Radiculite lombaire: symptômes et traitement médicamenteux

Les maladies du dos sont probablement connues de nombreuses personnes non par ouï-dire. La radiculite lombaire se produit le plus souvent, ses symptômes et manifestations ne sont pas confondus avec autre chose. Cette maladie nécessite souvent un traitement médical car, dans de nombreux cas, elle peut soulager une personne.

Radiculite lombo-sacrée: caractéristiques

La radiculite lombaire est présente de nos jours chez n'importe quelle personne, même si, jusqu'à récemment, on pensait que cette maladie ne "brise" que les personnes âgées ou les personnes engagées dans un travail physique pénible.

Quelle est la sciatique lombaire? Ce changement pathologique de la colonne vertébrale, comme en témoignent de nombreuses études, et la pratique médicale se caractérisent par des symptômes complexes.

La radiculite lombo-sacrée, dont les symptômes ne sont pas si rares chez la plupart des gens, survient à la suite d'une irritation ou d'un pincement des racines de la colonne vertébrale. Il a été établi que la radiculite lombaire n'est pas une maladie indépendante. Selon des experts, il s'agit de troubles pathologiques qui surviennent dans la colonne vertébrale au cours d'une évolution prolongée d'une autre maladie.

Qu'est-ce qui peut causer le développement d'une maladie telle que la radiculite lombaire?

Les raisons peuvent être nombreuses:

  • blessure à la colonne vertébrale;
  • formations affectant le système nerveux périphérique;
  • des manifestations d'autres maladies "vertébrales", telles que l'arthrite ou le spondylolisthésis;
  • inflammation des tissus mous situés près de la colonne vertébrale;
  • troubles de l'échange;
  • maladies auto-immunes;
  • charge excessive sur la colonne vertébrale due à des activités physiques ou sportives;
  • maintien de la vie sédentaire, la maladie résulte de l’inactivité physique;
  • prédisposition génétique.

Jusqu'à récemment, on croyait que la cause de l'apparition d'une pathologie appelée «radiculite lombaire» était une infection. Aujourd'hui, la plupart des médecins spécialistes affirment que cette affection est la conséquence d'ostéochondrose ou d'autres raisons énumérées ci-dessus.

Sciatique lombo-sacrée: symptômes

Selon le courant associé à la radiculite lombo-sacrée, ses symptômes peuvent se manifester de différentes manières.

Le nombre de manifestations symptomatiques courantes de la maladie du médecin comprend:

  • douleur;
  • mouvement limité;
  • troubles du mouvement.

Douleur - elle peut être différente en intensité et en localisation. Le plus souvent, la douleur augmente avec les mouvements du bassin ou des jambes. L'exacerbation de la douleur peut également provoquer une chute ou un effort physique excessif. La douleur peut s'intensifier même en cas d'éternuement, de toux ou de tension excessive des muscles abdominaux.

Les restrictions dans les mouvements se manifestent le plus souvent lorsqu'une personne tente de tourner le torse vers la droite ou la gauche, vers l'avant ou vers l'arrière.

D’autres troubles du mouvement se traduisent souvent par l’incapacité d’une personne de s’appuyer sur ses doigts ou de plier ses orteils.

Selon la partie de la moelle épinière touchée, la douleur peut être localisée dans l'une ou l'autre partie du corps.

  • la longe;
  • les fesses;
  • devant ou derrière la cuisse;
  • muscles du mollet ou du mollet.

Dans le même temps, lors d’un diagnostic détaillé de la maladie, les médecins prennent en compte certains des symptômes caractéristiques:

  • Bekhtereva, dans lequel la jambe du côté affecté est pliée par réflexe au moment où le patient tente de passer d'une position allongée à une position assise;
  • Dejerine - augmentation de la douleur lors des éternuements ou de la toux;
  • Neri - la douleur dans le bas de la colonne vertébrale augmente en raison d'une forte inclinaison de la tête;
  • Lassega augmente la douleur dans les fesses lorsque vous essayez de soulever une jambe droite dans la position couchée.

La radiculite lombaire au stade aigu ne dure généralement pas plus de deux à trois semaines.

Radiculite lombaire: traitement médical

Le traitement de la maladie doit être effectué par un médecin qualifié, car la colonne vertébrale remplit une fonction très importante dans le corps humain et sa défaite peut entraîner une paralysie complète de la personne. Le traitement, qui est prescrit dans le cas où le patient est diagnostiqué avec une sciatique lombaire, est dans la plupart des cas complexe. Cela suggère un effet sur la cause et les symptômes de la difformité de la colonne vertébrale.

La radiculite lombaire, dont le traitement peut survenir à la fois dans les conditions d'un service hospitalier et à domicile, implique l'organisation d'un traitement sous la forme de diverses mesures médicales.

Parmi ces événements figurent les principaux:

  • L'utilisation de médicaments (pilules et injections);
  • Thérapie non médicamenteuse (massage, physiothérapie).

La radiculite lombaire, qui est traitée avec des médicaments, doit être sous la surveillance du médecin traitant.

En général, une thérapie utilisant ces médicaments ou d'autres médicaments sous forme de comprimés ou d'injections implique l'utilisation des groupes de médicaments suivants:

  • des relaxants musculaires;
  • médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens;
  • analgésiques narcotiques;
  • les antidépresseurs;
  • sédatifs et somnifères.

La sciatique lombaire peut également suggérer un traitement non médicamenteux. Le plus souvent, cela est possible si la maladie n'est pas dans la phase aiguë. Une condition préalable à cette thérapie est le strict respect du repos au lit. Il est intéressant de s’assurer que le matelas du patient est assez dur, mais dans ce cas, il y aura un «déchargement» progressif de la colonne vertébrale, sa relaxation.

La physiothérapie est prescrite par le médecin traitant et, pour éliminer efficacement la douleur, il est impératif de terminer le traitement dans son intégralité. Le complexe thérapeutique avec les manifestations de la radiculite lombo-sacrée ne peut être prescrit que si le patient présente une amélioration durable de son bien-être.

Radiculite lombaire: traitement par thérapie non conventionnelle

La médecine alternative a plus d'une fois sauvé une personne de divers maux. La médecine alternative peut également être utilisée si une sciatique lombaire s'est développée. Vous pouvez utiliser des méthodes et des moyens de lutte simples mais très efficaces.

Comment traiter la radiculite lombaire? L'outil le plus abordable et le plus économique est la feuille de bardane. Avec la sciatique, cette recette est probablement considérée comme la plus fréquemment utilisée.

Afin de soulager la douleur de la région lombaire, vous devez:

  • Prenez une feuille de bardane déchirée, rincez-la soigneusement à l’eau froide et appliquez-la sur la plaie au dos.
  • La longe doit être attachée avec un foulard chaud.
  • Pour appliquer cette méthode en hiver, les feuilles de bardane peuvent être séchées et, pendant la saison froide, il suffit de les laver.

Dans le traitement de la radiculite lombaire, on utilise souvent le radis noir. Pour cela, le légume est frotté à travers une râpe, le gruau résultant, mis sur un tissu de coton, enveloppé. Compresser attacher au bas du dos sur le site de la blessure. De là-haut, il est nécessaire de le recouvrir de papier calque et de l'envelopper d'un foulard chaud. Vous pouvez garder la compresse aussi longtemps que vous sentez la chaleur. Selon ce schéma, il est possible d'utiliser du gruau à partir de pommes de terre fraîches râpées.

Aloe est également utilisé dans le traitement de la sciatique. Les feuilles de la plante sont passées dans un hachoir à viande, mélangé avec du miel naturel, du vin rouge. Le mélange obtenu doit être perfusé pendant 5 jours dans un endroit sombre. Le médicament doit être pris sur 1 c. trois fois par jour une heure avant les repas pendant les cinq premiers jours. Le traitement ultérieur est basé sur l'utilisation d'une cuillère à soupe du mélange trois fois par jour pendant une heure avant les repas. Avant de couper les feuilles, il n'est pas recommandé d'arroser l'aloès pendant 5 jours.

Complications de la radiculite lombo-sacrée

La sciatique lombaire, ainsi que de nombreuses maladies, nécessite une intervention rapide. Si le traitement ne commence pas à l'heure, le risque de complications diverses est élevé. Les complications les plus à risque lorsque la radiculite est négligée sont les douleurs récurrentes dans la colonne vertébrale: il s’agit d’abord de manifestations isolées, mais leur fréquence augmentera avec le temps.

Au début, la douleur peut être atténuée par une variété de pommades «chauffantes», mais des médicaments plus puissants seront bientôt nécessaires.

En règle générale, une vie bien remplie ne souffre pas immédiatement. L’aggravation de la situation pourrait bien conduire le patient à se retrouver enchaîné au lit.

