Rhumatisme chez les enfants

Le rhumatisme chez l'enfant est une maladie allergique infectieuse qui survient lors d'une lésion systémique du tissu conjonctif du système cardiovasculaire, des membranes synoviales des articulations, des membranes séreuses du système nerveux central, du foie, des reins, des poumons, des yeux et de la peau. Dans le rhumatisme, les enfants peuvent développer une polyarthrite rhumatismale, une cardiopathie rhumatismale, une petite chorée, des nodules rhumatismaux, un érythème en anneau, une pneumonie, une néphrite. Le diagnostic du rhumatisme chez l’enfant repose sur des critères cliniques, leur lien avec l’infection à streptocoque transférée, confirmée par des tests de laboratoire et des marqueurs. Dans le traitement des rhumatismes chez les enfants, des glucocorticoïdes, des AINS et des préparations de quinoléine et de pénicilline sont utilisés.

Rhumatisme chez les enfants

Le rhumatisme chez l'enfant (fièvre rhumatismale, maladie de Sokolsky-Buyo) est une maladie inflammatoire systémique caractérisée par des lésions du tissu conjonctif de divers organes et associée étiologiquement à une infection à streptocoque. En pédiatrie, le rhumatisme est diagnostiqué principalement chez les enfants d’âge scolaire (7-15 ans). La fréquence moyenne de la population est de 0,3 cas de rhumatisme pour 1 000 enfants. Le rhumatisme chez les enfants se caractérise par un début aigu, souvent long, sur de nombreuses années, avec des périodes alternées d'exacerbations et de rémissions. Le rhumatisme chez l'enfant est une cause fréquente de formation de malformations cardiaques et d'invalidités acquises.

Causes de rhumatisme chez les enfants

L’expérience acquise en rhumatologie permet d’attribuer le rhumatisme chez l’enfant à une maladie infectieuse-allergique, qui repose sur une infection causée par le streptocoque β-hémolytique du groupe A (sérotype M) et par une réactivité modifiée de l’organisme. Ainsi, l’incidence des rhumatismes chez l’enfant est toujours précédée d’une infection à streptocoque: amygdalite, amygdalite, pharyngite, scarlatine. La signification étiologique du streptocoque β-hémolytique dans l'apparition du rhumatisme chez l'enfant est confirmée par la détection dans le sang de la majorité des patients présentant des anticorps anti-streptococciques - ASL-O, anti-streptokinase, anti-streptohyaluronidase, anti-désoxyribonucléase B, qui ont le tissu conjonctif.

Les prédispositions héréditaires et constitutionnelles jouent un rôle important dans le développement des rhumatismes chez les enfants. Dans certains cas, des antécédents familiaux de rhumatisme sont retracés et le fait que seuls 1 à 3% des enfants et des adultes infectés par le streptocoque soient atteints de rhumatisme articulaire aigu suggère l'existence d'une prétendue "diathèse rhumatismale".

Les principaux facteurs de virulence du streptocoque β-hémolytique sont ses exotoxines (streptolysine-O, toxine érythrogénique, hyaluronidase, protéinase), provoquant des réactions pyrogéniques, cytotoxiques et immunitaires,

De plus, les protéines de la paroi cellulaire du streptocoque (acide lipotéichoïque, peptidoglycane, polysaccharide) initient et soutiennent le processus inflammatoire dans les membranes du myocarde, du foie et de la synoviale. La protéine M de la paroi cellulaire inhibe la phagocytose, a un effet néphrotoxique, stimule la formation d'anticorps anti-cardiaques, etc. Au cœur de la peau et des lésions du tissu sous-cutané chez le rhumatisme chez l'enfant, on parle de vasculite; chorée rhumatismale causée par des dommages aux noyaux sous-corticaux.

Classification des rhumatismes chez l'enfant

Dans le développement du rhumatisme chez les enfants, les phases actives et inactives sont distinguées. Les critères d’activité du processus rhumatismal sont la gravité des manifestations cliniques et les modifications des marqueurs de laboratoire. Il existe donc trois degrés:

  • I (activité minimale) - absence de composant exsudatif de l'inflammation; signes cliniques et de laboratoire légers de rhumatisme chez les enfants;
  • II (activité modérée) - tous les signes de rhumatisme chez les enfants (cliniques, électrocardiographiques, radiographies, laboratoire) sont légers;
  • III (activité maximale) - prédominance de la composante exsudative de l'inflammation, présence d'une forte fièvre, signes de cardiopathie rhumatismale, syndrome articulaire, polysérosite. La présence de signes radiologiques, électro et phonocardiographiques distincts de cardite. Modifications brusques des paramètres de laboratoire - leucocytose neutrophilique élevée. CRP fortement positive, taux de globuline sérique élevés, augmentation significative des titres en anticorps anti-streptocoques, etc.

La phase inactive du rhumatisme chez l'enfant est notée dans la période intercritique et se caractérise par la normalisation du bien-être de l'enfant, de ses paramètres instrumentaux et de laboratoire. Parfois, entre les épisodes de rhumatisme articulaire aigu, l'état subfébrile et le malaise persistent, une cardite se développe avec la formation d'une cardiopathie valvulaire ou de cardiosclérose. La phase inactive du rhumatisme chez l'enfant peut durer de plusieurs mois à plusieurs années.

Les rhumatismes chez l’enfant peuvent être aigus (jusqu’à 3 mois), subaigus (de 3 à 6 mois), prolongés (plus de 6 mois), récurrents (sans périodes de rémission claires pouvant aller jusqu’à un an ou plus), latent (caché conduisant à la formation d’une cardiopathie valvulaire).

Symptômes de rhumatisme chez les enfants

Les manifestations cliniques du rhumatisme chez l'enfant sont variées et variables. Les principaux syndromes cliniques sont les suivants: cardiopathie rhumatismale, polyarthrite, petite chorée, érythème anulaire et nodules rhumatismaux. Chez toutes les formes de rhumatisme chez l’enfant, la manifestation clinique est typique 1,5 à 4 semaines après une infection à streptocoque.

Une insuffisance cardiaque survient toujours chez les enfants atteints de rhumatisme (maladie cardiaque rhumatismale). dans 70-85% des cas - principalement. Chez les enfants atteints de rhumatisme, d'endocardite, de myocardite, de péricardite ou de pancardite. La cardiopathie rhumatismale est accompagnée de léthargie, de fatigue de l’enfant, de faible fièvre, de tachycardie (moins souvent de bradycardie), d’essoufflement et de douleurs au cœur.

Les crises cardiaques rhumatismales récurrentes surviennent généralement au bout de 10 à 12 mois et sont plus graves, avec des symptômes d'intoxication, d'arthrite, d'uvéite, etc. À la suite d'attaques rhumatismales répétées, tous les enfants développent des malformations cardiaques acquises: insuffisance mitrale, sténose mitrale, insuffisance aortique, sténose aortique, prolapsus de la valve mitrale, défaut mitro-aortique.

40 à 60% des enfants atteints de rhumatisme développent une polyarthrite, isolée ou associée à une cardiopathie rhumatismale. Les signes caractéristiques de polyarthrite rhumatismale chez les enfants sont la lésion prédominante des articulations moyennes et grandes (genou, cheville, coude, épaule, moins souvent - poignet); symétrie des arthralgies, nature migratoire de la douleur, renversement rapide et complet du syndrome articulaire.

