Saillie des disques cervicaux

Résumé: Les protrusions du disque intervertébral sont plus courantes que la hernie intervertébrale, tandis que les patients atteints de hernie intervertébrale sont plus susceptibles de ressentir de la douleur et d’autres symptômes. Cependant, les protrusions de la colonne cervicale font exception à la règle générale car il existe un canal rachidien plus étroit au niveau de la colonne cervicale qu’au niveau de la colonne thoracique et lombaire.

Qu'est-ce que la protrusion du disque intervertébral?

Il se peut que vous ayez l’impression que la protrusion du disque intervertébral soit identique à la hernie intervertébrale, bien qu’il s’agisse en réalité de choses légèrement différentes. Lorsque la hernie intervertébrale se situe dans l'enveloppe extérieure du disque (anneau fibreux), une fissure se forme. En règle générale, cette fissure ne concerne qu'une petite partie du disque. À travers cette fissure, une partie du contenu du disque (noyau pulpaire) semblable à un gel est pressée dans le canal rachidien. La saillie du disque intervertébral est une étape précédant une hernie, dans laquelle le disque intervertébral s’étend au-delà de l’espace où il est normal - entre les vertèbres.

Raisons

La protrusion discale intervertébrale est généralement le résultat du vieillissement naturel du corps humain. En raison de processus dégénératifs, le disque intervertébral perd de l'eau et la distance entre les vertèbres diminue, ce qui conduit au développement de l'ostéochondrose de la colonne vertébrale. Les complications de l'ostéochondrose sont les protrusions du disque intervertébral, la hernie discale, l'ar spondylose et le spondylarthrose, ainsi que le développement d'une sténose vertébrale secondaire. En règle générale, toutes ces maladies se développent ensemble et aggravent le cours de l'autre. Ainsi, la prévention de l'ostéochondrose est nécessaire pour chaque personne après 40 ans ou plus tôt, si le travail est lié à la musculation ou à une posture fixe.

La protrusion discale intervertébrale peut devenir un réel problème lorsque le renflement du disque est suffisamment fort, ce qui provoque un rétrécissement du canal rachidien - un tube vertical creux au centre de la colonne vertébrale, dans lequel s’étendent la moelle épinière et les racines nerveuses rachidiennes. De plus, si des ostéophytes (spondylose) et la pathologie des articulations arquées (spondyloarthrose) se forment au niveau de la saillie de la colonne vertébrale, cela peut également entraîner un rétrécissement du canal rachidien dans cette région. Parfois, cette affection s'appelle une sténose segmentaire du canal rachidien.

Des dommages au disque intervertébral, ainsi qu'une charge excessive sur la colonne vertébrale, par exemple chez les athlètes ou les personnes dont le travail consiste à soulever et à porter des objets lourds, peuvent affaiblir le disque intervertébral et le rendre vulnérable à divers problèmes. Fumer du tabac accélère également la destruction des disques intervertébraux.

Les symptômes

Les protrusions du disque intervertébral sont très courantes, tant chez les personnes jeunes que les personnes âgées. Lorsque la forme du disque change, elle fait saillie dans le canal rachidien, ce qui peut alors pincer le nerf voisin. La compression nerveuse provoque des symptômes dans les zones innervées par ce nerf. En général, les symptômes de la protrusion du disque intervertébral comprennent la douleur, un engourdissement et des picotements.

Très rarement, la saillie du disque intervertébral peut exercer une pression sur la moelle épinière. Dans de tels cas, une attention médicale immédiate est requise.

Les symptômes d’une protrusion discale intervertébrale dans la colonne cervicale incluent:

  • mal de tête;
  • douleur et raideur au cou;
  • douleur à l'épaule;
  • engourdissement, picotement à l'épaule;
  • douleur au bras;
  • engourdissement, fourmillements dans la main;
  • douleur entre les omoplates;
  • douleur sous l'omoplate;
  • douleur dans la main ou les doigts;
  • engourdissement, picotements dans les mains, les doigts.

Lorsque la moelle épinière est écrasée par la protrusion du disque intervertébral dans la colonne cervicale, le patient peut présenter les symptômes suivants:

  • faiblesse des muscles du bras, de la main, des doigts;
  • troubles de la circulation cérébrale
  • perte de diverses fonctions de la moelle épinière au cours du développement de la myélomalacie
  • contracture

La douleur pendant la protubérance du disque intervertébral peut se développer progressivement et s'aggraver lors de certaines actions. En règle générale, les symptômes de protrusion avec un traitement approprié disparaissent après quelques semaines, parfois - plusieurs mois.

Diagnostics

Le diagnostic de la saillie du disque intervertébral dans la colonne cervicale commence par la collecte des antécédents médicaux complets du patient, le traitement de sa plainte et son examen médical. Après avoir examiné et posé un diagnostic préliminaire, le médecin référera le patient pour des examens supplémentaires. Ces enquêtes peuvent être:

Radiographie

Le médecin peut suggérer un examen radiographique de la colonne cervicale. Bien que la radiographie ne puisse pas révéler la protrusion du disque intervertébral, les rayons X peuvent donner au médecin une idée générale de l'état de la colonne vertébrale;

Imagerie par résonance magnétique

L'IRM est la méthode de diagnostic visuel la plus courante pour les protrusions du disque intervertébral et les hernies intervertébrales. Cette étude est indolore et très précise. En outre, l’étude n’utilise pas les rayons X, mais le rayonnement magnétique, qui est inoffensif pour le corps. En plus de l'état des disques intervertébraux, l'IRM peut montrer l'état d'autres tissus mous, tels que les vaisseaux et les nerfs, ainsi que la moelle épinière;

Tomographie

Parfois, si une IRM est difficile ou impossible pour une raison quelconque, les médecins prescrivent un scanner en guise de substitution à cette étude. La tomodensitométrie peut également aider à diagnostiquer la protrusion du disque intervertébral, mais la qualité de la tomodensitométrie est nettement inférieure à celle des examens par IRM.

Traitement

1. Traitement conservateur

La majorité absolue des patients présentant des protrusions de disques intervertébraux dans la colonne cervicale ne nécessite pas de traitement chirurgical. Généralement, après quelques semaines ou quelques mois après le début du traitement, les symptômes disparaissent complètement chez les patients présentant une protrusion du disque intervertébral dans le cou. Les méthodes de traitement non chirurgical de la protrusion du disque intervertébral sont diverses et identiques aux méthodes de traitement de la hernie intervertébrale. Ces méthodes incluent:

  • correction de la posture;
  • élaborer le stéréotype moteur correct;
  • changements de mode de vie (augmentation ou diminution de l'activité physique, perte de poids, abandon du tabac, etc.);
  • traction de la colonne vertébrale sans charge;
  • Hirudothérapie, acupuncture;
  • massage médical;
  • exercices thérapeutiques;
  • prendre des analgésiques, des anti-inflammatoires, des relaxants musculaires.

Si les symptômes s'aggravent progressivement pendant le traitement ou si le patient présente des signes de déficit neurologique, le médecin peut suggérer une intervention chirurgicale.

2. traitement chirurgical

Si un traitement chirurgical est nécessaire pour le traitement de la saillie du disque intervertébral dans la région cervicale, le chirurgien effectuera très probablement une laminectomie ou une discectomie. La laminectomie est l'ablation d'un morceau de tissu osseux d'une vertèbre au-dessus de la racine nerveuse, la discectomie est l'ablation d'une hernie intervertébrale. Les deux opérations visent à la décompression de la racine nerveuse et peuvent être effectuées ensemble.

Si la situation nécessite le retrait d'une grande partie de l'os vertébral et du disque, cela peut conduire à une instabilité du segment rachidien. Dans un tel cas, une fusion vertébrale peut être nécessaire - une opération dans laquelle les os sont liés immédiatement au-dessus et au-dessous du segment instable. Dans certains cas, le remplacement du disque retiré est rendu artificiel.

