Les premiers signes d'ostéoporose chez les femmes

L'ostéoporose chez les femmes après 50 ans est une pathologie courante caractérisée par une diminution de la densité du tissu osseux due à un manque de calcium. Selon les statistiques, une femme sur trois qui a franchi cette ligne d'âge souffre de fractures pathologiques causées par le développement de l'ostéoporose.

Le principal danger réside dans le fait que la maladie peut être presque asymptomatique pendant longtemps. Par conséquent, un diagnostic précoce et un traitement rapide des modifications pathologiques survenant dans les tissus osseux sont si importants.

Causes et mécanisme de l'ostéoporose

La principale raison du développement de l'ostéoporose chez les femmes après 50 ans est une modification des niveaux hormonaux au début de la ménopause. C’est pendant cette période que le niveau d’œstrogène, l’hormone sexuelle féminine, diminue considérablement. Le médecin intéresse de nombreux patients. Comment associer la période de ménopause à une violation de la densité des structures osseuses?

Le fait est que l'hormone œstrogène est non seulement responsable de l'élasticité de la peau et de la fonction de reproduction, mais contribue également à l'absorption du calcium par le tissu osseux. Avec l'apparition de la ménopause, les œstrogènes sont de moins en moins produits et le tissu osseux devient plus fragile. Dans le contexte des changements hormonaux, le calcium commence à se lessiver activement des os. Déjà au cours de la première année suivant le début des changements climatériques, la densité de la masse osseuse diminue en moyenne de 10% et chaque année suivante, ce chiffre diminue encore de 2%. En conséquence, plus la femme est âgée, plus le risque d'ostéoporose est élevé.

Parmi les autres facteurs qui provoquent la fragilité pathologique des os, les médecins incluent:

  • prendre certains médicaments (immunosuppresseurs, anticonvulsivants);
  • la présence de maladies concomitantes du système endocrinien;
  • maladies gastro-intestinales chroniques, pathologies du foie et des reins;
  • traitement prolongé aux corticostéroïdes;
  • faible poids (anorexie);
  • la polyarthrite rhumatoïde;
  • prédisposition génétique;
  • blessures antérieures.

Le groupe à risque comprend les femmes ayant un style de vie peu actif, adhérant à un régime alimentaire serré, abusant de l'alcool, du tabac et des boissons contenant de la caféine. Nutrition déséquilibrée, le rejet de nombreux produits à la recherche de la silhouette idéale peut conduire au développement du béribéri. Un manque de vitamine D sous nos latitudes où l'activité solaire est faible ne fait qu'aggraver ce problème, accélérer la lixiviation du calcium et contribuer à la destruction des os.

La perte osseuse devient la principale cause de fractures pathologiques des articulations du cou, de la colonne vertébrale, du poignet et de la cheville du fémur chez les femmes de ce groupe d’âge.

Signes d'ostéoporose chez les femmes après 50 ans

La ruse de l'ostéoporose réside dans le fait que des signes cliniques prononcés apparaissent déjà à ce stade, lorsque les structures osseuses subissent des modifications irréversibles.

Quels sont les symptômes à surveiller en cas de suspicion d'ostéoporose? Tout d'abord, la présence de problèmes de tissu osseux sera indiquée par:

  • une augmentation progressive de la faiblesse musculaire;
  • douleur dans diverses parties de la colonne vertébrale, même avec peu d'effort;
  • douleur dans les articulations des membres;
  • sécheresse et desquamation de la peau, un paquet de clous;
  • l'apparition de crampes dans les jambes;
  • démarche et posture altérées;
  • faible poids corporel (anorexie);
  • problèmes de dents et de gencives;
  • développement de l'âge affalé, réduction de la croissance;
  • déformation (courbure de la colonne vertébrale).

Une femme devrait consulter un médecin dès que possible si les douleurs dans la colonne vertébrale et les articulations s'intensifient et ne disparaissent pas, même au repos. Parmi les autres signes, il existe une violation de la thermorégulation, le patient se plaint de bouffées de chaleur et de transpiration excessive. Le système nerveux en souffre également, ce qui se manifeste par une irritabilité excessive, une anxiété déraisonnable, des larmoiements et de l'insomnie.

Une chute accidentelle entraîne souvent une fracture de l'articulation du poignet. Les conséquences à long terme d'une telle blessure peuvent être une douleur persistante, une atrophie musculaire, une déformation de la main, l'incapacité à effectuer des actions associées à la motricité fine.

Des fractures vertébrales dans les cas avancés d'ostéomyélite peuvent survenir lors de la levée de poids, de la flexion en avant ou même d'une forte toux. Les fractures fréquentes conduisent à une déformation de la colonne vertébrale, à la formation d'une bosse (cyphose) ou d'une courbure sévère (scoliose).