La proportion de rhumatismes cérébraux chez les enfants (petite chorée) représente 7 à 10% des cas. Ce syndrome se développe principalement chez les filles et se manifeste par des troubles émotionnels (larmoiement, irritabilité, changement d'humeur) et par des troubles moteurs en augmentation progressive. Tout d'abord, l'écriture et la démarche changent, puis une hyperkinésie apparaît accompagnée d'une altération de l'intelligibilité de la parole et parfois de l'impossibilité de manger et de se servir soi-même. Les signes de chorée régressent complètement au bout de 2-3 mois, mais ils ont tendance à se reproduire.

Les manifestations de rhumatisme sous forme d'érythème anulaire (en forme d'anneau) et de nodules rhumatismaux sont typiques chez les enfants. L'érythème en forme d'anneau est un type d'éruption cutanée se présentant sous forme d'anneaux rose pâle, situés sur la peau de l'abdomen et du thorax. Les démangeaisons, la pigmentation et la desquamation de la peau sont absentes. Les nodules rhumatismaux peuvent être trouvés dans la phase active du rhumatisme chez les enfants dans la région occipitale et dans les articulations, sur les sites de fixation du tendon. Ils ont la forme de formations sous-cutanées d'un diamètre de 1-2 mm.

Les lésions viscérales du rhumatisme chez l'enfant (pneumonie rhumatismale, néphrite, péritonite, etc.) ne sont pratiquement pas rencontrées à l'heure actuelle.

Diagnostic du rhumatisme chez l'enfant

Les rhumatismes chez un enfant peuvent être suspectés par un pédiatre ou un rhumatologue pédiatrique sur la base des critères cliniques suivants: la présence d'un ou de plusieurs syndromes cliniques (cardite, polyarthrite, chorée, nodules sous-cutanés ou érythème en anneau), améliore le bien-être de l'enfant après un traitement spécifique.

L'exactitude du diagnostic de rhumatisme chez l'enfant doit être confirmée par un laboratoire. Les modifications de l'hémogramme dans la phase aiguë sont caractérisées par une leucocytose neutrophile, une vitesse de sédimentation accélérée des érythrocytes, une anémie. L'analyse biochimique du sang met en évidence une hyperfibrinogénémie, l'émergence de la CRP, une augmentation des fractions d'α2 et de γ-globulines et des mucoprotéines sériques. L'étude immunologique du sang révèle une augmentation des titres en ASG, ASL-O, ASK; augmentation des CIC, immunoglobulines A, M, G, anticorps anti-cardiaques.

En cas de cardite rhumatismale chez l’enfant, la radiographie pulmonaire révèle une cardiomégalie, une configuration mitrale ou aortique du cœur. L'électrocardiographie pour le rhumatisme chez l'enfant peut enregistrer divers troubles du rythme et de conduction (bradycardie, tachycardie sinusale, bloc auriculo-ventriculaire, fibrillation auriculaire et flutter). La phonocardiographie vous permet d’enregistrer les modifications de la tonalité cardiaque et du bruit, indiquant la défaite de l’appareil à valve. L'échocardiographie joue un rôle crucial dans l'identification des malformations cardiaques acquises chez les enfants souffrant de rhumatisme.

Le diagnostic différentiel de la cardiopathie rhumatismale est réalisé avec une cardite non rhumatismale chez l'enfant, une cardiopathie congénitale, une endocardite infectieuse. La polyarthrite rhumatismale doit être distinguée de l'arthrite d'étiologie différente, la vascularite hémorragique, le LES. La présence du syndrome cérébral chez un enfant nécessite l'implication d'un neurologue pédiatrique et l'exclusion du névrose, du syndrome de Tourette, des tumeurs cérébrales, etc., dans le diagnostic.

Traitement des rhumatismes chez les enfants

Le traitement du rhumatisme chez l'enfant doit être complet, continu, à long terme et progressif.

Dans la phase aiguë, un traitement hospitalier avec une activité physique limitée est indiqué: repos au lit (avec cardite rhumatismale) ou un traitement doux avec d'autres formes de rhumatisme chez les enfants. Pour lutter contre l'infection à streptocoques, un traitement antibactérien avec des médicaments du type pénicilline est administré en l'espace de 10 à 14 jours. Afin de supprimer le processus inflammatoire actif, des médicaments non stéroïdiens (ibuprofène, diclofénac) et des anti-inflammatoires stéroïdiens (prednisolone) sont prescrits. En cas de rhumatisme prolongé chez l’enfant, les médicaments de base de la série des quinoléines (hydroxychloroquine, chloroquine) sont inclus dans le traitement complexe.

À la deuxième étape, le traitement du rhumatisme chez l’enfant se poursuit dans un sanatorium rhumatologique, où sont effectués une thérapie de renforcement général, une thérapie physique, une thérapie par la boue et l’assainissement des foyers d’infection. Au troisième stade, l'observation de l'enfant par des spécialistes (cardiologue-rhumatologue, pédiatre, oto-rhino-laryngologiste pédiatrique) est organisée dans un cadre polyclinique. La direction la plus importante du suivi est la prophylaxie aux antibiotiques des rhumatismes récurrents chez les enfants.

Pronostic et prévention du rhumatisme chez l'enfant

Le premier épisode de cardiopathie rhumatismale est accompagné de formation de malformations cardiaques dans 20-25% des cas; cependant, les cardiopathies rhumatismales récurrentes ne laissent aucune chance d’éviter d’endommager les valvules cardiaques, ce qui nécessite une chirurgie cardiaque ultérieure. La mortalité par insuffisance cardiaque causée par une maladie cardiaque atteint 0,4-0,1%. L’issue du rhumatisme chez l’enfant dépend en grande partie du moment de son apparition et de l’adéquation du traitement.

La prévention primaire du rhumatisme chez les enfants comprend le durcissement, une bonne alimentation, une culture physique rationnelle, l'assainissement des foyers d'infection chroniques (en particulier une amygdalectomie en temps opportun). Les mesures de prévention secondaire visent à prévenir la progression du rhumatisme chez les enfants atteints de rhumatisme articulaire aigu et comprennent l’introduction de la pénicilline à action prolongée.

Rhumatisme chez les enfants

Les adultes ont l'habitude de considérer le rhumatisme comme une maladie touchant uniquement les articulations, mais cette maladie touche principalement le cœur, ce qui est particulièrement dangereux si elle se développe dans l'enfance. Les parents doivent savoir comment le rhumatisme se manifeste chez l'enfant, comment il le menace et comment il est diagnostiqué.

Qu'est-ce que c'est

Le rhumatisme est une maladie à caractère infectieux et allergique dans laquelle le système cardiovasculaire est endommagé. Cette maladie se caractérise par un parcours récurrent et progressif, à la suite duquel l'enfant développe des malformations cardiaques.

Raisons

Le développement de rhumatismes chez les enfants est dû à l'activité du streptocoque A hémolytique A. Les enzymes sécrétées par cette espèce bactérienne ont un effet toxique sur le tissu cardiaque. De plus, ces microorganismes ont des substances antigéniques similaires au tissu cardiaque, c’est pourquoi le corps de l’enfant attaque le cœur en le confondant avec un agent infectieux (une réaction auto-immune se développe).

