Le remède le plus efficace contre l'ostéochondrose: existe-t-il une panacée pour cette maladie?

Des médicaments sont prescrits au patient, une thérapie physique est prescrite. Dans cet article, nous répondrons à la question de savoir s'il existe le traitement le plus efficace contre l'ostéochondrose sur le marché et examinons également les principaux médicaments utilisés en thérapie.

Traitement médicamenteux

Les médicaments contre l'ostéochondrose spinale sont classiquement divisés en 3 grands groupes:

  • anti-inflammatoire;
  • échauffement
  • régénération du tissu cartilagineux.

Les médicaments pour l'ostéochondrose sont prescrits après un examen approfondi. Selon les manifestations cliniques, un schéma posologique individuel est attribué au patient pour le traitement de l'ostéochondrose.

Quels médicaments sont prescrits

La pharmacothérapie de l’ostéochondrose implique la nomination de:

  • AINS;
  • les médicaments en expansion des navires;
  • des relaxants musculaires;
  • chondroprotecteurs;
  • médicaments sédatifs.

Faites attention! Presque tous les médicaments sont des médicaments sur ordonnance. Accepter leurs propres moyens sans ordonnance ne peut pas.

L'utilisation des AINS

Le patient est souvent prescrit un médicament pour l'ostéochondrose Movalis. Il fait référence à un dérivé de l'acide énolique. Il a un effet anti-inflammatoire, analgésique et antipyrétique.

Le tableau ci-dessous présente d'autres nouveaux médicaments pour le traitement de l'ostéochondrose appartenant à ce groupe.

Tableau 1. Nouveaux médicaments contre l'ostéochondrose dans le groupe des AINS:

Diclo-F, Voltaren réduire l'inflammation, augmenter l'effet des analgésiques.

L'ostéochondrose pour l'allaitement ne doit être prise que sous la surveillance d'un médecin.

Médicament contre l'ostéochondrose Le méloxicam appartient également à ce groupe. Il a un effet anti-inflammatoire et antipyrétique. Non recommandé pour les femmes enceintes, allaitantes et les enfants de moins de 12 ans.

Avec des maux de tête

Quel est le meilleur remède contre la céphalée ostéochondrose? Tout dépend de la nature du syndrome douloureux. Les médecins recommandent d'associer les analgésiques à des médicaments qui améliorent la circulation cérébrale et soulagent les tensions musculaires.

Utilisation prescrite également:

  • préparations de magnésium;
  • Vitamines B;
  • suppléments de calcium;
  • acide nicotinique;
  • médicaments au phosphore.

Faites attention! Le mal de tête, qui survient dans l'ostéochondrose, ne réagit pas aux analgésiques "habituels". Dans le même temps, des exercices spéciaux peuvent être assignés au patient.

Élargir les vaisseaux

Lorsque la maladie progresse, il se produit une forte contraction des vaisseaux sanguins. Cela conduit à une privation d'oxygène du corps. Il y a des problèmes avec d'autres organismes. Par conséquent, le traitement médicamenteux de l'ostéochondrose aiguë implique l'utilisation de vasodilatateurs.

Top médicaments

Les médicaments les plus récents pour l'ostéochondrose sont présentés dans la plaque.

Médicaments contre l'ostéochondrose

L'ostéochondrose est une maladie qui ne peut être laissée sans traitement. Les maux de dos constants font qu'une personne est forcée de demander de l'aide à un établissement médical. Et pour résoudre ce problème, il existe des médicaments pour l'ostéochondrose.

Mais comment déterminer quels médicaments prendre avec ostéochondrose? Pour ce faire, vous devez connaître les différentes formes de médicaments utilisés pour traiter les maladies de la colonne vertébrale.

Beaucoup de patients pensent que le meilleur remède contre l'ostéochondrose est l'onguent. Leur tâche principale est d'engourdir, de ralentir la progression de la maladie, d'améliorer l'état des articulations.

Réduire la douleur procure une pommade chauffante. En raison de l'expansion des vaisseaux sanguins et une irritation locale améliore la circulation sanguine. En conséquence, les processus nutritionnels dans les articulations sont améliorés.

Les onguents suivants donnent un effet similaire:

Le prochain remède contre l'ostéochondrose qui ralentit la progression de la maladie est le chondroprotecteur. Le Hondroxide est l’un des médicaments les plus modernes qui améliorent l’état des tissus articulaires. La pommade ralentit les processus dégénératifs se produisant dans les disques intervertébraux. Dans ce cas, le médicament ne restaure pas le tissu articulaire, mais «ramollit» simplement la maladie.

Les médicaments pour l'ostéochondrose sous forme de pommades sont assignés à un autre objectif - l'élimination de l'inflammation. Des médicaments tels que Voltaren, Nurofen, Ketonal simultanément engourdissent et réduisent l'inflammation des articulations.

Les injections

Les injections au patient sont attribuées dans les premiers jours d'exacerbation de la maladie. L'objectif principal des injections est le soulagement de la douleur. Grâce à l'injection, il est possible de soulager très rapidement l'état du patient, d'ajuster la posologie du médicament et d'obtenir un résultat positif à long terme.

Les principaux médicaments pour l'ostéochondrose:

Injections d'ostéochondrose

  • Diclofenac (non seulement enlève la douleur, mais aussi l'enflure);
  • Milgamma (préparation multivitaminique ayant un effet direct sur le trophisme des fibres nerveuses. Ainsi, le patient ressent moins de douleur et d’inflammation dans les tissus);
  • Mydocalm (soulage les spasmes musculaires. Grâce à la préparation, les muscles se détendent, l'inflammation diminue, la mobilité des articulations augmente);
  • Don, Elbon (chondroprotecteurs, dont la tâche - la restauration du tissu cartilagineux dans les disques intervertébraux).

Les préparations pour l'ostéochondrose de la colonne cervicale sont prescrites et administrées uniquement par un médecin. Les injections ne sont pas placées dans le bras ou la cuisse, mais directement au centre de la maladie, affectant ainsi directement la cause de la douleur.

Pilules

Pas de dernière place parmi les médicaments pour l'ostéochondrose cervicale est occupée par des comprimés. Ils sont nommés à la discrétion du médecin, qui ajuste la posologie et la combinaison avec d'autres méthodes de traitement.

L’un des premiers médicaments prescrits à un patient est l’aspirine. Sa tâche consiste à réduire l'inflammation, la chaleur et la douleur.

Le butadiène est un médicament plus puissant contre l'ostéochondrose cervicale. Son action pharmacologique est similaire à celle de l'aspirine, mais le médicament a des effets secondaires tels que des perturbations du tractus gastro-intestinal, ce qui ralentit le processus d'élimination des fluides du corps.

Le médicament antidouleur contre l'ostéochondrose sous forme de comprimés est le nise, l'indométacine et le kétanol. La posologie et la voie d'administration sont contrôlées par le médecin traitant.

Baumes

Le prochain groupe de médicaments pour l'ostéochondrose est constitué de baumes. Dans leur composition, ils contiennent de nombreuses substances utiles qui peuvent aider le patient à réduire la douleur, à se remettre de la maladie, si vous utilisez le baume conjointement avec différentes méthodes de traitement.

Balsam Dikul comprend la momie, les déchets d'abeilles, les huiles, les vitamines, les ions d'argent. Selon ses propriétés, le baume est un remède supplémentaire contre l'ostéochondrose cervicale, qui améliore la circulation du microblood, réduit également l'inflammation et réduit le syndrome douloureux.

Il est prescrit par le médecin en association avec d'autres médicaments. La méthode d'utilisation du médicament est très simple: il suffit au patient de bien appliquer le médicament sur la zone touchée par des mouvements de massage qui, après la procédure, sont fermés avec un foulard chaud.

Un tel produit médical contre l'ostéochondrose, tel que le baume du tigre blanc, possède des propriétés analgésiques. La préparation contient diverses huiles - camphre, girofle, eucalyptus et autres. L'utilisation de la médecine locale - frottement dans la lésion avec des mouvements de massage.

Pansements

Parmi les effets secondaires les moins importants figurent les médicaments tels que l'ostéochondrose cervicale, sous forme de patch. Leur tâche consiste à réduire la douleur et l'inflammation dans la colonne vertébrale.

Utilisation de patchs pour l'ostéochondrose

Le Nanoplast en plâtre peut servir de premier secours en cas de douleur insupportable. La méthode d'application est simple: le patch doit être collé sur la lésion. La durée du traitement est de 9 jours. Le médicament en plus de réduire l'inflammation améliore la microcirculation dans le sang, réduit la gravité de la douleur.

