Causes des maladies des articulations, leurs symptômes et comment les traiter

Le système musculo-squelettique humain comprend les muscles, les os, les articulations et les ligaments. Environ un tiers de la population souffre de divers handicaps. Les maladies des articulations occupent une place prépondérante parmi ses pathologies et conduisent souvent au développement d'une invalidité. Ils peuvent être divisés en deux grands groupes: l'arthrite (nature inflammatoire de la lésion) et l'arthrose (résultant de processus dégénératifs-dystrophiques).

Dans un groupe spécial de l'état isolé lorsque les changements sont associés à la croissance du tissu tumoral, et également causés par des maladies d'autres organes du système musculo-squelettique. Par exemple, l'ostéoporose (une maladie caractérisée par une diminution de la densité et de la résistance du tissu osseux) endommage les articulations en leur redistribuant la charge - ceci est dû à une violation de la structure du tissu osseux et à des modifications du mécanisme de mouvement.

Parmi les arthrites, les plus courantes sont infectieuses et rhumatoïdes. Ce groupe comprend également la goutte, qui se développe à la suite du dépôt de sels d'acide urique. Le rhumatisme psoriasique est assez rare (il se développe chez 5% des patients arthritiques).

L'arthrose comprend l'ostéochondrose, l'ostéoarthrose déformante, la spondylarthrite ankylosante.

Malheureusement, le traitement de ces maladies n’étant pas toujours efficace, il est nécessaire de porter une attention particulière à la prévention.

Raisons principales

La cause des maladies des articulations peuvent être différents états, leur nature détermine en grande partie le déroulement de la pathologie. Les raisons les plus importantes:

Les agents infectieux (tuberculose, streptocoque) peuvent affecter directement les tissus articulaires, entraînant le développement de changements inflammatoires - l'arthrite. Dans ce cas, l'agent pathogène se trouve souvent dans le liquide articulaire, mais dans certains cas, il agit par l'intermédiaire de toxines libérées dans le sang.

Le facteur mécanique, avec l'infectieux, occupe la première place parmi toutes les causes de la pathologie du système musculo-squelettique. L'exposition traumatique chronique conduit au développement d'arthrose professionnelle et d'arthrite, et un stress excessif sur les articulations exacerbe souvent l'évolution d'autres maladies.

Les allergies sont souvent accompagnées par l'apparition de changements et de douleurs dans toutes les articulations du corps: ceci est dû à la sensibilité accrue des cellules immunitaires à des protéines spécifiques (allergènes). Le plus souvent, le syndrome articulaire avec allergies se produit dans le contexte d'un processus infectieux dans le corps.

Les pathologies endocriniennes entraînent une altération du métabolisme des minéraux. En conséquence, le tissu osseux et le cartilage sont détruits et les ligaments deviennent plus souples et plus malléables (arthrose métabolique-dystrophique et ostéoporose). L'arthrite endocrine comprend également les arthropathies diabétiques et acromégaliques, causées par des modifications des niveaux hormonaux de l'hypothalamus et de la glande pituitaire.

Un affaiblissement de l'apport sanguin dans les tissus articulaires entraîne des modifications dégénératives du cartilage (arthrose). De plus, avec l'augmentation de la perméabilité des parois vasculaires, le risque d'infection augmente.

Les prédispositions héréditaires, le sexe du patient, l'hypothermie, une activité motrice faible, une mauvaise alimentation et l'obésité ne sont que des facteurs de risque. Les causes immédiates d'une maladie articulaire peuvent être énumérées ci-dessus.

Le développement de pathologies des articulations est largement favorisé par l'hypodynamie rampante.

Symptômes et signes caractéristiques

Symptômes communs de maladie commune:

  • Douleur au repos, pendant ou après l'exercice.
  • Rigidité, mobilité réduite.
  • Changements locaux (c'est-à-dire dans la zone touchée): rougeur de la peau, sensibilité altérée, fièvre, déformation du tissu osseux et cartilagineux, gonflement.
  • Crunch et saisie pendant le mouvement.

Les caractéristiques spécifiques de chaque maladie permettent de les distinguer les unes des autres.

Les anomalies congénitales conduisent généralement au développement de maladies des articulations chez les enfants, parmi lesquelles la dysplasie (sous-développement) des articulations de la hanche occupe la première place. Elle se manifeste par une luxation congénitale unilatérale ou bilatérale. Les signes de cette affection sont une tonicité accrue des muscles du dos, une longueur différente des membres, une asymétrie des plis fessiers et une dilution incomplète des jambes. Lorsque le bébé commence à marcher, le pied bot attire l'attention sur lui-même, le désir de s'appuyer sur des chaussettes et un resserrement caractéristique. Rarement, mais les enfants peuvent également développer d'autres maladies caractéristiques des adultes.

Méthodes de traitement

Les méthodes de traitement des maladies des articulations peuvent varier considérablement en fonction de la pathologie spécifique. Traditionnellement, ils se divisent en moyens thérapeutiques (conservateurs), interventions chirurgicales et méthodes de traitement alternatives (folklore, médecine alternative). Quelle méthode exacte pour traiter telle ou telle pathologie est décidée par le médecin après un examen complet du patient, en tenant compte de toutes ses caractéristiques individuelles.

Méthodes conservatrices

Pratiquement toutes les lésions du système musculo-squelettique peuvent être traitées avec des agents thérapeutiques. En fonction de la direction des médicaments utilisés sont divisés en deux groupes:

  • Etiotropique - c’est-à-dire qui affecte la cause de la maladie. Par exemple, les antibiotiques sont prescrits pour le caractère infectieux de l'arthrite et les hormones stéroïdiennes pour les réactions auto-immunes.
  • Symptomatique - élimine les signes de maladie. Parmi eux, les plus importants sont les anti-inflammatoires, qui réduisent la douleur et ralentissent les processus inflammatoires.

Pour traiter efficacement les maladies du système musculo-squelettique, vous pouvez utiliser plusieurs formes de substances actives:

  • comprimés pour administration orale;
  • solutions d'injection;
  • concentrations spéciales de médicaments dans des ampoules, lorsque le médicament est injecté directement dans la cavité articulaire.

Outre les médicaments, les moyens conservateurs incluent la physiothérapie, les massages, la thérapie physique et certaines autres méthodes.

Intervention chirurgicale

Avec l'inefficacité des agents thérapeutiques ou dans les cas avancés, les méthodes chirurgicales pour traiter les maladies des articulations peuvent aider. Des opérations peuvent également être effectuées pour éliminer les symptômes de la douleur, afin de faciliter la vie du patient et d'améliorer sa qualité de vie. Les plus importantes sont l'arthroplastie (restauration de la fonction motrice) et l'arthrodèse (fixation dans une position prédéterminée). Pendant la période d'exacerbation, une immobilisation à l'aide d'une attelle ou d'un bandage étroit est souvent réalisée. Dans les situations graves, des opérations sont effectuées pour remplacer l'articulation par une prothèse artificielle.

Manières folkloriques

Dans les cas où la médecine traditionnelle est impuissante, les remèdes populaires arrivent en tête. Ces dernières années, de plus en plus de ses adeptes sont apparus: cela est dû au fait que les remèdes à base de plantes et naturels agissent beaucoup plus doucement et causent moins d’effets secondaires. Les méthodes de la médecine traditionnelle ont une action anti-inflammatoire, analgésique, antiseptique, antibactérienne et ont également un effet tonique.

En règle générale, les plantes non utilisées pour le traitement de maladies du système musculo-squelettique ne sont pas des plantes séparées, mais des charges pouvant contenir plusieurs dizaines de composants.

Voici les mélanges d'herbes les plus efficaces:

Racine de calamus (une partie);
mélisse, bourgeons de pin et feuilles d'eucalyptus (deux parties chacun);
origan, morelle noire et thym (en trois parties);
violet (quatre parties);
Hypericum et Hawthorn (en cinq parties).

Graines de lin (un morceau);
baies de genièvre, prêle et millefeuille (en deux parties);
le trèfle, racine de la grande elecampane, du millepertuis et du muguet (en trois parties);
romarin sauvage (quatre parties);
succession (cinq parties).

Tilleul, menthe, graines de fenouil (une par une);
ortie, oseille de cheval, bourgeons de pin (en deux parties);
camomille, houblon, millepertuis, thym (en trois parties);
romarin sauvage et violette (en quatre parties).

Pour préparer la perfusion, prenez 2-3 cuillères à soupe de la collection et versez 300 à 400 ml d’eau bouillante. Prenez-le de préférence avant les repas 2-3 fois par jour.

Bien sûr, il existe un grand nombre de méthodes de médecine traditionnelle. Voici quelques recettes:

  • la cire chaude, recouverte de couches, élimine rapidement la douleur;
  • La pommade de racine de bardane doit être appliquée dans le bain au moins deux fois par semaine;
  • un remède composé de 50 g de camphre, 50 g de moutarde, 100 g de blanc d'oeuf et 500 ml de vodka doit être frotté quotidiennement pendant la nuit sur les zones douloureuses.

