Ostéochondrose commune

Résumé: Le terme "commun" signifie la présence d’une lésion de la colonne vertébrale à plusieurs niveaux. L'ostéochondrose devient habituellement douloureuse lorsqu'elle est accompagnée d'une usure des articulations et / ou d'une compression des racines nerveuses, pouvant résulter de protubérances ou de hernies de disques intervertébraux, d'une croissance osseuse, d'une sténose (rétrécissement) du canal rachidien, etc.

Qu'est-ce que l'ostéochondrose commune?

La probabilité de développer une ostéochondrose commune (modifications dégénératives-dystrophiques de la colonne vertébrale) augmente avec l'âge. L'ostéochondrose est un terme utilisé pour décrire la présence de modifications dégénératives de la colonne vertébrale en tant que source potentielle de douleur dans le cou, la colonne thoracique et le bas du dos. Une ostéochondrose commune peut être observée dans une section de la colonne vertébrale à plusieurs niveaux (par exemple, une ostéochondrose généralisée de la colonne cervicale) ou affecter plusieurs services en même temps (par exemple une ostéochondrose commune des colonnes cervicale et lombaire).. Dans la plupart des cas, l’ostéochondrose n’est causée que par le processus de vieillissement naturel, l’usure de la colonne vertébrale liée à l’âge. En outre, l'ostéochondrose ne provoque pas toujours de symptômes.

Les symptômes

Les symptômes de l'ostéochondrose commune dépendent du degré et de la localisation des changements dégénératifs. Par exemple, l'ostéochondrose de la colonne lombaire peut entraîner des symptômes qui se font sentir dans la région lombaire, les fesses, le bassin, les cuisses, les jambes, les pieds et les orteils. Les symptômes les plus courants causés par l'usure des articulations et la compression des racines nerveuses sont les suivants:

  • douleur sourde et raideur;
  • douleur chronique dans le cou et / ou la région lombaire;
  • douleur le long du nerf comprimé;
  • fatigue
  • faiblesse musculaire ou raideur;
  • engourdissement ou picotement dans les membres.

Raisons

Le terme "ostéochondrose" décrit l'usure progressive de la colonne vertébrale, souvent associée à des changements liés à l'âge. Le plus souvent, l'ostéochondrose se trouve dans la colonne lombaire. La colonne lombaire est responsable de soutenir et de stabiliser la majeure partie de notre poids corporel. Si le corps augmente de poids et se tord pendant des années, les composants de la colonne lombaire, tels que les vertèbres, les disques intervertébraux et les articulations, commencent à s'user lentement. C'est l'ostéochondrose.

Lorsque les structures de la colonne vertébrale commencent à s'user, d'autres problèmes de la colonne vertébrale peuvent survenir.

Les complications courantes associées à l'ostéochondrose comprennent:

Dans certains cas, l'ostéochondrose peut être le résultat d'autres maladies de la colonne vertébrale, telles que l'arthrite de la colonne vertébrale, entraînant une dégénérescence des vertèbres et des articulations. Votre médecin peut déterminer la cause de l'ostéochondrose en examinant votre scanner ou votre IRM.

L'ostéochondrose est un terme générique et universel qui est souvent utilisé pour décrire divers types de modifications dégénératives-dystrophiques de la colonne vertébrale. Le terme est utilisé de manière plus étroite pour décrire les changements naturels de la colonne vertébrale liés à l'âge. En d'autres termes, il est important de comprendre que l'ostéochondrose n'est pas un diagnostic clinique, mais un terme descriptif. Afin d'identifier la cause de votre douleur chronique au cou, au bas du dos ou à d'autres symptômes de la colonne vertébrale, vous devez consulter un médecin pour déterminer la cause réelle de votre inconfort.

Complications de l'ostéochondrose

Les complications les plus courantes de l'ostéochondrose, qui se développent le plus souvent chez les personnes qui vieillissent après une opération de la colonne vertébrale, sont les suivantes:

  • Discopathie dégénérative - usure d'un ou de plusieurs disques intervertébraux, qui absorbent normalement les frottements entre les vertèbres. Cette affection est caractérisée par un affaiblissement des disques et par la formation de protrusions herniales pouvant entraîner la compression des racines nerveuses proches et même (dans de rares cas) de la moelle épinière.
  • Les modifications dégénératives des articulations processives arquées (spondyloarthrose) sont des lésions arthritiques d'une ou plusieurs articulations processuelles arquées (à facettes) qui relient les vertèbres adjacentes. La présence de cette forme commune d'arthrose signifie que le cartilage recouvrant les articulations arquées s'est estompé, ce qui a entraîné un contact douloureux entre les os. Dans les lésions dégénératives des articulations arculoprotéennes, il existe une forte probabilité de formation de croissances osseuses (spondylose).
  • La sténose spinale (rétrécissement) du canal rachidien est un rétrécissement graduel du canal rachidien associé à une compression de la moelle épinière et des racines nerveuses aux endroits où ils pénètrent dans la colonne vertébrale et la quittent. La réduction du canal rachidien est généralement causée par d'autres types d'ostéochondroses, telles que la spondylose ou les disques intervertébraux pour la hernie.

Par localisation, les ostéochondrites courantes peuvent être cervicales, thoraciques, lombaires et mixtes. Les symptômes de l'ostéochondrose varient en fonction de la localisation.

Les symptômes de l'ostéochondrose cervicale comprennent:

  • raideur et douleur au cou et aux épaules, surtout après le réveil;
  • problèmes de coordination et réflexes lents;
  • faiblesse musculaire;
  • picotements et engourdissements dans les épaules, les bras, les mains et les doigts.
  • maux de tête, vertiges, pics de tension artérielle

Par la sévérité des manifestations, l'ostéochondrose peut être divisée en modérée et sévère. Le terme "ostéochondrose modérée" est utilisé pour décrire les premiers stades de la dégénérescence de la colonne vertébrale et peut provoquer des douleurs dans le cou et le bas du dos. En soi, l'ostéochondrose n'est pas une affection spécifique, mais indique la présence d'affections dégénératives qui provoquent des douleurs au cou et au bas du dos. Ces affections dégénératives résultent naturellement du vieillissement de l'organisme et peuvent nécessiter un traitement si elles entraînent une compression des nerfs ou d'autres tissus. Par exemple, l'ostéochondrose au niveau C5-C6 décrit la présence de changements dégénératifs dans les cinquième et sixième vertèbres de la colonne cervicale. Dans la plupart des cas, l'ostéochondrose est initialement modérée et peut être traitée avec des méthodes conservatrices non chirurgicales. Toutefois, si la dégénérescence est sévère, une intervention chirurgicale peut être nécessaire.

Ostéochondrose sévère est un terme médical désignant de graves modifications dégénératives-dystrophiques de la colonne cervicale, thoracique ou lombaire. Une ostéochondrose sévère peut entraîner des affections spécifiques, telles qu'une hernie intervertébrale, une spondylarthrose, une croissance osseuse (spondylose). Le traitement des symptômes douloureux de ces affections nécessite un diagnostic précis et un plan de traitement personnalisé.

Parmi les symptômes courants généralement associés à l'ostéochondrose grave, on peut citer:

  • douleur rachidienne chronique;
  • raideur et douleur, surtout en essayant de se lever;
  • sentir que les os se frottent les uns contre les autres;
  • douleur qui se propage à travers la zone d'innervation nerveuse;
  • faiblesse musculaire et fatigue inattendues;
  • réflexes et motricité réduite;
  • engourdissement ou picotement dans les membres;
  • symptômes de la sciatique.

Diagnostics

Le diagnostic de l’ostéochondrose ne peut être posé que par votre médecin. Les difficultés à diagnostiquer la cause de la douleur, de la raideur et de l'inflammation sont associées à la non-spécificité des symptômes. Pour identifier l'ostéochondrose et ses causes profondes, le médecin recueillera les informations relatives à vos antécédents médicaux, procédera à un examen et vous dirigera vers les tests de recherche nécessaires.

Collecte de données anamnestiques et examen médical

Lorsque vous êtes chez le médecin pour un diagnostic d'ostéochondrose, le médecin vous demandera quels sont vos antécédents médicaux pour savoir si vous ou vos proches avez déjà eu des problèmes de dos. On pense que le facteur génétique joue un rôle dans le développement de modifications dégénératives de la colonne vertébrale. Votre médecin voudra également savoir si vous avez d'autres problèmes de santé ou une intervention chirurgicale.

Une inflammation ou une raideur peut entraîner le fait que certains mouvements du cou et du bas du dos, que vous pouvez effectuer facilement et en bonne santé, peuvent être effectués avec difficulté ou par douleur. Ainsi, le contrôle de l'amplitude de mouvement fait également partie du diagnostic. Votre médecin peut tester vos réflexes sur vos bras et vos jambes. Une diminution de la réponse réflexe peut indiquer une compression ou des lésions nerveuses.

