Symptômes et traitement de la sciatique

Quelle est la radiculite et comment la traiter est une question fréquente dans le bureau du neurologue. La radiculite est une conséquence de l'ostéochondrose, beaucoup moins souvent, elle résulte de blessures diverses, hernie, malformations de la colonne vertébrale. La radiculite lombaire est la plus courante, car c’est cette partie de la colonne vertébrale, qui est le centre de gravité du corps, qui représente un grand nombre de charges.

On pense que les personnes âgées souffrent de radiculite, mais ces dernières années, elle a été diagnostiquée chez des personnes d'âge moyen. Les symptômes de la sciatique sacrée chez les femmes après 30 ans, chez les hommes après 35 ans, sont le plus souvent observés. Causes de la sciatique une variété de. La maladie est due à un mode de vie sédentaire, à divers types de stress et au travail sédentaire.

Radiculite - c'est quoi?

La radiculite lombo-sacrée est définie comme un ensemble de signes apparaissant lorsque les racines de la moelle épinière sont endommagées. Ce processus est pathologique, le mal de dos est secondaire. La radiculite de la ceinture est une conséquence des lésions du tissu rachidien. À ce moment-là, lorsque les disques intervertébraux ne peuvent pas être nourris en quantités suffisantes dans leurs tissus, des changements de type dystrophique - saillie - se produisent progressivement. Dans ce processus, les brins de tissu conjonctif sont considérablement affaiblis.

Pour empêcher les vertèbres de se déplacer, les bords sont recouverts de croissances osseuses - ostéophytes. Les disques déplacés, ainsi que les tissus irrités par les ostéophytes, exercent une pression sur les terminaisons nerveuses. C'est ainsi que le syndrome de la douleur est administré aux différents membres du corps.

Signes de

Très souvent, la sciatique lombo-sacrée est confondue avec des maladies d'un autre type - varices, pieds plats, maladies des organes internes. Symptômes de radiculite caractéristiques:

  • L'apparition soudaine de la douleur, sa cessation spontanée. Dans les temps ultérieurs, la sensation de douleur est exacerbée;
  • Intensification de la douleur lors de la levée des jambes redressées, allongée sur le dos;
  • La flexion instinctive des jambes lorsque le patient tente de se lever et de s’asseoir;
  • Douleurs aiguës lorsque la tête penche en avant;
  • L'incapacité à être constamment dans une position.

Les causes

Pour comprendre comment guérir la radiculite, il faut en découvrir les causes. La radiculite sacrale étant un ensemble de symptômes, son apparition a de nombreuses raisons:

  • Lésion vertébrale;
  • Une maladie, par exemple, l'arthrite;
  • Ostéochondrose. Dans 95 cas sur 100, les causes de la maladie sont ses manifestations;
  • Les ostéophytes sont des saillies osseuses résultant de la pression exercée sur le nerf sciatique.
  • Grande charge dans la colonne lombaire, ainsi que l'hypothermie;
  • Hypodynamie, à la suite d'un mode de vie sédentaire;
  • Grossesse - des manifestations significatives peuvent survenir au troisième trimestre, lorsqu'un décalage du centre de gravité se produit en raison d'un gain de poids important;
  • Sciatique;
  • Stress, régime alimentaire malsain, froid.

Les attaques constantes de sciatique sont le plus souvent causées par:

  • Des frissons;
  • Entraînement physique excessif;
  • L'hypothermie;
  • La netteté des mouvements de la vertèbre lombaire.

Les symptômes

Les symptômes de la sciatique sont très divers. La douleur dans la région sacrée peut baisser à la jambe, il y a violation de la sensibilité des membres, sensation de brûlure, engourdissement. Les médecins divisent les symptômes en groupes.

Le symptôme douloureux est différencié. La douleur arrive: à la fois terne et aiguë; à la fois local et affectant diverses particules du corps; continu ou temporaire. La simple présence de douleur signifie déjà que des effets dommageables sont causés aux tissus des disques intervertébraux. Un indicateur important est l’exacerbation de symptômes douloureux la nuit, avec toux, inclination soudaine de la tête, et cessation de la douleur dans un état réel.

  • Symptôme d'altération de la sensibilité

Hypersensibilité, déclenchée par une perturbation du câblage nerveux, entraînant un engourdissement, des picotements et une sensation de brûlure.

  • Symptôme de faiblesse musculaire

Violation du travail naturel des muscles, le plus souvent causée par des ruptures d'influx nerveux. À la violation à long terme de l'atrophie des muscles fessiers, les cuisses et même la jambe inférieure. Avec la sciatique, les symptômes font en sorte que la personne souffre de transpiration excessive et que le visage devient pâle. Si vous présentez les mêmes symptômes que la radiculite sacrée et le traitement, vous devez commencer par celui qui convient.

Comment traiter la radiculite

Pour rétablir le volume des mouvements de la colonne vertébrale, le corps a besoin d'exercices modérés. Cette méthode non seulement arrête le processus de dégénérescence de la vertèbre, mais améliore également l'élasticité des muscles. À la suite d'exercices de gymnastique, les patients ressentent souvent un soulagement. Si la gymnastique ne vous aide pas, le traitement de la sciatique est recommandé en choisissant une approche différente. La sciatique lombaire peut-elle être traitée de plusieurs manières?

Les médecins n'interdisent pas l'association de thérapies si celles-ci sont bénéfiques pour le patient. Peu importe le nombre de techniques existantes, elles répondent toutes à la question de savoir comment guérir rapidement la radiculite.

Méthodes non chirurgicales

Il existe une thérapie multivariée pour soulager la douleur dans cette maladie, ce qui permet d’oublier à jamais la question de savoir quoi faire avec la radiculite. Par exemple, si vous avez une sciatique aiguë, il est recommandé d’utiliser un coussin chauffant ou des sacs de glace dans sa phase initiale. Ils doivent être appliqués sur le point sensible pendant environ 20 minutes. Quelqu'un bénéficiera plus du froid, à quelqu'un - au chaud. Pour obtenir l'effet de leur meilleur remplaçant. Mais rappelez-vous - ceci est juste une thérapie de distraction pour soulager la douleur aiguë. La source de la maladie ne peut être guérie.

Des médicaments

Le traitement de la radiculite lombaire est effectué à l’aide de médicaments antiphlogistiques non stéroïdiens. Ils permettent d'éliminer l'œdème et de localiser l'inflammation. Mais ces remèdes se caractérisent par des effets secondaires qui n’ont pas les meilleurs effets sur le corps du patient lors d’une utilisation à long terme. Si la douleur dans le bas du dos est fortement aggravée et que vous abandonnez, il est recommandé de prendre l'ibuprofène, Ortofen, Diclofenac plus rapidement. Après s'être débarrassé de la douleur, utilisez plus tard des onguents et des crèmes cicatrisantes, appliqués sur les zones de soulagement. Un des meilleurs médicaments avec des critiques positives sont Finalgon, Nise, Indometacin, Viprosal.

Si le patient souffre de douleurs aiguës, vous devez nommer des injections. En tant qu'anesthésique, donnez la préférence à Novocain, Lidocaine.

Physiothérapie

En combinaison avec la prise de médicaments, il est recommandé d'irradier la radiculite lombaire et de traiter les jambes avec de la lumière ultraviolette. Les 5 premiers jours correspondent à l'application d'hydrocortisone, puis à la lidocaïne.

