Ostéochondrose cervicale, thoracique et lombaire chez la femme

L'ostéochondrose est une destruction progressive de la colonne vertébrale et non une maladie au sens le plus profond du terme. Une femme ne peut pas tomber malade soudainement. C'est plus probablement un état auquel ont conduit des années d'inattention envers soi-même, une attitude permissive envers sa santé. L'ostéochondrose est plus susceptible d'attraper les femmes qui portent des poids à la main, qui portent des chaussures à talons hauts inconfortables, qui ont une scoliose, des pieds plats et une maladie vasculaire (la circulation sanguine est perturbée), qui manquent de calcium et de vitamine D. Bien sûr, tout n'est pas possible me reprocher Une femme aurait pu avoir un système osseux affaibli de ses parents, il y a une lordose ou une cyphose. La dystrophie rachidienne pourrait exacerber le déclin avec la production d’œstrogènes. La dernière raison est très lourde, car c’est cette hormone sexuelle qui soutient la nutrition des tissus des os et des cartilages, limitant ainsi le processus dégénératif des disques intervertébraux chez les femmes en âge de procréer.

Signes d'ostéochondrose chez les femmes

Le principal symptôme de l'ostéochondrose est la douleur. La région de sa localisation est associée au département où la pathologie est la plus prononcée. Par conséquent, il existe 3 types d'ostéochondrose, pour les femmes sont caractérisées à des degrés divers, tous.

Chez les femmes, les muscles du cou sont plus faibles que ceux du masculin et les segments osseux de la crête sont plus fragiles. Enfoncé du poids de la tête, le cou est constamment en mouvement. Ceci, bien sûr, une propriété importante de la mobilité et a un moins - conduit à une instabilité des vertèbres dans cette zone. Leur déplacement provoque une compression de l'artère cervicale qui fournit du sang à la base du cerveau et à la région de l'occiput. En conséquence, une femme souffre de migraines, de coups de bélier, de bruits dans la tête d’un timbre différent, sa mémoire se détériore même. L'inconfort peut créer des troubles visuels (ondulations, mouches devant les yeux). Le manque d'approvisionnement en sang de l'appareil vestibulaire entraîne des vertiges et des évanouissements (chez les femmes âgées), un déséquilibre de la démarche. Le traitement de l'ostéochondrose doit ici être primaire. Quand un nerf est pincé, un spasme musculaire se produit, ce qui conduit à l'immobilisation du cou. De plus, le syndrome inquiète non seulement dans sa partie postérieure, mais descend également dans la région du col, se déplace jusqu'aux épaules, donne à l'avant-bras, sous l'omoplate. Si une femme sent une main faible, un engourdissement des doigts, ce sont aussi des signes classiques d'ostéochondrose cervicale.

L'ostéochondrose lombo-sacrée a une symptomatologie spécifique chez la femme, puisque la zone de pathologies - bas du dos - est adjacente aux organes pelviens de la femme et que leur influence est interdépendante. Et pour que la violation du cycle menstruel (retard) puisse être précisément due à l'ostéochondrose. Les signes restants dépendent directement du stade de la maladie. Ils sont soit des symptômes douloureux dans le dos et le bas du dos, soit répondent le long du nerf sciatique par le mal de dos des membres inférieurs et s’accompagnent d’un engourdissement des jambes. Habituellement, le syndrome résulte de mouvements brusques en tournant, en se penchant en avant, en soulevant une charge, après une position assise prolongée, lorsque toute la partie supérieure du corps est appuyée contre le bas du dos. Les symptômes de l'ostéochondrose lombaire sont caractérisés par la saisonnalité. Certaines femmes subissent régulièrement des exacerbations à l’automne et au printemps. Elles ressentent une douleur et une raideur sourdes et douloureuses au dos. L'ostéochondrose "plus ancienne", plus ses symptômes sont clairs. Au troisième stade, lorsque les saillies et les hernies se sont formées, la qualité de vie de la femme se détériore de façon marquée, car les maux de dos et les raideurs deviennent ses compagnons de tous les jours. Ce stade de développement du processus dégénératif est également caractérisé par des lésions des racines nerveuses. Un signe de dysfonctionnement des nerfs rachidiens est une poussée soudaine dans la jambe (cuisse, tibia, pied, talon) ou la fesse.

Si la scoliose a été découverte chez une femme enfant, l'ostéochondrose thoracique peut en être une conséquence. Il commence inexprimablement dans les premières étapes et se révèle symptôme quand il commence à progresser. La dégénérescence des vertèbres thoraciques est moins fréquente, car elles sont moins chargées que les autres et plus uniformément (une partie de la charge est supportée par les côtes). Mais l'ostéochondrose thoracique se manifeste non moins désagréable. Quels signes devraient alerter la femme? Bien sûr, la douleur. Il se produit dans la poitrine lorsque vous vous penchez, levez les bras (ou un autre), lorsque vous tournez le corps, lors d'une respiration profonde. Parfois localisé dans la zone interscapulaire. Tous ces symptômes de force variable appartiennent au groupe des vertèbres, c'est-à-dire causés par la pathologie elle-même. Lorsque la hernie intervertébrale est formée, des symptômes tels que la chair de poule et un engourdissement de ses sections sont souvent associés. Une femme peut avoir des brûlures et des démangeaisons ou avoir froid aux jambes. La compression des nerfs et des artères entraîne de tels troubles vasculaires et neurologiques. Une autre manifestation de l'ostéochondrose de ce service est la névralgie intercostale ou la radiculite thoracique. La douleur dans les glandes mammaires provoque la panique chez les femmes. Les symptômes de ce type d'ostéochondrose rappellent parfois très bien des troubles cardiaques ou des problèmes digestifs. Si vous ne comprenez pas la cause fondamentale, vous pouvez "guérir" vous-même, en engloutissant les symptômes, mais sans guérir.

Traitement de l'ostéochondrose chez la femme

L'âge, l'état du tractus gastro-intestinal, la présence de maladies du cœur, des vaisseaux sanguins, du système endocrinien, des caractéristiques du corps de la femme doivent tous être pris en compte par le médecin lors de la prescription du traitement de l'ostéochondrose chez la femme. Les neurologues ont mis au point des méthodes pour traiter l'ostéochondrose.

Le traitement commence par le soulagement de la douleur et l'élimination des spasmes musculaires réflexes. Si nécessaire, enlevez le gonflement et l'inflammation. Ici, une ambulance (Analgin, Tramadol) sous forme d'injections intramusculaires ou de blocage de la procaïne de la zone à problèmes, des myorelaxants (Mydocalm, Sirdalud) et des PVA non stéroïdiens (Kétorol, Kétoprofène, Diclofénac, Indométhacine) fournissent une assistance en ambulance.

Si cela n’aide pas, connectez des glucocorticoïdes (hormones). Les plus optimaux sont Diprospan, Kenalog. Selon les indications, on effectue un traitement différencié symptomatique de vasodilatateur, anticonvulsivant, diurétique. Si une femme peut se passer de médicaments traditionnels, ce sera la meilleure option pour sa santé. Étant donné que leurs effets secondaires liés à une utilisation à long terme nuisent tout simplement au tractus gastro-intestinal, ils ont un effet négatif sur la composition du sang.

La kinésithérapie peut remplacer des médicaments puissants, et une acupuncture encore meilleure et plus rapide fonctionnera aux points bioactifs, à l’acupression et à la thérapie manuelle. La physiothérapie et la réflexologie dans le complexe élimineront non seulement les symptômes associés au nerf pincé. Le flux sanguin vers les disques intervertébraux et le cerveau sera restauré, les processus métaboliques s'amélioreront, les tissus seront restaurés. Les maux de tête vont passer, les mains et les pieds ne vont pas devenir engourdis, la sensibilité sera restaurée, la chair de poule va disparaître. La femme va célébrer et augmenter la performance. Les préparations médicinales telle la réhabilitation n'est pas atteinte. La méthode alternative doit faire attention aux femmes qui ne peuvent pas tomber enceintes. Il est possible que la raison en soit l'ostéochondrose des vertèbres inférieures de la région thoracique et lombo-sacrée (9ème thoracique - 2ème sacré). Ils fournissent les nerfs des organes pelviens de la femme.

Les chondroprotecteurs (glucosamine, sulfate de chondroïtine, acide hyaluronique) peuvent être distingués des médicaments «utiles», qui nourrissent le tissu cartilagineux, produisent du liquide articulaire, augmentant ainsi l'élasticité des disques. Il est dommage que ce ne soit que la protection du cartilage, mais pas la récupération. Les vitamines B1, B6, B12 et C sont utiles pour le système nerveux périphérique Si une femme souffre de maux de dos chroniques, un neurologue peut lui prescrire un traitement antidépresseur afin de réguler le sommeil et de soulager la dépression. Mais le médicament doit être choisi de telle sorte qu'en améliorant l'état mental de l'ostéochondrose, il provoque un minimum de réactions indésirables.

L'arsenal de la médecine traditionnelle contient beaucoup d'argent de l'ostéochondrose. Ils sont constitués de composants naturels de plantes ou d'animaux qui peuvent réduire la douleur et l'inflammation et détendre les muscles. Tout d'abord, il s'agit des compresses et des broyages de l'action réchauffante. Les plus populaires sont: la teinture spiritueuse de poivron rouge, la pulpe de raifort râpée, la poudre de moutarde, le camphre, le miel, la bardane cuite à la vapeur, la feuille de chou, l'ail râpé mélangé à de la graisse de porc.

Prévention de l'ostéochondrose chez les femmes

Si une femme a une prédisposition génétique à de telles maladies, si elle a un travail sédentaire ou une ménopause, il est difficile d'empêcher la progression de l'ostéochondrose. Mais le développement de la pathologie peut être ralenti si:

  • faire de la natation, faire des exercices qui renforcent le corset musculaire;
  • ne pas trop refroidir;
  • apprendre à soulever des poids en position assise sans se pencher en avant;
  • garder une posture correcte;
  • changer le lit moelleux en semi-rigide, orthopédique c'est mieux (matelas, oreiller);
  • ne restez pas longtemps dans une position, bougez plus souvent;
  • protégez-vous du stress;
  • pour renforcer le tissu osseux, consommez des aliments riches en acides aminés (protéines animales et végétales), en minéraux (magnésium, phosphore, calcium, manganèse), en vitamines (D, groupe B, A, C); dans le même but, ne buvez pas de boissons gazeuses, limitez votre consommation de café.
  • afin d'éviter une augmentation de la pression artérielle dans l'ostéochondrose cervicale, les aliments ne sont que légèrement salés;
  • ne prenez pas de poids, ce qui est important pour l'ostéochondrose lombaire.

Il n’est pas possible de guérir les vertèbres touchées, mais il est tout à fait possible de minimiser le nombre d’exacerbations.

Signes d'ostéochondrose. Traitement, causes et symptômes

Un mode de vie sédentaire est la banalité d'une personne moderne. L'enfant passe le plus clair de son temps au bureau en classe. Homme adulte assis dans la voiture, à la table de bureau. À la maison, on passe beaucoup de temps devant un ordinateur ou une télévision. À la suite d’un tel mode de vie, les maux de dos commencent à s’embêter, la posture devient un penchant. C'est ainsi que les symptômes de l'ostéochondrose apparaissent, réduisant de manière significative la flexibilité de la colonne vertébrale. Malheureusement, beaucoup ne font pas attention au développement de la pathologie. Après un certain temps, ils doivent faire face à une douleur intense et à une perte de mobilité.