Propriétés similaires aux médicaments - Dorsoplast, Patch au poivre. On peut trouver un grand nombre de pièces de fabrication étrangère dans une pharmacie ou passer une commande via Internet. Bien qu'il soit possible d'utiliser des timbres pour les premiers secours, ils ne conviennent pas comme méthode principale de traitement de la source de la maladie, car seul le médecin peut déterminer l'étendue du développement de la maladie et le traitement approprié.

Comment traiter l'ostéochondrose? Tous les médicaments mentionnés ci-dessus sont utilisés pour traiter des maladies de la colonne vertébrale. Mais aucun des médicaments à lui seul ne peut guérir l'ostéochondrose: le traitement consiste en divers médicaments, ainsi qu'en massage, en acupuncture, en thérapie manuelle et en gymnastique spéciale.

Le choix des médicaments dépend des caractéristiques individuelles d'une personne: l'état des organes et des systèmes, l'intolérance individuelle de certaines composantes ou procédures et le physique particulier. Il est nécessaire de commencer un traitement uniquement après un diagnostic définitif.

Comment traiter l'ostéochondrose?

Pour le traitement de l'ostéochondrose selon une approche intégrée. Le remède le plus doux est la drogue. Divers analgésiques, relaxants musculaires, chondroprotecteurs, vitamines. Si elle n'est pas traitée, la maladie affecte le cartilage vertébral, divers tissus et organes.

Anti-inflammatoires

Pour éliminer la douleur intense, les anti-inflammatoires sont utilisés pour traiter l'ostéochondrose. L'effet est de réduire l'inflammation de la région. Les anti-inflammatoires sont divisés en deux types:

  • Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Utilisez initialement ce groupe de médicaments. Contre l'ostéochondrose, les médicaments aident à éliminer la douleur et les processus inflammatoires au même niveau d'efficacité.
  • Glucocorticoïdes (GCS). Utilisé avec des douleurs auto-immunes dans la section du cou et des effets. Les injections souvent utilisées pratiquées dans les articulations, mais pour des raisons de commodité, pour soigner l'ostéochondrose, sont disponibles sous forme de comprimés. Pour le traitement de pathologies de ce type, consulter un rhumatologue. Arthrose de la colonne vertébrale, cas où les AINS ne sont pas efficaces.

AINS ayant des effets analgésiques:

  • Optalgin, Baralgin, Analgin - dosés dans une ampoule une fois par jour pendant cinq jours. Transfert sous forme de comprimés médicaments Celecoxib, Meloxicam, Nimesulide. Contre-indications: maladies du tractus gastro-intestinal, avec risque de saignement;
  • Ketans, Ketolak, Ketorol - utilisés par 0,01-0,03 g par jour, pendant trois à cinq jours. puis transférés aux mêmes médicaments que ci-dessus. Les contre-indications sont les mêmes.

AINS ayant des effets anti-inflammatoires:

  • Le diclofénac est un médicament lourd, produit sous forme d'injections dosées à 0,075 g deux fois par jour. Ne pas appliquer plus de cinq jours après avoir opté pour des anti-inflammatoires plus légers pour l'ostéochondrose;
  • Naprios, Apranax, Naprobene - signifie de l'ostéochondrose, consommé une ou deux fois par jour à 0,25 à 0,5 g. Les effets secondaires forts affectent le tractus gastro-intestinal, ne sont pas demandés par la médecine moderne;
  • Metindol, Indobene - rare en utilisation, ont des effets secondaires négatifs. Dose: une ou deux doses de 0,075 g.

AINS à efficacité identique:

  • Coxib, Dilax, Celebrex - un médicament de longue durée, jusqu’à 14-21 jours. Dose à raison de 0,2 g par jour, si nécessaire, augmentée à 0,4 g;
  • Nemulex, Nimika ", Nise, Nimesil - pris avec ostéochondrose, aide à soulager la douleur dans le dos. Boire 0,1 g deux fois par jour après les repas, le cours dure 14 à 21 jours. La sécurité est plus élevée que les autres drogues.
  • Amelotex, Melbek, Melox, Movalis - c’est ce que les médicaments pour le traitement de l’ostéochondrose de la colonne vertébrale sont également sans danger, la probabilité de saignement et de complications avec le tractus gastro-intestinal est faible. Il est pris à raison de 0,0075-0,015 g une fois toutes les 24 heures, parfois entre 14 et 21 jours.

Médicaments à effet anesthésique

Les médicaments qui guérissent l'ostéochondrose pour toujours n'ont pas encore été inventés, mais il existe des médicaments qui arrêtent les processus pathologiques qui ramènent la même activité, la joie des mouvements et soulagent la douleur. La santé du patient commencera à s’améliorer rapidement si les médicaments sont choisis correctement. Les pilules contre l'ostéochondrose sont les plus efficaces, car elles aident à neutraliser les spasmes et à détendre les tissus musculaires.

La thérapie d'entretien utilise des antispasmodiques et des relaxants musculaires. Quels comprimés boire avec ostéochondrose, écrit un spécialiste après l'examen. Les préparations pour le traitement de l'ostéochondrose sont disponibles en plusieurs formats, choisissez celui qui est le plus pratique à utiliser: injection, pommade, comprimés.

Mydocalm - un médicament dont l’effet réduit les spasmes des muscles de la colonne vertébrale et des vertèbres, a un effet analgésique. Disponible sous forme d'injections et de comprimés. Remède pour l'ostéochondrose ne provoque pas de faiblesse dans les muscles, il n'y a pas d'effet sédatif. Il est pris une dose de 0,05 g trois fois par jour, avec le temps la dose augmente. La durée dépend de la force des spasmes musculaires et de la douleur;

Sirdalud est dosé à 0,006 g par jour, son volume augmentant à 0,01 g par jour. Le temps de réception est calculé sur la base des douleurs et des spasmes musculaires;

Le baclofène est un médicament rarement prescrit. La dose de réception - 0,005 g trois fois par jour. La quantité de médicament est analysée au fil du temps, passant à 0,03-0,075 g pour un adulte. Le moment d'utilisation est prescrit par le médecin, en fonction des symptômes exprimés. Refus du médicament produit progressivement.

Katadolon - un médicament qui devrait être discuté séparément. Avec l'ostéochondrose, ces comprimés ont un effet spécifique d'analgésique non narcotique. Le médicament a un effet, active les canaux K + des neurones, agit sur le système central, soulage la douleur dans les muscles de la colonne vertébrale, car appartient au groupe des relaxants musculaires. Utilisé pour réduire ou éliminer la douleur, mais n'est pas efficace dans les maladies chroniques.

Il est utilisé en monothérapie et en tant que traitement curatif de l'ostéochondrose en cas de contre-indication aux anti-inflammatoires non stéroïdiens. Médicament interdit aux automobilistes, femmes enceintes et allaitantes. Des gélules d'un volume de 0,1 g doivent être prises trois fois ou quatre fois par jour, sans dépasser une dose de 0,6 g, à utiliser conformément aux instructions de sortie de médecin.

Préparations pour le traitement de l'ostéochondrose cervicale

Le traitement médicamenteux de l'ostéochondrose du cou commence par le soulagement des symptômes principaux. L'élimination de la douleur est la tâche avec laquelle les médicaments administrés aux veines: Meloxicam, Ketorolac, Analgin. Des analgésiques locaux utilisent la lidocaïne.

Dans l'ostéochondrose du cou, l'artère de la colonne vertébrale est pincée et les performances du système circulatoire se détériorent. Pour restaurer, utilisez des médicaments néootropes, dont l’un est la pénoxifilline. Complexes de vitamines, glucosamine, chondroprotecteurs - une partie importante du complexe médical. Le médecin prescrit des procédures dans le bureau de la physiothérapie, améliorant ainsi le flux de médicaments dans la zone touchée.

Pour les vertiges, un remède efficace est utilisé - Cinnarizin, un remède qui améliore la circulation sanguine dans le cœur. Il est engagé dans l'expansion des vaisseaux sanguins, l'amincissement du sang. Les vitamines du groupe B, situées dans Neuromultivitis et Mydocalme, régénèrent les tissus des fibres nerveuses et recouvrent le nerf d'un film protecteur. Trental améliore l'apport d'oxygène et de cellules sanguines au cerveau.

Pour les maux de tête, utilisez le Diacarb, un médicament qui réduit la production de liquide céphalo-rachidien, stagnant en raison du pincement des vertèbres. Ayant un effet diurétique, élimine l'excès de liqueur, de liquide, du corps dans les plus brefs délais.