Caractéristiques d'alimentation

Pour un traitement efficace des maladies du système musculo-squelettique, il est important de suivre un régime alimentaire spécial. La nutrition dans les maladies des articulations a un impact significatif sur la structure et le métabolisme du tissu conjonctif, modifie la réponse inflammatoire et immunitaire du corps.

Selon les maladies, les recommandations nutritionnelles peuvent varier considérablement:

  • Lorsque la goutte est nécessaire pour limiter la consommation de viande et de poisson, augmentez la quantité de lait, de céréales et de liquides.
  • Dans l'ostéoporose, les aliments riches en calcium (produits laitiers, poisson, fruits de mer, certains fruits) sont indiqués.
  • En cas de rhumatisme et de polyarthrite rhumatoïde, il est nécessaire de porter une attention particulière à la composition en acides aminés des aliments protéinés, afin de limiter la consommation de sel et de glucides.

Si le patient est en surpoids, le régime alimentaire pour les maladies des articulations, entre autres, devrait être faible en calories: pour réduire le surpoids et réduire la charge sur le système musculo-squelettique.

Une alimentation équilibrée et adéquate est un élément important du traitement et de la prévention de toute maladie.

Mesures préventives

Pour la prévention de l'arthrite, il est très utile de bouger davantage. Il est souhaitable que ces exercices ne soient pas des exercices de force, mais des exercices d'aérobic. L'une des méthodes les plus efficaces consiste à nager, car le poids d'une personne est considérablement réduit en eau (et, par conséquent, en charge des cartilages articulaires et des ligaments), tandis que les muscles travaillent activement.

En cas d'excès de poids, il est nécessaire de dire au revoir car chaque kilo supplémentaire augmente la probabilité de développer des pathologies.

Pour prévenir l'ostéoporose, il est nécessaire de surveiller le taux de calcium et, en cas de déficit, de prendre des complexes multivitaminiques et minéraux. Il est impératif d'abandonner l'usage de l'alcool et du tabac, ces mauvaises habitudes affectant négativement le métabolisme des tissus des os et des cartilages.

La prévention des changements infectieux-inflammatoires est réalisée en éliminant l'objectif principal. Par exemple, dans l'amygdalite chronique, le traitement pour l'ORL est indiqué et, si nécessaire, le retrait des amygdales peut être effectué.

Malheureusement, dans les cas avancés, tant les méthodes traditionnelles que la médecine traditionnelle sont inefficaces, il est donc très important, dès le plus jeune âge, de ne ménager aucun effort pour prévenir les maladies du système musculo-squelettique.

Comment identifier et traiter les maladies des articulations

Les maladies des articulations dans la vie moderne sont courantes.

Selon les statistiques, une personne sur trois sur notre planète en souffre.

Les raisons du développement de la maladie ne manquent pas. Certaines personnes deviennent des otages de prédispositions génétiques, tandis que d'autres contractent une maladie due au métabolisme ou pour d'autres raisons.

La connaissance de l'origine de la maladie, de la manière dont elle se manifeste et de quoi en faire est nécessaire si l'on souhaite vivre une vie saine et active.

D'où vient la maladie

La maladie des articulations se rajeunit chaque année. C'est devenu un problème du monde moderne. Des articulations saines sont un luxe aujourd'hui. La raison de cette "épidémie" réside à bien des égards.

Par exemple, l'hypodynamie, c'est-à-dire le manque d'activité physique nécessaire. Ce mode de vie provoque un affaiblissement des muscles et un gain de poids. Naturellement, les joints ne sont pas conçus pour une charge similaire.

Des conditions environnementales défavorables et une nutrition de mauvaise qualité provoquent des allergies, qui sont à l'origine du processus inflammatoire et dégénératif émergent dans les articulations.

Le processus inflammatoire dans le corps peut commencer très rapidement. Il y a une douleur, un gonflement. Si tout le temps que vous utilisez des analgésiques, alors, tôt ou tard, ils cesseront d'agir et la douleur persistera.

Un rythme de vie trop rapide, qui ne permet pas de consulter, par exemple, un médecin pour consultation. Bien que beaucoup de gens croient que les problèmes articulaires n’ont pas de conséquences graves et ne doivent pas nécessairement être traités par un spécialiste. En conséquence, en raison d’une attitude aussi irresponsable à l’égard de leur santé, le tissu articulaire est déformé, ce qui rend la personne invalide.

L'âge du patient est d'une grande importance. Ce n’est un secret pour personne que plus il est élevé, plus les chances de développement de maladies du système musculo-squelettique sont grandes. Vous devez être extrêmement attentif pour reconnaître les symptômes de la maladie.

Il s'avère que les maladies des articulations sont responsables des dommages aux organes internes. Et si la maladie est négligée, alors le stade de l'invalidité et l'invalidité est en attente.

Maladies articulaires

Il existe deux groupes de maladies articulaires:

  1. Dystrophique. Ceci est un groupe d'arthrose.
  2. Inflammatoire et infectieuse. Cela inclut l'arthrite.
  • rhumatoïde;
  • la tuberculose;
  • la gonorrhée;
  • syphilitique;
  • métabolique, etc.

Arthrose

Il s'agit d'une maladie dystrophique qui affecte tous les éléments des articulations. En cas d'arthrose, le désordre survient dans le cartilage, les ligaments et les muscles périarticulaires.

Symptômes de la maladie

  • Douleur à l'intérieur de l'articulation. Pendant l'exercice, la douleur augmente, si vous laissez l'articulation seule - la douleur disparaît.
  • Crunch est entendu.
  • La mobilité articulaire diminue.
  • Il y a de la raideur dans la matinée.

Le développement de l'arthrose est influencé par plusieurs facteurs:

  • lésions articulaires ou chirurgie;
  • faibles taux d'œstrogènes chez les femmes. En règle générale, les perturbations hormonales, la période de la ménopause;
  • l'obésité;
  • prédisposition génétique.

Types d'arthrite

  1. La gonarthrose est une maladie de l'articulation du genou. Allouer les formes primaires et secondaires. La raison de l'apparition de la forme initiale de la maladie n'a pas encore été établie avec précision. Il s’est avéré qu’un phénomène secondaire se développait en raison d’un dysfonctionnement dans le développement des tissus articulaires, ainsi que de lésions. Lorsque la démarche de la gonarthrose change, accompagnée d'un resserrement, il se produit une boiterie. Tout cela est la conséquence de la destruction et de la déformation du cartilage.
  2. La Coxarthrose est une lésion de l'articulation de la hanche. Les raisons de l'apparition de cette maladie: l'âge, l'excès de poids, une blessure, un facteur héréditaire. La différence de pathologie est que les ostéophytes se développent - des éperons cutanés. En conséquence, l'articulation perd sa mobilité, la douleur apparaît. Souvent pratiqué arthroplastie - chirurgie pour réparer l'articulation.
  3. La périarthrose est une violation de la mobilité des articulations, il peut s'agir d'épaule à épaule, de coude, de poignet, de hanche et de pied.

Ce groupe comprend:

  • l'ostéochondrose est une maladie dégénérative dystrophique touchant les disques intervertébraux, les racines nerveuses. Dans les cas avancés, une hernie intervertébrale apparaît;
  • déformation de l'arthrose;
  • Spondylarthrite ankylosante, affectant le tissu articulaire de la colonne vertébrale et de la région sacrale.

L'arthrite

L'arthrite est essentiellement une inflammation des articulations. Elle peut être chronique, c’est-à-dire se développer progressivement ou être aiguë, avec une douleur intense

Les symptômes incluent:

  • douleur aiguë au volant;
  • perte de mobilité articulaire;
  • déformation et gonflement des articulations;
  • rougeur de la peau de la zone touchée;
  • fièvre.
  1. blessures (ecchymoses, fractures, fissures, etc.)
  2. Maladies du système nerveux.
  3. Réactions allergiques.
  4. Maladies infectieuses.
  5. Troubles métaboliques.
  6. Carence en vitamine.

Il y a 4 stades d'arthrite:

  1. Synovite - inflammation de la membrane synoviale et son épaississement.
  2. Pannus - perte de cartilage.
  3. Ankylose fibreuse - l'articulation envahit le tissu conjonctif fibreux.
  4. L'ankylose osseuse est une fusion osseuse.

Que sont l'arthrite?

  • Polyarthrite rhumatoïde, déformans des membres.
  • Forme psoriasique, détruisant les articulations des phalanges des doigts.
  • Bursite L'inflammation se produit dans le sac périarticulaire, où le liquide inflammatoire s'accumule. En règle générale, la bursite est un traumatisme. Une maladie peut priver complètement un membre de ses fonctions. Pour diagnostiquer une bursite vraiment la palpation. Mais, si la maladie est chronique, une radiographie ou une échographie aidera.
  • Maladie de Hoff ou lipoarthrite. La cause de la maladie devient un processus inflammatoire du tissu adipeux dans les plis ptérygoïdiens du genou. Cette pathologie est tout simplement diagnostiquée. Les symptômes sont prononcés - douleur au genou, gonflement, incapacité de l'articulation à se plier complètement. Si la maladie se prolonge, il y a douleur la nuit, formation de crêpes, incapacité à utiliser la jambe comme support, perte de fonctionnalité du muscle quadriceps de la cuisse, coupure du genou.