Tests de diagnostic

Dans la plupart des cas, l'ostéochondrose est confirmée par un ou plusieurs tests de diagnostic. Les rayons X peuvent révéler la présence de croissance osseuse (ostéophytes) ou la pathologie des articulations arquées. La tomodensitométrie (TDM) fournit une cartographie transversale plus détaillée des structures de la colonne vertébrale, ce qui est particulièrement utile pour diagnostiquer une sténose de la colonne vertébrale. À l’aide de l’imagerie par résonance magnétique (IRM), vous pouvez obtenir l’image la plus détaillée, qui montrera le degré de dégénérescence des vertèbres ou des articulations processues, ainsi que la pathologie des tissus mous (disques, ligaments, structures nerveuses). Nous recommandons d'effectuer une IRM de la colonne vertébrale touchée sur des appareils à champ élevé.

Traitement

Le traitement de l'ostéochondrose est préférable de commencer lorsque les premiers symptômes apparaissent. A ce stade, contribuera à un mode de travail et de repos raisonnable, la gymnastique. Dans les phases ultérieures, le traitement doit être complet et efficace, sinon le processus progressera plus avant. L'utilisation de la traction de la colonne vertébrale de déchargement, divers types de massage, l'hirudothérapie vous permet d'éliminer presque tous les symptômes de l'ostéochondrose compliquée. Étant donné que le disque intervertébral est le plus grand organe du corps humain sans apport de sang, ses modifications sont souvent irréversibles. Par conséquent, la gymnastique spéciale devra effectuer le reste de sa vie. Cependant, la bonne nouvelle est que faire de la gymnastique soutiendra non seulement la colonne vertébrale, mais également votre cœur, vos vaisseaux et autres organes en état de fonctionnement pendant longtemps. Parmi les sports permanents, la natation est préférable.

Article ajouté à Yandex Webmaster 2016-10-19, 11:18

Lorsque vous copiez des documents de notre site et que vous les placez sur d'autres sites, nous exigeons que chaque matériel soit accompagné d'un lien hypertexte actif vers notre site:

  • 1) Un lien hypertexte peut renvoyer au domaine www.spinabezboli.ru ou à la page à partir de laquelle vous avez copié nos documents (à votre discrétion);
  • 2) Un lien hypertexte vers notre site www.spinabezboli.ru doit figurer sur chaque page de votre site où sont publiés nos documents.
  • 3) Il ne devrait pas être interdit aux hyperliens d'être indexés par les moteurs de recherche (en utilisant "noindex", "nofollow" ou tout autre moyen);
  • 4) Si vous avez copié plus de 5 documents (c’est-à-dire que votre site Web compte plus de 5 pages avec notre matériel, vous devez mettre des hyperliens vers tous les articles des auteurs). En outre, vous devez également mettre un lien vers notre site www.spinabezboli.ru, sur la page principale de votre site.

Voir aussi

Nous sommes dans les réseaux sociaux

Lorsque vous copiez des documents de notre site et que vous les placez sur d'autres sites, nous exigeons que chaque matériel soit accompagné d'un lien hypertexte actif vers notre site:

Se débarrasser de l'ostéochondrose commune

L'ostéochondrose rachidienne est l'une des formes les plus graves d'ostéochondrose. Les processus dégénératifs et dystrophiques couvrent plusieurs parties de la colonne vertébrale. Si le processus de changement structurel s'applique à tous les départements, on parle alors d'ostéochondrose généralisée.

L'ostéochondrose commune représente environ 12% de tous les cas d'ostéochondrose. Le plus souvent, la maladie survient après 40 ans, bien que chaque année ce diagnostic soit posé à un nombre croissant de jeunes patients. Il affecte principalement la colonne lombaire et cervicale. Si le processus s'applique également à la colonne vertébrale thoracique, cela aggrave considérablement l'état du patient. L'ostéochondrose peut être liée au syndrome radiculaire. Dans ce cas, les racines nerveuses émergeant des vertèbres sont comprimées.

À partir de la colonne lombaire, la maladie peut se propager à la hanche et même aux articulations du genou, ce qui entraîne une dégradation grave de la qualité de vie. Dans ce cas, un professionnalisme particulier est requis des médecins. Si vous contractez la maladie, cela peut avoir des conséquences extrêmement désagréables. Ce sont des troubles végétatifs et des troubles de nature neurologique. Des troubles métaboliques et divers changements pathologiques dans les organes internes sont également possibles. Le traitement de l'ostéochondrose devrait donc commencer à ses débuts.

Causes de la maladie

L'ostéochondrose est fréquente pour plusieurs raisons:

  1. La cause la plus courante est le facteur rhumatoïde. Environ un tiers des patients atteints d'ostéochondrose avancée souffrent d'ostéoarthrose des grosses articulations;
  2. Ostéochondrose d'une seule partie de la colonne vertébrale. Cela provoque l'apparition de changements structurels dans les segments voisins.
  3. Mauvaise nutrition;
  4. Violation des processus métaboliques dans le corps.

En outre, les causes de la maladie peuvent avoir les conséquences suivantes:

  1. Développement insuffisant des ligaments et des muscles entourant la colonne vertébrale. Le plus souvent, cela est à blâmer pour un style de vie sédentaire;
  2. Blessures transférées ou chirurgie de la colonne vertébrale;
  3. Changements liés à l'âge;
  4. Exercice intense, surtout s’ils sont prolongés. Cela peut être à la fois sportif et lié à une activité professionnelle.

C'est important! La maladie est souvent congénitale. Cela est dû à des anomalies de la colonne vertébrale lors du développement du fœtus ou à des lésions de ce dernier lors de l'accouchement.

Symptômes et signes de la maladie

Étant donné que l'ostéochondrose touche plus d'un segment de la colonne vertébrale, ses symptômes peuvent être très divers.

La défaite de la colonne lombaire se fait sentir les symptômes suivants:

  • douleurs fessières dans le bas du dos;
  • sensation de picotement et la chair de poule dans les jambes et le dos, également dans les jambes, une sensation de froideur est possible;
  • les mouvements sont très difficiles, il est même possible de perdre complètement la capacité de se déplacer;
  • faiblesse musculaire et spasmes musculaires;
  • difficulté à la défécation et à la miction, dans les cas avancés - incontinence d'urine et de matières fécales.

Signes d'une lésion de la colonne thoracique:

  • névralgie intercostale. Il se confond facilement avec une douleur au cœur;
  • des anomalies dans le travail des organes internes;
  • difficulté dans les mouvements du cou, des bras et du torse;
  • douleur intense rendant la respiration difficile. La douleur s'intensifie avec le rire, les éternuements, la toux et même le moindre mouvement.

Symptômes de la maladie de la colonne cervicale:

  • douleur entre les omoplates, les épaules et le cou. Peut se déplacer vers la région supérieure du sternum ou donner à la main;
  • un engourdissement, des picotements et une faiblesse apparaissent dans le cou, les épaules et les bras;
  • il y a des sauts de tension artérielle, des maux de tête et des vertiges;
  • il peut y avoir des changements dans la voix, commencer à se décoller et se briser les dents;
  • les mouvements perdent leur coordination, des problèmes d’audition et de vision apparaissent.

C'est important! Si plusieurs ou plusieurs symptômes apparaissent, consultez immédiatement un médecin. Le traitement dans les premiers stades de la maladie est plus efficace.

Diagnostics

Le diagnostic de l'ostéochondrose commence par l'anamnèse. L'accent est mis sur les plaintes du patient. Certains des symptômes ne sont caractéristiques que de l'ostéochondrose. Mais il existe d'autres symptômes pouvant indiquer des maladies complètement différentes. Par conséquent, tous les symptômes doivent être soigneusement analysés.

L’examen radiographique est une méthode de diagnostic informative et accessible. Sur la base des plaintes et des symptômes du patient, une radiographie ciblée est prescrite. La radiographie montre l'état des disques intervertébraux, l'apparition d'ostéophytes, les modifications de la forme du service vertébral et d'autres informations.

La myélographie est une méthode de diagnostic plus compliquée. En plus de la complexité, cela comporte certains risques. La méthode consiste à introduire un fluide de contraste dans le canal rachidien afin de voir la structure interne du canal. Le danger de la méthode est la possibilité de lésion de la moelle épinière pendant la ponction. De plus, un agent de contraste peut provoquer une réaction allergique.

La résonance magnétique nucléaire et la tomodensitométrie sont les méthodes de diagnostic les plus coûteuses, mais aussi les plus modernes.

Ostéochondrose spinale commune: traitement

Le traitement de l'ostéochondrose commune est conservateur. En plus des qualifications du médecin, le patient lui-même joue un rôle important dans le traitement. Plus précisément - ses efforts. Les mesures thérapeutiques sont planifiées en fonction de la zone de localisation des changements dégénératifs-dystrophiques. Puisque la localisation du processus pathologique est étendue, vous devez comprendre que le traitement sera long.

Le complexe de mesures thérapeutiques comprend la thérapie manuelle, la physiothérapie, l’acupuncture, des exercices thérapeutiques et un traitement pharmacologique.

L'évolution de la maladie comporte des périodes d'exacerbation et de rémission. Au cours de l’exacerbation, les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont principalement prescrits. L’impact de ces médicaments vise à éliminer l’œdème tissulaire et à éliminer la douleur. Avec une douleur très forte, peut-être, la tenue du blocus de Novocainic. Ces médicaments comprennent: diclac, voltaren, ortofen. Utilisez souvent des relaxants musculaires. Ceux-ci incluent: mydocalm, baclofen, tizanidine.

