Polyarthrite rhumatismale: la complexité du traitement et du rétablissement

Le rhumatisme est l'une des maladies les plus connues de la société moderne.

La maladie affecte presque tous les organes humains, y compris les articulations.

Elle est causée par l’ingestion de streptocoques et se caractérise par des lésions des articulations, du tissu conjonctif, des cardiomyocytes et des cellules nerveuses.

Le streptocoque dans notre vie

Presque toutes les personnes sont infectées par le streptocoque.

Il apparaît comme:

  • maladies respiratoires aiguës du système respiratoire;
  • infections urogénitales;
  • une pneumonie;
  • pyélonéphrite;
  • la conjonctivite;
  • endocardite infectieuse;
  • lésions cutanées pustuleuses - furoncles, anthrax.

De plus, lorsqu'une infection à streptocoque pénètre dans le corps, des rhumatismes articulaires et une polyarthrite rhumatismale se développent.

Qui est à risque de tomber malade?

La polyarthrite rhumatismale survient chez les personnes présentant une prédisposition génétique et en présence du streptocoque β-hémolytique du groupe A dans le sérotype M.

Les facteurs de risque de rhumatisme et de polyarthrite rhumatismale comprennent:

  • jeune âge de 17 à 35 ans;
  • lésions cutanées pustulaires fréquentes;
  • maladies virales respiratoires aiguës fréquentes (plus de 3 fois par an);
  • la présence de parents dans l’histoire de toute maladie du tissu conjonctif;
  • pas un traitement complet des maladies bactériennes;
  • individuellement faible sensibilité à l'antibiothérapie;
  • maladies auto-immunes;
  • la présence de maladies auto-immunes chez les membres de la famille;
  • la présence du gène HLA-B27.

Les cellules du streptocoque β-hémolytique du groupe A du sérotype M ont une structure similaire à celle des cardiomyocytes et des chondrocytes humains.

Une fois dans le corps, ils déclenchent une réponse inflammatoire systémique qui attaque les streptocoques. En raison de la similitude de la structure cellulaire, le système immunitaire du corps humain commence également à attaquer les cellules du cœur et des articulations, ce qui entraîne une détérioration des structures du cœur et le développement d'une polyarthrite rhumatismale.

La violation la plus commune se produit après:

  • visites chez le dentiste;
  • maladies infectieuses aiguës aiguës;
  • en présence d'une infection streptococcique persistante chronique dans le corps.

Polyarthrite rhumatismale et polyarthrite rhumatoïde: ne confondez pas!

La polyarthrite rhumatismale est le symptôme le plus important du rhumatisme.

En règle générale, la polyarthrite rhumatismale touche les grosses articulations - coude, genou, épaule.

Il est à noter que les articulations distales des doigts et les articulations interparascales dans la polyarthrite rhumatismale ne sont jamais affectées. Ceci est une caractéristique du rhumatisme articulaire aigu et de la polyarthrite rhumatoïde.

Très souvent, ces deux maladies sont confondues par beaucoup de gens.

Cela se produit pour plusieurs raisons:

  • similitude dans les noms;
  • les deux maladies affectent les articulations des mains et les grosses articulations;
  • tableau clinique prononcé de la polyarthrite;
  • restriction de l'activité conjointe.

Cependant, il existe des différences significatives entre ces maladies:

  1. Dans la polyarthrite rhumatoïde, les petites articulations de la main et du pied sont principalement touchées, tandis que dans la polyarthrite rhumatoïde, les grosses articulations du genou, du coude, de la hanche et de l’épaule sont le plus souvent touchées.
  2. Dans la polyarthrite rhumatoïde, les articulations interphalangiennes et interparticulaires distales ne sont jamais touchées, alors que dans la polyarthrite rhumatoïde, leurs modifications sont les plus prononcées.
  3. Le caractère migratoire de la lésion des articulations chez les rhumatismes.
  4. Dans la polyarthrite rhumatismale, la déformation des articulations ne se développe pratiquement pas. Dans la polyarthrite rhumatoïde, il existe une déformation complète des articulations pouvant aller jusqu'à l'ankylose et une perte de capacité de travail, ainsi que la capacité de prendre soin de soi.

Tableau clinique

Le développement de la polyarthrite rhumatismale se caractérise par la défaite des articulations symétriques et le caractère migratoire de la lésion.

Ainsi, une lésion du genou et du coude peut se développer soudainement.

Dans ce cas, la personne ressentira une douleur dans l'articulation, une gêne lors de l'exécution de tout mouvement, ainsi qu'une rougeur et un gonflement visuel de l'articulation.

Indépendamment du médicament, les articulations reviennent à leur état normal au bout d’une semaine, en l’absence de toute manifestation pathologique.

Après 3-4 semaines, des symptômes similaires de lésions articulaires peuvent apparaître à nouveau - articulations du genou, du coude, du poignet, de la cheville, de la hanche, des mains et des pieds.

Après une semaine et demie à deux semaines, les symptômes disparaissent à nouveau et apparaissent après 2-3 semaines.

Les manifestations cliniques de la polyarthrite rhumatismale ne se limitent pas aux lésions articulaires. La maladie se caractérise également par des altérations cutanées sous la forme d'érythème annulaire, des symptômes de lésions cardiaques et de la formation de lésions valvulaires, des symptômes de lésions du système nerveux - chorée chez les enfants et une attention réduite chez les adultes.

Faire un diagnostic

Pour diagnostiquer la maladie est assez simple.

Pour cela, vous avez besoin de:

  • prendre en compte la nature migratoire et la symétrie des dommages articulaires;
  • regardez quelles articulations restent en bonne santé;
  • identifier les anticorps antistreptocoques;
  • Il est temps de diagnostiquer les changements caractéristiques du cœur - la défaite des valves mitrale, aortique et tricuspide du cœur.

Objectifs et méthodes de thérapie

Les objectifs du traitement de la polyarthrite rhumatoïde sont les suivants:

  • élimination maximale de l'agent pathogène du corps;
  • l'élimination de l'influence agressive du système immunitaire sur les cellules du corps;
  • réduction de la douleur et des symptômes inflammatoires;
  • améliorer la qualité de vie du patient.

Pour le traitement de la maladie à l'aide des groupes de médicaments suivants:

  • médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens pour réduire la douleur et les syndromes inflammatoires dans les articulations;
  • immunosuppresseurs pour réduire l'activité du système immunitaire;
  • traitement antibiotique pour éliminer les streptocoques du corps.

Par conséquent, l’accent est mis sur l’utilisation d’une antibiothérapie et d’anti-inflammatoires non stéroïdiens.

Ces groupes de médicaments peuvent considérablement soulager l'évolution de la maladie et améliorer la qualité de vie du patient.

Une autre difficulté réside dans le fait que l'utilisation d'anti-inflammatoires non stéroïdiens pour le traitement de la maladie peut provoquer un bronchospasme persistant et un ulcère gastrique.

Par conséquent, ces médicaments doivent être utilisés avec prudence chez les personnes ayant des antécédents d'ulcère peptique et de maladie pulmonaire obstructive chronique.

Remèdes populaires

Pour soulager la douleur et les syndromes inflammatoires, vous pouvez également utiliser la médecine traditionnelle, après avoir consulté un médecin:

  • ajouter le curcuma à la nourriture;
  • boire du lait chaud tous les soirs avec un peu de curcuma et de curry;
  • appliquer des compresses de gaze imbibées de décoction chaude de camomille sur les articulations touchées pendant 3-5 minutes, 2 à 3 fois par jour;
  • lubrifier les articulations touchées avec de la chélidoine;
  • appliquez une compresse de gaze imbibée de décoction chaude de propolis sur les articulations touchées pendant 4 minutes par jour, 3 fois par jour.

Difficultés de récupération

Malheureusement, la polyarthrite rhumatismale ne se rétablit pas complètement.

Cependant, la prise d'anti-inflammatoires non stéroïdiens et d'exercices quotidiens pour les articulations touchées peut améliorer considérablement l'état de la personne.

La déformation des articulations avec la maladie ne se produit pas. La principale complication de la polyarthrite rhumatismale peut être considérée comme un syndrome de douleur prononcée persistante et une gêne lors des mouvements.

Le pronostic pour les personnes atteintes du syndrome articulaire léger est favorable. Avec un traitement médicamenteux adéquat, la capacité de travail demeure.