L'apparition de la maladie est affectée par:

  • blessures chroniques causées par un exercice excessif. Souffrent souvent des athlètes;
  • blessures au genou, généralement anciennes.

Maladie de Schlätter

Dans cette pathologie, l'articulation du genou souffre d'une circulation sanguine insuffisante, ce qui affecte l'intégrité du noyau osseux. Cela provoque une nécrose des tissus affectés.

La base des changements est toute blessure. La maladie peut être identifiée par les signes suivants - douleur après un effort physique, ce qui n'est pas accentué, en pensant qu'ils se sont blessés au genou.

Mais par la suite, la maladie de Schlätter se manifeste plus fortement et la douleur devient constante accompagnée d’un œdème. La maladie rend impossible l'exécution de mouvements ordinaires.

Maladie de Perters

Elle aussi se rencontre souvent. Il provoque une perturbation de la tête de la hanche, suivie d'une nécrose. Les enfants de 2 à 14 ans en souffrent.

Ankylose

Dans ce cas, si le patient est en retard pour demander de l'aide, la maladie progresse et passe à l'étape suivante. Par exemple, il se produit une prolifération excessive du joint et son joint se ferme complètement.

La raison réside dans le cas négligé d'arthrose, de traumatisme, dans un état long sans mouvement, dans le processus inflammatoire, la pénétration de l'infection à l'intérieur.

La maladie s'appelle Ankylose. Au cours de sa formation, le patient ressent de la douleur et des difficultés à se déplacer. Le danger réside dans le fait que les symptômes sont similaires à ceux d'autres maladies des articulations et que vous ne pouvez pas reconnaître immédiatement l'ankylose.

La principale tâche de l'identification de la maladie est d'éliminer la cause qui a entraîné de telles conséquences.

Lieu de la maladie:

  • Joint d'épaule La douleur à cet endroit apparaît dans la périarthrite huméro-scapulaire, l'ostéoarthrose, l'arthrite et l'ostéochondrose de la région cervicale. À risque - athlètes, personnes associées à un travail physique intense.
  • Articulation du coude Souffrant d'ostéochondrose, d'ostéoarthrose, d'inflammation des muscles des mains. Les joueurs de tennis sont sujets à la maladie.
  • Articulations de la main et des doigts. La lésion couvre les deux membres. Visuellement il y a une arthrose, un problème dans le travail des tendons et de la goutte.
  • Articulation de la hanche. Maladies - coxarthrose, ostéoporose. Le cou de la hanche se brise souvent chez les personnes âgées. La bursite, la tendinite touche principalement les sportifs. La maladie de Koenig préfère les jeunes.
  • Genou Des problèmes surgissent à tout âge. Les enfants sont sensibles à l'arthrite rhumatoïde ou infectieuse, les athlètes aux ménisques et aux ligaments, les personnes âgées deviennent victimes de processus dégénératifs chroniques.
  • Joint de cheville. On retrouve souvent la subluxation et l'arthrite. Cela concerne les femmes qui préfèrent les chaussures à talons hauts et en surpoids.

Diagnostic des maladies des articulations

Il y a beaucoup de méthodes. Parmi eux se trouvent:

  1. Arthroscopie des articulations. Vous permet de déterminer la cause de l'arthrite ou de l'arthrose, de déterminer à quel stade se trouve la maladie, voir la membrane synoviale. La méthode est utilisée non seulement pour le diagnostic, mais aussi pour le traitement.
  2. Rayons X. Permet d'analyser la structure interne de la zone endommagée. À cette fin, un film spécial est utilisé, sur lequel l'image est projetée à l'aide de rayons X. À l'aide des rayons X, il est possible de détecter les tumeurs tissulaires au stade initial de la maladie, de surveiller l'érosion osseuse et l'état des articulations endommagées.
  3. Tomographie par ordinateur. C'est une méthode parfaite pour diagnostiquer une maladie par rapport à la précédente. À bien des égards, il surpasse les rayons X, bien qu’il soit en principe similaire à son fonctionnement. Ici aussi, les rayons X jouent un rôle majeur. Cependant, l’image couche par couche est immédiatement traitée par l’ordinateur et les images sous cette forme contiennent davantage d’informations. Vous pouvez voir clairement la structure osseuse et les tissus mous. Cela vous permet d'obtenir une image de la pathologie en général.
  4. Thérapie par résonance magnétique. La méthode la plus fiable pour diagnostiquer les maladies des articulations. Utilisé dans toutes les principales cliniques. Un gros plus à la même chose est considéré comme sa sécurité.
  5. Scintigraphie Le diagnostic est réalisé avec l'introduction d'un contraste radio-opaque radio-opaque, qui permet même de diagnostiquer le cancer des os.

Traitement

Il existe plusieurs méthodes de traitement, mais une approche intégrée est essentielle, notamment:

  • Traitement médicamenteux. Les médicaments prescrits pour l'arthrite et l'arthrose se différencient principalement par leur action. Leur direction est de soulager la douleur et l'inflammation. Par conséquent, le médecin ne prescrit des analgésiques que lorsque la douleur survient. Ces médicaments ne guérissent pas mais éliminent seulement les symptômes. Le groupe comprend les anti-inflammatoires anti-non stéroïdiens, les analgésiques narcotiques et non narcotiques, les psychotropes, les relaxants musculaires. Onguents souvent prescrits, gels à usage externe.
  • Blocus. La méthode consiste à administrer directement un médicament anesthésique au site de la douleur. L'essentiel est de déterminer le point souhaité dans les plexus articulaires et nerveux.
  • Physiothérapie Des traitements chauffés sont effectués qui ont un effet bénéfique et relaxant. L'échographie est utilisée comme massage pour le tissu affecté. La stimulation électrique alimente les articulations épuisées.
  • Thérapie d'exercice. Sans mouvement, le travail normal des articulations est impossible. Mais nécessairement, les exercices thérapeutiques doivent être sélectionnés individuellement par un spécialiste avec la détermination de l'intensité de la charge.
  • Thérapie manuelle. Méthode populaire. Thérapie idéale pour les tissus périarticulaires altérés. Dans le même temps, le métabolisme s’améliore, la dégénérescence des articulations est ralentie. Cette technique aide à soulager la douleur, à éliminer de nombreux symptômes, à démarrer le processus de récupération et à régénérer les tissus endommagés. Il n’ya pas d’effets secondaires dans le traitement manuel, mais les contre-indications ne doivent pas être négligées. À ce jour, il s’agit de la méthode actuelle pour traiter la maladie des articulations. Habituellement effectué après un massage sur les muscles chauffés.
  • Chirurgie Il n'est utilisé que dans des cas désespérés et extrêmement négligés. Toute intervention chirurgicale est un choc pour le corps.

Si vous demandez de l'aide à temps, les maladies des articulations sont complètement guéries. L'essentiel est d'attraper la maladie au stade initial de développement et, bien sûr, l'auto-traitement dans ce cas ne résoudra pas le problème.

Les méthodes modernes de traitement aideront à retrouver une vie bien remplie. Et bien sûr, vous devriez penser à une nutrition adéquate, qui joue un rôle important dans la vie des articulations en bonne santé. Par exemple, si vous avez la goutte, limitez votre consommation de viande et de poisson et ajoutez du lait, des céréales et des liquides à votre alimentation.

Dans l'ostéoporose, il est recommandé d'augmenter la consommation de produits laitiers, de fruits de mer et de fruits. Le rhumatisme nécessite de réduire la consommation de sel et de glucides.

Titre 1: Comment identifier et traiter les maladies des articulations.

Titre 2: Maladies articulaires - classification, nom, causes, symptômes, méthodes de traitement.

Description: Mener une vie active n’est possible qu’avec des articulations en bonne santé. Dans la société moderne, c'est un luxe. La maladie s'infiltre inaperçue et bat sans merci. Il existe de nombreux types de pathologies. Le danger réside dans le fait que les maladies des articulations peuvent nuire aux organes internes. Afin de commencer le traitement à temps et de vaincre la maladie, il est nécessaire de connaître les causes de son apparition et ses symptômes.

Maladies articulaires: types, symptômes et traitement

L'informatisation mondiale immobilise de plus en plus l'humanité. Cela est préjudiciable au système locomoteur. Le manque d'activité physique le détruit.

Ankylose

L'ankylose est l'immobilité d'une articulation due à la fusion de surfaces articulaires articulaires.

dégénérescence, immobilisation prolongée - immobilité due au gypse;

blessure, par exemple, fracture intra-articulaire.

raideur dans l'articulation.

Les symptômes augmentent progressivement. D'abord, la douleur ne s'inquiète que le matin. Ensuite, le malaise grandit. Soudain, la douleur disparaît. Ceci indique que la déformation de l'articulation est complète. Il est fixé dans un état plié, demi-plié ou redressé.

Traitement de l'ankylose

Le traitement conservateur peut être appliqué:

médicaments: anti-inflammatoires, analgésiques, hormones.

