Symptômes et traitement de la sciatique

Quelle est la radiculite et comment la traiter est une question fréquente dans le bureau du neurologue. La radiculite est une conséquence de l'ostéochondrose, beaucoup moins souvent, elle résulte de blessures diverses, hernie, malformations de la colonne vertébrale. La radiculite lombaire est la plus courante, car c’est cette partie de la colonne vertébrale, qui est le centre de gravité du corps, qui représente un grand nombre de charges.

On pense que les personnes âgées souffrent de radiculite, mais ces dernières années, elle a été diagnostiquée chez des personnes d'âge moyen. Les symptômes de la sciatique sacrée chez les femmes après 30 ans, chez les hommes après 35 ans, sont le plus souvent observés. Causes de la sciatique une variété de. La maladie est due à un mode de vie sédentaire, à divers types de stress et au travail sédentaire.

Radiculite - c'est quoi?

La radiculite lombo-sacrée est définie comme un ensemble de signes apparaissant lorsque les racines de la moelle épinière sont endommagées. Ce processus est pathologique, le mal de dos est secondaire. La radiculite de la ceinture est une conséquence des lésions du tissu rachidien. À ce moment-là, lorsque les disques intervertébraux ne peuvent pas être nourris en quantités suffisantes dans leurs tissus, des changements de type dystrophique - saillie - se produisent progressivement. Dans ce processus, les brins de tissu conjonctif sont considérablement affaiblis.

Pour empêcher les vertèbres de se déplacer, les bords sont recouverts de croissances osseuses - ostéophytes. Les disques déplacés, ainsi que les tissus irrités par les ostéophytes, exercent une pression sur les terminaisons nerveuses. C'est ainsi que le syndrome de la douleur est administré aux différents membres du corps.

Signes de

Très souvent, la sciatique lombo-sacrée est confondue avec des maladies d'un autre type - varices, pieds plats, maladies des organes internes. Symptômes de radiculite caractéristiques:

  • L'apparition soudaine de la douleur, sa cessation spontanée. Dans les temps ultérieurs, la sensation de douleur est exacerbée;
  • Intensification de la douleur lors de la levée des jambes redressées, allongée sur le dos;
  • La flexion instinctive des jambes lorsque le patient tente de se lever et de s’asseoir;
  • Douleurs aiguës lorsque la tête penche en avant;
  • L'incapacité à être constamment dans une position.

Les causes

Pour comprendre comment guérir la radiculite, il faut en découvrir les causes. La radiculite sacrale étant un ensemble de symptômes, son apparition a de nombreuses raisons:

  • Lésion vertébrale;
  • Une maladie, par exemple, l'arthrite;
  • Ostéochondrose. Dans 95 cas sur 100, les causes de la maladie sont ses manifestations;
  • Les ostéophytes sont des saillies osseuses résultant de la pression exercée sur le nerf sciatique.
  • Grande charge dans la colonne lombaire, ainsi que l'hypothermie;
  • Hypodynamie, à la suite d'un mode de vie sédentaire;
  • Grossesse - des manifestations significatives peuvent survenir au troisième trimestre, lorsqu'un décalage du centre de gravité se produit en raison d'un gain de poids important;
  • Sciatique;
  • Stress, régime alimentaire malsain, froid.

Les attaques constantes de sciatique sont le plus souvent causées par:

  • Des frissons;
  • Entraînement physique excessif;
  • L'hypothermie;
  • La netteté des mouvements de la vertèbre lombaire.

Les symptômes

Les symptômes de la sciatique sont très divers. La douleur dans la région sacrée peut baisser à la jambe, il y a violation de la sensibilité des membres, sensation de brûlure, engourdissement. Les médecins divisent les symptômes en groupes.

Le symptôme douloureux est différencié. La douleur arrive: à la fois terne et aiguë; à la fois local et affectant diverses particules du corps; continu ou temporaire. La simple présence de douleur signifie déjà que des effets dommageables sont causés aux tissus des disques intervertébraux. Un indicateur important est l’exacerbation de symptômes douloureux la nuit, avec toux, inclination soudaine de la tête, et cessation de la douleur dans un état réel.

  • Symptôme d'altération de la sensibilité

Hypersensibilité, déclenchée par une perturbation du câblage nerveux, entraînant un engourdissement, des picotements et une sensation de brûlure.

  • Symptôme de faiblesse musculaire

Violation du travail naturel des muscles, le plus souvent causée par des ruptures d'influx nerveux. À la violation à long terme de l'atrophie des muscles fessiers, les cuisses et même la jambe inférieure. Avec la sciatique, les symptômes font en sorte que la personne souffre de transpiration excessive et que le visage devient pâle. Si vous présentez les mêmes symptômes que la radiculite sacrée et le traitement, vous devez commencer par celui qui convient.

Comment traiter la radiculite

Pour rétablir le volume des mouvements de la colonne vertébrale, le corps a besoin d'exercices modérés. Cette méthode non seulement arrête le processus de dégénérescence de la vertèbre, mais améliore également l'élasticité des muscles. À la suite d'exercices de gymnastique, les patients ressentent souvent un soulagement. Si la gymnastique ne vous aide pas, le traitement de la sciatique est recommandé en choisissant une approche différente. La sciatique lombaire peut-elle être traitée de plusieurs manières?

Les médecins n'interdisent pas l'association de thérapies si celles-ci sont bénéfiques pour le patient. Peu importe le nombre de techniques existantes, elles répondent toutes à la question de savoir comment guérir rapidement la radiculite.

Méthodes non chirurgicales

Il existe une thérapie multivariée pour soulager la douleur dans cette maladie, ce qui permet d’oublier à jamais la question de savoir quoi faire avec la radiculite. Par exemple, si vous avez une sciatique aiguë, il est recommandé d’utiliser un coussin chauffant ou des sacs de glace dans sa phase initiale. Ils doivent être appliqués sur le point sensible pendant environ 20 minutes. Quelqu'un bénéficiera plus du froid, à quelqu'un - au chaud. Pour obtenir l'effet de leur meilleur remplaçant. Mais rappelez-vous - ceci est juste une thérapie de distraction pour soulager la douleur aiguë. La source de la maladie ne peut être guérie.

Des médicaments

Le traitement de la radiculite lombaire est effectué à l’aide de médicaments antiphlogistiques non stéroïdiens. Ils permettent d'éliminer l'œdème et de localiser l'inflammation. Mais ces remèdes se caractérisent par des effets secondaires qui n’ont pas les meilleurs effets sur le corps du patient lors d’une utilisation à long terme. Si la douleur dans le bas du dos est fortement aggravée et que vous abandonnez, il est recommandé de prendre l'ibuprofène, Ortofen, Diclofenac plus rapidement. Après s'être débarrassé de la douleur, utilisez plus tard des onguents et des crèmes cicatrisantes, appliqués sur les zones de soulagement. Un des meilleurs médicaments avec des critiques positives sont Finalgon, Nise, Indometacin, Viprosal.

Si le patient souffre de douleurs aiguës, vous devez nommer des injections. En tant qu'anesthésique, donnez la préférence à Novocain, Lidocaine.

Physiothérapie

En combinaison avec la prise de médicaments, il est recommandé d'irradier la radiculite lombaire et de traiter les jambes avec de la lumière ultraviolette. Les 5 premiers jours correspondent à l'application d'hydrocortisone, puis à la lidocaïne.

