Luxation habituelle de l'épaule

La luxation habituelle de l'épaule est une pathologie dans laquelle, après la luxation traumatique primaire de l'épaule, le patient présente des luxations répétées à la suite d'un petit effort physique. Il se développe avec les mouvements habituels, en l'absence de violence. Elle se manifeste par une douleur, une déformation et une incapacité à se déplacer dans l'articulation de l'épaule. En règle générale, il est facile à réinitialiser, des réductions spontanées sont souvent observées. Le diagnostic repose sur l'anamnèse, les données cliniques et les résultats de la radiographie. Le traitement conservateur est généralement inefficace, une intervention chirurgicale est nécessaire.

Luxation habituelle de l'épaule

La luxation habituelle de l'épaule est une déconnexion répétée et persistante des surfaces articulaires de la tête de l'épaule et de la cavité articulaire de l'omoplate, qui survient après la luxation traumatique habituelle de l'épaule. Selon différentes sources, 12 à 17% des luxations traumatiques deviennent des conséquences. Habituellement détecté chez les personnes en âge de travailler (20 à 40 ans), les hommes souffrent 4 à 5 fois plus souvent que les femmes. Les luxations habituelles du côté droit sont plus souvent observées du côté gauche, peut-être une lésion bilatérale. Une mauvaise thérapie conservatrice nécessite généralement une intervention chirurgicale. Le traitement de cette pathologie impliquait des traumatologues.

Les raisons du développement de la luxation habituelle de l'épaule

Il a été établi que le développement de cette pathologie est favorisé par une lésion de la lèvre articulaire (lésion de Bankart). La lèvre articulaire est une formation fibro-cartilagineuse qui se fixe à la cavité articulaire de l'omoplate, approfondissant la surface concave de l'articulation de l'épaule et empêchant la tête de l'épaule et la cavité de l'omoplate de se dissocier lors de mouvements intenses. De plus, chez les patients présentant des luxations habituelles, des défauts latéraux postérieurs de la tête humérale sont souvent observés, en raison d'une fracture de compression non détectée lors de la luxation traumatique initiale.

Les facteurs prédisposants sont l'absence d'immobilisation, une immobilisation insuffisante ou trop courte, ainsi que la présence d'un effort physique précoce. Dans de tels cas, les structures des tissus mous de l'articulation endommagée lors d'une luxation traumatique n'ont pas le temps de récupérer complètement. Des formes de cicatrices persistantes grossières et non soudées sont formées. Il y a un déséquilibre musculaire, l'articulation devient instable. La probabilité de développer des luxations habituelles augmente également avec certaines caractéristiques structurelles individuelles de l'articulation de l'épaule, par exemple une cavité articulaire plate faiblement concave.

La cause immédiate des luxations répétées est généralement les mouvements d'abduction, la rotation externe et l'abduction postérieure de l'épaule. Il existe souvent une combinaison de deux ou trois de ces mouvements, moins fréquents sont les dislocations causées par un mouvement unidirectionnel (par exemple, abduction ou rotation uniquement). Parmi les actions typiques qui provoquent des dislocations habituelles - s'habiller, lever les mains, tendre la barre, lever des poids, etc. Parfois, une luxation se produit dans un rêve. Habituellement, plus la luxation est répétée plus elle est facile. Dans le même temps, le nombre de luxations peut varier considérablement - de 2 à 3 fois.

Symptômes de luxation d'épaule habituelle

Dans la plupart des cas, les patients rétablissent leur luxation habituelle eux-mêmes ou avec l'aide de parents. La raison pour contacter un centre de traumatologie est généralement un échec lors de la tentative de réinitialisation. Si le patient entre dans l'état de la prochaine luxation, il se produit une déformation caractéristique de l'articulation de l'épaule (une dépression est déterminée au niveau du site de la tête). Le patient garde la main douloureuse en bonne santé. Mouvement dans l'articulation de l'épaule n'est pas possible, lorsque vous essayez de faire des mouvements passifs, la résistance du ressort est déterminée. L'intensité du syndrome douloureux peut varier considérablement - d'une douleur aiguë à une douleur mineure. Le gonflement des tissus mous est absent.

En règle générale, le fait de demander des soins médicaux en rémission intervient après plusieurs luxations répétées (parfois plusieurs dizaines). Dans de tels cas, il est souvent révélé aucune pathologie. Le diagnostic repose sur l'anamnèse, les radiographies anciennes et des extraits de l'histoire de la maladie. Dans certains cas, une légère atrophie musculaire est déterminée, ainsi qu'une réduction de la douleur et de la sensibilité de la peau dans la région de l'articulation. Souvent, il existe une restriction des mouvements, due à la fois à une légère cicatrisation contractuelle et à la peur de la nouvelle luxation - un stéréotype moteur est développé, dans lequel les patients s'habituent à éviter les mouvements pouvant provoquer une rechute.

Pour une évaluation plus précise de l'état des structures denses, une radiographie de l'articulation de l'épaule est prescrite. En même temps, un défaut peut être déterminé par la surface postérolatérale de la tête humérale (il est détecté uniquement par un style spécial avec rotation des épaules, il est parfois nécessaire de prendre plusieurs photos pour identifier les modifications pathologiques). Il est possible d'augmenter la distance entre la partie supérieure de la tête de l'épaule et l'acromion, ainsi que des dommages au bord de la cavité articulaire.

Si, pour une raison quelconque, les données radiographiques sont insuffisantes pour déterminer la tactique d'un traitement ultérieur, les patients sont dirigés vers un scanner de l'épaule. Pour avoir une idée de l'état des structures des tissus mous, une IRM de l'articulation de l'épaule est réalisée. Si nécessaire, pratiquer une arthrographie de contraste. Si possible et selon les indications appropriées, effectuez une arthroscopie diagnostique qui permet d'étudier l'articulation de l'intérieur avec une caméra spéciale.

Traitement des luxations d'épaule habituelles

Le traitement conservateur des luxations habituelles est dans la plupart des cas inefficace. Cependant, avec un petit nombre de luxations (pas plus de 2 à 3), vous pouvez essayer d’assigner un traitement spécial complexe pour l’entraînement et un massage afin de renforcer les muscles de la ceinture scapulaire. En même temps, au moment du traitement, il est nécessaire de limiter la rotation externe et l'abduction de l'articulation de l'épaule. Avec l'inefficacité du traitement conservateur et un grand nombre de luxations, le seul moyen fiable est la chirurgie.

Il existe environ 200 méthodes chirurgicales de traitement de cette pathologie. Toutes les méthodes chirurgicales peuvent être divisées en 4 groupes: opérations visant à renforcer la capsule articulaire; chirurgie plastique des muscles et des tendons; opérations ostéoplasiques et de greffe; méthodes combinées combinant des éléments de plusieurs techniques énumérées. La plus courante est l'opération Bankart, dans laquelle le chirurgien fixe la lèvre cartilagineuse et crée un coussin de tissu conjonctif à partir de la capsule articulaire, ce qui limite la mobilité excessive de la tête de l'épaule.

L'opération de carte bancaire peut être effectuée à la fois de manière classique (via une incision régulière) et à l'aide d'un équipement arthroscopique. Dans ce dernier cas, au niveau de l'articulation, deux petites incisions d'une longueur de 1 à 2 cm sont pratiquées, un arthroscope et des manipulateurs sont insérés à travers les incisions, après quoi tous les éléments chirurgicaux nécessaires sont réalisés sous contrôle oculaire. L’utilisation de techniques arthroscopiques peut réduire considérablement le caractère invasif de l’opération, minimiser le risque de complications et réduire la durée de la réadaptation du patient. Actuellement, cette technique est en train de devenir la norme absolue dans le traitement des dislocations habituelles de l'épaule.