Sinon, l'opération est effectuée:

Arthralgie

Arthralgie - douleur dans l'articulation. C'est un précurseur de la maladie ou de la maladie elle-même. Apparaît avant le début des dommages organiques. Il se produit à la suite d'une irritation des neurorécepteurs du sac synovial. La polyarthralgie recouvre immédiatement plus de 5 articulations. Il existe un désaccord sur le point de savoir si l'arthralgie peut être considérée comme une maladie distincte.

douleur de nature différente localisée ou "errante" le long des articulations;

myalgie - inconfort dans les muscles;

ossalgie - sensation de douleurs.

Les symptômes de cette maladie sont très variables.

Traitement arthralgie

Acceptation ou application d'analgésiques et élimination des causes de maladies. La thérapie physique aide également à soulager la douleur - complexe de conditionnement physique, physiothérapie.

L'arthrite

L'arthrite est une inflammation de l'articulation. La polyarthrite affecte plusieurs articulations simultanément.

maladies du tractus gastro-intestinal ou du système urogénital.

douleur persistante;

raideur le matin;

hyperémie - rougeur de la peau;

Traitement de l'arthrite

Anti-inflammatoires (acide acétylsalicylique, indométhacine, diclofénac, brufen) et analgésiques (capsaïcine, tylénol, oxycodone, méthadone, tramadol), hormones - corticostéroïdes (hydrocortisone, triamcinolone).

Arthropathie

L'arthropathie est un type d'arthrite, une maladie inflammatoire secondaire. Il fait partie de la triade des symptômes du syndrome de Reiter ou de la maladie, ainsi que de l’urétrite et de la conjonctivite.

modifications du niveau d'hormones hypophysaires et hypothalamiques;

troubles de la régulation nerveuse.

gonflement dans la région périarticulaire.

Traitement de l'arthropathie

La maladie se reproduit toujours par rapport aux autres maladies. Par conséquent, le traitement vise principalement la maladie principale. Après s'être débarrassé de la cause fondamentale, l'arthropathie disparaît généralement.

Chondrocalcinose ou arthropathie au pyrophosphate

La chondrocalcinose est un type d'arthropathie accompagnée de dépôts de sels dans le cartilage articulaire.

Les causes de la chondrocalcinose ne sont pas établies avec précision, mais un lien a été révélé avec les pathologies suivantes:

destruction de la surface du cartilage articulaire;

mobilité limitée, raideur matinale;

augmentation persistante de la vitesse de sédimentation des érythrocytes;

dysfonctionnement des articulations.

Traitement de chondrocalcinose

Les injections intra-articulaires sont faites avec des corticostéroïdes. Les cristaux de sel de pyrophosphate de calcium provoquent l’inflammation. Par conséquent, le liquide synovial est lavé pour éliminer les cristaux dangereux. Le cours de physiothérapie et de massage est présenté.

Spondylarthrite ankylosante

La spondylarthrite ankylosante est la spondylarthrite ankylosante ou la maladie de Stryumpelle-Bechterew-Marie.

Les causes de la spondylarthrite ankylosante ne sont pas établies avec précision. Le lien avec l'hérédité et certaines maladies infectieuses chroniques a été révélé.

Symptômes de la spondylarthrite ankylosante:

douleur à la ceinture s'étendant jusqu'à la colonne vertébrale;

tension des muscles du dos;

ankylose des articulations intervertébrales;

arrêter la croissance de la poitrine;

iridocyclite - inflammation de l'oeil;

aortite - inflammation de la paroi aortique;

insuffisance de la valve aortique;

L'amylose rénale est une violation du métabolisme des protéines.

Traitement de la spondylarthrite ankylosante

Cure est impossible. L'anesthésie et la réduction de l'inflammation facilitent la souffrance du patient. La thérapie physique, la thérapie par l'exercice, la thérapie manuelle sont également utilisées. Il est souhaitable de réduire l'effort physique et d'utiliser un matelas orthopédique.

La maladie de Stilla

La maladie de Still est un type d'arthrite. Il apparaît chez les enfants de moins de 16 ans et s'accompagne d'une inflammation systémique.

Les causes de la maladie de Still n'ont pas été identifiées.

changements inflammatoires dans le liquide synovial;

gonflement interne des tissus mous;

accumulation d'épanchement intra-articulaire;

érosion ou ankylose des os;

rougeur de la peau suivie d'une pigmentation;

hypertrophie du foie et de la rate;

retard dans le développement physique;

Traitement de la maladie de Steela

Méthodes de drogue utilisées. Des mesures supplémentaires sont prises en fonction de l'évolution de la maladie.

Infectite ou polyarthrite infectieuse non spécifique

L'infectartite est un type d'arthrite, une maladie infectieuse allergique courante.

Les causes de l'infection arthritique seraient:

destruction auto-immune du tissu;

l'élargissement et la déformation des articulations;

douleur et mouvement limité;

augmentation de la température sur le site de l'œdème;

atrophie des muscles dans la zone touchée;

augmentation de la perméabilité capillaire;

des nodules "rhumatoïdes" sous-cutanés apparaissent;

rétrécissement des fissures articulaires;

croissance osseuse marginale.

Traitement de l'infection de l'arthrite

La douleur soulage les analgésiques:

Parmi les médicaments anti-inflammatoires utilisés adrénostéroïdes et AINS - anti-inflammatoires non stéroïdiens. Ceux-ci comprennent:

Si des problèmes d'immunité surviennent, des immunosuppresseurs sont prescrits, par exemple l'azathioprine. Il est recommandé une thérapie physique et professionnelle. Les complications graves dans la vie du patient sont supprimées par la chirurgie. Insérer souvent des implants artificiels.

Périarthrite

La périarthrite est un type d'arthrite, une inflammation des tissus périarticulaires:

Les cas les plus courants d'inflammation de l'épaule ou de l'épaule scapulaire.

légère limitation du mouvement dans l'articulation.

Traitement de la périarthrite

L'immobilisation de l'articulation avec un bandage de fixation, la physiothérapie, l'anesthésie aident à soulager l'état du patient.

La goutte

La goutte est un type d'arthrite. Il y a un dépôt dans les tissus de cristaux d'urate - sels d'acide urique. Les nodules goutteux - tophi - sont formés en raison d'un dysfonctionnement des reins. Plus souvent, des "bosses" apparaissent près des articulations.

mauvaise alimentation avec un excès d'abats;

boire de l'alcool, en particulier de la bière;

une augmentation du catabolisme des nucléotides puriques, par exemple au cours d'une thérapie antitumorale;

hyperuricémie - augmentation de la concentration d'acide urique dans le sang;

obésité, hypertriglycéridémie ou hypertension.

Traitement de la goutte

Le patient est placé à l'hôpital. L'inflammation est généralement soulagée par la colchicine. Le médicament est efficace, mais utilisez-le avec prudence. Le surdosage est très dangereux. Ils peuvent également prescrire indométacine, naproxène, phénylbutazone, etorikoksib. Important et prévention de la lithiase urinaire.

Syndrome de Felty

Le syndrome de Felty est un type d'arthrite, une complication de la polyarthrite rhumatoïde. Il existe un désaccord sur la manière de considérer ce syndrome: une maladie ou un symptôme.

hypertrophie de la rate - splénomégalie - et du foie - hépatomégalie;

lymphadénopathie - gonflement des ganglions lymphatiques;

leucopénie - diminution du nombre de leucocytes;

thrombocytopénie ou thrombopénie - une diminution du nombre de plaquettes;

pigmentation de la peau brune;

la formation de nodules rhumatoïdes - phoques cutanés focaux;

Syndrome de Sjogren «sec» - dystrophie de l'appareil glandulaire sécrétoire, accompagnée d'une sécheresse pathologique de toutes les muqueuses;

ulcères sur la peau des jambes;

Traitement du syndrome de Felty

Pour bloquer le processus de médicaments injectés et appliquer une plasmaphérèse. La destruction des cellules est arrêtée par splénectomie - élimination chirurgicale de la rate.

Synovioarthrite ou synovite

La synovioarthrite est un type d'arthrite, une inflammation de la membrane synoviale.

troubles neuroendocriniens et métaboliques;

facteurs allergiques et chimiques.

lisser les contours du joint;

augmentation de la température locale;

douleur à la palpation;

avec la progression de la maladie, la nature de l'épanchement inflammatoire change;

la forme purulente est accompagnée de fièvre.

Traitement de la synovioarthrite

L'articulation douloureuse a besoin de repos complet, elle est immobilisée par des moyens spéciaux. Appliquez de la chaleur sèche. En cas d'accumulation excessive de liquide synovial, les ponctions sont effectuées avec lavage.

Spondylarthrite

La spondylarthrite est un type d'arthrite, une inflammation multiple des articulations intervertébrales.

polyarthrite infectieuse non spécifique - "infectarthrite";

Les symptômes de la spondylarthrite dépendent de son type:

restriction de la mobilité de la colonne vertébrale le matin, puis le reste du temps;

ESR accélérée - réaction de sédimentation des érythrocytes;

ossification progressive de l'appareil ligamentaire de la colonne vertébrale;

douleurs à la cuisse;

atrophie musculaire du dos;

lordose cervicale;

cyphose de la colonne thoracique;

contours inégaux des articulations sacro-iliaques.

