

  • arthrocentèse (ponction). Cette intervention chirurgicale consiste à pomper le liquide avec une seringue. Après le pompage, pour éviter toute inflammation supplémentaire, un corticostéroïde hormonal est injecté;
  • arthroscopie. C'est aussi une intervention chirurgicale, qui consiste en un diagnostic associé à un traitement. Le spécialiste pratique des incisions pour l'accès de l'arthroscope (caméra) à la zone endommagée. C'est un processus absolument indolore, qui garantit un soulagement presque complet du problème.

Dans le processus de la deuxième méthode, il est important que des mini-coupes soient effectuées pour accéder à la partie douloureuse du joint. Pour cette raison, la période de réadaptation a lieu dans le temps minimum. Cette solution convient aux athlètes professionnels.

Si la maladie apparaît, ne retardez pas le traitement. Cela peut entraîner des mesures pour remplacer le cartilage ou l'articulation du genou.

Quelles sont les sensations pendant la procédure?

Si vous avez des problèmes de genoux, beaucoup de gens tardent à suivre un traitement ou même à une simple consultation. Ce comportement s'explique par la peur de la procédure - ils croient que ce sera douloureux. Ce n'est pas. La seule chose qui peut être ressentie pendant le déploiement est une sensation de légère traction.

Lors du pompage de l'épanchement, il n'y a pas de douleur. Si toutes les méthodes de traitement ont été essayées, mais que le résultat est négatif, seul le pompage aidera.

Mesures de diagnostic

Pour trouver le bon traitement, vous avez besoin d'un diagnostic compétent. Pour ce faire, prenez l’analyse du liquide synovial de l’articulation du genou pour étudier le processus inflammatoire résultant.

Le fluide articulaire est un exsudat produit par la coque et remplit des fonctions importantes:

  • métabolique;
  • barrière;
  • trophique;
  • locomoteur.

Les principaux paramètres pris en compte dans l’étude:

  • couleur, turbidité. Lorsque normal - jaune clair, plutôt paille, transparent. Lorsque les complications surviennent du jaune vif au vert, boueuses;
  • viscosité Le niveau augmente avec les blessures, diminue avec les maladies articulaires (arthrite, rhumatismes, goutte, arthrose);
  • nombre de cellules;
  • cytologie.

Tout écart par rapport à la norme dans l’étude indique la présence d’une maladie articulaire débutante ou déjà existante.

À propos des prothèses

Avec la destruction du cartilage et des tendons montrés prosthétiques. Il existe deux options: le remplacement de la zone endommagée et la prothèse liquide de l'articulation du genou. Les médecins recommandent le remplacement dans les cas suivants:

  1. lésions tissulaires (arthrite, goutte);
  2. les tumeurs;
  3. ligaments endommagés;
  4. arthrose acquise à la suite d'une blessure;
  5. mauvaise réparation des tissus après une fracture;
  6. maladie de la rotule;
  7. nécrose du condyle tissulaire;
  8. polyarthrite.

La médecine propose plusieurs types de prothèses de liquide synovial d'articulation du genou:

  • une partie Offert pour des dommages partiels;
  • deux sens. Remplace toute la surface articulaire;
  • rotatif. Utilisé dans la destruction complète des ligaments;
  • spécial. Les prothèses sont réalisées avec des malformations congénitales ou en cas de blessures récurrentes. Ce type de prothèse est utilisé lorsqu'il est impossible de transplanter.

Les prothèses liquides sont une introduction à la zone endommagée de l'articulation de l'acide hyaluronique. Enter, la substance est une composition gélifiante d’origine naturelle. Le composant principal est dans le liquide synovial lui-même, dans le tissu conjonctif et cartilagineux, dans l'épithélium et dans les tendons.

Avec les changements traumatiques dans les tissus articulaires, le liquide synovial commence à perdre de l'élasticité et de la viscosité. Sans cela, les cartilages cessent de bouger sans heurt, subissant des charges accrues.

Les injections liquides sont conseillées dans les cas suivants:

  • abaisser le niveau de liquide synovial;
  • changements articulaires irréversibles dus à l'âge.

Il y a des contre-indications. Les injections ne vont pas aider:

  • avec œdème, douleur intense;
  • raideur en mouvement;
  • fractures, déformations partielles ou complètes de la zone endommagée;
  • infections dans la zone de l'administration prévue du médicament;
  • problèmes de coagulation du sang;
  • maladie du foie.

Dans ces cas, même avec l'introduction d'acide, le tissu continuera à se décomposer.

Le prix d'une prothèse liquide de l'articulation du genou est calculé en fonction de l'évolution choisie. Une injection coûtera environ 3-4 mille roubles. Le nombre de coups est de 3 à 4 une fois par semaine.

Quelle est l'efficacité des prothèses?

L'efficacité de diverses méthodes de traitement et de prothèses peut être discutée sur la base du degré d'endommagement de la région articulaire. Une prothèse synoviale du genou (injections liquides) est considérée comme une excellente méthode dans les deux premiers stades de la lésion.

Les injections d'acide hyaluronique aident à restaurer les zones endommagées, en raison de leur compatibilité totale avec les tissus naturels, humains. Ce résultat est obtenu grâce à la composition de l'acide - il est fabriqué à partir de matières premières animales.
Les injections sont faites directement dans la zone articulaire endommagée. Après l’introduction du cartilage acide, obtenez la quantité de liquide requise. Les prothèses liquides sont basées sur cela, et la question de savoir comment augmenter le liquide synovial dans l'articulation du genou est résolue.

Types de processus inflammatoires

Lorsque la membrane articulaire interne s'enflamme, la synovite commence. Le processus se développe rapidement et est divisé en types suivants:

Les différences apparaissent à divers degrés de gonflement des zones touchées, de douleur et de raideur pendant la marche. Parfois, il y a une légère augmentation de la température.

Les maladies chroniques sont dangereuses car elles peuvent survenir pendant longtemps sans manifestations particulières. La maladie ne peut que vous rappeler dans le processus de mouvement. Mais dans la transition vers la forme chronique de traitement et de récupération, il faudra plus de temps et d’argent. Par conséquent, dès les premiers signes, consultez immédiatement un médecin.

N'amenez pas la maladie à un stade où seul le remplacement articulaire peut aider. Peut-être l'amélioration du traitement des drogues ou l'introduction d'injections.

Comment oublier pour toujours les douleurs articulaires?

Avez-vous déjà eu des douleurs articulaires insupportables ou des maux de dos constants? À en juger par le fait que vous lisez cet article, vous les connaissez déjà personnellement. Et, bien sûr, vous savez de quoi il s'agit:

  • douleurs constantes et douloureuses;
  • incapacité à se déplacer confortablement et facilement;
  • tension constante des muscles du dos;
  • craquement désagréable et fissuration des articulations;
  • mal de dos aigu dans la colonne vertébrale ou douleur déraisonnable dans les articulations;
  • l'incapacité de rester longtemps dans une position.