N'oubliez pas qu'en plus des complications postopératoires habituelles (infection, formation de thrombus, etc.), les problèmes spécifiques suivants peuvent apparaître après une chirurgie de la colonne vertébrale: lésion du nerf ou de la moelle épinière, fuite de liquide céphalorachidien, formation de tissu cicatriciel au niveau du site chirurgical. peut conduire à une compression nerveuse. Dans environ 90% des cas, une saillie du disque intervertébral ou une hernie intervertébrale apparaît après une chirurgie au même endroit. De plus, les opérations sont parfois inefficaces et les symptômes disponibles avant la chirurgie persistent et s’aggravent même après. Par conséquent, il est nécessaire de comprendre que l’opération doit être considérée comme la dernière option, lorsque les autres méthodes de traitement ne donnent pas de résultats suffisants pour combattre les symptômes causés par la protrusion discale ou en cas de signes de déficit neurologique (par exemple, manque de sensibilité dans une zone particulière, faiblesse des muscles du bras, etc.). contrôle de la miction ou de la défécation), lorsqu'un retard peut entraîner des dommages irréversibles au tissu nerveux. Dans tous les autres cas, la chirurgie de la colonne vertébrale n'est pas indiquée. Parfois, les médecins prescrivent un traitement chirurgical trop rapidement. Par conséquent, si vous n'êtes pas sûr du caractère approprié de cette mesure, vous pouvez vous adresser à un autre médecin pour obtenir un autre avis.

Article ajouté à Yandex Webmaster le 2017-03-23, 07:18.

Lorsque vous copiez des documents de notre site et que vous les placez sur d'autres sites, nous exigeons que chaque matériel soit accompagné d'un lien hypertexte actif vers notre site:

  • 1) Un lien hypertexte peut renvoyer au domaine www.spinabezboli.ru ou à la page à partir de laquelle vous avez copié nos documents (à votre discrétion);
  • 2) Un lien hypertexte vers notre site www.spinabezboli.ru doit figurer sur chaque page de votre site où sont publiés nos documents.
  • 3) Il ne devrait pas être interdit aux hyperliens d'être indexés par les moteurs de recherche (en utilisant "noindex", "nofollow" ou tout autre moyen);
  • 4) Si vous avez copié plus de 5 documents (c’est-à-dire que votre site Web compte plus de 5 pages avec notre matériel, vous devez mettre des hyperliens vers tous les articles des auteurs). En outre, vous devez également mettre un lien vers notre site www.spinabezboli.ru, sur la page principale de votre site.

Voir aussi

Nous sommes dans les réseaux sociaux

Lorsque vous copiez des documents de notre site et que vous les placez sur d'autres sites, nous exigeons que chaque matériel soit accompagné d'un lien hypertexte actif vers notre site:

Protrusion des disques cervicaux

La protrusion de la colonne cervicale se forme lorsque les cellules du disque intervertébral sont perturbées. Le mode de vie moderne y contribue grandement, car de plus en plus de personnes exercent des métiers «sédentaires», elles ne bougent pas beaucoup. Cela signifie que les muscles s'affaiblissent et que le poids augmente. En même temps, pendant une longue séance, le cou subit la plus grande charge. En conséquence, les cartilages cervicaux commencent à subir du stress, leur métabolisme se détériore et ils se dessèchent. Ensuite, les vertèbres exercent une pression et le disque fait saillie - on parle de protrusion.

Il est impossible de guérir complètement la saillie de la région cervicale, mais il est possible de ralentir les modifications dégénératives du tissu cartilagineux. Il est nécessaire de prévenir le développement de complications, dont la plus grave peut être une hernie. Si des symptômes douloureux apparaissent et que le traitement est organisé dans les premiers stades de la maladie, vous pouvez vous libérer des troubles liés à la douleur, à la raideur et à la sensibilité.

Apparaît

Dans des situations normales, les disques intervertébraux de la région cervicale servent de ressorts lors des mouvements du dos. Mais en raison de divers effets négatifs, ils ne sont plus élastiques et la saillie devient une conséquence possible.

Les articulations intervertébrales reçoivent des nutriments qui ne proviennent pas directement du sang. Ils sont «nourris» par les tissus voisins et, si la circulation sanguine dans ces tissus est perturbée, les processus métaboliques des disques intervertébraux se détériorent également. Tout d'abord, le noyau pulpeux du cartilage est déshydraté et sèche, puis les mêmes processus se produisent dans la membrane fibreuse, qui stabilise les tissus élastiques.

Un processus dégénératif se développe lorsque la membrane fibreuse cesse d'être élastique, sèche et se fissure.

Dans le même temps, les vertèbres continuent de charger les noyaux pulpeux maintenant séchés. À ce stade du développement de la saillie de la région cervicale, le syndrome de la douleur ne survient pas encore, des symptômes ne font qu'aggraver la fatigue. Le noyau dur du disque commence à appuyer sur sa coque. Le disque intervertébral se gonfle hors de sa position physiologique - une saillie (gonflement) du disque cervical est formée.

Raisons

Les patients présentant des modifications pathologiques de la crête, telles que l'ostéochondrose et diverses courbures, sont plus susceptibles d'être victimes de protrusion. Après tout, les tissus cartilagineux de leur cou subissent déjà un impact négatif des vertèbres qui ont changé de position.

Par conséquent, l'une des principales raisons de cette pathologie est une posture incorrecte et une charge croissante sur la région cervicale qui en découle. Il n’est pas surprenant que la plupart des gens tombent malades et que leur profession implique une longue position assise dans une position inconfortable, avec une inclinaison constante de la tête. Les vertèbres pendant longtemps et sous le mauvais angle exercent une pression sur le cartilage, à cause des processus métaboliques perturbés.

À cet égard, la sédentarité est un facteur de risque majeur. Entre autres choses, les personnes qui bougent un peu, prennent généralement un excès de poids et leurs muscles s'affaiblissent. En conséquence, les muscles rachidiens ne peuvent pas supporter les charges et transfèrent leur partie vers les articulations vertébrales du cou, ce qui les affecte également de manière négative.

Les effets traumatiques sur la colonne vertébrale, la détérioration du fonctionnement des organes internes et les maladies infectieuses sont des facteurs de risque supplémentaires pour la protrusion.

Les symptômes

La saillie de la vertèbre cervicale montre ses symptômes car le tissu nerveux du dos est pincé. Cela devient non seulement la cause de la douleur dans la région déformée, mais le travail des organes, responsable du nerf endommagé, peut être perturbé. Lorsque la protrusion des symptômes de la colonne cervicale en premier lieu - il est constant ou trouver des attaques de douleur dans la région cervicale. Les attaques de douleur peuvent être reflétées dans les épaules et les paumes.

Autres manifestations également fréquentes - engourdissement des paumes, détérioration de leur sensibilité, sensation de "chair de poule rampante".

Un groupe entier de symptômes peut apparaître si un renflement du disque intervertébral affecte le flux sanguin de l'artère cervicale. Peut sauter ou juste augmenter considérablement la pression artérielle. Les patients ont la tête qui tourne, des yeux sombres, un bruit dans les oreilles. Des états pré-inconscients peuvent se produire. Tout cela est dû au manque d'oxygène dans le cerveau. Dans d'autres cas, les patients se plaignent de douleurs au cœur. La racine du problème apparaît également dans les nerfs serrés du cou.

