Injections dans l'ostéochondrose de la colonne lombaire - analgésiques, anti-inflammatoires, chondroprotecteurs, vitamines

Au stade d'une crise aiguë, les injections dans l'ostéochondrose de la colonne lombaire ont un puissant effet analgésique et font partie intégrante d'un traitement complexe. Par conséquent, lorsque les nerfs sont pincés, il est nécessaire de réaliser une injection directement dans le centre de pathologie, ce qui procure un soulagement temporaire. Avec les exacerbations de l'ostéochondrose, c'est un vrai salut, et les patients effectuent eux-mêmes les procédures - à la maison. En choisissant des injections de chondrose lombaire, il est recommandé de solliciter le soutien du médecin traitant, pour ne pas être traité superficiellement.

Qu'est-ce que l'ostéochondrose lombaire?

Cette maladie est souvent accompagnée de lésions des disques intervertébraux, mais représente en général tout un ensemble de modifications dystrophiques du cartilage articulaire de la colonne vertébrale. Progresse entre 30 et 50 ans, sujet au cours chronique. Comme le symptôme principal est une crise aiguë de douleur, les injections avec ostéochondrose fournissent, mais ne prolongent pas la période de rémission. Ces procédures sont considérées comme des moyens rapides d’arrêter le stade de la rechute, mais elles ne devraient pas être le résultat d’un auto-traitement superficiel.

Injections dans l'ostéochondrose

Le traitement conservateur d'une affection caractéristique est symptomatique; par conséquent, l'utilisation d'antispasmodiques et d'analgésiques est appropriée pour éliminer le spasme dans le traitement complexe. Le médecin prescrit un cycle complet d'injections intraveineuses ou intramusculaires, qui produisent un effet local directement sur le centre de pathologie. Les injections d'ostéochondrose lombaire soulagent de manière productive les syndromes de douleur aiguë dans le dos, suppriment le processus inflammatoire, prolongent significativement la période de rémission et contribuent au processus de restauration du cartilage et du tissu nerveux.

Indications médicales

Si un patient ressent une douleur intense au disque intervertébral lombaire difficile à contrôler, il est nécessaire d’utiliser des analgésiques sous forme d’injections. La composition chimique indique la présence d’un composé de substances actives - préparations de vitamines et d’analogues. Dans les tableaux cliniques complexes, il est nécessaire d’effectuer des blocages avec la présence d’anesthésiques puissants. Parmi les indications médicales des injections performantes:

  • la présence de processus inflammatoires progressifs;
  • exacerbation des processus dégénératifs des articulations et des tissus;
  • violation du flux sanguin local, circulation systémique;
  • l'apparition d'œdème prononcé de la région lombaire;
  • la présence de syndromes douloureux récurrents.

Avantages et inconvénients de la thérapie

Les injections intramusculaires pour le traitement de l'ostéochondrose de la colonne lombaire se distinguent par leur grande efficacité et leurs effets ciblés sur le site de la pathologie. Avec une douleur aiguë, c'est le salut, puisqu'il est possible d'éliminer un symptôme aussi déplaisant en seulement 30 minutes. Parmi les principaux avantages de réaliser des injections dans l'ostéochondrose, les points suivants sont nécessaires:

  1. Action rapide Les ingrédients actifs pénètrent de manière productive dans la circulation systémique et fournissent un apport sanguin aux tissus.
  2. Effet doux. Contrairement aux comprimés, les injections n'altèrent pas les parois des organes du système digestif, elles ne provoquent pas d'irritation.
  3. Traitement sûr. Les injections agissent sans effets secondaires, normalisent la mobilité de la colonne vertébrale et permettent de rétablir le parcours sans douleur.
  4. Action locale sur la pathologie. Les injections éliminent tranquillement la douleur, améliorent la circulation sanguine, sont nécessaires pour soulager les spasmes, alimentent les tissus en sang, aident à soulager l'enflure et restaurent l'intégrité des articulations.
  5. Sélectivité Pour obtenir l'effet ultime, certaines injections peuvent être injectées directement dans le centre de pathologie.

Le principal inconvénient d'un tel traitement de l'ostéochondrose lombaire est l'effet à court terme des analgésiques, effet thérapeutique sélectif. En outre, il existe ce que l'on appelle "l'effet de dépendance" lorsque le patient doit systématiquement changer le médicament efficace contre la douleur, en choisissant chaque fois un médicament plus puissant.

Types d'injections dans l'ostéochondrose

L'analgésique peut soulager la douleur, mais temporairement. Les représentants de plusieurs groupes pharmacologiques ont un effet anesthésique, antédémateux, anti-inflammatoire et régénérant. Injections bien connues et activement recherchées dans l'ostéochondrose lombaire:

  • analgésiques: Analgin, Baralgin;
  • antispasmodiques myotropes: Mydocalm;
  • médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens: diclofénac, kétorolac;
  • glucocorticoïdes (dans les scènes cliniques compliquées): Diprospan, Kenalog, Flosterone;
  • remèdes homéopathiques: Traumel C, Purpose T;
  • Complexes vitaminiques: thiamine, cyanocobalamine, acide nicotinique.

Injections de soulagement de la douleur

La douleur peut survenir dans la région thoracique ou se localiser dans la région lombaire, privant le patient de sommeil et de repos. Pour réduire son intensité et procurer un soulagement temporaire, il est nécessaire d’utiliser un anesthésique sous forme d’injections. L'utilisation d'analgésiques soulage l'inflammation, supprime l'enflure, élimine le lumbago et la douleur excessive. Voici les positions pharmacologiques efficaces:

Anti-inflammatoire

Les représentants du groupe AINS suppriment temporairement les symptômes de l'ostéochondrose. Cependant, ils sont incapables de lutter contre les lésions infectieuses, de ralentir le processus de destruction des tissus et des fibres musculaires. Avec leur aide, la douleur et l'inflammation peuvent être éliminées en bloquant la cyclooxygénase. Parmi les lacunes du traitement conservateur, les médecins soulignent le risque de développer une neuropathie. Voici des médicaments efficaces dans le groupe des anti-inflammatoires non stéroïdiens:

Injections de chondroprotectants

Avec une ostéochondrose lombaire progressive, les représentants de ce groupe pharmacologique sont capables de restaurer totalement ou partiellement le tissu cartilagineux endommagé, d’éliminer une attaque douloureuse, de soulager l’inflammation. Un tel effet thérapeutique est assuré par la présence de glucosamine dans la composition chimique de l'acide hyaluronique. La durée du cours est déterminée individuellement, la moyenne est de 5 à 7 jours. Les médicaments suivants sont particulièrement efficaces:

Vitamines B

Avec les sensations désagréables que provoque l'ostéochondrose dans les services cervicaux, lombaires, sacrés ou autres, le traitement n'est pas complet sans traitement vitaminique supplémentaire. Les vitamines du groupe B sont particulièrement recherchées, elles sont capables de restaurer les tissus cartilagineux, de supprimer le processus inflammatoire et le syndrome douloureux aigu. Pour renforcer l'effet thérapeutique global, il est en outre recommandé de prendre des vitamines A et E, ou d'acheter des complexes multivitaminés avec leur participation directe. Voici les positions efficaces dans l'ostéochondrose:

  • Cyanocobalamine;
  • La thiamine;
  • Acide nicotinique.

