Prévention de l'ostéochondrose

L'ostéochondrose est une maladie courante. Chaque deuxième habitant de la Terre en souffre. La maladie n'entraîne pas une issue fatale, mais elle restreint les mouvements, endommageant la structure de la colonne vertébrale. Éviter les conséquences de la maladie prévention complète quotidienne de l'ostéochondrose.

L'ostéochondrose est une maladie de la colonne vertébrale, dans laquelle l'appareil ligamenteux est détruit, est accompagnée de syndromes douloureux graves, la limitation de l'activité motrice. La maladie affecte souvent la moitié féminine de l’humanité, elle est plus douloureuse chez les hommes.

La position couchée réduit la charge sur la colonne vertébrale, mais dans celle-ci une personne est rarement, pour un court laps de temps, ce qui ne permet pas à la colonne vertébrale de se reposer. La majeure partie du temps est passée dans des postures inconfortables, dans une position statique (assise). Le résultat est des dommages à la colonne vertébrale.

Souvent, les gens se souviennent de la maladie au moment de l'apparition des premiers signes, qui se traduisent par des douleurs au dos, au cou et à la tête. Les manifestations symbolisent le début de la destruction. Le patient est conseillé de consulter le médecin qui diagnostique la maladie, composent le traitement.

Avec la maladie, les cartilages intervertébraux deviennent plus minces et subissent des changements de déformation au fil du temps. Les terminaisons nerveuses sont souvent pincées. Les tissus cartilagineux ne sont pas sujets à récupération, cela vaut la peine de faire attention à la maladie. Pour éviter les maladies, faciliter l'écoulement, aidera à prévenir l'ostéochondrose.

Causes de la maladie

Les causes du développement de l'ostéochondrose:

  • Maladies du dos. Cela implique une courbure de la colonne vertébrale, un muscle large affaibli, de sorte que la charge sur la colonne vertébrale est inégalement répartie, des processus de déformation apparaissent dans le tissu cartilagineux.
  • Dur travail Les classes qui travaillent dur affectent la colonne vertébrale, car il souffre des classes avec une force spéciale.
  • Travail monotone. Cela implique de faire un travail physique dans une position statique: être assis devant un ordinateur, conduire une voiture, être assis devant une table de cuisine. Pour éviter les maladies, les personnes occupant des emplois monotones devraient consacrer du temps à la prévention, dans le but de se débarrasser de l'ostéochondrose.
  • Troubles métaboliques. Une personne devient en surpoids, manque de vitamines, force brute, un impact négatif sur la santé humaine, contribuant au développement de l'ostéochondrose. Le même effet est exercé par des blessures au dos, des processus de déformation se produisent dans le tissu cartilagineux.
  • L'hérédité. Souvent, la structure dangereuse du cartilage intervertébral est transmise de la mère à l’enfant, ce qui entraîne une prédisposition à la maladie. Souvent, ces personnes mènent une vie active, mangent bien, prennent soin d’elles-mêmes, ce qui leur permet de vivre sans aucune trace d’ostéochondrose. Joue le rôle du traitement préventif.

Comment éviter la maladie?

Si la maladie se manifeste, il vaut la peine de consulter un médecin. Il est recommandé de suivre les règles de conduite, de diriger les forces pour réviser le mode de vie Mesures préventives:

  1. Maintenir une bonne posture.
  2. Bien assis à la table. Cela implique de garder le dos dans une position redressée, les épaules dans une position détendue. Il est important de choisir le bon mobilier, l’épine dorsale aide à la détente, une personne parvient à s’asseoir sur deux fesses, ce qui évacue la charge de la taille.
  3. Pauses régulières. Une mesure préventive est utile pour les personnes sédentaires. Il est recommandé d’interrompre périodiquement, de faire des exercices de pétrissage, à l’aide desquels la tension des muscles du dos est soulagée.
  4. Inadmissibilité de la musculation. La prévention, le traitement de l'ostéochondrose ne permet pas au patient de soulever, de supporter du poids. Pour une personne, un levage de poids préjudiciable, portant dans une position courbée devant elle, est préjudiciable. Posture indésirable avec maladie du dos - position avec les bras levés, le menton.
  5. Les bonnes chaussures En cas de maladie du dos, il est important de porter des chaussures adéquates, en lissant les irrégularités et la rugosité de la surface de la terre, en fournissant un effet amortisseur lors de la marche. Il est recommandé de choisir des chaussures confortables avec des semelles absorbant les chocs.
  6. Dormez sur une surface plane et ferme. Il est nécessaire de choisir avec soin un matelas pour dormir: il ne doit pas s'affaisser, se froisser, avoir des formes élaborées.
  7. Il n'est pas recommandé d'utiliser les services de massothérapeutes non professionnels. Un massage du dos, une autre zone enflammée devrait être confié à un spécialiste ayant une formation en médecine, sinon les conséquences seraient tristes.

Thérapie par l'exercice pour l'ostéochondrose

Le traitement recommandé pour l'ostéochondrose consiste à effectuer des exercices de thérapie physique. Des exercices sont formés pour chaque personne et attribués individuellement. Ne négligez pas le traitement, en pensant qu'il est inutile. La prévention de l'ostéochondrose est efficace, elle permet d'obtenir un résultat positif en peu de temps.

La thérapie par l'exercice comprend un ensemble d'exercices prenant en compte la maladie diagnostiquée. Il est recommandé de faire des exercices pour éviter l'ostéochondrose d'une partie de la colonne vertébrale, c'est-à-dire pour faire un complexe. Avant chaque exercice, il est recommandé au patient de faire un échauffement afin de réchauffer les muscles. La charge représente de légers frottements, caresses, petits mouvements.

La natation a un effet positif sur l'ostéochondrose. Nager est recommandé dans une piscine spécialisée fermée, sinon vous pouvez obtenir une complication, exacerber la situation. Il est recommandé de faire des exercices dans la piscine, car l'eau facilite son exécution et réduit son poids. Il est important de suivre les règles de la natation pour l'ostéochondrose d'une zone distincte du dos. La prévention de l'ostéochondrose cervicale implique une nage dans le dos, car nager dans une cravate implique des mouvements du cou, en maintenant au-dessus du niveau de l'eau, ce qui fatigue les ligaments.

Adaptations

Sur le marché des produits médicaux, la technologie, il existe une gamme de dispositifs pour la prévention de l'ostéochondrose. Les coussins automatiques contre l'ostéochondrose sont populaires, grâce à quoi les muscles du cou sont réchauffés et gardés. Il existe des corsets, des bandages, d'autres moyens de prévention de la maladie.

L'utilisation de fonds réduit le risque de maladie, facilite le déroulement de la maladie, si elle est entrée dans sa phase. Avec l'aide de tels fonds, on évite les complications neurologiques de l'ostéochondrose.

Prévention de l'ostéochondrose

La prévention de l'ostéochondrose spinale est avant tout un mouvement. Marche, physiothérapie, sport, exercices simples pour la prévention de l'ostéochondrose. Ainsi, vous renforcez les muscles du dos et retirez la charge des disques intervertébraux. Le problème de l'ostéochondrose est dû au fait que, dans la vie de tous les jours, les personnes ne bougent pas correctement, créant de lourdes charges sur la colonne vertébrale. Mauvais support et soulever des poids. Ils s'assoient et chargent leur dos pendant longtemps, surtout dans la région cervicale. Ils marchent dans des chaussures à talons hauts et portent des sacs à l'épaule.

