Goutte - Symptômes et traitement à domicile

La goutte est une pathologie rhumatismale causée par la formation de sels d'acide urique dans les articulations. Les symptômes et le traitement de cette maladie sont décrits en détail dans notre documentation. La maladie est l'un des types d'arthrite les plus courants et survient plus souvent chez les hommes d'âge moyen.

Quelle est cette maladie? La goutte est une maladie chronique associée à une altération du métabolisme de l’acide urique, dans laquelle des sels de l’acide urique, également appelés urates, se déposent dans les articulations.

Pathologie pour un autre appelé "la maladie des rois", est une ancienne maladie, qui était déjà connue à l'époque d'Hippocrate. La goutte dans le passé était considérée comme un signe de génie. Elle a enduré des personnalités telles que Léonard de Vinci, Alexandre le Grand et de nombreux membres de la famille des Médicis de Florence, Isaac Newton et Charles Darwin.

De nos jours, selon des études épidémiologiques menées ces dernières années en Europe et aux États-Unis, jusqu'à 2% de la population adulte est atteinte de goutte et chez les hommes âgés de 55 à 64 ans, l'incidence de la maladie est de 4,3 à 6,1%.

Les premiers signes de la goutte se caractérisent par un début aigu avec l'apparition de douleurs sévères, de rougeurs et de raideurs articulaires. La goutte la plus commune sur le gros orteil, qui devrait être traitée immédiatement. Les principales recommandations pour réduire les symptômes de la goutte chronique sont l’adhésion au traitement et au mode de vie. Cet article sur la goutte, les symptômes et le traitement de cette maladie, nous allons essayer de l'examiner en détail aujourd'hui.

Raisons

Qu'est ce que c'est La cause de la goutte est le dépôt de cristaux d'acide urique (urates) dans le tissu cartilagineux de l'articulation. Leur accumulation entraîne une inflammation accompagnée de fortes douleurs. L'urate de sodium cristallise et se dépose dans les articulations par de petites particules, ce qui conduit finalement à une destruction complète ou partielle des articulations.

  1. Abus de certains médicaments: aspirine, diurétiques diurétiques, cyclosporines.
  2. La présence de conditions et de maladies sous forme de diabète, maladie coronarienne, obésité.
  3. L'utilisation de viandes grasses, fruits de mer, boissons gazeuses et alcoolisées contribue dans une large mesure à l'accumulation de purines dans le corps.
  4. La maladie est plus susceptible chez les hommes âgés de 30 à 50 ans.

Les crises de goutte peuvent être déclenchées par des réactions stressantes liées à l'alcool, aux agrumes, aux infections virales, au stress physique ou mental, aux traumatismes et à l'hypothermie, aux ecchymoses, aux fluctuations de pression et aux médicaments. Lors de la première crise de goutte, les symptômes sont très clairs et le traitement doit être instauré dès que possible pour soulager la douleur.

Il existe trois types de maladies: métaboliques, rénales et mixtes.

  1. Forme métabolique avec la plus grande quantité d'acide urique.
  2. Forme rénale, quantité modérée d'acide urique avec une augmentation des sels,
  3. Dans le cas d'un type mixte, une uraturia réduite ou normale et une clairance normale sont possibles.

Le diagnostic est établi par un rhumatologue lors de l'examen et de l'interview d'un patient. Les diagnostics de laboratoire sont également utilisés: l'analyse biochimique du sang révèle une teneur élevée en acide urique.

Symptômes de la goutte

L'arthrite des articulations des membres inférieurs est généralement observée. Souvent, le processus inflammatoire couvrait le gros orteil, puis en fréquence - les articulations de la cheville et du genou. L'arthrite des petites articulations des mains et des coudes est moins fréquente.

Lors de la crise, les symptômes apparaissent lors de la crise. Il s’agit d’une douleur qui se développe assez rapidement et qui atteint la sensation la plus intense en quelques heures à peine. Les attaques se produisent plus souvent la nuit ou tôt le matin.

Une personne n'est pas capable de bouger son pied, mais un simple contact de la feuille avec l'articulation touchée provoque un tourment insupportable. L'articulation gonfle rapidement, la peau est chaude au toucher, la peau rougit au site de l'articulation. Probablement une augmentation de la température corporelle.

Après 3-10 jours, la crise de goutte s'atténue avec la disparition de tous les signes et la normalisation des fonctions. Une crise récurrente se produit généralement trois mois après la première, sinon la maladie ne se manifeste pas avant deux décennies.

La goutte chronique se caractérise par le fait que les crises sont de plus en plus fréquentes et que les intervalles sans symptômes sont plus courts.

Des complications

L'hyperuricémie et l'accumulation de sels d'urate dans la goutte entraînent leur déposition dans les reins avec le développement de:

  • néphropathie;
  • jade goutteuse;
  • hypertension artérielle avec transition ultérieure à une insuffisance rénale chronique.

Chez 40% des adultes, une lithiase urinaire avec colique rénale se développe au plus fort d'une crise de goutte, avec des complications sous la forme d'une pyélonéphrite. Pour éviter les effets de la goutte sur les jambes, il convient de prendre immédiatement des mesures de prévention du problème.

Traitement de crise aiguë

Le traitement de la goutte implique la mise en œuvre progressive de plusieurs étapes du traitement. Tout d'abord, il est très important de supprimer les symptômes aigus de la maladie. La poursuite du traitement est destinée à prévenir l'aggravation des symptômes de la goutte à l'avenir.

En cas de crise de goutte, il est nécessaire de prévoir un repos suffisant pour les articulations touchées et d’essayer de la blesser le moins possible avec des vêtements ou des chaussures. De la glace peut être appliquée en cas de douleur insupportable. Après cela, il est souhaitable de faire une compresse sur un point sensible avec une pommade ou un dimexide de Vishnevsky.

Pour le soulagement des signes aigus de goutte, les médecins recommandent de prendre de la colchicine ou du nimesil, ainsi que des AINS - diclofénac, butadione, indométacine, naproxène. Comment traiter la goutte sur les jambes doit être décidé par un spécialiste, il vous prescrira les médicaments nécessaires, informera le régime et avertira des effets secondaires.

Il est préférable de vous limiter à manger des aliments, vous pouvez manger des bouillies liquides et des bouillons de légumes. Il est recommandé de boire une quantité suffisante d'eau, de thé vert. Vous pouvez également utiliser de la gelée, du lait, de l'eau minérale ou pure, mais en ajoutant du jus de citron.

Traitement de la goutte

En cas de goutte, le traitement est prescrit individuellement et comprend des médicaments, de la physiothérapie et un régime. Il est nécessaire de prendre en compte tous les effets secondaires des médicaments en présence d'autres maladies. Par conséquent, une surveillance médicale constante est nécessaire.

