Pourquoi une douleur à la hanche?

L'aspect de douleur dans l'articulation de la hanche doit être alerté, car il s'agit de l'articulation osseuse la plus grosse sans laquelle le processus de marche est impossible.

Il maintient l'équilibre, redistribue le poids du corps entre la colonne vertébrale et les membres inférieurs. Lorsque la fonction du TBS est altérée, la qualité de vie du patient diminue immédiatement, son activité physique diminue.

Alors, quelles sont les raisons d'un tel inconfort désagréable dans l'articulation de la hanche et comment le traiter à la maison? Essayons de le comprendre.

Raisons

Une douleur dans l'articulation de la hanche peut apparaître pour diverses raisons: en raison de lésions affectant l'articulation elle-même, à droite et à gauche, ainsi que les os, le cartilage ou les ligaments situés à proximité. Souvent, avec un symptôme douloureux, apparaissent un engourdissement et une restriction de mouvement dans toute la cuisse.

Les maladies de l'articulation de la hanche peuvent apparaître à tout âge, mais elles concernent le plus souvent les personnes âgées. Lorsque la douleur survient, il est conseillé de consulter un médecin généraliste, il vous prescrira un examen primaire et vous recommandera le médecin chez qui vous devriez vous rendre.

Les causes les plus courantes de douleur dans l'articulation de la hanche sont les suivantes:

  • les entorses;
  • des fractures;
  • inflammation infectieuse ou arthrite;
  • changements dégénératifs, ou l'arthrose (coxarthrose);
  • nécrose aseptique de la tête fémorale;
  • inflammation du sac périarticulaire (bursite);
  • inflammation non infectieuse dans les maladies auto-immunes du tissu conjonctif;
  • période de gestation.

La prévalence de la douleur à cet endroit augmente avec l'âge. Si chez les jeunes de moins de 18 ans, on ressent de la douleur à la hanche dans 8 à 10% des cas, ce chiffre est de 20 à 30% chez les personnes d'âge moyen. Déjà, entre 50 et 59 ans, 40% en souffrent et chez les personnes âgées, entre 50 et 60%. Les femmes sont plus susceptibles que les hommes de souffrir à cet endroit.

En fonction de l'âge

Conditions pathologiques typiques pour différents groupes d'âge,
causant des douleurs à la hanche:

  1. Les adultes et les personnes âgées. L'arthrose (coxarthrose), les blessures et les déformations de l'articulation, forçant le cotyle.
  2. Enfants et adolescents. Maladie de Perthes, sinueite transitoire, malformation acquise en varus, lésions tuberculeuses, lésions et déformations de l'articulation.
  3. Nouveau-nés et bébés jusqu'à 1 an. Luxation congénitale du fémur, effets d'une épiphyseolyse générique, arthrose suppurée aiguë, malformations congénitales en varus.

Bursite

Les principaux signes de bursite:

  • avec le développement de la maladie, douleur dans le bas du dos;
  • augmentation de l'inconfort avec le mouvement du pied;
  • augmentation de la douleur après une assise prolongée, maux de dos;
  • douleur aiguë et brûlante, surtout couchée sur le côté la nuit, sur toute la surface de la cuisse.

En cas d'infection, une bursite purulente caractérisée par une douleur aiguë à l'articulation de la hanche peut survenir. Pour ce type de bursite, un symptôme caractéristique est l'impossibilité d'étendre complètement la jambe. Lorsque vous appuyez sur cette touche, vous ressentez un compactage qui peut s'étendre sur une grande surface de la cuisse. Peut-être l'apparition de douleurs dans le bas du dos.

Arthrose (coxarthrose)

La coxarthrose se caractérise par des processus dégénératifs (destruction) et dystrophiques (malnutrition) au niveau de l'articulation de la hanche. En conséquence, l'articulation cesse de remplir ses fonctions - le mouvement des jambes est perturbé. Ce peut être une maladie indépendante ou développer avec une lésion secondaire d'une articulation (une tumeur dans l'os). À un âge avancé, la coxarthrose se développe à nouveau après une fracture de la hanche.

Selon la gravité des modifications survenues dans l'articulation, il existe 3 stades de coxarthrose.

  • Au stade 3 de la douleur à l'articulation de la hanche, les patients sont perturbés même au repos, la nuit. Il y a une boiterie marquée qui oblige à utiliser une canne.
  • Au stade 2 de la coxarthrose, la douleur commence à se faire sentir à l'aine, à l'intérieur et à l'avant de la cuisse, tombant souvent jusqu'au genou. Ils surviennent après la charge quotidienne habituelle, mais ne vous inquiétez pas au repos.
  • Pour le stade 1, la douleur à la hanche qui survient lors de charges excessives est caractéristique: monter les escaliers avec une charge dans les mains, marcher sur une distance de plus de 2 à 3 kilomètres, courir. La douleur disparaît après un court repos.

Le choix des méthodes de traitement de l'arthrose de la hanche dépend de la gravité des modifications survenues dans l'articulation. Les grades 1 et 2 de la maladie peuvent généralement être traités de manière conservatrice. Des anti-inflammatoires, des chondroprotecteurs, des médicaments améliorant la circulation sanguine dans les articulations, de la physiothérapie et des exercices thérapeutiques sont prescrits. La dernière étape est traitée uniquement à l'aide d'opérations.

Fracture de la hanche

Une blessure très fréquente, en particulier chez les personnes âgées aux os fragiles. Cette condition est caractérisée par une douleur aiguë, l'incapacité de faire aucun mouvement dans l'articulation.

Dans ce cas, l'hospitalisation est nécessaire pour un traitement approprié, car une fracture du col du fémur est souvent compliquée par un processus infectieux, par exemple une arthrite bactérienne, etc. L'ajout d'inflammation entrave considérablement la guérison de la fracture et contribue à la fusion incorrecte des os.

Luxation de l'articulation de la hanche

Le plus souvent, cela est une conséquence d'accidents de la route, ainsi que lors de chutes et de blessures diverses.

Manifestations cliniques en cas de luxation: douleur aiguë intolérable, difficulté presque absolue du mouvement des membres inférieurs, lésion des terminaisons nerveuses, perte de sensibilité du pied et de l'articulation de la cheville. En cas de luxation articulaire bilatérale, les symptômes sont exprimés sous la forme d'une claudication intermittente ou de la "démarche du canard".

Il est nécessaire d’allouer une dislocation congénitale de la hanche, diagnostiquée chez le nouveau-né. Cette maladie est une conséquence du sous-développement du cotyle, du fait que la tête du fémur tombe en dehors de ses limites, formant ainsi une luxation.

Subluxation

Il s’agit d’une perte de contact incomplète entre la tête fémorale et le cotyle. La personne ne ressent pas une douleur aiguë, l'activité physique n'est limitée que légèrement, mais il y a toujours des sensations désagréables.

Rhumatisme

Maladie systémique du tissu conjonctif, accompagnée de lésions des articulations et de l'appareil valvulaire du cœur. Se développe plus souvent chez les filles et les jeunes femmes après avoir souffert d'un angor de streptocoque.

Environ deux semaines après la maladie, de fortes douleurs apparaissent dans les grosses articulations, qui diminuent et disparaissent progressivement. Le rhumatisme ne cause aucun dommage permanent aux articulations, son principal danger est le développement de malformations cardiaques acquises.

L'arthrite

L'arthrite est particulièrement fréquente chez les personnes âgées. Plus une personne est âgée, plus de processus peuvent se produire à l'intérieur de ses articulations. Il y a un inconfort dans les jambes et l'aine, des crampes peuvent être ressenties à l'avant de la cuisse et même atteindre le genou. Symptômes aggravés par la marche et le repos sur la jambe. Il devient difficile de se lever d'une position assise, cela provoque une douleur aiguë à l'articulation de la hanche.

Le plus souvent, le malaise augmente le matin, mais diminue avec l’activité physique. Mais avec des charges excessives, les sensations désagréables augmentent et la rigidité des mouvements apparaît. Le traitement dépend du diagnostic, des médicaments anti-inflammatoires habituellement prescrits, de la thérapie par l'exercice et des médicaments hormonaux.