Classification

Il existe une phase active du rhumatisme, lorsque la maladie se manifeste par des symptômes graves, ainsi qu’une phase inactive, au cours de laquelle il n’ya pas de manifestations cliniques. Dans la phase active, on distingue trois degrés - activité minimale, modérée et grave de la maladie.

Le rhumatisme peut survenir de manière aiguë (jusqu'à trois mois) ou latente (une maladie cardiaque se forme sans clinique prononcée). En outre, on distingue un cycle subaigu (3-6 mois) et un rhumatisme prolongé (la durée dépasse 6 mois). Chez certains enfants, la maladie récidive continuellement pendant un an ou plus.

Vous pouvez en apprendre plus sur les rhumatismes en visionnant les vidéos suivantes.

Les symptômes

Le plus souvent, le rhumatisme se développe à l'âge scolaire sous la forme d'une crise aiguë se manifestant par une température fébrile et des symptômes d'intoxication. En règle générale, une maladie respiratoire est détectée deux à trois semaines avant l'attaque chez l'enfant. Simultanément à la fièvre chez les bébés, on observe des douleurs dans les articulations (souvent grandes et moyennes) et leur inflammation.

Le muscle cardiaque dans la phase aiguë de la maladie devient enflammé (se développe une myocardite rhumatismale), ce qui est indiqué par les symptômes suivants:

  • Faiblesse
  • Pâleur de la peau.
  • Augmentation ou ralentissement du rythme cardiaque.
  • Frontières élargies du coeur.
  • Sourds ou tons fourchus.

Chez la plupart des enfants, ces symptômes sont légers et, chez certains bébés, l’état général ne s’aggrave pas. En outre, tous les deux enfants développent une endocardite, qui affecte principalement la valve aortique ou mitrale. La maladie péricardique est rare.

La première attaque chez les enfants peut toucher non seulement les articulations et le cœur, mais également d’autres systèmes organiques. Chez certains bébés, on observe des lésions cutanées sous forme d'érythème ou d'apparition de nodules sous-cutanés, des douleurs abdominales, des mouvements involontaires des membres dus à des lésions du système nerveux (appelées chorées mineures). Dans la chorée, les troubles du mouvement sont accompagnés de troubles émotionnels.

Les récidives de la maladie commencent de manière aiguë et se poursuivent avec les mêmes symptômes que lors de la première attaque. Dans ce cas, les principaux symptômes dépendent de la pathologie cardiaque. Le rhumatisme provoque le plus souvent la formation de tels défauts:

  • Insuffisance de la valve mitrale.
  • Insuffisance de la valve aortique.
  • Sténose mitrale.
  • Sténose de la bouche de l'aorte.

Diagnostics

Pour identifier les rhumatismes chez un enfant, ses symptômes cliniques et les résultats de son examen sont évalués et sont divisés en critères de base et critères supplémentaires.

Rhumatisme chez l'enfant: symptômes et traitement

Le rhumatisme est une maladie systémique grave de nature infectieuse-allergique avec la défaite de nombreux organes, se développant à tout âge. La polyvalence des manifestations cliniques est due au fait que le rhumatisme ne touche pas un organe spécifique, mais le tissu conjonctif, présent dans tous les tissus et organes humains. Le rhumatisme chez les enfants consacre cet article.

Causes de rhumatisme chez les enfants

Les rhumatismes provoquent un streptocoque hémolytique, à l'origine de la scarlatine, de l'amygdalite et des infections respiratoires aiguës. L'agent pathogène pénètre dans le corps de l'enfant par l'intermédiaire de gouttelettes en suspension dans l'air. Les rhumatismes se développent généralement après une infection à streptocoques non traitée aux antibiotiques.

Mais les rhumatismes se développent après avoir été infectés par le streptocoque chez seulement 0,3 à 3% des personnes malades, mais uniquement chez les personnes dont le système immunitaire est défaillant. En raison de troubles immunitaires dans le corps, des anticorps sont produits contre leurs propres cellules du tissu conjonctif. En conséquence, le tissu conjonctif de nombreux organes est affecté.

La source d'infection pour un enfant peut être n'importe quel membre de la famille qui a une infection à streptocoque ou est un porteur «sain» de streptocoque hémolytique. Le système immunitaire imparfait de l'enfant ne peut pas faire face à l'infection qui en résulte.

Il est également important que l'enfant ait des foyers d'infection chroniques (amygdalite chronique, sinusite, caries, otite moyenne, infection chronique du système urinaire). Le risque de développer des rhumatismes est également chez les enfants souffrant de rhumes fréquents.

Il y a d'autres facteurs provocateurs de l'apparition de rhumatismes:

  • l'hypothermie;
  • alimentation déficiente et déséquilibrée (manque de protéines et de vitamines);
  • surmenage;
  • infection congénitale à streptocoque hémolytique;
  • prédisposition génétique au rhumatisme.

Un enfant peut avoir des rhumatismes à tout âge. Les plus sensibles à cette maladie sont les enfants âgés de 7 à 15 ans.

Classification des rhumatismes

Le processus rhumatismal comporte deux phases: active et inactive.

Dans la phase inactive après avoir souffert de rhumatismes, il n’ya aucun signe inflammatoire de laboratoire. L'état de santé et le comportement des enfants restent normaux et les troubles hémodynamiques n'apparaissent qu'avec un effort physique considérable.

La phase active du rhumatisme a 3 degrés:

I - le degré d'activité minimum: les signes cliniques, de laboratoire et instrumentaux de la maladie sont bénins;

II - degré d'activité modéré: signes cliniques et instrumentaux bénins, fièvres impossibles, modifications au laboratoire également floues;

III - il existe des manifestations cliniques vives de la maladie sous la forme de signes de dommages au cœur, les articulations; changements radiologiques, électrocardiographiques et phonocardiographiques évidents, indicateurs de laboratoire marqués de l’inflammation.

Le rhumatisme peut survenir de 5 manières:

  1. Évolution aiguë: caractérisée par un développement rapide et une disparition rapide des manifestations de la maladie. Signes II - III Art. l'activité dure 2-3 mois, l'efficacité du traitement est bonne.
  2. Cours subaiguë: a une manifestation plus lente des symptômes; il y a une tendance à aggraver le processus; phase active de la deuxième étape. l'activité dure 3-6 mois.
  3. Longue durée - symptômes de la maladie et activité du stade I - II. dure plus de 6 mois; les périodes de rémission sont floues, l'effet du traitement est faible, instable.
  4. Parcours récurrent continuellement semblable à une vague avec des rémissions inexprimées; activité I - III de l'art. dure un an ou plus.
  5. Caché, latent, cours chronique sans l'activité du processus; Le diagnostic est posé sur la base des signes d'une lésion des valvules cardiaques déjà formée (maladie cardiaque).

Symptômes de la maladie

Avec le rhumatisme, le tissu conjonctif est détruit dans plusieurs organes à la fois. La polyvalence des manifestations cliniques de la maladie, en fonction de la forme et de la gravité du processus, est liée à cela. En réponse à l'action de l'agent pathogène dans l'organisme, produit une substance spéciale - la protéine C-réactive. C'est lui qui cause l'inflammation et les dommages au tissu conjonctif.