Des complications

Plus tôt le patient se tourne vers le médecin après avoir constaté des symptômes similaires, plus il est possible d'éviter le développement de complications. La région cervicale de la crête est la plus vulnérable, car elle est constituée des vertèbres les plus minces, qui supportent une charge importante de la tête et se déplacent beaucoup. Et si le gonflement du disque lombaire avec une taille de 4 mm peut ne pas être ressenti pendant une longue période, même 1 mm de saillie dans le cou peut provoquer des douleurs aiguës et des symptômes neurologiques.

Un processus inflammatoire peut commencer près de la zone endommagée, ce qui conduit dans de nombreux cas à une radiculite au cou. Et le résultat le plus dangereux d'une saillie négligée est la rupture de l'enveloppe du disque et la formation d'une hernie vertébrale. La protrusion des disques cervicaux se développe en trois étapes et le traitement doit être commencé le plus tôt possible:

  • Des fissures microscopiques apparaissent sur la membrane fibreuse, le disque change de forme. Il peut y avoir des attaques de douleur;
  • Le disque se gonfle de 2 ou 3 millimètres, la douleur commence à se faire sentir à la ceinture scapulaire et aux membres supérieurs;
  • La saillie devient de plus en plus, et la membrane fibreuse est cassée - une hernie est formée. Les douleurs s'aggravent encore, la sensibilité des bras est perturbée, la mobilité du cou se détériore.

Traitement

La protrusion cervicale n’est pas entièrement traitable, mais un traitement conservateur peut considérablement soulager les symptômes et améliorer la qualité de vie du patient. Les méthodes thérapeutiques sont conçues pour soulager la douleur et l’enflure, la sensibilité au retour et la mobilité. Libère les artères contractées et le tissu nerveux.

Le traitement de la protrusion des disques de la colonne cervicale est compliqué par le fait que la région du cou est constamment en mouvement et qu'il est impossible de lui donner un repos complet pendant une longue période.

Les colliers orthopédiques sont la méthode ultime pour résoudre le problème - ils soulagent le stress du cartilage déformé. Ensuite, des analgésiques et des anti-inflammatoires non stéroïdiens sont prescrits. Ils soulagent le patient des symptômes douloureux, retournent la mobilité. Et dans certains cas, c'est l'inflammation qui provoque une détérioration de la circulation sanguine dans le cerveau. La physiothérapie peut également soigner la douleur: électrophorèse, courant basse fréquence, thérapie par ondes de choc, applications de boue, massage à l'eau, acupuncture.

Pouvez-vous utiliser des méthodes telles que le massage et la thérapie manuelle? Tout d’abord, vous devez consulter votre médecin puis, pour obtenir des informations en retour sur le travail du spécialiste que vous avez décidé de visiter. Un masseur ou un thérapeute manuel doit avoir une qualification supérieure à la moyenne pour pouvoir travailler avec des protrusions, en particulier dans la région du cou. Pour savoir comment traiter les protrusions de la colonne cervicale, regardez les banques de massage.

Pour étirer la colonne vertébrale et libérer les disques intervertébraux, des exercices de physiothérapie sont programmés. La protrusion discale intervertébrale répond très bien à la nage, ce qui détend la région endommagée et renforce en même temps les muscles du cou. Mais les cours doivent avoir lieu en dehors de la période d'exacerbation et être réguliers, sinon ils ne seront pas utiles.

Saillie discale de la colonne cervicale

Les personnes engagées dans le travail sédentaire doivent souvent faire face à des douleurs au cou et les considèrent comme insignifiantes. Ils pensent qu'il est nécessaire de se reposer, de passer à autre chose et que tout passera. Malheureusement, tout n'est pas sans nuages. Les problèmes de la colonne vertébrale, s'ils ne sont pas traités, peuvent entraîner des maladies graves. La protrusion discale en fait partie.

Quelle est la saillie de la colonne cervicale

Dans l'état sain du corps à l'intérieur des disques intervertébraux de la colonne cervicale se trouve le noyau de la forme de gel. Son anneau dense et élastique entoure et retient les tissus fibreux. Tout cela aide à absorber la pression et les vibrations - les charges qui affectent la colonne vertébrale. Le noyau, l'anneau fibreux sont alimentés par les tissus voisins.

La protrusion de la colonne vertébrale cervicale est une maladie résultant d'une perturbation de l'apport de nutriments aux disques intervertébraux. En l'absence de nourriture, nécessaire au bon fonctionnement, des changements majeurs se produisent:

  • la structure du noyau change: d'une gelée à une dense
  • la membrane fibreuse commence à perdre de l'élasticité;
  • le noyau n'est pas maintenu dans la même position;
  • le disque s'étend au-delà des vertèbres;
  • l'amortissement est terminé.

Même si un disque bombé d'un millimètre au-delà de la vertèbre s'est produit, cela peut avoir des conséquences graves. Compression possible des racines nerveuses, artères vertébrales, ce qui conduit à l'apparition d'une inflammation, douleur, circulation sanguine altérée. N'importe quel segment de la région cervicale peut être affecté. Si vous ne rendez pas visite au médecin à temps, une protrusion supplémentaire du disque intervertébral dans le canal rachidien est possible - la formation d'une hernie.

Causes de la protrusion de la colonne vertébrale

De nombreux facteurs provoquent des saillies de la colonne cervicale. Parmi eux figurent des causes liées au mode de vie. Ceux-ci comprennent:

  • long séjour en position statique;
  • mode de vie sédentaire;
  • travail sédentaire;
  • fumer;
  • mauvais développement du système musculaire;
  • charge excessive pendant le levage;
  • virages serrés de la tête;
  • l'alcool;
  • l'hypothermie;
  • malnutrition;
  • les changements d'âge;
  • travailler avec des drogues toxiques.

Les maladies ne sont pas des causes moins graves de protrusion des disques de la colonne vertébrale cervicale. Parmi eux se trouvent:

  • ostéochondrose;
  • diabète sucré;
  • courbure rachidienne: cyphose, lordose, scoliose;
  • violation de la posture;
  • l'hypothyroïdie;
  • l'ostéoporose;
  • maladies héréditaires;
  • les blessures;
  • ecchymoses cervicales;
  • l'obésité.

Quels symptômes sont accompagnés par

La protrusion discale intervertébrale a des manifestations qui dépendent de la taille de la saillie discale et de la mesure dans laquelle les racines nerveuses sont comprimées. Dans cette situation, l'apparence est observée:

  • mobilité réduite;
  • douleur dans le cou;
  • muscles spasmodiques de la ceinture scapulaire, du cou;
  • sensations de picotement;
  • faiblesse des muscles des mains;
  • engourdissement;
  • douleurs dans les trapèzes des bras.

La situation s'aggrave lorsque le disque serre l'artère vertébrale pendant la protrusion. Dans ce cas, il peut y avoir:

  • des vertiges;
  • vision floue;
  • assombrissement des yeux;
  • mal de tête au cou;
  • déficience auditive;
  • baisse de la pression artérielle;
  • trouble du mouvement;
  • fatigue accrue;
  • acouphènes
  • irritabilité;
  • douleur dans le coeur;
  • manque d'air;
  • palpitations cardiaques.

Quelle est saillie dangereuse du col utérin

Les processus dégénératifs-dystrophiques qui se produisent pendant la protrusion des disques rachidiens de la colonne cervicale peuvent entraîner de graves problèmes. Si vous commencez une maladie qui est bien traitée dans les premiers stades, il y a un risque de perturbation de l'activité des organes vitaux du corps. Le manque d'attention au problème conduit à:

  • hernie intervertébrale;
  • une augmentation progressive de la pression artérielle;
  • les arythmies;
  • radiculite cervicale;
  • violation de la circulation cérébrale;
  • compression de la colonne vertébrale - perte de flexibilité de la colonne vertébrale;
  • un coup.