Le traitement repose sur un régime alimentaire spécial visant à réduire le régime alimentaire du patient avec des aliments riches en purines. Si le patient est capable d'adhérer au traitement diététique prescrit, les cônes formés sur les articulations commenceront à disparaître et le corps récupérera.

Dans votre régime alimentaire, vous devez inclure des plats cuits à l'eau ou à la vapeur. Le sel devrait presque être exclu. Aussi bouillon de poisson et de viande contre-indiqué, aspic. Consommation recommandée d'un grand nombre de légumes. Ils doivent être pris crus, pour une variété de menus, vous pouvez parfois les cuire ou les faire bouillir.

Pour réduire le niveau d'acide urique, des médicaments antipodagriques (sulfinperazone, alopurinol, uralite, etc.) sont utilisés. La phytothérapie est également utilisée en association avec de la physiothérapie et des préparations médicales. La goutte devrait être traitée par un médecin, il dira certainement que vous pouvez utiliser à la maison pour vous débarrasser de la maladie.

Prévention

Pour soigner la goutte à domicile et réduire le nombre d’attaques, il convient de limiter au minimum l’apport alimentaire, ce qui produit une grande quantité d’acide urique: foie, langue de bœuf, champignons, sardines, caviar de poisson, haricots, pois, bière. Vous devez boire beaucoup de liquide - jusqu'à trois litres par jour.

Régime de goutte

Les patients avec un diagnostic similaire devraient être plus attentifs à leur régime alimentaire, en particulier pour exclure les aliments riches en purines. Il est important de noter ici qu'il est nécessaire d'éliminer les excès alimentaires et la famine. En outre, une perte de poids importante ne devrait pas être autorisée, ce qui peut entraîner une aggravation de la maladie.

Comment traiter la goutte à la maison? Le régime le plus approprié pour la goutte consiste à passer à un régime végétarien ou au numéro de régime 6.

  • Légumes, mieux cuits à la vapeur, cuits au four avec un peu de sel;
  • produits laitiers;
  • baies, principalement des raisins de Corinthe de différentes variétés, pastèques;
  • son, pain de son;
  • noix, fruits et fruits secs;
  • eau minérale.
  • viande grasse;
  • les abats (rein, foie, langue des animaux de ferme);
  • poisson rouge;
  • il est important de minimiser la consommation de sel;
  • alcool, café;
  • boissons gazeuses sucrées.

Il est prouvé que les fraises, les cerises, les raisins de Corinthe et d’autres baies de couleurs rouge et bleue foncées entraînent une diminution de la concentration d’acide urique dans le sang, de sorte que les patients souffrant de goutte peuvent les manger en quantité et en quantité suffisante.

Comment traiter les remèdes contre la goutte

Puisque beaucoup s’intéressent à la question de savoir comment traiter la goutte dans les remèdes populaires, examinons ce point plus en détail.

  1. Poissons Divisez le filet de poisson en 10 morceaux, mettez-les dans des sacs et mettez-les au réfrigérateur. Au coucher, retirez un sac, décongelez-le, placez le morceau de poisson reçu sur l'articulation touchée et enveloppez-le de polyéthylène, puis étirez des chaussettes épaisses. Lie jusqu'au matin.
  2. Charbon actif. Une poignée de comprimés doit être moulue dans une cafetière, ce qui porte la quantité de mélange à moins d'un demi-verre. Une petite quantité d'eau et une cuillère à soupe de graines de lin sont ajoutées à la poudre. Tout est remué à l'état pâteux. Ce mélange lubrifie les zones cutanées touchées la nuit.
  3. Achetez du bacon ordinaire et coupez-le de manière à pouvoir mettre de petits morceaux de bacon sur chaque doigt. Et maintenant, frottez chaque morceau dans la peau jusqu'à ce que ces morceaux soient complètement petits.
  4. Préparez le mélange: faites fondre 250 g de beurre non salé. Après ébullition, retirez toute la mousse et ajoutez 250 g d'alcool de vin à l'huile. Enflammer immédiatement le mélange jusqu'à ce que l'alcool brûle. Pommade chaude pour lubrifier les points douloureux.

Ce traitement à domicile ne guérira pas la goutte, mais il supprimera sa manifestation douloureuse pendant un certain temps.

Symptômes caractéristiques et toutes les méthodes de traitement de la goutte

La goutte est un groupe de troubles métaboliques. L’essence de cette maladie est une violation des processus de formation, de circulation et d’excrétion de l’acide urique. L’excès d’acide urique qui en résulte se dépose sous forme de cristaux à la surface des articulations, provoquant une inflammation (arthrite). Le plus souvent, l'articulation du gros orteil est principalement touchée, mais à mesure que la pathologie progresse, toutes les articulations peuvent être impliquées dans le processus inflammatoire.

Cristaux d'acide urique sur l'articulation du gros orteil

Dans cet article, je parlerai en détail des symptômes et des méthodes de traitement de la maladie.

Les principales manifestations de la maladie au moment de l’exacerbation sont des douleurs atroces prononcées dans la région de l’articulation enflammée, son gonflement et sa rougeur. Tout mouvement augmente la douleur, ce qui entraîne une perte temporaire de la fonction articulaire. Au cours de la goutte prolongée ou agressive, un processus inflammatoire prononcé se produit, qui s'accompagne de la destruction du cartilage articulaire, de la déformation, de l'apparition de ganglions goutteux (tophi) et de la limitation de la mobilité articulaire. Dans les cas graves, les organes internes sont affectés, en particulier les reins. Tout cela devient la cause d'une invalidité temporaire mais persistante.

En cas de maladie de la goutte, le traitement doit viser non seulement à soulager l'arthrite, mais également à rétablir le métabolisme normal de l'acide urique. Si le médecin prescrit un traitement conservateur complet immédiatement après le début des premières manifestations de la maladie, la goutte peut être complètement contrôlée. Les patients sont tenus, toute leur vie durant, de respecter les restrictions alimentaires et les recommandations relatives à la prise de médicaments.

(si la table n'est pas complètement visible - faites-la défiler vers la droite)

Signes d'inflammation des articulations (dans 97% des cas, l'articulation du gros orteil du pied est atteinte en premier):

  • douleur atroce intense;
  • rougeur et gonflement de la peau;
  • la présence de nodules blanchâtres dans les articulations (tophi) préalablement enflammées;
  • fièvre
  • signes de calculs rénaux (douleur dans la région rénale, sang dans les urines, etc.).