Au cours de la phase aiguë de la sciatique, le traitement est effectué à l'aide d'un traitement par ultrasons de la sciatique à mode impulsif. Si la sciatique est apparue à la suite d'une ostéochondrose, un aspect important est l'étirement sur un plan oblique. L'extrusion se fait même sur un lit ordinaire, avec une tête de lit légèrement surélevée de 15 à 20 cm, le corps devant être fixé au niveau de la tête de lit.

Il y a un étirement à court terme (deux fois par jour pendant 10 minutes) et à long terme (2 semaines). Une des procédures les plus utiles est le massage de la colonne vertébrale sacrée (15 à 20 séances sont recommandées), la réflexologie des aiguilles (10 à 20 séances), des exercices de gymnastique à multiples facettes (2 à 3 mois).

Traitement chirurgical

Si l'état de santé du patient ne s'améliore pas dans les 3-4 mois, le médecin traitant vous proposera de traiter la radiculite à l'aide d'une intervention chirurgicale. L'opération est effectuée si:

  • Signes neurologiques manifestés;
  • Changements dégénératifs dans les disques;
  • Violations explicites du système musculo-squelettique.

Il existe plusieurs types de chirurgie. Lors d'une petite opération ouverte, un disque intervertébral est retiré en appuyant sur le nerf sciatique. Si une sténose du canal vertébral est détectée et que le patient a une tolérance difficile à l'effort physique le plus simplifié, une laminectomie est alors prescrite. Au cours de cette opération, l'os est enlevé, dans lequel le nerf est pincé.

Les patients évitent une intervention chirurgicale, espérant que la sciatique elle-même guérira. Mais au moment où le patient perd le contrôle de la miction ou qu'il lui est difficile de bouger, une opération forcée est effectuée.

Régime thérapeutique

Pour réduire la charge sur la colonne vertébrale, le patient doit se débarrasser des kilogrammes en excès, le cas échéant, et surveiller attentivement la nutrition. Pour cela, vous avez besoin de:

  • Limiter la quantité de sel consommée;
  • Ajoutez des aliments enrichis (fruits, légumes, jus de fruits frais) au régime alimentaire approprié;
  • Mangez beaucoup de produits laitiers (le soir, ajoutez du kéfir au régime);
  • Abandonner les sauces, les conserves; exclure de l'utilisation de la viande fumée, frite, épicée, grasse;
  • Ajoutez des types de viande maigres à votre régime et mangez du poisson frais;
  • L'usage d'alcool, de café, de thé fort est strictement interdit.

Il est utile d'utiliser avec cette maladie:

  • Compotes de fruits secs. Si vous ajoutez du miel au lieu de sucre, le bénéfice sera double. Laissez cette boisson brassée dans la soirée. Et le matin au petit-déjeuner, vous apprécierez cette boisson;
  • Nectar de pommes et de céleri. Il est fabriqué dans des proportions égales, il est recommandé de boire deux fois par jour;
  • Jus de citron Diluer avec de l'eau et assaisonner avec du miel. Pour préparer la teinture, vous avez besoin de 11 citrons broyés dans un hachoir à viande et d'un litre de miel. À la fin de la préparation, le mélange est placé dans le réfrigérateur et ils mangent une cuillerée à soupe avant les repas trois fois par jour.

Plus d'informations sur les effets des symptômes de radiculite et le traitement en diront aux experts: thérapeute, neurologue.

Radiculite - symptômes, causes, types et traitement de la radiculite

Bonne journée, chers lecteurs!

Dans l'article d'aujourd'hui, nous examinerons avec vous la radiculite, ainsi que ses symptômes, ses causes, ses types, son diagnostic, le traitement médicamenteux à domicile, les médicaments, les remèdes populaires et la prévention de la radiculite. Alors...

Quelle est la sciatique?

La radiculite est un état pathologique, ou symptôme, caractérisé par des douleurs au dos.

La radiculopathie est un autre symptôme.

La principale cause de sciatique est l'ostéochondrose, une maladie de la colonne vertébrale qui se traduit par des lésions dégénératives-dystrophiques des disques intervertébraux et après les tissus vertébraux eux-mêmes. Les autres causes incluent les blessures au dos, la hernie intervertébrale et d'autres pathologies.

Les raisons ci-dessus contribuent au blocage ou à l'inflammation de la racine nerveuse, qui fait partie du nerf spinal qui s'étend au-delà de la colonne vertébrale par les trous intervertébraux, à cause duquel une personne atteinte de radiculite et ressent une douleur dans le dos.

La localisation de la douleur rachidienne dépend du lieu où se produit l'inflammation du nerf. On distingue sur cette base la radiculite lombaire, thoracique et cervicale. Dans certains cas, la pathologie s'étend à un plus grand nombre de zones de la colonne vertébrale, ce qui ajoute des types supplémentaires de radiculopathie à la classification. Dans la plupart des cas, il s'agit d'une sciatique lombaire.

En plus de douleurs dorsales aiguës et soudaines au dos, les symptômes de la sciatique sont souvent une raideur du mouvement et une violation de la sensibilité dans la zone enflammée.

Les patients les plus fréquemment atteints de radiculite sont les athlètes à la retraite, les sportifs professionnels ainsi que les personnes sédentaires - les employés de bureau. De plus, si la radiculopathie antérieure a été observée principalement chez les personnes de plus de 45 ans, cette pathologie est en train de «rajeunir», ce qui indique une augmentation des «façons sédentaires de gagner leur vie, par exemple à l'ordinateur».

Le développement de la sciatique

Pour comprendre les principes du développement de la radiculite, esquivons-nous un peu en direction de l'anatomie humaine, en particulier de la structure de la colonne vertébrale.

La colonne vertébrale, ou comme nous l'appelons habituellement - la colonne vertébrale, est une formation flexible, composée principalement de 33 à 34 vertèbres. Toutes les vertèbres sont reliées par des disques intervertébraux, des arcs, des processus et des ligaments. La moelle épinière passe sur toute la colonne vertébrale, entre les corps vertébraux, leurs arcs et les processus qui s'étendent des arcs. À travers les trous intervertébraux situés sur les côtés de chaque vertèbre, les nœuds et les racines de la colonne vertébrale sortent. Les terminaisons nerveuses quittent les racines. Pour faciliter la compréhension, la photo ci-dessous montre la structure du canal rachidien.

Nous passons maintenant à la prise en compte du développement de la radiculite elle-même.

Dans l'ostéochondrose, les disques intervertébraux sont détruits, ce qui entraîne une diminution de la distance entre les vertèbres et un contact direct entre elles. Au fil du temps, les ostéophytes se développent sur les bords des corps vertébraux, se développant à la suite de frottements les uns contre les autres. Dans le même temps, les trous intervertébraux sont réduits.

À la suite des processus susmentionnés, les ostéophytes au cours du mouvement commencent à entrer en contact avec les ganglions spinaux, les racines et les terminaisons nerveuses qui s’éloignent de ceux-ci, les transgressant, à la suite de quoi une personne ressent une vive douleur avec un impact sur d'autres parties du corps (jambe, épaule, etc.), un engourdissement et d'autres signes désagréables de radiculite. Au fil du temps, les racines s'enflamment et des signes de sciatique accompagnent de plus en plus souvent la personne.

Il convient de noter que ce processus de développement de la radiculite est superficiel, mais je pense que l’essence même de la pathologie devient plus claire pour beaucoup.