Parallèlement à cela, il existe d'autres techniques, illustrées par certains changements pathologiques de l'articulation, ou utilisées en l'absence de matériel arthroscopique. Ces techniques comprennent l'exploitation de Boichev, de Weinstein, de Putti-Plyatt, de Friedland, etc. Toutes les interventions sont effectuées de manière planifiée, à l'hôpital, après le contrôle nécessaire.

Au cours de la période postopératoire, des massages, des exercices thérapeutiques et des séances de kinésithérapie sont prescrits, y compris l’amplipulse, l’ozokérite, la magnétothérapie et l’UHF. Pour la douleur, utilisez la phonophorèse avec analgin. L'immobilisation est généralement maintenue pendant un mois. Commencez ensuite le développement progressif de l'articulation à l'aide d'une thérapie par l'exercice (y compris des exercices en piscine) et de méthodes de physiothérapie. 2-3 mois après l'intervention chirurgicale, l'accent est mis sur la restauration de l'amplitude des mouvements de l'articulation et l'entraînement des muscles de la ceinture scapulaire à l'aide d'exercices spéciaux et d'exercices sur simulateurs. Le rétablissement complet se produit généralement dans les 3 à 8 mois suivant le moment de la chirurgie.

Tout sur la dislocation habituelle et l'instabilité de l'épaule

Le concept de luxation habituelle de l'articulation de l'épaule disparaît progressivement de la formulation médicale.

Plus souvent remplacé par une instabilité de l'articulation de l'épaule.

Ensuite, de nombreuses pathologies de l'épaule entrent dans cette définition.

Après tout, l'instabilité de l'articulation de l'épaule ne se termine pas toujours par une luxation de l'épaule, encore moins familière. Et chaque luxation ne mène pas à l'instabilité. Bien que ces conditions pathologiques soient étroitement liées.

En effet, l'instabilité provoque une luxation de l'épaule, en particulier post-traumatique. À leur tour, les luxations répétées contribuent à la progression de l'instabilité.

De même, chaque hypermobilité (augmentation de la flexibilité) des articulations ne provoque pas leur instabilité, en particulier l'hypermobilité dans l'enfance.

L'instabilité est caractérisée par un désordre fonctionnel et anatomique existant en permanence. Cette pathologie conduit progressivement à un étirement de la capsule articulaire, à une perturbation des mouvements de tous les composants de l’épaule et conduit inévitablement à des luxations habituelles. En même temps, le médecin se concentre non seulement sur le problème du traitement d'une luxation habituelle, mais également sur un traitement long et complexe.

Les causes

Instabilité de l'articulation - cause de la luxation habituelle de l'épaule.

L’épaule est une articulation unique, capable de faire des mouvements dans différents plans, tout type de mouvement est possible ici. C'est un maître de la virtuosité. Il est aidé par deux groupes de stabilisateurs: passif et actif.

Le premier est une tête humérale bien ajustée, une clavicule, un processus d'omoplate, un processus coracoïde et une capsule avec ses ligaments.

Le second (actif) est constitué des muscles de la coiffe des rotateurs et des muscles entourant l'articulation.

Ils aident à rester la tête de l'humérus dans la position souhaitée par rapport à la cavité articulaire de l'omoplate.

Une telle situation, lorsque la tête reste dans la gorge de l'omoplate et ne se disloque pas au-delà de ses limites, est appelée la stabilité de l'articulation. C'est la norme.

La pathologie est considérée comme une affection dans laquelle la tête de l'humérus est déplacée et s'étend au-delà de la cavité articulaire de l'omoplate sous l'action d'une force externe ou avec un mouvement inconfortable. Cette pathologie s'appelle une luxation.

Si une luxation acquiert une tendance constante à se reproduire, on parle alors de luxation habituelle.

L'instabilité dans l'articulation de l'épaule peut être:

1. Post-traumatique - causée par un traumatisme.

2. Dysplasie - se produit dans certaines maladies conduisant à une pathologie articulaire, une anomalie congénitale.

L'instabilité est divisée en fonction du stade de la maladie: compensée et décompensée. Il est important de séparer, car la tactique de traitement sous différentes formes est différente.

La forme compensée est proche de la normale, l'anatomie et la fonction de l'articulation ne sont pas altérées. La fonction de compensation est assumée par les muscles et les ligaments avec leur bon développement. Au stade de la sous-compensation, la douleur et les clics apparaissent lorsque l’articulation se déplace. Il y a une légère atrophie des muscles, une légère limitation des mouvements et une faiblesse des muscles du bras.

L'étape de décompensation est caractérisée par un resserrement constant et des cliquetis dans l'articulation, une atrophie musculaire (perte de poids) attire l'œil, le bras pend, la force est réduite.

Par gravité:

Zéro - pas de déplacement de la tête;

La première est que la tête ne dépasse pas le bord de l'auge lorsqu'elle est déplacée;

La seconde - la tête dépasse du bord de la dépression, mais est capable de revenir après la cessation de la force;

Le troisième - la tête de l'humérus après la cessation de l'impact de la force ne retourne pas sur le site.

Si l'instabilité de l'articulation de l'épaule est compensée à zéro degré, elle ne conduira pas à l'apparition de la luxation habituelle.

Le degré d'instabilité et sa présence déterminent le médecin en effectuant des tests simples mais informatifs.

L'instabilité dysplasique conduit rarement à des luxations. Habituellement, il est compensé par le travail des muscles.

Des dislocations fréquentes entraînent une perte de la fonction musculaire, une entorse, une défaillance de la capacité de compensation, une progression de l'instabilité. Ensuite, avec cette forme, les entorses apparaissent.

Les luxations répétées de l'épaule constituent une affection grave - la luxation habituelle.

La probabilité d’une transition vers une seule luxation chez l’habitude est élevée chez les moins de 30 ans, elle est de 90%, chez les plus de 40 ans la probabilité est beaucoup plus faible - 10%. Des erreurs médicales dans le traitement de la luxation primitive peuvent entraîner leur apparition.

Ceux-ci incluent une manipulation de réduction grossière, des fractures non reconnues, une réduction de la durée du traitement de réadaptation ou une rééducation intensive précoce.

Le schéma de développement de la luxation habituelle:

Avec la luxation ou la subluxation de l'articulation de l'épaule, l'intégrité de la capsule et de ses ligaments est altérée. Le premier stabilisateur en souffre.

En conséquence, l’instabilité mécanique, les ligaments et les muscles ne résistent pas à la pression de la tête humérale. La seconde souffre - le stabilisateur actif.

L'innervation se dégage. Les nerfs donnent un signal inégalé aux muscles. Il y a un déséquilibre dans leur travail, l'état empire.

Tous ces processus se développent en parallèle. Des déséquilibres croissants créent des conditions préalables à des dislocations répétées.

Les dislocations habituelles deviennent la norme, le processus devient chronique.

Les symptômes

Une personne souffrant de luxations habituelles s'inquiète de douleurs à l'épaule, d'inconfort, de clics lorsque l'articulation se déplace.

Un symptôme caractéristique est la perte de sensations de mouvement dans l'articulation. Les symptômes sont flous, moins prononcés que dans la luxation primitive.

Il y a une restriction de mouvement dans l'articulation. Les patients ne peuvent pas enlever un objet de l'étagère du haut, utiliser une poche arrière d'un pantalon pour attacher un soutien-gorge.

La ceinture scapulaire malade est abaissée, les muscles de cette zone ont l'air "plus minces".

Le comportement des patients est caractérisé par une prudence accrue, ils réfléchissent soigneusement à leurs mouvements. Leur démarche est contrainte et l'épaule est pressée contre la poitrine, les muscles sont tendus.

Évitez les mouvements brusques, la peur s'installe dans les yeux. Non seulement la démarche change, mais également le comportement: un état de peur intense et obsessionnel apparaît.