Préparations pour la normalisation du métabolisme de l'acide urique

Soulagement de l'inflammation (médicaments non stéroïdiens et glucocorticoïdes)

Traitement chirurgical (enlèvement de tophi, arthroplastie (remplacement) des articulations avec des prothèses artificielles

Le diagnostic et le traitement de cette maladie est engagée par un rhumatologue. Peut-être un traitement conservateur sous la supervision d'un thérapeute. Un chirurgien, un traumatologue ou un traumatologue est impliqué dans le traitement de la goutte avec suppuration de l'arthrite goutteuse ou, si nécessaire, du retrait des ganglions périarticulaires (tophi).

En outre dans l'article: un examen complet des symptômes caractéristiques et des méthodes de traitement de la maladie.

Symptômes typiques de la maladie

Symptômes communs

La goutte est une maladie chronique, c'est-à-dire que, dans son déroulement, il y a deux périodes: l'exacerbation, lorsque les symptômes de la goutte sont prononcés, et la rémission - l'extinction des manifestations.

Vous pouvez suspecter la présence de goutte par les symptômes suivants:

Arthrite goutteuse (inflammation des articulations): douleur, gonflement, rougeur de la peau sur la région de l'articulation enflammée.

L'apparition de formations nodulaires (tophi), situées sous la peau dans les articulations.

Restriction des mouvements dans l'articulation enflammée (par exemple, impossibilité de marcher et de supporter le pied).

Augmentation générale de la température

Signes de lésions rénales (douleur dans la région rénale, sang dans les urines, etc.).

Symptômes de l'arthrite goutteuse aiguë

Première manifestation obligatoire de la goutte - lésions des articulations. La version classique de l'apparition de la maladie est une inflammation de l'articulation du gros orteil (le plus souvent la surface latérale de la région de l'articulation du gros orteil avec l'os métatarsien du pied en souffre). Moins de petites articulations enflammées sur sa surface arrière.

Goutte de l'articulation du pouce

  • sensation de brûlure grave dans l'articulation,
  • gonflement et rougeur de la peau rapidement progressifs sur la zone enflammée,
  • augmentation de la douleur avec le moindre mouvement ou le stress sur l'articulation touchée.

Caractéristiques de l'arthrite goutteuse aiguë de toute localisation:

  • surgit soudainement et instantanément dans le contexte du bien-être complet;
  • souvent déclenchée par l'ingestion de boissons alcoolisées, d'aliments épicés et frits, de surcharge ou de blessure à l'articulation;
  • le premier est toujours la douleur, l'enflure et la rougeur de la peau se produit et augmente au maximum pendant la journée;
  • L'attaque de la douleur survient la nuit ou le matin;
  • dans une attaque, une articulation est principalement atteinte dans un membre, ce qui distingue l'inflammation goutteuse des autres types d'arthrite;
  • la température corporelle augmente: une légère augmentation (légèrement plus de 37,0 degrés), jusqu'à un niveau critique (plus de 39,0 degrés);
  • dans quelques jours (environ une semaine) l'attaque passe de son propre chef.

Tofusa - un signe d'exacerbations répétées de la goutte

Si le traitement de la goutte est effectué avec une qualité insuffisante, les accès d'arthrite se reproduisent souvent. Leur résultat est la formation de nodules sous-cutanés indolores dans la zone des articulations précédemment inflammables. Ces nodules (appelés tophi) ont une teinte jaunâtre-blanchâtre et représentent le dépôt d'acide urique dans les tissus périarticulaires.

Les doigts des mains et des pieds, les oreillettes, les chevilles et les coudes sont les endroits préférés des tophi.

Tofus au doigt

L'évolution chronique de l'arthrite goutteuse se caractérise par la destruction du cartilage qui recouvre la surface des extrémités articulaires des os. Ceci menace de se déformer, destruction complète de l'articulation et de son ankylose (fermeture, accrétion).

Signes de lésions rénales

Étant donné que la goutte est une surabondance de sang avec de l'acide urique, les mécanismes métaboliques protecteurs visent son élimination accrue du corps. La voie principale est l'excrétion de l'urine. Par conséquent, les reins atteints de goutte représentent une charge fonctionnelle importante. L'acide urique se caractérise par la formation rapide de cristaux lors du passage dans les reins, ce qui entraîne la formation accélérée de calculs urinaires.

Par conséquent, les patients se plaignent souvent de symptômes de la goutte tels que maux de dos sur l’un ou les deux côtés de la colonne vertébrale, accompagnés de coupures dans les parties latérales de l’abdomen et de troubles de la miction. La formation de gros calculs ressemblant à du corail est possible et peut causer de graves dommages inflammatoires (pyélonéphrite), une insuffisance rénale ou bloquer la sortie de l'urine.

Bon traitement

Le traitement complexe de la goutte devrait être étape par étape. Il se compose de trois étapes:

soulagement de crise aiguë (arthrite goutteuse);

correction médicamenteuse de l'excès d'acide urique;

régime alimentaire et prévention des exacerbations récurrentes.

1. Thérapie par exacerbation

Le traitement de la goutte dans l'apparition initiale ou de la nouvelle attaque sous forme d'arthrite est effectué avec des médicaments anti-inflammatoires.

La colchicine

Ce médicament est le meilleur pour l'inflammation arthritique des articulations. La rapidité de l'effet dépend de la voie d'administration du médicament: les injections sont les plus rapides, elles sont faites en quelques jours. À l'avenir, le patient prend des pilules.

La colchicine prévient les crises de goutte répétées: elle dure plusieurs semaines, voire plusieurs mois.

Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS)

Ces médicaments sont le plus souvent utilisés dans le traitement de toute forme de goutte, car ils sont relativement efficaces et faciles à acheter dans toutes les pharmacies. Les AINS agissent brièvement, ne supprimant que les symptômes de l'inflammation. Ils n'affectent pas la fréquence des récidives de la goutte, aussi les médecins ne les prescrivent-ils que lors de la prochaine attaque de la maladie.

Le traitement standard dure 1-2 semaines.

Des médicaments bien éprouvés:

  • indométacine,
  • ibuprofène
  • diclofénac
  • Ketorolac,
  • méloxicam.

Hormones glucocorticoïdes

Les effets anti-inflammatoires des glucocorticoïdes sont très forts, mais en raison de réactions secondaires dangereuses - avec la goutte, les médecins les prescrivent relativement rarement.

Indications des hormones glucocorticoïdes: attaque prolongée ou endommagement simultané de plusieurs articulations, implication de grosses articulations dans le processus.

Les glucocorticoïdes sont utilisés sous forme d'injections (injections, compte-gouttes) ou de comprimés.

Le principe de base du traitement avec ces médicaments est une réduction progressive de la dose. Le traitement par glucocorticoïdes ne devrait pas durer plus de 7 jours, sauf dans les cas graves de la maladie.