Au cours de la phase aiguë de la sciatique, le traitement est effectué à l'aide d'un traitement par ultrasons de la sciatique à mode impulsif. Si la sciatique est apparue à la suite d'une ostéochondrose, un aspect important est l'étirement sur un plan oblique. L'extrusion se fait même sur un lit ordinaire, avec une tête de lit légèrement surélevée de 15 à 20 cm, le corps devant être fixé au niveau de la tête de lit.

Il y a un étirement à court terme (deux fois par jour pendant 10 minutes) et à long terme (2 semaines). Une des procédures les plus utiles est le massage de la colonne vertébrale sacrée (15 à 20 séances sont recommandées), la réflexologie des aiguilles (10 à 20 séances), des exercices de gymnastique à multiples facettes (2 à 3 mois).

Traitement chirurgical

Si l'état de santé du patient ne s'améliore pas dans les 3-4 mois, le médecin traitant vous proposera de traiter la radiculite à l'aide d'une intervention chirurgicale. L'opération est effectuée si:

  • Signes neurologiques manifestés;
  • Changements dégénératifs dans les disques;
  • Violations explicites du système musculo-squelettique.

Il existe plusieurs types de chirurgie. Lors d'une petite opération ouverte, un disque intervertébral est retiré en appuyant sur le nerf sciatique. Si une sténose du canal vertébral est détectée et que le patient a une tolérance difficile à l'effort physique le plus simplifié, une laminectomie est alors prescrite. Au cours de cette opération, l'os est enlevé, dans lequel le nerf est pincé.

Les patients évitent une intervention chirurgicale, espérant que la sciatique elle-même guérira. Mais au moment où le patient perd le contrôle de la miction ou qu'il lui est difficile de bouger, une opération forcée est effectuée.

Régime thérapeutique

Pour réduire la charge sur la colonne vertébrale, le patient doit se débarrasser des kilogrammes en excès, le cas échéant, et surveiller attentivement la nutrition. Pour cela, vous avez besoin de:

  • Limiter la quantité de sel consommée;
  • Ajoutez des aliments enrichis (fruits, légumes, jus de fruits frais) au régime alimentaire approprié;
  • Mangez beaucoup de produits laitiers (le soir, ajoutez du kéfir au régime);
  • Abandonner les sauces, les conserves; exclure de l'utilisation de la viande fumée, frite, épicée, grasse;
  • Ajoutez des types de viande maigres à votre régime et mangez du poisson frais;
  • L'usage d'alcool, de café, de thé fort est strictement interdit.

Il est utile d'utiliser avec cette maladie:

  • Compotes de fruits secs. Si vous ajoutez du miel au lieu de sucre, le bénéfice sera double. Laissez cette boisson brassée dans la soirée. Et le matin au petit-déjeuner, vous apprécierez cette boisson;
  • Nectar de pommes et de céleri. Il est fabriqué dans des proportions égales, il est recommandé de boire deux fois par jour;
  • Jus de citron Diluer avec de l'eau et assaisonner avec du miel. Pour préparer la teinture, vous avez besoin de 11 citrons broyés dans un hachoir à viande et d'un litre de miel. À la fin de la préparation, le mélange est placé dans le réfrigérateur et ils mangent une cuillerée à soupe avant les repas trois fois par jour.

Plus d'informations sur les effets des symptômes de radiculite et le traitement en diront aux experts: thérapeute, neurologue.

Radiculite

Radiculite - (radicula latine - racine) - lésions des racines de la moelle épinière, provoquant des troubles moteurs, du système autonome et de la douleur. La radiculite se manifeste par un syndrome de douleur intense, une diminution de la force musculaire, des réflexes et une sensibilité dans la zone innervée par le nerf spinal affecté. Le diagnostic de la radiculite est réalisé par radiographie, tomodensitométrie et IRM de la colonne vertébrale. Selon les indications, il est possible de réaliser une myélographie et une ponction lombaire. Dans le traitement des anesthésiques et des anti-inflammatoires usés, le blocage, la physiothérapie, les techniques manuelles, la traction de la colonne vertébrale, la physiothérapie et les massages.

Radiculite

Radiculite - (radicula latine - racine) - lésions des racines de la moelle épinière, provoquant des troubles moteurs, du système autonome et de la douleur. Les facteurs étiologiques de la radiculite sont des modifications dégénératives-dystrophiques de la colonne vertébrale, telles que l'ostéochondrose, une spondylose déformante, ainsi que diverses anomalies du développement de la colonne vertébrale (sacralisation, spondylolisthésis, côtes supplémentaires, aplasie des vertèbres). L'hypothermie, les traumatismes, les infections (grippe, tuberculose, syphilis, méningite cérébro-spinale), ainsi que les formes radiculaires de maladies à neurovirus (encéphalite à tiques, etc.) sont également capables de provoquer des processus inflammatoires dans la colonne vertébrale.

Le syndrome douloureux de la radiculite peut se manifester sous l’effort de lever du poids, de mouvements inconfortables, d’infection ou de froid, lorsqu'un anneau fibreux du disque est étiré ou rompu, le disque gélatineux s’étend au-delà de ses frontières et se forme à la place d’une hernie intervertébrale. Souvent, le disque étendu ou les ostéophytes compriment non seulement la racine de la colonne vertébrale, mais également les membranes et les tissus environnants, qui constituent à leur tour une source supplémentaire de douleur. De plus, deux facteurs jouent un rôle dans sa pathogenèse: la dislocalgie et la douleur musculo-tonique.

Classification de la radiculite

En fonction de la topographie du processus inflammatoire, la radiculite est subdivisée en plusieurs formes:

ce qui peut être chronique ou aigu. En outre, il existe une radiculite primaire (toxique, d'origine infectieuse) et secondaire, due à des anomalies de la colonne vertébrale et de la moelle épinière. Lorsque la méningoradiculite processus inflammatoire se développe simultanément dans les racines du nerf spinal. et les membranes de la moelle épinière.

Symptômes de radiculite

Les principaux symptômes de la sciatique sont la douleur, une diminution des réflexes, un trouble de sensibilité partielle et des troubles du système autonome. Les premiers accès de douleur associés à la déchirure de l'anneau fibreux du disque intervertébral sont diffus (ressemblent à une «myosite» ou à un «lumbago»). Et seulement avec la formation d'une hernie du disque, qui serre la racine, le syndrome de la racine se forme, quand il y a des picotements et des engourdissements. Une innervation et, par conséquent, une diminution ou une absence totale de sensibilité (température, sensibilité au toucher et douleur) se développent dans la région de la racine touchée. Au fil du temps, la faiblesse des muscles situés dans la zone de la racine atteinte, jusqu'à leur atrophie complète, augmente.

Les symptômes de la radiculite primaire (étiologie infectieuse et toxique) sont des manifestations correspondant à la maladie à l'origine de la sciatique (dans le cas d'ARVI - fièvre, frissons, etc.). Avec la radiculite lombo-sacrée, la localisation de la douleur, aggravée par la marche et la toux, est possible dans la région lombaire, la jambe, la hanche ou le pied. Au stade initial, la maladie évolue en fonction du type de lumbago, lumbodynie et ishialgie lombaire.

Le principal symptôme du lumbago est une douleur dorsale aiguë soudaine résultant d'un soulèvement de poids, de mouvements brusques ou d'une hypothermie. Dans l’initiation de la douleur, une irritation des récepteurs de l’anneau fibreux du disque ou une subluxation des articulations intervertébrales joue un rôle. La mobilité de la colonne lombaire est limitée, le tonus des muscles lombaires est augmenté, ils sont douloureux à la palpation. Dans la plupart des cas, une douleur intense ("lumbago") empêche les patients de rester debout ou de marcher.