Diagnostics

Les principales méthodes de reconnaissance de la luxation habituelle sont les rayons X, les ultrasons et, dans les cas douteux, le recours à la thérapie par résonance magnétique.

IRM - est une méthode indispensable dans toutes les situations difficiles diagnostiquées.

"Gold standard", qui reflétera la moindre perturbation à l'intérieur de l'articulation. Partant des lésions aux ligaments, des fractures incluses et de la présence de liquide dans l'articulation (hémarthrose).

Traitement

Il est logique de traiter l'instabilité de l'articulation de l'épaule.

Le traitement vise à soulager la douleur et l’inflammation.

Le contrôle de la douleur et de l'inflammation est obtenu par:

Anti-inflammatoire non stéroïdien: Diclofénac, Tramadol, Solpadein, Arcoxia.

Blocus de Diprospanum du nerf suprabarique.

L'introduction d'hormones dans l'articulation de l'épaule: hydrocortisone, diprospana.

La luxation habituelle prévoit un traitement chirurgical.

Seulement cela permettra d’éliminer les ruptures, d’éliminer les zones mortes, d’effectuer une chirurgie plastique, de coudre la lèvre articulaire, de restaurer les ligaments et les muscles cassés. De tels dommages sont observés à la dislocation habituelle.

L'opération est réalisée à l'aide d'un arthroscope, sans incision, à l'aide de laquelle l'inspection de l'articulation est effectuée, les modifications pathologiques sont clairement affichées.

L'opération de fixation de la lèvre articulaire sur la cavité articulaire est réalisée à l'aide d'ancrages absorbables spéciaux. La durabilité est assurée par un choix compétent d'ancrages de fixation et par la technique correcte pour leur installation.

S'il y a des fragments d'os du bord de la cavité articulaire, une opération de greffe osseuse est effectuée. Une partie du processus coracoïde avec ses muscles est transplantée dans la zone du défaut le long du bord de la cavité articulaire, fixée à l’aide de vis.

La prévision de ces opérations est favorable, la fonction est rétablie dans 95% des cas.

S'il n'est pas possible d'effectuer l'opération avec un arthroscope (avec la luxation habituelle habituelle), une opération peu invasive est réalisée à travers une petite incision. L’avantage de la méthode ouverte est qu’elle permet de sortir la capsule étirée.

Des complications

Si la dislocation habituelle est laissée sans surveillance et non traitée, cela conduit à de graves violations de l'état de l'articulation et de la fonctionnalité. Des processus irréversibles de restructuration (dégénérescence) se produisent, une périarthrose épaule-épaule se produit, une arthrose déformante, un "syndrome de collision" se développe. Tout cela provoquera une douleur intense et constante, aggravée la nuit.

Réhabilitation

Après la chirurgie, l'épaule est immobilisée avec un pneu pendant 4 à 6 semaines. Vous devez l'enlever plusieurs fois par jour pour effectuer des exercices thérapeutiques.

Ils sont sélectionnés par le médecin individuellement pour chaque patient, en fonction des dommages.

L'immobilisation réduit le risque de ruptures répétées et crée les meilleures conditions pour la guérison.

Le cours de rééducation dure jusqu'à 8 semaines, cette période permet de restaurer le fonctionnement de l'articulation. Le rétablissement complet se produit en six mois.

Le cours de rééducation obligatoire comprend la physiothérapie, les massages, la thérapie par l'exercice, l'utilisation d'appareils orthopédiques.

La physiothérapie est un élément indispensable de la rééducation. Cela accélère grandement le processus de guérison.

Le traitement du matériel est différent:

UHF, électromyostimulation, ultrasons, inductothermie, thérapie au laser, thérapie magnétique, phonophorèse.

Habituellement, le processus de réadaptation se déroule dans les centres de santé, où il existe tout un ensemble de traitements, y compris un médecin spécialiste en réadaptation qui élabore avec le médecin traitant un programme de réadaptation pour le patient en termes de durée et de volume de stress.

La gymnastique médicale est nécessaire pour rendre le volume complet de l'articulation.

Tout d'abord, étirez les doigts de la main, serrez le poing et relâchez les muscles du côté affecté.

Après deux semaines, ils commencent à malaxer l'épaule elle-même, il est permis de la déplacer dans différentes directions. Progressivement, les exercices sont compliqués.

Il est nécessaire de réaliser toute la gamme des mouvements de l’épaule. Le processus de développement des articulations est parfois douloureux.

Pour éviter cela, il est recommandé de prendre des analgésiques au cours de la pratique.

En général, le pronostic est favorable, il vous permet de revenir à une vie normale.

Luxation habituelle de l'épaule

L’instabilité de l’articulation de l’épaule, qui entraîne une perturbation permanente de ses fonctions lors de toute charge, même de faible charge, est appelée dislocation habituelle de l’articulation.

Il existe plusieurs types de cette maladie:

  1. Luxation congénitale.
  2. Dislocation acquise nature non traumatique. Cela arrive pathologique, chronique et arbitraire.
  3. Luxation traumatique acquise. Elle a une forme ancienne compliquée, ouverte, pathologiquement récurrente, ou est définie comme une fracture.

Selon les statistiques, la majorité des patients (60%) souffrent de la nature traumatique de la maladie. Il est observé le plus souvent chez les athlètes qui sont obligés par la sortie constante de la tête de l'articulation de l'épaule de refuser de s'entraîner pendant un certain temps.

Raisons

La principale raison d'une telle blessure à l'épaule est de recevoir un coup direct dans la région ou de tomber sur un bras tendu. Dans ce cas, la capsule articulaire se déchire et s'étire, entraînant la tête de l'épaule de l'épaule de sortir de la cavité scapulaire.

Des dommages à l'épaule sont également possibles lors d'une rupture, d'une déchirure du tendon du muscle, d'un renforcement de l'articulation de l'épaule et du passage dans sa cavité.

Les autres causes de luxation habituelle incluent:

  1. La présence d'une luxation primaire sous forme sévère. Il est enregistré dans la sixième partie des patients ayant déjà subi une blessure à l'épaule et est considéré comme le résultat d'un traitement inadéquat et inadéquat de la lésion primaire de cette partie du corps.
  2. Appel tardif aux médecins à propos de la blessure.
  3. Suppression de l'immobilisation à l'avance.
  4. L'absence de fixation de l'articulation de l'épaule après ajustement de la luxation entraîne une altération de la cicatrisation des tendons, gage d'un fonctionnement stable de l'humérus.
  5. La présence de maladies génétiques associées à une élasticité accrue des tissus conjonctifs qui entraînent un étirement excessif des ligaments, des tendons, de la laxité articulaire.
  6. Redondance excessive des mouvements des membres supérieurs chez certaines catégories de personnes, notamment les athlètes (nageurs, joueurs de volley-ball, joueurs de basket-ball), entraînant un étirement constant de l'articulation de l'épaule.

Certains facteurs augmentent le risque de luxation habituelle associé aux caractéristiques des composants de l'épaule:

  • La tête d'un os d'épaule de grande taille, ayant la forme d'une sphère;
  • La présence d'une petite dépression de l'omoplate à concavité insuffisante;
  • Les muscles qui remplissent les fonctions de rotation de l’épaule effectuent une fixation insuffisante de cette articulation (paralysie, faiblesse musculaire naturelle, parésie);
  • Capsule articulaire trop tendue.

Les symptômes

Pour déterminer l’état d’un patient dont l’articulation de l’épaule est disloquée, un signe est une vive attaque de douleur au moment de la blessure et une limitation de ses capacités motrices. En même temps, la personne sent que son épaule a changé de position.

À l'avenir, la douleur liée à ce type de blessure n'est pas prononcée et ne gêne pas le patient.