La maladie débute une à trois semaines après avoir été infectée par un streptocoque. L'apparition d'aigus, avec fièvre, faiblesse grave, détérioration du bien-être général.

Il existe des rhumatismes cardiaques, articulaires et nerveux. Les articulations sont souvent les premières touchées.

Forme articulaire

Une augmentation de la température, un gonflement et une douleur intense dans les articulations et une difficulté de mouvement apparaissent.

Caractéristiques des articulations rhumatismales:

  1. Ce sont principalement les grosses articulations qui sont touchées (poignet, coude, épaule, genou, cheville).
  2. La «volatilité» de la douleur est caractéristique: l'articulation du genou fait mal, en 2 à 3 jours - l'articulation du coude, etc. douleur dans une articulation et apparaît et disparaît rapidement, "vole" à une autre articulation.
  3. Après traitement, les modifications des articulations ne laissent pas de déformations et la fonction de l'articulation est entièrement restaurée.
  4. En même temps que les articulations, le cœur est touché.

La forme articulaire n'est pas toujours aussi aiguë. Dans certains cas, la température et le gonflement des articulations sont absents. L'enfant peut se plaindre d'une douleur dans l'une ou l'autre articulation. Parfois, l'insuffisance cardiaque n'est pas détectée immédiatement et les rhumatismes restent longtemps non diagnostiqués. À un jeune âge, la lésion des articulations peut apparaître après la lésion du cœur ou peut être complètement absente.

Forme de coeur

Cette forme peut commencer intensément ou se développer progressivement. L'enfant a la faiblesse, la fatigue, il monte à peine, il y a de la fatigue et des palpitations. À l'examen, le médecin révèle une augmentation du pouls, des troubles du rythme, des souffles cardiaques et une extension de ses limites.

Les rhumatismes peuvent affecter le cœur à des degrés divers. Parfois, des symptômes bénins d'atteinte du myocarde (muscle cardiaque) sont notés. Une telle inflammation peut se terminer sans laisser de trace.

Dans certains cas, le processus implique également la paroi interne (endocarde) avec un appareil valvulaire du cœur - l'endocardite se termine généralement par la formation d'une malformation cardiaque. Dans ce cas, les feuilles de la valve touchées ne se recouvrent pas complètement et le sang retourne du ventricule au ventricule lorsque le muscle cardiaque se contracte.

Mais la plus grave est la défaite, lorsque la membrane externe du cœur (péricarde) est également enflammée et que se développe une péricardite. En même temps, il y a des douleurs marquées dans la région du cœur, un essoufflement grave, une couleur bleuâtre des lèvres et des doigts dans la région des phalanges des ongles. La position dans le lit est forcée - mi-assise. Le pouls peut être rapide ou lent. Une arythmie peut survenir. Les limites du cœur sont considérablement élargies, en particulier si du liquide s’accumule dans la cavité péricardique.

Une maladie cardiaque grave entraîne l'apparition d'une insuffisance cardiaque et d'une invalidité de l'enfant.

En cas de rhumatisme récurrent, le développement d'une cardiopathie rhumatismale récurrente est possible. Les rechutes peuvent être associées à une nouvelle infection ou à l'activation de bactéries restant dans l'organisme. À chaque nouvelle attaque de rhumatisme, la défaite de l'appareil valvulaire progresse. Chez les jeunes enfants, les cardiopathies rhumatismales récurrentes sont moins fréquentes qu’à l’adolescence.

Forme nerveuse (petite chorée)

Le rhumatisme peut commencer par endommager le système nerveux. La chorée survient dans 11 à 13% des cas de rhumatisme et se développe le plus souvent chez les filles. Il y a une contraction involontaire des muscles des bras, des jambes, du visage et des yeux. Ils ressemblent à un tic nerveux.

Les mouvements involontaires impétueux sont intensifiés par les émotions. Le tonus musculaire est réduit. La coordination des mouvements est perturbée: l'enfant lâche des objets des mains; peut tomber de la chaise; il y a la lenteur, la distraction et l'insouciance.

Souvent, les changements de comportement et d'écriture, la distraction, sont d'abord remarqués à l'école et parfois considérés comme une farce. Les manifestations émotionnelles changent également: l'enfant devient pleurnichard, irritable. La parole peut devenir trouble. Dans les cas graves, une paralysie peut même survenir.

La chorée peut survenir isolément, mais des symptômes de maladie cardiaque sont souvent associés à des symptômes de la chorée.

La durée des manifestations de la chorée peut aller jusqu'à 1 mois, mais chez les enfants d'âge préscolaire, la chorée peut évoluer de manière prolongée ou récurrente. Dans les lésions graves, l'inflammation peut se développer non seulement dans les méninges, mais aussi dans les substances cérébrales et les nerfs périphériques.

Autres manifestations extracardiaques du rhumatisme:

  • pneumonie rhumatismale;
  • hépatite rhumatismale;
  • néphrite rhumatismale;
  • polysérosite rhumatismale (inflammation des membranes séreuses);
  • lésions cutanées rhumatismales: nodules rhumatismaux, érythème anulaire.

Ces manifestations sont rares dans la période d'activité du processus.

La période d'activité du rhumatisme dure environ 2 mois. Pendant la rémission, l'enfant se sent bien si l'insuffisance cardiaque ne s'est pas développée. Mais la maladie peut revenir.

Plus les attaques de rhumatisme étaient nombreuses, plus les conséquences étaient lourdes. Plus l’âge de l’enfant est petit, plus la maladie est dure et plus les complications sont graves. Par conséquent, au moindre soupçon de rhumatisme, il est nécessaire de consulter un médecin et de procéder aux examens nécessaires.

Diagnostics

Pour le diagnostic des rhumatismes, on utilise de telles méthodes:

  1. Examen par un pédiatre ou un rhumatologue: vous permet d'identifier les manifestations cliniques de la maladie (gonflement des articulations, augmentation du rythme cardiaque, expansion des limites du cœur, bruit du cœur, etc.).
  2. Test sanguin clinique: augmentation du nombre total de leucocytes et de leucocytes neutrophiles, accélération du taux de sédimentation érythrocytaire (RSE) caractérisant le rhumatisme.
  3. Test sanguin biochimique: à partir de la deuxième semaine de la maladie, la protéine C-réactive est détectée, les titres en anticorps antistreptococciques et le taux de la fraction de globuline de la protéine de lactosérum sont augmentés.
  4. Électrocardiographie, échocardiographie, phonocardiographie, examen aux rayons X.

La confirmation du diagnostic de "rhumatisme" est une combinaison d'une ou plusieurs manifestations majeures du rhumatisme (polyarthrite, cardite, chorée) et de plusieurs autres manifestations de laboratoire et d'instrument.

Les méthodes d'enquête décrites aideront à clarifier la phase et la localisation du processus, le degré de son activité.

Traitement des rhumatismes chez les enfants

Le traitement des rhumatismes s'effectue en 3 étapes:

Stade 1 - traitement hospitalier (dans les 4-6 semaines).

Étape 2 - traitement au spa.

3ème étape - observation du dispensaire.