Et maintenant, répondez à la question: cela vous convient-il? Est-il possible de supporter une telle douleur? Et combien d'argent avez-vous dépensé pour un traitement inefficace? C'est vrai - il est temps d'arrêter ça! Êtes-vous d'accord? C'est pourquoi nous avons décidé de publier une interview exclusive dans laquelle sont révélés les secrets permettant de se débarrasser de la douleur aux articulations et au dos. Lire la suite

Le liquide synovial (synoviale): qu'est-ce que c'est, ses fonctions

Le liquide synovial (LF), ou synoviale, réagit de manière subtile en modifiant sa composition au moindre dysfonctionnement de l'articulation.

Par conséquent, les études sur la synovie sont importantes dans le diagnostic différentiel des maladies des articulations.

Les auteurs considèrent qu'il est possible de déterminer le SJ comme une sorte de matrice extracellulaire de tissu conjonctif. Tous les composants structurels de l'articulation ont une origine mésenchymateuse commune et forment ensemble l'environnement intra-articulaire (synovial) qui assure le fonctionnement de l'articulation. La cavité en forme de fente de l'articulation synoviale remplit la synoviale produite AVEC. Il contient la partie liquide, les éléments cellulaires, les cristaux et les particules denses. Synovia, qui forme l’environnement interne de l’articulation, est en contact avec le cartilage articulaire, les surfaces du ménisque et les disques. Il reflète adéquatement l'état des structures articulaires dans les situations normales et pathologiques.

Tout comme les cellules du cartilage articulaire produisent les composants de la matrice, les cellules épithéliales des CO-synoviocytes sécrètent de l'hyaluronane. C'est la présence d'hyaluronane dans le SJ qui détermine sa spécificité en tant que composante obligatoire de l'environnement interne de l'articulation.

Quant au rapport entre les concentrations d’un certain nombre de substances organiques inorganiques et organiques de bas poids moléculaire, ainsi que de certaines protéines (albumine, etc.) dans la synovie et dans le sérum, ce rapport est également caractéristique de la phase liquide de la matrice du tissu conjonctif dans les tissus de toute localisation.

La monographie de A.G. est particulièrement intéressante. Birches-on, dédié à l'étude de la LJ des articulations de mammifères. Ils ont montré à la fois des différences entre les espèces et des caractéristiques de la FL des articulations des membres de plus de 30 espèces de mammifères.

Sources d'éducation et principales fonctions de la synovie

Sur la base des données existantes, il est possible de nommer trois sources de formation de SJ:

  1. transsudat de sang, apportant de l’eau, des électrolytes et des protéines à la synovie;
  2. les produits de sécrétion des cellules synoviales de la couche supérieure de CO sont l’hyaluronane et les enzymes protéolytiques;
  3. produits de destruction cellulaire et la substance principale de CO et de cartilage.

Les principales fonctions de la FL sont les fonctions locomotrice, métabolique et barrière.

  1. La fonction locomotrice consiste à former, conjointement avec la matrice du cartilage articulaire, un appareil de lubrification unique, le lubrifiant articulaire, qui assure la libre circulation des surfaces articulaires articulaires. En fait, c’est cette fonction qui peut être considérée comme la principale et la plus spécifique de la synovie, qui la distingue de la matrice de tous les autres tissus conjonctifs.
  2. Fonction métabolique (trophique).
  3. La fonction de barrière est:
    • à la participation des macrophages et des enzymes SJ à l'inhibition des substances et des cellules étrangères pouvant pénétrer dans la cavité articulaire à partir du sang et de la capsule articulaire si elle est endommagée;
    • formant une puissante barrière immunologique à la pénétration d'antigènes pénétrant dans l'articulation.

Caractéristiques physiques et physico-chimiques de la synovie

Le volume de liquide synovial contenu dans les articulations saines est faible. La quantité de synovie pouvant être retirée à l’aide d’une seringue dans une articulation mobile normale est généralement de 1 à 3 ml. Les articulations des grands mammifères, en particulier les chevaux, les taureaux et les porcs, contiennent beaucoup plus de JS, et leur nombre ne dépend pas directement de l’ampleur du poids corporel. Dans les articulations des animaux de laboratoire et des volailles, la quantité de synovie est faible et se mesure en fractions de millilitre. Comme le montrent des expériences sur des chevaux, le volume des synovies augmente considérablement après la charge motrice de l'articulation. Cette augmentation correspond à 15% du volume initial et persiste plus d'une heure. Au bout de deux heures, le volume des synovies revient à son niveau initial.

Loin de toute la seringue est retiré d'un joint normal avec une seringue. L’affirmation de l’existence de joints «secs» est normale, à notre avis, est insoutenable et repose sur une méthode d’extraction erronée de SJ. Les articulations sèches du cadavre sont en effet «sèches», car quelques minutes après la mort, de l'eau est absorbée par le SJ. Dans les maladies des articulations, en particulier de nature inflammatoire, le volume de LJ augmente considérablement et peut être mesuré en dizaines et même en centaines de millilitres (par exemple dans l'articulation du genou humain). Pour des raisons évidentes, la ponction des articulations saines chez l'homme n'est pratiquement pas pratiquée. Quelques études sur les volontaires sont une exception. Par conséquent, les paramètres de la FL normale ont été étudiés principalement sur des échantillons de sinovia provenant de chats, de chiens et de grands animaux domestiques.

Les paramètres physicochimiques suivants sont généralement déterminés dans la FL reçue pour la recherche en laboratoire: couleur, transparence, viscosité, densité de la coagulation de la mucine et valeur du pH.

L'image macroscopique des synovies immédiatement après leur retrait de l'articulation est la suivante: une synoviale normale est un liquide incolore ou légèrement jaunâtre, transparent et très visqueux. Une synoviale jaune, jaune verdâtre et trouble est un signe de modifications pathologiques de l'articulation. Viscosité ou (par rapport aux synovies fraîches), l'élasticité est la propriété de la FL, qui détermine sa fonction biomécanique (locomotrice) dans l'articulation. Le coefficient de frottement cinétique des surfaces dans une articulation normale est de 0,003 à 0,01. À titre de comparaison, vous pouvez indiquer que le même coefficient est de 0,05 pour les surfaces de glissement en acier en présence de lubrification à la graisse et de 0,02 pour les surfaces de glissement en métal glacé.

La faible viscosité de la synovie est toujours associée à une cytose élevée et à un grand nombre de neutrophiles. Ces indicateurs indiquent une activité inflammatoire élevée dans l'articulation.

Les paramètres physicochimiques de la SJ comprennent la détermination de la densité d'un caillot de mucine, également déterminé et évalué visuellement. Pour évaluer la nature du caillot de mucine, les gradations suivantes sont prises: dense, dense, lâche, en vrac - se désintégrant, aucun caillot n’est formé. La présence d'un caillot de mucine en vrac indique une activité inflammatoire locale élevée. La SJ normale a une réaction alcaline faible (pH 7,2 à 7,8). Dans les processus inflammatoires de l'articulation, la valeur du pH de la synovie se déplace généralement vers le côté acide.