Mesures préventives

Pour prévenir les maladies, vous devez suivre les règles suivantes:

  • traitement rapide des maladies infectieuses aiguës;
  • traitement complet des infections chroniques dans le corps;
  • prendre des antibiotiques lors de la visite chez le dentiste.

La polyarthrite rhumatismale est l'une des manifestations les plus graves du rhumatisme. Cette condition peut se développer chez les personnes de tout âge présentant une prédisposition génétique.

Une guérison complète de la maladie est impossible, mais avec un traitement rationnel, il est possible de réduire les manifestations de la polyarthrite et de maintenir une qualité de vie élevée.

Polyarthrite rhumatismale: symptômes et traitement

La cause première des dommages aux articulations n’est pas toujours la destruction des tissus osseux et cartilagineux. L'amygdalite banale peut causer de graves douleurs dans les articulations, qui aggravent considérablement la qualité de la vie. C’est ainsi que se forme la polyarthrite rhumatismale, dont le principal facteur de développement est la réaction violente du système immunitaire à l’infection par une bactérie - streptocoque bêta-hémolytique. Le microorganisme affecte les voies respiratoires supérieures et, avec un traitement rapide, meurt rapidement sans causer de complications désagréables. Cependant, en cas de non-respect du repos au lit, du refus de prendre des antibiotiques, des complexes immuns se formant qui affectent les articulations.

La polyarthrite rhumatismale est une maladie touchant les jeunes hommes et les jeunes femmes. Elle survient le plus souvent pour la première fois avant l'âge de 45 ans. La maladie est chronique et se reproduit continuellement après un rhume ou une hypothermie. Les complexes immuns, malgré le traitement d'entretien, sont dans le corps pour le reste de leur vie, provoquant parfois des exacerbations avec une douleur intense. Cependant, les mesures thérapeutiques contribuent à une amélioration significative de la qualité de la vie pendant plusieurs décennies.

Apparition et principaux symptômes

Important à savoir! Les médecins sont sous le choc: «Il existe un remède efficace et abordable pour l’arthrite.» Pour en savoir plus.

La bactérie streptocoque bêta-hémolytique n'a de tropisme que sur les voies respiratoires supérieures, provoquant une pharyngite, la scarlatine ou un mal de gorge. Mais dans le contexte des mauvaises tactiques de traitement de ces maladies, des complexes immuns se forment dans le corps qui affectent les tissus des os et du cartilage, le cœur, les reins et le système nerveux. La maladie qui se forme pendant la réaction auto-immune s'appelle rhumatisme. Une des manifestations de cette pathologie est une lésion articulaire - polyarthrite rhumatismale.

Le problème ne se pose pas à tous ceux qui ont mal à la gorge. Cela est dû en partie au fait que de nombreux micro-organismes infectent les amygdales et pas seulement le streptocoque. Mais beaucoup plus importants sont les facteurs qui déclenchent l'apparition de la réaction inflammatoire des articulations. Ceux-ci comprennent:

  • la prédisposition génétique, qui se traduit par l'incapacité des tissus des os et des cartilages à résister à l'agression des complexes immuns;
  • dommages traumatiques aux grosses articulations;
  • visites irrégulières chez le dentiste, car les bactéries se multiplient dans l'émail des dents endommagées;
  • traitement incorrect de l'angine de poitrine;
  • faiblesse congénitale ou acquise du système immunitaire;
  • avortements fréquents;
  • chirurgie articulaire dans le passé.

L'apparition de la maladie est toujours aiguë. Quelques jours après un rhume, notamment un mal de gorge, une pharyngite ou un rhume, de graves lésions articulaires se produisent. Il comprend:

  • fièvre intense jusqu'à 40 degrés et même plus;
  • douleur intense dans les articulations touchées;
  • gonflement vif des articulations;
  • hyperémie de la peau sur le foyer de l'inflammation;
  • faiblesse prononcée.

La douleur est si forte et si intense qu’une personne pleure, désespérée, s’accroche à une articulation enflammée et provoque parfois une perte de conscience. La situation est aggravée par la hausse de température, mal confondue par les simples analgésiques. La fonction des articulations due à la douleur est complètement perturbée, si souvent le patient est alité.

Les principaux symptômes du rhumatisme articulaire aigu sont environ deux semaines. Pour la maladie est caractéristique:

  • toujours un début aigu;
  • douleurs vives, mal arrêtées par les analgésiques;
  • dysfonctionnement complet de l'articulation endommagée;
  • œdème grave et hyperémie de la peau causant l'inflammation;
  • seules les grosses articulations symétriques sont toujours atteintes;
  • volatilité des symptômes - la douleur et l’inflammation disparaissent soudainement dans certaines articulations, mais apparaissent immédiatement avec la même force dans d’autres.

Sur fond de traitement intensif, tous les symptômes disparaissent complètement en 14 à 16 jours. Cependant, même sans l'intervention d'un médecin, les manifestations de la maladie s'atténueront sûrement, mais au bout d'un mois. La fonction des articulations est entièrement restaurée et le patient se sent complètement en bonne santé pendant la période de rémission.

Quel est dangereux polyarthrite rhumatismale

Malgré la douleur la plus intense et les modifications externes de l'articulation enflammée, tous les phénomènes disparaissent complètement sans laisser de trace. Le risque de développer des malformations à un jeune âge est minime, mais plus une personne vieillit, plus les modifications ostéo-cartilagineuses liées à l'âge sont prononcées. La polyarthrite rhumatismale, sans causer elle-même de déformation des articulations, devient un élément de départ pour la progression rapide de l'arthrose déformante liée à l'âge. Si, dans des conditions normales, des années, voire des décennies, se produisent avant la contraction, ces processus sont accélérés plusieurs fois avec l'inflammation chronique auto-immune disponible.

Mais la situation la plus dangereuse pour une personne est que l’arthrite non traitée ne procède jamais de manière isolée. En raison de la circulation des complexes immuns, de nombreux organes et systèmes sont affectés. En conséquence, les états pathologiques suivants sont formés:

  • endocardite;
  • malformations cardiaques;
  • néphropathie - lésions rénales irréversibles;
  • manifestations cutanées sous la forme de nodules rhumatismaux ou d'érythème en anneau;
  • lésions viscérales: pleurésie, péricardite;
  • défaite du système nerveux - chorée.

La polyarthrite rhumatismale apparaît d’abord après la formation d’une réaction auto-immune au streptocoque bêta-hémolytique. C'est une sorte de signal du corps à l'introduction de bactéries. Avec un traitement approprié du rhumatisme articulaire aigu, le patient sera en mesure d’éviter de nombreuses complications désagréables.

Les principales différences par rapport aux autres maladies des articulations

Le rôle le plus important dans l'identification de la maladie ne consiste pas en des examens coûteux, mais en une interprétation correcte des symptômes cliniques. Les principales caractéristiques diagnostiques de la maladie:

  • apparition aiguë après un mal de gorge ou une pharyngite;
  • seules les grosses articulations sont touchées;
  • la volatilité et la symétrie de l'inflammation;
  • aucune déformation ne se produit;
  • toutes les manifestations disparaissent sans laisser de trace au maximum en un mois.

Même "négligée" ARTHRITIS peut être guérie à la maison! N'oubliez pas de l'étaler une fois par jour.

Jamais avec la polyarthrite rhumatoïde ne sont pas affectés les petites articulations des mains. S'il y a une déformation visible dans les articulations interphalangiennes, on parle alors de cette pathologie.

De plus, les méthodes de diagnostic suivantes sont utilisées:

  • test sanguin - une forte augmentation des indicateurs de phase aiguë dans la période d'exacerbation;
  • biochimie - teneur accrue en antistreptolysine (ce paramètre n'augmente pas avec les autres lésions des articulations);
  • Rayon X - la déformation visible n'est pas détectée, mais une forte expansion de l'interligne articulaire pendant la période d'exacerbation due à une accumulation d'exsudat est possible.
  • L'IRM et la tomodensitométrie ne montreront pas de modifications ostéo-articulaires significatives - seule une réaction inflammatoire aiguë sera visible;
  • Échographie du cœur et de la cavité abdominale pour détecter les anomalies et les lésions des organes internes.

