Radiculite lombaire: symptômes et traitement médicamenteux

Les maladies du dos sont probablement connues de nombreuses personnes non par ouï-dire. La radiculite lombaire se produit le plus souvent, ses symptômes et manifestations ne sont pas confondus avec autre chose. Cette maladie nécessite souvent un traitement médical car, dans de nombreux cas, elle peut soulager une personne.

Radiculite lombo-sacrée: caractéristiques

La radiculite lombaire est présente de nos jours chez n'importe quelle personne, même si, jusqu'à récemment, on pensait que cette maladie ne "brise" que les personnes âgées ou les personnes engagées dans un travail physique pénible.

Quelle est la sciatique lombaire? Ce changement pathologique de la colonne vertébrale, comme en témoignent de nombreuses études, et la pratique médicale se caractérisent par des symptômes complexes.

La radiculite lombo-sacrée, dont les symptômes ne sont pas si rares chez la plupart des gens, survient à la suite d'une irritation ou d'un pincement des racines de la colonne vertébrale. Il a été établi que la radiculite lombaire n'est pas une maladie indépendante. Selon des experts, il s'agit de troubles pathologiques qui surviennent dans la colonne vertébrale au cours d'une évolution prolongée d'une autre maladie.

Qu'est-ce qui peut causer le développement d'une maladie telle que la radiculite lombaire?

Les raisons peuvent être nombreuses:

  • blessure à la colonne vertébrale;
  • formations affectant le système nerveux périphérique;
  • des manifestations d'autres maladies "vertébrales", telles que l'arthrite ou le spondylolisthésis;
  • inflammation des tissus mous situés près de la colonne vertébrale;
  • troubles de l'échange;
  • maladies auto-immunes;
  • charge excessive sur la colonne vertébrale due à des activités physiques ou sportives;
  • maintien de la vie sédentaire, la maladie résulte de l’inactivité physique;
  • prédisposition génétique.

Jusqu'à récemment, on croyait que la cause de l'apparition d'une pathologie appelée «radiculite lombaire» était une infection. Aujourd'hui, la plupart des médecins spécialistes affirment que cette affection est la conséquence d'ostéochondrose ou d'autres raisons énumérées ci-dessus.

Sciatique lombo-sacrée: symptômes

Selon le courant associé à la radiculite lombo-sacrée, ses symptômes peuvent se manifester de différentes manières.

Le nombre de manifestations symptomatiques courantes de la maladie du médecin comprend:

  • douleur;
  • mouvement limité;
  • troubles du mouvement.

Douleur - elle peut être différente en intensité et en localisation. Le plus souvent, la douleur augmente avec les mouvements du bassin ou des jambes. L'exacerbation de la douleur peut également provoquer une chute ou un effort physique excessif. La douleur peut s'intensifier même en cas d'éternuement, de toux ou de tension excessive des muscles abdominaux.

Les restrictions dans les mouvements se manifestent le plus souvent lorsqu'une personne tente de tourner le torse vers la droite ou la gauche, vers l'avant ou vers l'arrière.

D’autres troubles du mouvement se traduisent souvent par l’incapacité d’une personne de s’appuyer sur ses doigts ou de plier ses orteils.

Selon la partie de la moelle épinière touchée, la douleur peut être localisée dans l'une ou l'autre partie du corps.

  • la longe;
  • les fesses;
  • devant ou derrière la cuisse;
  • muscles du mollet ou du mollet.

Dans le même temps, lors d’un diagnostic détaillé de la maladie, les médecins prennent en compte certains des symptômes caractéristiques:

  • Bekhtereva, dans lequel la jambe du côté affecté est pliée par réflexe au moment où le patient tente de passer d'une position allongée à une position assise;
  • Dejerine - augmentation de la douleur lors des éternuements ou de la toux;
  • Neri - la douleur dans le bas de la colonne vertébrale augmente en raison d'une forte inclinaison de la tête;
  • Lassega augmente la douleur dans les fesses lorsque vous essayez de soulever une jambe droite dans la position couchée.

La radiculite lombaire au stade aigu ne dure généralement pas plus de deux à trois semaines.

Radiculite lombaire: traitement médical

Le traitement de la maladie doit être effectué par un médecin qualifié, car la colonne vertébrale remplit une fonction très importante dans le corps humain et sa défaite peut entraîner une paralysie complète de la personne. Le traitement, qui est prescrit dans le cas où le patient est diagnostiqué avec une sciatique lombaire, est dans la plupart des cas complexe. Cela suggère un effet sur la cause et les symptômes de la difformité de la colonne vertébrale.

La radiculite lombaire, dont le traitement peut survenir à la fois dans les conditions d'un service hospitalier et à domicile, implique l'organisation d'un traitement sous la forme de diverses mesures médicales.

Parmi ces événements figurent les principaux:

  • L'utilisation de médicaments (pilules et injections);
  • Thérapie non médicamenteuse (massage, physiothérapie).

La radiculite lombaire, qui est traitée avec des médicaments, doit être sous la surveillance du médecin traitant.

En général, une thérapie utilisant ces médicaments ou d'autres médicaments sous forme de comprimés ou d'injections implique l'utilisation des groupes de médicaments suivants:

  • des relaxants musculaires;
  • médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens;
  • analgésiques narcotiques;
  • les antidépresseurs;
  • sédatifs et somnifères.

La sciatique lombaire peut également suggérer un traitement non médicamenteux. Le plus souvent, cela est possible si la maladie n'est pas dans la phase aiguë. Une condition préalable à cette thérapie est le strict respect du repos au lit. Il est intéressant de s’assurer que le matelas du patient est assez dur, mais dans ce cas, il y aura un «déchargement» progressif de la colonne vertébrale, sa relaxation.

La physiothérapie est prescrite par le médecin traitant et, pour éliminer efficacement la douleur, il est impératif de terminer le traitement dans son intégralité. Le complexe thérapeutique avec les manifestations de la radiculite lombo-sacrée ne peut être prescrit que si le patient présente une amélioration durable de son bien-être.

Radiculite lombaire: traitement par thérapie non conventionnelle

La médecine alternative a plus d'une fois sauvé une personne de divers maux. La médecine alternative peut également être utilisée si une sciatique lombaire s'est développée. Vous pouvez utiliser des méthodes et des moyens de lutte simples mais très efficaces.

Comment traiter la radiculite lombaire? L'outil le plus abordable et le plus économique est la feuille de bardane. Avec la sciatique, cette recette est probablement considérée comme la plus fréquemment utilisée.