Par conséquent, l'homme moderne doit surveiller sa posture et sa technique de mouvement. Et puis, mangez bien, dormez dans un lit de dureté moyenne et buvez suffisamment d’eau. Ces mesures préventives dans le complexe permettront d'éviter une pathologie telle que l'ostéochondrose.

Dans la région cervicale

Pour prévenir l'ostéochondrose cervicale, suivez les règles simples:

  • Contrôler le poids corporel. Des kilogrammes excessifs surchargent les vertèbres et créent un risque d'ostéochondrose;
  • Essayez de nager plus, dans la piscine ou l'étang naturel. Dans l'eau, la charge quitte le cou, la tête est tenue par l'eau. Ainsi, vous éviterez les spasmes musculaires et renforcerez les muscles du cou. En même temps, l'étirement est la meilleure prévention contre l'ostéochondrose cervicale, car la distance entre les vertèbres augmente et empêche la compression des disques intervertébraux.
  • Si vous travaillez sur un ordinateur, vous n'êtes pas dans la même position pendant longtemps. Ainsi, des processus de stagnation et de stress excessif se forment. Changez de posture de temps en temps, pétrissez le cou;
  • Il est inacceptable de porter le sac constamment du même côté. Et en général, les sacs avec une sangle sont nocifs - mais si vous les portez, essayez au moins parfois de changer d'épaule. En filtrant une seule épaule pendant une longue période, vous augmentez le risque de développer une ostéochondrose de la colonne cervicale.

Dans la région thoracique

Afin de prévenir le développement d'ostéochondrose de la colonne vertébrale thoracique, essayez de bouger plus et faites de la gymnastique. C'est la meilleure prévention, dans laquelle l'ostéochondrose ne vous dépassera pas. Vous pouvez ainsi garder les muscles de votre dos forts et vous débarrasser de la compression constante des disques intervertébraux.

Même les exercices du matin et la marche dans la rue renforceront les muscles, préviendront l'inflammation et maintiendront le tissu cartilagineux élastique.

Si vous voulez que votre colonne vertébrale soit saine et exempte d'ostéochondrose, vous devez en réduire la charge. Et la principale source de charge sont nos actions habituelles. Depuis l'enfance, la plupart d'entre nous ont l'habitude d'exécuter incorrectement les mouvements les plus ordinaires. Nous surchargeons le dos lorsque nous nous tenons debout ou allongés, assis ou marchons.

Par conséquent, la principale mesure de prévention consiste à réapprendre à déplacer:

  • Si vous devez rester debout longtemps, vous devez passer d'un pied à l'autre. Si vous pouvez trouver un soutien sous la forme d'un mur - maigre;
  • Ne restez pas assis longtemps dans la même pose. Une fois toutes les trente minutes, levez-vous, faites une petite promenade, reculez. Lorsque vous travaillez devant un ordinateur, choisissez la position dans laquelle la colonne vertébrale reposera au mieux sur le dos d’une chaise ou d’un fauteuil. La posture doit être lisse. Appuyez vos pieds sur une surface dure pour réduire la charge sur le reste du corps;
  • Être engagé dans des exercices d'athlétisme, ne permettent pas de mouvements brusques de tout le corps. Écoutez les instructions de l'instructeur, pétrissez bien les articulations avant l'entraînement. Choisissez des chaussures confortables avec amortisseurs;
  • Si vous faites de l'haltérophilie ou si vous devez simplement soulever un objet lourd à la maison, suivez toujours la technique appropriée. Asseyez-vous, prenez l'objet aussi près que possible de la poitrine, redressez votre dos et levez-vous. Pour porter du poids dans la rue, procurez-vous un sac sur roues;
  • Abandonnez les talons hauts, au moins ne les portez pas tout le temps.

Dans la région lombaire

Le rein est une colonne vertébrale très mobile et souvent traumatisée. Gardez au chaud, ne pas être exposé aux courants d'air. Ils peuvent provoquer une inflammation et une irritation des nerfs. La prévention de l’ostéochondrose lombaire suggère que vous essayez d’empêcher les mouvements brusques. Et aussi suivre les règles pour soulever des poids.

Changez de posture plus souvent, bougez plus, surveillez votre posture.

Ne vous penchez pas du tout. Par exemple, lorsque vous lavez le sol, accroupissez-vous et ne vous penchez pas. Choisissez des meubles de cuisine en fonction de votre taille, de manière à ne pas devoir vous baisser constamment pour faire la vaisselle ou pour couper des aliments.

Exercice

La prévention de l'ostéochondrose cervicale comprend des exercices simples:

  • Pliez vos bras aux coudes, placez vos paumes sur vos épaules. Faites tourner doucement le cou.
  • Les brosses se fixent à l'arrière de la tête. Inspirez en plaçant les coudes derrière votre dos et expirez en les poussant vers l'avant.
  • Prenez une profonde respiration avec votre nez, expirez avec votre bouche.

Nous travaillons sur la poitrine.

  • Penchez-vous au maximum vers l'arrière du siège de travail et étirez-vous avec force en déplaçant vos mains le plus possible vers l'arrière;
  • Levez les mains vers le haut, smack. Nous respirons, nous détendons, expirons;
  • Étirez vos bras sur toute la longueur de votre corps, soulevez et détendez à nouveau vos épaules;
  • Avec une force tirant les omoplates les unes vers les autres, retardez cette position de quelques secondes, puis relâchez vous.

Complexe pour la santé du bas du dos:

  • En vous levant et en appuyant vos paumes sur la table, tournez le torse alternativement dans différentes directions;
  • En retirant le support, mais en restant debout, pliez votre corps à gauche et à droite;
  • Asseyez-vous. Tirant les mains vers le haut, brièvement, mais secouez-les intensément. Fermez ensuite les pinceaux en les mettant sur vos genoux.
  • Après avoir obtenu la sensation d'une colonne vertébrale complètement détendue, commencez à respirer profondément.

Lieu de travail et lit

De nos jours, un pourcentage considérable de la population travaille intellectuellement, au bureau et à l'ordinateur. Mais le travail en position assise est une «glace mince»; après l’avoir trébuché, vous pouvez facilement gagner de l’ostéochondrose. Un siège de bureau mal choisi dans lequel vous êtes assis huit heures par jour peut avoir un effet très négatif sur la santé du tissu cartilagineux. Il est conseillé de choisir une chaise avec une forme contrôlée. Vous pouvez l'ajuster pour qu'il répète les courbes anatomiques de votre dos. Et dans cette position, la charge sera minimale.

Pour prévenir l'ostéochondrose, placez un support sous vos pieds. Dans le même temps, les articulations du genou devraient dépasser de la hanche. Si vous êtes constamment au volant, placez un coussin sous la région lombaire. Les sièges de la voiture devraient toujours être équipés d'appuie-tête.

