Douleur lombaire à droite

Résumé: La cause la plus fréquente de douleur dans le bas du dos est la présence d'une saillie ou d'une hernie intervertébrale de la colonne lombaire. Dans ce cas, la douleur peut être transmise de la jambe droite aux orteils du pied. Le seul examen informatif dans ce cas est un IRM.

Dans certains cas, le patient a mal au dos seulement ou principalement du côté droit. Comprendre les causes possibles de la douleur au bas du dos, ainsi que ses caractéristiques typiques, peut aider à poser un diagnostic précis et, par conséquent, à prescrire le traitement le plus efficace.

Les principales causes de douleur au bas du dos

La douleur au bas du dos est généralement causée par les raisons suivantes:

  • dommages aux muscles, ligaments et / ou tendons entourant et soutenant la colonne vertébrale (en un mot - tissus mous);
  • des problèmes de structures vertébrales, tels que la colonne vertébrale arquée ou les disques intervertébraux;
  • affections ou maladies affectant les organes internes du milieu du dos, des régions abdominale et pelvienne.

Il est recommandé de consulter un médecin si la douleur au dos à droite ne disparaît pas ou s’aggrave quelques jours après son début, si la douleur apparaît soudainement et sévèrement, ainsi que si elle est accompagnée de symptômes alarmants.

Dans la plupart des cas, les maux de dos résultent de lésions mineures des muscles et / ou des ligaments de la taille et notre corps dispose généralement de suffisamment de ressources pour faire face à ce type de lésion. Si la douleur ne disparaît pas dans les trois jours, il est nécessaire de consulter un médecin.

La douleur au bas du dos est généralement causée par des dommages ou des blessures aux structures vertébrales, telles que les muscles du bas du dos, les disques intervertébraux de la colonne lombaire ou la colonne vertébrale arquée. Bien que de nombreux problèmes liés à ces structures soient susceptibles de provoquer des douleurs au centre du dos, il est également probable que les douleurs se ressentent plus ou moins complètement d'un côté de la taille.

Douleurs lombaires et tensions musculaires

L'entorse musculaire est la cause la plus fréquente de maux de dos et peut être douloureuse, ressentie principalement du côté droit.

Les symptômes typiques de la fatigue musculaire comprennent:

  • mobilité limitée (des mouvements tels que se pencher en avant ou se tourner sur le côté peuvent être douloureux ou impossibles);
  • douleur et / ou gonflement dans le bas du dos à droite;
  • spasmes musculaires;
  • la douleur, qui diminue avec le repos, par exemple lorsque vous êtes assis avec les jambes relevées et les genoux légèrement pliés, avec un soutien - par exemple, dans un fauteuil inclinable, dans un lit avec des oreillers correctement placés;
  • douleur qui disparaît lors de l'utilisation de compresses chaudes et froides;
  • douleur qui répond au moins en partie aux analgésiques en vente libre
  • douleur qui s'aggrave en sortant du lit ou en étant assise.

Dans la plupart des cas, les tensions musculaires résultent de blessures relativement mineures, telles qu'un virage serré lors du levage d'un sac d'épicerie épais. L'entorse musculaire peut également être le résultat d'une blessure sportive ou d'un accident de voiture.

Le plus souvent, la douleur lors de l'étirement des muscles disparaît après quelques jours et ne nécessite pas l'attention des médecins.

Problèmes de dos

La douleur dans la colonne lombaire peut être causée par des problèmes de structures vertébrales, tels que des articulations arquées, des disques intervertébraux dans n’importe quel segment moteur ou des racines nerveuses sortant de la colonne vertébrale dans chaque segment du côté droit.

Les problèmes de colonne vertébrale courants pouvant causer des maux de dos à droite incluent:

Hernie dans la colonne lombaire

Le disque intervertébral, situé entre les vertèbres adjacentes, peut se renverser sur le côté droit de la colonne vertébrale. La hernie intervertébrale peut provoquer une douleur dans le dos sourde et sourde en raison du pincement de la racine de la colonne vertébrale dans un foramen étroit. Une douleur au bas du dos à droite peut être combinée à une douleur à la fesse et à la jambe droite jusqu'au pied.

Problèmes articulaires (spondyloarthrose)

La raideur, l'inconfort et la sensibilité dans certaines zones du bas du dos droit sont probablement des symptômes d'arthrose des articulations de la colonne vertébrale arquée. Dans certains cas, les nerfs situés du côté droit de la colonne vertébrale sont pincés par une prolifération osseuse au niveau de l'articulation, ce qui peut entraîner des douleurs au dos et des douleurs locales.

Sténose spinale

La lumière du canal rachidien peut se rétrécir en raison d'une hernie intervertébrale, de croissances osseuses et d'autres problèmes, entraînant des douleurs dans le bas du dos à droite, des douleurs radiculaires et / ou une faiblesse de la fesse et de la jambe droites;

Dysfonction de l'articulation sacro-iliaque

L'articulation sacro-iliaque relie les os du bassin à la base de la colonne vertébrale. Si l'articulation sacro-iliaque est trop importante ou si, au contraire, bouge trop peu, des douleurs peuvent être ressenties dans le bas du dos du côté droit et / ou dans la cuisse droite.

Spondylarthrite ankylosante

Cette maladie inflammatoire peut survenir dans la partie inférieure de l'articulation sacro-iliaque et une douleur au dos du côté droit et / ou une douleur à la cuisse droite peuvent devenir des symptômes précoces de la maladie. À long terme, la spondylarthrite ankylosante peut conduire à la fusion des articulations arquées et des vertèbres, ce qui limitera la mobilité de la colonne vertébrale.

Le traitement des problèmes de la colonne vertébrale varie en fonction de l'état et de la gravité des symptômes du patient. Nous pensons que l’approche intégrée la plus efficace pour le traitement de l’ostéochondrose et de ses complications. Ainsi, l'effet le plus clinique est une extension de la colonne vertébrale sans charge, avec laquelle vous pouvez augmenter la distance entre les vertèbres, réduire la douleur et améliorer la nutrition de tous les disques intervertébraux. Une gymnastique spéciale, diverses techniques de massage, une hydrothérapie associée à une traction vertébrale donnent de très bons résultats.