Le dommage le plus dangereux est considéré comme l’avant du col du fémur lorsqu’il tombe en arrière ou sur le côté. Une telle fracture entraîne une invalidité et peut être fatale en raison du développement de comorbidités - troubles circulatoires et trophisme tissulaire, congestion dans les poumons. Selon les statistiques, le taux de mortalité par fracture de la hanche chez les femmes âgées atteint 20%.

Diagnostics

Les principales méthodes de diagnostic pour détecter l'ostéoporose sont les suivantes:

  • tests de laboratoire;
  • densitométrie;
  • radiographie.

Les méthodes de laboratoire déterminent le niveau de calcium et de phosphore, prennent en compte les indicateurs de créatinine et d'urée dans le test de sang dilaté. Assurez-vous de faire une analyse du contenu en hormones sexuelles, en déterminant le niveau de vitamine D et de ses métabolites dans le corps.

La densitométrie par ultrasons osseux est la procédure la plus informative pour détecter la maladie à un stade précoce. Avec cette méthode, vous pouvez même déterminer une légère diminution de la densité osseuse (jusqu'à 5%). En comparant les résultats obtenus avec le taux de densité du tissu osseux et en utilisant des échelles d'évaluation spéciales, les spécialistes déterminent avec précision la gravité de l'ostéoporose et choisissent les tactiques de traitement nécessaires.

La radiographie avec ostéoporose est moins informative, cette méthode permet de détecter les changements pathologiques en réduisant la densité osseuse de plus de 15%.

Traitement de l'ostéoporose chez les femmes après 50 ans

Le schéma thérapeutique de l’ostéoporose est choisi individuellement, en tenant compte des causes de la pathologie, de l’âge de la femme, de la présence de possibles contre-indications. Le traitement médicamenteux vise à prévenir la lixiviation du calcium du tissu osseux et à restaurer la densité osseuse.

Les médicaments de premier choix dans le traitement des femmes âgées de 50 ans et plus comprennent:

  • biophosphonates;
  • Le ranelat de strontium;
  • préparations à base de Denosumab.
Biophosphonates

Les biophosphonates sont des analogues des pyrophosphates qui peuvent être incorporés dans le tissu osseux, supprimer leur résorption (destruction, résorption) et reformer des structures osseuses. Certains d'entre eux sont prescrits pour l'administration orale (risédronat, alendronat, Bonviva), d'autres - sous forme d'injections (zolédronat).

En règle générale, les biophosphates sont bien tolérés et provoquent rarement des réactions secondaires. Au cours du traitement, il est important de suivre les instructions pour le prendre - prenez le médicament avec suffisamment d’eau, prenez-le avant un repas et veillez à maintenir le corps bien droit pendant 30 minutes après la prochaine dose. Cette dernière condition est considérée comme un inconvénient majeur dans le traitement des patients âgés et affaiblis, qui ont des difficultés à rester debout aussi longtemps. Dans ce cas, les biophosphates sont remplacés par un autre médicament - le ranronate, le strontium.

Traitement aux biophosphates pendant une longue période, au moins 5 ans. Le risque de fracture est considérablement réduit dès la première année de traitement. Ceci est très important pour les patients qui guérissent de la première fracture et espèrent éviter les rechutes récurrentes. De nouvelles générations de biophosphates sont apparues, qui ne peuvent être prises que tous les trois mois.

Ranélate de strontium

Il s'agit d'un autre médicament de premier choix souvent utilisé dans le traitement de l'ostéoporose post-ménopausique. La substance active du médicament stimule la production de collagène et empêche la résorption ultérieure du tissu osseux. La thérapie avec ce remède réduit considérablement le risque de fractures.

Le médicament contre l'ostéoporose est libéré sous forme de poudre qui doit être diluée dans un verre d'eau avant utilisation pour obtenir une suspension. Il est préférable de prendre ce remède au coucher, 2 heures après le dîner. Le ranélate de strontium est considéré comme un médicament à double action, car il supprime non seulement le processus de destruction, mais contribue également à la formation de nouveau tissu osseux.

Préparations de Denosumab

Le denosumab, comme les autres médicaments à base de lui (Prolia, Exjiva), est un corps monoclonal humain. Il est recommandé pour le traitement de l'ostéoporose chez les femmes ménopausées. Il est recommandé de prescrire les médicaments de ce groupe avec un risque élevé de fractures et de perte osseuse active. Ils ont un haut degré de biodisponibilité et sont mieux tolérés par les patients. Un autre avantage - vous ne devez entrer le médicament qu'une fois tous les 3 à 6 mois. Malheureusement, en raison du prix élevé de ces médicaments, toutes les catégories de patients ne peuvent en bénéficier.

La thérapie avec l’un des moyens susmentionnés est longue et doit être complète, y compris la prise simultanée de suppléments de vitamine D et de calcium. La dose quotidienne de calcium dépend en grande partie de l'âge du patient et est choisie individuellement par le médecin. Ce micro-élément est mieux absorbé en présence de vitamine D, qu’une personne reçoit en partie de la nourriture. La production naturelle de vitamine D se produit sous l'influence de la lumière du soleil. Mais comme l’activité solaire en Russie est faible dans de nombreuses régions, il est nécessaire de la prendre sous forme de vitamines synthétisées par des moyens artificiels.

