Un aperçu de la maladie de l'arthrose de la cheville: causes, symptômes et traitement

L'arthrose de la cheville est une lésion chronique du cartilage articulaire se développant progressivement, au cours de laquelle le cartilage s'amincit et se détruit. Dans les derniers stades de la maladie conduit à un dysfonctionnement complet de la cheville.

Cliquez sur la photo pour l'agrandir

Au début du développement de la maladie, les symptômes sont insignifiants, inconstants, ne gênent pratiquement pas le patient. Et pas aux dernières étapes, il peut même y avoir une incapacité lorsqu'une personne est incapable de marcher.

En pathologie, il se produit une destruction progressive de la surface cartilagineuse de l'articulation: la maladie débute par une diminution de la production de liquide synovial qui nourrit et lubrifie le cartilage, et se termine par son abrasion et sa croissance excessive de la cavité articulaire. Malheureusement, l'arthrose de la cheville, qui a commencé, est irréversible, mais ralentissez son développement pour ne jamais vous faire asseoir dans un fauteuil roulant, et vous avez mené une vie à part entière - c'est tout à fait possible.

Lire la suite de l'examen de la maladie: causes, symptômes caractéristiques de la maladie. À quel médecin aller, et ce qu'il peut nommer?

Sept causes d'arthrose de la cheville

Sept causes principales de maladie:

Modifications des articulations et des ligaments liées à l'âge. 80% des patients diagnostiqués sont des personnes de plus de 60 ans. Pour ceux qui sont initialement en bonne santé et qui n'ont pas d'autre condition préalable au développement de l'arthrose de la cheville, la maladie progresse plus lentement et se termine rarement par un handicap.

Obésité 2–4 degrés. Le surpoids augmente la charge sur les articulations des jambes et entraîne leur usure précoce. Si une personne est obèse dès son enfance, une arthrose peut se développer entre ses 20 et 25 ans déjà.

Augmentation de la charge aux articulations de la cheville: sports professionnels (course à pied, football, patinage artistique), travail associé à la station debout, aux charges et à la marche prolongée.

Fractures des os dans la région de la cheville.

Pieds plats et autres types de déformations congénitales et acquises du pied.

L'hérédité. Les personnes dont les parents de sang souffrent d'arthrose d'une articulation ont un risque plus élevé de tomber malade que celles dont la famille est en bonne santé.

Longues chaussures avec des talons trop hauts ou des chaussures plates. Près de 100% des cas pour cette raison sont des femmes de plus de 35 ans. En cas d’usure constante, il est conseillé aux orthopédistes de se procurer des chaussures dont la hauteur du talon est égale à la longueur du pied (en centimètres) divisée par 7.

Stades de développement et symptômes

Il faut de nombreuses années entre les premiers symptômes et le stade final de la maladie (immobilité totale de l'articulation). La quantité exacte dépend de l'état initial du corps, du moment du début du traitement et de l'adéquation du traitement. Le traitement commencé à l'heure peut "geler" l'arthrose de la cheville à l'un des stades précoces, alors que le cartilage n'est pas encore détruit et peut remplir ses fonctions.

Étape 1

Le premier stade de l'arthrose ne dérange pas trop le patient. Les seuls symptômes sont la raideur matinale des jambes (pas plus de 15 minutes), ainsi que des douleurs aux chevilles et une fatigue des jambes à plus d'un kilomètre. La flexion et l'extension du pied peuvent être accompagnées d'un resserrement.

Le radiogramme de l'articulation au 1er stade de l'arthrose ne montre pas de changements pathologiques, mais le processus de destruction du cartilage est déjà en cours. Le traitement commencé pendant cette période donne les meilleurs résultats.

Étape 2

Dans la deuxième étape, les symptômes initiaux s'intensifient. La raideur matinale dure 30 minutes et est accompagnée de boiterie. Les douleurs de départ apparaissent au début de la promenade. La distance parcourue par une personne sans douleur ni fatigue des jambes est inférieure à 1 km. Avec des mouvements dans les chevilles, un resserrement distinct est entendu.

Sur la radiographie, les ostéophytes sont définis - la croissance du tissu osseux le long des bords de l'interligne articulaire, ainsi que la convergence des extrémités des os formant l'articulation (épiphyses). Un traitement sans chirurgie est encore possible, mais il sera plus long et plus coûteux.

Étape 3

À ce stade, l'arthrose de la cheville apparaît le plus clairement. La douleur survient non seulement lors de la marche, mais également lors de tout mouvement de la cheville et au repos. Les patients sont obligés de prendre en permanence des analgésiques, sans lesquels ils ne peuvent s'endormir. Le mouvement indépendant est sévèrement limité ou n'est possible qu'avec l'aide de béquilles. Les articulations sont sensiblement déformées et élargies. L'inflammation rejoint l'arthrose de la cheville et les muscles du bas de la jambe s'atrophient progressivement.

Sur la radiographie, un fort rétrécissement de l'interligne articulaire et un aplatissement de la surface des os qui le forment, des croissances prononcées d'ostéophytes et parfois des subluxations (déplacement des épiphyses des os par rapport à leur position correcte) sont déterminés. Le traitement est exclusivement chirurgical. La thérapie conservatrice au cours de cette période vise uniquement à soulager la souffrance du patient, à soulager la douleur et à soulager l’inflammation.

Étape 4

Dans la quatrième et dernière étape de l'arthrose de la cheville, qui se développe inévitablement sans traitement adéquat au début de la maladie, les symptômes disparaissent. La douleur disparaît, mais l'amplitude des mouvements dans les chevilles diminue tellement que marcher devient impossible. Le cartilage à ce stade est presque complètement détruit et les surfaces articulaires des os sont fusionnées.

La radiographie montre une surcroissance partielle ou complète de l'interligne articulaire. Le traitement est le même que dans la troisième étape.

Traitement traditionnel et folklorique

Toutes les méthodes de traitement de cette maladie visent à:

  • la suspension du processus dégénératif-dystrophique dans le cartilage articulaire;
  • restauration de la fonction articulaire;
  • élimination des symptômes gênants pour le patient;
  • réadaptation des personnes handicapées et des patients après traitement chirurgical.

Par où commencer?

Si vous soupçonnez une arthrose de la cheville, ne tardez pas à consulter votre médecin. Adressez-vous au thérapeute ou au spécialiste étroit - le rhumatologue. Ignorer les symptômes initiaux, et plus encore, s'auto-traiter avant de poser un diagnostic, c'est suivre le chemin qui conduit à l'invalidité. Rappelez-vous que les formes graves d'arthrose ne se produisent jamais soudainement. Ils sont toujours précédés du stade où le processus pathologique peut être arrêté.

Qu'est-ce que le médecin va prescrire?

Le traitement de l'arthrose de la cheville est un ensemble de mesures qui affectent toutes les parties du processus pathologique.

