Qu'est-ce qui détruit les articulations d'une personne?

Les articulations humaines sont détruites pour de nombreuses raisons. Considérant que cela fait partie intégrante de tout l'organisme, alors tout ce qui nuit à notre corps nuit aux articulations. Détruit les articulations en premier lieu le manque de circulation sanguine dans les articulations elles-mêmes, la composition de mauvaise qualité du liquide articulaire (synovial).

Une croyance commune est que l'articulation est détruite par un manque de calcium dans le corps. C'est vrai, mais pas tous et pas le principal.

Une fois, j’ai traité cette question de manière approfondie et reçu une quantité énorme d’informations qui n’est pas courante (même parmi les médecins), même si, par profession, je suis professeur de mathématiques. Ainsi, ma mère a commencé à souffrir et j'ai compris que les régimes traditionnels (injections d'hormones, analgésiques, antidépresseurs, utilisation de médicaments traditionnels (tels que l'utilisation de gélatine, etc.) ne pouvaient pas résoudre le problème, mais seulement les aggraver.

Donc, en général, cela s’est produit parce que la maladie (polyarthrose) «jouait depuis longtemps» et qu’il n’y avait pas assez de volonté pour la combattre.

Et c'est ce que j'ai appris.

Quant aux femmes: le problème de la destruction des articulations vient du fait que le corps de la femme commence à se détériorer dans le système hormonal. Une quantité insuffisante de l'hormone «progestérone» est produite, ce qui est TRÈS nécessaire à la formation d'un liquide périarticulaire en quantité suffisante. Par conséquent, beaucoup de femmes après 45 à 50 ans (et c'est la période de début d'une ménopause) commencent à souffrir d'une maladie articulaire.

Le cartilage commence à se décomposer, principalement en raison d'un manque de glucosamine dans le corps. Par conséquent, les médecins prescrivent des médicaments contenant de la glucosamine. Mais ce sont des médicaments coûteux qui doivent être consommés pendant de nombreuses années (ce que ma mère a fait), mais croyez-moi, vous n'obtiendrez toujours pas le résultat! Ne pas croire? Visitez au moins ce site et lisez le 4ème paragraphe. Voici pas mon avis, mais un médecin expérimenté.

Finalement, ma mère, aux prises avec une maladie des articulations, a subi une intervention chirurgicale pendant un an sur ses deux jambes: elle a remplacé les articulations par des implants. (Je n'appelle en aucune manière les autres à ce sujet comme la seule issue en la matière). Au contraire: combattez jusqu'au bout, faites preuve de volonté et aspirez à améliorer les moyens naturels de votre corps. Aidez votre corps à partir à un âge avancé.

Et cela ne fera qu'aider: une nutrition adéquate et des aliments bien préparés; mouvement; attitude positive et pep!

Pour confirmer mes propos, reportez-vous aux vidéos du merveilleux médecin.

Véritables moyens de détruire les articulations

La santé des articulations est essentielle pour une vie bien remplie. Les douleurs articulaires peuvent nous priver de la joie du mouvement et nous rendre impuissants. Malheureusement, non seulement les personnes âgées souffrent de telles maladies, en raison des changements corporels liés au vieillissement, le tissu cartilagineux s'use. Les maladies des articulations sont beaucoup plus jeunes! Outre les cas où la cause première est une pathologie grave, telle que les maladies auto-immunes ou le diabète sucré, nous sommes souvent responsables du fait que les articulations se détériorent progressivement.

Essayons de discuter du contraire. Voici quelques astuces néfastes pour lesquelles vous pouvez rapidement détruire les articulations:
● Malgré toutes les protestations des médecins et des membres de la famille, mangez beaucoup et avec plaisir, de préférence des aliments gras et riches en calories. Chaque livre de poids en excès donnera une charge supplémentaire sur le joint, en rapport avec le levage d'une charge de 2,5 kg. Il n’est pas difficile de calculer le type de charge que les joints devront supporter si vous n’atteignez que 5 kg.
● Donnez à vos articulations une charge qu'elles ne peuvent pas supporter, comme le font les athlètes ou les danseurs professionnels. Pas étonnant qu'il existe un certain nombre de maladies articulaires professionnelles. Quand une personne court beaucoup et intensément ou marche, la charge sur les articulations augmente de 2 à 3 fois. Et si vous soulevez régulièrement de gros poids, marchez ou courez à l’épuisement, en particulier sur un plan incliné (dans les montagnes, par exemple), des problèmes d’articulation vous seront signalés.
● La méthode suivante s'adresse exclusivement aux femmes. Assurez-vous de porter des talons hauts. Les orteils des orteils seront constamment surchargés, mais la beauté exige des sacrifices! Les chaussures avec un talon de 3-4 cm, répartissant uniformément la charge sur le pied, peuvent ne pas sembler élégantes ni féminines. Alternativement, vous pouvez porter des chaussures plates sans les enlever pour «charger» correctement les articulations du genou.

Résumé: en donnant une charge exorbitante sur les articulations, nous entamons le processus dégénératif. Le tissu cartilagineux, qui protège les articulations des frottements, commence à se relâcher, devient fibreux, puis devient plus mince. Tout cela s'accompagne de processus inflammatoires. L'arthrose se développe - une maladie dégénérative-dystrophique des articulations. Au stade avancé de l'arthrose, des endoprothèses peuvent s'avérer nécessaires, c'est-à-dire le remplacement d'une articulation par une articulation artificielle. Dans certains cas, il sera trop tard pour installer des prothèses et la personne restera invalide toute sa vie.

Nos articulations sont conçues de manière à ce qu'une charge insuffisante leur soit aussi dommageables qu'une surcharge. Un long séjour dans une position se heurte à la déposition de sels de calcium dans les articulations.

● Si vous souhaitez contribuer à l'émergence de la maladie, restez assis autant que possible dans l'ordinateur, sans vous lever, ni vous réchauffer. Si vous vous promenez régulièrement au grand air, les dépôts de sel devront être supprimés.

Composante obligatoire du processus de destruction - inflammation des articulations, quelle que soit la manière dont vous leur infligez des lésions.

L'inflammation des articulations, qui n'est pas associée à des processus dégénératifs, est appelée arthrite. L'arthrite peut être d'origine infectieuse et auto-immune. Le mot "auto-immun" signifie que l'inflammation et les processus destructeurs déclenchent votre propre système immunitaire, comme dans le cas de la polyarthrite rhumatoïde. Dans l'ensemble, le système immunitaire n'attaque que les personnes prédisposées par la génétique. Mais l'effet destructeur de l'infection sur les articulations est très répandu. Littéralement, chaque personne qui soigne allègrement sa santé risque de tomber malade avec l'arthrite. A cette occasion, un autre mauvais conseil:
● Ne faites pas attention aux processus infectieux chroniques dans votre corps. Après tout, si la maladie ne le remarque pas, alors ils semblent ne pas l'être, non?