Pendant la période de rémission chez l'homme, pratiquement aucune anomalie n'est détectée ni par analyse ni par rayons X. Cependant, s'il existe des foyers d'inflammation chronique sur les amygdales causées par le streptocoque bêta-hémolytique, la bactérie peut être détectée par maculage à l'aide d'une méthode de culture sur un milieu de culture. Une telle étude est incluse dans la norme de diagnostic de tous les patients suspects de pathologie.

Symptômes et traitement

Bien que la maladie passe sans conséquences pour les articulations, des mesures thérapeutiques sont obligatoires. Les principes de base du traitement de la polyarthrite rhumatismale:

  • soulagement efficace de la douleur;
  • lutter contre l'enflure et l'inflammation;
  • traitement étiopathogénétique;
  • désintoxication;
  • prévention des rechutes;
  • soulagement symptomatique.

Les mesures médicales sont effectuées non seulement pendant la période d'exacerbation, mais également pendant la rémission, mais leur intensité est très différente. Un soulagement maximal de la douleur n’est requis qu’au moment de l’inflammation aiguë de l’articulation, puis la dose d’analgésiques est réduite. Pour soulager les douleurs aiguës sont utilisés:

  • médicaments et équivalents: promedol, tramadol, morphine;
  • analgésiques simples: analgine, paracétamol pour renforcer l’effet d’autres médicaments;
  • AINS - l'arsenal entier;
  • antidépresseurs - pour soulager les réactions émotionnelles et améliorer l'humeur;
  • tranquillisants - pour augmenter l'efficacité et la durée d'action des analgésiques chez les personnes qui tolèrent trop émotionnellement la douleur.

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens jouent le rôle principal dans les exacerbations et dans la rémission. Le tableau ci-dessous décrit les principaux médicaments, leurs dosages et leurs méthodes d'administration à différents stades de la polyarthrite rhumatismale.

Douleur dans la polyarthrite

La polyarthrite est une lésion multiple des articulations inflammatoires qui peut survenir chez les personnes de tout sexe et de tout âge. La maladie se caractérise par des douleurs légères ou intenses, une fièvre localisée, un léger gonflement, un resserrement et une mobilité limitée des articulations. Avec certaines polyarthrites, des symptômes spécifiques apparaissent qui permettent de les distinguer d'autres maladies similaires (un exemple est le tophus contre la goutte).

La polyarthrite est l'inflammation simultanée de plusieurs grosses ou petites articulations à la fois.

L'arthrite peut toucher les genoux, les coudes, les épaules, les hanches et les articulations interphalangiennes des mains et des pieds. Selon le taux de progression, on distingue les formes aiguës, subaiguës et chroniques de la maladie. Dans ce dernier cas, la polyarthrite évolue extrêmement lentement et, en règle générale, pendant longtemps ne gêne pas la personne. L'arthrite aiguë se développe en quelques jours et présente un tableau clinique prononcé.

Description

La douleur de polyarthrite est causée par une inflammation de la membrane synoviale, du cartilage, du sac articulaire, des ligaments, des tendons, de la capsule ou d'autres structures. Dans les cas graves, la douleur est une conséquence de la destruction (destruction) des surfaces articulaires des os constituant l’articulation. Le processus inflammatoire est toujours accompagné de sensations extrêmement désagréables.

Caractéristiques de la douleur dans l'arthrite multiple:

  • l'apparition d'une gêne à plusieurs endroits à la fois (dans certains cas, une première articulation est touchée, puis la deuxième, la troisième, etc.);
  • les douleurs sont localisées dans les articulations et / ou les muscles et sont douloureuses, sourdes, permanentes ou périodiques;
  • le resserrement et une certaine limitation de la mobilité des articulations touchées sont assez caractéristiques;
  • la peau au site d'inflammation rougit légèrement et devient chaude (si elle n'est pas chaude), ce qui est facile à voir lorsqu'elle est touchée;
  • apparition possible de dermatites, d'éruptions cutanées, de nodules ou d'autres formations caractéristiques;
  • dans les stades avancés, une déformation des articulations apparaît, une hypotrophie musculaire est observée (diminution du volume et de la force des muscles).

Quel type de douleur se produira avec l'arthrite - dépend de nombreux facteurs. Par exemple, dans l'inflammation aiguë des articulations, elles seront tranchantes et fortes et leur apparence sera accompagnée de fièvre, de frissons et d'intoxication. En polyarthrite chronique, la douleur sera faible, augmentera progressivement.

Rhumatoïde

La polyarthrite rhumatoïde est une maladie dégénérative destructrice chronique, dont les causes et le mécanisme de développement ne sont pas encore bien compris. Elle se caractérise par une défaite symétrique de petites articulations des mains ou des pieds. Le plus souvent, les femmes de plus de 40 ans sont malades. Il est possible de réduire la douleur à l'aide de médicaments appartenant au groupe des AINS ou des corticostéroïdes.

Pour la polyarthrite rhumatoïde sont caractérisés par:

Nodules rhumatoïdes dans la polyarthrite rhumatoïde grave des mains.

  • l'apparition de douleur principalement la nuit et le matin (dans les phases ultérieures, les articulations peuvent faire mal toute la journée);
  • sensation de raideur, légère restriction de la mobilité des articulations le matin;
  • l'apparition d'un resserrement lors de l'exécution de tout travail ou de mouvements ordinaires;
  • la présence de nodules rhumatoïdes de différentes tailles (de quelques millimètres à 1-2 centimètres).

Infectieux et réactif

Ces deux types d'arthrite apparaissent après des maladies infectieuses et présentent des symptômes très similaires. Ils se développent très rapidement - la hauteur de la maladie commence dans les 3-5 jours suivant sa manifestation. La douleur est le plus souvent aiguë et sévère, aggravée par des mouvements actifs et provoque beaucoup de souffrances.

Pour la polyarthrite, la genèse infectieuse est caractérisée par:

  • augmentation de la température corporelle à 38-39 degrés;
  • faiblesse générale, transpiration, signes d'intoxication;
  • augmentation de la température locale;
  • rougeur sévère de la peau, gonflement dans la zone touchée;
  • infections bactériennes ou virales récentes.

Une telle polyarthrite peut apparaître après la grippe, la rubéole, la gonorrhée, la chlamydia, la dysenterie, la brucellose. Dans l'arthrite infectieuse, l'agent pathogène pénètre dans la cavité des articulations, où il provoque une inflammation. Avec les microbes réactifs dans le liquide intra-articulaire ne peuvent pas être détectés.

Échange ou cristallin

Se produire en raison de troubles métaboliques et de dépôts dans les articulations de sels. Les dépôts pathologiques ont un effet irritant et traumatique, contribuant au développement du processus inflammatoire. Le cartilage devient rugueux, perd son élasticité et sa structure est cassée. En l'absence de traitement adéquat, il commence à s'effondrer, ce qui empêche l'articulation de remplir ses fonctions.

Tofusa avec la goutte.

La goutte est la cause la plus fréquente d'arthrite cristalline. Cela affecte généralement les gros orteils. La maladie est également caractérisée par la présence de nodules de type tophi contenant des sels d'acide urique. Ils peuvent être localisés au-dessus du coude, du genou, des articulations interphalangiennes, ainsi que dans la région des oreilles.

Distinguer

Dans la polyarthrite rhumatismale (contrairement à la rhumatoïde), les grandes articulations symétriques sont touchées: genou, coude, cheville, hanche. L'agent responsable de la maladie est le streptocoque β-hémolytique. En règle générale, la maladie se développe dans les 2-3 semaines qui suivent un mal de gorge, une scarlatine, une pharyngite ou toute autre infection à streptocoque.

La polyarthrite rhumatoïde est caractérisée par ce qu'on appelle la volatilité. L'inflammation se produit d'abord dans certaines articulations, puis disparaît et d'autres sont impliquées dans le processus pathologique. Il y a une forte rougeur de la peau et un gonflement. La température corporelle d'une personne augmente, il est également possible que l'apparition de douleurs cardiaques ou d'essoufflement.

Traitement

La clé du succès du traitement de la polyarthrite est d’en éliminer les causes. Par exemple, les antibiotiques sont prescrits pour les infections bactériennes et pour la goutte, l’allopurinol et le régime alimentaire. Il est préférable d’anesthésier les articulations avec des AINS. Ces remèdes non seulement éliminent la douleur, mais réduisent également l'inflammation. Vous pouvez utiliser des médicaments à la fois à l'extérieur (sous forme de pommades et de gels) et à l'intérieur.