Lumbodynie - douleur sourde de nature subaiguë dans la région lombaire. Récidive souvent. Position assise difficile, marche et mouvement dans le bas du dos. Dans certains cas, les symptômes de tension (Lasegue, Wasserman) sont faiblement positifs. En cas de lumboischialgie, une douleur dans la région lombaire (aiguë et subaiguë) provoque une irradiation d'une ou des deux jambes. Des troubles neuromusculaires, végéto-vasculaires et trophiques au membre inférieur se développent. Il y a augmentation du tonus des muscles du bas du dos, restriction des mouvements et alignement de la lordose lombaire.

Afin de soulager partiellement le syndrome douloureux associé à la radiculite, les patients adoptent une posture «défensive»: s'asseoir, pliant les jambes sous eux-mêmes et posant leurs mains sur le lit ou couché avec un oreiller sous le ventre. Changer de démarche: en mouvement, les patients essaient de s’appuyer principalement sur une jambe en bonne santé. Tonalité des muscles lombaires très souvent marquée, scoliose antalgique, diminution de la cyphose. À la palpation, les points paravertébraux de la région lombaire, la face postérieure de la cuisse, la fosse poplitée, le talon (la pointe de Gara) et le milieu du pied (la pointe médioplanaire de Bechterew) deviennent douloureux et constituent presque le symptôme déterminant de la radiculite lombo-sacrée.

Les premiers symptômes de la radiculite cervicale sont les suivants: douleur au cou (unilatérale), position forcée de la tête (torticolis hypoplasique), augmentation du tonus des muscles du cou, lordose pathologique du cou. La douleur augmente avec la toux, les éternuements et les mouvements de la tête. Lorsqu'une hernie du disque se forme et que les racines sont comprimées, la douleur s'étend également au bras (proximal), à la surface antérieure du thorax ou à l'omoplate. Il y a une diminution des réflexes profonds et des paresthésies (dans la main distale). La douleur de la radiculite peut s'aggraver la nuit. Dans de tels cas, les patients sont contraints de marcher pendant une longue période, en "balançant" un bras douloureux.

Le développement de la radiculite thoracique commence par des symptômes réflexes-irritatifs (sensibilité des points paravertébraux, troubles musculo-toniques). Au stade radiculaire de la sciatique thoracique, apparaissent des troubles de la sensibilité dans la région des racines atteintes, des troubles du mouvement (parésie des extenseurs des doigts et de la brosse dans son ensemble). Dans les cas où le processus inflammatoire affecte les formations sympathiques de la main, des troubles végétatifs-vasculaires (gonflement, transpiration, refroidissement) sont observés. Le développement du syndrome du spondylocore est possible. Elle se manifeste par des douleurs dans la région du cœur lors de la flexion et de l'extension du corps, de la flexion, de la flexion, etc. Ces douleurs sont difficiles à traiter avec les dilatateurs coronaires classiques.

Complications de la radiculite

Une lésion des racines de la colonne vertébrale et la formation d'une hernie de disques intervertébraux peuvent entraîner une compression (ou un blocage) de grosses veines radiculaires et d'artères radiculo-médullaires. La réduction du flux sanguin peut entraîner le développement d'une ischémie d'étiologies diverses et, par conséquent, d'un infarctus du cordon médullaire, dans lequel les fonctions sensorielles et motrices d'une personne sont perturbées. Dans cet état, il est possible de déterminer le groupe d'invalidité.

Diagnostic de la radiculite

L'examen radiologique de la colonne vertébrale dans diverses formes de sciatique révèle habituellement une ostéochondrose, ce qui est assez courant. Par conséquent, l'enquête devrait être déployée. Pour exclure les processus destructeurs de la colonne vertébrale, un spondylogramme est présenté. Cependant, il n'est pas en mesure de vérifier l'étiologie discogène de la maladie. Lorsque la radiculite lombo-sacrée est une ponction lombaire, qui détecte une légère augmentation de la teneur en protéines.

Pour reconnaître l'étiologie de la radiculite, il est nécessaire de procéder à un examen approfondi des antécédents, d'une clinique ainsi que de nombreuses données paracliniques (analyse clinique du sang, myélographie, spondylogramme, examen du liquide céphalorachidien, IRM et tomodensitométrie de la colonne vertébrale, etc.)., ne souffrent que d’une ou deux épines. Et dans les cas de radiculite thoracique, l'ostéochondrose vertébrale doit être exclue, la cause de la compression des racines se trouvant ici dans d'autres maladies. En outre, la sciatique doit être différenciée de la myosite aiguë des muscles du dos.

Traitement de radiculite

Le traitement est effectué par un vertébrologue ou un neurologue. La triade principale dans le processus de traitement est l’immobilisation de la colonne vertébrale (lit dur), la chaleur et les analgésiques (diclofénac, indométhacine, etc.). Elle permet d’arrêter d’abord une aggravation des douleurs. Dans les cas de radiculite hyperalgiques, il convient d’ajouter des analgésiques par voie intramusculaire (amidopyrine + butadione, métamizole sodique). Recommandé et irritant - patch au poivre, frottement. La physiothérapie, le blocage des muscles spasmodiques, la traction sont des facteurs importants dans le traitement de la radiculite. Après un soulagement partiel de la douleur, il convient d’ajouter une thérapie par l’exercice, un massage et une thérapie manuelle. Dans le cas du syndrome lombaire prolongé, on prescrit aux patients des injections de vitamines du groupe B. L’utilisation de la vitamine B12 à fortes doses a un effet analgésique prononcé. Dans les cas graves, il est possible de procéder à un blocage de Novocaïne (avec vitamine B12, hydrocortisone, etc.) ou à des perfusions intraveineuses de diazépam, diphénhydramine, aminophylline.

En cas de douleur persistante (indépendamment de 3-4 mois de traitement), il est recommandé de proposer au patient une chirurgie de la colonne vertébrale (ablation d'une hernie intervertébrale). Les indications obligatoires pour la chirurgie de la radiculite peuvent être une sciatique paralysante, provoquée par une compression de la queue de cheval, avec le développement d'un dysfonctionnement des organes pelviens. Pour le traitement des récidives, il est recommandé de traiter au sanatorium au moyen de bains de boue, de sulfure d’hydrogène et de radon.

Prévision de radiculite

Un pronostic favorable est possible dans le cas d'un diagnostic opportun et d'un traitement complet, incluant toutes les directions possibles. Seule cette approche permet d’attendre une reprise sans craindre une rechute. Dans le cas d'ischémie et, par conséquent, d'un infarctus de la moelle épinière, il est impossible de prévoir un rétablissement complet, car de telles complications deviennent souvent une violation des fonctions motrices et sensibles du corps.

Prévention de la radiculite

La prévention de la radiculite comprend des mesures visant à maintenir une posture correcte et à renforcer les muscles du dos. Il est recommandé d'éviter les charges excessives sur la colonne vertébrale. Une bonne posture pendant le sommeil et la veille minimise le stress que subit la colonne vertébrale. Ne dormez pas sur des matelas trop durs. Contrairement à la croyance populaire, ils peuvent altérer la position de la colonne vertébrale et perturber sa fonction. Pour éviter cela et préserver la courbe naturelle de la colonne vertébrale, il est recommandé d'épingler de petits oreillers sous le cou et le bas du dos ou d'utiliser un matelas semi-rigide capable de maintenir la position naturelle de la colonne vertébrale.