Au cours de la rémission, une thérapie manuelle est effectuée. Sa tâche consiste à élargir l'espace entre les vertèbres et à libérer les fibres nerveuses bloquées. En cas de déplacement, leur emplacement d'origine sera renvoyé aux éléments osseux.

La gymnastique thérapeutique pour l'ostéochondrose avancée ou la thérapie par l'exercice - une partie importante du traitement réussi. Mais il est nécessaire de le faire uniquement sous la supervision d'un instructeur qualifié. En période d'exacerbation, l'exercice physique doit être exclu car des complications peuvent survenir. Considérons quelques exercices pour soulager la tension dans les muscles:

  1. Debout, penchez la tête vers la droite et la gauche pendant 5 à 10 secondes. Répétez 10 fois.
  2. Faites des mouvements circulaires avec les épaules en avant et en arrière. Répétez 7-10 fois.
  3. Faites quelques torse du torse à gauche et à droite.

C'est important! En gymnastique, ne faites pas de mouvements brusques. Toutes les pentes doivent être lisses. Cela aidera à éviter les blessures et l'aggravation du cours de la maladie.

Il existe également des cas extrêmement graves, qui représentent environ 7%. Ils peuvent nécessiter une intervention chirurgicale. Le traitement chirurgical de l'ostéochondrose est traumatique et grave. Même le chirurgien hautement qualifié ne peut dans ce cas être une garantie totale de succès. Et après une opération réussie, il y aura de longs mois de récupération. Alors n'amène pas la maladie à l'extrême. Dès ses premiers signes, vous devriez immédiatement consulter un médecin et suivre toutes ses recommandations, changer votre mode de vie et prendre des mesures préventives.

Le handicap est-il possible?

Les patients présentant une ostéochondrose fréquente sont souvent intéressés par la question suivante: un handicap est-il attribué ou non à cette maladie? Pour y répondre, le médecin traitant peut envoyer le patient pour examen. C'est sur la base de l'examen que le patient peut se voir attribuer l'un des trois groupes d'invalidité.

Prenez votre santé au sérieux, soyez heureux et en bonne santé.

Symptômes et traitement de l'ostéochondrose commune

L'ostéochondrose commune de la colonne vertébrale n'affecte pas une mais plusieurs parties du dos. Les processus dystrophiques se propagent généralement des disques intervertébraux de la taille et du cou à la colonne vertébrale thoracique. L'ostéochondrose, qui s'est étendue à toutes les parties de la colonne vertébrale, est appelée généralisée.

Une forme commune d'ostéochondrose comporte davantage de complications neurologiques et perturbe plus activement le fonctionnement des organes internes. Utilisé pour le traitement des médicaments, la thérapie par l'exercice, la thérapie manuelle, la physiothérapie, dans les cas avancés - la chirurgie.

Une attention particulière doit être portée à la prévention de l'ostéochondrose, même si la maladie vous a déjà affecté. Après tout, le rétablissement sera beaucoup plus difficile si l'ostéochondrose devient courante.

Les symptômes

Les symptômes de l'ostéochondrose commune dans différentes régions apparaissent différemment. Ils peuvent se produire simultanément et dégrader considérablement la qualité de vie du patient:

  • Déformations végétatives. Il y a des problèmes de transpiration, de circulation sanguine, de respiration et de miction;
  • Malformations orthopédiques. Il est difficile pour le patient de bouger, de faire pivoter le torse;
  • Souche statique. La structure de certaines vertèbres est perturbée;
  • Malformations neurologiques. Les patients souffrent de dépression, ils sont faciles à froisser.

Les symptômes de l'ostéochondrose commune de la colonne cervicale:

  • Étourdissements, sauts de pression artérielle, maux de tête;
  • Le cou, la ceinture scapulaire, la région interscapulaire et parfois les mains et la poitrine;
  • La mobilité se détériore, le travail des oreilles et des yeux, l’équilibre disparaît
  • Dans le pire des cas, les dents peuvent commencer à faire mal, la peau devient rouge, la voix devient plus basse.

L'ostéochondrose commune dans la colonne thoracique se manifeste comme suit:

  • Couper entre les côtes pour que le patient commence à s'inquiéter du cœur. La respiration devient également plus difficile;
  • C’est plus difficile de bouger les bras et la tête;
  • La toux, les éternuements, les éclats de rire et le stress empirent la situation;
  • Processus violés dans les organes internes.

Les symptômes suivants sont communs ostéochondrose de la colonne lombaire:

  • Douleur dans la région lombaire, s'étendant jusqu'aux fesses et aux jambes;
  • Brûlant, engourdi, courant "la chair de poule" dans le bas du dos et les jambes;
  • Atrophies et souffre de spasmes musculaires dans le domaine de la pathologie;
  • Il est difficile, parfois presque impossible de bouger;
  • Il est difficile pour le patient d'uriner et de déféquer. S'il existe des troubles névralgiques, l'incontinence se manifeste au contraire.

Raisons

L'ostéochondrose commence à se propager à différentes parties de la colonne vertébrale pour l'une des raisons suivantes:

  • Lésions vertébrales multiples dans différents départements;
  • Facteur génétique;
  • Livres en trop et régime alimentaire malsain;
  • Maladies systémiques auto-immunes;
  • Oncologie de la colonne vertébrale et des tissus adjacents;
  • L'ostéoporose;
  • Maladies infectieuses;
  • Facteur rhumatoïde;
  • Sous-développé en raison de la faible mobilité des ligaments et des muscles;
  • Intervention chirurgicale dans la colonne vertébrale;
  • Changements liés au vieillissement dans les tissus osseux et cartilagineux;
  • Travail physique pénible et long, mouvements brusques, levée de poids.

L'ostéochondrose se développe d'abord lorsque des facteurs négatifs affectent le dos. Dans le cas d'une forme commune de pathologie - la maladie survient dans différents départements. Et puis les changements commencent à affecter les nerfs et la moelle épinière. Non seulement les disques intervertébraux sont déformés, mais toute la colonne vertébrale.

Souvent, les symptômes de l’ostéochondrose commune sont confondus avec une douleur cardiaque ou une sciatique du rein. En fait, le problème est une terminaison nerveuse irritée.

Des complications

L'ostéochondrose commune affecte de nombreux systèmes du corps, car les nerfs responsables du fonctionnement de divers organes internes subissent une compression. La liste des complications inclut, sans toutefois s'y limiter, les pathologies:

  • Moelle épinière supprimée;
  • Lumbago, c'est-à-dire mal au dos dans le dos;
  • Impuissance;
  • Sciatique;
  • Maladies gynécologiques;
  • Hernies et saillies;
  • Paralysie partielle;
  • VSD;
  • Incontinence d'urine et de fèces.

Traitement

Le traitement de l'ostéochondrose avancée implique généralement uniquement des méthodes conservatrices. Le traitement exige des efforts du patient. Des activités telles que des exercices de physiothérapie pour traiter une ostéochondrose de type courant nécessitent une diligence raisonnable. Le traitement dépend du nombre de services affectés par la pathologie. La thérapie se déroule en plusieurs étapes. La première étape est médicamenteuse.

Drogues

  • Analgésiques injectables et oraux;
  • Si cela ne résout pas le problème, un blocage de la colonne vertébrale avec Novocain est effectué.
  • Lorsque le syndrome douloureux est arrêté, le traitement du processus inflammatoire doit être démarré. Ceci est préférable pour aider les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (les plus courants - l'ibuprofène et le diclofénac);
  • Les myorelaxants tels que Mydocalm ou Sirdalud sont utilisés pour soulager les tensions musculaires. Ils ont un grand nombre d'effets secondaires et doivent être pris avec précaution sous la supervision d'un médecin.

De plus, des chondroprotecteurs (Hondrolon ou Protecon) sont utilisés. Ils aident à régénérer le tissu cartilagineux. Il se compose de ses disques intervertébraux.

Afin d'améliorer l'état neurologique du patient, des antidépresseurs sont parfois prescrits. Les injections de vitamines du groupe B et de complexes de vitamines et de minéraux contenus dans des comprimés renforcent la défense de l'organisme contre l'inflammation, améliorent la circulation sanguine et restaurent le tonus musculaire.

Physiothérapie

Dans le bureau d'un thérapeute, vous pouvez vous débarrasser de la douleur en cas d'ostéochondrose généralisée, afin de vaincre le processus inflammatoire. Renforce le tissu cartilagineux des disques intervertébraux. Ces procédures thérapeutiques sont prescrites comme:

  • Traitement par ultrasons;
  • Champs magnétiques;
  • Laser directionnel;
  • Courant électrique basse fréquence;
  • Électrophorèse.

Thérapie manuelle

Un thérapeute manuel expérimenté sera capable de libérer les nerfs contractés et d’élargir l’espace disponible pour les disques intervertébraux. Libérés de la pression des vertèbres, les disques seront en mesure de restaurer les processus métaboliques et une structure saine. Mais la thérapie manuelle a de nombreuses contre-indications. Renseignez-vous auprès de votre médecin, lisez les commentaires sur le travail d’un manuel particulier avant de vous rendre à son bureau.