Causes de la maladie

La pathologie provoque une ossification du cartilage. À la suite du dépôt de sels de calcium et de la prolifération du tissu conjonctif, une violation de l’approvisionnement en éléments nutritifs de l’organisme se produit. Le système musculo-squelettique (ODE) commence à s'effondrer. Une telle pathologie en médecine s'appelle l'ostéochondrose.

Les causes de la maladie sont cachées dans de nombreux facteurs prédisposants. Les principaux sont:

  • blessures à la colonne vertébrale (entorses, fractures, ecchymoses);
  • obésité, surpoids;
  • pathologie du pied (pied bot, pied plat, malformation valgus);
  • les changements d'âge;
  • porter des chaussures inconfortables et serrées;
  • l'hypodynamie;
  • altération du métabolisme;
  • refus marqué des athlètes de s'entraîner;
  • colonne vertébrale courbée (scoliose, cyphose, lordose);
  • caractéristiques professionnelles (saccades, haltérophilie, posture inconfortable);
  • le stress;
  • hypothermie prolongée et fréquente;
  • climat spécifique (humidité élevée, basse température).

Il faut comprendre que la pathologie n'est pas une maladie liée à l'âge. En effet, même dans l'enfance, l'ostéochondrose est diagnostiquée.

Les causes du développement de la maladie chez les enfants, en plus de rester assis pendant des heures au bureau et à l'ordinateur, peuvent être cachées dans:

  • problèmes hormonaux;
  • troubles endocriniens;
  • pathologies du système vasculaire;
  • diverses inflammations.

Classification de la pathologie

Selon le service dans lequel les signes d'ostéochondrose sont diagnostiqués, l'affection peut être:

  1. Cervical. Cette pathologie se développe souvent chez les personnes de plus de 40 ans. Cependant, il existe des cas de diagnostic de la maladie chez des patients âgés de 16 ans. Parmi toutes les maladies musculo-squelettiques, la pathologie compte pour environ 9%. Les patients souffrent de maux de tête avec ostéochondrose cervicale.
  2. Thoracique. Ce type de pathologie est plus fréquent chez les femmes. Selon les statistiques, une ostéochondrose thoracique est détectée chez près de 17% de tous les patients souffrant d’APD. Car la maladie est caractérisée par la survenue d'une gêne douloureuse dans la région du cœur.
  3. Lombaire. Ceci est la maladie la plus commune. Sa part parmi les maladies de l'APD est d'environ 55%. Le plus souvent, c'est chez l'homme que survient l'ostéochondrose lombaire. Les symptômes de la pathologie sont nombreux. Une manifestation caractéristique de la maladie est une douleur douloureuse dans le bas du dos.
  4. Sacral. Cette pathologie n'est pas commune. Parmi les maladies de l'ODE, cela prend jusqu'à 7%. Chez les femmes, ce problème est diagnostiqué 2 à 3 fois plus souvent que chez les hommes. La maladie se développe chez les personnes de plus de 60 ans.

Stade de la maladie

En médecine, une autre classification est courante, permettant de déterminer le degré d'ostéochondrose:

  1. Le stade initial est caractérisé par une douleur légère. Ils se produisent lors d'efforts physiques, de mouvements brusques. Les changements dans le fonctionnement de la colonne vertébrale ne sont pas détectés.
  2. Dans la deuxième étape, la distance entre les vertèbres est considérablement réduite. L'anneau fibreux commence à s'effondrer. Il y a un pincement des terminaisons nerveuses. Des douleurs aiguës se propagent aux tissus voisins. Si une exacerbation de l'ostéochondrose se produit, le patient prend une certaine position, essayez de vous pencher dans une direction saine. Il y a violation de la réaction de température. Dans la zone touchée peut être ressenti "feu brûlant" ou froid. Le fonctionnement de la colonne vertébrale est altéré. On observe une subversion des vertèbres, un pincement des nerfs, une saillie des disques.
  3. Les anneaux fibreux sont détruits. Le patient présente une hernie intervertébrale. À ce stade, une déformation importante de la colonne vertébrale se produit. Le patient ressent constamment une douleur de nature intense.
  4. L'étape la plus difficile. Une personne est difficile à déplacer. La douleur peut régresser périodiquement. De tels symptômes indiquent des excroissances osseuses. 4 degré de maladie conduit souvent le patient à un handicap.

Symptômes de pathologie cervicale

Les sensations ressenties par le patient dépendent entièrement du service dans lequel l'ostéochondrose rachidienne s'est développée.

Les symptômes indiquant une lésion cervicale sont les suivants:

  • des vertiges;
  • perte d'acuité visuelle;
  • perte auditive, acouphènes;
  • l'apparition devant les yeux de taches colorées, "mouches";
  • perte de conscience;
  • maux de tête, localisés dans la partie pariétale, temporale ou à l’arrière de la tête, avec des mouvements du cou beaucoup plus graves;
  • affaiblissement ou enrouement, ronflement;
  • la carie dentaire;
  • perte et engourdissement de la sensibilité des mains, du cou, du visage;
  • les pointes de pression.

Signes de pathologie dans la région thoracique

Cette ostéochondrose de la colonne vertébrale est quelque peu différente. Les symptômes caractérisant les lésions de la région thoracique sont les suivants:

  1. Douleur dans le coeur. Ils peuvent durer longtemps. Ils sont souvent oppressants et douloureux dans la nature. Mais parfois, ils sont coupants, poignardés, coupants. Le patient est facilement capable de montrer un endroit précis de la douleur.
  2. Engourdissement de la surface de la peau dans l'abdomen, la poitrine, le dos.
  3. Douleur prononcée dans la colonne vertébrale. De tels signes d'ostéochondrose sont particulièrement perceptibles entre les omoplates.
  4. Lever les mains provoque une douleur intense.
  5. Une gêne aiguë peut survenir lors d'une respiration profonde. Au fil du temps, il apparaît pendant l'expiration.
  6. Les inclinaisons dans n'importe quelle direction sont difficiles. Le patient ressent de la douleur lors de tels mouvements.

Symptômes de désordres dans la région lombaire

Comme indiqué ci-dessus, cette pathologie est très courante, ce qui n’est pas surprenant. Un style de vie sédentaire et une musculation provoquent souvent une ostéochondrose lombaire.

Symptômes de cette pathologie:

  1. La douleur est localisée dans la colonne lombaire. Ils font mal dans la nature. Les mouvements brusques, les changements de position du corps ou un séjour prolongé dans une position augmentent considérablement l'inconfort. La douleur diminue en position horizontale.
  2. L'inconfort perçant s'étend à la région des fesses. En règle générale, il est localisé d'un côté. Les mouvements brusques, les éternuements et la toux augmentent la douleur. La gêne est réduite en prenant la pose "à quatre pattes", en position couchée du côté sain.
  3. La pathologie commence souvent par un lumbago dans la région lombaire. De tels symptômes apparaissent soudainement, avec une forte inclinaison, une musculation ou une extension du corps. Une condition désagréable peut durer plusieurs jours. L'inconfort est si intense qu'une personne ne peut plus bouger.
  4. Changements atrophiques observés des hanches et des fesses.
  5. La peau est froide au toucher. Le patient ressent un engourdissement dans la région des fesses, le bas du dos.
  6. Transpiration perturbée.
  7. Il y a épluchage, sécheresse, peau bleue.
  8. La miction peut être perturbée.
  9. La dysfonction érectile se développe.

Symptomatologie de la pathologie sacrée

Dans ce cas, les signes suivants d'ostéochondrose sont observés:

  1. Les douleurs lancinantes couvrent les membres inférieurs. Ils sont localisés dans la région de la jambe, les cuisses. Lorsque vous vous déplacez, marchez ou restez dans la même position pendant une longue période, la gêne augmente.
  2. Les membres inférieurs subissent des changements atrophiques. Il y a une faiblesse dans les membres inférieurs.
  3. Il y a un engourdissement et un froid dans les jambes. Les téguments de la peau acquièrent une teinte bleuâtre.
  4. Transpiration perturbée dans les jambes. Ils commencent à se décoller. Il y a la peau sèche.

Traitement de la toxicomanie

Il n'y a pas de recommandation unique sur la façon de guérir l'ostéochondrose. Un schéma individuel de thérapie complexe est sélectionné pour chaque patient.

Un traitement médicamenteux est prescrit pendant l'exacerbation. Les médicaments peuvent réduire les symptômes désagréables et affecter certains facteurs du développement de la pathologie.

Les principaux groupes de médicaments utilisés dans l'ostéochondrose sont:

  1. AINS. Ils ont un effet anti-inflammatoire analgésique. Réduit la température dans les tissus endommagés. Capable d'éliminer les maux de tête avec ostéochondrose. Les médicaments les plus efficaces sont Dikloberl, Baralgin, Movalis, Nimid, Pentalgin, Nurofen. En plus des injections et des comprimés, des crèmes et des onguents sont utilisés. Les moyens demandés sont "Nurofen", "Diclofenak", "Nimulid".
  2. Myorelaxants. Ils soulagent parfaitement de l'augmentation du tonus musculaire. Les médicaments les plus couramment prescrits sont: Mydocalm, Baclofen, Sirdalud.
  3. Chondroprotecteurs. Les médicaments contribuent à la réduction des processus de destruction du cartilage. Leur impact vise à restaurer les tissus endommagés. Les plus populaires sont les médicaments Mukosat, Arteparon, Hondroxid, Struktum.

De plus, il peut être recommandé de porter un corset spécial. Le traitement de l'ostéochondrose de la section sacrée lors d'une exacerbation implique son port obligatoire. Mais le corset ne devrait être acheté que sur ordonnance.

Physiothérapie

Le médecin, expliquant comment guérir l'ostéochondrose, va certainement prescrire certaines procédures au patient. Un traitement de physiothérapie associé à des médicaments accélérera considérablement la récupération. En outre, il peut prolonger la période de rémission.

Il existe de nombreuses méthodes physiothérapeutiques, et beaucoup d’entre elles déterminent un effet favorable sur l’ostéochondrose:

  • électrophorèse;
  • acupuncture;
  • thérapie magnétique;
  • massage
  • thérapie manuelle;
  • Thérapie d'exercice;
  • thérapie au laser;
  • traction de la colonne vertébrale;
  • thérapie de boue;
  • thermothérapie.

Un patient peut se voir prescrire une seule procédure physiothérapeutique ou un ensemble de mesures. Ceci est déterminé par le médecin en fonction de la gravité de la pathologie et des maladies associées.

Charge pour le cervical

Les principales raisons du développement de la pathologie sont la faible mobilité. Par conséquent, pour combattre la maladie, il faut prescrire au patient une gymnastique pour l'ostéochondrose cervicale.

Il vous permet de normaliser la mobilité des vertèbres, d’entraîner le tissu musculaire, les ligaments de l’épaule. La thérapie par l'exercice complexe est choisie pour le patient, en tenant compte de sa pathologie.

La gymnastique avec ostéochondrose cervicale est basée sur les exercices suivants:

  1. Incline et tourne la tête.
  2. Exercice avec une emphase. La tête doit être inclinée vers l'avant. Paume ouverte repose sur le front. Il y a de l'opposition. La tête a tendance à descendre, la main tente de la ramener dans sa position normale. Dans cet état, il est nécessaire de s’attarder pendant 5 à 10 secondes tout en maintenant la tension des muscles du cou. Alors détends-toi. Les mêmes pentes sont faites sur le côté.
  3. Allongé sur le ventre, la tête se lève. Lève les yeux et avance. Cet exercice est répété sur le dos.
  4. Essayez d'atteindre votre nombril avec votre menton. En même temps, déplacez-le le long du sternum. De même, tirez la tête en arrière.