Caractéristiques biochimiques de la synovie

Composants de bas poids moléculaire

En termes de concentrations de composants de faible poids moléculaire, la SJ est très proche du plasma et, dans cet aspect, ressemble à un dialysat plasmatique. Cependant, certains chercheurs pensent que la différence entre les concentrations de glucose dans la synovie et le plasma sanguin est plus significative. selon leurs données, la concentration de glucose dans la synovie ne dépasse pas en moyenne les 2/3 de l'indice plasmatique correspondant. À cet égard, il est suggéré que le glucose synovial est fortement consommé par la synthèse de l'hyaluronane réalisée par les synoviocytes. Des différences dans les concentrations d'un certain nombre de micro-éléments (aluminium, nickel, cobalt, cadmium) dans la synovie ont également été observées par rapport au plasma sanguin, à la hausse comme à la baisse. Ces faits suggèrent que le mouvement des composants de bas poids moléculaire à travers le CO, qui sépare la cavité articulaire du sang en circulation, ne se limite pas à la diffusion.

Avec une maladie aussi courante que la goutte, le métabolisme de l'acide urique est perturbé et ses sels se déposent dans les tissus des articulations. Les symptômes pathognomoniques sont une augmentation de la concentration d'acide urique dans le sérum et dans la FL. Dans la JS des articulations touchées, les urates sont dans les sédiments. En CO, ils se déposent sous forme de tophi et provoquent des processus inflammatoires. À cet égard, la détermination quantitative de l'acide urique dans la FL est plus importante en termes de diagnostic que l'étude correspondante sur le sérum sanguin. Ce test devrait être inclus dans l'analyse biochimique complexe de la FL. Il est également particulièrement intéressant de surveiller l'efficacité des médicaments anti-arthritiques.

La concentration totale de lipides dans la FL normale est faible: dans l'articulation du genou humain, elle est de 0,20 + 0,09 g / 100 ml; particulièrement faible (par rapport au plasma sanguin), teneur en acides gras libres et en triglycérides dans la synovie.

Protéines du sérum sanguin dans la synovie

Lors de la détermination de la teneur en protéines totales dans la FL normale, l’une des méthodes utilisées à cette fin, par exemple le biuret, permet d’obtenir des chiffres compris entre 15 et 20 g / l, c.-à-d. 3-4 fois plus bas que dans le sérum. La majeure partie des protéines ainsi déterminées repose sur des protéines sériques dont l'identité est confirmée par des recherches immunochimiques.

Lors de la séparation électrophorétique de ces protéines sur papier ou sur gel (pour cette séparation, il est nécessaire de réduire la viscosité de Synovium avant de dépolymériser l'hyaluronane à l'aide d'hyaluronidase), les mêmes fractions de protéines principales que dans le sérum sont détectées, mais les rapports quantitatifs entre les fractions s'avèrent être radicalement différents de ceux du sérum. Dans les synovies, le contenu relatif en albumine est beaucoup plus élevé, et de toutes les globulines - beaucoup plus bas. En conséquence, le rapport albumine-globuline, ne dépassant pas 2,2 dans le sérum sanguin, est de 4-5 ou plus dans la FL à partir d'une articulation en bonne santé. Cette distribution des protéines de lactosérum reflète, d'une part, que ces protéines entrent dans la synovie par diffusion à travers le CO. Il est tout à fait naturel que la structure globulaire avec des protéines avec des molécules relativement petites (albumine) pénètre beaucoup plus dans la membrane et que, dans une moindre mesure, la membrane soit perméable aux molécules plus grosses, surtout si elles ont une forme allongée. Ceci explique notamment l'absence totale de fibrinogène dans la synovie.

Dans le même temps, les rapports quantitatifs des protéines dans le sérum et la synovie reflètent la sélectivité active de la perméabilité au CO. La fraction albumine pénètre incomplètement dans les synovies: son contenu absolu est en moyenne 3 fois plus faible que dans le sérum, de sorte que l’essence n’est pas seulement fonction de la taille des pores de la membrane traversée par la diffusion, mais aussi de la taille des molécules. Et les fractions de globuline ne diffusent pas dans la synovie non seulement en fonction de la taille des molécules; par exemple, la concentration relative en α1-glycoprotéines dans la synovie est supérieure à celle dans le sérum sanguin et la concentration en α2-globulines est plus basse.

Des études menées à cheval ont montré que la concentration de protéines de lactosérum, comme celle de nombreux autres composants, varie dans la FL, obtenue à partir de différentes articulations. De plus, la concentration de protéines de lactosérum dans la synovie dépend en grande partie de l'intensité de l'entraînement physique de l'articulation.

Une fraction complexe de protéines solubles dans l’acide perchlorique, mais précipitée avec l’acide phosphore-tungstène, peut être isolée à la fois du sérum et de la FL. Par analogie avec Seromcoid (ces protéines sont appelées dans le sérum), le terme "synoviomucoïde" est proposé pour faire référence à cette fraction dans la synovie. La concentration en synoviomucoïde, exprimée en acide aminé tyrosine, est comprise entre 1,5 et 2,5 mg / 100 ml, c'est-à-dire environ deux fois plus bas que dans le sérum.

On peut supposer que les glycoprotéines faisant partie du synoviomucoïde sont d'origine sérique, mais les rapports quantitatifs des composants synoviomucoïdes ne reflètent pas littéralement les composants séromucoïdes: la teneur relative en α1-glycoprotéine acide et en acides sialiques est plus faible en synoviomucoïde.

La concentration totale de synoviomucoïde augmente généralement avec le caractère inflammatoire de la lésion de l'articulation. Cependant, l'étude d'autres fractions de protéines dans la FL a une valeur informative en rapport avec la pathologie articulaire. Par exemple, une augmentation de la concentration en γ-globulines est caractéristique de l'arthrite à étiologie tuberculeuse. La concentration de lipoprotéines dans la synovie est significativement plus basse que dans le sérum.

Synovie hyaluronienne

Si nous considérons la FL comme un type particulier de matrice extracellulaire de tissu conjonctif, il convient de souligner que cette espèce diffère des autres (à l'exception du corps vitré de l'œil) par la prédominance absolue du glycosaminoglycane one-hyaluronan.

La teneur en hyaluronane de la synovie est plus élevée que dans tout autre fluide ou tissu tissulaire. Selon nos données, dans une FL normale du genou, la concentration en hyaluronane est en moyenne de 2,0 mg / ml (de 1,7 à 2,2 mg / ml). Des nombres plus élevés sont donnés - jusqu'à 3,5 mg / ml.

Des études sur les taureaux ont révélé certaines différences dans les concentrations d'hyaluronane dans la FL de différentes articulations. Des modifications de la concentration en hyaluronane dans la synovie humaine ont également été établies, en fonction de l'âge: augmentation pendant la période de croissance et diminution ultérieure à partir de 29 ans. Une dynamique d'âge similaire a été observée chez les taureaux.

Comme indiqué précédemment, l’hyaluronane est un glucide linéaire à haut polymère (non ramifié) - glycosaminoglycane. Sa macromolécule est construite à partir de résidus alternés de N-acétyl-β-D-glucosamine et d'acide β-D-glucuronique, reliés entre eux par des liaisons glycosidiques 1 → 3 et 1 → 4. Chaque paire de résidus est considérée comme une unité disaccharidique de l’hyaluronane polymère; pour cette unité, le nom spécial est utilisé - acide hyalobiuronique. La chaîne de hyaluronane est une spirale, tordue dans la direction de gauche, avec une bobine de 4 unités d’acide hyalobiuronique. Dans une telle structure, des liaisons intramoléculaires apparaissent, dont la localisation dépend du cation attaché à la molécule.