Gymnastique thérapeutique

La thérapie par l'exercice pendant la rémission de l'ostéochondrose commune est le meilleur moyen de prévenir la récurrence d'une période aiguë. Ne faites pas d’exercices gênants ou si une attaque douloureuse a commencé. Si possible, travaillez sous la supervision d'un spécialiste en physiothérapie. N'effectuez pas d'exercices avec des mouvements brusques. Nous vous proposons les exercices les plus simples pour le traitement de l'ostéochondrose commune:

  • Levez-vous, effectuez des basculements alternés avec votre tête sur le côté, en restant au point le plus bas pendant cinq secondes. Faire dix répétitions;
  • Roulez vos épaules en avant et en arrière. Faire dix répétitions;
  • Plusieurs fois, penchez votre corps sur le côté.

Opération

Dans 95% des cas, les médecins tentent de limiter le traitement avec des méthodes conservatrices. Mais parfois, les complications de l'ostéochondrose commune conduisent à une intervention chirurgicale. Par exemple, hernie dans différentes parties de la colonne vertébrale, sténose spinale du canal.

Les disques déformés sont retirés et remplacés par des implants de soutien. Après une telle opération, le patient est réhabilité pendant au moins six mois.

S'il y a des hernies, en appuyant sur la moelle épinière, le tissu cartilagineux libéré est brûlé au laser ou pompé. La chirurgie traumatique implique une longue période de récupération. Par conséquent, vous ne devez pas vous impliquer dans l'auto-traitement, consultez un médecin dès les premières manifestations d'une ostéochondrose commune.

Prévention

Si vous avez déjà une ostéochondrose d'une partie de la colonne vertébrale, faites attention aux méthodes de prévention. Sinon, l'ostéochondrose peut entrer dans une phase commune, affectant toutes les zones du dos.

Si votre dos est en bonne santé, assurez-vous que votre style de vie quotidien ne contredit pas les recommandations préventives:

  • Le lit ne doit pas être trop mou ou trop dur. Dans les deux cas, la colonne vertébrale se déforme avec le temps. Si possible, dormez sur un matelas et un oreiller orthopédiques.
  • Pendant que vous travaillez à l'ordinateur, essayez de vous lever et de vous réchauffer de temps en temps. Le dossier de la chaise doit être haut et sa forme doit répéter la courbe de la taille. La chaise doit pivoter autour de son axe afin d'éviter toute rotation brusque de tout votre corps.
  • Lorsque vous transportez quelque chose de lourd, ne tournez pas à gauche ou à droite;
  • En travaillant autour de la maison, ne laissez pas de longs coudes dans le dos. Si vous lavez le sol, mieux vaut s'asseoir. Choisissez une cuisine dans laquelle vous n’avez pas à vous baisser constamment pour couper des aliments ou faire la vaisselle;
  • Ne mettez pas votre pied sur la jambe. Dans cette position, la charge exercée sur toutes les parties de la colonne vertébrale est préjudiciable. Cross Shin - permis;

Ostéochondrose spinale commune: symptômes et traitement

Ostéochondrose spinale commune: symptômes, traitement, physiothérapie

La santé humaine est en relation directe avec l'état de la colonne vertébrale.

La connaissance des maladies de la poste, de leurs causes, de leur prévention, du traitement aidera à améliorer l’état de la colonne vertébrale.

Et par conséquent, améliorer la qualité de la vie.

La colonne vertébrale remplit trois fonctions principales:

  1. Le pivot est l’axe du corps humain, le fondement sur lequel reposent toutes les structures, si on le compare à un bâtiment.
  2. Protective - crée une couverture fiable pour la moelle épinière.
  3. La dépréciation - est due aux "pads" - disques intervertébraux. Leur structure permet d'adoucir les charges dynamiques et statiques sur le poteau.

Quelle est l'ostéochondrose spinale commune?

Les disques intervertébraux vieillissent et s'usent avec l'âge. Les violations dans les tissus des disques sont également causées par des charges vives sur la colonne vertébrale, un mode de vie incorrect. Les changements d'état des disques, la position des vertèbres les unes par rapport aux autres provoquent l'ostéochondrose.

Cette forme de la maladie est considérée comme grave. Selon les statistiques du nombre de patients souffrant d'ostéochondrose, ce diagnostic est d'environ 13%. Le plus souvent, la défaite de cette maladie est observée après quarante ans, les experts notent que la maladie est "plus jeune".

Les principales causes de la maladie

Les vertèbres et les disques intercostaux, comme les autres tissus du corps, se renouvellent constamment. Pour que les nouvelles cellules soient en bonne santé et prêtes pour des charges complètes, elles doivent recevoir une nutrition appropriée.

Les disques ne possèdent pas de vaisseaux sanguins et sont alimentés par les tissus voisins. Pour que cela soit suffisant, il est nécessaire d'améliorer la circulation sanguine dans les tissus autour du disque par l'activité musculaire. Une activité physique adéquate est nécessaire à la santé de la colonne vertébrale.

La survenue de manifestations douloureuses dans la colonne vertébrale est causée par les facteurs suivants:

  • changements d'âge
  • dystrophie des muscles du corset,
  • blessures à la colonne vertébrale
  • manque d'exercice,
  • opérations transférées
  • exercice excessif
  • nutrition avec un déséquilibre des substances nécessaires,
  • l'ostéochondrose d'une partie de la colonne vertébrale charge d'autres départements et provoque des troubles en eux, la présence de facteur rhumatoïde.

Symptômes - Maux de dos récurrents

L'ensemble des symptômes peut varier, en fonction des zones de la colonne vertébrale touchées par la maladie. Le premier signal peut être des maux de dos récurrents. Leur apparence est le plus souvent due à des mouvements brusques, à une chute ou à la levée de poids.

La nature de la douleur peut être:

  1. légère gêne,
  2. signaux de douleur stupides tirant
  3. tir avec une charge de douleur intense.

Cervical: signes de maladie

Cela se traduit par une gêne dans la zone interscapulaire, les épaules. La douleur peut être dans la poitrine, la partie supérieure et dans les mains. Des engourdissements et des picotements sont observés dans ces endroits.

  • le ton de la voix change
  • maux de tête fréquents
  • hypertension ou hypotension
  • vertige
  • troubles de la coordination,
  • détérioration de la santé dentaire,
  • déficience visuelle et auditive.

Manifestations dans la région thoracique

  1. Douleur lors du mouvement de la poitrine causée par un éternuement, une respiration profonde, un rire.
  2. Mouvements limités du cou, des bras et du torse.
  3. Névralgie intercostale perturbée.
  4. Troubles fonctionnels des organes internes.

Dans le lombaire

  • Ressentir la douleur en marchant.
  • Miction difficile et défécation.
  • Au niveau des jambes et du dos, sensations de picotement et de brûlure.
  • Parfois, spasmes musculaires spontanés, faiblesse en eux
  • Préoccupé par le dysfonctionnement sexuel.

Mesures de diagnostic

Anamnèse

Pour clarifier le diagnostic, l'anamnèse est recueillie. Produit par une analyse minutieuse des plaintes du patient. Cela prend en compte l'âge du patient.

Examens aux rayons x

Une telle étude sur le degré de complexité et de précision peut être de plusieurs types.

  1. Radiographie de la colonne vertébrale - indique si les disques intervertébraux sont endommagés ou si les vertèbres sont altérées. Des rayons X de la colonne vertébrale ou du segment entier où la douleur est perturbée sont effectués.
  2. Myélographie - l’état du canal rachidien est déterminé, les hernies sont diagnostiquées. Au cours de l'examen, un agent de contraste est introduit dans le canal.Cet procédé est dangereux avec la réaction possible de l'organisme sur l'agent de contraste et la possibilité de lésions de la moelle épinière au cours de son introduction n'est pas exclue.
  3. La tomodensitométrie est la méthode de diagnostic la plus sûre et la plus moderne. Lors de l'examen, ils reçoivent des informations complètes et détaillées sur l'état de la colonne vertébrale, ce qui permet d'établir un diagnostic précis, ce qui est important.

S'il y a une hernie, dans certains cas, le patient peut déterminer son emplacement par lui-même et demander l'aide d'un médecin:

  • L'engourdissement du petit doigt et du quatrième doigt indique un problème dans le huitième segment.
  • Si le troisième et l'index sont engourdis, la hernie se situe au niveau des sixième et septième vertèbres.
  • Engourdissement du pouce et de l'index - une hernie est diagnostiquée au niveau des cinquième et sixième vertèbres.