Bien sûr, il existe des cas où, au lieu d'ostéochondrose, les racines et les terminaisons nerveuses sont piégés dans des traumatismes, une hernie intervertébrale et d'autres troubles, il est donc préférable de consulter un médecin pour un diagnostic précis et un traitement correct.

Radiculite - CIM

ICD-10: M54.1;
CIM-9: 729.2.

Symptômes de radiculite

La douleur avec radiculite est le symptôme principal de cette pathologie. Souvent, il apparaît soudainement et peut même forcer des larmes aux yeux. Parfois, la douleur est atténuée, par exemple lorsque les jambes sont pliées au niveau des genoux, lorsque le corps est en position couchée. Cependant, après une courte période de temps, elle peut s'aggraver et ne pas disparaître avant que la personne ait pris l'anesthésique.

La manifestation de la douleur se produit principalement dans un certain mouvement, ainsi que dans la localisation et le caractère - à partir du lieu où se produit le processus pathologique. Sur la nature de la douleur dans différents types de sciatique, nous parlerons un peu plus loin, dans la classification par paragraphe de la radiculopathie, et examinons maintenant d'autres signes de sciatique.

Signes de sciatique

  • Rigidité, perturbation d'une démarche normale;
  • Flexion réflexe (non autorisée) des jambes au niveau des genoux lorsqu'une personne s'assied ou se couche;
  • Engourdissement (perte de sensibilité) au site du processus inflammatoire;
  • Sensation de brûlure et de picotement dans les tissus mous près de l'inflammation;
  • Transpiration excessive;
  • Blanchissement de la peau du visage;
  • Affaiblissement du tissu musculaire;
  • Augmentation de la douleur la nuit.

Parmi les autres signes de sciatique peuvent être identifiés

  • Des vertiges;
  • Déficience de l'audience;
  • Fonction visuelle altérée;
  • Violations des systèmes gastro-intestinal et génito-urinaire.

Complications de la radiculite

Les complications de la radiculite doivent plutôt être considérées comme une complication de la maladie responsable de la radiculite.

Parmi les complications de la sciatique sont:

  • Maux de dos chroniques;
  • Coups de la moelle épinière;
  • L'ischémie;
  • Atrophie des membres;
  • Paralysie des membres inférieurs;
  • Invalidation

Causes de la sciatique

La cause principale de la radiculite est l'ostéochondrose et comment cette maladie de la colonne vertébrale affecte le développement de la radiculopathie. Nous l'avons expliqué au paragraphe "Développement de la sciatique".

Parmi les autres causes de la sciatique sont:

  • Hernie discale intervertébrale;
  • Blessures à la colonne vertébrale;
  • Sténose rachidienne;
  • Néoplasmes osseux (ostéophytes) sur les vertèbres;
  • Courbure de la colonne vertébrale - cyphose, scoliose, lordose;
  • L'arthrite;
  • Les tumeurs;
  • La présence d'une infection dans le corps;
  • Maladies infectieuses.

Si nous parlons des facteurs qui contribuent au développement de la radiculite, nous pouvons distinguer:

  • Mode de vie sédentaire;
  • Déshydratation fréquente;
  • Dormir sur une surface ou une posture inconfortable;
  • Levage de poids
  • Stress, dépression
  • Violations des processus métaboliques dans le corps;
  • Changements hormonaux;
  • L'obésité;
  • Hypothermie du corps;
  • Manger de grandes quantités de sel, ainsi que l'hypovitaminose.

Classification de la sciatique

La classification de la sciatique se produit comme suit:

En aval:

Forme aiguë. La douleur apparaît spontanément et se développe à la vitesse de l'éclair. Souvent, seul un analgésique aide à se débarrasser de la douleur. Il survient généralement en cas de surmenage ou de blessure au dos.

Forme chronique. Il se développe généralement lorsque la forme aiguë est ignorée, lorsque le traitement consiste uniquement en l'utilisation d'analgésiques.

Par localisation:

Radiculite cervicale - est caractérisée par une douleur dans la région cervicale, occiput. En particulier, la douleur augmente avec les mouvements brusques de la tête - éternuements, toux. En raison de la proximité de la tête, une inflammation ou un pincement de la racine nerveuse peut provoquer des vertiges, une altération de la fonction auditive ou visuelle, ainsi qu'une altération de la marche, de la coordination des mouvements.

Radiculite cervico-humérale - caractérisée par les mêmes signes que la radiculopathie cervicale, seuls la douleur et un engourdissement des épaules, des omoplates et des bras sont ajoutés ici. Dans les mains du patient peut également se sentir brûler et piquer. La douleur augmente lorsque vous tournez la tête, le bras.

Radiculite cervico-thoracique - caractérisée par les signes ci-dessus, ainsi que par des maux de dos dans la région thoracique supérieure.

Radiculite thoracique - se caractérise par des douleurs dans la région thoracique du dos et de l'espace intercostal, avec un recul dans la partie antérieure de la poitrine. C'est assez rare.

Sciatique lombaire - se manifeste par une douleur dans la région lombaire, provoquant une certaine raideur dans les mouvements. Peut être accompagné de lumbago (lumbago).

La radiculite lombo-sacrée se caractérise par de fortes douleurs dans le bas du dos, aggravées par la marche ou par la flexion, ainsi que par le développement d'une sciatique. La sciatique, à son tour, s'accompagne de douleurs lors de la marche, ce qui donne à la fesse, à l'arrière de la cuisse, au tibia, au talon. De plus, une personne peut ressentir un engourdissement et une "chair de poule" dans le membre inférieur. Peut être accompagné de lumbago (lumbago).

Diagnostic de la radiculite

Le diagnostic de la sciatique comprend les méthodes d'examen suivantes:

Traitement de la sciatique

Comment traiter la radiculite? Traitement de la sciatique Comment traiter la sciatique? Le traitement de la sciatique commence par un diagnostic approfondi et une détermination précise des causes et de la localisation du processus pathologique. Ensuite, le médecin prescrit tous les moyens et médicaments nécessaires.

Le traitement de la sciatique comprend généralement les traitements suivants:

1. restriction de mouvement;
2. traitement de la toxicomanie;
3. physiothérapie;
4. thérapie manuelle;
5. entraînement physique thérapeutique (thérapie par l'exercice);
6. Traitement chirurgical (si nécessaire).

C'est important! Avant d'utiliser des médicaments, assurez-vous de consulter votre médecin!

1. Restriction de mouvement

Lors du traitement de la forme aiguë de la sciatique, ou de sa forme chronique au stade aigu, il est très important de fournir au patient une limitation maximale de l'activité motrice. Dans certains cas, cela impose même des pneus ou des bandages qui limitent ses mouvements. Il est également nécessaire que le patient soit au repos. Le repos devrait être sur une surface plane, pour laquelle les matelas orthopédiques sont merveilleux dans le monde moderne. Si le matelas est rembourré, pour éviter tout affaissement, vous placez par exemple une surface plane et dure, une épaisse feuille de contreplaqué. Pour fixer l'endroit avec une colonne vertébrale endommagée, si cela est la cause d'une sciatique, l'utilisation d'un corset de fixation spécial est indiquée.

2. Traitement médicamenteux de la radiculite

Analgésiques Nommé avec une douleur intense, pour les arrêter. En tant que médicaments anesthésiques pour la radiculite, les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sont couramment utilisés.

