Ostéochondrose cervicale

L'ostéochondrose cervicale fait référence à une lésion dégénérative et dystrophique progressive de disques intervertébraux dans la région de 1 à 7 vertèbres appartenant à la région cervicale.

L'ostéochondrose cervicale entraîne une déformation, l'épuisement, puis des dommages aux corps vertébraux. Cela perturbe l'apport sanguin normal et la conduction nerveuse dans le cou et dans les zones innervées par les racines nerveuses de la région cervicale.

L'ostéochondrose cervicale peut être à la fois isolée et combinée à l'ostéochondrose d'autres services - thoracique, lombaire et sacré.

Raisons

Les causes des modifications dégénératives et dégénératives des disques intervertébraux ne sont toujours pas bien comprises. L'hypothèse selon laquelle l'ostéochondrose est un phénomène sénile n'a pas été confirmée. On le trouve même chez les enfants et les adolescents.

Un certain nombre de facteurs prédisposent au développement de l'ostéochondrose. Ceux-ci comprennent:

  • raideur et mode de vie sédentaire
  • types de travail sédentaires avec une charge statique sur le cou,
  • surpoids, manque de développement physique,
  • processus dysplasiques du tissu conjonctif,
  • troubles circulatoires dans le cou,
  • blessures au cou
  • scoliose, défauts de posture, oreillers et matelas inconfortables,
  • prédisposition génétique, défauts métaboliques.

Symptômes de l'ostéochondrose cervicale

La colonne cervicale est particulièrement vulnérable au développement de l'ostéochondrose en raison des particularités du squelette, de la position dressée et de la grande taille de la tête: les vertèbres sont les plus petites par rapport aux autres parties de la colonne et le cadre musculaire est peu prononcé.

Le symptôme le plus caractéristique dont se plaignent les patients est la douleur dans la région cervicale. Selon la zone touchée, la douleur peut être localisée.

  • dans la clavicule et l'épaule;
  • tout au long de la colonne cervicale;
  • sur la face avant de la poitrine.

Douleur dans l'ostéochondrose cervicale due aux particularités de la région cervicale.

Les premiers signes d'ostéochondrose cervicale sont insignifiants et peu spécifiques:

  • douleur au cou le soir
  • sensation de lourdeur dans la tête, maux de tête à l'arrière de la tête,
  • sensation d'engourdissement ou de picotement dans les épaules et les bras,
  • croquer dans le cou en tournant la tête, en cliquant sur les vertèbres.

Dystonique végétative

  • douleurs vives de "tir" au cou et surtout dans la région juste en dessous de la nuque;
  • la douleur survient après un long séjour dans une position (par exemple, après le sommeil);
  • les muscles du cou sont constamment tendus;
  • il y a des difficultés avec l'enlèvement de la main sur le côté;
  • du côté affecté, les doigts sont contraints de bouger.

Depuis la compression des artères vertébrales, des manifestations neurologiques sont observées: maux de tête, nausées, évanouissements sont fréquents.

Symptôme de la colonne vertébrale

douleur localisée derrière le sternum à gauche.

Ce type de douleur doit être distingué des douleurs sténocardiques (avec l'angine de poitrine, la nitroglycérine apporte un soulagement, avec l'ostéochondrose - non).

Avec une perturbation progressive de la structure des disques intervertébraux, ceux-ci sont compressés (compression) et des altérations de la racine nerveuse se produisent, ainsi qu'un rétrécissement ou un pincement des artères et des veines qui passent dans la région des corps vertébraux.

Cela conduit à la formation de syndromes spéciaux - radiculaire et ischémique.

  • affection des racines de la première vertèbre cervicale (C1): les troubles affectent l’arrière de la tête et réduisent la sensibilité de la peau;
  • Lésion C2 donne des douleurs dans la région de la couronne et de l'occiput;
  • La lésion C3 provoque une douleur dans le cou du côté de la violation, une sensation réduite de la langue et des muscles sublinguaux, avec dans certains cas une altération de la parole et une perte de contrôle de la langue.
  • la défaite C4 et C5 provoque des douleurs à l'épaule et à la clavicule, abaissant le tonus des muscles de la tête et du cou, du hoquet, de troubles respiratoires et de douleurs cardiaques;
  • La lésion C6 survient le plus souvent, provoquant des douleurs du cou à l'omoplate, à l'avant-bras, jusqu'aux pouces, la sensibilité de la peau peut en souffrir:
  • La lésion C7 donne des symptômes similaires avec douleur dans le cou, le dos de l'épaule, jusqu'au dos de la main, diminution de la force des mains et réflexes réduits.

Les troubles circulatoires dus à la compression des vaisseaux dans les vertèbres cervicales donnent des maux de tête pouvant aller jusqu'à la migraine, de graves vertiges, des troubles visuels et des acouphènes, des mouches clignotantes devant les yeux, des troubles des fonctions végétatives.

Il peut y avoir des manifestations de syndrome cardiaque avec compression de la douleur cardiaque, manque d'air et de palpitations, troubles du rythme.

Des complications

Les complications graves de l'ostéochondrose cervicale sont

  • saillie des disques intervertébraux avec la formation d'une hernie (saillie);
  • rupture du disque intervertébral avec atteinte des nerfs et des vaisseaux sanguins, éventuelle compression de la moelle épinière, pouvant être fatale;
  • il peut aussi y avoir une radiculopathie (endommagement des racines), la formation d'ostéophytes (épines sur les corps vertébraux) avec la manifestation de parésies et de paralysies.

Diagnostics

En présence des plaintes ci-dessus, il est nécessaire de contacter un chirurgien orthopédique ou un neurologue.

Tout d'abord, le médecin évaluera la mobilité et les douleurs dans le cou, la sensibilité et d'autres troubles fonctionnels. Ensuite, vous aurez besoin d'une radiographie de la région cervicale en plusieurs projections, si nécessaire, d'une tomographie par ordinateur ou d'une imagerie par résonance magnétique pour une hernie.

Si la circulation sanguine est perturbée, une rhéoencéphalographie et un examen du fond d'œil seront nécessaires.

Traitement de l'ostéochondrose cervicale

Il existe aujourd'hui des méthodes traditionnelles et non traditionnelles de traitement de l'ostéochondrose dans la colonne cervicale.

Des méthodes généralement conservatrices sont utilisées:

  • traitement antalgique symptomatique (baralgin, analgin, ketorol) pour soulager la douleur
  • prendre des anti-inflammatoires non stéroïdiens (diclofénac, indométhacine, méloxicam) - pour soulager l'inflammation et le gonflement des tissus
  • les spasmolytiques sont utilisés pour éliminer les spasmes musculaires - pas de silo, médicaments pour la circulation sanguine - mydocalm, trental.

Dans le traitement de l'ostéochondrose cervicale, on utilise des substances qui restaurent la structure des disques intervertébraux - les chondroprotecteurs (téraflexe, arthracine) -.

Une cure de vitamine B est montrée, des remèdes externes sont applicables à la thérapie - gels et pommades, crèmes avec des composants anti-inflammatoires, chauffants et anesthésiques - Voltaren, Diclogel, Nikoflex. Les stimulateurs de la régénération du disque intervertébral sont présentés - téraflexe ou chondroxyde.

Aide de façon excellente dans le traitement de l'ostéochondrose, du massage général et ponctuel, de l'acupuncture, de la physiothérapie, de la physiothérapie et de la gymnastique. La méthode de l'ostéopathie a fait ses preuves: elle a eu un effet modéré sur les zones «serrées» des muscles et des vertèbres.

Lors du traitement de l'ostéochondrose cervicale, il est recommandé de porter un collier spécial (collier de Schantz).

Les complications de l'ostéochondrose cervicale avec hernie intervertébrale, qui violent la sensibilité et la circulation sanguine, peuvent être traitées rapidement.