Fonds pour l'ostéochondrose de la région thoracique

Ici, la situation n’est pas différente de celle associée à la colonne cervicale. Analgésiques et anesthésiques AINS qui réduisent la douleur, injection intramusculaire. Plus tard, le patient est transféré vers le comprimé (méthode orale) ou des médicaments rectaux prescrits (suppositoires). Le médecin traitant prescrit ce qu'il faut prendre pour normaliser la circulation sanguine en cas de maladie.

Traiter l'ostéochondrose pris Eufillin, Trental et d'autres médicaments. Pour vous débarrasser des spasmes musculaires de la colonne vertébrale thoracique, utilisez Mydocalm ou Sirdalud. Les relaxants permettent de détendre les tissus musculaires et l'irrigation sanguine des organes. Fonds acceptés pour deux ou trois semaines. La physiothérapie, la prise de vitamines, de chondroprotecteurs et de glucosamine amélioreront le processus de réparation du tissu cartilagineux.

Élimination de l'ostéochondrose lombaire

Ce type de maladie survient le plus souvent. Traiter l'ostéochondrose, les médicaments antipyrétiques, les analgésiques, les analgésiques tels que Nimesil, le Diclofenac et l'ibuprofène peut considérablement réduire le niveau de douleur et éliminer l'inflammation. Pour rétablir la circulation dans la colonne vertébrale, Trental, Eufillin, Actovegin et d'autres sont déchargés. Utilisez des relaxants pour vous débarrasser des spasmes, des chondroprotecteurs, des sédatifs et des sédatifs.

Pour faire face à la pathologie, il ne suffit pas de boire des pilules et de faire des injections, vous devez changer votre propre menu, votre style de vie, faire de la thérapie physique, qui ne sera effectuée que plus tard au cours de la rémission. Les procédures dans la salle de physiothérapie seront prescrites par le médecin traitant afin d’améliorer les effets des médicaments de toutes les variétés.

Médicaments supplémentaires

Le neurologue traitant, en fonction de l'évolution de la pathologie et de l'état du patient, prescrit des médicaments sur ordonnance dont l'utilisation est strictement interdite sans ordonnance. Trois groupes comprenant des anticonvulsivants, des analgésiques opioïdes et des antidépresseurs.

La pratique médicale moderne montre que, dans certains cas de douleur intense, un court traitement d'analgésiques opioïdes est ajouté. La douleur «exprimée» est une condition dans laquelle des limitations apparaissent dans la vie: une personne ne trouve pas de place pour elle-même, est constamment angoissée, ne se laisse pas distraire de la douleur, a du mal à dormir. Le tramadol, à raison de 50 mg une ou deux fois par jour, est prescrit; s'il est inefficace, le médecin augmente la dose et dure de quatre à sept jours.

Pour le syndrome radiculaire, les médecins utilisent des anticonvulsivants, de la prégabaline et de la gabapentine. Éliminer la douleur, améliorer l'état du patient, normaliser son sommeil.

  • La prégabaline prend 0,15 g par jour en deux doses. La dose augmente à 0,3-0,6 g par semaine. Utilisé uniquement sous la supervision d'un médecin, des effets secondaires peuvent survenir.
  • La gabapentine est utilisée comme suit: le premier jour 0,3 g, le deuxième jour 0,3 g deux fois, le troisième jour 0,3 g trois fois, le quatrième jour 0,3 g quatre fois. La dose est augmentée à 1,8 g par jour, appliquée conformément aux recommandations du médecin. Effets secondaires possibles

Les symptômes secondaires de l'ostéochondrose se manifestent par la dépression. Il se manifeste par un syndrome douloureux chronique qui dure plus de trois mois. Les patients craignent des complications, de l’anxiété et une humeur considérablement réduite. Les médicaments sont prescrits sur ordonnance et le médecin traitant constate leur efficacité. L'imipramine, la clomipramine et l'amitriptyline éliminent mieux la douleur, mais ont des effets secondaires. Sertralin, Paroxetine, Fluoxetine soulagent l'anxiété, normalisent le sommeil, éliminent la peur et les effets secondaires sont moins prononcés. Seul le neurologue traitant déterminera les contre-indications de ces médicaments.

Comprimés pour l'ostéochondrose - une liste d'anti-inflammatoires, analgésiques, chondroprotecteurs, vasodilatateurs

Si vous souffrez de douleurs persistantes ou récurrentes au cou, au dos, au bas du dos, à la poitrine, consultez un médecin. Ce sont peut-être les symptômes d'une des maladies du système musculo-squelettique - l'ostéochondrose. Si la pathologie est détectée à un stade précoce, le processus de destruction du tissu cartilagineux peut être suspendu à l'aide de comprimés. Des médicaments bien choisis aideront à soulager la douleur et à améliorer considérablement la qualité de vie.

Objectifs du traitement médicamenteux de l'ostéochondrose

Il est impossible de restaurer complètement le tissu cartilagineux à l'aide de pilules, même si vous prenez les moyens les plus coûteux et les plus efficaces. Le traitement médicamenteux de l'ostéochondrose contribue à enrayer la progression de la pathologie, à soulager les douleurs articulaires et à améliorer l'humeur du patient. La physiothérapie, une nutrition adéquate et la gymnastique contribuent à la restauration des fonctions motrices et de la composition du tissu cartilagineux. Les principaux objectifs que poursuivent les médecins lorsqu'ils prescrivent des médicaments sont les suivants:

  • rétablir la circulation sanguine dans la zone touchée;
  • éliminer les sensations douloureuses;
  • éliminer le processus inflammatoire;
  • reprendre la mobilité articulaire;
  • éliminer les spasmes musculaires, ce qui s'accompagne d'une compression des terminaisons nerveuses;
  • prévenir d'autres dommages aux tissus mous adjacents à l'articulation.

Types de comprimés pour l'ostéochondrose

Le patient doit remplir toutes les recommandations du médecin pédantiquement, sinon l'effet thérapeutique nécessaire ne sera pas atteint. Pour le traitement des symptômes désagréables et la réalisation de tous les objectifs, le traitement complexe de l'ostéochondrose avec des médicaments est souvent utilisé. Pour ce faire, nommez les groupes de médicaments suivants:

  • myorelaxants - réduisent le tonus des muscles squelettiques;
  • les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) - ont un effet anti-inflammatoire et analgésique léger;
  • antispasmodiques - soulagent les spasmes des muscles lisses;
  • vitamines - renforcent le système immunitaire, aident à améliorer la perméabilité des fibres nerveuses;
  • les sédatifs - soulagent la tension, calme, aide à se détendre;
  • vasodilatateurs - contribuent à la normalisation de la circulation sanguine dans la zone endommagée.

Anti-inflammatoire

Le traitement médicamenteux commence toujours par la nomination d'analgésiques non stéroïdiens. Ils aident à soulager l'inflammation des tissus mous et du cartilage, ralentissent l'évolution de la maladie, soulagent les poches. La plupart des AINS sont disponibles sous forme de gels, de pommades, de solutions spéciales, mais des comprimés sont également disponibles à la vente. La composition de tous les médicaments anti-inflammatoires couramment utilisés peut être divisée en trois groupes:

  • médicaments contenant du diclofénac - Voltaren, Naklofen, Diklak, Diclofenac;
  • Kétoprofène - cétonal, Flamax, artrozilène, kétoprofène;
  • Médicaments à base de naproxène - Bongezin, Naproxen.

Le diclofénac est l’un des analgésiques les plus puissants. Une fois dans le corps, il interfère avec la synthèse de l'acide arachidonique (la principale substance qui provoque l'apparition du processus inflammatoire), affecte les récepteurs nerveux et le centre de la douleur du cerveau, soulageant ainsi les malaises, les raideurs matinales et les douleurs aiguës. Le coût moyen d'un paquet de 20 comprimés de Diclofenac, 0,1 g chacun - 67-120 roubles.

Le médicament est pris avant ou après les repas dans 25-50 mg 2-3 fois par jour. Après avoir atteint l'effet thérapeutique souhaité, la posologie est progressivement réduite. Les comprimés de Diclofenac sont prescrits avec prudence en cas d’asthme bronchique, d’ulcère gastrique ou intestinal, d’hypertension (pression élevée), d’anémie (manque de sang hémoglobine), de diabète sucré, d’enfants de moins de 14 ans.