Les infections

L'arthrite infectieuse peut causer des virus de la grippe, staphylocoques, streptocoques et autres... Dans de tels cas, la maladie se développe rapidement. La fièvre commence, un gonflement se produit dans la région de l'articulation touchée. Une douleur aiguë dans l'articulation de la hanche est observée lorsque vous vous déplacez et même que vous touchez la zone touchée.

Des symptômes quelque peu différents sont observés dans l’arthrite tuberculeuse, qui affecte le plus souvent le SCT. Dans ce cas, la maladie se fait sentir progressivement. Au début, une personne commence à être dérangée par une légère douleur lorsqu'elle marche, s'étendant jusqu'à la jambe - au milieu de la cuisse ou du genou. À mesure que la maladie se développe, les mouvements de la cuisse dans toutes les directions sont limités et la zone touchée se gonfle.

Tendinite

L'inflammation des tendons, ou tendinite, affecte généralement les personnes soumises à un effort physique intense régulier. Le plus souvent ce sont des athlètes. Il est à noter que la maladie passe parfois inaperçue, surtout si le patient réduit la charge sur l'articulation de la hanche. Et au contraire, avec des mouvements trop actifs et des charges importantes, la douleur devient très forte.

Le traitement de la tendinite est effectué avec des anti-inflammatoires. Des anti-inflammatoires non stéroïdiens peuvent être prescrits.

Quel docteur traite?

L'aide de ces médecins peut être nécessaire si vous ressentez une douleur à l'articulation de la hanche:

  • Rhumatologue;
  • Traumatologue ou orthopédiste;
  • Kinésithérapeute;
  • Neurologue.

Le spécialiste effectuera une enquête et un examen du patient, nommera un examen complet.

Diagnostics

Méthodes de recherche instrumentale et de laboratoire:

  1. Examen aux rayons X et échographie. Sont la norme d'or pour presque toutes les maladies de l'articulation de la hanche.
  2. Test sanguin général. Cela donnera l'occasion d'évaluer l'état général du corps.
  3. Analyse biochimique du sang et des marqueurs spécifiques des maladies rhumatologiques.
  4. Test d'urine Déterminez la couleur de l'urine, sa quantité, sa transparence et sa densité. De plus, les protéines, le glucose et la bilirubine sont des indicateurs importants.
  5. Etude morphologique de spécimens de biopsie. Il est utilisé pour étudier la structure du matériel prélevé, particulièrement souvent en cas de suspicion de cancer du squelette.
  6. Tomographie par ordinateur. Il permet dans plusieurs projections de visualiser une articulation, un tissu osseux, afin de déterminer sa densité.
  7. Imagerie par résonance magnétique. Visualise avec de fines couches de tissu corporel dans n'importe quel plan.
  8. Ostéoscintigraphie. Avec l'introduction de radiopharmaceutiques ostéotropes, l'état du flux sanguin dans le tissu osseux et l'intensité des processus métaboliques sont visualisés.

Notez la mobilité réduite dans l'articulation. Rappelez-vous si la maladie était accompagnée de fièvre, de maux de tête, d'hyperémie locale, d'œdème et d'autres manifestations locales. N'ayez pas peur de faire attention à un spécialiste des causes possibles de la maladie. Décrivez en détail tout ce qui vous dérange.

Comment traiter la douleur à la hanche?

Que faire si des symptômes douloureux sont trouvés dans l'articulation de la hanche? Après tout, le bassin est un lien important dans le système musculo-squelettique. Et s'il y a des douleurs graves, vous devez immédiatement contacter un spécialiste. Cela vous aidera à diagnostiquer et à identifier la cause du problème. Plus le diagnostic est établi rapidement, plus le traitement sera efficace.

Si vous supposez qu'une légère douleur est associée à une blessure légère ou à une surcharge de l'articulation, les mesures suivantes peuvent être prises:

  • évitez de stresser l'articulation douloureuse, assurez-lui la tranquillité d'esprit;
  • prenez de l'acétaminophène (paracétamol) ou de l'ibuprofène (ou un autre anti-inflammatoire non stéroïdien);
  • pendant le sommeil, il est souhaitable de s'allonger du côté sain.

Le traitement médicamenteux consiste en un apport complexe de médicaments de différentes directions:

  1. Protecteurs d'hondes, complexes minéraux et vitaminés.
  2. Les relaxants musculaires qui réduisent les crampes apparaissant pendant le syndrome de la douleur.
  3. AINS: (Diclofenac, Idométacine, etc.) et stéroïdes (Cortisan, Prednisolone). Les stéroïdes ne sont prescrits que pour les symptômes graves.
  4. Moyens pour améliorer la microcirculation. Ils soulagent le gonflement et les manifestations hypoxiques dans la zone touchée.
  5. Les diurétiques pour réduire l'enflure dans la zone enflammée.

Les activités de physiothérapie revêtent également une grande importance dans le traitement des maladies des articulations de la hanche. Ils sont effectués après l'élimination de l'inflammation aiguë et de la douleur intense. L'électrophorèse a fait ses preuves et permet de créer une forte concentration de médicaments directement dans la zone touchée.

Une méthode progressive est la thérapie au laser, qui produit un effet analgésique, absorbable et anti-inflammatoire. Également appliqué avec succès la thérapie magnétique, la diode et la phonophorèse médicale.

Pourquoi l'articulation de la hanche fait-elle du mal: raisons de ce qu'il faut faire, comment traiter

L'articulation de la hanche est à juste titre considérée comme la plus grande. Et il est le plus chargé dans le corps humain. Il est situé dans la zone de la connexion de l'os de la cuisse et du bassin. En raison de la structure particulière, le membre se déplace librement dans différentes directions. Cette articulation fournit une position dressée. La douleur dans l'articulation de la hanche altère sa fonctionnalité, donnant à la personne un inconfort important lors de la marche et même de la séance. Dans ce cas, le membre devient parfois engourdi.

Classification générale des causes

Important à savoir! Les médecins sont sous le choc: «Il existe un remède efficace et abordable pour les douleurs articulaires.» Pour en savoir plus.

Le diagnostic d'un dysfonctionnement de l'articulation de la hanche pose de nombreuses difficultés, car il provoque des sensations douloureuses: traumatisme, maladie du squelette et pathologie concomitante des organes internes. Dans ce cas, la zone endommagée fera mal, les sensations deviennent brûlantes.

Le problème le plus courant chez les personnes qui ont franchi le cap des 50 ans. Dans ce cas, les femmes sont beaucoup plus exposées aux problèmes d'articulation ou de cuisse que les hommes.

La douleur dans la hanche est souvent causée par les facteurs suivants:

  • Traumatique: fracture du col du fémur, lésion directe au niveau de l'articulation, luxation grave de la cuisse droite ou gauche, myosite ossifiante, apparue à la suite d'une lésion traumatique de l'articulation, fractures du bassin, épiphysiose de la tête fémorale.
  • Lésions du tissu conjonctif de l'articulation de la hanche: maladie de Reiter, arthrite et uniquement rhumatoïde, maladie de Bechterew.
  • Maladies des articulations, accompagnées de processus dégénératifs dans les tissus: la coxarthrose.
  • Ostéochondropathies: ostéochondrite exfoliée, pathologie de Legg-Calve-Perthes.
  • Problèmes de développement squelettique: déformation du varus épiphysaire en développement chez l'adolescent.
  • Les processus d'inflammation des tissus mous des articulations: bursite, synovite transitoire, coxite articulaire, provoqués par le bacille tuberculeux.

Des lésions à la cuisse se développent à la suite de telles lésions: symphysite, syndrome des racines, processus pathologiques au sein de l'articulation sacro-iliaque, enthésopathie. En général, une articulation endommagée de la hanche gauche ou droite provoque une douleur et un inconfort importants. Traitez-le quand vous avez le moindre symptôme.