Dans la FL, l’hyaluronane est généralement présent sous la forme de sel de sodium; on parle donc souvent d’hyaluronate. Cette circonstance est très importante: le cation sodium associé à l’hyaluronane a un effet dominant sur la conformation de la macromolécule. La conformation de la molécule d'hyaluronane est également activement affectée par les cations de calcium et de magnésium.

Les propriétés physiques des solutions d’hyaluronane (viscosité, sédimentation, diffusion de la lumière, réfraction) ont servi de base à l’idée que sa macromolécule, à une concentration en sel proche de la valeur physiologique, a la conformation d’une bobine plus ou moins chaotique. Le rayon de cette bobine (à l'échelle moléculaire) est très grand - de l'ordre de 150 à 400 nm; ainsi, la macromolécule occupe un volume de solution mille fois dix mille fois supérieur au volume de la molécule elle-même.

De tous les glycosaminoglycanes, l’hyaluronane a le poids moléculaire le plus élevé: dans les SJ, il se situe normalement entre 1 000 et 10 000 kDa (cette étendue s’explique par le fait que le poids moléculaire des glycosaminoglycanes est de nature statistique). Mais malgré un poids moléculaire aussi élevé, la densité de la bobine spatiale susmentionnée ne dépasse pas 0,003 g / ml. En d'autres termes, dans 1 ml de solution d'hyaluronane, sa teneur n'est que de 3 mg.

Une telle idée de l'état des macromolécules d'hyaluronane en solution nous permet de comprendre certaines propriétés de la FL. La première de ces propriétés est ce que l’on appelle le tamis ou effet de filtre. Cela réside dans le fait que d'autres molécules introduites dans une solution contenant de l'hyaluronane diffusent plus lentement qu'elles ne le feraient en l'absence de cette solution. Ce ralentissement est également manifeste en ce qui concerne la sédimentation des molécules lors de la centrifugation et s’exprime d'autant plus que les molécules diffusantes sont fortes et que les molécules les plus grosses sont donc affectées. Mais le mouvement de molécules plus petites, jusqu’aux ions libres, change également dans une certaine mesure sous l’influence des molécules d’hyaluronane remplissant la quasi-totalité du volume de la solution. L’effet SZh du tamis, en raison de la présence d’hyaluronane, est l’un des principaux facteurs déterminant les caractéristiques des indicateurs quantitatifs de la composition biochimique du SJ, le distinguant du dialysat du sérum sanguin. L'effet du tamis est intrinsèquement très proche d'un autre mécanisme par lequel l'hyaluronane influence les indices quantitatifs de la FL.

Cette deuxième propriété est basée sur l'effet de volume dit exclu. Elle consiste en ce que d'autres molécules ne pénètrent pas dans l'espace occupé dans la solution par l'enroulement de molécules d'hyaluronane, malgré le relâchement de cet enroulement; cette partie du volume est inaccessible pour les molécules, exclues. La taille du volume exclu n'est pas la même pour différentes molécules; naturellement, plus la molécule est grosse.

L'effet du volume exclu combiné à l'effet de tamis est un phénomène analysé par A.G. Ogston, C.F. Phelps. Si nous divisons deux espaces (notons A et B) avec une membrane avec des pores de taille allant de 100 à 200 millimicron, qui permettent le passage des molécules d’albumine sérique et de globuline, mais trop petits pour les molécules d’hyaluronane, alors remplissez les deux espaces avec une solution tampon et placez l’hyaluronane uniquement dans l’espace A une fois que l'albumine est introduite dans les deux espaces, un équilibre est établi suite à la diffusion de ses molécules, à laquelle la concentration en albumine dans l'espace A (en présence de hyaluronane), indiquée par Cd, sera inférieure à la fin albumine ntratsiya dans l'espace B (SB). En d’autres termes, la constante d’équilibre des concentrations K = SB / CA aux concentrations initiales en albumine sera supérieure à l’unité.

Les calculs montrent qu’aux concentrations d’hyaluronane observées dans les synovies normales, le volume exclu des molécules d’albumine sérique représente environ 1/3 du volume total du liquide. Ces résultats correspondent à la différence réelle entre les concentrations sériques et les concentrations sériques d'albumine. Ils correspondent également à la différence entre les valeurs du coefficient albumine-globuline dans la synovie et le sérum. Ceci s’explique par le fait qu’avec l’augmentation de la taille des molécules, le volume exclu pour elles par l’hyaluronane augmente et, par conséquent, l’effet «tamis» est plus prononcé. Pour les substances de faible poids moléculaire telles que le glucose, l'effet du volume exclu est si faible qu'il peut être négligé.

Les justifications théoriques de l’origine du «tamis» et des effets de volume exclus reposent sur l’idée de la conformation chaotique des bobines - molécules d’hyaluronane, mais certaines données suggèrent que cette présentation est quelque peu simplifiée. Ce sont des données sur la mobilité anormale des molécules dans les solutions d'hyaluronane et dans la FL. Certaines molécules diffusent dans la FL non seulement plus rapidement que prévu en fonction de l'effet du volume exclu (à condition qu'une partie du volume restant soit occupée par des molécules protéiques interférant avec la diffusion libre), mais encore plus rapidement que dans du solvant pur (eau). Ce fait ne peut s'expliquer que par le fait qu'entre les petites molécules diffusantes, d'une part, et la structure en réseau formée par les macromolécules hyaluroniques entrelacées, d'autre part, une certaine interaction se produit et que cette interaction contribue à la mobilité des molécules. À son tour, cette facilitation de la diffusion peut être expliquée par la présence d'une organisation structurelle suffisamment rigide dans la solution concentrée d'hyaluronane. Cela signifie que les macromolécules hyaluroniennes, malgré un certain aléa de leur conformation, introduisent dans le réseau formé par celles-ci un degré de rigidité connu assurant l’apparition dans la solution de couloirs ou de tunnels le long duquel se produit une diffusion accélérée.

Le fait que l’hyaluronane dans la FL ait une structure supramoléculaire ordonnée, dans laquelle des molécules d’eau adjacentes aux macromolécules d’hyaluronane sont également impliquées, est confirmé en particulier par une analyse structurelle aux rayons X. La rigidité d'une telle structure est obtenue en raison d'une mobilité limitée - rotation autour des liaisons hexosaminide et glucuronide, répulsion mutuelle des groupes anioniques, ainsi que de l'apparition de liaisons électrostatiques à l'intérieur de la macromolécule. Le rôle des interactions électrostatiques, ainsi que du volume occupé par les macromolécules dans l’effet de l’hyaluronane sur le mouvement du liquide en solution, a été confirmé par des expériences comparant l’hyaluronane à un polysaccharide dextrane électriquement neutre du même poids moléculaire. Les caractéristiques décrites de l’hyaluronane synovial revêtent une grande importance pour la formation de ses propriétés viscoélastiques. Dans le même temps, ils jouent un rôle important dans la régulation de l’apport en éléments nutritifs de la FL aux cartilages articulaires dépourvus d’alimentation en sang.