Des complications

  1. En raison du vieillissement des disques, ils sont modifiés. L'espace entre les vertèbres adjacentes est réduit et elles se déplacent. Le rôle de les maintenir dans la bonne position prend les muscles et est par conséquent en tension.
  2. Le corps, afin de protéger les vertèbres en cas d'amincissement et de déformation insuffisante du joint souple, forme un épaississement sur ses bords - les ostéophytes. Ces formations fixent les vertèbres en les immobilisant partiellement à des degrés divers.
  3. Les vertèbres déplacées dans la région cervicale peuvent comprimer les artères vertébrales et nuire ainsi à la circulation cérébrale. En conséquence, tout un tas de maladies surviennent, car le cerveau contrôle de nombreux processus.
  4. Un disque modifié pressé par les vertèbres peut former une hernie. Si ce problème survient dans la région thoracique et cervicale - douleur dans les mains, leur faiblesse. Il sera de plus en plus difficile de réaliser des mouvements précis avec vos mains.
  5. Les hernies de la colonne lombaire peuvent provoquer la paralysie des membres inférieurs, des problèmes urinaires et des troubles de la région sexuelle.
  6. La compression du nerf due aux modifications de la lumière entre les vertèbres provoque son inflammation. Cela conduit à une douleur et à une détérioration des fonctions de l'organe responsable du nerf blessé.

Traitement en période d'exacerbation et de rémission

Ce diagnostic indique que le traitement est nécessaire et le plus tôt sera le mieux. Avec la persévérance du médecin et du patient, le succès est possible.

Un traitement conservateur est indiqué s’il n’ya pas de complications pour la santé.

  1. Suivre un régime
  2. Traitement de la toxicomanie, consommation de drogues:
  3. Physiothérapie
  4. Un traitement complet, qui peut comprendre les procédures suivantes prescrites par un médecin:
  5. Chirurgie - en cas de complication de la maladie, par exemple une hernie ou une radiculite. Souvent, la chirurgie est utilisée pour un traitement tardif chez un médecin.

Un des schémas utilisés dans la récupération

  • Le rendez-vous du bon mode moteur.
  • Examen - nécessairement tomographie.
  • L'utilisation d'anti-inflammatoires non stéroïdiens.
  • Immobilisation - immobilisation de zones à problèmes, par exemple l'utilisation d'un collier cervical.
  • La thérapie manuelle est appliquée.

Si une visite chez le médecin était opportune, une guérison complète est possible.

Dans tous les cas, à la suite du traitement, vous pouvez arrêter les modifications pathologiques de la colonne vertébrale et soulager la douleur.

Quelques différences

Lors d'une exacerbation:

  1. Élimination médicamenteuse de la douleur et de l'inflammation aiguë.
  2. Immobilisation d'un site avec un problème - un corset, un col.
  3. Conduire le blocus novocainic.

Gymnastique thérapeutique

Le médecin prescrit un ensemble d'exercices spéciaux pour le patient.

Ils visent à renforcer toute la colonne vertébrale, à renforcer la moelle épinière qui soutient la colonne vertébrale, sont doux et devraient être effectués sous la supervision d'un instructeur expérimenté. Pendant les exacerbations, la thérapie physique n'est pas prescrite.

Les exercices réduisent la douleur, améliorent la circulation sanguine dans les tissus entourant les vertèbres et portent sur la santé en général. Le cours est conçu pour un mois de cours.

L'instructeur expliquera quels exercices peuvent être effectués uniquement sur une base solide. Il est recommandé de faire des mouvements au lit au réveil.

Les exercices sont complétés par la recommandation de ne dormir que sur un matelas ferme et, si possible, d'aller nager. Le style de "brasse" et de nage sur le dos est particulièrement illustré.

À la fin du traitement, il devrait mener une vie saine et un régime alimentaire sain. Il est nécessaire de créer sur la colonne vertébrale les charges utiles autorisées par le médecin. Ostéochondrose commune nécessite une attention particulière à leur santé.

Comment traiter l'ostéochondrose commune

Le processus pathologique associé à la violation dystrophique de plusieurs parties de la colonne vertébrale est appelé ostéochondrose commune.

La maladie est aggravée par le fait qu’elle affecte plusieurs parties du système squelettique et les symptômes sont si divers que le diagnostic n’est possible qu’avec un examen médical approfondi en clinique.

On pense que l'ostéochondrose est une maladie fréquente chez les personnes d'âge moyen et plus âgées.

Mais dernièrement, la sédentarité et une diminution significative de l'immunité chez les jeunes ont considérablement augmenté le nombre de personnes âgées malades âgées de 25 à 35 ans.

Fondamentalement, la pathologie affecte la colonne vertébrale lombaire et cervicale, ce qui affecte négativement la qualité de vie, entraînant au fil des années des conséquences irréparables associées à des maladies chroniques graves.

  • Symptômes et signes
  • Traitement
    • Thérapie
    • Gymnastique
    • Nutrition et régimes

Symptômes et signes

La pathologie présente certains signes très différents de ceux caractéristiques de la dégradation du tissu osseux des zones et des départements. La combinaison des symptômes de l’ostéochondrose commune, qui caractérise le tableau clinique général, est la suivante:

  • Détérioration marquée de la vision et de l'audition;
  • Vertiges, incoordination;
  • Maladies de la bouche, perte de dents, rougeur de la peau;
  • Faiblesse générale, fatigue corporelle rapide, même au moindre effort physique;
  • Douleurs dans la poitrine, sous l'omoplate, dans les articulations de l'épaule et s'étendant jusqu'aux membres supérieurs.

L'ostéochondrose commune peut être localisée dans une région de la colonne vertébrale et toucher plusieurs articulations et cartilages.

Les signes de tels pathologistes sont individuels et caractérisent clairement la zone touchée.

Par exemple, une maladie dans la région thoracique a des symptômes prononcés:

  1. Douleur et difficulté à respirer dans la région du cœur associées au développement de névralgies intercostales;
  2. Restrictions du cou et des mouvements des bras;
  3. Douleur intense lors de mouvements brusques avec les bras et le torse, d'éternuements et de toux;
  4. Maladies des organes internes.

Symptômes de l'ostéochondrose lombaire:

  • Engourdissement des membres inférieurs et de la région lombaire;
  • Douleur dans la région pelvienne, se transformant en fesses et jambes;
  • Attaques spasmodiques dans la région de l'ostéochondrose;
  • Maladies des organes internes du bassin, associées à des difficultés à uriner, à une défécation difficile ou, au contraire, à une incontinence d'urine et de selles.

Considérant que l'ostéochondrose généralisée de la colonne vertébrale se manifeste dans chaque cas spécifique de différentes manières et provoque des exacerbations associées non seulement au système osseux, mais également aux organes internes, seul un spécialiste peut diagnostiquer la maladie. Lors de l’examen, le médecin vous prescrira une IRM qui permettra d’identifier les processus pathologiques dans toute la colonne vertébrale et de prescrire un traitement efficace.

Traitement après le diagnostic

Les informations reçues par le neurologue après l'examen lui donneront un tableau informatif clair et clair lui permettant de tracer le schéma selon lequel il subira un traitement. Pour ce faire, le médecin doit absolument savoir si le tissu cartilagineux des disques intervertébraux n'est pas touché ou s'il existe une hernie ou une protusie au cours du développement de la maladie.

Le traitement de l'ostéochondrose commune est un processus long qui nécessite une persistance et une patience particulières de la part du patient.

L'ensemble des procédures comprend le soulagement de la douleur, la nomination de thérapies manuelles, la pharmacothérapie, la physiothérapie, les massages et la physiothérapie. Seule la mise en œuvre de toutes les recommandations médicales peut donner un résultat rapide et positif.

Si le spécialiste a identifié une menace associée à certains risques pour la vie et la santé, une intervention chirurgicale peut être indiquée au patient.

Thérapie

Étant donné que les processus dégénératifs ont déjà touché plusieurs zones et zones de la colonne vertébrale, le traitement thérapeutique aura plusieurs directions, en particulier il touchera les principaux domaines problématiques. Les médecins recommandent de traiter l'ostéochondrose commune de la même manière que d'habitude, à une différence notable près: le nombre de mesures correctives sera beaucoup plus important.

Le traitement comprend également le traitement médicamenteux associé à la prise de médicaments tels que les analgésiques, les anti-inflammatoires non stéroïdiens, les antidépresseurs, les relaxants, les chondroprotecteurs. La durée du traitement dépend du degré d'endommagement de la colonne vertébrale ou de ses sections.

En cas d'exacerbation ou de manifestations cliniques sévères, un médecin peut recommander le placement d'un patient dans un hôpital.

Ces mesures sont liées au fait que, dans le processus de soulagement de la douleur par injections et blocages, le patient doit être sous la surveillance de spécialistes.

En outre, la clinique effectuera un traitement contre les processus inflammatoires avec l’aide de myorelaxants.

Gymnastique

Le complexe obligatoire d'exercices de gymnastique n'est prescrit que lorsque l'état du patient est devenu stable, il n'est pas dérangé par les spasmes musculaires et la douleur.

La gymnastique peut être pratiquée à la maison et dans des salles spécialement équipées sous la supervision d'un instructeur.

Une série d'exercices est prescrite individuellement et est conçue pour travailler les zones des muscles et des articulations touchées par la pathologie.

Nutrition et régimes

Ostéochondrose étendue dans 55% des cas est chez les personnes en surpoids.

Une bonne nutrition et un bon régime alimentaire - l’un des éléments obligatoires du complexe de mesures permettant de soulager la colonne vertébrale d’une charge excessive pendant le traitement.

Une condition préalable au changement de régime est le refus des aliments gras et à base de farine, tout en réduisant autant que possible la teneur en sel et en sucre des autres plats.