Caractérisation détaillée des causes traumatiques

Si l'articulation de la hanche fait mal, la raison du développement d'une telle condition pathologique peut être:

  1. Luxation congénitale de la hanche, apparue en raison de naissances infructueuses ou au cours du développement fœtal. Les dommages peuvent être rapidement diagnostiqués, même chez les nouveau-nés. L'enfant a des plis fessiers inégaux, raccourcissant une jambe. Il y a aussi souvent un pincement du nerf. Pour un nouveau-né, cette maladie est assez compliquée et dangereuse, car les conséquences d’une blessure peuvent durer toute la vie.
  2. Luxation traumatique de la hanche. Il se caractérise par une douleur aiguë, une personne ne peut faire aucun mouvement et il est impossible de parler d’être assis ou debout. Au-dessus de l'articulation apparaît un gonflement, un hématome. Lors d'une luxation, la cuisse (course à pied, entraînement sportif) ne fait qu'aggraver l'état, provoque la progression des changements et des processus pathologiques de l'articulation de la hanche. Ce type de blessure nécessite un traitement immédiat.
  1. Fracture du col du fémur. Un tel diagnostic est souvent posé aux femmes de 60 ans et plus. La raison de ces dommages à l'articulation de la hanche est une chute banale ou un coup ciblé à l'articulation de la hanche. Au moment de la fracture, une douleur très vive est ressentie, aggravée par le mouvement. Des sensations désagréables commencent à se produire dans la surface interne de la cuisse. Un œdème et une blessure apparaissent sur le site de la hanche. La jambe gauche ou droite endommagée devient plus courte et une personne développe une boiterie, l'articulation commence à cliqueter. En outre, la blessure contribue à pincer le nerf, de sorte que la cuisse commence à devenir engourdie.
  2. Fracture de l'os de la hanche. La douleur dans ce cas est modérée ou sévère. En se déplaçant, les symptômes dans la cuisse augmentent. Ici, le pincement du nerf est également tout à fait possible. Dans une telle situation, la douleur se propage et les membres peuvent devenir engourdis.
  3. Blessure à la hanche. Ici, la douleur a une intensité modérée, mais peut devenir forte lors des mouvements actifs d'une personne. Au repos, les symptômes disparaissent. Cette cause de douleur dans la hanche ou l'articulation de la hanche est très courante, en particulier chez les personnes sujettes aux chutes. Le patient a une boiterie, qui passe vite.

Une lésion traumatique de l'articulation de la hanche peut être considérée comme la cause principale et la plus courante de douleur désagréable. Fractures graves ou luxations du fémur, le bassin nécessite souvent une intervention chirurgicale. Si une personne a un nerf pincé et que le patient a un engourdissement du membre, une visite chez le médecin devrait être rapide.

Les maladies systémiques en tant que cause de la douleur

Des lésions systémiques du tissu conjonctif peuvent provoquer des douleurs dans l'articulation de la hanche lors de la marche ou dans d'autres positions. Le traitement de ces maladies doit être effectué en continu, car elles sont considérées comme pratiquement incurables. De plus, la thérapie doit être complexe et avoir un impact, tout d’abord, sur la cause du développement de sensations désagréables.

Ainsi, les pathologies suivantes peuvent provoquer des douleurs à l'articulation de la hanche gauche ou droite:

  • Spondylarthrite ankylosante Ici la douleur a un caractère terne. Un homme ou une femme malade a plus de douleur la nuit. Localisation de la douleur - le sacrum ou le bassin. En même temps, il est capable de céder au genou, à la cuisse, à l’aine, au balai. Dans ce cas, le mouvement, en particulier la marche, est difficile, le patient se sent raide. La douleur à la hanche est assez forte. Un processus inflammatoire se développe à l'intérieur de l'articulation droite ou gauche.
  • Syndrome de Reiter. Cette maladie est une lésion des articulations, des organes urinaires, ainsi qu'une inflammation de la conjonctive. La maladie est auto-immune et apparaît en raison d'une infection intestinale. Le processus pathologique à l'intérieur de l'articulation commence quelques semaines ou quelques mois après le début de la maladie. Elle se caractérise par une douleur aiguë à la hanche ou à l'articulation, des changements de température. Un gonflement sévère apparaît dans la région pelvienne à gauche et à droite. Dans la plupart des cas, la maladie entraîne une lésion symétrique des articulations.

Elena Malysheva trouvera plus de détails sur ce syndrome dans cette vidéo:

  • La polyarthrite rhumatoïde. Ce problème se caractérise par des dommages au tissu conjonctif. La maladie de ce type n'est jamais accompagnée de l'apparition de pus. Cette maladie est considérée comme la cause de la coxarthrose des articulations de la hanche. Il y a une progression graduelle. Initialement, il se caractérise par les symptômes suivants: gonflement et gonflement (gauche ou droite). La gêne se fait sentir quand on marche, la douleur traverse. À l'intérieur de l'articulation, en raison du processus d'inflammation, la température augmente (locale et générale). La progression ultérieure contribue à l’apparence de rigidité dans tous les mouvements. Il y a une douleur dans l'articulation de la hanche couchée sur le côté la nuit. La pathologie présentée se manifeste généralement simultanément à droite et à gauche. En raison de la destruction de l'articulation du patient, les nerfs peuvent être pincés, ce qui engourdit les membres. Le traitement devrait être rapide.

Les pathologies systémiques sont capables de produire une douleur d'une nature différente pour une personne: aiguë, extrêmement aiguë, tirant. Il n'est pas toujours possible de gérer seul un inconfort grave, même pendant une période de repos. Par conséquent, seul un médecin devrait prescrire le traitement approprié. Cela concerne en particulier les situations dans lesquelles le nouveau-né est tombé malade. Un traitement inefficace peut ruiner toute sa vie.

Douleur causée par des changements dégénératifs

Des douleurs articulaires assez vives, brûlantes ou tenaces peuvent provoquer de telles maladies:

  1. Déformation en varus épiphysaire fréquente chez les adolescents. Quand ses sentiments sont fades et attirent le personnage. Ils sont capables de donner à l'intérieur du genou. La course à pied et les autres entraînements sportifs provoquent une augmentation de l'intensité du syndrome douloureux. De temps en temps, la douleur peut traverser, et le claquement des articulations.
  1. Coxarthrose. La pathologie présentée occupe l'une des positions dominantes de toutes les lésions de l'articulation de la hanche. Il est diagnostiqué chez les hommes et les femmes. Le traitement prendra beaucoup de temps et le traitement est assez compliqué. La maladie se caractérise par le développement de processus dégénératifs et destructeurs dans l'articulation. Les symptômes de la pathologie sont les suivants: premièrement, le patient commence à avoir mal après une articulation, après une longue marche ou une montée des marches. Et dans l'état de repos, la gêne passe. Ici le mouvement n'est pas limité. Au deuxième stade de développement, de tels signes apparaissent: le syndrome douloureux commence à se résorber à l'aine, ainsi qu'à la cuisse. L'exercice quotidien augmente l'intensité des sensations, mais au repos, elles disparaissent. Une longue marche provoque l'apparition de boiteries, l'articulation commence à cliqueter. Le travail des muscles et des tendons est brisé, leur tonus diminue. Au dernier stade du développement de la maladie, le patient a des douleurs même la nuit et elles sont assez fortes. La boiter devient prononcée. Les muscles perdent leur volume et leur atrophie - une personne devient immobile. Le traitement peut arrêter ou ralentir la destruction de l'articulation.

Ces pathologies peuvent entraîner des boiteries constantes, ce qui constitue déjà une limitation du travail, l’absence d’entraînement sportif à part entière. Même le lever du lit habituel peut être très difficile.