Injections Homéopathiques

L’homéopathie par agression est plus sûre compte tenu de sa composition naturelle, mais l’effet de telles injections est parfois faible et médiocre. Dans les scènes cliniques compliquées, il est totalement inutile en pratique. Cependant, il existe des médicaments sans effets secondaires, de sorte que dans la médecine moderne, ils ont un vaste cercle de partisans ardents. Le plus souvent ce sont des drogues:

Blocus médical

Si les médicaments ci-dessus ne suppriment pas une crise de douleur aiguë, les patients ont recours à la procaïne et procèdent à des blocages médicaux. Dans ce cas, le médecin prescrit le médicament prescrit dans la zone touchée jusqu'à la racine nerveuse. L'effet thérapeutique dure plusieurs jours et, parmi les positions pharmacologiques pertinentes des anesthésiques, il convient de distinguer Novocaïne, Lidocaïne, Procaïne en association avec des complexes vitaminiques. Le cours comprend 3 à 5 procédures censées être effectuées avec un intervalle de temps de 2 à 3 jours.

Quels médicaments sont souvent prescrits

Les injections dans l'ostéochondrose de la colonne lombaire ne doivent être prescrites que par un spécialiste compétent, car les composants synthétiques, lorsqu'ils sont introduits dans la circulation systémique, peuvent provoquer les effets les plus inattendus, parfois les moins favorables. Il est important de suivre un traitement complet pour prolonger l'effet du soulagement de la douleur. Sinon, les symptômes se rappellent encore des accès douloureux désagréables. Vous trouverez ci-dessous les clichés qui, parmi les médecins et les patients, collectent des critiques majoritairement positives.

Milgamma avec ostéochondrose

Il s’agit d’un médicament associant anesthésique (lidocaïne) et vitamines du groupe B. En bloquant l’influx nerveux, les principes actifs suppriment les accès de douleur aiguë, améliorent les processus métaboliques, régénèrent les tissus et les terminaisons nerveuses. Utilisez le médicament peut être pendant 7 à 10 jours, pas plus. Parmi les lacunes du traitement est nécessaire pour allouer un soulagement de la douleur à court terme - seulement une heure. Ensuite, les symptômes de l'ostéochondrose de la colonne lombaire se rappellent.

Combilipen

Il s’agit d’un complexe multivitaminique à forte concentration de vitamine B. La lidocaïne est présente dans la composition chimique. Elle produit un effet anesthésique local au point d’injection, ce qui favorise une meilleure absorption des vitamines et une vasodilatation. Ils prescrivent un médicament caractéristique contre la douleur dans la colonne vertébrale, lorsque la lumboischialgie, la plexopathie, le syndrome radiculaire et d’autres modifications dégénératives de la structure des vertèbres progressent. Le cours comprend l'administration quotidienne de 2 ml de solution par jour pendant les 5 à 7 premiers jours, puis de 2 ml 2 à 3 fois par semaine pendant 2 semaines supplémentaires.

Dexaméthasone

Selon ses propriétés, il s'agit d'un glucocorticostéroïde puissant, nécessaire à la normalisation du métabolisme des protéines, des glucides et des minéraux. La dose quotidienne recommandée de dexaméthasone sous forme d'injections pour injection intraveineuse, intramusculaire ou intra-articulaire est de 4-20 mg à 3-4 séances par jour. Il est nécessaire d’utiliser cette forme de libération les 3 à 4 premiers jours, puis elle est supposée passer à l’administration orale du médicament du même nom. Parmi les avantages du traitement, les médecins distinguent un effet analgésique rapide, l'inconvénient étant la possibilité que l'organisme s'habitue à des composants synthétiques.

Ketonal

C'est un représentant efficace du groupe des AINS avec le composant actif, le kétoprofène. Le médicament est recommandé pour la douleur aiguë, fournit une tendance positive 20 minutes après l'injection. Les doses quotidiennes dépendent du tableau clinique prédominant, mais pas plus de 2 injections par jour. Il est important de prendre en compte un certain nombre de contre-indications. Par exemple, son utilisation est interdite en cas de troubles de la coagulation sanguine, d'ostéoporose, de déformations du tissu articulaire, ainsi que lors de la récurrence d'une maladie fongique ou infectieuse, pendant la grossesse, l'allaitement.

En cas de complications, le traitement est effectué à l'hôpital. Dans d'autres tableaux cliniques, les médecins recommandent une thérapie à domicile. En choisissant des solutions intraveineuses ou intramusculaires, il est nécessaire de respecter les recommandations d'un spécialiste, ne pas économiser sur un achat aussi important, en particulier lorsque l'ostéochondrose exacerbée de la colonne lombaire. Ci-dessous sont les prix approximatifs des médicaments à Moscou, qui sont capables dans les plus brefs délais de soulager la douleur aiguë et l'inflammation. Dans la boutique en ligne, un achat similaire coûtera beaucoup moins cher au patient. Donc:

Nom des injections dans l'ostéochondrose de la colonne lombaire

Quel genre de coups faire avec l'ostéochondrose?

Afin d'obtenir des résultats efficaces, les injections d'ostéochondrose sont utilisées en traitement, car les sensations douloureuses dans cette maladie sont les plus intenses. Le traitement de l’ostéochondrose par injection est réalisé sous le contrôle complet d’un médecin expérimenté. L'objectif principal des injections est de soulager la douleur, de relâcher les racines nerveuses, prises en sandwich entre les disques vertébraux, de contracter les muscles, et d'éliminer la déformation du squelette vertébral.

En raison d'un mode de vie sédentaire, d'une mauvaise posture, d'un surpoids, d'une alimentation malsaine, de la présence de mauvaises habitudes, le squelette vertébral se déforme progressivement, affectant principalement le cartilage, les tissus, les muscles et les disques vertébraux. Particulièrement sujette à cette cervicale et lombaire. Avec la défaite de la région cervicale, le patient ne peut pas tourner la tête, éprouvant de graves maux de tête, l'athérosclérose se développe progressivement. Dans l'ostéochondrose lombaire - la maladie affecte le nerf sciatique, d'où la douleur devient insupportable et la question de l'appropriation illicite de l'invalidité devient. Dans le premier et le second cas, des injections anti-inflammatoires sont prescrites, suivies d'un traitement par injection.

Efficacité d'injection

Les médicaments qui pénètrent dans le corps par des injections sont les plus efficaces, car ils contournent immédiatement le tractus gastro-intestinal et pénètrent dans le sang. La thérapie par injection est meilleure que les autres pour trois raisons:

  • La vitesse d'exposition. Les substances actives qui pénètrent dans le corps contournent le tube digestif, pénètrent dans le sang et agissent ensuite directement sur les terminaisons nerveuses. De cette façon, vous pouvez réduire plusieurs fois le temps d’exposition du médicament;
  • La quantité correcte du dosage de médicament. En cas d'ingestion de substances actives dans le tractus gastro-intestinal, celles-ci perdent leurs propriétés jusqu'à 50%, sous l'action des acides et des enzymes gastriques. Des injections sont prescrites pour l'ostéochondrose, puis lorsqu'il est nécessaire que tous les composants du médicament tombent dans le sang, en observant le dosage exact.
  • Effets secondaires minimaux. Depuis, les comprimés pré-oraux, pénétrant dans l'estomac, agissent de manière destructive, augmentent / diminuent l'acidité, irritent les parois du tractus gastro-intestinal. Par conséquent, les comprimés standard prescrits avec beaucoup de soin.