Causes moins courantes de la douleur au bas du dos

Certains problèmes de colonne vertébrale et certaines affections douloureuses aux conséquences potentiellement graves peuvent également causer des maux de dos à droite. Ces états comprennent:

Spondylolisthésis dégénératif

Le spondylolisthésis dégénératif est une affection dans laquelle, en raison de changements dans la colonne vertébrale liés à l'âge, la vertèbre supérieure avance par rapport à la colonne vertébrale inférieure. Cette condition peut créer une charge supplémentaire sur les muscles du dos, ainsi que serrer les racines nerveuses, ce qui entraînera des douleurs dans le bas du dos, du côté droit, ainsi que, en règle générale, des douleurs le long du nerf sciatique à travers la fesse et / ou la cuisse jusqu'à la jambe droite;

Syndromes douloureux chroniques

La fibromyalgie et le syndrome de douleur myofasciale sont des affections douloureuses chroniques pouvant causer des douleurs musculo-squelettiques dans tout le corps, ainsi que des douleurs concentrées dans le bas du dos, du côté droit. Les autres symptômes incluent la douleur dans des zones spécifiques (points de déclenchement) et la fatigue chronique;

Tumeur dans la colonne vertébrale

Les tumeurs cancéreuses se développent rarement directement dans la colonne vertébrale; dans la plupart des cas, elles s'étendent à la colonne vertébrale à partir d'autres parties du corps. Si la tumeur appuie sur le côté droit de la colonne vertébrale ou serre la racine nerveuse du côté droit, le résultat peut être une douleur au dos du côté droit.

Certaines conditions sont plus difficiles à diagnostiquer que d'autres. Si le patient présente des symptômes chroniques qui semblent s'aggraver de façon intermittente ou progressive, vous pouvez essayer de décrire par écrit de manière détaillée le moment où les symptômes apparaissent et leur gravité. Cela peut aider le médecin à établir rapidement le diagnostic correct et à démarrer le traitement approprié.

Douleur au bas du dos causée par des problèmes d'organes internes.

Il existe de nombreux problèmes avec les organes internes situés dans la partie centrale de la région du dos, de l'abdomen et du bassin, ce qui peut potentiellement causer des douleurs au dos du côté droit. La douleur peut être le résultat d'une inflammation ou d'une irritation des organes internes, tout en étant un signe d'infection. En règle générale, dans de telles conditions, en plus des douleurs au dos du côté droit, il existe d'autres symptômes qui peuvent réduire considérablement la zone de recherche au stade du diagnostic.

Voici quelques causes courantes de douleur au bas du dos:

Problèmes rénaux

Les symptômes des calculs rénaux et des infections rénales peuvent être très similaires. Les deux conditions peuvent provoquer des maux de dos d'un côté, ainsi que des douleurs lors des mictions et des nausées et / ou des vomissements. La difficulté à uriner apparaît généralement lorsque la pierre se déplace dans le rein, pénètre dans les uretères puis dans la vessie et les voies urinaires. Dans ce cas, le patient peut remarquer du sang dans ses urines. L'infection du rein droit provoque de la fièvre, une inflammation locale et des douleurs dans le bas du dos, à droite, à l'endroit où se trouve le rein.

Colite ulcéreuse

Cette maladie intestinale inflammatoire est caractérisée par une inflammation constante du côlon. Des crampes abdominales fréquentes dans la colite ulcéreuse peuvent provoquer des douleurs au dos du côté droit. Les autres symptômes incluent des problèmes digestifs chroniques tels que diarrhée, douleur rectale, perte de poids et faiblesse générale;

Appendicite

L'annexe est située dans la partie inférieure droite de l'abdomen. Si l'appendice devient enflammé, commence à fuir ou est cassé, il peut provoquer des symptômes, notamment des maux de dos du côté droit. En général, les symptômes de l'appendicite varient et comprennent une douleur soudaine dans le bas de l'abdomen droit, qui peut être accompagnée de symptômes supplémentaires tels que fièvre, nausée et vomissements et / ou douleur au bas du dos à droite;

Problèmes gynécologiques

Les problèmes liés à divers organes de reproduction chez les femmes situées dans la région pelvienne peuvent entraîner des douleurs au bas du dos à droite. Par exemple, l'endométriose est une maladie courante pouvant causer des douleurs sporadiques dans la région pelvienne, irradiant dans le bas du dos, du côté droit. La fibromatose ou l'apparition d'une prolifération tissulaire dans l'utérus ou autour de celui-ci peut provoquer une douleur au dos du côté droit, ainsi qu'une menstruation anormale, une augmentation de la miction et une douleur pendant les rapports sexuels.

La grossesse

Les douleurs lombaires à droite et en général se manifestent souvent pendant la grossesse et sont associées au développement du fœtus. Beaucoup de femmes dans cette situation trouvent utiles des méthodes telles que le repos, la gymnastique et la thérapie complémentaire.

Inflammation de la vésicule biliaire

En règle générale, l'inflammation ou le dysfonctionnement de la vésicule biliaire est accompagné d'une indigestion grave, surtout après avoir mangé. Un dysfonctionnement de la vésicule biliaire provoque généralement des douleurs dans l'abdomen supérieur droit et dans le dos droit;

Problèmes de foie

La douleur associée aux problèmes de foie peut être due à une inflammation (hépatite), un abcès, des cicatrices (cirrhose), ainsi qu’à un grossissement et à une insuffisance hépatique. Les symptômes de problèmes de foie incluent: douleur dans le haut de l'abdomen droit et / ou le dos, fatigue, nausée ou manque d'appétit, jaunisse. Les problèmes de foie sont assez rares chez les personnes qui ne risquent pas leur développement.

Si l'on soupçonne que les affections ci-dessus peuvent causer des maux de dos du côté droit, il est recommandé de consulter immédiatement un médecin.

De toute évidence, il existe un grand nombre de maladies et d'affections des organes internes pouvant également entraîner des maux de dos du côté droit. Il est donc important de décrire très clairement vos symptômes chez le médecin afin qu'il puisse rapidement poser un diagnostic correct et établir un plan de traitement efficace.

Douleur lombaire et conditions d'urgence

Dans certains cas, une douleur dans le bas du dos peut être le signe d'une affection grave nécessitant une aide rapide et experte. Par exemple, la douleur au bas du dos est souvent le symptôme des conditions suivantes:

Appendicite

Cette affection apparaît lorsque l'appendice, situé dans la partie inférieure droite de l'abdomen, s'enflamme et / ou se rompt. Cela peut provoquer une douleur grave dans le bas du dos et / ou une douleur dans le bas-ventre droit. Les symptômes varient et peuvent inclure des nausées, des vomissements ou de la fièvre. Les symptômes peuvent apparaître soudainement ou se développer progressivement.

Syndrome de prêle

Une des complications les plus graves de la hernie discale de la colonne lombaire. Se présente avec une grande hernie intervertébrale ou avec une hernie de taille moyenne contre un canal vertébral étroit. Les symptômes peuvent apparaître soudainement ou se développer progressivement, mais il se produit éventuellement un dysfonctionnement des organes pelviens et / ou des membres inférieurs, le plus souvent une parésie du pied. La maladie nécessite des soins immédiats, principalement chirurgicaux, pour une durée limitée. Le syndrome de prêle peut être causé par d'autres causes, telles que la présence d'une tumeur dans la lumière du canal rachidien, la tuberculose rachidienne, etc.