Méthodes de diagnostic des maladies de la colonne vertébrale

Commencez une étude de la protrusion de la colonne cervicale par une enquête où le médecin vérifie les symptômes du patient et les causes de la maladie. Puis arrive:

  • examen externe;
  • la palpation;
  • établir la flexibilité du cou, l'amplitude de mouvement;
  • examen d'imagerie par résonance magnétique: l'emplacement exact de la lésion est déterminé, ce qui est affecté;
  • Diagnostic tomodensitométrie avec agent de contraste: montre le moindre pincement des fibres nerveuses.

Comment traiter la protrusion de la colonne cervicale

Élimination de la cause de la maladie pour prévenir les exacerbations et la détérioration - telles sont les tâches principales que le traitement des protrusions de la colonne cervicale met. Pour atteindre les résultats requis:

  • récupération de la colonne vertébrale;
  • accélération des processus métaboliques;
  • élimination des syndromes douloureux;
  • amélioration de la circulation cérébrale;
  • déchargement des disques intervertébraux;
  • la formation du système musculaire;
  • traitement anti-inflammatoire;
  • augmentation de la flexibilité.

La protrusion discale de la colonne cervicale est traitée de manière conservatrice. Pour améliorer la condition sont attribués:

  • anti-inflammatoires, analgésiques qui éliminent les symptômes douloureux;
  • massage de la circulation sanguine;
  • Thérapie d'exercice;
  • physiothérapie;
  • acupuncture;
  • thérapie manuelle;
  • chirurgie - dans des cas particuliers;
  • disques de récupération laser.

Moyens d'améliorer la circulation cérébrale

Lorsque la saillie des vertèbres, provoquant une compression des artères de la colonne vertébrale, des mesures sont nécessaires pour améliorer la circulation cérébrale. Les médecins prescrivent des médicaments:

  • dilater les vaisseaux: Tanakan, Cavinton;
  • nootropique - améliorer les processus métaboliques: Piracetam, Fezam;
  • veinotonique - contribue à l'écoulement du sang veineux: Detralex, Diosmin;
  • diurétiques - réduire l'enflure: furosémide, mannitol;
  • vitamines - améliorent les processus métaboliques: Cytoflavine, Milgamma;
  • Chondroprotecteurs - restaurer le tissu articulaire: Chondroïtine, Arthron;
  • Antioxydants: Mexidol, Vitamine E.

Analgésiques pour le soulagement de la douleur

La première étape de la protrusion des disques de la colonne cervicale est l'élimination du syndrome douloureux. Pour ce faire, utilisez un large éventail de médicaments:

  • analgésiques analgésiques: Analgin, Aspirin;
  • myospasmatiki, muscles relaxants: diclofénac, mydocalm;
  • anti-inflammatoires non stéroïdiens - éliminer le syndrome de la douleur, réduire l'inflammation et le gonflement: Ketanov, Nise.

Traitements de physiothérapie

Le traitement de la protrusion des disques cervicaux par la physiothérapie est un excellent effet. Ils aident à soulager l'inflammation, l'enflure, à accélérer le processus de guérison. Pour stimuler les processus métaboliques, améliorer la circulation sanguine, détendre les muscles, les procédures suivantes sont prescrites:

  • traitement à la paraffine;
  • acupuncture;
  • électrophorèse;
  • thérapie magnétique;
  • myostimulation;
  • applications de boue;
  • hydromassage.

Massage pour renforcer les muscles du cou

La protubérance des vertèbres cervicales est parfaitement traitée avec un massage. La procédure n'est pas recommandée pour les exacerbations. Tout d'abord, soulagez le syndrome de la douleur et de l'inflammation, et l'étape suivante consiste à prescrire un massage. Grâce à cette procédure se produit:

  • renforcer les muscles du cou;
  • amélioration de la circulation sanguine;
  • restauration des processus métaboliques;
  • amélioration de la nutrition;
  • activation de la guérison;
  • réduction de la saillie;
  • remettez le disque en place.

Gymnastique thérapeutique pour la colonne cervicale

Les médecins proposent d'effectuer des exercices pendant la protrusion de la colonne cervicale à titre de mesures de restauration et de prévention. Recommandez-les pour une utilisation quotidienne, à l'exclusion de la période d'exacerbation. Des exercices utiles pour renforcer les muscles du cou sont effectués en position assise:

  • pression sur la paume ouverte du front;
  • tourner la tête dans les deux sens avec le menton baissé;
  • exercer une pression sur la paume de la tête;
  • jetant sa tête en arrière, touchez alternativement avec l'oreille de l'épaule;
  • faire des tours de tête lisses à gauche, à droite;
  • posant sa main sur sa tempe, résiste à la tête, sollicite les muscles du cou.

Vidéo: quels exercices peuvent être effectués pendant la protrusion

Les informations présentées dans l'article sont à titre informatif seulement. Les matériaux de l'article n'appellent pas d'auto-traitement. Seul un médecin qualifié peut diagnostiquer et conseiller un traitement en fonction des caractéristiques individuelles d'un patient particulier.

Traitement de la saillie des disques de la colonne cervicale

La protrusion est une maladie de la colonne vertébrale caractérisée par la protrusion de disques intervertébraux.

Cette condition est proche du développement d'une hernie, seule la présence de fluide interchondral, qui sauve les personnes de sa formation, en est séparée.

Cette maladie peut survenir dans n’importe quelle partie de la colonne vertébrale, mais survient souvent avec des lésions de la région cervicale. Ils sont également touchés par de nombreuses personnes, hommes et femmes.

En l'absence de traitement et de l'impact de facteurs négatifs, cette pathologie peut évoluer et se transformer en hernie ou d'autres complications peuvent survenir.

Causes de la maladie

L'apparition d'une saillie dans la colonne cervicale est influencée par de nombreux facteurs de l'environnement externe et interne, de l'activité humaine, etc. Leurs connaissances permettent aux gens d’éviter de développer la maladie ou d’améliorer leur santé.

Les principales raisons sont:

  1. Excès de poids.
  2. Faible mobilité.
  3. Mauvaise nutrition et manque de vitamines essentielles.
  4. Prédisposition héréditaire.
  5. Faible immunité.
  6. La surfusion sévère.
  7. La présence de maladies de la colonne vertébrale.
  8. Long séjour dans la même pose.
  9. Activité physique excessive.

Ces facteurs ont un impact significatif sur le développement de la saillie de la colonne cervicale.

Une autre pathologie se manifeste en raison d'une mauvaise santé et de l'ostéochondrose, qui affecte souvent la région cervicale et provoque des modifications dystrophiques du cartilage et des disques intervertébraux, affectant leur protrusion.

Symptômes de pathologie

La protrusion de la colonne cervicale est causée par certains signes qui indiquent la manifestation de cette maladie. Les symptômes de la maladie sont prononcés, ce qui permet aux personnes de commencer un traitement en temps voulu et d’éviter les conséquences négatives de la pathologie.

  • Étant donné que la colonne vertébrale est pénétrée par les vaisseaux les plus petits et les plus grands, ainsi que par les terminaisons nerveuses, une légère modification de sa structure, à savoir un déplacement, une déformation, affectera immédiatement le bien-être du patient.
  • Pour éviter une telle maladie et l'empêcher de progresser, vous devez surveiller votre santé et noter chaque détérioration.

La protrusion est caractérisée par des symptômes tels que:

  1. Syndromes de douleur dans le cou.
  2. Maux de tête
  3. Sommeil perturbé
  4. Bruit et bruits parasites dans les oreilles.
  5. Activité motrice difficile du cou - ce sont des problèmes de rotation et de flexion de la tête.
  6. Sauts constants de la pression artérielle.
  7. Problèmes avec la sensibilité des membres supérieurs et leur engourdissement.
  8. La perte rapide de force, fatigue et malaise.