Complexe pour la zone thoracique

La facturation de l'ostéochondrose comprend les exercices suivants:

  1. Levant les épaules, les tournant.
  2. Déplacer les mains, mouvements circulaires. Traverser les membres supérieurs devant vous. Se serrant la main.
  3. Allongé sur le ventre (dos), soulevez le torse. La déchirure du sol ne devrait porter que sur la poitrine et les épaules. Le ventre et les jambes sont immobiles.
  4. Push ups du sol.

Gymnastique pour le lombo-sacré

Le chargement avec ostéochondrose vise à décharger la zone touchée par la méthode d'étirement. Une telle gymnastique entraîne les muscles abdominaux, le dos.

La thérapie par l'exercice complexe contient les exercices suivants:

  1. Les pentes dans des directions différentes.
  2. Rotation du bassin. Des mouvements circulaires sont effectués. Le bassin s'étend dans différentes directions.
  3. Le torse tourne. Il faut s'efforcer autant que possible de regarder en arrière.
  4. Allongé sur le ventre, pliez le plus possible. Les bras et les jambes se lèvent 15 à 20 secondes au-dessus de la surface du sol.
  5. Allongé sur le dos, faites une jambe droite s’élève à 45 degrés au-dessus du sol.
  6. Exercice "moulin". Le corps se penche parallèlement au sol. Les mains écartées doivent alternativement atteindre les orteils. Le corps fit des mouvements tournants.
  7. Télécharger presse. Allongé sur le dos, soulevez et abaissez le corps. Pendant l'exercice, les jambes doivent être pliées aux genoux.
  8. Asseyez-vous sur le sol. Les mains le frottent contre la surface. Soulevez le bassin et essayez de le tenir pendant un moment.
  9. Allongé sur le ventre, soulevez le corps. Les jambes doivent être fixées au sol. Pour lever et baisser le torse, croisez vos mains derrière votre tête.

Prévention de l'ostéochondrose

Est-il possible de protéger votre corps du développement d'une pathologie désagréable? Les médecins affirment que c'est tout à fait réel. À cette fin, ils ont mis au point des règles spéciales pour prévenir l’ostéochondrose.

Les recommandations des médecins se résument en 3 conseils principaux:

  1. Asseyez-vous bien. Lorsque le travail sédentaire devrait être changé fréquemment. Être dans la même position pendant plus de 25 minutes n'est pas souhaitable. Si vous êtes obligé de vous asseoir toute la journée, vous devez de temps en temps vous lever et marcher dans la pièce.
  2. Correct pour se tenir. Cela est vrai pour beaucoup de gens qui, de par la nature de leurs activités, doivent rester longtemps debout. Pour protéger votre colonne vertébrale du développement de l'ostéochondrose, les médecins recommandent de changer de position toutes les 20 minutes. Si cela est permis, il est préférable de changer de type d'activité. Par exemple, après avoir lavé la vaisselle, passez au repassage.
  3. Correct pour mentir. Dans ce cas, vous devez sélectionner correctement le matelas. Les médecins ne recommandent pas de dormir sur des planches nues et dures ou sur des lits de plumes mous. La meilleure option est un matelas orthopédique spécial. Il améliorera considérablement la posture et protégera contre le développement de l'ostéochondrose. Les matelas orthopédiques vous permettent de vous détendre complètement et de redresser la colonne vertébrale.

Il est très important de ne pas oublier de soulever des poids correctement. Les secousses aiguës conduisent souvent à une exacerbation de la pathologie. Assurez-vous de faire attention à l'exercice. Dans ce cas, aucune ostéochondrose ne sera effrayante.

Symptômes d'ostéochondrose du sein chez la femme

Raisons

Le développement de l'ostéochondrose cervicothoracique chez les femmes se produit souvent en raison d'un manque d'exercice, de troubles de la posture, de blessures et pour de nombreuses autres raisons. Les principaux facteurs sont les suivants:

  1. L'hypodynamie;
  2. Hypermobilité dans l'état des vertèbres;
  3. Blessures reçues;
  4. Mauvaise posture;
  5. Travailler dur avec des charges lourdes et d’autres charges;
  6. Perturbation des processus métaboliques;
  7. Excès de poids;
  8. Diminution des forces de protection;
  9. Rhumes, frissons et infections récurrents;
  10. Troubles endocriniens;
  11. Maladies cardiaques et vasculaires;
  12. Régime illettré avec des troubles de consommation;
  13. Conditions environnementales défavorables;
  14. Fumer;
  15. Situations stressantes fréquentes;
  16. Grossesse et port de chaussures à talons hauts.

On sait que de nombreuses maladies de nature dégénérative apparaissent en raison d’une activité physique insuffisante. Et l'ostéochondrose cervico-thoracique n'est pas une exception.

L'immobilité affecte le fonctionnement du squelette axial car la trophicité du cartilage et des tissus environnants est réduite. Les hommes sont plus susceptibles de mener une vie active, mais ils se caractérisent par un niveau de charge plus élevé.

À certaines périodes de la vie, le squelette de la femme est sujet à des effets négatifs supplémentaires, observés pendant la grossesse et la ménopause (après 50 ans).

En raison de changements hormonaux dans le corps, la densité osseuse diminue, les articulations et les tissus environnants en souffrent. Les autres facteurs provoquants sont:

  • Violations de posture.
  • En surpoids.
  • Porter des talons hauts.
  • Pathologie endocrinienne (hypothyroïdie, diabète).
  • Le tabagisme

Les signes d'ostéochondrose peuvent apparaître en présence de plusieurs facteurs.

Classification des maladies

L'ostéochondrose cervicale est classée en trois sous-types associés à des troubles de systèmes corporels spécifiques:

  1. Pression ou déformation dans la moelle épinière. C'est un type de maladie rare, caractéristique de cas très complexes.
  2. Pathologie affectant le système nerveux de la zone périphérique: lésion ou pincement des racines dans la moelle épinière, situé près du centre de la destruction du tissu osseux et cartilagineux.
  3. Troubles circulatoires dans la région des vaisseaux vertébraux activement impliqués dans la délivrance d'éléments bénéfiques aux cellules du cerveau.

Ces trois classes d'ostéochondrose cervicale présentent un certain nombre de symptômes prononcés.

Syndrome de douleur

Même le plus simple des problèmes de santé s'accompagne de douleur. Ce symptôme est le plus commun à n'importe quel stade de la maladie.

La douleur est généralement ressentie non seulement au site de l'inflammation, mais également autour de celui-ci, par exemple aux épaules et aux muscles du cou. Souvent, avec ce symptôme ressenti une douleur à la tête, comme une crise de migraine.

Se sentir nauséeux

Des nausées et des éructations apparaissent en raison du fait que la circulation dans la zone inflammatoire est mauvaise et que le cerveau ne reçoit pas suffisamment d'oxygène et d'autres éléments bénéfiques. Pour la même raison, l'appétit peut être perdu, perte de poids, en raison des besoins pressants du corps en éléments nutritifs.

Les signes d'ostéochondrose mammaire chez les femmes

L'ostéochondrose thoracique chez la femme se caractérise par une variété et des manifestations cliniques inhabituelles. La raison en est les caractéristiques anatomiques et physiologiques du corps féminin.

Le contenu

  • Pourquoi les femmes ont-elles des symptômes particuliers d'ostéochondrose?
  • Les signes d'ostéochondrose mammaire chez les femmes
  • Quelles sont les caractéristiques des symptômes de l'ostéochondrose du sein chez la femme?

Pourquoi les femmes ont-elles des symptômes particuliers d'ostéochondrose?

Les symptômes dont est dotée l'ostéochondrose cervicale et thoracique sont tellement divers que, pour pouvoir commencer un traitement, les médecins doivent agir en éliminant d'autres maladies.

Ils sont souvent confondus avec d'autres maladies, le plus souvent avec l'angine de poitrine, la dystonie végétative-vasculaire (VVD). Mais par la suite, le principal symptôme de la chondrose cervico-thoracique (lésion des vertèbres) devient évident pour les spécialistes, qui réalisent un véritable diagnostic.

  • douleur dans le cou, les épaules, les membres supérieurs, le dos d'intensité variable;
  • violation de la sensibilité dans les mains, réduisant la quantité de mouvement dans eux et les épaules;
  • maux de tête, vertiges;
  • la paresthésie, manifestée par un engourdissement, une sensation de brûlure, une "chair de poule rampante" sur le corps;
  • douleurs dans la région du coeur, sous-ribbi droit, estomac;
  • taches de couleur, mouches et brouillard devant vos yeux;
  • problèmes auditifs (bruit, sonnerie);
  • instabilité de la pression;
  • l'insomnie;
  • irritabilité, larmoiement;
  • altération de la coordination des mouvements;
  • problèmes dans le système urogénital et les organes gastro-intestinaux (parfois);
  • organisme asthénie.

Les symptômes de l'ostéochondrose cervico-thoracique sont particulièrement prononcés chez les femmes. Récemment, parallèlement à cette maladie, ils ont également été diagnostiqués avec un TRI, ce qui renforce nombre des symptômes. Un signe spécifique de l'ostéochondrose cervico-thoracique est l'apparition de ronflements dus à une surcharge musculaire du cou.

Les symptômes de l'ostéochondrose cervicale et thoracique chez les femmes et les hommes sont tellement divers que les médecins les divisent en 3 types de syndromes.

Le plus commun d'entre eux - radiculaire.

Il se forme à la suite de la compression des ostéophytes ou des disques endommagés sur les racines de la moelle épinière. Elle se manifeste en fonction de l’endommagement des disques par une douleur au niveau des omoplates, du thorax, de l’abdomen, du thorax, éventuellement d’un engourdissement des jambes, de frissons, de douleurs dans le tube digestif.

Pincer les nerfs à gauche provoque des problèmes cardiaques.

En raison de la diversité des symptômes, il est difficile de poser un diagnostic correct. Cette maladie est souvent confondue avec la dystonie végétative ou une maladie cardiaque.

Cependant, lorsque la maladie commence à progresser, elle acquiert des signes plus distincts par lesquels elle peut être reconnue. Les symptômes de l'ostéochondrose cervico-thoracique chez les femmes et les hommes d'âge moyen sont généralement les suivants:.

  • manifestation d'asthénie (fatigue chronique, adynamie, diminution des performances);
  • maux de tête réguliers et prolongés, parfois progressifs, puis disparaissant pendant une courte période;
  • chute de pression dans les vaisseaux;
  • vertiges fréquents, conduisant parfois à un état d'évanouissement;
  • inconfort et sons inhabituels dans l'auricule;
  • troubles de la marche et autres mouvements;
  • spasmes douloureux dans la région du cou, ainsi que des articulations des épaules et des membres supérieurs;
  • refroidissement et engourdissement des doigts;
  • crampes douloureuses au cœur et à la poitrine;
  • problèmes de miction, du tractus gastro-intestinal et des organes sexuels;
  • sensibilité accrue de la peau, qui se traduit par une gêne, des picotements, une sensation de brûlure ou un engourdissement de l'épiderme;
  • douleur dans la zone costale.

En raison de la forte prévalence de l'ostéochondrose, beaucoup ont cessé de prendre ce diagnostic au sérieux. Souvent, la plupart des gens imaginent cette affection comme des spasmes normaux au dos et au cou, au pire, de nature chronique. Mais c'est loin d'être le cas.