Extérieurement, la luxation se manifeste par la déformation caractéristique de l'articulation de l'épaule, qui perd sa rondeur et la finesse de ses contours. Le bras de la victime reste appuyé contre le corps et est incapable de bouger normalement.

Les récidives de luxation habituelle peuvent survenir avec une fréquence différente chez chaque personne - d'une blessure hebdomadaire à une blessure annuelle. De plus, ils provoquent tous des troubles pathologiques de l'épaule et font de moins en moins de pauses.

Parfois, la luxation de l’articulation de l’épaule ne se produit pas complètement, comme en témoignent son instabilité, sa douleur douloureuse et le son du resserrement lorsque le bras bouge. Une augmentation spéciale de ces symptômes provoque un effort physique.

En cas de lésion des vaisseaux sanguins, de terminaisons nerveuses, le patient ressent une douleur perçante et un engourdissement du membre. Il y a des ecchymoses au niveau des épaules.

Un signe de luxation en présence d'une blessure ancienne sera un joint fort de la capsule articulaire et la perte de son élasticité. Dans ce cas, la cavité articulaire est remplie du tissu fibreux en formation et en croissance.

Les changements dans les muscles de la région de l’épaule sont atrophiques et dystrophiques.

Avec une luxation plus ancienne, le processus de dégénérescence graisseuse et d’ossification va plus vite (violation de l’union osseuse des parties des condyles de l’épaule).

Pour exclure les lésions complexes, des images radiographiques de l'humérus sont réalisées dans deux projections et des examens IRM sont effectués pour examiner les dommages subis par les tissus mous (tendons, ligaments, lèvre articulaire).

Le diagnostic de cette maladie est simple. La luxation est le plus souvent déterminée par un simple examen effectué par un chirurgien qui enregistre la limitation du mouvement de la main. Une observation ultérieure du patient révèle le développement d'une arthrose déformante accompagnée de douleurs douloureuses et d'un resserrement de l'épaule, d'une atrophie musculaire.

Traitement

Il existe deux options pour se débarrasser de la dislocation habituelle de l'articulation de l'épaule: conservatrice et opératoire. Les conservateurs ne donnent souvent pas d'effet positif, mais lorsqu'ils commencent à postuler à la traumatologie, ils commencent un traitement en conséquence.

Traitement conservateur

Pour soulager l'inflammation et la douleur, le médecin prescrit des médicaments anti-inflammatoires, tels que les kétans, le voltarène et autres.

La douleur sévère est soulagée par l'utilisation d'un blocage thérapeutique, pour lequel on utilise du diprospan ou du kenalog, capable de soulager l'inflammation et d'anesthésier efficacement pendant une longue période. L'œdème et la douleur dans cette phase de la maladie sont réduits par l'application de glace dans le sac sur la région de l'épaule blessée.

Le traitement conservateur de la luxation aiguë consiste pour le patient à porter un pansement spécial pendant 3 semaines. Après son retrait, une thérapie de rééducation est prescrite.

Elle consiste en des procédures physiothérapeutiques, des massages et des thérapies physiques, renforçant les muscles de la ceinture scapulaire.

Ce traitement dure jusqu'à 2 mois, après quoi la plupart des patients reprennent une vie normale.

Traitement chirurgical

En l'absence de résultats positifs d'un traitement conservateur ou si le patient a une lésion chronique, une intervention chirurgicale est indiquée; elle indique plus de deux récidives de luxations de l'épaule par an.

La chirurgie moderne utilise un grand nombre de méthodes pour traiter cette maladie, qui est sélectionnée pour chaque patient individuellement, en fonction des caractéristiques de la structure de l’articulation de l’épaule, de ses modifications caractéristiques et du degré de traumatisme.

Les types d'actions opérationnelles suivants sont appliqués:

  • Chirurgie pour renforcer la capsule articulaire;
  • Chirurgie ostéoplastique au cours de laquelle des défauts osseux sont restaurés ou des arrêts supplémentaires sont installés pour rendre la tête humérale moins mobile;
  • Tendons et muscles en plastique, vous permettant de changer leur longueur afin de corriger un déséquilibre en eux;
  • Intervention chirurgicale avec la pose d'une greffe;
  • Méthode combinée.

La méthode la plus utilisée pour combiner toutes les techniques.

La principale cause de la maladie, qui entraîne une performance instable de l'articulation de l'épaule, est la lésion de Bankard, qui consiste à déchirer la lèvre articulaire.

Cette structure est conçue pour empêcher la tête de s’éloigner de la cavité articulaire. Coupée lors de la première luxation de l'épaule, la lèvre articulaire rend plus réelle le passage de la maladie à une forme chronique, seule la chirurgie peut y remédier.

Les luxations qui se poursuivent périodiquement effacent le cartilage articulaire de la tête et les cas négligés de la maladie deviennent souvent la cause d'une maladie telle que l'arthrose.

Pour assurer le bon fonctionnement de l'articulation de l'épaule, les médecins ont recours à la chirurgie arthroscopique, qui consiste à fixer la lèvre articulaire à la racine de l'omoplate.

À cette fin, des pinces d'ancrage minces et durables sont utilisées, qui peuvent s'auto-absorber après un certain temps, pendant lequel les tendons doivent croître ensemble.

Toutes les actions opérationnelles visent à renforcer les ligaments endommagés et surtendus de la capsule de l'articulation de l'épaule, situés sur sa partie antérieure ou inférieure.

Les luxations antérieures de l'articulation de l'épaule doivent le plus souvent être restaurées à l'aide de l'opération de carte bancaire, qui est actuellement une technique efficace et de haute technologie de la chirurgie orthopédique.

La tâche à effectuer consiste à fixer les ligaments de la partie antérieure de l'articulation dans la position souhaitée.

Le chirurgien orthopédiste agit comme suit:

  1. Tous les éléments défectueux de la capsule et les ligaments de l'articulation de l'épaule sont enlevés.
  2. Des trous sont percés pour fixer les paquets.
  3. Des coutures spéciales ou des attaches ligamentaires sont montées dans ces trous.

La germination progressive du tissu conjonctif permet aux extrémités des ligaments de s’enraciner dans les orifices de l’omoplate et d’assurer le fonctionnement normal de l’articulation de l’épaule.

Parfois, l’opération Bankcard est réalisée par la méthode arthroscopique (à l’aide des perforations les plus fines dans l’articulation), ce qui réduit considérablement la période de récupération et procure des sensations moins douloureuses après celle-ci. Le patient peut sortir de l'hôpital même le lendemain.

L'intervention chirurgicale se termine par la fixation de la main du patient avec un bandage pour immobiliser l'articulation de l'épaule. Il est supposé porter un bandage de 7 jours à un mois en fonction du mode opératoire et de la nature de la blessure à l'épaule.

La période de récupération n’est pas moins importante pour un traitement approprié. La rééducation comprend un cours de massage, une stimulation électrique des muscles.

Assurez-vous de mener la thérapie physique et le patient, d'abord avec un instructeur, puis auto-étude à la maison.

La restauration dure de 2 à 3 mois, après quoi il est permis de charger partiellement l'articulation de l'épaule et ce n'est que dans un an que la charge supportée est entièrement autorisée.

Vous ne savez pas comment choisir une clinique ou un médecin à des prix raisonnables? Centre d'enregistrement unifié par téléphone au +7 (499) 519-32-84.

Luxation habituelle de l'épaule

Souvent, le résultat d'une lésion de l'articulation de l'épaule devient la dislocation habituelle de l'épaule - la re-luxation, qui nécessite peu d'effort physique.

La structure

En médecine, l’épaule est considérée comme le bras supérieur, de l’articulation de l’épaule à la courbure du coude. Le site, qui s'appelle l'épaule, en anatomie s'appelle la ceinture scapulaire, qui relie le bras au corps et permet de faire des mouvements dans différentes directions.