La durée du traitement dépend de la négligence de la maladie, l'ostéochondrose étant une maladie chronique évolutive. Le traitement peut être long et des cours préventifs sont organisés à vie.

Soulager de manière significative la condition avec l'ostéochondrose aidera à une nutrition adéquate. En savoir plus sur les principes de l'alimentation dans l'ostéochondrose dans notre article séparé.

Exercices pour le traitement de l'ostéochondrose cervicale:

  • Auto-étirement: dans une position avec le dos droit, les épaules doivent être abaissées aussi bas que possible, tandis que le cou doit être tiré vers le haut. Il est nécessaire de faire au moins 10 approches au moins 3 fois par jour.
  • Auto-massage: enroulez une serviette autour de votre cou en la prenant par les extrémités et tirez-la alternativement, en fléchissant les muscles du cou. Dans le même temps, il est nécessaire de veiller à ce que la serviette ne glisse pas sur le cou (ne la frotte pas).
  • Gymnastique pour l'ostéochondrose cervicale: montre une légère flexion du cou, ainsi que des virages et des inclinaisons de la tête. 5 à 7 inclinaisons sont faites à la fois. Cet exercice est particulièrement utile après l'auto-massage de la colonne cervicale.

Prévention

La base de la santé de la colonne cervicale est un dos fort et en bonne santé, une activité physique, un lit confortable avec des oreillers anatomiques et un matelas, une posture correcte et une nutrition adéquate.

Il est nécessaire d'éviter les blessures à la nuque et l'haltérophilie. Il est nécessaire de combiner une longue séance avec des périodes de repos et des échauffements.

Cet article est basé sur les matériaux du livre "Maladies de la colonne vertébrale", ed. Ph.D., prof. Eliseeva Yu. Yu., M,: 2008

Diagnostic des symptômes

Découvrez vos maladies probables et le médecin chez qui vous devriez aller.

Ostéochondrose de la colonne cervicale

L'ostéochondrose de la colonne cervicale est une maladie dégénérative dystrophique affectant les disques intervertébraux de la région cervicale.

Des modifications dégénératives se développent généralement dans les parties les plus mobiles de la colonne vertébrale. Par conséquent, les racines nerveuses aux niveaux C5, C6 et C7 sont le plus souvent affectées dans la région cervicale en raison d'anomalies de la structure des vertèbres.

Les symptômes de l'ostéochondrose cervicale peuvent être observés chez les personnes de tout âge, en particulier parmi la population en âge de travailler de 30 à 50 ans. Certaines personnes souffrent de cette maladie, ignorant parfois la cause des affections, car les modifications dégénératives de la colonne cervicale se produisent sans être remarquées. Avec le temps, le traitement de l'ostéochondrose de la colonne cervicale retournera au bien-être de la personne et à la santé dans le futur.

Causes de l'ostéochondrose cervicale

L'ostéochondrose cervicale présente un certain nombre de caractéristiques par rapport aux lombaires et thoraciques. Ils sont déterminés par les caractéristiques structurelles des vertèbres de ce département, dont la taille est beaucoup plus petite que celle des autres départements. Il faut garder à l’esprit que la région cervicale est la plus mobile, elle est presque toujours chargée car elle garde la tête. L'ostéochondrose affecte généralement les segments les plus mobiles, ce qui détermine en outre les symptômes de cette maladie.

Malgré la prévalence de cette maladie et les progrès de la médecine moderne, la pathogenèse de l'ostéochondrose de la région cervicale n'est pas entièrement comprise. On sait que la maladie peut se développer dans le contexte de troubles métaboliques de la colonne cervicale, ce qui finit par entraîner une modification de la structure des disques intervertébraux et des corps vertébraux.

L'ostéochondrose peut être causée par une mauvaise posture, un excès de poids, des blessures au dos et une courbure de la colonne vertébrale. L'activité physique excessive, un entraînement inapproprié, des situations stressantes, un style de vie sédentaire peuvent également déclencher l'ostéochondrose. Et, bien sûr, les maladies infectieuses, ainsi que l'hypothermie élémentaire, ne peuvent être ignorées, car cela peut ultérieurement causer l'ostéochondrose.

Le degré de développement de l'ostéochondrose

La maladie en cours de développement traverse plusieurs étapes au cours desquelles la colonne vertébrale subit des modifications pathologiques:

  1. Ostéochondrose cervicale de 1 degré. Les symptômes sont mineurs. Fondamentalement, il existe une tension dans les ligaments musculaires et un petit syndrome douloureux dans la région des nodules nerveux. La thérapie comprend l’utilisation de la physiothérapie, de complexes vitaminiques, de la thérapie par l’exercice. Les pommades pour le traitement de l'ostéochondrose sur cette période sont assez efficaces et efficaces.
  2. L'ostéochondrose de la vertèbre cervicale au deuxième stade est caractérisée par une protrusion discale. Il y a une diminution des fissures intervertébrales, une destruction progressive de l'anneau fibreux. Probablement l'apparition de syndromes douloureux, car il est possible pincement des terminaisons nerveuses.
  3. Au troisième degré, tous les symptômes sont exacerbés - la douleur devient permanente et forte et se propage à l’épaule et aux membres supérieurs. Lors de la palpation de la zone cervicale, les sensations de douleur augmentent brusquement, des engourdissements des doigts et des muscles peuvent apparaître, alors que de dangereuses formations herniaires se développent. La raideur se produit dans les articulations, leur mobilité se détériore considérablement.
  4. Quatrième degré Le disque intervertébral est complètement détruit et remplacé par du tissu conjonctif. Les étourdissements augmentent, il y a les acouphènes, la coordination est altérée, car l'artère vertébrale, qui nourrit le cervelet et le lobe occipital du cerveau, est impliquée dans le processus.

Les symptômes de l'ostéochondrose de la colonne cervicale sont différents des manifestations de cette maladie dans d'autres parties de la colonne vertébrale. Cela est dû au fait que dans la région cervicale, les vertèbres sont plus proches les unes des autres et que les disques intervertébraux ont une hauteur relativement petite, ce qui conduit à l’apparition d’une clinique même avec les processus pathologiques les plus minimes. Également dans la région cervicale, les racines nerveuses et la moelle épinière sont plus souvent pincées.

Symptômes de l'ostéochondrose de la colonne cervicale

Les symptômes de l'ostéochondrose de la région cervicale se manifestent différemment, en fonction des vertèbres endommagées par la maladie. Tout d'abord, la plupart des patients ressentent une douleur dans le cou. Cette douleur peut également se produire dans d'autres parties du corps: dans les mains, dans la région du cœur, du menton, etc.

En outre, une personne peut entendre un resserrement lorsqu'elle tourne le cou. En raison du pincement des nerfs et des vaisseaux sanguins chez une personne, un engourdissement de la langue et du bout des doigts peut survenir. Le patient se plaindra d'une diminution de l'audition et de la vision, d'une pression artérielle élevée et d'une faiblesse des muscles des bras et des jambes.

Les syndromes caractéristiques de l’ostéochondrose cervicale sont:

  • syndrome radiculaire;
  • syndrome de l'artère vertébrale;
  • syndrome de migraine cervicale;
  • syndrome hypertensif.

Tous ces syndromes sont d'abord accompagnés de différents types de douleur.

Syndromes radiculaires

Lorsque le nerf est pincé, le patient ressent une douleur aiguë décroissante. La douleur se propage du cou à l'épaule, de l'épaule à l'avant-bras, affecte ensuite les doigts de la main ou les deux mains.

Une personne atteinte du syndrome radiculaire au cou peut ressentir des "frissons" sur la peau, des picotements. L'élasticité, l'élasticité de la peau diminue, un blanchiment et un léger gonflement apparaissent.