Analgésiques pour douleurs arthritiques:

  • Diclofenac (Naklofen, Voltaren, Diklak);
  • Indométhacine (Indovazine, Metindol, Indotard);
  • L'ibuprofène (Nurofen, Ibuprom, Bolinet);
  • Kétoprofène (Fastum, Artrum, Flexen, Ketonal).

Pour l'administration orale, il est préférable d'utiliser des inhibiteurs sélectifs de la COX-2 (célécoxib, méloxicam, nimésulide). Ils sont beaucoup plus sûrs et causent beaucoup moins d’effets secondaires. Des corticostéroïdes peuvent être utilisés (par exemple, une pommade à l’hydrocortisone). Avant de prendre l'un des médicaments devrait consulter votre médecin.

Polyarthrite rhumatismale: action efficace pour une guérison rapide

La polyarthrite rhumatismale est une maladie inflammatoire qui se manifeste par une lésion chronique de grosses articulations: genou, coude, hanche et cheville. En outre, la maladie affecte les cellules nerveuses et les cellules musculaires du cœur (cardiomyocytes). Moins fréquemment, les petites articulations des mains, des pieds, des poignets et des chevilles sont impliquées dans le processus pathologique. La bactérie streptocoque est à l’origine du développement de la maladie. La maladie est toujours précédée d'une infection aiguë du système nasopharyngé: amygdalite, otite moyenne, sinusite, laryngite. En plus des articulations, la maladie endommage les organes internes, le plus souvent la valve cardiaque, ce qui peut entraîner une maladie cardiaque.

Pathogenèse

La polyarthrite rhumatismale est une manifestation du rhumatisme, qui se caractérise par des lésions des articulations et des tissus inflammatoires, ainsi que du système cardiovasculaire. La maladie se développe sur le fond d'une infection aiguë ou chronique avec une sensibilité accrue à celle-ci. Une telle infection peut même être un simple rhume, mais il s’agit le plus souvent de foyers purulents tels que l’amygdalite et la sinusite.

Les facteurs de départ de la maladie sont certains types de bactéries: les streptocoques bêta-hémolytiques du groupe A. Après avoir pénétré dans l'organisme humain, ils provoquent des maladies infectieuses aiguës: amygdalite (mal de gorge), otite moyenne, sinusite. Cependant, toutes les personnes qui ont mal à la gorge ne sont pas devenues victimes de polyarthrite rhumatismale. La maladie ne se développe que si le corps contient des anomalies du système immunitaire. Selon les statistiques médicales, cette complication n'est observée que chez 3% des personnes infectées par le streptocoque.

De plus, plusieurs facteurs d'affaiblissement du corps peuvent provoquer la maladie:

  • affaiblissement du système immunitaire;
  • manque de vitamines et de minéraux;
  • facteur neurogène;
  • surcharge physique importante;
  • hypothermie

La première crise de polyarthrite rhumatismale survient souvent après une hypothermie grave, par exemple, après avoir nagé dans une rivière froide en été ou après une surcharge physique intense. En outre, la cause de la maladie peut être un stress psycho-émotionnel. Le système nerveux peut rapidement affecter l’apparition de la maladie; par exemple, la détresse émotionnelle et l’anxiété peuvent conduire à une polyarthrite rhumatismale plus aiguë.

Beaucoup de gens croient à tort que le rhumatisme articulaire aigu est une maladie des personnes âgées. Cependant, ce n'est pas le cas. À l'inverse, la maladie est plus fréquente chez les enfants, les adolescents et les jeunes si leurs organismes sont prédisposés aux infections à streptocoques.

L'essence de la maladie est une inflammation de la membrane synoviale des articulations, dans laquelle se développent en parallèle une cardite rhumatismale et d'autres organes. Cependant, ce sont principalement les grosses articulations qui sont touchées, moins souvent - les petites articulations des mains et des pieds.

Par conséquent, lorsque le médecin dit qu’un mal de gorge est une maladie perfide, vous devriez le croire sur parole. Si vous ne devez pas traiter de maladies infectieuses d'origine streptococcique, une complication peut se développer sous la forme de rhumatisme articulaire aigu. Il est également dangereux de se soigner soi-même, cela peut aggraver l'évolution de cette maladie.

Symptômes de la polyarthrite rhumatoïde

Les symptômes de la maladie se manifestent brusquement et toujours de manière inattendue. Après avoir souffert d'un mal de gorge ou d'une sinusite, cela peut prendre plusieurs semaines et la personne semble se sentir en bonne santé. Soudainement, la santé se dégrade fortement et les symptômes se manifestent violemment. Le patient a:

  • forte augmentation de la température corporelle à 38–39 ° C, accompagnée de fièvre;
  • inflammation des articulations accompagnée de douleur, rougeur de la peau et gonflement des articulations.

J'aimerais m'attarder sur la douleur liée à la polyarthrite rhumatoïde. Premièrement, la nature des sensations douloureuses diffère considérablement des autres types de polyarthrite. Deuxièmement, elles sont si intenses que le moindre mouvement provoque une douleur intense. De plus, la douleur a un caractère "volatile" et peut migrer, en changeant de localisation tous les deux à trois jours. Ces symptômes durent environ 20 jours, puis disparaissent, ce qui induit le patient en erreur. Il lui semble que la maladie est passée, cependant, ce n'est pas du tout le cas. C'est la ruse de cette maladie.

Après la disparition des symptômes aigus, la polyarthrite rhumatismale poursuit sa procession victorieuse à travers le corps - elle frappe la valve cardiaque. Il convient de rappeler que seul un traitement rapide de la maladie au stade le plus précoce peut protéger le corps contre les complications. Au cours de la maladie, la déformation des articulations et l’atrophie musculaire ne sont pas observées, ce qui indique une évolution bénigne de la maladie.

Les méthodes modernes de traitement peuvent raccourcir l’évolution de la maladie à plusieurs jours. Par conséquent, il est préférable de traiter les rhumes à temps afin de ne pas entraîner de complications.

Diagnostic de la maladie

Un diagnostic différentiel avec les maladies suivantes est requis:

  • la polyarthrite rhumatoïde;
  • arthrite infectieuse - allergique;
  • certains types d'arthrite et de rhumatismes.

La maladie diagnostiquée est assez simple. Pour ce faire, notez les points suivants:

  • symétrie de la lésion;
  • nature migratoire et volatile de la douleur;
  • considérer quelles articulations sont touchées;
  • identifier les anticorps anti-streptocoques;
  • diagnostiquer en temps voulu les complications cardiaques (dommages à la valve).

Pour ce faire, effectuez une série d’études de laboratoire:

  • numération globulaire complète;
  • analyse d'urine;
  • détection du facteur rhumatoïde;
  • test sanguin biochimique;
  • détection des streptocoques;
  • examen du liquide synovial;
  • électrocardiogramme (ECG).

Dans certains cas, la polyarthrite rhumatoïde peut imiter un rhumatismal, c’est-à-dire démontrer des symptômes caractéristiques de la polyarthrite rhumatismale: procéder à une douleur à haute température, volatile et migratoire. Cependant, dans la polyarthrite rhumatoïde, on observe une douleur dans les articulations pendant trois et quatre semaines, ce qui n'est pas le cas pour l'évolution bénigne de la polyarthrite rhumatismale.

En outre, la présence de maladies rhumatismales peut entraîner des modifications du muscle cardiaque, qui se développent plusieurs semaines après le début du processus inflammatoire.

Comment traiter le rhumatisme articulaire aigu

Le traitement de la polyarthrite rhumatismale n'implique aucune méthode de traitement radicale. Dans ce cas, le schéma thérapeutique ressemble à ceci:

Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS)

Les médicaments de ce groupe ont des effets anti-inflammatoires, analgésiques et antipyrétiques. L'acceptation des anti-inflammatoires peut durer longtemps et parfois tout au long de la vie du patient. A cette fin, les médicaments suivants sont prescrits:

Le fait que les médicaments du groupe des AINS puissent causer l’ulcère gastroduodénal et le bronchospasme constitue une difficulté particulière dans l’utilisation de ces médicaments. Par conséquent, ils doivent être utilisés avec prudence chez les personnes atteintes de maladies chroniques du poumon et du système digestif.