Néanmoins, le principal avantage réside dans le fait qu’avec l’exacerbation de la maladie, les injections peuvent être supprimées presque instantanément du syndrome douloureux, car l’intensité des sensations peut être telle que le patient se sent immobilisé.

Inconvénients du traitement par injection

En plus des avantages francs, une telle thérapie a ses inconvénients. En pratique clinique standard, les médecins prescrivent des injections pour l'ostéochondrose lombaire, uniquement pour soulager une crise aiguë de la maladie. Seulement dans le cadre de la phase initiale du traitement. Cela est dû au fait que:

  • Le traitement de la colonne vertébrale par l'ostéochondrose nécessite un traitement à plusieurs niveaux suivi d'un rétablissement à long terme. Et la mise en œuvre des injections nécessite au moins certaines compétences médicales malomalskih que la plupart des patients ne possèdent pas. Et à visiter tous les jours, la clinique est physiquement très difficile à plusieurs reprises.
  • Haute sensibilité de la peau aux injections. Les injections quotidiennes contribuent au développement d'abcès purulents. Pour cette raison, ils sont recommandés pour une courte période, après quoi le traitement est transféré aux médicaments par voie orale.
  • L’effet des drogues injectées n’est pas aussi long et rapide qu’après le premier soulagement, une nouvelle attaque se produit, avec beaucoup plus de douleur.

Quels sont les types d'injections?

En fonction du traitement choisi par le médecin, du stade de la maladie et des symptômes, une méthode d'injection parmi plusieurs peut être choisie:

  • Presque toutes les injections efficaces d'ostéochondrose sont administrées par voie intramusculaire. Seulement avec cela, l'introduction du médicament pénètre presque immédiatement dans le sang et est mieux tolérée par le corps.
  • Les injections intraveineuses sont effectuées avec le plus grand soin chez les patients atteints de maladies cardiovasculaires. De telles injections ne sont faites qu'avec une douleur très forte, en cas d'urgence, lorsque des médicaments anesthésiques sont nécessaires.
  • La thérapie par vitamines est prescrite en association avec des injections d'anesthésique, pour une plus grande absorption de ces dernières.
  • Si le patient est à l'hôpital, des blocages médicaux sont activement utilisés, dans lesquels une injection est faite directement dans la colonne vertébrale. Effectuer la procédure, seuls des médecins qualifiés.
  • Les gouttes pour l'ostéochondrose ne sont pas moins efficaces, ce qui les rend parallèles au traitement principal, en tant qu'anesthésique local.

Quels injections prescrites pour l'ostéochondrose

Avec le traitement complexe de l'ostéochondrose, il est impossible de guérir complètement le patient des modifications déformatives, mais il est possible de ralentir considérablement. Il est utile de traiter l'ostéochondrose au moyen d'injections pour éliminer les symptômes suivants:

  • Soulager les spasmes musculaires;
  • Éliminer complètement le syndrome de la douleur;
  • Réduire l'excitabilité accrue des terminaisons nerveuses et des racines;
  • Accélérer le métabolisme des terminaisons nerveuses;
  • Lancer les processus de régénération des nerfs, des muscles et du cartilage endommagés;
  • Améliorer la circulation sanguine musculaire.

Sur la base des symptômes du patient, les médicaments sélectionnés sont efficaces et interagissent de manière complexe.

  • Assurez-vous de lire les informations: exercices avec ostéochondrose

Anti-inflammatoires

Les médicaments non stéroïdiens (AINS) appartiennent au groupe des anti-inflammatoires. Ces médicaments agissent sur le corps comme antipyrétiques, anti-inflammatoires et analgésiques, réduisant ainsi la douleur et bloquant progressivement les causes de son apparence.

Le principal inconvénient de ces médicaments est la forte incidence sur le tractus gastro-intestinal. Les patients présentant au moins quelques violations du tractus gastro-intestinal, il est recommandé de s’abstenir complètement de ces fonds.

Parmi les plus célèbres AINS, considérez:

  • "Ketonol" - un anesthésique complet, où les propriétés antipyrétiques sont moins prononcées. Agit jusqu'à 6 heures, provoque l'ouverture de saignements, affecte extrêmement négativement le tractus gastro-intestinal. Pour les personnes qui ont, même pas de grands écarts en matière de santé, de la part du tractus gastro-intestinal, l'utilisation de ce médicament est strictement interdite car elle met la vie en danger;
  • "Diclofenac" - supprime l'inflammation et la fièvre des tissus musculaires. L'anesthésie a un effet modéré et le médicament est utilisé comme agent anti-inflammatoire. Le médicament agit de manière destructive sur les cellules de l'estomac et du foie. Temps d'action jusqu'à 12 heures.
  • Movalis est un médicament anti-inflammatoire universel ayant un effet antipyrétique et analgésique moins perceptible. L'utilisation prolongée provoque le cancer de l'estomac. Piquer 1 p. par jour, temps d'action jusqu'à 24 heures.

Analgésiques

Si les médicaments anti-inflammatoires ne peuvent pas arrêter la douleur, des analgésiques sont prescrits par un médecin pour aider à soulager la douleur.

  • "Analgin" - a un fort effet analgésique, l'effet dure jusqu'à 6 heures, vous pouvez faire une injection jusqu'à 3 p. / Jour. Complètement dépourvu de qualités antipyrétiques et anti-inflammatoires. À faire avec l'ostéochondrose par voie intramusculaire.
  • "Tramadol" - un opiacé fort, est addictif, vous pouvez sentir l'effet d'environ 6 heures. Un analgésique fort, un groupe narcotique, des pharmacies sur ordonnance.
  • Milgamma est une préparation universelle d'action complexe. La composition consiste en une combinaison d'analgésique "lidocaïne" et de vitamines du groupe "B". L’effet de l’anesthésie commence rapidement, au bout de 5 à 10 minutes, mais ne dure pas plus d’une heure. Le médicament non seulement soulage la douleur, mais contribue également à la régénération des nerfs et des tissus endommagés. Après avoir pincé les racines nerveuses, le médicament les soigne avec soin et leur redonne leur état d'origine. Il serait bon de prendre un traitement avec ce médicament, environ 10 jours à 1 p / jour.
  • "Acide nicotinique" - empêche la formation de caillots sanguins, dilate les parois des capillaires, améliore la circulation musculaire des disques intervertébraux. Renforce le squelette vertébral, recommandé par voie intraveineuse, l'évolution générale pouvant aller jusqu'à 2 semaines pour 1 p. en d.

Injections chondroprotectrices

Les préparations de ce groupe restaurent et nourrissent les tissus osseux et cartilagineux des dommages subis dans l'espace intervertébral. La composition de ces médicaments contient des bio-substances synthétiques qui, par leurs propriétés, ne diffèrent pas des naturelles. Ils soulagent les douleurs articulaires, restaurent le cartilage et le tissu osseux. Les chondroprotecteurs de médicaments les plus célèbres sont: "Arthron", "Rumalon" et "Alflutop". Injections avec ostéochondrose, il est recommandé de prendre plusieurs mois, 1 injection / jour. Les chondroprotecteurs, utiles en prévention et lors de la rémission, améliorent l'élasticité des disques vertébraux.