  • Afin de soulager la douleur et l'inflammation, les patients suivent un traitement de courte durée par des anti-inflammatoires non stéroïdiens - indométhacine, ibuprofène, diclofénac, piroxicam, flurbiprofène. Les médicaments sont prescrits sous forme d'injections, de comprimés et de pommades (gels). Le choix de la forme posologique optimale, de la posologie et de la durée du traitement est effectué par un médecin.
  • Pour normaliser la production de liquide synovial et améliorer l’état du tissu cartilagineux, des chordroprotecteurs sont prescrits: arthra, don, struktum, elbon, chondrolone. Pour parvenir à une amélioration durable, le traitement est répété 2 à 3 fois par an. La durée optimale d'un traitement est de 90 à 150 jours si vous prenez le médicament par voie orale et de 12 à 25 jours si vous prenez des injections. L'introduction de cordoprotecteurs dans la cavité articulaire est un bon effet.
  • Pour soulager rapidement les symptômes de l'inflammation et soulager la douleur, des injections intra-articulaires d'hormones corticostéroïdes (médicaments diprosan, hydrocormorzone, celeston, kenalog) sont effectuées - une moyenne de 3 à 5 injections dans chaque articulation toutes les 1 à 2 semaines.
  • Pour rétablir la mobilité des chevilles, donner aux épiphyses des os la position correcte et éliminer les frottements des surfaces articulaires entre elles, la thérapie manuelle et la traction des articulations sur des dispositifs de type Ormed sont efficaces.
  • La physiothérapie contribue à améliorer la circulation sanguine dans le membre affecté et à accélérer le processus de récupération: irradiation laser, aimant, stimulation électrique, exposition aux ultrasons.
  • Pour une préservation maximale à long terme des fonctions des articulations de la cheville, les exercices de physiothérapie sont très importants. Elle doit constamment composer avec elle, à l'exclusion des périodes d'exacerbation.
  • Lors du passage de l'arthrose aux stades 3 et 4, un traitement chirurgical est indiqué - arthroplastie de la cheville - remplacement des tissus affectés par une prothèse en métal.

Physiothérapie

Effectuez cet ensemble d’exercices tous les jours et après 1-2 semaines, vous vous sentirez soulagé.

(si la table n'est pas complètement visible - faites-la défiler vers la droite)

Arthrose de la cheville - causes, symptômes, effets, traitement et prévention

L'arthrite de la cheville est la maladie qui affecte les jambes des hommes et des femmes, principalement chez les personnes âgées et les personnes âgées. Chez les hommes, la maladie est le plus souvent causée par un grand effort physique et la musculation, chez les femmes, par la marche à talons hauts.

Cet article examine les causes et les mécanismes de l'apparition et du développement de l'arthrose de la cheville, les symptômes et les stades, le traitement et la prévention de la maladie, y compris les remèdes populaires.

Qu'est-ce que l'arthrose de la cheville?

L'articulation de la cheville est très complexe. Peut-être l'une des articulations les plus difficiles du squelette humain. En plus des articulations osseuses finement sculptées, il faut également prendre en compte l'ingénieux entrelacement des ligaments, des tendons et des tissus musculaires.

La cheville a une marge de sécurité incroyable. Avec des mouvements particulièrement vifs, la charge supportée peut être sept fois supérieure à celle du corps. Cheville face. D'autre part, un dispositif complexe, des fonctionnalités, la concentration de charges accrues le rendent particulièrement vulnérable dans certaines conditions. Ainsi, chaque cinquième blessure sportive tombe sur cette articulation.

Outre les traumatismes physiques, l'articulation de la cheville est également exposée aux dommages dégénératifs internes. Par exemple, l'usure des revêtements de cartilage sur les surfaces articulaires internes est la cause de l'arthrose.

L'arthrose de la cheville est une maladie à la fois ancienne (au sens connu depuis longtemps) et sénile, c'est-à-dire qu'elle se développe généralement à un âge avancé. La médecine allemande ne succombe pas à cette maladie. Mesures et traitements bien développés et prévention. Néanmoins, le pays connaît une croissance épidémiologique des troubles arthritiques: avec l’augmentation de l’espérance de vie, la société vieillit et, plus les personnes âgées sont âgées, plus les problèmes classiques.

Mais il faut avoir peur d'une arthrose et chez les jeunes années. Même si les signes de la maladie n'apparaissent pas, la prévention est importante, de même que la compréhension de l'importance de garder les pieds et les chevilles en ordre. Cette condition revêt une importance particulière pour ceux qui pratiquent activement un sport: aujourd'hui, on saute et on court vers les records, et après des années, il sera difficile de faire un pas en avant.

L'articulation de la cheville a une structure «à deux étages». Anatomiquement distingué:

L'articulation supérieure vous permet de déplacer le pied dans un plan vertical. Sûr que ses mouvements de haut en bas offrent la possibilité d'une marche en douceur. De plus, un dispositif spécial de l'articulation supérieure vous permet d'éteindre les coups qui tombent sur le pied lors des sauts.

L'articulation inférieure permet de déplacer le pied le long de son axe longitudinal: pliez-le vers l'intérieur (supination) et soulevez-le (pronation).

L'arthrose, quant à elle, affecte à la fois les articulations supérieures et inférieures. Mais le plus souvent souffre du sommet. Cela signifie qu’il ya tout d’abord des difficultés à marcher, des douleurs aiguës lorsqu’on essaie de sauter, des pieds sur pieds, etc.

La raison principale: abrasion mécanique du cartilage recouvrant la surface interne des articulations. Très rarement, d'autres causes, telles que "l'autodestruction" pathologique du tissu cartilagineux, caractéristique de l'arthrose dite primaire ("sans cause"), ont un effet rare.

L'arthrose de la cheville est presque toujours secondaire, c'est-à-dire pour des raisons externes: friction prolongée et pression mutuelle des surfaces articulaires internes. Dans la version féminine de l'arthrose - les conséquences de la marche fréquente avec des talons hauts.

Parmi les causes externes, on peut également citer les effets de blessures de longue date, en particulier de fractures récurrentes du ligament ou de fractures de la cheville externe. Les statistiques médicales allemandes indiquent que 15% des blessures à la cheville supérieure, même aux poumons, entraînent plus tard des "suites" douloureuses, et surtout sous la forme d'arthrose. Donc, il n'y a pas de blessures légères à la cheville. Toute nécessite une attention sérieuse et un traitement approprié.

Beaucoup moins souvent, la cause principale est l'inflammation dans le corps (si l'inflammation s'est transmise au tissu cartilagineux). D'autres effets pathogènes sont également possibles: un trouble métabolique (typique dans ce cas, la goutte), des maladies rhumatismales.

Quoi qu'il en soit, mais le caractère secondaire est diagnostiqué dans 90% des cas d'arthrose de la cheville.

Parlant de cette maladie, il convient également de mentionner sa propriété insidieuse en tant que "surdité" clinique prolongée. C'est une violation de la couche de cartilage dans la cheville pendant une longue période ne se manifeste pas. Pendant ce temps, le cartilage "s'écarte", des ostéophytes se forment sur les zones usées, des excroissances pathologiques sur le tissu osseux. De ce fait, il y a alors douleur dans l'articulation, sa mobilité est altérée. La démarche se détériore et devient difficile, il est nécessaire de marcher sur des pieds immobiles.

L'arthrose de la cheville est diagnostiquée assez facilement et de manière fiable. En règle générale, un examen médical de routine et des radiographies des articulations malades sont suffisants.