Médicaments antirhumatismaux

Ceci est un groupe de médicaments qui peuvent arrêter et ralentir la progression des maladies rhumatismales. Ceux-ci comprennent:

  • méthotrexate;
  • le léflunomide;
  • la sulfasalazine;
  • azathioprine.

Corticostéroïdes

Les préparations de ce groupe éliminent parfaitement l'inflammation et soulagent la douleur. Cependant, ces médicaments sont prescrits dans des cas extrêmes, car ils ont des effets indésirables graves. Ces médicaments comprennent:

Des injections de corticostéroïdes sont parfois injectées dans la cavité articulaire.

Antibiotiques

Les premiers prescrivent des médicaments qui arrêtent l’effet des streptocoques. C'est principalement:

En cas de besoin, prescrire des médicaments d'un autre groupe d'antibiotiques. Également prescrit des médicaments qui améliorent le métabolisme.

Immunosuppresseurs

Les préparations de ce groupe inhibent la réplication cellulaire, ce qui réduit l'activité du système immunitaire. Ce groupe comprend:

  • certains corticostéroïdes;
  • la cyclosporine;
  • azathioprine.

Si le patient a des anomalies dans le travail du cœur, un repos strict au lit est alors prescrit. Si de tels symptômes ne sont pas observés, le médecin vous prescrira des médicaments à des fins prophylactiques afin de maintenir une activité cardiaque normale.

La diététique joue un rôle important dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde. Le patient doit surveiller attentivement son régime alimentaire. Le régime devrait inclure:

  • aliments riches en protéines (viande, haricots, pois);
  • légumes et fruits contenant les vitamines C et K (abricots secs, dattes, pommes de terre au four, raisins secs, kaki).
  • Il est nécessaire de limiter la consommation de sel, d'alcool et de nicotine.

Différences polyarthrite rhumatismale de rhumatoïde

Contrairement aux idées reçues, la polyarthrite rhumatismale et la polyarthrite rhumatoïde sont deux maladies différentes, chacune ayant ses propres causes et symptômes. Ils ne sont unis que par le syndrome articulaire, qui présente une similitude commune dans les manifestations. La polyarthrite rhumatismale est une maladie moins grave qui, avec un traitement rapide, passe sans conséquences désagréables. Mais rhumatoïde est une maladie auto-immune systémique qui affecte les organes internes et conduit à des déformations des articulations et à une atrophie musculaire.

La cause de l'apparition de la polyarthrite rhumatoïde est un rhumatisme, qui résulte d'une maladie infectieuse (mal de gorge, sinusite). La maladie débute de façon aiguë. À haute température, il existe une lésion symétrique de grosses articulations, douloureuse au toucher. La polyarthrite rhumatoïde se caractérise par la volatilité ou la migration de la douleur. Le principal danger de cette maladie est qu’en cas de traitement inadéquat ou d’absence de traitement, la valve cardiaque est généralement touchée, ce qui peut provoquer un seuil cardiaque. Il est à noter que cette forme de polyarthrite est très bien étudiée et permet une guérison rapide en un temps record.

La polyarthrite rhumatoïde est une maladie très complexe car son étiologie reste inconnue à ce jour. La maladie n'a pas d'apparition aiguë, elle apparaît lentement et progressivement. Il n'y a pas non plus de douleurs aiguës, elles sont modérées et chroniques. En outre, la polyarthrite rhumatoïde affecte principalement les petites articulations des mains, des pieds, des poignets et des chevilles. Au fil du temps, les grosses articulations sont également impliquées dans le processus pathologique. Rigidité, rougeur et gonflement observés de la zone touchée. Ensuite, il ne reste pas longtemps à attendre la manifestation principale de cette maladie - la déformation des articulations. Il convient également de noter qu'il existe certaines difficultés dans le traitement de cette forme de polyarthrite, car la cause de son développement est inconnue. L'évolution de la polyarthrite rhumatoïde est moins favorable que la rhumatologie.

Remèdes populaires dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde

Les prescriptions en médecine traditionnelle peuvent être très efficaces dans le traitement du rhumatisme articulaire aigu. Pour soulager l’état général du patient et éliminer le syndrome douloureux, utilisez diverses herbes médicinales. Mais avant de commencer un traitement avec des méthodes traditionnelles, vous devez consulter votre médecin et suivre ses recommandations et ses rendez-vous.

En tant que médicaments utilisés:

  • le curcuma, qui peut être ajouté à différents plats et lait;
  • curry, ajouter également à la nourriture et au lait;
  • décoction de camomille compresse chaque jour avant le coucher;
  • chélidoine - ils lubrifient les articulations touchées;
  • propolis - il est appliqué sous forme de compresse pour les articulations douloureuses quotidiennement au coucher, pendant une semaine.

Prévention de la polyarthrite rhumatismale

Pour la prévention des maladies, vous devez respecter les règles suivantes:

  • il est nécessaire de traiter toutes les maladies infectieuses en temps voulu, en particulier celles causées par le streptocoque;
  • traiter complètement les maladies chroniques;
  • réadaptation rapide des dents malades;
  • être surveillé régulièrement par un cardiologue et un rhumatologue;
  • contre le rhume, la grippe, les infections virales respiratoires aiguës et les infections respiratoires aiguës, reposez-vous au lit et ne vous laissez pas traiter "sur pied";
  • éviter les courants d'air et l'hypothermie;
  • éviter les efforts physiques intenses;
  • bien manger;
  • mener une vie saine;
  • s'engager dans une quantité modérée de thérapie physique.

Manifestations cliniques de polyarthrite rhumatismale

Comment traiter la polyarthrite avec des médicaments ou des remèdes populaires

En cas de polyarthrite, l'inflammation concerne non pas une mais plusieurs articulations, et elles s'enflamment toutes les deux simultanément ou l'une après l'autre, en fonction de l'évolution de la maladie. C'est d'ailleurs la différence entre cette maladie et l'arthrite ordinaire. Comme vous le savez, nos articulations, qui comprennent les terminaisons nerveuses et les vaisseaux sanguins, sont enveloppées dans une membrane synoviale. La polyarthrite est la destruction de cette coquille, entraînant une inflammation des tissus articulaires. Avec le développement de la forme la plus dangereuse de cette maladie - la polyarthrite des mains - le traitement devrait commencer immédiatement.
Contenu:

  • Description et types de maladie
  • Diagnostic et symptômes de la maladie
  • Les principales méthodes de traitement de la polyarthrite
  • Conseils pour la médecine traditionnelle

Description et types de maladie

Il existe plusieurs types de polyarthrite:

  • La polyarthrite infectieuse est le résultat de la gonorrhée, de la tuberculose ou de la brucellose. Ce type de maladie est assez facile à traiter, mais uniquement si la cause de l'apparition de la polyarthrite est correctement identifiée et si les méthodes et les médicaments ont été correctement choisis en conséquence. En cas d'ignorance de la maladie ou d'accès inopportun à des spécialistes, il peut exister un risque de dysfonctionnement de l'articulation, entraînant des conséquences graves et dangereuses.
  • La polyarthrite rhumatismale n'est pas associée à des maladies infectieuses antérieures. Cette forme de maladie est plus dangereuse car, outre les articulations, elle affecte également le tissu conjonctif et peut se propager rapidement à d’autres tissus et organes. Si nous parlons de la façon de traiter ce type de polyarthrite, le principal conseil est de consulter rapidement un médecin et d’éradiquer la maladie à un stade précoce, car les traitements ultérieurs seront de plus en plus difficiles.
  • Dans la polyarthrite psoriasique, une infection des tissus articulaires se produit dans les principales lésions cutanées atteintes de psoriasis. Cela se produit généralement six mois après le début de la maladie, et le développement initial de la polyarthrite se situe généralement à la cheville. Avec un traitement inadéquat ou tardif à l'hôpital, la polyarthrite commence à se propager à d'autres articulations.
  • Les maladies du poumon ou du système urogénital (urétrite ou cystite) peuvent entraîner le développement d'une polyarthrite réactive. Ce type de maladie est particulièrement dangereux en raison du développement possible de maladies telles que la colite, la polynévrite et la conjonctivite.
  • Avec un métabolisme inapproprié, et plus spécifiquement, le dépôt de sels dans le corps, une personne peut développer une polyarthrite d'échange. Le mécanisme de cette maladie est simple: le sel irrite la membrane synoviale et le tissu articulaire, provoquant ainsi une inflammation.