Myorelaxants

Recommandé de combiner avec d'autres médicaments pour soulager les spasmes musculaires parmi les terminaisons nerveuses pincées. Les analgésiques souffrant d'ostéochondrose associés à des relaxants musculaires donnent de bons résultats dans le traitement de la maladie. Les meilleurs relaxants musculaires sont le topiramate et le baclofène. Quels dosages? 25 mg pendant 10 jours, 1 p. / Jour.

Blocus de guérison

La méthode orbitale consistant à administrer le médicament directement dans l’espace intervertébral est appelée blocage. Pour une solution médicamenteuse, on prépare un mélange d'analgésique local "Novocain" ("procaïne") et d'un agent anti-inflammatoire à base "d'hydrocortisone". Le blocus peut arrêter la douleur la plus grave en quelques minutes à peine, l’effet de telles procédures est très important. En raison du fait que les médicaments nécessaires sont délivrés directement dans la zone touchée, une régénération rapide se produit. Les blocages prescrits exclusivement par des médecins expérimentés, sont sous anesthésie locale, un cycle de 5 à 7 procédures et une période d'un jour.

Malgré la grande efficacité de la procédure, celle-ci présente un certain nombre de contre-indications sérieuses qu'il ne faut pas ignorer:

  • Intolérance individuelle aux analgésiques locaux, y compris divers types d’allergies;
  • Maladies infectieuses aiguës ou maladies aéroportées en rémission;
  • Toute lésion de la peau - eczéma, abcès, furonculose, etc.
  • Grossesse et allaitement;
  • Maladies chroniques de l'estomac, des intestins, du foie et des reins.

Droppers

Attribuer des compte-gouttes pour l'ostéochondrose, pour saturer le sang en nutriments et soulager la douleur. Les compte-gouttes peuvent être mis à la maison. La composition et la posologie sont déterminées par le médecin, après un diagnostic approfondi de l'état du patient, après des instructions détaillées sur la technique de réalisation d'un tel traitement. Les droppers ont prescrit un traitement de 10 jours, à raison d'une journée / jour. La substance active est un analgésique, dilué dans une certaine proportion avec une solution saline.

Thérapie de vitamine

En plus de la vitamine «B» obligatoire, le patient se voit attribuer sans faute les vitamines «A», «E» et «C», sous forme d'injections. La combinaison de ces vitamines contribue à la régénération rapide des tissus endommagés, à l'amélioration de la microcirculation du sang et à la restauration rapide de la surface des os et du cartilage. Il est strictement interdit de les piquer sous forme aiguë ou aiguë, uniquement lors d'une rémission ou d'une prophylaxie. Introduisez-les dans le corps par voie intramusculaire, le cours dure de quelques semaines à 2-3 mois, selon le degré de négligence de la maladie.

Une visite opportune chez le médecin pour le moindre soupçon de la maladie ostéochondrose, à l'avenir, vous évitera un traitement long et coûteux! Un médicament bien choisi est un rétablissement rapide sans crises et processus inflammatoires à répétition.

Injections dans l'ostéochondrose

L'ostéochondrose chronique implique l'alternance de périodes d'exacerbation et de périodes de rémission.

Pour la phase aiguë de la maladie, la douleur est si intense que les patients sont souvent incapables de se lever du lit. Les légers mouvements (plis, virages) provoquent une douleur accrue. La tâche principale ici est le soulagement immédiat de la douleur par tous les moyens disponibles. Les comprimés et les onguents sont un moyen trop faible, et leur action commence au bout d'un certain temps.

Le meilleur moyen d'atténuer rapidement les souffrances du patient atteint d'ostéochondrose consiste à prendre des analgésiques qui vous permettent d'administrer immédiatement le médicament à son objectif prévu et d'obtenir un soulagement dans les plus brefs délais.

Arguments pour l'injection

La méthode de traitement de l’ostéochondrose des injections cervicale, lombaire et thoracique présente de nombreux avantages par rapport à la prise de médicaments à l’intérieur et à l’application locale de pommades, de gels et d’autres moyens:

Injections - moyen rapide contre la douleur

  • Action à grande vitesse. Les composés actifs pénètrent dans la circulation sanguine et atteignent rapidement l'objectif des terminaisons nerveuses. Lors de l'utilisation de comprimés, le médicament prend du temps pour atteindre l'estomac, s'y dissoudre, traverser le tube digestif et être absorbé par le sang. Après cela, il faut au moins une demi-heure supplémentaire pour que cela prenne effet.
  • La capacité de déterminer avec précision la dose. Lorsque l'on choisit une injection pour soulager les symptômes de l'ostéochondrose, la totalité de la dose administrée du médicament a un effet thérapeutique. Lors de la prise de pilules, une partie de la substance active est détruite sous l’influence des enzymes digestives.
  • Impact direct sur la lésion pour éviter les réactions indésirables de la part du corps. Le blocage (obkalyvaniye) de la zone touchée par une injection analgésique est réalisé au moyen d’injections directement sous la peau. Par exemple, dans l'ostéochondrose avec une localisation dans la région cervicale, une injection est faite au site de la sortie des racines nerveuses, grâce à laquelle le médicament agit de manière ciblée, sans atteindre d'autres organes.
  • L'administration uniforme à long terme de médicaments par des compte-gouttes intraveineux permet dans la plupart des cas d'obtenir de meilleurs résultats qu'avec l'utilisation d'autres formes de médicaments.

Types d'injections

Avec une forte attaque d'ostéochondrose, le meilleur moyen de soulager la douleur est l'administration intraveineuse du médicament par voie intraveineuse.

Le complexe de procédures comprend également des injections intramusculaires et sous-cutanées de médicaments ayant un effet anti-inflammatoire et tonique.

On peut obtenir d’excellents résultats grâce à des blocages dont l’essentiel est l’administration locale de médicaments.

Injections intramusculaires

Pour le traitement de l'ostéochondrose, quelle que soit la localisation de la zone touchée (dans la partie lombaire ou cervicale), des injections des groupes de médicaments suivants sont utilisées:

  • analgésiques;
  • antispasmodiques myotropes;
  • les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS);
  • glucocorticoïdes.
L'analgésique le plus populaire est Analgin.
  1. Baralgin et Analgin (métamizole sodique) sont les analgésiques les plus couramment prescrits. Les injections ont une action unilatérale: éliminer la douleur, sans affecter le processus dégénératif-dystrophique lui-même. Leur utilisation est justifiée en cas de douleur de forte intensité, lorsqu'aucun autre moyen n'est à portée de main.
  2. Mydocalm est le plus productif des antispasmodiques myotropes avec ostéochondrose. Les injections du médicament visent à éliminer les spasmes des muscles squelettiques de la colonne vertébrale, ce qui contribue à une réduction marquée de la douleur. L'action de Mydocalm consiste à bloquer les récepteurs de la douleur dans les fibres musculaires touchées, ce qui perturbe les impulsions de la moelle épinière. L'effet de Mydocalm dure un certain temps, au cours duquel le corps parvient à restituer le tonus normal aux fibres musculaires et à activer ses propres mécanismes de défense contre la pathologie. La dose de Mydocalm est de 1 ml. L'injection est effectuée deux fois par jour.
  3. La décision quant aux médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens particuliers à utiliser dans un cas particulier dépend de l'intensité de la manifestation clinique de la pathologie, de la gravité de la lésion, de la présence de maladies concomitantes chez le patient. Dans l'ostéochondrose de type lombaire et cervicale, on administre principalement les moyens suivants:
    • Diclofénac sodique;
    • Ketonal;
    • L'ibuprofène;
    • Ketorolac.