Après une longue période d'assise, levez-vous et détendez-vous, étirez-vous - une telle mesure de prévention aidera à éviter l'ostéochondrose.

Massage prophylactique

Le massage est la technique la plus ancienne pour le traitement et la prévention des maladies du dos. Jusqu'à présent, il est difficile de surestimer. S'il existe un risque d'ostéochondrose, la prévention ne sera pas complète sans un massage:

  • La circulation sanguine s'améliore, les processus métaboliques des disques intervertébraux se stabilisent;
  • Les crampes musculaires disparaissent;
  • La musculature de la colonne vertébrale devient plus forte, ce qui supprime la charge supplémentaire des disques;
  • Le développement de processus inflammatoires n'est pas autorisé;
  • Augmente la performance de l'organisme dans son ensemble.

Régime alimentaire

Pour prévenir le développement de l'ostéochondrose, vous n'avez pas besoin de suivre un régime spécifique, mais vous devez écouter les recommandations générales des médecins.

Mangez moins salé - l'excès de sel altère la circulation sanguine et les processus métaboliques. De plus, les accumulations de sel indésirable dans la colonne vertébrale augmentent. Tous ces moments peuvent provoquer des processus dégénératifs-dystrophiques dans les tissus cartilagineux et osseux du dos, conduisant à une ostéochondrose de la colonne vertébrale.

Il est souhaitable de réduire la consommation d'aliments sucrés et aromatisés, de teintures d'usine et d'agents de conservation. De nombreux aliments épicés sont également inacceptables.

Les bouillons sur les os, en particulier les cuisses de bœuf, contiennent des substances qui accélèrent la restauration du tissu cartilagineux. Ceci est utile en tant que mesure préventive contre l'ostéochondrose. Pour réduire le risque d'ostéochondrose, il suffit de bien manger - pour parvenir à un équilibre entre protéines, glucides, lipides et autres nutriments dans le régime alimentaire. À l'automne et au printemps, le corps manque de vitamines. Il est nécessaire de subvenir à ses besoins en prenant des complexes de vitamines et de minéraux.

Avantages des adaptogènes

Les adaptogènes sont les substances qui renforcent la résistance du corps aux maladies. Ceci est réalisé en améliorant les processus métaboliques, en renforçant le système nerveux, en stabilisant les niveaux hormonaux. Si une personne consomme une grande quantité de ces substances, le risque de développer une ostéochondrose de la colonne vertébrale diminue.

Les adaptogènes se trouvent dans de nombreuses plantes utilisées en médecine traditionnelle. Nous vous proposons deux recettes:

  • Mélangez un verre de radis noir avec du miel non sucré, deux verres de vodka et 1 c. le sel Prenez une cuillère à café dans la soirée. Si l'ostéochondrose vous a déjà dépassé, ce mélange peut également être utilisé comme pommade.
  • 1 cuillère à soupe yarrow sec insister dans une tasse d'eau bouillante pendant une heure. Boire 1 c. le soir

Les bois de maral sous forme de bains ou de teintures seront également utiles.

Mode de consommation

La prévention en cas de danger d'ostéochondrose de la colonne vertébrale comprend également l'utilisation du volume d'eau requis. Si vous buvez moins que nécessaire, les disques intervertébraux peuvent commencer à sécher. Au cours de ce processus, ils cesseront d'être élastiques et commenceront à se déformer. Vous devez boire au moins un an et demi, mieux. Il n’ya pas deux litres d’eau pure. S'il y a des kilos en trop, le taux devrait être augmenté. En été ou pendant l'exercice, vous devriez également boire plus que d'habitude.

Prévention de l'ostéochondrose

L’ostéochondrose est une maladie causée par une combinaison de facteurs: une prédisposition génétique, le mode de vie d’une personne et les conditions environnementales. Elle se manifeste souvent par des douleurs sévères qui limitent l’activité locomotrice d’une personne. Dans les cas avancés, cela peut entraîner une intervention chirurgicale voire un handicap. Une maladie peut prévenir un scénario négatif: elle réduit le risque de survenue ou aide à accélérer le déroulement du traitement.

Principes de base

La prévention et le traitement des maladies sont inextricablement liés, car ils visent à améliorer la qualité de vie du patient. Ils reposent sur trois principes de base:

  • activité physique (le patient doit faire de l'exercice modéré);
  • l'élimination de la douleur (pour cela, dans la plupart des cas, des anti-inflammatoires non stéroïdiens sont utilisés);
  • amélioration du tissu cartilagineux (les chondroprotecteurs aident à le faire).

Si le patient a une hernie, la chirurgie peut être nécessaire, la décision à ce sujet devrait être prise par un docteur.

Les principaux éléments de prévention

Si elle s’engage en temps voulu dans la prévention de la maladie, son traitement peut ne pas être nécessaire. La question doit être abordée de manière exhaustive:

  • limiter la levée de poids (moins de 10 kg);
  • Transporter des charges uniquement de manière symétrique (répartition de la masse entre les deux mains);
  • suivez votre régime, respectez un régime particulier;
  • effectuer des exercices physiques simples visant à renforcer la colonne vertébrale, les muscles et les articulations;
  • nager régulièrement;
  • essayez de ne pas rester longtemps dans une position;
  • prendre des suppléments biologiquement actifs contenant des mucopolysaccharides (ces éléments font partie du tissu cartilagineux).

Si vous faites du travail sédentaire, prenez des pauses régulières. Toutes les heures et demie, sortez de la table et effectuez des exercices simples pour soulager les tensions des muscles du cou et du dos.
Essayez de vous asseoir correctement à la table: redressez votre dos et relâchez vos épaules. Choisissez de telles chaises, dont le dossier peut fournir un soutien maximal à la colonne vertébrale: il peut ainsi se détendre et se reposer.

Régime alimentaire pour la prévention de l'ostéochondrose

La prévention de la maladie est largement associée à une nutrition adéquate. Ne pas trop manger: les kilos superflus signifient une augmentation de la charge sur la colonne vertébrale. Essayez d'inclure dans votre alimentation des aliments riches en chondroprotecteurs:

  • poisson en gelée;
  • aspic;
  • gelée de fruits;
  • autres plats contenant de la gélatine.

Parmi les "friandises" préférées de notre colonne vertébrale, citons: fraises, framboises, pommes, poires, raisins, lentilles, noisettes, artichaut de Jérusalem. Buvez plus d'eau: dans l'ostéochondrose, il se produit une déshydratation du cartilage.
En automne et au printemps, l'enrichissement supplémentaire des aliments est important. Vous devez prendre une multivitamine à la posologie habituelle.
Pour éviter le développement de la maladie, vous devez abandonner les aliments riches en sel et en conservateurs: il est prouvé qu'ils ont un effet destructeur sur les tissus cartilagineux.