Parmi les AINS, on peut distinguer: "Ambene", "Dikloberl", "Diclofenac", "Dimeksid", "Ibuprofen", "Ketanov", "Ketonal", "Ketorol", "Milgamma", "Naproxen", "Nimesulid", une nouvelle cocaïne blocus.

Parmi les autres analgésiques, on peut distinguer: "Ksefokam".

En cas de douleur intense, les médicaments sont injectés par voie intraveineuse et intramusculaire.

Les analgésiques externes sont des pommades à la radiculite, qui sont généralement basées sur du venin d'abeille ou de serpent. Pour ce faire, vous devez bien frotter la plaie avec cet outil et l’envelopper avec une écharpe en laine.

Après le soulagement de la douleur, il est très important de poursuivre le traitement de la radiculite et de ses causes, car L'utilisation prolongée d'analgésiques peut entraîner un certain nombre de complications - nausée, ulcères gastriques et duodénaux, infarctus du myocarde, maladie du rein, etc.

Antispasmodiques. Nommé pour soulager les tensions dans les tissus musculaires et soulager les spasmes des muscles du dos. Cependant, il faut se rappeler que certaines doses d'antispasmodiques sont capables d'arrêter complètement l'activité musculaire et qu'une personne ne peut même pas respirer complètement de manière autonome.

Parmi les antispasmodiques, on peut distinguer: "Baclofen", "Droterin", "Miolastan", "Sirdalud", "Tubocurarin".

Antidépresseurs Nommé avec un long cours de l'état de la maladie et la détérioration des composants mentaux et émotionnels du patient.

Parmi les antidépresseurs peuvent être distingués - Azafen, Clomipramine, Trimipramine, Doxépine.

3. Physiothérapie

Les procédures de physiothérapie visent à éliminer le gonflement des tissus de la colonne vertébrale, à améliorer la circulation sanguine, à réduire la douleur et à améliorer le fonctionnement des canaux nerveux de la moelle épinière.

Parmi les procédures physiothérapeutiques de la radiculite, on peut distinguer la thérapie au laser, la réflexologie, la thérapie par ultrasons (phonophorèse), l’utilisation du courant galvanique, les bains au radon, les applications à la boue, la paraffine chaude et autres types de chauffage.

4. Thérapie manuelle

La thérapie manuelle est un massage thérapeutique qui a pour but de soulager les spasmes musculaires, d'améliorer la circulation sanguine, d'augmenter les trous intervertébraux et de libérer les racines nerveuses du clampage et, si nécessaire, de l'alignement des vertèbres déplacées. En conséquence, le massage diminue et élimine parfois non seulement la douleur, mais normalise également l’état général des parties endommagées de la colonne vertébrale, ce qui, associé à d’autres méthodes thérapeutiques, aide le patient à récupérer.

5. exercice thérapeutique

La thérapie physique (thérapie par l'exercice) vise à normaliser la fonction motrice de la colonne vertébrale. Généralement, l’exercice est choisi par le médecin et son objectif est de redistribuer les vecteurs de charge sur la colonne vertébrale. Une série d'exercices augmente également l'élasticité des tissus musculaires et renforce le corset musculaire d'une personne. Pour la thérapie par l'exercice, on utilise habituellement des simulateurs ou une gymnastique spéciale.

Le médecin recommande souvent l’étirement (traction) de la colonne vertébrale, ce qui contribue à augmenter les trous intervertébraux et, par conséquent, à libérer les racines de la colonne vertébrale et leurs nerfs. Toutefois, rappelez-vous, il n'est pas recommandé d'étirer l'épine dorsale elle-même, par exemple - sur la barre horizontale, car vous ne pouvez qu'aggraver l'état général du patient.

6. traitement chirurgical

Le traitement chirurgical de la sciatique est généralement prescrit après 4 mois de traitement conservateur, si les résultats souhaités ne sont pas atteints, ainsi que dans les cas où le patient présente des troubles de la coordination des mouvements, une douleur intense accompagnée d'une faible activité physique et une perte de contrôle de l'activité de la vessie.

Parmi les méthodes de traitement opérationnelles peuvent être identifiés:

Microdiscectomie - utilisé pour retirer le disque intervertébral, qui exerce une pression sur le nerf vertébral.

Laminectomie - utilisé pour enlever les formations osseuses qui pincent le nerf

Traitement des remèdes populaires radiculite

C'est important! Avant d'utiliser des remèdes populaires pour la radiculite, assurez-vous de consulter votre médecin!

Sève de bouleau. Berezovitsa aide à purifier le sang et à normaliser les processus métaboliques dans le corps, rendant ce cadeau de la nature merveilleux pour traiter l'arthrite, les rhumatismes, la sciatique et d'autres processus pathologiques. Pour utiliser la sève de bouleau à des fins thérapeutiques, il est nécessaire de la boire quotidiennement dans un verre 3 fois par jour, 1 fois, 30 minutes avant les repas, pendant 10 à 14 jours. Après le cours, vous devez vous arrêter pendant une semaine et recommencer.

Appliques. Appliquez l'une des plantes suivantes sur la plaie: bardane, bouleau, tilleul, camomille, millepertuis, ortie, sureau noir et cônes de houblon. Attachez-les avec du polyéthylène et attachez un foulard en laine ou un pansement. Faites-le avant le coucher et restez attaché toute la nuit.

Airelles et miel. L'outil suivant est utilisé en violation du métabolisme des sels d'eau, lorsque les dépôts de sel contribuent au développement de la radiculite, ainsi que de maladies telles que la goutte, l'ostéochondrose, l'urolithiase, etc. Pour cuisiner, il vous faut 3 c. versez 500 ml d’eau bouillante dans une cuillerée de feuilles séchées et écrasées et faites cuire à feu doux pendant environ 15 minutes, puis couvrez le bouillon de bouillon et laissez reposer pendant 1,5 heure, infusez, filtrez et ajoutez 2 c. cuillères de miel Vous devez boire le produit pendant la journée, 30 minutes avant les repas.

Trèfle Se baigner avec un mélilot a un effet anti-inflammatoire. Pour le préparer, vous avez besoin de 500 g d’herbe de trèfle râpée, versez 10 litres d’eau bouillante, couvrez le seau, laissez-le reposer environ 40 minutes, filtrez et versez dans le bain en ajoutant la quantité nécessaire d’eau.

Le sel Les gens ont utilisé les propriétés miraculeuses du sel d’antiquité, qui contribueront ici à soulager les maux de dos dus à la radiculite à la maison. Pour appliquer du sel, vous devez chauffer le sel de table dans une poêle à frire, puis le verser dans un sac en tissu de coton, l'appliquer sur le point sensible, le réparer et vous allonger.

Pansements à la moutarde Dans un quart de tasse d'eau bouillie tiède, dissolvez 1 comprimé de drogue "Furacilin", puis ajoutez 1 c. une cuillère de miel, mélanger le tout soigneusement et faire tremper 2 plâtre de moutarde dans cet outil. Ensuite, ces pansements à la moutarde doivent être appliqués sur le bas du dos et conservés jusqu'à ce que vous ressentiez une forte sensation de brûlure. Après avoir retiré les pansements à la moutarde, nouez le bas du dos avec un foulard chaud, de préférence en tissu naturel, en laine et allongez-vous au repos. Si furatsillina pas, ne vous inquiétez pas, utilisez l'outil du miel.