    Les injections ont plusieurs actions en même temps:

    • supprimer efficacement la douleur;
    • avoir un fort effet anti-inflammatoire;
    • éliminer les poches;
    • éliminer la compression des terminaisons nerveuses des tissus touchés.

    Avec le passage du cours complet ne peut pas complètement se débarrasser du processus inflammatoire. La durée de l'effet thérapeutique est d'environ 6 mois.

  4. Les avis des experts sur l'utilisation de tout agent hormonal stéroïdien pour l'ostéochondrose sont les plus efficaces, divergent. La plupart des médecins préfèrent mettre les injections combinées signifie Ambene. La boîte contient 6 flacons ou seringues spéciaux: le contenu des trois est la solution A, les trois autres sont la solution B. La composition de la solution A comprend:
    Ambien Combiné
    • la dexaméthasone;
    • chlorhydrate de lidocaïne;
    • hydroxyde de sodium;
    • la phénylbutazone;
    • salicylamide o-acétate de sodium;
    • eau pour injection.

    La solution B est un mélange de cyanocobalamine et de chlorhydrate de lidocaïne. Grâce à ces composés, le médicament a un effet multiforme: il élimine efficacement les processus inflammatoires et a un effet bénéfique sur le système nerveux en stimulant la régénération des cellules nerveuses endommagées à la suite de l'ostéochondrose.

    En raison du contenu de la lidocaïne, les injections de drogue sont absolument indolores. Utilisé principalement pour se débarrasser des manifestations du type de pathologie cervicale et lombaire.

    Après le préchauffage à la température du corps, Ambene est inséré dans le muscle fessier à une profondeur suffisante. Le mélange des solutions A et B est effectué immédiatement avant utilisation. Le nombre maximum d'injections par semaine est de trois et le médicament peut être administré tous les jours ou tous les deux jours.

    Si le résultat obtenu est insuffisant, le parcours peut être répété après une pause d'un mois (ou plus).

Les blocus

Un autre traitement fréquemment utilisé contre l'ostéochondrose est le blocage dans lequel des injections sont effectuées directement dans la zone touchée. L'indication directe pour la nomination de blocus est la présence de douleur. La procédure est facilement tolérée et entraîne un effet instantané:

Blocus - injections directement dans la zone touchée

  • empêche la propagation des impulsions de douleur de la lésion;
  • élimine les spasmes musculaires;
  • a un effet anti-inflammatoire;
  • favorise l'amélioration locale de la circulation sanguine;
  • élimine les poches.

Il est possible de réaliser des blocages avec un médicament du groupe des anesthésiques (lidocaïne, novocaïne) ou plusieurs: les analgésiques peuvent être utilisés avec des médicaments non stéroïdiens, des agents hormonaux (Hydrocortisone, Dexaméthasone) ou des antispasmodiques.

Pour obtenir un résultat optimal dans l'ostéochondrose de type cervical, l'immobilisation de cette partie de la colonne vertébrale est également utilisée avec un appareil orthopédique spécial pour exclure la possibilité d'un mouvement du cou - un collier de Schantz.

Il existe deux types de blocus:

  • Paravertébral avec l'introduction du médicament à différentes profondeurs - est réalisée dans des points spéciaux situés près de la colonne vertébrale. Dans la plupart des cas, une variété de blocage funiculaire est prescrite, dans laquelle le médicament est injecté directement dans la sortie de la racine spinale.
  • Épidurale - l’injection du médicament se fait dans l’espace épidural.

Il existe certaines contre-indications pour lesquelles le traitement des blocages est inapproprié:

  • maladies pustuleuses;
  • la présence d'une réaction allergique aux anesthésiques locaux;
  • déformation de la colonne vertébrale importante, ce qui rend le blocus techniquement impraticable.

Injections dans l'ostéochondrose

Les injections pendant l'ostéochondrose sont prescrites pendant la période d'exacerbation pour soulager la douleur, reconstituer les disques intervertébraux avec des nutriments, renforcer le tissu osseux. Les chondroprotecteurs sont des préparations contenant des composants d'origine animale: ils nourrissent les tissus cartilagineux et aident à restaurer le cartilage des articulations.

Les injections sont un remède efficace pour l'amélioration générale de l'état de santé lors de l'exacerbation de l'ostéochondrose. La durée du traitement par injection est de 10 à 20 jours, à la fin de la rémission. Dans de rares cas, un traitement par injection peut ne pas améliorer ou provoquer une réaction allergique. Mais cela dépend du médicament et des caractéristiques du traitement.

Lorsque l'ostéochondrose s'aggrave, une personne ne peut plus se passer de soins médicaux d'urgence. Il ressent une douleur atroce et des crampes dans les muscles, un homme surmonte sa faiblesse. Tout cela conduit au fait que le patient ne peut pas se servir lui-même.

La souffrance du patient peut être rapidement soulagée par l'administration d'une injection d'anesthésique. Cela permet au médicament d'entrer immédiatement dans le sang et de commencer à agir immédiatement. La pratique montre que ce sont les injections dans l'ostéochondrose qui constituent la méthode la plus efficace pour soulager la douleur.

L'effet de l'injection sur le corps

Dans l'ostéochondrose, les muscles du dos protègent la colonne vertébrale d'éventuelles blessures supplémentaires. Par conséquent, pendant la période d'une attaque, les spasmes et la tension des muscles de la colonne vertébrale sont fortement ressentis, entraînant une augmentation de la douleur et une diminution des mouvements. Parfois, les spasmes peuvent être d'une telle force qu'un malade ne peut pas redresser son dos. Ces circonstances sont à l’origine de la nomination de fonds qui peuvent non seulement soulager la douleur, mais aussi relâcher les muscles.

Arrêter une attaque douloureuse signifie éliminer le facteur qui la cause. Cela peut être fait lorsque le schéma thérapeutique implique l’utilisation de:

  • des vitamines;
  • médicaments non stéroïdiens ayant des effets anti-inflammatoires (AINS);
  • les médicaments aux propriétés analgésiques et antispasmodiques (ils pénètrent immédiatement dans le sang, les signaux des cellules nerveuses sont bloqués, la douleur est soulagée, en parallèle, ils réduisent le processus inflammatoire);
  • chondroprotecteurs.

Les injections faites à un patient souffrant d'ostéochondrose constituent un traitement symptomatique visant uniquement à éliminer le syndrome douloureux. Un tel traitement ne doit pas être confondu avec la thérapie pathogénétique, qui vise directement à guérir la maladie.

L'ostéochondrose est une maladie chronique. Cela signifie que vous devez le traiter toute votre vie. Bien que les injections ne soient pas en mesure de guérir l'ostéochondrose, elles sont beaucoup plus efficaces que les pommades et les comprimés.