Les capsules de kétoprofène ont un principe d’action similaire. Ils soulagent la douleur, localisée dans le foyer de la lésion, soulagent l'inflammation et ont un effet analgésique. Vous pouvez obtenir le médicament à la pharmacie pour 77-98 roubles par paquet de 20 comprimés de 50 mg. Pour obtenir un effet thérapeutique jusqu'à 4 capsules par jour. L'effet anti-inflammatoire devient perceptible après une semaine de traitement. Contrairement au diclofénac, le kétoprofène et le naproxène ont une large gamme de contre-indications et d’effets secondaires, ils sont donc utilisés moins fréquemment comme médicaments essentiels.

Vitamines

Outre les comprimés pour ostéochondrose, des complexes multivitaminiques spéciaux sont prescrits. Ils contribuent à l'amélioration de la perméabilité nerveuse, au rétablissement de la sensibilité des tissus mous, à la réduction de la douleur. En outre, la prise de vitamines contribue à améliorer l'immunité et à maintenir les fonctions de tous les organes et de tout le corps. Dans la destruction du tissu cartilagineux, il existe des complexes dont la composition comprend les vitamines suivantes:

  • Rétinol (A) - participe à la formation de nouvelles cellules, aux processus de régénération et d’oxydation. La vitamine réduit la dégénérescence du cartilage et des ligaments.
  • La riboflavine (B2) - participe activement aux processus métaboliques, restaure l'élasticité du cartilage, affecte la reproduction des cellules cartilagineuses.
  • Pyridoxine (B6) - aide les protéines à se digérer, transforme les acides aminés. La vitamine aide à améliorer la perméabilité neuro-fibreuse, renforce les muscles.
  • Thiamine (B1) - stimule la croissance des muscles et des os, indispensable au métabolisme des glucides. La vitamine suspend le processus de vieillissement, améliore la livraison d'oxygène aux tissus.
  • L'acide ascorbique (C) est une vitamine importante pour le maintien de l'immunité. Il est également responsable de la synthèse du collagène, renforce les petits vaisseaux et les capillaires.
  • Calciférol (D) - nécessaire à l'absorption complète du calcium contenu dans les aliments.
  • Tocopherol (E) - protège le corps contre les toxines, est impliqué dans les processus de métabolisme cellulaire. Cette vitamine a un effet antioxydant (prévient le vieillissement prématuré), a un effet positif sur l'élasticité des ligaments et sur le tonus des capillaires.
  • Cyanocobalamine (B12) - participe activement au métabolisme des protéines, des glucides, aide à résister plus facilement au stress et à contrôler les processus inflammatoires.

Analgésiques

Les analgésiques sont une partie importante du traitement de l'ostéochondrose. Ils sont capables d'éliminer complètement la douleur et d'améliorer le bien-être. Selon le principe d'action, ces médicaments sont de deux types:

  • Non-narcotique - Analgin, Citramon. Ces médicaments pour l'ostéochondrose sont prescrits aux premiers stades du traitement, lorsque la douleur se manifeste périodiquement.
  • Narcotique - Tramal, Pentazocine. Il est conseillé d'utiliser dans les dernières étapes du développement de l'ostéochondrose avec douleur aiguë et brûlante. Ils ont de nombreuses contre-indications, provoquent divers effets secondaires et peuvent créer une dépendance, ils ne sont donc disponibles que sur ordonnance du médecin.

La pilule analgésique la plus populaire est Analgin. La composition de ce médicament comprend un seul ingrédient actif - le métamizole sodique, à raison de 500 mg pour 1 comprimé. Analgin inhibe la synthèse des substances endogènes (celles qui causent la douleur), possède un antipyrétique modéré et de faibles propriétés anti-inflammatoires. Coût moyen par 10 onglet. 500 mg à Moscou varie de 15 à 24 roubles.

Analgin est pris entier après un repas à raison de 0,25 à 0,5 mg. La dose quotidienne maximale est de 3 grammes et le débit de dose est de 2 à 3 fois. Analgin affecte la composition du sang, il est donc déconseillé de le prendre sans l'avis de votre médecin. Lors du traitement de l'ostéochondrose, les comprimés ne sont pas prescrits aux patients prédisposés au bronchospasme (rétrécissement de la lumière des bronches), présentant une altération marquée de la fonction rénale ou hépatique, une faible coagulation du sang.

Vasodilatateur

Les spasmes musculaires, fréquents chez les patients atteints d'ostéochondrose, entraînent une compression des vaisseaux sanguins et une altération de la circulation sanguine. Afin de soulager cette maladie, les vasodilatateurs suivants sont prescrits:

  • Actovegin - active les processus métaboliques dans les cellules, améliore le trophisme (perméabilité) et stimule les processus de régénération. L'ingrédient actif est une hémodérivation déprotéinisée du sang de veau. Les doses et la durée d’utilisation d’Actovegin dépendent de la gravité des processus dégénératifs; elles sont donc établies par un médecin. Le coût moyen du médicament dans la quantité de 50 onglet. 200 mg - 1600 roubles.
  • Trental - améliore la microcirculation sanguine, possède des propriétés angioprotectives (réduit la perméabilité capillaire). Une capsule de Trental contient 100 mg de pentoxifylline. La posologie est fixée individuellement, en fonction des caractéristiques physiologiques du patient. Le coût d'un paquet de 60 capsules de 100 mg - 548 roubles.
  • La cinnarizine est un bloqueur lent des canaux calciques. Le médicament réduit le tonus des muscles lisses des artérioles, améliore les propriétés vasodilatatrices du dioxyde de carbone. Une capsule contient 25 mg de l'ingrédient actif, la cinnarizine. Lorsque des violations de la circulation périphérique doivent être prises 50-75 mg du médicament trois fois par jour. La durée d'utilisation est déterminée par le médecin. Le coût d'un paquet de 50 gélules de 25 mg est de 54-57 roubles.

Chondroprotecteurs

Ce groupe de médicaments est le principal dans le traitement des maladies du système musculo-squelettique. Les chondroprotecteurs restaurent les tissus cartilagineux endommagés, reconstituent les réserves de liquide synovial dans les disques intervertébraux et normalisent le métabolisme des nutriments dans les tissus mous. Lorsque l'ostéochondrose est souvent prescrite:

  • Arthron Flex - contient de la glucosamine (composant-substrat nécessaire à la construction du tissu cartilagineux). La prise systématique du médicament dans le corps améliore la synthèse du collagène et des protéoglycanes (protéines complexes). Ces substances empêchent la destruction du cartilage articulaire, empêchent les processus dystrophiques dans les tissus mous adjacents. Arthron Flex pour l'ostéochondrose est pris entre 1-2 comprimés par jour. La durée du traitement est de 2-3 mois. Le médicament peut être acheté dans les pharmacies à partir de 467 roubles pour 30 comprimés par flacon.
  • Don comprimés - le médicament compense la carence en glucosamine, a un effet analgésique modéré, stimule la synthèse de l'acide hyaluronique du liquide synovial, assure un dépôt normal de calcium dans le tissu osseux. Le principe actif du médicament est le sulfate de glucosamine, chlorure de sodium. Le médicament est pris dans un cours pouvant aller jusqu'à 6 semaines, 1 comprimé 2 fois par jour. Le coût moyen du don est de 60 pièces. 750 mg - 1397 roubles.
  • Arthron triactiv - stimulateur de cartilage. Contient à la fois trois composants actifs: le sulfate de sodium de chondroïtine, le chlorhydrate de glucosamine et le méthylsulfonylméthane. Le médicament stimule l’échange de phosphore et de calcium, inhibe l’activité de la hyaluronidase (une substance qui viole l’intégrité du tissu cartilagineux), a un faible effet anesthésique. Lorsque l'ostéochondrose devrait prendre 1 capsule 1 à 3 fois par jour pendant trois mois. Le coût moyen d'une bouteille de 30 capsules est de 520 roubles.