Un autre danger de développement et de traitement intempestif de la radiculite est que, éventuellement, le tissu osseux sera détruit et que l'irritation temporaire des racines nerveuses de la moelle épinière se transforme en son pincement complet.

À condition que le traitement de la radiculite lombo-sacrée ne soit pas mis en oeuvre correctement ou que le traitement ne soit commencé hors du temps et que la maladie soit déjà entrée dans une phase plus grave, des néoplasmes malins peuvent survenir. Cela conduit souvent à la mort complète des tissus.

Si des organes vitaux sont impliqués dans ce processus, la nécrose pourrait bientôt être la cause du décès.

Les mêmes conséquences peuvent se produire lorsque l’infection se propage à l’intérieur du corps humain.

Prévention de la radiculite lombaire

Afin d'éviter le développement d'une maladie aussi répandue et en même temps la plus grave, il est important de commencer par examiner de plus près votre propre santé. Après tout, la règle principale de toutes les mesures préventives, quel que soit le type de maladie, est de la prévenir.

Si la maladie survient néanmoins, il est nécessaire de prendre toutes les mesures nécessaires à son traitement. Et l’avenir est important pour éviter les rechutes.

Mais comment le faire? Le plus important est de garder votre dos au chaud. Vous ne devriez pas permettre l'hypothermie, et en particulier la colonne vertébrale. Pour cela, il est recommandé de s'habiller en fonction des conditions météorologiques. Dans forte région lombaire froid peut être isolé avec une ceinture spéciale.

Importance considérable et bonne nutrition. Un régime nutritif quotidien devrait contenir le plus grand nombre possible d’aliments bénéfiques pour la colonne vertébrale.

En outre, l'observance stricte du régime quotidien sera utile. Dans ce cas, les charges de puissance revêtent une importance particulière. Ils sont sans aucun doute importants, mais il faut tenir compte du fait qu'un enthousiasme excessif pour des exercices physiques avec une forte charge sur la colonne vertébrale peut avoir des résultats complètement différents, de sorte que les exercices physiques doivent être à la mesure de l'état du patient. Eh bien, et ne doit pas être négligé des inspections de routine par un spécialiste.

Comment traiter la sciatique

Quand on parle de radiculite dans l’imagination, la figure d’un homme courbé tenant son bas du dos est immédiatement dessinée. En effet, cette maladie affecte le plus souvent la région lombaire. Et il n’ya rien d’étonnant à cela: la charge sur cette partie du dos existe presque continuellement, même si nous ne sommes pas engagés physiquement, ni dans des activités vigoureuses associées à une flexion et une rotation intenses du corps, mais tout simplement en position debout ou assise. Particulièrement susceptible de stresser les segments transitoires de la colonne vertébrale, situés à la frontière de deux départements. L'un d'eux est le segment vertébral l5-s1. Les pathologies qu’elle entraîne conduisent à une radiculite lombo-sacrée, dont nous traiterons le traitement dans cet article.

Causes et symptômes de la sciatique

En parlant de l'étiologie de la maladie, il est impossible de ne pas remarquer certaines tendances. Qui développe le plus souvent la sciatique? Personnes à risque:

  • Ceux qui ont à peine quarante ans et plus
  • Vivre et travailler dans les dures conditions du nord
  • Ceux qui se mouillent souvent (par exemple, les pêcheurs, les touristes sur l'eau, les athlètes d'aviron)
  • Constamment confronté à de lourdes charges (athlètes, athlètes)
  • Obligé de rester debout pendant des heures ou dans la même position (ouvriers, chauffeurs, travailleurs du savoir, étudiants)

Causes de la sciatique

Si vous avez remarqué, l'âge n'est pas le seul facteur d'une maladie telle que la sciatique, bien que, pour une raison quelconque, il ne soit considéré que comme une maladie âgée. Aujourd'hui, sur cette échelle étiologique, il y a eu un net basculement vers le dernier des facteurs énumérés - le facteur d'un mode de vie sédentaire.

C'est la faible mobilité qui conduit le plus souvent au développement précoce des processus dystrophiques dégénératifs (DDP), qui sont la cause principale de la sciatique:
diverses formes d'arthrose et d'arthrite, formations herniales, spondylarthrite

Les causes du DCF peuvent être d’autres facteurs:

  • Maladies héréditaires
  • Échec des processus intra-échange, troubles endocriniens et immunitaires
  • Anomalies vertébrales congénitales ou acquises (sacralisation, lumbarisation) et déplacement
  • Scoliose, etc.

Comment se développe la sciatique avec DDP

  1. Les changements déformants dans les disques intervertébraux se terminent par la percée de l'anneau fibreux et la sortie du noyau du disque pulpaire au-delà de ses limites
  2. Si la sortie du noyau (hernie) est dirigée vers le canal rachidien, le contact de cette formation et de la racine nerveuse peut survenir, entraînant une irritation de celle-ci - une douleur radiculaire apparaît, c'est-à-dire une sciatique.
  3. Il existe également un symptôme de douleur réflexe protecteur sous la forme d'une réaction musculaire - syndrome myofascial:
    les muscles sont dans un état de tonus accru pour soulager la pression sur le nerf par une augmentation de la distance entre les vertèbres de la lombo-sacrée
  4. Plus la radiculite existe longtemps, plus elle entre dans le processus chronique.
  5. Dans les stades avancés de la sciatique, la spondylose se développe:
    Lors de spondylose sur les bords du disque aminci et des vertèbres, des excroissances pathologiques compensatrices commencent à apparaître - ostéophytes
  6. Les ostéophytes, les muscles, les nerfs et les vaisseaux sanguins irritants entraînent des crises de sciatique encore plus aiguës et prolongées et une mobilité réduite.

Symptômes de radiculite lombo-sacrée

Comment se manifeste la sciatique?

  • Cela commence presque toujours par des symptômes de douleur soudaine et intense dans la région lombaire.
  • La douleur peut coïncider avec le soulèvement de la gravité, des mouvements actifs, un effort physique ou une hypothermie
  • Les symptômes de la douleur peuvent durer jusqu'à trois semaines et passer progressivement de manifestations aiguës à des manifestations plus modérées.
  • Du côté lombaire, la douleur se propage plus loin à l'arrière de la jambe.
    La présence simultanée d'un symptôme douloureux dans le bas du dos et des membres est rare. Encore moins souvent, l'apparition de douleur est observée uniquement dans la jambe.
  • La nature et la propagation de la douleur dépendent du niveau de lésion des racines nerveuses.
    • Si la colonne lombaire 15 est irritée, la zone douloureuse comprend:
      • région fessière
      • surface externe cuisse latérale
      • jambe avant
      • l'intérieur du pied au pouce
    • Avec des dommages à la racine sacrée s1, les zones suivantes souffrent de douleur:
      • fessier maximus
      • dos et cuisses et jambes extérieures
      • la partie plantaire et externe du pied, y compris le petit doigt

Avec des racines pincées longtemps, les symptômes de la douleur peuvent se connecter

  • symptômes de paresthésie avec signes d'altération de la sensibilité de la peau et d'engourdissements
  • signes de faiblesse musculaire, de paralysie flasque et de réduction partielle ou même de perte complète des réflexes tendineux

Signes cliniques de radiculite

Cliniquement, la sciatique se manifeste par:

  • Limitations de mobilité:
    le patient s'efforce principalement de s'allonger et bouge avec le plus grand soin
  • Formation de la scoliose douloureuse:
    la colonne vertébrale se plie vers le côté malade - c'est la cause de la tension musculaire accrue dans la zone pathologique
  • Accepter un homme malade dans des postures forcées dans lesquelles la douleur est moindre:
    • flexion des pieds douloureux
    • sélection d'une certaine position sur le côté:
      Lorsque la radiculite lombo-sacrée du segment l5-s1, étrangement, ils préfèrent dormir du côté de la courbure scoliotique, c’est-à-dire du côté douloureux.

L'examen par un médecin vous permet de déterminer la radiculite sacro-lombaire pour les symptômes suivants:

  • Les muscles du dos sont dans un état de tension.
  • La pression latérale sur les apophyses épineuses de la région lombo-sacrée provoque une douleur qui peut se propager à la fesse
  • Sur la peau, des symptômes trophiques végétatifs peuvent être observés:
    blanchiment, refroidissement, transpiration, pulsation atténuée, etc.

Symptômes classiques de la sciatique


En outre, il existe des symptômes "de référence" classiques, pour lesquels un neuropathologiste expérimenté diagnostique une sciatique de la colonne lombaire et sacrée:

  • Une douleur accrue dans la région lombaire, les fesses et la surface du dos fémoral lors du soulèvement d'une jambe droite du côté douloureux est un symptôme de Lasegue.
  • Flexion réflexe d'un membre endolori au moment de la transition en position assise - le symptôme de Bechterew
  • La douleur aggravée dans la région lombaire et le membre inférieur lorsque la tête est penchée en avant est aiguë - un symptôme de Neri
  • Augmentation de la douleur lors des éternuements, de la toux, de la tension - un symptôme de la Dejerine
  • La douceur des plis de la fesse, situés sur le côté affecté - un symptôme de Bonnet

Traitement de la radiculite lombo-sacrée

Même si la radiculite est diagnostiquée pendant l'examen par un médecin, cela ne signifie pas qu'elle puisse être guérie rapidement.

