Aperçu de la bursite du coude: l'essence de la maladie, ses types, ses symptômes et son traitement

Bursite de l’articulation du coude - une lésion inflammatoire du saco-synovial -. En raison de la proximité du faisceau neurovasculaire et d'une fine couche de tissu adipeux, les articulations des coudes sont vulnérables à divers facteurs traumatiques, réagissant de manière abrupte au moindre dommage. En réponse à l'inflammation, la paroi interne du sac articulaire commence à produire activement un fluide articulaire, avec un excès dont la bourse gonfle, grossissant. Cliniquement, cela se manifeste par un gonflement local, une douleur due à des battements modérés à aigus, obligeant à abandonner tout mouvement du bras dans l'articulation du coude.

La maladie est plus souvent diagnostiquée chez les hommes jeunes et d'âge moyen. Il est caractéristique des athlètes, des étudiants et des personnes qui, de par la nature de leurs activités, se surchargent les coudes: comptables, employés de bureau, horlogers, mineurs. Les personnes souffrant de goutte ou d'autres types d'arthrite sont sensibles à la maladie.

La bursite de l'articulation du coude n'est généralement pas un danger grave, l'état général s'aggrave légèrement. Le pronostic est favorable même avec un traitement chirurgical avec une rééducation plus poussée. Mais cela ne signifie pas que la maladie peut être prise à la légère: il existe des cas où une infection à inflammation purulente se propage aux tissus voisins ou se propage à travers le corps, entraînant des conséquences graves (cellulite, sepsis, ostéomyélite, fistule, lymphadénite ou contractures persistantes).

Ensuite, nous examinerons en détail les causes et les changements survenant dans le sac synovial au cours d’une inflammation, les particularités des symptômes et les options de traitement pour différents types de bursite du coude.

Le mécanisme de développement et les caractéristiques de la bursite du coude

Un sac à joint est une capsule en forme de fente avec un liquide synovial interne qui agit comme un lubrifiant pour faciliter le mouvement dans l'articulation. C'est une sorte d'amortisseur qui protège les os et les tissus périarticulaires des frottements et de la pression.

Avec une inflammation de la cavité articulaire commencée pour une raison ou une autre, la production de liquide synovial augmente, son caractère et sa composition changent, la douleur apparaît et une bursite du coude se développe. Le sac augmente, gonfle, atteignant parfois des tailles importantes. Si l'exsudat est mélangé à du sang, une bursite hémorragique se produit. Si l'inflammation est causée par des agents pathogènes infectieux qui sont entrés dans la cavité, un processus purulent se développe, ce qui peut se transmettre aux tissus et même aux organes voisins. Au cours de la maladie, il se forme des adhérences, des foyers de nécrose ou de calcification.

Œdème de l'articulation du coude dans la bursite

Le développement et l'évolution de la bursite du coude présentent deux caractéristiques:

Premièrement, l'articulation du coude est plus susceptible aux blessures et à la surcharge, car elle n'est protégée ni par la graisse ni par le muscle. Par conséquent, la bursite de l'articulation du coude est diagnostiquée plus souvent que, par exemple, la bursite du genou, et se classe au premier rang des prévalences parmi les inflammations de la bourse d'autres articulations.

Deuxièmement, lorsque la bursite du coude des trois poches synoviales du coude est plus souvent touchée, elle se situe à la surface de l'extenseur, dans la zone du processus ulnaire. Dans la bursite, seuls trois sacs sont atteints plus souvent sur dix et le renflement peut être enflammé non seulement dans le sens de la rotule, mais également dans la fosse poplitée.

Inflammation de la bourse dans la région de l'olécrane

Pour le reste, l'évolution de la maladie est pratiquement identique à l'inflammation de la bourse des autres articulations.

Causes de la maladie

Les raisons provoquant une inflammation de la bourse, beaucoup. Les principales sont diverses blessures mécaniques: ecchymoses au coude, écorchures, plaies, fractures, ainsi que les microtraumatismes dus à des charges quotidiennes accrues.

  • dépôt de sel dans la cavité synoviale;
  • arthrite de différents types: goutteuse, rhumatoïde, psoriasique;
  • érysipèle;
  • furoncles, escarres, anthrax avec un dérapage de l'infection avec lymphe ou le flux sanguin dans l'infection articulaire.
  • diabète sucré
  • immunodéficience
  • âge avancé
  • violation des processus métaboliques,
  • activités professionnelles
  • la présence d'une maladie auto-immune,
  • réactions allergiques
  • prendre des stéroïdes.

Types de bursite

(si la table n'est pas complètement visible - faites-la défiler vers la droite)

  • Affecte souvent la bourse sous-cutanée avec le développement du type séreux de la maladie.
  • La bursite infectée non spécifique du coude est également fréquente, rarement - brucellose, syphilitique ou d’autres espèces spécifiques.
  • De tous les types de pathologie, le purulent est le plus dangereux, car il donne de graves complications: sepsis, ostéomyélite, apparition d'un abcès, phlegmon, fistule, inflammation des ganglions lymphatiques du coude.
  • Le plus «inoffensif» est la bursite séreuse de l'articulation du coude, car le liquide articulaire n'est pas infecté.

Le processus purulent primaire se développe lorsque le coude est blessé, le processus secondaire - dans le contexte d'un processus aigu ou chronique existant après infection de la sécrétion de la bourse.

La bursite séreuse post-traumatique peut avec le temps devenir purulente en raison du risque élevé d’infection par certaines plaies, égratignures ou autres atteintes à l’intégrité de la peau.

Symptômes caractéristiques

Symptômes de processus séreux hémorragique ou séreux aigu

Douleur floue, gonflement, rougeur, fièvre dans la zone d'inflammation.

Le mouvement dans le coude est limité.

Peut-être perceptible pour les yeux, saillie sphérique, douce au toucher.

L'état général, en règle générale, ne souffre pas; seuls certains patients ont une température corporelle basse, accompagnée de malaise et de faiblesse.

L'inflammation aiguë se termine avec la récupération ou devient chronique.

Symptômes d'une maladie chronique

La bursite chronique de l'articulation du coude dure beaucoup plus longtemps que l'aigu, se manifestant par les symptômes suivants:

  • douleur modérée en mouvement,
  • inconfort autour du coude,
  • les mouvements dans l'articulation sont presque entièrement préservés
  • la zone d'inflammation ressemble à une formation dense.

Bursite purulente

Symptômes de la forme purulente de la maladie:

  • Douleur en coupant purulent, cambrant ou saccadé.
  • Plus l'inflammation est aiguë, plus le syndrome douloureux est intense.
  • Le coude est chaud au toucher, œdémateux, la peau est pleine de sang (hyperémie) et la palpation est douloureuse.
  • Le mouvement est très limité, les ganglions lymphatiques régionaux sont élargis.
  • Des symptômes d'intoxication générale apparaissent: la température monte à 38–39 degrés, la faiblesse, la fatigue, la transpiration, les maux de tête, l'irritabilité.