Cependant, en réalité, tout est différent. Les maladies chroniques restent en catimini et font leur sale boulot. Les inflammations des voies respiratoires supérieures et inférieures donnent tôt ou tard des complications aux articulations, elles sont testées et prouvées à plusieurs reprises. Danger pour les articulations et les infections telles que la chlamydia, les infections sexuellement transmissibles. Les personnes sexuellement actives, jeunes et d'âge moyen, doivent être conscientes de ce danger, ainsi que du fait que la chlamydia affecte non seulement le système urogénital et les articulations, mais provoque également une atrophie musculaire à une période ultérieure. Le traitement de la chlamydia est complexe et long, il nécessite une exposition et une autodiscipline de la part du patient. Jusqu'à ce que la chlamydia soit détruite, le genou et d'autres articulations continueront à faire mal. La douleur sous le talon est particulièrement sévère. C'est peut-être une façon trop radicale de gâcher votre vie! Il n'est clairement pas pour tout le monde, mais seulement pour les plus insouciants!

La douleur dans les articulations peut également être associée à d'autres maladies infectieuses, par exemple au stade avancé de la dysenterie. Depuis notre enfance, on nous apprend tous à se laver les mains, et il ne faut pas seulement suivre ce conseil. Les aliments cuits dans la salle à manger sans respecter les normes sanitaires ou achetés dans les étals de rue de la samsa peuvent créer des conditions propices à l'infection par des infections dangereuses. Par conséquent, il vaut mieux ne pas risquer. N'étanchez pas votre soif dans des réservoirs douteux et n'achetez pas de «collations» partout où vous devez, afin de ne pas avoir à surmonter héroïquement les problèmes de santé que nous créons. Et si vous ressentez une gêne aux articulations, contactez immédiatement les experts pour obtenir de l'aide!

La nature a non seulement du mauvais temps, mais des créations infructueuses. Nos articulations en sont une des preuves convaincantes. Mais comment nous gérons ce don de la nature - la question de choisir chacun. Vous pouvez continuer à faire preuve de négligence en ce qui concerne leur santé. Mais pour une raison quelconque, la phrase est rappelée que les muscles peuvent être restaurés, mais les articulations - jamais. Et il vaut mieux prendre des mesures à l’avance pour les préserver.

Destruction des articulations: principales maladies et facteurs les provoquant, méthodes de traitement et de prévention

Chaque personne sera tôt ou tard confrontée à un problème tel que la destruction des articulations. Ils assurent la mobilité du squelette et subissent donc une charge énorme. Quels facteurs peuvent accélérer ou, au contraire, ralentir leur usure doivent être examinés plus en détail.

Symptômes caractéristiques

Les processus négatifs peuvent affecter n'importe quelle partie du corps humain. La destruction de l'articulation peut être unique, associée par exemple à la lésion, ou multiple, se produisant principalement en présence de maladies du système musculo-squelettique.

Le problème commence souvent à se manifester dès les étapes 2-3, lorsque les changements dégénératifs deviennent trop prononcés et irréversibles. Cela complique le traitement et aggrave les conséquences désagréables.

La manifestation initiale de la pathologie est souvent moins prononcée et n'est donc pas perçue par l'homme comme une menace pour sa santé. Quand ses symptômes deviennent évidents, il est trop tard. Tout inconfort, même chez un jeune âge, devrait donc justifier une visite chez le médecin.

Les symptômes de destruction articulaire peuvent être:

  • douleurs dans les articulations, les muscles, les douleurs dans les os;
  • inconfort pendant un séjour prolongé sans mouvement ou avec une charge monotone;
  • tirer dans l'articulation lors d'un déplacement;
  • grincement ou cliquetis, crunch fréquent;
  • malformation articulaire;
  • redimensionnement;
  • les poches;
  • l'hyperhémie;
  • la raideur;
  • atrophie musculaire;
  • handicap;
  • difficulté à bouger, boiter, etc.

La liste spécifique des symptômes dépend du type de problème et de son emplacement.

Quelles articulations souffrent le plus souvent

Les deux articulations simples et plusieurs articulations peuvent subir un processus pathologique. Le plus souvent, il est associé à une violation de l'intégrité de la muqueuse cartilagineuse, procurant un glissement et un amortissement. Son usure provoque des dommages aux éléments osseux, provoquant leur déformation et leur fissuration. Dans certains cas, la pathologie se développe directement dans le tissu osseux.

Le plus souvent, les grosses articulations appariées de la partie libre des membres sont touchées, car elles supportent la plus grande charge et les doigts:

  1. La destruction des articulations de la hanche chez l'homme. Avec l'âge, leur force diminue et les blessures deviennent plus fréquentes. Ce problème concerne particulièrement les femmes et les personnes atteintes de troubles congénitaux (dysplasie).
  2. Destruction de l'articulation du genou. Les genoux sont le plus souvent soumis à des traumatismes traumatiques, ils subissent une charge constante lors de la marche, en particulier lors de la montée des marches.
  3. Les chevilles Le plus souvent, ce site souffre d’athlètes en surpoids à la suite de blessures.
  4. Joints d'épaule. Le groupe à risque comprend les athlètes et les personnes dont le travail est lié à l'abstraction des mains derrière la tête.
  5. Articulations du coude Aussi assez souvent blessés, souffrent d'haltérophilie pi.
  6. Brosser les articulations Les petites articulations sont principalement sujettes à l'arthrite, en particulier chez les personnes effectuant un travail associé à la motricité fine des doigts (broderie, assemblage de petites pièces, sculpture, etc.).

Causes de destruction

Des facteurs externes et internes peuvent affecter négativement l'état du système musculo-squelettique humain. Ainsi, les causes de la destruction du cartilage au niveau de l'articulation du genou peuvent être dues à des dommages mécaniques ou à des perturbations internes du corps. Avant de commencer un traitement actif, il est important de savoir pourquoi les articulations sont détruites.

Facteurs provocants

Chaque jour, le corps humain est exposé à divers processus et forces.

Les facteurs d'influence externe et interne suivants sont susceptibles de provoquer la destruction du cartilage de l'articulation du genou, ainsi que d'un certain nombre d'autres articulations:

Presque tous les facteurs provoquants sont étroitement liés, provoquant l’apparition de nouvelles conséquences négatives pour les articulations et renforçant l’effet des uns et des autres.

Maladies

En raison de divers facteurs, une personne développe des maladies du système musculo-squelettique. Au fur et à mesure de leur progression, les processus destructeurs augmentent, ce qui peut éventuellement conduire à un handicap.

Toutes les maladies peuvent être divisées en 2 groupes: inflammatoire et non inflammatoire. Dans le premier cas, les tissus mous entourant l'articulation peuvent être touchés, ce qui est provoqué par l'activité de micro-organismes pathogènes. Dans le second cas, la destruction se produit dans les structures osseuses et cartilagineuses sans intervention externe.

En général, les maladies peuvent être provoquées par de tels facteurs:

  1. Blessure traumatique. Ce sont des entorses, des fissures et des fractures.
  2. Le virus détruit les articulations. Ce phénomène se produit avec l'arthrite d'origine virale, due par exemple à une infection par la grippe, la rubéole, l'herpès, etc.
  3. Infection infectieuse. L'inflammation peut être le résultat d'une maladie infectieuse (tuberculose, syphilis) ou de la pénétration d'une bactérie lors d'une blessure (staphylocoque, streptocoque, etc.).
  4. Violation des processus métaboliques. Il existe une malnutrition du cartilage et du tissu osseux. Cette catégorie comprend l'arthrose ainsi que l'ostéoporose.
  5. Pathologie auto-immune. L'option la plus courante est la polyarthrite rhumatoïde. Le tissu cartilagineux est détruit par son propre système immunitaire.