Traitement de la spondylarthrite

Foyer infectieux assaini. La pyrazolone (butadion, la réopirine, le pyrabutol) et les médicaments hormonaux (ACTH - hormone corticotrope, prednisolone, triamcinolone) sont prescrits. Aussi nécessaire thérapie physique, massage et physiothérapie.

Arthrose ou arthrose

L'arthrose est une maladie dégénérative dystrophique de l'articulation, entraînant son immobilité. Synonymes - arthrose, arthrose-arthrite.

La cause de l'arthrose est le vieillissement prématuré, la détérioration du tissu cartilagineux, due par exemple à une blessure, une inflammation, une dysplasie ou des troubles métaboliques. Le cartilage peut être affecté, mais aussi d'autres parties de l'articulation. Le processus de formation des cellules cartilagineuses et du tissu osseux est altéré.

douleur intense lors du mouvement en raison de l'amincissement de la couche de cartilage;

diminution de la mobilité de l'articulation - hypodynamie;

atrophie musculaire et ligamentaire;

ramollissement, razvlechenie, ulcération et amincissement du cartilage;

ostéosclérose - consolidation osseuse pathologique;

synovite, accompagnée de gonflement.

Traitement de l'arthrose

Après avoir éliminé l'inflammation, la rééducation devient une priorité. Il est réalisé avec l'aide de la thérapie physique et de la physiothérapie. Outre les anti-inflammatoires, les anesthésiques et les chondoprotecteurs activant la régénération tissulaire sont prescrits à partir de médicaments: sulfate de chondroïtine ou glucosamine. Dans les cas graves, une arthroplastie peut être nécessaire.

Hémarthrose

L'hémarthrose est un type d'arthrose, une hémorragie interne.

L'hémarthrose est un traumatisme qui provoque la rupture des vaisseaux sanguins. Chez les patients hémophiles, l'hémorragie peut commencer même avec des blessures mineures. Cette sensibilité est causée par une mauvaise coagulation du sang.

gonflement dû à une hémorragie interne;

Traitement de l'hémarthrose

Le reste de l'articulation est assuré. Si l'hémorragie est petite, il suffit de réparer le membre. Sinon, le sang de la cavité est pompé et un bandage compressif est appliqué. Pour la réhabilitation prescrit la thérapie physique et la physiothérapie. Si des fragments libres sont trouvés dans l'articulation à la suite d'une rupture de tissu, si les ligaments ou les ménisques sont gravement endommagés, une arthroscopie est réalisée. Cette intervention chirurgicale est réalisée par voie endoscopique. La «souris articulaire» est une particule pathologique, les fragments sont enlevés à l'aide d'outils, cela nécessite une seconde ponction. Parfois, l'articulation est remplacée par une prothèse. La période de rééducation est obligatoire car membre douloureux immobilisé depuis longtemps.

Hydrartose

L'hydrarthrose est un type d'arthrose, une hydropisie de l'articulation.

ostéochondrite disséquante - inflammation du cartilage;

Maladies articulaires et leur traitement

Maladies des articulations du genou: leurs symptômes et leur traitement efficace

Le genou est l’une des articulations les plus grandes et les plus complexes du corps humain, qui supporte constamment une charge importante. Et en même temps, il est très vulnérable: il souffre souvent de blessures et de maladies diverses. Presque tout le monde connaît la douleur aux genoux et chacun de nous représente à quel point il est douloureux de ressentir un sentiment de mobilité restreinte dans les jambes et de difficulté à marcher. De nombreuses maladies de l'articulation du genou présentent des symptômes similaires, mais les causes du développement de chaque pathologie sont différentes. Et en plus des maladies courantes, il existe des maladies peu connues et correctement reconnues, qui ne peuvent être que des spécialistes qualifiés.

Une douleur au genou peut indiquer le début d'une variété de maladies

La nature et les causes et les maladies du genou

Toute maladie des articulations peut être de la nature suivante:

inflammatoire (inflammation infectieuse et non infectieuse);

dystrophique (violation des processus métaboliques dans les tissus articulaires ou périarticulaires);

traumatique (dommages aigus ou chroniques).

Diverses combinaisons des processus ci-dessus sont possibles. Par exemple, le processus inflammatoire provoquait des troubles dystrophiques, ou la maladie de nature dystrophique était compliquée par une inflammation. Dans de tels cas, il n’est pas toujours facile de déterminer la cause exacte de la maladie, mais le succès du traitement dépend de la bonne identification de la cause.

La majorité absolue des maladies de l'articulation du genou appartiennent à l'un des deux groupes suivants:

  • arthrite - processus inflammatoire de nature différente, également appelé gonarthrite;
  • arthrose - dégénérescence du tissu cartilagineux et des structures intra-articulaires (ligaments, ménisques, etc.).

Les pathologies suivantes sont plus rarement diagnostiquées:

  • méniscopathie - lésion dystrophique du ménisque du genou avec formation de kystes (cavités pathologiques dans les tissus ou organes avec paroi et contenu), calcinats (pierres), déchirures, entorses, déformations et autres modifications;
  • luxation de la rotule - une maladie de nature dystrophique (moins traumatique), associée à une faiblesse ou à une lésion des ligaments (instabilité de la rotule);
  • dysplasie des condyles fémoraux, dans laquelle le sillon entre eux s'épaissit, ce qui entraîne également l'instabilité de la rotule;
  • bursite - inflammation de la capsule périarticulaire sans endommager les structures intra-articulaires;
  • tendinite - inflammation des ligaments;
  • chondromatose - transformation partielle de la membrane synoviale en tissu cartilagineux avec formation de structures bénignes denses (nodules) dans celui-ci - chondrome;
  • Kyste de Becker - inflammation de la muqueuse des tendons des muscles du mollet dans la région de l'articulation du genou;
  • Syndrome de Plica - torsion ou épaississement des ligaments;
  • tendinopathie (périarthrite) du tendon des muscles périarticulaires (par exemple, le biceps fémoral);
  • Maladie de Koenig (ostéochondrite disséquante) - formation d'une zone limitée de nécrose et de décollement du cartilage articulaire de l'os sous-jacent dans la région du condyle interne de la cuisse;
  • Osgood - maladie de Schlatter - chondropathie de la tubérosité tibiale, lésion du lieu d'insertion du tendon sous la rotule;
  • Maladie de Hoff (lipoarthrite) - lésion inflammatoire du tissu adipeux des plis ptérygoïdiens du genou;
  • syndrome du tractus iléo-tibial - inflammation non infectieuse du sac synovial de l'aponévrose iliaque-tibiale (tendon large) dans la région du condyle externe de l'articulation du genou;
  • corps intra-articulaires - le plus souvent des morceaux de cartilage et de tissu osseux («souris» articulaire).

Ne remettez pas la visite chez le traumatologue avec l'apparition de douleurs prolongées, de clics douloureux, d'enflure ou de mouvements limités.

Symptômes communs de la maladie du genou

Les lésions inflammatoires, dystrophiques et traumatiques du genou ont de nombreuses manifestations communes: douleur persistante aggravée par la flexion des jambes, clics, difficulté à marcher et à se reposer sur un membre douloureux, gonflement ou déformation du genou parfois visible.
Les maladies inflammatoires (arthrite, bursite, tendinite, etc.) sont plus souvent caractérisées par un gonflement du genou: tout ou partie du genou. Dans les inflammations sévères, une température corporelle élevée et d'autres symptômes inhérents aux processus inflammatoires sont généralement présents. En outre, les signes du processus inflammatoire sont déterminés par un test sanguin général. De telles pathologies commencent souvent de manière aiguë, dans le contexte d'un état de santé du corps.

Les lésions dystrophiques (arthrose, ostéoarthrose, méniscopathie, tendinopathie, etc.) présentent généralement des affections héréditaires ou congénitales (défauts du développement de l'articulation, troubles de la structure du tissu cartilagineux, des tendons, etc.) et se développent progressivement. Parfois, ils se produisent dans le contexte d'un trouble métabolique général ou de pathologies articulaires chroniques. Cela est souvent dû au fait que le genou porte une charge excessive, disproportionnée par rapport à ses capacités.

Les maladies dystrophiques des articulations du genou sont sujettes à une évolution chronique avec une augmentation des symptômes. Ils durent des années avec des périodes d'exacerbations et de rémissions. Si une maladie dystrophique des articulations du genou est diagnostiquée, le traitement nécessitera une thérapie longue et probablement permanente.

Les maladies post-traumatiques peuvent aussi être de nature inflammatoire ou dystrophique, mais elles sont toujours causées par des blessures: aiguës ou chroniques (petites, souvent récurrentes).

Dans un cas sur trois, la douleur au genou est un symptôme de gonarthrose.

Arthrose et arthrite

Sur les maladies les plus courantes, l'arthrose et l'arthrite, nous avons parlé à plusieurs reprises sur notre site Web. Vous pouvez lire des articles:

Aujourd'hui, nous examinerons de plus près d'autres pathologies moins courantes.