Causes et mécanismes de la maladie

Les principales raisons de l'apparition et du développement d'arthrose de la cheville sont:

  1. Le décalage de la charge sur le joint. La principale cause d'arthrose de l'articulation de la cheville est la différence entre la charge reçue par l'articulation et sa capacité à compenser naturellement cette charge. Pour cette raison, la maladie est le plus souvent diagnostiquée par les médecins chez les patients obèses et chez les sportifs.
  2. Cartographie incorrecte des surfaces articulaires. Cette condition entraîne une charge quelque peu inégale sur toute la surface du cartilage. Des maladies telles que l'arthrite, le diabète et diverses blessures peuvent modifier les propriétés naturelles du cartilage et affaiblir la capacité de l'articulation à supporter des efforts physiques.
  3. Chaussures inconvenantes. Les femmes ont un risque accru d'arthrose en raison de talons hauts constants.
  4. Exercice excessif. Les personnes qui ont subi une charge excessive à la cheville, pouvant être associée à une activité professionnelle, au travail ou à des sports, sont sujettes à la maladie.

Sous l'influence de ces causes, le cartilage commence à s'amincir, à vieillir; perdent progressivement leur ancienne plasticité; fissuration et dans les fissures au fil du temps, a déposé des sels de calcium nocifs, qui contribuent à la destruction du cartilage. L'arthrose est souvent causée par des coureurs malades, des footballeurs et des danseurs.

Dans l'enfance, la maladie peut être causée par les facteurs suivants:

  • les maladies qui entraînent une modification des propriétés des tissus cartilagineux, par exemple la thyrotoxicose
  • dysplasie tissulaire;
  • a subi des blessures - fractures, ecchymoses, entorses, etc.
  • maladies inflammatoires articulaires;

Les causes du développement de l'arthrose de la cheville sont également:

  1. En surpoids.
  2. Violation héréditaire des processus métaboliques dans le cartilage articulaire, en raison de laquelle sa résistance au stress diminue.
  3. Inflammation dans l'articulation, par exemple dans la polyarthrite rhumatoïde ou la goutte.
  4. Maladies dans lesquelles le métabolisme est perturbé, y compris dans le cartilage articulaire:
    • Le diabète sucré;
    • Maladie de la thyroïde;
    • La goutte
  5. Apport sanguin altéré à l'articulation en raison de l'athérosclérose, de la thrombose ou de la sclérose des vaisseaux qui l'alimentent.

Sous l'influence de facteurs étiologiques dans le cartilage qui tapisse les os de l'articulation, le métabolisme est perturbé et il s'amincit, ce qui ne se produit pas à la surface, mais sur des îles. Il ne sait pas comment récupérer. Dans les zones où le cartilage est devenu plus mince, la charge ne repose plus sur lui, mais sur l'os sous-jacent.

En conséquence, les os se développent également par îlots, formant des épines - ostéophytes. Ils blessent les parties adjacentes et opposées du cartilage articulaire, et il est également endommagé. L'articulation est déformée. Les ligaments et les muscles, essayant de le ramener à sa position normale, d’un côté, les spasmes, de l’autre, ils sont débordés.

Contribuer au développement et au développement de l'arthrose de la cheville:

  • Modifications des articulations et des ligaments liées à l'âge. 80% des patients diagnostiqués sont des personnes de plus de 60 ans. Pour ceux qui sont initialement en bonne santé et qui n'ont pas d'autre condition préalable au développement de l'arthrose de la cheville, la maladie progresse plus lentement et se termine rarement par un handicap.
  • Pieds plats et autres types de déformations congénitales et acquises du pied.
  • L'hérédité. Les personnes dont les parents de sang souffrent d'arthrose d'une articulation ont un risque plus élevé de tomber malade que celles dont la famille est en bonne santé.
  • Longues chaussures avec des talons trop hauts ou des chaussures plates.

Les surfaces articulaires normales sont lisses, élastiques. Ils glissent doucement les uns contre les autres lors des mouvements et offrent un amortissement efficace sous la charge. À la suite de lésions mécaniques (lésions) ou de troubles du métabolisme, le cartilage perd de sa souplesse et devient rugueux et inélastique.

Les cartilages "se frottent" aux mouvements et se traumatisent de plus en plus, ce qui conduit à l'aggravation de changements pathologiques. En raison d'une dépréciation insuffisante, la surcharge est transmise à l'os sous-jacent et des troubles dégénératifs-dystrophiques s'y développent également: l'os se déforme et se développe le long des bords de la zone articulaire.

En raison d'un traumatisme secondaire et de la perturbation de la biomécanique normale de l'articulation, non seulement le cartilage et les os, mais aussi les tissus environnants sont affectés. La capsule de l'articulation et la membrane synoviale s'épaississent, dans les ligaments et les muscles péri-articulaires, des foyers de régénération fibreuse sont formés. La capacité de l'articulation à participer aux mouvements et à résister aux contraintes diminue.

L'articulation devient instable, des contractures surviennent et le syndrome douloureux progresse. Dans les cas graves, les surfaces articulaires sont détruites, la fonction de soutien du membre est perturbée, les mouvements deviennent impossibles.

Le développement de l'arthrose se déroule en cinq étapes principales:

  1. Destruction de la surface du joint
  2. Inflammation de la membrane synoviale
  3. Nécrose des chondrocytes
  4. Sclérose des plaques terminales de l'articulation
  5. Désorganisation et nécrose

En particulier, lorsque le cartilage articulaire est endommagé, il devient rugueux. Le frottement des surfaces grossières les unes contre les autres provoque la formation de petites particules. La membrane synoviale réagit à ces particules en tant que substance étrangère, qui ne devrait pas être dans l'inflammation chronique de l'articulation, créant des enzymes pour leur lyse (résorption) et la cicatrisation du cartilage.

Dans de telles conditions, une hypertrophie des chondrocytes et une réduction de la formation de collagène se produisent. Dans les cas d'arthrose grave, la couche sous-chondrale peut être érodée par la surface articulaire, formant ainsi des kystes. C'est 3-4 degrés d'arthrose.

Classification de l'arthrose

Les experts identifient les types suivants de la maladie:

  • Arthrose primaire de la cheville. La dégénérescence est observée sur le cartilage sain. De nombreux facteurs peuvent provoquer l'apparition de la maladie, par exemple un stress excessif sur l'articulation.
  • Arthrose secondaire. Il se caractérise par de graves processus dégénératifs se produisant directement dans le cartilage, entraînant des modifications ou des perturbations physiques dans la comparaison de la surface de l'articulation. En même temps, certains médecins appellent l'arthrose post-traumatique l'arthrose secondaire, car une maladie est une réponse à une blessure, par exemple lorsqu'elle se développe après une fracture. Il est important de noter qu'ils ne participent pas à l'armée avec une arthrose primaire ou secondaire de la cheville.

En médecine, il est d'usage de distinguer deux types d'arthrose. Le premier se déforme, le second est post-traumatique. Chacun d’entre eux a ses propres symptômes, ses propres causes et son mécanisme de développement.

L'arthrose post-traumatique est une maladie dont la cause principale est un traumatisme permanent des os et des tissus mous, pouvant être accompagné d'une rupture de ligament, de fissures, d'un gonflement, d'un syndrome inflammatoire et douloureux. Dans ce cas, l'articulation peut présenter une mobilité anormale, notamment liée à la rupture de ligaments qui la maintiennent dans la seule position correcte.