Principaux avantages des injections

  • le médicament pénètre rapidement dans la zone touchée, affectant instantanément la maladie et soulageant rapidement les crampes et la douleur;
  • la quantité exacte requise du médicament est livrée à la zone touchée;
  • la circulation sanguine normale est rétablie;
  • l'intoxication du corps est sensiblement affaiblie;
  • diminue le gonflement et la pression sur les disques et les vertèbres;
  • L’utilisation d’un compte-gouttes permet d’ajuster le débit régulier dans la zone touchée du médicament.

Les avantages des injections sont particulièrement perceptibles lorsqu'il devient nécessaire d'éliminer rapidement la douleur dans la région lombaire. Dans ce domaine, la douleur peut être si forte qu’une personne n’est pas capable de faire le moindre mouvement.

Types d'injections

Dans la médecine moderne utilise plusieurs types de traitement par injection. En accordant la préférence à l'un d'entre eux, le médecin se base sur les buts et objectifs supposés être atteints après la fin du traitement. Un traitement indépendant est contre-indiqué, car l'ensemble du processus devrait être sous la supervision d'un médecin expérimenté.

Ces injections sont faites dans la partie externe supérieure des fesses. S'il n'y a aucune possibilité de faire une injection à cet endroit, vous pouvez l'insérer dans un autre endroit avec un gros muscle - la cuisse ou l'épaule. Avant l'injection, le patient doit se détendre.

Toute la surface des mains d’une personne est recouverte de veines. Voici la veine radiale, ainsi que celle appelée ulnaire sous-cutanée. Ils sont connectés dans la fosse cubitale, tandis que dans le coude une veine moyenne se forme et que des injections de ce type y sont injectées.

Sous la peau humaine se trouve une couche de graisse composée de nombreux vaisseaux sanguins. Le médicament entrant ici est rapidement absorbé et commence à agir.

Les injections sous-cutanées sont administrées:

  • dans la partie externe de l'épaule;
  • dans la partie inférieure des aisselles;
  • dans la zone sous l'omoplate;
  • dans la paroi latérale du ventre;
  • dans la zone de la partie extérieure avant de la cuisse.

Dans tous ces endroits, la peau est commode à capturer dans le pli. Ils minimisent également le risque de dommages aux vaisseaux sanguins, aux terminaisons nerveuses et au périoste.

Les injections ne doivent pas être placées dans la zone d'œdème de la graisse sous-cutanée, ni dans les sceaux formés après une mauvaise résorption des injections précédentes.

Épidurale - mettre dans l'espace entourant la dure mère des racines et de la moelle épinière. L'efficacité de l'injection dépend du médicament administré. Avec un tel blocage, les analgésiques présentés par la bupivacaïne, la lidocaïne ou la novocaïne peuvent être utilisés, ainsi que les stéroïdes Kenalog ou Diprospan.

Les blocs soulagent les tensions musculaires pathologiques, éliminent les spasmes vasculaires, réduisent les poches et ont un effet anti-inflammatoire.

Aujourd'hui, de nombreux médicaments ont été créés pour permettre aux thérapies injectables de maintenir la santé de la colonne vertébrale et d'éliminer les symptômes douloureux. Cependant, en médecine, d'autres médicaments sont utilisés pour un usage externe et interne. Faites attention aux cas dans lesquels des injections peuvent être attribuées.

Indications pour l'injection

Afin de prescrire des injections avec ostéochondrose, le médecin traitant doit avoir de sérieuses raisons à cela. On y a recours s'il y a exacerbation de la maladie avec manifestation d'une douleur aiguë.

De nombreux patients affirment que lorsque la maladie devient aiguë, la douleur est si intense qu’elle ne s’arrête pas même au repos. Par conséquent, attendre que la maladie disparaisse d'elle-même ne fonctionne pas - seules les injections peuvent économiser.

Utilisation de fonds appartenant à différents groupes

Chaque médicament a ses propres caractéristiques, ce qui affecte d’une manière ou d’une autre le corps humain.

Lorsque l'ostéochondrose prescrit principalement les fonds qui sont en mesure d'améliorer la circulation sanguine. En conséquence, le cartilage commence à recevoir une nutrition de haute qualité, ce qui entraîne une diminution de la douleur et une amélioration des processus métaboliques.

En médecine moderne, il existe diverses injections conçues pour lutter contre l'ostéochondrose. Faisons attention aux moyens les plus demandés en raison de leur efficacité:

  1. Médicaments chondroprotecteurs - Mukosat, Roumalon, Alflutop;
  2. Anti-inflammatoires non stéroïdiens - Ketonal, Diclofenac, Ambene;
  3. Antispasmodiques myotropes - Mydocalm;
  4. Analgésiques - Baralgin;
  5. Anesthésiques - Anestezin, Trimekain, Lidocaine;
  6. Vitamines et complexes vitaminiques.

Les injections administrées aux personnes atteintes d'ostéochondrose sont efficaces: élimination rapide de la douleur, élimination des spasmes, réduction de l'inflammation.

Médicaments chondroprotecteurs

Ils sont capables de protéger le tissu cartilagineux des effets de nature différente. Ces médicaments ralentissent le développement des modifications dystrophiques présentes dans l’ostéochondrose des articulations des disques et de la colonne vertébrale. Ils constituent un substitut efficace aux comprimés, gels et pommades.

Le plus populaire - chondroprotecteurs sous forme d'injections:

  1. Mukosat. Le médicament empêche la dégradation des tissus cartilagineux et contribue à leur récupération, est caractérisé par un effet anti-inflammatoire, élimine qualitativement la douleur. En utilisant le médicament, il devient possible de réduire la douleur, de soulager le processus d'inflammation. La mobilité des articulations augmente, ce qui réduit le besoin de rendez-vous avec des AINS. Le médicament est rapidement absorbé et agit pendant deux jours.
  2. Rumalon est un extrait qui contient du cartilage et du tissu de la moelle osseuse des veaux. Le médicament contribue à la formation de glycosaminoglycanes, ainsi que de collagène cartilagineux. Il réduit également l'activité des enzymes qui fluidifient le cartilage articulaire et ralentit le développement de l'arthrose. Avec l’introduction du médicament, l’effet anesthésique et l’amélioration de la mobilité des articulations se produisent 2 à 3 semaines après la première injection.
  3. Alflutop présente un excellent effet analgésique. Ce médicament a des propriétés anti-inflammatoires. Il contribue à la régulation du métabolisme, qui se produit dans les tissus du cartilage, réduit l'activité de la hyaluronidase, prévient le processus de dégradation de la structure du tissu conjonctif. Le médicament montre un résultat positif dans le processus de réduction de la perméabilité des capillaires. Après l'introduction du médicament, les sensations douloureuses deviennent moins fortes - le patient peut marcher sans à-coups sur une route plane.

L'utilisation de médicaments chondroprotecteurs est une nouvelle direction de la médecine moderne. De nombreux médecins ne sont pas sûrs de leur efficacité et sont prêts à utiliser ces médicaments uniquement à des fins préventives. Cela n’empêche toutefois pas que les chondroprotecteurs deviennent chaque jour plus populaires et plus couramment utilisés dans le traitement de l’ostéochondrose.

Après 3 mois de traitement avec des chondroprotecteurs, un résultat positif est observé, lequel est entièrement consolidé si le traitement est porté à six mois.