Diagnostics

Le diagnostic est posé après une inspection visuelle, une radiographie du coude, une ponction de la cavité enflammée, suivie d'un examen du liquide résultant. Lorsque l'inflammation purulente de la bourse - faire des analyses sérologiques et bactériologiques du liquide articulaire pour déterminer l'agent pathogène et sa sensibilité aux antibiotiques. Si le diagnostic est difficile, une IRM supplémentaire de l'articulation du coude est réalisée.

Méthodes de traitement

La bursite aiguë de l'articulation du coude est traitée par un rhumatologue ou un orthopédiste, un chirurgien négligé chronique.

L'inflammation séreuse aiguë est traitée en appliquant un pansement serré afin de limiter l'amplitude des mouvements, en prenant l'un des anti-inflammatoires non stéroïdiens, en appliquant un traitement froid, en lubrifiant le coude avec une pommade et en produisant un meilleur gel avec un effet anti-inflammatoire et analgésique. En cas d'inflammation grave, par exemple, dans le cas d'une bursite traumatique, les symptômes sont stoppés par l'introduction de corticostéroïdes dans la bourse, lesquels ont un puissant effet anti-inflammatoire.

Le traitement du processus purulent est complété par un traitement antibactérien. Une ponction thérapeutique du sac synovial est démontrée pour éliminer l'excès de liquide, laver la cavité et y administrer un antibiotique. Dans les cas graves, la bourse est drainée. En raison de l'inefficacité des méthodes ci-dessus, une opération est effectuée pour exciser le sac enflammé. Au cours de la rémission, il est démontré que la physiothérapie prévient la ré-exacerbation.

Résumé de

Le traitement moderne de la bursite du coude fournit un résultat positif et un soulagement des symptômes, même dans les cas d'inflammation purulente grave. Il est seulement important de ne pas commencer la maladie, de consulter un rhumatologue ou un orthopédiste à temps et de se faire soigner - ce n'est qu'alors que nous pouvons espérer un rétablissement rapide sans complications.

L'auteur: Nadezhda Martynova

  • Vkontakte
  • Facebook
  • Twitter
  • Camarades de classe
  • Mon monde
  • Google+

Les 25 derniers blocs de questions-réponses se trouvent en haut du flux de commentaires. Je ne réponds qu'aux questions pour lesquelles je peux donner des conseils pratiques par contumace - souvent, sans consultation personnelle, c'est impossible.

Devrais-je retirer un grain de riz dans une bursite chronique? Je suis un athlète professionnel, de gros poids, le coude devient enflammé, si le grain est enlevé, il va s'arrêter.

Alexander, la bursite, est une inflammation des poches synoviales (appelées bourses, petites cavités) situées dans la région des articulations, accompagnée d'une accumulation de liquide inflammatoire. Il en résulte une formation de gonflement dont la taille atteint parfois dix centimètres. Le nom du sac synovial vient du mot latin bursa (bursa), qui se traduit par "sac" ou "bourse". C'est une cavité aplatie dans laquelle se trouve un liquide (il est produit par les cellules qui tapissent l'intérieur de la paroi du sac synovial).

La bourse a pour fonction d'atténuer les effets mécaniques sur les éléments articulaires, grâce à laquelle la mobilité est améliorée, ainsi que la protection des articulations contre les facteurs néfastes. J'espère que cette explication vous a aidé à comprendre ce qu'est une "bursite".

Les principales causes de bursite sont diverses blessures (microtraumatismes chroniques, contusions, etc.), un peu moins - troubles métaboliques, infections, intoxication, processus auto-immuns et réactions allergiques. Le critère le plus important au cours du traitement est le reste de l'articulation.

Bonjour, j'ai une bursite du coude. Je suis allé chez le chirurgien à la réception, ils m'ont dit que vous pouviez retirer la pochette. Parlez-moi de l'avenir, cette intervention chirurgicale n'affectera-t-elle pas l'articulation du coude?

Bonjour Vitaly S'il y a de l'exsudat dans le sac ulnaire, il doit être retiré à l'aide d'une seringue (dans des conditions de stérilité absolue). En d’autres termes, ce n’est pas le sac lui-même qui est retiré, mais son contenu. Des antibiotiques, des anti-inflammatoires et des analgésiques sont prescrits au patient. Effectuer une ponction thérapeutique de la bourse, suivie d'un lavage et de l'introduction d'antibiotiques. Dans les cas graves, effectuez l'ouverture et le drainage du sac synovial.

Avec un traitement rapide, le pronostic pour tous les types de bursite est favorable. Lorsque la bursite purulente avec la propagation de l'infection aux tissus environnants (en particulier dans la cavité articulaire), le pronostic s'aggrave. Le résultat dans de tels cas peut être des contractures et une raideur articulaire.

BONJOUR, S'IL VOUS PLAÎT, MON PÈRE ASSURE UN ASSEMBLÉE JURIDIQUE. Le chirurgien répondit au liquide et dit qu'il était transparent, non purulent. Quels médicaments il n'a pas prescrits. l'hôpital terminé. Merci.

Bonjour Olga L'absence de contenu purulent dans l'épanchement indique seulement qu'il n'y a aucune présence de microorganismes pathogènes (bactériens) dans celui-ci. Le traitement peut et doit être prescrit uniquement par le médecin traitant, et non par le médecin via Internet, qui ne voit pas le patient et ne connaît pas tous ses antécédents. Par conséquent, il est impératif de consulter un spécialiste et de demander un traitement. Tout est important: l'âge, la présence d'autres maladies chroniques du corps, la forme de la bursite, la cause de la maladie, etc. Le traitement doit être complexe, avec prescription d'antibiotiques et d'hormones, d'AINS, de chondroprotecteurs, d'analgésiques. Traitement efficace et physiothérapeutique dans le cadre de la thérapie complexe globale.

Pour réduire la douleur et l’inflammation, vous pouvez enduire une articulation douloureuse de pommades anti-inflammatoires, par exemple, Voltaren, Indomethacin, Traumel-C, etc. rendez-vous chez le médecin.

Symptômes de la bursite du coude, le traitement, le diagnostic et la prévention

La bursite de l'articulation du coude est une inflammation de la poche à joint, dans ce cas près de l'articulation du coude. Elle se manifeste par une douleur, un gonflement et une rougeur, éventuellement une augmentation locale de la température. Les causes de son développement sont nombreuses, allant des traumatismes aux maladies infectieuses.