L’arthrose déformante de la cheville est l’une des pathologies les plus graves. La complication la plus courante est la mauvaise position du pied. Cela conduit à une inflammation prolongée, à une douleur, à un gonflement et à des modifications dégénératives du cartilage et du sac articulaire.

Cependant, tout changement dans la position du pied ne peut être observé qu'au dernier stade du développement de la maladie. La maladie se termine avec un handicap et une incapacité totale à marcher de manière autonome.

L'arthrose déformante se développe le plus souvent chez des personnes qui se tiennent debout tous les jours pendant plusieurs heures, car elles ont un effet puissant sur l'articulation de la cheville. Cette catégorie de patients comprend les patients qui exposent régulièrement leur corps à des efforts physiques intenses.

Les facteurs suivants peuvent causer le développement d’une arthrose déformante:

  • surpoids;
  • processus inflammatoires;
  • dysplasie du cartilage;
  • prédisposition génétique à l'arthrite;
  • maladies endocriniennes (l'arthrose affecte le plus souvent les personnes chez qui on a diagnostiqué un diabète à n'importe quel stade de développement), etc.

L'arthrose déformante, qui s'est développée au niveau de la cheville, est divisée en plusieurs degrés:

  1. Premier degré L'arthrose déformante est accompagnée de douleur. Lors du diagnostic matériel chez de tels patients, il est possible de révéler le sceau du talus ainsi que le rétrécissement de la fissure articulaire. Les patients peuvent ressentir une gêne dans la région de l'articulation au moment du mouvement.
  2. Deuxième degré Chez les patients, l'articulation est déformée, il existe un fort syndrome de douleur, une sensation de fatigue lors de tout effort physique.
  3. Troisième degré A ce stade de développement, la maladie s'accompagne de symptômes prononcés. Chez les patients présentant une déformation des articulations, la mobilité est limitée, des douleurs apparaissent, qui ne peuvent être soulagées qu'avec des préparations spéciales.

Le traitement de cette forme d'arthrose de la cheville (1 et 2 degrés) est possible de manière médicamenteuse. Des procédures de physiothérapie obligatoires sont prescrites aux patients et des recommandations sont données concernant le choix de chaussures spéciales. Lorsque cette forme d'arthrose est passée au 3ème stade de développement, son traitement n'est possible que par chirurgie.

Symptômes et manifestations de la maladie

Afin de ne pas rater le développement de la maladie, il est nécessaire de connaître les premiers signes d'arthrose. Ainsi, l'arthrose de la cheville est caractérisée par une douleur dans l'articulation touchée, qui peut survenir après le repos, le matin, aggravée par l'effort, ainsi que par des symptômes tels que: crunch, cliquetis dans l'articulation; raideur articulaire; fatigue en marchant à cause de la douleur; en raison de l'affaiblissement des muscles et des ligaments, une subluxation habituelle de l'articulation peut survenir; déformation visuelle de l'articulation.

Les symptômes d'arthrose de l'articulation de la cheville se développant progressivement, le processus dégénératif-dystrophique de l'articulation se divise en plusieurs étapes:

  1. Aucun symptôme au début. Apparaissent ensuite: fatigue du pied avec l'effort physique habituel, y compris la marche à talons; premier malaise, puis - douleur dans l'articulation, apparaissant lorsque le pied bouge, disparaît au repos ou lorsque l'articulation est fixée à l'aide de bandages ou d'orthèses; Le crunch ou d'autres sons lors des mouvements dans l'articulation n'est pas audible.
  2. La douleur dans l'articulation se produit déjà à des charges plus faibles. Pour qu'il disparaisse, vous avez besoin d'un repos plus long. La douleur peut survenir la nuit à cause du réveil d'une personne. Le matin, l'articulation ne fonctionne presque plus pendant un certain temps, puis elle passe. La cheville réagit au temps.
  3. Il s'agit d'un degré extrême de gravité du processus dégénératif dans l'articulation. L'articulation après la nuit est longtemps développée pour permettre à la quantité minimale de mouvement de s'y produire. Lorsque le joint fonctionne, un bruit de craquement se fait entendre. La douleur lors du mouvement de la cheville est forte, ne disparaît pas après un repos, seuls des analgésiques sont nécessaires.

Les symptômes de l'arthrose de la cheville sont clairement corrélés au degré de développement de la maladie. Les patients atteints d'arthrose de grade I constatent que la peau autour de l'articulation est devenue œdémateuse et que de temps en temps il y a des douleurs, surtout l'après-midi. La douleur est localisée à l'avant et sur les côtés de l'articulation, sous les chevilles.

Pour le degré II, l'arthrose de la cheville est caractérisée par une douleur persistante. Les tissus articulaires deviennent périodiquement enflammés. Avec les mouvements, il y a un resserrement clairement audible, et les mouvements eux-mêmes sont réduits en volume. Lorsque vous demandez à un patient de décrire la nature des mouvements dans une articulation douloureuse, il utilise souvent le mot «coincé», ce qui implique cette limitation même.

Dans le stade III de l'arthrose de la cheville, on observe une déformation marquée de l'articulation touchée, un gonflement important de l'articulation et le tiers inférieur de la jambe. Les douleurs continuent, et des mouvements, seul le balancement est possible, l’articulation perd sa fonction de support.

En général, la maladie présente les manifestations suivantes:

  • Crunch, craquement et autres sons non naturels dans la cheville lors du déplacement.
  • Luxations fréquentes survenant sur le sol des articulations affaiblies.
  • Rigidité des mouvements, surtout le matin.
  • Au matin, la douleur s'intensifie.
  • En outre, sous des charges lourdes, une douleur intense apparaît, en fonction du degré et de la forme de la maladie.
  • Les muscles situés près de la cheville sont partiellement ou complètement atrophiés.
  • De plus, en présence d'un processus inflammatoire, les articulations de la cheville peuvent être enflées et même chaudes.
  • L'axe de la jambe inférieure peut être déformé, prenant une forme en X ou en forme de O.
  • La douleur survient lorsque l'on passe d'un état de repos à un état de mouvement.

Si vous présentez une ou plusieurs manifestations d'arthrose de la cheville, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Les principaux symptômes cliniques de l'arthrose sont:

  1. Arthralgie (douleurs articulaires). La douleur a un caractère "mécanique", c'est-à-dire se pose et augmente avec l'effort physique.
  2. Douleur et amplitude de mouvement limitée. Le symptôme de "raideur matinale" est caractéristique - le matin, quand une personne vient de se lever ou après un long séjour en position couchée / assise - les mouvements dans les articulations se produisent avec une tension plus grande que d'habitude. La durée de cette raideur dans l'arthrite ne dépasse pas 30 minutes, ce qui nous permet de distinguer l'arthrose des maladies d'origine rhumatismale.
  3. Crepitus Ce symptôme est un "craquement" audible et palpable qui émane de l'articulation lorsqu'elle se déplace.
  4. Synovite récurrente (inflammation de la membrane synoviale de l'articulation), processus inflammatoires locaux dans divers tissus de l'articulation. À la suite de tels processus inflammatoires, l'apparence de l'articulation se modifie: un gonflement apparaît, l'articulation est configurable (modifications réversibles).