Prévention de la radiculite

La prévention de la sciatique comprend le respect des recommandations suivantes:

  • Dormez sur une surface plane, si possible, procurez-vous un matelas orthopédique, choisissez-le simplement en fonction du poids;
  • Essayez de bouger plus, faites des exercices le matin;
  • Nager, nager est une excellente action préventive contre les maladies de la colonne vertébrale;
  • Donnez à votre régime une préférence pour les aliments enrichis en vitamines et en minéraux, sans oublier de contrôler la quantité de sel absorbée;
  • Évitez de soulever de gros poids, rappelez-vous, la santé coûte plus cher que l'argent et si vous faites un travail physique pénible, pensez qu'un corset de soutien spécial peut vous être utile;
  • Évitez le stress ou apprenez à contrôler vos émotions.
  • Ne pas autoriser diverses maladies, notamment le système musculo-squelettique;
  • Éviter l'hypothermie;
  • Contrôlez votre poids, ces kilos superflus sont l'ennemi de tous les organes et systèmes;
  • Surveillez votre posture, en particulier lorsque vous étudiez, que vous êtes sédentaire ou que vous restez longtemps devant l'ordinateur.
  • Limitez les aliments gras, frits et fumés, ainsi que le café et le thé fort;
  • Faites attention à l'apport supplémentaire de vitamines et de minéraux, en particulier les vitamines du groupe B.

Radiculite - ce que c'est, types, causes, signes, symptômes et traitement

La radiculite est une maladie grave de la colonne vertébrale qui affecte les terminaisons nerveuses de la moelle épinière. La maladie n'apparaît jamais seule, c'est une complication de divers problèmes de dos. Dans 95% des cas, la maladie est une complication de l'ostéochondrose et les 5% restants sont considérés comme le résultat d'une blessure antérieure, d'une variété de hernie et de l'usure des disques intervertébraux et de la colonne vertébrale.

Quelle est cette maladie, pourquoi elle survient et comment la traiter correctement, nous en discuterons plus loin dans cet article.

Quelle est la sciatique?

La radiculite (syndrome radiculaire) est une maladie du système nerveux périphérique qui résulte de la compression des racines de la moelle épinière (faisceaux de fibres nerveuses partant de la moelle épinière) ou du tronc nerveux à n'importe quel niveau.

Fondamentalement, la sciatique survient chez les personnes âgées, après 30 ans. Comme le montrent les statistiques, les parties les plus mobiles de la colonne vertébrale - cervicale et lombaire - sont sujettes à la radiculite. Le bas du dos en souffre particulièrement, car ce sont les hommes les plus durement touchés.

Le syndrome douloureux de la radiculite peut se manifester sous l’effort de lever du poids, de mouvements inconfortables, d’infection ou de froid, lorsqu'un anneau fibreux du disque est étiré ou rompu, le disque gélatineux s’étend au-delà de ses frontières et se forme à la place d’une hernie intervertébrale.

Souvent, le disque étendu ou les ostéophytes compriment non seulement la racine de la colonne vertébrale, mais également les membranes et les tissus environnants, qui constituent à leur tour une source supplémentaire de douleur.

Classification

La classification de la sciatique se produit comme suit:

  1. Forme aiguë. La douleur apparaît spontanément et se développe à la vitesse de l'éclair. Souvent, seul un analgésique aide à se débarrasser de la douleur. Il survient généralement en cas de surmenage ou de blessure au dos.
  2. Forme chronique. Il se développe généralement lorsque la forme aiguë est ignorée, lorsque le traitement consiste uniquement en l'utilisation d'analgésiques.

Une attaque de radiculite aiguë survient pour la première fois ou caractérise l’image d’une exacerbation de la radiculite chronique. La définition même de «aiguë» indique des symptômes cliniques vifs qui apparaissent soudainement, sans précurseurs. La radiculite chronique se caractérise par une série d'améliorations sans fin avec exacerbations.

Types de maladie:

  • Radiculite cervicale. Les dommages aux terminaisons nerveuses se produisent dans la région de la colonne cervicale. Dans ce cas, la douleur peut se propager au cou, aux bras, aux épaules, la maladie se manifestant par des maux de tête.
  • La radiculite thoracique est la forme de pathologie la plus rare. La maladie est accompagnée de douleur, d'engourdissement, de picotement dans l'espace intercostal. La pathologie se développe souvent sur le fond des infections virales, les processus tumoraux.
  • La radiculite lombaire conduit souvent à une courbure réflexe de la colonne vertébrale, la personne essayant constamment de prendre une position dans laquelle la douleur sera moins ressentie.
  • Radiculite lombo-sacrée (aka sciatique). Le plus souvent, la radiculite apparaît sous cette forme. Le groupe d'âge principal - les patients âgés de 30 à 50 ans. Une autre caractéristique des patients susceptibles de développer cette maladie est leur activité professionnelle sous des températures défavorables. Le domaine de localisation, comme il ressort clairement du choix d’une forme spécifique du nom de la maladie, correspond à la colonne lombaire.

Raisons

La radiculite n'étant pas une maladie distincte, mais seulement un syndrome, elle peut être provoquée par de nombreuses causes. Comme vous le savez, la colonne vertébrale est dans notre colonne vertébrale. Beaucoup de terminaisons nerveuses quittent ce cerveau, qui coordonne et contrôle les mouvements de notre corps. Dès que les terminaisons nerveuses sont endommagées ou enflammées, une maladie telle que la sciatique se déclare.

Les raisons de l'apparition de la sciatique sont nombreuses, les médecins soulignent les principales:

  • mode de vie sédentaire;
  • une charge physique importante sur la colonne vertébrale;
  • hernie intervertébrale;
  • l'apparition de croissance osseuse à la surface de la colonne vertébrale;
  • maladies oncologiques;
  • l'arthrite;
  • les changements dans la colonne vertébrale provoquent des maladies des organes internes, tels que le système cardiovasculaire et urinaire;
  • situation stressante transférée;
  • soulever des objets lourds;
  • troubles métaboliques;
  • échec hormonal;
  • faiblesse du système musculaire;
  • maladies infectieuses (grippe, infections respiratoires aiguës);
  • consommation excessive de sel.

N'oubliez pas que l'impulsion pour la maladie est dans la plupart des cas:

  • notre mauvais style de vie sédentaire
  • nutrition insuffisante appauvrie en vitamines, en oligo-éléments liquides et essentiels
  • facteurs affectant la microcirculation dans les tissus (maladies vasculaires, stress, etc.)

Symptômes de radiculite

Identifiez les principaux symptômes de la sciatique qui méritent votre attention:

  1. Les douleurs Avec cette maladie, la douleur peut être à la fois aiguë et sourde. Très rarement, il est localisé à un endroit, le plus souvent il donne à différentes parties de la colonne vertébrale.
  2. Sensibilité altérée. Avec cette maladie, les fibres nerveuses sont endommagées, ce qui peut entraîner des engourdissements dans certaines parties du corps. La perte de sensation est souvent accompagnée de picotements ou de brûlures.
  3. Faiblesse musculaire. Souvent, avec cette maladie, les impulsions nerveuses sont interrompues, ce qui explique pourquoi les muscles cessent tout simplement de fonctionner normalement. Il peut même y avoir une atrophie musculaire.