Antispasmodiques

Les pilules spasmolytiques et les relaxants musculaires sont prescrits pour soulager les spasmes musculaires, éliminer les sensations désagréables et douloureuses, améliorer le flux sanguin. Ils aident à éliminer rapidement les crampes, les maux de tête et les vertiges. Dans l'ostéochondrose, les médicaments suivants sont plus souvent utilisés:

  • Mydocalm est un relaxant musculaire à action centrale. Réduit la raideur (engourdissement) des muscles, améliore la coordination des mouvements, améliore le tonus musculaire. La préparation contient un relaxant musculaire - chlorhydrate de tolpérisone. Le traitement commence par la dose minimale (50 mg) et augmente progressivement jusqu'à 150 mg 2 à 3 fois par jour. Les effets secondaires de Mydocalm sont mineurs et se produisent très rarement. Le coût moyen de 30 comprimés de 150 mg - 389-420 roubles.
  • Baclofène - réduit l'excitabilité des extrémités des fibres nerveuses, soulage les spasmes musculaires, prévient l'apparition de convulsions. Le baclofène prend 5 mg (1/2 du comprimé) trois fois par jour. Le médicament peut provoquer somnolence, nausée et rétention urinaire. Contre-indiqué en cas de psychose, grossesse et allaitement. Prix ​​pour 50 comprimés de 10 mg - 278 roubles.
  • Sirdalud est un stimulateur des récepteurs alpha2. Il aide à détendre le tonus musculaire, a un léger effet analgésique. L'ingrédient actif du médicament est la tizanidine. Pour les spasmes musculaires douloureux, 2 à 4 mg du médicament sont prescrits 3 fois par jour. Sirdalud est contre-indiqué en cas de troubles du foie marqués, de grossesse. Prix ​​dans les pharmacies pour l'emballage dans 30 pcs. 2 mg est de 235 roubles.

Les sédatifs

Les restrictions dans les mouvements, la douleur constante, non seulement interfèrent avec le sommeil, mais conduisent également à une déstabilisation du fond psycho-émotionnel. En plus des analgésiques, des anti-inflammatoires et autres médicaments prescrits, des sédatifs. Ils renforcent l'action des analgésiques et aident à améliorer l'humeur. Pour maintenir le système nerveux, on utilise des sédatifs légers (sédatifs), des comprimés de valériane ou de la teinture Pustry. Dans les cas graves, la préférence est donnée aux médicaments suivants:

  • L'amitriptyline est un antidépresseur, a un effet analgésique faible, apaise, soulage l'anxiété et la peur, améliore l'état psychologique. Dans les troubles dépressifs, il est prescrit à des doses de 25 à 50 mg par nuit. Sur ordonnance, le prix moyen par paquet est de 50 pièces. 25 mg est de 30 roubles.
  • L'aminazine est un neuroleptique, a un effet sédatif, antiémétique. Le médicament soulage l'excitation psycho-émotionnelle, réduit l'anxiété, l'anxiété. Les dosages d'Aminazina sont définis individuellement. les comprimés sont libérés des pharmacies avec une ordonnance pour un paquet de 10 pièces. à 0,025 grammes devra payer environ 150 roubles.
  • Phénazépam - tranquillisant, a des propriétés anticonvulsivantes, a un léger effet sédatif-hypnotique. Le médicament réduit le stress psycho-émotionnel, favorise le traitement de la dépression, réduit l'anxiété et la peur. Les pilules ont de multiples effets secondaires et de graves contre-indications. Elles ne sont donc disponibles que sur ordonnance. Achetez 50 comprimés de 1 mg de fenazépam dans les pharmacies pour 135 roubles.

Pilules pour l'ostéochondrose de la colonne cervicale

Dans les processus cartilagineux dystrophiques se produisant dans la nuque, de nombreux patients s'inquiètent des maux de tête, des vertiges, des engourdissements ou des fourmillements dans les doigts, ainsi que de la diminution de leur concentration. Pour éliminer ces symptômes, utilisez des pilules, des injections, des analgésiques. La thérapie complexe comprend en outre des vitamines, des exercices thérapeutiques et des massages. Lorsque l’ostéochondrose de la colonne cervicale est choisie en tenant compte du principe d’action:

  • Les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens sont prescrits pour soulager la douleur, soulager l'inflammation - Naproxen, Meloxicam. La lidocaïne est souvent prescrite parmi les analgésiques locaux.
  • Pour rétablir l'apport sanguin au cerveau, éliminer les spasmes vasculaires à l'aide de médicaments néootropes - Trental, Vazonit, Pentoksifillin.
  • Pour restaurer la structure du tissu cartilagineux, on attribue des chondroprotecteurs à la glucosamine - Artra, Don, Teraflex.
  • La cinnarizine contribue à l’expansion des vaisseaux sanguins, à l’éclaircissement du sang, à l’amélioration de l’approvisionnement en sang des tissus endommagés.

Les médicaments pour l'ostéochondrose de la colonne lombaire

Ce type de pathologie du système musculo-squelettique est particulièrement fréquent. Les patients atteints d'ostéochondrose de la colonne lombaire souffrent de douleurs dans le bas du dos, qui irradient souvent au périnée, aux fesses ou aux cuisses, peuvent uriner (mictions fréquentes et douloureuses) et leurs selles. Le traitement médicamenteux de l’ostéochondrose vertébrale implique l’utilisation des groupes de médicaments suivants:

Nous traitons l'ostéochondrose avec les bons médicaments.

Ostéochondrose de la colonne vertébrale - une maladie de nature insidieuse. Les premiers stades de développement de la maladie n'apparaissent pratiquement pas. Plus souvent, les patients sont déjà dirigés vers un médecin dont le développement de la maladie de la colonne vertébrale est avancé. La thérapie est en cours de construction dans un complexe. Prendre des médicaments pour le traitement de l'ostéochondrose n'est nécessaire que sous la surveillance d'un médecin.

Tâches de médicaments

Sans traitement approprié, l'ostéochondrose entraînera une violation de la souplesse de la colonne vertébrale, limitera les mouvements du patient en raison d'une douleur intense. Il existe différents sous-groupes de médicaments pour le traitement de l'ostéochondrose. Ils aident le patient à faire face à la douleur au niveau des pathologies physiques et psychologiques.

Malheureusement, les pilules ne sont pas capables de guérir la maladie, mais elles peuvent ralentir son développement et vous faciliter la vie de façon notable.

Il n'y a pas de remède unique pour la pathologie rachidienne. Tous les médicaments sont sélectionnés strictement individuellement. Ceci prend en compte le degré de développement de la maladie, la luxation de la destruction des vertèbres (ostéochondrose de la colonne cervicale, thoracique ou lombaire), déjà formée de complications du travail des organes internes. Le traitement du vertige est un problème important dans l'ostéochondrose de la colonne cervicale.

Reprendre la fonction normale du tissu cartilagineux est impossible. C'est un processus irréversible. Mais la médecine moderne a des médicaments spéciaux pour:

  • réduire l'inflammation;
  • éliminer la douleur;
  • améliorer le métabolisme;
  • obstacles à la poursuite de la destruction du tissu cartilagineux;
  • la reprise de la circulation sanguine normale et de la mobilité articulaire;
  • soulagement du syndrome dépressif dû à une douleur constante.

Grâce au complexe de procédures et de médicaments prescrit par des professionnels, il est possible d’améliorer considérablement le bien-être du patient et de mettre un terme aux dommages causés aux disques vertébraux.

Étapes d'utilisation

Les produits médicaux sont appliqués en plusieurs étapes:

  1. Élimination de la douleur et de la relaxation musculaire.
  2. Traitement des processus inflammatoires à la suite d'une lésion des racines nerveuses de la moelle épinière.
  3. Restauration de la mobilité, élasticité de la colonne vertébrale.

L'autotraitement en cas de maladie liée à l'ostéochondrose est strictement interdit. Seul un neuropathologiste professionnel devrait déterminer la complexité de l'évolution de la maladie, sélectionner l'ensemble de médicaments nécessaire et d'autres méthodes de traitement.

Classification en groupes

Les médicaments pour l'ostéochondrose sont prescrits en combinaison selon les cas. Tous les médicaments sont répartis dans les groupes suivants:

  • AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens);
  • préparations pour la dilatation vasculaire;
  • les analgésiques (narcotiques et non narcotiques), les psychotropes;
  • des relaxants musculaires pour détendre les muscles et soulager les crampes;
  • les sédatifs;
  • chondroprotecteurs, biostimulants pour restaurer la souplesse de la colonne vertébrale, activité motrice.

Groupe AINS

Les médicaments d'un groupe non stéroïdien contre la pathologie rachidienne bloquent efficacement l'enzyme inflammatoire. Cela s'appelle COX (cyclooxygénase). Il peut s'agir de pommades, gels, frottements, comprimés, injections.

Le diclofénac est un remède courant pour traiter la colonne vertébrale. C'est le composant principal de la plupart des médicaments: Dikloberl, Diklak, Diklo-F, Ortofen, Voltaren, Diklobene. Le diclofénac agit pour augmenter l'analgésie avec d'autres analgésiques. Il élimine efficacement le processus inflammatoire. Il ne peut pas être appliqué aux femmes enceintes ou allaitantes, aux patients souffrant d'ulcères et aux jeunes enfants.