Diagnostic et symptômes de la maladie

Avant de savoir comment guérir la polyarthrite, vous devez savoir quels sont les symptômes de la maladie. Comme mentionné ci-dessus, il existe différents types de polyarthrite. Par conséquent, l'évolution de la maladie et ses symptômes sont également différents. Par exemple, en cas d’échange et de polyarthrite réactive, la douleur peut être le seul symptôme ou, à un stade ultérieur, un dysfonctionnement de l’articulation.

Dans la polyarthrite rhumatismale, les premiers signes de la maladie sont plus nombreux: il s’agit d’une douleur et d’un gonflement des articulations, qui sont légers au stade initial. Plus tard, la maladie peut être accompagnée d'une fièvre régulière et d'une inflammation des organes internes. En plus de la douleur et de l'enflure, la polyarthrite infectieuse peut s'accompagner d'un rougissement de certaines zones de la peau.

En cas de maladie de l'arthrite des articulations, le traitement et son exactitude dépendent d'un diagnostic compétent, capable d'identifier le type de pathologie dont souffre le patient. Les diagnostics doivent être combinés. Ils incluent généralement les activités suivantes:

  • examen du dossier médical du patient afin de détecter des antécédents de maladie infectieuse ou autre,
  • Echographie, IRM ou rayons X,
  • échantillonnage des analyses nécessaires.

Les principales méthodes de traitement de la polyarthrite

En fonction du type de maladie et de son stade de développement, la méthode de traitement est choisie. Souvent, il est même possible de traiter une polyarthrite à la maison.

  1. Dans la polyarthrite infectieuse, l'efficacité du traitement et de toutes les procédures effectuées est directement proportionnelle au début de l'éradication de la maladie. La première étape du traitement consiste à prélever du liquide synovinal à l'articulation afin de déterminer quelle infection a provoqué la polyarthrite. En outre, cette analyse peut aider le médecin à sélectionner les antibiotiques nécessaires les plus efficaces dans un cas particulier. Le traitement d'un type infectieux de cette maladie nécessite que le patient soit hospitalisé sous surveillance médicale. Cela est nécessaire car tous les médicaments pour la polyarthrite d'origine infectieuse ne sont administrés que par voie intraveineuse (on pense que ce type d'administration d'antibiotiques est le plus efficace). Une grande accumulation de liquide ou de pus est éliminée en prélevant des ponctions chez le patient et en injectant des anti-inflammatoires dans l'articulation. Pour réduire la douleur après ces procédures, un pneu est appliqué sur la zone de la plaie, ce qui permet de fixer le membre en toute sécurité.
  2. Dans la polyarthrite rhumatismale, le traitement est toujours combiné. Tout d'abord, on prescrit au patient des médicaments anti-inflammatoires ou non stéroïdiens. Si la douleur après leur utilisation prolongée ne passe pas, il est nécessaire de recourir à un traitement hormonal. La prednisone est le principal médicament hormonal utilisé dans la polyarthrite. Si la douleur et l'inflammation s'intensifient, le membre est le plus souvent fixé avec un pneu afin de réduire la douleur et d'accélérer le processus de guérison. Une fois que les articulations ont commencé à cicatriser progressivement, le patient est autorisé à reprendre progressivement le mouvement du membre atteint d'arthrose. Le plus souvent, au stade initial de rétablissement, le patient doit utiliser des béquilles ou d’autres appareils orthopédiques. Des médecins expérimentés ont mis au point des complexes de thérapie physique favorisant la guérison accélérée des articulations polyarthrotiques.
  3. Avec une arthrite échangeable, la douleur sans traitement en temps voulu peut durer plusieurs jours. Au tout début, il peut être soulagé avec des anti-inflammatoires et l'attaque peut disparaître après quelques heures. Si les anti-inflammatoires classiques n’aident pas, une hormonothérapie est prescrite au patient pour une courte période.

Un facteur important dans le traitement de la polyarthrite métabolique est sa prévention, qui consiste à prévenir les attaques répétées de la maladie. Le patient doit adhérer à un régime qui exclut du régime les produits contenant des purines et boire autant que possible de l'eau minérale alcaline.

Conseils pour la médecine traditionnelle

Le traitement des remèdes populaires de polyarthrite peut, en principe, avoir l'effet escompté. Voici quelques-uns des remèdes les plus courants pour traiter la polyarthrite:

  • Mélanger à parts égales le jus de radis noir et le miel (environ 200 ml chacun), ajouter la moitié de la vodka et 15-20 g de sel ordinaire (de préférence pierre et iodé). Bien mélanger le tout et appliquer en frottant deux fois par jour;
  • acheter de l'huile d'eucalyptus dans une pharmacie et la frotter contre les articulations douloureuses plusieurs fois par jour;
  • Préparer la composition, où à parts égales (200 g chacune) seront: glycérine, ammoniac, miel, iode et bile médicale. Cette composition est appliquée sur le point sensible sous la forme d'une compresse la nuit ou pendant un jour;
  • utilisez une décoction d'absinthe amère comme compresse pas plus de deux fois par jour;
  • Dans un demi-litre d'eau, une cuillère à soupe de vinaigre est diluée (à ne pas confondre avec l'acide acétique), une serviette est humidifiée dans cette solution (de préférence en lin), appliquée sur le point sensible et recouverte d'un châle de laine. Gardez cette compresse ne peut pas être plus de huit heures, après quoi tout rincer soigneusement.

Il convient de rappeler que l'utilisation de tous les remèdes populaires doit être consultée à l'avance avec votre médecin.

Récemment, le nombre de cas d'arthrite réactive chez les enfants a nettement augmenté. En raison de l'inflammation dans les articulations, qui apparaissent sur le fond de diverses infections (influenza, ARVI), y compris le système digestif et le système génito-urinaire, ce problème apparaît lentement.

Caractéristiques de l'arthrite chez les enfants

L'arthrite réactionnelle chez les enfants (arthropathie) n'est pas une maladie unique, mais un groupe entier, comprenant des lésions inflammatoires non suppuratives des articulations, progressant en raison de dysfonctionnements immunitaires. L'inflammation affecte souvent le genou, les articulations de la cheville, la colonne lombaire et les articulations métatarsophalangiennes des gros orteils. Le développement et l'évolution de la maladie, différente de celle de l'adulte, sont observés chez les enfants atteints d'une maladie de la hanche. Lésions moins communes des petites articulations du poignet.

Chez les enfants, le syndrome douloureux au niveau de la lésion survient le plus souvent non avec une activité physique, mais avec une pression sur la région articulaire et périarticulaire. Ainsi, une caractéristique de la maladie est la douleur dans la région de la connexion du tendon d’Achille et de l’os du talon. Les petits enfants peuvent conserver leur mobilité habituelle, être actifs, mais se plaindre de douleur en appuyant dessus
lieu

Le cours de la maladie peut être facile, sans plaintes évidentes de bien-être. Les soupçons ne peuvent être causés que par un gonflement prononcé des tissus, parfois aussi absent.

Dans les formes plus graves, l'arthrite réactive survient chez les enfants sensibles aux réactions allergiques. Chez ces patients, fièvre et lésions articulaires multiples (hanche, genou), accompagnées de douleur et d’enflure. Souvent, chez ces enfants, en raison de leur implication dans le processus inflammatoire du tractus gastro-intestinal, des symptômes tels que des troubles des selles, des vomissements sont observés. Très rarement, la pathologie peut être compliquée par une lésion du cœur, qui comporte un risque grave pour la santé et la vie d'un petit patient.

La lésion des articulations chez les enfants se produit de manière asymétrique. Habituellement, plusieurs articulations deviennent enflammées à la fois, moins souvent une (cette affection est appelée oligoarthrite).

Caractéristiques de l'articulation de la hanche

Des signes spéciaux de la maladie chez les enfants sont notés avec une inflammation de l'articulation de la hanche. Pendant longtemps, l'enfant peut ne présenter que les symptômes de la conjonctivite ordinaire (complication des ARVI), raison pour laquelle les médecins ne peuvent pas associer de telles manifestations à une maladie articulaire pendant longtemps. Ce n'est qu'après que l'inflammation de l'urètre a rejoint les symptômes, que les spécialistes commencent à suspecter et à traiter l'arthrite réactive de l'articulation de la hanche.