Malheureusement, cet avantage s'avère également être un inconvénient - en raison de sa mobilité, l'épaule est la partie du corps la plus susceptible aux blessures. La ceinture scapulaire rejoint la poitrine à l'avant avec l'articulation sternoclaviculaire. Derrière la fixation est réalisée à l'aide d'une spatule à l'aide des muscles.

L'articulation de l'épaule comprend la clavicule, l'omoplate et l'humérus. La partie supérieure de l'os huméral (tête) est placée dans une petite cavité de l'omoplate, par rapport à sa taille, dont les bords recouvrent la surface articulaire - la lèvre, ce qui contribue à une meilleure fixation de la tête.

La partie supérieure de l'humérus a une forme arrondie et la partie inférieure est triangulaire. L'extrémité supérieure de l'os consiste en une tête arrondie tournée vers l'omoplate. Un cou de l'épaule anatomique est attaché à sa surface articulaire. En dehors de celui-ci, il existe deux tubercules pour attacher les muscles, au-dessous desquels se situe le col chirurgical de l'épaule.

L'extrémité inférieure de l'os avec sa surface articulaire interne est associée à l'ulna (bloc de l'humérus) et la partie externe est reliée au radius (la tête du condyle de l'humérus). Au-dessus de l'articulation de l'épaule se trouve le processus huméral - acromion.

La clavicule repose contre elle. Au point externe de l'acromion, ils mesurent la largeur des épaules. La clavicule est un os tubulaire de forme incurvée, qui est relié à l'extrémité médiale du thorax et à l'extrémité latérale de l'omoplate.

Chez le nouveau-né, la tête de l'épaule est presque invisible sur la radiographie, car l'épiphyse proximale est initialement composée de tissu cartilagineux. Au cours de la croissance et de la maturation, commence une ossification progressive qui, à partir de l'âge de 6 ans environ, fusionne le tissu cartilagineux pour former toute la tête de l'humérus et le remplace à l'adolescence par du tissu osseux.

C'est quoi

La formation de cette déviation contribue à la lésion de la lèvre articulaire de l'épaule, une formation cartilagineuse reliant la tête de l'épaule et la cavité de l'omoplate (endommagement de la carte bancaire). La dislocation habituelle conduit à la re-séparation des surfaces articulaires de l'épaule.

Les structures de l'articulation endommagées lors de la blessure initiale, qui n'ont pas eu le temps de récupérer, contribuent à la formation de zones de pseudarthrose et de cicatrices, qui entraînent un déséquilibre musculaire et une instabilité de l'articulation. Jusqu'à 20% des cas de lésions traumatiques de l'épaule conduisent à l'apparition de telles anomalies.

En règle générale, les jeunes de 20 à 40 ans, principalement des hommes, sont les plus susceptibles aux blessures. Souvent, cette blessure est observée chez les enfants. Il existe souvent des entorses habituelles du côté droit et des lésions bilatérales. La complexité de ce traumatisme réside dans le fait qu’il est difficile de recourir à une thérapie conservatrice et qu’il est souvent éliminé uniquement par la chirurgie.

Premiers secours: que faire

La luxation habituelle de l'épaule ne doit pas essayer de se réinitialiser. Il est préférable de contacter la salle d'urgence. La seule exception à cette règle concerne les cas dans lesquels le patient peut effectuer la réduction sans aide. Après avoir fixé l'os au patient pendant quelques jours, un bandage souple est appliqué.

Le pansement peut être un pansement, un ruban adhésif ou un pansement tubulaire. En l'absence de matériel pour s'habiller, l'utilisation d'un pansement pour écharpe est possible. En cas de syndrome douloureux grave, il est nécessaire d'administrer l'analgésique blessé et d'appliquer de la glace sur l'épaule blessée.

Symptômes et signes

Conditions préalables à la formation d'une luxation habituelle:

  1. Immobilisation insuffisante ou insuffisante dans le temps de la luxation traumatique;
  2. Exercice prématuré;
  3. La structure individuelle de l'articulation de l'épaule.

Le mécanisme de la luxation habituelle:

  • Enlèvement;
  • Rotation externe;
  • La déviation de l'épaule en arrière.

En règle générale, la ré-luxation résulte d'une combinaison des raisons énumérées. Et plus une ré-luxation est fréquente, plus c'est facile la prochaine fois. En même temps, l’épaule retombe, une douleur intense se fait sentir, l’épaule semble anormalement aiguë. Le patient se penche du côté blessé et garde sa main en bonne santé. Si le dommage a piqué les nerfs, une douleur aiguë et un engourdissement du bras peuvent être ressentis.

Traitement

Le traitement conservateur des entorses habituelles est souvent inefficace. Cependant, si la luxation ne s'est produite que quelques fois, vous pouvez essayer le traitement avec un ensemble spécial de thérapie par l'exercice et de massage pour renforcer les muscles de l'épaule.

Pendant le traitement, la mobilité de l'articulation de l'épaule doit être limitée. Si le nombre de luxations est supérieur à 3 fois et que les exercices n'ont pas l'effet escompté, le patient doit subir une intervention chirurgicale. Les méthodes d'intervention chirurgicale dans la luxation habituelle de l'épaule sont réparties dans les groupes suivants:

  1. Renforcement de la capsule articulaire;
  2. Chirurgie plastique pour restaurer les muscles et les tendons;
  3. Chirurgie ostéoplastique utilisant des greffes;
  4. Options combinées.

Le plus souvent, les médecins arrêtent le choix de la méthode appelée opération Bankart, dans laquelle la lèvre de l’articulation est fixée, et la mobilité excessive de l’articulation est limitée par un rouleau créé à partir de la capsule articulaire. Cette opération est réalisée à la fois par incision et avec un arthroscope. Cette technique de traitement réduit considérablement le risque de complications récurrentes et vous permet également de raccourcir la période de rééducation du patient.

L'opération Latarge est montrée dans les cas où le bord de la cavité articulaire est abrasé en raison de luxations fréquentes et d'une perte de masse osseuse. L'opération consiste à déplacer et à fixer le processus coracoïdien au bord inférieur antérieur de la cavité articulaire. Avec cette manipulation, la zone endommagée de l'os est reconstituée, ainsi que la stabilisation supplémentaire de l'articulation.

La chirurgie de Rosenstein est l'un des traitements les plus efficaces. L'essence de l'opération consiste à déplacer le tendon sectionné du muscle de l'épaule dans le canal du processus coracoïde de l'omoplate. Cela crée un paquet qui empêche la dislocation ultérieure. Habituellement, ces manipulations sont complétées par le renforcement de la capsule articulaire. À la fin de l'opération, le patient est enduit de plâtre pendant 3 semaines.

Au total, plus de 200 méthodes de traitement de cette maladie sont connues. Le choix des tactiques de traitement spécifiques est effectué en fonction des résultats de l'analyse aux rayons X et des caractéristiques individuelles du patient, des équipements de l'établissement médical et de la complexité de la luxation.

Réhabilitation et récupération

La période de traitement postopératoire comprend les procédures suivantes:

  • Thérapie d'exercice;
  • Procédures physiques, y compris thérapie par l’amplipulse, ozokérite, thérapie magnétique, UHF;
  • Phonophorèse

L’immobilisation dure habituellement environ un mois, après quoi un développement progressif de l’articulation et un renforcement de l’épaule commencent. Deux à trois mois après l'opération, un ensemble de mesures est mis en place pour restaurer l'amplitude des mouvements, notamment l'entraînement des muscles de la ceinture scapulaire sur des simulateurs spéciaux.

Une thérapie d'accompagnement avec l'utilisation de remèdes populaires peut fournir une aide considérable dans le traitement précoce de la luxation habituelle de l'épaule. Bien aider à restaurer le travail des compresses articulaires à partir d'herbes telles que la tanaisie. Cependant, le remplacement complet des remèdes par du folklore est dangereux pour la santé.