Les symptômes et le traitement de toute maladie sont étroitement liés. C'est le cas de la protrusion de la colonne cervicale. Si vous avez des signes, vous devriez consulter un médecin et vous soumettre à un examen médical.

Méthodes de traitement de pathologie

Cette maladie a un effet assez grave sur le corps et peut contribuer au développement de conséquences graves.

Pour éviter cela, il est nécessaire de commencer l'effet thérapeutique à temps, correctement et de suivre toutes les recommandations médicales.

La protrusion de la colonne cervicale a plusieurs méthodes de traitement, qui visent à éliminer la douleur, réduire l’activité inflammatoire et améliorer l’activité motrice. Ces méthodes sont:

  1. Traitement de la toxicomanie.
  2. Physiothérapie
  3. Massages
  4. Exercice thérapeutique.
  5. Thérapie manuelle
  6. Intervention chirurgicale.
  7. Acupuncture

Chacune des méthodes de traitement est largement utilisée dans cette pathologie et a un effet thérapeutique élevé et des résultats positifs.

Vous devez également vous rappeler que, quelle que soit la maladie, un traitement complexe a un impact plus important.

Traitement de la toxicomanie

  • Cette méthode de traitement est nécessaire pour toute maladie. Il peut être utilisé en tant que traitement indépendant ou auxiliaire à compléter par d'autres méthodes.
  • La pharmacothérapie possède les propriétés nécessaires et peut affecter directement les foyers de la maladie.
  • Souvent, les médicaments étaient utilisés pour le traitement symptomatique afin de réduire les signes de pathologie et leur incidence.
  • En ce qui concerne les symptômes de la maladie, les médicaments ont des effets anti-inflammatoires, antalgiques, réduisent l’enflure et aident à renforcer le statut immunitaire et la santé en général.
  • Dans le traitement de la protrusion de la colonne cervicale, diverses formes de médicaments sont utilisées, telles que des gels, des pommades, des comprimés, des injections, etc.
  • Il est nécessaire de prendre des médicaments sur la recommandation du médecin traitant et sur son observation, afin d'éviter des conséquences négatives.

Physiothérapie

Le traitement de la protrusion des disques de la colonne cervicale est traité avec succès avec l'aide de la physiothérapie.

Cette procédure fournit également un traitement symptomatique, qui vise à éliminer et à soulager les symptômes de la maladie et à améliorer le bien-être du patient.

  • La physiothérapie se caractérise par des propriétés importantes, elle contribue au réchauffement de la zone touchée ou de la colonne vertébrale et à la réduction des syndromes douloureux au niveau du cou.
  • En outre, ce traitement accélère les processus métaboliques dans le corps humain et améliore la circulation sanguine dans la zone touchée.
  • Une telle procédure est souvent utilisée sous forme de traitement adjuvant ou en période de rééducation, lorsqu'il est nécessaire de rétablir l'activité physique et les besoins physiologiques d'une personne.

Il peut être utilisé sans rendez-vous avec le médecin traitant, cette procédure est totalement sûre, au contraire, elle a un effet positif et permet une récupération rapide.

Massages

Le massage thérapeutique affecte favorablement le bien-être des personnes souffrant de protrusion de la colonne cervicale.

  • Il permet l'élimination des signes de la maladie, contribue à leur affaiblissement et à leurs manifestations plus rares.
  • Cependant, vous ne devriez pas faire le massage quand la pathologie est dans la période d'exacerbation ou que la personne se sent très mal après la procédure. De telles actions peuvent être nocives et la maladie peut commencer à progresser.
  • Dans d'autres cas, le massage est très utile et permet de soulager les syndromes douloureux, de restaurer la sensibilité des membres supérieurs et d'éviter leur engourdissement.
  • Cette procédure doit être effectuée rarement et sur la recommandation d'un médecin, afin de ne pas nuire au patient.

Physiothérapie

Il a un effet thérapeutique positif sur la condition humaine pendant la saillie de la région cervicale.

Les exercices effectués avec compétence produisent un résultat efficace, tout en réduisant les symptômes de la maladie, en améliorant l'activité physique, en accélérant les réactions métaboliques du corps et en renforçant le cadre musculaire.

  • Cette procédure doit être effectuée par un spécialiste médical, les mouvements extrêmement brusques et rapides sont interdits.
  • L'avantage de l'éducation physique est la possibilité de l'utiliser lors de l'exacerbation des symptômes de la pathologie. Les exercices ne détendent pas seulement les muscles du cou, ils contribuent également à l’entraînement et à l’étirement des vertèbres.
  • En cas d’effets secondaires, tels que douleur, vertiges et nausées, vous devez arrêter les cours afin de les soumettre à nouveau à un examen médical.

Thérapie manuelle

La thérapie manuelle résout avec succès un problème tel que la protrusion de la colonne cervicale, sans intervention opérable.

Cette procédure doit être effectuée par un spécialiste médical qualifié, car il existe un risque de violation des terminaisons nerveuses, des vertèbres et d’autres parties importantes du corps, pouvant entraîner des conséquences graves.

  • Un traitement manuel effectué avec compétence contribue à renforcer les muscles du cou, à corriger la posture et à garantir la déformation des vertèbres.
  • La thérapie manuelle doit être appliquée conformément aux recommandations du médecin traitant et agit souvent comme traitement auxiliaire.

Intervention chirurgicale

  • Lorsque les méthodes de traitement ci-dessus n'ont pas aidé, il reste à traiter avec une intervention chirurgicale.
  • Actuellement, des méthodes modernes de chirurgie sont en cours de développement. Une des méthodes populaires est le traitement au laser.
  • Il représente la pénétration d'un laser à la surface d'un disque et l'évaporation successive du fluide interosseux. Après de telles manipulations, la taille du disque intervertébral est réduite et elle revient facilement au bon endroit.
  • Une intervention fonctionnelle a un résultat de traitement élevé si la procédure est effectuée par un médecin spécialiste expérimenté et qualifié.
  • En outre, avant une telle procédure, vous devez passer un examen diagnostique et des études supplémentaires - cela aidera à évaluer l’état des organes les plus proches et leur travail.

Parce que la saillie de la colonne cervicale peut causer des dommages importants au coeur, à la moelle épinière dans des conditions compliquées.

Acupuncture

  • Cette procédure est effectuée par un professionnel de la santé. Elle consiste en l'introduction de fines aiguilles sous la peau d'une personne afin d'influencer les terminaisons nerveuses. Par conséquent, celui qui effectue les manipulations doit bien connaître la structure de la personne.
  • L'acupuncture traite avec succès de nombreuses maladies, y compris la protrusion de la colonne cervicale, affectant les foyers de la maladie, et fournit un traitement symptomatique. Elle consiste à affaiblir et à diminuer la fréquence de manifestation de signes pathologiques.
  • Dans ce cas, une personne souffrant d'une telle maladie ressent une amélioration marquée de l'activité physique et du bien-être général. La procédure contribue également à l'accélération des processus métaboliques et de la circulation sanguine.
  • L'acupuncture est un traitement complémentaire à l'ensemble des effets thérapeutiques et se caractérise par un résultat positif dès les premières procédures.

Comment traiter la protrusion de la colonne cervicale?

Le concept de saillie des disques de la colonne cervicale implique la saillie du cartilage intervertébral, due à la déformation des disques cartilagineux entre les vertèbres, non accompagnée de la destruction complète de l'anneau fibreux. Cette pathologie se développe à la suite de processus dégénératifs survenant dans le tissu cartilagineux, lorsqu'ils sont combinés à des effets négatifs sur la colonne vertébrale de l'extérieur.