Signes de sciatique:

  • Rigidité, perturbation d'une démarche normale;
  • Flexion réflexe (non autorisée) des jambes au niveau des genoux lorsqu'une personne s'assied ou se couche;
  • Engourdissement (perte de sensibilité) au site du processus inflammatoire;
  • Sensation de brûlure et de picotement dans les tissus mous près de l'inflammation;
  • Transpiration excessive;
  • Blanchissement de la peau du visage;
  • Affaiblissement du tissu musculaire;
  • Augmentation de la douleur la nuit.

Parmi les autres signes de sciatique peuvent être identifiés

  • Des vertiges;
  • Déficience de l'audience;
  • Fonction visuelle altérée;
  • Violations des systèmes gastro-intestinal et génito-urinaire.

La douleur avec la radiculite peut avoir une nature différente. Parfois, il est chronique, douloureux, tire, et dans d'autres cas, il est aigu, brûlant, si fort que le patient ne peut plus se lever du tout. En raison de la douleur, le ton des muscles de la taille, du dos ou du cou est perturbé. Le patient tente de prendre une position dans laquelle la douleur serait exprimée de manière minimale. Il peut prendre une pose à demi courbée, se plier ou se tourner de côté.

  • douleur aiguë et coupante dans le cou, les épaules et les bras;
  • maux de tête, particulièrement aigus à l'arrière de la tête;
  • des vertiges;
  • la sensibilité dans les zones touchées du corps est perdue;
  • mouvement difficile du cou et des épaules;
  • la faiblesse et l'indisposition apparaissent;
  • la température corporelle augmente;
  • la nausée se produit.

La douleur augmente avec la toux, les éternuements et les mouvements de la tête.

Au cours de la formation d'une hernie discale et de la compression des racines, la douleur s'étend également à:

  • bras (proximal),
  • la face antérieure du thorax ou de l'omoplate.

La douleur de la radiculite peut s'aggraver la nuit. Dans de tels cas, les patients sont contraints de marcher pendant une longue période, en "balançant" un bras douloureux.

  • picotement
  • douleur irradiante
  • faiblesse musculaire et engourdissement des zones touchées.
  • syndrome de douleur;
  • augmentation de la douleur lors d'efforts sur la colonne vertébrale, mouvements brusques, toux, éternuement;
  • mouvement limité de la colonne vertébrale;
  • tension des muscles rachidiens;
  • pâleur et froideur de la peau le long du nerf pincé;
  • transpiration accrue;
  • changement de sensibilité du nerf endommagé;
  • affaiblissement du remplissage sanguin des artères du pied du côté de la lésion.
  • douleurs dorsales sévères, avec mouvements brusques et efforts physiques;
  • augmentation de la douleur lors de la toux, des éternuements et de la tension des fibres musculaires;
  • mouvement difficile du corps;
  • une personne ne peut pas se tenir sur les orteils et plier ses orteils.

La durée d'une attaque de radiculite dépend de la cause de l'inflammation de la racine, de la pathologie qui l'accompagne et des mesures thérapeutiques prises. Dans la plupart des cas, avec un parcours simple et l'adéquation des mesures prises, la maladie peut être traitée en 7 à 10 jours.

Si vous ressentez une douleur aiguë à la colonne vertébrale, il est urgent de consulter un médecin. N'oubliez pas que la douleur peut être provoquée non seulement par une attaque de radiculite, mais également par d'autres maladies. Par exemple, une maladie rénale se manifeste le plus souvent par une vive douleur au dos. Avec cette maladie, le réchauffement est catégoriquement contre-indiqué et le patient, qui est en train de se soigner lui-même à l'aide de compresses chauffantes, de bains ou de frottements, peut se causer un préjudice irréparable.

Des complications

Le développement des complications de la radiculite dépend de la gravité du processus pathologique. Dans la plupart des cas, l'inflammation des racines de la colonne vertébrale n'est pas aggravée par des complications graves, mais en l'absence d'une approche compétente en matière de traitement, des complications graves peuvent se développer.

Une perturbation de l'hémodynamique de la colonne vertébrale sur le fond d'une hernie de disques intervertébraux peut provoquer un infarctus de la moelle épinière, ce qui entraîne une violation des fonctions motrices et sensorielles du corps, entraînant son invalidité.

Si le temps ne traite pas du traitement des maladies de la division vertébrale, la maladie peut devenir chronique et perturber une personne toute sa vie. Le patient ressentira un inconfort grave, ce qui réduira considérablement ses performances.

Diagnostics

Les médecins sont principalement impliqués dans la radiculite. Mais s'il s'agit d'une manifestation de maladies de la colonne vertébrale (hernie intervertébrale ou radiculite discogène, blessures à la colonne vertébrale, etc.), le médecin peut vous aider:

  • vertébrologues;
  • traumatologues orthopédiques;
  • neurochirurgiens.

En conséquence, pour un diagnostic correct, il convient de réaliser un certain nombre d'activités, notamment les suivantes:

  1. détermination des symptômes (nature et intensité de la douleur, leur durée, présence de perturbations de la sensibilité);
  2. l'inspection, qui permet de déterminer la force musculaire et l'amplitude des mouvements;
  3. examen neurologique, qui se réduit à un test réflexe de sensibilité et d'activité;
  4. la radiographie, qui détermine le degré de changements dégénératifs;
  5. IRM, TDM, visualisation de la compression radiculaire;
  6. EMG, révélant le degré d'endommagement des fibres nerveuses.

Traitement de la sciatique

Malgré le fait que la radiculite soit un syndrome radiculaire, le traitement devrait aller au-delà du soulagement de l'irritation douloureuse. Et cela signifie que la radiculite doit être traitée de manière complexe - tout comme nous aurions traité l'ostéochondrose, la hernie, les traumatismes, la luxation et toute autre maladie causant la radiculopathie.

En cas de traitement d'urgence des crises de sciatique, l'essentiel est d'éliminer la douleur et de garantir l'immobilité de la partie endommagée de la colonne vertébrale afin d'accélérer son rétablissement. Pour soulager le syndrome douloureux, des analgésiques, des relaxants musculaires, des anti-inflammatoires sont utilisés.

Afin d'aider le corps à faire face à la blessure, il est nécessaire d'observer le repos au lit. Dans ce cas, le lit du patient doit être dur, pour cela il faut mettre une planche sous le matelas.

Les médicaments

Les façons de prendre des médicaments sont très différentes:

  • les injections,
  • des pilules
  • suppositoires rectaux,
  • des moyens externes sous forme de pommades, gels et patchs

Les injections anesthésiques sont prescrits pour le syndrome de la douleur sévère - Voltaren, Reopirin. Si les rhumatismes se prolongent, prescrire des injections de vitamines du groupe B. Des injections de relaxants musculaires aideront à détendre les muscles contractés qui pincent les terminaisons nerveuses - Riboxin, Mydocalm. Les neurotopes améliorent la perméabilité des impulsions nerveuses - Milgam, Neyrobion.

  1. Les glucocorticoïdes sont prescrits en l'absence de résultat positif des antidouleurs et des anti-inflammatoires - Medopred, Lemod.
  2. Il est également nécessaire d'utiliser des préparations à usage externe - plâtre au poivre, pommades chauffantes au venin d'abeilles et de serpents, poivre (Viprosal, Finalgon).
  3. Dans les cas graves, le blocage avec des doses élevées de vitamine B12, hydrocortisone est utilisé. Pour injection intraveineuse, utilisez Relanium, diphenhydramine.
  4. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) bloquent la synthèse des prostaglandines impliquées dans le processus inflammatoire.
  5. Les relaxants musculaires - ils sont traités par des spasmes musculaires relaxants.