Ces changements sont souvent accompagnés d'une augmentation de la température de la peau et d'une augmentation de la douleur. La progression du processus conduit au développement de déformations articulaires (changements irréversibles) - formation d'ostéophytes, destruction du cartilage articulaire et de l'os sous-chondral.

Le degré d'arthrose de la cheville

Les médecins distinguent 4 degrés d'arthrose de la cheville:

  • Grade 1 - est caractérisé par le fait que lors d'un examen d'objectif clinique, aucun changement pathologique n'est détecté par les médecins.
  • 2 degrés. Ce degré de maladie est directement lié aux blessures mécaniques.
    1. Évidemment, mouvement limité dans l'articulation et souvent accompagné d'un resserrement caractéristique, alors que l'articulation est déjà légèrement élargie, déformée. Pendant cette période, une atrophie des tissus mous malades de la jambe entière se développe.
    2. L’examen radiographique révèle une diminution de l’espace articulaire au moins deux fois.
    3. Dans la projection latérale, les images montrent clairement l’aplatissement du bloc du talus et l’allongement significatif de toute sa surface articulaire.
  • 3 degrés. Cliniquement, ce degré de la maladie est caractérisé par une déformation distincte de la cheville touchée - elle est considérablement augmentée, une atrophie de la jambe inférieure est visible et le mouvement est restreint. L'articulation douloureuse est généralement au repos et seuls des mouvements mineurs (agitations) peuvent s'y produire.
  • 4 degrés. Au 4ème stade de l'arthrose, on observe une fente articulaire aux rayons X légèrement visible, des excroissances osseuses étendues sont visibles, la déformation de l'articulation peut être accompagnée d'une subluxation.

Conséquences possibles et complications

Un patient souffrant d'arthrose peut se voir attribuer un groupe de personnes handicapées. Pour ce faire, il est nécessaire de subir un examen médical et social (ITU), auquel le patient est référé par le médecin traitant. Catégories de patients pouvant être référés à l'UIT:

  1. Les patients souffrant d'arthrose progressive depuis 3 ans ou plus, alors que les exacerbations se produisent au moins 3 fois par an.
  2. Patients opérés pour arthrose et handicapés.
  3. Patients présentant de graves violations de la fonction statique-dynamique (soutien et fonction motrice du membre).

Au cours de l'examen médico-social, les médecins étudient l'historique de la maladie, les plaintes du patient, évaluent les symptômes, le degré de dégradation des soins personnels, la capacité de travail et l'adaptation sociale. Sur la base de ces données, une décision est prise sur l'affectation d'un groupe de personnes handicapées.

À l'avenir, l'expertise médicale et sociale devra être organisée une fois par an (pour les groupes II et III d'invalidité) ou une fois tous les deux ans (pour le groupe I d'invalidité).

Groupes d'invalidité pour arthrose:

  • Je groupe. Elle a:
    1. perte complète de mobilité dans l'articulation touchée;
    2. le patient ne peut pas marcher seul, la capacité de prendre soin de soi est considérablement réduite;
    3. le plus souvent, le premier groupe d'invalidité est attribué aux troisième et quatrième degrés d'arthrose de l'articulation de la hanche, de l'articulation de la cheville et de la lésion de la rotule.
  • Groupe II. Il se caractérise par le fait que:
    1. les mouvements dans l'articulation touchée sont partiellement préservés;
    2. le patient est capable d'un mouvement indépendant, mais il a besoin d'une aide extérieure;
    3. le plus souvent, le deuxième groupe d'invalidité est attribué au troisième degré d'arthrose du genou, l'ankylose des grosses articulations, réduisant la longueur du membre affecté de plus de 7 cm.
  • Groupe III. Elle est nommée dans les conditions suivantes:
    1. la mobilité dans l'articulation touchée est réduite modérément ou légèrement;
    2. le patient peut marcher de manière autonome, mais beaucoup plus lentement qu'une personne en bonne santé;
    3. en marchant, il faut s’arrêter souvent pour faire une pause;
    4. le plus souvent, le troisième groupe d'incapacités est attribué en cas d'arthrose du genou et de l'articulation de la cheville du degré II, lésions simultanées de différentes articulations, association d'arthrose et d'ostéochondrose de la colonne vertébrale et d'autres lésions du système musculo-squelettique.

La définition du handicap dans l'arthrose post-traumatique nécessite une expertise médicale et sociale. La Commission détermine la fonction statique-dynamique du membre, la capacité du patient à se servir soi-même, le mouvement et le travail indépendants. Un patient est reconnu apte au travail s'il souffre d'arthrose de grades I à II et d'une articulation affectée, si le processus pathologique progresse lentement et si les dysfonctionnements de l'articulation sont insignifiants.

L'invalidité du groupe III est administrée aux patients qui ont une légère restriction de mobilité et utilisent des aides. Leur activité professionnelle est moins productive et le libre-service est tout à fait possible. Ce sont des patients atteints de coxarthrose et de gonarthrose de grade II, avec arthrose déformante de plusieurs articulations.

Le groupe II d’invalidité est établi avec une restriction prononcée de la capacité de travailler, de prendre soin de soi et de bouger. Ces patients souffrent d'arthrose du degré III, d'ankylose (adhérence des surfaces articulées des os) de grosses articulations dans une position fonctionnellement défavorable. Ils peuvent présenter des exacerbations fréquentes et prolongées de la maladie, une évolution rapide, raccourcissant le membre affecté de plus de 7 cm.

Le groupe d'invalidité en cas d'arthrose est déterminé par les patients qui ont complètement perdu la capacité de se déplacer de manière autonome, de se servir eux-mêmes, de se livrer à des activités professionnelles. Ces personnes ont besoin de soins constants. Il s’agit généralement de patients atteints de coxarthrose de degré III à IV présentant une ankylose grave de la cheville, du genou ou de la hanche dans une position non favorable sur le plan fonctionnel.

Si une arthrose de la cheville est détectée, l'exercice doit être interrompu, car cela pourrait accélérer le développement de la maladie. L'exercice régulier annulera tout traitement prescrit, grâce à quoi les symptômes seront plus prononcés.

Le sport professionnel et le stress grave aux articulations de la cheville avec arthrose ont les effets suivants:

  • destruction du tissu cartilagineux de l'articulation;
  • microtrauma permanent soutenant le processus inflammatoire;
  • étirer la capsule articulaire;
  • ramollissement du tissu osseux (base osseuse sous le cartilage articulaire).

Chez les personnes en bonne santé, ces processus ne se produisent pas car le corps a le temps de se rétablir. Cependant, au cours de l'arthrose (en particulier dans le contexte de maladies systémiques), le métabolisme au niveau cellulaire est perturbé. Les défauts mineurs du cartilage et des tissus environnants ne sont pas éliminés avec le temps, à cause desquels la maladie progresse.

Les sports suivants sont sans conteste interdits aux patients souffrant d’arthrite du pied: la course à pied; des sauts; haltérophilie; gymnastique; le football; volley-ball; basket-ball; handball; autres sports associés à des mouvements saccadés dans les articulations ou des poids soulevés.

Dans le même temps, l'arthrose du pied n'exclut pas, par exemple, la natation, le tir ou d'autres sports qui ne sont pas liés à la charge de l'articulation. Dans chaque cas, la possibilité de poursuivre la formation, leur intensité et leur durée doivent être négociés avec votre médecin.