Exercice pour prévenir les maladies

L'activité physique est l'élément le plus important dans la prévention de l'ostéochondrose. Les exercices d'étirement sont considérés comme particulièrement efficaces car ils aident à renforcer le corset musculaire entourant la colonne vertébrale et réduisent ainsi le risque de pincement des terminaisons nerveuses.
Les experts recommandent la natation, le cyclisme. Le saut ou le jogging sont également les bienvenus, mais sous réserve du choix de chaussures de sport de haute qualité.
Il existe un grand nombre d’ensembles d’exercices développés pour la prévention et le traitement de l’ostéochondrose. La plupart d'entre eux n'exigent pas beaucoup de temps: ne passez que 10 à 15 minutes par jour pour vous sentir bien et rester en bonne santé.
Nous donnons une série d'exercices qui aideront à prévenir le développement de pathologies dans toutes les parties de la colonne vertébrale:

  • Levez les mains et attrapez-les, puis abaissez-les.
  • En tenant le support, montez sur les chaussettes aussi haut que possible, puis descendez.
  • Tiens-toi droit, écarte les jambes. Mettez vos mains sur votre ceinture et ramenez vos coudes le plus loin possible. Vous devriez sentir vos omoplates bouger. Revenez à la position de départ.
  • Marchez sur place en levant les genoux haut.
  • Placez vos jambes à la largeur des épaules, baissez vos bras le long de votre torse. Penchez-vous dans des directions différentes, vos mains doivent «se pencher» vers le sol.
  • À partir de la même position de départ, faites pivoter le corps à droite puis à gauche. Détendez complètement vos mains, laissez-les "submerger" le corps en réponse à vos mouvements.
  • Debout sur le sol, faites tourner vos mains en cercle.

Cet ensemble d'exercices convient à la prévention de divers types d'ostéochondroses. Pour le traitement d'une maladie, la thérapie par l'exercice est sélectionnée individuellement.

Prévention de l'ostéochondrose cervicale: les règles de base

Afin de prévenir l'apparition de la maladie, essayez d'apprendre quelques habitudes simples:

  • ne pas trop manger: l'excès de poids augmente la charge sur la colonne vertébrale;
  • Aimer nager: une fois par semaine, visitez la piscine, nagez dans la mer, une rivière ou un autre plan d’eau;
  • ne restez pas longtemps assis dans une position;
  • Ne portez pas le sac sur la même épaule (cette recommandation est particulièrement pertinente pour les femmes);
  • ne vous affalez pas et ne vous penchez pas au-dessus de la surface de travail;
  • asseyez-vous à la table droite;
  • dormez sur un oreiller orthopédique ou sur un lit confortable (il ne doit pas être haut).

La prévention de l'ostéochondrose cervicale est très importante, car la maladie entraîne des complications graves et est difficile à traiter. De bonnes habitudes vous aideront à réduire le risque de son développement.

Comment éviter le développement de l'ostéochondrose thoracique et lombaire

La première et unique règle pour ceux qui ne veulent pas faire face à l'ostéochondrose de la région thoracique est un mode de vie actif. Ainsi, vous pouvez garder la colonne vertébrale en bonne forme, vos muscles vont se débarrasser de la surcharge. Pour être en bonne santé, il faut un peu: exercices quotidiens du matin et promenades fréquentes au grand air.
La prévention de l'ostéochondrose lombaire implique le respect des règles suivantes:

  • gardez le bas de votre dos au chaud, essayez de ne pas le refroidir;
  • ne pas porter de poids (maximum - 10 kg);
  • si vous soulevez quelque chose de lourd, évitez les secousses et les mouvements brusques;
  • exercice (au moins plusieurs fois par semaine);
  • surveiller la bonne posture;
  • ne restez pas longtemps dans la même position, faites des pauses pendant le travail;
  • Jeter tout travail physique dans une position inclinée. Si vous voulez soulever un poids ou, par exemple, nettoyer le sol, asseyez-vous.


Prenez soin de votre régime: il doit être équilibré, contenir toutes les vitamines et oligo-éléments nécessaires. Éliminez tous les produits nocifs: les produits de santé salés, fumés et frits que vous n'ajouterez pas.

Avez-vous l'ostéochondrose?

  • Tous les fonds ont essayé, et rien n'a aidé?
  • Êtes-vous constamment en douleur?
  • Et maintenant, vous êtes prêt à profiter de toute opportunité qui vous procurera un bien-être tant attendu!

Un remède efficace existe. Les médecins recommandent Lire plus >>!

Ostéochondrose de la colonne vertébrale

L'ostéochondrose est une maladie caractérisée par des processus dégénératifs-dystrophiques dans les tissus de la colonne vertébrale. La lésion des disques intervertébraux, des surfaces articulaires qui leur sont adjacentes, des corps vertébraux, des ligaments, se développe. En règle générale, initialement avec l'ostéochondrose, des modifications pathologiques se produisent dans les os et les ligaments. De plus, une personne ne peut deviner l'apparition de la maladie que lorsqu'elle commence à souffrir des complications d'un tel état - maux de dos, sensibilité altérée, atrophie musculaire et dysfonctions des organes internes.

Cette maladie est répandue parmi les peuples modernes: selon différentes sources, près de 90% de la population mondiale souffre d'ostéochondrose. Fondamentalement, la maladie affecte des personnes qui ont déjà 30 ans. À ce jour, le plus souvent détecté ostéochondrose lombaire (environ la moitié des cas).

Les étapes de l'ostéochondrose

La maladie se développe par étapes chez l'homme. Au début de la progression de la maladie, le processus de déshydratation du noyau pulpaire commence. En conséquence, la hauteur de chute du disque diminue et des fissures se forment dans l'anneau fibreux. Cependant, il n'y a pas de changements pathologiques en dehors du disque intervertébral.

À la deuxième étape, il y a convergence de deux vertèbres adjacentes du fait de la réduction de la hauteur debout du disque, du point de fixation des muscles et des ligaments. En raison de l'affaissement des ligaments et des muscles, une mobilité excessive des vertèbres se manifeste, ce qui provoque le développement d'une instabilité du segment moteur vertébral. Pendant cette période, les vertèbres peuvent glisser ou se déplacer, formant ainsi un spondylolisthésis.

Pour le troisième stade de l'ostéochondrose, des modifications morphologiques prononcées des disques intervertébraux sont caractéristiques. La formation de prolapsus et la saillie des disques se produit, les subluxations se développent dans les articulations intervertébrales et les articulations unco-vertébrales.

Au début du quatrième stade, des changements adaptatifs sont observés dans les vertèbres touchées. Dans ce cas, le corps humain s'adapte à une trop grande mobilité des vertèbres et la surmonte. En raison de l’immobilisation de la colonne vertébrale, des ostéophytes apparaissent - des excroissances osseuses marginales sur les surfaces adjacentes des corps vertébraux. L'ostéophyte peut endommager la racine nerveuse. Des modifications fibreuses des disques intervertébraux et des articulations se produisent progressivement. En conséquence, une coquille particulière se forme sur le segment moteur vertébral et les manifestations disparaissent progressivement.

Causes de l'ostéochondrose

Les experts émettent différentes hypothèses sur les causes qui contribuent au développement de l'ostéochondrose. De telles causes sont appelées lésions médullaires mécaniques, perturbations des processus métaboliques du corps, disposition à la maladie, qui est héréditaire. Mais une cause claire de la maladie est difficile à déterminer en raison de la prévalence de la maladie. On le trouve souvent chez les jeunes et les personnes âgées; ont physiquement fort et ont peu entraîné.