Dans cet article, vous apprendrez en détail ce qu'est la bursite du coude, ses symptômes et son traitement, son diagnostic et sa prévention, ainsi que ses différentes méthodes de traitement traditionnelles.

Caractéristique de la maladie

Symptômes de la bursite du coude et le traitement

Quelle est la bursite du coude? Préoccupé par la douleur dans le coude et le gonflement de la masse, qui limite le mouvement? Ensuite, nous comprendrons la cause de cette affection et comment traiter la bursite au coude.

Bursite de l'articulation du coude - inflammation du sac articulaire, accompagnée d'un gonflement local, d'une rougeur et d'une élévation de la température locale. Dans ce cas, les cellules de la membrane synoviale du sac commencent à produire un excès de liquide, ce qui entraîne une augmentation de sa taille et une formation de saillie, qui se limite aux bords du sac lui-même.

Les changements pathologiques ou les troubles du système musculo-squelettique conduisent au développement de maladies qui altèrent de manière significative la qualité de la vie humaine et causent de nombreux désagréments. Une attention particulière est portée aux articulations, qui permettent au système osseux de fonctionner correctement.

Il existe un grand nombre de maladies dans lesquelles les articulations sont endommagées. L'une des plus courantes est la bursite de l'articulation du coude, caractérisée par des lésions ou une inflammation du tissu de la bourse sur la surface de l'extenseur du coude.

Pour une compréhension complète de cette maladie articulaire, il est nécessaire de bien comprendre la structure de l'articulation du coude. Il est formé par la connexion de l'humérus, de l'ulna et du radius. L'intégrité du tissu cartilagineux, la présence de fluide intra-articulaire et des poches spéciales garantissent un glissement aisé et une mobilité normale dans cette articulation.

En latin, le sac s'appelle «Bursa» et son inflammation s'appelle une bursite. Bursa est une sorte de sac dans lequel se trouve une petite quantité de liquide synovial. Il sert de coussin d’amortissement qui facilite les mouvements.

Il existe trois poches de ce type dans l'articulation du coude, qui offrent en outre un effet adoucissant lors des mouvements. Sous l’influence de divers facteurs environnementaux, la bourse articulaire peut subir diverses blessures, qui entraînent souvent une inflammation et le développement d’une bursite de l’articulation du coude.

Si la maladie survient sous une forme bénigne, le patient ne prête pratiquement pas attention à lui et il passe tout seul dans les 7 à 10 jours. Si la bursite est lourde, il est alors impossible de se passer de thérapie. L'articulation du coude est très souvent atteinte de cette maladie, juste derrière l'articulation de la hanche.

Cela est dû au fait que les coudes sont soumis à un stress important et ne sont pas rarement blessés. Si le traitement de la maladie n’est pas instauré à temps et s’il ne passe pas seul, le patient peut au fil du temps développer une lésion articulaire si forte que sa capacité de travail sera perdue.

Types de bursite ulnaire

La bursite du coude peut être classée selon trois paramètres: lieu de localisation (coude, interosseux, ulnaire interosseux); La composition de l'exsudat (fluide qui s'accumule dans la bourse): séreuse; hémorragique; purulent; fibreux La nature de l'inflammation: chronique; subaiguë forte.

Dans certains cas, les causes de la bursite au coude sont des micro-organismes nuisibles. Ensuite, la maladie est spécifique ou non spécifique.

Il est assez simple de distinguer ces deux espèces, puisque les gonocoques ou les bactéries syphilitiques sont à l’origine d’une forme spécifique de la maladie et que des microorganismes non spécifiques du groupe des staphylocoques et des streptocoques en sont la cause.

La bursite de l'articulation du coude, dont le traitement est effectué après l'identification et la détermination de la nature de l'exsudat dans la poche synoviale, est divisée en:

  • bursite séreuse - lorsque l'exsudat dans le sac synovial n'est pas infecté;
  • bursite hémorragique - dans le sac synovial, il y a du sang provenant d'autres tissus, il est plus souvent observé après une blessure;
  • bursite purulente - observée lorsqu'une bourse est infectée par des micro-organismes pathogènes spécifiques ou non spécifiques.

Le plus dangereux est la bursite purulente de l'articulation du coude, lorsque l'infection se produit directement dans le sac synovial et se propage aux tissus environnants. Après avoir consulté un médecin pour diagnostiquer une bursite purulente de l'articulation du coude, l'opération doit être effectuée dès que possible.

Bursite aiguë

La bursite hémorragique de l'articulation du coude dans une forme aiguë se déclare ouvertement. Chez les patients atteints de cette maladie, on note ce qui suit:

  • grave gonflement du coude;
  • une augmentation du sac synovial;
  • hyperthermie (fièvre);
  • rougeur de la peau du côté du sac synovial;
  • difficulté à déplacer l'articulation;
  • douleur en pliant le coude.

Bursite chronique

La forme chronique de la bursite du sac synovial en phase de rémission n'est pratiquement pas dérangeante. Le seul rappel d'une maladie cachée est un coude enflé.

Les processus inflammatoires cessent pendant un moment. Le patient se sent beaucoup plus léger. Cependant, en l'absence de traitement approprié, les charges systématiques sont strictement interdites.

Bursite purulente

La bursite sous cette forme est la plus difficile et nécessite une assistance médicale qualifiée immédiate. Toute manipulation indépendante peut avoir des conséquences tristes.

La raison en est des infections bactériennes qui se développent en raison de dommages mécaniques à la peau. En outre, si, à cause de cela, le sac synovial était endommagé, le développement d’une bursite purulente n’est pas exclu.

Les symptômes caractéristiques de la bursite dans son ensemble sont complétés par une forte fièvre et des sensations extrêmement douloureuses au coude, le code devient rouge et le gonflement est accompagné d'une sensation de pulsation et d'une augmentation de la température à cet endroit.

Le traitement de la bursite purulente nécessite une intervention chirurgicale pour éliminer le pus du coude touché. À ces fins, excision, traitement avec antiseptique, drainage sous forme de cathéter pour la décharge du pus nouvellement formé.

Ré-opération possible. En outre, un traitement antibiotique est sélectionné, qui est sélectionné après avoir examiné le contenu du sac articulaire.

Raisons

Les causes de l'inflammation peuvent varier d'une blessure banale à une infection. Selon la classification, une bursite septique (infectieuse) et aseptique (inflammatoire) est distinguée. Pour les poches ulnaires caractéristiques sont les deux types de bursite.

Dans certains cas, le sac ulnaire peut être endommagé à la suite d'un mécanisme de blessure directe, tel qu'un coup ou une chute sur la zone de l'articulation du coude. La blessure provoque des déchirures dans les tissus du sac ulnaire et une hémorragie dans la cavité du sac ulnaire.