Un autre groupe comprend les médicaments à base de l'hormone calcitonine (un analogue synthétique de l'hormone thyroïdienne). Ils fournissent une action complexe - éliminer le syndrome douloureux associé aux fractures et empêcher toute destruction ultérieure du tissu osseux. L'utilisation d'un traitement hormonal substitutif pour ajuster le niveau d'œstrogènes chez les femmes âgées n'est pas la bienvenue, car le risque d'effets secondaires indésirables est élevé.

Des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens sont prescrits (ibuprofène, diclofénac), des relaxants musculaires (Mydocalm) sont utilisés pour soulager les spasmes musculaires. Parallèlement au calcium et à la vitamine D, le médecin peut prescrire des sels de fluorure, qui accélèrent le processus de formation de nouveau tissu osseux.

Régime alimentaire pour l'ostéoporose

L’adaptation du mode de vie et de la nutrition joue un rôle important dans le traitement de l’ostéoporose. Le régime alimentaire d'une femme doit être complet et équilibré en glucides, protéines et lipides. Vous ne devez pas vous impliquer dans les régimes protéiques hypocaloriques, car un excès de protéines contribue à l'excrétion accélérée du calcium et à la réduction de la densité osseuse.

Le régime alimentaire devrait être composé d'aliments riches en calcium et en phosphore. Le menu doit inclure les produits suivants:

  • fromage cottage, fromage à pâte dure;
  • les noix;
  • fruits secs;
  • poisson de mer et fruits de mer;
  • viande diététique;
  • le foie;
  • les verts, les légumes à feuilles;
  • foin de tournesol et de citrouille;
  • boissons lactées fermentées;
  • fruits et légumes frais;
  • pommes de terre - cuites au four ou bouillies dans un "uniforme";
  • huiles végétales.

Le calcium peut être trouvé dans le lait, les noix, les amandes, les graines, les abricots secs. Pour le petit-déjeuner, il est recommandé de manger du yogourt, un sandwich au fromage, une poignée de noix ou une salade de légumes assaisonnée d'huile végétale.

Il est nécessaire d'abandonner l'utilisation de plats épicés, de cornichons et de cornichons afin de minimiser la quantité de sel dans les plats préparés. Vous ne devriez pas vous mêler aux plats cuisinés, aux conserves, aux saucisses et à la malbouffe contenant beaucoup de sel.

Les amateurs de boissons contenant de la caféine (thé noir, café, cacao, cola) ou de boissons énergisantes devront les abandonner ou réduire leur consommation au minimum. La caféine contribue à la lixiviation du calcium des os et augmente le risque d'ostéoporose. Au lieu de cela, vous devriez boire plus d'eau purifiée, jus dilués, compotes, boissons aux fruits. Dans toute forme de la maladie est strictement l'alcool contre-indiqué. Il est nécessaire d'abandonner d'autres mauvaises habitudes, notamment le tabagisme.

Le régime devrait inclure des aliments riches en vitamine B - œufs, bananes, agrumes, pain noir, haricots, filet de poulet. Remplacez les graisses animales et le beurre par de l'huile d'olive et de tournesol. Vous devez manger de petits repas, 5 à 6 fois par jour.

Prévention de l'ostéoporose chez les femmes après 50 ans

Pour la prévention de l'ostéoporose, l'activité physique est très importante. À l'âge adulte, ils recommandent les longues marches, les danses, la natation, le jogging, le cyclisme et les cours de gym.

Exercices quotidiens, effectuez une série d'exercices réalisables. Même des cours de 20 minutes seront très bénéfiques et constitueront une bonne prévention non seulement de l'ostéoporose, mais également d'autres maladies du système musculo-squelettique. L'exercice réalisable est important pour maintenir le tonus musculaire et améliorer le bien-être général. Les activités de prévention de l'ostéoporose devraient être régulières, deux à trois fois par semaine, ce qui aidera à renforcer les muscles, à soulager la colonne vertébrale et à réduire le risque de fractures.

Assurez-vous de réviser votre alimentation en y ajoutant des produits contenant du calcium et du phosphore, des vitamines B, A, C, E. En guise de mesure préventive contre la carence en calcium, vous pouvez prendre une demi-cuillère à café de coquille d’œuf, en poudre, en ajoutant 1-2 gouttes de jus de citron.

Les femmes de plus de 40 ans sont invitées à se soumettre à un examen prophylactique une fois par an, ce qui permet de détecter rapidement les modifications pathologiques du système musculo-squelettique. N'oubliez pas que la maladie est beaucoup plus facile à traiter aux premiers stades, alors que dans les cas avancés, il sera beaucoup plus difficile de faire face à l'ostéoporose.