Syndrome de l'artère vertébrale

Avec ce syndrome d'ostéochondrose cervicale, il se produit un mal de tête pulsant ou brûlant qui se propage au niveau des sourcils, du cou, des tempes et des ténèbres. En règle générale, la douleur est constante, bien que dans certains cas, elle puisse être paroxystique.

Une douleur accrue est observée après un long mouvement ou après avoir été dans une position inconfortable pendant une longue période. Si le corps est affaibli, des nausées et une perte de conscience peuvent survenir. Il peut y avoir des déficiences auditives: bruit, diminution de l'acuité auditive, troubles du travail de l'appareil vestibulaire. Effet possible sur la vision: diminution de l’acuité visuelle, douleur oculaire.

Syndrome de migraine cervicale

Avec le syndrome de «migraine cervicale», on observe une irritation des ganglions sympathiques, ce qui entraîne une altération de la réactivité des vaisseaux cérébraux et une altération de la circulation sanguine.

En conséquence, une hypertension peut se développer, souvent accompagnée de:

Syndrome d'hypertension

Dans le syndrome hypertensif, l'augmentation de la pression intracrânienne est déterminée. Les maux de tête sont plutôt de nature arquée, peuvent être accompagnés de nausées et de vomissements. Avec l'exacerbation de l'ostéochondrose cervicale, une augmentation de la température et une augmentation de la RSE peuvent être observées.

Qu'est-ce qu'une dangereuse ostéochondrose du cou?

Si la maladie survient à un jeune âge, nous devrions nous attendre à d'éventuelles complications dans toutes les parties de la colonne vertébrale:

  1. Hernie de la colonne cervicale (disque intervertébral);
  2. Radiculopathie du cou;
  3. Saillie intervertébrale (bombée) dans la colonne cervicale;
  4. Cervicalgie vertébrale, cervicothorakalgie, cervicobrachialgie, cervicranialgie;
  5. Dans les cas avancés, de gros ostéophytes de la colonne cervicale, une parésie, des problèmes d'artères vertébrales, etc. peuvent survenir.

Si le traitement de l'ostéochondrose est initié à un stade avancé, il ne fera que soulager la douleur et l'inflammation. Se débarrasser complètement des changements négatifs sera plus difficile. Ce n'est réel que lors de traitements longs et complexes.

Comment traiter l'ostéochondrose du cou, dira le spécialiste. Il peut recommander une pharmacopuncture, une aspiration, une thérapie manuelle ou au laser, un étirement à sec ou une électrostimulation. Après plusieurs séances de douleur passent. Mais il est important de suivre un traitement complet.

Traitement de l'ostéochondrose de la colonne cervicale

L'ostéochondrose de la colonne cervicale et de ses complications doit être traitée à l'aide de méthodes conservatrices visant à éliminer les syndromes douloureux, le dysfonctionnement des racines de la colonne vertébrale et à prévenir la progression des modifications dystrophiques de la structure de la colonne vertébrale.

Dans le cas où le traitement conservateur est inefficace, le traitement chirurgical est effectué pour certaines raisons, dont le volume dépend de la manifestation clinique de l'ostéochondrose et du niveau de la lésion. Le résultat le plus efficace dans le traitement de l'ostéochondrose de la colonne cervicale est considéré comme un traitement complet des maladies du système musculo-squelettique dans son ensemble.

Traitement de la toxicomanie

À la maison, le traitement de l'ostéochondrose cervicale avec des médicaments peut inclure:

  1. AINS (par exemple, diclofénac, ibuprofène, indométhacine) pendant 1 à 2 semaines, 2 à 3 fois par jour. Habituellement, ces médicaments sont pris après les repas.
  2. Des relaxants musculaires (sirdalud, miolastan, mydocalm) pour améliorer le tonus musculaire et soulager leurs spasmes.
  3. Les corticostéroïdes sont utilisés pour des douleurs intenses en association avec des analgésiques.
  4. Les médicaments diurétiques qui réduisent l'enflure dans la zone d'inflammation - veroshpiron, diakarb.
  5. Novocaïne et blocage de la lidocaïne - administration sous-cutanée ou intramusculaire du médicament en plusieurs points autour des vertèbres cervicales.
  6. Hondoprotecteurs pour la restauration du cartilage hyalin (arthra, rumalon, alflutop).
  7. Vitamines du groupe B. Ils améliorent les processus métaboliques dans le tissu nerveux, normalisent la conduction neuromusculaire.

Certains effets thérapeutiques ont des onguents et des gels à usage externe (Finalgon, Fastum gel et autres).

Physiothérapie et traitement alternatif

Un traitement non médicamenteux est prescrit à n'importe quel stade de l'ostéochondrose de la colonne cervicale et peut inclure:

  1. Thérapie par amplipulse (traitement par courants modulés);
  2. Réflexologie;
  3. Gymnastique orthopédique;
  4. Occupation sur des simulateurs spéciaux;
  5. Massage;
  6. Méthodes d'exposition manuelle;
  7. Électrophorèse (introduction de substances thérapeutiques à travers la peau à l'aide d'électrodes);
  8. Magnétothérapie (exposition aux champs magnétiques);
  9. Thérapie par ultrasons;
  10. Thérapie au laser.

Dans les cas avancés et en présence de complications, les médecins ont recours à une intervention chirurgicale.

Traitement chirurgical

Il est nécessaire que toutes les mesures visant à soulager le processus inflammatoire aux stades 3 à 4 de la maladie ne donnent aucun résultat. La durée habituelle du traitement dans ce cas est d'environ six mois. Mais le traitement de l'ostéochondrose cervicale peut être réduit si le patient présente une détérioration stable de sa santé.

La paralysie des extrémités, une douleur intolérable sont des indications pour une chirurgie précoce.

Traitement de l'ostéochondrose de la colonne cervicale à la maison

À la maison, il est possible de traiter l'ostéochondrose cervicale avec moins de succès que dans les conditions polycliniques. La principale chose dont vous avez besoin pour un traitement efficace est une approche systématique et compétente.

Il est important d'inclure dans le programme de traitement l'exercice dosé et les exercices du cou. Il convient de garder à l’esprit que l’augmentation du nombre et de l’intensité de l’entraînement doit être progressive afin de ne pas nuire à la colonne vertébrale affaiblie.

Et si vous ne savez toujours pas comment traiter l'ostéochondrose cervicale à la maison, nous vous donnerons volontiers des recommandations utiles. Parmi les remèdes populaires contre l'ostéochondrose du cou, il est recommandé de prendre des décoctions ou des infusions à base de plantes, ainsi que de frotter la pommade dans la zone à problèmes.

  1. Feuilles de raifort. En cas d'inflammation des vertèbres dans le cou, prenez une nouvelle feuille de raifort, attachez-la à la zone à problèmes et enroulez un foulard autour du cou. De même, les feuilles de chou peuvent être utilisées, qui doivent être légèrement battues avec un marteau de cuisine avant d'être appliquées.
  2. Pommade au houblon provenant d'ostéochondrose du cou. Pour sa préparation, une cuillère à soupe de cônes de houblon en poudre doit être moulue avec une cuillère à soupe de beurre frais ou de saindoux non salé. La pommade résultante était maculée et bien chauffée. Avec l'utilisation régulière de la pommade, la douleur disparaît et l'inflammation disparaît.
  3. Devyasila racine. Il est important d'utiliser les racines des plantes de la deuxième année de vie. Proportions pour le bouillon de cuisson - 2 cuillères à soupe de matières premières par tasse d’eau bouillante. Faites bouillir les racines pendant 10 minutes à feu doux, puis égouttez-les. Utilisez la décoction d’élécampane pour compresser sur la colonne vertébrale deux fois par jour pendant 20 minutes. La même décoction est utile pour la baignade, augmentez seulement la quantité de matière première à dix cuillères à soupe.
  4. Frotter Une demi-tasse de sureau et deux verres d'alcool insistent pendant sept jours dans un endroit sombre. Puis frottez cet outil dans les zones à problèmes du cou.
  5. Compresse de miel et pommes de terre râpées: mélangez les ingrédients et placez-les pendant 20 minutes sur la région du cou, après avoir enveloppé la masse dans une gaze (pour faciliter le nettoyage). Appliquez-le au repos afin que la position du corps soit calme et confortable. Compressez assez pour faire une fois par semaine.