Les chances de guérison dépendent de la cause de la douleur et du stade auquel se situe le processus lui-même:

  • Si une personne demande de l'aide immédiatement après la première crise, sans conduire la maladie à une forme chronique par le biais d'une prise indépendante d'analgésiques, les possibilités de guérir la sciatique sont très grandes.

Mais quand le patient vient chez le médecin, ne sentant plus ses jambes, avec des réflexes de pied à moitié manquants, avec des signes de troubles urinaires et intestinaux, quel que soit le traitement, il est peu probable que cela aide considérablement. Dans ce cas, le discours portera sur la préservation des fonctions motrices restantes et sur certaines mesures palliatives.

Traitement dans la période aiguë

Comment traiter la sciatique?

Pour un malade, il est important dès le premier jour d'une attaque de radiculite de créer des conditions de repos confortables et une atmosphère chaleureuse (littéralement):

  • Pendant deux à cinq jours, il est préférable de se coucher à la taille avec un foulard en laine ou une ceinture chauffante.
  • La chaleur doit être sèche: pas de compresses chaudes ni de bains exacerbant la sciatique sont inacceptables!

Un traitement anesthésique médical est en cours à l’aide d’un large éventail de médicaments (AINS, blocage de la novocaïne, corticostéroïdes, etc.).

  • Les médicaments suivants sont utilisés le plus souvent:
    Diclofénac, ibuprofène, kétoprofène, indométhacine
  • Ces médicaments ne peuvent pas être utilisés pendant longtemps, car outre leurs avantages, ils portent atteinte à de nombreux organes, en particulier le tube digestif.
  1. Pour les personnes souffrant d’ulcère gastroduodénal, il est préférable de prendre des moyens de conservation plus modernes:
    Movalis, nimésulide
  2. Les médicaments complexes contenant à la fois des AINS et des vitamines B, tels que Neurodiclovit, augmentent l'effet de soulagement de la douleur et atténuent les effets secondaires de la prise d'AINS.
  3. Le traitement des spasmes musculaires est également une anesthésie, mais en éliminant le syndrome myofascial. Des spasmolytiques musculaires sont utilisés à ces fins (midolkalm, sirdalud, etc.)
  4. Souvent, parallèlement au traitement principal de la douleur, des sédatifs sont prescrits, en particulier si la radiculite a été causée par le stress.
    Dans ce cas, l'effet analgésique est obtenu par l'inhibition de la conscience à l'aide de récepteurs cérébraux.

Traitement avec des pommades et du plâtre

Beaucoup de gens essaient de traiter la radiculite avec des pommades irritantes:

  • viprosalom
  • finalgon
  • najatoksom et autres

Dans le même temps, on observe un effet anesthésique primaire, mais à l’avenir, ce traitement ne donne que peu de résultats, car les agents externes peuvent pénétrer jusqu’aux couches superficielles de la peau, mais jusqu’aux articulations vertébrales.

Il en va de même pour les patchs de sciatique récemment annoncés, par exemple Nanoplast. Quelle que soit la qualité des descriptions, il ne faut pas oublier qu'il s'agit d'un remède externe, principalement d'un effet irritant et réchauffant, tout comme un onguent.

Méthodes de traitement non médicamenteux de la sciatique

Traiter la sciatique lombo-sacrée ne peut pas seulement des médicaments. Méthodes supplémentaires applicables:

  • Traction (extension) de la colonne vertébrale, afin d'augmenter la distance entre les vertèbres et d'éliminer le contact des formations en déformation avec le nerf
  • Acupuncture
  • Massages
  • Thérapie manuelle
  • Physiothérapie
  • Physiothérapie

Le traitement non médicamenteux de la radiculite lombo-sacrée est effectué dès la fin de la période d'exacerbation, afin de prévenir l'approfondissement du spasme musculaire et la détérioration de la situation.

Vidéo: Sciatique

Symptômes et traitement de la sciatique

Quelle est la radiculite et comment la traiter est une question fréquente dans le bureau du neurologue. La radiculite est une conséquence de l'ostéochondrose, beaucoup moins souvent, elle résulte de blessures diverses, hernie, malformations de la colonne vertébrale. La radiculite lombaire est la plus courante, car c’est cette partie de la colonne vertébrale, qui est le centre de gravité du corps, qui représente un grand nombre de charges.

On pense que les personnes âgées souffrent de radiculite, mais ces dernières années, elle a été diagnostiquée chez des personnes d'âge moyen. Les symptômes de la sciatique sacrée chez les femmes après 30 ans, chez les hommes après 35 ans, sont le plus souvent observés. Causes de la sciatique une variété de. La maladie est due à un mode de vie sédentaire, à divers types de stress et au travail sédentaire.

Radiculite - c'est quoi?

La radiculite lombo-sacrée est définie comme un ensemble de signes apparaissant lorsque les racines de la moelle épinière sont endommagées. Ce processus est pathologique, le mal de dos est secondaire. La radiculite de la ceinture est une conséquence des lésions du tissu rachidien. À ce moment-là, lorsque les disques intervertébraux ne peuvent pas être nourris en quantités suffisantes dans leurs tissus, des changements de type dystrophique - saillie - se produisent progressivement. Dans ce processus, les brins de tissu conjonctif sont considérablement affaiblis.

Pour empêcher les vertèbres de se déplacer, les bords sont recouverts de croissances osseuses - ostéophytes. Les disques déplacés, ainsi que les tissus irrités par les ostéophytes, exercent une pression sur les terminaisons nerveuses. C'est ainsi que le syndrome de la douleur est administré aux différents membres du corps.

Signes de

Très souvent, la sciatique lombo-sacrée est confondue avec des maladies d'un autre type - varices, pieds plats, maladies des organes internes. Symptômes de radiculite caractéristiques:

  • L'apparition soudaine de la douleur, sa cessation spontanée. Dans les temps ultérieurs, la sensation de douleur est exacerbée;
  • Intensification de la douleur lors de la levée des jambes redressées, allongée sur le dos;
  • La flexion instinctive des jambes lorsque le patient tente de se lever et de s’asseoir;
  • Douleurs aiguës lorsque la tête penche en avant;
  • L'incapacité à être constamment dans une position.

Les causes

Pour comprendre comment guérir la radiculite, il faut en découvrir les causes. La radiculite sacrale étant un ensemble de symptômes, son apparition a de nombreuses raisons:

  • Lésion vertébrale;
  • Une maladie, par exemple, l'arthrite;
  • Ostéochondrose. Dans 95 cas sur 100, les causes de la maladie sont ses manifestations;
  • Les ostéophytes sont des saillies osseuses résultant de la pression exercée sur le nerf sciatique.
  • Grande charge dans la colonne lombaire, ainsi que l'hypothermie;
  • Hypodynamie, à la suite d'un mode de vie sédentaire;
  • Grossesse - des manifestations significatives peuvent survenir au troisième trimestre, lorsqu'un décalage du centre de gravité se produit en raison d'un gain de poids important;
  • Sciatique;
  • Stress, régime alimentaire malsain, froid.

Les attaques constantes de sciatique sont le plus souvent causées par:

  • Des frissons;
  • Entraînement physique excessif;
  • L'hypothermie;
  • La netteté des mouvements de la vertèbre lombaire.

Les symptômes

Les symptômes de la sciatique sont très divers. La douleur dans la région sacrée peut baisser à la jambe, il y a violation de la sensibilité des membres, sensation de brûlure, engourdissement. Les médecins divisent les symptômes en groupes.

Le symptôme douloureux est différencié. La douleur arrive: à la fois terne et aiguë; à la fois local et affectant diverses particules du corps; continu ou temporaire. La simple présence de douleur signifie déjà que des effets dommageables sont causés aux tissus des disques intervertébraux. Un indicateur important est l’exacerbation de symptômes douloureux la nuit, avec toux, inclination soudaine de la tête, et cessation de la douleur dans un état réel.

  • Symptôme d'altération de la sensibilité

Hypersensibilité, déclenchée par une perturbation du câblage nerveux, entraînant un engourdissement, des picotements et une sensation de brûlure.

  • Symptôme de faiblesse musculaire

Violation du travail naturel des muscles, le plus souvent causée par des ruptures d'influx nerveux. À la violation à long terme de l'atrophie des muscles fessiers, les cuisses et même la jambe inférieure. Avec la sciatique, les symptômes font en sorte que la personne souffre de transpiration excessive et que le visage devient pâle. Si vous présentez les mêmes symptômes que la radiculite sacrée et le traitement, vous devez commencer par celui qui convient.