Comment traiter l'ostéoporose chez les femmes

Beaucoup sont confrontés au problème des douleurs articulaires dues aux intempéries, de la douleur au bas du dos, des ongles et des cheveux cassants.

Et tout le monde ne pense pas à la gravité de ces manifestations. Mais ils ne sont pas du tout anodins et peuvent devenir des indicateurs d'une maladie progressive, l'ostéoporose.

Ce que c'est, comment le traiter, les raisons de son apparition et d'autres questions seront considérées ensemble.

Qu'est-ce que l'ostéoporose?

Fragilité osseuse

L'ostéoporose est une maladie des os, exprimée par leur fragilité due à une diminution de la densité du squelette.

En règle générale, les os humains acquièrent une résistance due au calcium et au phosphore. L'indice de densité augmente entre 25 et 30 ans et atteint sa valeur maximale vers 35 ans.

Après cet âge, les minéraux des os commencent à se lessiver, réduisant progressivement leur résistance. Les os changent de structure, deviennent poreux, comme une éponge. Cette condition s'appelle l'ostéopénie.

La maladie se propage à tous les os du squelette et présente un risque de fracture, même dans les situations les plus simples et sans augmentation du stress.

Les catégories les plus vulnérables sont les femmes de plus de 50 ans ménopausées. Il doit être prudent et les patients présentant un déséquilibre des hormones sexuelles, souffrant d'une transpiration accrue, d'un manque de poids et d'une prédisposition héréditaire. Les personnes menant une vie sédentaire sont également à risque.

Selon les statistiques de la traumatologie, le risque de fractures augmente proportionnellement au nombre de densités osseuses. Ainsi, avec un indicateur de 10%, les fractures apparaissent 2 à 3 fois plus souvent. Tout d'abord, les vertèbres et l'avant-bras de la région du poignet sont touchés.

Causes de la maladie

Il peut y avoir plusieurs raisons. Comme déjà mentionné, le pic d'activité osseuse tombe sur 30 ans. À l'âge de 40 ans, l'apport de calcium commence à se dissoudre, ce qui se passe inaperçu pour l'homme.

Mais quand vient le temps de ménopause chez les femmes, puis à cause de l'arrêt de la production de l'hormone œstrogène, le tissu osseux commence impitoyablement à se décomposer.

Tout le monde sait déjà que les personnes âgées font face à un problème similaire en raison d'un manque de calcium, car celui-ci est déjà peu absorbé, de même que les nutriments.

Mais les principales raisons sont:

  • fumer;
  • consommation excessive d'alcool;
  • mode de vie sédentaire;
  • nutrition déséquilibrée;
  • régimes réguliers;
  • médicaments hormonaux;
  • problèmes digestifs;
  • dysfonctionnement thyroïdien;
  • problèmes pancréatiques;
  • perturbations hormonales, ménopause;
  • mauvais fonctionnement des ovaires ou leur retrait.

Les femmes à risque de ménopause précoce - jusqu'à l'âge de 44 ans, avec un utérus ou des ovaires prélevés, affamées et ayant de gros efforts physiques.

Qu'en est-il des hommes?

Les hommes sont également susceptibles de développer l'ostéoporose, mais pour d'autres raisons:

  • utilisation de glucocorticoïdes;
  • consommation excessive d'alcool;
  • fumer;
  • diminuer à un niveau critique de testostérone.

Types de maladie

Ostéoporose primaire

L'ostéoporose primaire a plusieurs noms:

  • sénile;
  • ménopausée;
  • sénile;
  • involutif.

Affecte généralement les personnes âgées après 50 ans et plus. Et les femmes en souffrent plus souvent que les hommes.

Les personnes à risque sont:

  • âge avancé;
  • petite taille;
  • avec antécédents familiaux de fractures;
  • avec un physique fragile;
  • avec menstruation tardive (champ 15 ans);
  • avec l'apparition précoce de la ménopause (jusqu'à 50 ans);
  • avec des périodes maigres;
  • stérile;
  • enfants allaitant longtemps (plus de six mois).

Ostéoporose secondaire

Avec ce type de maladie dans le corps humain diminue le tissu osseux.

La raison réside principalement dans la violation de l'équilibre hormonal et des maladies, par exemple:

  1. l'hyperthyroïdie;
  2. diabète et autres troubles endocriniens;
  3. l'hypercorticoïdisme;
  4. hyperparathyroïdie;
  5. la leucémie;
  6. apparition de métastases;
  7. le myélome;
  8. troubles de l'alimentation;
  9. insuffisance rénale.

L'ostéoporose secondaire peut affecter:

  • la colonne vertébrale - cela conduit à la destruction des vertèbres et provoque une douleur intense;
  • articulations de la hanche - le cou de la hanche est détruit. La maladie est très grave et sans l'intervention d'un médecin peut entraîner la mort du patient;
  • pied - se manifeste par l'apparition de crampes dans les muscles du mollet;
  • les genoux - tout en ignorant la douleur peut conduire à un handicap;
  • grandes articulations.