Causes inflammatoires et infectieuses de la douleur

En plus des dommages directs aux os de l’articulation, de l’inflammation des muscles, des tendons et des poches articulaires, ils peuvent causer une gêne. Et les maladies infectieuses peuvent aussi provoquer le syndrome de la douleur:

  • Arthrite purulente. Les signes d’une telle pathologie sont les suivants: augmentation de la température générale, rougeur de la peau dans la région des articulations, gonflement grave, douleur aiguë ou aiguë. Toute charge (courir et même marcher) ou même banale de sortir du lit devient impossible. La douleur commence à traverser. Le traitement ici ne peut pas être retardé, car le patient développe une septicémie.
  • Nécrose de la tête fémorale (aseptique). Surtout il est observé chez les hommes assez jeunes. Une maladie apparaît en raison de la détérioration de la circulation sanguine dans cette région. Le résultat du développement de la nécrose est la mort des cellules tissulaires. La pathologie présente les symptômes suivants: douleur aiguë émergente qui peut être relâchée dans l'aine, brûlure dans la zone touchée. Cela peut être si douloureux qu’une personne ne puisse pas s’appuyer sur la jambe affectée; sortir du lit est difficile pour elle. Dans la plupart des cas, le patient nécessite une injection d'analgésique pour engourdir l'articulation. Après quelques jours, les symptômes disparaissent. Si la pathologie continue de progresser, une personne subira des modifications au niveau des muscles et des tendons - elle s'atrophiera. Une personne souffre de troubles de la démarche et de boiteries.
  • Arthrite tuberculeuse. Une des caractéristiques de la pathologie est qu’elle se développe principalement chez les jeunes enfants dont le système immunitaire est affaibli. La pathologie progresse lentement. Le petit patient se fatigue vite, il court très peu. Les muscles de la cuisse s'atrophient progressivement. L'articulation commence à cliquer, la jambe devient plus courte. Au fil du temps, l'articulation touchée commence à faire très mal. Parfois la douleur est aiguë et parfois tiraillante ou brûlante. En outre, la suppuration apparaît à l'intérieur de l'articulation, les symptômes sont aggravés.
  • Bursite - inflammation du sac articulaire articulaire. Le symptôme principal de la pathologie est la douleur, qui se propage le long de la jambe. Dans le même temps, les sensations sont aiguës et lorsque vous vous tenez debout ou marchez, l’inconfort se manifeste très fortement. Au repos, le membre blessé aura mal ou brûlera.

Les pathologies infectieuses provoquent divers types de douleur à l'intérieur de l'articulation de la hanche: sensation de brûlure, de tiraillement ou de sensation sourde. Souvent, le malaise est tellement ressenti qu'une personne ne peut pas dormir la nuit. Naturellement, toutes ces pathologies doivent être traitées de manière urgente.

Caractéristiques du diagnostic de pathologie

Pour déterminer avec précision les causes et les facteurs de douleur dans la hanche, le patient a besoin de l’attention du médecin et du diagnostic approprié. Pour ce faire, utilisez les procédures suivantes:

  • Échographie de l'articulation de la hanche.
  • Rayon X de la cuisse, et cela devrait être fait en deux projections.
  • Analyses sanguines de laboratoire: générales et biochimiques. Ils détermineront la présence de facteur rhumatoïde, l'augmentation des niveaux de globules blancs et une modification du taux de sédimentation des érythrocytes.
  • Examen externe de l'articulation avec palpation, ainsi que résolution des plaintes du patient.
  • IRM

Après l'examen, un diagnostic précis est établi et un traitement complexe est prescrit.

Comment traiter la pathologie?

Si une douleur à la hanche est ressentie périodiquement, elle doit être traitée. Le traitement dépend de la cause qui l’a provoquée. Ainsi, le traitement de l'articulation se produit en fonction de la pathologie.

Luxation congénitale

Si la luxation est congénitale, des produits orthopédiques spéciaux sont appliqués sur l'articulation de l'enfant: des étriers, des cales d'espacement ou l'oreiller Freyka sont recommandés. Tous ces outils soutiennent les jambes du nouveau-né dans la position physiologique appropriée. L'enfant devra y rester pendant au moins six mois. Si le traitement traditionnel n'est pas efficace, le bébé subit une intervention chirurgicale. C'est-à-dire que la tête du fémur s'adapte au nouveau-né de manière opérationnelle et que d'autres défauts sont corrigés. Une fois les appareils orthopédiques retirés, vous pouvez donner un léger massage au bébé pour renforcer ses muscles.

Même les problèmes "négligés" avec les articulations peuvent être guéries à la maison! N'oubliez pas de l'étaler une fois par jour.

Luxation traumatique

En cas de luxation traumatique, le médecin devra l’utiliser avec des médicaments qui aident à éliminer le tonus musculaire, puis sauvegardez-le. Après cela, le patient doit assurer la paix. Un engourdissement du membre suggère que le nerf est pincé. Cela nécessitera un examen obligatoire par un neurologue.

Fracture de la hanche

Une fracture de la hanche est traitée par un traumatologue. Avec de tels dommages, le patient est opéré. Les traitements conservateurs sont parfois inefficaces. Mais si l'opération ne peut être effectuée, il est recommandé au patient d'appliquer un pansement en plâtre sur la jambe gauche (droite) et de la taille au talon. Chez les femmes et les hommes de plus de 60 ans, de tels dommages à l'os de la hanche se développent rarement ensemble et le processus de récupération dure plusieurs mois. Parmi les conséquences de cette maladie, on peut identifier une fonctionnalité insuffisante des systèmes respiratoire et cardiovasculaire, car le patient n’a pas la possibilité de mener une vie active et de se déplacer normalement. Même être assis devient un problème pour lui. Une fracture de l'articulation peut être accompagnée d'une sensation de brûlure dans les tissus mous. En ce qui concerne l'opération, dans ce cas, le traitement utilise la fixation de la tête et du corps de l'os avec des épingles ou des vis, ainsi que des endoprothèses.

Syndrome de Bechterew

Le traitement de la spondylarthrite ankylosante est complexe. Il aide à réduire l'intensité des symptômes provoqués par l'inflammation. La thérapie comprend des médicaments (anti-inflammatoires, hormonaux, immunosuppresseurs), de la physiothérapie, des exercices thérapeutiques (l’étirement musculaire est utile). Non moins utile est le massage de l'articulation touchée à gauche ou à droite. Tous les médicaments, ainsi que les exercices thérapeutiques, sont choisis strictement par un traumatologue, un orthopédiste ou un chirurgien. Renforcer les muscles du bassin pour nager. Dans les cas particulièrement difficiles, on montre à la patiente une arthroplastie gauche ou droite.

Maladie de Reiter

Pour le traitement de la pathologie de Reiter, des antibiotiques seront nécessaires, ainsi que des anti-inflammatoires, des glucocorticoïdes, des médicaments pour supprimer le fonctionnement du système immunitaire, des onguents locaux. Le traitement prendra beaucoup de temps - au moins 4 mois. Il est à noter que la pathologie présentée dans la moitié des cas est susceptible de se reproduire. Pendant le traitement, il est nécessaire de maintenir le tonus musculaire à l'aide d'exercices physiques - étirements réguliers.

Polyarthrite rhumatoïde

Il est impossible de se débarrasser de la polyarthrite rhumatoïde, qui est capable de produire une douleur intense même au repos. Mais vous devez essayer d'améliorer la qualité de vie d'un homme ou d'une femme malade. Pour ce faire, utilisez des médicaments contenant des cytostatiques, des hormonaux, des anti-inflammatoires non stéroïdiens et des antirhumatismaux. Quant à l’intervention chirurgicale, elle n’est utilisée que dans les phases finales, lorsque marcher et s’asseoir sont presque impossibles. La fixation ou l'arthroplastie est recommandée. L’exercice est également utile, en particulier les étirements, les pommades à usage topique.

Vous pouvez également en savoir plus sur la procédure de remplacement d'endoprothèse dans cette vidéo:

Coxarthrose

Le traitement de la coxarthrose vise à éliminer les causes des symptômes et des signes. La pathologie en début de développement est traitée à l'aide de méthodes conservatrices. On montre au patient des AINS ("Diclofenac", "Ibuprofen"), des chondroprotecteurs ("Artra", "Don"), ainsi que des médicaments pour améliorer la circulation sanguine. Pour le traitement, des analgésiques et des onguents chauffants sont utilisés. De plus, on prescrit au patient une formation médicale légère. Naturellement, l'articulation doit souvent être engourdie. Avec un fort inconfort appliqué les injections.