Les conséquences

Après l'opération, le rétablissement complet aura lieu dans 6 à 8 mois. Cependant, durant cette période, le développement de troubles secondaires dans le système neuromusculaire de la ceinture scapulaire est également possible. Des modifications de l'os dans la région de l'articulation touchée et des surfaces articulaires dans la ceinture scapulaire peuvent également être constatées.

Les violations progressent à mesure que le nombre de luxations augmente. Pour les prévenir, un traitement spécial est nécessaire, notamment la fixation du membre, la chirurgie et une période de rééducation de plusieurs mois.

Luxation habituelle de l'articulation de l'épaule

La dislocation habituelle de l'épaule est une lésion traumatique causée par l'instabilité de l'articulation, qui perturbe son fonctionnement même à des charges minimales. Selon les statistiques, dans 60% des cas, cette maladie est de nature traumatique et se développe sur le fond de lésions précédemment subies à l'épaule.

Fondamentalement, une luxation survient environ 6 mois après avoir subi une blessure primaire. D'autres manifestations de dislocation secondaire se produisent tout au long de l'année. Un tel état est assez dangereux et réduit considérablement la qualité de vie des patients et nécessite donc un traitement professionnel compétent.

De quoi provient-il?

Les causes les plus courantes sont les coups ou les chutes. Ces lésions sont accompagnées de lésions de la lèvre articulaire, d’étirement et de déchirure de la capsule articulaire, ce qui fait que, même en présence de facteurs provocants mineurs, la tête de l’articulation saute parfois de la cavité scapulaire.

De plus, des ruptures de tendons musculaires localisées dans l'articulation de l'épaule peuvent provoquer cette lésion traumatique. Les traumatologues identifient les facteurs suivants pouvant déclencher le développement de la pathologie:

  1. Augmentation de l'activité motrice de l'épaule, conséquence d'entorses de l'articulation (en particulier des athlètes participant à des sports professionnels).
  2. Le patient a des antécédents de luxation primaire grave.
  3. Traitement inapproprié d'une blessure primaire ou contact tardif avec un spécialiste.
  4. Fixation faible après la réduction de la luxation, entraînant une altération de la récupération des tendons et des ligaments responsables de la stabilité des tissus de l'humérus.
  5. Retrait prématuré de l'immobilisation.
  6. Maladies génétiques accompagnées d'une élasticité excessivement élevée du tissu conjonctif, entraînant une laxité articulaire, des entorses ligamenteuses et tendineuses.

En outre, certains patients, en raison de leurs caractéristiques anatomiques, entrent dans le groupe à haut risque. Ces facteurs provocants incluent la grande taille de la tête humérale, la longueur de la capsule articulaire et la cavité insuffisamment concave de l'omoplate. Les personnes souffrant de parésie, de paralysie et de groupes musculaires affaiblis responsables des mouvements de rotation de l'épaule et de la fixation de l'articulation sont particulièrement vulnérables aux blessures.

À l'avenir, un simple enlèvement d'épaule, un déguisement, une musculation et une charge peuvent provoquer des blessures. Un certain groupe de patients a enregistré de telles luxations survenues pendant le sommeil. Les experts notent une tendance triste: plus la blessure se reproduit souvent, moins d'efforts sont nécessaires pour qu'elle survienne ultérieurement. C'est pourquoi l'articulation touchée doit être traitée correctement et dans un complexe!

Comment cela se manifeste-t-il?

Avec une telle blessure à l'épaule, une personne ressent de la douleur, cependant, elles ne sont pas moins prononcées que lors d'une blessure traumatique primaire. Parfois, le syndrome douloureux peut même être absent, les victimes ne se plaignant que de la sensation de malaise localisée dans l'articulation de l'épaule. La douleur disparaît avec des blessures fréquentes et répétées dues à des processus dégénératifs survenant dans les ligaments et le tissu cartilagineux.

Il est nécessaire de faire attention à l'apparence de l'articulation disloquée - son contour est généralement moins lisse que celui d'une articulation saine, ce qui est visible même pour un spécialiste. Dans ce cas, la main du patient, dans la plupart des cas, est fermement pressée contre le corps.

En cas de luxation, la tête osseuse adopte une position pathologiquement anormale, entraînant une perturbation de l'activité motrice. Possibilité de perte temporaire de sensibilité de la main, de l'épaule et de l'avant-bras en raison d'un gonflement et de lésions des terminaisons nerveuses.

Pourquoi le traitement est-il nécessaire?

Il existe des cas assez fréquents où des patients présentant des luxations habituelles, en particulier leurs répétitions fréquentes et l'absence de douleur intense, se fixent de manière indépendante sur l'articulation touchée sans consulter un spécialiste. Cependant, de telles actions sont très dangereuses! L'auto-réapprovisionnement n'élimine pas les causes des maladies, chaque rechute ultérieure se produisant sous une forme plus grave, provoquant des modifications articulaires pathologiques, parfois irréversibles.

En l'absence d'un traitement opportun et compétent (la méthode la plus radicale est la chirurgie de l'épaule), les patients peuvent développer les complications dangereuses suivantes:

  1. Arthrose déformante;
  2. Douleur intense dans l'articulation de l'épaule;
  3. Violation de l'activité motrice du membre supérieur.

En outre, l'auto-rétraction de l'articulation luxée peut entraîner des lésions nerveuses, une rupture des vaisseaux sanguins et des ligaments. C'est pourquoi, avec la manifestation de manifestations cliniques, il est recommandé d'aller d'urgence à l'urgence chez le médecin.

Premiers secours

Le traitement de la luxation habituelle de l'épaule doit être effectué exclusivement par un spécialiste qualifié, dans des conditions stationnaires. Mais avant d'aller chez le médecin, il est important de pouvoir fournir les premiers secours au patient de manière compétente. Pour ce faire, les traumatologues conseillent d’écouter les recommandations suivantes:

  • Limitez autant que possible l'activité motrice de l'épaule et du membre supérieur dans son ensemble.
  • Suspendez le bras blessé à un pansement spécial (il peut être facilement fabriqué en attachant les extrémités d’une pièce de tissu et en la plaçant au cou).
  • 15 à 20 minutes après la blessure, appliquez une compresse de glace sur la région de l'articulation endommagée ou au moins juste un endroit froid.

En cas de douleur intense, le patient doit prendre un médicament anesthésique, après quoi il est nécessaire de faire appel à un traumatologue.

Il est strictement interdit de réinitialiser l'articulation vous-même, car seul un spécialiste expérimenté sous l'influence de l'anesthésie doit effectuer de telles manipulations.

A propos du diagnostic

Le diagnostic de la luxation habituelle de l'articulation de l'épaule commence par l'examen du blessé par un traumatologue, par l'étude des symptômes et par l'analyse des antécédents recueillis. Les types d'études suivants peuvent également être recommandés aux patients:

  • Examen radiographique;
  • Résonance magnétique et tomodensitométrie;
  • Arthrographie de contraste;
  • Arthroscopie diagnostique.
Examen radiographique

Thérapie conservatrice

Si la luxation habituelle de l'articulation de l'épaule a été diagnostiquée, le traitement sans chirurgie repose sur les méthodes de traitement médicamenteux, de gymnastique thérapeutique et de physiothérapie. Les médicaments prescrits aux patients sont les suivants:

  1. Les médicaments ayant des effets analgésiques, les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) - afin d’éliminer les symptômes douloureux et les signes du processus inflammatoire.
  2. Chondroprotecteurs (Hondroxide, Teraflex, etc.) - dont l’action vise à renforcer les ligaments articulaires et le cartilage, ainsi qu’à activer les processus métaboliques.
  3. Complexes de vitamines et de minéraux enrichis en calcium.