Pommade radiculite

Il existe les types suivants de pommades pour la radiculite:

  • Des analgésiques;
  • Réchauffement;
  • Améliore le flux sanguin.

Les pommades, qui incluent le venin d'abeille, sont les plus efficaces dans le traitement. De tels médicaments réduisent la douleur, distraient les gens, réduisent l'inflammation. La pommade Viprosal avec venin de serpent-gurzy est l’une des plus courantes. «Finalgon» aide bien, mais il fait très chaud (surtout lorsque vous transpirez). Les pansements à la belladone ou au poivre aident à soulager la douleur.

Le frottement et les onguents jouent également un rôle important dans le traitement, la seule chose pour laquelle cette procédure doit être effectuée correctement.

  • Ainsi, lors du frottement, il est nécessaire que les mains de la personne qui le tient soient chaudes.
  • La plaie est caressée vers le haut pendant environ 10 à 20 minutes. Si la douleur est trop intense dans la manifestation, le frottement est effectué pendant environ 5 minutes.
  • En outre, le point sensible doit être «réchauffé» en l’enveloppant pour le chauffage.

Physiothérapie

Les procédures physiques sont effectuées après le soulagement de la crise aiguë de radiculite. Peut être attribué à la phonophorèse avec hydrocortisone, paraffine, darsonvalization. Ces procédures améliorent l'efficacité du traitement médicamenteux en soulageant les spasmes musculaires, en réduisant la douleur et en augmentant le flux sanguin vers les tissus endommagés.

Massages

Un massage avec radiculite est indiqué, mais pas toujours. Cela ne peut pas être fait dans la phase aiguë. La séance de massage dure environ une demi-heure. Cela doit être fait quotidiennement. Effectuer le besoin de massage pour le flux lymphatique. L'auto-massage est effectué à l'aide d'une serviette de bain (frottant le cou et le dos), en pétrissant le cou et les épaules avec les doigts.

Pharmacopuncture

La pharmacopuncture est un type de traitement spécial dans lequel des médicaments antihomotoxiques sont introduits en des points biologiquement actifs d’une profondeur de 5 mm. Les sessions ont lieu tous les 3 jours. Cette méthode de traitement permet d'éviter de nombreux effets secondaires pouvant survenir lors de la prise de médicaments.

Remèdes populaires

Avant d'utiliser les méthodes nationales de radiculite, assurez-vous de consulter votre médecin.

  1. À parts égales, prenez du thym, de la camomille, de la pharmacie, du millepertuis, couleur noir de sureau, faites un extrait chaud de ce mélange et faites des compresses chaudes pour la nuit.
  2. Trèfle Se baigner avec un mélilot a un effet anti-inflammatoire. Pour le préparer, vous avez besoin de 500 g d’herbe de trèfle râpée, versez 10 litres d’eau bouillante, couvrez le seau, laissez-le reposer environ 40 minutes, filtrez et versez dans le bain en ajoutant la quantité nécessaire d’eau.
  3. Versez les feuilles de bouleau avec de l'eau bouillante, placez-les en couche épaisse sur le point sensible, enveloppez-les avec une toile cirée ou du papier et maintenez pendant au moins une heure et demie. Répétez l'opération 2 fois (le matin et le soir).
  4. Compresse au radis noir pour la nuit: râpez le radis, filtrez-le avec le jus obtenu, faites tremper un chiffon et appliquez-le sur le dos douloureux.
  5. Verser 1 cuillère à soupe. Verser un rein ou un peuplier faux-tremble 1 tasse d'eau bouillante, laisser reposer pendant 1 h et boire 1-2 c. cuillères 5 à 6 fois par jour.
  6. Sciure de radiculite. Brasser de la sciure de bois fraîche avec de l’eau bouillante, après 20 minutes, vider l’eau, faire sortir la sciure de bois. Placez-les sur du coton, couvrez-les de gaze et étendez-vous dessus, à chaud. Procédure à faire avant de se coucher.
  7. Lorsque la radiculite ou les maux de dos sont recommandés, appliquer 1 fois par jour pendant 2 heures sur un point sensible une compresse d’argile mélangée à du vinaigre de vin dans un rapport de 1: 2 ou 1: 1. Vous pouvez frotter le bas du dos avec ce mélange. L'argile doit être lavée 2 jours après le broyage.
  8. Versez 1 cuillère à soupe de feuilles de rein ou de tremble avec 1 tasse d'eau bouillante, laissez reposer pendant 1 heure et buvez 1 à 2 cuillères à soupe 5 à 6 fois par jour. Versez de l'eau bouillante sur les feuilles de tremble, enveloppez-les dans une toile cirée et utilisez-les pour les compresses et les lotions avec radiculite.

Prévention

La prévention de la radiculite implique l’élimination des causes qui peuvent la provoquer, parmi les mesures préventives incluses:

  • développement d'une posture normale;
  • combattre l'hypodynamie;
  • prévention de l'hypothermie, élimination de la charge statique à long terme;
  • développement d'une posture normale;
  • l'organisation d'un horaire normal, ce qui implique une alternance appropriée de travail et de repos;
  • traitement et prévention des maladies de genèse infectieuse pouvant provoquer un syndrome radiculaire.

La prévention de la sciatique aiguë, ainsi que des exacerbations chroniques, est la suivante:

  • limitation des efforts physiques importants, en particulier de la musculation, si vous devez encore effectuer des travaux pénibles, portez un corset;
  • Évitez les longs séjours en position inclinée;
  • éviter l'hypothermie, en particulier la région lombaire;
  • lutter contre le surpoids, ce qui augmente la charge sur la colonne vertébrale;
  • développement d'un système musculaire naturel (natation, exercices spéciaux).

Ainsi, il convient de noter que la radiculite peut apparaître à la suite du début du traitement ou de l’autotraitement de l’ostéochondrose dans n’importe quelle partie de la colonne vertébrale. Elle est causée par un pincement ou un pincement des racines par les vertèbres entre lesquelles elles se trouvent.

La compression peut être due à différents types de déformations, blessures, anomalies congénitales, maladies infectieuses, hypothermie, stress, troubles métaboliques, style de vie inactif ou excessivement actif, etc.

Quelle est la sciatique?

"La maladie du siècle" - l'ostéochondrose - est une maladie chronique des disques intervertébraux et du tissu osseux sous-jacent. Il est associé à la dégénérescence des disques, à savoir, la déformation, la stratification, une diminution de leur hauteur, frappant les gens dans les années de leur plus grande activité.

La radiculite est le résultat de l'ostéochondrose - douleur prononcée et autres symptômes désagréables dans différentes parties de la colonne vertébrale, qui réduisent la qualité de la vie humaine.

Et provoque un tel état d'inflammation / dommage aux racines des nerfs spinaux causé par divers facteurs.

Le contenu

L'ostéochondrose et la sciatique sont-elles les mêmes? ↑

La radiculite est évaluée par des spécialistes à la suite d'une ostéochondrose.

Ces patients ne peuvent pas travailler pleinement, mener une vie active et se reposer normalement, car ils ressentent constamment des douleurs musculaires, des maux de tête et des articulations, ainsi que des pertes de charge, de la fièvre, des frissons, des engourdissements des mains et une dépression excessive.

Clinique de la maladie ↑

La base de cette maladie est la dégénérescence des disques intervertébraux cartilagineux, qui assurent la flexibilité de la colonne vertébrale.