Le dernier stade de coxarthrose n'est plus sujet à un traitement conservateur. Toute charge sur l'articulation aggrave le bien-être d'une personne. Sortir du lit sans aide est impossible. Le patient doit faire des analgésiques. Dans ce cas, traiter la maladie n’est nécessaire que par chirurgie. L'arthroplastie est principalement nécessaire, cependant, elle est contre-indiquée pour les personnes très âgées. Par conséquent, seules les opérations auxiliaires sont effectuées chez de tels patients. Après traitement chirurgical, le patient doit suivre un cours de rééducation: étirements légers, entraînement très simple sous la supervision d'un médecin. La charge devrait être minimale.

Une thérapie appropriée aidera à ralentir la progression de la maladie et à éliminer les symptômes désagréables.

Caractéristiques du traitement des pathologies infectieuses et inflammatoires

Tout dépend du type de maladie:

  1. Arthrite purulente. Pour commencer, le patient doit soulager l'articulation de la hanche touchée. Pour cela, une injection analgésique peut être utilisée directement dans l'articulation. L'infection doit être traitée avec des agents antibactériens et des antibiotiques. De plus, plusieurs groupes de médicaments sont utilisés simultanément. Seul un médecin peut les prescrire. En outre, l'élimination des ulcères. La jambe du patient doit être complètement au repos, c'est-à-dire que le patient est placé sur un plâtre ou une attelle.
  1. Le traitement de la nécrose aseptique de la tête fémorale implique la restauration du flux sanguin, la résorption rapide des zones décédées. Il est nécessaire d’anesthésier le membre avec l’aide d’AINS. Également utilisé des complexes de vitamines, des médicaments pour réduire la viscosité du sang. Si la cuisse continue à faire mal, vous devez également appliquer un massage, une pommade anesthésique. Cette maladie peut également être traitée à l'aide de procédures physiothérapeutiques et d'exercices thérapeutiques. Dans les cas difficiles, des techniques chirurgicales peu invasives ou une arthroplastie articulaire sont utilisées.
  1. La bursite faisant très mal aux articulations de la hanche, elle doit être anesthésiée. Pour cela, un agent analgésique et anti-inflammatoire est utilisé, et il est administré par injection intramusculaire. Les stéroïdes sont également utilisés pour éliminer rapidement l’inconfort grave. Étant donné que la hanche et l'articulation de la hanche peuvent faire mal tout le temps, il convient de vous reposer.
  2. L'arthrite tuberculeuse est traitée principalement de manière conservatrice. Le bébé doit limiter sa mobilité avec un bandage serré. Si un enfant a un abcès dans les tissus mous, il devrait être retiré chirurgicalement.

Brûlure, engourdissement du membre, douleur à la hanche, cession à la jambe - ce sont des sensations désagréables qui indiquent la présence possible de problèmes graves.

Comment traiter les sensations douloureuses, dit le médecin ostéopathe Evgeny Lim:

Traitement populaire de la douleur dans les articulations de la hanche

Si une personne a des douleurs brûlantes, des problèmes avec les tendons, mais que les pilules ne sont pas souhaitables pour elle, vous pouvez utiliser des remèdes populaires. Ils ne peuvent pas être qualifiés de panacée, mais ils aident en cas de traitement complexe. Naturellement, avant utilisation, vous devez consulter un médecin.

Les recettes populaires suivantes seront utiles:

  1. Compresse d'argile (bleu, blanc). Un tel remède populaire vous permet de soulager l'enflure et la douleur. Clay est préférable d'alterner. L'argile doit être appliquée la nuit et enveloppée d'un chiffon chaud.
  2. Compresses de chou. Ils ont aussi besoin de miel. Ils répandent la feuille de chou et l'appliquent à l'endroit où il y a une brûlure ou une douleur aiguë. En outre, la compresse est recouverte d'un sac en plastique et isolée avec un tissu en laine. La durée du traitement est d'un mois. Entre les compresses sur l'articulation de la hanche touchée, vous pouvez faire un léger massage: frotter, caresser.
  1. Pommade maison à base de graisse intérieure et de racines croisées blanches (250 gr.). La graisse doit être fondue, ajouter la racine émincée et allumer un petit feu. Faites bouillir le mélange pendant 7 minutes. Une fois la pommade refroidie, appliquez-la du jour au lendemain sur l'articulation de la hanche touchée. Dans ce cas, l'articulation doit être chauffée. Ce remède populaire supprime bien le gonflement et d’autres symptômes désagréables.
  2. Un remède folklorique particulier composé d'ail, de céleri et de citron, qui soulage les douleurs aiguës des tendons. Pour cuisiner, vous aurez besoin de 2 citrons, 300 gr. céleri-rave et 130 gr. l'ail. Tous les ingrédients sont soigneusement moulus dans un hachoir à viande et disposés dans un récipient avec un couvercle étanche. En outre, tout le mélange est versé dans de l'eau bouillante et agité. Maintenant, l'outil doit être bien recouvert, enveloppé d'une couverture et laisser reposer toute la nuit. Prenez le médicament devrait être une cuillère à café avant les repas pendant plusieurs mois.

Articulation de la hanche nerveuse pincée ces outils ne peuvent pas être éliminés Un engourdissement du membre doit alerter et forcer le médecin à consulter un neurologue. Toute lésion articulaire de la hanche qui provoque une douleur doit être détectée et traitée à temps. Une gymnastique légère, des exercices d'étirement aideront à prévenir le développement de violations de la fonctionnalité de l'articulation de la hanche.

Pour le traitement et la prévention des maladies des articulations et de la colonne vertébrale, nos lecteurs utilisent la méthode de traitement rapide et non chirurgicale recommandée par les rhumatologues réputés de Russie, qui ont décidé de s’opposer au chahut pharmaceutique et ont présenté un médicament qui TRAITAIT VRAIMENT! Nous nous sommes familiarisés avec cette technique et avons décidé de l’offrir à votre attention. Lire la suite

Elena Malysheva et ses experts ont plus de détails sur cette maladie dans cette vidéo:

Comment oublier les douleurs articulaires?

  • Les douleurs articulaires limitent vos mouvements et votre vie bien remplie...
  • Vous vous inquiétez de l'inconfort, du resserrement et des douleurs systématiques...
  • Peut-être avez-vous essayé un tas de médicaments, de crèmes et de pommades...
  • Mais à en juger par le fait que vous lisiez ces lignes - elles ne vous ont pas beaucoup aidé...

Mais l'orthopédiste Valentin Dikul affirme qu'il existe un remède vraiment efficace contre les douleurs articulaires! En savoir plus >>>

Voulez-vous recevoir le même traitement, demandez-nous comment?

Douleur dans l'articulation de la hanche

Que se passe-t-il s'il y a une douleur dans l'articulation de la hanche?

L'articulation de la hanche est située à la jonction du fémur avec le bassin. Il est conçu de manière à offrir une liberté de mouvement des jambes dans tous les plans. L'articulation de la hanche est la plus grande articulation du corps et joue un rôle décisif dans la marche droite. Cela représente la pression exercée par la moitié supérieure du corps.

Toutes ces caractéristiques font qu’il est très souvent soumis à divers dommages. Tout problème dans l'articulation de la hanche se manifeste sous forme de douleur. Toutes ses composantes peuvent subir des modifications douloureuses: les os; les muscles entourant le lieu de connexion de la cuisse et du bassin; cartilage articulaire; les tendons; les vaisseaux et les nerfs, tressant l'articulation.

Les causes les plus courantes de douleur dans l'articulation de la hanche sont les suivantes:

Inflammation infectieuse ou arthrite purulente

L'un des plus communs dans la pratique des maladies du docteur de la hanche.

Raisons

L'inflammation purulente dans l'articulation peut être:

L'inflammation primaire purulente se développe avec la pénétration directe de microbes dans la cavité articulaire, par exemple, lorsque la hanche est blessée (coup de couteau, chute sur un objet pointu).

L'arthrite infectieuse secondaire est le résultat de l'introduction de microorganismes dans la cavité de l'articulation avec du sang pendant la septicémie ou des tissus environnants s'il existe un centre d'inflammation suppurative (phlegmon du fémur, furoncle, abcès).