Anévrisme de l'aorte abdominale

L'anévrisme de l'aorte abdominale se manifeste par un élargissement ou une rupture. Les symptômes comprennent généralement des douleurs très graves et soudaines dans l'abdomen ou le bas du dos et des symptômes associés à une pression artérielle basse, telle qu'une perte de conscience et / ou des nausées;

Ostéomyélite

L'ostéomyélite est une infection de la colonne vertébrale. En règle générale, il se manifeste par une forte douleur au dos et une forte fièvre. D'autres symptômes peuvent inclure une perte de poids inexpliquée, ainsi qu'une inflammation, une rougeur ou une sensibilité des tissus mous près de la colonne vertébrale.

Les patients eux-mêmes doivent comprendre quand consulter un médecin. La règle de base: consultez votre médecin si la douleur au dos est si grave qu’elle vous empêche de réaliser des activités normales, telles que marcher, rester debout ou dormir, et également si une douleur sévère au dos apparaît soudainement et ne diminue pas au repos après avoir pris des analgésiques.

Article ajouté à Yandex Webmaster 2017-11-07, 16:57.

Lorsque vous copiez des documents de notre site et que vous les placez sur d'autres sites, nous exigeons que chaque matériel soit accompagné d'un lien hypertexte actif vers notre site:

  • 1) Un lien hypertexte peut renvoyer au domaine www.spinabezboli.ru ou à la page à partir de laquelle vous avez copié nos documents (à votre discrétion);
  • 2) Un lien hypertexte vers notre site www.spinabezboli.ru doit figurer sur chaque page de votre site où sont publiés nos documents.
  • 3) Il ne devrait pas être interdit aux hyperliens d'être indexés par les moteurs de recherche (en utilisant "noindex", "nofollow" ou tout autre moyen);
  • 4) Si vous avez copié plus de 5 documents (c’est-à-dire que votre site Web compte plus de 5 pages avec notre matériel, vous devez mettre des hyperliens vers tous les articles des auteurs). En outre, vous devez également mettre un lien vers notre site www.spinabezboli.ru, sur la page principale de votre site.

Voir aussi

Nous sommes dans les réseaux sociaux

Lorsque vous copiez des documents de notre site et que vous les placez sur d'autres sites, nous exigeons que chaque matériel soit accompagné d'un lien hypertexte actif vers notre site:

Mal de dos à droite

La douleur dans le bas du dos du côté droit est le plus souvent associée à l'apparition de pathologies dans le travail des organes du système urogénital et à d'autres troubles du pelvis. Le plus souvent, ce symptôme signale ces conditions:

  • appendicite aiguë;
  • pyélonéphrite;
  • calculs rénaux;
  • ostéochondrose;
  • hernie;
  • inflammation de la moelle épinière.

Les principales causes de douleur au bas du dos droite

Ostéochondrose de la colonne lombaire

De nombreuses maladies de la colonne vertébrale présentent des symptômes similaires, mais la cause la plus fréquente de maux de dos est l’ostéochondrose lombaire. Le tableau clinique de la maladie dépend en grande partie du segment vertébral affecté. Le plus souvent, en plus des maux de dos, le patient se plaint de:

  • raideur dans la région lombaire après s'être courbée;
  • augmentation de la douleur après un effort physique et une levée de poids;
  • augmentation de l'inconfort dans le bas du dos après l'hypothermie et le stress;
  • picotements dans le dos après un changement brusque de la position du corps.

La douleur peut irradier le haut du dos, l'aine, le périnée et les membres inférieurs.

Blessures à la colonne vertébrale

Des douleurs à la colonne vertébrale peuvent causer des douleurs au bas du dos du côté droit. En règle générale, cela se produit chez les personnes qui sont professionnellement impliquées dans le sport. Les blessures à la colonne vertébrale résultent d'une répartition inégale de la gravité et d'un changement brusque de la position du corps lors de charges énergétiques intenses.

Maladies inflammatoires de l'appareil génital féminin

Certaines maladies gynécologiques peuvent également causer des douleurs au bas du dos du côté droit. Le plus souvent, ces symptômes peuvent être l’une des manifestations de l’endométriose, des annexites et des fibromes utérins. Les menstruations douloureuses peuvent également causer des douleurs dans la région lombaire, mais pour en différencier la cause avec précision, une femme doit consulter un médecin.

Radiculite

Le terme implique une inflammation des racines nerveuses de la moelle épinière. Pour la sciatique, douleur aiguë typique de la région lombaire au bas du dos, qui irradie vers les membres inférieurs, les cuisses et les fesses. Parfois, la douleur est si intense et angoissante qu’une personne tente de limiter tous les mouvements. Douleur lorsque la radiculite survient soudainement, le plus souvent lors de la levée ou de l'inclinaison.

Douleur pendant la grossesse

Les maux de dos chez les futures mères sont un compagnon assez fréquent de la grossesse et sont causés par une charge accrue sur la colonne vertébrale à la suite de la croissance de l'utérus et de l'étirement du système musculaire pelvien. Le plus souvent, les douleurs au bas du dos chez les femmes enceintes se produisent au milieu du deuxième trimestre de la grossesse et peuvent irradier vers les membres inférieurs et le coccyx. L'inconfort est aggravé par une position debout ou une marche prolongée, une position inconfortable, une nutrition insuffisante et une alimentation insuffisante en calcium.

Spondylarthrose

L'une des causes les plus courantes de maux de dos à droite est une affection telle que la spondylarthrose lombaire. En règle générale, cette pathologie survient chez les personnes âgées et est causée par des modifications dégénératives de la couche cartilagineuse située entre les vertèbres. En raison de la déformation du cartilage, il y a une augmentation du tissu osseux entre les vertèbres, ce qui entraîne une augmentation du frottement entre eux et l'apparition de douleurs dorsales sévères. Le développement de la spondylarthrose est principalement dû à une prédisposition génétique ou aux blessures au dos qui en résultent. Les facteurs prédisposants sont:

  • troubles métaboliques dans le corps;
  • la scoliose;
  • pieds plats;
  • long assis à l'ordinateur dans la mauvaise position;
  • augmentation de l'effort physique.

Les manifestations cliniques de la spondylarthrose sont des douleurs persistantes dans le bas du dos de la nature douloureuse, avec irradiation des membres inférieurs, des fesses et des cuisses. La douleur peut être aggravée en modifiant la position du corps, en le tournant de côté, en effectuant des efforts physiques élémentaires.

Diagnostic de la cause de la douleur au bas du dos à droite

Afin de déterminer la tactique de traitement du mal de dos à droite, il est très important de différencier la cause avec précision. Le diagnostic repose sur une collecte minutieuse des antécédents du patient et un examen complet, comprenant:

  • Consultation de spécialistes étroits - chirurgien, orthopédiste, néphrologue, gynécologue, urologue;
  • Tests sanguins (général et biochimie);
  • Tests d'urine (généraux, selon Nechiporenko, selon Zemnitsky);
  • Test de Pasternatsky (pour la détection de maladies des reins);
  • Échographie de l'espace pelvien et rétropéritonéal;
  • Examen radiographique;
  • CT et IRM;
  • Urographie de contraste.