Classification

Tenant compte de la direction de la saillie d'un fragment d'un disque cartilagineux, la saillie du disque intervertébral de la colonne cervicale est divisée en les types suivants:

  • Latéral (latéral). La partie saillante du disque est sur le côté. Il est assez rare et ne présente aucun symptôme caractéristique.
  • Côté arrière. C'est le type le plus commun. Le parcours est souvent asymptomatique jusqu'à ce que la saillie cartilagineuse, dont la taille augmente, atteigne la racine nerveuse.
  • Circulaire. La saillie cartilagineuse est située autour de la partie centrale du disque intervertébral. Ce genre de saillie se développe lentement; nature chronique typique du cours. Les complications sous cette forme sont fréquentes, évoluent sévèrement. Dans de tels cas, en l'absence de traitement rapide de la protrusion des disques de la colonne cervicale, une invalidité est très probable.
  • Saillie postérieure ou dorsale. Le fragment cartilagineux fait saillie en arrière, directement vers le canal rachidien. De toutes les options, ce sont les protrusions dorsales de la colonne cervicale, en règle générale, plus souvent que les autres syndrome de douleur manifeste. Il est reconnu comme le plus grave, car il peut provoquer une compression des racines de la colonne vertébrale et la survenue de complications neurologiques.
  • Ventrale Le renflement est formé dans la direction avant. Cela arrive rarement. Les symptômes se produisent rarement.

D'où vient la saillie?

Les protrusions des disques de la colonne cervicale peuvent se développer sous l’influence d’un certain nombre de facteurs, tels que:

  • Ostéochondrose. Processus dégénératifs-dystrophiques dans les tissus cartilagineux.
  • Blessure à la colonne vertébrale traumatique. Il y a un étirement excessif de l'anneau fibreux avec l'apparition subséquente d'une instabilité du segment correspondant. Cela se produit souvent lors d'accidents de la route.
  • Changements dans le tissu fibreux liés à l'âge au fil du temps.
  • Anomalies congénitales du tissu rachidien.
  • Maladies touchant les tissus des articulations, spondylarthrite ankylosante, maladies rhumatismales.
  • Effort physique systématique systématique.
  • Troubles métaboliques dans le corps, qui affectent négativement le métabolisme du tissu cartilagineux et peuvent entraîner une perturbation de la structure du cartilage.
  • Posture habituelle Troubles de la posture statique. Dans ces cas, les vertèbres de la colonne cervicale ont une charge accrue.
  • Déformation de la colonne vertébrale scoliotique et cyphoscoliotique.
  • Mode de vie sédentaire. L'hypodynamie
  • Excès significatif de poids corporel normal.
  • Sport professionnel.
  • Maladies qui provoquent des déformations des articulations (hanche et genou), pieds plats - dans tous ces cas, la colonne vertébrale tombe avec une charge supplémentaire.
  • Changements dans les niveaux hormonaux dans le corps.
  • Anomalies déterministes du tissu conjonctif héréditairement.

Stades de développement de la saillie

La présence et la gravité des manifestations cliniques de la protrusion discale dépendent du stade de développement de cette pathologie.

  • Déformation du disque cartilagineux intervertébral d'au plus 2/3. Selon les manifestations cliniques, il s'agit du degré de pathologie le plus simple.
  • La saillie de la coquille du disque cartilagineux 3-4 millimètres.
  • Saillie plus prononcée de la coque du disque 5 millimètres ou plus.
  • Violation de l’intégrité de l’anneau fibreux, libération de sa partie déformée au-delà des limites du disque.

Manifestations cliniques

Souvent, aux premiers stades de la saillie des disques cervicaux, il n’ya pas de symptômes. Les symptômes neurologiques caractéristiques ne se développent qu’avec irritation et compression de la racine nerveuse.

La clinique d'ostéochondrose de la colonne cervicale avec protrusions discales dépend de la direction (direction) de la saillie du disque du cartilage intervertébral.

Les manifestations suivantes sont caractéristiques de cette pathologie:

  • L'émergence de douleurs aiguës dans le cou, limitant la possibilité de mouvements dans ce département. Irradiation possible de la douleur à la ceinture scapulaire, à l’articulation de l’épaule et au bras.
  • Maux de tête de nature diffuse, ou avec localisation dans la région occipitale.
  • Vertiges, qui peuvent être accompagnés d'épisodes de déséquilibre.
  • En cas de progression de la compression des racines nerveuses spinales, des paresthésies (perturbation de la sensibilité) se développent dans les mains et le cou.
  • Augmente progressivement la faiblesse des muscles des mains.
  • En cas de compression de l'artère vertébrale, des symptômes de désordres hémodynamiques se développent dans le bassin vertébral basilaire de gravité variable.

Diagnostics

Les protrusions discales cervicales sont diagnostiquées en utilisant les mesures diagnostiques suivantes:

  • Un examen attentif du patient montrera une restriction des mouvements actifs dans la colonne cervicale. Dans le cas d’un syndrome douloureux prononcé, la tête peut être inclinée dans la direction de la source de la douleur provoquée par un spasme musculaire ou par la tentative du patient de réduire l’intensité de la douleur.
  • L'examen de la palpation révèle une augmentation du tonus des muscles du cou et de la ceinture scapulaire, ainsi que des douleurs musculaires à la palpation.
  • Radiographie du cou. Les rayons X doivent être réalisés en deux projections: une droite et une latérale; Cela permettra d'évaluer plus précisément le degré de rétrécissement des espaces intervertébraux.
  • L'imagerie par résonance magnétique est la plus informative des méthodes de diagnostic. L'IRM vous permet de voir la configuration de la saillie, sa taille et sa direction. Sur la tomographie sera visible et les changements pathologiques associés dans la colonne vertébrale et les tissus environnants.
  • Selon les témoignages, des spécialistes restreints sont nommés - un neurologue, un vertébrologue, un orthopédiste.

Pharmacothérapie

Le traitement médicamenteux de la saillie des disques de la colonne cervicale revêt une grande importance et vise à soulager au plus tôt l'état du patient, en particulier dans les périodes de crise où il est nécessaire de mettre fin au syndrome de la douleur le plus rapidement possible. Il est également nécessaire de lutter contre les troubles trophiques dans les tissus qui se développent lors d’une compression prolongée.

  • Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Outre l’effet symptomatique, à savoir anesthésique, ce groupe de médicaments a un effet anti-inflammatoire, entraînant une diminution du gonflement et de la tension des tissus mous.
  • Des produits pharmaceutiques qui soulagent les spasmes musculaires. Grâce à eux, les muscles surmenés se relâchent, ce qui contribue à réduire la douleur et à restaurer l'amplitude des mouvements.
  • Médicaments améliorant la microcirculation. Leur utilisation est nécessaire pour lutter contre les troubles trophiques dans les tissus susceptibles de se former lors de la compression prolongée des faisceaux neurovasculaires.
  • Les remèdes réparateurs, tels que les vitamines du groupe "B", ont des effets bénéfiques sur le métabolisme, y compris dans les tissus nerveux.

Physiothérapie

Les traitements de physiothérapie ont un effet stimulant sur l'hémodynamique (y compris la microcirculation) et le métabolisme des tissus. Pour atteindre l'effet thérapeutique maximal, les méthodes suivantes sont utilisées:

  • Magnétothérapie.
  • Électrophorèse avec des agents anti-inflammatoires ou antispasmodiques.
  • Applications à la paraffine.
  • Électromyostimulation.

Il faut se rappeler que dans la période aiguë, la physiothérapie n'est pas utilisée, elle est prescrite à la fin de l'exacerbation.

Massages

En plus des méthodes physiothérapeutiques, cette méthode n’est pas utilisée lors d’une exacerbation. Pour terminer le cours de massage, vous devez attendre la fin de la période aiguë.