Les symptômes

Comme toute autre inflammation purulente, l'arthrite septique se caractérise par 5 caractéristiques classiques:

rougeur sur la région des articulations;

L'arthrite suppurée commence par une forte augmentation de la température jusqu'à 38-40 C et l'apparition de frissons. Les symptômes d'intoxication générale se développent: faiblesse, mal de tête, nausée. La zone des articulations gonfle, la peau au-dessus acquiert une teinte pourpre. Les frontières anatomiques de l'articulation sont lissées, sa taille augmente. La douleur en cas d’arthrite infectieuse est vive, elle gêne le patient lorsqu’il bouge et au repos. Elle est causée par l'accumulation de contenu purulent dans la cavité articulaire. En raison de la douleur liée au mouvement dans l'articulation de la hanche, cela devient impossible: le patient se couche, aucun des deux ne peut s'asseoir ou se tenir debout.

Diagnostics

Le médecin peut suspecter une arthrite purulente lorsqu’il écoute les plaintes et examine l’articulation de la hanche. Pour clarifier le diagnostic aide le patient avec une maladie infectieuse commune ou des foyers d'inflammation purulente des tissus voisins.

Pour confirmer la suspicion aidera la radiographie de l'articulation de la hanche dans les projections avant et latérales.

Traitement

La base du traitement de l'arthrite purulente de l'articulation de la hanche est un traitement antibiotique puissant. Une combinaison de 2-3 antibiotiques de groupes différents est utilisée. En règle générale, ils se présentent sous la forme de systèmes intraveineux. Si l'infection pénètre dans l'articulation par la source de l'inflammation dans les tissus mous qui l'entourent, une excision des abcès est effectuée et les drains sont installés.

Un point important du traitement consiste à assurer un repos complet à la jambe douloureuse. Ceci est réalisé en appliquant une attelle ou un plâtre.

Si beaucoup de pus s'est accumulé dans la cavité articulaire, il est alors perforé et lavé avec des antibiotiques.

Après la fin de la phase aiguë de l'inflammation, une physiothérapie est prescrite: échographie, UHF. Au cours de la période de récupération, un ensemble d'exercices de thérapie physique est prescrit pour prévenir le développement d'adhérences intra-articulaires et limiter les mouvements de l'articulation de la hanche.

Un traitement chirurgical peut être nécessaire en cas d'échec du traitement médicamenteux ou de complications graves. Pendant l'opération, la cavité de l'articulation est ouverte et nettoyée des masses purulentes. Les complications les plus graves de l'arthrite septique sont la fusion purulente de la tête fémorale. Dans ce cas, après le soulagement de l'inflammation, l'articulation de la hanche est remplacée par une endoprothèse.

Arthrose ou coxarthrose

C'est la cause la plus fréquente d'invalidité parmi toutes les maladies de l'articulation de la hanche.

Raisons

La coxarthrose se caractérise par des processus dégénératifs (destruction) et dystrophiques (malnutrition) au niveau de l'articulation de la hanche. En conséquence, l'articulation cesse de remplir ses fonctions - le mouvement des jambes est perturbé.

L'arthrose de la hanche peut toucher des personnes de tout âge, mais elle est plus fréquente chez les «plus de 40 ans». Bien que tous les mécanismes de développement de modifications douloureuses de la coxarthrose ne soient pas complètement compris, il est possible d'identifier les principales phases de la maladie.

L'articulation de la hanche est exposée à d'énormes charges quotidiennes. Avec l'âge, le cartilage articulaire recouvrant la tête fémorale commence à perdre de son élasticité, il diminue la teneur en eau, ralentit le remplacement des anciennes cellules par de nouvelles. Tout ceci conduit au fait que le cartilage sous l’usage de charges s’use progressivement, s’épaissit et ne peut plus assurer le bon déroulement de la tête fémorale dans le cotyle. Le processus douloureux est aggravé par le fait que simultanément à l’amincissement du cartilage, la production de liquide intra-articulaire diminue, ce qui joue le rôle d’un lubrifiant. Le frottement de l'os sur l'os entraîne le développement d'une inflammation aseptique (non infectieuse) dans la cavité articulaire. En réponse à cela, des excroissances osseuses commencent à apparaître le long des bords des surfaces articulaires, qui sont une réaction protectrice du corps et réduisent la quantité de mouvement dans l'articulation douloureuse. Il y a une déformation du joint.

En outre, le développement de l'arthrose de l'articulation de la hanche contribue à la violation de la posture, aux pieds plats, aux blessures sportives, à la subluxation congénitale de la cuisse, au diabète, à l'utilisation de médicaments hormonaux, à l'arthrite purulente transférée.

Les symptômes

L'arthrose, contrairement à l'arthrite, ne se développe jamais soudainement. Ses symptômes apparaissent depuis longtemps. Selon la gravité des modifications survenues dans l'articulation, il existe 3 stades de coxarthrose.

Pour le stade 1, la douleur à la hanche qui survient lors de charges excessives est caractéristique: monter les escaliers avec une charge dans les mains, marcher sur une distance de plus de 2 à 3 kilomètres, courir. La douleur disparaît après un court repos. Au repos, le patient ne se dérange pas. Lorsque vu de l'articulation est inchangé, les mouvements sont illimités.

Au stade 2 de la coxarthrose, la douleur commence à se faire sentir à l'aine, à l'intérieur et à l'avant de la cuisse, tombant souvent jusqu'au genou. Ils surviennent après la charge quotidienne habituelle, mais ne vous inquiétez pas au repos. Après une longue marche, les patients commencent à boiter. À ce stade, le mouvement de rotation de la jambe dans l'articulation de la hanche est perturbé vers l'intérieur et rétracté sur le côté. Une telle position forcée entraîne une perturbation des muscles de la cuisse, des fesses - une diminution du tonus et de la force.

Au stade 3 de la douleur à l'articulation de la hanche, les patients sont perturbés même au repos, la nuit. Il y a une boiterie marquée qui oblige à utiliser une canne. La jambe du côté affecté est raccourcie, les muscles des fesses et des cuisses sont réduits - ils vont s’atrophier.

Diagnostics

Dans la plupart des cas, le diagnostic de coxarthrose n'est pas difficile. Il est fait sur la base des plaintes du patient, d'un examen objectif de la jambe du patient et confirmé aux rayons X.

Traitement

Le choix des méthodes de traitement de l'arthrose de la hanche dépend de la gravité des modifications survenues dans l'articulation. Les grades 1 et 2 de la maladie peuvent généralement être traités de manière conservatrice. Des anti-inflammatoires, des chondroprotecteurs, des médicaments améliorant la circulation sanguine dans les articulations, de la physiothérapie et des exercices thérapeutiques sont prescrits.

La coxarthrose de degré 2 peut être traitée et les méthodes chirurgicales. Le but des opérations est d'améliorer la stabilité de l'articulation de la hanche et d'éliminer les excroissances osseuses.

L'étape 3 est traitée uniquement à l'aide d'opérations. Une arthroplastie de l'articulation de la hanche est pratiquée chez les patients qui, en raison de leur état de santé, peuvent retarder le remplacement de l'articulation par une articulation artificielle. Les patients présentant des comorbidités sévères (cardiaques, insuffisance rénale, formes avancées de diabète sucré) ou très âgés, dont l'installation prothétique est contre-indiquée, effectuent des opérations palliatives (auxiliaires).

Luxation

La luxation de la hanche survient le plus souvent chez les enfants.

Raisons

La luxation de l'articulation de la hanche est divisée en congénitale et acquise par origine. La luxation congénitale de la hanche survient in utero en raison d'une mauvaise formation des os du bassin.

L'acquisition est le résultat d'une blessure. Cela peut se produire lorsque vous tombez d'une hauteur sur la cuisse et que vous touchez la partie inférieure du corps lorsque vos jambes sont pliées au niveau des articulations du genou et de la hanche, par exemple lors d'un accident de voiture. Des luxations spontanées de l'articulation de la hanche sont également observées chez les patients présentant une paralysie des membres inférieurs après un accident vasculaire cérébral, une lésion de la colonne vertébrale ou une poliomyélite.