  • méthylprednisolone;
  • l'hydrocortisone;
  • la prednisone;
  • la dexaméthasone;
  • triamcinolone.

Pommade anti-inflammatoire

L'application d'une pommade ou d'un gel contenant un anti-inflammatoire soulage les symptômes de l'arthrite goutteuse. Mais le traitement topique de la goutte n’est qu’un élément supplémentaire de la thérapie complexe. Il est inacceptable de lui donner de grands espoirs d'efficacité.

Les anti-inflammatoires pour application locale sur la région de l’articulation enflammée:

  • pommade d'indométacine
  • gel "Indovazin"
  • remis
  • Gel nimid
  • putain
  • Diklak.

Déchargement commun

Les articulations touchées par la goutte sont laissées au repos (c’est-à-dire qu’elles excluent tout mouvement et contrainte) ou sont fixées à l’aide d’un bandage, une orthèse longitudinale. Le principe de base de cet événement est la prévention de l'irritation mécanique et de la progression de l'inflammation dans l'articulation. L'articulation temporairement immobilisée récupère beaucoup plus rapidement.

2. Traitement de base contre la goutte et prévention des exacerbations

Comme la goutte est une maladie à échange, le traitement anti-inflammatoire ne suffit pas à lui permettre de garder le contrôle de la maladie.

Le traitement de base (principal) de la goutte est l'utilisation de médicaments qui éliminent l'excès d'acide urique dans le corps. Quels sont les médicaments:

Des moyens qui bloquent les processus de synthèse (formation) de l'acide urique: allopurinol, thiopurinol, acide orotique. Ils sont prescrits à tous les patients atteints de goutte.

Médicaments qui accélèrent l’excrétion des métabolites et de l’acide urique lui-même par les reins: produits à base de sulfinpirazone (anturan, sulfazone, anthuradin), probénécide, benziomarone (exurate, normurate, uriconorm). Ils sont utilisés avec prudence lors de la combinaison de la goutte et de la lithiase urinaire.

Médicaments dissolvants de l’acide urique: Soluran, Blemarin.

Les médicaments utilisés pour le traitement de base ne conviennent pas au soulagement des crises aiguës d'arthrite. De même, les anti-inflammatoires seuls ne suffisent pas pour guérir la goutte. Par conséquent, les deux groupes de médicaments doivent être correctement combinés en fonction de la présence d'exacerbations. Le traitement avec des nettoyants à l’acide urique doit être long (plusieurs mois) et parfois tout au long de la vie.

Physiothérapie

Les procédures de physiothérapie aident à arrêter complètement l'inflammation des articulations avec la goutte. Ils sont prescrits exclusivement après réduction médicale des symptômes de l'arthrite. Dans la période aiguë de la maladie, toute méthode de physiothérapie est strictement contre-indiquée.

Quelles techniques sont utilisées:

  • applications de paraffine et d'ozokérite,
  • boue de guérison
  • UHF
  • thérapie magnétique
  • électrophorèse
  • phonophorèse de médicaments.

Applications de paraffine-ozocérite sur les genoux

3. régime obligatoire

Dans de nombreux cas, l'exacerbation de la goutte provoque un régime alimentaire inapproprié.

(si la table n'est pas complètement visible - faites-la défiler vers la droite)

Règles de nutrition de la goutte

Quand une intervention chirurgicale est-elle nécessaire?

Le traitement chirurgical de la goutte est rare. Brève description des interventions chirurgicales possibles et indications à leur sujet:

  • Enlèvement des tophus - requis pour leur forte croissance ou leur inflammation.
  • Ouverture de la cavité articulaire, drainage des cavités purulentes. Une autopsie est indiquée en présence de complications purulentes de la goutte (cellulite, bursite, arthrite).
  • Endoprothèses des articulations. Une telle opération est réalisée chez des patients présentant des lésions goutteuses graves de grosses articulations (hanche, épaule, genou).

La plupart des cas de goutte peuvent être traités avec succès avec des méthodes conservatrices.

Il faut environ une semaine pour soulager l'arthrite. Le traitement anti-rechute est réalisé avec de longs traitements à vie: il peut s'agir d'un régime ou d'un régime comprenant des médicaments de base.

  • Vkontakte
  • Facebook
  • Twitter
  • Camarades de classe
  • Mon monde
  • Google+

Les 25 derniers blocs de questions-réponses se trouvent en haut du flux de commentaires. Je ne réponds qu'aux questions pour lesquelles je peux donner des conseils pratiques par contumace - souvent, sans consultation personnelle, c'est impossible.

Les compte-gouttes aideront-ils à réguler l'excès d'acide urique et, dans l'affirmative, à quelle fréquence ces procédures ont-elles lieu? Merci

Alexey, chaque patient est individuellement. Les compte-gouttes peuvent aider à réduire les excès. Le médecin prescrit la fréquence des procédures en tenant compte de l'état du patient.

La goutte peut-elle boire de l’eau minérale Karmadon (recommandé sur l’étiquette) ou Borjomi pour la goutte? Si possible, en quelles quantités?

Bonjour Alexandre. L'un des principaux aspects du traitement de la goutte est l'élimination de l'acide urique et oxalique du corps du patient, ce qui nécessite une eau de haute qualité, dont de l'eau minérale. Borjomi peut être bu, il est consommé une demi-heure avant un repas dans la quantité de 150 ml. Pour Karmadon, je n'ai pas entendu la qualité que je ne connais pas. En cas de manque de confiance, il vaut mieux ne pas le risquer, car avec la goutte, l’eau doit répondre aux caractéristiques requises.

Bonjour Il y a quatre ans a été la première attaque de goutte. Un an plus tard, il a été diagnostiqué. Thérapeute prescrit allopurinol, ne le prenait pas tout le temps. Plus de traitement, à l'exception du régime alimentaire, ne l'était pas. Il y a un an, des calculs rénaux ont été trouvés à l'échographie. Cette année, la pression augmente constamment depuis le printemps (140x90). Le médecin, ne déterminant pas les raisons, a prescrit un médicament qui a abaissé la pression artérielle. Maintenant a commencé à apparaître des mictions fréquentes et sans volume suffisant. Est-il possible d'obtenir une sorte de traitement complet qui tienne compte de tous les facteurs, nous n'avons pas de spécialistes intelligents dans notre ville. Et une autre question: pourquoi n'y a-t-il pas de colchicine dans les pharmacies? Partout où ils recommandent activement, pas vendre, où acheter?