Parfois, vous pouvez entendre l'opinion que les symptômes de l'ostéochondrose se produisent en raison du dépôt de sels dans la colonne vertébrale humaine. Les patients parlent souvent de dépôts de sel s’ils entendent des craquements et des craquements dans les articulations. En fait, la maladie se développe en raison de la malnutrition des tissus. En conséquence, leur structure renaît progressivement. Dans les tissus de l'os et du cartilage est constamment soumis au processus de mise à jour. Si une personne fait régulièrement un effort physique adéquat, le tissu devient plus élastique. Mais pour les personnes principalement sédentaires, ce tissu est moins durable.

En outre, la cause de l'ostéochondrose peut être l'excès de poids, une mauvaise posture, des conditions environnementales négatives, une posture particulière pendant le travail, un système musculo-squelettique inégal, une grossesse, un stress, une hypothermie et une infection.

Ainsi, la gamme de facteurs provoquant le développement de la maladie est très large. Les caractéristiques de la circulation sanguine et de la nutrition du cartilage et du tissu osseux ne constituent pas le dernier rôle dans ce processus. Il n'y a pas de vaisseaux dans les disques vertébraux des adultes. Par conséquent, l'oxygène et tous les nutriments nécessaires sont obtenus à partir des tissus voisins. Par conséquent, pour une nutrition normale des disques intervertébraux, il est nécessaire que la circulation sanguine dans les tissus environnants soit constamment activée. Vous pouvez accélérer ce processus en assurant le travail actif des muscles.

Symptômes de l'ostéochondrose

Les manifestations de la maladie peuvent être diverses et dépendent directement du stade de développement de la maladie. Les symptômes les plus prononcés de la maladie surviennent lorsque le processus pathologique se propage à l'anneau fibreux postérieur et au ligament longitudinal postérieur. Dans le processus d'activation du processus pathologique, le patient développe des syndromes neurologiques de réflexe et de compression.

L'ostéochondrose peut se manifester dans diverses parties du corps, de sorte que les symptômes de la maladie sont très larges. Un patient atteint d'ostéochondrose peut ressentir une douleur aux extrémités ou un engourdissement, parfois une douleur à la poitrine, un dysfonctionnement des organes de la reproduction et des maux de tête sont parfois troublants. En même temps, une personne ne se rend même pas compte que la cause de telles manifestations est l’ostéochondrose.

Si un patient développe une ostéochondrose de la colonne thoracique, les symptômes peuvent ressembler à des manifestations d'une maladie cardiaque: angine de poitrine, infarctus du myocarde. C’est pourquoi un traitement erroné est parfois pratiqué, ce qui conduit à une progression ultérieure de l’ostéochondrose. Par conséquent, si vous soupçonnez le développement de cette maladie, une personne doit immédiatement consulter un médecin et se soumettre aux recherches nécessaires.

L'ostéochondrose se manifeste principalement par la douleur et une forte sensation de gêne dans le dos. Dans certains cas, la douleur survient périodiquement, de manière impermanente. Pendant un moment, il peut disparaître. Mais pour chaque personne, l'apparition de la douleur devrait être un symptôme très inquiétant et source de préoccupation. Il est important de réfléchir et de déterminer ce qui a causé la douleur. Par exemple, il peut s’agir d’une charge d’exercice intense, de la musculation, etc.

Le prochain symptôme important qui manifeste l'ostéochondrose de la colonne cervicale est un engourdissement des bras et des jambes ainsi que des douleurs. Des symptômes similaires sont caractéristiques d'autres types d'ostéochondrose. Le plus souvent, la douleur se développe dans la jambe ou le bras gauche, parfois dans le cœur, sous les côtes. En cas de symptômes, ne vous précipitez pas immédiatement pour prendre des médicaments pour le cœur ou d'autres maladies, mais vous devez écouter attentivement et évaluer la nature de la douleur, ses modifications en fonction de ce que la personne fait exactement à ce moment-là. Toutes vos observations doivent être rapportées au médecin en détail, après quoi le patient reçoit un massage, une gymnastique et d’autres méthodes de traitement. Faire appel à un spécialiste dans les premiers stades d'une maladie lui permettra de fournir un traitement plus efficace.

Ainsi, le plus souvent, les patients chez qui on a diagnostiqué une ostéochondrose se plaignent d'une sensation de malaise dans la colonne vertébrale à différents endroits, d'une douleur d'intensité et de nature différentes. Ils ont un niveau de fatigue plus élevé, qui se manifeste dans le travail physique et mental. La sensibilité peut être altérée dans différentes zones du corps, le plus souvent dans les membres. En outre, les patients peuvent remarquer le froid dans les mains et les pieds. L'ostéochondrose de la colonne cervicale se manifeste souvent par des vertiges et des maux de tête. L'acuité visuelle peut également diminuer de manière marquée.

Si un patient souffre d'ostéochondrose de la colonne lombaire, divers troubles de l'appareil reproducteur humain peuvent alors survenir. Après le traitement de l'ostéochondrose de la région lombo-sacrée, les hommes remarquent souvent une amélioration de la puissance. En même temps, si une ostéochondrose de la colonne vertébrale se développe chez une femme, cela peut alors compliquer le processus de conception ainsi que le fait de mener une grossesse. En plus de ces symptômes, d'autres manifestations sont possibles dans l'ostéochondrose: spasmes musculaires, difficultés de mouvement, douleurs lancinantes, etc.

Diagnostic de l'ostéochondrose

Le point le plus important dans le processus de diagnostic de l'ostéochondrose est la prise de l'anamnèse, et le point le plus important dans ce processus est l'interrogatoire du patient, qui doit informer le médecin de toutes les plaintes en détail. Si certains symptômes de la maladie sont déterminés par les manifestations caractéristiques de l'ostéochondrose, il existe également de nombreux signes qu'il est important de différencier des manifestations d'autres maladies. Les perturbations des fonctions de nombreux organes, qui se manifestent dans l'ostéochondrose, sont souvent similaires aux symptômes de la gastrite, de l'angine de poitrine et des ulcères d'estomac. C'est pourquoi chaque symptôme de l'ostéochondrose fait l'objet d'une étude et d'une analyse détaillées.

Lors du diagnostic, le médecin prend en compte l’âge du patient, l’évolution des symptômes. Pour clarifier le diagnostic, des méthodes supplémentaires sont utilisées pour l’étude. Le plus souvent, dans ce cas, l'examen aux rayons X est pratiqué. Pour déterminer l'état du patient, un examen aux rayons x de la colonne vertébrale est effectué. S'il y a des plaintes plus spécifiques, une radiographie ciblée est pratiquée, visant le site de la blessure.

Méthode de diagnostic relativement difficile est la myélographie. Cet examen implique l'introduction d'un produit de contraste dans le canal rachidien. Dans ce cas, il existe un risque de lésion de la moelle épinière et de survenue d'une réaction allergique. Cependant, cette méthode est considérée informative s'il est nécessaire de déterminer la présence d'une hernie spinale.