Une fois encore, je tiens à vous rappeler qu'il est possible de traiter l'ostéochondrose cervicale uniquement avec des actions complexes. Nous ne devons pas être paresseux, développer un système et nous y tenir tous les jours. Le traitement à domicile peut avoir un effet tangible sur le processus de guérison. Et, bien sûr, il est utile de faire appel à des professionnels, si possible.

Exercices vidéo avec ostéochondrose cervicale

La gymnastique thérapeutique n’a pas moins d’effet que le traitement médical de l’ostéochondrose et constitue la base de la guérison. Les exercices ne prendront pas beaucoup de temps, d’autant plus qu’il est facile de les exécuter à la maison.

La gymnastique vise à soulager la douleur causée par l'ostéochondrose de l'entorse cervicale, à étirer les ligaments et à détendre les muscles du cou. Mais vous devez faire les exercices seulement après avoir consulté un médecin et avec le plus grand soin afin de ne pas nuire au corps.

Tous les signes et symptômes d'ostéochondrose de la colonne cervicale

L'ostéochondrose est une pathologie courante de la colonne vertébrale caractérisée par des modifications dystrophiques de la structure des disques cartilagineux des vertèbres et de leur base osseuse. À des degrés divers, l'ostéochondrose se manifeste chez la plupart des gens après 30 ans. Les symptômes de l'ostéochondrose cervicale sont divers, ce qui rend souvent difficile le diagnostic et le traitement ultérieur.

Symptômes et signes courants d'ostéochondrose cervicale

Important à savoir! Les médecins sont sous le choc: "Il existe un remède efficace et abordable pour OSTEOCHONDROSIS." Pour en savoir plus.

Le processus d'ostéochondrose affecte l'une des sections de la colonne vertébrale ou plusieurs à la fois. Les vertèbres lombaires et cervicales sont les pathologies les plus sensibles, car elles sont les plus exposées au stress dû à l'anatomie du squelette humain. Les conséquences de l'ostéochondrose de la colonne vertébrale dans la colonne cervicale sont les plus gênantes et les complications possibles, car le cou est une zone riche en artères neurovasculaires, dont beaucoup alimentent directement le cerveau.

Pour cette raison, les symptômes cliniques de l'ostéochondrose cervicale sont associés à l'ischémie des zones du cerveau. De plus, les racines nerveuses, qui assurent la sensibilité et l'activité motrice des bras et de la ceinture scapulaire, lorsqu'elles sont comprimées par les disques vertébraux détruits, peuvent donner une image symptomatique variée.

Les symptômes de l'ostéochondrose du cou dépendent des systèmes du corps affectés par la pathologie:

  • La circulation sanguine avec facultés affaiblies en raison de la compression des artères vertébrales provoque la majorité des complexes de symptômes de la part du cerveau.
  • La compression des racines émergeant du foraminum vertébral donne une image de la lésion des nerfs périphériques.
  • Le pincement de la moelle épinière est associé à des pathologies neurologiques graves rencontrées dans les cas avancés.

Ci-dessous, nous examinons la clinique générale d'ostéochondrose de la colonne cervicale.

Douleur dans le cou, le cou et la région du cou

C'est le symptôme le plus commun. La localisation de la douleur peut être étendue, affectant les épaules, la région claviculaire, la poitrine et se transformant en migraines céphaliques intenses. La nature de la douleur dépend de la localisation de la lésion et de la gravité de la pathologie. Au début du développement de la maladie, la douleur peut être rapidement transitoire pour devenir progressivement chronique. Dans les moments d'exacerbation, la douleur devient vive, avec un tonus aigu des muscles du cou et des mouvements limités de la tête.

Souvent, une douleur en cas d'ostéochondrose cervicale peut être localisée derrière le sternum, auquel cas de nombreux patients prennent ce symptôme pour l'angine de poitrine. La différenciation peut être faite en prenant une pilule de nitroglycérine - la douleur causée par l'ostéochondrose, ils ne sont pas soulagés.

Bruit, bourdonnement, sensation de congestion dans les oreilles

Ces symptômes sont souvent associés à une perte auditive. Ces phénomènes sont associés à une diminution du flux sanguin des artères vertébrales vers l'appareil vestibulaire. Le complexe de ces symptômes s'appelle le syndrome cochléaire, ou syndrome cochléaire, et il n'est pas toujours possible de déterminer son lien avec l'ostéochondrose dans la région cervicale. Un signe spécifique de différenciation est que le bruit, la congestion et les bourdonnements dans les oreilles se font sentir lorsque la position change, après un long séjour dans la même position.

Vertige

Les vertiges sont également causés par une altération du flux sanguin vers les organes de l'oreille interne, assurant ainsi l'équilibre du corps. Le nystagmus est souvent associé à des vertiges - fluctuations volontaires des pupilles oculaires sur le côté.

Manque d'air

Cette sensation est due à une irritation des terminaisons nerveuses phréniques. C'est un composant du faisceau de nerf cervical et participe à la régulation de la respiration, de sa profondeur et de sa fréquence. Les patients se plaignent de leur incapacité à respirer profondément. Dans certains cas, le symptôme est aggravé par un essoufflement grave et une suffocation.

Pour la même raison, la respiration s'arrête la nuit et des ronflements sont observés.

Le manque d'oxygène dû à des problèmes respiratoires est finalement la cause d'une fatigue accrue, d'une diminution de la concentration et de problèmes de mémoire.

Nausée

Accompagné par des éructations d'air. Également causé par des problèmes de circulation sanguine dans certaines parties du cerveau et de l'oreille interne. Des nausées sont parfois observées avec des vomissements incontrôlables provoqués par des mouvements de la tête et du corps. Les conséquences des nausées et des vomissements fréquents sont une perte d’appétit, une perte de poids, une carence nutritionnelle.

Problèmes de vision

"Mouches" dans les yeux, acuité visuelle réduite, brouillard devant les yeux - ce sont tous des symptômes causés par une ischémie de la zone du cerveau responsable de la vision. Les patients atteints d'ostéochondrose se plaignent moins souvent de la vue, car l'irrigation sanguine insuffisante des vaisseaux vertébraux est compensée par le flux sanguin de l'artère carotide. Les lunettes et la gymnastique médicale pour les muscles oculaires ne résolvent pas le problème, généralement la vision s’améliore après le traitement de l’ostéochondrose.

Les principaux symptômes de l’ostéochondrose sont résumés dans cette vidéo:

La pression artérielle saute

Niveau de pression instable en raison d'une insuffisance de la circulation sanguine dans la moelle, responsable du fonctionnement du centre vasculaire-moteur.

Syncope soudaine ou syncope

Se produit avec un spasme des artères du cerveau en raison de l'arrêt à court terme du flux sanguin dans les artères vertébrales. À partir de l'état de perte de conscience du patient, vous pouvez vous retirer rapidement, en plaçant les jambes légèrement plus hautes que la tête - le flux sanguin vers le cerveau vous permet de faire revivre la personne. Après une attaque d'évanouissement, des troubles réversibles de la parole et des mouvements peuvent survenir à la suite d'un bref arrêt du flux sanguin.