Traitement

Sur la base des résultats de l'enquête et de la mise en place d'un diagnostic précis, le patient se voit prescrire un traitement.

Si une ostéochondrose, une radiculite ou une spondyloarthrose est détectée, un traitement par des anti-inflammatoires non stéroïdiens, prescrits le plus souvent sous forme d'injections, est indiqué. Directement sur la zone touchée peut être appliqué une pommade chauffante à base de diclofénac, qui non seulement soulage la douleur, mais aide également à soulager l'inflammation.

Au cours de la période d'affaissement du processus inflammatoire aigu, physiothérapie, massage, acupuncture, thérapie magnétique sont présentés au patient.

Lorsque vous étirez les muscles de la région lombaire, il est recommandé de rester au lit pendant plusieurs jours et de limiter nettement la levée de poids.

Pour réduire la douleur, il n'est pas interdit de prendre des analgésiques, mais lisez attentivement les instructions avant l'utilisation pour éviter toute surdose d'anti-inflammatoires non stéroïdiens.

Si la cause de la douleur au bas du dos est une maladie inflammatoire des organes pelviens ou de l’espace rétropéritonéal, les médecins prescrivent généralement un traitement antibiotique. Le médicament et la posologie ne choisissent qu'un spécialiste, en fonction de la gravité de la maladie, de la présence de complications, de l'agent infectieux et des caractéristiques individuelles du patient.

Le traitement de la douleur au bas du dos chez la femme enceinte est réduit à la limitation d'un effort physique accru et d'une marche ou d'une assise prolongée dans la même position. Il est recommandé de ne pas s'asseoir devant un ordinateur ou un téléviseur et de placer un coussin sous la taille pour réduire la charge sur les vertèbres. Bien sûr, en cas de douleur dans la région lombaire, en particulier lors d'une irradiation du périnée et du bas-ventre, il est nécessaire d'exclure le début de l'activité de travail. Si une femme enceinte ressent de la douleur, il est recommandé de contacter immédiatement un gynécologue.

Symptômes et traitement du lumbago

Vous ne savez peut-être pas ce qu'est le lumbago, mais vous connaissez bien les maux de dos dans le dos. Douleur aiguë soudaine qui se produit lorsque vous allez vous pencher ou ramasser un objet lourd, tel qu'un sac d'épicerie. Chaque mouvement est accompagné d'une douleur lancinante dans le bas du dos, dans la région thoracique ou cervicale. Il est difficile de se pencher, de tourner, de soulever des poids, de faire du sport.

Le lumbago n'est pas une maladie, c'est-à-dire le syndrome douloureux de toute origine qui se produit dans la région du dos. Dans la vie de tous les jours, le lumbago est appelé lumbago.

Étiologie de lumbago

Quelles sont les causes du lumbago et la cause de la maladie:

  • Spasmes musculaires causés par un effort physique ou une posture inconfortable;
  • Les rhumes et long séjour dans le froid;
  • Maladies de la colonne vertébrale: hernies, tumeurs, déplacement du disque intervertébral;
  • Blessures au dos, muscles affaiblis, perte de flexibilité et d'élasticité de la colonne vertébrale;
  • Un régime alimentaire inapproprié associé à d'autres pathologies du dos aggrave l'état du patient.

Lumbago est un symptôme de maladies telles que l'ostéochondrose et la hernie spinale.

Dans l’ostéochondrose, le lumbago devient un symptôme dont les causes sont associées à des troubles dystrophiques au niveau des disques intervertébraux. Dans l'ostéochondrose, les disques sont si proches les uns des autres qu'un nerf pincé se produit. Ce n’est pas seulement la colonne vertébrale qui en souffre, mais aussi les muscles voisins qui ne reçoivent pas une nutrition adéquate en raison d’un mauvais apport sanguin.

En raison de l'ostéochondrose, une hernie intervertébrale se développe. Elle est causée par le déplacement du noyau pulpeux. Les racines nerveuses, dont le travail est altéré par la pression, affectent l'état des organes internes et des parties du corps. Si vous tirez dans le dos, les membres inférieurs sont les premiers à en souffrir.

Le long cours de la maladie conduit à l’incontinence fécale et urinaire, ainsi qu’à un affaiblissement des jambes, à un épuisement grave et au surmenage du patient en raison du syndrome douloureux persistant.

Types de syndrome douloureux

Un des symptômes du lumbago est une gêne avec de légères inclinaisons du côté droit ou du côté gauche. Le type de syndrome douloureux diffère en qualité et en intensité: de la douleur pulsée à la douleur aiguë. Il est difficile de faire d'autres mouvements et seule une position statique du corps permet d'éviter une nouvelle épidémie.

Le médecin peut poser un diagnostic en fonction des caractéristiques de la douleur et de leur durée. Il existe des concepts de lumbago et lumbargia.

La lumbodynie discogénique est un syndrome chronique. Lorsque le lumbago revient périodiquement en arrière, des douleurs au dos se manifestent brutalement et de manière inattendue. Avec la lumbodynie, une personne souffre en permanence d'une douleur persistante dans le dos et occasionnellement, il y a de fortes attaques. Les exacerbations peuvent durer de 3 à 7 jours. Pendant cette période, la personne n’éprouve pas de la douleur dans la position horizontale du corps, c.-à-d. se coucher

L'absence d'intervention médicale dans la lumbodynie est menacée par une atrophie musculaire et un listezom.

Lumbago est souvent accompagné d'une névralgie du nerf sciatique. Les gens souffrent de douleur 24 heures par jour et 7 jours par semaine. Cette affection est appelée lumboischialgie, caractérisée par les symptômes suivants:

  • La douleur est concentrée dans les muscles fessiers et les membres inférieurs;
  • La douleur provient du moindre mouvement, par exemple, quand on tousse;
  • La douleur aiguë dure d'une heure à une semaine.

Avec le lumbago, la douleur peut être dans les reins à gauche, dans les reins à droite, il y a aussi du lumbago renversé et du lumbago avec une sciatique. L'espace lombaire se produit souvent lorsque le disque intervertébral tombe, ce phénomène est caractéristique de l'ostéochondrose. Les attaques prolongées, dans lesquelles une personne doit changer son mode de vie habituel, parlent de problèmes de santé graves.

Comment traiter le lumbago

Une visite chez le médecin vous aidera à déterminer comment traiter correctement les maux de dos dans le dos. Le spécialiste peut diagnostiquer après que le patient a décrit en détail la nature de la douleur ressentie. Un neurologue doit être au courant des maladies chroniques causées par des blessures à la colonne vertébrale. Le patient est référé pour une IRM. L'imagerie par résonance magnétique aidera à identifier la gravité de la maladie et à prescrire le traitement approprié pour le syndrome de lumbago.