Vous pouvez prévenir le développement de pathologies rachidiennes en accordant une attention suffisante à votre mode de vie.

Une gymnastique régulière, une position correcte du corps et une chaise confortable pendant le travail sédentaire, un matelas et un oreiller d'une hauteur suffisante et d'une rigidité suffisante constituent d'excellentes mesures préventives pour prévenir l'ostéochondrose.

Nos lecteurs recommandent:

Ostéochondrose rachidienne commune: ce que vous devez savoir

Ostéochondrose - une maladie dangereuse de la colonne vertébrale, souvent manifestée dans l'un de ses départements.

Cependant, en cas d'ostéochondrose généralisée, des modifications pathologiques de nature dystrophique sont enregistrées dans deux sections ou plus de la colonne vertébrale et, dans les cas graves, toute la colonne vertébrale peut être affectée.

L'ostéochondrose appartient au groupe des maladies dégénératives dystrophiques de la colonne vertébrale (DZP), qui comprend également la spondylose et la spondylarthrose.

Les ostéochondroses de la colonne vertébrale les plus courantes sont observées chez les patients de plus de 40 ans. Cependant, on observe une tendance à son "rajeunissement" progressif.

En règle générale, le processus pathologique capture la colonne cervicale. Quand ils sont rejoints par un autre, cela améliore considérablement les symptômes et le traitement.

Causes de la maladie

Les médecins notent que la cause de l'ostéochondrose réside dans le lissage lui-même. La colonne vertébrale humaine subit de plus en plus de charges dans les zones de flexion, particulièrement avec un style de vie sédentaire et une posture inconfortable constante.

En outre, d'autres facteurs contribuent au développement de la pathologie dystrophique et à la déformation des disques intervertébraux de la colonne vertébrale:

  • a subi des blessures à la colonne vertébrale;
  • chirurgie avec une longue phase de récupération;
  • effort physique intense ou lié à des activités professionnelles;
  • faiblesse musculaire squelettique;
  • courbure de la colonne vertébrale, toute violation de la posture,;
  • métabolisme inapproprié;
  • hérédité chargée;
  • tout type de stress (physique et psychologique);
  • déséquilibré, en surpoids.

Les symptômes

Dans le cas d'une ostéochondrose généralisée, les symptômes se manifestent de manière différente, car chaque section de la colonne vertébrale attache ses symptômes caractéristiques au tableau général de la maladie.

Pour la maladie est caractéristique:

  1. L'apparition de spontané (avec un mouvement brusque, un long séjour dans une position).
  2. La douleur de la région lombaire "donne" à la fesse ou à la jambe.
  3. Ça sent le fourmillement, ramper "la chair de poule",.
  4. Il y a une faiblesse musculaire générale.
  5. Tous les mouvements sont difficiles.
  6. Il peut y avoir des problèmes de miction et de transit intestinal.

En cas de maladie cervicale:

  • , semble instable.
  • La douleur du cou se déplace vers les épaules, la région et ensuite le haut de la poitrine.
  • Il peut y avoir une déficience visuelle, auditive, appareil vestibulaire.
  • Il y a un mal de dents, des démangeaisons, des ligaments.
  • Modifications du tonus musculaire dans le cou et les bras.
  • Il y a des picotements et un engourdissement dans la ceinture scapulaire.

Pour les maladies de la région thoracique:

  1. Il existe des symptômes de névralgie intercostale, similaires à ceux-ci.
  2. Une douleur intense peut rendre la respiration difficile.
  3. La mobilité du haut du corps, y compris du cou et des bras, est considérablement limitée.
  4. Même avec de petits mouvements (éternuement, soupir), la douleur s'intensifie.
  5. Les fonctions des organes internes du thorax sont également altérées.

Traitement de l'ostéochondrose spinale commune

Le traitement s'adresse aux personnes responsables de l'apparition de la douleur et de l'amélioration de la circulation périphérique, ce qui permet de réduire les lésions.

À cette fin, une approche intégrée est utilisée, incluant la thérapie manuelle, la gymnastique thérapeutique () et l’application. Il est également sélectionné spécial.

Dans les cas extrêmes, si des modifications irréversibles de la colonne vertébrale apparaissent, une intervention chirurgicale peut être recommandée.

L'impact de la thérapie manuelle vise à rétablir la distance normale entre les vertèbres, afin de soulager la pression de déformation sur les fibres nerveuses. Les vertèbres déplacées sont «mises en place» et cessent de blesser les disques intervertébraux.

Les complexes renforcent les stimuli manuels, aidant à détendre les muscles spasmodiques, puis renforcent le cadre musculaire qui protège la colonne vertébrale.

Pour soulager la douleur et arrêter le processus inflammatoire, le patient peut être prescrit, ce qui est souvent combiné à l'utilisation de minéraux et de bases traditionnels. La médecine officielle propose 4 types de médicaments:

  • médicaments anti-inflammatoires;
  • protecteurs du cartilage articulaire;
  • médicaments contre la douleur;
  • toutes sortes d'antidépresseurs.

Comment traiter autrement une ostéochondrose commune? Les vertébrologues offrent une variété de simulateurs spéciaux. Ces programmes fonctionnent dans des institutions médicales spécialisées.

Un massage éprouvé qui résorbe l'œdème et élimine les spasmes musculaires. Dans certaines cliniques s'applique également.

Le port de fixations ne peut pas être qualifié de méthode efficace de traitement de l’ostéochondrose. Il aide à maintenir la posture, mais contribue à l’atrophie progressive des muscles.

Il est préférable de ne l'utiliser que pendant l'exacerbation et de ne porter que quelques heures par jour.

Mais réchauffer un point sensible lors d'une attaque est totalement inacceptable!

Le massage par le vide, les sangsues et les procédures classiques similaires normalisant la circulation sanguine peuvent également être utilisés avec une approche intégrée. Pas besoin d'abandonner, surtout si cela implique une variété de procédures d'eau.

Procédure d'assignation de groupe d'invalidité

Si l’état du patient ne se stabilise pas, le médecin traitant peut ordonner un examen de l’aptitude au travail, qui comporte un examen supplémentaire.

Le groupe d'invalidité attendu par le patient dépend de la gravité des symptômes d'ostéochondrose dysplasique courante.

Troisième groupe

Le syndrome douloureux est prononcé, accompagné de troubles moteurs et vestibulaires. La fréquence d'exacerbation des symptômes reste. Malgré cela, le patient conserve la capacité de se servir soi-même.

Deuxième groupe

Les périodes fréquentes d'exacerbation de la maladie, elles deviennent plus longues. Dans ce cas, le traitement chirurgical pour une raison quelconque n'est pas prévu ou ne pourrait pas apporter le résultat souhaité. Le patient peut se déplacer avec l'aide de quelqu'un d'autre et effectuer des tâches ménagères simples.

Premier groupe

La fonctionnalité de la colonne vertébrale est considérablement réduite ou complètement perdue, ce qui rend impossible tout mouvement. En conséquence, le patient n'est pas en mesure d'assurer sa propre existence.

Disclaimer

Les informations contenues dans les articles sont uniquement destinées à des informations générales et ne doivent pas être utilisées pour l'autodiagnostic de problèmes de santé ni à des fins médicales.

Cet article ne remplace pas l'avis médical d'un médecin (neurologue, thérapeute).

S'il vous plaît consulter votre médecin d'abord pour savoir exactement la cause de votre problème de santé.

Je vous serais très reconnaissant si vous cliquez sur l'un des boutons
et partager ce matériel avec vos amis

Ostéochondrose de la colonne vertébrale

L'ostéochondrose généralisée est la forme la plus grave de cette maladie, dans laquelle plusieurs parties de la colonne vertébrale sont affectées à la fois.

Souvent, la maladie touche les articulations de la hanche et du genou.

Si toutes les parties de la colonne vertébrale sont impliquées dans le processus pathologique, cette maladie est appelée généralisée.

Causes de

Une ostéochondrose étendue est courante, environ 12% des patients ont un tel diagnostic. Il se développe généralement en raison d'une mauvaise répartition de la charge sur la colonne vertébrale, en particulier avec un corset musculaire faible.

La présence d'ostéochondrose chez une personne dans une partie de la colonne vertébrale peut provoquer l'apparition de changements dégénératifs dans les disques intervertébraux dans d'autres parties, car leur charge augmente.

Une autre raison de son apparition est la présence de grosses articulations chez une personne souffrant d'arthrose.

Provoquer le développement de la maladie peut avoir les raisons suivantes:

  • Mode de vie sédentaire, corset musculaire faible;
  • Blessures diverses, ecchymoses;
  • Exercice prolongé excessif;
  • Prédisposition héréditaire;
  • Nutrition irrationnelle, manque de vitamines et d’oligo-éléments, excès de poids;
  • Changements d'âge;
  • Chirurgie de la colonne vertébrale;
  • Conditions météorologiques défavorables: température de l'air basse et humidité élevée;
  • Les états de stress, la dépression, qui conduisent à une vasoconstriction.