Maintenir une posture correcte est très important dans le travail quotidien. Pour soulever des objets du sol, il est recommandé de plier les jambes au niveau des genoux sans incliner le torse. Ainsi, la charge se déplacera de l'arrière vers les jambes. Il est recommandé d'éviter les postures inconfortables (assise prolongée à la table avec la tête en bas, devant le téléviseur, baisse du menton sur la poitrine, etc.). En outre, la gymnastique joue un rôle important dans la prévention de la sciatique, ce qui contribue à renforcer les muscles du dos, ainsi que le sport et le durcissement, ce qui accroît la résistance du corps à l'effort physique et à l'hypothermie.

Quelle est la sciatique?

"La maladie du siècle" - l'ostéochondrose - est une maladie chronique des disques intervertébraux et du tissu osseux sous-jacent. Il est associé à la dégénérescence des disques, à savoir, la déformation, la stratification, une diminution de leur hauteur, frappant les gens dans les années de leur plus grande activité.

La radiculite est le résultat de l'ostéochondrose - douleur prononcée et autres symptômes désagréables dans différentes parties de la colonne vertébrale, qui réduisent la qualité de la vie humaine.

Et provoque un tel état d'inflammation / dommage aux racines des nerfs spinaux causé par divers facteurs.

Le contenu

L'ostéochondrose et la sciatique sont-elles les mêmes? ↑

La radiculite est évaluée par des spécialistes à la suite d'une ostéochondrose.

Ces patients ne peuvent pas travailler pleinement, mener une vie active et se reposer normalement, car ils ressentent constamment des douleurs musculaires, des maux de tête et des articulations, ainsi que des pertes de charge, de la fièvre, des frissons, des engourdissements des mains et une dépression excessive.

Clinique de la maladie ↑

La base de cette maladie est la dégénérescence des disques intervertébraux cartilagineux, qui assurent la flexibilité de la colonne vertébrale.

Il peut en résulter une stratification, une déformation du corps du disque et une perte d’élasticité. En se développant progressivement, l'ostéochondrose couvre les ligaments, les vertèbres et une certaine partie du système circulatoire adjacente à la zone de localisation du processus pathologique.

Dans le monde moderne, le nombre de cas de propagation d'une telle maladie a considérablement augmenté - selon les experts, cela est dû au mode de vie inactif et sédentaire d'une personne.

En outre, de nombreuses personnes ne distribuent pas habilement la charge et ne fatiguent pas inutilement leur corps.

Spondylarthrose de la colonne cervicale - qu'est-ce que c'est? La réponse est ici.

Comment se manifeste la sciatique? ↑

La radiculite se manifeste le plus souvent par des douleurs vives et soudaines dans le dos, causées par des mouvements imprécis, une flexion ou une levée de poids.

Dans le même temps, ils reviennent constamment pour éternuer, tousser, etc.

Radiculite vertébrogène (cervicale)

La radiculite cervicale s'accompagne de douleurs unilatérales au cou, aggravées par les mouvements de la tête, qui s'étendent souvent jusqu'à la région thoracique supérieure et occipitale.

L'exacerbation survient généralement après avoir dormi dans une position inconfortable ou sur un oreiller haut, ainsi qu'en raison d'une surcharge physique ou mentale, d'une hypothermie ou d'un rhume.

Le syndrome douloureux est modéré.

Sciatique thoracique

Ce type de maladie provoque des douleurs et des malaises dans le dos, la poitrine, aggravés par une respiration profonde et une inspiration.

Il y a souvent un engourdissement de la main gauche.

Radiculite lombo-sacrée

Accompagné de douleurs aiguës perçantes dans la région lombaire.

Radiculite discogène

Ce type de radiculite survient dans l'ostéochondrose en raison d'une lésion ou d'une irritation des racines des nerfs spinaux, qui sont déplacés par le disque intervertébral.

Raisons du développement ↑

Les causes possibles de la sciatique incluent:

  • mauvaise position du corps;
  • froid
  • mode de vie inactif et sédentaire;
  • l'allergie;
  • troubles de la colonne vertébrale;
  • l'hypothermie;
  • maladies du système nerveux;
  • dépôt de sel;
  • blessures diverses;
  • faiblesse héréditaire des disques intervertébraux et des corps vertébraux;
  • maladies infectieuses;
  • facteur d'âge;
  • charge excessive sur les ligaments;
  • augmentation de la charge sur la colonne vertébrale.

Méthodes de diagnostic ↑

La radiculite est un complexe de symptômes indiquant la présence d'un impact sur l'une des racines de la moelle épinière.

En conséquence, pour un diagnostic correct, il convient de réaliser un certain nombre d'activités, notamment les suivantes:

  • détermination des symptômes (nature et intensité de la douleur, leur durée, présence de perturbations de la sensibilité);
  • l'inspection, qui permet de déterminer la force musculaire et l'amplitude des mouvements;
  • examen neurologique, qui se réduit à un test réflexe de sensibilité et d'activité;
  • la radiographie, qui détermine le degré de changements dégénératifs;
  • IRM, TDM, visualisation de la compression radiculaire;
  • EMG, révélant le degré d'endommagement des fibres nerveuses.

Comment supprimer une attaque aiguë? ↑

Si l’attaque de radiculite vous a trouvé à l’extérieur de la maison, attendez un peu, puis prenez lentement et très soigneusement une position dans laquelle la douleur sera moins aiguë.

Avec une radiculite lombo-sacrée, le soulagement apporte une position assise reposant sur les bras.

Lorsque la douleur devient plus faible ou disparaît complètement, vous pouvez vous lever lentement en vous fiant à quelque chose.

Toujours à la maison, vous pouvez prendre des anti-inflammatoires et des anesthésiques.

Il doit être sur le dos, sur une surface dure, légèrement pliée et les jambes levées.

Une attaque aiguë de radiculite disparaît généralement d'elle-même, avec le strict respect du traitement.

Fig.: Posture recommandée pour la radiculite

Les gels et les onguents contenant des composants chauffants, anti-inflammatoires et analgésiques soulagent la douleur.

Après une attaque de courte durée, évitez de vous tenir debout sur les jambes, de faire des efforts physiques et de soulever des poids de façon prolongée.

Les remèdes les plus efficaces contre la radiculite sont:

  • comprimés et onguents d'ibuprofène;
  • comprimés et pommades à base de diclofénac;
  • pommade consoude.

Est-il possible de traiter l'ostéochondrose avec l'acupuncture? La réponse est ici.

Est-ce dangereux de corriger la lordose lombaire? Lire ici

Traitement ↑

Il est formellement interdit de traiter les radiculites de manière indépendante, car certaines méthodes traditionnelles, telles que le massage, le chauffage et le bain, ne peuvent qu'aggraver la situation.

Le choix du traitement dépend de la cause de la maladie et de sa gravité.

Le plus souvent, les experts prescrivent des stimulants biogènes, des analgésiques, des vitamines du groupe B et des irritants.

Aussi une grande aide:

  • acupuncture;
  • étirement;
  • massage spécial;
  • traitement de recours;
  • physiothérapie;
  • magnétopuncture;
  • acupuncture;
  • pharmacopuncture;
  • électrostimulation;
  • Thérapie d'exercice;
  • thérapie sous vide et manuelle;
  • étirement à sec et thérapie au laser.