Diagnostics

Identifier la destruction accélérée des articulations et ses causes probables permet un diagnostic complet de la santé humaine.

Après l'examen initial, l'anamnèse et les tests moteurs, le médecin vous prescrira un certain nombre de tests de laboratoire et une ou plusieurs méthodes de diagnostic du matériel:

  1. Radiographie Il est nécessaire de détecter les dommages dans la structure des éléments osseux, peut identifier leur déplacement.
  2. Échographie. Convient pour la détection des foyers d'inflammation, ainsi que pour la détection des néoplasmes et des inclusions.
  3. CT et IRM. Options de diagnostic optimales, permettant de considérer l’état de tous les éléments de l’articulation articulaire, des tissus mous, de son entourage et du cartilage lui-même.
  4. Arthroscopie Une autre méthode de diagnostic informative consiste à insérer une caméra arthroscope par le biais d'une ponction. Cette méthode est optimale pour examiner les grosses articulations.
  5. Ostéoscintigraphie. Le diagnostic radioactif est utilisé si vous suspectez la destruction du tissu osseux et la présence de néoplasmes.

Il est recommandé d'utiliser des techniques plus précises, telles que la tomographie, car elles peuvent être utilisées pour identifier les déviations même au tout début et pour en déterminer la cause éventuelle.

Méthodes de traitement

Pour obtenir un effet thérapeutique notable, il est nécessaire d’effectuer un traitement en plusieurs étapes. Plus tôt il est commencé, plus grandes sont les chances d'éliminer complètement le problème.

Les principales étapes sont les suivantes:

  1. Élimination des symptômes Cela facilitera la vie du patient, lui rendra partiellement son ancienne capacité de travail et mettra un terme au processus pathologique.
  2. Identifier les causes des violations. Afin de comprendre comment arrêter la destruction des articulations, il est nécessaire d'identifier ses causes et de diriger les efforts pour les éliminer.
  3. Élimination des conséquences des violations. Il est nécessaire, dans la mesure du possible, de restaurer l’articulation qui s’effondre, sinon son usure active se poursuivra.

Thérapie conservatrice

Aux stades précoces, le traitement de la destruction des articulations est principalement effectué de manière conservatrice.

Selon la maladie, l'instruction peut inclure les éléments suivants du traitement:

  1. Immobilisation. Afin de ne pas provoquer de symptôme de douleur et de destruction de l'articulation, celle-ci doit être immobilisée.
  2. Réception des médicaments. Pour le soulagement de la douleur, besoin d’analgésiques. Les anti-inflammatoires sont prescrits pour l'inflammation, des antibiotiques peuvent être nécessaires. Les chondroprotecteurs et les suppléments de vitamines sont utilisés pour renforcer la protection et la restauration.
  3. Physiothérapie Les procédures matérielles sont nécessaires pour le traitement symptomatique et l'amélioration de l'action des médicaments, ce qui contribue à la suspension des processus de dégénérescence.
  4. Thérapie de régime. Pour le système musculo-squelettique, il est extrêmement important de manger correctement et de manière équilibrée, en saturant le corps de vitamines, de minéraux et de collagène.
  5. Traitement Spa. Les procédures balnéologiques sont utiles pour tout le corps, certains sanatoriums se spécialisant directement dans le traitement du système musculo-squelettique.
  6. Thérapie d'exercice. Les exercices sont l’élément le plus important de la thérapie, car c’est avec leur aide que vous pourrez restaurer la motricité de l’articulation et stimuler les processus de régénération dans les tissus.

Effectuer une opération

Lors de la course à une pathologie, des blessures graves et des modifications irréversibles peuvent nécessiter une intervention chirurgicale. L'opération implique l'élimination des zones usées, des ostéophytes et des tissus nécrotiques.

Dans la mesure du possible, le cartilage endommagé est restauré avec les propres tissus du patient: par traitement au laser pour stimuler les processus de régénération ou pour greffer du tissu cartilagineux à partir d'articulations moins chargées.

Certains problèmes nécessitent le remplacement complet des pièces usées. Ces cas incluent la destruction de la tête de l'articulation de la hanche à la suite d'une blessure ou de pathologies internes associées à la violation de sa nutrition et de sa nécrose.

Les endoprothèses sont utilisées pour toutes les articulations et la colonne vertébrale. Il vous permet de restaurer les fonctions de la zone à problème grâce à l'installation d'un analogue artificiel de l'élément de jonction endommagé.

Mesures préventives

Pour prévenir la destruction des articulations, il est nécessaire de commencer à prendre soin de leur santé le plus tôt possible.

Les mesures suivantes sont recommandées comme prophylaxie:

  1. Mode de vie actif. Veillez à inclure dans votre vie le sport, bouger plus, faire des exercices quotidiens.
  2. Bonne nutrition. Une alimentation équilibrée aidera à combler les carences nutritionnelles et à garder le poids sous contrôle.
  3. L'utilisation de chondroprotecteurs. Le prix de ces fonds est bas, mais ils aident à ralentir l’usure des articulations.
  4. Repos de haute qualité. Après le travail physique, il est nécessaire d’assurer le repos, la relaxation des muscles et des ligaments.
  5. Évitez les blessures. Même des chocs mineurs et des chutes de faible hauteur peuvent affecter négativement l'état des articulations à l'avenir.
  6. Réception de vitamines. En cas de carence en calcium et en d’autres éléments, il est nécessaire de la reconstituer avec des additifs alimentaires.
  7. Surveillance de la santé. Les problèmes internes affectent inévitablement l'état de tous les systèmes du corps, ils doivent donc être traités sans délai.
  8. Traitement en temps opportun à l'hôpital. Si des symptômes de destruction articulaire apparaissent, vous devez immédiatement faire appel à une assistance médicale qualifiée.


Des informations plus utiles sur la destruction et la restauration ultérieure des articulations peuvent être obtenues à partir de la vidéo de cet article.

Symptômes et traitement de la destruction de l'articulation de la hanche

Les maladies chroniques du système musculo-squelettique se terminent souvent tristement. La plupart souffrent de gros joints, car ils ont une charge importante.

Causes du processus pathologique

La cooxarthrose est une pathologie dont le résultat est la destruction de la surface articulaire et la restriction de sa mobilité. La maladie touche les personnes de plus de 45 ans et évolue de manière chronique avec exacerbations et rémissions. Une personne peut contacter un spécialiste en raison de symptômes de douleur aiguë ou de son incapacité à effectuer des mouvements habituels.

Parfois, il est trop tard, car des processus pathologiques se sont déjà développés à la surface du cartilage et des déformations ont commencé.

La destruction de l'articulation de la hanche se développe pour plusieurs raisons:

  • Charges lourdes prolongées de l'articulation en raison d'activités sportives ou de conditions de travail défavorables.
  • Surpoids, obésité.
  • Modifications de la concentration d'hormones dans le sang et troubles métaboliques.
  • Maladie inflammatoire du col du fémur.
  • Pathologie à la naissance: dysplasie, luxation congénitale de la hanche, survenant au cours du développement fœtal.
  • Flux sanguin aggravé à l'articulation. Les tissus reçoivent peu de nutriments, ce qui entraîne l'accumulation d'éléments latéraux, ce qui accélère la destruction de la surface du cartilage.
  • Âge supérieur à 45 ans. Les joints ont leur "durée de vie". Les personnes âgées qui ne sont pas impliqués dans les mesures préventives, il y a l'usure de l'articulation de la hanche.
  • Mode de vie sédentaire, force musculaire réduite.
  • Les blessures et leurs conséquences.
  • Maladies des articulations et augmentation de la charge sur la région pelvienne.
  • Raison héréditaire.