Causes et symptômes

Les symptômes courants de la pathologie chez les patients plus jeunes sont:

  • gonflement du tissu autour de l'articulation;
  • augmentation locale de la température cutanée sur le site de la blessure;
  • douleurs avec divers mouvements, pression sur l'articulation;
  • déformation articulaire.

Chez les jeunes enfants, la maladie se manifeste:

  • pleurs fréquents et forts;
  • augmentation de la température jusqu'à 39 ° C;
  • manifestations d'intoxication;
  • perte d'appétit et, par conséquent, perte de poids;
  • sommeil agité;
  • léthargie pendant la journée;
  • les enfants de moins de 12 mois peuvent arrêter de marcher (ceci est souvent observé en cas d'inflammation de la hanche ou du genou).

Cet article explique pourquoi il apparaît et ce qui est dangereux à propos de la protrusion du disque dorsal.
Comment identifier et traiter la protrusion de la colonne lombaire peut être trouvé ici, et en savoir plus sur le diagnostic et le traitement de la saillie cervicale ici.

Types d'arthrite

L'arthrite réactive se divise en plusieurs types, qui se caractérisent par leurs caractéristiques et leurs causes distinctives.

Infectieux

La cause de l'arthrite infectieuse est constituée de micro-organismes pathogènes qui pénètrent directement dans l'articulation par le sang, la lymphe d'un autre foyer inflammatoire ou à la suite d'une blessure. Les agents responsables de la maladie peuvent être des bactéries, des mycoplasmes, des virus, des champignons.
Très souvent chez les patients plus jeunes, l'arthrite d'origine infectieuse survient sous l'influence de Staphylococcus aureus. La maladie causée par les bâtons pyocyaniques intestinaux est moins communément diagnostiquée. En outre, le développement de la pathologie peut être déclenché par des gonocoques (chez les enfants nés de femmes atteintes de gonorrhée).

Les symptômes
Les symptômes de l'arthrite infectieuse sont prononcés et se développent rapidement.

    Les symptômes communs de la maladie incluent:

  • fièvre
  • mal de tête;
  • la léthargie;
  • perte d'appétit.
    • Les manifestations locales sont caractérisées par:

  • hypertrophie volumétrique de l'articulation dans laquelle l'inflammation se développe (par exemple, augmentation prononcée de l'articulation du genou);
  • hyperthermie cutanée;
  • douleurs articulaires, augmentant fortement avec le mouvement.
  • Virale

    C'est une complication de diverses maladies virales, telles que la grippe, les VRAI, la rubéole, l'hépatite, l'infection à entérovirus, etc.

    Les symptômes
    Habituellement, les manifestations articulaires de la pathologie se produisent au plus fort de la maladie qui l’a provoquée (ARVI, rubéole, etc.) ou se développent un peu plus tard.

      Parmi les principaux symptômes sont:

  • gonflement des articulations;
  • rougeur de la peau autour de l'articulation douloureuse;
  • augmentation de la température (locale);
  • douleur lors du mouvement ou de la palpation;
  • une légère diminution de l'activité motrice dans l'articulation.
  • Postvaccinal

    Se produit quelques semaines après la vaccination sur fond de réaction post-vaccination (température, intoxication). Chez l’enfant, on observe la volatilité de la lésion (une articulation fait mal un jour, l’autre fait mal un autre jour). Souvent, l'évolution de la maladie est bénigne et les symptômes disparaissent dans les 10 à 14 jours qui suivent les premières manifestations (il arrive que ce soit tout seul).

      Les symptômes de pathologie apparus après la vaccination sont:

  • gonflement du tissu dans l'articulation;
  • augmentation du volume articulaire;
  • douleur à la palpation;
  • violations de l'activité motrice de l'articulation;
  • la température
  • En outre, les symptômes apparaissent souvent avec rougeur, sensation de brûlure et démangeaisons, gonflement au site de vaccination.

    Juvénile

    L'arthrite juvénile (rhumatoïde) est caractérisée par une inflammation articulaire chronique, dont l'étiologie est inconnue. La maladie survient chez les patients de moins de 16 ans. La maladie progresse rapidement et se manifeste à la fois dans la forme articulaire et dans la forme systémique (avec l’atteinte des organes vitaux internes).

    Lorsque la forme articulaire de l'arthrite juvénile est observée:

    • dommages symétriques aux articulations;
    • syndrome douloureux dans la zone touchée;
    • gonflement des tissus autour de l'articulation malade;
    • l'hyperthermie;
    • éruption cutanée;
    • une augmentation du volume du foie et de la rate.

    Pour la forme du système sont caractéristiques:

    • température élevée, difficile à abaisser;
    • douleurs articulaires volantes;
    • ganglions lymphatiques enflés;
    • éruption cutanée;
    • rate élargie.

    Arthrite post-streptococcique (rhumatisme)

    La maladie résulte d'une infection antérieure causée par des streptocoques et présente des symptômes similaires à ceux de l'arthrite infectieuse.

    Diagnostics

    Il est possible de suspecter la présence d'une pathologie chez un enfant si des maladies de nature infectieuse précèdent le processus inflammatoire dans l'articulation, ainsi que lors de manifestations cliniques.

        Afin de déterminer la cause et de commencer à traiter l'enfant, il est nécessaire d'effectuer un diagnostic complet comprenant les étapes suivantes:

    • inspection visuelle;
    • prise d'histoire;
    • numération globulaire complète (avec une maladie, une augmentation du taux de leucocytes peut être détectée, ESR, toutefois, SARI peut fournir de telles données));
    • analyse d'urine (caractérisée par un dépassement de la norme de nombre de globules blancs);
    • tests rhumatismaux;
    • frottis de la conjonctive de l'œil, du col utérin et de l'urètre;
    • ensemencer les matières fécales;
    • réactions sérologiques à la détection d'anticorps anti-pathogènes intestinaux;
    • dosage immunoenzymatique;
    • examen du fluide périarticulaire;
    • analyse pour la détection de l'antigène HLA-B27;
    • Examen aux rayons X de l'articulation touchée (genou, hanche, etc.);
    • échographie de l'articulation du patient, IRM.

    Traitement réactif de l'arthrite

    L'objectif principal du traitement est de lutter contre l'agent infectieux, pour lequel il est recommandé aux enfants de prendre des médicaments antibactériens. Le choix des médicaments est fait par le médecin, en fonction du type d’infection à l'origine de la maladie, de sa sensibilité. Les macrolides sont souvent utilisés.

    contre l'inflammation, ils sont traités avec des anti-inflammatoires d'origine non stéroïdienne

        , Les plus efficaces sont:

    L'arthrite réactive chronique ou prolongée est traitée avec des immunomodulateurs destinés à restaurer le système immunitaire de façon fonctionnelle.

      Le plus largement utilisé:

    Dans les cas où la maladie est périodiquement exacerbée, la mobilité de la colonne vertébrale est limitée, l'inflammation affectant la jonction des tendons, un traitement recommandé pour les enfants avec des médicaments qui suppriment le système immunitaire, tels que la sulfasalazine.

      Après le passage de la phase aiguë de la maladie, l’enfant doit faire de la physiothérapie:

  • traitement par électrophorèse;
  • irradiation ultraviolette;
  • thérapie au laser;
  • thérapie magnétique.
  • En outre, après le traitement, on prescrit à l'enfant un programme de thérapie par l'exercice visant à rétablir les fonctions motrices de l'articulation.

    Polyarthrite rhumatismale: la complexité du traitement et du rétablissement

    Le rhumatisme est l'une des maladies les plus connues de la société moderne.

    La maladie affecte presque tous les organes humains, y compris les articulations.

    Elle est causée par l’ingestion de streptocoques et se caractérise par des lésions des articulations, du tissu conjonctif, des cardiomyocytes et des cellules nerveuses.

    Le streptocoque dans notre vie

    Presque toutes les personnes sont infectées par le streptocoque.

    Il apparaît comme:

    • maladies respiratoires aiguës du système respiratoire;
    • infections urogénitales;
    • une pneumonie;
    • pyélonéphrite;
    • la conjonctivite;
    • endocardite infectieuse;
    • lésions cutanées pustuleuses - furoncles, anthrax.