Pour la période de traitement, les experts recommandent d'éliminer divers types d'activité physique afin de neutraliser l'irritation de la racine nerveuse de la colonne vertébrale.

Il est également efficace d’utiliser une ceinture lombo-sacrée spéciale pour une fixation et un déchargement précis de cette partie de la colonne vertébrale.

Prévention ↑

La prévention de la radiculite et de l'ostéochondrose comprend les mesures suivantes:

  • durcissement de tout le corps;
  • prévenir le développement de maladies infectieuses;
  • création des conditions de travail les plus optimales et les plus économes en tenant compte de la charge de la colonne vertébrale;
  • prévention de la formation et du développement de la scoliose.

De plus, à titre préventif, il est recommandé d’effectuer un massage de la section lombo-sacrée et cervico-brachiale, ainsi que des exercices quotidiens, de la gymnastique, de la natation.

Ainsi, il convient de noter que la radiculite peut apparaître à la suite du début du traitement ou de l’autotraitement de l’ostéochondrose dans n’importe quelle partie de la colonne vertébrale.

Elle est causée par un pincement ou un pincement des racines par les vertèbres entre lesquelles elles se trouvent.

La compression peut être due à différents types de déformations, blessures, anomalies congénitales, maladies infectieuses, hypothermie, stress, troubles métaboliques, style de vie inactif ou excessivement actif, etc.

Cette maladie est plus facile à prévenir qu'à traiter.

N'oubliez pas qu'il existe une mesure pour tout, alors n'en faites pas trop et surveillez attentivement votre santé.

Vidéo: gymnastique pour le mal de dos

Vous aimez cet article? Abonnez-vous aux mises à jour du site via RSS ou restez à l'écoute de VKontakte, Odnoklassniki, Facebook, Google Plus, My World ou Twitter.

Dis à tes amis! Parlez de cet article à vos amis de votre réseau social préféré à l'aide des boutons du panneau à gauche. Merci beaucoup

Radiculite: symptômes, causes, traitement

Malgré le développement de la médecine moderne, les gens continuent de faire face à diverses maladies graves. Certains sont traités assez rapidement et efficacement, d'autres peuvent même être fatals. Aujourd'hui, une maladie telle que la sciatique affecte les terminaisons nerveuses situées tout au long de la colonne vertébrale. Auparavant, les personnes âgées étaient exposées à un risque, mais au cours des dernières années, la tendance a changé. Ce problème est également frappant pour les jeunes. Cet article explique en détail ce que la maladie est, comment le traiter, et surtout, une attention particulière sera accordée aux mesures préventives.

Radiculite, quelle est cette maladie

La radiculite est une maladie grave de la colonne vertébrale qui affecte les terminaisons nerveuses de la moelle épinière. La maladie n'apparaît jamais seule, c'est une complication de divers problèmes de dos. Dans 95% des cas, la maladie est une complication de l'ostéochondrose et les 5% restants sont considérés comme le résultat d'une blessure antérieure, d'une variété de hernie et de l'usure des disques intervertébraux et de la colonne vertébrale. Pour éviter l'apparition de radiculite, il est nécessaire de consulter un médecin dès la première douleur dans le dos.

L'exacerbation de la sciatique peut provoquer d'autres problèmes, tels qu'un stress important, un effort physique élevé, un mode de vie sédentaire, un sport varié, des mouvements brusques. La maladie peut se présenter sous deux formes:

  • phase aiguë, survient soudainement après une blessure grave ou une surtension importante. Accompagné de douleur intense et intense dans la région touchée. Si vous vous engagez rapidement dans votre santé personnelle, la sciatique peut être traitée rapidement et efficacement;
  • stade chronique, apparaît après aiguë, si le médicament n'a pas été administré en temps opportun. La maladie se manifeste par des douleurs régulières qui s’amplifient lors d’une exacerbation.

Une douleur intense se manifeste dans les endroits où se produisent une inflammation et un pincement des racines nerveuses. En règle générale, la sciatique elle-même est ressentie par les personnes âgées ainsi que par les jeunes. Ces derniers souffrent de la maladie en raison d'un mode de vie sédentaire, ainsi que d'une mauvaise posture, qui est déformée pendant le travail à l'ordinateur.

C'est important! Selon les résultats d'études internationales, il est apparu que tous les 8 habitants de notre planète souffrent de radiculite.

Variétés de radiculite

La maladie se manifeste toujours par de graves douleurs au dos, particulièrement ressenties lors de mouvements brusques. Cependant, la radiculite peut ne pas affecter la totalité de la colonne vertébrale, mais seulement une partie de celle-ci. C'est pourquoi les médecins reconnaissent plusieurs variétés de cette maladie.

Lombo-sacré

Une telle maladie est souvent chronique, avec une exacerbation périodique qui dure une durée différente. Il semble être dû à un effort physique intense sur la colonne vertébrale, ainsi qu’à des conditions climatiques défavorables (courant d'air, froid). La sciatique lombo-sacrée se manifeste par les symptômes suivants:

  • douleurs dorsales sévères, avec mouvements brusques et efforts physiques;
  • augmentation de la douleur lors de la toux, des éternuements et de la tension des fibres musculaires;
  • mouvement difficile du corps;
  • une personne ne peut pas se tenir sur les orteils et plier ses orteils.

La douleur peut être ressentie sur un côté de la taille et un inconfort apparaît également au niveau des fesses, des cuisses et des muscles de la jambe. Les douleurs aiguës continuent pendant 10 à 14 jours, puis la douleur diminue progressivement. Dans tous les cas, vous devez consulter un médecin pour obtenir des conseils.

Lombaire

En règle générale, la sciatique affecte précisément la colonne lombaire, car elle exerce l'effort le plus physique. La maladie n'apparaît jamais d'elle-même, c'est une complication après l'ostéochondrose et d'autres défauts de la colonne vertébrale. La sciatique lombaire présente les caractéristiques suivantes:

  • douleur dans le bas du dos, leur durée et leur force sont différentes. Un tel symptôme est fondamental, il dit que les terminaisons nerveuses sont piégées;
  • la sensibilité est perdue car le passage libre des signaux nerveux est perturbé;
  • perturbé le fonctionnement normal du système musculaire, dans la partie endommagée du dos;
  • il y a un mal de dos, qui apparaît après un effort physique intense.

Dans les premiers stades, la maladie est parfaitement traitable, mais si elle commence, elle prendra une forme chronique difficile à guérir complètement.

Thoracique

Cette forme de sciatique est très insidieuse, car la maladie peut être parfaitement dissimulée sous forme de maladies des organes internes, tels que le cœur. La maladie se manifeste nettement, elle se caractérise par une douleur intense qui dure au moins 10 jours. Après cela, cela s’apaise progressivement, mais cela ne signifie pas que nous devrions négliger notre propre santé. Un patient avec un tel diagnostic ressent de tels symptômes désagréables:

  • douleur dans les côtes, aggravée par les pincements, les éternuements ou la toux;
  • la sensibilité est réduite, dans les bras, ainsi que dans la poitrine et le dos;
  • au fil du temps, l'activité musculaire est considérablement réduite, ce qui peut entraîner une atrophie;
  • parfois la température du corps augmente;
  • nausée et brûlures d'estomac;
  • la fonction de déglutition est altérée.

Tous les symptômes mentionnés ci-dessus aggravent la qualité de la vie humaine. Il est donc important de commencer le traitement rapidement.