Bursite et tendinite au genou

Symptômes et différences

Sous ces noms figurent l’inflammation de la capsule articulaire ou tendineuse (bursite), ainsi que l’inflammation des tendons et des ligaments (tendinite) eux-mêmes. Ces maladies sont souvent causées par des blessures ou d’autres lésions du système musculo-squelettique. Une tendinite peut se développer en raison de la formation anormale des tendons du genou, ainsi que de leur faiblesse. La bursite et la tendinite sont plus courantes chez les hommes d'âge moyen.

La bursite est souvent une complication de l'arthrite, lorsque l'infection de la cavité articulaire pénètre directement dans la capsule articulaire. Et parfois, au contraire, la bursite devient la cause de l'arthrite. Les symptômes de la bursite diffèrent de ceux de l'arthrite en ce que la douleur au genou avec la bursite est plus prononcée, constante et se produit sans mouvement dans l'articulation, car le pus ou le liquide inflammatoire étire la capsule et affecte ses terminaisons nerveuses. Plus la quantité de liquide accumulée est importante, plus la douleur augmente.

La bursite des petites capsules tendineuses est parfois appelée kyste (par exemple, le kyste de Becker). La douleur n'est généralement pas aussi forte qu'avec une bursite du sac articulaire au genou, mais elle peut être aiguë et se produire à un moment donné. Sous la peau, au site de la lésion, une «bosse» se fait sentir.

La tendinite est également accompagnée d'une douleur et d'un gonflement du genou dans une zone spécifique. Les sensations douloureuses sont aggravées par la contraction des muscles associée au tendon touché, ainsi que par la flexion et la non flexion du genou. La douleur donne généralement aux muscles de la cuisse ou de la jambe inférieure.

Traitement

Dans le traitement de la bursite et de la tendinite, un traitement anti-inflammatoire général est effectué, le repos est assuré pour le membre affecté. Pour réduire la douleur, des ponctions (perforations) de la capsule articulaire sont effectuées afin d'éliminer le liquide et d'administrer des antibiotiques. Dans les cas graves et dans l'évolution chronique, en particulier si la maladie porte atteinte à la qualité de vie du patient, une opération est effectuée.

Avec les formes légères ou chroniques de la maladie, vous pouvez soulager votre condition avec la médecine traditionnelle. Voici quelques recettes populaires.

  • Coupez quelques feuilles de Kalanchoe et mettez-les au réfrigérateur ou dans un autre endroit sombre et frais pendant une journée. Un jour plus tard, presser le jus des feuilles et faire des compresses sur la zone inflammatoire. Dans les premiers jours, il est nécessaire de changer les compresses souvent (5-6 fois par jour). Dans la suite, il suffit de faire des compresses pour la nuit.
  • Dans la bursite chronique, les compresses de feuilles de bardane fraîches et de chou aident bien. Lubrifiez le point sensible avec de l'huile végétale ou de la crème et fixez-y l'intérieur d'une feuille de chou ou de bardane. Envelopper un genou avec une pellicule de plastique et attacher avec un chiffon chaud. Après 1-2 mois de traitement, le liquide se formera moins et les manifestations inflammatoires s'atténueront.

Méniscopathie, chondropathie, tendinopathie

Les symptômes

Ce groupe de maladies comprend les lésions non inflammatoires dystrophiques et post-traumatiques des tissus de l'articulation du genou. Souvent, ils sont accompagnés d'arthrite, mais ils peuvent survenir indépendamment. Dans les premiers stades de leur développement, ces pathologies ne provoquent parfois qu'une gêne mineure et, pour cette raison, les patients consultent souvent un médecin pour la première fois déjà aux derniers stades de la maladie. Comment ces maladies diffèrent-elles de l'arthrose? En fait, une localisation plus étroite est une lésion de cartilage, de ménisque, de tendon, de ligament ou d'une autre structure articulaire. Divers types de ces maladies sont fréquents chez les athlètes.

Selon l'évolution clinique, ces pathologies sont généralement accompagnées de douleurs lors de la flexion et du non pliage de la jambe, lors de la marche, de la difficulté d'autres mouvements, parfois de l'instabilité de l'articulation, lors de l'envahissement de la jambe douloureuse qui se plie involontairement. Un resserrement se produit souvent dans l'articulation touchée.

Il est généralement impossible de poser un diagnostic exact en cas de telles pathologies en fonction des manifestations cliniques - l’examen nécessite une clarification: rayons X de la zone touchée, imagerie par résonance magnétique ou même artificielle, et parfois arthroscopie.

Traitement

Le traitement des lésions du genou de nature dystrophique vise principalement à éliminer la cause. Dans de nombreux cas, les mesures thérapeutiques sont inefficaces et, afin de permettre au patient de marcher librement ou d’améliorer sa qualité de vie, une opération est généralement pratiquée. Tout d'abord, il est montré à ceux qui souffrent d'une douleur atroce.

Et pour aider votre corps à récupérer plus rapidement, vous pouvez appliquer plusieurs recettes populaires et éprouvées.

  • 50 grammes de racine de devyasila pour 125 grammes de vodka. Nettoyer dans un endroit sombre et insister 2 semaines. Après cela, utilisez l'outil pour frotter le genou douloureux. Après un moment, le soulagement viendra.
  • Faites bouillir dans de l'eau 5 à 6 cuillères à soupe de farine d'avoine ordinaire afin d'obtenir une bouillie épaisse. Cool porridge afin qu'il ne brûle pas la peau. Après l'avoir appliqué sur une couche de coton et enrouler autour de l'articulation douloureuse. Enroulez le bandage avec un film plastique sur le dessus et attachez-le avec un tissu chaud. Gardez jusqu'à cool. Une telle compresse de réchauffement peut être faite la nuit. Les propriétés bénéfiques de la farine d'avoine persistent toute la journée; ne préparez donc pas le médicament pour une utilisation ultérieure.

Symptômes de maladie articulaire du pied

Symptômes de maladie articulaire du pied

Les maladies articulaires les plus courantes

En cas de maladies des articulations, le patient ressent toujours des sensations loin d'être agréables. Avec le développement de la maladie à un stade avancé, l'apparition d'une douleur intolérable est très probable. L'arthrite et l'arthrose sont des maladies courantes des articulations des jambes.

L'arthrite est une maladie qui s'accompagne toujours de processus inflammatoires dans les articulations. L'arthrose est une maladie dans laquelle les tissus des articulations se dégradent et le sac à joint s'effondre. Les maladies des articulations sont presque toujours accompagnées de symptômes douloureux. Ces douleurs sont différentes. Dans certaines maladies, elles se manifestent initialement faiblement, et seulement dans certaines situations, par exemple, en se levant d'une chaise ou au début d'un effort physique, puis cessent plus tard. Au fil du temps, ces douleurs deviennent plus fréquentes et empirent. Par conséquent, il est préférable de consulter un médecin dès la première apparition d’une gêne - car dans ce cas, la maladie peut être guérie rapidement.

Dans le même temps, la maladie des articulations des jambes peut, pendant un certain temps, priver complètement une personne de la possibilité de marcher de manière autonome. Si vous espérez que la douleur disparaîtra, vous ne devriez pas faire appel à un médecin, vous pouvez vous soigner vous-même, vous pouvez porter le cas en chirurgie, dans laquelle vous devrez peut-être même remplacer l'articulation.

Arthrite des articulations des jambes

Avec l'arthrite, l'inflammation se produit dans les articulations. L'arthrite commence, généralement par une inflammation de la membrane synoviale. Après cela, avec le temps, un gonflement apparaît autour de l'articulation et celle-ci perd sa mobilité.

Les raisons de tels processus peuvent être très différentes.

Si la cause de l'arthrite est une infection courante dans le corps, cette arthrite est appelée infectieuse. Il se produit en même temps et s'étend à de nombreuses articulations. Une arthrite locale, une inflammation d'une articulation, peut apparaître après une infection par la peau endommagée. L'infection peut survenir après une circulation sanguine.

La polyarthrite rhumatoïde se caractérise par le fait que les articulations du corps du patient sont affectées de manière symétrique sur les deux côtés du corps. La polyarthrite rhumatoïde peut affecter et provoquer un dysfonctionnement des poumons, du système nerveux et du cœur. Pour provoquer des changements pathologiques dans la peau, les yeux. Les jeunes et les personnes d'âge mûr sont exposés à la maladie.

La goutte est une forme d'arthrite. La cause de la goutte devient un métabolisme inapproprié, à la suite duquel des sels d'acide urique se déposent dans les articulations. La goutte peut se développer dans le corps, à la fois au niveau des articulations du coude et du genou, et sur les gros orteils ou la cheville. La goutte est plus sujette aux hommes.

Goutte et mauvais métabolisme

Arthrose des articulations de la jambe

L'arthrose est une maladie articulaire dans laquelle son tissu cartilagineux est détruit. Les causes de la maladie doivent d’abord inclure des charges excessives sur l’articulation ou des répétitions monotones constantes de la même action. Les microtraumatismes persistants, les blessures aux articulations et aux ligaments et les chirurgies peuvent également causer une arthrose. Après un certain temps, même après une opération conjointe réussie dans le corps, il est possible de produire des substances provoquant une dégénérescence dégénérative du tissu cartilagineux. Troubles métaboliques, hypothermie, embonpoint, pieds plats, charge excessive sur les jambes, prédisposition aux maladies héréditaires, maladies héréditaires, chaussures inconfortables - peuvent également provoquer le développement de l'arthrose.