Formation et écoulement

Des changements commencent à se produire dans le liquide synovial en raison de sa viscosité, de la capacité motrice de l'articulation et de son élasticité. Le manque de lubrification conduit au fait que le tissu cartilagineux se dessèche et se recouvre de fissures. En se déplaçant, les surfaces articulaires s'usent et, sans commencer la thérapie, l'os est exposé, ce qui entraîne des déformations.

Le processus de destruction de l'articulation de la hanche peut avoir lieu rapidement ou durer des années avec des exacerbations et une atténuation saisonnières.

Diagnostic et symptômes de la maladie

Les principaux symptômes de la destruction de l'articulation de la hanche sont les suivants:

  • Douleur Au début, la douleur est presque absente; à mesure que la maladie évolue, le malaise grandit et prend une forme insupportable.
  • Restriction de la mobilité de l'articulation de la hanche: boiterie, raideur ou incapacité à effectuer des mouvements habituels. En cours de destruction de l'articulation, le patient devient difficile à marcher.
  • Des modifications de la force musculaire peuvent contribuer à une atrophie irréversible des fesses ou du fémur.
  • Scoliose: position forcée pour réduire la pression sur l'articulation touchée.
  • Raccourcir le membre. Se produit en raison de la visite tardive chez un médecin, à la suite - la présence de destruction et de déformation du tissu osseux.

Le diagnostic de la maladie de l'articulation de la hanche est réalisé à l'aide d'une interview patient, d'une radiographie, d'une IRM, d'une échographie, de tests sanguins généraux et biochimiques. Une ponction est parfois nécessaire.

Dans les premiers stades, la coxarthrose peut être détectée par hasard lors de la réalisation d'une radiographie du bassin. Plus tard sur l'image radiographique, les modifications seront aggravées et des signes plus prononcés de modifications des tissus des os et du cartilage, de la croissance des ostéophytes et du rétrécissement de l'interligne articulaire seront visibles.

Méthodes de traitement

Avec le traitement en temps opportun d'une personne dans le miel. La thérapie en établissement est effectuée par des méthodes conservatrices.

Le traitement de la coxarthrose est un processus long, qui dépend du degré de dommage et nécessite la supervision d'un spécialiste et des examens réguliers.

Au stade réactif, le patient se voit prescrire une opération, jusqu’au remplacement de l’articulation.

Méthodes de traitement classiques

Si les symptômes de la maladie ne commencent pas, l'articulation de la hanche peut être traitée:

  • charge réduite;
  • Thérapie d'exercice. Il est utile de faire de la natation, du yoga, de la danse et de la marche thérapeutique. Le dosage correct de l'activité physique n'apporte pas de gêne;
  • séances de massage, thérapie manuelle, acupuncture;
  • physiothérapie;
  • si nécessaire, l'utilisation d'analgésiques, d'injections ou de gels;
  • adoption tous les six mois du traitement recommandé des chondroprotecteurs.

Les médicaments

La pharmacothérapie vise à éliminer les symptômes et à nourrir les tissus cartilagineux.

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens.

Les médicaments suppriment efficacement le processus inflammatoire et réduisent la douleur lors du déplacement. Mais ils ont un certain nombre d'effets secondaires, agissent négativement sur le tube digestif et créent une dépendance.

Vous ne pouvez pas prendre deux ou trois médicaments anti-inflammatoires en même temps.

Si le médicament a cessé d’aider, vous devriez consulter votre médecin et modifier les moyens appliqués.

Médicaments vasodilatateurs.

Les médicaments améliorent la microcirculation des vaisseaux sanguins et soulagent les spasmes et le gonflement de l’articulation touchée. Les médicaments ont peu d’effets secondaires, mais une ingestion incontrôlée peut provoquer des hémorragies ponctuelles sur la peau et des réactions allergiques.

Myorelaxants.

Ceux-ci incluent Sirdalud et mydocalm. Les moyens doivent être utilisés avec beaucoup de prudence, car ils ont un effet sur le système nerveux central et provoquent des vertiges, des nausées ou une inhibition de la conscience.

Chondroprotecteurs.

La médecine moderne a créé de nombreux médicaments qui favorisent le fonctionnement normal des articulations.

Des médicaments réguliers peuvent arrêter le développement de la maladie et la destruction du cartilage articulaire, réduire l'inflammation.

Stéroïdes

Les moyens sont délivrés sous forme d'injections. Une injection intra-articulaire est effectuée au maximum 2 fois par an et uniquement dans les cas où il n'est pas possible d'éliminer le processus inflammatoire par d'autres moyens.

Nutrition et régime

Dans la coxarthrose, la perte de poids est un facteur important. Le régime médical prévoit l'exclusion du chocolat, de l'alcool, des produits à base de farine, des aliments épicés et trop salés et des viandes fumées.

La cuisson à la vapeur ou au four est autorisée.

Nutrition pour les maladies de l'articulation de la hanche:

  • lait de chèvre et produits laitiers;
  • viande bouillie ou poisson de mer faible en gras;
  • gelée, gelée;
  • céréales céréales;
  • aliments riches en fibres (légumes, fruits);
  • des fruits de mer;
  • compote de fruits secs.

Thérapie non conventionnelle

Il existe plusieurs techniques pour le traitement populaire de la destruction de la hanche.

La thérapie avec les produits apicoles implique l'utilisation de miel et de compresses contenant du venin d'abeille. L'apithérapie ne convient pas à tout le monde car les réactions allergiques au miel et à ses dérivés sont fréquentes.

Aide à éliminer le gonflement et la douleur dans les compresses de sel de l'articulation de la hanche. En cas d'irritation, la procédure doit être annulée et aucun bandage ne doit être appliqué sur les plaies ou les lésions pustuleuses de la peau.

La décoction d'herbes peut être utilisée comme frottement et compresse pour la nuit. Bien éliminer l'inflammation de sureau, genévrier, saule, ortie. Les remèdes populaires peuvent durer jusqu'à trois mois.

Intervention chirurgicale

Au stade avancé de la coxarthrose pelvienne, une réparation chirurgicale de l'articulation peut être indiquée. Parfois, la partie du fémur détruite est remplacée par une endoprothèse. Ils effectuent une opération de manière planifiée, la rééducation prend jusqu'à 6 mois. Le patient marche d’abord avec une canne, mais avec le temps, l’articulation commence à fonctionner et peut servir jusqu’à 15 ans sans être remplacée.

Mesures préventives

Empêcher le développement de la maladie aidera des règles simples:

Exercices réalisés de préférence sous le contrôle d'un instructeur ou à la maison après l'élimination des symptômes inflammatoires et douloureux. La thérapie par l'exercice augmente le flux sanguin et réduit le risque d'atrophie.

  • Allongé sur le dos, soulevez votre jambe et contractez vos muscles fessiers.
  • Pliez et pliez le genou.
  • Levez les jambes redressées aussi haut que possible, le haut du corps reste immobile.
  • Assis sur une chaise, pressez le ballon pour rester en forme entre les hanches.

Régime alimentaire et nutrition, riche en minéraux et en vitamines.