Dans certains cas, le sang peut remplir complètement la cavité de la bourse ulnaire et celle-ci peut gonfler, entraînant ainsi une forme caractéristique de l'articulation du coude.

On pense que le sang accumulé dans la cavité du sac ulnaire déclenche une réaction inflammatoire. Suite à une inflammation, les parois du sac cubital s'épaississent, deviennent moins élastiques et leurs propriétés de glissement disparaissent. En conséquence, une bursite à sacs coudés se développe.

Des poches ulnaires peuvent survenir à la suite d'une pression constante sur la région de l'articulation du coude. Certains travailleurs travaillent dans une position où ils reposent les coudes sur une surface dure. Si le coude est constamment blessé, il en résulte une inflammation et une bursite du coude.

Une bursite peut également être causée par une infection. Une petite égratignure ou une pointe dans la poche du coude peut entraîner une infection. Ou, après une blessure, l'infection peut pénétrer dans les tissus endommagés du sac ulnaire avec le sang provenant de la source d'une infection chronique dans le corps, telle qu'une dent carieuse.

L'infection entraîne une accumulation de pus dans la cavité du sac ulnaire. Les conséquences d'une bursite infectieuse de l'ulna peuvent être assez graves.

Les principaux provocateurs de la maladie sont:

  • surcharge prolongée des mains - ce phénomène se produit lorsqu'il est nécessaire de garder les mains dans une position pendant longtemps, afin d'effectuer des mouvements monotones dans les mains, dans lesquels les coudes sont impliqués. En outre, une surcharge survient lorsqu’une très forte charge physique est exercée sur les mains. Un tel facteur provocant est principalement présent chez les athlètes, les employés de bureau et les travailleurs sur le convoyeur;
  • lésions traumatiques des coudes, ainsi que des tendons du coude;
  • processus inflammatoire au niveau de l'articulation - en cas d'arthrite ou de goutte du coude, la poche synoviale subit une lésion permanente et l'inflammation se propage progressivement. Il en résulte une bursite chronique du coude;
  • maladies auto-immunes;
  • intoxication grave du corps;
  • la tuberculose;
  • la syphilis;
  • la gonorrhée;
  • blessure profonde du coude ouverte - l'inflammation se développe en raison de la pénétration de l'infection à travers la plaie dans l'articulation;
  • la présence de bactéries pyogènes - dans ce cas, une bursite purulente se produit lorsque des agents pathogènes pénètrent dans l'articulation avec un flux sanguin et lymphatique. Il est inacceptable de se soigner avec cette forme de maladie, car elle peut entraîner non seulement la perte d'une main, mais également une sepsie, qui n'est pratiquement pas guérissable, même avec le traitement le plus moderne et le plus opportun.

Symptômes de la bursite du coude

Le premier symptôme de la bursite ulnaire est un gonflement soudain qui ne provoque pas de douleur et n'interfère pas avec le mouvement de l'articulation. Cet œdème est souvent négligé, ce qui retarde le début du traitement et aggrave le tableau. Progressivement, le sac synovial augmente et la douleur apparaît à mesure que l'inflammation augmente.

La température augmente, indiquant un processus inflammatoire, il y a une rougeur de la peau. Plus le sac synovial augmente, moins le coude devient mobile. Chaque mouvement du coude devient douloureux.

Dans le cas d'une bursite purulente, lorsque la flore microbienne rejoint le processus inflammatoire, des phlegmons ou fistules intermusculaires et sous-cutanés se forment, ce qui provoque une arthrite purulente. L'arthrite purulente survient généralement dans un contexte de fièvre - augmentation de la température jusqu'à 40 degrés, somnolence et indisposition.

Le sac coudé peut grossir plusieurs fois. Cela est dû à l’épaississement des parois du sac ulnaire et au remplissage du sac ulnaire avec du liquide inflammatoire. La quantité de liquide inflammatoire est généralement associée à la phase d'inflammation.

S'il y a une inflammation dans la phase active, la quantité de liquide inflammatoire augmente et la taille du sac augmente. Avec les grands sacs coudés, l’articulation du coude, vue de côté, prend une apparence caractéristique.

En cas d'infection du sac ulnaire, le coude devient enflé, très douloureux et chaud au toucher. Dans ce cas, en plus des signes locaux d'inflammation (douleur, rougeur, augmentation de la température locale, œdème), des symptômes communs se développent - fièvre, frissons, modifications de l'analyse sanguine. Nécessite une intervention chirurgicale d'urgence - ouverture et drainage des sacs ulnaires.

Si vous n'allez pas chez le médecin et n'ouvrez pas le sac ulnaire, l'abcès peut se percer tout seul, mais cela peut entraîner des complications systémiques.

Le plus souvent, lorsqu'une maladie survient, les patients se plaignent de l'apparition des symptômes suivants:

  • gonflement de l'articulation touchée qui se produit sans raison apparente;
  • une augmentation significative de l'articulation touchée;
  • inconfort commun - il peut y avoir des sentiments de pression, de distension et de démangeaisons spécifiques;
  • douleur dans l'articulation du coude même avec un léger mouvement;
  • limitation sévère de la mobilité du bras affecté;
  • rougeur sévère de la peau sur l'articulation;
  • fièvre - de mineure à forte;
  • faiblesse générale;
  • somnolence;
  • transpiration excessive;
  • ganglions lymphatiques enflés;
  • l'apparition d'une fistule sur le coude.

Si vous avez remarqué la manifestation d'un ou plusieurs des symptômes ci-dessus, n'hésitez pas et contactez votre médecin, la douleur et l'enflure de l'articulation étant une raison suffisante pour rendre visite au médecin.

Un diagnostic et un traitement opportuns aideront à éviter les complications, la dégradation de la qualité de vie et l’incapacité, et favoriseront probablement le rétablissement.

Dans la très grande majorité des cas, la bursite de l’articulation du coude débute par un processus inflammatoire suppuratif qui, en l’absence de traitement, devient purulent. En plus de la suppuration, le fait de refuser un traitement est également dangereux car la maladie peut se transformer en une forme chronique ou récurrente.

Diagnostic de la bursite

Le diagnostic de bursite ulnaire devient évident après l'examen du patient. Il est tellement évident qu’il n’est pas nécessaire de recourir à des méthodes spéciales d’examen, à l’exception de la radiographie (instantané) de l’articulation du coude dans la projection latérale.

Les radiographies ne sont pas nécessaires pour le diagnostic, mais pour évaluer l'état du processus ulnaire de l'ulna. Parfois, en raison d'une blessure ou d'une inflammation chronique, un ostéophyte (pic osseux) se forme sur l'olécrane. De plus, l'ostéophyte endommage souvent la poche coudée et favorise l'inflammation. Une radiographie aide à résoudre le problème du choix d'une méthode de traitement de la bursite ulnaire.