Diagnostics

Le diagnostic d'arthrose de la cheville est posé par un traumatologue (s'il existe un lien visible avec le développement de la maladie après une blessure) ou par un rhumatologue. Pour cela, ils ont besoin de:

  • écouter les plaintes;
  • se renseigner en détail sur les blessures, les infections et les maladies de l'articulation antérieures;
  • examiner l'articulation, déterminer sa mobilité et son amplitude de mouvement;
  • évaluer la radiographie de l'articulation, réalisée en deux projections (au début, nous pouvons recommander une tomographie calculée de l'articulation);
  • la présence de fluide dans l'articulation lors de l'adhésion à une synovite peut être déterminée par échographie.

Au cours de l'examen initial, le médecin découvre s'il y a eu des blessures ou des opérations dans la projection de l'articulation de la cheville ou si les membres de la famille étaient atteints d'arthrite. Déterminé par:

  1. L'amplitude des mouvements des deux articulations.
  2. Évaluation de la stabilité de la cheville pour déterminer les dommages au ligament.

La radiographie est utilisée pour confirmer le diagnostic clinique d'arthrose. En règle générale, il suffit de réaliser les projections droites et latérales. La radiographie de la cheville aide à identifier les défauts osseux, notamment le rétrécissement de l'interligne articulaire, les éperons osseux (ostéophytes), les kystes sous-chondraux et la sclérose sous-chondrale.

Cela suffit pour poser un diagnostic définitif d'arthrose. Cependant, la radiographie n'est pas en mesure de déterminer les dommages au cartilage. Dans ces cas, si une arthrose est suspectée mais non visualisée sur une radiographie, d'autres méthodes de diagnostic (scanner et IRM) sont associées.

L'IRM est une méthode de diagnostic extrêmement utile car elle permet d'évaluer avec une grande précision la pathologie associée aux lésions des tissus mous et du cartilage. C'est donc l'outil le plus sensible pour diagnostiquer les lésions du cartilage. Si le cartilage est affecté, les modifications seront visibles sur une IRM:

Il est impossible de diagnostiquer une arthrose en effectuant uniquement des tests sanguins. Les analyses ne peuvent qu'éliminer ou confirmer les maladies systémiques à l'origine de l'arthrite (rhumatoïde ou goutteuse), ainsi que les troubles métaboliques et endocrinologiques à l'origine des modifications dégénératives des articulations. Ainsi que les maladies inflammatoires locales qui provoquent une arthrite réactionnelle ou infectieuse.

Pour le diagnostic différentiel de l'arthrose de la cheville et des articulations sous-taliennes, un test d'injection anesthésique peut également être utilisé. Par exemple, la lidocaïne est injectée dans la cavité de l'articulation de la cheville. Si la douleur persiste, l'articulation sous-talienne est affectée.

Avant de poser le diagnostic final d'arthrose, il est nécessaire d'exclure les lésions inflammatoires de l'articulation, telles que:

  • la polyarthrite rhumatoïde,
  • arthrite goutteuse
  • arthrite infectieuse.

Comme mentionné ci-dessus, des tests sont utilisés à cette fin: facteur rhumatismal, antistreptolysine, acide urique, protéine C-réactive, numération sanguine complète.

Une nécrose aseptique (nécrose avasculaire de l'os) du talus peut être provoquée par une fracture antérieure. Cliniquement, il peut s'agir d'arthrose, mais la tomodensitométrie et les radiographies seront des zones de densité accrue, la sclérose.

Si l'on soupçonne une arthrose, mais que le diagramme de diffraction des rayons X est déterminé par la norme, il est nécessaire d'exclure les dommages au cartilage avec une IRM.

Traitement de l'arthrose de l'articulation de la cheville

Le traitement de cette maladie comprend des méthodes qui:

  • empêcher le développement ultérieur du processus dégénératif dans le cartilage,
  • améliorer la fonction articulaire
  • réduire la douleur.

Si un diagnostic d '«arthrose de la cheville» a été posé, le traitement doit être orienté vers: l'anesthésie; prévention du processus inflammatoire; expansion du volume et du nombre de mouvements dans l'articulation douloureuse; régénération du tissu cartilagineux malade; amélioration des processus métaboliques dans l'articulation et dans toutes les zones adjacentes (pied et cheville).

Pour l'arthrose de la cheville, les méthodes suivantes sont utilisées:

  1. Traitement de la toxicomanie
  2. Physiothérapie
  3. Régime alimentaire
  4. Traitement chirurgical
  5. Physiothérapie
  6. Massages

Tous les médicaments utilisés pour l'arthrose de la cheville sont divisés en 3 groupes principaux:

  • Médicaments à action rapide
  • Médicaments retardés
  • Pommade

Les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) des médicaments à action rapide comprennent les médicaments suivants: ibuprofène, diclofénac, naproxène, acéclofénac, nimésulide, acétominofène et autres médicaments.

De tels médicaments aident assez rapidement à se débarrasser de la douleur dans les articulations, mais leur utilisation a un certain inconvénient - tous les AINS ont un effet négatif sur la muqueuse gastrique.

En conséquence, avec l'utilisation prolongée de tels médicaments chez l'homme peut développer une gastrite, voire un ulcère. Par conséquent, tous les anesthésiques non stéroïdiens doivent être pris par le patient uniquement selon les directives du médecin traitant et uniquement pendant un traitement de courte durée.

Les médicaments à action lente sont appelés chondroprotecteurs. Ils aident le cartilage affecté de l'articulation à restaurer leurs propriétés, aident à améliorer la synthèse du tissu cartilagineux. Les représentants les plus courants des chondroprotecteurs sont la chondroïtine, l'acide hyaluronique et la glucosamine.

Ce sont les principaux éléments actifs / substances qui, à différentes doses, sont inclus dans des préparations telles que “Artrodarin” (ou “Diacerein”), “Artra”, “Teraflex”, “Aflutop”, “Struktum” et autres.

Les pommades sont utilisées directement pour le traitement local et contiennent généralement des substances anesthésiques. Traiter de tels onguents: "Puissance"; Le diclofénac; Relief profond; "Butadion".

En règle générale, ces médicaments peuvent avoir un effet thérapeutique clair, en particulier lorsqu'ils sont associés à d'autres médicaments.

Les procédures de physiothérapie permettent non seulement d’anesthésier mais également de dilater considérablement les vaisseaux sanguins. Le principal type de physiothérapie utilisé dans l'arthrose est la magnétothérapie.

Le traitement à l'aide d'un aimant est effectué comme suit: deux ou trois fois par jour, un aimant doit effectuer des mouvements circulaires normaux (le sens principal des aiguilles d'une montre) dans la zone de l'articulation douloureuse. Il est nécessaire de faire cette procédure pendant 15 minutes.

Il est conseillé aux patients: de consommer plus de protéines qui contribuent à la construction de nouveaux tissus, ainsi qu’à la restauration du tissu cartilagineux. Les produits laitiers sont particulièrement utiles pour la restauration des articulations, à manger des aspic, cuits dans un bouillon d'os.