Perte de poids, nivellement des hormones et métabolisme.

Visite en temps opportun chez le médecin et examens réguliers.

Les joints nécessitent de l'attention. Plus tôt une personne sera attentive à sa santé, moins il y aura de complications de la maladie dans le futur.

Déformation et destruction de l'articulation de la hanche

La destruction des articulations est pratiquement le leader du groupe des maladies dans le domaine de la dystrophie dégénérative du système musculo-squelettique. Dans la plupart des cas, l’usure des articulations est appelée arthrose des articulations de la hanche. Les raisons qui détruisent les articulations sont très diverses, car la plupart de ceux qui sont confrontés à une telle maladie sont des personnes qui ont franchi la limite du groupe des 40 ans. Toute pathologie, même comme l'arthrose, peut être guérie sans intervention chirurgicale, mais elle doit être diagnostiquée à un stade précoce. Le problème de beaucoup de gens est le manque de désir d'être en bonne santé et d'avoir le temps de consulter un médecin pour un examen ou un traitement. C'est pourquoi la maladie progresse chaque mois et de plus en plus, et les degrés deviennent plus graves.

Il existe deux types d'ostéoarthrose:

En pratique médicale, il peut y avoir destruction à la fois dans une articulation et dans deux à la fois. Il convient de noter que la manifestation de la destruction bilatérale de l'articulation de la hanche se produit assez souvent et qu'au cours de la lésion initiale, les genoux et les disques vertébraux sont perturbés. Avec la destruction de l'articulation du genou, le traitement devrait être rapide.

Comment se propage l'ostéoarthrose?

Au stade initial de la maladie, un certain nombre de pathologies anormales peuvent être notées dans la propriété du liquide articulaire, à savoir, dans certaines conditions, sa composition acquiert un état visqueux et épais.

Le cartilage est détruit et les os de l'articulation sont blessés.

Au fur et à mesure que la viscosité augmente, le processus naturel de lubrification des cartilages articulaires commence à disparaître, conduisant à un dessèchement et à l'apparition de rugosités et de fissures. Au cours du développement d'une telle anomalie, le cartilage s'amincit et commence à s'affaiblir avec les contraintes quotidiennes sur les articulations, car les frottements pendant le déplacement restent les mêmes, mais les indicateurs du corps sont bien pires que dans un état sain. La longueur de la distance entre les os articulés des articulations devient beaucoup moins longue. Les os se trouvent sous le cartilage et la pression qui s’exerce sur eux commence à augmenter, ce qui peut entraîner une déformation. C'est pourquoi la maladie de l'arthrose a, d'une autre manière, la terminologie de l'arthrose déformante de l'articulation de la hanche.

En plus du processus de modification des fluides articulaires, de nombreux dommages affectent les articulations. Ils consistent en une mauvaise circulation sanguine dans le corps, ce qui peut ralentir le métabolisme des parties articulaires en réduisant la circulation des liquides sanguins dans les vaisseaux et les capillaires. Peu à peu, chaque muscle de la maladie commence à s’atrophier.

Ce processus est lent et très rapide. Les médecins sont souvent confrontés à une évolution chronique de la maladie, accompagnée d'exacerbations temporaires sévères de la douleur dans les parties articulaires. D'une autre manière, cette période peut être appelée "réactive".

Avec de telles manifestations, il est souhaitable de contacter immédiatement les points de soins médicaux, pour résoudre le problème.

Quelles sont les raisons de la destruction de l'articulation de la hanche?

Les raisons de la destruction de l'articulation de la hanche peuvent être nombreuses. Mais il y a ceux qui peuvent être trouvés le plus souvent.

En présence de perturbations dans le mouvement du sang à travers les articulations, son écoulement et son afflux s'aggravent. La conséquence de telles anomalies peut être une pénétration insuffisante des nutriments dans le tissu osseux, ainsi que l'accumulation d'une quantité oxydée de produits libérés lors du métabolisme et d'enzymes activées qui détruisent le cartilage lui-même.

  1. Avec le facteur mécanique qui cause une surcharge constante des articulations, ceux qui ont une attitude professionnelle à l’égard du sport souffrent d’une maladie telle que la destruction. Ce groupe de personnes surchargées inclut immédiatement ceux qui souffrent de surcharge pondérale. Les personnes grasses ont déjà une altération du métabolisme et de la circulation sanguine et, avec des effets de poids supplémentaires sur les articulations, une arthrose apparaît rapidement et se propage.
  2. Une modification biochimique du cartilage, une altération du métabolisme du corps humain et la présence de problèmes hormonaux peuvent conduire à une arthrose.
  3. La présence de blessures est considérée comme une condition préalable fréquente à l'apparition de lésions à l'articulation de la hanche. C'est à partir de fréquentes fractures et luxations que même l'organisme le plus jeune peut être sujet à cette affection.
  4. La présence dans le corps de nécrose antiseptique de la tête des articulations de la hanche.
  5. Infection et inflammation des articulations.
  6. Anomalie dans la colonne vertébrale et les pieds.
  7. Dysplasie, obtenue à la naissance.
  8. Groupe d'age
  9. La présence de prédisposition héréditaire. Le fait de la destruction elle-même n'est pas transmis par les gènes, mais la présence d'une faiblesse dans le développement des os, le tissu mince du cartilage peut éventuellement entraîner de telles conséquences. Ceux dont les proches ont déjà reçu un diagnostic d'ostéoarthrose, il est conseillé de prendre plus soin de leur santé et de se protéger des risques de fractures et de chutes.

Quels sont les symptômes manifestés par la maladie

Le processus de destruction de l'articulation de la hanche peut avoir différents symptômes, il est important de les détecter à temps et de faire appel à des spécialistes. Il est également important de se rappeler que la manifestation des symptômes varie avec le degré de développement de la maladie. L'identification de la maladie peut être sous la forme:

  • douleurs aux articulations, aux cuisses, à l'aine, aux genoux (avec charges et à l'état calme);
  • raideur et raideur en mouvement;
  • en boitant;
  • raccourcir une jambe douloureuse;
  • atrophie des muscles de la cuisse.

La douleur et l’inconfort sont le signe principal de la présence d’arthrose et des plaintes les plus fréquentes des patients. La façon dont la douleur se manifeste, sa durée et son emplacement et sa durée dépendent directement du degré de développement de la maladie dans le corps. La phase initiale est le moment où vous pouvez le mieux guérir la maladie et éliminer les lésions qui ont déjà commencé à se propager au niveau des articulations.

Le stade initial de dégradation de l'articulation - ligaments de rétention de l'entorse

Mais étant donné que les premiers stades de développement de la maladie ne se manifestent dans la plupart des cas pas par un signe quelconque, les personnes ne peuvent pas diagnostiquer la présence de certains problèmes en elles-mêmes, et il n’ya pas d’accès en temps voulu aux médecins, ce qui entraîne des conséquences désastreuses, sous la forme de lésions osseuses.

La présence de douleur peut augmenter progressivement, les propriétés de mouvement des jambes sont limitées, ce qui entraîne des inconvénients lors des premiers pas. En règle générale, au repos, la douleur diminue, mais à nouveau au stade initial. Selon les signes extérieurs, vous pouvez immédiatement trouver ceux qui souffrent d'arthrose, car la marche commence à boiter et se retourner du côté endolori, et la marche est beaucoup plus lente. Grâce à ces habiletés de mouvement acquises, les personnes subissent souvent une atrophie des muscles des hanches et leur dessèchement.