Stade I

La phase active du rhumatisme nécessite le respect du repos au lit avec une expansion progressive de l'activité motrice de l'enfant. Le délai d'adhésion au repos au lit est déterminé par le médecin en fonction du degré d'activité du processus. Au II - III Art. l'activité est prescrite pour un repos au lit strict de 1 à 2 semaines, puis pendant 2 à 3 semaines de repos au lit avec l'autorisation de participer à des jeux dans un lit et des mouvements passifs, des exercices de respiration. Et seulement après un mois et demi, un régime doux est autorisé: la possibilité d'utiliser les toilettes, la salle à manger; et la thérapie physique est en expansion.

Le traitement doit être complet. Le traitement médicamenteux comprend: des médicaments antibactériens, des anti-inflammatoires non stéroïdiens, des antiallergiques, des immunosuppresseurs, le cas échéant (médicaments pour le cœur, diurétiques et autres).

Les antibiotiques de la pénicilline sont utilisés comme médicaments antibactériens à des doses en âge de 2 semaines. En cas d'isolement du streptocoque, des antibiotiques sont prescrits en fonction de la sensibilité de l'agent pathogène à ceux-ci. Parmi les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens, on utilise l'acide acétylsalicylique, le Voltaren, l'indométhacine, l'amidopyrine, le butadion et d'autres préparations à base de pyrazolone.

Dans un processus récurrent, on utilise des médicaments de la série des quinoléines (Plaquenil, Delagil). Les corticostéroïdes sont utilisés en cas de processus sévère - la posologie et la durée du traitement sont déterminées par le médecin.

La durée du traitement hospitalier est en moyenne de 1,5 mois. En cas de rhumatisme récurrent, le traitement peut être plus long. Des méthodes de traitement physiothérapeutiques et des exercices de physiothérapie sont également utilisés. L'extrait est effectué avec une dynamique positive prononcée du processus et des indicateurs de laboratoire, indiquant une diminution de l'activité du processus.

Étape II

La réadaptation des enfants (stade 2) est réalisée dans 2-3 mois dans les conditions d'un sanatorium local. À ce stade, un traitement de suivi est également effectué: les agents médicinaux sont appliqués à la moitié de la dose. Gymnastique médicale, aération, bonne nutrition, vitamines sont utilisés.

Étape III

L'observation au dispensaire est effectuée afin d'identifier les manifestations du processus d'activation, en menant une prévention de la rechute tout au long de l'année. Les antibiotiques sont utilisés avec une action prolongée (bitsillin-5). La réhabilitation des foyers d’infection chronique est également réalisée et la possibilité d’étudier est déterminée (pour les écoliers).

Le traitement complet des enfants atteints de rhumatisme peut s'étendre sur plusieurs années, compte tenu du traitement d'appoint (administration prophylactique d'un antibiotique prolongé au printemps et à l'automne).

Régime alimentaire

Les enfants souffrant de rhumatismes doivent suivre un certain régime alimentaire. Les aliments doivent être faciles à digérer et contenir une quantité suffisante de protéines, de vitamines (en particulier de rutine, de vitamine C et de groupe B) et de sels de potassium. Dans le régime devrait certainement inclure des fruits et légumes. Dans la matinée, vous pouvez recommander de boire à jeun avec de l'eau chaude le jus d'un citron.

Les produits difficiles à digérer et riches en substances extractives doivent être exclus. Lorsque l'insuffisance circulatoire est nécessaire pour contrôler la quantité de sel (pas plus de 5 g par jour) et de fluide. En cas d’échec circulatoire II - III, le médecin peut recommander la tenue de jours de jeûne.

La quantité de glucides (pâtisseries, bonbons, chocolat) doit être limitée, compte tenu de son effet allergisant sur le corps. Fractions alimentaires recommandées en petites portions. Dans chaque cas, il est souhaitable de discuter du régime alimentaire de l'enfant avec le médecin.

Phytothérapie

La phytothérapie contre les rhumatismes est utilisée depuis l'Antiquité. Mais de nos jours, la phytothérapie ne peut être utilisée qu'en complément d'un traitement médicamenteux et uniquement en consultation avec le médecin. Pour le traitement des rhumatismes, on utilise des écorces de saule récoltées au début du printemps, des fleurs de reine des prés, des racines de stéatite, des fleurs de sureau noir, des fleurs d'adonis de printemps, des fraises des bois, des bruyères, des herbes de sabelnik, des boutons de bouleau et de nombreuses autres plantes. Des bouillons et des infusions de plantes, des bains aux herbes sont utilisés. Frais de recettes beaucoup. Mais les appliquer au traitement d'un enfant n'est possible qu'avec l'autorisation du médecin.

Prévention du rhumatisme chez l'enfant

Distinguer la prévention primaire et secondaire du rhumatisme.

En prévention primaire, toutes les activités visent à prévenir la survenue de rhumatismes. Le complexe de tels événements comprend:

  1. Prévention et contrôle de l'infection à streptocoque chez un enfant: examen des membres de la famille pour le portage de streptocoque; antibiotiques pour les maladies du nasopharynx, maux de gorge; réhabilitation des foyers d'infection chroniques; avec des rhumes fréquents cours préventifs aspirine, bitsillina.
  2. Durcissement de l’enfant, création de conditions normales de logement et de cours à l’école (élimination de l’encombrement en classe et en classes sur 2 quarts de travail), assurant une alimentation équilibrée et rationnelle, l’observance du jour et assurant un repos suffisant, le séjour de l’enfant à l’air libre et des installations d’hygiène.

La prévention secondaire a pour but de prévenir les récidives et la progression de la maladie, c'est-à-dire la formation d'une cardiopathie valvulaire. Il est effectué après la fin du traitement de la cardite rhumatismale primitive bitillin-5 à l'année dans la dose d'âge pour 3 ans. En outre, la réhabilitation des foyers d’infections chroniques est réalisée, la vitamine thérapie est prescrite, en particulier la vitamine C.

Au cours des deux prochaines années (s'il n'y a pas eu de rhumatismes répétés au cours des trois dernières années), le traitement prophylactique au cours de la période automne-printemps est prescrit par bicillin-5 et par l'aspirine ou d'autres préparations à base de pyrazolone. La bicilline est également administrée aux enfants après chaque rhume.

Si la cardiopathie rhumatismale primitive a pris fin avec la formation d'une cardiopathie, ainsi que chez les enfants présentant une cardiopathie rhumatismale récurrente, une prévention est effectuée dans les cinq ans. Périodiquement, les enfants sont envoyés aux motels locaux.

Prévisions

À l'heure actuelle, en raison du traitement efficace de l'infection à streptocoque et du traitement prophylactique, l'évolution des rhumatismes graves est beaucoup moins fréquente. Plus de 30 fois (comparé aux 60–70 du siècle dernier), la mortalité a diminué en raison d'une insuffisance cardiaque grave accompagnée de malformations cardiaques.

Les malformations cardiaques combinées et combinées sont formées à la suite de rechutes répétées de rhumatismes. Dans les cardites rhumatismales primitives, l’infection valvulaire se forme chez 10% à 15% des patients et, en retour, chez 40% des patients.

Les rhumatismes avec un tableau clinique usé et léger de la maladie présentent un danger particulier pour les enfants. Souvent, les parents ne font pas attention aux plaintes des enfants concernant des douleurs dans les bras et les jambes, ou ne leur expliquent pas les bleus et la fatigue d'un enfant. De telles erreurs conduisent à la progression de la maladie et à la détection accidentelle de rhumatismes déjà au stade des conséquences irréversibles du processus.