Il est important que le régime alimentaire soit riche en:

  • la vitamine B1, qui se trouve dans les pois, le pain de grains entiers, les pommes de terre au four, les haricots;
    vitamine B2 (bananes, œufs de poule);
  • Vitamine B6 (poulet, noix);
  • Vitamine B12 / acide folique (lentilles, chou).

Si la maladie est déjà de grade 3 et que l'articulation est détruite, les médecins sont généralement obligés de recourir à la chirurgie. Les types d'opérations suivants sont utilisés:

  1. Arthrodèse. Le médecin sauve les restes de cartilage et effectue la "fermeture" de l'articulation par des moyens artificiels, autrement dit, elle est immobilisée.
  2. Arthroplastie Le médecin parvient à préserver pleinement l'articulation.
  3. Endoprothèses Le médecin remplace complètement l'articulation par une prothèse. Une telle opération est considérée comme la plus progressive et n’est pratiquée qu’aux stades 3-4 de la maladie. De ce fait, les surfaces articulaires sont remplacées par des prothèses de type métal, céramique ou plastique.

Comme le montre la pratique, la durée de vie de telles prothèses peut être d’environ 20, voire 25 ans. Peu de temps après cette opération dans le mouvement commun est entièrement restaurée.

Les prothèses sont contre-indiquées dans les cas suivants: surcharge pondérale grave et persistante, risque accru de blessure dû aux conditions de vie ou à une motricité particulière; maladies infectieuses des articulations; l'ostéoporose; le diabète; fumer fréquemment.

La thérapie physique consiste à rétablir le tonus musculaire perdu et à élargir l’amplitude des mouvements de la cheville. De plus, la gymnastique améliore le métabolisme du corps et renforce même l'immunité. Au tout début des cours, la charge sur la cheville est évidemment minime.

On pense que le complexe de ces exercices, mis au point par un spécialiste de la thérapie par l'exercice, peut être effectué indépendamment à la maison, de préférence plusieurs fois par jour.

Lors du massage, le spécialiste massera non seulement l'articulation touchée par l'arthrose, mais également toutes les zones adjacentes (cuisse, pied et tibia), car le renforcement des muscles de la jambe et du pied permet de renforcer l'appareil ligamenteux de la cheville du patient.

En règle générale, le massage est effectué dans le sens ascendant. Il commence par les orteils, puis va au pied, puis à l'articulation de la cheville, puis à la jambe et à la cuisse. Pour chacun de ces massages, il convient de donner environ 15-20 minutes. Il est recommandé d’organiser trois cours de deux semaines (la pause entre les cours devrait être de deux semaines).

Exercise thérapeutique et gymnastique

Pour éliminer ce dysfonctionnement musculaire et articulaire à l'origine des symptômes de la maladie, des complexes d'exercices spéciaux ont été développés. C'est pourquoi, traiter la pathologie de la cheville au moyen de mouvements dosés (kinésithérapie) est une option idéale lorsqu'un traitement de l'arthrose de la cheville est nécessaire. Si vous traitez une maladie articulaire de cette manière, vous pouvez obtenir des résultats positifs spécifiques.

Les exercices, sélectionnés individuellement pour chaque patient, sur les simulateurs de l'auteur Bubnovsky, prennent en compte l'affaiblissement des fonctions de chaque groupe musculaire et permettent leur développement aussi efficace que possible. Pour les muscles hypotrophes et affaiblis, une étape importante de la récupération est la reprise du mode normal de leurs mouvements, qui contribue à améliorer le flux sanguin musculaire, ce qui stimule la circulation du liquide intra-articulaire.

Grâce à la kinésithérapie après la restauration d’une nutrition optimale de l’articulation, le cartilage et d’autres tissus sont alimentés en quantité suffisante pour régénérer les tissus détruits. Avec une circulation adéquate du liquide intra-articulaire, son œdème diminue.

Le développement uniforme des groupes musculaires symétriques entourant l'articulation les renforce, élimine les spasmes, répartit uniformément la charge. En général, la kinésithérapie affecte les causes de l'arthrose, éliminant ainsi les symptômes.

Les principes de base de la gymnastique pour l'arthrose des articulations:

  • Faites de l'exercice régulièrement tous les jours.
  • Faites des exercices lentement, en douceur, sans mouvements brusques et trop intenses.
  • Gagnez en puissance progressivement, il n’est pas nécessaire d’effectuer immédiatement la charge maximale.
  • Faites attention au stade de votre maladie. Dans la phase aiguë de l'arthrose, il est recommandé de réduire l'intensité de la charge.
  • Si possible, la gymnastique peut être tenue dans la piscine. C'est à la fois plus utile et psychologiquement plus confortable.

L'ensemble approximatif d'exercices suivant pour l'arthrose du genou est recommandé:

  1. Exercice avec charge statique: Allongez-vous sur le dos, les jambes et les bras tendus. Levez le pied droit au-dessus du sol à une hauteur de 15 cm et maintenez-le dans cette position pendant 15 à 20 secondes. Ne vous aidez pas avec vos mains, gardez votre jambe en raison de la tension des muscles de la cuisse et des fesses. Abaissez la jambe droite, reposez-vous un peu et faites de même pour la jambe gauche. Les répétitions ne sont pas nécessaires, l'exercice est effectué une fois.
    • Le même exercice peut être fait de manière plus active: gardez votre pied à une hauteur non pas de 15 secondes, mais de 2 à 3 secondes. Dans ce cas, vous pouvez répéter les actions jusqu'à 10-12 fois. Et rappelez-vous que tous les mouvements sont effectués en douceur.
  2. Tournez à droite. La jambe gauche reste droite et la jambe droite pliée au genou. Ensuite, soulevez la jambe gauche et maintenez-la à un angle de 45 ° pendant environ 30 secondes. Lentement plus bas. Reposez-vous. Roulez sur votre côté gauche et faites l'exercice avec votre pied droit.
  3. Asseyez-vous sur la chaise. Redressez la jambe droite au genou et soulevez-la si droite. Dans cette position, maintenez-le pendant 40 à 50 secondes, ne vous aidez pas avec les mains, puis abaissez-le doucement. Après un bref repos, répétez les mêmes étapes pour la jambe gauche.
  4. Tiens-toi debout avec tes jambes. S'appuyant sur le dos d'une chaise, se lèvent et tombent doucement sur les chaussettes. Ne faites pas cela rapidement, attendez-vous à une hauteur de 2-3 secondes et restez debout pendant tout le temps. Répétez 15 fois.
  5. Un exercice similaire, seulement maintenant se tenir sur les talons et soulève les chaussettes. Comme dans l'exercice précédent, fixez chaque position pendant 1 à 2 secondes.

La thérapie physique est le seul moyen de traiter l'arthrose, qui ne nécessite aucun frais financier de votre part ou de la part d'un médecin. Les cours sont une gymnastique spéciale maintenue en rémission lorsqu'il n'y a pas d'inflammation. Vous ne pouvez pas simplement trouver un ensemble d'exercices (même sur ce site) et commencer à vous entraîner!

Assurez-vous de consulter votre médecin à propos des exercices spécifiques et de leur nombre. Ici, tout est strictement individuel: l'âge du patient, la localisation de l'arthrose et les maladies concomitantes sont pris en compte. Il est recommandé d'inclure plus d'exercices statiques et de charger les muscles, mais pas les articulations.