Symptômes pharyngés

Même l'ostéochondrose "négligée" peut être guérie à la maison! N'oubliez pas de l'étaler une fois par jour.

Souvent, peut être le seul signe indiquant une ostéochondrose cervicale. Cela se traduit par des chatouillements, une sécheresse et une sensation de nodule dans la gorge, une difficulté à avaler. La symptomatologie est associée à la compression des plexus nerveux responsables de l'innervation de la région pharyngienne. Différencier de telles manifestations besoin d'une clinique similaire pour l'inflammation ou les néoplasmes.

Élévation de la température corporelle

Pour l'ostéochondrose cervicale n'est pas le symptôme le plus typique, est observé rarement et localement - dans la région du col utérin et du col, avec une légère rougeur de la peau.

La clinique de l’ostéochondrose de la colonne cervicale peut être, d’une part, plus ou moins sévère, elle dépend du stade de développement de la pathologie, même lors de périodes d’exacerbations, elle est plus brillante, et, d’autre part, de certains syndromes.

Symptômes dépendant du stade d'ostéochondrose cervicale

Stade I

L'apparition de processus dégénératifs dans le cartilage des disques vertébraux. La symptomatologie est faible, parfois elle ne peut pas être observée du tout. Les premiers signes d'ostéochondrose de la colonne cervicale:

  • Inconfort dans le cou, les bras, les épaules, se transformant parfois en douleur;
  • Maux de tête;
  • Restriction facile de l'activité motrice du cou;
  • Déficience visuelle rapide;
  • Réduire la sensibilité de la peau du cou.

Important: ces symptômes deviennent plus prononcés lorsque la tête est inclinée.

En règle générale, à ce stade de l'ostéochondrose de la région cervicale, les patients ne consultent pas leur médecin, tous les symptômes étant associés à la fatigue, au stress, à l'âge et au manque de sommeil.

Étape II

À ce stade, la saillie des disques vertébraux a commencé, les fentes intervertébrales se sont rétrécies, la fibre de collagène de l'anneau du disque s'est affaissée. Il existe des symptômes douloureux perceptibles de nature ponctuelle dus à la compression des troncs nerveux, aggravée par les mouvements de la nuque. On soupçonne déjà une ostéochondrose cervicale dont les symptômes à ce stade sont les suivants:

  • Forte douleur dans le cou, parfois avec un craquement;
  • La peau des épaules et des bras perd presque totalement sa sensibilité.
  • Les maux de tête sont fréquents, ne passent pas longtemps;
  • Déficience visuelle avec "mire" dans les yeux;
  • Sonnerie et acouphènes;
  • Faiblesse des muscles des membres supérieurs;
  • Clarté réduite des réflexes tendineux;
  • Personnage tireur de douleur, avec impact sous l'omoplate;
  • Sensation de nausée dans la gorge, problèmes de déglutition;
  • Troubles du sommeil, généralement insomnie.

Maintenir la tête longtemps dans une position entraîne une douleur intense.

À ce stade de l'évolution de la maladie, les patients consultent déjà leur médecin.

Étape III

L'anneau fibreux dans le disque est détruit, une hernie est formée. Il existe une déformation de la colonne vertébrale, un déplacement et une luxation des vertèbres, due à leur faible fixation. Les symptômes sont les suivants:

  • Douleurs aiguës et vives au cou, à la région du cou et du cœur;
  • Sensibilité du cuir chevelu à l'arrière de la tête, dans la région des épaules, dans les mains, jusqu'à l'absence complète;
  • Hernie de la colonne cervicale;
  • Parésie et paralysie des membres supérieurs;
  • Les réflexes tendineux ne sont pratiquement pas observés.

Il s'agit d'une phase grave de la maladie au cours de laquelle le patient n'est plus en mesure de supporter la tête par lui-même. L'ischémie médullaire et la compression des artères rachidiennes conduisent à une paralysie et à une parésie dans d'autres parties du corps et à un accident vasculaire cérébral.

Syndromes dus à une ostéochondrose de la colonne cervicale

La non-spécificité et une grande variété de symptômes accompagnant l'ostéochondrose de la région cervicale compliquent le diagnostic et le traitement, car certains d'entre eux peuvent être le signe de maladies très différentes. Les symptômes de l'ostéochondrose cervicale sont regroupés dans certains groupes appelés syndromes. Leur présence et leur gravité peuvent indiquer une pathologie de la colonne cervicale avec une localisation spécifiée.

Un groupe de syndromes communs:

Radiculaire. Autrement appelée radiculite cervicale, elle combine des symptômes associés au pincement des racines nerveuses des vertèbres cervicales. Caractérisé par "la chair de poule" dans la zone touchée, des picotements dans les doigts, les avant-bras, la peau de pastoznost, distribués à certains doigts.

Réflexe d'irritation. Douleur brûlante et aiguë à l'arrière de la tête et du cou, parfois accompagnée de rebond au niveau de la poitrine et de l'épaule, apparaissant au moment du changement de position de la tête et du cou, lors d'un éternuement et d'un virage brutal de la tête.

Elena Malysheva et ses assistantes permanentes parlent de la douleur, des symptômes et du traitement de l'ostéochondrose cervicale sur la vidéo:

  • maux de tête, convulsions ou nature persistante et pulsée;
  • inconfort dans certains mouvements, y compris après une longue position statique;
  • faiblesse, nausée, perte de conscience;
  • perte auditive, problèmes d'équilibre;
  • diminution de l'acuité visuelle.

Cardiaque. Presque la même image avec l'angine entraîne souvent un diagnostic et un traitement incorrects. Le syndrome apparaît en raison d'une irritation des récepteurs du nerf phrénique, qui engage partiellement le péricarde et le muscle grand pectoral. Ainsi, les spasmes dans la région du coeur sont plus réflexes, en réponse à une irritation des nerfs cervicaux. Symptômes:

  1. Soudain débutant, douleur prolongée, aggravée par un mouvement soudain du cou, toux, éternuement, ne passant pas tout en prenant des médicaments pour le coeur.
  2. L'ECG ne montre pas de flux sanguin anormal vers le muscle cardiaque.
  3. Parfois, il peut y avoir une extrasystole et une tachycardie.

Syndrome végétatif-dystonique. La subluxation de la première vertèbre de la région cervicale avec déplacement peut conduire au développement d'une dystonie végétative-vasculaire. Ce n'est pas un diagnostic définitif du TRI, car il ne présente aucun symptôme prononcé. Il peut y avoir des signes neurologiques, des symptômes d'altération du flux sanguin cérébral, des sauts de pression intracrânienne, des spasmes musculaires. En conséquence, les plaintes du patient sont réduites à des vertiges, une diminution de l'acuité visuelle, une perte de conscience, des maux de tête, des nausées.

Comment traiter l'ostéochondrose cervicale

L'état décrit de la colonne vertébrale est une pathologie très grave qui, lorsqu'elle est négligée, conduit à une invalidité, à des conséquences de graves violations de la circulation cérébrale et à la mort. Pour cette raison, l'auto-traitement en cas de tels symptômes ne devrait pas être impliqué. L'ostéochondrose est traitée à l'hôpital et à la maison, exclusivement sur ordonnance du médecin. Aux stades initiaux du traitement de l'ostéochondrose cervicale, un traitement conservateur comprenant des médicaments: anti-inflammatoires non stéroïdiens, anesthésiques, médicaments hormonaux, complexes vitaminiques, chondroprotecteurs - tout cela réduit l'inflammation et la douleur, améliore le trophisme des tissus mous et du cartilage des vertèbres.

Dans la période aiguë, les médicaments sont prescrits sous forme d'injections, à mesure que la douleur s'atténue, le patient passe aux pilules. Physiothérapie, massages, exercices de thérapie par l'exercice, généralement prescrits au stade de la rémission, rejoignent les cours de médicaments. Dans les cas graves, l'ostéochondrose est traitée chirurgicalement.