Il peut en résulter une stratification, une déformation du corps du disque et une perte d’élasticité. En se développant progressivement, l'ostéochondrose couvre les ligaments, les vertèbres et une certaine partie du système circulatoire adjacente à la zone de localisation du processus pathologique.

Dans le monde moderne, le nombre de cas de propagation d'une telle maladie a considérablement augmenté - selon les experts, cela est dû au mode de vie inactif et sédentaire d'une personne.

En outre, de nombreuses personnes ne distribuent pas habilement la charge et ne fatiguent pas inutilement leur corps.

Spondylarthrose de la colonne cervicale - qu'est-ce que c'est? La réponse est ici.

Comment se manifeste la sciatique? ↑

La radiculite se manifeste le plus souvent par des douleurs vives et soudaines dans le dos, causées par des mouvements imprécis, une flexion ou une levée de poids.

Dans le même temps, ils reviennent constamment pour éternuer, tousser, etc.

Radiculite vertébrogène (cervicale)

La radiculite cervicale s'accompagne de douleurs unilatérales au cou, aggravées par les mouvements de la tête, qui s'étendent souvent jusqu'à la région thoracique supérieure et occipitale.

L'exacerbation survient généralement après avoir dormi dans une position inconfortable ou sur un oreiller haut, ainsi qu'en raison d'une surcharge physique ou mentale, d'une hypothermie ou d'un rhume.

Le syndrome douloureux est modéré.

Sciatique thoracique

Ce type de maladie provoque des douleurs et des malaises dans le dos, la poitrine, aggravés par une respiration profonde et une inspiration.

Il y a souvent un engourdissement de la main gauche.

Radiculite lombo-sacrée

Accompagné de douleurs aiguës perçantes dans la région lombaire.

Radiculite discogène

Ce type de radiculite survient dans l'ostéochondrose en raison d'une lésion ou d'une irritation des racines des nerfs spinaux, qui sont déplacés par le disque intervertébral.

Raisons du développement ↑

Les causes possibles de la sciatique incluent:

  • mauvaise position du corps;
  • froid
  • mode de vie inactif et sédentaire;
  • l'allergie;
  • troubles de la colonne vertébrale;
  • l'hypothermie;
  • maladies du système nerveux;
  • dépôt de sel;
  • blessures diverses;
  • faiblesse héréditaire des disques intervertébraux et des corps vertébraux;
  • maladies infectieuses;
  • facteur d'âge;
  • charge excessive sur les ligaments;
  • augmentation de la charge sur la colonne vertébrale.

Méthodes de diagnostic ↑

La radiculite est un complexe de symptômes indiquant la présence d'un impact sur l'une des racines de la moelle épinière.

En conséquence, pour un diagnostic correct, il convient de réaliser un certain nombre d'activités, notamment les suivantes:

  • détermination des symptômes (nature et intensité de la douleur, leur durée, présence de perturbations de la sensibilité);
  • l'inspection, qui permet de déterminer la force musculaire et l'amplitude des mouvements;
  • examen neurologique, qui se réduit à un test réflexe de sensibilité et d'activité;
  • la radiographie, qui détermine le degré de changements dégénératifs;
  • IRM, TDM, visualisation de la compression radiculaire;
  • EMG, révélant le degré d'endommagement des fibres nerveuses.

Comment supprimer une attaque aiguë? ↑

Si l’attaque de radiculite vous a trouvé à l’extérieur de la maison, attendez un peu, puis prenez lentement et très soigneusement une position dans laquelle la douleur sera moins aiguë.

Avec une radiculite lombo-sacrée, le soulagement apporte une position assise reposant sur les bras.

Lorsque la douleur devient plus faible ou disparaît complètement, vous pouvez vous lever lentement en vous fiant à quelque chose.

Toujours à la maison, vous pouvez prendre des anti-inflammatoires et des anesthésiques.

Il doit être sur le dos, sur une surface dure, légèrement pliée et les jambes levées.

Une attaque aiguë de radiculite disparaît généralement d'elle-même, avec le strict respect du traitement.

Fig.: Posture recommandée pour la radiculite

Les gels et les onguents contenant des composants chauffants, anti-inflammatoires et analgésiques soulagent la douleur.

Après une attaque de courte durée, évitez de vous tenir debout sur les jambes, de faire des efforts physiques et de soulever des poids de façon prolongée.

Les remèdes les plus efficaces contre la radiculite sont:

  • comprimés et onguents d'ibuprofène;
  • comprimés et pommades à base de diclofénac;
  • pommade consoude.

Est-il possible de traiter l'ostéochondrose avec l'acupuncture? La réponse est ici.

Est-ce dangereux de corriger la lordose lombaire? Lire ici

Traitement ↑

Il est formellement interdit de traiter les radiculites de manière indépendante, car certaines méthodes traditionnelles, telles que le massage, le chauffage et le bain, ne peuvent qu'aggraver la situation.

Le choix du traitement dépend de la cause de la maladie et de sa gravité.

Le plus souvent, les experts prescrivent des stimulants biogènes, des analgésiques, des vitamines du groupe B et des irritants.

Aussi une grande aide:

  • acupuncture;
  • étirement;
  • massage spécial;
  • traitement de recours;
  • physiothérapie;
  • magnétopuncture;
  • acupuncture;
  • pharmacopuncture;
  • électrostimulation;
  • Thérapie d'exercice;
  • thérapie sous vide et manuelle;
  • étirement à sec et thérapie au laser.

Pour la période de traitement, les experts recommandent d'éliminer divers types d'activité physique afin de neutraliser l'irritation de la racine nerveuse de la colonne vertébrale.

Il est également efficace d’utiliser une ceinture lombo-sacrée spéciale pour une fixation et un déchargement précis de cette partie de la colonne vertébrale.

Prévention ↑

La prévention de la radiculite et de l'ostéochondrose comprend les mesures suivantes:

  • durcissement de tout le corps;
  • prévenir le développement de maladies infectieuses;
  • création des conditions de travail les plus optimales et les plus économes en tenant compte de la charge de la colonne vertébrale;
  • prévention de la formation et du développement de la scoliose.

De plus, à titre préventif, il est recommandé d’effectuer un massage de la section lombo-sacrée et cervico-brachiale, ainsi que des exercices quotidiens, de la gymnastique, de la natation.

Ainsi, il convient de noter que la radiculite peut apparaître à la suite du début du traitement ou de l’autotraitement de l’ostéochondrose dans n’importe quelle partie de la colonne vertébrale.

Elle est causée par un pincement ou un pincement des racines par les vertèbres entre lesquelles elles se trouvent.

La compression peut être due à différents types de déformations, blessures, anomalies congénitales, maladies infectieuses, hypothermie, stress, troubles métaboliques, style de vie inactif ou excessivement actif, etc.

Cette maladie est plus facile à prévenir qu'à traiter.

N'oubliez pas qu'il existe une mesure pour tout, alors n'en faites pas trop et surveillez attentivement votre santé.

Vidéo: gymnastique pour le mal de dos

Vous aimez cet article? Abonnez-vous aux mises à jour du site via RSS ou restez à l'écoute de VKontakte, Odnoklassniki, Facebook, Google Plus, My World ou Twitter.

Dis à tes amis! Parlez de cet article à vos amis de votre réseau social préféré à l'aide des boutons du panneau à gauche. Merci beaucoup