Afin de soulager la douleur de la région lombaire, vous devez:

  • Prenez une feuille de bardane déchirée, rincez-la soigneusement à l’eau froide et appliquez-la sur la plaie au dos.
  • La longe doit être attachée avec un foulard chaud.
  • Pour appliquer cette méthode en hiver, les feuilles de bardane peuvent être séchées et, pendant la saison froide, il suffit de les laver.

Dans le traitement de la radiculite lombaire, on utilise souvent le radis noir. Pour cela, le légume est frotté à travers une râpe, le gruau résultant, mis sur un tissu de coton, enveloppé. Compresser attacher au bas du dos sur le site de la blessure. De là-haut, il est nécessaire de le recouvrir de papier calque et de l'envelopper d'un foulard chaud. Vous pouvez garder la compresse aussi longtemps que vous sentez la chaleur. Selon ce schéma, il est possible d'utiliser du gruau à partir de pommes de terre fraîches râpées.

Aloe est également utilisé dans le traitement de la sciatique. Les feuilles de la plante sont passées dans un hachoir à viande, mélangé avec du miel naturel, du vin rouge. Le mélange obtenu doit être perfusé pendant 5 jours dans un endroit sombre. Le médicament doit être pris sur 1 c. trois fois par jour une heure avant les repas pendant les cinq premiers jours. Le traitement ultérieur est basé sur l'utilisation d'une cuillère à soupe du mélange trois fois par jour pendant une heure avant les repas. Avant de couper les feuilles, il n'est pas recommandé d'arroser l'aloès pendant 5 jours.

Complications de la radiculite lombo-sacrée

La sciatique lombaire, ainsi que de nombreuses maladies, nécessite une intervention rapide. Si le traitement ne commence pas à l'heure, le risque de complications diverses est élevé. Les complications les plus à risque lorsque la radiculite est négligée sont les douleurs récurrentes dans la colonne vertébrale: il s’agit d’abord de manifestations isolées, mais leur fréquence augmentera avec le temps.

Au début, la douleur peut être atténuée par une variété de pommades «chauffantes», mais des médicaments plus puissants seront bientôt nécessaires.

En règle générale, une vie bien remplie ne souffre pas immédiatement. L’aggravation de la situation pourrait bien conduire le patient à se retrouver enchaîné au lit.

Un autre danger de développement et de traitement intempestif de la radiculite est que, éventuellement, le tissu osseux sera détruit et que l'irritation temporaire des racines nerveuses de la moelle épinière se transforme en son pincement complet.

À condition que le traitement de la radiculite lombo-sacrée ne soit pas mis en oeuvre correctement ou que le traitement ne soit commencé hors du temps et que la maladie soit déjà entrée dans une phase plus grave, des néoplasmes malins peuvent survenir. Cela conduit souvent à la mort complète des tissus.

Si des organes vitaux sont impliqués dans ce processus, la nécrose pourrait bientôt être la cause du décès.

Les mêmes conséquences peuvent se produire lorsque l’infection se propage à l’intérieur du corps humain.

Prévention de la radiculite lombaire

Afin d'éviter le développement d'une maladie aussi répandue et en même temps la plus grave, il est important de commencer par examiner de plus près votre propre santé. Après tout, la règle principale de toutes les mesures préventives, quel que soit le type de maladie, est de la prévenir.

Si la maladie survient néanmoins, il est nécessaire de prendre toutes les mesures nécessaires à son traitement. Et l’avenir est important pour éviter les rechutes.

Mais comment le faire? Le plus important est de garder votre dos au chaud. Vous ne devriez pas permettre l'hypothermie, et en particulier la colonne vertébrale. Pour cela, il est recommandé de s'habiller en fonction des conditions météorologiques. Dans forte région lombaire froid peut être isolé avec une ceinture spéciale.

Importance considérable et bonne nutrition. Un régime nutritif quotidien devrait contenir le plus grand nombre possible d’aliments bénéfiques pour la colonne vertébrale.

En outre, l'observance stricte du régime quotidien sera utile. Dans ce cas, les charges de puissance revêtent une importance particulière. Ils sont sans aucun doute importants, mais il faut tenir compte du fait qu'un enthousiasme excessif pour des exercices physiques avec une forte charge sur la colonne vertébrale peut avoir des résultats complètement différents, de sorte que les exercices physiques doivent être à la mesure de l'état du patient. Eh bien, et ne doit pas être négligé des inspections de routine par un spécialiste.

Traitement de la radiculite lombo-sacrée

La radiculite lombo-sacrée est une maladie qui affecte principalement le système nerveux périphérique. Les processus pathologiques entraînent une compression avec inflammation des faisceaux et des racines des nerfs situés dans la colonne lombaire. La maladie se manifeste généralement chez les personnes âgées de 35 ans et plus en raison d'une charge importante sur la colonne vertébrale, d'une position assise régulière au travail dans des postures inconfortables et d'un mode de vie sédentaire inadéquat. Le traitement par radiculite lombo-sacrée doit commencer rapidement après le diagnostic.

Raisons

La cause la plus fréquente de la maladie est l'ostéochondrose, acquise dans sa jeunesse. À la suite d'une maladie négligée, les canaux vertébraux se rétrécissent, entraînant une sténose ou une hernie. En raison de l’approche complexe du traitement de la sciatique, il est possible au moins de prévenir les modifications dégénératives-dégénératives graves de la colonne vertébrale et les attaques de douleur aiguë.

Causes de la sciatique lombo-sacrée:

  • prédisposition génétique;
  • processus inflammatoires se produisant dans les tissus mous adjacents à la colonne vertébrale;
  • hypodynamie et pathologies auto-immunes;
  • altération du métabolisme, qui conduit à l'ostéochondrose et au dépôt de sel;
  • charge élevée régulière sur la colonne lombaire;
  • blessures à la colonne vertébrale.

Symptômes de radiculite

L'un des principaux symptômes de la sciatique lombo-sacrée est une douleur localisée, se manifestant avec une intensité différente. Cette maladie se caractérise par un gonflement des disques intervertébraux et une compression des fibres du tissu nerveux, de sorte que l'attaque douloureuse peut atteindre soudainement une personne après une secousse aiguë ou un effort physique inhabituel. Lors de l’exacerbation de la sciatique, la toux et l’éternuement sont généralement accompagnés de sensations douloureuses dans la région lombaire.

Avec une telle radiculite, les symptômes suivants apparaissent également:

  • un engourdissement avec des picotements dans les jambes, le bas du dos ou d'autres parties de la colonne vertébrale;
  • douleur localisée à l'aine, aux fesses, à l'arrière des jambes et sous la rotule;
  • chair de poule, accompagnée de réduction ou d'hypersensibilité;
  • un certain nombre de troubles du système nerveux autonome, tels que la cyanose cutanée, le refroidissement des membres;
  • vomissements, nausée, vertiges, faiblesse générale.