Ainsi, on peut dire que l’hyaluronane dans la synovie remplit la même fonction qui lui appartient dans d’autres variétés de tissu conjonctif, la fonction d’organisation de la structure de la matrice extracellulaire. Cette conclusion est une confirmation supplémentaire du point de vue de la synovie comme l’une des variétés de la matrice extracellulaire, adaptée au cours de l’évolution pour assurer la fonction motrice des articulations synoviales.

Autres composants de la synovie

Parallèlement aux protéines, des protéines sériques immunologiquement identiques, ou du moins similaires à celles-ci, ont été découvertes et étudiées dans la synovie. De toute évidence, ils sont synthétisés localement. Les glycoprotéines identifiées lors de l’étude des propriétés lubrifiantes de la synovie sont d’un intérêt particulier.

La fibronectine, une des soi-disant glycoprotéines adhésives du tissu conjonctif, a été trouvée dans la FL de personnes en bonne santé. Sa concentration moyenne est de 172 ± 69 µg / ml, c’est-à-dire il est environ trois fois plus faible que dans le plasma (494 ± 108 µg / ml), mais la fibronectine synoviale ne provient pas du plasma. Ceci est démontré par trois facteurs. Premièrement, la masse moléculaire de la fibronectine (avec une forme allongée de la molécule) est suffisamment grande pour être attribuée au nombre de protéines incapables de diffuser par le biais de CO. Deuxièmement, dans certaines conditions pathologiques, la concentration de fibronectine dans la synovie dépasse de beaucoup sa concentration dans le plasma, ce qui suggère l'existence de sources locales d'origine. Enfin, troisièmement, les caractéristiques structurelles de la macromolécule synoviale de fibronectine indiquent que cet isoforme de fibronectine est différent de la fibronectine plasmatique. La fibronectine synovienne attire beaucoup d'attention, car elle est associée à l'un des mécanismes de développement de processus pathologiques au niveau des articulations.

Il est possible que les immunoglobulines trouvées dans la FL soient d'origine partiellement locale, bien que leur concentration dans la synovie normale soit significativement plus basse que dans le sérum. Le sérum sanguin n'est peut-être pas la seule source d'immunoglobulines de LH.

L'absence de ligne de séparation entre la synovie et le cartilage articulaire se manifeste par l'ingestion des composants macromoléculaires de la matrice extracellulaire du tissu cartilagineux dans la synoviale. Ces composants se retrouvent en petites quantités dans la synovie normale. Dans les processus pathologiques au cours desquels la destruction du cartilage articulaire se produit et, dans des cas très avancés d'extrémités osseuses, la concentration de macromolécules de ces composants augmente en fonction du degré de destruction. Ainsi, ces composants tissulaires déterminés dans la synovie acquièrent la valeur de marqueurs biochimiques reflétant l'évolution des processus pathologiques dans les tissus formant l'articulation.

Comme toutes les autres variétés de la matrice extracellulaire, Synovium contient des enzymes. En règle générale, les enzymes ont été étudiés dans les ponctions de la FL d'articulations pathologiquement modifiées. Dans la majorité des études, le groupe témoin (FL normale) était absent et l'analyse comparative n'a été réalisée que pour différentes formes nosologiques. Dans les quelques travaux où le groupe témoin était représenté, l'activité de nombreuses enzymes étudiées dans la norme n'excédait presque pas la limite de sensibilité inférieure des méthodes analytiques utilisées, ce qui rend difficile l'évaluation du spectre enzymatique de la synovie normale. La détermination de l'activité des enzymes synoviales dans diverses conditions pathologiques présente un intérêt particulier.

Toutes les lésions inflammatoires des articulations sont caractérisées par une augmentation de l'activité des enzymes protéolytiques, entraînant des modifications destructrices des tissus en contact avec la synovie du CO et du cartilage articulaire. Ces enzymes - cystéine et sérine protéases, aspartate protéases et de nombreux membres de la famille des matrixines - peuvent être utilisées comme marqueurs de diagnostic moléculaire dans les tissus articulaires. Ainsi, l'activité de la cathepsine B augmente dans la synovie en moyenne, respectivement, 19 fois avec la PR et 6 fois avec l'OA. Les matrixines (métalloprotéases matricielles), en particulier la MMP-9 (gélatinase neutrophile B), sont encore plus démonstratives en ce qui concerne le diagnostic différentiel. Cette enzyme, absente dans la synovie normale, n’est détectée que dans la PR, mais pas dans l’arthrose. L'effet destructeur des métalloprotéases activées est aggravé par l'absence d'augmentation correspondante de l'expression de leurs inhibiteurs - TIMP.

De nombreux médiateurs chimiques (cytokines / facteurs de croissance) sont présents dans la synovie, mais dans des conditions normales, la concentration de chacun de ces régulateurs à courte portée, ainsi que l'activité des enzymes, est faible. La concentration de ces régulateurs, qui incluent des facteurs stimulant les réactions inflammatoires (cytokines pro-inflammatoires) et des facteurs d’activité opposée (cytokines anti-inflammatoires), augmente considérablement avec le développement de processus pathologiques.

Cellules du liquide synovial

Caractéristiques générales et classification

La composition cellulaire de la FL est l’un des principaux paramètres de son état et de sa pathologie normaux. Dans le même temps, il convient de noter que les études cytologiques sur la synovie n'ont pas encore occupé une place bien méritée dans les établissements de soins de santé.

Le nombre total de cellules dans 1 ml de LF normale est estimé à 200, maximum 300 par ml. Toute violation de l'état fonctionnel de l'articulation se traduit par un déplacement de l'indice de cytose de la FL, en général vers le haut. Une augmentation du nombre de cellules dans la FL est caractéristique de la période aiguë de toute maladie inflammatoire de l'articulation. Il convient de noter que, dans la cytose de la SJ, plus de 50 000 cellules se développent, ce qui indique généralement la présence d’une microflore, indiquant la présence d’arthrite infectieuse (bactérienne). Selon nos données, dans les maladies articulaires non inflammatoires, la cytose peut aller de 2 000 à 3 000 cellules dans 1 ml, et dans l'arthrite inflammatoire et surtout infectieuse - de 150 000 à 200 000 ou plus dans 1 ml.

Sinovia contient à la fois des cellules vivantes (leucocytes sanguins et cellules d'origine tissulaire) et des cellules en état de dégénérescence et de décomposition. Il est spécifique à un organe pour l'environnement synovial des articulations. La différenciation des cellules vivantes et en décomposition dans la FL est réalisée à l'aide d'une couleur neutre rouge vitale. Les cellules vivantes accumulent des granules de colorant dans leur cytoplasme, tandis que le noyau et la membrane cellulaire ne se colorent pas. Les cellules endommagées (inclassables, selon notre classification) virent au rouge de façon diffuse.

Classification des cellules synoviales. Le problème central des caractéristiques de la composition cellulaire du tissu synovial est la classification cellulaire. Comme on le sait, de nombreux auteurs ont proposé des classifications basées sur divers principes.