Les symptômes

Comme chaque maladie des articulations des jambes a ses propres symptômes, elle facilite le diagnostic.

Douleur, rougeur, gonflement, fièvre de la peau autour de l'articulation du patient sont des signes d'arthrite. Si le patient ressent une raideur matinale, si ses jambes lui font également mal lorsqu'il porte des chaussures normales, s'il ressent de la douleur en marchant, une fatigue rapide - cela peut également causer le diagnostic d'arthrite.

La polyarthrite rhumatoïde entraîne également une raideur des articulations, en particulier après une nuit de sommeil ou une inactivité prolongée des extrémités, pouvant durer plus d'une heure, le patient ressent une douleur, des poches apparaissent, la peau proche de l'articulation malade devient rouge et sa température augmente. Dans certains cas, l'évolution de la maladie présente des symptômes similaires à ceux de la grippe, accompagnés de douleurs articulaires. En raison de l'arthrite des jambes, vous pouvez ressentir une fatigue rapide lorsque vous marchez, une douleur qui nuit à la marche.

Les poches les plus graves, la peau prenant une teinte bleu-violet fortement gonflée ressemblant à une saucisse, sont caractérisées par le rhumatisme psoriasique.

La goutte s'accompagne d'une inflammation très douloureuse des articulations.

Les symptômes de l'arthrose sont des douleurs dans les articulations sous charge, des craquements dans les articulations. Il ne faut pas confondre la légèreté d’une articulation en bonne santé avec celle d’une articulation touchée par une arthrose. Dans le second cas, la douleur est toujours présente.

Le diagnostic ne doit être posé que par un médecin.

Vous ne devriez pas être surpris si, pour établir un diagnostic, le médecin demande au patient non seulement de parler des symptômes et des plaintes, mais également de se promener dans le bureau. Après tout, en marchant aussi, vous pouvez voir où se situe le problème. Les patients atteints de maladies des articulations sont généralement envoyés pour des tests sanguins, des rayons X. L'IRM, l'échographie, etc. ne sont prescrits que si le diagnostic est difficile à établir ou si le traitement ne donne pas de bons résultats.

Remplacement du genou

L'automédication est nocive

Avec des maladies aussi graves que les articulations, il ne faut pas plaisanter. Le traitement doit être effectué sous la surveillance d'un médecin expérimenté. Il établit également le diagnostic et prescrit un traitement.

Dans le traitement de l'arthrite, les analgésiques, les médicaments inflammatoires non stéroïdiens, les chondroprotecteurs, les médicaments qui, dans les premiers stades de la maladie, restaurent le tissu cartilagineux et empêchent sa destruction rapide, sont nécessairement prescrits aux patients. Si la cause de l'arthrite était une infection, des antibiotiques sont utilisés.

Les exercices, les massages de gymnastique, la physiothérapie et les régimes riches en vitamines E, C et C sont recommandés comme mesures concomitantes. En thérapie de boue. On a parfois besoin de chaussures orthopédiques spéciales et de béquilles. Les remèdes populaires sont également utilisés, tels que le plâtre à la moutarde, les compresses chauffantes et les bains. Mais ces outils ne peuvent être utilisés qu’en complément du traitement principal. Il faut se rappeler que toute compresse ou bain chauffant est inacceptable en présence d’une inflammation, en particulier de purulent.

Dans les cas les plus extrêmes, lorsqu'il est impossible d'obtenir des résultats par d'autres méthodes, une opération est désignée dans laquelle l'articulation peut être remplacée par une opération artificielle.

Pouvoir

Dans le traitement, et pour la prévention des maladies des articulations est important bon régime alimentaire. La viande fumée, le poisson salé, les légumineuses, l'alcool et la viande sont exclus de la consommation. Utile pour la récupération rapide de manger des céréales, grains entiers, légumes, fruits, herbes (sauf pour l'oseille et la rhubarbe).

Mesures préventives

Pour prévenir les maladies des articulations, il suffit de mener une vie saine, de durcir, de s’habituer à une alimentation saine et appropriée, de faire de la gymnastique, de bouger davantage, de se débarrasser de l’excès de poids.

Vidéo - symptômes de maladie articulaire du pied

Maladies articulaires: causes et types de maladies, traitement

Les maladies des articulations sont aujourd'hui parmi les plus fréquemment diagnostiquées. Selon les statistiques, environ 30% de la population mondiale souffre de dysfonctionnements et de dysfonctionnements des articulations. Grosso modo, une personne sur trois souffre de ces affections. Plus récemment, les personnes âgées étaient à risque, mais à présent, les jeunes cherchent de plus en plus une aide médicale. Il est associé à la vie moderne. Après tout, une personne éprouve rarement des charges uniformes, mais se retrouve toute la journée sans bouger ou ne travaille à pleine puissance que 24 heures par jour. Si nous parlons d’activités sportives, elles devraient être construites de façon modérée, sans blesser ni surcharger les articulations du corps. En cas d'excès de poids, les grosses charges sont catégoriquement contre-indiquées, car elles peuvent surcharger considérablement les articulations déjà chargées.

Pourquoi les maladies apparaissent-elles?

Les causes de maladies des articulations sont très diverses. Leur liste ressemble à ceci:

  1. Blessures associées à des entorses, des fractures, des ecchymoses, des lésions ligamentaires ou des blessures mineures fréquentes. Les dommages récents accompagnent un certain nombre de professions, du mineur à l'athlète professionnel.
  2. Maladies concomitantes. Ce sont des troubles de réactions métaboliques, des troubles endocriniens ou auto-immuns. Parfois, les problèmes d'articulation sont associés à une mauvaise circulation sanguine dans les membres.
  3. La génétique. Les scientifiques ont montré que certaines maladies des articulations peuvent être héritées de leurs proches.
  4. Vieillissement physique Au fil du temps, le tissu cartilagineux dans la composition de l'articulation perd ses propriétés de résistance aux charges, ce qui entraîne l'apparition de divers problèmes. Cependant, l'âge vénérable n'est pas une cause directe, car il augmente seulement le risque de développer certaines formes de maux.
  5. L'hypothermie Par exemple, porter des vêtements ou des chaussures hors saison, ou se mouiller sous la pluie ou la neige.

Comment sont les maladies des articulations dans les premiers stades?

Une maladie spécifique a naturellement ses propres symptômes (exactement comme le traitement des maladies des articulations), mais la plupart d’entre eux sont exprimés par des symptômes similaires:

  1. Douleur dans les articulations. C'est le symptôme le plus commun qui indique des problèmes. Cela se produit souvent la nuit ou à l'aube. Au stade initial, la douleur est insignifiante et augmente en l'absence de traitement adéquat. Douleurs aiguës et soudaines sont les compagnons fidèles de la goutte et de certains types d'arthrite.
  2. Les douleurs aux genoux lors de la descente ou de la montée d'un escalier peuvent indiquer des problèmes aux articulations respectives. Le surpoids peut aggraver ces sensations.
  3. Rigidité des articulations après un état de repos. Si après quelques heures de repos, il est difficile de bouger et après un court instant, cela peut alors être un mauvais signe. Au fil du temps, en règle générale, la situation se détériore.
  4. Un rhume qui provoque des douleurs articulaires peut indiquer la présence de polyarthrite rhumatoïde.
  5. Les formations solides ou les joints sur les phalanges des doigts indiquent les premiers signes d'arthrose.
  6. Pour les violations du membre moteur fin devrait consulter un spécialiste. Surtout s'il est difficile de faire de petites actions simples. Après tout, les maladies et attaquent les plus petites articulations.

Les types les plus communs de maladies articulaires

Les types de maladies des articulations sont assez étendus, mais les affections suivantes sont les plus courantes:

  1. L'arthrite rassemble un grand groupe de maladies. Ils se manifestent par un gonflement, une douleur et des réactions inflammatoires des articulations. En règle générale, le syndrome de la douleur dans l'articulation est accompagné d'un gonflement de toute la région de l'articulation et modifie son apparence. La maladie est capable de se développer progressivement et pas rapidement dans les formes chroniques et, dans les cas aigus, de manière inattendue et soudaine.
  2. L'arthrose est une usure prématurée du tissu cartilagineux à l'intérieur de l'articulation. La principale raison est le vieillissement des plus petites cellules de masse cartilagineuse. Souvent, l'articulation souffre de cette maladie.
  3. La bursite est capable de se manifester lorsqu’une charge excessive sur les articulations provoque une réaction inflammatoire dans la bourse (sac périarticulaire). La bursite se développe assez souvent chez les athlètes ou chez les personnes blessées.
  4. L'éperon de talon est une affection associée à la formation de croissance osseuse dans la zone de la butte sur l'os du talon. Ceci s'accompagne d'une réaction inflammatoire, ainsi que d'un changement dégénératif des tissus adjacents. Dans les phases négligées, des ostéophytes ou une imprégnation au sel de la zone endommagée apparaissent pendant la calcification.
  5. La goutte est l'une des sous-espèces de l'arthrite et est associée à des troubles métaboliques, notamment un excès de purines. Au fil du temps, l’accumulation d’acide urique se transforme en dépôts qui se concentrent dans les articulations, provoquant une douleur aiguë.