Comment traiter la radiculite

Pour rétablir le volume des mouvements de la colonne vertébrale, le corps a besoin d'exercices modérés. Cette méthode non seulement arrête le processus de dégénérescence de la vertèbre, mais améliore également l'élasticité des muscles. À la suite d'exercices de gymnastique, les patients ressentent souvent un soulagement. Si la gymnastique ne vous aide pas, le traitement de la sciatique est recommandé en choisissant une approche différente. La sciatique lombaire peut-elle être traitée de plusieurs manières?

Les médecins n'interdisent pas l'association de thérapies si celles-ci sont bénéfiques pour le patient. Peu importe le nombre de techniques existantes, elles répondent toutes à la question de savoir comment guérir rapidement la radiculite.

Méthodes non chirurgicales

Il existe une thérapie multivariée pour soulager la douleur dans cette maladie, ce qui permet d’oublier à jamais la question de savoir quoi faire avec la radiculite. Par exemple, si vous avez une sciatique aiguë, il est recommandé d’utiliser un coussin chauffant ou des sacs de glace dans sa phase initiale. Ils doivent être appliqués sur le point sensible pendant environ 20 minutes. Quelqu'un bénéficiera plus du froid, à quelqu'un - au chaud. Pour obtenir l'effet de leur meilleur remplaçant. Mais rappelez-vous - ceci est juste une thérapie de distraction pour soulager la douleur aiguë. La source de la maladie ne peut être guérie.

Des médicaments

Le traitement de la radiculite lombaire est effectué à l’aide de médicaments antiphlogistiques non stéroïdiens. Ils permettent d'éliminer l'œdème et de localiser l'inflammation. Mais ces remèdes se caractérisent par des effets secondaires qui n’ont pas les meilleurs effets sur le corps du patient lors d’une utilisation à long terme. Si la douleur dans le bas du dos est fortement aggravée et que vous abandonnez, il est recommandé de prendre l'ibuprofène, Ortofen, Diclofenac plus rapidement. Après s'être débarrassé de la douleur, utilisez plus tard des onguents et des crèmes cicatrisantes, appliqués sur les zones de soulagement. Un des meilleurs médicaments avec des critiques positives sont Finalgon, Nise, Indometacin, Viprosal.

Si le patient souffre de douleurs aiguës, vous devez nommer des injections. En tant qu'anesthésique, donnez la préférence à Novocain, Lidocaine.

Physiothérapie

En combinaison avec la prise de médicaments, il est recommandé d'irradier la radiculite lombaire et de traiter les jambes avec de la lumière ultraviolette. Les 5 premiers jours correspondent à l'application d'hydrocortisone, puis à la lidocaïne.

Au cours de la phase aiguë de la sciatique, le traitement est effectué à l'aide d'un traitement par ultrasons de la sciatique à mode impulsif. Si la sciatique est apparue à la suite d'une ostéochondrose, un aspect important est l'étirement sur un plan oblique. L'extrusion se fait même sur un lit ordinaire, avec une tête de lit légèrement surélevée de 15 à 20 cm, le corps devant être fixé au niveau de la tête de lit.

Il y a un étirement à court terme (deux fois par jour pendant 10 minutes) et à long terme (2 semaines). Une des procédures les plus utiles est le massage de la colonne vertébrale sacrée (15 à 20 séances sont recommandées), la réflexologie des aiguilles (10 à 20 séances), des exercices de gymnastique à multiples facettes (2 à 3 mois).

Traitement chirurgical

Si l'état de santé du patient ne s'améliore pas dans les 3-4 mois, le médecin traitant vous proposera de traiter la radiculite à l'aide d'une intervention chirurgicale. L'opération est effectuée si:

  • Signes neurologiques manifestés;
  • Changements dégénératifs dans les disques;
  • Violations explicites du système musculo-squelettique.

Il existe plusieurs types de chirurgie. Lors d'une petite opération ouverte, un disque intervertébral est retiré en appuyant sur le nerf sciatique. Si une sténose du canal vertébral est détectée et que le patient a une tolérance difficile à l'effort physique le plus simplifié, une laminectomie est alors prescrite. Au cours de cette opération, l'os est enlevé, dans lequel le nerf est pincé.

Les patients évitent une intervention chirurgicale, espérant que la sciatique elle-même guérira. Mais au moment où le patient perd le contrôle de la miction ou qu'il lui est difficile de bouger, une opération forcée est effectuée.

Régime thérapeutique

Pour réduire la charge sur la colonne vertébrale, le patient doit se débarrasser des kilogrammes en excès, le cas échéant, et surveiller attentivement la nutrition. Pour cela, vous avez besoin de:

  • Limiter la quantité de sel consommée;
  • Ajoutez des aliments enrichis (fruits, légumes, jus de fruits frais) au régime alimentaire approprié;
  • Mangez beaucoup de produits laitiers (le soir, ajoutez du kéfir au régime);
  • Abandonner les sauces, les conserves; exclure de l'utilisation de la viande fumée, frite, épicée, grasse;
  • Ajoutez des types de viande maigres à votre régime et mangez du poisson frais;
  • L'usage d'alcool, de café, de thé fort est strictement interdit.

Il est utile d'utiliser avec cette maladie:

  • Compotes de fruits secs. Si vous ajoutez du miel au lieu de sucre, le bénéfice sera double. Laissez cette boisson brassée dans la soirée. Et le matin au petit-déjeuner, vous apprécierez cette boisson;
  • Nectar de pommes et de céleri. Il est fabriqué dans des proportions égales, il est recommandé de boire deux fois par jour;
  • Jus de citron Diluer avec de l'eau et assaisonner avec du miel. Pour préparer la teinture, vous avez besoin de 11 citrons broyés dans un hachoir à viande et d'un litre de miel. À la fin de la préparation, le mélange est placé dans le réfrigérateur et ils mangent une cuillerée à soupe avant les repas trois fois par jour.

Plus d'informations sur les effets des symptômes de radiculite et le traitement en diront aux experts: thérapeute, neurologue.

Radiculite lombaire: symptômes, médicaments, remèdes populaires

La radiculite lombaire est une maladie du système musculo-squelettique caractérisée par une compression et une inflammation des racines de la colonne vertébrale. La radiculite est une maladie secondaire résultant de processus dégénératifs du système musculo-squelettique.

Sciatique lombaire - espèce

En fonction de la douleur, la radiculite est divisée en:

  1. lumboischialgie - caractérisée par une douleur croissante, donnant aux fesses et aux membres inférieurs;
  2. ischialgie - la douleur est semblable à un choc électrique violent, accompagné d'une sensation de brûlure, des picotements, donne à la fesse et à l'arrière de la cuisse et du bas de la jambe;
  3. lumbago - douleur aiguë dans le bas du dos, apparaissant à l'arrière-plan du déplacement des vertèbres, des hernies et de la surcharge des muscles du bas du dos.

Par type de manifestations anatomiques:

  • méningoradiculite - une infection de la moelle épinière;
  • myéloradiculite - atteinte des racines, accompagnée d'une perte des réflexes tendineux des membres inférieurs et de modifications du liquide céphalo-rachidien;
  • radiculoganglionite - une maladie infectieuse qui affecte les racines et les nœuds nerveux postérieurs ("zona");
  • radiculonévrite - dommages totaux aux racines et à la moelle épinière.

Les causes

La cause fondamentale de la sciatique de diverses localisations peut être:

  • ostéochondrose;
  • l'arthrite;
  • spondylolisthésis;
  • les tumeurs;
  • blessures à la colonne vertébrale;
  • pathologie des processus métaboliques;
  • pathologies auto-immunes;
  • inflammation des tissus mous adjacents à la colonne vertébrale;
  • augmentation de la charge sur la colonne vertébrale;
  • l'hypodynamie;
  • prédisposition génétique.

La sciatique lombaire survient le plus souvent pour plusieurs raisons, parmi lesquelles il est difficile d'identifier la cause première.

La radiculite lombaire est le calcul de l’humanité pour la marche debout. En position verticale, un certain nombre de facteurs affectant la colonne vertébrale affectent les os, les tissus musculaires, les appareils ligamenteux et les terminaisons nerveuses. La charge maximale tombe sur le rachis lombo-sacré inférieur. Par conséquent, parmi les formes de sciatique est la radiculopathie lombo-sacrée la plus commune.

Des modifications dystrophiques dans les disques intervertébraux avec ostéochondrose se produisent du fait de l'apport sanguin à la surface du cartilage. La régénération des aliments et des tissus est perturbée, ce qui peut entraîner diverses pathologies.