C'est important! Selon le symptôme de Neri, si la douleur augmente dans la région lombaire en cas de forte inclinaison de la tête, il est alors très probable que la sciatique de la région lombo-sacrée puisse être diagnostiquée. Pour établir le bon diagnostic, vous devriez consulter un médecin qui, par une étude approfondie, incluant la palpation, rendra un verdict compétent.

Traitements efficaces

Pour commencer, vous devez savoir: quel médecin contacter pour le traitement de la colonne lombaire? Lorsque la radiculite nécessite l'aide d'un neurologue. La pathologie peut être traitée sous la supervision d'un réflexologue, d'un kinésithérapeute et d'un chiropraticien. Il convient de noter que le diagnostic n’est pas inclus dans les compétences des spécialistes de ces domaines.

Traitement des remèdes populaires

Les méthodes de médecine traditionnelle testées par des années d'expérience et ont un minimum d'effets secondaires. Une de ces méthodes est la pomme de terre ordinaire. Il est bouilli dans des uniformes, malaxé et placé dans un sac, préalablement humidifié avec du kérosène. La compresse obtenue est appliquée sur la région lombaire pour faciliter les exacerbations de la maladie. Une compresse de betteraves râpées, à laquelle est ajoutée une cuillère de kérosène, est également utile dans de tels cas. La masse résultante est placée dans une gaze et appliquée à la zone à problèmes.

À l'heure actuelle, la méthode de traitement de la radiculite à l'aide de l'apithérapie est très populaire. La méthode est basée sur les propriétés curatives du venin d'abeille, qui pénètre dans les tissus, provoque l'activation des processus métaboliques et tonifie le système nerveux périphérique. La procédure doit être effectuée dans un bureau spécialement équipé par un médecin qualifié.

C'est important! L'apithérapie est contre-indiquée chez les personnes souffrant de réactions allergiques aux piqûres d'abeilles, au miel et aux produits apicoles.

Les feuilles de bardane sont un excellent outil pour soulager la douleur et réduire l'inflammation. Les feuilles humidifiées dans l'eau sont appliquées à l'arrière par l'intérieur et solidement fixées. À la saison froide, vous pouvez utiliser les feuilles séchées de la plante pour créer des compresses. L'argile rouge est bonne pour soulager la douleur. À raison de 1 kg, il est dilué avec de l’eau légèrement chauffée et du kérosène est ajouté. Le mélange est placé sur la zone à problèmes avec du papier glacé.

Jus de raifort, dilué dans un rapport de 1 pour 1 avec de l'eau, est frotté dans la région lombaire pour soulager l'inflammation aiguë. De même aide l'alcool teinture de piment rouge fort, ce qui est nécessaire d'insister pendant plusieurs semaines. Il existe un excellent moyen, qui convient à la fois à la prévention de la maladie et à la réduction de la douleur lors d'exacerbations de la sciatique. La longe est enduite d'une couche uniforme de miel naturel, recouverte d'un papier fin et placée sur la moutarde en quantité de 2 à 3 morceaux. Ensuite, la longe est enveloppée dans une pellicule de plastique ou une couverture et laissée seule pendant plusieurs heures.

La sciatique discogénique peut être grandement soulagée avec des onguents maison. Un des plus populaires et efficaces est cette recette:

  1. 150 ml de vodka sont mélangés avec une quantité similaire de miel naturel.
  2. Ajoutez ensuite 75 ml du jus de l’aloès et mélangez bien le mélange.
  3. La pommade se répand avec une couche épaisse sur la zone à problèmes avant le coucher ou la période de repos.

Traitement de radiculite avec des produits pharmaceutiques

Le traitement médicamenteux est long et exige que le patient respecte le repos au lit. L'utilisation d'analgésiques pour le soulagement de la douleur n'est utilisée que dans des cas extrêmes, car l'utilisation prolongée d'analgésiques peut causer de graves dommages à l'organisme. Dans le traitement de la sciatique lombo-sacrée, on utilise souvent des anti-inflammatoires non stéroïdiens, qui ont également un effet analgésique. Le mécanisme d'action de tels médicaments repose sur le retard (inhibition) de substances spécifiques responsables du développement du processus inflammatoire.

Les agents pharmaceutiques efficaces qui contribuent aux exacerbations aiguës de la radiculite comprennent les relaxants musculaires. Agissant directement sur le système nerveux central, ils détendent les muscles squelettiques, éliminant ainsi l'excitation des fibres. Les médicaments hormonaux ne sont écrits que pour soulager les affections graves provoquées par l'exacerbation de la maladie. Habituellement, ils sont injectés en une seule injection directement dans la zone à problèmes. Après cela, il est nécessaire de passer à des agents pharmaceutiques plus bénins.

C'est important! Étant donné que l'autodiagnostic et l'identification des causes de la maladie sont assez problématiques, il est recommandé de ne prendre aucun médicament qu'après décision du médecin traitant.

Gymnastique médicale avec radiculite

Grâce à la thérapie physique, il est possible d’améliorer considérablement l’approvisionnement en sang local et d’éliminer les phénomènes négatifs de nature stagnante dans les tissus et les organes. La mise en place régulière d’un ensemble d’exercices spéciaux vous permettra de créer un corset musculaire qui soutient la colonne vertébrale et augmente la distance entre les vertèbres. Il y a une normalisation des processus métaboliques, réduisant l'enflure et la douleur. En conséquence, après quelques mois de cours quotidiens, vous pouvez améliorer votre santé et réduire le risque d’exacerbation de la maladie.

Nous pouvons recommander les exercices suivants pour la radiculite de la partie lombo-sacrée:

  1. S'incline d'une position debout. Les mains pendant l'exercice doivent être à la ceinture et les jambes écartées à la largeur des épaules. Avec une augmentation progressive du rythme, pas plus de 10 courbes dans chaque direction sont effectuées dans un jeu.
  2. Ayant pris une position couchée confortable sur le dos, vous devez prendre un tabouret et le tenir derrière votre tête. Sans mouvements brusques ni secousses, les jambes se lèvent et reviennent à leur position initiale après avoir touché le tabouret.
  3. Après avoir pris une position couchée sur le dos, vous devez mettre un coussin sous votre tête. Les jambes sont redressées et les bras prennent une position confortable le long du corps. Les genoux se resserrent lentement sur l'estomac, tandis que la partie inférieure des hanches doit être saisie par les bras.
  4. Une excellente prophylaxie contre ce type de sciatique est une visite à la piscine avec un entraîneur compétent en thérapie par l'exercice.