L'ostéochondrose est une maladie dangereuse dont la négligence peut conduire à une invalidité. Et vous ne devriez pas vous engager dans un autodiagnostic et un traitement.

Pour établir le diagnostic en toute confiance, seul un médecin professionnel peut le faire. Par conséquent, vous devez le contacter immédiatement après la découverte de plusieurs symptômes.

Les symptômes

  • Douleur dans la poitrine, qui augmente avec la marche, la respiration.
  • Engourdissement de la poitrine, de l'abdomen et des jambes, selon l'emplacement de la lésion du disque intervertébral.
  • La douleur peut être ressentie dans la région du cœur, du foie ou de l'estomac - cela ne signifie pas la maladie de ces organes, mais simplement que la douleur "abandonne" ces régions.
  • Douleur sourde au dos.
  • Tension des muscles pectoraux.
  • Les complications des maladies négligées peuvent être le zona.

Si vous constatez des symptômes similaires, vous devez consulter un médecin pour obtenir le diagnostic et le traitement appropriés. Avec l'aide de la tomodensitométrie et de l'examen aux rayons X, ainsi que d'un examen général du patient, le diagnostic d'ostéochondrose est confirmé ou réfuté.

Le médecin doit également déterminer quand la douleur a commencé et, par conséquent, le processus de destruction du cartilage intervertébral. Après cela, un examen neurologique est effectué afin d'identifier la vertèbre endommagée.

La maladie se manifeste par une variété de symptômes que l’on peut attribuer à d’autres affections pathologiques du corps. Par conséquent, un diagnostic final ne peut être établi qu’après un examen complet et des tests de laboratoire. Les symptômes accompagnant la forme cervico-thoracique de l’ostéochondrose comprennent les manifestations de la maladie suivantes: À certaines périodes, en particulier durant la saison morte, on observe une augmentation de l’intensité des symptômes de la maladie, provoquant des attaques répétées de maux de tête, des sauts de pression, l’apparition de crunch lorsque vous tournez le cou. Dans certains cas, les signes d'ostéochondrose cervico-thoracique sont si fréquents qu'ils ont commencé à se combiner, par exemple:

Les symptômes d'ostéochondrose thoracique chez les femmes et les hommes se manifestent aux stades initiaux sous forme de sensations douloureuses survenant dans la région de la colonne vertébrale et d'inflammation.

Au stade initial, les sensations douloureuses se manifestent exclusivement lors de mouvements ou d’efforts prolongés. Si le patient s’arrête pendant un moment, la douleur disparaît immédiatement.

Il existe deux groupes de signes d'ostéochondrose thoracique permettant de diagnostiquer avec précision cette affection.

Symptômes manifestés par des crampes douloureuses

Douleur dans les omoplates

Les spasmes et l'inconfort peuvent être concentrés dans les zones suivantes: dans la région des omoplates et des côtes.

Les symptômes de l’ostéochondrose du sein chez la femme peuvent être typiques et atypiques. Parfois, ils sont facilement confondus avec la manifestation de diverses maladies.

Pour éviter les effets négatifs de la maladie, il est nécessaire de la diagnostiquer d'urgence et de prescrire le traitement approprié. Si vous avez des problèmes de santé, consultez un médecin expérimenté. Vous ne pouvez pas diagnostiquer vous-même et prendre des médicaments.

Seul un spécialiste qualifié est en mesure d'établir correctement la présence de la pathologie et le stade de son développement. Le fait est que de nombreux signes atypiques d'ostéochondrose mammaire ressemblent beaucoup aux symptômes d'autres maladies.

L'auto-traitement dans une telle situation non seulement n'aide pas, et aggrave souvent la condition du patient.

Pour le traitement de l'ostéochondrose, de nombreuses méthodes différentes sont utilisées, mais il est rarement possible d'arrêter complètement les changements négatifs dans le corps et de restaurer les vertèbres. Il est possible de suspendre ou de ralentir le processus de destruction.

Traitement en temps opportun, gymnastique, nutrition adéquate, massage - tout cela contribue à améliorer l'état du patient et à améliorer la qualité de la vie. Il est important de surveiller attentivement votre état de santé et, en cas de moindre anxiété, de faire appel à une aide qualifiée.

Traitement

L'utilisation de méthodes traditionnelles dans le traitement de l'ostéochondrose cervicale est très efficace, ne nécessite pas de dépenses importantes et n'est pas dangereuse. Aux moyens utilisés pour le traitement, inclure diverses plantes médicinales sous la forme de feuilles de raifort, avec lesquelles ils font des compresses.

Les pommes de terre effilées avec du miel sont également appliquées sur le cou sous forme d'application, ce qui n'est pas moins efficace que des onguents coûteux. Les médecins conseillent les compresses de vodka en ajoutant diverses substances sous forme de miel, de propolis, de jus d'aloès, de poudre de moutarde.

Ils sont imprégnés de tissu, appliqués sur le cou et chauffés avec une serviette ou un foulard. Un tel traitement est plus efficace en combinaison avec d'autres méthodes prescrites par le médecin.

Ce n'est que dans ce cas, à l'aide de différentes méthodes qui se complètent, qu'il est possible d'obtenir un résultat positif durable du traitement.

En cas d'ostéochondrose cervicale et thoracique, le traitement est possible de différentes manières. Pour éviter la dystrophie ultérieure des disques, il convient de commencer par modifier l'approche du mode moteur.

Si la maladie ne fait pas partie de la phase aiguë, une bonne posture, la démarche, la capacité de s'asseoir et de se lever, de soulever des poids et de faire le ménage aideront à ne pas se faire mal au dos.

Le programme de traitement des lésions dégénératives de la colonne vertébrale ne présente pas de différences significatives pour les hommes et les femmes. Ils utilisent des méthodes traditionnelles pour améliorer l'état des tissus, ralentir les processus dégénératifs et rétablir la mobilité dans les régions cervico-thoraciques ou lombaires.

Il est impératif de veiller à ce que les patients reprennent une vie active.

Des médicaments

Pour éliminer les symptômes aigus de l’ostéochondrose et accélérer la guérison, il est nécessaire de prendre des médicaments. Ils ont des possibilités assez larges dans la correction des troubles trophiques, vasculaires et métaboliques.

Grâce aux préparations, il est possible d’éliminer les signes radiculaires, soulageant les patients de douleurs atroces. Ainsi, les médicaments suivants sont inclus dans le complexe de traitement:

  • Anti-inflammatoire non stéroïdien (Movalis, Ortofen).
  • Les relaxants musculaires (tolperil).
  • Vitamines et oligo-éléments (Milgamma, Calcium D3).
  • Chondroprotecteurs (Dona, Teraflex).
  • Vasculaire (Actovegin).

Pendant la période post-ménopausique, une thérapie de remplacement des œstrogènes est souvent nécessaire, ce qui a un effet bénéfique sur l'état du système musculo-squelettique. Le traitement topique comprend des pommades anesthésiques (Dolgit, Fastum, Dolobene).

Les médicaments sont prescrits par un médecin et sont utilisés sous son contrôle. Le changement indépendant des doses recommandées est inacceptable.

Physiothérapie

Un traitement plus rapide des symptômes désagréables aidera les méthodes de traitement physique. Ils ont un effet anti-inflammatoire supplémentaire, améliorent la microcirculation et l'évolution des processus biochimiques dans les tissus.

La thérapie physique réduit les spasmes musculaires et la douleur, ce qui vous permet de développer davantage l'activité motrice. Dans le traitement de la pathologie des parties cervico-thoraciques ou lombaires, les procédures suivantes sont indiquées:

  • Électrophorèse.
  • Thérapie au laser
  • Magnétothérapie.
  • Réflexologie.
  • Applications de paraffine-ozocérite.
  • Hydrothérapie.

Beaucoup de ces méthodes sont disponibles pour une utilisation non seulement en milieu hospitalier mais également en ambulatoire. Les cures thermales constituent une place de choix parmi les personnes atteintes d'ostéochondrose.

Premiers secours

Le traitement médicamenteux de l'ostéochondrose cervicale chez les femmes en tant que première utilisation d'urgence est principalement utilisé
analgésiques sous forme de Baralgin, Analgin ou Tempalgin.

Si cela ne suffit pas, les médicaments sont utilisés sous forme d'ibuprofène ou de diclofénac. Vous pouvez appliquer des onguents et des crèmes anti-inflammatoires chauffants à effet analgésique.

Des médicaments diurétiques sont utilisés pour éliminer l’œdème sur le site de la lésion. Les massages, la thérapie physique avec exercices régénératifs ne peuvent être utilisés qu'après l'élimination de l'exacerbation.

Complications et conséquences

De nombreux patients s'intéressent à ce qui constitue une dangereuse ostéochondrose thoracique et comment se débarrasser de cette maladie très rapidement. Les conséquences de l'ostéochondrose thoracique peuvent être très graves et se manifestent dans les premiers stades sous forme de douleurs sévères, de vertiges et d'évanouissements.

Symptômes d'ostéochondrose du sein chez la femme - causes, caractéristiques, types

Les symptômes de l'ostéochondrose thoracique sont multiples et variés, en particulier chez les femmes. Ils peuvent être exprimés dans une faible mesure, mais ce n’est pas une raison pour différer la visite d’une institution médicale.

Le matériel est nécessaire pour étudier et noter les femmes à tout âge, car il est nécessaire de distinguer les symptômes de l’ostéochondrose du sein de maladies telles que l’angine de poitrine, la gastrite, la dystonie végétative et de prendre les mesures appropriées.

De quoi s'agit-il - ostéochondrose thoracique

L'ostéochondrose est l'une des maladies les plus courantes de la colonne vertébrale. La maladie est une lésion dégénérative et dystrophique des disques intervertébraux, entraînant une modification de leur forme et de leur structure. Avec l'âge, ces modifications de la colonne vertébrale progressent et, dès l'âge de 40 ans, tout le monde souffre d'ostéochondrose.

L'ostéochondrose thoracique est le processus pathologique le moins clairement prononcé comparé à l'ostéochondrose d'autres parties de la colonne vertébrale. Les manifestations de celle-ci sont cachées pendant longtemps et lorsqu'elles détectent les premiers signes, elles sont souvent confondues avec les symptômes d'autres maladies.

Même une faible gravité des symptômes ne peut être considérée comme une raison de retarder le traitement. Après tout, l’ostéochondrose de la région thoracique se développe avec le temps, elle peut passer au stade de protrusion et de hernie du disque intervertébral.

Le traitement des formes compliquées d'ostéochondrose thoracique est beaucoup plus long et il est souvent difficile de parvenir à un rétablissement complet sous des formes particulièrement avancées. Par conséquent, il devrait être aux premiers symptômes de contacter un médecin expérimenté, en le pré-enregistrant pour un rendez-vous.

L'ostéochondrose de la colonne thoracique se manifeste par une stratification des disques intervertébraux, une diminution de leur hauteur, suivie d'une atteinte des nerfs intercostaux. Cependant, la colonne vertébrale thoracique due à la fixation physiologique rigide des côtes est la moins susceptible à cette maladie.

Les disques intervertébraux de la colonne thoracique comprenant 12 vertèbres sont impliqués dans le processus pathologique. Le plus souvent, avec ce type d'ostéochondrose, les vertèbres thoraciques sont impliquées dans le processus pathologique. Le degré de leurs dommages peut être différent.