Pathologie des disques intervertébraux

À la suite de processus dégénératifs-dystrophiques, la forme, la consistance et la hauteur du disque intervertébral se modifient, ce qui entraîne diverses formes de pathologie:

  • protrusion discale - saillie des tissus du disque intervertébral dans le canal rachidien sans perturber l'intégrité de l'anneau fibreux;
  • hernie intervertébrale - saillie du noyau pulpaire du disque vers l'extérieur due à la rupture de l'anneau fibreux;
  • La cyphose est une violation de la position verticale de la colonne vertébrale dans la région thoracique, ce qui se produit pour un certain nombre de raisons.

En raison de la pathologie des articulations de la colonne vertébrale, une maladie survient - ostéochondrose.

L'arthrite est une inflammation des articulations de la colonne vertébrale, affectant le tissu articulaire (cartilage et sa coquille). Les causes d'inflammation sont nombreuses: blessures, troubles métaboliques, allergies, exercice excessif, surcharge pondérale, maladies infectieuses chroniques, maladies du système nerveux, pathologies endocriniennes, changements liés à l'âge, etc.

Toute raison ou plusieurs facteurs qui modifient la biomécanique de la colonne vertébrale peuvent entraîner une arthrose de la colonne vertébrale. À la suite de dommages au tissu fibreux du cartilage intervertébral, ils sont remplacés par du tissu fibreux.

La mobilité de l'articulation diminue, la charge sur les apophyses épineuses de la vertèbre augmente, des saillies osseuses - ostéophytes se forment. Ils peuvent être situés dans n’importe quelle partie du corps vertébral et s’il ya une racine nerveuse ou une substance cérébrale à proximité, il se produira une compression et des lésions. Le dos le plus souvent endommagé, la colonne vertébrale sensible, ce qui entraîne une douleur intense

La radiculite lombo-sacrée peut être le résultat d'un spondylolisthésis, une maladie dans laquelle la stabilité des vertèbres est perturbée et qui "glissent" dans le plan horizontal. Il peut en résulter une destruction de l’arc ou des processus de la vertèbre, une compression des racines nerveuses ou de la médulla.

Une tumeur est une autre cause de radiculite lombaire. Le plus souvent, les tumeurs malignes se forment à la suite d'une métastase d'un cancer situé dans d'autres organes. Un grand nombre de vaisseaux sanguins et lymphatiques pénétrant dans toutes les parties de la colonne vertébrale sont des voies de transport permettant la pénétration de cellules cancéreuses dans la moelle épinière et les tissus mous de la colonne vertébrale.

Types de tumeurs malignes de la colonne vertébrale

photo: Types de tumeurs malignes de la colonne vertébrale

Le plus souvent, la formation d'un cancer dans la colonne vertébrale est un processus secondaire qui accompagne les stades avancés du développement des tumeurs d'autres organes. Onco-tumeurs sont divisés en:

  • sarcomes métastatiques - tumeurs inopérables;
  • plasmocytome unique (myélome) - une tumeur osseuse maligne;
  • Ostéosarcome - lésion maligne de la colonne vertébrale et du tissu osseux vertébral;
  • chondrosarcome - affecte le cartilage des articulations vertébrales;
  • fibrosarcome - une tumeur des tissus mous (muscles, tendons, ligaments);
  • chordome - tumeur de la moelle épinière.
  • Les tumeurs bénignes ne forment pas de métastases et ont une capsule.
Types de tumeurs bénignes de la colonne vertébrale

Selon l'emplacement des tumeurs bénignes dans la colonne vertébrale, elles sont divisées en:

  • ostéoblastome et ostéome ostéoïde - affectent le plus souvent la vertèbre postérieure;
  • tumeur à cellules géantes - limite, entre maligne et bénigne, une tumeur qui ne métastase pas, mais peut germer dans les parties voisines de la colonne vertébrale, les tissus adjacents et d'autres organes;
  • granulome à éosinophiles - dommages aux os dus à la migration le long du flux sanguin d’éosinophiles. En cas de lésion provoquée par une fausse tumeur du corps vertébral, une fracture par compression peut survenir.
  • Enchondrome est une tumeur du cartilage qui serre la moelle épinière ou les racines. Parfois, il renaît dans le chondrosarcome malin;
  • hémangiome - affecte le corps vertébral, en règle générale, est localisée dans un seul segment.

La perturbation des processus métaboliques dans le corps peut être accompagnée de la cristallisation des sels de calcium dans la lumière des articulations intervertébrales, ce qui entraîne une réduction de la mobilité de la colonne vertébrale. La violation du métabolisme sel-eau peut être motivée par:

  • les changements d'âge;
  • risques professionnels;
  • mode de vie sédentaire;
  • trop manger et de mauvaises habitudes.

Le résultat d'une violation du métabolisme minéral, l'accumulation de sels dans le corps entraîne une déformation des os et des articulations, une raideur des mouvements, une douleur intense.

La courbure de la colonne vertébrale (scoliose, cyphose, lordose) entraîne un changement de la distance entre les vertèbres, un changement de leur position par rapport à l'axe vertical. En conséquence, on observe une atteinte de la moelle épinière ou des racines nerveuses et, par conséquent, une sciatique, y compris une sciatique de la colonne lombaire.

L'hypodynamie conduit à un affaiblissement du système musculaire qui soutient la position verticale de la colonne vertébrale, affaiblissant les ligaments. Il en résulte une courbure de la colonne vertébrale.

L'excès de poids, les pieds plats, différentes longueurs de jambes créent une charge intense sur la colonne vertébrale, qui est également pleine de changements pathologiques conduisant à l'apparition de radiculite lombo-sacrée.

La radiculopathie professionnelle doit être mise en évidence séparément.

Causes de la radiculopathie professionnelle

Les facteurs de dégradation des conditions de travail conduisent à l’apparition d’une radiculopathie lombo-sacrée. L'état de la colonne vertébrale est influencé par:

  • microclimat sur le lieu de travail;
  • posture de travail forcée;
  • vibration générale ou locale;
  • surcharge physique;
  • charges statiques;
  • longs mouvements monotypes rapides.

Les radiculites lombo-sacrées conditionnées professionnellement sont affectées par les travailleurs des transports, les industries minières, les industries mécaniques et agricoles, ainsi que par les caissiers, les opérateurs, les enseignants, les coiffeurs et de nombreux autres représentants de professions diverses.

Symptômes de radiculite

Les manifestations cliniques de la radiculite lombaire varient en fonction de la cause, du stade et de l'évolution de la maladie. Mais il existe des symptômes communs de la sciatique:

  • syndrome de douleur;
  • augmentation de la douleur lors d'efforts sur la colonne vertébrale, mouvements brusques, toux, éternuement;
  • mouvement limité de la colonne vertébrale;
  • tension des muscles rachidiens;
  • pâleur et froideur de la peau le long du nerf pincé;
  • transpiration accrue;
  • changement de sensibilité du nerf endommagé;
  • affaiblissement du remplissage sanguin des artères du pied du côté de la lésion.

Les manifestations douloureuses sont transmises aux fesses, aux cuisses, aux tibias et aux pieds. Les symptômes sont différents avec la radiculite aiguë et chronique. Certaines formes de radiculite lombaire sont asymptomatiques et ne peuvent être détectées que par radiographie ou tomographie.

Méthodes de diagnostic

  • Méthodes de recherche sur le matériel:
  • examen aux rayons x;
  • résonance magnétique ou tomodensitométrie;
  • électromagnétographie;
  • électromyographie;
  • échographie;
  • scintigraphie (numérisation);
  • densitométrie (détermination de la densité osseuse).
  • Méthodes de recherche en laboratoire:
  • test sanguin;
  • analyse d'urine;
  • analyse de la ponction du liquide céphalorachidien.

En fonction des résultats des études, de l’anamnèse et de l’observation, le médecin précise le diagnostic et décrit la méthode de traitement.

Méthodes de traitement

  • des médicaments;
  • non médicamenteux:
  • physiothérapie;
  • intervention chirurgicale;
  • thérapie traditionnelle;
  • thérapie manuelle;
  • traction sous-marine ou sèche de la colonne vertébrale;
  • Traitement Spa.
Traitement de la toxicomanie

Avec le traitement conservateur de l’utilisation de drogues synthétiques:

  • analgésiques;
  • anti-inflammatoire;
  • des antibiotiques;
  • les sédatifs;
  • médicaments qui normalisent les processus métaboliques dans les tissus;
  • médicaments qui augmentent le flux sanguin;
  • diurétique;
  • des relaxants musculaires;
  • corticostéroïdes.

Si la cause de la sciatique est une tumeur, alors prescrivez:

  1. médicaments anticancéreux;
  2. analgésiques narcotiques;
  3. anti-inflammatoires non stéroïdiens.

Le traitement médical de la radiculite lombaire est prescrit par un médecin en fonction des caractéristiques individuelles des causes et de l'évolution de la maladie. L'automédication est inacceptable.