Le traitement du lumbago dans le bas du dos est effectué sous la supervision d'un neurologue. Même si vous savez vous-même comment traiter les maux de dos, le médecin vous conseillera de ne pas vous soigner.

Les problèmes de la colonne vertébrale et du dos sont extrêmement dangereux, il est donc préférable de faire confiance à la médecine professionnelle. Le traitement doit être complet, il est nécessaire de respecter toutes les exigences du neurologue et du chirurgien orthopédiste. Lorsque le traitement du lumbago devrait survenir conformément aux recommandations suivantes.

  • Si vous brûlez dans le bas du dos, vous devez vous conformer au repos au lit.

Vous ne pouvez faire aucun mouvement, surmonter la douleur. Il est conseillé de s'allonger sur une surface dure, par exemple sur un matelas orthopédique spécial situé au sol. Si une personne est forcée de faire des mouvements, un corset orthopédique à la taille fera l'affaire. Simplifiez la marche des cannes, des marchettes et des béquilles.

  • Le patient doit adopter une posture qui favorise la relaxation musculaire et le soulagement de la douleur.

Par exemple, allongez-vous sur le dos avec les jambes pliées, en les penchant avec un rouleau de literie. Dans le même temps, le corps devrait être élevé de 45 degrés. Parfois, il est utile de s’allonger sur le ventre avec les jambes tendues vers l’avant. Vous devez placer un grand oreiller sous le ventre.

En effet, la douleur est éliminée en prenant des médicaments analgésiques, par exemple le baralgin. Mais ils ne sont pas toujours efficaces, et on prescrit alors au patient des médicaments plus puissants tels que le solpadein. En aucun cas, ne peut pas boire de médicaments contenant du paracétamol, plus de trois jours. Pour une plus grande efficacité, il est recommandé d’associer des analgésiques et des antispasmodiques. Les relaxants musculaires ne sont utilisés que sur la recommandation du médecin traitant, car ils ont des effets secondaires graves. Le pincement des racines nerveuses est un processus inflammatoire qui peut être réduit en prenant des anti-inflammatoires pris par voie orale ou rectale.

  • Pour renforcer les os boire des vitamines

Avec le lumbago, la nutrition de certaines parties de la colonne vertébrale est sérieusement affectée. Des complexes de vitamines et de minéraux sont prescrits à ces patients. Le régime devrait inclure des aliments riches en vitamines du groupe B. Il est recommandé de prendre de l'acide ascorbique. Cela aidera à accélérer le traitement du lumbago et à éliminer les symptômes.

  • Soulage les diurétiques (diurétiques)

Vous pouvez utiliser à la fois la production industrielle et préparer de manière indépendante l’infusion de busserole ou de papille. En les utilisant, vous pouvez réduire le gonflement de la racine nerveuse et le bas du dos ne tire pas. Mais même les diurétiques populaires, sans oublier les produits pharmaceutiques, ne devraient être utilisés qu'après avoir consulté un médecin, afin de ne pas perturber le métabolisme eau-électrolyte dans le corps.

  • Appliquez des gels et des onguents, en éliminant les signes de lumbago par anesthésie locale

Ils ont fait leurs preuves dans l'élimination de la douleur. La douleur est due à l'afflux de sang. Les chondroprotecteurs restaurent bien le tissu cartilagineux. Les pommades rafraîchissantes, par exemple, le gel Fastum - est un anesthésique local, elles contiennent du menthol et de l'ibuprofène. Les remèdes homéopathiques favorisent la régénération des tissus cartilagineux. Une efficacité élevée est démontrée par des moyens complexes qui soulagent la douleur, l'inflammation et éliminent les poches. La composition des onguents pharmaceutiques comprend le butadion, le poison des abeilles ou des serpents, la benzocaïne et l'esculus.

Femmes enceintes qui tirent dans le dos, il convient de porter une attention particulière à la méthode de traitement. La plupart des médicaments constituent une menace potentielle non seulement pour la santé de la future mère, mais également pour le bébé.

Traitements alternatifs

Les applications de paraffine-ozokérite sont une procédure thermique locale associée aux méthodes de traitement physiothérapeutiques. Cela aide à se débarrasser des maux de dos. L'hydrocarbure naturel (ozokérite) est chauffé puis imprégné de tissu. Compresse appliquée sur le point sensible pendant une demi-heure. Le traitement à la paraffine est similaire.

Avec le lumbago, les symptômes de la douleur au bas du dos sont éliminés par une procédure de thérapie magnétique de 15 minutes, elle aide à réduire les poches et à soulager l’inflammation. Une séance de thérapie diadynamique suffit à éliminer le lumbago et à oublier pendant longtemps le mal de dos. L'effet est obtenu en raison de l'effet du courant. Pour consolider le résultat, vous devez suivre un traitement complet.

La thérapie manuelle a également fait ses preuves. Une personne spécialement entraînée avec ses mains agira sur les vertèbres, éliminant ainsi leur déplacement ultérieur. En aucun cas inférieur à cette méthode et massage thérapeutique. Le processus de guérison sera accéléré en améliorant le flux sanguin et le flux lymphatique. Caresser, pétrir et frotter devrait durer environ cinq minutes. Pour six procédures, vous pouvez obtenir une amélioration significative du bien-être. Ces deux méthodes sont bonnes pour la douleur dans la colonne vertébrale.

Cela aidera à guérir une méthode de médecine orientale comme l’acupuncture. L'acupuncture améliore l'état du patient après la première intervention: le processus inflammatoire diminue, les muscles se détendent et les fonctions de protection de l'organisme entier s'améliorent.

Lumbago: causes, traitement et premiers secours

Pour une personne ordinaire, on ne sait pas ce qu'est le lumbago. Pour la plupart des patients, le lumbago est une chambre, c'est-à-dire une vive douleur au dos qui empêche de prendre une position normale.

Cette maladie résulte d'une variété de raisons, mais la plupart des gens préfèrent toujours faire face à l'attaque eux-mêmes.

Pour commencer, nous comprendrons de quel type de maladie il s’agit et découvrirons quelles méthodes il convient de traiter.

Causes de la maladie

Le mal de dos dans le dos survient souvent à la suite de diverses actions mécaniques. Habituellement, un tel phénomène est caractéristique des personnes de plus de 30 ans, car les vertèbres s'usent suffisamment à partir de cet âge.

Des pousses dans le bas du dos, souvent dues à un clampage de la racine nerveuse, pouvant être dues à:

  • virages serrés;
  • l'obésité;
  • levage de poids;
  • être dans le froid (surtout si la personne transpire);
  • longs talons;
  • reposant sur une surface dure.

Le syndrome de Lumbago est une conséquence de maladies dégénératives, telles que:

  1. Étirer les muscles du dos ou les affaiblir, conséquence d'une activité faible.
  2. Le canal rachidien se rétrécit.
  3. La présence de tumeurs, hernie intervertébrale, pathologies cancéreuses.
  4. Ostéochondrose.
  5. Compression des vertèbres ou leur déplacement.
  6. Blessures lombaires.
  7. Rhumatisme.
  8. Maladies infectieuses.