Traitement de la maladie du genou |

Comment traiter l'arthrose du genou

Dans cet article, nous discuterons en détail de deux maladies répandues de l’articulation du genou. Le premier est appelé gonarthrose, ou arthrose de l'articulation du genou. Cette maladie est très fréquente chez les femmes souffrant d'excès de poids et d'expansion variqueuse. Habituellement, la maladie se propage aux deux genoux en même temps. Toutefois, dans certaines situations, la douleur persiste longtemps sur un genou.

Signes d'arthrose du genou

Un symptôme caractéristique de l'apparition et du développement de la gonarthrose peut être considéré comme une légère douleur en marchant ou en montant les escaliers, ainsi qu'en cas d'arrivée prolongée en position debout. En cas de gonflement du genou, la circulation sanguine se détériore, les muscles des mollets sont douloureux, mais la douleur augmente le plus souvent la nuit. Au fur et à mesure que la maladie progresse, l'articulation se modifie et la douleur devient plus forte. Il est difficile pour le patient de plier et de déplier la jambe car ce processus provoque un craquement dans le genou et provoque une douleur aiguë. Au troisième stade de gonarthrose, il n'est plus possible de redresser complètement la jambe. C'est pourquoi les personnes atteintes de cette maladie ont les jambes légèrement pliées lors de leurs déplacements.

À un stade ultérieur, la maladie peut être identifiée par l'apparition de la région du genou touchée. Il est recommandé de commencer le traitement de la maladie de l'articulation du genou au tout début, lorsque les premiers symptômes apparaissent. L'arthrose du genou, souvent la cause d'une autre maladie du genou, et les deux sont capables de procéder dans un complexe - cela complique grandement la formulation du diagnostic correct.

Le plus souvent, la maladie survient en même temps que le ménisque. La méniscopathie est l'une des causes possibles de l'arthrose.

Méthodes de traitement de l'arthrose du genou

La liste des médicaments de ce groupe est assez longue. Leur traitement entraîne une diminution de l'inflammation et une élimination importante de la tumeur autour de la zone touchée. Ces médicaments ne traitent pas l'arthrose en soi, mais contribuent efficacement à la réduction de la douleur au cours de l'évolution de la maladie. Il faut se rappeler que ces médicaments sont fortement recommandés de ne pas être utilisé pendant une longue période, car des effets secondaires peuvent se produire.

Ces médicaments combattent les signes de gonarthrose et empêchent les processus de destruction du cartilage. Ces médicaments ne sont pas recommandés pour une utilisation dans les derniers stades de la maladie de l'articulation du genou, en raison de leur inefficacité, car le cartilage est presque complètement détruit à ce stade de la maladie. Hondoprotectors ne peut pas supprimer les modifications osseuses et constituer de nouveaux tissus cartilagineux. Lorsqu'ils sont appliqués dans les premiers stades du développement de la maladie, ils agissent extrêmement lentement. Certains changements dans la direction de l'amélioration ne sont visibles qu'après un long traitement. La gamme de traitement est assez large de 6 à 12 mois.

Préparations pour l'expansion des vaisseaux sanguins

Presque toujours, avec une arthrose, il y a une stagnation du sang dans le genou et cette situation entraîne une douleur intolérable la nuit. Pour éviter cela, et utilisé vasodilatateurs. Ils aident à réduire les spasmes des petits vaisseaux des jambes et à rétablir un apport sanguin normal à l'articulation. Ces médicaments ont un effet particulièrement bénéfique en association avec des chondroprotecteurs, dont les nutriments pénètrent suffisamment dans l'articulation malade et dont le processus d'absorption dans les tissus est plus intense.

Injections intra-articulaires

Cette méthode est utilisée en cas d’urgence, avec une douleur importante. Leur utilisation a un effet sur le gonflement et le gonflement du genou et le réduit considérablement. La fréquence des injections avec ces médicaments est très faible - une fois par quinzaine. La première injection est la plus efficace et, en outre, l’effet positif de son utilisation diminue. Si, après la première injection, le résultat souhaité n'a pas été atteint, il est peu probable qu'il apparaisse après la prochaine injection. Ces injections ont des effets secondaires, vous ne devez donc pas piquer plus de trois fois dans une même articulation.

Cette méthode de traitement est contre-indiquée chez les patients présentant une déformation osseuse prononcée. De plus, ces injections ne doivent pas être administrées pour un œdème articulaire. Cependant, sur ce point, les inconvénients de cette méthode de traitement de la maladie de l'articulation du genou ne s'arrêtent pas là: une longue série d'injections et une exécution douloureuse de la procédure. En conclusion, quelques mots sur une autre méthode - les injections d’acide hyaluronique. Ce composant est une sorte de lubrification des joints. Une fois entré dans la zone malade, il réduit le frottement des surfaces et améliore les fonctions motrices du genou. Efficace dans les premiers stades (1, 2), au troisième réduit la douleur pendant un certain temps. Traiter un cours (3-4) injections dans l'articulation douloureuse, une fois par an.

Traitement avec des onguents et des compresses

Avec une approche de traitement intégrée, il est possible d'utiliser des moyens locaux qui ont un effet positif sur la circulation sanguine et éliminent la douleur. Ils sont utilisés avec le plus grand soin car ils peuvent provoquer des allergies. Effectuez le test en provoquant une petite quantité sur la peau et en cas de réaction allergique (rougeur, brûlure) - le médicament ne peut pas être utilisé.

Physiothérapie

Cette procédure implique: massage, électrophorèse, traitement par le froid, thérapie au laser. Dans le même temps, l'état général des tissus et l'irrigation sanguine sont améliorés, l'inflammation disparaît. Il existe un certain nombre de limitations à de telles procédures, notamment: hypertension, maladies cardiaques et vasculaires, présence d'infection. La thérapie physique ne doit pas être utilisée comme méthode de traitement des maladies du genou lors d'exacerbations sévères, qui s'accompagnent d'un œdème de la région du genou.

Opération

Ils sont pratiqués aux derniers stades de l'arthrose du genou, laquelle est complètement ou partiellement altérée. De telles opérations mettent longtemps à se rétablir.

Symptômes de l'arthrite du genou

L'arthrite est une autre maladie "populaire" du genou. Cette maladie peut s’affirmer de plusieurs manières: en venant de l’extérieur, c’est-à-dire en cas de blessure, et en pénétrant à l’intérieur d’un autre organe contenant du sang.

Les types les plus courants d'arthrite.

1. Spécifique, causée par diverses maladies (tuberculose, blennorragie)

2. polyarthrite rhumatoïde

3. allergique - infectieux

4. Aseptique (spondylarthrite ankylosante)

Considérons plus en détail la polyarthrite rhumatoïde généralisée de l'articulation du genou. Cette maladie peut se développer sous deux formes: aiguë et chronique. L'accumulation dans l'articulation d'un fluide spécial - l'exsudat, qui peut être de type purulent ou séreux, peut être un signe caractéristique d'un aigu. Lorsque vous conduisez (polyarthrite rhumatoïde), le patient se plaint de douleurs et d'enflures graves au genou. Il y a des restrictions en mouvement.

Avec l'accumulation de liquide purulent dans l'articulation du genou, il y a une forte augmentation de la température corporelle, il y a des frissons et un gonflement. Les dommages purulents à l'articulation sont extrêmement dangereux, car le pus peut pénétrer dans les tissus du bas de la jambe et de la cuisse, dans le sang.

Si le lecteur est chronique, le patient se plaint de douleur et d'enflure au genou. L'une des causes de la polyarthrite rhumatoïde chronique est considérée comme un processus puissant d'inflammation des articulations avec une immunité faible et un traitement non productif. La maladie peut évoluer très lentement et très longtemps. L'ankylose du genou peut être le résultat final de tout cela. Avec cette maladie, le patient n'est pas capable de plier et de plier la jambe, et il n'y a pas de douleur.

Si vous trouvez au moins un signe d'arthrite, vous devriez immédiatement consulter un médecin. Vous passerez une radiographie de la partie affectée du genou et prescrirez le traitement approprié.

Traitement de l'arthrite du genou

Le processus de traitement de la polyarthrite rhumatoïde sévère est recommandé d'être effectué dans des conditions stationnaires. Un pansement en plâtre est appliqué sur l'articulation touchée, ce qui limite sa mobilité. Des antibiotiques et des médicaments sont prescrits pour améliorer l'immunité. Dans certains cas, la physiothérapie et les transfusions sanguines seront utiles. En cas de lecteur purulent, il est probable qu'une intervention chirurgicale soit nécessaire pour ouvrir et vider le sac articulaire.

En résumé, nous pouvons dire que le traitement de la maladie du genou est un processus extrêmement long. Il est nécessaire de le traiter avec soin et de contacter immédiatement le médecin dès les premiers symptômes.