La physiothérapie utilise diverses méthodes matérielles d’influence sur le foyer de la maladie. Selon la cause de la radiculite lombaire, on utilise l'électrophorèse avec applications médicales, le massage anti-radiculite, l'amélioration du trophisme tissulaire, l'utilisation combinée de pommades analgésiques et chauffantes et de massages.

Selon les indications, une thérapie manuelle de la sciatique est prescrite. La thérapie manuelle s'apparente au massage et est utilisée au stade de la récupération pour mobiliser les forces de régénération internes du corps.

Une méthode très populaire de traitement conservateur pour pincer les racines nerveuses de la colonne vertébrale est l'étirement sous l'eau ou sec de la colonne vertébrale. Sa tâche est de soulager les symptômes de la maladie. La méthode d'extension est un élément du traitement complexe de la sciatique.

Le traitement dans les sanatoriums est prescrit sans exacerber la maladie dans des sanatoriums spécialisés dans la rééducation et la rééducation des patients atteints de radiculite.

Dans le traitement complexe de la sciatique a longtemps été des méthodes bien établies de la médecine traditionnelle. En outre, la crème Arthropant sera efficace pour éliminer la douleur.

Traitement des remèdes populaires de sciatique lombaire

Les avantages d'utiliser des remèdes populaires en l'absence d'effets secondaires, dans l'utilisation de produits naturels et de plantes médicinales.

Utilisation de plantes médicinales:

  1. pour réchauffer la zone touchée, appliquez des compresses avec du raifort, de la moutarde, de l'ail et du radis noir;
  2. utiliser pour soulager l'inflammation - aloès, guimauve, baumier, pétasite, bruyère, poivre d'eau, harmala, gryzhnik, elecampus, origan, zhivuchka, etc.
  3. sédatifs - Astragale à fleur duveteux, pétasite, sureau noire, valériane, alpiniste amphibien, sauge européenne, etc.;
  4. analgésique - adonis, crocus d'automne, chardon d'automne, mélilot, épillets odorants, asclépiade, oreille d'ours de molène, etc.
  5. distrayant - moutarde blanche, moutarde au septum, poivron rouge, sapin, raifort, hellébess Lobela et autres;
  6. pour un œdème, un bleuet brut, une brise de boutons d'or, un syrrhiza de parapluie, un teinturier, un cône jaune, une renouée, etc.
  7. L'utilisation de produits apicoles (venin d'abeille, sous-abeille, zabrus, miel, pollen, perga, larves de teigne).
  8. Lithothérapie (traitement avec des pierres et des minéraux);
  9. Traitement à l'argile;
  10. Traitement au sel.

Malgré la popularité croissante des méthodes populaires, comme pour tous les traitements, des connaissances en physiologie, en biochimie et en anatomie sont nécessaires. Par conséquent, il est préférable de suivre un traitement sous la supervision d'un médecin, et un phytothérapeute expérimenté se chargera de la préparation des perfusions et des honoraires. En médecine traditionnelle, comme en médecine officielle, l’automédication est inacceptable.

Afin de prévenir et de réhabiliter après le traitement, des exercices spéciaux sont utilisés.

Le complexe «Hadu», conçu par Zwiyad Arabuli, a fait ses preuves. Une série d'exercices visant à renforcer le corset musculaire, étirer la colonne vertébrale sans utiliser de charge, affecte doucement le corps et le système musculo-squelettique.

Exercices de gymnastique qigong, qui combinent un ensemble d'exercices de respiration et de techniques de relaxation, éliminant les blocages musculaires et affectant toutes les articulations du corps. La gymnastique de qigong consiste en dix exercices qui corrigent le travail de différentes parties de la colonne vertébrale. Les deux gymnastiques peuvent être effectuées sans entraînement physique, éviter les mouvements brusques et les exercices inhabituels en biomécanique de la colonne vertébrale.

Seule une approche compétente et intégrée du traitement de la sciatique aidera à éviter la progression de la maladie et la chronicité du processus.

Le plus souvent, les remèdes populaires ne peuvent pas aider dans les cas négligés. Alors venez au gel d’aide Pantogor.

Comment traiter la sciatique lombaire?

La radiculite (ou radiculopathie) est une pathologie courante du système nerveux périphérique associée à des lésions des racines des nerfs rachidiens.

La maladie survient pour diverses raisons et a tendance à évoluer de manière chronique avec des rechutes, affectant de manière significative la qualité de vie et l'état général des patients.

Le contenu

Qu'est ce que c'est ↑

Le nom "radiculite" vient du latin "radicula" (racine), qui indique l'essence de la maladie - la violation des racines nerveuses traversant la colonne vertébrale.

Le deuxième nom de la sciatique lombaire - "lumbago" - provient du mot latin "lumbus" (longe) et indique l'emplacement de la lésion.

La radiculite lombo-sacrée est la forme la plus courante de la maladie, résultant de modifications mécaniques dégénératives et dystrophiques des articulations, des ligaments, des disques intervertébraux, des fibres nerveuses et des muscles de la colonne vertébrale.

La radiculite avec atteinte des racines nerveuses de la moelle épinière est appelée sciatique discogénique, radiculite lombaire avec atteinte des racines nerveuses du nerf sciatique - ischialgie.

Symptômes ↑

Le principal symptôme de la radiculite est la douleur aiguë qui se produit pendant le mouvement, dont la voie indique le site de l'atteinte de la racine nerveuse de la colonne vertébrale.

Lors de l’examen initial des patients atteints de radiculite, les symptômes courants suivants sont identifiés.

  • tension des muscles longs de la colonne vertébrale;
  • douleur locale en appuyant sur le côté des processus épineux, s'étendant à la surface des fesses;
  • blanchir et refroidir la peau le long du nerf endommagé;
  • transpiration excessive;
  • modifications de la sensibilité cutanée le long du nerf affecté;
  • affaiblissement des pulsations des artères traversant le pied.

La première phase de la sciatique aiguë se caractérise par l’apparition des caractéristiques spécifiques suivantes:

  • Symptôme de Legas: augmentation aiguë de la douleur dans le bas du dos, la fesse et le dos de la cuisse chez un patient allongé sur le dos tout en soulevant la jambe dans laquelle il a ressenti une douleur;
  • Symptôme de Bechterew: flexion réflexe de la jambe du côté de la lésion lors du passage de la position couchée à la position assise;
  • Symptôme Nerl: douleur accrue à la hanche et au bas du dos avec une tête aiguë penchée en avant;
  • Symptôme de Dejérian: douleur accrue au dos lors de la toux, des éternuements et des accidents vasculaires cérébraux;
  • Symptôme du bonnet: lisser le repli fessier du côté affecté;
  • raideur de mouvement;
  • "Pose anti-douleur" du patient.

Les patients ressentent une douleur atroce lorsqu'ils marchent, se penchent et se tournent.

Les douleurs se concentrent dans le bas du dos et la fesse, d'où elles se transmettent à la cuisse, au tibia et au pied.

Les patients adoptent une posture tendue, pliant la colonne vertébrale du côté malade.

Dans la deuxième phase de la sciatique lombaire, ces symptômes sont associés:

  • une forte augmentation de la douleur dans le dos, la hanche, la jambe et le pied avec une tête aiguë inclinée vers l'avant;
  • limiter davantage la mobilité des patients;
  • douleur aiguë à l'arrière de la cuisse, les jambes non pliées du patient étant conduites sur le côté;
  • douleur aiguë lorsque le patient tente de passer de la position couchée à la position assise avec les jambes étendues;
  • douleur en appuyant sur la ligne médiane de l'abdomen en dessous du nombril;
  • apparition de douleur le long du nerf sciatique lorsqu’on essaie d’appuyer les jambes non pliées au genou contre la surface dure du lit.

La sciatique lombo-sacrée survient généralement de manière chronique avec des périodes d'exacerbation de durée variable, allant en moyenne de deux à trois semaines.

La pommade à effet anti-inflammatoire aide-t-elle à aggraver la radiculite? Vous pouvez découvrir les effets de l’un de ces médicaments ici.

Causes de la maladie ↑

Les personnes atteintes de sciatique souffrent le plus souvent de personnes âgées ou d'âge moyen, travaillant dans des conditions météorologiques défavorables ou dans des conditions de production associées à des charges statiques ou dynamiques constantes sur la colonne vertébrale.

Les dommages ou l'inflammation des racines nerveuses qui s'étendent de la colonne vertébrale constituent la principale cause de sciatique.

Des facteurs tels que:

  • ostéochondrose;
  • l'hypothermie;
  • mouvements brusques et maladroits;
  • blessures à la colonne vertébrale;
  • intoxication du corps après infection;
  • hernie intervertébrale;
  • effacement des disques intervertébraux ou déformation de la colonne vertébrale;
  • dépôt de sel sur les articulations et le cartilage;
  • compression des racines nerveuses entre les vertèbres à la suite de déformations de la colonne vertébrale;
  • sténose du canal rachidien;
  • sténose forale (rétrécissement du canal nerveux à travers lequel passe la racine endommagée);
  • la présence de tumeurs ou d'ostéophytes;
  • troubles métaboliques;
  • levage de poids;
  • le stress;
  • changements liés aux âges dans les os et les articulations.