Les raisons du lumbago peuvent être différentes, mais vous devez absolument aller à l'hôpital.

Écoutez surtout ce conseil est nécessaire pour ceux qui ont des douleurs surviennent:

  • dans les reins à gauche, dans les reins à droite et avec d'autres mouvements habituels;
  • après la chirurgie;
  • tousser et rire;
  • chez les enfants et les femmes en position;
  • à la suite de frapper cette zone.

Immédiatement, vous devriez aller chez le médecin et quand la douleur au dos augmente avec chaque heure qui passe.

Symptomatologie

Les principaux symptômes du lumbago ont été étudiés, ses causes sont également connues depuis longtemps. "Lumbago" est appelé une attaque de douleur aiguë, qui tire littéralement la colonne vertébrale, d'où le nom.

La nature de la douleur peut être quelconque - pulser, poignarder, tirer, faire mal - alors seul ce symptôme permet de déterminer que la maladie est impossible.

Bien que les signes de lumbago soient peu nombreux, la différence caractéristique est que le patient est capable d'indiquer avec précision l'emplacement de la douleur.

De plus, il oblige une personne à occuper une certaine position jusqu'à ce que l'attaque disparaisse, sinon la douleur «tire» d'une nouvelle force. Il est souvent difficile non seulement de tourner, mais aussi de bouger dans son ensemble.

La sciatique peut s’ajouter aux sensations de tir, c’est-à-dire une affection dans laquelle le nerf sciatique est pincé et la douleur se propage à travers la cuisse. La sciatique peut survenir sous n'importe quelle forme de pathologie, que ce soit une lumbodynie discogénique ou vertébrale.

Il existe des cas où un patient a mal au dos, mais il n’a même pas le temps de décider quoi faire: le syndrome s’est littéralement transformé en 1 à 2 minutes. Mais le plus souvent, l'attaque dure plusieurs heures, parfois même plusieurs jours.

Premiers secours

L'assistance fournie de manière compétente à une personne qui a reçu une balle dans le dos permettra de réduire l'intensité de la douleur et même, dans certains cas, de s'en débarrasser.

Si vous avez une crise, suivez les recommandations:

  1. Essayez immédiatement de prendre une position horizontale. Déplacez-vous avec précaution pour ne pas nuire à la santé. Il est nécessaire de s'allonger sur un matelas orthopédique, et s'il n'y en a pas, simplement sur une surface dure. Si la douleur est trop forte, veillez à placer un oreiller sous la taille et le bassin pour les soulever.
  2. Si la douleur ne vous permet pas de vous allonger horizontalement, allongez-vous sur le côté et pliez les genoux. Les jambes doivent également être posées sur l'estrade.
  3. Ensuite, vous devez essayer de réduire la tension dans le cadre musculaire autour de la colonne vertébrale. Pour ce faire, il est recommandé de lever les pieds, c'est-à-dire de les poser sur un rouleau ou de les installer sur un mur. Si vous sentez qu'une posture différente est plus confortable pour votre dos, acceptez-la.
  4. Lubrifiez le point sensible avec une pommade ayant des effets à la fois anti-inflammatoires et analgésiques, par exemple, Voltaren, Diclofenac, Fastum-gel. En plus des médicaments locaux, prenez le même analgésique à l'intérieur, tous ceux que vous avez (Ketorol, Analgin, Ibuprofen, Baralgin).

Si vous tirez dans le bas du dos, utilisez des compresses, des bains ou des onguents chauffants ayant un effet similaire. Vous pouvez même simplement recouvrir l'endroit touché d'un objet chaud: une écharpe en laine, un châle, etc.

Thérapie Thérapeutique

Quel est le traitement prescrit pour le lumbago? Tout d’abord, la victime doit comprendre qu’aucune mesure n’aura l’effet souhaité si le repos au lit n’est pas respecté. L'activité motrice doit être réduite autant que possible afin de faciliter le déchargement de la région lombaire.

Si, même en position couchée, vous ressentez une tension musculaire, vous devez emmailloter fermement la ceinture ou porter un corset spécial. Ce dernier aidera à redresser progressivement la colonne vertébrale dans la bonne position.

Comment traiter le mal de dos? À la première étape, des techniques sont utilisées pour réduire l’inflammation et éliminer les douleurs insupportables.

Par conséquent, nommez un nombre de moyens:

  1. Analgésiques Le médecin peut choisir à la fois des pilules et des injections, et les effets locaux seront bien sûr plus efficaces.
  2. Médicaments anti-inflammatoires. Dans ce cas, il est d'usage de ne pas utiliser un seul remède. Par conséquent, si vous avez une balle dans le dos, une pommade, une crème et des comprimés ayant un effet similaire sont prescrits. En fonction de la gravité du cas et de la maladie qui a provoqué l'attaque, ils sont prescrits par des AINS ou par des médicaments contenant des corticostéroïdes.
  3. L'alcool à friction et la pommade avec un effet chauffant. Si le mal de dos à la taille n’est pas accompagné d’un œdème grave ou s’il a déjà dormi, il est alors lié à la thérapie et à l’échauffement. En plus des moyens décrits ci-dessus, il est possible de réchauffer périodiquement la zone lésée avec un appareil de chauffage ou une bouteille d'eau chaude préalablement enveloppée dans un chiffon.
  4. Vitamines. Le traitement du lumbago dans le dos en utilisant seulement la thérapie de vitamine est impossible, par conséquent, les suppléments utiles ne sont prescrits qu'en combinaison. Les vitamines du groupe B sont particulièrement importantes pour le corps atteint d'une maladie comme le lumbago.
  5. Diurétique. Si la longe est gravement enflée, les diurétiques sont sélectionnés. Ils élimineront l'excès de liquide, ce qui réduira rapidement l'inflammation et les symptômes négatifs. Il est impossible de sélectionner ces médicaments indépendamment, car pour certaines catégories de patients (par exemple, ceux qui souffrent d’insuffisance cardiaque), leur utilisation inconsidérée est lourde de conséquences dangereuses.

La cause fondamentale de la maladie revêt une grande importance pour l’ensemble du traitement. Ainsi, le traitement du lumbago dans l’ostéochondrose implique la prise de chondroprotecteurs - médicaments qui améliorent l’état des tissus osseux et cartilagineux.

En cas de spasme de la colonne vertébrale, des relaxants musculaires seront prescrits (Spasmalgon, Papaverine, Micodalm). Souvent, la relaxation musculaire provoque une diminution de la douleur lorsque les racines nerveuses sont libérées.

Deuxième étape du traitement

Ci-dessus, nous décrivons la première et principale étape du traitement, qui aide à soulager l’inflammation et à éliminer le syndrome douloureux grave.