Alexander, vous ne pouvez pas prescrire un traitement via Internet. Je peux répondre à vos questions, donner des conseils, mais sans contact personnel, aucun traitement n'est prescrit, et je vous demande de ne jamais demander à qui que ce soit, si votre santé vous est chère. Malheureusement, la goutte n’est pas complètement guérie, nos scientifiques n’ont pas trouvé de médicament, mais il est maintenant possible et nécessaire de maintenir la rémission. Oui, cette maladie contribue à la violation des reins et à la formation de calculs. Vous devez donc subir périodiquement un examen et une consultation, suivre un régime. Pourquoi, dans votre ville, il n’existe pas de drogue ou d’autre drogue, je ne peux pas vous répondre, car cette question ne relève pas de ma compétence. Ordre dans les pharmacies de pharmaciens.

La goutte

La goutte est une maladie qui affecte les articulations d'une personne. Ce processus se produit en relation avec le dépôt d'urates - sels d'acide urique.

L’arthrite goutteuse a été décrite pour la première fois au XVIIe siècle dans un ouvrage anglais appelé Treatise on Gout. Dans ce document, les douleurs associées à la goutte ont été comparées à des douleurs «au moment de serrer un membre avec une presse».

La goutte touche principalement les hommes. Dans ce cas, la maladie est observée chez environ trois personnes sur mille. En règle générale, la goutte se manifeste chez les personnes qui ont déjà quarante ans. Les femmes souffrent de la goutte pendant la période postménopausique. Si une personne développe la goutte, les symptômes de la maladie se manifestent dans toutes les articulations du corps humain: il peut s’agir des articulations des mains, des doigts, des genoux, des coudes, des pieds. Mais le plus souvent, la maladie affecte les articulations des orteils des pieds.

Causes de la goutte

Les facteurs provoquant l'apparition de la goutte sont le diabète sucré, l'hypertension artérielle. La goutte se développe souvent chez les personnes qui ont une prédisposition héréditaire à la maladie, ainsi que chez celles qui souffrent de malnutrition régulièrement. Fondamentalement, une crise de goutte se manifeste après la prise d'une boisson alcoolisée par un fort excès de nourriture. Effet particulièrement néfaste sur l'état des patients prédisposés à la goutte, bière. Les crises de goutte dérangent les patients principalement la nuit. Avec une telle attaque, la personne ressent une douleur forte et soudaine, de la chaleur dans les articulations. Ses articulations deviennent rouges. Lorsque la goutte se reproduit initialement dans l’articulation touchée, des picotements se manifestent. S'il n'est pas traité contre la goutte, les symptômes décrits ci-dessus sont de plus en plus ressentis. Dans le même temps, les exacerbations deviennent plus longues. La maladie affecte progressivement les nouvelles articulations, parfois les reins et les voies urinaires.

Symptômes de la goutte

Le début de la goutte intermittente est considéré comme la première crise d'arthrite. Dans ce cas, la personne alterne périodiquement des rémissions et des accès aigus de la maladie. Lors de la rémission, le patient ne se plaint pas du tout de son état de santé. Parfois, après la première attaque avant la récurrence de la maladie, les années passent. Cependant, ces attaques sont le plus souvent répétées une ou deux fois par an. La goutte progresse et ses attaques se répètent plus souvent.

Dans la plupart des cas, chez une personne souffrant de goutte, les symptômes apparaissent initialement comme une lésion de l’articulation métatarsophalangienne 1. Dans le même temps, une monoarthrite aiguë se développe. La raison de la défaite de ces articulations est que, dans ces articulations, des modifications dégénératives-dystrophiques du cartilage se produisent en premier. Par conséquent, chez eux, les urates sont déposées plus tôt que dans d'autres articulations. Dans des cas plus rares, les autres articulations des jambes sont touchées en premier, et plus rarement les articulations des bras. Par ailleurs, du grec le mot "goutte" est traduit par "piège pour la jambe".

La douleur dans l'articulation avec la goutte se développe soudainement, l'attaque peut commencer le matin ou la nuit, moins souvent - à d'autres moments de la journée. Une personne souffre d'une douleur très intense et aiguë. Parfois, la douleur peut être insupportable et les analgésiques ne permettent pas de s'en débarrasser. Très rapidement, des signes d'inflammation locale apparaissent, qui apparaissent au bout de quelques heures au maximum. Dans certains cas, la température corporelle du patient augmente également - elle peut même atteindre 40 degrés. Souvent, le gonflement et l'hyperémie de la peau au niveau de l'articulation sont exprimés avec une telle force qu'ils peuvent ressembler à une cellulite. En raison de ces sensations désagréables, la mobilité de l'articulation est nettement limitée. Après quelques jours (3-7-10 jours), tous les symptômes de la maladie disparaissent complètement.

Si la maladie n'est pas traitée, elle peut au bout d'un moment provoquer une déstructuration des os. Et avec l'évolution de la maladie sur plus de quatre ans, des bosses apparaissent sur la peau du patient, qui est assez dense au toucher. Les cristaux d'acide urique s'y accumulent. Ces monticules se produisent sur les articulations malades. Ils sont de couleur jaunâtre. Parfois, les monticules éclatent et des miettes blanches en sortent. Chez certains patients atteints de goutte, des calculs rénaux se forment également avec le temps. Dans le même temps, une personne est perturbée par des crises périodiques d'hypertension, de coliques rénales. Parfois, très rarement, la goutte affecte également le muscle cardiaque.

Diagnostic de la goutte

Les manifestations externes de la goutte - gonflement, gonflement - le médecin découvre au cours de l'examen. Au cours de l'enquête, il s'est avéré que le patient présentait des signes de maladie.

Le critère le plus précis pour le diagnostic de la goutte est la détection par examen microscopique de l’urate de sodium dans le tophus ou le liquide synovial. Le tofus est le dépôt de cristaux dans les tissus mous de l'acide urique: ils se déposent sous forme de nodules. Masse dense élastique qui remplit la cavité des articulations, appelée liquide synovial.

Il existe d'autres signes de goutte qui sont très importants dans le processus de diagnostic. Tout d’abord, l’hyperuricémie, dans laquelle le sang contient des taux trop élevés d’acide urique. Cependant, avec ce phénomène, la goutte ne survient pas toujours. Ce phénomène ne peut donc pas être considéré comme le critère principal pour l'établissement d'un diagnostic. Dans le processus de diagnostic de la goutte, on détermine le niveau quotidien d'excrétion d'acide urique dans l'urine. Lors de l’exacerbation de la goutte, les résultats des tests sanguins indiquent une augmentation de la VS, une augmentation du nombre de globules blancs. L'examen radiographique est également l'un des points importants du diagnostic de la goutte. Cependant, dans ce cas, les signes de la maladie peuvent être identifiés si elle évolue sur plusieurs années.