Pour le traitement et la prévention de l'ostéochondrose, nos lecteurs utilisent la méthode de traitement rapide et non chirurgicale recommandée par les rhumatologues réputés de Russie, qui ont décidé de s'opposer au chaos pharmaceutique et ont présenté un médicament qui TRAITAIT VRAIMENT! Nous nous sommes familiarisés avec cette technique et avons décidé de l’offrir à votre attention. Lire la suite

Dans cette vidéo, vous pouvez voir à quoi ressemble le traitement de courte durée pour les débutants:

Comment oublier les douleurs articulaires et l'ostéochondrose?

  • Les douleurs articulaires limitent vos mouvements et votre vie bien remplie...
  • Vous vous inquiétez de l'inconfort, du resserrement et des douleurs systématiques...
  • Peut-être avez-vous essayé un tas de médicaments, de crèmes et de pommades...
  • Mais à en juger par le fait que vous lisiez ces lignes - elles ne vous ont pas beaucoup aidé...

Mais l’orthopédiste Valentin Dikul affirme qu’il existe un remède réellement efficace contre l’ostéochondrose! En savoir plus >>>

Voulez-vous recevoir le même traitement, demandez-nous comment?

Caractéristiques du traitement de l'ostéochondrose cervicale

L'ostéochondrose de la colonne cervicale est représentée par des modifications dégénératives des disques intervertébraux et des ligaments. Il occupe le deuxième rang de la liste des maladies musculo-squelettiques.

La croissance de la maladie est un problème mondial non seulement dans les pays européens, mais dans le monde entier. La détection et le traitement précoces de la maladie aideront à éviter la progression du processus et les complications.

Causes de l'ostéochondrose de la colonne cervicale

La maladie touche principalement les personnes âgées de 25 à 50 ans, les personnes qui sont obligées de rester assises sur leur lieu de travail et qui mènent une vie sédentaire.

Le manque de charge adéquate entraîne une diminution du tonus musculaire et un affaiblissement de ses fonctions de stabilisation. La charge croissante sur la colonne vertébrale crée des conditions pour la formation de microtraumatismes dans l'appareil ligamentaire.

Un certain nombre de facteurs contribuent au développement et à la progression de la maladie:

  1. Prédisposition génétique.
  2. Anomalies congénitales du système musculo-squelettique.
  3. Manque d'activité physique.
  4. Régime irrationnel entraînant des troubles métaboliques et des carences en micronutriments.
  5. Lésion traumatique à la colonne vertébrale dans la région cervicale.
  6. Stress constant.
  7. Tumeurs de la colonne vertébrale.
  8. Maladies auto-immunes chroniques.
  9. Surcharge physiologique de la colonne vertébrale pendant la grossesse.
  10. Activité physique excessive.
  11. Canal intervertébral hernié.

Symptômes de la maladie

Les symptômes peuvent être associés à des spasmes et à une compression des vaisseaux (artère vertébrale et petits vaisseaux sanguins) et aux terminaisons nerveuses de la colonne cervicale (syndrome de l'artère vertébrale). Les vaisseaux sanguins alimentent les parties les plus importantes du cerveau en oxygène et en nutriments.

L’apparition des symptômes commence par une diminution de l’apport d’oxygène au cortex cérébral:

  1. Maux de tête périodiques, caractère pulsatoire dans les régions occipitale et temporale.
  2. Manifestations dyspeptiques - nausées, vomissements.
  3. Troubles du coordinateur - vertiges, noircissement des yeux.
  4. Une forte augmentation de la pression artérielle.
  5. Syncopale (évanouissement) - arrêt momentané du flux sanguin dans les artères vertébrobasilaires.

Ceux-ci incluent les symptômes suivants:

  • Douleur unilatérale spontanée dans la zone du col cervical, surtout la nuit.
  • Irradiation de la douleur à l'épaule, sous l'omoplate ou dans les doigts.
  • Augmentation de la douleur lors de la toux, des éternuements et un léger effort physique.
  • Réduire le volume des mouvements actifs en raison de la faiblesse des muscles de la ceinture scapulaire et de la diminution du tonus musculaire.
  • Un engourdissement et des fourmillements dans les doigts, dus à la réduction du flux sanguin, rendent les doigts séparés froids

Comment traiter l'ostéochondrose de la colonne cervicale?

Toute étape de l'ostéochondrose de la colonne cervicale nécessite une approche globale du traitement.

À un stade précoce, la maladie est facilement compensée par des préparations médicales: AINS, anesthésiques locaux, glucocorticoïdes, vitamines. Le but de la thérapie est l’élimination de la réponse inflammatoire et de la douleur, ainsi que l’augmentation des processus métaboliques dans les tissus. Une intervention chirurgicale est réalisée à des stades qui ne se prêtent pas au traitement conservateur.

Traitement de la toxicomanie

Lors de l’exacerbation de l’ostéochondrose, plusieurs types de médicaments sont utilisés.

Le traitement vise à éliminer les symptômes apparus:

  1. AINS (anti-inflammatoires) - nimésulide, kétorolac, diclofénac.
  2. Les relaxants musculaires sont utilisés pour détendre les muscles tendus dans la zone d'inflammation - Mydocalm.
  3. Les vitamines du groupe B - ont la capacité de restaurer le tissu nerveux endommagé.
  4. Blocage paravertébral avec hormones ou novocaïne pour soulager le syndrome douloureux prononcé.

Physiothérapie

La réalisation d’exercices pour l’ostéochondrose cervicale est autorisée uniquement au stade de la rémission. Toute activité physique en phase aiguë peut entraîner une détérioration.

Une série d'exercices aidera à rétablir la circulation sanguine, à développer des tensions musculaires, à soulager la fatigue musculaire, les picotements et les engourdissements et à renforcer le cadre musculaire de la colonne vertébrale:

  1. La tête s'incline à gauche et à droite.
  2. Mouvements de rotation de la tête dans chaque direction.
  3. La tête lente s'incline vers l'avant et l'arrière.
  4. Torse vers le bas, essayant de mettre ses doigts au sol.
  5. Allongé sur le ventre, soulevez la partie supérieure du corps et revenez lentement à la position de départ.
  6. Dans une pose sur les genoux, effectuez le dos en cambrant de haut en bas.

Physiothérapie

La méthode de la physiothérapie consiste en l’influence d’un facteur physique sur le centre de l’inflammation qui a des effets bénéfiques sur la lutte contre la réaction inflammatoire et le syndrome de la douleur et réduit considérablement le temps de récupération.

On distingue les types de physiothérapie suivants:

  1. Hydrothérapie.
  2. Thérapie par ondes de choc.
  3. Diadynamométrie.
  4. Magnétothérapie.
  5. Vibrothérapie.
  6. Électrophorèse.
  7. Balnéothérapie
  8. Acupuncture

Les procédures physiques ont un bon effet thérapeutique, une procédure indolore et des réactions indésirables minimes.

Contre-indications:

  • Réactions allergiques.
  • Maladies infectieuses aiguës.
  • La grossesse
  • Le diabète.
  • Hypertension artérielle.
  • Processus oncologiques.

Massages

Le massage est recommandé pour effectuer en rémission. Pour chaque stade de la maladie, une technique de massage individuelle est sélectionnée.

Les principales méthodes de massage comprennent les caresses sur le visage de la paume, les mouvements de compression, les frottements, le pétrissage, les vibrations (tapotements).

Avec l'aide de massage, vous pouvez obtenir les résultats suivants:

  1. Réduction de la douleur dans la région des vertèbres cervicales.
  2. Augmentation du débit sanguin et amélioration du trophisme au site d'inflammation.
  3. Correction de la posture.
  4. Récupération de la force musculaire.