C'est important! En cas d'exacerbation de la maladie, pendant la période de douleur croissante et en cas de malaise, les exercices de thérapie physique doivent être différés jusqu'à la normalisation de l'état.

Comment traiter la radiculite? Actuellement, la physiothérapie est activement utilisée. L'efficacité de cette méthode d'exposition est établie depuis longtemps et apporte de bons résultats en combinaison avec un ensemble d'autres mesures préventives et thérapeutiques. La thérapie comprend l'électrophorèse, dans laquelle l'administration de médicaments est accompagnée d'un courant électrique constant et d'un effet UHF, impliquant l'utilisation d'un champ magnétique à ultra-haute fréquence.

Il est à noter qu'un traitement tardif ou le non-respect des prescriptions du médecin peut avoir des conséquences désagréables. Les principales complications sont exprimées par la paralysie des membres et le dysfonctionnement des gros nerfs. Ne négligez pas votre santé - prenez les mesures nécessaires à temps.

Radiculite de la colonne lombo-sacrée

La radiculite avec une lésion du nerf de la moelle épinière est appelée radiculite lombosacrée.

Le sacrum joue un rôle actif dans le corps humain et soutient principalement le reste de la colonne vertébrale. Le sacrum est situé à l'extrémité de la colonne vertébrale et est relié au coccyx. Les vertèbres du sacrum sont en forme de C dans le bas du dos. Leur fonction principale est de relier les vertèbres lombaires au bassin et de soutenir la colonne vertébrale.

En plus de fournir un soutien, le sacrum fonctionne en coordination avec le reste de la colonne vertébrale humaine, ce qui procure mouvement et souplesse. Le rôle principal du sacrum dans la connexion des os du bassin ou de la crête iliaque au reste de la colonne vertébrale. Le sacrum forme une longue forme triangulaire composée de cinq vertèbres reliées. Ces vertèbres sont connectées à l'iléon sur les côtés et forment la ceinture pelvienne.

Légèrement plus élevé que le sacrum de la colonne lombaire, la colonne vertébrale inférieure. Cette section de la moelle épinière forme l'un des cinq disques nommés (L1, L2, L3, L4, L5). Ces disques, bien que petits, supportent le poids de presque tout le corps humain. Juste au-dessus de la colonne lombaire et de la colonne thoracique. Cette partie de la colonne vertébrale entoure et protège le cœur et les poumons. Il forme également la cage thoracique et fournit peu de mouvement et de flexibilité.

Le sacrum est une grande vertèbre en forme de coin à l'extrémité inférieure de la colonne vertébrale. Il forme une base solide de la colonne vertébrale, où il se croise avec les os du pelvis pour former un pelvis. Le sacrum est un os très fort qui supporte le poids du haut du corps et relie également le bassin aux jambes. Le sacrum se développe bien à la fin de l'adolescence et de l'adolescence pour former un seul os, à l'âge de trente ans environ.

Colonne lombaire

Cette zone a cinq vertèbres. Cependant, il arrive que des personnes naissent avec la sixième vertèbre dans la région lombaire. La base de l'épine dorsale (sacrum) est une jonction d'os. Lorsque l'un d'eux forme une vertèbre et ne fait pas partie du sacrum, on parle de vertèbre de transition (ou de sixième). Ce phénomène n'est pas dangereux et ne contient pas d'effets secondaires graves.

La forme de la colonne lombaire est une courbe lordotique. La forme lordotique est arquée en arrière "C". Si l'apparence de la colonne vertébrale est «S» - une forme similaire, la région lombaire sera au bas du «S». Les vertèbres de la région lombaire sont les plus grandes de la colonne vertébrale. Par conséquent, le tronc vertébral lombaire est plus gros que celui de la colonne cervicale ou thoracique.

En raison de sa taille, la colonne lombaire laisse plus de place à la mobilité nerveuse (penchez-vous en avant, tournez-vous de droite à gauche).

La douleur au bas du dos est une plainte très commune pour une raison simple. Puisque la colonne lombaire est reliée au bassin, il s’agit de la partie la plus mobile du corps. Très souvent, les gens ne sauvent pas leur colonne vertébrale, ils ont tendance à exercer une pression excessive sur les disques intervertébraux, tels que soulever des poids, se retourner pour soulever des poids, déplacer une charge lourde ou porter des objets lourds.

Ces blessures récurrentes peuvent endommager la colonne vertébrale lombo-sacrée.

Description du sacrum

Les tubercules sont les processus épineux des os soudés le long de la surface postérieure du sacrum. À la grande extrémité supérieure, le sacrum (S1), une articulation lombo-sacrée est formée, se rapportant au tissu cartilagineux fibreux de la cinquième vertèbre lombaire au-dessus de celle-ci (L5). Le sacrum se resserre en un point situé à l'extrémité inférieure (S5), où il forme l'articulation sacro-coccygienne qui relie le tissu cartilagineux fibreux au minuscule coccyx.

Sur les côtés gauche et droit du sacrum, les articulations sacro-iliaques avec l'os iliaque de l'articulation de la hanche sont formées pour former un bassin rigide. Les ligaments nouent les articulations sacro-iliaques pour réduire les mouvements et renforcer le bassin.

La surface antérieure du sacrum est concave pour offrir plus d'espace dans la cavité pelvienne. Chez les femmes, le sacrum est plus court, plus large et plus courbé vers l'arrière que le sacrum masculin, afin de laisser plus d'espace au fœtus pour qu'il puisse passer par le canal de naissance pendant le travail.

De nombreux nerfs caudaux situés à l'extrémité inférieure de la moelle épinière passent à travers le sacrum. Ces nerfs entrent dans le sacrum à partir du foramen vertébral de la vertèbre lombaire par le tunnel du canal sacré. À partir du canal sacré, ces nerfs se ramifient et sortent du sacrum par quatre paires de trous, appelés «ouvertures sacrées de chaque côté du canal» ou par l’intervalle sacré à l’extrémité inférieure du canal.

Le sacrum remplit plusieurs fonctions importantes dans les systèmes de reproduction squelettique, musculaire, nerveux et féminin. Agissant comme un coin du bassin, le sacrum bloque les os de la cuisse ensemble à l’arrière et soutient la base de la colonne vertébrale lorsqu’il se croise avec le bassin. Plusieurs muscles clés de l'articulation de la hanche, y compris les muscles fessiers, iléaux et en forme de poire, sont associés au sacrum et sont utilisés pour déplacer la jambe.