Il est important de distinguer la goutte des autres affections présentant des symptômes similaires. Ainsi, parfois, la goutte est prise pour l'arthrite rhumatoïde ou traumatique.

Traitement de la goutte

Le traitement de la goutte implique la mise en œuvre progressive de plusieurs étapes du traitement. Tout d’abord, il est très important d’éliminer les manifestations aiguës de la maladie. Les traitements ultérieurs visent à prévenir l’exacerbation de la maladie à l’avenir. En outre, le médecin traitant prend des mesures pour traiter les complications de la maladie et prévenir d'autres manifestations désagréables de la goutte - par exemple, le dépôt d'urates dans les articulations ou dans d'autres tissus du corps. En outre, le traitement de la goutte implique le traitement parallèle de plusieurs affections concomitantes - tension artérielle pendante, obésité, diabète, etc.

Si un patient a une crise de goutte aiguë, les anti-inflammatoires sont principalement utilisés pour traiter la maladie. Souvent utilisé le médicament colchicine, et le médecin prescrit d'autres médicaments anti-inflammatoires, tels que l'indométacine, le diclofénac sodique. Si le traitement avec de tels médicaments n'apporte pas de soulagement à une personne, c'est l'application systémique ou intra-articulaire de glucocorticoïdes. Il est important que la personne adhère strictement au repos au lit et que le membre affecté soit dans un état sublime. Il est nécessaire de suivre certaines règles de nutrition pour la goutte.

Le traitement de la goutte implique l’utilisation de l’uricodépression. Ces médicaments contribuent à la suppression de la production d'acide urique. Le médicament le plus couramment utilisé avec cet effet est l'allopurinol. Les fonds qui sont utilisés pour traiter la goutte, les patients devraient prendre beaucoup de temps - pour un an. Ensuite, le médecin ajuste le mode d'utilisation ultérieur des médicaments. De plus, en plus de l'alopurinol, des médicaments uricosuriques sont souvent prescrits pour stimuler la libération d'acide urique.

Lors du traitement avec ces médicaments, il convient de garder à l’esprit que la libération intense d’acide urique après le début de l’utilisation de tels médicaments augmente considérablement le risque de calculs rénaux. Par conséquent, les mesures visant à prévenir la lithiase urinaire sont très importantes. En outre, lors de la prise de médicaments anti-goutteux au cours de l'année, le risque de développer des attaques de goutte peut augmenter. Par conséquent, en parallèle avec de tels agents, la colchicine ou des anti-inflammatoires non stéroïdiens doivent être pris.

Le traitement de la goutte prévoit également des applications de physiothérapie, de paraffine et de boue, des bains de radon et de sulfure d’hydrogène. Ces procédures devraient être effectuées au stade de la rémission. Dans le même temps, une irradiation UV est effectuée sur la zone de l'articulation touchée et aide même, dans certains cas, à prévenir une attaque. La douleur soulage l'électrophorèse au potassium et au lithium. Entre les exacerbations pour le traitement efficace de la goutte, il est nécessaire de faire des exercices d'exercices thérapeutiques.

Il existe également des recettes de médecine traditionnelle utilisées pour traiter la goutte. Pour boire tous les jours, vous pouvez préparer une collection de racine de calamus, de feuilles de sauge et de busserole, une herbe de millepertuis. Une autre collection à boire sous forme de thé comprend un mélange de racine de bardane et d’herbe de blé, d’herbe violette et de Veronica. En outre, il est utile de boire périodiquement des infusions de menthe, d’ortie, de camomille, de sirop de neuf, de feuilles d’airelles, de soie de maïs et de graines de lin. Pour réduire la douleur dans les articulations, il est recommandé de décoction d'avoine.

Pour le traitement de la goutte, des méthodes traditionnelles sont également préparées pour une utilisation locale. Pour ce faire, utilisez des cônes de houblon secs, dont la poudre doit être en proportions égales, à broyer avec du saindoux non salé.

Il est également à la mode d’appliquer des compresses de décoctions d’herbes sur les articulations touchées (à cet effet, on utilise du houblon, du sureau, de la camomille). Les feuilles de bardane et de chou peuvent également être appliquées sur les points sensibles.

Se baigner avec l’ajout de décoctions d’herbes peut également être l’une des méthodes de traitement de la goutte. Dans ce cas, dans un bain chaud, vous pouvez ajouter des décoctions de prêle, de sureau, d'origan, de bardane, d'ortie, de genévrier, etc.

Régime de goutte

Les patients doivent obligatoirement suivre un régime alimentaire spécial qui les aidera à améliorer considérablement leur condition. Le régime alimentaire de la goutte est conçu pour que tous les aliments autorisés contiennent une faible quantité de purines. En outre, le régime alimentaire de la goutte contient peu de calories et aide donc à normaliser le poids d'une personne. Dans certains cas, une nutrition adéquate contre la goutte aide à normaliser la production d'acide urique. Ainsi, il y a même des informations selon lesquelles, pendant la période de famine, de guerres, le nombre de patients souffrant de goutte diminue fortement en raison d'une nutrition limitée.

La nutrition pour la goutte implique de manger des aliments d'origine végétale, ainsi que des produits laitiers. Les protéines doivent être fortement limitées. Le régime alimentaire du patient ne devrait pas inclure les reins, la cervelle, le foie, le chocolat, le cacao, le café. En outre, un régime alimentaire pour la goutte ne comprend pas l'utilisation de bouillon de viande et de poisson riche. En effet, lors de la cuisson, les purines sortent dans un liquide. Il est souhaitable de réaliser un jour de jeûne environ une fois par semaine et demi. Ces jours-là, vous pouvez manger l'un des types d'aliments suivants: fromage cottage, kéfir, légumes, fruits. En outre, les patients souffrant de goutte ne doivent pas consommer de boissons alcoolisées, car l'alcool a un effet prépondérant sur la fonction rénale en ce qui concerne l'excrétion de l'acide urique. La nutrition pour la goutte implique de minimiser la consommation de sel, de sorte que la nourriture doit au moins être trop salée.

Un régime alimentaire contre la goutte devrait comprendre un grand nombre de fruits, diverses céréales, des produits laitiers et du fromage. Améliorer la sécrétion d'urates du corps aidera à utiliser les agrumes. Il est conseillé d'inclure dans le régime plus de fruits et légumes crus. Il est important de boire au moins deux litres d'eau par jour, car cela contribue à la formation de gros volumes d'urine. Et pour empêcher les calculs de se former dans les reins, buvez environ un demi-litre d'eau minérale alcaline par jour. Il est possible de consommer des liquides sous forme de compotes, de boissons aux fruits, de thé faible.