En outre, la pratique de la tomodensitométrie, la résonance nucléaire magnétique. Cependant, ils sont relativement coûteux, ils sont donc principalement pratiqués lorsqu'il est nécessaire d'effectuer un diagnostic différentiel, ainsi que de déterminer la présence d'une tumeur à la colonne vertébrale.

Traitement de l'ostéochondrose

Pour que le traitement de l'ostéochondrose de la colonne vertébrale prenne effet, il est nécessaire de garantir non seulement un diagnostic précis, mais également une approche globale du problème. Le médecin prescrit généralement les méthodes de traitement en fonction de la partie de la colonne vertébrale touchée. Les principales méthodes de traitement du col utérin, de la colonne thoracique et de la colonne lombaire sont le massage, la thérapie manuelle, l’acupuncture, l’électrostimulation, les exercices thérapeutiques, la thérapie sous vide, les étirements et d’autres méthodes. Un traitement parallèle avec des remèdes populaires peut également être pratiqué.

Le médecin prescrit le traitement de manière à éliminer les symptômes gênants du patient ainsi que la cause des pathologies de la colonne vertébrale. Éliminer la douleur en appliquant des méthodes de physiothérapie, des médicaments. Également pratiqué des exercices spéciaux pour l'ostéochondrose de la colonne vertébrale.

L'utilisation de la thérapie physique est l'une des principales méthodes de traitement de l'ostéochondrose de la colonne vertébrale et d'autres maladies du système musculo-squelettique. Pour ce faire, appliquez un équipement spécial de rééducation. À l'aide d'exercices réguliers, sélectionnés individuellement par un spécialiste, vous pouvez améliorer la circulation sanguine et augmenter le métabolisme. En conséquence, la nutrition du disque intervertébral est améliorée et la charge sur la colonne vertébrale est réduite.

La méthode de physiothérapie implique l’impact sur le corps de divers facteurs physiques. Avec l'aide d'un courant basse fréquence, d'un champ magnétique, d'un laser, etc., la douleur est efficacement soulagée, l'inflammation est réduite et le traitement médicamenteux parallèle est plus efficace. Avec l'aide d'un massage, vous pouvez soulager la tension et la douleur des muscles, activer la circulation sanguine. La thérapie manuelle permet de supprimer les douleurs chroniques aiguës et persistantes des articulations et de la colonne vertébrale, d’augmenter l’amplitude des mouvements et a également un effet positif général sur le corps. La procédure d’étirement de la colonne vertébrale est utilisée pour soulager une douleur intense. Il est effectué sur un équipement spécial. Au cours du processus, l'espace intervertébral augmente, la forme de la colonne vertébrale est restaurée. Le traitement médicamenteux est principalement pratiqué pendant la période d'exacerbation.

Mais dans la plupart des cas, même un traitement efficace ne peut que ralentir la progression de la maladie, prévenir l’exacerbation. Il est possible de récupérer complètement uniquement au stade initial de l'ostéochondrose. Il est important de noter que la durée du traitement dépend du début de la maladie, des méthodes de traitement et du degré de soin avec lequel le patient respecte toutes les prescriptions et les recommandations du médecin. En règle générale, la période de traitement actif dure de un à trois mois. Après la chirurgie, une personne récupère pendant environ un an. Si le traitement conservateur n'apporte pas les résultats attendus et qu'il existe également des indications spéciales, le médecin vous prescrit un traitement chirurgical.

Prévention de l'ostéochondrose

Les personnes qui souffrent déjà d'ostéochondrose doivent éviter de surcharger la colonne vertébrale et de minimiser la pression exercée sur les disques intervertébraux. Il est conseillé de toujours essayer de garder le dos droit, pour éviter les traumatismes à la colonne vertébrale. Un lit confortable pour une nuit de sommeil est important: il est nécessaire de choisir un matelas orthopédique individuellement. Vous ne devez pas soulever des poids pesant plus de 10 kg. Pour soulever un objet, vous devez d'abord vous asseoir, prendre l'objet, puis le tenir debout. Les femmes ne devraient pas porter de chaussures à talons trop hauts. En outre, les personnes qui se plaignent de douleurs au dos doivent faire des exercices quotidiens pour renforcer leur système musculaire. Il est recommandé d'aller nager si possible.

Ostéochondrose rachidienne: prévention et traitement efficace

L'ostéochondrose lombaire est une maladie de la colonne vertébrale caractérisée par des lésions dégénératives et dystrophiques des disques intervertébraux, des corps vertébraux et des ligaments.

L'ostéochondrose rachidienne a une évolution progressive chronique. La maladie ne se fait pas sentir longtemps et les symptômes apparaissent même lorsque des complications surviennent.

Selon les statistiques de l'Organisation mondiale de la santé, 40 à 80% de la population mondiale souffre d'ostéochondrose.

Parmi les patients avec des personnes prédominantes de plus de 30 ans. Mais récemment, il y a eu une tendance au rajeunissement de l'ostéochondrose. L'ostéochondrose se classe au premier rang des maladies de la colonne vertébrale liées à l'invalidité des patients.

Brève anatomie de la colonne vertébrale

La colonne vertébrale remplit les fonctions principales - le canal de la moelle épinière, le soutien et le mouvement, et relie également la tête, les épaules et la ceinture pelvienne.

L'unité structurelle de la colonne vertébrale est une vertèbre.

24 vertèbres sont reliées entre elles par des disques intervertébraux, qui sont des amortisseurs du corps.

La colonne vertébrale est divisée en cinq sections: cervicale, thoracique, lombaire, sacrée et coccyx.

La forme normale de la colonne vertébrale est en forme de S.

Cette configuration du corps permet de répartir uniformément le poids et la charge du corps.

Éléments structurels et fonctionnels de la colonne vertébrale

La vertèbre est une formation osseuse constituée d'un corps, d'un arc et de processus.

La charge principale tombe sur le corps vertébral, c’est donc la partie la plus massive de ce corps.

C'est important! Les arcs des vertèbres adjacentes forment le canal rachidien - le réceptacle de la moelle épinière, les vaisseaux sanguins, les racines nerveuses de la colonne vertébrale et le tissu adipeux.

Les ligaments de la colonne vertébrale sont représentés par le ligament longitudinal postérieur, qui relie les vertèbres le long de la surface postérieure, et le ligament jaune, dont le but principal est de relier les arches des vertèbres.

Processus vertébraux. La vertèbre a 7 processus qui partent de l'arc: processus épineux, deux processus transverses, deux processus articulaires supérieur et deux processus articulaires inférieurs. Les ligaments et les muscles de la colonne vertébrale sont liés aux processus épineux. D'autres processus forment les articulations intervertébrales de la colonne vertébrale.

Le disque intervertébral est une plaque en forme de disque composée d'une plaque cartilagineuse, d'un anneau fibreux et d'un noyau pulpaire. Le disque intervertébral relie les vertèbres adjacentes, assurant la mobilité et la stabilité de la colonne vertébrale.

Les articulations intervertébrales sont formées par des processus de deux vertèbres adjacentes. La fonction principale des articulations intervertébrales est le mouvement des vertèbres les unes par rapport aux autres et assurant la flexibilité de la colonne vertébrale.