Le sacrum entoure et protège également les nerfs rachidiens situés dans le bas du dos, au fur et à mesure qu'ils se faufilent jusqu'au bout du tronc et des jambes. Le sacrum contribue à la formation de la cavité pelvienne, qui soutient et protège les organes sensibles situés dans le pelvis.

Les os et les ligaments pelviens.

La vertèbre inférieure (L5) relie le sacrum et le coccyx. Les grandes formes triangulaires du sacrum se composent de cinq vertèbres (S1 - S5), qui sont préservées au début de l’âge adulte (18 à 30 ans).

Le coccyx est connecté à S5 et consiste en trois à cinq vertèbres (Co1 - Co5), qui sont également généralement fusionnées.

Les processus latéraux du sacrum et du coccyx forment le système moteur du bassin et du fémur. Ensemble, le sacrum et le coccyx forment un anneau en forme d'os appelé bassin. Le bassin osseux protège la vessie, le côlon inférieur, le rectum et les organes génitaux.

Il supporte également le poids du tronc et constitue le point d'attache de plusieurs muscles qui déplacent le torse et les hanches. Le sacrum est concave et chaque vertèbre contient une grande ouverture centrale. Les passages condensés forment un canal appelé canal sacré, qui longe la longueur de l'os.

Les nerfs spinaux commencent au bout de la moelle épinière en L1 et passent dans le canal. La base du sacrum est l'endroit le plus large du sacrum.

La moelle épinière est une colonne de millions de fibres nerveuses qui traversent le canal rachidien. Il s'étend du cerveau à la zone située entre l'extrémité de la première vertèbre et de la vertèbre lombaire et le sommet de la deuxième vertèbre lombaire. Dans la deuxième vertèbre lombaire, la moelle épinière est divisée en plusieurs groupes de fibres qui forment des nerfs qui vont à la moitié inférieure du corps.

Sur une courte distance, les nerfs traversent le canal rachidien. Cette collection de nerfs s'appelle la queue de cheval, alors qu'elle est encore dans le canal rachidien.

La membrane protectrice est la dure-mère recouvrant la moelle épinière. La dure-mère forme un sac imperméable autour de la moelle épinière et des nerfs spinaux. À l'intérieur de ce sac, la moelle épinière est entourée de liquide céphalo-rachidien.

Les fibres nerveuses de la moelle épinière se ramifient pour former une paire de racines nerveuses qui traversent les petites ouvertures entre les vertèbres. Les nerfs dans chaque zone de la moelle épinière se connectent à des parties spécifiques du corps. C'est pourquoi une lésion de la moelle épinière peut provoquer une paralysie dans certaines zones. Cela dépend des nerfs spinaux affectés. Les nerfs de la colonne cervicale vont jusqu'au sommet de la poitrine et des mains.

Les nerfs de la colonne thoracique vont à la poitrine et à l'abdomen. Les nerfs de la colonne lombaire atteignent les jambes, les intestins et la vessie. Ces nerfs coordonnent et surveillent les organes et les parties de tout le corps et permettent de contrôler leurs muscles.

Les nerfs transmettent également des signaux électriques au cerveau, ce qui vous permet de ressentir vos sensations (douleur). Si le corps humain est endommagé, à certains égards, les nerfs sont envoyés au cerveau, un signal que vous avez souffert. Les dommages aux nerfs eux-mêmes peuvent également causer de la douleur, des picotements ou un engourdissement dans la région où le nerf «voyage».

La radiculite est le plus souvent causée par la pression et, par conséquent, par la compression de la colonne vertébrale dans la colonne vertébrale inférieure et lombaire. Souvent, le terme "radiculite" est confondu avec tout un groupe de maux de dos. Cependant, la sciatique ne se limite pas du tout à l’arrière. Sciatique - douleur causée par une irritation du nerf sciatique. La douleur peut être légère à sévère.

Le nerf sciatique est le nerf le plus long et le plus large du corps humain. Il court du bas du dos, à travers les fesses et le long des jambes pour se terminer juste au-dessous du genou sur la surface avant du pied ou de la partie arrière du talon. Ce nerf contrôle également plusieurs muscles du bas des jambes.

La sciatique est un symptôme d'un autre problème impliquant le nerf sciatique. Certains experts estiment que près de 40% des personnes seront atteintes de sciatique, au moins une fois dans leur vie.

Causes de la sciatique

La colonne vertébrale est composée de trois parties:

  1. Vertèbres (os individuels dans la colonne vertébrale qui protègent les nerfs sous-jacents)
  2. Les nerfs
  3. Les disques

Les disques sont constitués de tissu cartilagineux, un matériau résistant et résistant, le cartilage joue le rôle de coussin entre chaque vertèbre et permet à la colonne vertébrale d’être flexible.

La hernie discale se produit lorsque le disque déplace temporairement l'endroit, mettant une pression sur le nerf sciatique.

Parties de la colonne vertébrale: vertèbre, nerf, disque

Les causes de la sciatique incluent:

  • Blessure à l'intérieur de la colonne vertébrale.
  • Le spondylolisthésis est une condition dans laquelle le disque lui-même glisse vers l'avant, au-dessus de la vertèbre en dessous, tout en pinçant le nerf sciatique.
  • Les tumeurs dans cette partie de la colonne vertébrale peuvent comprimer la racine du nerf sciatique.
  • Infection à l'intérieur de la colonne vertébrale.
  • La sténose du canal rachidien et lombaire est, franchement, un rétrécissement de la moelle épinière dans la partie inférieure du dos, ce qui peut comprimer le nerf sciatique.
  • Le syndrome de la queue de cheval - une affection rare mais grave qui affecte les nerfs de la moelle épinière inférieure, nécessite des soins médicaux immédiats. Le syndrome de la queue de cheval peut endommager de manière permanente le système nerveux et même entraîner la paralysie.
  • Un risque supplémentaire de développer une radiculite chez les fumeurs et les personnes obèses. Dans de nombreux cas, la sciatique n'a pas de cause apparente. Tout ce qui provoque une irritation du nerf sciatique peut produire une douleur sciatique. Cependant, on pense que la combinaison de muscles, d'articulations et de déformations osseuses peut conduire à la radiculite, raison pour laquelle elle est plus fréquente chez les personnes de plus de 40 ans.