Si l'ostéophyte sur l'olécranium est suffisamment grand, il est alors conseillé de procéder à un traitement chirurgical de la bursite avec résection de l'ostéophyte.

Il n’existe pas de méthode d’examen spécifique pour le diagnostic. Cette maladie est détectée lors d'un examen approfondi, qui comprend les types de diagnostic suivants:

  • Examen du médecin de la spécialité concernée
  • Prise d'histoire;
  • Examen radiographique;
  • Échographie;
  • Tests de laboratoire (sang, urine);
  • Indicateur de chaleur;
  • IRM
  • Ponction de l'articulation du coude.

Si le médecin ne sait pas si la bursite est inflammatoire ou infectieuse, la poche ulnaire est perforée et l’échantillon de liquide obtenu est envoyé au laboratoire aux fins de recherche. Les liquides sont semés pour détecter la microflore et déterminer sa sensibilité aux médicaments antibactériens.

Ainsi, le médecin reçoit une réponse à deux questions: la bursite est-elle infectieuse ou inflammatoire et, si la bursite est infectieuse, quel antibiotique doit être traité.

Bursite du traitement de l'articulation du coude

Il existe plusieurs types de traitement pour la maladie: la thérapie conservatrice, chirurgicale et aussi la thérapie physique. Le traitement conservateur comprend le repos et le changement d'activité pour une personne plus calme et moins énergivore, l'application de compresses froides pendant 20 minutes aux tumeurs, la compression avec un bandage élastique sur l'articulation touchée, la fixation du coude au niveau du cœur (réduisant ainsi le flux sanguin et l'inflammation).

Le traitement de toute bursite dépend de son caractère infectieux ou non. La bursite septique nécessite un traitement antibiotique, souvent par voie intraveineuse. L'aspiration du liquide de la bourse peut être nécessaire - retrait du liquide avec une aiguille et une seringue dans des conditions stériles.

En outre, la bursite septique nécessite une observation et un traitement plus poussés. Des aspirations répétées, un drainage chirurgical et même - dans de rares cas - le retrait de la bursite enflammée (bursectomie) peuvent être nécessaires.

En cas de bursite chronique, il est parfois nécessaire d’éliminer les dépôts de calcium, s’ils sont suffisamment volumineux, gênants ou gênant les mouvements.

Dans le cas de la bursite non infectieuse, des injections de corticostéroïdes dans la bourse peuvent également être utilisées, parfois en même temps que la procédure d'aspiration. Mais le plus souvent dans ce cas, le repos est recommandé, les anti-inflammatoires et les analgésiques (si nécessaire).

Pour la bursite aseptique, des blocs de glace peuvent être utilisés. Parfois, au lieu du froid, avec une bursite, la chaleur aide mieux (une bouteille d'eau chaude, une pommade chauffante), ou l'alternance de compresses froides et chaudes.

Traitement conservateur

La bursite ulcéreuse traumatique peut être traitée de manière conservatrice. Si la blessure a provoqué une accumulation importante de sang, une ponction est réalisée à l'aide d'une aiguille épaisse ou une petite incision est pratiquée pour éliminer tout le sang accumulé dans la cavité du sac ulnaire.

La question de la faisabilité de la ponction est résolue par un médecin. Il y a un petit risque d'infection du sac ulnaire lors de l'exécution de ces manipulations. La ponction est donc réalisée dans le vestiaire en respectant toutes les règles de l'asepsie et de l'antisepsie. Après la ponction, un pansement stérile est appliqué.

La bursite chronique ulnaire est un problème qui peut réduire la capacité de travail et dégrader la qualité de la vie. Gonflement et douleur sont les principales manifestations. Les activités quotidiennes routinières peuvent causer de l'inconfort. Le traitement commence généralement par une tentative de soulager le syndrome inflammatoire.

Les mesures visant à soulager l'inflammation sont le repos dans l'articulation du coude et l'utilisation d'anti-inflammatoires. Des médicaments tels que le diclofénac, le voltarène et l’ibuprofène sont utilisés pour soulager l’inflammation et le gonflement.

S'il y a un liquide inflammatoire dans le sac, une ponction peut être effectuée pour retirer le liquide et d'autres recherches en laboratoire. Pendant la ponction, à condition qu'il n'y ait aucun signe d'infection dans la cavité du sac ulnaire et en l'absence d'autres contre-indications, une petite quantité d'un stéroïde, tel que la cortisone, peut être administrée.

Les stéroïdes sont des anti-inflammatoires puissants. Son effet anti-inflammatoire peut durer plusieurs semaines.

La consultation d'un physiothérapeute est nécessaire. Un physiothérapeute vous aidera à choisir une procédure physiothérapeutique en tenant compte de toutes les caractéristiques et de toutes les contre-indications. L'utilisation de la chaleur, du froid, des ultrasons ou de l'UHF aide généralement à réduire la douleur et l'enflure.

L'utilisation de traitements à froid ou à la chaleur aidera à améliorer la situation à la maison. On montre généralement le froid immédiatement après une blessure, les traitements thermiques au cours d’une inflammation chronique; Dans tous les cas, l'utilisation de toute méthode d'exposition doit être discutée avec votre médecin.

Si la bursite est infectieuse, le sac ulnaire doit être complètement drainé, c'est-à-dire que tout le liquide inflammatoire ou le pus est éliminé. Une condition préalable est d'assurer le reste du coude et la nomination de médicaments antibactériens. Les patients atteints de bursite infectieuse sont observés par un médecin jusqu'à la disparition complète de l'inflammation.

Traitement chirurgical

  1. Coudière drainante

Si une infection aiguë se développe ou si des micro-organismes ont été semés à la suite d'une étude du fluide obtenu à partir de la poche ulnaire, celle-ci doit alors être drainée. Le sac ulnaire est ouvert chirurgicalement, c’est-à-dire qu’une petite incision est faite à travers laquelle l’écoulement peut être complètement drainé.

Parfois, pour améliorer le débit, il est conseillé d’utiliser un tube ou un demi-tube. Une fois la sortie de sortie assurée, le patient est observé jusqu'à la guérison complète de la plaie. Habituellement, l'amélioration survient en quelques jours. Dans la bursite infectieuse, des médicaments antibactériens sont prescrits.

  • Retrait de la bourse (bursectomie)
  • En cas de bursite chronique, les parois du sac s'épaississent, le sac grossit et les plis du sac apparaissent. Avec un traitement conservateur, il est possible de soulager l'inflammation, mais après un certain temps, le processus inflammatoire redevient aigu. Faire le travail et les activités quotidiennes devient difficile. Dans ce cas, il convient de penser au traitement chirurgical - retrait du sac ulnaire.