Les processus dégénératifs-dystrophiques dans le corps, conduisant au développement de l'ostéochondrose, peuvent être localisés dans un segment de la colonne vertébrale, mais peuvent toucher toutes ses parties. Certaines parties de la colonne vertébrale sont plus susceptibles de souffrir de ce problème, d'autres moins. Ainsi, l'ostéochondrose thoracique est moins fréquente en comparaison de la défaite d'autres parties de la colonne vertébrale.

Cela est dû au fait que les vertèbres thoraciques sont assez puissantes et grandes, que la mobilité y est beaucoup moins importante, de même que la charge exercée sur cette partie de la colonne vertébrale et que les muscles soutiennent assez bien le squelette.

Cependant, les problèmes liés au développement de l'ostéochondrose ne sont pas moindres. Parfois, ils sont très graves. De plus, ce type de maladie est la plus "ruse" et peut être déguisé en une autre maladie. Dans le diagnostic des symptômes d'ostéochondrose thoracique, le traitement dépend du degré de lésion de la colonne vertébrale et de l'étendue de cette lésion.

L'ostéochondrose de la colonne thoracique est moins fréquente que la pathologie des segments cervicaux ou lombaires. Malgré cela, selon les dernières statistiques, le nombre de patients atteints d'une telle maladie a considérablement augmenté ces dernières années.

Habituellement, le service des ostéochondrozdomo se poursuit de manière chronique, alors qu'il présente des symptômes bénins: douleur dans le dos ou dans la moitié gauche du thorax irradiant vers le membre supérieur, légère restriction des mouvements de la colonne vertébrale. De telles manifestations peuvent imiter des maladies des organes internes et peuvent souvent être à l'origine de diagnostics incorrects.

Le nom scientifique de la maladie est le processus vertébrogène dégénératif-dystrophique. Il est dégénératif car il remplace les tissus actifs par des tissus fonctionnellement inférieurs. Il s'agit du dépôt de sels de calcium dans le cartilage, les disques, les muscles et la croissance du tissu conjonctif dans les zones endommagées.

Et dystrophique, il est dû à la malnutrition des tissus. Les vertébrogènes émanent de la colonne vertébrale, mais touchent les muscles, les articulations, la peau et, dans certains cas, les organes internes.

L'ostéochondrose thoracique est associée à un effort prolongé, le mouvement de la colonne vertébrale se limitant aux côtes et à la poitrine, et le traumatisme de la colonne vertébrale est également un facteur déterminant du développement de la maladie. La douleur dans la colonne thoracique survient le plus souvent dans la région interscapulaire à la hauteur de la courbure physiologique.

La douleur peut être donnée au sternum dans l'hypochondre, avoir un zona dans la nature et s'intensifier lorsque vous inspirez, toussez. Il peut y avoir une douleur dans les muscles environnants. En appuyant sur les processus épineux des vertèbres thoraciques, il y a une douleur intense. Des violations des mouvements d'un membre inférieur ou des deux membres inférieurs peuvent également se développer.

La colonne vertébrale thoracique est moins mobile que les colonnes cervicale et lombaire. Par conséquent, les processus pathologiques dans la zone indiquée apparaissent moins visibles, principalement en raison de la construction solide des articulations des côtes, du sternum et des vertèbres. Cependant, il ne se produit pas moins fréquemment que d'autres types d'ostéochondrose.

La plupart des personnes assises constamment à la maison ou au travail ont une prédisposition à la faiblesse des muscles de la colonne vertébrale, à la scoliose, aux blessures de ce département, à une mauvaise posture et, par conséquent, à l'ostéochondrose thoracique.

Comme mentionné ci-dessus, la principale cause de la maladie est considérée comme une déformation pathologique des disques intervertébraux et des articulations de la structure. Les surfaces cartilagineuses sont détruites, les disques deviennent plus minces, des ostéophytes se forment, des saillies, des hernies, le noyau pulpeux sont considérablement réduits et les structures radiculaires des nerfs spinaux sont finalement endommagées, ainsi qu'une myélopathie par compression et une myéloischémie vasculaire.

Facteurs de risque et causes de la maladie

Les causes exactes du développement de cette maladie ne sont pas définitivement établies. Par conséquent, il est habituel de distinguer les facteurs prédisposants, ou facteurs de risque, qui comprennent:

  • hérédité chargée;
  • les changements dans les disques intervertébraux qui se développent avec l'âge, en particulier la diminution de l'hydratation de ces tissus;
  • lésion traumatique des disques intervertébraux (chutes, mouvements anormaux de la colonne vertébrale);
  • augmentation de l'activité physique; perturbation de l'apport sanguin normal à cette zone.

L’hypodynamie contribue davantage au développement de l’ostéochondrose: déficit des charges musculaires entraînant un dégraissage du système musculaire, affaiblissement de ses fonctions et augmentation de la charge exercée sur les ligaments et les disques intervertébraux. D'autres facteurs pour le développement de l'ostéochondrose peuvent être:

  1. L'hypothermie
  2. Les infections
  3. Stress chronique
  4. Troubles hormonaux
  5. Troubles métaboliques
  6. Conditions de travail difficiles
  7. Défauts congénitaux de la colonne vertébrale.

À la suite d'une exposition à un ou plusieurs facteurs, des processus dégénératifs et dystrophiques se développent progressivement dans les disques intervertébraux: le noyau pulpeux de la vertèbre perd progressivement du liquide, ce qui conduit à une fonction de dépréciation médiocre; l'anneau fibreux de la vertèbre devient plus vulnérable et s'effondre progressivement. Ce processus est irréversible.

Les causes du développement de la maladie sont exactement les mêmes que dans le cas de lésions d’autres épines:

  • Manque de substances plastiques dans le corps,
  • Manque d'eau
  • Long séjour dans une posture forcée ou une hypodynamie,
  • Scoliose

Le plus souvent, l'ostéochondrose thoracique se développe chez ceux qui mènent une vie sédentaire, qui travaillent à la table ou à l'ordinateur. En même temps, il est possible que le service voisin, le plus souvent le col de l’utérus, soit affecté Au fur et à mesure que le tissu cartilagineux des disques intervertébraux est détruit, des signes d'ostéochondrose cervicale et thoracique ou des symptômes du développement de la maladie n'apparaissent que dans la région thoracique.

Si nous parlons des causes du développement de la maladie chez les jeunes, une blessure à la colonne vertébrale (soulèvement de poids, sauts de hauteur, stress physique) apparaît, peut-être quelques années avant l’apparition de la maladie. Chez les personnes âgées, cela est une conséquence de la longue évolution de la spondylose déformante de la colonne vertébrale.

Dans ce cas, les facteurs provoquants peuvent être: un poids corporel excessif; troubles de l'alimentation, apport insuffisant de vitamines et de minéraux. On pense que le développement de l'ostéochondrose est associé à l'effet sur le corps d'une combinaison de facteurs.

Un facteur important est la charge quotidienne sur la colonne vertébrale. À l'âge de vingt ans, des disques intervertébraux ont déjà été observés, le liquide et l'élasticité sont perdus, la connexion entre les vertèbres et la souplesse de la colonne vertébrale est brisée et les disques intervertébraux ne peuvent plus recevoir de nourriture du sang, mais sont retirés des tissus environnants.

Mais fondamentalement, le développement de la maladie survient après quarante ans. Et à l'âge de cinquante-soixante ans, la quantité de fluide dans la pose du disque n'est que légèrement supérieure à la moitié.

L'ostéochondrose est également considérée par beaucoup comme étant non seulement une maladie de la colonne vertébrale, mais également du corps entier, liant les mécanismes du développement à une auto-agression immunitaire du tissu conjonctif, et parfois un trouble du système des vaisseaux vertébraux, entraînant un œdème au niveau des terminaisons nerveuses.

Mais parmi les facteurs influençant le développement de la maladie, on peut citer les causes héréditaires. Ces dernières années, des troubles héréditaires liés à la formation de l'un des composants principaux des disques et des ligaments intervertébraux - les types de collagène 2 et 3 - ont été mis au jour. Il existe également une violation héréditaire de la formation des muscles, de la peau, du squelette. La maladie est présente chez les enfants qui n'ont pas encore eu de charge sur la colonne vertébrale, mais des modifications sont déjà détectées.

Les changements douloureux, la dégénérescence des disques commence dans le noyau, quand la quantité de fluide diminue, et les disques commencent à se dessécher. La fonction d'amortissement principale est perdue. Deux vertèbres et un disque situé entre eux forment un segment spinal.

Si l'un des segments devient fixe, des changements commencent à se produire dans toute la colonne vertébrale. Les segments proches sont obligés d'assumer les fonctions du segment affecté alors que leur charge est excessive. Avec le temps, cela peut endommager ces segments. Si un segment perd sa mobilité, sa nutrition est immédiatement perturbée.

Lorsque la hauteur du disque diminue, la pression sur l'anneau fibreux augmente et la partie de celui-ci qui représente la charge la plus importante perd sa densité et sa forme. Au fil du temps, elle se déforme, ce qui entraîne déjà une douleur et pendant le développement de la maladie, l'anneau fibreux se rompt limites forment une hernie du disque vertébral. Ces changements provoquent des douleurs dans la zone du segment affecté.

La clinique de la maladie est associée non seulement à des lésions des disques intervertébraux, mais, dès les premiers stades, des modifications des articulations intervertébrales apparaissent en raison du manque de conformité des surfaces articulaires, de la dilatation excessive de la capsule articulaire, du déséquilibre et de l’équilibre de la colonne vertébrale. Dans le même temps, le tissu osseux de la vertèbre réagit aux modifications par compactage de la couche sous-chondrale et par la formation d'ostéophytes. Le résultat est la formation d'adhérences dans le canal rachidien et le développement de son rétrécissement.

Les signes les plus typiques

Dans l'ostéochondrose thoracique, certains symptômes indiquent clairement la présence de cette pathologie particulière:

  1. Névralgie intercostale - la douleur survient souvent dans une zone, mais elle se répand ensuite rapidement dans presque toute la poitrine, entraînant la position forcée du patient et une difficulté respiratoire importante;
  2. La douleur augmente avec les mouvements respiratoires, les virages, les flexions, les mouvements des bras et du cou.
  3. Il existe un spasme musculaire aigu aux parties supérieure et centrale du dos, ainsi qu'une contraction réflexe des muscles abdominaux, de la ceinture scapulaire et du bas du dos en réponse à une douleur aiguë.
  4. Les maux de dos dans la région thoracique sont le plus souvent précédés de névralgies intercostales et présentent l’apparence de raideur, d’inconfort lors des mouvements. Souvent, il est intense et dure sans se propager pendant plusieurs semaines avant de mourir.

La douleur, localisée dans le dos et dans l'espacement interscapulaire, peut se propager à travers les espaces intercostaux. L’exercice, les virages serrés du corps, une forte toux, une respiration profonde - tout cela peut provoquer une augmentation de l’impulsion de la douleur.

Thorax - le lieu de concentration des branches nerveuses et des fibres. À cet égard, la douleur peut ressembler à une crise cardiaque ou à une colique rénale. Pour comprendre que la douleur aux maladies des organes internes est sans importance, il est nécessaire de consulter un spécialiste et de procéder à un examen approfondi du corps.

La nitroglycérine ou un autre médicament cardiaque soulage les douleurs cardiaques, tandis que les douleurs causées par l'ostéochondrose thoracique durent très longtemps et ne diminuent pas en raison de la prise de médicaments cardiaques. Le mal de tête rejoint le mal de dos. En raison du pincement des terminaisons nerveuses, une personne peut avoir des vertiges et des acouphènes. Un autre symptôme observé dans la population masculine peut être une violation de la puissance.