Facteurs de risque de radiculite

  • Les facteurs de risque courants de radiculite comprennent:
  • Âge - en raison de la détérioration de l'état des disques, chez les personnes âgées de 30 à 40 ans, le risque de développer une radiculite est élevé.
  • Spécialité - travaux qui nécessitent de soulever des charges lourdes pendant une longue période.
  • Mode de vie sédentaire - les personnes qui restent assises longtemps et qui sont physiquement inactives sont plus susceptibles de développer une sciatique que les personnes physiquement actives.
  • Bien que la douleur comme la douleur puisse être un problème pendant la grossesse, la sciatique due à une hernie discale n'est pas plus probable pendant la grossesse.
  • La sciatique n'est qu'une des raisons pouvant être causées par un disque intervertébral hernié. Cela peut être causé par une sténose spinale.
  • Cela peut être causé par le spondylolisthésis, qui est le glissement d'une vertèbre à l'autre.
  • Ou à peu près tout ce qui exerce une pression sur un nerf qui provoque une douleur dans la jambe.
  • Autres maladies: tumeur, croissance, infection, cancer, etc.

Causes, symptômes et traitement de la sciatique

Quelle est la sciatique lombaire?

La radiculite lombo-sacrée est une maladie du système nerveux périphérique. Avec cette pathologie, il se produit une compression et une inflammation des racines des nerfs spinaux dans la colonne lombo-sacrée.

Cette maladie est assez commune. Selon les statistiques, environ 10% de la population adulte y est soumise à des degrés divers. Le groupe à risque comprend les personnes en âge de travailler de 35 à 50 ans. La principale cause de la maladie est une altération dégénérative-dystrophique de la colonne vertébrale (ostéochondrose).

La sciatique lombo-sacrée est généralement caractérisée par une évolution chronique, avec des exacerbations périodiques de différentes durées. Le développement de la maladie est déclenché par la découverte et le travail dans des conditions climatiques défavorables et un effort physique important sur la colonne vertébrale.

Causes de la radiculite lombo-sacrée

La radiculite lombo-sacrée est un complexe de symptômes apparaissant lors de la stimulation ou de la compression des racines de la moelle épinière. Ce n'est pas une maladie indépendante, mais un processus pathologique à caractère secondaire.

Auparavant, on pensait que l'infection était la cause du développement de la sciatique. À l'heure actuelle, la plupart des experts estiment qu'il s'agit d'une des conséquences du développement de l'ostéochondrose (modifications dégénératives des disques intervertébraux).

Lorsque les disques intervertébraux de la colonne vertébrale reçoivent une nutrition insuffisante, des changements qualitatifs et structurels de nature non inflammatoire commencent à se produire dans leurs tissus. L'anneau fibreux entourant le noyau pulpaire du disque sèche et se compresse, des fissures s'y forment. À mesure que le processus dégénératif se développe, le noyau du disque et l'anneau fibreux se gonflent dans le canal intervertébral (protrusion discale) ou l'anneau fibreux se rompt et le noyau ressort (hernie discale).

La hauteur des disques intervertébraux diminue, l'appareil ligamentaire s'affaiblit. Pour compenser la mobilité excessive et prévenir le déplacement possible des vertèbres, des protubérances osseuses, appelées ostéophytes, se développent sur les bords des vertèbres.

En conséquence, les disques bombés ou tombants, ainsi que les tissus mous lésés par les ostéophytes, exercent une pression sur les terminaisons nerveuses de la moelle épinière situées à proximité, sur le fond desquelles se trouve un syndrome douloureux caractéristique. La progression de l'ostéochondrose peut entraîner des complications telles que la sténose (rétrécissement) du canal rachidien. Ce processus peut également capturer les canaux foraminaires. Les faisceaux de fibres nerveuses sortent du canal rachidien par les ouvertures foraminaires situées entre les vertèbres et sont dirigés vers les extrémités inférieures et les organes internes. Leur compression provoque les symptômes caractéristiques de l'atteinte du nerf sciatique.

De plus, l'apparition d'une radiculite lombo-sacrée peut être déclenchée par:

Tumeurs du système nerveux périphérique;

D'autres maladies, telles que l'arthrite ou le spondylolisthésis;

Processus inflammatoire dans les tissus mous paravertébraux;

Troubles métaboliques (dépôts de sels de chaux qui provoquent la formation d'ostéophytes);

Augmentation régulière de la charge sur la colonne vertébrale;

Une autre attaque de radiculite peut être causée par:

Radiculite lombaire: symptômes, médicaments, remèdes populaires

La radiculite lombaire est une maladie du système musculo-squelettique caractérisée par une compression et une inflammation des racines de la colonne vertébrale. La radiculite est une maladie secondaire résultant de processus dégénératifs du système musculo-squelettique.

Sciatique lombaire - espèce

En fonction de la douleur, la radiculite est divisée en:

  1. lumboischialgie - caractérisée par une douleur croissante, donnant aux fesses et aux membres inférieurs;
  2. ischialgie - la douleur est semblable à un choc électrique violent, accompagné d'une sensation de brûlure, des picotements, donne à la fesse et à l'arrière de la cuisse et du bas de la jambe;
  3. lumbago - douleur aiguë dans le bas du dos, apparaissant à l'arrière-plan du déplacement des vertèbres, des hernies et de la surcharge des muscles du bas du dos.

Par type de manifestations anatomiques:

  • méningoradiculite - une infection de la moelle épinière;
  • myéloradiculite - atteinte des racines, accompagnée d'une perte des réflexes tendineux des membres inférieurs et de modifications du liquide céphalo-rachidien;
  • radiculoganglionite - une maladie infectieuse qui affecte les racines et les nœuds nerveux postérieurs ("zona");
  • radiculonévrite - dommages totaux aux racines et à la moelle épinière.

Les causes

La cause fondamentale de la sciatique de diverses localisations peut être:

  • ostéochondrose;
  • l'arthrite;
  • spondylolisthésis;
  • les tumeurs;
  • blessures à la colonne vertébrale;
  • pathologie des processus métaboliques;
  • pathologies auto-immunes;
  • inflammation des tissus mous adjacents à la colonne vertébrale;
  • augmentation de la charge sur la colonne vertébrale;
  • l'hypodynamie;
  • prédisposition génétique.

La sciatique lombaire survient le plus souvent pour plusieurs raisons, parmi lesquelles il est difficile d'identifier la cause première.

La radiculite lombaire est le calcul de l’humanité pour la marche debout. En position verticale, un certain nombre de facteurs affectant la colonne vertébrale affectent les os, les tissus musculaires, les appareils ligamenteux et les terminaisons nerveuses. La charge maximale tombe sur le rachis lombo-sacré inférieur. Par conséquent, parmi les formes de sciatique est la radiculopathie lombo-sacrée la plus commune.

Des modifications dystrophiques dans les disques intervertébraux avec ostéochondrose se produisent du fait de l'apport sanguin à la surface du cartilage. La régénération des aliments et des tissus est perturbée, ce qui peut entraîner diverses pathologies.