Le massage pendant la saillie des disques cervicaux a les effets suivants:

  • Renforce le cadre musculaire de la région du cou.
  • Favorise le retour de la position "correcte" du disque intervertébral et réduit même la taille de la saillie.
  • Il active l'hémodynamique dans les tissus, ce qui est important pour les troubles trophiques dans les tissus mous causés par la compression.

Au cours d'une séance de massage, le patient doit surveiller les sensations des effets du massage. Tout inconfort, et même plus de douleur, est un signe que le massage doit être arrêté.

Gymnastique thérapeutique

Les exercices pendant la protrusion des disques de la colonne cervicale doivent consister en des mouvements épargnés (en particulier pendant la période où la douleur n’est pas passée). La première fois est préférable de le faire sous la direction d'un instructeur.

Effectuer des exercices spéciaux doivent être soigneusement, en évitant la douleur; ne devrait pas faire de mouvements brusques dans la colonne cervicale.

L'exercice thérapeutique a les effets suivants:

  • Renforcer les muscles de la région du cou; construire le soi-disant cadre musculaire.
  • Normalisation de l'hémodynamique dans ce domaine, élimination de la stagnation.

Les complexes de gymnastique contiennent des exercices pour détendre et étirer les muscles et pour renforcer les muscles du cou.

La gymnastique thérapeutique au cours de la saillie des disques de la colonne cervicale a une fonction très importante non seulement lors de l’exacerbation. L'exercice régulier et systématique du complexe d'exercices aide à renforcer les muscles; une structure musculaire forte empêchera le développement d'exacerbations aiguës à l'avenir.

C'est important! Pendant l'exercice ne devrait pas être autorisé à une douleur aiguë. Si de telles sensations apparaissent, cela signifie qu'une consultation auprès d'un spécialiste est nécessaire.

Thérapie manuelle

C'est une méthode très efficace. Cependant, il ne convient que pour une utilisation dans les premières étapes de la formation de la pathologie.

Traitement chirurgical

L'utilisation de techniques de traitement chirurgicales est autorisée en cas d'échec des tentatives de résolution du problème à l'aide de méthodes de traitement conservatrices. Avec la saillie des disques, la nécessité de cette méthode de traitement est assez rare.

En particulier, un effet laser sur le disque intervertébral est utilisé, ce qui entraîne une réduction de sa taille du fait de l’élimination partielle de son noyau gélatineux. En conséquence, le disque cartilagineux, qui a retrouvé sa taille normale, est retourné à son emplacement naturel.

Quelle méthode est la meilleure?

Répondant à la question de savoir comment traiter les protrusions des disques cervicaux, il convient de noter que la tactique la plus efficace est une approche intégrée, c’est-à-dire une combinaison de techniques différentes, car c’est seulement ainsi que des effets sur la pathogénie des troubles résultants et sur les manifestations de la maladie seront possibles.

Aucune des méthodes ne produira un effet suffisant séparément des autres types de traitement.

Les principales conditions pour une protrusion de combat réussie:

  • Diagnostic et traitement opportuns.
  • Manque de tentatives d’automédication.
  • Faites appel à un spécialiste qualifié (toutes les manipulations doivent être effectuées par des professionnels, le recours à des spécialistes choisis au hasard ou à des autodidactes est inacceptable).
  • Respect strict de tous les points du régime de traitement, y compris la thérapie physique.

Protrusion des disques cervicaux: causes, symptômes, traitement

L'ostéochondrose n'est pas appelée accidentellement la maladie la plus courante du système musculo-squelettique: le mode de vie moderne et les habitudes acquises sont devenus des facteurs non moins influents dans la destruction des tissus cartilagineux des disques intervertébraux que les maladies affectant la force de la colonne vertébrale. La protrusion des disques cervicaux est le stade du développement de l'ostéochondrose, ce qui vous fait réfléchir profondément aux effets d'une mauvaise posture et de l'exercice physique sur votre propre cou.

Les causes

Avant de parler de protrusions, nous suggérons de maîtriser les informations relatives à l’anatomie de la colonne cervicale. Cela nous permettra de mieux expliquer davantage non seulement l'essence de la maladie, mais également l'impact sur le corps humain, ce que les protrusions peuvent avoir à toutes les périodes de son développement.

La colonne cervicale est composée de 7 vertèbres. La première vertèbre, l'atlas, est un anneau de deux arcs en os. "Atlant" est basé sur la prochaine vertèbre, "axe", avec deux fosses articulaires. La pointe de la dent sur la partie supérieure de la bague «Aksis» et l'anneau «Atlanta» établissent la connexion avec deux degrés de liberté pour les virages crâniens droite-gauche et haut-bas. Les vertèbres suivantes, commençant par l'axe et se terminant par la septième, sont séparées par des disques intervertébraux.

Chaque vertèbre est arrangée selon le schéma standard:

  • le corps est une capsule cylindrique aux parois épaisses, à l'intérieur de laquelle se trouve un tissu osseux cellulaire. Dans les intervalles entre les plaques minces, il y a une moelle osseuse rouge, des tissus adipeux, des capillaires et des terminaisons nerveuses;
  • arcade en os monolithique, reliée au corps par deux ponts. Toutes les ouvertures des vertèbres forment ensemble le canal rachidien contenant la moelle épinière;
  • 7 processus sont situés sur l'arc: deux paires d'articulaires supérieur et inférieur, une paire de transverse et d'épineux, s'étendant à partir du centre de l'arc.

Les processus articulaires (autre nom "facettes") forment les articulations de la facette qui soutiennent le côté extérieur de la colonne vertébrale. Les ligaments reliant les processus renforcent les liens généraux entre les vertèbres. Les processus transverses sont reliés par de courts muscles profonds soutenant la colonne vertébrale dans une position verticale. Les processus épineux servent de points d'attache des muscles externes du dos, principalement les trapèzes.

La moelle épinière est reliée aux organes internes, aux muscles et à la paroi externe du corps par les nerfs spinaux. La moelle épinière cervicale contrôle les sens et l'équilibre, les muscles et la peau du visage, la ceinture scapulaire supérieure et les muscles des mains. Les nerfs sont amenés au cerveau par des ouvertures foraminales entre les processus articulaires. En outre, deux artères cervicales longent la vertèbre cervicale et fournissent une partie du visage en oxygène, l’oreille interne et le diencephale (le «centre de contrôle» des rythmes cardiaque et respiratoire).

Les disques intervertébraux séparent toutes les vertèbres, en commençant par la seconde et en terminant par la dernière lombaire au point de contact avec le sacrum. La partie centrale du disque est un "noyau pulpeux" de type gelée (formation lenticulaire). À 2%, le noyau du disque est constitué de collagène et de 98% d'eau (le mélange est appelé «chondrine»). La capacité du fluide à amortir les vibrations et à ne pas comprimer sous des charges verticales fait du «noyau de pulpe» un amortisseur idéal.

Les surfaces des zones de contact des corps vertébraux sont recouvertes d'un tissu cartilagineux durable qui entoure le noyau pulpeux de tous les côtés. En fait, c'est une capsule qui ne permet pas aux liquides de «s'écouler» au-delà du composé. Le tissu cartilagineux dense est appelé «anneau fibreux». Les fibres multidirectionnelles ne permettent pas à l’anneau de se délaminer sous de nombreuses charges de cisaillement. 20-25% du cartilage est constitué de collagène et 70% d’eau. Les protéoglycanes jouent le rôle le plus important dans les pourcentages restants (l'acide hyaluronique retient les molécules d'eau parmi les fibres de collagène). Les anneaux de cartilage alimentaire contenant de l’eau et des «matériaux de construction» se forment au travers d’une fine couche hyaline recouvrant les côtés extérieurs du capuchon fibreux. Et tout ce qui est nécessaire est fourni non par le sang, mais directement par les tissus environnants, au niveau cellulaire.