Pour éliminer les symptômes aigus (douleur, gonflement, hémorragie), des médicaments externes sous forme de gels, de pommades peuvent être utilisés. Notez que pour prescrire des médicaments, pour déterminer leur posologie et la durée de l’évolution thérapeutique, seul le médecin traitant doit le faire individuellement!

Afin d'activer la circulation sanguine, d'accélérer les processus de régénération et de restaurer les tissus endommagés, d'éliminer les symptômes douloureux, les procédures de physiothérapie suivantes sont recommandées pour les patients présentant une luxation habituelle de l'épaule:

  • Bains de boue et de paraffine;
  • Thérapie magnétique;
  • Électrophorèse;
  • UHF-thérapie;
  • La phonophorèse;
  • Traitement au laser;
  • Massages

Ces procédures contribuent à la récupération la plus rapide des tissus endommagés et à la stabilité des articulations. Les cours de gymnastique médicale jouent un rôle important dans le traitement conservateur de cette blessure traumatique. Des exercices bien choisis aident à éliminer les spasmes, à normaliser le tonus musculaire, à stabiliser l'articulation touchée et à restaurer sa fonctionnalité.

En moyenne, la durée d'un traitement thérapeutique conservateur est d'environ 2 à 3 mois.

Techniques opérationnelles

En règle générale, l'intervention chirurgicale est considérée comme la méthode de traitement la plus efficace et la plus efficiente dans ce cas. L'opération avec la luxation habituelle de l'épaule est attribuée lorsque:

  1. Le patient a de vieilles blessures traumatiques;
  2. Rechutes fréquentes (plus de deux cas de luxation au cours de l'année);
  3. Le manque d'efficacité des méthodes de traitement conservateur.

Le traitement est effectué à l'hôpital, à condition que le patient soit hospitalisé. Les méthodes d'intervention chirurgicale sont choisies en fonction de la gravité de la lésion, de la durée du processus pathologique et des caractéristiques individuelles d'un patient particulier.

Pour lutter contre les luxations habituelles de l'épaule, les spécialistes utilisent les techniques chirurgicales suivantes:

  • Opération de renforcement de la capsule articulaire.
  • Les muscles et les tendons en plastique, afin de changer leur longueur et d'éliminer les déséquilibres
  • Formation chirurgicale des ligaments pour une fixation optimale de la tête humérale.
  • Chirurgie ostéoplastique visant à restaurer les défauts osseux à l'aide de supports spéciaux.

Si la victime a été diagnostiquée avec la luxation habituelle de l'épaule, l'opération est plus souvent réalisée en utilisant des techniques combinées. Les chirurgiens leur donnent la préférence comme étant la plus efficace. Les opérations à faible impact sont très populaires. Par exemple, l'arthroscopie est utilisée pour attacher une lèvre articulaire détachée. Lors de cette opération, le médecin ne fait que deux ponctions, sans incisions chirurgicales, ce qui réduit considérablement la durée de la période de récupération.

Une intervention chirurgicale appropriée permet de prévenir la survenue de luxations répétées, de lésions des vaisseaux sanguins, des tendons et des terminaisons nerveuses. L'objectif des spécialistes est la stabilisation maximale de l'articulation de l'épaule et la restauration de son activité motrice normale.

Période de rééducation

Une fois l'opération de l'articulation de l'épaule terminée, le bras du patient est fixé à l'aide d'un pansement spécial afin de permettre son immobilisation. Ce pansement est porté pendant environ 1 à 4 semaines (la durée dépend de la gravité de la blessure et de la méthode d’intervention chirurgicale).

En général, la période de rééducation après le traitement chirurgical d’une blessure à l’épaule dure de 2 à 3 mois. Pendant la période de rééducation et de rééducation, le patient doit être particulièrement prudent et éviter les charges excessives sur la région de l'épaule. L'activité motrice complète n'est rétablie que près d'un an après la chirurgie.

Un cours de rééducation complète visant à consolider les résultats obtenus, à prévenir les complications possibles et à accélérer la récupération de l'articulation comprend les procédures suivantes:

  1. Massage;
  2. Physiothérapie;
  3. Stimulation électrique du tissu musculaire;
  4. Thérapie physique;
  5. Magnéto-RAP;
  6. Phonophorèse avec analgine;
  7. Ozokérite.

Il est recommandé de commencer la gymnastique thérapeutique 1 à 1,5 semaine après l'opération, lorsque le patient ne souffre pas. Les procédures de physiothérapie optimales sont sélectionnées par un spécialiste, en tenant compte des caractéristiques individuelles d'un cas clinique particulier.

La dislocation habituelle de l'épaule est une blessure récurrente assez grave qui menace de développer un certain nombre de complications. Le recours rapide à un traitement spécialisé et compétent avec des moyens conservateurs ou chirurgicaux vous permettra de vous protéger au maximum des risques de complications possibles, d'éviter les luxations répétées, de rétablir l'activité physique et de reprendre une vie normale et à part entière!

Luxation habituelle de l'épaule

L'articulation de l'épaule est la plus mobile de votre corps. Cette fonction vous aide à lever la main, à la tourner dans différentes directions et même à l’utiliser au-dessus de votre tête. Cependant, une grande quantité de mouvement dans l'articulation peut provoquer une instabilité et même des dislocations. La luxation survient lorsque la tête de l'humérus sort de la cavité articulaire de l'omoplate. La luxation est souvent le résultat d'une blessure soudaine. Une fois que l'épaule est luxée une fois, l'articulation devient le plus souvent vulnérable à des luxations récurrentes. Une condition dans laquelle l'épaule glisse librement hors de l'articulation sans blessure est appelée dislocation habituelle.

Parfois, la tête de l'humérus ne sort pas complètement de la cavité soutenue, puis retourne à sa position normale; on parle alors de subluxation. Des luxations et des subluxations de l'articulation souvent répétées conduisent à une perte de tissu osseux et à une dégénérescence du cartilage, ce qui aboutit finalement à une arthrose sévère.

Anatomie de l'épaule

L'articulation de l'épaule forme trois os: la clavicule, l'omoplate et l'humérus. La tête de l'humérus est placée dans une petite dépression de l'omoplate par rapport à sa taille. Une lèvre doucement tissée entoure les bords de la cavité glénoïde, elle augmente la profondeur de la cavité glénoïdienne, ce qui lui permet de correspondre plus étroitement à la tête de l'humérus. En cas de luxation, la lèvre se détache et le plus souvent sans fixation chirurgicale, elle ne repousse pas. L'articulation est également entourée d'un tissu conjonctif dense appelé capsule. Une capsule forte, des ligaments, des tendons et des muscles forts entourant l'articulation maintiennent la tête de l'humérus au centre de la cavité articulaire.

Avec des dislocations répétées dans l'articulation de l'épaule, les ligaments et les tendons de l'articulation se propagent et se fracturent, ce qui augmente encore la fréquence des luxations dans le futur.

La luxation habituelle de l'épaule est caractérisée par une incapacité persistante à maintenir la tête de l'humérus dans l'articulation.

Raisons

Il existe trois causes les plus courantes d'instabilité articulaire.

Une blessure grave est une cause fréquente de dislocation de l'épaule. Lorsque la tête est disloquée, les ligaments, la lèvre articulaire et l'os, qui constitue le bord antérieur de la cavité articulaire de l'omoplate, sont souvent endommagés. Ces dommages sont parfois appelés dommages de Bankard.

Une luxation primaire sévère, même après un traitement adéquat, devient dans la plupart des cas la cause d'une instabilité articulaire dans le futur.