Pathologie des disques intervertébraux

À la suite de processus dégénératifs-dystrophiques, la forme, la consistance et la hauteur du disque intervertébral se modifient, ce qui entraîne diverses formes de pathologie:

  • protrusion discale - saillie des tissus du disque intervertébral dans le canal rachidien sans perturber l'intégrité de l'anneau fibreux;
  • hernie intervertébrale - saillie du noyau pulpaire du disque vers l'extérieur due à la rupture de l'anneau fibreux;
  • La cyphose est une violation de la position verticale de la colonne vertébrale dans la région thoracique, ce qui se produit pour un certain nombre de raisons.

En raison de la pathologie des articulations de la colonne vertébrale, une maladie survient - ostéochondrose.

L'arthrite est une inflammation des articulations de la colonne vertébrale, affectant le tissu articulaire (cartilage et sa coquille). Les causes d'inflammation sont nombreuses: blessures, troubles métaboliques, allergies, exercice excessif, surcharge pondérale, maladies infectieuses chroniques, maladies du système nerveux, pathologies endocriniennes, changements liés à l'âge, etc.

Toute raison ou plusieurs facteurs qui modifient la biomécanique de la colonne vertébrale peuvent entraîner une arthrose de la colonne vertébrale. À la suite de dommages au tissu fibreux du cartilage intervertébral, ils sont remplacés par du tissu fibreux.

La mobilité de l'articulation diminue, la charge sur les apophyses épineuses de la vertèbre augmente, des saillies osseuses - ostéophytes se forment. Ils peuvent être situés dans n’importe quelle partie du corps vertébral et s’il ya une racine nerveuse ou une substance cérébrale à proximité, il se produira une compression et des lésions. Le dos le plus souvent endommagé, la colonne vertébrale sensible, ce qui entraîne une douleur intense

La radiculite lombo-sacrée peut être le résultat d'un spondylolisthésis, une maladie dans laquelle la stabilité des vertèbres est perturbée et qui "glissent" dans le plan horizontal. Il peut en résulter une destruction de l’arc ou des processus de la vertèbre, une compression des racines nerveuses ou de la médulla.

Une tumeur est une autre cause de radiculite lombaire. Le plus souvent, les tumeurs malignes se forment à la suite d'une métastase d'un cancer situé dans d'autres organes. Un grand nombre de vaisseaux sanguins et lymphatiques pénétrant dans toutes les parties de la colonne vertébrale sont des voies de transport permettant la pénétration de cellules cancéreuses dans la moelle épinière et les tissus mous de la colonne vertébrale.

Types de tumeurs malignes de la colonne vertébrale

photo: Types de tumeurs malignes de la colonne vertébrale

Le plus souvent, la formation d'un cancer dans la colonne vertébrale est un processus secondaire qui accompagne les stades avancés du développement des tumeurs d'autres organes. Onco-tumeurs sont divisés en:

  • sarcomes métastatiques - tumeurs inopérables;
  • plasmocytome unique (myélome) - une tumeur osseuse maligne;
  • Ostéosarcome - lésion maligne de la colonne vertébrale et du tissu osseux vertébral;
  • chondrosarcome - affecte le cartilage des articulations vertébrales;
  • fibrosarcome - une tumeur des tissus mous (muscles, tendons, ligaments);
  • chordome - tumeur de la moelle épinière.
  • Les tumeurs bénignes ne forment pas de métastases et ont une capsule.
Types de tumeurs bénignes de la colonne vertébrale

Selon l'emplacement des tumeurs bénignes dans la colonne vertébrale, elles sont divisées en:

  • ostéoblastome et ostéome ostéoïde - affectent le plus souvent la vertèbre postérieure;
  • tumeur à cellules géantes - limite, entre maligne et bénigne, une tumeur qui ne métastase pas, mais peut germer dans les parties voisines de la colonne vertébrale, les tissus adjacents et d'autres organes;
  • granulome à éosinophiles - dommages aux os dus à la migration le long du flux sanguin d’éosinophiles. En cas de lésion provoquée par une fausse tumeur du corps vertébral, une fracture par compression peut survenir.
  • Enchondrome est une tumeur du cartilage qui serre la moelle épinière ou les racines. Parfois, il renaît dans le chondrosarcome malin;
  • hémangiome - affecte le corps vertébral, en règle générale, est localisée dans un seul segment.

La perturbation des processus métaboliques dans le corps peut être accompagnée de la cristallisation des sels de calcium dans la lumière des articulations intervertébrales, ce qui entraîne une réduction de la mobilité de la colonne vertébrale. La violation du métabolisme sel-eau peut être motivée par:

  • les changements d'âge;
  • risques professionnels;
  • mode de vie sédentaire;
  • trop manger et de mauvaises habitudes.

Le résultat d'une violation du métabolisme minéral, l'accumulation de sels dans le corps entraîne une déformation des os et des articulations, une raideur des mouvements, une douleur intense.

La courbure de la colonne vertébrale (scoliose, cyphose, lordose) entraîne un changement de la distance entre les vertèbres, un changement de leur position par rapport à l'axe vertical. En conséquence, on observe une atteinte de la moelle épinière ou des racines nerveuses et, par conséquent, une sciatique, y compris une sciatique de la colonne lombaire.

L'hypodynamie conduit à un affaiblissement du système musculaire qui soutient la position verticale de la colonne vertébrale, affaiblissant les ligaments. Il en résulte une courbure de la colonne vertébrale.

L'excès de poids, les pieds plats, différentes longueurs de jambes créent une charge intense sur la colonne vertébrale, qui est également pleine de changements pathologiques conduisant à l'apparition de radiculite lombo-sacrée.

La radiculopathie professionnelle doit être mise en évidence séparément.

Causes de la radiculopathie professionnelle

Les facteurs de dégradation des conditions de travail conduisent à l’apparition d’une radiculopathie lombo-sacrée. L'état de la colonne vertébrale est influencé par:

  • microclimat sur le lieu de travail;
  • posture de travail forcée;
  • vibration générale ou locale;
  • surcharge physique;
  • charges statiques;
  • longs mouvements monotypes rapides.

Les radiculites lombo-sacrées conditionnées professionnellement sont affectées par les travailleurs des transports, les industries minières, les industries mécaniques et agricoles, ainsi que par les caissiers, les opérateurs, les enseignants, les coiffeurs et de nombreux autres représentants de professions diverses.