Lorsque le volume de la masse musculaire s'assèche, le patient commence à être dérangé par des désagréments aux articulations du genou, notamment à l'endroit où les tendons sont attachés. À la douleur au genou, la période de développement et de présence est beaucoup plus brillante et plus volumineuse que dans la partie inguinale et fémorale. Par conséquent, il est souvent possible de rencontrer un diagnostic erroné, appelé arthrose des articulations du genou. Les conséquences d'un diagnostic erroné sont très graves car elles sont évitées grâce au traitement des articulations du genou et la partie fémorale reste intacte avec une maladie évolutive.

Il est important de savoir que les douleurs dans les parties fémorale et inguinale n'indiquent pas toujours la présence d'arthrose, car des échos d'inflammation des tendons ou des parties endommagées de la colonne vertébrale peuvent y être donnés. La confusion est due au fait que les patients se plaignent et présentent une image très similaire des symptômes.

La seule issue possible est le choix de spécialistes qualifiés qui, au plus haut niveau, peuvent effectuer une étude du diagnostic de l'articulation de la hanche. Le traitement joue un rôle très important dans la santé, alors ne les négligez pas.

Stades de développement de la maladie

La destruction de l'articulation de la hanche du premier stade se manifeste par des douleurs périodiques qui se produisent pendant l'exercice. La partie principale de la douleur est concentrée dans l'articulation de la hanche et dans les parties fémorale et du genou. Surtout avec le reste de la douleur disparaissent. L'amplitude du mouvement n'a pas de frontière, à savoir, il n'y a pas d'irrégularités dans la démarche, les forces musculaires restent inchangées. Si un examen aux rayons X est effectué à la première étape, il est alors noté des formations osseuses insignifiantes bien visibles qui ne s'étendent pas au-delà des lèvres articulaires. Tous les excroissances de tissu osseux sont situées sur les bords intérieur et extérieur des surfaces articulaires d’un département tel que l’acétabulum. Le cou et la tête fémorale restent inchangés et l'apparence de l'interligne articulaire peut être rétrécie de manière inégale.

Dans la deuxième étape, il y a une augmentation de la douleur, elles deviennent plus intenses. En dépit de cette détérioration, le malaise commence à se manifester non pas au niveau de l'aine, mais au niveau des cuisses, dans un état calme et actif, une sensation désagréable se dégage. Avec un long séjour sur ses pieds, il y a une boiterie et un effondrement du côté douloureux. Les fonctions normales des articulations meurent progressivement. Le processus de rotation interne et d'abduction des hanches devient plus limité. Les muscles responsables de l'enlèvement et de l'extension commencent à s'affaiblir. Un examen radiologique peut révéler une croissance osseuse importante sur les bords intérieurs et extérieurs d'un département tel que le cotyle et commence maintenant à s'étendre au-delà du bord des lèvres cartilagineuses. Les têtes des fémurs commencent à se déformer, leurs volumes augmentent et leurs contours sont inégaux. On trouve souvent des kystes sur les parties les plus surchargées.

L'aspect du col du fémur peut s'étendre et s'épaissir. Les fissures dans les articulations de la hanche se rétrécissent. Déplace la tête de l'os de la hanche vers le haut.

Au troisième stade, il y a une présence caractéristique douloureuse d'inconfort, même au repos complet et au sommeil. Dans le mouvement, les gens essaient d'utiliser des cannes, car le processus de mouvement est très limité, les muscles des cuisses, des tibias et des fesses s'atrophient. En raison de la faiblesse de l’abducteur de la hanche, l’inclinaison de la région pelvienne peut survenir. Ainsi, il peut y avoir un raccourcissement d'un membre présentant des anomalies. Pour que le patient puisse atteindre la surface du sol, il est nécessaire de se retourner sur le côté malade. C'est ce qui se passe compensant, raccourcissant le torse et l'inclinaison de la partie pelvienne. Les conséquences de ces transbordements se manifestent par le déplacement du centre de gravité et des charges supplémentaires sur les articulations.

L'examen radiographique peut révéler une large zone sur laquelle se développent des excroissances par rapport aux os du fémur.

Diagnostic de destruction

Le diagnostic est réalisé au moyen d'études par rayons X, qui peuvent aider à identifier le degré de développement de la maladie et son étiologie. Par exemple, on peut observer une destruction dysplasique due à des épaississements et des biais de la cavité de la charnière et à une augmentation de l'angle de la diaphyse du cou.

En identifiant la destruction du traitement de l'articulation de la hanche peut être différent. Si le développement de la maladie est une conséquence de la présence de la maladie de Perthes, la forme anormale d'une partie de l'os du fémur comme extrémité proximale peut être perceptible. Avec la déformation des têtes et la réduction des angles angio-diaphysiaux, il se produit une formation de coxa vara.

La particularité des clichés radiographiques de l'arthrose post-traumatique dépend des blessures précédemment reçues et de la surface articulaire à l'endroit où les os de l'articulation de la hanche ont grossi ensemble.

Quel que soit le traitement des os ou de tout l'organisme, il est souhaitable de porter une attention maximale aux centres où l'examen sera effectué. Étant donné que les conséquences d'un diagnostic incorrect peuvent être désastreuses et affecter la durée de la vie d'une personne. Par conséquent, beaucoup ont commencé à privilégier les cliniques spécialisées dans l'étude de l'arthrose.

Révéler les secrets de la guérison de l'arthrose

Le traitement de l'arthrose consiste à assurer la rémission la plus longue possible, à atténuer les symptômes, à retarder le passage de la maladie à une forme négligée, sans toutefois la guérir complètement. Le pronostic décevant de l'arthrose s'explique par le fait qu'elle est généralement diagnostiquée au moment où le cartilage articulaire est complètement détruit et que la déformation du tissu osseux a commencé. Ces processus sont irréversibles, mais s'ils sont détectés dans l'embryon et commencent immédiatement le traitement, il y a une chance de restaurer l'état normal de l'articulation et de vaincre l'arthrose. La médecine moderne sait comment soigner l'arthrose des articulations, mais le processus est long et nécessite des efforts de la part du patient.

Les secrets d'un traitement réussi

Il existe un certain nombre de conditions dans lesquelles l'arthrose est réellement stoppée. Plus le traitement est commencé tôt, plus il a de succès. Par conséquent, lorsque la douleur et la raideur des articulations apparaissent, il est déconseillé de consulter un médecin. L'arthrose d'un degré est presque asymptomatique et est souvent détectée par hasard lors d'un examen physique complet. Il est donc important de bien différencier la maladie. Les examens réguliers destinés aux patients à risque sont particulièrement importants:

  • personnes de plus de 60 ans;
  • personnes effectuant un travail physique pénible (chargeurs, constructeurs), athlètes professionnels, danseurs;
  • ceux dont les parents ont souffert ou souffrent d'arthrose;
  • patients atteints de pathologies congénitales ou acquises de la structure des articulations, mauvaise posture, courbure de la colonne vertébrale, pied plat;
  • a subi des blessures aux membres, à la colonne vertébrale;
  • troubles endocriniens, femmes ménopausées;
  • personnes atteintes de maladies vasculaires, troubles circulatoires;
  • patients atteints de maladies auto-immunes;
  • personnes en surpoids;
  • ceux qui mènent une vie sédentaire.