P.A. Revel a proposé d'isoler plusieurs types de cellules dans des synovies normales et pathologiques combinées en deux groupes et se différenciant par un certain nombre d'indicateurs, y compris en ce qui concerne la coloration du B. noir au Soudan, à savoir les leucocytes polynucléaires - neutrophiles (moins de 33% du total). normales et jusqu’à 65–85% - dans les conditions de pathologie) et leucocytes mononucléés: synoviocytes, lymphocytes, monocytes, macrophages. Des critères de classification similaires ont été cités dans les travaux de K. Takazagi, I.W. Hollingsworth. Ces auteurs ont combiné des synoviocytes, des lymphocytes, des monocytes et des macrophages dans un groupe de grandes cellules mononucléées. Selon notre expérience, il est possible de parler de la présence de macrophages petits (9,2 x 125 µm) et grands (13,2 × 25 µm) dans la FL. Les macrophages de grande taille dans la synovie normale sont peu nombreux, mais ils sont caractéristiques des patients atteints d'arthrose atteints de FL.

Tenant compte des idées existantes et sur la base de notre propre expérience, les auteurs de ce livre ont suggéré d'utiliser, dans la pratique, la classification des cellules SJ, selon laquelle, lors du dénombrement des cellules SJ dans des frottis, il convient de distinguer sept classes de cellules: synoviocytes, macrophages, monocytes, lymphocytes, cellules plasmatiques, neutrophiles, neutrophiles cellules

La première classe comprend les synoviocytes, cellules de la couche superficielle de la FL, principalement du type macrophage (cellule A) et, dans une moindre mesure, de la cellule de type fibroblastique (cellule B).

Les synoviocytes SJ sont de grande taille, avec un noyau ovale (9 × 17 μm) ou arrondi (7 × 8 μm) et un cytoplasme modérément prononcé avec de petits processus. En SM, le cytoplasme contient du matériel métachromatique (apparemment, des glycosaminoglycanes non sulfatés) et une granularité pyroninophile, identifiés comme ARN. Ces cellules ne sont pas suhophiles.

La seconde classe comprend toutes les cellules de la synovie, qui possèdent des propriétés de macrophages. Ils sont unis sous le nom commun - macrophages. Les macrophages de la synovie appartiennent à l'une des principales classes de cellules, ce qui est nécessaire pour le diagnostic différentiel. Selon nos données, leur nombre dans les synovies normales atteint 10-12% '. Une forte augmentation est observée avec l'arthrose. Dans les maladies inflammatoires, les macrophages occupent la troisième place quant à leur contenu quantitatif, cédant le rôle des neutrophiles et des lymphocytes. Une augmentation de la teneur en macrophages associée à une diminution relative du nombre de neutrophiles indique une diminution de la sévérité de la réponse inflammatoire locale.

Ainsi, les macrophages synoviaux sont des cellules de genèse et de capacités fonctionnelles différentes. Les macrophages de la SJ dans les articulations normales ainsi que les synoviocytes A permettent la libération de la cavité articulaire à partir de déchets, maintenant ainsi l'existence de la cavité articulaire et de son homéostasie.

La troisième classe de cellules est constituée de monocytes typiques, avec leur noyau en forme de haricot, leur cytoplasme brillant et leur réaction positive lorsque le Soudan est coloré en noir (accumulation de gros grains). Le pourcentage de monocytes est faible (1,8–3,2%), mais il est constant dans la FL normale et pathologique. La valeur diagnostique de leur présence dans le SJ reste incertaine.

La quatrième classe de cellules est représentée par les lymphocytes - des cellules morphologiquement similaires aux lymphocytes sanguins. Le contenu normal des lymphocytes dans la synovie humaine des articulations du genou est compris entre 35 et 43% (à titre de comparaison, dans la synovie du chien, jusqu'à 56%). Dans les maladies articulaires inflammatoires et non inflammatoires, comme d'habitude, les lymphocytes constituent la principale classe de la FL. Parmi les lymphocytes, un certain nombre d'auteurs isolent des cellules de grande taille (20 x 25 microns) avec un grand noyau (10 x 18 microns), appelées lymphoblastes. Tous les lymphocytes sont non-condiles et incapables de se rosier.

Les cellules plasmatiques appartiennent à la cinquième classe. Dans les synovies normales, elles sont rares, mais dans les conditions de la pathologie, leur apparition dans la FL peut indiquer des modifications immunologiques graves dans le corps.

Les neutrophiles constituent la sixième classe de cellules. Leur présence dans les synovies indique dans tous les cas un processus pathologique au niveau des articulations. Dans les maladies inflammatoires dans des conditions de forte augmentation de la cytose, la teneur en neutrophiles atteint 75 à 80% du nombre total de cellules, tandis que dans la synovie normale, elle est définie à 30 à 40% (maximum jusqu'à 50%). Les cellules segmentées typiques prédominent parmi les neutrophiles de la synovie. Les formes de cellules en forme de bâtons et juvéniles sont rares.

La septième classe comprend les cellules inclassables (7 à 8% du total). Dans le même groupe se trouvent les cellules endommagées lors de la préparation des frottis. Les cellules non classées sont caractéristiques d'une synovie normale. En cas de graves perturbations de l'homéostasie dans la cavité articulaire, ainsi que de la destruction du CO et du cartilage articulaire, le pourcentage de ces cellules augmente considérablement.

Dans certaines maladies des articulations, parmi les neutrophiles de la FL, des cellules spéciales sont détectées (jusqu'à 40%), appelées ragocytes. Les ragocytes sont des neutrophiles contenant de gros granules dans le cytoplasme. Les granules de rogocytes dans les neutrophiles ressemblent à des grappes opalescentes translucides ressemblant à des raisins. Ces granules sont particulièrement bien détectés par microscopie à contraste de phase. Avec la plupart des colorants histologiques, ils ne sont pas colorés. Les granules des rocytes contiennent des immunoglobulines, des complexes immuns, de l'albumine, des lipides et de l'ADN. Dans les synovies normales, les rococytes ne sont pas détectés et leur présence dans le LJ est un indicateur de modifications immunologiques prononcées dans l'environnement synovial interne de l'articulation. Les ragocytes se trouvent en grande quantité dans la PR, l'arthrite septique, la goutte et plusieurs autres maladies. Pour l'arthrose, les rocyocytes ne sont pas caractéristiques.

Les cas de détection de mastocytes dans le SJ sont rares. Ils peuvent être détectés dans la synovie dans l'arthrose.

Ces dernières années, des cellules dendritiques polymorphes présentant un antigène (APC) ont été détectées dans la SG. Le plus souvent, ils sont détectés dans le SJ dans l'arthrite chronique. Pour détecter l'AIC, il est nécessaire d'utiliser des méthodes immunohistochimiques spéciales.

Un test supplémentaire, assez sensible, pouvant être utilisé dans l’étude de la LJ est la détermination cytochimique de l’activité des enzymes - phosphatases alcalines et acides dans les neutrophiles. Dans la phase aiguë de la PR, l'activité de ces enzymes est fortement accrue. Au cours du traitement, ces indicateurs cytochimiques sont normalisés.