Les étapes de l'ostéoporose

Il y a 4 stades de la maladie. Selon le patient, un traitement approprié est appliqué.

Stade 1 - se manifeste par une densité osseuse insuffisante. Une radiographie est prise, qui révèle une transparence accrue de l'ombre et une striure des silhouettes.

Stade 2 - bénin, caractérisé par l’amincissement des trabécules et une perte non exprimée de la densité osseuse.

Étape 3 - différentes déformations des vertèbres et la formation d'une bosse.

Étape 4 - la vie en danger. Les os sont presque translucides. Vous pouvez déterminer cela à l'aide de rayons X. Toute activité physique, même modeste, peut entraîner des fractures.

Plus souvent, environ 4 à 7 fois plus que les hommes, les femmes font face à des fractures. Selon les statistiques, une personne sur deux ayant atteint l'âge de 70 ans est fracturée.

Détection de la maladie

Les premiers symptômes et signes

Pour beaucoup, ces mots sont équivalents, mais ils ne le sont pas. Les symptômes sont ce que peut percevoir une personne et les signes, ce qu’elle peut observer.

Les symptômes de la maladie ne sont pas faciles à diagnostiquer. C'est pourquoi son nom est apparu - le tueur silencieux. Le danger de l'ostéoporose est que les symptômes ne sont pas toujours prononcés.

Même les médecins diagnostiquent parfois l'arthrite, pas l'ostéoporose. Habituellement, ces deux maladies se développent en même temps mais restent différentes - l'ostéoporose est une maladie systémique.

En fait, comment pouvons-nous savoir que les os sont devenus fragiles et fragiles? Seulement après la fracture. Je ne veux pas attendre ce moment.

Par conséquent, vous devriez faire attention aux signes:

  • baisser, bosse;
  • une diminution de la croissance de 3 à 5 cm par an;
  • courbatures et articulations.

Aux premiers signes - mauvaise posture, douleur à la poitrine, dans la colonne vertébrale devraient subir un examen médical.

Diagnostic de l'ostéoporose

  1. Examen aux rayons x. Plus le cadre est léger, plus les violations de la densité osseuse sont graves.
  2. Ultrasons - plus les ultrasons sont absorbés rapidement, plus le problème est grave.
  3. Analyse biochimique du sang - montrera la quantité de calcium, de vitamine D, de photophase alcaline, de phosphore et d’hormone parathyroïdienne.
  4. Absorptionométrie.
  5. Densinométrie - le diagnostic dure 15 min. En fait - tomographie par ordinateur.

Traitement de l'ostéoporose

L'objectif principal du traitement est de réduire le pourcentage de perte osseuse et d'améliorer le processus de récupération.

Le traitement est effectué de manière médicale. En fonction de l'âge et de la cause de l'ostéoporose, le médecin traitant vous prescrit un médicament.

Si le patient est une personne âgée, il vous recommandera de prendre des suppléments nutritionnels contenant du calcium et de la vitamine D.

S'il y a des problèmes avec le système endocrinien, alors prescrit des hormones pour restaurer les niveaux hormonaux.

En cas de ménopause, les femmes doivent prendre des biophosphonates et un traitement hormonal substitutif.

En outre, toutes les catégories de patients devraient suivre un régime alimentaire spécial, suivre une thérapie physique et se faire masser.

Tous les traitements visent à arrêter le processus de perte osseuse et à améliorer son rétablissement.

Quels médicaments sont utilisés dans le traitement?

  • stimulants de la formation osseuse - vitamine D3, calcium, fluor, bioflavonoïdes;
  • médicaments hormonaux - en fonction de l'âge, de la phase de la ménopause, etc. L'hormonothérapie est interdite en cas de reins, de foie, de thromboembolie, de saignements utérins, de tumeurs;
  • Les médicaments qui inhibent la résorption osseuse sont les œstrogènes, la calcitonine et les bisphosphates.

Vous devez savoir qu’il n’existe toujours pas de méthode permettant une guérison complète de l’ostéoporose. Mais, avec le respect des mesures thérapeutiques peut être considérablement amélioré la résistance des os.

Culture physique

Bonne aide dans la lutte contre l'ostéoporose. L'éducation physique est dans ce cas une gymnastique médicale associée à des massages et à des bains de soleil.

Engage devrait être au moins trois fois pour une demi-heure par semaine. Et puis le résultat apparaîtra dans quelques mois. Le tissu osseux peut augmenter de 5%.

Les exercices sont sélectionnés individuellement par un spécialiste.

Pouvoir

Le régime alimentaire doit comprendre les vitamines D, A, K, C, B, E, le calcium, le magnésium et le phosphore.