En plus de la douleur, une personne présente souvent des troubles neurologiques supplémentaires qui deviennent des symptômes d'une maladie de la colonne vertébrale thoracique. Les patients se plaignent d'engourdissements au niveau des membres inférieurs et du torse supérieur: thorax et abdomen. Les muscles du dos sont tendus, ce qui se fait sentir au sondage.

Parfois, une éruption cutanée survient lorsque vous vous référez à un dermatologue chez qui on a diagnostiqué un zona. Dans sa forme avancée, la circulation sanguine dans le petit bassin est perturbée, ce qui entraîne des maladies des organes. Les patients remarquent un changement de pression artérielle (elle peut augmenter ou diminuer).

L'ostéochondrose thoracique est généralement associée à une douleur dans une autre partie de la colonne vertébrale. Le plus souvent touché est la région cervicale. C'est lui qui est la partie la plus mobile de la colonne vertébrale, ce qui signifie qu'elle est le plus souvent touchée. Cela est dû au fait que le travail de la plupart des gens se déroule à la table, dans une certaine posture forcée.

Le symptôme de cette maladie est une douleur dans la région thoracique qui, au fur et à mesure de l'évolution de la maladie, peut augmenter lors de virages en avant, dans les virages, même en cas de toux ou d'éternuement. Parfois, la douleur est donnée dans le bras ou dans la région du coeur. Par conséquent, les patients confondent souvent ostéochondrose et maladie cardiaque.

Symptômes atypiques

L'ostéochondrose de la région thoracique s'accompagne de la manifestation de symptômes similaires aux signes d'autres maladies. Mais en combinaison avec les manifestations caractéristiques, ils indiquent clairement cette maladie: imitation de la douleur cardiaque dans l'angine de poitrine, de la crise cardiaque et de la douleur dans les pathologies de la glande mammaire chez la femme.

Douleur thoracique telle localisation dure pendant des semaines. Mais la prise de médicaments dilatants coronariens, tels que la nitroglycérine, ne soulage pas la douleur. De plus, aucune modification n'est détectée sur l'ECG. La pathologie de la glande mammaire vous permet d'exclure l'examen par un mammologue.

Douleur dans la région iliaque et l'estomac, ressemblant à une gastrite et une colite, ou à l'hypochondre droit, comme avec l'hépatite ou la cholécystite. Ces manifestations sont généralement exacerbées par la survenue de troubles du système digestif, également caractéristiques de l'ostéochondrose, car il existe des violations de l'innervation des organes internes. Dans ce cas, il est important d’identifier la primauté du processus, c’est-à-dire que c’est l’ostéochondrose thoracique qui a provoqué des problèmes digestifs.

Les violations de la miction et de la fonction sexuelle sont également le résultat d'une innervation déformée du système urinaire. Toutes ces manifestations sont associées à une douleur dans le dos ou à une névralgie intercostale. Les symptômes atypiques apparaissent plus près de la nuit, sont plus souvent absents le matin et augmentent pendant la journée en réponse à une exposition à des conditions provoquantes.

Signes atypiques possibles d'ostéochondrose thoracique:

  • Engourdissement de certaines zones de la peau ou sensation de picotement,
  • Sensation de froid, de démangeaisons ou de brûlures aux jambes,
  • Peeling de la peau et fragilité accrue des ongles,
  • Dysfonctionnements déraisonnables du tractus gastro-intestinal: nausée, flatulence, constipation ou diarrhée,
  • Douleur dans le coeur.

Le diagnostic de l'ostéochondrose thoracique doit être effectué avec le plus grand soin, car ses manifestations peuvent être similaires à celles de la pneumonie, de l'angine de poitrine, voire de l'infarctus du myocarde.

Le plus souvent, l'ostéochondrose de la région thoracique se fait de manière chronique et la personne ne prête pas attention aux problèmes de la colonne vertébrale. L'exacerbation de l'ostéochondrose thoracique se manifeste par des symptômes très vifs. Le syndrome de la douleur au cours de l’exacerbation est appelé dorsago. Il s’agit d’une douleur aiguë «au poignard».

Ça fait mal à une personne même de respirer. La douleur peut être dirigée le long des nerfs dans une direction de la poitrine pour donner à l'omoplate. Ensuite, la différenciation avec l'infarctus du myocarde est nécessaire. Le cardiogramme met tout à sa place, car avec l'attaque de dorsago, il correspond à l'âge du patient.

Les vertèbres pincées entraînent une détérioration générale de la santé. Il y a des problèmes de vision, ça commence à se détériorer. En outre, des vertiges se produisent, provoquant des évanouissements. La présence de symptômes caractéristiques d'autres maladies peut amener le patient à traiter le cœur, l'estomac, les reins et d'autres organes internes.

La destruction des disques mobiles entraîne une augmentation du stress sur les muscles du larynx. Cela peut contribuer à l'apparition de maux de gorge et de toux.

Seule la référence à un spécialiste vous permettra de préciser le diagnostic et de déterminer le type de maladie. Une toux dans l'ostéochondrose de la région thoracique apparaît chez de nombreuses personnes. Un tel phénomène désagréable ne peut souvent pas être guéri avec des remèdes standard contre la toux, car tous les efforts doivent être dirigés vers le traitement de la maladie sous-jacente, l’ostéochondrose de la colonne thoracique.

Le plus souvent, le mal de gorge est localisé d'un côté. Cela est dû au déplacement des disques vertébraux. La douleur augmente considérablement pendant la déglutition. De nombreux patients confondent même cela avec le rhume et n'attachent simplement aucune importance à ce symptôme. L'anxiété n'apparaît que lorsque la toux ne passe pas complètement, malgré le traitement actif.

Le plus souvent, au tout début du développement de la maladie, la toux est sèche. Habituellement, il guette une personne le matin après que sa colonne vertébrale soit dans la même position depuis longtemps. Si la maladie progresse, la toux peut devenir humide. Cela est dû à la partie de la trachée qui broute. D'habitude, tout est accompagné d'un enrouement dans la voix.

Degré d'ostéochondrose thoracique

Le degré d'ostéochondrose est caractérisé par certains changements pathologiques, qui sont caractérisés par certains signes cliniques. Il est admis de distinguer quatre périodes de développement et quatre degrés d'ostéochondrose thoracique.

  1. Premier degré Il se caractérise par le fait que des fissures apparaissent de l'intérieur de l'anneau fibreux avec la pénétration ultérieure du noyau pulpeux dans celles-ci. Au cours de cette période, les signes suivants de la maladie apparaissent: la douleur survient sur le site des lésions de la colonne vertébrale et ne s'étend pas au-delà de ses limites; ils peuvent être permanents ou sous forme de lumbago; il peut y avoir une douleur dans la région du coeur, une contraction musculaire.
  2. Deuxième degré La deuxième période de développement de l'ostéochondrose est caractérisée par l'apparition d'une mobilité pathologique entre les vertèbres. Cliniquement, cela ressemble à ceci: il y a des subluxations dans la colonne vertébrale thoracique; douleurs aggravées pendant le mouvement; l'inconfort apparaît avec une posture de longue date.
  3. Troisième degré Dans la troisième période, l'anneau fibreux est brisé et le noyau pulpeux dépasse ses limites. À ce stade, une hernie intervertébrale se forme, entraînant des signes cliniques graves:
    • tonique musculaire;
    • neurovasculaire;
    • réflexe dystrophique.

De plus, ce degré d'ostéochondrose thoracique est caractérisé par une modification des conditions suivantes: une restriction inhabituelle de la mobilité sous la forme d'une scoliose ou d'une cyphose; fixation insuffisante de la colonne vertébrale.

  • Quatrième degré La quatrième période est associée au fait que le processus dégénératif-dystrophique s’étend aux structures entourant la colonne vertébrale. Les ligaments interstitiels, jaunes et autres sont impliqués, la fibrose se développe dans les structures entourant la colonne vertébrale. Cliniquement, à ce stade, il y a un état de rémission.
  • Comment la maladie se manifeste et se développe

    Les symptômes de l'ostéochondrose thoracique peuvent être très divers. Certaines d'entre elles ressemblent aux manifestations de la dystonie végétative-vasculaire, aux pathologies du système digestif et aux problèmes cardiaques. C’est pourquoi le diagnostic de cette maladie pose souvent problème et le traitement mal prescrit n’apporte aucun soulagement.

    Le symptôme principal est la douleur. La douleur dans l'ostéochondrose thoracique peut être ressentie dans la poitrine, dans le dos, dans le bras, une douleur peut survenir dans l'estomac. Comment l'ostéochondrose thoracique fait-elle mal? Tout dépend du degré du problème, de l'emplacement de la hernie ou de la protrusion, c'est-à-dire des nerfs ou des vaisseaux sous pression.

    La douleur peut être aiguë lorsque les terminaisons nerveuses sont pincées ou en cas de spasme musculaire aigu. Souvent, le patient ressent une douleur douloureuse mais constante dans la colonne vertébrale de la région thoracique.

    Les manifestations de la maladie peuvent dépendre des caractéristiques individuelles du patient, de sa sensibilité. Les signes d'ostéochondrose thoracique chez la femme sont généralement plus prononcés, car le corps de la femme est plus sensible et toutes les parties de la colonne vertébrale sont plus petites et plus fines que celles du corps masculin. Par conséquent, les processus dégénératifs-dystrophiques ont des effets négatifs plus rapidement.

    Les principaux signes de chondrose thoracique sont des douleurs dorsales de nature différente, apparaissant le plus souvent dans la région interscapulaire. Dans ce cas, la douleur peut être de nature permanente et augmenter avec la flexion en avant ou sur le côté. En cas de développement d'une chondrose cervico-thoracique, la douleur peut irradier vers le bras droit ou gauche, associée à une douleur au cou ou même à un mal de tête.

    Chez certains patients, la chondrose de la colonne thoracique se manifeste par une douleur dans la moitié gauche du thorax, souvent de tels symptômes entraînent un diagnostic erroné de maladie cardiaque.

    En présence de tels phénomènes, il est nécessaire de consulter un médecin et de subir un examen complet: radiographies des poumons et de la colonne vertébrale, électrocardiographie, échographie du cœur.

    La chondrose de la colonne vertébrale mi-thoracique peut causer des douleurs le long des espaces intercostaux. La toux, les éternuements, la respiration profonde et les mouvements de rotation de la colonne vertébrale aggravent ces douleurs.

    Si la pathologie de la région thoracique inférieure se développe, la douleur apparaît dans la région lombaire. Dans ce cas, il y a une augmentation du tonus des muscles du bas du dos, la flexion en avant est limitée.

    En règle générale, les patients se plaignent de douleurs persistantes, d'une douleur aiguë dans un certain segment de la colonne vertébrale, de troubles neurologiques - troubles du mouvement partiels, picotements dans les membres et maux de tête. Les principaux signes cliniques à la base du diagnostic d'ostéochondrose sont:

    • douleurs douloureuses de caractère inconstant dans plus de trois articulations, plus prononcées lors d'un effort physique;
    • sensation de craquement dans la colonne vertébrale pendant le mouvement;
    • changements dans la forme des articulations à la suite de la formation d'ostéophytes et d'une diminution de leur volume
    • inflammation dans les articulations et les tissus environnants.

    La douleur augmente après le travail, charges statiques prolongées, est caractérisée par une augmentation après une nuit de sommeil. Une irradiation peut se produire dans le membre correspondant, la moitié de la poitrine.