Les symptômes

Luxation congénitale de la hanche

Il est généralement détecté chez le nouveau-né lors du premier examen à la maternité. Elle se caractérise par une asymétrie des plis cutanés sous les fesses, un raccourcissement de la jambe du côté affecté. Lorsque vous essayez de séparer les jambes pliées au niveau des genoux, une douleur aiguë aux articulations de la hanche se produit, ce qui pousse le nouveau-né à pleurer.

Luxation traumatique de la hanche

Le signe principal de la luxation de la hanche est une douleur aiguë dans l'articulation de la hanche, qui empêche le mouvement, le patient ne s'assied pas ou ne se lève pas. Immédiatement après la lésion, un œdème tissulaire se développe au niveau de l'articulation, ce qui entraîne l'apparition d'hémorragies. Si la tête fémorale glisse hors de l'acétabulum antérieurement, la jambe malade est tournée vers l'extérieur et plus longue que la jambe saine. En cas de luxation arrière, le pied se tourne vers l'intérieur et se raccourcit.

Diagnostics

Luxation congénitale de la hanche

Déterminée par un pédiatre ou un orthopédiste lors de l'examen. Raffiné à l'aide d'un diagnostic par ultrasons de l'articulation de la hanche et des rayons X.

Luxation traumatique de la hanche

Il est indiqué par les caractéristiques de la blessure et les informations obtenues lors de l'inspection de la zone du joint. La luxation de la hanche est confirmée par examen radiographique de l'articulation en 2 projections.

Traitement

Luxation congénitale de la hanche

On peut le traiter comme en imposant des structures orthopédiques pour maintenir les jambes dans la bonne position, et par des opérations. Le choix de la méthode dépend de la gravité de la maladie.

Les dispositifs orthopédiques les plus courants pour corriger la luxation congénitale de la hanche sont:

Tous fixent les jambes de l'enfant dans une position pliée et divorcée.

En l'absence de succès du traitement conservateur, des techniques chirurgicales peuvent être appliquées. Ils visent le repositionnement opérationnel de la tête fémorale et la correction des défauts de la forme de l'articulation de la hanche.

Luxation traumatique de la hanche

Il est repositionné sous anesthésie locale et avec des médicaments soulageant le tonus musculaire ou sous anesthésie générale en cas de fort déplacement du fémur par rapport au pelvis.

Les fractures

La fracture la plus commune entraînant des douleurs à l'articulation de la hanche est une fracture du col fémoral.

Raisons

La fracture de la hanche est une complication de la réduction de la résistance des os dans l'ostéoporose. Se développe le plus souvent chez les femmes après 60 ans. Dans 90% des cas, une fracture se produit lorsqu'une chute infructueuse survient, par exemple avec des conditions glacées.

Les symptômes

Une douleur aiguë dans l'articulation de la hanche lorsque vous vous déplacez et que vous appuyez dessus donne à l'aine, la surface interne de la cuisse. L'œdème se développe rapidement et une ecchymose peut se développer au niveau de la hanche. La jambe est retournée. Le patient ne peut pas soulever la jambe redressée de la position couchée, mais la tourner arbitrairement vers l’intérieur. Il y a un raccourcissement des jambes du côté de la fracture.

Diagnostics

Pour suspecter une fracture de la hanche, il faut tenir compte de l'âge du patient, du fait de la blessure (chute), des données obtenues lors de l'examen de la jambe du patient. Confirme le diagnostic sur la base des rayons X.

Traitement

L’orthopédiste et traumatologue dispose à la fois de méthodes conservatrices pour traiter une fracture de la hanche et de techniques chirurgicales. Les méthodes de traitement non chirurgicales ont une efficacité très faible et ne sont utilisées que chez les patients qui, en raison de leur état de santé, ne peuvent pas subir de chirurgie. Ces méthodes incluent l’imposition d’un plâtre sur la jambe endolorie de la taille au talon. En raison du fait que la récupération après 60 ans est lente, l'accrétion du fémur se produit dans de très rares cas. En outre, un tel bandage fait que les patients âgés passent la majeure partie de leur temps à mentir, ce qui contribue au développement d'insuffisances respiratoires et cardiaques, des plaies de pression.

Par conséquent, la préférence est donnée aux méthodes opérationnelles. Les méthodes les plus courantes sont:

ostéosynthèse, lorsque la tête est fixée au corps osseux à l'aide de vis chirurgicales ou d'une broche;

remplacement complet de l'articulation de la prothèse.

Nécrose aseptique de la tête fémorale

Si une fracture de la hanche est caractéristique des femmes plus âgées, la nécrose aseptique de la tête fémorale concerne généralement les hommes jeunes. Un plus grand nombre de cas surviennent entre 20 et 45 ans.

Raisons

Au cœur de la nécrose aseptique se trouve une diminution de l'apport sanguin à la tête fémorale, ce qui entraîne la mort des cellules osseuses sans nutrition. Au fil du temps, le processus s'étend à l'ensemble de la tête, perturbant le fonctionnement de l'articulation de la hanche.

Cela peut arriver:

spontanément, sans raison apparente (1/3 des cas);

après de fortes doses d'alcool;

dans le contexte de la prise de médicaments hormonaux corticostéroïdes;

après la radiothérapie;

Les symptômes

Le symptôme principal de la nécrose aseptique est l’apparition aiguë d’une douleur à la hanche au fond d’une santé parfaite. La douleur donne à l'aine, à la surface antérieure de la cuisse et à la région lombaire peut se propager. Elle est si forte que le patient ne peut pas se pencher sur la jambe endolorie, assis. Cette condition dure plusieurs jours, puis la douleur s'atténue progressivement.

Avec la progression de la maladie, les accès de douleur se reproduisent de plus en plus souvent, des modifications visibles des muscles de la cuisse commencent à se produire: elles diminuent, perdent de la force. Une boiterie apparaît.

Si elle n'est pas traitée, l'atrophie tombe aux muscles du mollet. La douleur ne laisse pas le patient seul pendant le sommeil. Démarche fortement perturbée.

Diagnostics

La nécrose aseptique de la tête fémorale est l’une des maladies les plus difficiles à diagnostiquer. Le plus souvent, il est confondu avec la coxarthrose. Le diagnostic correct permet d’interroger soigneusement le patient: la nécrose osseuse se caractérise par l’apparition soudaine d’une douleur sans aucun précurseur. Les méthodes auxiliaires sont: la radiographie, l'IRM (imagerie par résonance magnétique), la mesure de la circonférence des membres.

Traitement

Est effectuée, en règle générale, avec l'aide de médicaments. Les objectifs du traitement sont:

rétablissement du flux sanguin normal dans la tête fémorale;

la résorption précoce des sites de peaux mortes;

préservation de la gamme complète de mouvement dans l'articulation de la hanche.

À ces fins, on utilise des médicaments anti-inflammatoires, des vitamines, des résorbants, des médicaments qui améliorent les propriétés de la circulation sanguine (antithrombotiques), des vasodilatateurs, de la physiothérapie, des complexes de gymnastique thérapeutique, des massages, des chaussures orthopédiques et une canne.

Les techniques chirurgicales mini-invasives ont montré un bon effet thérapeutique. Celles-ci comprennent la chirurgie décompressive: plusieurs trous étroits sont percés dans la tête du fémur. Il stimule la croissance de nouveaux vaisseaux sanguins dans les os et améliore la circulation sanguine. De plus, cette méthode réduit la pression intra-osseuse, ce qui soulage complètement la douleur chez 70% des patients.

Dans les cas où la nécrose s'est étendue à une partie importante de la tête fémorale et qu'il est impossible de restaurer la structure normale des articulations avec des médicaments, un remplacement complet de l'articulation par une endoprothèse est utilisé.

Inflammation du sac périarticulaire ou bursite

C'est la cause la plus "inoffensive" de douleur à l'articulation de la hanche.