CV pour les parents

Le rhumatisme est une maladie grave impliquant de nombreux organes et systèmes. Mais cette maladie peut être évitée si vous surveillez la santé de l'enfant et suivez clairement toutes les recommandations du médecin, même les plus inoffensives, selon les parents, le rhume et non pas l'automédication. Dans le cas du développement de rhumatismes chez un enfant, il convient de rappeler que le traitement préventif n’est pas moins important que le traitement d’une crise aiguë.

Quel médecin contacter

Si vous ressentez des douleurs articulaires chez un enfant, vous devez contacter un rhumatologue. Si vous vous détériorez, faites de la fièvre, des signes d'intoxication, vous devez contacter un pédiatre, qui soupçonnera le diagnostic de rhumatisme. Si d'autres organes sont affectés, une consultation avec un cardiologue, un neurologue, un pneumologue, un hépatologue ou un gastro-entérologue, un néphrologue ou un dermatologue est désignée. Les conseils d'un nutritionniste en régime alimentaire avec rhumatismes seront utiles. Pour la réhabilitation des foyers d’infection chronique, l’enfant est envoyé chez le médecin et le dentiste ORL. En cas de malformation cardiaque, un examen par un chirurgien cardiaque est nécessaire.

Rhumatisme pour enfants, ses caractéristiques et son traitement

Pendant longtemps, le rhumatisme a été considéré comme une maladie des articulations et les complications graves du cœur n'ont pas été particulièrement prises en compte. Aujourd'hui, la maladie a commencé à être considérée de tous les côtés, car elle peut toucher de nombreux organes internes.

Le rhumatisme chez les enfants est une maladie inflammatoire systémique de nature infectieuse, qui affecte principalement le système cardiovasculaire, à savoir le tissu conjonctif. Mais en même temps, d'autres organes peuvent souffrir notamment des poumons, de la peau, des reins, du foie, des yeux, des membranes séreuses du système nerveux central et des membranes synoviales des articulations.

La maladie chez les enfants est souvent complétée par une cardiopathie rhumatismale, des nodules rhumatismaux et une polyarthrite, une petite chorée, une pneumonie, un érythème en anneau, une néphrite.

Caractéristiques de la maladie et ses causes

Les lésions tissulaires chez les enfants atteints de rhumatisme sont associées à la présence d’une infection à streptocoque dans le corps de l’enfant, et la détection de la maladie a généralement lieu entre 7 et 16 ans.

Une caractéristique de la maladie est son apparition soudaine et plutôt aiguë, s'étendant parfois sur une longue période, parfois sur plusieurs années, au cours de laquelle l'exacerbation de la maladie alterne avec des périodes de rémission. Les rhumatismes sont souvent à l'origine de divers types de malformations cardiaques acquises chez l'enfant et conduisent à un handicap.

Habituellement, le rhumatisme chez les enfants apparaît après une maladie virale, par exemple une amygdalite, la scarlatine, la pharyngite, une amygdalite provoquée par des streptocoques. Les facteurs héréditaires, ainsi que les prédispositions constitutionnelles, jouent un rôle important.

Souvent, lorsqu'un enfant découvre cette maladie, il est possible d'observer une lignée d'antécédents familiaux dans laquelle l'ingestion d'une infection à streptocoque est l'élément déclencheur du développement de la maladie, en particulier si les antibiotiques n'ont pas été traités.

Mais cela ne signifie pas que tout enfant qui a souffert d'une maladie virale, rhumatisme va se produire. En règle générale, la maladie ne concerne que les personnes dont l'immunité est grandement affaiblie et altérée. C'est un échec du système immunitaire qui entraîne la production dans le corps de l'enfant d'anticorps spéciaux destinés à la destruction du tissu conjonctif de nombreux organes.

La survenue de rhumatismes est particulièrement sensible chez les enfants qui souffrent souvent de divers rhumes et maladies liées à la grippe sous une forme sévère.

Le développement de la maladie est également déclenché par une fatigue fréquente, un stress, une hypovitaminose et une quantité insuffisante de protéines dans le corps, provoqués par une alimentation déséquilibrée et malsaine, une hypothermie sévère et une infection congénitale à streptocoque hémolytique.

Symptômes de rhumatisme

Le plus souvent, la maladie se rencontre chez les enfants du primaire à l'adolescence, caractérisée par le développement de complications graves. Chez les enfants d'âge préscolaire, le diagnostic de la maladie ne se trouve que dans des cas isolés. Il existe une tendance claire dans la pratique médicale: plus le rhumatisme a été découvert, plus il sera difficile.

Le symptôme principal peut être appelé une lésion des articulations (principalement des jambes et des mains), qui se développe sur le fond d'une maladie infectieuse, telle que la grippe ou un mal de gorge. Les symptômes d’une lésion peuvent se manifester immédiatement et 2 à 3 semaines après le rétablissement de l’enfant.

Les parents doivent faire attention si, après une maladie respiratoire aiguë et des infections virales respiratoires aiguës, l'enfant présente des symptômes tels que:

  • douleur et gonflement des articulations des jambes et des bras (cheville, coude et genou), accompagnés d'une forte augmentation de la température;
  • la migration de la douleur et de l'enflure d'une articulation à une autre, c'est-à-dire que lorsque les symptômes apparaissent à un endroit donné, après un certain temps, les symptômes s'atténuent mais se manifestent rapidement à l'autre endroit, allant de pied en pied;
  • apparition plus fréquente de douleur et d’enflure dans les petites articulations des doigts et des orteils.

Ces symptômes peuvent apparaître même dans l'état général normal de l'enfant. Toute plainte relative à l'apparition de douleurs dans les articulations, en particulier si elles cessent brusquement, puis réapparaissent, devrait en avertir les parents.

Quand le coeur est touché

Les rhumatismes chez les enfants présentant des lésions cardiaques peuvent durer très longtemps sans pratiquement aucun symptôme visible, mais parfois, la maladie se caractérise par une manifestation soudaine et un caractère croissant.

Les parents doivent être alertés si l'enfant a des plaintes concernant:

  • faiblesse générale, en particulier après un effort physique, par exemple dans les cours d'éducation physique à l'école;
  • fatigue
  • augmentation du rythme cardiaque et de la dyspnée lors de la montée des escaliers.

Si la maladie a une forme négligée, il y a souvent:

  • essoufflement grave même après un effort léger;
  • bruit et douleur dans le coeur;
  • le bleu des orteils et des mains;
  • l'adoption de postures forcées lorsque l'enfant essaie de s'allonger ou de s'asseoir pour ne pas blesser.

Il existe 3 types de lésions cardiaques chez les rhumatismes:

  1. Myocardite La forme la plus simple peut parfois passer par eux-mêmes.
  2. Endocardite. La défaite de gravité modérée, conduisant souvent à l'apparition de diverses malformations cardiaques d'un caractère acquis.
  3. Péricardite. La forme la plus dangereuse d'insuffisance cardiaque.