Tout cela nous permet de conclure que la composition cellulaire de la synovie reflète correctement le niveau d'homéostasie de l'environnement synovial interne de l'articulation et a une signification diagnostique et pronostique au cours de l'évolution et du traitement des maladies des articulations.

Le ratio quantitatif des cellules de la synovie. Synoviocytogramme

En utilisant le V.N. proposé La classification de Pavlov de la composition cellulaire des synovies de chaque organisme examiné en clinique et chez l'animal peut être représentée par un synoviocytogramme caractérisant le nombre absolu de cellules (cytose) et le rapport (distribution quantitative) des cellules du contenu articulaire. En tenant compte des puissances fonctionnelles de différentes classes de cellules, il est possible de juger de l'état de l'environnement interne de l'articulation à un moment et dans une dynamique donnés.

Le traitement statistique de nombreuses observations permet d’obtenir des synoviocytogrammes pour la synovie normale chez l’homme et l’animal et pour la SJ dans diverses maladies des articulations. Leur comparaison est l’une des sources importantes de jugements objectifs sur l’état de l’articulation et la dynamique de l’évolution de la maladie. Ce dernier offre l’occasion d’évaluer l’efficacité de la thérapie.

Voici les synoviocytogrammes de la FL normale d'une personne, ainsi que les épanchements articulaires chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde (PR), d'arthrose (OA) et d'arthrite psoriasique (AP) en chiffres.

Développé par V.N. La classification cellulaire de Pavlov a été utilisée pour étudier la synovie chez des patients atteints de diverses maladies des articulations. Les travaux ont été effectués dans le laboratoire cytologique du centre d'arthrologie de Moscou. Une méthode originale d'étude complexe de la SJ chez des patients atteints de maladies des articulations a été développée et utilisée, une attention particulière étant portée à l'analyse de la composition cellulaire (définition du synoviocytogramme). La méthode a été décrite dans les directives.

Synovia a été étudié chez des patients présentant diverses formes nosologiques de maladie des articulations. A titre d'exemple, les données d'une étude sur la synovie de 140 patients présentant un diagnostic de polyarthrite rhumatoïde (PR) - 60, d'arthrose (OA) - 60, d'arthrite psoriasique (PA) - 20. Le diagnostic a été vérifié sur la base d'un examen clinique des patients atteints de rhumatologie R.S. Evteeva et M.A. Getagazovym. Avant l'étude de la synovie, aucune thérapie intra-articulaire n'a été réalisée. L’étude des lois régissant la distribution quantitative des classes de cellules dans la FL était particulièrement intéressante. Les modèles suivants ont été identifiés. Les synoviocytogrammes de la SJ chez les patients atteints de PR avec une activité totale différente et chez les patients atteints d'arthrose en présence d'une synovite de gravité différente différaient de manière significative les uns des autres. Pour la SJ dans la PR, la prévalence des neutrophiles par rapport aux autres classes de cellules était typique, alors que chez les patients atteints d'arthrose, les macrophages et les lymphocytes prédominaient par rapport aux neutrophiles.

La comparaison des cytoses et des cytogrammes de patients atteints de PR avec divers degrés d'activité totale, déterminée sur la base d'études cliniques et de laboratoires, montre que les synoviocytogrammes de tous les patients atteints de PR sont caractérisés par la prédominance des neutrophiles sur les macrophages et les lymphocytes, et le plus souvent sur leur nombre total. Chez les patients présentant une activité inflammatoire globale minimale ou faible, le nombre de cytoses et de neutrophiles est inférieur à celui des patients ayant une activité modérée et élevée. Cependant, la nature du synoviocytogramme conserve les traits de caractère communs de la synovite dans la PR.

Ces matériaux suggèrent que le schéma de distribution quantitative des cellules dans la synoviale des patients est déterminé principalement par l’état de l’environnement interne de l’articulation et constitue donc une expression de l’activité locale de l’inflammation.

Il existe des tentatives pour déterminer l'activité locale de l'inflammation dans l'articulation sur la base du tableau clinique et des données sur la composition cellulaire de la synovie. La pratique de notre travail nous convainc que la détermination de l'activité locale de l'inflammation dans une articulation peut être le critère de la distribution quantitative de divers types de cellules dans le synoviocytogramme de la FL. C'est le synoviocytogramme qui caractérise la spécificité et la dynamique du processus inflammatoire dans chaque forme nosologique de maladie articulaire.

Chez les patients atteints de PR, dans 69% des cas, l’activité inflammatoire totale et locale coïncide. Dans d'autres cas de PR, avec une activité globale relativement faible de la maladie, l'activité locale peut être très élevée et inversement. Vous pouvez parler d’activité synovite locale à quatre degrés: minimale, faible, modérée et élevée.

Dans le contexte d'un traitement réussi, l'activité locale de l'inflammation diminue naturellement: le synoviocytogramme change dans le sens de la prédominance des macrophages. Au contraire, lors de l'exacerbation du processus, le synoviocytogramme change brusquement vers la prévalence des neutrophiles. Ce dernier, prenant en compte l'indicateur de cytose, peut avoir une valeur prédictive. Avec une activité inflammatoire minime, la cytose et le caractère du synoviocytogramme sont proches de ceux de la synovie normale. Ceci est observé dans la rémission clinique de la maladie. Cependant, dans ces cas, la composition cellulaire de la synovie n'est pas identique à celle d'une articulation normale. Dans SJ, les macrophages actifs détectés ne sont pas caractéristiques de la synovie normale. En d'autres termes, la composition cellulaire de la synovie, même en cas de bien-être clinique, peut être un indicateur de la présence d'une inflammation dans l'articulation.

Les données comparant les valeurs de cytose et la nature de la distribution quantitative de cellules de différentes classes dans la FL sont intéressantes pour identifier la relation de corrélation entre ces paramètres. Sur la base de l'examen JS chez les patients présentant un diagnostic d'AP, d'OA et d'AP, la valeur de la cytose et le pourcentage de classes individuelles de cellules ont été comparés, les deux classes principales les plus courantes (macrophages, lymphocytes, neutrophiles) et les classes de cellules les moins représentées. Des relations de corrélation directes et inverses ont été établies entre la cytose et le nombre de classes individuelles de cellules SJ.

La corrélation directe entre le contenu des lymphocytes et des macrophages dans l'AP est remarquable. Il existe également une corrélation inverse entre la valeur de la cytose et la présence de macrophages dans la FL chez les patients atteints d'arthrose.

Particules non-cellulaires (corpusculaires) dans la synovie

Une variété de particules non cellulaires (particulaires) qui ne sont pas caractéristiques d'une synovie normale peut être détectée dans la synovie. Leur apparence indique toujours des modifications pathologiques de l'articulation.

Les particules corpusculaires de SJ peuvent être divisées en éléments exogènes (fragments de composants d’endoprothèses, particules de métaux, suspensions de médicaments - corticostéroïdes) et endogènes (fragments de cartilage, de ménisques et de ligaments, gouttes adipeuses, etc.).