    Une coupe est faite dans la projection du sac coudé. Sac excisé. Définir les limites du sac ne pose généralement pas de problème, car ses parois sont considérablement épaissies. Après le retrait du sac lui-même, le processus ulnaire est examiné. Toute irrégularité sur l'olécrane doit être éliminée et sa surface lissée. Après cela, la peau est suturée en couches.

    Après l'opération, il est conseillé de poser votre main sur l'attelle pendant quelques jours pour assurer la paix et une meilleure guérison de la plaie postopératoire, après quoi vous pourrez commencer les activités de rééducation.

    Étant donné que dans cette zone, il est nécessaire de veiller à ce que la peau glisse sur le processus ulnaire, un nouveau sac de tissu conjonctif se forme dans le corps. Cela se produit dans le processus de réhabilitation quelque temps après l'opération. Pour que ce processus se déroule sans complications, il est conseillé de suivre le programme de rééducation prescrit.

    La bursite du coude, dont le traitement n'a pas été effectué uniquement dans le cadre de la médecine officielle, a généré plusieurs remèdes populaires efficaces, dont l'utilisation ne contredit pas les indications médicales. Sous forme légère aidera à guérir la bursite des remèdes populaires du coude énumérés ci-dessous.

    Remèdes populaires

    1. Enveloppes de nuit de pommes de terre, betteraves et chou

    De fines tranches de pommes de terre sont étalées sur du coton qui enveloppe le joint douloureux. Tout cela est emballé avec un film plastique et un matériau isolant thermique. La procédure est répétée toutes les nuits, en alternant pommes de terre, betteraves et chou. Pour de meilleurs résultats, répétez le cours pendant 2-3 cycles.

  • Utilisation orale d'infusion de graines de céleri

    Une cuillère à soupe de graines est versée dans un verre d'eau bouillante et recouverte d'un couvercle, puis infusée dans un endroit chaud pendant deux heures. La perfusion terminée est filtrée et prise deux fois par jour pendant deux semaines. Cette infusion a un effet anti-inflammatoire et renforce le système immunitaire.

  • Lotions de teinture de propolis

    10 grammes de propolis sont mélangés à 1/3 de tasse de vodka et infusés pendant une semaine dans un endroit sombre dans un récipient fermé. À partir de ce mélange, faites des lotions jusqu'à l'élimination complète de l'œdème.

  • Extraits de conifères

    1,5 kg d'aiguilles de pin et de cônes sont versés dans un seau d'eau et soigneusement bouillis, puis maintenus dans un récipient fermé pendant 12 heures. L'extrait filtré est ajouté au bain pendant chaque bain. Cette procédure réduit les poches et renforce le système immunitaire.

  • Compresse d'onguent Vichnevski avec de l'alcool

    La pommade Vishnevsky et une petite quantité de vodka ou d’eau de cologne sont appliquées sur du tissu en coton. La compresse obtenue est appliquée sur l'articulation pendant un jour et réduit le gonflement. La procédure est répétée à des intervalles de plusieurs jours.

  • La compresse de sel soulage rapidement l'inflammation et élimine la douleur.

    En outre, le sel pénètre facilement dans les tissus et produit un puissant effet antiseptique. Pour le traitement devrait prendre 1 cuillère à soupe de sel et dissoudre dans 250 ml d'eau tiède.

    Après cela, la composition doit être humidifiée avec un tissu de coton et fixée au coude du patient. De là-haut, la compresse est recouverte de polyéthylène, fixée avec un pansement adhésif et chauffée avec un foulard en laine. Laissez une compresse pour l'impact toute la nuit. La durée du traitement est de 7 jours.

  • La feuille de chou fait également face à la maladie.

    Afin de l'appliquer à des fins thérapeutiques, vous devez prendre 1 feuille de chou blanc frais et, après avoir fait bouillir dans de l'eau bouillante, légèrement battre. Après cela, la feuille est appliquée sur l'articulation douloureuse et fixée avec un bandage. Laissez une compresse pendant 8 heures.

    Le moyen le plus pratique de le mettre au coucher. La durée du traitement est de 10 jours maximum. Afin de rendre ce traitement encore plus efficace, l'articulation du coude, avant d'y déposer le chou, est enduite de miel naturel.

  • Bon résultat donne l'utilisation de pommade à base de miel.

    Pour sa préparation, vous devez prendre 2 cuillères à soupe de miel de haute qualité et combiner avec 3 cuillères à soupe d'alcool médical; Lorsque les deux ingrédients sont mélangés, ils ajoutent 1 cuillère à soupe de jus d'agave. Une fois qu'une formulation homogène est obtenue, le médicament peut être utilisé. Ils se frottent le coude avant de se coucher, puis le réchauffent avec un foulard en laine.

  • La teinture à base de graines est un excellent médicament.

    Il soulage rapidement l'inflammation et renforce le système immunitaire. Pour sa préparation est nécessaire de prendre 1 cuillère à soupe de graines et verser 1 tasse d'eau à une température de 95 degrés. Insister sur le médicament pendant 1 heure dans un thermos.

    Après ce temps, la perfusion est drainée et prise oralement dans 1 cuillère à soupe matin et soir. La durée de consommation de drogue est de 2 semaines.

  • La teinture de propolis rétablit également rapidement la santé de l'articulation du coude.

    Pour la thérapie, on écrase 10 g de propolis et verse 80 ml de vodka de très haute qualité. Après cela, le médicament est retiré pour insister dans le noir pendant 5 jours. Ensuite, dans le médicament obtenu, le coton est humidifié et, légèrement pressé, appliqué sur l'articulation douloureuse.

    De là-haut, il est recouvert de polyéthylène, puis fixé avec un pansement adhésif. Compresse réchauffée avec une écharpe en laine. Poursuivre le traitement jusqu'à la disparition des symptômes de la maladie.

  • Compresse de jus de raifort et de radis noir.
  • Pour obtenir une composition médicinale, il est nécessaire de mélanger en quantité égale les jus de ces légumes fraîchement pressés et de les imbiber du tissu de coton. Il est appliqué sur le coude du patient, préalablement lubrifié au miel et recouvert de polyéthylène, fixé à l'aide d'un bandage.

    Laissez une compresse pendant 3 heures. En cas de très forte sensation de brûlure, la compresse est retirée à l'avance, sinon vous risquez une brûlure chimique de la peau.

    Une bursite facile des remèdes populaires au coude peut être soignée en une à deux semaines, sous réserve des procédures. Avec une progression grave du processus inflammatoire et le manque d'efficacité des remèdes populaires pendant plus de deux jours, vous ne devez pas vous impliquer dans un traitement personnel.

    Un traitement opportun dans un établissement médical aidera à éviter le développement de la maladie et à prescrire le traitement le plus efficace.