Régime alimentaire

Pour prévenir l’exacerbation des symptômes et la progression de la maladie, il convient de suivre une nutrition adéquate. Le rejet de produits nocifs aidera à renforcer l'appareil ligamentaire, à améliorer les processus métaboliques et à réduire la charge sur la colonne vertébrale.

La nutrition diététique dans l'ostéochondrose de la région du collier cervical doit être basée sur l'utilisation d'aliments protéinés (viande de poulet ou de lapin, poisson). Une attention particulière devrait être accordée à la consommation de magnésium et de calcium avec de la nourriture. Les produits laitiers doivent être présents en quantité suffisante dans le régime alimentaire quotidien (fromage cottage, lait).

Il est recommandé d’abandonner les aliments gras et à base de farine ainsi que les boissons contenant de l’alcool.

Interventions chirurgicales

En raison de l'inefficacité du traitement conservateur et de la progression des troubles neurologiques, environ 10% des patients sont opérés.

Indications pour la chirurgie:

  • Troubles du mouvement (parésie, paralysie).
  • Ne pas soulager le syndrome douloureux.
  • Limitation de l'activité de travail.
  • Dysfonctionnement des organes pelviens.
  • Ostéochondrose progressive de la colonne cervicale.

Méthodes opérationnelles de base:

  1. disectomie - retrait du disque intervertébral détruit.
  2. La laminotomie combinée à la laminoplastie, élimination partielle des ligaments vertébraux et expansion de la lumière du canal rachidien
  3. Facétomie - intervention sur les surfaces articulaires des vertèbres.

Techniques d'économie:

  • Hémonucléolyse - Introduction aux enzymes du disque intervertébral.
  • La ponction percutanée est une élimination partielle du nucléole pulpaire.
  • Disque de dérception.
  • Discectomie avec endoscope.

La période postopératoire après tout type de chirurgie prend plus de 6 mois.

Qu'est-ce que l'ostéochondrose de la colonne cervicale, qu'est-ce qui est dangereux et comment le traiter?

Avez-vous déjà ressenti des douleurs à la nuque, des vertiges, des nausées ou un manque d'air? Ce sont tous des signes d'ostéochondrose du cou. L'ostéochondrose est un problème commun chaque année inquiète de plus en plus de gens. Est-il possible de guérir l'ostéochondrose cervicale? Nous traiterons d’abord des facteurs d’occurrence et des signes d’apparition.

Les étapes de l'ostéochondrose

L'ostéochondrose des vertèbres cervicales est une maladie dont l'effet affaiblit les disques entre les vertèbres, entraînant l'apparition de modifications de la texture des disques eux-mêmes, des vertèbres et des articulations du cou. Dans la première étape, les symptômes sont presque imperceptibles, car les modifications des vertèbres du cartilage ne font que commencer. Les signes suivants sont observés:

  • Mal de tête
  • Sensations désagréables dans le cou, les bras, les épaules.
  • Une légère limitation de l'activité motrice du cou.
  • Perte de vision courte.
  • Réduction de la zone sensible du col.

Voir aussi: stades de l'ostéochondrose.

Au cours de la deuxième étape, une petite hernie de la colonne vertébrale peut se produire, les fissures intervertébrales se rétrécissent. En raison de la compression des troncs nerveux, des syndromes de douleur ponctuelle sont ressentis lors de l'exécution des mouvements.

  • Le cou fait mal, pendant les virages on entend le craquement.
  • Perte de sensibilité de la peau sur les bras et les épaules.
  • La vision tombe.
  • Entendu dans les oreilles.
  • Le visage et le cou deviennent engourdis;
  • Les membres supérieurs s'affaiblissent.
  • Personnage tireur de douleur, irradiant vers l'omoplate.
  • Insomnie, problèmes de sommeil.

La troisième étape est difficile à traiter. Une hernie se forme, la colonne vertébrale est déformée, des changements de position sont observés, des luxations de vertèbres:

  • Douleur intense au cou, au muscle cardiaque et au collet.
  • La peau sur la tête, les épaules et les mains cesse de se faire sentir.
  • Membres supérieurs paralysés.
  • Les réflexes tendineux ne sont plus observés.
  • La hernie des vertèbres cervicales commence.

La quatrième étape finale au cours de laquelle les symptômes sont exacerbés.

Raisons

Facteurs influençant l'apparition et le développement de l'ostéochondrose de la vertèbre cervicale:

  • Très bon poids
  • Travailler assis, immobilité.
  • Auparavant subi des blessures à la colonne vertébrale.
  • Troubles mentaux, surmenage nerveux, stress.
  • Mauvaise condition physique.
  • Courbure rachidienne, scoliose, mauvaise posture.
  • Postures corporelles incorrectes devenues une habitude.
  • Souches du cou, du dos, des moyens de travail.
  • Prédisposition héréditaire.
  • Stress physique inhabituel pour le corps, activité accrue.
  • Violation des règles d'une saine alimentation.

La colonne cervicale subit une augmentation de la charge que les muscles du cou tentent d'équilibrer sous l'influence des facteurs mentionnés ci-dessus. Il y a un spasme musculaire, la circulation sanguine du corps est brisée. Des lésions anatomiques apparaissent.

Symptômes de la maladie

Les symptômes de l'ostéochondrose de la colonne cervicale sont différents des symptômes de cette maladie, observés dans d'autres parties de la colonne vertébrale. La compression des racines nerveuses et de la moelle épinière résulte de la proximité des vertèbres du cou.

Les symptômes suivants sont ressentis:

  • Localisation de la douleur: dans le cou, le cou, les épaules, les bras et les jambes. Lors de la connexion au processus des racines nerveuses, une gêne est ressentie dans les épaules, à l'arrière de la tête, et la reconstruction du membre supérieur commence. Les spasmes des muscles du cou à l'arrière de la tête entraînent une altération de la circulation sanguine.
  • Faiblesse des mains, provoquée par un dysfonctionnement de la racine, y compris des nerfs moteurs, reconstruisant les muscles des mains.
  • Il y a une restructuration des mains, due à une diminution de la sensibilité des mains, des dommages à la racine, ce qui inclut les nerfs sensoriels.
  • 4 Pendant les mouvements de la tête, une douleur est ressentie, un craquement se fait entendre. Causée par la défaite des petites articulations du cou, réduisant le niveau du disque intervertébral.
  • Manque d'énergie, fatigue, vertiges, coordination altérée. En raison du décalage des vertèbres, l'artère de la colonne vertébrale est comprimée. Il entraîne une détérioration du flux sanguin, ce qui affaiblit l'apport sanguin au lobe occipital, le cervelet.
  • Vision compliquée, la langue perd sa sensibilité.

Les symptômes de l'ostéochondrose cervicale chez les femmes sont similaires à ceux des hommes. À l'âge de 46-60 ans, les représentants du sexe faible se transforment en pierre en frottant des mains pendant le sommeil.

Qu'est-ce que l'ostéochondrose dangereuse?

La maladie cause des dommages à tout le corps. La région cervicale comprend un nombre important d'artères, de terminaisons nerveuses et de vaisseaux sanguins qui alimentent le cerveau. Pressés de près, à cause de la plus petite pathologie, ils sont compressés, entraînant une détérioration de la circulation sanguine cérébrale, une migraine, perturbe le rythme cardiaque, des difficultés de respiration, de vision, de coordination et d'attention commencent.

Pathologies provoquant l'ostéochondrose de la colonne cervicale:

Issue fatale - la conséquence la plus grave qui se produit si la moelle épinière est comprimée.

Lorsque tous les symptômes de l'ostéochondrose cervicale ont été pris en compte, les facteurs de son développement ont été identifiés. Considérez le traitement utilisé dans ce cas.