Radiculite cervicale

Les jeunes de moins de 40 ans entrent dans la zone à risque, ils travaillent souvent devant un ordinateur et bougent un peu, ce qui provoque une mauvaise posture et une inflammation des racines nerveuses. Ces personnes ressentent des symptômes désagréables dans leur corps:

  • douleur aiguë et coupante dans le cou, les épaules et les bras;
  • maux de tête, particulièrement aigus à l'arrière de la tête;
  • des vertiges;
  • la sensibilité dans les zones touchées du corps est perdue;
  • mouvement difficile du cou et des épaules;
  • la faiblesse et l'indisposition apparaissent;
  • la température corporelle augmente;
  • la nausée se produit.

Le traitement de la maladie doit être effectué le plus tôt possible. Si, après 2 mois, l'état du patient ne s'améliore pas, les médecins recommandent une intervention chirurgicale.

Les causes de la maladie

Comme mentionné précédemment, la sciatique n'est pas une maladie distincte et ne sont que les conséquences de problèmes de santé plus graves. C'est pourquoi de nombreux facteurs peuvent influencer son apparence. La radiculite est due à une inflammation ou à des lésions des terminaisons nerveuses de la moelle épinière. Toutes ces racines nerveuses sont responsables du bon mouvement et de la coordination de tout le corps. Dès que leur travail est perturbé, il se produit une douleur aiguë qui peut devenir chronique.

Les raisons de l'apparition de la sciatique sont nombreuses, les médecins soulignent les principales:

  • mode de vie sédentaire;
  • une charge physique importante sur la colonne vertébrale;
  • hernie intervertébrale;
  • l'apparition de croissance osseuse à la surface de la colonne vertébrale;
  • maladies oncologiques;
  • l'arthrite;
  • les changements dans la colonne vertébrale provoquent des maladies des organes internes, tels que le système cardiovasculaire et urinaire;
  • situation stressante transférée;
  • soulever des objets lourds;
  • troubles métaboliques;
  • échec hormonal;
  • faiblesse du système musculaire;
  • maladies infectieuses (grippe, infections respiratoires aiguës);
  • consommation excessive de sel.

De toute évidence, l'apparition d'une sciatique est due à de nombreuses raisons. Il est donc important de faire un effort pour éviter l'apparition de la maladie.

Diagnostic de la radiculite

Si une personne ressent une douleur dans une partie de la colonne vertébrale, elle doit immédiatement contacter un médecin, à savoir un neurologue. Initialement, le médecin écoutera attentivement le patient et découvrira ses plaintes. Ensuite, le spécialiste examinera le patient et dirigera la radiographie. Sur la base des données obtenues, le médecin sera en mesure d'établir avec précision le diagnostic. En outre, la photo montrera à quel point la maladie est négligée et quelle partie de la colonne vertébrale est touchée. Sur la base des données obtenues, le médecin sera en mesure de prendre le bon rendez-vous.

Parfois, un diagnostic plus clair de la maladie nécessite un examen supplémentaire. Dans ce cas, le médecin recommande les procédures suivantes:

  • passer des tests sanguins et urinaires;
  • faire une IRM;
  • subir une tomodensitométrie;
  • scintigraphie (balayage de radionucléides);
  • Échographie abdominale;
  • radiographie du système respiratoire;
  • ECG

Tous les tests et études supplémentaires vous permettront de voir une image claire et l'état du patient. La radiculite est une maladie grave qui nécessite un traitement immédiat. Il est important d'établir un diagnostic à temps et de poursuivre le traitement.

Traitement médicamenteux

Pour un traitement plus efficace, le patient doit se reposer afin de réduire son activité. Les premiers jours, une personne doit se conformer au repos au lit pour éviter tout effort physique. Dans ce cas, le matelas doit être dur pour ne pas se plier sous la personne. En règle générale, un corset spécial est placé sur le patient, ce qui limitera ses mouvements. Des analgésiques sont prescrits au patient pour soulager la douleur. Au début, j'utilise des pilules, des pommades ou des suppositoires. Pour les douleurs aiguës, compte-gouttes et injections prescrits. En plus de ces médicaments sont prescrits des médicaments spéciaux qui restaurent la colonne vertébrale.

La pharmacologie moderne fournit de nombreux médicaments efficaces qui restaurent la santé. En règle générale, les médecins prescrivent les remèdes suivants pour la sciatique.

Des médicaments spéciaux qui remplissent différentes fonctions:

  • soulager l'inflammation (Ketoprofen, Diclofenac, Movalis);
  • analgésiques (Analgin);
  • des antibiotiques;
  • médicaments diurétiques (Trifas, Guigroton, Lasix);
  • des relaxants musculaires (Mydocalm, Skutamil);
  • vitamines du groupe B.

Peut aussi être nommé:

  • pommade, qui contient du venin de serpent (Viprosal, Vipratox, Alvipsal);
  • patch thérapeutique (Nano PatchGS, Nanoplast, Voltaren, Versatis, Ketonal);
  • radiculite baume (Semgen);
  • Onguent chinois (tigre blanc, Hong Lin Kiot);
  • coups de radiculite (Ksefokam, Novocain, Hydrocortisone, Dexaméthasone, Milgamma).

Le traitement médicamenteux est parfaitement complété par des procédures spéciales qui vous permettent d’établir rapidement le travail de la colonne vertébrale et de soulager la douleur. Parmi les moyens modernes, les médecins prescrivent souvent de tels:

  • physiothérapie;
  • la thérapie manuelle, c'est-à-dire la flexion et l'extension de la colonne vertébrale à l'aide d'un massage spécial;
  • acupuncture;
  • thérapie par ultrasons;
  • paraffine chaude;
  • thérapie au laser;
  • bains de radon;
  • échauffement
  • enveloppement de boue;
  • exercices dans la radiculite de la région lombaire et autres zones touchées.

Le traitement complet est effectué pendant plusieurs mois, la période exacte dépend des caractéristiques individuelles du patient et de la gravité de la maladie. Si, après un certain temps, l'état de santé du patient ne revient pas à la normale, les médecins peuvent alors recommander une intervention chirurgicale. Les spécialistes pour améliorer l'état général du patient proposent deux opérations:

  • microdiscectomie, une petite opération au cours de laquelle un disque intervertébral est enlevé;
  • laminectomie, recommandée uniquement si une sténose du canal rachidien a été diagnostiquée.

Au cours de l'opération choisie, les médecins retirent une partie de l'os qui exerce une pression sur les nerfs. Cependant, l'opération n'est utilisée que dans des cas extrêmes, lorsque la situation est déjà très négligée.

Comment guérir rapidement la sciatique à la maison

Avant de vous auto-traiter, il est important de consulter un médecin. Le spécialiste connaît l'état du patient et peut donc donner de bonnes recommandations.

Sureau

Pour le traitement de la sciatique, le sureau est génial, il est utilisé pour préparer un bouillon de guérison. Prendre 2 cuillères à soupe. cuillères de fleurs séchées de la plante, et versez 0,5 litre d'eau chaude, porter à ébullition et laisser bouillir pendant 5 minutes. Le bouillon est autorisé à insister environ une heure, puis à prendre 100 mg avant un repas.

Dans la forme aiguë de la maladie, il est interdit de réchauffer les points douloureux, car cela ne peut qu'aggraver l'état du patient. Cependant, le traitement à la maison peut être fait avec un corset ou une écharpe chauffant, en l'attachant à un point sensible. Eh bien, en vous caressant le dos, cette procédure restaurera la circulation sanguine.