Parfois, des anomalies cardiaques peuvent survenir simultanément avec des lésions aux articulations, mais beaucoup plus souvent, de tels symptômes se manifestent avec le temps. En tout état de cause, lorsque de tels facteurs sont présents chez un enfant, il n'est pas nécessaire d'essayer de résoudre le problème eux-mêmes, sans l'aide de spécialistes qualifiés, cela ne suffit pas, mais il est préférable de les contacter immédiatement.

Si le SNC est affecté

Ce type de rhumatisme affecte le plus souvent les filles. La maladie se caractérise par la défaite de certaines parties du cerveau, qui se traduit par:

  • changer le comportement de l'enfant, ses sautes d'humeur, ses sautes d'humeur, son irritabilité déraisonnable;
  • l'apparition d'une écriture illisible lors de l'écriture, ainsi que des difficultés à tenir des objets dans les mains, par exemple un stylo ou une cuillère;
  • manque de coordination des mouvements et de motricité fine, alors que l'enfant perd souvent l'équilibre, ne peut pas nouer les lacets ni enfiler l'aiguille; avec l'état de négligence peut atteindre la paralysie.


Cette forme de la maladie doit être entièrement confiée à des spécialistes, l'auto-traitement dans ce cas est strictement interdit. Les médecins prescrivent généralement des médicaments avec un séjour obligatoire à l'hôpital lors d'une exacerbation et, à l'avenir, avec l'enfant au sanatorium, où il recevra:

  • régime thérapeutique spécial;
  • repos au lit;
  • activité physique dans le volume du programme de traitement;
  • massage
  • gymnastique exercice thérapie;
  • se reposer et rester à l'air frais.

Forme articulaire

Avec les lésions rhumatismales des articulations, il se produit une forte augmentation de la température, ainsi que l'apparition d'un gonflement et d'une douleur, ce qui rend les mouvements beaucoup plus difficiles.

Caractéristiques de cette forme de la maladie:

  • lésion prédominante des grosses articulations des jambes et des bras, principalement des épaules, des coudes, du poignet, de la cheville et du genou;
  • migration de la douleur entre les articulations;
  • lésion cachée du coeur;
  • après le traitement prescrit, les articulations endommagées sont généralement restaurées sans déformation ni préservation des fonctions de base.

La forme articulaire du rhumatisme n’a pas toujours une forme aiguë. Parfois, la température et l’inflammation visible (apparition de gonflement et de nodules) n’existent pas et l’enfant peut parler de douleur dans différentes articulations, qui passe rapidement, puis ailleurs.

Dans certains cas, il n’est pas possible d’identifier immédiatement une lésion du cœur, bien que les symptômes du rhumatisme articulaire puissent apparaître à l’adolescence après la formation de troubles cardiaques.

Classification des maladies

Le rhumatisme chez les enfants est généralement divisé en 2 phases: inactif et actif.

La phase inactive est caractérisée par des périodes intercritiques au cours desquelles le bien-être de l'enfant se normalise, comme l'indiquent des indicateurs de laboratoire et des instruments.

Parfois, à ce stade, il peut rester un malaise général, ainsi que des symptômes subfébriles, ainsi que la progression de la cardite, qui poursuit la formation de défauts des valves cardiaques. La cardiosclérose apparaît souvent. La phase inactive de la maladie peut durer longtemps, parfois plusieurs années.

La phase active de la maladie est caractérisée par la gravité de toutes les manifestations cliniques, ainsi que par des modifications constantes des paramètres de laboratoire. A cette période, il y a 3 degrés:

  1. Le premier est caractérisé par une activité minimale, la composante exsudative de l'inflammation est absente et la gravité des principaux symptômes rhumatismaux est faible.
  2. Le deuxième degré est caractérisé par une activité modérée, alors que tous les facteurs de rhumatisme chez l'enfant sont suffisamment prononcés.
  3. Le troisième est caractérisé par une activité du niveau maximum, ainsi que par la prédominance de tous les composants du processus inflammatoire et des signes de cardiopathie rhumatismale, la présence de syndrome articulaire, une forte fièvre, une polysérosite et une cardite. On peut observer une leucocytose neutrophilique élevée, une élévation des globulines sériques et d'autres modifications brusques des principaux paramètres de laboratoire.

En outre, ils distinguent la forme de l'évolution de la maladie en fonction de sa gravité.

Diagnostic de la maladie

Les rhumatismes suspects chez un enfant peuvent non seulement des parents mais également un pédiatre lors du prochain examen, ainsi qu'un chirurgien ou un orthopédiste. Cependant, même en présence de signes évidents, le diagnostic doit avoir une confirmation en laboratoire.

Il est important de reconnaître rapidement la maladie et de suivre un traitement, qui sera prescrit par les médecins, avec un traitement ultérieur dans un sanatorium spécialisé. Si vous identifiez un rhumatisme dans les 10 jours suivant son apparition et prenez les mesures nécessaires, alors, selon les experts, un traitement réussi peut être considéré comme un résultat garanti.

Le diagnostic de la maladie est réalisé à l'aide de plusieurs techniques, notamment:

  1. Effectuer des tests sanguins pour les indicateurs de rhumatisme, ainsi que des tests spéciaux pour la RSE et les globules blancs.
  2. Réalisation d'un ECG et d'une étude approfondie des données.

De plus, des méthodes de diagnostic différentiel sont utilisées, ce qui facilite à bien des égards l'identification des facteurs exacts dans un délai plus court. Ceux-ci comprennent:

  • détection des dommages aux articulations des bras et des jambes, du cœur, du système nerveux, de la peau;
  • la présence sur la peau de signes visibles de rhumatisme (bosses);
  • l'étude des facteurs héréditaires de la maladie;
  • l'établissement de la présence d'une infection à streptocoque et des lésions qu'elle a causées lors de son anamnèse;
  • détermination de la sensibilité possible de l'enfant à la conduite d'une thérapie spéciale contre le rhumatisme.

Le diagnostic de la maladie est en grande partie compliqué par le fait qu’elle ressemble à de nombreuses affections du système immunitaire par ses caractéristiques principales et ses indicateurs généraux; il est donc difficile d’identifier les rhumatismes.

Traitement de la maladie

L'élimination des rhumatismes n'est pas facile, il est important de prendre les mesures nécessaires à temps et de suivre à la lettre toutes les prescriptions et les recommandations des médecins. Le traitement des rhumatismes chez les enfants se déroule en trois étapes.

Première étape

Traitement hospitalier d’une durée d’environ 6 semaines. Le rhumatisme, qui est dans la phase active, nécessite un repos au lit strict dans lequel l'activité motrice de l'enfant se développe progressivement. Seul un médecin sera en mesure de déterminer la durée exacte du traitement en hospitalisation, en fonction du degré d'activité du processus existant.

Si le degré est de 2 ou 3, les médecins prescrivent généralement un repos au lit strict pendant 10 à 14 jours, après quoi ils commencent progressivement à permettre à l'enfant de bouger, par exemple de simples jeux au lit, des exercices de respiration spéciaux et divers mouvements passifs.

Après seulement un mois et demi de traitement, les spécialistes sont autorisés à se lever du lit, à suivre une thérapie physique, à aller seuls aux toilettes ou dans la salle à manger et à communiquer avec les autres enfants du service.