Traitement

Le traitement de l'ostéochondrose cervicale chez la femme n'est pas différent du traitement chez l'homme. Etapes du traitement:

  1. Réduire la douleur.
  2. Élimination de l'œdème.
  3. Normalisation de la circulation sanguine.
  4. Renforcement des muscles du dos, des abdominaux, de la poitrine.
  5. Améliorer la nutrition et la réparation des tissus.

À tout stade ou les symptômes devraient consulter un médecin. Les spécialistes qui choisissent un traitement complexe: un chirurgien, un neurologue, un physiothérapeute, un massothérapeute. La pharmacothérapie, la physiothérapie, le massage du collet sont utilisés, des exercices thérapeutiques sont recommandés, car ils sont efficaces contre l'ostéochondrose.

Drogues

Médicaments utilisés pour traiter:

  • Les médicaments qui éliminent les spasmes musculaires.
  • Vitamines qui améliorent le métabolisme dans le système nerveux.
  • Médicaments AINS, réduisant la douleur, soulageant l'inflammation et le gonflement.
  • Préparations pour les articulations, restauration du tissu cartilagineux, lésions des disques intervertébraux.
  • Les médicaments qui améliorent la nutrition des cellules nerveuses endommagées régulent le flux sanguin vers le cerveau.

Premiers soins pour exacerbations

Dans certains cas, la douleur devient insupportable et le rendez-vous chez le médecin doit être reporté. Il est recommandé de boire des analgésiques. Pour soulager la douleur, vous pouvez imposer un "patch poivron", mais il est à noter que vous ne pouvez pas espérer un effet prolongé. Le patch réchauffe la zone enflammée et élimine temporairement la douleur. Pour éliminer les poches, il est recommandé d'utiliser des infusions aux herbes pendant 3-4 jours. Est-il possible de guérir l'ostéochondrose cervicale avec ces méthodes? Non, les méthodes ci-dessus sont à court terme. Pour un rétablissement complet, vous devez consulter un médecin.

Physiothérapie

  • Électrophorèse - les ions du médicament anesthésique pénètrent dans la plaie, du fait de l’action du courant électrique. Souvent fait avec de la novocaïne ou de la lidocaïne.
  • Thérapie au laser - possède des propriétés anti-inflammatoires, garantit une circulation sanguine améliorée, moyen d'exposition à la lumière.
  • Thérapie magnétique - soulage le gonflement des tissus, a un effet anesthésique.
  • Ultrasons - il y a une amélioration des processus métaboliques, un soulagement de la douleur, une réduction de l'inflammation des zones endommagées.
  • Voir aussi: Instabilité de la colonne cervicale chez les enfants.

Gymnastique thérapeutique

En ce qui concerne la physiothérapie thérapeutique, vous devez connaître quelques exercices simples. Les cours réguliers apporteront très vite le résultat attendu. Attention! Lors de l'exécution d'un complexe, ne devrait pas ressentir de douleur, inconfort.

  • Allongez-vous le ventre en posant ses mains. Gardez le dos droit, en soulevant la tête et le corps. Gardez la position pendant environ 2 minutes, puis prenez la position de départ. Continuez l'exercice 2-3 fois.
  • Prenez position allongée sur le sol, allongez les bras le long du corps, essayez de toucher votre oreille avec le sol, en tournant la tête vers la gauche. Exécutez 6-7 répétitions.
  • Prenant une respiration, assis sur le sol, penchez-vous en avant, essayant de toucher la poitrine avec la tête. Expirez, effectuez une inclinaison vers l'arrière, relancez la tête. Exécuter 10-15 représentants.
  • En appuyant sur le front pour l'abaisser aux paumes, tout en restant assis sur le sol. Effectuer environ 30 secondes, 2-3 répétitions.
  • Rotation de la tête circulaire. Effectuer en douceur, lentement, afin de commencer à tourner. Si des vertiges apparaissent, terminez la gymnastique. Faites 10 rotations dans chaque direction.

Traitements faits maison

Cette méthode de traitement ne doit être utilisée que conjointement avec le complexe, qui a été prescrit par le médecin. Dans de tels cas, on utilise: médecine traditionnelle, physiothérapie, massage.

Recettes pour soulager les maux à la maison:

  • Une feuille de raifort fixée au cou et fixée avec un bandage ou un chiffon aidera. Il est recommandé de verser de l'eau bouillante, puis de laisser refroidir à la température ambiante. Laissez un pansement mieux la nuit.
  • Hachez les pommes de terre, mélangez-les avec du miel (un à un). Utilisez 1 semaine en compresse.
  • L'échauffement aidera à soulager la douleur. Vous pouvez utiliser du plâtre à la moutarde, des sacs de sable, des emplâtres au poivre, etc.

Nous vous conseillons de ne pas demander l'aide des forums, vous devez vous fier aux diagnostics posés par les médecins.

Massages

Le massage thérapeutique peut être effectué à la maison, comprend des éléments d'un massage classique. Il commence par une partie saine du corps, se déplaçant doucement vers un point sensible. Le complexe est sélectionné pour les caractéristiques individuelles du patient, le stade de la maladie. Pour effectuer le massage, le patient doit prendre une position horizontale sur le sol, abaissant le front aux mains et étendre le menton vers la poitrine. Détendez les muscles du cou.

Méthodes de massage thérapeutique:

  1. Il est intéressant de commencer à masser avec des mouvements qui commencent par une zone du col.
  2. En pressant, le masseur pose sa main sur son cou et se déplace le long de la colonne vertébrale. Alternativement, cette technique peut être réalisée vers l'épaule.
  3. Pour réchauffer les muscles du cou, des meulages sont effectués, tandis que le corps se détend, le saignement s'améliore. Passez du crâne, le mouvement est dirigé vers le mouvement de la colonne vertébrale postérieure.
  4. Le cou est nécessaire pour pétrir en mouvements circulaires.
  5. Finissez le besoin de vibrations, en tapotant et en secouant.

Prévention

Pour prévenir la maladie, il faut suivre les règles suivantes:

  • Pour faire du sport (le plus efficace est la natation).
  • Augmenter la consommation d'aliments contenant du calcium, du magnésium.
  • Echauffez-vous plusieurs fois par jour, surtout si vous avez un travail sédentaire.
  • Choisissez le bon oreiller (devrait être bas) et le matelas (ne devrait pas être mou). Surveillez la position du cou pendant le sommeil: l'angle du cou doit être d'au moins 15 degrés.
  • Nagez sous une douche chaude pendant au moins 10 minutes par jour.
  • Pour les personnes qui n’aiment pas le sport, les experts conseillent de pratiquer régulièrement le yoga.
  • Il vaut mieux abandonner le gymnase. La musculation peut aggraver les choses.

Ostéochondrose et grossesse

Comment traiter l'ostéochondrose chez un enfant? Naturellement, il est nécessaire de limiter votre consommation de drogues. Aidera la pommade avec une composition naturelle et des méthodes folkloriques. Souviens toi! Pendant la grossesse, toutes sortes d’effets sur le cou (par exemple, le réchauffement) sont interdites.

Est-ce que l'ostéochondrose chez les jeunes? Peu importe la façon dont les adultes se persuadent que les jeunes adolescents contractent de telles maladies, elles sont de plus en plus observées. Peut se développer à la suite d’une défaillance innée ou reçue du cartilage.

Lors d'une exacerbation de la maladie pour réchauffer le cou, il est interdit, car cela peut entraîner une augmentation de l'œdème.

Cet article examine non seulement les concepts de base, mais également des méthodes efficaces de traitement de l'ostéochondrose cervicale. Ils vous aideront à faire face à la douleur, à vous sentir à l'aise et en confiance, où que vous soyez.