Les foramen intervertébraux sont situés sur les côtés latéraux de la colonne vertébrale et sont formés par des processus articulaires, des corps et des jambes des vertèbres adjacentes. Par le foramen intervertébral, les racines des nerfs spinaux sortent et les vaisseaux sanguins entrent.

La moelle épinière est une partie du système nerveux central constituée de fibres nerveuses. Il existe trois membranes dans la moelle épinière: molle, arachnoïdienne et dure. La gaine dorsale dure est constituée de deux feuilles qui se joignent et forment un sac dural rempli de liquide céphalo-rachidien, le LCR.

Les racines nerveuses spinales sont les conducteurs de l'influx nerveux de la moelle épinière aux organes internes et inversement. Chaque racine du nerf spinal a des fibres autonomes, sensorielles et nerveuses dans sa structure.

Les muscles paravertébraux sont les muscles de la colonne vertébrale qui la soutiennent et assurent les courbures du corps.

L'unité fonctionnelle de la colonne vertébrale est le segment moteur vertébral, constitué de deux vertèbres adjacentes, le disque intervertébral, les ligaments et les muscles.

Pathogenèse (mécanisme de développement) de l'ostéochondrose spinale

En cours de développement, l'ostéochondrose passe par quatre étapes:

1. La première étape. Les changements pathologiques ne vont pas au-delà des limites du disque intervertébral. Le noyau pulpeux se dessèche, ce qui entraîne une diminution de la hauteur du disque intervertébral. L'anneau fibreux ne résiste pas à la charge - il craque et se déchire.

2. La deuxième étape. En raison de la diminution de la hauteur des disques intervertébraux, les ligaments et les muscles de la colonne vertébrale s'affaissent, ce qui entraîne une instabilité du segment moteur vertébral. Les vertèbres peuvent glisser et se déplacer les unes par rapport aux autres. Dans ce cas, un spondylolisthésis est formé.

3. La troisième étape. La maladie progresse. Il existe des protrusions de disques intervertébraux et de l'arthrose des articulations intervertébrales, ainsi que des articulations non vertébrales.

4. La quatrième étape. À ce stade, les réactions adaptatives sous la forme de croissances osseuses des corps vertébraux (ostéophytes) sont incluses. Ainsi, le corps tente de limiter la mobilité excessive des vertèbres. Les ostéophytes avec leurs arêtes vives endommagent les racines nerveuses de la colonne vertébrale. L'ankylose fibreuse des disques intervertébraux et des articulations est formée et la colonne vertébrale est immobilisée. Car le stade de l'ankylose est caractérisé par la disparition de la douleur.

Qu'est-ce qui cause l'ostéochondrose?

L'ostéochondrose est une maladie polyfactorielle dans laquelle il est impossible de distinguer une cause spécifique.

La base de l'ostéochondrose est une violation de la microcirculation et du métabolisme dans les tissus de la colonne vertébrale, qui peut survenir en raison d'une mauvaise répartition de la charge sur la colonne vertébrale.

Les facteurs qui contribuent au développement de l'ostéochondrose sont les suivants:

  • mauvaise posture dans l'enfance (scoliose, cyphose, cypho-scoliose, courbure);
  • faiblesse des muscles du dos (mauvais système musculaire de la colonne vertébrale);
  • long séjour au même poste (travail à l'ordinateur, travail au bureau, pratique de l'artisanat);
  • levage de poids inapproprié;
  • hypodynamie et mode de vie sédentaire;
  • pathologie métabolique, en particulier manque de calcium, phosphore, calcium, vitamines, magnésium, zinc;
  • prédisposition génétique à l'ostéochondrose;
  • maladies infectieuses;
  • hypothermie fréquente;
  • stress chronique;
  • troubles hormonaux;
  • haltérophilie;
  • blessure à la colonne vertébrale;
  • surpoids et obésité.

Symptômes de l'ostéochondrose

L'ostéochondrose chronique peut se manifester avec divers symptômes. Tout dépend du stade de la maladie, du niveau des lésions de la colonne vertébrale et de la présence de complications.

Cliniquement, la maladie se manifeste lorsque le processus dégénératif-dystrophique a déjà atteint la partie postérieure de l'anneau fibreux et du ligament longitudinal postérieur, puis les racines des nerfs spinaux sont irritées, pincées et la conduction des influx nerveux le long de ceux-ci est violée.

Dans le même temps, il se produit une compression de la moelle épinière et des vaisseaux sanguins, qui se manifeste par des syndromes de réflexe et de compression.

C'est important! Le syndrome douloureux de l'ostéochondrose est dû à un pincement des racines des nerfs rachidiens dans le foramen intervertébral par des ostéophytes, des muscles spastiques, des vertèbres déplacées.

L'ostéochondrose avec ses symptômes imite souvent le syndrome coronarien aigu, la pleurésie, la pancréatite aiguë, les rhumes hépatiques et rénaux, l'appendicite aiguë et les annexites.

Par conséquent, il est important de procéder à un diagnostic différentiel approfondi de la maladie pour éliminer les affections représentant un danger de mort.

Les symptômes les plus communs de l'ostéochondrose:

  • douleur dans le cou, le bas du dos, la colonne thoracique, qui peut être douloureuse, lancinante ou en forme de lumbago. La douleur donne à la tête, aux membres supérieurs et inférieurs, aux omoplates, au cœur et à l’abdomen. La douleur augmente après l'exercice, les éternuements, le rire, la toux ou le séjour prolongé dans la même posture;
  • violation de la sensibilité de différentes parties du corps au niveau de l'innervation du nerf pincé;
  • spasmes musculaires du cou, du dos, des membres supérieurs et inférieurs;
  • migraines;
  • douleurs dans les articulations des membres;
  • fatigue accrue due au travail physique et mental;
  • étourdissements et perte de conscience accompagnés d'un brusque tour de tête (syndrome de l'artère vertébrale);
  • vision floue (vue de face ou taches colorées);
  • acuité auditive réduite, acouphènes;
  • douleur cardiaque
  • douleur le long des espaces intercostaux;
  • diminution de l'apport sanguin aux membres supérieurs et inférieurs, qui se manifeste par un refroidissement de la peau;
  • paresthésie - ramper, frissons, fourmillements et brûlures dans la colonne vertébrale;
  • peau sèche;
  • violation de la transpiration;
  • violation de la miction (dysurie, énurésie);
  • diminution du désir sexuel, impuissance.

Le diagnostic précoce de l'ostéochondrose facilitera grandement son traitement.

Méthodes de diagnostic de l'ostéochondrose

Le diagnostic de l'ostéochondrose est effectué par un neuropathologiste. Si nécessaire, les patients peuvent être référés pour consultation à un cardiologue, un gastro-entérologue, un chirurgien orthopédique, un chirurgien et autres.

Lors des entretiens, il est nécessaire de déterminer avec précision la nature des plaintes, au moment où elles se présentent, avec lesquelles le patient se rapporte. Assurez-vous de vérifier l'historique de la maladie, la profession du patient, si aucun membre de votre famille proche ne souffre d'ostéochondrose.