Le traitement est toujours complet et comprend des médicaments de différentes catégories. Il s’agit généralement d’une combinaison de médicaments anti-inflammatoires antibactériens, antiallergiques et non stéroïdiens avec des médicaments immunosuppresseurs, qui sont complétés, si nécessaire, par d’autres médicaments, en tenant compte des indications disponibles.

Parmi les médicaments antibactériens utilisés dans le traitement des rhumatismes, les médicaments à base de pénicilline sont prédominants, la dose étant calculée en fonction de l'âge de l'enfant. Les injections sont effectuées dans les deux semaines selon un calendrier strict.

Si la présence d'une infection à streptocoque est détectée, des antibiotiques sont également prescrits. Parmi les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens, Voltaren, l'amidopyrine, l'acide acétylsalicylique, l'indométacine, la butadione et d'autres produits à base de pyrazolone sont couramment utilisés.

Si le processus se caractérise par une récurrence continue, le patient a besoin d'agents de type quinoléine, notamment Delagil et Plaquenil. Pour les rhumatismes particulièrement sévères, les médicaments du groupe des corticostéroïdes peuvent être prescrits. Il est important que le médecin détermine correctement non seulement la posologie, mais également la durée de leur utilisation.

Le traitement hospitalier dure environ un mois et demi, mais si le rhumatisme réapparaît, le délai peut être prolongé. Dans le même temps, en plus d'un traitement médical, l'enfant suit une physiothérapie spéciale et suit un cours de gymnastique thérapeutique.

Si les médecins constatent une dynamique positive du processus, indiquant que l'activité de la maladie a diminué et confirmée par des indicateurs de laboratoire, l'enfant est libéré avec une orientation vers un sanatorium.

Deuxième étape

Traitement Spa. Rééducation des enfants d'environ 3 mois. Habituellement, l'enfant est dirigé vers un sanatorium local ou le plus proche des spécialisés. Cette étape consiste en la prise en charge d'un petit patient avec l'utilisation d'agents thérapeutiques de base, mais à la moitié de la dose, en mettant l'accent sur les occupations d'exercices thérapeutiques spéciaux, la prise de vitamines, l'exercice en plein air, l'aération et une bonne nutrition.

Troisième étape

Effectuer une observation au dispensaire de l'enfant. Il est nécessaire d'identifier une nouvelle activité possible du processus rhumatismal, tout en empêchant de manière constante la survenue de nouvelles rechutes, quelle que soit la saison.

Fondamentalement, les antibiotiques à action prolongée, par exemple la Bicilline-5, sont utilisés à des fins prophylactiques après le traitement. Au cours de cette période, une réorganisation permanente des foyers chroniques existants de la maladie (le cas échéant) est effectuée et, pour les écoliers, le médecin détermine les possibilités et les options pour des études ultérieures.

Souvent, un traitement complet du rhumatisme peut être prolongé pendant une longue période, voire plusieurs années, si nous prenons en compte de nouvelles mesures préventives prises tout au long de l’année, puis plus tard uniquement au cours des périodes automne-printemps.

Caractéristiques de style de vie

Pendant le traitement, il est important que l’enfant suive toutes les recommandations et prescriptions du médecin. Une attention particulière devrait être accordée à l'alimentation non seulement dans le sanatorium, mais aussi à la maison. La nutrition d’un enfant doit être bien équilibrée, contenir suffisamment de protéines, être enrichie de vitamines, principalement de rutine, de groupes B et de C. Les aliments doivent être facilement digérés et ne pas créer de charge supplémentaire pour le système.

Les légumes et les fruits sont nécessairement présents dans l'alimentation d'un enfant souffrant de rhumatisme, en particulier de citron. Les experts recommandent de boire à jeun chaque matin le jus d’un fruit avec de l’eau chaude.

Les aliments difficiles à digérer, il est préférable d’éliminer complètement de l’alimentation. Si la circulation sanguine dans le corps est insuffisante, les médecins peuvent limiter la consommation quotidienne de sel à 5 ​​g et recommander une surveillance pour la prise de liquide. Si la circulation sanguine ne suffit pas avec l'activité du processus de 2 et 3 degrés, le patient peut avoir besoin de jours de jeûne.

Il est important de limiter la consommation de glucides, par exemple, les sucreries, le chocolat, la pâtisserie, car ils sont de puissants allergènes et peuvent donc aggraver considérablement la condition de l’enfant. Le régime alimentaire doit être fractionné, la nourriture doit être prise plusieurs fois par jour, mais en petites portions. Le régime est sélectionné par des experts strictement individuels.

La phytothérapie joue un rôle important dans le traitement. À la troisième étape du traitement, vous pouvez ajouter des bains quotidiens avec décoction ou infusion d’herbes, tels que des fleurs d’adonis, de baies de sureau noires, de chrysanthèmes, de chrysanthèmes, de fraises, de sabrelnik, d’écorce de saule de printemps, de bourgeons de bouleau et de savon. Mais avant utilisation, vous devez consulter votre médecin.

Prévention de l'apparition de la maladie

Toutes les mesures préventives sont divisées en primaire et secondaire.

Les mesures de prévention primaire incluent celles dont le but est d'empêcher non seulement le développement du rhumatisme, mais également son apparition.

Combattre les streptocoques et leur propagation. Pour cela, il est nécessaire de soumettre tous les membres de la famille à un examen approfondi du porteur de l'infection. En cas d’apparition d’une maladie infectieuse du nasopharynx, utilisez-la dans le traitement des antibiotiques.

Désinfectez les foyers d'infection chroniques dans le corps. Si un enfant attrape souvent un rhume, vous devriez envisager de prendre des médicaments préventifs, tels que la bicilline ou l’aspirine.

Le durcissement est une mesure préventive importante, de même que le renforcement général de l’immunité de l’enfant. Cela nécessite non seulement des procédures spéciales, mais également le respect du régime alimentaire dans le respect du juste équilibre entre substances et vitamines.

Les conditions de vie normales, non seulement à la maison, mais aussi à l'école, constituent une autre mesure préventive contre les rhumatismes. Les locaux doivent être nettoyés régulièrement avec des solutions spéciales pour le traitement de surface. L'enfant doit observer un certain mode de la journée, incluant nécessairement le repos, la gymnastique et les promenades au grand air.


Les mesures de prévention secondaire visent toujours à prévenir les récidives éventuelles de la maladie et de ses progrès, qui se traduisent par la formation de diverses malformations cardiaques et de ses valvules.

Ces mesures commencent après la fin du traitement médical et peuvent durer jusqu'à trois ans. Les préparations et les mesures pour cette période sont toujours prescrites par le médecin, en tenant compte des particularités de l'évolution de la maladie et de l'individualité du patient.

Si après trois ans de prévention secondaire, aucune récidive de la maladie ne s'est produite, l'enfant est alors amené à prendre des mesures au cours des deux prochaines années uniquement pendant la période automne-printemps, ainsi qu'après chaque apparition d'une maladie virale causée par le froid.

Si, lors du traitement d'une cardiopathie rhumatismale primitive, il n'était pas possible d'empêcher la formation de malformations cardiaques ou d'une récidive constante de la maladie, des mesures de prévention secondaire sont prescrites pendant 5 ans en mode continu et l'enfant doit être soumis à un traitement périodique dans un sanatorium spécialisé.

Auteur: Vaganova Irina Stanislavovna, médecin