Le diagnostic et le traitement précoces représentent la moitié du succès. Il n’existe pas de pilule miracle, en prenant qui puisse guérir une arthrose sans tracas et efforts. Le traitement de cette maladie est un travail responsable, et l'issue dépend non seulement des qualifications du spécialiste qui prescrit le traitement, mais également du patient qui doit exécuter ses prescriptions sans se soulager. Pour que le traitement soit efficace, il faut:

  • changer de mode de vie;
  • si possible, éliminer les facteurs ayant conduit au développement de l'arthrose;
  • combiner un traitement médicamenteux avec un traitement non médicamenteux;
  • la thérapie par l'exercice non pas au cas par cas, mais systématiquement, quotidiennement;
  • recourir aux méthodes de traitement les plus progressives;

Mode de vie avec arthrose

Les personnes chez qui on a diagnostiqué une arthrose doivent commencer à évaluer leur activité physique. Si les joints sont systématiquement soumis à des charges excessives, ils doivent être limités. Vous devrez peut-être utiliser des produits orthopédiques pour le déchargement. Les chocs, les vibrations sur les articulations, la musculation, les sports traumatiques sont contre-indiqués. Mais le manque d'activité motrice peut entraîner une dégradation des articulations en raison d'un apport sanguin insuffisant et d'un affaiblissement des muscles. Le spécialiste vous aidera à choisir un ensemble d'exercices pour développer une articulation spécifique et renforcer les muscles qui l'entourent, ce qui peut être effectué à la maison. En outre, la marche, la marche nordique et la natation sont également présentées. En plus de la charge physique dosée pour un traitement réussi de l’arthrose, il est nécessaire:

  • se débarrasser de l'excès de poids;
  • adopter un régime alimentaire sain et équilibré, éliminer du régime les aliments frits, les aliments fumés, les sucreries, les produits avec une abondance de conservateurs, les fast-foods. Il est préférable de consulter un nutritionniste;
  • essayez de vous détendre complètement, évitez le stress;
  • renoncer à l'alcool, fumer;
  • boire suffisamment d'eau (le thé et le café ne sont pas considérés).

Si l'arthrose est secondaire, développée dans le contexte de la maladie existante, il est nécessaire d'appliquer un effort maximum à son traitement. Le diabète et les autres troubles endocriniens, les maladies auto-immunes, les déséquilibres hormonaux et les troubles métaboliques sont assez durs pour être guéris, mais au moins leurs effets négatifs sur les articulations doivent être minimisés. Avec un apport sanguin insuffisant dans les articulations, des vasodilatateurs et des médicaments améliorant la microcirculation sont présentés. Le traitement de l'arthrose infectieuse, qui s'est développée sur fond d'arthrite ou d'inflammation septique dans d'autres organes, doit être démarré avec la réhabilitation de la source de l'infection. Si l'arthrose est causée par des pieds plats, des chaussures orthopédiques sont nécessaires.

Que peut-on faire

Lorsque les processus dégénératifs-dystrophiques du cartilage articulaire commencent tout juste, ils peuvent être arrêtés et même inversés. Dans la deuxième étape, lorsque l'intégrité du cartilage est brisée, il est encore possible d'arrêter sa destruction. Il existe même des méthodes qui permettent de «réparer les trous», mais elles donnent un effet temporaire. Mais pour se débarrasser des ostéophytes, éliminer les déformations osseuses ne peut être réalisé que par chirurgie. Si la maladie se présente sous une forme négligée, il est trop tard pour se demander comment arrêter l'arthrose. Vous ne pouvez que réduire l'intensité de la douleur, prendre des mesures pour que le patient ne perde pas complètement la capacité de travailler et le self-service. La solution la plus radicale au problème est la chirurgie, mais elle ne transforme pas non plus un patient atteint d'arthrose en une personne en parfaite santé.

Avec un traitement inopportun ou insuffisamment efficace, l'arthrose conduit souvent à une invalidité. En cas d'arthrose du genou, de la hanche, de la cheville, la fonction locomotrice de la jambe est perturbée, la démarche devient boiteuse et des appareils auxiliaires doivent être utilisés. En cas d'arthrose des mains, la motilité fine est perturbée, les lésions aux articulations sont généralement multiples et il est difficile pour le patient d'effectuer des opérations de base quotidiennes.

Le traitement de l'arthrose a plusieurs objectifs:

  • soulager les symptômes;
  • arrêter ou ralentir la destruction du cartilage articulaire;
  • préserver l'amplitude de mouvement dans l'articulation;
  • prévenir l'atrophie des muscles adjacents.

Pour le traitement symptomatique, on utilise des anti-inflammatoires non stéroïdiens, moins souvent des stéroïdes ayant un effet anti-inflammatoire. Les pommades à effet chauffant et irritant, les compresses, les bains et les procédures physiothérapeutiques facilitent aussi principalement la manifestation, mais n’arrêtent pas le processus de destruction de l’articulation. Par conséquent, un examen de ces méthodes ne répondra pas à la question de savoir comment guérir l'arthrose des articulations. Les chondroprotecteurs, les injections d'acide hyaluronique, la thérapie cellulaire, la thérapie manuelle sont plus efficaces. Un certain nombre de procédures physiothérapeutiques stimulent également les processus de régénération.

Chondroprotecteurs

Les chondroprotecteurs sont des médicaments contenant des composants de tissu cartilagineux, de la glucosamine et / ou du sulfate de chondroïtine. Leur longue réception peut compenser la carence de ces substances dans le corps. Les instructions aux médicaments indiquent qu'ils contribuent à la réparation et à la régénération des tissus, mais la pratique montre que leur fonction protectrice (protection) est plus prononcée. Les chondroprotecteurs peuvent empêcher la destruction du tissu cartilagineux, mais ne peuvent en assurer la restauration que très tôt. Lorsque vous commencez un traitement avec des chondroprotecteurs, vous devez vous rappeler un certain nombre de règles:

  • la réception est effective uniquement aux étapes 1-2;
  • la durée du traitement est longue, plusieurs mois, il est généralement nécessaire de suivre plusieurs cours en pauses;
  • Les chondroprotecteurs sont divisés en suppléments diététiques et en médicaments. Premièrement, il est logique de ne prendre que pour des raisons préventives, leur effet thérapeutique est peu prononcé;
  • Les comprimés et les injections sont beaucoup plus efficaces que les onguents et les crèmes.

L'acide hyaluronique est également parfois appelé chondroprotecteurs, également appelé prothèse liquide du liquide synovial. Les injections intra-articulaires aident à normaliser son volume et sa composition, apportent des nutriments au cartilage et réduisent les frottements osseux. Dans les premiers stades, l'acide hyaluronique protège le cartilage articulaire contre la destruction, ses injections ultérieures sont également efficaces, mais il ne permet pas de restaurer le tissu cartilagineux détruit. Mais ils fournissent un mouvement plus libre et sans douleur des os dans l'articulation. Les injections d'acide hyaluronique sont souvent utilisées en cas d'arthrose des articulations du genou. Introduire le médicament dans la cavité de l'articulation de la hanche est beaucoup plus difficile en raison de sa présence profonde. Pour l'arthrose des petites articulations du pied, de la main, de la colonne vertébrale, les injections intra-articulaires sont rarement effectuées.