Surcharge constante. La natation, le tennis et le volleyball sont caractérisés par des mouvements répétitifs du bras au-dessus de la tête, ce qui peut étirer les ligaments de l'articulation de l'épaule. De nombreuses professions exigent également des mouvements de la main au-dessus de la tête. De telles activités provoquent un stress dans l'articulation, affaiblissent les ligaments et les tendons et peuvent causer de l'instabilité.

Instabilité multi-plan. Une petite partie des patients instables, dans l’histoire, il n’ya pas eu de blessures et leur activité constante n’est pas liée à la tension constante de l’articulation. Cependant, l'épaule de ces patients peut être luxée à plusieurs reprises et dans plusieurs directions. La cause de cette instabilité est la faiblesse innée des ligaments de tout le corps.

Symptômes:

Les symptômes courants de la luxation habituelle incluent: douleur, luxations récurrentes dans l’histoire, sentiment constant d’instabilité et prémonition de luxation dans l’articulation.

Dans notre clinique, nous utilisons largement l’arthroscopie et d’autres méthodes peu invasives de traitement des pathologies de l’épaule. Les opérations concernent des équipements médicaux de pointe utilisant des consommables, des clamps et des implants de grande qualité et réputés, fabriqués par les principaux fabricants mondiaux.

Cependant, le résultat de l'opération dépend non seulement de l'équipement et de la qualité des implants, mais également des compétences et de l'expérience du chirurgien. Les spécialistes de notre clinique ont une longue expérience dans le traitement des blessures et des maladies de cette localisation depuis de nombreuses années.

Diagnostics

Le diagnostic est établi par un médecin sur la base des résultats de l'anamnèse et de l'examen clinique.

L’examen clinique comprend la palpation de l’articulation de l’épaule, des tests spéciaux et la détermination de la force et de l’amplitude des mouvements. Les tests vous permettent d'évaluer le degré d'instabilité.

Une étude aux rayons X est généralement réalisée afin d'obtenir des informations sur les causes possibles d'instabilité, ainsi que pour exclure d'autres causes de douleur à l'épaule, telles qu'une fracture. Des études supplémentaires, telles que les examens IRM ou CT, sont réalisées pour étudier plus en détail les tissus mous de l'articulation de l'épaule, ainsi que pour évaluer les structures osseuses.

Quand une opération est nécessaire

Même si la rééducation après la luxation initiale a été couronnée de succès et que la force avec le volume de mouvement est retrouvée, l'articulation de l'épaule peut être instable. Dans ce cas, il existe deux possibilités principales pour le patient. Le plus accessible aux patients est le changement d'activité. Cette option convient aux personnes instables uniquement dans certains types de mouvements, comme lancer une balle dans un ballon de basketball ou frapper une raquette au tennis. Chez ces patients, une diminution de l'activité peut éliminer complètement les épisodes de subluxation ou de luxation.

Le traitement chirurgical est nécessaire pour les patients qui ne souhaitent pas abandonner leur vie active ou les sports qui provoquent une instabilité articulaire. En outre, une intervention chirurgicale est indiquée chez les patients présentant une instabilité au cours de leurs activités quotidiennes normales (sommeil, habillement) ou au travail.
Pour le traitement de la luxation de l'épaule habituelle, des méthodes de traitement chirurgicales à la fois ouvertes et peu invasives sont utilisées.

Chaque méthode a ses propres indications et contre-indications. Les méthodes peu invasives comprennent l'arthrosoxie.

Un arthroscope est un dispositif optique qui, par une perforation de la peau, est placé dans l'articulation de l'épaule et permet d'explorer l'espace intérieur de l'articulation.

Un arthroscope permet au chirurgien de travailler dans une articulation à travers une très petite incision. Cela contribue à des dommages mineurs aux tissus non altérés entourant l'articulation, ce qui accélère la guérison et le rétablissement. L'arthroscopie permet d'évaluer directement l'état des structures des tissus mous qui assurent la stabilité de l'articulation et, dans la plupart des cas, si l'instabilité de l'articulation est légère, elle permet de stabiliser l'épaule.

De nombreux outils miniatures ont été spécialement conçus pour effectuer des opérations conjointes. Au moyen d’eux, les tissus déchirés et altérés de manière dégénérative sont enlevés.

Une fois les tissus dégénératifs et les excroissances osseuses retirés, il est possible de réparer la lèvre déchirée et de rétablir l'anatomie normale de la cavité articulaire.

Des implants spéciaux ont été développés pour la fixation de la lèvre articulaire à l'os. Ils s'appellent des ancres ou des ancres.

L'ancre est immergée dans l'os par une petite ponction de la peau sous le contrôle d'un arthroscope. Les filets sortant de la pince d'ancrage sont maintenus à travers la lèvre articulaire et sont fixés à l'os avec des nœuds spéciaux. Les pinces d'ancrage sont en métal ou en matériau absorbable spécial. Selon la taille du dommage, 2 à 4 fixateurs sont nécessaires. Si la chirurgie est réalisée avec un arthroscope, vous pourrez peut-être rentrer chez vous le même jour.

En même temps, en cas d’instabilité grave de l’articulation, ou si un patient a souffert d’un grand nombre de luxations au cours de ses antécédents, une intervention chirurgicale à ciel ouvert peut s'avérer nécessaire, bien que pratiquant de petites incisions. Une opération ouverte est également nécessaire s’il existe un défaut osseux à la surface articulaire de l’omoplate.

Opération Latarge

Opération Latarje (Latarjet - Bristow)

Cette opération est indiquée en cas de perte de masse osseuse dans le bord avant de la surface articulaire de l'omoplate. Des dommages similaires à l'os se produisent lors de luxations récurrentes, ce qui entraîne l'effacement de l'os formant le bord de la cavité articulaire.

Cette opération a été décrite pour la première fois par un chirurgien français Michel Latarge en 1954, puis s’est répandue dans le monde entier. L'avantage de l'opération Latarere avant la plupart des autres est le faible taux de rechutes et d'excellents résultats publiés et prouvés.

L'opération consiste à déplacer le processus coracoïde avec un muscle qui y est attaché et à le fixer au bord antérieur-inférieur de la cavité articulaire. Cette manipulation remplit l'os manquant dans cette zone. La procédure a un grand succès, qui est associé au triple effet de l'opération.

1. Le processus coracoïde transféré restaure et augmente la surface de la cavité articulaire

2. Le muscle et le tendon situés sur le processus coracoïdien stabilisent également l'articulation lorsque le bras est étendu et tourné vers l'extérieur

Réhabilitation

Le déroulement de la récupération après la chirurgie dépend du type de chirurgie. En règle générale, l'amplitude des mouvements de la main, du poignet et de l'articulation du coude peut commencer le lendemain de la chirurgie. Le mouvement dans l'articulation de l'épaule commence dans environ 1 à 3 semaines, selon la méthode. La gamme complète de mouvements est possible dans 6-8 semaines. La totalité de la force du membre revient habituellement dans les trois mois.

Le temps nécessaire pour retourner au travail ou aux sports, selon les spécificités de cette activité, peut aller de 3 mois à un an pour les travailleurs astreints au travail ou les sportifs de haut niveau.

Lors du traitement chirurgical, le risque de luxation récurrente est suffisamment faible, de 5 à 8%, en fonction de la méthode et de l'engagement du patient en matière de rééducation postopératoire.

Dans notre clinique, nous utilisons largement l’arthroscopie et d’autres méthodes peu invasives de traitement des pathologies de l’épaule. Les opérations concernent des équipements médicaux de pointe utilisant des consommables, des clamps et des implants de grande qualité et réputés, fabriqués par les principaux fabricants mondiaux.

Cependant, le résultat de l'opération dépend non seulement de l'équipement et de la qualité des implants, mais également des compétences et de l'expérience du chirurgien. Les spécialistes de notre clinique ont une longue expérience dans le traitement des blessures et des maladies de cette localisation depuis de nombreuses années.