  • lait sous toutes ses formes, fromage et fromage cottage;
  • légumes frais et légumes verts, en particulier chou, carottes, haricots, poivrons;
  • poisson;
  • bananes, graines de tournesol, sarrasin pour reconstituer le magnésium;
  • poulet, œufs, pain pour augmenter le phosphore;
  • huiles végétales.

Dans le même temps, il est nécessaire d’exclure du régime les aliments qui éliminent le calcium du corps:

  • mayonnaise, margarine, matières grasses, saucisses, sucreries, café, cacao, chocolat;
  • viande grasse, sauces, aliments salés, cornichons;
  • huiles non raffinées, sel, pâtisserie, snacks;
  • alcool, soda;
  • ghee

Il faut se rappeler que plus la personne est âgée, moins vous avez besoin de manger des produits laitiers, car elle présente une augmentation du cholestérol et le développement de l’athérosclérose. Et le lait n'est presque pas digéré.

Traitement des remèdes populaires à la maison

  • Coquille d'oeuf. Il devrait être réduit en poudre à l'aide d'un mélangeur et mélangé avec du jus de citron 1: 1. Pendant 14 jours, le remède est pris en interne par une demi-cuillère à thé, puis une pause de 7 jours.
  • Réglisse nue. Versez une cuillère à soupe de réglisse broyée avec de l'eau chaude dans un volume de 0,45 l et laissez cuire à la vapeur au bain-marie pendant 30 minutes. Puis laissez-les reposer pendant 1,5 heure et filtrez. Est pris par voie orale pour un demi-verre 4 fois par jour avant les repas.
  • Propolis, miel de sarrasin et coquille d'oeuf. Tous mélangés et pris par 2 c. une fois par jour Cela prendra: 100 grammes de propolis, 50 grammes de miel, 100 grammes de coquillages.
  • Jus d'ortie Une jeune ortie est prise et frottée sur l'endroit affecté. Bon pour les fractures du col utérin.
  • Mumie. Une boule d'environ 2 à 4 grammes se dissout dans 100 grammes d'eau tiède. Consommez 1 mois, puis une pause. Reconnu comme le meilleur remède populaire pour le traitement de l'ostéoporose.

Prévention

Il est préférable de commencer la prévention dès le plus jeune âge.

Malheureusement, 25% des écoliers ont déjà des problèmes de résistance des os.

C'est pourquoi il est recommandé chez les enfants d'augmenter leur apport en calcium.

Les mesures préventives comprennent:

  1. prendre des aliments sains - légumes, fruits, baies, produits laitiers, poisson;
  2. l'utilisation de médicaments contenant du calcium, du D3 et un complexe multivitaminique;
  3. Mode de vie actif - danse, patinage à roulettes, patinage, course à pied, natation.

L'ostéoporose chez les femmes: signes de développement, causes, méthodes de diagnostic et de traitement

L'ostéoporose est une maladie grave du système squelettique, caractérisée par un début peu visible et une progression graduelle, menaçant de terribles complications. La pathologie survient à tout âge, mais généralement chez les personnes âgées. Cette maladie affecte le sexe féminin 4 fois plus souvent. Par conséquent, il est important de noter à temps les premiers signes d'ostéoporose chez les femmes et de prendre les mesures nécessaires.

Mise au point de nouvelles méthodes efficaces de diagnostic, de traitement et de prévention de la maladie.

Causes de l'ostéoporose chez les femmes

L'ostéoporose existe sous plusieurs formes, chacune ayant ses propres raisons et caractéristiques du tableau clinique. Pour les femmes en période de pré-ménopause, elle se caractérise par une variante idiopathique, dont l'étiologie et la fréquence demeurent inexpliquées.

Il s'agit bien plus souvent d'ostéoporose secondaire, due à des maladies concomitantes ou à l'utilisation à long terme d'agents pharmacologiques. Une femme sur dix souffre de cette forme de pathologie.

Les causes de la perte osseuse peuvent être les suivantes:

  • ménopause précoce (jusqu'à 40 à 45 ans);
  • apparition tardive de la menstruation;
  • infertilité;
  • prédisposition génétique à l'ostéoporose;
  • physique fragile (poids corporel 55-58 kg);
  • exercice insuffisant ou excessif;
  • alimentation déséquilibrée, déficiente en calcium et en autres minéraux;
  • ablation des ovaires à 45 ans;
  • l'amélioration de la fonction thyroïdienne d'origines diverses;
  • maladies du foie et des reins en phase de décompensation;
  • la polyarthrite rhumatoïde;
  • maladies oncologiques;
  • pathologie du sang;
  • maladie intestinale avec absorption réduite de substances minérales et protéiques;
  • diabète sucré;
  • alcoolisme et toxicomanie.

Les symptômes de la maladie peuvent apparaître sur le fond du traitement médicamenteux. L'ingestion la plus dangereuse à long terme et incontrôlée de glucocorticoïdes, d'hormones thyroïdiennes, d'antiépileptiques, d'antiacides et de dérivés de l'héparine.