Symptômes principaux

La symptomatologie peut être assez large, car la maladie couvre plusieurs sites simultanément. Les symptômes peuvent varier au cours de la journée. L'ostéochondrose commune présente les principaux symptômes suivants (selon la zone touchée):

  1. Douleur dans le dos et les articulations;
  2. Essoufflement, détérioration de l'apport sanguin.
  3. Décalage d'une ou de plusieurs vertèbres;
  4. Raideur, douleur intense lors du déplacement;
  5. Violations du système génito-urinaire;
  6. Tension nerveuse, dépression, tic nerveux, anxiété;
  7. Troubles métaboliques;
  8. Diminution de l'audition et de la vision, perte de coordination;
  9. Maux de tête, étourdissements, hypotension artérielle;
  10. Névralgie intercostale;
  11. Pathologie des organes internes
  12. Spasmes musculaires spontanés et autres.

L'ostéochondrose est très répandue, elle réduit considérablement la qualité de vie, limite les mouvements et provoque souvent des exacerbations.

Mesures de diagnostic

L'ostéochondrose généralisée est une pathologie chronique, son traitement doit obligatoirement se dérouler sous la surveillance d'un médecin.

Ne pas ignorer la maladie, car le processus pathologique peut se déplacer dans des zones saines.

Un diagnostic correct et précis de la maladie aux premiers stades est très important.

Lorsque les symptômes caractéristiques de cette maladie apparaissent, les mesures de diagnostic suivantes sont effectuées:

  • Radiographie;
  • Imagerie par résonance magnétique;
  • Spondylographie;
  • Tomographie par ordinateur;
  • Myélographie.

La principale méthode de diagnostic est la radiographie, qui permet d’évaluer les modifications de la structure anatomique, le décalage vertébral, l’aplatissement, etc.

La myélographie est basée sur l'utilisation d'un agent de contraste spécial, qui est inséré dans le canal rachidien à l'aide d'une aiguille.

Ensuite, le myélogramme (images) des vertèbres, des racines nerveuses et des cavités est créé.

Traitement complet

Le traitement de l'ostéochondrose commune ne sera efficace que s'il est complexe. Le traitement complet comprend:

  1. Traitement de la toxicomanie;
  2. Thérapie physique;
  3. Un certain régime alimentaire;
  4. Chirurgie si nécessaire.

L'ensemble des mesures thérapeutiques devrait être élaboré sur la base de données de diagnostic, en fonction de l'évolution de la maladie et de la zone du processus pathologique.

Une intervention chirurgicale est nécessaire pour les complications - radiculite, hernie, stade avancé de la maladie. Des médicaments non stéroïdiens et anti-inflammatoires sont prescrits.

Les principaux médicaments utilisés pour le traitement sont: le diclofénac, l’Indometsin, divers chondroprotecteurs (Artra, Protecon), des analgésiques pour soulager la douleur, des antidépresseurs.

Le massage médical peut réduire la douleur, normalise la circulation sanguine. Souvent prescrit le port de corsets orthopédiques.

Il est très utile de faire régulièrement de la gymnastique thérapeutique, de rendre visite à un chiropracteur, de faire un hydromassage, de nager dans une piscine.

Un traitement approprié dans le complexe aidera à faire face à une maladie grave.

Cependant, en vous débarrassant des symptômes, vous ne pouvez pas vous détendre, car il pourrait rechuter.

Il est nécessaire de suivre toutes les recommandations du médecin, de consulter un chiropraticien, de mener une vie saine, d’éliminer les efforts physiques excessifs.

Ostéochondrose spinale commune Lien vers la publication principale

Ostéochondrose de la colonne vertébrale

Si une personne ignore les signaux de son propre corps, la pathologie de la colonne vertébrale prend la forme d'une ostéochondrose généralisée de la colonne vertébrale.

Dans ce cas, des troubles dégénératifs des tissus cartilagineux se produisent dans plusieurs zones, tandis que la maladie commune cervico-thoracique ou thoraco-lombaire affecte les articulations (coude, hanche, genou).

Quelles raisons contribuent à cela? Quels sont les symptômes de ce stade d'ostéochondrose? Comment la traiter et que faire en prévention?

Des modifications pathologiques graves de l'ostéochondrose avancée peuvent commencer dans la région thoracique et se saisir progressivement du cou, des épaules, du bas du dos et du sacrum. L'état du patient se détériore considérablement et les médecins doivent donc agir sans délai.

Les principales raisons du développement assez rapide et à grande échelle de la maladie sont l'ostéoarthrose des articulations et l'ostéochondrose dans l'une des divisions, qui commence à progresser et affecte les zones adjacentes de la colonne vertébrale et les articulations affaiblies par l'ostéoarthrose.

Les principales causes de la maladie devraient être les suivantes:

  • les changements d'âge;
  • opération antérieure de la colonne vertébrale et ses blessures;
  • exercice excessif;
  • manque de tonus musculaire;
  • appareil à ligament faible;
  • troubles métaboliques;
  • surpoids;
  • repas uniformes et irréguliers.

Selon les statistiques, dans environ 15% des cas, les patients suspects d'ostéochondrose sont diagnostiqués avec une forme commune.

Rappelez-vous ce qui se passe avec l'ostéochondrose.

Des troubles métaboliques et un mode de vie sédentaire entraînent la destruction progressive des tissus cartilagineux dans l'espace inter-disques, car les muscles non entraînés ne sont pas en mesure de soutenir la colonne vertébrale dans la position correcte. En cas de charges excessives, les disques sont déformés et déplacés, bloquant les vaisseaux sanguins et les terminaisons nerveuses.

Des insuffisances circulatoires se produisent, les tissus ne reçoivent pas une alimentation suffisante, le manque d'oxygène commence, ce qui est particulièrement dangereux en cas d'ostéochondrose cervicale, car il peut entraîner la mort de certaines parties du cerveau. Les troubles métaboliques provoquent également des poches. En conséquence, dans les zones de vertèbres déplacées, apparaissent des hernies qui ne sont plus ignorées.

Les symptômes d'ostéochondrose généralisée de la colonne vertébrale sont très différents: d'une douleur se déplaçant d'un site à un autre, en passant par des anomalies du fonctionnement des organes internes.

Nous regroupons les symptômes les plus caractéristiques:

  1. défaillances des systèmes végétatif et endocrinien: transpiration ou, au contraire, frissons, troubles respiratoires, troubles de la circulation, miction problématique;
  2. orthopédie: de l'incapacité à prendre la position habituelle, tourner la tête ou plier le dos dans le bas du dos jusqu'à la raideur, le déplacement de vertèbres individuelles et une immobilisation presque complète (paralysie temporaire);
  3. anomalies dans le fonctionnement des organes internes: des problèmes peuvent apparaître dans le tractus gastro-intestinal, les systèmes cardiovasculaire et urogénital;
  4. névralgie: irritabilité, peur et anxiété, tic nerveux, dépression, insomnie;
  5. douleurs: elles peuvent apparaître dans une ou plusieurs épines, ainsi que dans les maux de tête et affecter les articulations.

L'ostéochondrose en cours, qui présente plusieurs foyers d'inflammation, entraîne un dysfonctionnement du système nerveux, des troubles du système nerveux autonome, de graves lésions des organes internes, puis donne à la maladie la possibilité de passer à un nouveau niveau - l'ostéochondrose généralisée, dans laquelle toutes les sections de la colonne vertébrale sont touchées.

C'est pourquoi il est important de commencer le traitement de l'ostéochondrose dans les meilleurs délais. Bien sûr, vous ne pouvez pas vous débarrasser rapidement d’une maladie aussi grave. Cela prendra beaucoup de temps et d'efforts. Mais un résultat positif est possible si vous suivez strictement les recommandations du neurologue.

Dans la classification internationale des maladies (CIM), l'ostéochondrose rachidienne commune porte le code CIM 10.

Dans un premier temps, il est extrêmement important d'identifier les zones à problèmes et d'empêcher la propagation de l'ostéochondrose. Pour le diagnostic, un examen approfondi est effectué, au cours duquel les études suivantes sont effectuées:

  • radiographie;
  • test sanguin biochimique;
  • imagerie par résonance magnétique et calculée;
  • spondylographie (déterminée par l'état des disques intervertébraux);
  • myélographie: étude des tumeurs de la moelle épinière et des processus pathologiques dans les disques.

Après que le médecin a diagnostiqué, un programme individuel est développé pour traiter l'ostéochondrose commune. Sa technique est essentiellement similaire à celle utilisée dans le traitement de l'ostéochondrose d'une des sections de la colonne vertébrale - cervicale, thoracique, lombaire.

Lors de la première étape, le neuropathologiste prescrit au patient des médicaments qui aident à soulager l'inflammation, à éliminer la douleur et à améliorer ensuite le fonctionnement des systèmes individuels du corps défaillants. L'exposition au médicament peut être prolongée si les troubles dégénératifs sont trop globaux.

Pour rétablir les processus métaboliques, un régime équilibré est introduit et, si à l'aide d'aliments, il n'est pas possible de compléter les vitamines et oligo-éléments manquants, leurs analogues synthétiques sont utilisés.

Tenant compte des parties de la colonne vertébrale touchées, un complexe individuel d’exercices de physiothérapie est en cours de développement. Il dure 3 à 3,5 mois, alors que pendant les périodes d'exacerbation de la maladie, l'intensité de l'entraînement est considérablement réduite (ou ils sont complètement arrêtés).