Symptômes de radiculite

Les manifestations cliniques de la radiculite lombaire varient en fonction de la cause, du stade et de l'évolution de la maladie. Mais il existe des symptômes communs de la sciatique:

  • syndrome de douleur;
  • augmentation de la douleur lors d'efforts sur la colonne vertébrale, mouvements brusques, toux, éternuement;
  • mouvement limité de la colonne vertébrale;
  • tension des muscles rachidiens;
  • pâleur et froideur de la peau le long du nerf pincé;
  • transpiration accrue;
  • changement de sensibilité du nerf endommagé;
  • affaiblissement du remplissage sanguin des artères du pied du côté de la lésion.

Les manifestations douloureuses sont transmises aux fesses, aux cuisses, aux tibias et aux pieds. Les symptômes sont différents avec la radiculite aiguë et chronique. Certaines formes de radiculite lombaire sont asymptomatiques et ne peuvent être détectées que par radiographie ou tomographie.

Méthodes de diagnostic

  • Méthodes de recherche sur le matériel:
  • examen aux rayons x;
  • résonance magnétique ou tomodensitométrie;
  • électromagnétographie;
  • électromyographie;
  • échographie;
  • scintigraphie (numérisation);
  • densitométrie (détermination de la densité osseuse).
  • Méthodes de recherche en laboratoire:
  • test sanguin;
  • analyse d'urine;
  • analyse de la ponction du liquide céphalorachidien.

En fonction des résultats des études, de l’anamnèse et de l’observation, le médecin précise le diagnostic et décrit la méthode de traitement.

Méthodes de traitement

  • des médicaments;
  • non médicamenteux:
  • physiothérapie;
  • intervention chirurgicale;
  • thérapie traditionnelle;
  • thérapie manuelle;
  • traction sous-marine ou sèche de la colonne vertébrale;
  • Traitement Spa.
Traitement de la toxicomanie

Avec le traitement conservateur de l’utilisation de drogues synthétiques:

  • analgésiques;
  • anti-inflammatoire;
  • des antibiotiques;
  • les sédatifs;
  • médicaments qui normalisent les processus métaboliques dans les tissus;
  • médicaments qui augmentent le flux sanguin;
  • diurétique;
  • des relaxants musculaires;
  • corticostéroïdes.

Si la cause de la sciatique est une tumeur, alors prescrivez:

  1. médicaments anticancéreux;
  2. analgésiques narcotiques;
  3. anti-inflammatoires non stéroïdiens.

Le traitement médical de la radiculite lombaire est prescrit par un médecin en fonction des caractéristiques individuelles des causes et de l'évolution de la maladie. L'automédication est inacceptable.

La physiothérapie utilise diverses méthodes matérielles d’influence sur le foyer de la maladie. Selon la cause de la radiculite lombaire, on utilise l'électrophorèse avec applications médicales, le massage anti-radiculite, l'amélioration du trophisme tissulaire, l'utilisation combinée de pommades analgésiques et chauffantes et de massages.

Selon les indications, une thérapie manuelle de la sciatique est prescrite. La thérapie manuelle s'apparente au massage et est utilisée au stade de la récupération pour mobiliser les forces de régénération internes du corps.

Une méthode très populaire de traitement conservateur pour pincer les racines nerveuses de la colonne vertébrale est l'étirement sous l'eau ou sec de la colonne vertébrale. Sa tâche est de soulager les symptômes de la maladie. La méthode d'extension est un élément du traitement complexe de la sciatique.

Le traitement dans les sanatoriums est prescrit sans exacerber la maladie dans des sanatoriums spécialisés dans la rééducation et la rééducation des patients atteints de radiculite.

Dans le traitement complexe de la sciatique a longtemps été des méthodes bien établies de la médecine traditionnelle. En outre, la crème Arthropant sera efficace pour éliminer la douleur.

Traitement des remèdes populaires de sciatique lombaire

Les avantages d'utiliser des remèdes populaires en l'absence d'effets secondaires, dans l'utilisation de produits naturels et de plantes médicinales.

Utilisation de plantes médicinales:

  1. pour réchauffer la zone touchée, appliquez des compresses avec du raifort, de la moutarde, de l'ail et du radis noir;
  2. utiliser pour soulager l'inflammation - aloès, guimauve, baumier, pétasite, bruyère, poivre d'eau, harmala, gryzhnik, elecampus, origan, zhivuchka, etc.
  3. sédatifs - Astragale à fleur duveteux, pétasite, sureau noire, valériane, alpiniste amphibien, sauge européenne, etc.;
  4. analgésique - adonis, crocus d'automne, chardon d'automne, mélilot, épillets odorants, asclépiade, oreille d'ours de molène, etc.
  5. distrayant - moutarde blanche, moutarde au septum, poivron rouge, sapin, raifort, hellébess Lobela et autres;
  6. pour un œdème, un bleuet brut, une brise de boutons d'or, un syrrhiza de parapluie, un teinturier, un cône jaune, une renouée, etc.
  7. L'utilisation de produits apicoles (venin d'abeille, sous-abeille, zabrus, miel, pollen, perga, larves de teigne).
  8. Lithothérapie (traitement avec des pierres et des minéraux);
  9. Traitement à l'argile;
  10. Traitement au sel.

Malgré la popularité croissante des méthodes populaires, comme pour tous les traitements, des connaissances en physiologie, en biochimie et en anatomie sont nécessaires. Par conséquent, il est préférable de suivre un traitement sous la supervision d'un médecin, et un phytothérapeute expérimenté se chargera de la préparation des perfusions et des honoraires. En médecine traditionnelle, comme en médecine officielle, l’automédication est inacceptable.

Afin de prévenir et de réhabiliter après le traitement, des exercices spéciaux sont utilisés.

Le complexe «Hadu», conçu par Zwiyad Arabuli, a fait ses preuves. Une série d'exercices visant à renforcer le corset musculaire, étirer la colonne vertébrale sans utiliser de charge, affecte doucement le corps et le système musculo-squelettique.

Exercices de gymnastique qigong, qui combinent un ensemble d'exercices de respiration et de techniques de relaxation, éliminant les blocages musculaires et affectant toutes les articulations du corps. La gymnastique de qigong consiste en dix exercices qui corrigent le travail de différentes parties de la colonne vertébrale. Les deux gymnastiques peuvent être effectuées sans entraînement physique, éviter les mouvements brusques et les exercices inhabituels en biomécanique de la colonne vertébrale.

Seule une approche compétente et intégrée du traitement de la sciatique aidera à éviter la progression de la maladie et la chronicité du processus.

Le plus souvent, les remèdes populaires ne peuvent pas aider dans les cas négligés. Alors venez au gel d’aide Pantogor.