Les glandes parathyroïdes jouent un rôle important dans le métabolisme des minéraux à tout âge. Un faible taux de calcium dans le sang entraîne une augmentation de la fonction hormonale. Dans ce contexte, il se produit une lixiviation accélérée du calcium des os, de sorte que son taux sanguin devient normal.

La pathogenèse du développement de la maladie après la ménopause

L'origine de la pathologie chez les personnes âgées est généralement associée à des modifications hormonales. Après cinquante ans, la production d'œstrogènes cesse: ce sont eux qui renforcent les os, car ils empêchent la résorption ou la lixiviation des minéraux des os. Par conséquent, l'ostéoporose post-ménopausique est la forme la plus courante chez les femmes âgées.

Le déséquilibre latent entre la résorption minérale et la formation de masse osseuse joue un rôle majeur dans la pathogenèse de la maladie. En conséquence, les gens accélèrent la perte de protéines et de composants minéraux de la structure osseuse. Par conséquent, les os deviennent fragiles et se cassent facilement, même en cas de blessures mineures. Ce type d'ostéoporose est appelé involutionnaire.

Pour les personnes âgées, une combinaison de modifications hormonales et de modifications dégénératives des os est caractéristique.

Les facteurs suivants jouent également un rôle important dans la perte osseuse pendant la ménopause:

  • diminution de l'apport en calcium, qui est pire absorbé dans l'intestin;
  • hypovitaminose due à la vitamine D, notamment en raison d'un apport alimentaire insuffisant et de restrictions en matière d'ensoleillement dues à de rares promenades au grand air;
  • diminution de l'activité physique et de la mobilité générale.

Les premiers signes de pathologie

Pour l'ostéoporose, une perte de masse osseuse discrète et une progression lente mais régulière du processus sont caractéristiques. Par conséquent, les femmes négligent souvent les premiers signes de maladie. Ils expliquent l'apparition de divers désagréments liés à la fatigue, aux changements de temps ou aux années plus avancées.

Les caractéristiques de la manifestation de la maladie incluent le fait que les symptômes aux premiers stades ne présentent pas de signes spécifiques. Cela complique le diagnostic de la pathologie.

Aux stades initiaux de l'ostéoporose, les plaintes suivantes sont présentées:

  • inconfort dans les muscles, la colonne vertébrale, souvent sans localisation claire;
  • crampes nocturnes douloureuses dans les muscles du mollet;
  • raideur et quelques mouvements limités des articulations dus à la douleur, plus prononcés le matin, surtout après avoir dormi dans une position inconfortable;
  • douleur douloureuse dans le dos et les pieds avec un effort physique modéré de nature statique ou un travail prolongé en position debout;
  • changements de posture dus à une malformation de la colonne vertébrale, entraînant une diminution progressive de la hauteur.

En outre, le patient s'inquiète de la fatigue, de la réduction du fond émotionnel, des troubles du sommeil et de la dépendance au temps violent. L'instabilité de la pression artérielle, les maux de tête fréquents, la transpiration sont souvent notés.

Mais parfois, le tableau clinique comprend un syndrome de douleur aiguë. Une douleur intense est souvent causée par des fractures soudaines pathologiques provoquées par des blessures mineures. Les vertèbres des régions lombaire et thoracique, l’articulation de la hanche, en particulier le col du fémur, sont les endroits les plus vulnérables.

Les douleurs dorsales aiguës sur le fond de la courbe prononcée peuvent également être expliquées par la compression des racines nerveuses des foramens intervertébraux contre la cyphose ou la scoliose. En outre, une hypertonie musculaire focale due au syndrome radiculaire provoque une douleur intense. Souvent, c'est uniquement à cause d'une douleur soudaine et intense que la femme s'adresse au médecin pour déterminer sa cause.

Méthodes de diagnostic de l'ostéoporose

Le diagnostic de la maladie est facilité par l'analyse des plaintes des patients, des antécédents médicaux, des résultats des examens, des analyses de laboratoire et des instruments.

Les analyses suivantes sont prises:

  • numération globulaire complète - signes d'anémie et de changements inflammatoires;
  • biochimie du sang - on enregistre les enzymes du calcium, du phosphore, du magnésium, de l'urée, des enzymes inflammatoires et hépatiques, ainsi que des hormones thyroïdiennes;
  • immunogramme.

Une fracture latente peut être détectée par des taux élevés de phosphatase alcaline dans le sang et une augmentation de la teneur en dérivés de collagène dans l'urine.

Dans l'ostéoporose, il est important de corréler les deux processus - l'ostéosynthèse et la résorption osseuse. Mesurer un tel marqueur de la formation osseuse, comme l'ostéocalcine. Cette substance sécrète des cellules osseuses en cours d'ostéosynthèse. L'intensité de la résorption du tissu osseux est déterminée par la teneur en calcium et l'apparition de protéines dans l'urine.