Pendant l'exercice, la colonne vertébrale est étirée, les lumières entre les disques déformés augmentent, les vaisseaux et les nerfs rétrécis sont progressivement restaurés, ce qui permet à la personne de se débarrasser de sa douleur.

La thérapie manuelle et le massage exercent un effet similaire. Les traitements de massage ainsi que tout le matériel aident à détendre, soulager la tension, retrouver l'équilibre intérieur et se débarrasser du stress.

Des médicaments sont prescrits pour les exacerbations qui se produisent à ce stade de la maladie (analgésiques, antispasmodiques, diurétiques, anti-inflammatoires, etc.). Si les médicaments n’ont pas l’effet recherché, un blocage de Novocainic est appliqué, ce qui permet de soulager la douleur pendant 2 jours.

Des bandages et des colliers cervicaux sont utilisés pour fixer la colonne vertébrale, protéger contre le déplacement ultérieur des vertèbres et réduire la charge sur la colonne vertébrale.

Dans 93% des cas, l'ostéochondrose commune de la colonne cervicale, qui touche d'autres zones, peut être vaincue sans intervention chirurgicale. Les opérations sont extrêmement rares, car complexes et pas toujours couronnées de succès.

Pour arrêter l'ostéochondrose lombaire commune ou une maladie apparue dans un autre service (cervical ou thoracique), ainsi que pour réduire le nombre de rechutes, vous devez suivre des recommandations simples:

  1. essayez de bouger plus, faites des promenades quotidiennes, allez nager, assurez-vous de faire des exercices matinaux (vous pouvez faire le complexe une demi-heure avant le coucher). Dans les exercices, vous devez inclure des exercices spéciaux pour la prévention de l'ostéochondrose, en tenant compte de la partie de la colonne vertébrale endommagée.
  2. éliminer le stress physique excessif. Ne soulevez pas les poids brusquement, essayez de ne pas rester dans la même position pendant plus d'une demi-heure; si cela n'est pas possible pour des raisons de travail, faites des échauffements pour le cou, les épaules, la poitrine, la taille, les jambes;
  3. suivez le poids et le métabolisme, suivez le régime (5-6 fois par jour) et n'incluez que des aliments sains. Sur les aliments fumés, fast-food, pain blanc, boissons alcoolisées doivent oublier. La nourriture en sel est minime, ne consommez pas de sucre. Maintenir le corps avec des vitamines, principalement du groupe B, ainsi que du calcium, qui est extrêmement important pour la formation des tissus cartilagineux.

Il devrait être adapté au traitement à long terme de l'ostéochondrose commune de la colonne vertébrale, car, selon les statistiques, l'effet apparaît au moins un an et demi.

Surtout le processus est retardé dans la vieillesse. Un mode de vie sain associé à une nutrition adéquate et au respect des recommandations du médecin devra toujours être une priorité.

Ostéochondrose néfaste et généralisée de la colonne vertébrale: le traitement de la maladie

Parmi les nombreuses affections du dos figure l'ostéochondrose de la colonne vertébrale la plus courante, dont le traitement est une affaire longue et laborieuse. Cette maladie est associée à des lésions des tissus de la colonne vertébrale, entraînant une déformation et une dystrophie des disques intervertébraux.

Selon les observations, l'ostéochondrose, courante chez les personnes, est inhérente à ceux qui mènent une vie sédentaire, quel que soit leur âge.

Il présente les symptômes suivants: inconfort et douleur dans la colonne vertébrale, engourdissement des mains et des pieds, maux de tête, diminution de la sensibilité de la peau.

  • Façons de traitement
  • Réflexologie
  • Autres méthodes

Une intervention chirurgicale est nécessaire en cas de maladie grave et avancée, lorsque les autres méthodes de traitement ne conviennent pas et qu'il est nécessaire d'agir rapidement. Après la chirurgie, une rééducation à long terme est nécessaire.

Les méthodes de traitement conservatrices sont moins radicales que les méthodes opérationnelles, elles aident à éliminer les spasmes musculaires douloureux, à renforcer les muscles, à améliorer le métabolisme et les processus de régénération dans la zone touchée.

Les méthodes les plus courantes de traitement conservateur sont les suivantes: pharmacothérapie, physiothérapie, massage, physiothérapie, réflexologie, thérapie manuelle.

Une efficacité élevée est obtenue en combinant plusieurs méthodes simultanément. Cela permet une approche globale du problème.

Le traitement conservateur, de manière conditionnelle, est divisé en deux manières: thérapie médicamenteuse et thérapeutique. Les méthodes médicamenteuses sont plus accessibles que le matériel.

La pharmacothérapie est conçue pour résoudre les problèmes suivants:

  1. Soulage la douleur. Pour cela, des anesthésiques locaux sont utilisés.
  2. Soulager l'inflammation des racines nerveuses avec des anti-inflammatoires.
  3. Détendez les muscles tendus avec des spasmolytiques.
  4. Arrêtez le développement de l'ostéochondrose avec des antioxydants.
  5. Améliorer la microcirculation sanguine, accélérer le métabolisme, prévenir les modifications du tissu cartilagineux.

Pour que les médicaments agissent le plus efficacement possible, ils doivent être pris simultanément (pilules, injections) et appliqués localement sur un point sensible (pommades, crèmes, compresses).

Réflexologie

La réflexologie est conçue pour affecter les points biologiquement actifs du corps humain afin de: augmenter la résistance du corps à la maladie, soulager la douleur, améliorer l'état du patient. Il comprend:

  1. Acupuncture (acupuncture) - introduction d'aiguilles très fines dans la peau du patient à des points d'acupuncture. Il aide à réduire la douleur, intensifie les forces régénératrices du corps.
  • Thérapie par le vide - à l’aide de bombes à vide placées sur la partie du dos touchée, il est possible de soulager rapidement la douleur et d’établir la microcirculation des liquides, ce qui aide à restaurer les tissus endommagés.
  • Massage d'acupressure. Une légère pression des doigts sur le point sensible peut éliminer la douleur et corriger la courbure des vertèbres.
  • Thermoacupuncture - exposition à des points d’acupuncture par des sources de chaleur, qui est divisée en thérapie moska (à l’aide de cigarettes d’armoise), en ponction au laser (similaire à l’acupuncture, produite par un faible faisceau laser sans endommager la peau).
  • Pharmacopuncture - les médicaments sont injectés aux points d'acupuncture, ce qui augmente leur efficacité. Cette méthode combine les avantages de la méthode médicale et de l’acupuncture: améliore le trafic des tissus cartilagineux de la colonne vertébrale, normalise le métabolisme, restaure le tonus musculaire, raccourcit la période de rééducation.
  • La magnétopuncture est l'effet des points d'acupuncture par ondes magnétiques. La réflexologie vous permet d'éliminer la douleur après 3 séances et d'obtenir des résultats plus graves si vous avez besoin d'au moins 15 interventions. Pour un effet maximal, il est recommandé de combiner cette méthode innovante avec d’autres méthodes de traitement.

Autres méthodes

La physiothérapie agit localement sur le point sensible, améliore le métabolisme, élimine l'enflure et la douleur. Il y a:

  1. Électrothérapie: électrostimulation - effet d'un courant électrique sur les muscles et les nerfs du dos pour stimuler leur activité; électrophorèse - sous l'action du courant électrique, les substances médicamenteuses ont un meilleur effet sur la zone touchée.
  2. Thérapie par le detenzor, thérapie par décompression. Méthodes d'étirement non invasif de la colonne vertébrale.
  3. Thérapie magnétique, thérapie au laser - exposition à des champs magnétiques et à un laser directement sur la zone touchée. Laisser pénétrer profondément dans les tissus sans les endommager.
  4. Balnéothérapie - utilisation des eaux minérales (natation, boue thérapeutique).
  5. La thérapie par ondes de choc est une alternative à la chirurgie. Les zones touchées sont affectées par les ondes acoustiques infrasoniques, qui pénètrent dans les tissus sans les endommager et brisent les excroissances qui causent la douleur.

La physiothérapie a des contre-indications d'utilisation: plaies, blessures, problèmes du système cardiovasculaire.

L'ostéochondrose la plus courante est celle de la colonne cervicale et lombo-sacrée. Cela est dû à la plus grande mobilité de ces zones.

Effet bénéfique sur les exercices et la natation.

L'exercice en douceur vous permet de renforcer les muscles du dos, qui soutiennent les vertèbres et ne leur permettent pas de bouger.

Les méthodes de lutte contre l'ostéochondrose sont les suivantes: massage, thérapie manuelle, ostéopathie. Ils vous permettent d'éliminer la douleur, d'avoir un effet bénéfique sur les tissus malades et d'aider les vertèbres à se mettre en place.

Le meilleur traitement est la prévention, et comme l'ostéochondrose est habituellement fréquente chez les personnes sédentaires, il est recommandé de faire de la gymnastique légère tous les jours. Cela aidera à prévenir l'apparition d'ostéochondrose, à aligner la posture et à maintenir les muscles de votre dos en bonne forme.