    Une autre plainte caractéristique concerne divers troubles neurologiques du côté affecté, tels que:

    • la parésie est un trouble partiel du mouvement,
    • paresthésies - sensations inhabituelles et désagréables de "picotement", "chair de poule rampante",
    • divers troubles végétatifs - imitation de l'angine de poitrine, cholélithiase, ulcère peptique, etc.,
    • dysfonctionnement des organes pelviens.

    Dans la forme du cou, des symptômes de troubles de la circulation sanguine cérébrale peuvent apparaître: vertiges, acouphènes, vision de face, nausées, vomissements, déficience auditive et visuelle.

    De l’anamnèse, il est établi que le développement de la maladie a longtemps été précédé par un effort physique, travaille dans la même position lorsque la colonne vertébrale subit un stress statique constant. Souvent, les patients associent les débuts de l'ostéochondrose à l'hypothermie, qui joue ici le rôle d'un facteur provoquant.

    La plupart des patients présentaient initialement une posture altérée et d'autres manifestations de dysplasie indifférenciée du tissu conjonctif, le plus souvent sous forme de déficience visuelle, d'anomalies de la valve mitrale du cœur, de modifications des reins avec le développement d'une pyélonéphrite secondaire.

    Au stade initial de la maladie, les symptômes peuvent ressembler à des signes d'affections telles que l'angine de poitrine et la DVV avec ostéochondrose (dystonie vasculaire). Au stade avancé, le tableau clinique de la maladie devient plus typique des lésions de la colonne vertébrale et se manifeste par les symptômes suivants:

    1. Syndrome asthénique (fatigue, faiblesse, épuisement du corps).
    2. La douleur qui passe du cou aux épaules, aux bras et à l'espace intercostal.
    3. Rigidité et difficulté respiratoire.
    4. Mal de tête (constant) et vertiges.
    5. Diminution de l'audition, acuité visuelle, "vole" devant les yeux.
    6. Névralgie intercostale et douleur dans la région du cœur.

    La peau perd sa sensibilité et la personne ressent du froid, des picotements, des engourdissements et des brûlures aux épaules et aux bras. L'ostéochondrose cervico-thoracique s'accompagne d'une altération de la coordination des mouvements, d'une modification de la pression artérielle, d'un évanouissement.

    Manifestations d'ostéochondrose thoracique: fatigue accrue des muscles du dos - avec le temps, le patient a de plus en plus de mal à se tenir debout. Un symptôme caractéristique est une crise de douleur monotone au dos et à la poitrine, aggravée par la respiration, les virages et les efforts physiques. Vertèbres de pression douloureuses.

    Symptômes principaux

    Les signes cliniques de l'ostéochondrose thoracique dépendent des facteurs suivants: stades de la maladie - exacerbation ou rémission (l'exacerbation est divisée en progression, phase stationnaire et régression); l'âge de la personne; niveau de la lésion de la colonne vertébrale.

    Les principales caractéristiques cliniques de ce processus pathologique sont:

    • dorsago - douleur thoracique, particulièrement dans la colonne vertébrale;
    • radiculopathie, c'est-à-dire lésion des racines nerveuses émergeant de la moelle épinière, avec l'apparition de douleurs caractéristiques, de paresthésies et d'autres types de déficience sensorielle;
    • modifications du muscle cardiaque ou syndrome cardiaque caractérisé par la persistance de douleurs après la prise de nitroglycérine;
    • syndrome pulmonaire, se manifestant par des symptômes d'hypoxie et de stagnation dans les poumons; syndrome abdominal.

    La température corporelle dans l'ostéochondrose n'augmente pas, ce qui est un caractère diagnostique différentiel. La douleur dans la colonne vertébrale thoracique (dorsalgie) indique la présence de fractures de l'anneau et l'indentation du noyau pulpeux. À la palpation de cette zone, la douleur augmente.

    1. Douleur dans la poitrine, qui augmente avec l'effort ou le long séjour dans une position,
    2. Douleur entre les omoplates
    3. Douleur résultant de la levée des mains
    4. Sensation de douleur en tournant ou en se penchant,
    5. Augmentation de la douleur avec une respiration profonde
    6. Constriction dans la poitrine.

    Ces symptômes sont directement liés aux processus de la moelle épinière, il s’agit des symptômes dits vertébraux. Cependant, avec le développement de la hernie intervertébrale, les symptômes associés aux troubles neurologiques et vasculaires se rejoignent également.

    Vous pouvez remarquer des troubles circulatoires dans les membres du côté affecté (gonflement, bleuissement, refroidissement de la peau). La force et le tonus musculaires sont réduits. Dans certains cas, il se peut que les réflexes diminuent.

    En appuyant et en tapotant sur les apophyses épineuses des vertèbres touchées, on détermine la douleur qui, dans l'ostéochondrose de la région thoracique, présente deux points clairement définis et de la plus grande intensité: à proximité de l'apophyse épineuse, à la sortie de la racine et au site de fixation au sternum de la côte correspondante.

    Dans la forme lombaire, des symptômes de tension du nerf sciatique sont détectés: le patient est placé sur le dos et tente d'exercer une flexion passive de l'articulation de la hanche avec un membre inférieur droit, ce qui provoque une douleur intense le long du nerf. Dans les vertèbres, le volume des mouvements de la colonne vertébrale est considérablement réduit en raison de modifications ostéo-articulaires. Lors de ces mouvements, on détermine le crissement et le cliquetis.

    La palpation peut déterminer la tension correspondant au niveau de dommages causés aux groupes musculaires - occipital, squam, muscles du dos, fessiers, etc.

    Parmi les méthodes instrumentales, la plus importante est la radiographie de la colonne vertébrale. Les signes radiographiques suivants sont caractéristiques de la lésion de l'un ou l'autre département. Pour toute lésion des vertèbres cervicales, la radiographie en trois projections est standard: droite, latérale et oblique en rotation de 3/4, ce qui permet une meilleure visualisation des trous intervertébraux.

    Aux stades initiaux de la maladie, une inégalité du noyau gélatineux est révélée, qui occupe 1/3 de la surface du disque. À la suite de processus dégénératifs, les foramens intervertébraux sont rétrécis et déformés. Une diminution de la hauteur du disque, des saillies et de leurs prolapsus dans le canal rachidien, des excroissances osseuses (ostéophytes) des vertèbres sont également déterminés. Lors des études de contraste, la substance de contraste remplit non seulement le disque intervertébral tout entier, mais va même au-delà.

    En tant que facteur provocateur, il peut y avoir une variété de facteurs secondaires: enfiler et enlever des vêtements, se pencher pour mettre des chaussures, se laver, tousser, une longue position monotone du corps. La douleur est apparue atypique, plus souvent dans la moitié droite de la poitrine, dans le membre supérieur droit et dans le haut du bras.

    Les attaques elles-mêmes ne sont pas caractéristiques: elles sont multiples, mais courtes ou, au contraire, très longues et sans retrait des médicaments anti-angineux.

    Cardialgie neurogène, dans laquelle il y a des douleurs dans la région du coeur, dont l'apparition est associée à l'influence de facteurs psychogènes, tels que des émotions négatives, des expériences fortes. La douleur commence progressivement, parfois pendant plusieurs heures et même plusieurs jours. Le lieu le plus fréquent de sa localisation est le sommet du cœur dans le Vème espace intercostal à gauche.

    A le caractère de coups de couteau, de douleur et d'inspiration augmente. Une différence importante par rapport à l'ostéochondrose est que pendant le travail physique, en plus de changer d'attention, elle devient beaucoup moins intense. Il s'apaise au fur et à mesure qu'il commence. Les principaux médicaments pour soulager la douleur d'origine psychogène sont les sédatifs.

    Pathologie traumatique. Très souvent, les blessures, notamment les fractures des apophyses transverses de la vertèbre lombaire, peuvent provoquer des symptômes similaires à ceux de l’ostéochondrose. La différence est qu’au niveau d’une fracture, la douleur correspond au lieu de la blessure et est plus locale.

    Les symptômes de l’ostéochondrose thoracique dépendent du segment de la colonne thoracique affecté:

    • segment thoracique supérieur - sensation de corps étranger derrière le sternum ou le pharynx, douleur dans l'œsophage ou le pharynx;
    • segment mi-thoracique - douleur dans l'hypochondre droit, pouvant causer une erreur de diagnostic;
    • segment thoracique inférieur - douleur dans la cavité abdominale.

    Symptômes spéciaux chez les femmes

    Les symptômes de l'ostéochondrose chez la femme se manifestent par: des douleurs au site du disque affecté; troubles de la douleur et de la sensibilité le long de la racine nerveuse comprimée (myélopathie par compression); simulation de maladies des organes internes, qui sont déterminés par l'innervation caractéristique.

    Les symptômes de compression des racines nerveuses (myélopathie de compression) comprennent: une douleur le long du nerf; paresthésie (sensation de chair de poule rampante); diminution de la sensibilité (une personne peut normalement percevoir les contacts, la température des objets, etc.); altération de la fonction motrice.

    Pour parler des divers syndromes des organes internes, vous devez savoir quelles racines nerveuses sont impliquées dans leur innervation. Le principal symptôme clinique dans ce cas est la douleur d'un organe ou d'un autre, par exemple la douleur du coeur.

    • car l'innervation du cœur est responsable du premier au sixième nerf pectoral;
    • l'œsophage est innervé du cinquième au neuvième nerf; l'estomac est innervé du sixième au neuvième nerf thoracique;
    • l'intestin grêle est innervé du neuvième au dixième nerf;
    • pour l'innervation du gros intestin se trouvent les onzième et douzième nerfs pectoraux;
    • le foie, la vésicule biliaire et les canaux biliaires ont une innervation du septième au dixième nerf;
    • Le 12ème nerf pectoral est responsable de l'innervation des reins et des organes génitaux.

    Les symptômes de l'ostéochondrose peuvent varier en fonction de la localisation du processus pathologique. La maladie peut toucher la colonne vertébrale cervicale, thoracique, lombaire ou sacrée. Les symptômes de la maladie apparaissent généralement plus tôt chez les femmes. Cela est dû au fait que la plupart des hommes mènent une vie plus active.

    L'ostéochondrose mammaire est typique:

    1. Occurrence fréquente de maux de tête et de vertiges. Les sensations douloureuses sont généralement localisées dans les régions pariéto-temporales ou occipitales.
    2. En raison de la compression des racines nerveuses, un engourdissement des extrémités se produit.
    3. Acouphène et sonnerie.
    4. Dans la vieillesse, une perte de conscience fréquente est probable.
    5. Enrouement et enrouement.
    6. Déficience visuelle et yeux douloureux.
    7. Occurrence fréquente de hoquet et d'essoufflement.
    8. La pression artérielle baisse.
    9. La tension constante des muscles du cou et, par conséquent, le ronflement.

    La combinaison de ces symptômes indique que l'ostéochondrose de la région thoracique est presque certainement. Cependant, il n'est pas recommandé de se lancer dans l'autodiagnostic et l'auto-traitement, même pour ceux qui sont sûrs de leur diagnostic. Pour déterminer la pathologie exacte, vous devez consulter un médecin.

    L'ostéochondrose thoracique est le plus souvent diagnostiquée chez la femme. Cela est dû au fait qu’ils (les secrétaires, les dactylographes, les opérateurs) travaillent principalement à la séance dans les bureaux. Longue séance dans la même posture conduit à des problèmes avec la colonne vertébrale.