Les patients souffrant de goutte ne doivent pas mourir de faim, car la famine contribue à augmenter la quantité d'acide urique dans le sang. Les repas devraient être fractionnés: il devrait y avoir jusqu'à six fois par jour et la portion ne devrait pas être grande.

Prévention de la goutte

Pour éviter les manifestations de cette maladie désagréable, il faut éviter les blessures aux articulations, ne pas porter des chaussures trop étroites et inconfortables. Une méthode efficace de prévention de la goutte consiste à maintenir un style de vie actif en buvant beaucoup de liquide. Ne pas abuser des aliments riches en protéines. Il est important de contrôler le poids, car l'obésité peut être l'un des facteurs déclencheurs de l'apparition de la goutte. Cependant, dans ce cas, il est important d’agir progressivement, car une perte de poids soudaine peut entraîner une augmentation du taux sanguin d’acide urique.

Goutte: signes et traitement, nutrition et causes

La goutte ("maladie des rois") est souvent associée à la formation d'une bosse sur le gros orteil. Cependant, la maladie ne se limite pas à une seule articulation, affectant progressivement les structures articulaires du corps et des organes internes.

Comprendre le processus d'apparition de la maladie et les facteurs qui la provoquent donne une chance de corriger les processus métaboliques égarés, de minimiser les exacerbations douloureuses et, enfin, d'éviter le handicap - de quoi s'agit-il alors?

Goutte: Quelle est la maladie?

La goutte est une pathologie (défaillance, perturbation) des processus métaboliques associée à une formation excessive ou à une élimination insuffisante de l'acide urique de l'organisme. Il y a 4 étapes de formation de la goutte:

  1. L'accumulation d'acide urique dans le corps, qui est fixée par une augmentation de son contenu dans le sang.
  2. La formation de cristaux de sel dans les articulations.
  3. Agression des cellules immunitaires contre les formations d'urates et inflammation de l'articulation endommagée.
  4. Manifestations lointaines de goutte, de lésions rénales, de malformations articulaires.

Goutte - en particulier une maladie liée à l'âge. Presque toutes les personnes âgées de 65 ans montrent des signes de cette maladie. Et chez les enfants et les jeunes, des changements goutteux sont enregistrés dans des cas exceptionnels.

Le plus souvent, les hommes souffrent de goutte, ce qui les prend généralement par surprise après 40 ans. Ce fait est dû à la teneur physiologiquement élevée en acide urique dans le sang masculin. Le risque de développer une pathologie chez les femmes augmente considérablement avec l’apparition de la ménopause (50 ans). Une meilleure compréhension de ce qu'est la goutte aidera les causes de cette maladie «royale».

La présence de goutte chez une personne est un indicateur d'une vie irrationnelle (faible activité physique, régime alimentaire malsain). C'est pourquoi la goutte a longtemps été qualifiée de "maladie des rois" en raison de leur mode de vie oisif.

La concentration d'acide urique dans le sang augmente pour les raisons suivantes:

  • Dépendances gastronomiques - surconsommation alimentaire, aliments gras (poisson / viande, aliments fumés, cornichons), abus d'alcool (y compris la bière) et, par conséquent, obésité;
  • Hypodynamie - manque d'exercice sur le corps;
  • Perte de poids nette due à la maladie, régime alimentaire inapproprié;
  • Fumer (la nicotine est activement intégrée dans les processus métaboliques);
  • Microtraumatismes à long terme des articulations (chaussures tendues, surcharge du pied);
  • Troubles hormonaux (chez les femmes, en premier lieu, ménopause);
  • Réception à long terme de l'aspirine, diurétique.

Cependant, ce ne sont pas seulement des facteurs externes qui peuvent provoquer la formation de dépôts d'urate. La goutte se développe souvent en arrière-plan:

  • insuffisance rénale chronique;
  • calculs rénaux, vésicule biliaire;
  • le diabète;
  • l'hypothyroïdie;
  • maladies allergiques graves (eczéma, psoriasis, asthme bronchique);
  • hypertension et taux élevé de cholestérol dans le sang;
  • prédisposition héréditaire (goutte dans le sang des parents des générations précédentes).

Signes et traitement de la goutte, photo

photo de l'exacerbation de la goutte, le processus de manifestation des premiers symptômes

Les signes de la goutte ne peuvent pas être confondus avec une autre maladie, tant ses manifestations sont spécifiques. Les premiers symptômes apparaissent dans la zone articulaire des gros orteils (un ou les deux). C'est cette articulation du pouce que la goutte choisit comme première cible.

L’arthrite goutteuse n’est symptomatique qu'au moment de la provocation: chaussures serrées, festin de trop manger et de boire de l’alcool.

Symptômes caractéristiques d'une attaque de goutte:

La douleur

Soudain la nuit, il y a une douleur dans l'articulation. C’est l’une des douleurs les plus graves qu’une personne ait à vivre. Même les personnes fortes et persistantes marquent son intensité insupportable, qui immobilise pratiquement tout le pied. La situation est aggravée par l'inefficacité absolue des analgésiques.

L'inflammation

Signes de goutte, photo d'inflammation

L'articulation touchée gonfle, une hyperémie renversée apparaît. Souvent, la température corporelle atteint des valeurs élevées (39-40 ºC).

La crise de goutte dure jusqu'à 4 jours, puis disparaît d'elle-même, même sans prendre de médicament. Symptômes douloureux à guérison automatique basés sur l'inclusion dans la lutte contre l'inflammation des phagocytes. Les secours temporaires, qui durent parfois plusieurs années, ne signifient pas récupération.

Les changements pathologiques affectent les articulations phalangiennes des doigts, la plus grande cheville et l'articulation du poignet, souvent le genou. Une augmentation de la taille des articulations et une mobilité limitée ne disparaissent pas avec le départ d'une crise de goutte.

progression de la maladie - déformation des articulations

Pour la pathologie goutteuse progressive, les symptômes sont les suivants:

Tofus

Les bosses indolores sous la peau sont une collection d'urates. Localisation caractéristique: derrière les oreilles, les coudes, la peau sur l'articulation touchée. Les Tofusa ont tendance à s'auto-dissection, une masse blanche et au fromage émanant de la plaie. Une image similaire est observée 5 à 6 ans après la première crise de goutte.

Déformation articulaire

L'accumulation de dépôts d'urate dans l'articulation entraîne sa déformation persistante (subluxation) et une restriction importante de sa mobilité. En cas d'évolution prolongée de la maladie, le patient ne peut pas se déplacer sans canne.

Lésions rénales

Les reins, en tant que "station de nettoyage" du sang, accumulent les urates en eux-mêmes, sans assurer leur élimination à grande échelle du corps avec l'urine. Ce processus forme progressivement des calculs sableux / rénaux.