Les médicaments, dont l’ibuprofène est le composant principal, peuvent être prescrits à tous. Mais nécessairement sur recommandation d'un médecin. Les patients atteints d’ibuprofène sont beaucoup plus faciles à tolérer. Médicaments pour le traitement de la colonne vertébrale: Nurofen, Reumafen, Ibuprom, Dolgit.

Les médicaments à base d'indométacine soulagent également l'inflammation des tissus et le syndrome de la douleur. Ils affectent spécifiquement les zones touchées. Les patients peuvent présenter des effets secondaires:

  • douleur dans la cavité abdominale;
  • perturbation de la muqueuse gastrique;
  • troubles de la fonction digestive.

Les médicaments contenant du kétoprofène aident à éliminer les symptômes de l’ostéochondrose beaucoup plus rapidement, mais non sans signes secondaires. Le groupe de médicaments comprend: Fastum Gel, Flexen, Febrofid et d’autres.

Il n'est pas possible pour tout le monde de prescrire des médicaments du groupe indométacine. Ces médicaments incluent: Arthrocide, Indomethacin, Indovazin, Inteban.

Les préparations avec le composant nimésulide sont classées comme des inventions innovantes. Ils n'ont pas de propriétés du côté dur. Par conséquent, ils sont prescrits pour l'ostéochondrose de la moelle épinière à presque tout le monde. Les médicaments prescrits sont pris à l'extérieur.

Vasodilatateurs

Vasodilatateurs utilisés pour améliorer le flux sanguin

Dans l'ostéochondrose, le patient a souvent une tension musculaire accrue. En conséquence, les vaisseaux sanguins se contractent de manière significative. Transport perturbé de l'oxygène aux organes internes. Cette complication ne leur permet pas de fonctionner correctement. Pour améliorer le flux sanguin en utilisant Pentoxifylline, Berlition, Nicotinate, Actovegin.

Analgésiques et substances psychotropes

Au stade de l'exacerbation de la maladie, les analgésiques sont activement utilisés. Les médicaments non narcotiques et narcotiques sont prescrits pour le traitement. Les analgésiques d'un groupe non narcotique agissent avec douceur. Néanmoins, ils sont en mesure de soulager le patient de la douleur aiguë dans les plus brefs délais. Prescrit sous forme de comprimés, vous pouvez utiliser des bougies et des injections.

La gamme de narcotiques analgésiques ne peut être achetée que sur ordonnance du médecin traitant. Et il les prescrit quand les autres drogues sont inactives, et la douleur ne peut pas être éliminée par d’autres drogues.

Substances psychotropes - utilisées pour soulager la douleur aiguë. Ils aident à renforcer l'action des analgésiques, à provoquer la relaxation de la masse musculaire. Types de ces drogues:

  • neuroleptiques (halopéridol);
  • antidépresseurs (amitriptyline);
  • tranquillisants (carbamazépine).

Drogues psychotropes sur ordonnance.

Relaxation musculaire et remèdes contre les spasmes

Le blocage de la douleur intense dans le traitement de l'ostéochondrose est complété par des moyens de relaxation musculaire. Lorsque le stress est éliminé, la circulation sanguine est rétablie, le syndrome de la douleur diminue, l'activité motrice reprend, un processus de guérison plus rapide des tissus affectés se produit. Ignorer de tels médicaments ralentit le processus d'amélioration de la santé.

Mydocalm, Sirdalud (Tizanidine), Cyclobenzaprin, etc. sont utilisés pour le traitement de divers foyers de maladie rachidienne, efficaces contre les spasmes musculaires, mais ayant des effets indésirables.

Les myorelaxants sont pris sous la surveillance étroite de médecins. Mydocalm n’a pas d’effet sédatif et se combine avantageusement aux anti-inflammatoires non stéroïdiens.

  • confusion d'esprit, accompagnée de somnolence et de perte de concentration;
  • hypotension artérielle (avec nausée et vomissements);
  • trouble intestinal;
  • violation du processus de la miction.

Drogues sédatives

Dans l'ostéochondrose, on observe souvent un trouble mental. Une douleur persistante provoque des problèmes psychologiques et mentaux. En raison du stress et de la dépression qui en résulte, la maladie ne fait pas l'objet d'un traitement normal.

Parmi les médicaments ayant un effet sédatif, la valériane, la teinture motherwort, est plus couramment utilisée. Dans les cas avancés et complexes, les antidépresseurs Eglonil, Gidazepam, Donormil sont utilisés.

Chondroprotecteurs et biostimulants

Ces fonds n’aident en rien le syndrome douloureux intense. Avec leur utilisation régulière, le cartilage et les tissus conjonctifs reviennent à la normale plus rapidement. Les chondroprotecteurs rétablissent l'équilibre dans le processus de métabolisme.

Chondroprotecteurs pris sous forme de pilule pendant 6 mois. Après une courte pause, le cours peut être répété.

Les injections sont efficaces, faites directement dans l'articulation. Des changements positifs sont observés dans les plus brefs délais. Mais cela ne devrait pas être une raison pour interrompre le traitement. Des chondroprotecteurs sont également nécessaires pour sécuriser le tissu régénéré.

Les biostimulants sont administrés au patient par injection dans l'espace épidural. Avec l'introduction de médicaments, le risque de préjudice pour le patient est élevé. Après tout, l'espace entre le canal et la moelle épinière est plutôt petit. Seul un professionnel de la santé expérimenté peut arriver au bon moment pour l'injection.

Traitement complet de l'ostéochondrose

Les médicaments prescrits par un médecin sont accompagnés d'un régime équilibré et enrichi et d'exercices de physiothérapie systématiques. La combinaison active de différentes méthodes de traitement crée la base pour arrêter le processus de dégénérescence de la colonne vertébrale. Un patient avec n'importe quel stade de la maladie peut reprendre une vie normale. L'essentiel est de suivre régulièrement les prescriptions du médecin.

Ostéochondrose: traitement avec des médicaments

Médicaments pour le traitement médical de l'ostéochondrose

Sans médicaments pharmacologiques, l'efficacité du traitement est considérablement réduite.

C’est grâce au traitement médical de l’ostéochondrose que vous pouvez traiter ses symptômes et ses causes: éliminer la douleur, réduire l’inflammation des racines nerveuses, détendre les muscles, restaurer les tissus cartilagineux et améliorer la circulation sanguine locale.

Médicaments sur ordonnance

Le traitement médicamenteux doit être effectué sous la supervision d'un spécialiste, car une mauvaise approche pour éliminer les causes de la maladie et ses effets sur les symptômes peut avoir des conséquences graves.

Il existe aujourd'hui des médicaments pour le traitement de l'ostéochondrose, qui éliminent les changements pathologiques dans l'organisme et facilitent l'état général du patient, mais ils ont également un grand nombre d'effets secondaires.

Les principaux médicaments pour le traitement de l'ostéochondrose et leurs caractéristiques

  1. Les analgésiques (diclofénac, ibuprofène, Fluprofrhen, Mefanamovaya et acide flufénamique) sont conçus pour soulager et soulager la douleur;
  2. Des stimulants (riboxine, papaïne et dimexide) sont nécessaires pour normaliser le fonctionnement des systèmes internes et des processus métaboliques;
  3. Les antispasmodiques (Drotaverine, Mydocalm, Novocain, Papaverine) soulagent les tensions musculaires et la douleur, améliorent les processus métaboliques;
  4. Les médicaments anti-inflammatoires (Diclofenac, Acide Acétylsalicylique, Butadione, Naproxen, Nimesulide, Ibuprofen, Ketoprofen) réduisent l'inflammation et le gonflement;
  5. Les antioxydants ("Milgamma", "Duovit", "Pentovit", "Dekamevit" et "Neuromultivitis") garantissent la cessation des modifications dans la zone tissulaire du cartilage intervertébral, rétablissent les cellules endommagées;
  6. Les stimulants de la microcirculation (Trental, Actovegin, Acide nicotinique, Pentoxifyline) ont un effet vasodilatateur, augmentent la circulation sanguine, améliorent la fonction cérébrale;
  7. Médicaments prophylactiques (“Struktum” et “Teraflex”). Les chondroprotecteurs ralentissent la régression du tissu cartilagineux affecté et contribuent à la génération de nouveaux;
  8. Les antidépresseurs souffrant d'ostéochondrose («Sertraline», «Amitriptyline», «Duloxétine») soulagent les troubles anxio-dépressifs et hypochondriacaux, améliorant ainsi l'état psychologique général.