L'étude des particules denses de synovie a une valeur diagnostique. Les particules denses, à leur tour, peuvent elles-mêmes jouer un rôle dans la pathogenèse d'une maladie articulaire, en particulier en cas de changements dystrophiques marqués. Par exemple, les particules de cartilage, ou plutôt les produits de leur destruction par les enzymes synoviales, peuvent provoquer des processus inflammatoires réactifs. Des particules souvent denses servent de lieu de dépôt de sels: pyrophosphate de calcium, hydroxyapatite.

Parmi les particules corpusculaires, décrivez le "petit corps de riz". Ce sont des structures décorées assez grandes qui contiennent des éléments de la matrice - des fibrilles de collagène et la substance principale, ainsi que des cellules, définies comme des synoviocytes. On pense que les "corps de riz" sont à l'origine de lésions ischémiques (nécrose) AVEC. Les "veaux de riz" sont caractéristiques de la synovie dans les maladies inflammatoires des articulations: polyarthrite rhumatoïde, arthrose septique et tuberculeuse.

Les particules de métaux (fer, cobalt, chrome) peuvent être détectées en utilisant un certain nombre de méthodes de recherche spéciales (spectrophotométrie d'absorption, etc.) dans le cytoplasme du neutrophile de la FL avec l'OA.

Lorsque le métabolisme des lipides est perturbé dans le cholestérol, des gouttes de cholestérol et de lipides peuvent être détectées. Dans l'arthrite post-traumatique, des gouttes de graisse peuvent être détectées dans la synovie. On pense que la présence de telles gouttes est un indicateur assez fiable de la présence d'une fracture intra-articulaire, dans laquelle les composants de la moelle osseuse peuvent pénétrer dans la cavité articulaire.

Cristaux synoviaux

Un grand nombre de cristaux variés peuvent être détectés dans les fluides corporels biologiques. Dans l'étude de la SJ en relation avec les tâches de diagnostic d'un rhumatologue, la définition des cristaux d'urate de sodium, du pyrophosphate de calcium et de l'hydroxyapatite revêt une certaine importance. Le premier se produit naturellement dans la goutte, le second - avec pseudogoutte. Les cristaux d'hydroxyapatite sont déterminés par OA.

Les cristaux de sel dans la SJ sont détectés par microscopie du médicament à l'aide d'un microscope polarisant. Dans le même temps, déterminez leur forme et la taille des cristaux, ainsi que leurs caractéristiques optiques. Les cristaux doivent être détectés dans des échantillons frais (indigènes) de synovium avec examen simultané de deux échantillons de chaque échantillon de FL. Selon V.V. Bazarny, la probabilité de détecter des cristaux dans la FL peut être augmentée par centrifugation.

Les cristaux d’urate de sodium se présentent sous la forme de longues aiguilles ou «grappes de brindilles» de 1–20 microns. Ils ont une biréfringence prononcée. Sur le champ noir d'un microscope polarisant, ces cristaux sont identifiés comme des «étincelles blanches». Lorsque vous utilisez un polariseur rouge, les cristaux d’urate de sodium, orientés parallèlement à l’axe du polariseur, donnent une coloration jaune et perpendiculaire à l’axe - bleu. Ils se retrouvent souvent chez les patients atteints de goutte dans les neutrophiles de LJ, en particulier dans le contexte d'attaques aiguës de la maladie. La détection de cristaux d'urate de sodium dans la FL est également possible chez les personnes atteintes d'hyperuricémie.

Les cristaux de pyrophosphate de calcium ont une forme diverse (rectangles ou losanges d’une longueur de 1 à 20 µm et d’une largeur allant jusqu’à 4 µm). Ils peuvent également être détectés sous la forme de structures plus petites avec des tailles inférieures à 2 microns. Ces cristaux ont une biréfringence plus faible que les cristaux d'urate.

Des cristaux d'hydroxyapatite peuvent également être trouvés dans la FL. Ils jouent un rôle important dans la pathogenèse des lésions articulaires chez les OAi. Leur détection a donc une valeur diagnostique certaine. Dans le même temps, l'identification de ces cristaux par les méthodes SM est difficile voire impossible en raison de leur très petite taille.

Cristaux de cholestérol - grandes plaques de forme rectangulaire ou en forme de diamant à bords dentelés, simples ou sous forme de grappes sous forme de rosettes. Ils ont une double réfraction forte. On les trouve souvent dans l'arthrite chronique, quelle que soit la spécificité nosologique de la maladie. On trouve des cristaux de stéroïdes dans la JS de patients à qui on a injecté des hormones stéroïdes dans l'articulation.

Ces dernières années, diverses méthodes ont été proposées pour quantifier le contenu en cristaux dans le SG en utilisant des chambres de comptage. Vous pouvez utiliser une méthode simple d’estimation quantitative approximative du nombre de cristaux dans le SG par les gradations suivantes:

  • 0 - pas de cristaux;
  • 1 - plusieurs cristaux dans la préparation;
  • 2 - deux cristaux ou plus dans chaque champ de vision;
  • 3 - les cristaux dans la préparation sont complètement.

L'étude des cristaux dans la SJ est associée à des difficultés méthodologiques, dont les causes sont les suivantes: microscopes polarisants de mauvaise qualité, petite taille des cristaux et un petit nombre d'entre eux dans la SJ, etc. À cet égard, l'étude des cristaux de synovium n'est pas devenue une méthode de diagnostic courante.

Méthodes complètes pour l'étude de la synovie

Century Century Trotsenko et d’autres ont décrit un certain nombre de méthodes biochimiques d’étude de la SJ chez des patients atteints de maladies et de lésions des articulations. L'article présente les paramètres biochimiques de SJ dans la norme. Dans certains cas, lorsque la pathologie des articulations du système synovial commence à être détectée, des substances qui sont normalement absentes de l’articulation.

Dans la littérature moderne, le schéma suivant de l’étude complexe de la FL est présenté, notamment:

  • analyse des paramètres physico-chimiques: couleur, transparence, viscosité et nature du caillot de mucine;
  • détermination du nombre total de cellules (cytose);
  • l'étude des cristaux de SJ dans un microscope polarisant, dont le but est d'identifier principalement deux types de cristaux: l'urate de sodium et le pyrophosphate de calcium;
  • recherche microbiologique;
  • méthodes biochimiques, y compris la détermination du glucose, des protéines et du complément.

Dans l'étude de la FL à des fins diagnostiques, les échantillons analysés peuvent être divisés en trois groupes.

Le premier groupe comprend la FL normale avec un petit nombre de cellules (jusqu'à 200) et la FL avec un nombre de cellules jusqu'à 2000 - dans l'arthrose et le lupus érythémateux systémique.

Le deuxième groupe est constitué de SJ avec un nombre de cellules compris entre 50 000 et 150 000. Il s’agit de patients SJ avec traumatisme, rhumatisme articulaire aigu (rhumatisme réel), goutte, pseudogoutte et PR.

Le troisième groupe est constitué de SJ, avec un nombre de cellules compris entre 500 et 300 000 (principalement des neutrophiles). Ces SJ sont caractéristiques des patients atteints d'arthrite infectieuse et tuberculeuse. Ce groupe peut inclure la SJ en cas d’arthrite gonococcique et la PR en cas de cytose supérieure à 50 000.