En tant que maladie chez les athlètes, la radiculite lombaire n'est pas si rare - en raison de nombreuses blessures et d'une charge excessive de la colonne vertébrale.

Le diagnostic final et les causes de la maladie sont établis par un médecin - un neurologue ou un neurologue.

Vidéo: informations générales sur la radiculite

Méthodes de diagnostic ↑

Après avoir examiné, examiné les manifestations de la maladie et vérifié l'activité réflexe du patient, le médecin peut vous prescrire:

  • Examen aux rayons X permettant d’évaluer le degré de modification dégénérative de la structure osseuse;
  • imagerie par résonance magnétique ou tomographie assistée par ordinateur pour détecter la compression des racines nerveuses, évaluer l'état des ligaments et des disques intervertébraux;
  • électroaimant, qui permet de déterminer le degré d'endommagement des fibres nerveuses elles-mêmes.

Si le médecin décide de prescrire un traitement manuel au patient, il est recommandé avant le traitement:

  • faire un test sanguin et urinaire général
  • subir une densitométrie (recherche sur l'ostéoporose).

Si nécessaire, on peut également attribuer au patient une échographie des organes pelviens et une électrocardiographie du cœur.

Traitement ↑

Avec une exacerbation aiguë de la sciatique ou du lumbago primaire avant l'arrivée d'un médecin, vous avez besoin de:

  • Prendre deux comprimés d'un analgésique anti-inflammatoire non stéroïdien (comprimés d'ibuprofène, de diclofénac ou d'ortofen)
  • choisissez le lit le plus difficile de la maison et allez vous coucher.

Photo: posture recommandée pour la radiculite lombaire

À l'avenir, le médecin pourra en outre être prescrit un traitement local contre la radiculite lombaire avec onguents et teintures.

Si le traitement conservateur n’apporte pas un soulagement significatif à l’état du patient dans un délai d’un mois et demi à deux mois, la question de l’intervention chirurgicale n’est pas exclue.

Traitement de la toxicomanie

Le traitement médicamenteux de la radiculite de la colonne lombaire est destiné à soulager la douleur et à réduire l’inflammation dans les zones de violation des racines nerveuses.

Les méthodes de traitement sont généralement combinées, associant initialement un traitement au chaud ou au froid.

Lorsque le médecin radiculite peut prescrire:

  • prendre des anti-inflammatoires non stéroïdiens (ibuprofène, inhibiteurs de la COX-2, naproxène, etc.) sous forme de comprimés;
  • l'utilisation d'analgésiques (pyramine, analgine, butadione, pyramine et indométhacine);
  • prendre des hormones stéroïdes;
  • dans certains cas aigus, des injections épidurales de stéroïdes directement autour de la région douloureuse du nerf;
  • Vitamines B (pangamate de calcium et cyanocobalamine);
  • stimulants biologiques (extrait d'aloès, plasmol, PhiBS).

Photo: médicaments pour le traitement de la radiculite

Pour la régénération des racines endommagées ou enflammées dans les zones touchées, frotter:

  • chloroéthyle;
  • teinture de poivre;
  • alcool formique ou camphre;
  • Novocain;
  • onguent à base de venin de serpent ou d'abeille.

Photo: Onguent Viper Venom

Le plâtre au poivre ou des enduits anti-inflammatoires anesthésiques médicaux spéciaux du type Nanoplast forte sont également utilisés.

Avec une exacerbation particulièrement spectaculaire de la sciatique, le patient se voit administrer un blocage novocaïnique avec administration simultanée d'hydrocortisone, d'aminophylline, de relanium et de diphenhydramine par voie intraveineuse.

Les analgésiques atteints de radiculite lombaire, selon la cause de la lésion, sont introduits:

  • dans l'espace épidural;
  • dans le tissu osseux;
  • dans les endroits de l'atteinte du plexus nerveux et des troncs;
  • dans la cavité articulaire;
  • tissus périarticulaires;
  • dans la zone paravertébrale;
  • dans les zones de trigerny (sites musculaires de lésions locales).

La novocaïne peut être remplacée par la trimécaïne ou la lidocaïne. Au lieu de l'hydrocortisone, d'autres glucocorticoïdes sont utilisés: diprospan, kénalog-40 ou prednisolone.

Photo: Diprospan pour injection

Traitement chirurgical

Les plus courantes sont deux types d'interventions chirurgicales sur la colonne vertébrale lombo-sacrée:

  • microdiscectomie (chirurgie mineure ouverte ou microdécompression);
  • laminectomie lombaire (décompression ouverte).

La microdiscectomie est utilisée lorsque la sciatique est provoquée par une hernie discale.

L'opération supprime une partie du disque en saillie qui pince la racine nerveuse. Le succès de l'opération est de 90 à 95%.

La laminectomie lombaire est recommandée pour la sténose rachidienne dans la mesure où elle ne permet pas au patient de faire les exercices nécessaires.

Pendant l'opération, une petite partie de l'os ou du disque est retirée, ce qui exerce une pression sur la racine nerveuse.

En règle générale, la décision quant à la nécessité et au moment de l'opération prend le patient lui-même.

Une opération urgente de la radiculite lombo-sacrée est indiquée en cas de faiblesse progressive des jambes ou de perte de contrôle soudaine de la miction ou des selles.

Remèdes populaires

La médecine traditionnelle utilise pour le traitement de la sciatique différentes recettes et méthodes de traitement.

Pour le meulage et les compresses appliquées:

  • jus de radis noir (jusqu'à l'apparition d'une forte sensation de brûlure);
  • Solution à 50% d’eau et de jus de raifort (jusqu’à ce qu’une forte sensation de brûlure apparaisse);
  • l'ail frotté dans le sac (jusqu'à une forte sensation de brûlure);
  • un mélange d'argile bleue avec du vinaigre de vin (1 fois par jour pendant 2 heures);
  • infusion hebdomadaire de deux cuillères à soupe d'ortie sur de la vodka (1 à 2 fois par jour pendant 2 heures);
  • les feuilles de bardane et de tilleul de bouleau, échaudées avec de l'eau bouillante (couche épaisse sur la plaie matin et soir pendant 1,5 heure);
  • miel (couche épaisse), serviette en papier et plâtre à la moutarde pendant une heure et demie ou jusqu'à une sensation de brûlure insupportable;
  • sel chauffé dans une casserole avec 20 ml de teinture de propolis dans le sac (jusqu'à ce qu'il refroidisse).

Après avoir retiré la compresse, la plaie est lavée, lubrifiée avec de l'huile de tournesol et enveloppée dans un foulard chaud.

En outre, la médecine traditionnelle recommande d'utiliser des infusions à base de plantes à l'intérieur qui éliminent les sels du corps (contre-indiqué pour les personnes ayant des reins malades):

  • 3 cuillères à soupe d'écorce de tremble, récoltée au début du printemps, cuire dans 500 grammes d'eau avant l'évaporation de moitié, ajouter le miel à votre goût, boire un quart de tasse 3 fois par jour;
  • un tiers de pot d'un demi-litre de jeunes feuilles d'ambiance pour verser de la vodka ou de l'alcool, insistez au soleil et buvez 30 grammes 3 fois par jour;
  • 200 grammes de coques de pignons séchées et pilées versent un litre de vodka ou d'alcool, insistez pendant un mois et buvez 30 grammes 3 fois par jour avant les repas;
  • Couper deux cercles épais dans un bol en émail pendant 15 minutes, dans un bol en émail, puis épaissir et presser. Boire 3 fois par jour, 3 fois une demi-heure avant les repas. Infusion fraîche cuire tous les jours.

Une autre méthode de traitement folklorique est une visite au bain russe.

Il est recommandé de cuire à la vapeur les reins dans le bain en les frottant avec un balai, puis de frotter le savon à lessive dans les reins pendant cinq minutes, d'abord avec précaution, puis avec une force croissante.

Après le bain, vous devez immédiatement vous coucher. Au matin, le soulagement souhaité devrait arriver.

Vidéo: Conseils de traitement

Hirudothérapie

Lorsque radiculite utiliser l'ancienne méthode de traitement avec des sangsues médicales - hirudotherapy.

La méthode est basée sur la propriété de guérir les morsures, dans laquelle la sangsue injecte des analgésiques et des anticoagulants dans la circulation sanguine du patient afin d’empêcher la coagulation du sang.

Les composants de la salive de sangsue ont un effet anti-inflammatoire cicatrisant, soulagent la douleur et réduisent l'enflure. Les morsures de sangsue améliorent la circulation sanguine et ont un effet réflexe sur les points douloureux.