Raisons

L'inflammation de la membrane qui couvre l'articulation peut survenir pour les raisons suivantes:

la pénétration directe de micro-organismes dans le tissu du sac lors de blessures pénétrantes;

déplacer le processus inflammatoire avec le tissu environnant ou avec le flux sanguin;

après une opération pour prothèse articulaire de la hanche;

violations de la posture, de la démarche;

arthrose de l'articulation de la hanche avec formation de croissances osseuses et dépôt de sels dans les tendons des muscles, jusqu'au fémur dans la région du sac périarticulaire.

Les symptômes

Le principal symptôme de la bursite est la douleur, qui s'étend jusqu'au genou à l'extérieur de la jambe. Le sentiment d'une hanche dans la projection d'une grande broche est également douloureux. Dans la période initiale de la maladie, la douleur est aiguë, fortement intensifiée lors des tentatives de mouvement de la jambe dans l'articulation de la hanche. La bursite se caractérise par une augmentation rapide des symptômes: des premiers signes à la douleur aiguë, cela ne prend pas plus de 1 jour.

Douleur associée à l'accumulation de liquide inflammatoire dans le sac et au frottement des tendons qui en résulte à la surface du fémur.

Il peut y avoir une augmentation de la circonférence de la cuisse due à un œdème, une fièvre.

Diagnostics

Le diagnostic de bursite n’est posé qu’après exclusion des autres causes de douleur à la hanche.

La propagation de la douleur à la surface externe de la jambe et de la douleur à l'emplacement du patient de la brochette sur le fémur aide à établir le diagnostic. Il est confirmé par examen radiologique.

Traitement

L'objectif du traitement est de soulager la douleur et d'éliminer l'inflammation. À cette fin, l'utilisation de méthodes de médicament: anti-inflammatoires non stéroïdiens sous forme d'injections bien sûr. Dans la période aiguë de la maladie, il est nécessaire de limiter la mobilité de l'articulation de la hanche sous forme de repos au lit.

Une douleur intense est une indication de l’introduction de corticostéroïdes dans le sac périarticulaire. Ainsi, un effet anti-inflammatoire rapide est obtenu.

En cas d'inflammation purulente, une ouverture chirurgicale du sac et un nettoyage de sa cavité avec mise en place d'un drainage sont effectués. Cela empêche la transition de l'inflammation directement à l'articulation.

Si les tentatives de traitement conservateur échouent, la question du retrait rapide de la totalité du sac paraarticulaire modifié peut se poser. Le plus souvent, des techniques endoscopiques sont utilisées à cet effet.

Inflammation non infectieuse dans les maladies auto-immunes du tissu conjonctif

La plus courante de ce groupe de maladies est la polyarthrite rhumatoïde de la hanche.

Raisons

Les lésions auto-immunes des gaines du tissu conjonctif entourant l'articulation sont à la base de toutes les arthrites causées par des maladies auto-immunes. La polyarthrite rhumatoïde n’est jamais purulente, c’est un puissant facteur provoquant le développement de la coxarthrose.

La base de cette maladie est une lésion des membranes synoviales de l'articulation par des complexes auto-immuns, qui sont des anticorps produits par le corps sur ses propres cellules. En d'autres termes, le corps prend le tissu normal d'une articulation pour un objet douloureux et cherche à le détruire.

Provoquer la polyarthrite rhumatoïde peut:

caractéristique génétique du système immunitaire, dans laquelle le corps est constamment présent avec une prédisposition accrue à une réaction auto-immune;

maladies infectieuses, principalement virales (rougeole, rubéole, rétrovirus);

stress, hypothermie, surchauffe (lits de bronzage sur la plage), certains médicaments peuvent déclencher une réaction auto-immune.

Les symptômes

La polyarthrite rhumatoïde de l'articulation de la hanche peut être en 3 étapes:

La phase 1 se caractérise par une lésion initiale des membranes synoviales. Cela se traduit par un œdème, un gonflement au site de projection de l'articulation, des douleurs dans l'articulation de la hanche lors de la marche. Il peut y avoir une augmentation locale de la température au-dessus de l’emplacement du joint. La phase 1 peut survenir avec des exacerbations et des rémissions et durer plusieurs années.

Pour le stade 2, la croissance des fibres conjonctives dans la membrane synoviale de l'articulation est caractéristique, en raison de laquelle elle s'épaissit, perd de son élasticité, «forge» l'articulation dans la coque. À ce stade, le patient s'inquiète de la raideur des articulations du matin, qui doit être «rythmée» pendant 20 à 30 minutes. Des douleurs spontanées peuvent survenir au repos ou en rêve.

La phase 3 passe par une coxarthrose avec déformation des articulations, croissance de saillies osseuses, altération des mouvements de l'articulation de la hanche.

En règle générale, la polyarthrite rhumatoïde affecte deux articulations simultanément.

Diagnostics

Distinguer la polyarthrite rhumatoïde des autres maladies provoquant des douleurs à la hanche n’est pas si facile. Pour le diagnostic, des tests sanguins biochimiques et généraux sont utilisés avec la détection du taux de facteur rhumatoïde, de la RSE et des leucocytes. La polyarthrite rhumatoïde est confirmée par imagerie radiographique.

Traitement

À ce jour, le seul médicament efficace contre la polyarthrite rhumatoïde n'a pas encore été mis au point. Cependant, il existe un schéma thérapeutique qui vous permet de ralentir la progression de la maladie et de maintenir la mobilité dans l'articulation de la hanche. Plus le traitement est précoce, plus les chances de succès dans la lutte contre la polyarthrite rhumatoïde sont grandes.

La norme médicale comprend:

médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens;

Leur utilisation devrait commencer par étapes et le remplacement d’un médicament par un autre n’est effectué que si le médicament plus léger est inefficace. Le traitement doit commencer par la nomination d'anti-inflammatoires non stéroïdiens de la deuxième génération.

Les médicaments les plus puissants qui ne peuvent être utilisés qu'avec l'inefficacité absolue des trois autres groupes sont les cytostatiques.

Les méthodes chirurgicales de la polyarthrite rhumatoïde sont utilisées aux tout derniers stades de la maladie lorsque la mobilité de l'articulation de la hanche est sévèrement limitée. On utilise l'arthroplastie ou la fixation de l'articulation (arthrodèse).

Arthrite tuberculeuse

Il occupe une place particulière parmi les causes de douleur dans les articulations de la hanche chez les enfants.

Raisons

Développe sous l'influence de Mycobacterium tuberculosis. Il peut être primaire, dans ce cas, le foyer de la tuberculose est immédiatement localisé dans l'articulation, ou secondaire, lorsque les bacilles sont insérés dans l'articulation de la hanche avec du sang provenant des poumons ou d'autres organes affectés. Survient le plus souvent chez les enfants avec facultés affaiblies.

Les symptômes

Pour l'arthrite tuberculeuse se caractérise par un cours progressif lent. Dans les premiers stades, l'enfant se plaint de fatigue, court un peu. Ensuite, il se produit un lissage du pli fessier et une atrophie progressive des muscles de la cuisse. Il y a une restriction de mouvement dans l'articulation de la hanche. A l'avenir, la douleur augmente, la jambe du côté affecté semble plus longue que saine. Dans la cavité de l'articulation s'accumule un liquide inflammatoire qui suppure. En dissolvant la membrane synoviale de l'articulation de la hanche, le pus circule entre les muscles et forme un abcès froid.

Diagnostics

Un examen complet de l’enfant pour détecter la présence de foyers de tuberculose dans d’autres organes est en cours. Déterminer le degré de destruction de la tête fémorale facilitera les rayons X.

Traitement

Les enfants montrent un traitement conservateur. Cela implique de limiter la mobilité de l'articulation de la hanche en appliquant un plâtre épais qui engage le corps de la poitrine au pied. La combinaison de médicaments antituberculeux est prescrite.

Le traitement chirurgical est effectué en cas de formation d'abcès dans les tissus mous. Il est ouvert et mis en drainage.

Douleur dans l'articulation de la hanche, peut être une manifestation d'une maladie complètement différente. Afin de ne pas manquer le temps et de commencer le traitement à temps, il est nécessaire de consulter un chirurgien orthopédique dès les premiers signes de troubles dans cette articulation.

Auteur de l'article: Muravitsky Igor Valerievich, rhumatologue