Alflutop est un agent chondroprotecteur anti-inflammatoire et analgésique. Contribue à la régénération du tissu cartilagineux et améliore le métabolisme. Il s'agit d'un extrait de poisson marin, de mucopolysaccharides, de sulfate de chondroïtine, de sulfate de créatine, de polypeptides et d'autres éléments utiles. Alflutop est un médicament puissant utilisé pour lutter contre les changements dégénératifs de la colonne vertébrale.

AINS - Anti-inflammatoires non stéroïdiens

Ces médicaments contribuent à la réduction dans le corps des processus inflammatoires, ont un effet antipyrétique, analgésique.

Le principe de leur action repose sur l'inhibition de l'enzyme cyclooxygénase, responsable de la formation de la prostaglandine - l'agent responsable de la douleur, de la fièvre et de l'inflammation. Grâce aux médicaments, la sensibilité des terminaisons nerveuses est réduite, ce qui bloque la propagation des signaux de douleur.

Le fait que l'effet de la douleur soit affaibli est un mérite de l'action anti-inflammatoire. En réduisant le gonflement formé dans le foyer de l'inflammation, la douleur disparaît.

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens les plus populaires sous forme d'injections:

  1. Ambene - anesthésique, antipyrétique, anti-inflammatoire. Il contient de la dexaméthasone et de la phénylbutazone.
  2. Ketonal - médicament hautement actif pour les processus inflammatoires. Il a un effet analgésique de longue durée, facilement absorbé par le tractus gastro-intestinal.
  3. Le diclofénac est un médicament ayant une action antipyrétique, analgésique et anti-inflammatoire prononcée. Réduit qualitativement la douleur, supprime le gonflement, favorise l'activité motrice. Le médicament est librement distribué à travers les tissus et le milieu fluide du corps.

L'utilisation d'anti-inflammatoires non stéroïdiens a ses inconvénients et ses effets secondaires. Le principal inconvénient est que les médicaments provoquent des problèmes liés au fonctionnement des organes internes.

Les effets secondaires de l'utilisation de tels remèdes sont liés au fait que des changements se produisent dans le sang et la membrane muqueuse de l'estomac. Les médicaments injectés empêchent la production de prostaglandines, pas seulement dans le domaine de l'inflammation. Ce processus est perturbé à la fois dans les cellules sanguines et dans les organes sains (les prostaglandines préservent l'estomac des effets de l'acide gastrique: une diminution de leur production est une garantie des ulcères formés dans le duodénum et l'estomac).

Vitamines et complexes vitaminiques

Dans l'ostéochondrose, les vitamines sont administrées par voie intramusculaire, toutes deux séparément, et un complexe de vitamines. En médecine domestique, le médicament Milgamma, qui contient les vitamines B1, B6, B12 et la lidocaïne, est un anesthésique, a fait ses preuves.

Le principal avantage de l’utilisation de vitamines est qu’elles ne pénètrent pas dans le tractus gastro-intestinal. Entrant sous forme d'injections, les vitamines sont rapidement absorbées, n'ayant pas le temps de s'effondrer.

Pour le traitement qualitatif de l'ostéochondrose, les vitamines suivantes seront nécessaires:

  • Cyanocobalamine - vitamine B12;
  • Ergocalciférol - Vitamine D;
  • Acide ascorbique - vitamine C;
  • Fillohinon - vitamine K;
  • Acide nicotinique - vitamine PP;
  • Préparations de vitamines combinées;
  • Thiamine - Vitamine B1.

Les vitamines restaurent la circulation sanguine dans les zones touchées et actualisent les fibres nerveuses. Sans eux, le fonctionnement normal du corps n'est pas possible. Pendant la période de maladie, une personne devrait recevoir autant que possible des vitamines.

Contre-indications à l'utilisation d'injections

Récemment, une personne parvient à établir un diagnostic et à prescrire un traitement. Ce phénomène est dû à la disponibilité de toute information via Internet. L'automédication est contre-indiquée dans toute maladie, car elle peut entraîner la misère.

Chaque groupe de médicaments a ses propres contre-indications. Une personne loin de la médecine, ils ne peuvent pas savoir. Les personnes allergiques devraient être particulièrement attentives au traitement par injections. De nombreux médicaments sont interdits pendant la grossesse, l'allaitement. Pour obtenir des médicaments pour le traitement de l'ostéochondrose, vous devez consulter un médecin.

Injections dans l'ostéochondrose: types et leur action, éventuelles contre-indications

L'administration parentérale (par injection) de médicaments présente plusieurs avantages. Ainsi, le médicament a rapidement son effet, car le temps qu’il entre dans la circulation sanguine et dans la zone d’application est en minutes. Il est possible d'agir localement sur différentes cavités, par exemple pour introduire un médicament dans l'articulation.

Cependant, l'administration parentérale présente des inconvénients qui limitent l'application de la méthode. C’est la douleur, la possibilité d’infection, des lésions tissulaires au site d’injection. Par conséquent, le médecin ne prescrit une injection pour ostéochondrose qu'en cas de besoin réel.

Dans quels cas prescrire des injections d'ostéochondrose

Les injections et les compte-gouttes sont prescrits par le médecin lorsque le patient est hospitalisé lors d'une exacerbation. Pendant cette période, suivez un traitement intensif et tous les médicaments sont administrés principalement par voie parentérale.

En dehors de l'exacerbation de la maladie, des injections de chondroprotecteurs et de vitamines peuvent être prescrites pour améliorer l'état du disque intervertébral. Une telle mesure, associée à un traitement non médicamenteux, réduira la fréquence des exacerbations de l’ostéochondrose.

Types et avantages

Dans le traitement de l'ostéochondrose, effectuez les types d'injections suivants:

  • Intramusculaire - le médicament est injecté dans les gros muscles: le fessier, le fémoral, le biceps. Les tissus musculaires sont alimentés par un grand nombre de vaisseaux, de sorte que le médicament est rapidement absorbé dans le sang et commence à agir. Contrairement aux injections dans une veine, il n'y a aucun risque de thrombose et d'embolie (blocage de l'air du vaisseau).
  • Par voie intraveineuse - le médicament est injecté directement dans le sang, de sorte que l’effet se développe en quelques minutes. Le moyen le plus rapide de délivrer des médicaments sur le lieu d'application.
  • Blocage nerveux - le médicament est injecté directement dans la région de la racine nerveuse pincée ou du nerf qui en sort. Le moyen le plus efficace pour arrêter la douleur.

Quelles sont les meilleures injections pour le traitement de la colonne vertébrale?

Le traitement de l'ostéochondrose vise à éliminer les maux de dos et à restaurer les disques intervertébraux. Envisagez plus avant quels médicaments peuvent aider à cela.

Anti-inflammatoire

Ils combinent des effets analgésiques, antipyrétiques et anti-inflammatoires, ce qui leur permet non seulement d’éliminer la douleur, mais également d’affecter la cause de son apparition.