Les analyses de laboratoire dans ce cas ne sont pas informatives. Après une analyse biochimique du sang, vous pouvez faire attention au niveau de calcium, de phosphore et d’autres oligo-éléments.

La principale place dans le diagnostic de l'ostéochondrose est occupée par des méthodes instrumentales, telles que la radiographie de la colonne vertébrale, l'imagerie par résonance magnétique.

L'examen radiologique de la colonne vertébrale est la méthode la plus simple, la plus accessible et la plus informative pour le diagnostic de l'ostéochondrose.

Il est nécessaire de réaliser une étude radiographique dans les projections directe et latérale de la section souhaitée de la colonne vertébrale. L'ostéochondrose est caractérisée par une diminution de la hauteur des disques intervertébraux, la présence d'ostéophytes, l'ostéoporose et une malformation de la colonne vertébrale.

La myélographie est un examen aux rayons X de la colonne vertébrale avec l'introduction d'un agent de contraste dans le canal rachidien. Cette méthode est dangereuse en raison de la survenue de réactions allergiques au contraste.

La myélographie vous permet d'étudier la structure interne du canal rachidien. Méthode utile pour le diagnostic de la hernie de Schmorl (hernie intervertébrale).

La tomographie nucléaire informatisée et magnétique sont des méthodes de diagnostic modernes qui permettent de visualiser en couches les tissus mous et les os de la colonne vertébrale.

Ces méthodes sont coûteuses et sont donc utilisées dans les cas graves, notamment pour le diagnostic différentiel de l'ostéochondrose et des maladies présentant des symptômes similaires.

Comme l'ostéochondrose est souvent masquée comme une maladie du cœur, des poumons, de la plèvre, de l'estomac, des intestins, des reins, du foie, un diagnostic différentiel est nécessaire.

À cette fin, un électrocardiogramme, une échographie du cœur et des organes internes, une analyse sanguine des troponines, une échographie des vaisseaux sanguins, une radiographie du thorax, une électroencéphalographie et autres peuvent être prescrits au patient.

Méthodes de traitement de l'ostéochondrose

Le traitement de l'ostéochondrose peut être conservateur et chirurgical.

C'est important! Tout d'abord, des méthodes conservatrices complexes sont appliquées et le traitement chirurgical n'est utilisé que dans des cas extrêmes.

Considérez comment vous pouvez guérir l'ostéochondrose. Au traitement conservateur de l'ostéochondrose peuvent être énumérés:

  • traitement médicamenteux;
  • physiothérapie (thérapie physique dans l'ostéochondrose de la colonne lombaire);
  • méthodes de physiothérapie;
  • thérapie manuelle;
  • massage
  • acupuncture

Le traitement médicamenteux de l'ostéochondrose vise à soulager la douleur, à détendre les muscles, à éliminer l'enflure des nerfs et des muscles, à améliorer le flux sanguin et à conduire les impulsions nerveuses. À cette fin, ces groupes de médicaments sont utilisés:

  • médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (Meloxicam, nimésulide, diclofénac, ibuprofène, indométhacine);
  • chondroprotecteurs, qui comprennent des composants du tissu cartilagineux. Ces médicaments protègent le cartilage des vertèbres et des disques intervertébraux des effets négatifs de divers facteurs. Les chondroprotecteurs les plus populaires sont Hondroxide, Alflutop, Arthron;
  • médicaments diurétiques (furosémide, veroshpiron, hypothiazide), qui éliminent l'excès de liquide du corps et soulagent l'enflure des racines nerveuses de la colonne vertébrale et des muscles paravertébraux;
  • les relaxants musculaires détendent les spasmes musculaires (Mydocalm, Baclofen);
  • les médicaments qui améliorent le métabolisme et la microcirculation dans les tissus de la colonne vertébrale (Pentoxifylline, Trental, Vitamines B1, B6, B12, C, A et E);
  • Préparations de calcium - Calcium-D3 Nycomed;
  • médicaments hormonaux prescrits pour l’inefficacité des anti-inflammatoires non stéroïdiens (prednisolone, méthylprednisolone, dexaméthasone).

Physiothérapie - Activité physique dosée pouvant être pratiquée à la maison et au travail pour le traitement et la prévention de l'ostéochondrose.

Il existe de nombreuses séries d'exercices avec l'ostéochondrose. La désignation de la thérapie par l'exercice et le suivi de sa mise en œuvre sont effectués par un spécialiste qualifié - médecin de la thérapie par l'exercice.

Grâce à une thérapie par l'exercice bien choisie, il est possible de soulager la douleur, d'améliorer la mobilité et l'irrigation sanguine de la colonne vertébrale et de stopper la progression de la maladie.

Le traitement physiothérapeutique de l'ostéochondrose est effectué par un physiothérapeute dans des services spécialisés de physiothérapie dans les hôpitaux, les sanatoriums et les cliniques de prophylaxie.

Les méthodes physiothérapeutiques comprennent l'électrophorèse, la thérapie magnétique, la thérapie au laser, la thérapie par la boue, la balnéothérapie, l'exposition au rayonnement ultraviolet sur la colonne vertébrale touchée, la thérapie par vibrations, etc.

La thérapie manuelle est une action manuelle dosée sur la colonne vertébrale pour restaurer sa mobilité, éliminer le déplacement des vertèbres et des disques intervertébraux.

La thérapie manuelle doit être effectuée uniquement par un thérapeute manuel qualifié.

Le massage et l'auto-massage avec ostéochondrose sont effectués pour soulager les spasmes musculaires, améliorer la microcirculation dans les tissus paravertébraux et augmenter la mobilité de la colonne vertébrale.

L'acupuncture est une méthode de traitement de l'ostéochondrose, dans laquelle de fines aiguilles collent en points actifs.

Les aiguilles dans le corps augmentent le niveau d'opiacés et de cortisol endogènes, qui ont des effets anti-inflammatoires et analgésiques.

Prévention de l'ostéochondrose

Pour maintenir votre santé, et la colonne vertébrale est restée mobile jusqu'à la vieillesse, adhérez à plusieurs principes pour la prévention de l'ostéochondrose:

  • surveillez votre posture - gardez toujours votre dos bien droit, ne vous affalez pas;
  • choisissez la bonne posture pour dormir;
  • s'asseoir correctement à la table (les épaules sont détendues, le dos est lisse, les meubles doivent correspondre à votre taille)
  • pendant un long séjour dans la même position (travail au bureau, à l'ordinateur, assis pour faire des travaux d'aiguille), essayez toutes les heures à une heure et demie de faire un petit échauffement, un auto-massage du dos ou tout simplement de vous lever pour une promenade;
  • répartissez correctement la charge sur la colonne vertébrale pendant le levage et le transfert de divers poids;
  • porter des chaussures orthopédiques;
  • sommeil sain sur un matelas plat dur et moyennement dur. Il vaut mieux acheter un matelas et un oreiller orthopédiques.

L'ostéochondrose rachidienne est une maladie chronique évolutive qui, malheureusement, ne peut être guérie. L'efficacité du traitement dépend de son actualité.

Ne vous soignez pas pour ne pas aggraver votre état. Aux premiers signes d'ostéochondrose, consultez un neurologue.