    Rééducation après traitement de la bursite du coude

    Pendant le traitement conservateur

    Pendant le traitement conservateur de toute rééducation spéciale, en règle générale, il n’est pas nécessaire. Il est nécessaire de limiter l'activité motrice dans l'articulation du coude lors du développement d'une inflammation. Une fois que l'inflammation a commencé à être résolue, une augmentation de la charge et de l'amplitude des mouvements dans l'articulation du coude est autorisée.

    Certains ne sont pas dérangés par une poche de coude surdimensionnée. La bursite du coude, qui n'est pas associée au processus infectieux, peut se ressembler sans traitement.

    Après traitement chirurgical

    Après la chirurgie pour une meilleure cicatrisation, l'articulation du coude est fixée à l'aide d'une attelle en plâtre. Si la plaie guérit sans complications, le pneu est retiré pendant 3 à 5 jours et le processus de rééducation commence. Les premières séances ont lieu avec un instructeur en physiothérapie, ce qui aide à effectuer les exercices nécessaires.

    Habituellement, la rééducation ne pose pas de problème et les patients, après plusieurs séances, peuvent s'entraîner à la maison sans contrôle de l'instructeur. La récupération est assez rapide. Si le travail n'est pas lié à des mouvements constants de l'articulation du coude et à un soutien du coude, il est alors possible de reprendre les activités quotidiennes dans 3-4 semaines.

    Si un appui du coude est nécessaire, la réadaptation peut prendre 2 à 3 mois. Pendant ce temps, il est nécessaire d'éviter complètement de compter sur l'articulation du coude.

    Prévention de la bursite du coude

    Le sac synovial des articulations du coude est situé près de la surface de la peau, il est donc très facile de l’endommager. Les règles de prévention peuvent prévenir le développement de la bursite avec une grande efficacité et nous ne devons pas les oublier.

    Principales mesures préventives concernant les maladies, les médecins soulignent:

    • utilisation d'une protection pour les coudes lors de l'occupation de sports potentiellement dangereux;
    • mettre les coussinets sous les coudes quand ils doivent rester longtemps sur une surface dure;
    • traitement en temps opportun de tout processus purulent dans le corps;
    • avertissement de surcharge des mains;
    • prévention de l'hypothermie des coudes.

    Toutes ces actions simples aident à garder vos articulations en bonne santé. La prévention de la bursite du coude est beaucoup plus facile à traiter et ne doit donc pas être négligée. Si des symptômes apparaissent, un traitement urgent est nécessaire.
    "alt =" ">

    Bursite du coude

    La bursite de l'articulation du coude («bursite de l'athlète») est un processus inflammatoire qui se produit dans le sac synovial de l'articulation du coude. La bursite de l'articulation du coude est la forme la plus répandue parmi toutes les bursite. Le plus souvent, la maladie est diagnostiquée chez les personnes jeunes et d'âge moyen, alors que les hommes y sont plus susceptibles.

    La poche synoviale (Bursa synovialis) est une formation en forme de fente qui est délimitée des tissus environnants par une capsule et contient une petite quantité de liquide synovial. Un sac synovial remplit une fonction d’amortissement et protège les tissus environnants des frottements et de la pression excessifs. En cas de charge excessive ou de microtraumatismes constants dans la poche synoviale, une inflammation aseptique (c'est-à-dire non infectieuse) se développe et le liquide synovial commence à être activement produit, ce qui étend progressivement la poche synoviale. Lors de l’infection, l’inflammation aseptique devient purulente et peut se propager aux tissus voisins.

    Dans la région de l'articulation du coude sont placées des poches synoviales sous-cutanées cubitales, cubitales et radio-ulnaires. Dans 70 à 80% des cas, le sac synovial ulnaire sous-cutané, situé dans la région de l'olécranon, est touché.

    Causes de la bursite du coude et facteurs de risque

    Les principales causes de bursite du coude sont les suivantes:

    • la polyarthrite rhumatoïde;
    • la goutte;
    • processus allergiques;
    • une forte augmentation de l'activité physique avec une surcharge du coude;
    • blessure au sac et aux tendons.

    Le développement d'un processus infectieux est possible lorsque des microorganismes sont injectés à la suite de dommages portant atteinte à l'intégrité de la peau, à un abcès ou à un furoncle au niveau du coude. Lorsque les furoncles, les ongles, les escarres, les plaies purulentes, l'ostéomyélite, l'agent infectieux peut pénétrer dans le sac synovial par voie hématogène ou lymphogène.

    Les athlètes, les personnes effectuant un travail physique pénible (mineurs, porteurs, porteurs, etc.), ainsi que les travailleurs qui, au cours de leur activité professionnelle, penchent souvent les coudes sur une surface horizontale, risquent de développer une bursite du coude.

    Les facteurs de risque comprennent un affaiblissement général du corps après une maladie, un trouble métabolique, une utilisation à long terme de médicaments stéroïdiens et une tendance allergique.

    Le développement de la bursite chronique est causé par des microtraumatismes permanents du coude dus à une charge excessive ou à une mauvaise position du corps.

    Formes de la maladie

    La bursite du coude peut être aiguë, subaiguë et chronique.

    En fonction de la localisation (lésion d'une bourse synoviale particulière), la bursite de l'articulation du coude peut présenter des formes sous-cutanée ulnaire, ulueuse et radio-ulnaire sous-cutanée.

    En fonction de la nature de l'exsudat inflammatoire:

    • bursite séreuse de l'articulation du coude;
    • hémorragique;
    • purulent;
    • fibrineux.

    La bursite de l'articulation du coude est la forme la plus répandue parmi toutes les bursite. Le plus souvent, la maladie est diagnostiquée chez les personnes jeunes et d'âge moyen, alors que les hommes y sont plus susceptibles.

    Basé sur le type d'agent infectieux:

    • bursite infectieuse non spécifique (causée par des staphylocoques, des streptocoques, etc.)
    • bursite infectieuse spécifique (causée par une mycobactérie tuberculeuse, des spirochètes pâles, des gonocoques, etc.).

    Symptômes de la bursite du coude

    En cas de bursite aiguë séreuse ou hémorragique, un gonflement apparaît dans l'articulation du coude, accompagné d'une douleur légère ou modérée, d'une hyperémie de la peau et d'une augmentation de la température de la peau dans la zone touchée, ainsi qu'une limitation des mouvements des membres dans l'articulation. L'état général du patient souffre généralement légèrement. Les patients atteints de bursite du coude peuvent se plaindre d’indisposition et de fièvre jusqu’à un nombre subfébrile. Au niveau de l'articulation du coude, une formation élastique-élastique limitée et douloureuse est palpée. En l'absence de traitement, il y a habituellement une diminution des signes d'inflammation avec la résorption de l'excès de liquide, mais dans la plupart des cas, cela n'indique pas une guérison, mais un passage de la maladie à une forme chronique.