Diacerol a également un effet chondroprotecteur, inhibant l'activité des médiateurs inflammatoires, ce qui provoque la destruction du cartilage articulaire. Bien que le médicament appartienne au groupe des AINS, il devrait être pris de la même manière que les chondroprotecteurs pendant au moins 4 mois.

Thérapie manuelle, massage, thérapie par l'exercice

Arrêter la destruction et la déformation des articulations en les étirant. Il est réalisé par un thérapeute manuel, il est également possible d'utiliser des dispositifs spéciaux pour la thérapie de traction. Dans les premiers stades de l'arthrose, la thérapie manuelle est considérée comme une alternative aux chondroprotecteurs, mais elle n'est pas toujours indiquée. La traction est efficace si la destruction du joint est due à des facteurs mécaniques. Si la dégradation du cartilage a commencé en raison de processus biochimiques anormaux dans le corps, la thérapie manuelle ne les corrigera pas. Un massage effectué par un masseur médical qualifié soulage la douleur, stimule la circulation sanguine, renforce les muscles et soulage les spasmes. En l'absence de contre-indications, c'est un bon complément à d'autres méthodes de traitement, mais il ne peut les remplacer.

Peut-on guérir de l'arthrose sans médication ni chirurgie? Selon le Dr Bubnovsky, c’est réel, il faut utiliser les ressources propres du corps, le mobiliser pour lutter contre la maladie. Dans les centres de kinésithérapie de chaque patient, développez un programme d’entraînement individuel. Les exercices restaurent la mobilité des articulations, l'élasticité des muscles et des ligaments, aident à travailler les muscles profonds, activent la circulation sanguine. Un certain nombre d'exercices sont effectués sur les simulateurs de l'auteur. Au cours du traitement, des méthodes d'anesthésie non pharmacologiques, l'exposition à des températures basses et élevées sont utilisées.

La thérapie par l'exercice est montrée à n'importe quel stade de l'arthrose, avec la défaite de toutes les articulations, seul le complexe d'exercices et l'intensité des charges changent. La médecine traditionnelle a tendance à croire que l'utilisation d'exercices seuls ne permet pas de guérir l'arthrose, mais considère en même temps la thérapie par l'exercice comme un élément essentiel de la thérapie non médicamenteuse.

Thérapie cellulaire et physiothérapie

Un excellent effet, en particulier dans les premiers stades de l'arthrose, produit des méthodes de thérapie biologique (cellulaire). C’est un traitement avec des médicaments dérivés du sang, de la moelle osseuse ou du tissu adipeux du patient. Dans le traitement de l'arthrose, on recourt principalement à ces méthodes:

  • PRP-thérapie, traitement par plasma riche en plaquettes. Les plaquettes étant un facteur de croissance, elles semblent attirer les cellules souches vers l'articulation, à partir desquelles se forment les cellules nécessaires à la réparation des tissus articulaires.
  • MSK-therapy - gestion des cellules souches mésenchymateuses, un matériau de construction du tissu cartilagineux, dans l'articulation. Les cellules sont isolées de la moelle osseuse ou du tissu adipeux. Le traitement par MSK est plus efficace en association avec le traitement par PRP.

La thérapie par cytokines est indiquée dans le traitement de l’arthrite. Elle est également utilisée dans les cas d’arthrose provoquée par le processus inflammatoire. Cela se résume à l'introduction d'une protéine isolée du sang dans le site de l'inflammation qui inhibe l'activité de l'interleukine-1, un médiateur de l'inflammation.

Certaines procédures physiothérapeutiques aident à démarrer le processus de régénération du tissu cartilagineux. Cet effet est le plus prononcé dans:

  • BBM - magnétothérapie haute fréquence haute intensité;
  • UHT - thérapie par ondes de choc, exposition aux ondes infrasonores;
  • ozonothérapie - introduction d'oxygène actif dans l'articulation, traitée au laser. De telles injections agissent comme des injections d'acide hyaluronique.

Toutes ces méthodes sont efficaces au stade où les déformations osseuses n’ont pas encore commencé. Ils stimulent la régénération du cartilage mais, sous leur influence, les ostéophytes ne se dissolvent pas. Les procédures physiothérapeutiques peuvent être utilisées à un stade avancé, mais uniquement en tant que traitement symptomatique, pour soulager la douleur et augmenter la mobilité articulaire.

Intervention chirurgicale

Parfois, à la recherche de moyens pour arrêter l'arthrose, les médecins arrivent à une conclusion quant à l'opportunité d'une intervention chirurgicale ou arthroscopique. L'arthroscopie, chirurgie mini-invasive réalisée par une petite incision, est déjà montrée à 2, parfois à 1 stade d'arthrose. Le débridement arthroscopique est une opération plus simple et plus courante au cours de laquelle les ostéophytes sont coupés et les corps libres retirés de la cavité articulaire. Après une telle intervention, le patient récupère rapidement et ne souffre pratiquement pas de douleur ou de raideur des mouvements pendant un an ou deux.

Une technique plus complexe est la chondroplastie. Au cours de cette opération, le cartilage est «rapiécé» par la transplantation de fragments de tissu cartilagineux prélevés sur le patient lui-même ou sur le donneur, de cellules souches, de membranes de collagène, d'implants. Ils ont également recours à la chondroplastie arthroscopique abrasive ou au laser, stimulent la régénération du tissu cartilagineux en agissant sur les zones intactes. La période de rééducation suivant de telles opérations est plus longue et l'effet est temporaire, les zones de cartilage greffées ou non encore impliquées dans le processus dégénératif-dystrophique s'effondreront tôt ou tard.

Aussi en cas d'arthrose ils effectuent:

  • arthrodèse, immobilisation artificielle de l'articulation. On ne peut pas dire que cette opération puisse guérir l'arthrose, car elle entraîne la perte de la fonctionnalité du membre opéré, à savoir l'invalidité. La seule vertu est de se débarrasser de la douleur;
  • ostéotomie, correction des extrémités articulaires déformées des os. Vous permet de sauvegarder la fonction musculo-squelettique du membre, mais l’effet est temporaire;
  • la dénervation est réalisée en cas de spondylarthrose avec douleur intense. Élimine la douleur, mais ne résout pas d'autres problèmes;
  • Le remplacement de l'endoprothèse est l'opération la plus progressive, qui se réduit au remplacement d'une articulation ou de son fragment par une prothèse. Principalement réalisée avec arthrose de grosses articulations périphériques. Si l'opération et la réhabilitation réussissent, les fonctions de l'articulation sont restaurées presque complètement. Mais la durée de vie des endoprothèses est limitée et, si une telle opération est pratiquée à un jeune âge, une seconde sera nécessaire.

Il est réaliste de soigner l'arthrose, mais seulement si vous commencez le traitement à un stade précoce et ne vous limitez pas à combattre les manifestations, mais essayez d'en éliminer la cause. Un tel traitement coûte assez cher, mais la chirurgie des endoprothèses est encore plus chère. Vous pouvez souvent trouver des publicités pour des médicaments miraculeux, des recettes populaires ou des méthodes de médecine alternative uniques qui vous permettent d'oublier l'arthrose pour toujours. Parmi les méthodes non conventionnelles, il existe effectivement des méthodes assez efficaces, mais leurs capacités ne doivent pas être surestimées et le schéma thérapeutique classique doit être abandonné. Sinon, un temps précieux sera perdu.