Conséquences de la maladie et prévention

Un traitement précoce permettra de vaincre efficacement la maladie. Cependant, si l’on néglige la santé de sa personne, la radiculite acquiert une forme chronique incurable. La qualité de vie d'une personne se détériorera de manière significative, car elle ressentira constamment des douleurs au dos, qui augmenteront au cours de l'exercice. De plus, avec le temps, la sciatique provoque un infarctus de la moelle épinière et une paralysie osseuse, entraînant une invalidité.

Afin d'éviter une personne devrait régulièrement faire de la gymnastique, ce qui permettra de détendre les muscles. Beaucoup portent un corset spécial qui préserve le tonus des tissus musculaires. Lorsque la radiculite est utile pour nager, il est important de suivre pour ne pas trop refroidir, sinon la maladie s'aggravera.

Une nutrition adéquate et équilibrée joue un grand rôle. Il est nécessaire de réduire la quantité de sel et d'augmenter la consommation de fibres. Essayez d'éviter les aliments frits, gras ou fumés. Observer des règles simples peut améliorer la santé personnelle et restaurer les fonctionnalités de la colonne vertébrale.

Causes, signes et symptômes de la sciatique

Quelle est la sciatique?

La radiculite est une inflammation des racines nerveuses pénétrant dans le foramen intervertébral. La radiculite apparaît soudainement et la douleur est si intense qu'il est impossible de l'imaginer sans la ressentir.

La radiculite est une conséquence de l'ostéochondrose dans 95% des cas, à savoir 5% - résultant de blessures, de hernie, d'usure et de déformation de la colonne vertébrale et des disques intervertébraux.

Les personnes qui pratiquent un sport et qui mènent une vie sédentaire sont à risque.

Il existe les types suivants de radiculite (radiculopathie):

La radiculite peut être aiguë - elle apparaît soudainement, à la suite d'une blessure ou d'une surtension, et après un traitement opportun, une personne l'oublie longtemps ou de manière chronique. Cette dernière forme survient avec le temps, en raison de l’ignorance de la maladie.

Jusqu'à récemment, on pensait que la radiculite concernait principalement les personnes âgées, mais aujourd'hui, cette maladie est de plus en plus diagnostiquée chez les personnes d'âge moyen. Cela est dû à un mode de vie sédentaire inapproprié, au travail sédentaire, au stress. Selon les statistiques de l'Organisation mondiale de la santé, cette pathologie est présente sur huit personnes de la planète qui ont atteint l'âge de quarante-cinq ans.

Symptômes de radiculite

Le signe principal de la sciatique est bien sûr la douleur. La douleur dépend de l'endroit où vous avez eu une colonne vertébrale endommagée:

Radiculite cervicale - lorsque votre cou fait mal et que tout mouvement de votre tête intensifie incroyablement cette douleur. Et bien sûr, il peut y avoir des cas particuliers associés à cette maladie, par exemple, vous pouvez vous sentir étourdi, votre audition se détériore, vous ne marchez pas de manière égale.

Sciatique thoracique. Il se caractérise par les éléments suivants: une douleur qui tombe littéralement sur toute la poitrine.

Radiculite lombo-sacrée. Mal de dos en marchant en se penchant.

Pendant un certain temps, la douleur peut être sourde, après quoi elle reprend avec plus de force. Le lieu principal de la douleur dépend du lieu où se situe le centre de l’inflammation ou du pincement des fibres nerveuses. Si les nerfs sont affectés dans la partie supérieure de la colonne vertébrale, la douleur apparaîtra non seulement dans le cou et les épaules, mais également à l'arrière de la tête. En cas de radiculite au milieu de la colonne vertébrale, la douleur peut entourer la poitrine et se faire sentir dans les mains. Lorsque la douleur de la radiculite lombo-sacrée va aux fesses, aux cuisses et aux pieds.

Le prochain symptôme commun de la sciatique est la perte de sensation, qu'il soit partiel ou complet. Une perte partielle de sensation apparaît dans la région où se trouve le nerf affecté. Dans les cas graves, il y a un engourdissement des membres. Il y a souvent des symptômes tels que faiblesse musculaire, dysfonctionnements dans le travail, y compris atrophie, sensation de brûlure et de fourmillements dans les tissus mous, maux de tête, vertiges, affaiblissement de l'audition et de la vision, la cause en est une diminution de l'apport sanguin au cerveau. Lorsque la radiculite de la colonne vertébrale inférieure peut connaître un dysfonctionnement de l'intestin et de la vessie.

Signes de sciatique

Souvent, la sciatique peut être confondue avec les manifestations d'autres maladies: varices, pieds plats, blessures ou maladies des organes internes, également douloureuses du zona.

La radiculite se distingue par les caractéristiques suivantes:

la douleur survient soudainement. Il peut aussi disparaître brusquement et, après la reprise de la douleur, être plus grave;

douleur accrue lorsqu'une personne couchée sur le dos soulève une jambe redressée;

la jambe se plie par réflexe lorsque le patient tente de s'asseoir sur le ventre;

douleur aiguë en éternuant et en toussant;

douleur accrue en inclinant la tête en avant;

il est difficile de rester longtemps dans une position, mais la douleur cesse à l'état stationnaire;

la nuit, l'état du patient s'aggrave;

il y a transpiration, pâleur du visage.

Causes de la sciatique

La radiculite n'étant pas une maladie distincte, mais seulement un syndrome, elle peut être provoquée par de nombreuses causes. Comme vous le savez, la colonne vertébrale est dans notre colonne vertébrale. Beaucoup de terminaisons nerveuses quittent ce cerveau, qui coordonne et contrôle les mouvements de notre corps. Dès que les terminaisons nerveuses sont endommagées ou enflammées, une maladie telle que la sciatique se déclare.

Selon les statistiques, dans environ 95% des cas, la radiculite est une manifestation de l'ostéochondrose et dans les 5% restants, elle est le résultat d'une lésion médullaire chronique, y compris une hernie intervertébrale.

Au cours de la vie, une personne sur deux ressent les symptômes de cette maladie «plus jeune» (on la retrouve maintenant souvent chez les enfants). L'ostéochondrose est due à des modifications dystrophiques de la colonne vertébrale, qui sont à leur tour causées par un mode de vie sédentaire, une répartition incorrecte de l'activité physique. Si vous ne vous engagez pas dans le traitement de cette maladie, elle se transforme au fil des années en une forme plus sévère générant de nombreux inconvénients et sensations désagréables.

La radiculite peut également être provoquée par une hernie intervertébrale, des ostéophytes (excroissances osseuses sur les vertèbres), une sténose du canal rachidien, l'apparition de tumeurs, le développement de l'arthrite. Les maladies des organes internes, des systèmes cardiovasculaire et urogénital peuvent également provoquer des modifications de la colonne vertébrale, ce qui entraîne une radiculite aiguë ou chronique.

Quoi d'autre peut causer une sciatique?

La sciatique peut aussi provoquer:

Troubles métaboliques;

La radiculite survient souvent chez des personnes en bonne santé, à la suite de blessures ou d'efforts physiques, tels que la musculation. Une pression excessive sur les vertèbres conduit à un pincement des nerfs, provoquant une inflammation et une douleur.