Pour identifier l'ostéoporose précoce, les plus spécifiques sont les études spéciales suivantes:

  • densitométrie - méthode de détermination de la densité osseuse;
  • radiographie - dans la description des images, les premiers signes de déformation des corps vertébraux et les espaces les séparant sont notés;
  • tomographie par ordinateur;
  • Échographie.

Les principales directions de traitement

L’approche thérapeutique de l’ostéoporose doit être complète et inclure les activités suivantes:

  • l'usage de drogues;
  • dose d'exercice, coordonnée avec le médecin traitant;
  • régime alimentaire équilibré, enrichi de calcium;
  • exclusion de l'alcool, des drogues, de la nicotine;
  • traitement des maladies associées.

Si, pour des raisons de santé, une femme a déjà été prescrite à une hormonothérapie pour révéler les premiers signes de l'ostéoporose, la posologie des agents hormonaux doit être ajustée. Cela arrête parfois le processus de destruction des os.

Le rôle principal est attribué à la réception des agents pharmacologiques, y compris les groupes suivants:

  • suppléments de calcium;
  • vitamine thérapie - vitamine D;
  • médicaments qui ralentissent la destruction des os.

Au début de la maladie, les œstrogènes sont efficaces. Mais le médecin observateur ne peut décider de l'opportunité de leur rendez-vous qu'après que le patient ait été examiné par un gynécologue.

Le traitement des fractures pathologiques est effectué dans les hôpitaux selon toutes les règles de la traumatologie et de l'orthopédie.

En règle générale, le médecin signale qu'il est nécessaire de traiter l'ostéoporose pendant longtemps, en modifiant périodiquement le traitement, en surveillant régulièrement le contenu de calcium dans le sang et la dynamique de la densité osseuse.

Comment prévenir l'ostéoporose avec la ménopause

Seuls les spécialistes peuvent empêcher le développement du processus pathologique.

La prévention de l'ostéoporose comprend les activités suivantes:

  • régime alimentaire équilibré avec un apport élevé en calcium et en vitamines provenant des aliments;
  • exercice modéré mais régulier;
  • lit dur pour dormir;
  • promenades fréquentes dans l'air frais, surtout par temps ensoleillé;
  • l'utilisation de calcium et de vitamine D à la posologie convenue avec le médecin.

Il est également nécessaire de prendre des complexes de vitamines et de minéraux, en particulier pendant les saisons de transition et en hiver. Les femmes doivent éviter les surcharges physiques et nerveuses.

Arrêter le développement de l'ostéoporose à ses débuts est beaucoup plus facile que dans les cas avancés. Par conséquent, il est si important, au moins une fois par an, de subir un examen médical avec densitométrie obligatoire et un contrôle du taux de calcium dans le sang chez les femmes ménopausées.

Réponses aux questions

Pourquoi la maladie se développe-t-elle si souvent chez les femmes âgées et quel âge est considéré comme le plus dangereux pour l'apparition d'une pathologie?

Chez les femmes âgées de plus de 50 ans, les changements hormonaux et une diminution de l'activité de l'ostéosynthèse sont combinés. Cependant, il est nécessaire de prendre des mesures pour réduire le risque d'ostéoporose beaucoup plus tôt.

Comment éviter les fractures avec une fragilité accrue des os?

Il est nécessaire d'effectuer régulièrement des exercices qui favorisent le développement de l'équilibre et la coordination des mouvements. Vous ne pouvez pas porter des sacs lourds, utilisez des chaussures à talons inconfortables, surtout en hiver, car vous pouvez glisser. Cela aidera à prévenir les blessures.

Quel est le traitement le plus efficace contre l'ostéoporose?

Aucune des pilules les plus miraculeuses ne permettra de récupérer immédiatement. En plus du traitement médicamenteux, le médecin vous prescrira un ensemble de mesures sanitaires qui amélioreront l’état des os.

La médecine traditionnelle peut-elle arrêter la progression de la maladie?

Toutes les recettes des praticiens ne jouent qu’un rôle de soutien, mais peuvent renforcer l’effet des immobilisations et réduire les conséquences indésirables de leur consommation.

Quel médecin traite l'ostéoporose?

L'examen primaire est effectué par le thérapeute de district. Suspectant l'apparition de l'ostéoporose, il donne des instructions à un endocrinologue, un rhumatologue. Le rôle principal dans le traitement des patients de ce profil est joué par un orthopédiste et traumatologue. Les conseils d'un nutritionniste et d'un spécialiste en physiothérapie aideront également à prévenir la progression de la maladie.

Conclusion

La pathologie peut entraîner des complications graves, voire un handicap. Par conséquent, il est important de consulter un spécialiste dès les premiers signes d'ostéoporose. Dans ce cas, le médecin établira rapidement le diagnostic correct et prescrira un traitement complet efficace. Les patients doivent être préparés à un long processus de récupération, suivre attentivement les recommandations des médecins et avoir confiance en leur succès.