    La bursite chronique de l'articulation du coude peut apparaître dans le contexte d'une forme aiguë de la maladie ou se développer principalement. Si la bursite chronique du coude résulte de la forme aiguë du processus pathologique, la peau hyperémique devient de couleur normale (une légère cyanose ou un assombrissement de la peau dans la zone touchée est possible), la température revient à la normale. Les sensations douloureuses disparaissent, mais à l'avenir, elles peuvent se produire lorsque la zone touchée entre en contact avec les objets environnants, lors d'efforts physiques et de mouvements brusques. Il y a une légère limitation de mouvement dans le membre affecté. À la palpation, une formation fluctuante indolore, douce ou élastique est trouvée. Avec les formes avancées de bursite chronique de l'articulation du coude, les petits phoques peuvent être palpés dans la zone touchée (les «corps de riz»).

    En l'absence de traitement adéquat, la bursite aiguë peut non seulement devenir chronique, mais également entraîner l'apparition de processus pathologiques pouvant détruire complètement l'articulation du coude et restreindre ensuite la mobilité du membre supérieur, même dans la mesure de l'invalidité.

    En présence d'une surface de la plaie au niveau de l'articulation du coude, un processus purulent dans la poche synoviale se développe principalement ou secondaire- ment, dans le contexte de la forme aiguë ou chronique de la bursite de l'articulation du coude. Dans ce cas, les symptômes de la bursite de l'articulation du coude sont des douleurs vives, cambrées ou enflammées, un gonflement, une hyperémie de la peau, une limitation nette de l'amplitude des mouvements (le patient cherche à immobiliser le bras). Les ganglions lymphatiques régionaux augmentent, la faiblesse augmente, les maux de tête, la température corporelle atteint des valeurs fébriles (39–40 ° C), d'autres signes d'intoxication générale de l'organisme apparaissent. Avec la poursuite de la propagation du processus pathologique en l'absence de traitement, une fistule, une cellulite, un abcès, une arthrite purulente ou une ostéomyélite peuvent se former.

    Diagnostics

    Pour le diagnostic de la bursite de l'articulation du coude, les données obtenues à partir de la collecte des plaintes et de l'anamnèse, d'un examen objectif ainsi que de plusieurs études complémentaires, dont le volume dépend de la forme de la maladie, sont utilisés. Avec la défaite des poches cubitales radiologiques et interosseuses, le diagnostic est difficile en raison de leur emplacement en profondeur.

    Parmi les méthodes instrumentales d’examen en cas de suspicion de bursite du coude, on utilise la radiographie (dans ce cas, non informative, elle sert à exclure d’autres pathologies articulaires), l’échographie, la résonance magnétique ou la résonance magnétique. Pour déterminer les limites du processus inflammatoire, on a eu recours à l'angiographie.

    Dans certains cas, la nécessité de percer le sac synovial, suivie d'un examen en laboratoire du matériel obtenu. Lorsqu'un agent infectieux est détecté, son identification est réalisée avec la détermination de la sensibilité de l'agent pathogène aux médicaments antibactériens.

    Dans l'analyse générale du sang des patients atteints de bursite du coude, les signes d'un processus inflammatoire sont déterminés.

    Si l'on soupçonne une bursite spécifique du coude, le patient est adressé à un dermatovéréologue ou à un phthisiologue, si l'on soupçonne une polyarthrite rhumatoïde, à un rhumatologue, la suspicion de goutte justifie la consultation d'un endocrinologue.

    Traitement de la bursite du coude

    Lors du traitement d'une bursite de l'articulation du coude, la charge doit en premier lieu être minimisée. Afin de limiter l'amplitude des mouvements, de soulager l'œdème et de réduire la douleur, un bandage élastique est appliqué sur l'articulation touchée. Pour soulager la douleur dans les processus inflammatoires aigus, des médicaments du groupe des anti-inflammatoires non stéroïdiens sont utilisés, généralement localement. Dans certains cas, le massage de la zone touchée avec un sac de glace (strictement prescrit par un médecin, cette méthode est contre-indiqué dans certaines formes de bursite).

    Afin de prévenir la transformation de l'inflammation en une forme purulente par ponction, l'articulation du coude est lavée avec une solution antiseptique. En cas de bursite purulente prononcée de l'articulation du coude, cette procédure (avec élimination préalable du contenu purulent de la poche articulaire) est répétée jusqu'à ce que le processus inflammatoire s'atténue.

    Dans de rares cas, en règle générale, en cas d'évolution très sévère de la maladie, un traitement chirurgical de la bursite du coude, qui consiste à ouvrir et à drainer le sac synovial, est indiqué. Une telle opération nécessite une longue rééducation postopératoire. Par conséquent, elle n’est pratiquée que lorsque d’autres méthodes n’ont pas produit d’effet thérapeutique dans le contexte d’une augmentation du processus inflammatoire.

    En cas de bursite chronique de l'articulation du coude, ainsi qu'en cas d'échec du traitement conservateur, un traitement chirurgical est utilisé. Une excision chirurgicale du sac synovial est effectuée, suivie par le retrait des adhérences et le lavage de la cavité articulaire avec une solution antiseptique. En postopératoire, le traitement par ultra-haute fréquence est généralement prescrit.

    Dans le contexte de la bursite chronique, des adhérences cicatricielles au coude peuvent se produire, entraînant une diminution de sa mobilité.

    Les points de suture sont retirés environ le dixième jour après la chirurgie, après quoi un traitement ambulatoire et un suivi sont présentés au patient.

    Complications possibles et conséquences

    En l'absence de traitement adéquat, la bursite aiguë peut non seulement devenir chronique, mais également entraîner l'apparition de processus pathologiques pouvant détruire complètement l'articulation du coude et restreindre ensuite la mobilité du membre supérieur, même dans la mesure de l'invalidité.

    Dans le contexte de la bursite chronique, des adhérences cicatricielles au coude peuvent se produire, entraînant une diminution de sa mobilité.

    Prévisions

    Avec un diagnostic opportun et un traitement correctement sélectionné, le pronostic pour toutes les formes de bursite du coude est favorable. Si le processus pathologique se propage aux tissus environnants lors d'une bursite purulente (en particulier dans la cavité articulaire), le pronostic se dégrade.

    Prévention

    Afin de prévenir le développement de la bursite du coude, il est recommandé:

    • traitement rapide des maladies pouvant mener au développement de la bursite du coude;
    • éviter les efforts physiques excessifs;
    • en présence de risques professionnels, réduisez si possible l'impact négatif sur les coudes (placez des oreillers moelleux sous les coudes, utilisez des pansements protecteurs spéciaux, effectuez des pauses régulières pendant le travail, avec un petit échauffement).