Le plus souvent pour le traitement de l'ostéochondrose, prescrire:

  • Ketonal - a un effet analgésique prononcé, l’effet anti-inflammatoire et antipyrétique est moins prononcé. Il a un effet négatif sur la membrane muqueuse de l'estomac et des intestins et provoque des saignements. L'action dure jusqu'à 6 heures.
  • Movalis - a un effet anti-inflammatoire prononcé, l’effet analgésique et antipyrétique est moins prononcé. Ne provoque pas d'ulcération de l'estomac et du duodénum, ​​n'affecte pas la coagulation du sang. Agit jusqu'à 24 heures, ce qui vous permet d'entrer dans le médicament une fois par jour.
  • Diclofenac - élimine efficacement la réponse inflammatoire dans les tissus, effet antipyrétique et analgésique est moins prononcé. Il a un effet négatif sur le tractus gastro-intestinal et le foie et ne peut donc être utilisé que sous le couvert de médicaments réduisant la production d'acide dans l'estomac. L'action dure jusqu'à 12 heures.

Analgésiques

Dans les cas où les anti-inflammatoires ne traitent pas les maux de dos, le médecin vous prescrit des analgésiques:

  • Analgin - fait référence au groupe des AINS, mais presque aucun effet anti-inflammatoire. Élimine rapidement la douleur, est injecté par voie intraveineuse ou dans le muscle 2-3 fois par jour.
  • Le tramadol est un analgésique qui agit sur les récepteurs opioïdes dans le cerveau et a un effet analgésique puissant. L'effet se développe dans la demi-heure après l'administration et dure jusqu'à 6 heures. En cas d'utilisation prolongée, il crée une dépendance, mais dans une bien moindre mesure que la morphine.

Milgamma

Milgamma est une association de médicaments qui contient un anesthésique (lidocaïne) et des vitamines B1,B6 et B12. La lidocaïne a un effet anesthésique local, bloquant la transmission des impulsions nerveuses par les récepteurs de la douleur. L'effet se développe rapidement, mais dure environ une heure.

Les vitamines B sont impliquées dans le métabolisme des cellules nerveuses. Les injections de Milgamma activent la guérison de la racine nerveuse de la colonne vertébrale étranglée. Sa coque externe est restaurée et l'influx nerveux passe librement dans la bonne direction.

Un nerf pincé provoque une sensation d'engourdissement, de chair de poule, de brûlures dans la région de son innervation. Milgamma restaure la terminaison nerveuse, éliminant ainsi ces symptômes désagréables.

Entrez le médicament dans le muscle pendant 7 à 10 jours une fois par jour.

Acide nicotinique

L'acide nicotinique a un effet bénéfique sur la paroi vasculaire, dilate les capillaires et prévient la formation de caillots sanguins. Il améliore la microcirculation dans les articulations intervertébrales, réduisant ainsi le taux de processus dégénératifs dans les disques intervertébraux.

En cas d'ostéochondrose cervicale, l'irrigation sanguine du cerveau est souvent perturbée, entraînant des douleurs à la tête, des vertiges et du bruit dans les oreilles. Les injections d'acide nicotinique améliorent la nutrition des cellules nerveuses et éliminent les symptômes de l'ischémie.

Introduit par voie intramusculaire, la durée moyenne du traitement dure 2 semaines.

Hondoprotecteur

Chondroprotecteurs - médicaments qui protègent et réparent les disques intervertébraux.

Ils contiennent des substances contenues dans le tissu cartilagineux. Ils stimulent la récupération du disque, éliminent la douleur et soulagent l'inflammation de l'articulation.

Pour le traitement de l'ostéochondrose, utilisez:

Présentez-les par voie intramusculaire tous les jours ou plusieurs fois par semaine. Le cours dure plusieurs semaines.

Traitement du blocus

Le blocage paravertébral consiste à administrer un médicament directement à la racine nerveuse. Pour sa mise en œuvre en utilisant une solution d'anesthésique local (novocaïne, procaïne, trimekaina) en mélange avec un agent anti-inflammatoire (hydrocortisone).

Le blocage élimine la douleur en quelques minutes et l'hydrocortisone soulage efficacement l'inflammation des tissus. Cela vous permet d’étendre l’effet de l’injection à plusieurs jours. Les blocus sont effectués par un cycle de 3 à 5 procédures en 2-3 jours.

Pas dans tous les cas, vous pouvez passer une telle injection. Les contre-indications au blocus sont:

  • intolérance aux anesthésiques locaux;
  • furonculose de la peau du dos;
  • abcès, abcès, phlegmon dans la zone du blocus;
  • maladies infectieuses aiguës.

Vitamine

En plus des vitamines du groupe B, l'ostéochondrose se prescrit en vitamines A, E et C sous forme d'injections. Ils réduisent les dommages inflammatoires aux tissus, activent les processus de régénération dans les tissus nerveux et les articulations et améliorent la microcirculation. Attribuer des vitamines pendant la rémission de la phase aiguë.

Les vitamines A et E sont liposolubles, elles sont donc libérées sous forme de solutions huileuses. Vous ne pouvez y entrer que par voie intramusculaire, la durée du traitement dure plusieurs semaines.

La vitamine C est libérée sous forme de solution aqueuse pour les injections intramusculaires et intraveineuses. La durée du cours est déterminée par le médecin traitant.

Ce qui est prescrit pour le traitement de la colonne cervicale

L'ostéochondrose cervicale provoque généralement des douleurs à la tête, aux épaules et aux membres supérieurs.

Le syndrome douloureux est modérément prononcé et se caractérise en premier lieu par une violation de la circulation sanguine, une faiblesse des muscles du bras, une chair de poule et un engourdissement.

Par conséquent, les injections seront montrées:

  • Milgamma ou vitamines du groupe B;
  • acide nicotinique;
  • médicaments anti-inflammatoires.

Coffre

Les vertèbres de la colonne thoracique sont plus grandes que celles du col utérin. En conséquence, leurs disques ont une épaisseur et une surface plus grandes. Leur destruction entraîne une douleur intense lors de leurs déplacements, de sorte que les injections de chondroprotecteurs sont prescrites à tout jamais.

Le plus souvent, l'ostéochondrose de la région thoracique se manifeste par une douleur le long de la côte, lorsque le processus du nerf spinal passe sur sa surface interne. Par conséquent, les blocages, les injections d'analgésiques et les anti-inflammatoires sont utilisés pour le traitement.

Les injections de milgamma et de vitamines accéléreront la guérison.

Lombaire

Les vertèbres lombaires sont massives et leurs disques sont les plus gros. Ici, l'ostéochondrose conduit à un pincement du nerf sciatique par une douleur irradiante dans le périnée et la jambe. Le syndrome de la douleur est prononcé, par conséquent, les analgésiques, les injections anti-inflammatoires et le milgamma sont prescrits.

Les chondroprotecteurs contribuent à la restauration du disque et réduisent la réponse inflammatoire. Effectuez souvent un blocage si le traitement avec des analgésiques ne produit pas d'effet durable.

Contre-indications

Différents groupes de médicaments ont leurs propres contre-indications, mais aucune injection ne doit être administrée pour des événements inflammatoires au site d'injection, les allergies aux médicaments et l'hémophilie.

L'utilisation de nombreux médicaments est interdite pendant la grossesse et l'allaitement.

Les AINS sont contre-indiqués pour les personnes atteintes d'ulcère gastrique et duodénal, de cirrhose du foie et de troubles de la coagulation.

Les analgésiques opioïdes sont contre-indiqués chez les patients présentant une pharmacodépendance, une fonction hépatique anormale et une fonction rénale.