Cette méthode est particulièrement efficace en cas de gonflement important des tissus.

Après les trois premières procédures, il devient clair si cette méthode convient au patient. Si aucune amélioration ne se produit, la procédure est annulée. Si la tendance est positive, le nombre de sessions tenues tous les deux jours peut atteindre dix.

L'hirudothérapie est généralement effectuée après la fin du traitement médicamenteux.

Acupuncture

L'acupuncture ou l'acupuncture est un traitement efficace contre la radiculite, qui conduit parfois le patient à une guérison complète.

Selon des études scientifiques, l’acupuncture a un effet deux fois supérieur à celui d’un traitement traditionnel.

L'ancienne méthode chinoise de traitement repose sur l'introduction d'aiguilles spéciales dans les points actifs, en réponse desquelles le corps provoque le cerveau à libérer des analgésiques - endorphines et enképhalines.

L'acupuncture améliore le métabolisme et la circulation sanguine dans les parties du corps qui contrôlent les points actifs, et active les forces de réserve du corps pour combattre la maladie.

Les aiguilles sont vissées en des points actifs à différentes profondeurs (de l’injection sous-cutanée superficielle à 8 centimètres) de un à cinq pièces par point.

Le temps d'exposition à chaque point est également très différent et atteint parfois 20 minutes. Le traitement dure environ deux semaines.

Thérapie manuelle

La thérapie manuelle - traitement avec les mains - est une méthode de thérapie visant à rétablir la mobilité normale des articulations de la colonne vertébrale et des membres en raison de l’action mécanique des mains du médecin sur les articulations, les ligaments, les muscles et le fascia.

La thérapie manuelle soulage la douleur et rétablit la fonction du système musculo-squelettique.

La thérapie manuelle combine les réalisations de la neurophysiologie, de l'orthopédie et des neurosciences dans un mécanisme pratique efficace.

Le chiropraticien utilise différentes techniques:

  • mobilisation saccadée accompagnée d'un son ressemblant à un clic ou à un crunch. Cette réception, à première vue effrayante, est indolore, contrairement à beaucoup d’autres, plus douce.
  • traction rachidienne (traction), qui permet de corriger les petits déplacements de disque et leur saillie, ainsi que les petites hernies discales et intervertébrales. Pour ce faire, appliquez les méthodes de traction sèche et sous-marine, en fonction de la localisation de la hernie.

Intéressé par la façon de soulager les maux de dos avec des traitements alternatifs? Lire ici

Comment guérir une hernie intervertébrale? Découvrez dans ce matériel.

Massages

Le massage thérapeutique est prescrit après la fin de la période aiguë de la maladie et est sélectionné pour chaque patient individuellement, parfois en raison de la combinaison de ses différents types - tonus, point, vide, détente, etc.

Le complexe de massage est conçu pour soulager des pathologies spécifiques du patient, améliorer la circulation sanguine et restaurer le système musculaire affaibli autour de la colonne vertébrale.

Certaines formes de massage conduisent à la relaxation complète des muscles et à la libération dans le sang d'endorphines - des analgésiques naturels produits par le corps.

Vidéo: masser la région lombaire

Physiothérapie

La physiothérapie est utilisée pour soulager la douleur et l’inflammation dans la radiculite lombaire.

Les plus efficaces sont l'électrophorèse, les ultrasons, le laser et la thérapie magnétique.

Les appareils de la série «Vitafon» sont largement utilisés. Ils transfèrent le corps à une profondeur allant jusqu'à 10 centimètres de microvibration, stimulant ainsi les processus de régénération et métaboliques dans le corps.

Ce processus s'appelle fonirovaniya et, dans le traitement de la radiculite lombaire, il se déroule selon un régime spécial, prévoyant une augmentation progressive du temps total d'exposition en augmentant le nombre de séances à court terme.

De plus, la zone du foie est surveillée pour augmenter le degré de purification du sang à partir des produits d'inflammation résiduels.

Pendant la grossesse ↑

Pendant la grossesse, les femmes ont souvent mal au dos en raison d'un déplacement du centre de gravité, d'un affaiblissement du système musculaire et d'une charge croissante sur la colonne vertébrale.

Exacerbation possible de la douleur dans la colonne lombaire jusqu’aux phénomènes de sciatique.

Dans ce cas, le traitement médicamenteux est contre-indiqué. Les femmes doivent donc se tourner vers des traitements alternatifs.

Il existe une méthode complexe de traitement de la douleur lombaire chez la femme enceinte, appelée chiropratique, qui consiste en un massage des muscles du dos, des procédures manuelles douces et une thérapie physique.

L'acupuncture est également recommandée pour les femmes enceintes, car elle ne nuit pas au développement du fœtus.

Bien aide la lumière massage relaxant du dos, douche chaude, portant un bandage spécial, gymnastique pour les femmes enceintes, nager dans la piscine.

Gymnastique médicale ↑

La gymnastique médicale avec radiculite est l’une des méthodes de traitement non pharmacologique.

Un ensemble d'exercices physiques sélectionnés individuellement vous permet de corriger votre posture, de renforcer votre corset musculaire, de réduire la compression des racines nerveuses, de développer des stéréotypes de mouvements corrects et d'éviter de nouvelles exacerbations de la maladie.

La gymnastique thérapeutique contribue à:

  • améliorer l'apport sanguin de la colonne vertébrale;
  • normalisation des processus métaboliques dans les disques intervertébraux et leur nutrition. Augmenter l'espace entre les vertèbres;
  • réduire la charge sur la colonne vertébrale en renforçant les muscles.

Fig.: Complexe d'exercices avec radiculite

Les exercices sont effectués plusieurs fois par jour et créent une charge modérée sur les zones malades.

Pour que la radiculite ne mène pas à l'immobilité totale et à l'invalidité, vous devez vous engager constamment, modérément mais durement.

Vidéo: gymnastique

Fonctions d'alimentation ↑

Quand la radiculite doit se débarrasser de l'excès de poids, augmenter la charge sur la colonne vertébrale et changer d'attitude vis-à-vis de la nutrition.

Pour cela, vous avez besoin de:

  • réduire considérablement la quantité de sel;
  • manger plus de fruits, de légumes et de produits laitiers;
  • boire du jus et du lait.
  • refuser les sauces, l'alcool, les conserves, les chips et les plats épicés;
  • manger une petite quantité de viande maigre;
  • manger plus de poisson frais;
  • le soir, buvez du kéfir ou du clabber.

Les avantages spéciaux pour la radiculite sont:

  • compote bouillie à partir de fruits secs avec du miel au lieu de sucre (il suffit de verser de l'eau bouillie sur les fruits secs le soir pour prendre le petit déjeuner avec l'infusion obtenue le matin);
  • jus de céleri et les pommes dans des proportions égales que vous devez boire au moins deux verres par jour.
  • jus de citron dilué avec de l'eau et parfumé au miel (11 citrons sautés dans un hachoir à viande mélangés à un kilo de miel. Le mélange est placé au réfrigérateur et mangé une cuillerée à soupe 3 fois par jour avant les repas).

Qu'est-ce que la spondylose déformante? Lire ici

Mesures de prévention des maladies ↑

Les patients atteints de radiculite lombo-sacrée doivent:

  • faites régulièrement de l'exercice avec modération, notamment en vous suspendant à une barre horizontale plusieurs fois par jour pendant dix minutes avec les jambes redressées;
  • ne tordez pas la colonne vertébrale et les mouvements brusques;
  • changer radicalement l'attitude envers la nutrition;
  • suivre le poids;
  • essayez de ne pas surcharger la colonne vertébrale;
  • alterne le mode de travail et de repos pendant la journée de travail;
  • répartissez le poids uniformément lorsque vous le soulevez et soulevez-le du sol avec le dos droit.

Il est également recommandé de dormir sur un lit dur en plaçant une protection en contreplaqué d'au moins deux centimètres d'épaisseur sous le matelas.

Si vous mettez une couverture de laine sur un matelas sous un drap de coton, cela réchauffera votre dos pendant la nuit.

Critiques ↑

Elena, 55 ans:

Sergey, 35 ans:

Vous aimez cet article? Abonnez-vous aux mises à jour du site via RSS ou restez à l'écoute de VKontakte, Odnoklassniki, Facebook, Google Plus, My World ou Twitter.

Dis à tes amis! Parlez de cet article à vos amis de votre réseau social préféré à l'aide des boutons du panneau à gauche. Merci beaucoup

Un commentaire

Avec la radiculite lombaire, le réchauffement aide bien et le massage. Thérapeute manuelle chez le médecin de famille m'a conseillé de me réchauffer avec du sel. Vous faites chauffer le sel habituel dans une poêle, le mettez dans un sac et le placez dans le bas du dos. Vous pouvez également le nouer avec un foulard en laine.