Comment traiter davantage le lumbago, quand le mal de dos dans le bas du dos est devenu moins douloureux et a cessé de gêner si souvent? La base de la deuxième étape devient la physiothérapie.

Tous les moyens qui aident à détendre les muscles et à prévenir les spasmes musculaires, par exemple:

  • acupuncture;
  • l'hydrothérapie;
  • UHF-thérapie;
  • électrophorèse;
  • Hirudothérapie;
  • thérapie magnétique;
  • électrostimulation;
  • applications d'ozokérite.

Les douleurs de dos disparaîtront progressivement si vous commencez à étirer la colonne vertébrale. À cet effet, un exercice assez simple convient - accroché au bar.

Cependant, il est souhaitable de connecter d'autres méthodes d'étirement de la colonne vertébrale, par exemple dans l'eau. Une telle thérapie ne devrait avoir lieu que sous la surveillance d'un médecin.

Lorsque le stade de physiothérapie commence, vous pouvez également commencer à effectuer les premiers cours de thérapie par l’exercice et de massages.

Peu importe le mal de dos dans le dos, car il n’ya pas de contre-indication à ces mesures lorsque le syndrome douloureux a déjà disparu.

De plus, les exercices de physiothérapie contribueront au renforcement du système musculaire et le massage aidera à supprimer les tensions dans le dos et à améliorer la circulation sanguine.

Tout ceci est une garantie de santé future. Par conséquent, plus le patient est conscient de la mise en œuvre de ces recommandations, plus le risque de répétition de la chambre lombaire est faible.

Qu'est-ce qui est interdit de faire?

Peu importe, dans la colonne vertébrale thoracique, il y avait un mal de dos ou dans le bas du dos, il est préférable de consulter un médecin dans les deux cas.

Il est possible que l'attaque ait été causée par une lésion organique, ce qui signifie que sans traitement qualifié, la situation ne fera que s'aggraver.

Ainsi, quels sont les symptômes du lumbago et quel est le traitement, avons-nous découvert, mais vous devez vous protéger pendant toute la durée de ce traitement pour vous protéger d'une deuxième attaque.

En vertu de l'interdiction du temps, les mesures suivantes:

  1. En cas de gonflement prononcé, vous devez abandonner tout réchauffement, afin de ne pas aggraver l’état et de ne pas aggraver l’inflammation.
  2. Peu importe que ce syndrome soit apparu à gauche ou à droite du bas du dos, vous ne devriez pas masser la zone touchée.
  3. Il est nécessaire de refuser les procédures de bain, les saunas et en général toute activité associée à une forte différence de température.
  4. Évitez de soulever des poids et l'activité physique associée à des mouvements actifs. Au début, il vaut mieux faire attention et éviter les exercices intensifs, les virages serrés, etc.

Lorsque le traitement des douleurs de tir dans le dos est réussi et que la rémission est obtenue, vous devez porter un corset pendant un certain temps. Vous devriez le porter lorsque vous devez travailler longtemps ou rester longtemps dans une position statique.

Dans le même temps, il est nécessaire de continuer à faire des exercices utiles et de renforcement du cadre musculaire du dos, ainsi qu’à être suspendu à la barre transversale.

Alors, qu'est-ce que nous avons compris. En conclusion, il n’est que utile de dire que si vous tirez une seule fois dans le bas du dos et que cela s’est produit à cause de l’hypothermie, vous pouvez alors faire face à l’attaque vous-même.

Cependant, si cela se produit avec une périodicité enviable et que la douleur est très forte, n'utilisez aucune méthode de traitement traditionnelle, mais consultez un médecin. Jusqu'à ce que vous guérissiez la cause première de la pathologie, il ne sera pas possible d'éliminer complètement le lumbago et ses symptômes.

Douleur lombaire à droite

Des douleurs au bas du dos chez les femmes ou les hommes peuvent survenir pour deux raisons principales: une perturbation du système musculo-squelettique et / ou une défaillance fonctionnelle des organes anatomiques internes. Il existe de nombreux facteurs de causalité expliquant le mal de dos du côté droit. Cependant, la symptomatologie de la douleur au bas du dos doit être différenciée, ce qui nécessitera la consultation de spécialistes expérimentés tels qu'un chirurgien, un neuropathologiste, un orthopédiste, un urologue ou un gynécologue, qui détermineront exactement pourquoi cette douleur est correcte. Examinez les causes possibles des douleurs dans le bas du dos chez les femmes et définissez les symptômes cliniques pouvant causer des maux de dos dans la région lombaire chez les hommes.

Qu'est-ce qui peut causer une douleur lombaire?

Divers états cliniques de type aigu ou chronique peuvent provoquer des douleurs au bas du dos du côté droit. Les causes les plus courantes de douleur au bas du dos incluent:

  • Troubles cliniques congénitaux ou acquis du système musculo-squelettique: ostéomyélite, spondylolisthésis, sacro-iliite, ostéochondrose, etc.
  • Maladies associées à des blessures ou à des inflammations de la région lombaire ou du muscle sciatique, lorsque la douleur se manifeste dans la fesse, ainsi que des signes oncologiques, tels qu'une tumeur maligne du côté droit.
  • Pathologies cliniques de type neurologique, par exemple lumbago, névrite du côté droit, hernie des disques intervertébraux, radiculite, neuromyalgie dans le bas du dos, etc.
  • Processus inflammatoires des organes systémiques internes situés à droite de l'atlas anatomique: ovaire droit chez une femme, vésicule biliaire, intestin, foie, pyélonéphrite du rein droit.

Considérez les principaux symptômes de la douleur (douleur du côté droit du bas du dos) avec les manifestations cliniques possibles, du point de vue, les plus courantes dans la pratique médicale.

Ostéochondrose de la région lombo-sacrée

Cette pathologie neurologique explique le plus souvent la douleur au côté droit de la taille. L'essence de ce qui se passe est la suivante. Des troubles dégénératifs-dystrophiques dégénératifs-dystrophiques apparaissent au niveau des vertèbres articulaires et des tissus cartilagineux, associés à la croissance de croissances osseuses qui limitent la mobilité du système musculo-squelettique de la colonne vertébrale sous les lombes droite ou gauche. En fonction du type et du degré de lésion segmentaire de la région lombo-sacrée, des douleurs apparaissent dans le dos à droite de la colonne vertébrale ou de l'autre côté de la symétrie. Faire du mal au côté droit dans le dos dans cette affection neurologique peut, par conséquent:

  • les changements de température, c'est-à-dire la surfusion;
  • après un long séjour dans une position inconfortable;
  • après des mouvements brusques ou un effort physique accru dans la région lombaire.