    De plus, lorsqu'une infection à streptocoque pénètre dans le corps, des rhumatismes articulaires et une polyarthrite rhumatismale se développent.

    Qui est à risque de tomber malade?

    La polyarthrite rhumatismale survient chez les personnes présentant une prédisposition génétique et en présence du streptocoque β-hémolytique du groupe A dans le sérotype M.

    Les facteurs de risque de rhumatisme et de polyarthrite rhumatismale comprennent:

    • jeune âge de 17 à 35 ans;
    • lésions cutanées pustulaires fréquentes;
    • maladies virales respiratoires aiguës fréquentes (plus de 3 fois par an);
    • la présence de parents dans l’histoire de toute maladie du tissu conjonctif;
    • pas un traitement complet des maladies bactériennes;
    • individuellement faible sensibilité à l'antibiothérapie;
    • maladies auto-immunes;
    • la présence de maladies auto-immunes chez les membres de la famille;
    • la présence du gène HLA-B27.

    Les cellules du streptocoque β-hémolytique du groupe A du sérotype M ont une structure similaire à celle des cardiomyocytes et des chondrocytes humains.

    Une fois dans le corps, ils déclenchent une réponse inflammatoire systémique qui attaque les streptocoques. En raison de la similitude de la structure cellulaire, le système immunitaire du corps humain commence également à attaquer les cellules du cœur et des articulations, ce qui entraîne une détérioration des structures du cœur et le développement d'une polyarthrite rhumatismale.

    La violation la plus commune se produit après:

    • visites chez le dentiste;
    • maladies infectieuses aiguës aiguës;
    • en présence d'une infection streptococcique persistante chronique dans le corps.

    Polyarthrite rhumatismale et polyarthrite rhumatoïde: ne confondez pas!

    La polyarthrite rhumatismale est le symptôme le plus important du rhumatisme.

    En règle générale, la polyarthrite rhumatismale touche les grosses articulations - coude, genou, épaule.

    Il est à noter que les articulations distales des doigts et les articulations interparascales dans la polyarthrite rhumatismale ne sont jamais affectées. Ceci est une caractéristique du rhumatisme articulaire aigu et de la polyarthrite rhumatoïde.

    Très souvent, ces deux maladies sont confondues par beaucoup de gens.

    Cela se produit pour plusieurs raisons:

    • similitude dans les noms;
    • les deux maladies affectent les articulations des mains et les grosses articulations;
    • tableau clinique prononcé de la polyarthrite;
    • restriction de l'activité conjointe.

    Cependant, il existe des différences significatives entre ces maladies:

    1. Dans la polyarthrite rhumatoïde, les petites articulations de la main et du pied sont principalement touchées, tandis que dans la polyarthrite rhumatoïde, les grosses articulations du genou, du coude, de la hanche et de l’épaule sont le plus souvent touchées.
    2. Dans la polyarthrite rhumatoïde, les articulations interphalangiennes et interparticulaires distales ne sont jamais touchées, alors que dans la polyarthrite rhumatoïde, leurs modifications sont les plus prononcées.
    3. Le caractère migratoire de la lésion des articulations chez les rhumatismes.
    4. Dans la polyarthrite rhumatismale, la déformation des articulations ne se développe pratiquement pas. Dans la polyarthrite rhumatoïde, il existe une déformation complète des articulations pouvant aller jusqu'à l'ankylose et une perte de capacité de travail, ainsi que la capacité de prendre soin de soi.

    Tableau clinique

    Le développement de la polyarthrite rhumatismale se caractérise par la défaite des articulations symétriques et le caractère migratoire de la lésion.

    Ainsi, une lésion du genou et du coude peut se développer soudainement.

    Dans ce cas, la personne ressentira une douleur dans l'articulation, une gêne lors de l'exécution de tout mouvement, ainsi qu'une rougeur et un gonflement visuel de l'articulation.

    Indépendamment du médicament, les articulations reviennent à leur état normal au bout d’une semaine, en l’absence de toute manifestation pathologique.

    Après 3-4 semaines, des symptômes similaires de lésions articulaires peuvent apparaître à nouveau - articulations du genou, du coude, du poignet, de la cheville, de la hanche, des mains et des pieds.

    Après une semaine et demie à deux semaines, les symptômes disparaissent à nouveau et apparaissent après 2-3 semaines.

    Les manifestations cliniques de la polyarthrite rhumatismale ne se limitent pas aux lésions articulaires. La maladie se caractérise également par des altérations cutanées sous la forme d'érythème annulaire, des symptômes de lésions cardiaques et de la formation de lésions valvulaires, des symptômes de lésions du système nerveux - chorée chez les enfants et une attention réduite chez les adultes.

    Faire un diagnostic

    Pour diagnostiquer la maladie est assez simple.

    Pour cela, vous avez besoin de:

    • prendre en compte la nature migratoire et la symétrie des dommages articulaires;
    • regardez quelles articulations restent en bonne santé;
    • identifier les anticorps antistreptocoques;
    • Il est temps de diagnostiquer les changements caractéristiques du cœur - la défaite des valves mitrale, aortique et tricuspide du cœur.

    Objectifs et méthodes de thérapie

    Les objectifs du traitement de la polyarthrite rhumatoïde sont les suivants:

    • élimination maximale de l'agent pathogène du corps;
    • l'élimination de l'influence agressive du système immunitaire sur les cellules du corps;
    • réduction de la douleur et des symptômes inflammatoires;
    • améliorer la qualité de vie du patient.

    Pour le traitement de la maladie à l'aide des groupes de médicaments suivants:

    • médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens pour réduire la douleur et les syndromes inflammatoires dans les articulations;
    • immunosuppresseurs pour réduire l'activité du système immunitaire;
    • traitement antibiotique pour éliminer les streptocoques du corps.

    Par conséquent, l’accent est mis sur l’utilisation d’une antibiothérapie et d’anti-inflammatoires non stéroïdiens.

    Ces groupes de médicaments peuvent considérablement soulager l'évolution de la maladie et améliorer la qualité de vie du patient.

    Une autre difficulté réside dans le fait que l'utilisation d'anti-inflammatoires non stéroïdiens pour le traitement de la maladie peut provoquer un bronchospasme persistant et un ulcère gastrique.

    Par conséquent, ces médicaments doivent être utilisés avec prudence chez les personnes ayant des antécédents d'ulcère peptique et de maladie pulmonaire obstructive chronique.

    Remèdes populaires

    Pour soulager la douleur et les syndromes inflammatoires, vous pouvez également utiliser la médecine traditionnelle, après avoir consulté un médecin:

    • ajouter le curcuma à la nourriture;
    • boire du lait chaud tous les soirs avec un peu de curcuma et de curry;
    • appliquer des compresses de gaze imbibées de décoction chaude de camomille sur les articulations touchées pendant 3-5 minutes, 2 à 3 fois par jour;
    • lubrifier les articulations touchées avec de la chélidoine;
    • appliquez une compresse de gaze imbibée de décoction chaude de propolis sur les articulations touchées pendant 4 minutes par jour, 3 fois par jour.

    Difficultés de récupération

    Malheureusement, la polyarthrite rhumatismale ne se rétablit pas complètement.

    Cependant, la prise d'anti-inflammatoires non stéroïdiens et d'exercices quotidiens pour les articulations touchées peut améliorer considérablement l'état de la personne.

    La déformation des articulations avec la maladie ne se produit pas. La principale complication de la polyarthrite rhumatismale peut être considérée comme un syndrome de douleur prononcée persistante et une gêne lors des mouvements.

    Le pronostic pour les personnes atteintes du syndrome articulaire léger est favorable. Avec un traitement médicamenteux adéquat, la capacité de travail demeure.

    Mesures préventives

    Pour prévenir les maladies, vous devez suivre les règles suivantes:

    • traitement rapide des maladies infectieuses aiguës;
    • traitement complet des infections chroniques dans le corps;
    • prendre des antibiotiques lors de la visite chez le dentiste.

    La polyarthrite rhumatismale est l'une des manifestations les plus graves du rhumatisme. Cette condition peut se développer chez les personnes de tout âge présentant une prédisposition génétique.

    Une guérison complète de la maladie est impossible, mais avec un traitement rationnel, il est possible de réduire les manifestations de la polyarthrite et de maintenir une qualité de vie élevée.