Formes et méthodes de consommation de drogue

Les effets des médicaments sur la dégénérescence des disques intervertébraux sont réalisés à l'aide de presque toutes les formes de drogues.

Les plus courants sont les comprimés, les solutions injectables et les moyens à usage externe.

Le traitement de l'ostéochondrose par des médicaments est basé sur le bon choix des méthodes d'utilisation, parmi lesquelles figurent:

  • Préparations orales en comprimés;
  • Solutions pour injection parentérale;
  • Local - pommades et gels.

Pilules

Le traitement de l'ostéochondrose avec des comprimés facilite l'état général du patient et élimine les causes de la maladie.

Les biostimulants, les chondroprotecteurs, les antispasmodiques et les antalgiques pour l'ostéochondrose aident non seulement à se débarrasser des symptômes de la maladie, mais ont également un impact sur les causes de la maladie. Élimine la dégénérescence des disques intervertébraux, des modifications de la région articulaire et des ligaments.

Par voie orale, il est recommandé de prendre des préparations de complexes vitaminiques et des immunomodulateurs qui renforcent le corps et renforcent la résistance à la maladie.

Si des modifications dégénératives de la colonne vertébrale se développent à la base de troubles hormonaux, ce qui est plus fréquent chez les femmes, les experts recommandent de prendre des médicaments pour corriger le déséquilibre hormonal et qui contiennent du calcium. L’auto-administration de tels médicaments peut entraîner de graves complications.

Traitement de l'ostéochondrose avec des injections

Pour l'administration intramusculaire, en cas de modifications de l'appareil ligamentaire et des articulations intervertébrales, un large éventail de solutions médicamenteuses est prescrit. Pour cette méthode, utilisez des médicaments qui améliorent la microcirculation sanguine et réduisent les changements dégénératifs.

L'administration topique est également caractéristique des drogues injectables. Ainsi, des blocages paravertébraux sont réalisés dans la région de la sortie des racines nerveuses de la colonne vertébrale.

Les anesthésiques locaux avec un antibiotique ou un corticostéroïde sont utilisés comme solution.

L'administration locale vous permet d'éliminer rapidement la douleur et d'améliorer l'état général du patient.

Pommades, gels

Le traitement de l'ostéochondrose avec des pommades et des gels, qu'il est recommandé d'associer à des chondroprotecteurs et à des anti-inflammatoires, est répandu.

Lorsqu'il est appliqué localement dans les endroits où la douleur est localisée, la substance active pénètre directement dans le tissu altéré. Les pommades et les gels ont un effet irritant qui améliore la circulation.

Cette forme de médicament est largement utilisée pour prévenir la destruction des structures et des tissus cartilagineux.

Peut-être que l'utilisation de gels, qui contiennent des substances stéroïdes hormonales, est: "Kenalog", "Hydrocortisone", "Diprospan". Ils contribuent à l'élimination du processus inflammatoire qui est beaucoup plus efficace que les non-stéroïdes.

Malgré tous les avantages, les gels et les pommades à base de stéroïdes ont de nombreux effets secondaires.

Par conséquent, ils ne sont prescrits que dans la période aiguë de la maladie, quand aucun autre médicament n'a d'effet positif.

Après avoir consulté un spécialiste, vous pouvez utiliser une combinaison de gels d'application locaux, tels que Finalgon, Ungapivan, Hondroxid et Nikloflex.

La médecine a un grand potentiel de traitement médicamenteux efficace pour toutes les maladies. Aujourd'hui, de nouveaux médicaments plus efficaces sont en cours de développement, qui ont un effet négatif moins prononcé sur les systèmes internes et les organes humains.

: “Examen des médicaments pour le traitement de l'ostéochondrose”

Le remède le plus efficace contre l'ostéochondrose

La maladie du XXIe siècle - l'ostéochondrose. Cette maladie est une conséquence de la malnutrition et d'un mode de vie passif.

Une énorme proportion de la population est engagée dans des travaux de bureau, dont l'activité principale se déroule derrière le bureau dans une posture inchangée.

La position statique et la réduction de l'activité physique entraînent un amincissement et un pincement des racines nerveuses. À cet égard, divers médicaments pour l'ostéochondrose sont particulièrement pertinents.

Tâches de la pharmacothérapie

L'ostéochondrose nécessite une attention accrue et un traitement attentif. Seule une thérapie correcte, choisie individuellement, sera la clé du rétablissement relatif. Ignorer le problème conduira au développement de la douleur, réduira la flexibilité de la colonne vertébrale, détériorera la qualité de la vie humaine.

Guérir l'ostéochondrose est impossible. L'utilisation de médicaments, associée à des procédures médicales, peut considérablement ralentir la progression de la maladie.

Sur la base de l'irréversibilité des dommages, il est facile de conclure que le meilleur résultat est donné par une déclaration précoce d'un diagnostic précis.

Une attention particulière à l'état du corps vous permet de maintenir un apport sanguin normal, la mobilité des articulations, l'intégrité du tissu cartilagineux. Dans les cas avancés, ostéochondrose:

  • complique le travail normal des organes internes;
  • provoque des vertiges;
  • déplacement et destruction des vertèbres;
  • active les processus inflammatoires;
  • ralentit le métabolisme.

Une recherche active a conduit à la création de médicaments qui, combinés à une thérapie, permettent de faire cesser une partie importante des symptômes.

Avec un traitement responsable et approprié, vous pouvez améliorer le bien-être du patient et empêcher toute destruction ultérieure de la colonne vertébrale.

Les préparations avec l'ostéochondrose effectuent les tâches suivantes:

  1. élimination de l'inflammation;
  2. soulagement de la douleur;
  3. améliorer le moral;
  4. restauration de l'approvisionnement en sang.

Types de médicaments et étapes du traitement

Dans le traitement de tous les types d'ostéochondrose, on distingue les groupes de médicaments suivants:

  1. anti-inflammatoire;
  2. les sédatifs;
  3. chondroprotecteurs;
  4. les vasodilatateurs;
  5. myorelaxants et antispasmodiques.

Pour toute ostéochondrose, le traitement est complexe et comporte plusieurs étapes. Selon ces étapes de la thérapie, les médicaments sont également utilisés:

  1. détendre les muscles et soulager la douleur;
  2. traiter les processus inflammatoires qui ont commencé lors du processus d'endommagement des racines nerveuses de la moelle épinière;
  3. restaurer l'élasticité et la mobilité de la colonne vertébrale.

La sélection des médicaments nécessaires et l'auto-traitement de l'ostéochondrose sont impossibles. Toute forme d'auto-traitement endommage le corps.

Seul un spécialiste, à partir des résultats d’études diagnostiques, peut établir le diagnostic correct, en déterminer la forme et développer un traitement individuel.

Chondroprotecteurs

Ce groupe de médicaments est généralement prescrit sur une période suffisamment longue pour éviter autant que possible de détériorer davantage les disques intervertébraux. Ces médicaments pour le traitement de l'ostéochondrose sont le plus souvent utilisés sous forme d'injection.

Le médicament est injecté dans l'articulation, de sorte que ses résultats sont visibles le plus tôt possible.

Cependant, soulager la douleur et améliorer l’état général après ce médicament n’est en aucun cas une raison pour terminer le traitement.

Après avoir franchi le cycle d'injection des chondroprotecteurs, la mobilité des articulations s'améliore, le nombre de cellules cartilagineuses augmente.

Aux premiers stades de la maladie, ce médicament contre l'ostéochondrose est prescrit sous forme de comprimés. Les médicaments les plus efficaces dans ce groupe comprennent: le struktum et le téraflex. Le cours d'admission varie de 3 à 6 mois.

Vasodilatateurs

Ces médicaments sont utilisés pour améliorer la circulation sanguine.

L'ostéochondrose est souvent la cause d'une augmentation de la tension musculaire, ce qui entraîne une contraction importante des vaisseaux sanguins.

Il en résulte un transport d'oxygène insuffisant dans tout le corps et une diminution du bien-être général.

Les médicaments suivants sont utilisés pour résoudre ce problème:

Seul le traitement complexe est le plus efficace, car il permet de résoudre un certain nombre de tâches. Il est donc important d'utiliser tous les moyens prescrits par le médecin.

Médicaments Sédatifs

Le complexe de médicaments pour l'ostéochondrose comprend les sédatifs.

Depuis la douleur prolongée peut entraîner du stress ou une dépression, ce qui réduit considérablement l'efficacité du traitement primaire.