En outre, dans l'ostéochondrose, des douleurs dorsales aiguës à droite ou à gauche peuvent survenir après une surcharge psycho-émotionnelle ou nerveuse. La phase aiguë d'une maladie neurologique peut provoquer une douleur lancinante ou une douleur dans le dos, et l'évolution chronique de l'ostéochondrose lombaire est une douleur qui revient constamment à l'arrière, du côté droit ou gauche. La douleur est traitée dans la région lombaire avec ostéochondrose avec une thérapie complexe, qui comprend un traitement médicamenteux et physiothérapeutique. Après avoir enlevé la douleur du côté droit ou gauche de la douleur et après une récupération positive, le médecin traitant prescrit un cours de massage thérapeutique et de gymnastique préventive.

Radiculopathie et lumbago

Tirer sur le dos à gauche ou à droite peut provoquer une sciatique, un autre symptôme de lésions de compression aux racines de la moelle épinière. La douleur à droite ou à gauche augmente avec l'effort physique actif ou les mouvements brusques. La radiculopathie est causée par une perte d'élasticité et une diminution de la distance entre les vertèbres, ce qui entraîne la violation de faisceaux de fibres nerveuses s'étendant des canaux rachidiens. Les symptômes de la douleur augmentent après une pression mécanique ou dynamique intense sur les racines nerveuses. La zone de douleur irradiante sous la taille:

  • région fessière;
  • zone fémorale externe;
  • tibia et pied.

Très souvent, une grave douleur au dos dans la radiculite est confondue avec une autre anomalie neurologique - le lumbago. Des tirs et des douleurs aiguës dans le dos se produisent après un déplacement brutal du disque intervertébral dans la région sacrum-lombaire, associé à la musculation. En outre, les signes et les symptômes du lumbago, que l’on retrouve le plus souvent chez l’homme, résultent de l’état rhumatismal des tissus conjonctifs de la colonne vertébrale, de sa lésion infectieuse ou du développement de formations ressemblant à une tumeur, puis à des douleurs aiguës et / ou aiguës du côté droit. La durée de la douleur lorsque le dos «pousse» peut durer de quelques minutes à plusieurs heures et parfois même plusieurs jours. Les spasmes musculaires derrière la droite ou la gauche du bas du dos rendent une personne impuissante, l'obligeant à rester dans une posture forcée. C'est dans cet état que le patient est livré chez le médecin.

Méthodes de traitement - thérapie intensive avec des médicaments anesthésiques analgésiques et antispasmodiques, ainsi que la thérapie fonctionnelle.

Blessure à la colonne vertébrale

Une douleur sourde ou douloureuse dans le bas du dos, à droite, peut résulter d'un choc traumatique violent. En règle générale, de telles douleurs au dos, à droite ou à gauche, surviennent chez les sportifs professionnels ou chez les personnes ayant un style de vie extrême. L'inexactitude technique de l'exercice ou la mauvaise répartition de la charge à l'arrière du canal rachidien entraînent le déplacement des articulations et la rupture des tissus mous de la colonne vertébrale. Après un examen diagnostique par topographie à résonance magnétique, le degré de lésion à la colonne vertébrale et les méthodes de traitement sont déterminés. Méthodes d'élimination de la douleur du côté droit de la colonne vertébrale lombaire - traction de la colonne vertébrale, thérapie anti-inflammatoire non stéroïdienne, physiothérapie, exercices thérapeutiques et massage.

Maladies gynécologiques

La douleur dans le bas du dos, à droite derrière les femmes, peut être provoquée par diverses maladies gynécologiques et / ou anomalies pathologiques:

  • fibromes utérins;
  • menstruations douloureuses;
  • l'endométriose;
  • inflammation des appendices du côté droit - andexite;
  • les maladies du système génito-urinaire et d'autres conditions.

Seul un diagnostic complet du spécialiste peut déterminer pourquoi et pourquoi le côté droit est blessé au dos par le beau sexe.

Cependant, le risque de douleur du côté droit peut être associé à une négligence élémentaire en ce qui concerne leur propre santé. À l’exclusion des pathologies traumatiques, urologiques et neurologiques, dans la plupart des cas, la douleur au côté droit est le résultat d’un refroidissement excessif du corps et du surpoids du patient.

Et il y a une autre raison de la douleur du côté droit des femmes: la grossesse.

Environ au cours du sixième mois de grossesse, le corps de la femme est soumis à des charges isométriques accrues sur la colonne vertébrale et la totalité de la charge repose sur la partie lombo-sacrée du squelette vertébral. Une douleur au côté droit pendant la grossesse peut être ressentie dans les régions lombaire, fessière et cheville. L’amélioration de l’état est un aliment diététique riche en calcium et en autres oligo-éléments, le rejet des mauvaises habitudes, la réduction des charges sur le lobe vertébral, ainsi que la mise en œuvre stricte des recommandations du gynécologue consultant.

Pathologie rénale

Les processus inflammatoires dans le système urogénital peuvent également donner une réponse à la question de savoir pourquoi le dos dans la région lombaire à droite fait mal.

Note! Aujourd'hui, l'infection urinaire est le chef de file des maladies chez les adultes et les adolescents, juste derrière les manifestations saisonnières de symptômes respiratoires.

Considérez les principaux signes urologiques d’émergence de douleurs lombaires juste derrière:

  • La pyélonéphrite est une inflammation bactérienne du rein pouvant se manifester sous trois variantes: maladie de type aiguë, phase chronique et pyélonéphrite chronique avec exacerbation. Toutes ces manifestations sont caractérisées par une douleur du côté droit du dos ou une pathologie symétrique du côté gauche. Avant le début de l’intervention thérapeutique, un examen bactériologique de l’urine du patient est fourni.
  • Urolithiase, ou urolithiasis - est la formation de calculs dans l'appareil urinaire d'une personne. Des ondulations fréquentes sur le côté, accompagnées de sensations douloureuses, résultent d'une obstruction de l'uretère, qui se manifeste par une douleur spasmodique dans la région lombaire.
  • Néphrolithiase, ou pathologie urologique de calculs rénaux, exprimée par la formation et l’accumulation de calculs rénaux, ce qui provoque également un réflexe douloureux dans la partie inférieure de la colonne vertébrale.

Outre les états urologiques susmentionnés qui provoquent des symptômes de douleur dans la partie inférieure droite du dos, il existe d'autres pathologies qui nécessitent une approche diagnostique différenciée.

Note! L'activation d'enzymes dans le pancréas en cours d'auto-digestion peut également provoquer une réaction d'attaque dans le bas du dos, qui se traduit par de fortes douleurs dans le lobe vertébral de la région lombo-sacrée.

Conclusion

Comme le montre l'article, il existe de nombreuses variations anatomiques dans les symptômes douloureux de la colonne lombo-sacrée. Toute déviation d'un état sain du corps nécessite une approche thérapeutique compétente et équilibrée. Par conséquent, pour toute manifestation de douleur dans la colonne vertébrale, il est nécessaire de se soumettre à un examen médical complet et d'effectuer l'ensemble du traitement thérapeutique du médecin traitant. Ne restez jamais seul avec la douleur.