Traitement des remèdes populaires

La médecine traditionnelle pour cette maladie a très bien fait ses preuves. Mais, dans le même temps, le patient doit se rappeler que les méthodes non traditionnelles ne font que compléter la médecine officielle, mais ne la remplacent en aucun cas.

Recette basée sur la momie. Prenez la pommade à la momie (0,5 g) et mélangez-la avec de l'huile de rose. Puis frottez doucement dans la région de la cheville.

Pour l'ingestion: dans 50 ml d'eau bouillante, diluer 0,2 gramme de momie et prendre une heure avant les repas, deux fois par jour. Sur la base de pommes de terre. Pour éliminer la douleur, frottez les pommes de terre sur une râpe fine et appliquez la pulpe sur le joint pendant environ 20-25 minutes.

Sur la base de la consoude. Prenez un verre de feuilles de consoude médicinales et mélangez l'herbe avec un verre d'huile végétale. Faire bouillir le bouillon à feu doux pendant environ dix minutes. Ensuite, ajoutez un peu de vitamine E et une demi-cire d’abeille à la solution finale. Laisser refroidir le mélange. Ensuite, vous pouvez appliquer un remède sur la cheville 2 fois par jour (ne pas laver pendant 30 minutes).

Basé sur la coquille d'oeuf. Puisque la coquille est considérée comme une bonne source supplémentaire de calcium, découpez-la en poudre et ajoutez-en un peu à la nourriture.

Traitement avec des produits comprenant du collagène: le collagène aide à la synthèse des cellules cartilagineuses (chondrocytes). Aliments riches en collagène: chou marin, chou blanc, aspic, tomates, persil, poisson de la famille du saumon.

Traitement avec des produits contenant du silicium: le silicium favorise une meilleure absorption du calcium. Produits riches en silicium: chou-fleur, baies de cassis, navets, radis, olives, achillée.

La collection de fleurs de calendula, d'écorce de saule, de feuilles de bouleau et de rhizomes d'ortie a un effet anti-inflammatoire. Versez sur une portion de 500 ml d'eau bouillante, insistez 6 heures et buvez un verre de médicament par mois pendant un mois.

En cas de douleur intense, il est recommandé de broyer le lieu avec du jus de chou ou du miel chauffé au bain-marie. Aussi infusion parfaite avec des fleurs de molène et de tussilage. Trempez les matières premières dans 250 ml de vodka et conservez-les dans un endroit sombre et froid jusqu'à la pleine utilisation.

Si vous frottez les pommes de terre sur une râpe et appliquez la composition sur l'endroit endommagé, vous pouvez arrêter la douleur et réduire l'inflammation. Et un onguent à base de vaseline et de crème pour bébé ramollira le tissu de la cheville et éliminera le gonflement dans la zone de destruction du tissu cartilagineux.

Mesures préventives

La prévention de maladies telles que l'arthrose de la cheville est élémentaire, afin que chacun puisse être protégé du développement de cette maladie:

  • besoin d'adhérer à une nutrition adéquate;
  • éviter toute blessure;
  • traiter toutes les maladies inflammatoires à temps.

À cet égard, il convient d'éviter l'hypothermie, l'effort physique et les blessures à la cheville. L'hygiène des chaussures est particulièrement importante. Les femmes doivent se méfier des chaussures à talons hauts, les chaussures à porter ne doivent pas être froides et proches. Vous devez respecter les règles suivantes lors du choix des chaussures:

  1. utilisation de chaussures à semelles plus souples et à semelles orthopédiques;
  2. changement rapide de chaussures en cas de croissance intense (chez les enfants et les adolescents);
  3. devrait préférer des chaussures qui correspondent à l'endroit et la météo.

Il est également important de prendre des pauses de travail en temps voulu. Si nécessaire, vous devriez penser à changer de travail ou de type d'activité.

Le traitement Sanatorium-resort vous permet de prévenir les exacerbations de maladies et de mener une rééducation complète, y compris les effets positifs de la boue thérapeutique, des bains, des saunas, de la physiothérapie, des massages et des exercices de thérapie physique. Changer la situation, éliminer les effets du stress, rester à l'air libre joue un rôle important. Le traitement en spa peut être effectué uniquement sans exacerbation de la maladie.

Le patient doit revoir un certain nombre de ses habitudes de la vie quotidienne, qui contribuent et provoquent la progression de l'arthrose du pied. Sans cela, le traitement médicamenteux n'aura pas l'effet souhaité. Les analgésiques et les anti-inflammatoires ne feront qu'éliminer les symptômes de la maladie, mais le processus pathologique lui-même progressera.

Le premier point important pour changer le mode de vie est de réduire la charge sur la partie malade du corps, principalement pour empêcher la progression de la maladie et stabiliser le processus. Cela peut être réalisé en modifiant certaines habitudes et modes de vie.

Les règles suivantes sont les plus importantes pour réduire la charge sur le pied:

  • évitez de marcher longtemps;
  • alternez marcher et vous reposer pendant 5 minutes;
  • ne restez pas longtemps au même endroit (la charge statique sur l'articulation touchée est beaucoup moins bien tolérée que celle sur l'articulation dynamique);
  • les descentes fréquentes et les descentes d'escaliers ne sont pas recommandées, utilisez si possible l'ascenseur plus souvent;
  • ne pas porter la gravité;
  • utilisez une canne.

Un autre point important est la perte de poids. Comme indiqué ci-dessus, chez les patients obèses, l'arthrose du pied progresse beaucoup plus rapidement en raison de la charge accrue sur les articulations lors de la marche. Pour le traitement, il est important de déterminer le soi-disant indice de masse corporelle (IMC) et d'essayer de normaliser cet indicateur.

Normalement, un IMC est compris entre 18,5 et 24,99. À plus de 24,99, le surpoids est déterminé. L'obésité est diagnostiquée si l'IMC dépasse le chiffre de 29,99. Obésité grade I - 30 - 34,99, obésité grade II - 35 - 39,55, obésité grade III - 40 et plus. Cet indicateur est calculé à l'aide de la formule suivante: l'IMC est égal au poids (en kg) divisé par la taille (en mètres), au carré. La réduction de l'indice pour plusieurs unités réduit déjà la charge sur l'articulation et aide à réduire la douleur.

Les méthodes suivantes sont couramment utilisées pour réduire le poids: un régime hypocalorique (tableau numéro 8); jours de jeûne; massage exercice thérapeutique.

Le surpoids étant considéré comme le principal ennemi des articulations, les patients souffrant d'arthrose de la cheville doivent adhérer aux règles suivantes:

  1. Chaque portion de nourriture doit être petite pour éliminer les kilos en trop;
  2. Arrête de boire de l'alcool. Sachez que toutes les boissons alcoolisées brûlent les nutriments et, par conséquent, augmentent notre appétit;
  3. Rappelez-vous toujours de cette règle: vous devez vous lever de la table avec une légère sensation de faim, car le corps est saturé vingt minutes après avoir mangé. Par conséquent, essayez de ne pas trop manger.
  4. Ne pas manger après 18h00.

Ne faites jamais de mesures extrêmes, prenez soin de votre corps régulièrement et soyez toujours en bonne santé!