La radiculite est également présente chez les femmes enceintes lorsque, en raison d'une augmentation soudaine de poids, les muscles non entraînés et la colonne vertébrale subissent un stress. En outre, les changements hormonaux et les troubles métaboliques peuvent déclencher une sciatique.

Les processus inflammatoires et infectieux dans le corps peuvent causer une inflammation des racines nerveuses, ce qui est souvent le résultat de l'hypothermie, du rhume et de la grippe. La sciatique est également courante et les personnes souvent stressées souffrent de dépression.

Une mauvaise alimentation affecte également le développement de ce syndrome. Si une personne consomme une grande quantité de sel, celui-ci se dépose dans la colonne cervicale, exerçant une pression sur les fibres nerveuses.

Diagnostic de la radiculite

Dès que vous ressentez une douleur à la vertèbre, vous devriez consulter un médecin et plus particulièrement le neurologue. Le neurologue vous écoutera et vous examinera. Sa tâche consiste à identifier la maladie pour laquelle il vous dirigera vers les rayons X. Après cela, le spécialiste pourra dire plus précisément la cause de votre mal de dos. Les rayons X vous indiqueront également à quel point et exactement votre colonne vertébrale est endommagée, après quoi un traitement vous sera prescrit.

Le diagnostic des maladies de la colonne vertébrale a impliqué un neuropathologiste. La première étape est l'examen et l'anamnèse, le spécialiste interroge le patient afin d'identifier les symptômes et les causes de la maladie.

Après examen, le médecin prescrit des tests et des études. La méthode principale est l'examen aux rayons X. Si cela ne suffit pas, la résonance magnétique et la tomodensitométrie, le balayage par radionucléides (scintigraphie) sont prescrits. En plus d’étudier le tissu osseux du patient, une échographie de la cavité abdominale et du pelvis, une radiographie des poumons et un ECG peuvent être effectués. Requis - analyses de sang et d'urine.

Comment traiter la radiculite?

Tout d'abord, dans le traitement de la radiculite, le patient doit assurer la paix, limiter son activité physique autant que possible. En quelques jours, une personne doit abandonner toute activité physique, la plupart du temps au lit. Dans ce cas, le lit doit être lisse pour ne pas s'effondrer sous la personne. Habituellement, ils mettent une base dure sous le matelas. Il est important de limiter le mouvement de la colonne vertébrale endommagée, il est donc pratique d’utiliser un corset de fixation.

Pour réduire l'intensité du syndrome douloureux, des analgésiques, des anti-inflammatoires non stéroïdiens, le mioreclasta (diclofénac, naproxen, nimésulide, ibuprofène, etc.) sont utilisés. En cas de douleur intense, les analgésiques sont administrés par voie intramusculaire, dans les cas moins graves, aux pilules, bougies, crèmes et onguents. À l'hôpital, ils peuvent effectuer un blocage par Novocain du nerf endommagé. Mais l'anesthésie de la zone touchée est la première étape des soins, après le soulagement de la douleur, le traitement est effectué, les procédures sont prescrites.

Il est important de se rappeler que l'utilisation prolongée d'analgésiques provoque une irritation du tube digestif, conduit à une ulcération de la muqueuse gastrique, augmente le risque de crise cardiaque et de maladie rénale. Et certains analgésiques puissants créent une dépendance. Par conséquent, il est important d'effectuer un traitement et non d'éliminer les symptômes.

Méthodes modernes de traitement de la radiculite

Les méthodes modernes comprennent: le traitement médicamenteux, la physiothérapie, divers types de thérapie. Un remède efficace contre la radiculite est une pommade à base de venin de serpent (par exemple, "Viprosal B"). L'outil soulage les articulations, a un effet antiseptique, réduit l'inflammation. Le résultat est une amélioration de l'apport sanguin dans les tissus, le soulagement de l'état général du patient, la réduction de la maladie. Utilisez d’autres pommades / gels avec l’effet d’irritation locale, patch médical.

Efficace dans le traitement de la radiculite thérapie manuelle - flexion, étirement de la colonne vertébrale à l'aide de la force de la main, massage. De telles procédures libèrent les nerfs pincés, augmentant la lumière entre eux. Mais il convient de demander cette aide uniquement à un spécialiste, car toutes les manipulations avec le service des vertèbres exigent de la prudence. Vous ne pouvez pas étirer la colonne vertébrale seul à l'aide d'une barre horizontale - cela peut entraîner une exacerbation des maladies. La traction doit être effectuée par un médecin.

Parallèlement aux médicaments et à la thérapie manuelle, un traitement alternatif est appliqué: acupuncture, réflexologie, thérapie au laser, utilisation du courant galvanique, phonophorèse (thérapie par ultrasons), applications à la paraffine chaude et à la boue, bains au radon, chauffage divers. Dans les cas graves, lorsque le patient a longtemps souffert de douleur, on lui prescrit un traitement aux antidépresseurs. En règle générale, la radiculite, selon le stade, peut être guérie en une période de plusieurs jours à plusieurs semaines.

Intervention chirurgicale

Si l'état du patient ne s'est pas amélioré après 3-4 mois de traitement, le médecin suggère une intervention chirurgicale. La petite chirurgie ouverte (microdiscectomie) consiste à retirer l'un des disques intervertébraux qui exerce une pression sur le nerf vertébral. Une laminectomie (chirurgie lombaire) est prescrite si une sténose de la colonne vertébrale est détectée et que le patient ne tolère même pas un exercice normal.

Au cours de l'opération, la partie de l'os qui pince le nerf est retirée. Mais ils essaient d'éviter le traitement chirurgical, en l'utilisant dans des cas extrêmes - lorsque la patiente perd le contrôle de ses fonctions intestinales et vésicales, elle a de la difficulté à se déplacer.

Conséquences de la radiculite

Si le temps ne traite pas du traitement des maladies de la division vertébrale, la maladie peut devenir chronique et perturber une personne toute sa vie. Le patient ressentira un inconfort grave, ce qui réduira considérablement ses performances.

À l'avenir, il est probable que des complications entraînent un infarctus de la moelle épinière ou une paralysie des membres, ce qui entraîne souvent une invalidité. Avec des exacerbations régulières, il est préférable de ne pas expérimenter avec des remèdes populaires, mais de contacter un spécialiste qui établira les causes de la maladie et vous prescrira un traitement.

Prévention de la radiculite

En prévention de la radiculite, il est recommandé de réaliser des exercices thérapeutiques (mais pas pendant l’exacerbation). Cela est nécessaire pour renforcer les muscles, ce qui éliminera la charge excessive de la colonne vertébrale et créera un corset musculaire naturel. Colonne vertébrale favorable à la nage, mais dans ce cas il est nécessaire d'éviter l'hypothermie et les mouvements brusques. Il est conseillé de lutter contre l'obésité, ce qui augmente la pression sur les vertèbres. Le travail physique dur est mieux fait dans un corset, essayez de ne pas soulever de poids, ne restez pas longtemps dans une position inclinée.

Il est également important de surveiller la posture et une nutrition adéquate. Tout d’abord, réduisez la quantité de sel dans votre alimentation, augmentez votre consommation de fibres (utilisez plus de légumes crus, de salades fraîches). La cuisine est préférable pour un couple, en évitant gras, frit, épicé. Si possible, le café sucré et le thé fort devraient également être exclus. Ail utile, jus de citron, bananes. Parfois, la sciatique aggrave en raison du manque de vitamine B12 dans le corps - il est souhaitable de l'ajouter ainsi que d'autres suppléments nutritionnels à l'alimentation.