Le stress mécanique et le déséquilibre sont les deux causes principales de la destruction du tissu cartilagineux de l'anneau. Au fil du temps, le contenu liquide du noyau se déshydrate. Le processus de dégénérescence tissulaire est associé à la perte de protéoglycanes.

Lorsque le cou est plié, les vertèbres sont pressées l'une contre l'autre sur les côtés extérieurs des anneaux fibreux. Avec une posture appropriée, la charge est uniforme et le retour rapide du cou en position verticale évite aux disques intervertébraux de se surcharger. Mais une posture incorrecte (penchée, tête baissée) augmente la pression constante sur l'un des côtés du disque 4 à 5 fois. Les fractures microscopiques des fibres n'ont pas le temps de se rétablir, le tissu cartilagineux commence à s'effondrer. Le processus de déstructuration entamé s'accompagne de modifications de la couche hyaline liées à l'âge. Le taux de protéoglycanes diminue, ce qui provoque la déshydratation et le «dessèchement» du noyau fibreux et du noyau pulpaire.

L'anneau fibreux qui a diminué en hauteur est incapable de contenir tout le volume du noyau pulpeux dans les limites de la vertèbre. La structure flexible «s'aplatit» sous l'action de charges verticales et s'étend le long du chemin de moindre résistance, c'est-à-dire dans la direction des bords. L'anneau fibreux sous pression interne du centre se gonfle aux endroits où le tissu cartilagineux est aminci et plus endommagé. C'est cette saillie en médecine appelée "saillie" (traduit par "saillie"). L'apparition de protrusions discales est un indicateur du deuxième degré d'ostéochondrose (la hauteur de l'anneau fibreux a diminué de 60 à 70%).
au contenu ↑

Symptômes et diagnostic

Tous les symptômes des protrusions sont dus à la localisation: le renflement situé dans le foramen principal entre les processus articulaires des vertèbres adjacentes appuie sur les nerfs spinaux reliés au segment de la moelle épinière. Les racines partiellement bloquées sont incapables de conduire des impulsions nerveuses de haute qualité. Les vaisseaux rétrécis par la même saillie sont incapables de fournir une bonne nutrition aux vertèbres et les artères passant le long de la partie inférieure de la région cervicale ne transportent pas la quantité d'oxygène nécessaire au fonctionnement normal de l'oreille interne et de la tête. L'hypoxie provoque des troubles de l'équilibre, des vertiges, des battements de coeur et un rythme respiratoire.

Les saillies sont classées par localisation en 4 types:

  • ventral - sur le côté extérieur central du disque;
  • latéral - du côté externe latéral, dans la zone de l’une des articulations;
  • ambulancier paramédical (postérolatéral) - de la face interne;
  • médiane - de la face interne au centre, en direction du canal rachidien.

Ce dernier type de saillie représente le plus grand danger pour la vie: il est capable de bloquer l’alimentation en sang du cerveau et de provoquer un accident vasculaire cérébral de taille suffisante.

De par la nature de la saillie, les saillies sont divisées en diffuse (nombreux nodules) et circulaire (uniformes sur toute la surface). Ces derniers peuvent avoir plus de pression, mais pour les créer, il faut un amincissement uniformément distribué du disque.

La phase initiale de la saillie des disques de la colonne cervicale, quelle que soit la localisation, est caractérisée par une fatigue accrue et de légères douleurs sourdes dans la nuque et le cou. Un renflement déterminé crée des symptômes plus distincts associés à un segment particulier: dans le contexte de douleur croissante, il existe des signes de blocage de certaines racines - engourdissement de certaines zones du corps, détérioration transitoire de la vision ou de l'audition, vertiges et perte d'équilibre. Les blocages de la vertèbre C4 provoquent des réactions névralgiques des nerfs faciaux, des maladies de l’oreille et du nez, de la neurasthénie et des maux de tête. Les anomalies de la vertèbre C5 rendent difficile le contrôle de la déglutition et d'autres fonctions de l'appareil buccal. Avec les protrusions des deux disques inférieurs (C6, C7), une paralysie temporaire des muscles de la ceinture scapulaire et des membres supérieurs, une arthrite, une bursite sont possibles.

Le dernier stade de développement des protubérances est le plus court, car l'anneau fibreux dégradé se brise rapidement et le contenu du noyau «s'écoule», formant un sac herniaire. Les conséquences correspondantes sont un blocage complet de la communication avec une partie de la moelle épinière, aboutissant à la paralysie permanente d'une certaine partie du corps ou de l'organe. Les protrusions diffuses sont plus susceptibles de provoquer une hernie intervertébrale.

Le diagnostic commence par une inspection visuelle, des tests de la motricité et d'autres fonctions du corps et une palpation de la colonne cervicale. Les grandes protubérances dépassant de 5 mm au-delà des vertèbres sont nettement touchées au toucher (à l'exception des postératérales et dorsales).

L'imagerie par résonance magnétique est la méthode la plus sûre pour diagnostiquer les troubles des tissus mous de la colonne vertébrale. Le tournage d'une section de la colonne vertébrale selon de nombreuses projections donne au médecin traitant une description complète de la protrusion, de la taille, de l'emplacement et du degré de dégradation du disque intervertébral.
au contenu ↑

Traitement

Les protrusions n'étant pas formellement considérées comme des maladies à «conséquences extrêmes» telles que les hernies intervertébrales, un traitement exclusivement conservateur est appliqué. Les médecins orthopédistes recommandent de combiner l'effet médical avec la thérapie par l'exercice et le massage.

Le complexe de médicaments qui soulagent la douleur et l’inflammation dans la zone de compression (nerfs et vaisseaux sanguins bloqués) se compose d’AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens) et de relaxants musculaires. Les substances non stéroïdiennes ont un large éventail d'effets: elles bloquent les processus inflammatoires (phase d'exsudation), réduisent la douleur symptomatique, abaissent la température. Les relaxants musculaires détendent les muscles profonds et contractés, ce qui facilite la délivrance des AINS aux vertèbres et améliore l'élasticité de la région cervicale.

Les substances bioactives des chondroprotecteurs stimulent la production d'acide hyaluronique, qui attire et retient les molécules d'eau dans les tissus de la chondrine et du cartilage. Les immunomodulateurs et les vitamines de soutien augmentent la résistance du corps aux processus inflammatoires.

Le rôle le plus important dans le traitement est joué par une activité physique correctement répartie.

L'exercice thérapeutique contribue à améliorer l'élasticité des disques et des ligaments environnants atteints d'ostéochondrose. Les étirements et les exercices concomitants réduisent la saillie et ramènent le noyau au centre de la vertèbre. Renforcer le système musculaire et développer une posture correcte redistribue la charge sur les disques malades, qui se régénèrent progressivement sous l’influence des médicaments.

Le massage de la région cervicale favorise également la relaxation des muscles externes et profonds, améliore la circulation sanguine autour des vertèbres.

Vidéo: Thérapie par l'exercice selon la méthode de Bubnovsky pour la colonne cervicale

Le traitement des protrusions de la colonne cervicale selon la méthode du Dr Bubnovsky prévoit des exercices assez extrêmes qui sont effectués «par la douleur». Cette différence significative par rapport à la thérapie par l'exercice classique donne de bons résultats pour augmenter le taux de régénération. La plupart des exercices nécessitent un équipement d’entraînement musculaire, mais certains peuvent être effectués à la maison, avec seulement un extenseur à ressort pour vous aider. Selon la méthode, avec la thérapie par exercices Bubnovsky, des procédures thermiques sont recommandées (contraste). Des averses intermittentes chaudes et froides stimulent la régénération du tissu rachidien.