Diagnostic de la goutte

Si vous suspectez une goutte, vous devez contacter un rhumatologue. Le diagnostic est fait en prenant en compte:

  • symptômes spécifiques de la maladie;
  • examen visuel (inflammation de l'articulation, détection du tophus sous-cutané);
  • analyse biochimique du sang (taux élevés d'urates);
  • Rayons X (dommages aux surfaces articulaires et aux tophus à l'intérieur du sac articulaire, entraînant un rétrécissement de la fente intra-articulaire, accompagnés de dommages graves - symptôme du «perceur» - germination du tophi dans le tissu osseux);
  • ponctions de l'articulation malade (inclusions d'urate en forme d'aiguille, non-détection d'un agent infectieux de l'inflammation, leucocytes jusqu'à 20 x 109 / l avec exacerbation de la goutte);
  • ponction du tophus (composition - urates).

Traitement de la goutte

Le premier dans le traitement de la goutte est le soulagement de la douleur. Les patients souffrant de goutte doivent connaître la liste des activités pouvant réduire la douleur lors d’une exacerbation:

  1. Reste du membre blessé.
  2. Froid au foyer douloureux: une serviette mouillée, une bulle de glace, une bouteille d’eau froide.
  3. AINS (Ortofen, Voltaren, Naproxen, Diclofenac) en comprimés ou en injections (les injections augmentent légèrement le rapport A / D, il est recommandé de le faire le matin).

Lors de la recherche d'une aide médicale et du maintien de la douleur, des corticoïdes intra-articulaires et une injection intraveineuse de colchicine sont possibles.

La façon de traiter la goutte et d’obtenir une rémission stable ne sera révélée qu’à un médecin qualifié, sur la base des résultats du diagnostic d’un cas particulier. Nous considérons des mesures générales de thérapie.

Pour prévenir les récidives et le développement de la maladie, les médicaments suivants sont prescrits (traitements):

  • AINS - prenez avec prudence, irritez la muqueuse gastro-intestinale;
  • Les corticostéroïdes - sont prescrits en tenant compte des propriétés immunosuppressives et de la lixiviation du calcium des os;
  • Colchicine - normalise les échanges d'acide urique, altère la composition du sang et du tractus gastro-intestinal;
  • Vitamines P et C - contribuent à la dissolution et à la production d’urates;
  • Uricodepressants (Allopurinol, acide orotique) - réduisant la production d'acide urique;
  • Les uricosurétiques (Benzbromanol, Ketazon, Probenecid) - éliminent l’acide urique du corps, sont contre-indiqués dans les cas d’insuffisance rénale chronique et de maladies gastro-intestinales (notamment du foie).

Avec des taux sanguins élevés d’acide urique et une faible capacité rénale (débit avec une urine inférieure à 3,56 mmol / jour), il est conseillé de combiner l’utilisation d’uricosurétiques et d’uricodépresseurs. La dose et la durée du traitement pour le traitement de la goutte sont déterminées individuellement. Les traitements sont longs (jusqu’à 1 an) avec une pause de 2 mois.

La physiothérapie a un effet bénéfique sur l'articulation touchée: irradiation ultraviolette (lors d'une exacerbation), phonophorèse médicamenteuse, traitement à la paraffine et exposition aux ultrasons (lors d'une rémission).

Le traitement chirurgical (arthroplastie, prothèses) est indiqué avec une déformation importante de l'articulation, un degré d'immobilisation important. Les interventions chirurgicales sont souvent effectuées sous anesthésie locale sous arthroscopie (traitement endoscopique).

Traitement de goutte à la maison

Dans le traitement de la goutte à la maison, vous pouvez utiliser les méthodes suivantes les plus efficaces pour les recettes de la goutte: teinture de lilas ou de cônes d’épicéa, décoction de laurier.

  • L'utilisation de matières premières médicinales est approuvée par le médecin traitant.
  • Ces recettes ont leurs propres contre-indications. Par exemple, le laurier est strictement interdit aux femmes enceintes (provoquant une naissance prématurée et des saignements), aux patients présentant des lésions ulcéreuses du tractus gastro-intestinal et aux diabétiques souffrant de constipation.
  • Les traitements à domicile ne remplacent pas les médicaments prescrits par un médecin.

Nourriture: menu pour la goutte

Sans correction nutritionnelle, l'efficacité du traitement médicamenteux est considérablement réduite. Pour normaliser les processus métaboliques et prévenir le développement d’exacerbations, vous devez suivre un régime:

  • avec un apport réduit en graisse,
  • limiter l'apport en sodium,
  • avec un accent sur les protéines végétales et les vitamines;
  • hors conservateurs.

Le régime alimentaire contre la goutte interdit l’utilisation d’aliments:

  1. Sel (exclusion complète ou consommation quotidienne d'au plus 1/2 c. À thé).
  2. Gâteaux à la crème.
  3. Épices et épices (vous pouvez vinaigre, feuille de laurier).
  4. Viande grasse / poisson, viandes fumées, sous-produits (en particulier aspic).
  5. Champignons
  6. Figues, framboises, raisins secs et raisins frais.
  7. Cultures de haricots.
  8. Chocolat, cacao, thé fort infusé, café.
  9. Alcool
  10. Verts - épinards, chou-fleur, oseille, laitue.
  1. Pain (blanc, seigle), pâtes.
  2. Légumes (de préférence frais), fruits (les agrumes et les cerises sont particulièrement utiles).
  3. Lait, fromage cottage, kéfir, beurre.
  4. Oiseau, poisson maigre (recommandé bouilli 2 à 3 fois dans le menu hebdomadaire).
  5. Sucre sans restrictions et miel (à un taux de glucose normal dans le sang).
  6. Jus, eau minérale.

L'utilisation d'eau minérale tiède ou d'un verre d'eau additionné de jus de citron accélérera le métabolisme. De plus, les processus d’échange sont normalisés le jour du congé hebdomadaire.

Complications de la goutte

  • Difformité articulaire sévère, handicap.
  • Rein gouteux, insuffisance aiguë / chronique, calculs.
  • Hypertension, ischémie du coeur.
  • L'ostéoporose

Prévention

Éviter l’apparition de la goutte ne fera qu’aider à un mode de vie sain (activité physique, rejet des mauvaises habitudes, bonne alimentation). Cette phrase "blasée" et souvent non prise au sérieux protège le corps de nombreuses maladies, y compris la goutte.

Afin de stabiliser la situation et d’éliminer les complications, il convient de respecter scrupuleusement les recommandations médicales et de suivre strictement le régime alimentaire prescrit pour la goutte. Alors seulement, une longue lutte contre la maladie apportera des résultats.