    Les symptômes de l'ostéochondrose thoracique chez les femmes peuvent apparaître et de manière atypique. Par exemple, la douleur dans les glandes mammaires peut être déclenchée précisément par une ostéochondrose du sein. Seules une visite chez un mammologue et un examen approfondi nous permettent d'exclure une pathologie du sein chez la femme. Un examen plus approfondi d’autres spécialistes révélera un problème de la colonne vertébrale.

    Une indigestion et une douleur dans la région iliaque sont un autre symptôme atypique. Sans examen, une personne commence à suspecter un ulcère ou une gastrite, seule une visite à l'hôpital et des mesures de diagnostic vous permettent d'établir correctement le diagnostic. Par conséquent, il n'est pas nécessaire de procéder à un autodiagnostic ni à un traitement, vous devez passer un examen qualifié.

    Les représentants du système nerveux végétatif du beau sexe ont leurs propres caractéristiques: il est plus labile (mobile), plus sensible et vulnérable. Son état et sa régulation dépendent directement des fluctuations du statut hormonal caractéristique du corps de la femme: cycle menstruel, grossesse et accouchement, et début de la ménopause. Par conséquent, les manifestations de l'ostéochondrose chez les femmes sont beaucoup plus prononcées et diverses.

    Les principaux symptômes de l'ostéochondrose du sein chez la femme sont:

    • douleur à la poitrine;
    • douleur à l'épaule;
    • maux de dos en levant les mains, en tournant le corps et en se penchant;
    • douleur à la poitrine lors de la respiration;
    • oppression thoracique;
    • douleur au sein;
    • "Saut" tension artérielle (dystonie vasculaire);
    • sensation de froid dans les mains, les pieds, un engourdissement, des picotements;
    • douleur dans la région épigastrique (dans la partie supérieure de l'abdomen), non associée à la prise de nourriture.

    En règle générale, l'ostéochondrose se développe progressivement et, chez la femme, le plus souvent, ses premiers signes ne suscitent aucune suspicion de pathologie rachidienne. Cela peut être une dystonie vasculaire, une mastodinia (douleur dans les glandes mammaires), une paresthésie, un engourdissement des extrémités, des douleurs spastiques dans l'estomac, les intestins et les voies biliaires (coliques hépatiques).

    Tout cela conduit à un diagnostic incorrect et une femme peut suivre un traitement à long terme pour le dystonie vasculaire, la mastopathie, la gastrite, la cholécystite, la névralgie intercostale, etc. Ce n’est que lorsque les modifications de la colonne deviennent rugueuses, une dorsalgie (douleur au dos), une douleur au sternum, une restriction des mouvements du corps apparaissent.

    Chez les hommes, contrairement aux femmes, en raison d'un effort physique intense, la douleur dans la colonne vertébrale prédomine.

    De très nombreuses manifestations de problèmes de santé chez les femmes, y compris les jeunes, peuvent indiquer la présence d'ostéochondroses thoraciques. À cet égard, l’examen de la colonne vertébrale et la consultation d’un spécialiste - un neurologue, un vertébrologue sont nécessaires.

    Syndromes et complications possibles

    Des complications se développent avec la progression de la maladie, notamment: hernie intervertébrale ou hernie de Schmorl; inflammation des racines nerveuses émergeant de la moelle épinière; dystonie vasculaire; spondylarthrose; la croissance des ostéophytes; rétrécissement du canal rachidien.

    Le symptôme le plus commun du département d'ostéochondrose est la thorakalgie. Il y a une douleur sourde au dos ou à la poitrine après un travail physique ou une position forcée prolongée du corps. Il n'y a aucune violation de sensibilité, réflexes, fonction motrice, ce qui indique son origine musculo-tonique.

    Le syndrome sympathique est un complexe symptomatique résultant de la transmission de l’irritation du nerf sinusvertébral (induit l’innervation du disque) au noeud sympathique de la colonne limite. Ses signes sont: douleur brûlante, explosive ou compressive dans une ou les deux moitiés de la poitrine, nature diffuse, principalement dans le segment 4-6, hyper ou hypesthésie de la peau, sensibilité altérée par le type de demi-jaquette, restriction de la mobilité.

    Il peut y avoir douleur, fatigue rapide des extrémités, sensibilité accrue au froid. Le syndrome sympathique peut imiter l'angine. Distingué par son augmentation de la douleur lors des mouvements de rotation, sa durée, l’absence d’effet de l’utilisation des nitrates, une réponse positive aux anti-inflammatoires non stéroïdiens.

    La myélopathie est diagnostiquée lorsque des déficiences sensorielles segmentaires ou de type conducteur sont observées, accompagnées d'une augmentation des réflexes d'Achille et du genou, de l'apparition de réflexes pyramidaux pathologiques (Babinski - l'irritation du bord latéral de la semelle provoque une extension du premier pouce Rossolimo - une simple pression du bout des doigts provoque leur flexion).

    Le syndrome des lésions de l'artère spinale antérieure est l'apparition soudaine d'une faiblesse et d'un engourdissement de la jambe après une nuit de sommeil, sans douleur. La sciatique du sein est rare. En effet, les racines passent par les trous intervertébraux et non en contact avec les disques intervertébraux. La douleur radiculaire peut être masquée par des maladies de la cavité abdominale.

    Syndrome d'un petit muscle pectoral. Ce complexe symptomatique est causé par des modifications dégénératives de la vertèbre thoracique supérieure et se caractérise par une douleur ennuyeuse ou douloureuse dans la région interscapulaire, moins souvent irradiée au bras gauche. La douleur se renforce lorsque vous essayez de prendre sa main derrière sa tête.

    Syndrome douloureux inter-sang. La douleur est dans la nature ennuyeuse ou terne, localisée entre les omoplates. Rayonnant parfois jusqu'au membre supérieur. Il y a une augmentation de la douleur en se penchant en avant, couché sur le dos, de fortes vibrations. Signes additionnels: douleur dans les vertèbres thoraciques supérieures, points paravertébraux.

    Syndrome du muscle denté postérieur supérieur. La cause de ce complexe de symptômes est une altération dégénérative de 1-4 vertèbres thoraciques supérieures. La douleur est permanente ou sourde, localisée sur le bord interne de l'omoplate, peut rarement se propager au membre supérieur. Pour le diagnostic, le patient doit fixer le bras dans une position pliée et le placer à l'aisselle opposée.

    Syndrome du serratus bas du dos. La cause de son apparition est la défaite des segments vertébraux thoraciques supérieur et inférieur. La douleur est généralement douloureuse, chronique et localisée dans le bas du dos. En même temps, il y a une restriction des mouvements du segment thoraco-lombaire en raison du défi musculaire prononcé.

    Névralgie intercostale. L'apparition de névralgies intercostales dans 80% des cas est due à des modifications dégénératives-dystrophiques des structures vertébrales. Il y a une douleur constante, moins fréquente à travers, au cours des espaces intercostaux.

    L'ostéochondrose de la région thoracique est accompagnée de tels syndromes vertébraux:

    • Dorsago est un syndrome dans lequel une douleur aiguë survient soudainement. Dorsago est observé chez les personnes qui travaillent depuis longtemps à la table, au moment de se lever pour cette raison. Les muscles sont en tension et la douleur est telle que la personne respire difficilement.
    • Dorsalgie - un syndrome dans lequel la douleur est invisible et augmente en deux semaines. Une personne ressent de l'inconfort en respirant et en pliant le torse. La nuit, la douleur augmente et le matin, après un petit échauffement, la douleur passe. Une posture forcée prolongée et une respiration profonde contribuent à augmenter la douleur.

    Des sensations douloureuses dans le muscle cardiaque du type syndrome pseudo-angineux peuvent apparaître comme une réponse réflexe à la stimulation par les récepteurs de la colonne thoracique supérieure et cervicale touchées. Les douleurs pseudo-anginales de nature vertébrale dues à l'angine de poitrine diffèrent non seulement par le degré de localisation, mais également par la durée des crises.

    Le syndrome de compression, qui résulte de la perte d'une grande partie de la hernie du disque intervertébral de la colonne thoracique, est assez rare. La compression de la racine se manifeste par des douleurs ceinturées, accompagnées d'une hypalgésie avec le dermatome correspondant.

    L'ostéochondrose thoracique se développe lentement dans une plus grande proportion des cas de maladie. Au stade initial, il ne peut être caractérisé que par des douleurs mineures, localisées dans le dos, et amplifiées après une charge statique prolongée ou restant dans une position inconfortable.

    Conclusion

    L'ostéochondrose rachidienne réduit la qualité de vie et, avec le temps, menace la perte d'efficacité. Dans les derniers stades de l'ostéochondrose, se développent la spondyloarthrose, la spondylose, le pseudospondylolisthésis et les ostéophytes.

    Une hernie intervertébrale, située dans la colonne lombaire, est caractérisée par une altération de la miction et de la défécation, une impuissance ainsi qu'une violation de l'activité motrice des muscles de la jambe (et).

    La prévention de l'ostéochondrose devrait commencer dès l'enfance. C'est dans l'enfance que l'on observe des troubles de la posture. Pour les mesures préventives, les procédures de restauration telles que l'exercice, la nutrition équilibrée, les jeux de plein air, les activités sportives, les massages et la natation sont importantes.

    L’école en début de programme devrait aider à la prévention - bureaux spéciaux, cours d’éducation physique, examen des enfants à l’école par des pédiatres et identification des anomalies. Mais la prévention contre la maladie doit avant tout retarder la dégénérescence du cartilage, entraînant ainsi l’exercice des disques intervertébraux.

    En gardant à l'esprit la cause de la maladie, telle que la perte de liquide et l'élasticité des disques intervertébraux, il est nécessaire d'augmenter l'apport en eau dans le régime alimentaire, car le tissu cartilagineux contient essentiellement du liquide, et sans recevoir suffisamment d'eau, le corps ne le fournit pas en quantité suffisante.

    Les blessures, principalement les accidents de la route et les accidents industriels, sont un facteur important contribuant au développement de l’ostéochondrose. L'influence sur son niveau peut être mise en œuvre principalement par diverses mesures organisationnelles, telles que l'optimisation du travail et le respect des normes sanitaires et hygiéniques en production, améliorant la culture de comportement de la population sur les routes.

    Les personnes de nombreuses professions associées à un long séjour dans une posture forcée monotone nécessitent des mesures préventives spéciales. Ce contingent comprend des conducteurs de véhicules, des employés de bureau, des chirurgiens, etc. Il est nécessaire d’organiser de petits exercices de gymnastique dans les intervalles séparant les heures de travail, de combiner les week-ends et les vacances avec des activités de plein air dans le gymnase.

    Séances utiles de massage préventif, procédures de spa, cours en piscine. Il convient de noter les athlètes, tels que les haltérophiles, les gymnastes. Optimisation des besoins et dosage strict de l'activité physique.

    En général, l'unité de consultation externe du service médical joue un rôle essentiel dans la détection et la prévention primaires de l'ostéochondrose spinale. Afin de fournir des services supplémentaires, le patient peut être inclus dans l’un des groupes d’observation et amené à l’inscription au dispensaire.

    Des méthodes de traitement non opératoires comme les blocages novocaïniques, les ponctions intervertébrales, l'application de diverses procédures physiothérapeutiques, les exercices thérapeutiques, les massages, la thérapie manuelle peuvent également être effectuées immédiatement.

    Les tâches des médecins de différents profils, en particulier des orthopédistes, incluent la conduite de travaux sanitaires et éducatifs. Il faut se rappeler que même avec des dommages importants à la structure de la colonne vertébrale, les signes cliniques de la maladie peuvent être absents.