Le plus souvent, utilisez la teinture de tisane apaisante à la valériane ou

Dans les cas avancés, des antidépresseurs sont prescrits, dont certaines formes nuisent au traitement principal. Par conséquent, plus le traitement est diagnostiqué tôt et le traitement commencé, plus son efficacité est grande.

Groupe de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens

Ces médicaments pour l'ostéochondrose soulagent efficacement le gonflement, éliminent l'inflammation et la douleur.

Les formes appliquées de ce médicament sont différentes: onguents et gels, comprimés et injections.

Pour le traitement de l'ostéochondrose, plusieurs groupes de ces médicaments sont utilisés simultanément. Ceux-ci comprennent:

Ces médicaments ont une fonction anti-inflammatoire et analgésique. Sous la supervision d'un médecin, un rendez-vous est autorisé pendant l'allaitement ou la grossesse.

Un des analgésiques les plus efficaces, qui affecte également la réduction du processus inflammatoire. Mais ils ont un certain nombre de contre-indications et de complications. Le plus souvent, sont la cause de réactions allergiques.

Ses effets sont similaires à ceux de l'ibuprofène, mais les médicaments à base de diclofénac sont strictement contre-indiqués pour les femmes enceintes.

Ces médicaments appartiennent à la nouvelle génération, ont donc moins de contre-indications et sont actuellement les plus courants. Cependant, dans l'ostéochondrose, les médicaments de ce groupe sont utilisés le plus souvent à usage externe.

Relaxants musculaires et antispasmodiques

L'élimination de la douleur dans le traitement de l'ostéochondrose est l'une des priorités. Pour soulager ce symptôme, plusieurs médicaments sont utilisés en même temps, dont certains sont des relaxants musculaires et des antispasmodiques.

Les relaxants musculaires soulagent les tensions dans les muscles, les apaisent. Ces effets aident à rétablir la mobilité et à activer le processus de régénération des tissus malades. Traiter l'ostéochondrose sans myorelaxants est beaucoup plus long et moins efficace.

Les antispasmodiques font partie de la thérapie pour aider à éliminer les crampes, les vertiges et les maux de tête.

Avec le traitement correct de l'ostéochondrose, tous les principaux symptômes sont supprimés et une régénération progressive des tissus se produit, ce qui améliore la condition. Mais il est impossible de guérir complètement l'ostéochondrose.

Traitement de l'ostéochondrose avec des médicaments: étape par étape

L'ostéochondrose engendre beaucoup d'inconvénients et s'accompagne d'une douleur constante.

Toute personne qui a développé une ostéochondrose, un traitement, les médicaments utilisés dans cette maladie, deviennent des informations importantes et pertinentes.

Ils doivent être conscients que les médicaments utilisés dans ce cas pour neutraliser la douleur et éliminer les symptômes sont les médicaments des AINS et des AINS.

Causes de la maladie

Le processus pathologique résulte d'une combinaison de mécanismes qui perturbent le fonctionnement normal du corps:

  • il y a des défaillances dans le métabolisme des minéraux;
  • la circulation sanguine est perturbée dans différentes parties de la colonne vertébrale;
  • la hernie intervertébrale se développe progressivement;
  • l'ossification est formée en excès.

L’apparition de l’ostéochondrose spinale a plusieurs causes.

Tout d'abord, le corps humain et la colonne vertébrale fonctionnent mieux lors d'activités physiques modérées.

C'est pourquoi un style de vie sédentaire, sédentaire et de lourdes charges insupportables affectent également le travail de la colonne vertébrale.

Les principaux facteurs à l'origine du développement et de la survenue de la maladie dans différentes parties de la colonne vertébrale sont les suivants:

  • facteur génétique (prédisposition génétique à la maladie);
  • malformations congénitales et blessures à la colonne vertébrale;
  • l'obésité, qui survient à la suite de troubles métaboliques dans le corps humain;
  • effort physique excessif sur différentes parties de la colonne vertébrale, pouvant survenir à la suite d'un sport ou d'une activité de travail intense;
  • la présence de pieds plats ou d'une mauvaise posture;
  • due aux différentes vibrations des véhicules (typique des camionneurs ou des conducteurs de véhicules agricoles).

De plus, les facteurs pouvant déclencher l'apparition de l'ostéochondrose comprennent une position assise constante devant un ordinateur, une alimentation inappropriée et une dépendance à la nicotine. Les situations stressantes ont un impact négatif sur la fonctionnalité de la colonne vertébrale.

Symptômes et types de la maladie

L'ostéochondrose peut toucher une ou plusieurs parties de la colonne vertébrale. Il existe donc différentes formes de son développement:

  1. Processus pathologique de la colonne lombaire - est le type de maladie le plus courant et résulte d'une augmentation des charges directement sur la colonne lombaire. Avec le temps, une hernie intervertébrale ou une scoliose peut se développer.
  2. Maladie de la colonne cervicale. Cela se produit lorsque vous êtes constamment devant un moniteur d'ordinateur ou que vous conduisez un véhicule. Dans ce cas, les muscles du cou sont peu développés, ce qui peut servir de déplacement des vertèbres au moindre effet de force.
  3. L'ostéochondrose affecte la colonne vertébrale thoracique.

Si l’ostéochondrose se développe dans le corps, les symptômes peuvent être différents et apparaître en fonction de la partie de la colonne vertébrale exposée à la pathologie apparue.

L'ostéochondrose en développement présente les symptômes suivants:

  • douleur douloureuse ou aiguë;
  • la douleur augmente pendant l'activité physique et à mesure que la charge augmente;
  • maux de tête et vertiges;
  • détérioration de l'acuité visuelle et de l'audition, il y a parfois un "bourdonnement" dans les oreilles;
  • l'occurrence de violations du seuil de sensibilité des membres inférieurs.

Pour éliminer les symptômes douloureux, les anti-inflammatoires sont souvent prescrits pour l'ostéochondrose.

Méthodes de diagnostic et de traitement

Le diagnostic de la détermination de la gravité de la maladie peut être effectué par les méthodes suivantes:

  • imagerie par résonance magnétique;
  • échographie;
  • examens de laboratoire.

Après avoir effectué toutes les procédures nécessaires à l'établissement du diagnostic, le médecin prescrit, si l'ostéochondrose est confirmée, un traitement médical. Peut être appliqué un traitement thérapeutique ou chirurgical de l'ostéochondrose, qui dépend du degré de la pathologie.

Et le plus souvent, les médicaments thérapeutiques pour le traitement de l'ostéochondrose doivent être dirigés vers:

  • soulager la douleur;
  • arrêter le processus inflammatoire qui a lieu dans le corps;
  • sur la normalisation de la circulation cérébrale.

Les préparations pour l'ostéochondrose devraient éliminer les manifestations négatives du système nerveux.

Cela augmentait l'irritabilité et l'irritabilité, ainsi que l'humeur dépressive due à des accès de douleur constants.

En outre, les dispositifs médicaux doivent assurer le rétablissement de la mobilité des articulations et de l’état du tissu cartilagineux.

Le traitement conservateur de l'ostéochondrose comprend non seulement l'utilisation de médicaments (y compris le groupe des AINS), mais comprend également:

  • des exercices thérapeutiques pour améliorer la circulation cérébrale;
  • du traitement thérapeutique manuel de l'ostéochondrose;
  • de réflexologie, traitement au laser et aux ultrasons.

Supplémentaire et respect du régime thérapeutique.

Les médicaments

Les préparations pour le traitement de l'ostéochondrose sont utilisées sous ces formes:

  • analgésiques et anti-inflammatoires non-stéroïdiens de l'ostéochondrose (AINS) à usage interne;
  • onguents, gels ou crèmes topiques;
  • ampoules de solutions injectables.

Quelle que soit la forme du médicament (comprimés, gélules ou ampoules), ils visent tous à éliminer les symptômes négatifs du processus pathologique et ont les effets suivants:

  1. Les médicaments analgésiques et les médicaments, qui se composent de comprimés analgésiques et d’anesthésiques locaux.
  2. Les médicaments anti-inflammatoires (ils comprennent Pantogematogen, Karipazim, Ibuprofen).
  3. Il existe un nouvel effet antispasmodique après la prise de médicaments tels que Drotaverine, Miolastan ou Botox.
  4. L'action antioxydante est due à des médicaments tels que le tocophérol, les acides thioctique et ascorbique et le mexidol.
  5. Les médicaments qui aident à stimuler la microcirculation des vaisseaux sanguins et des capillaires (un groupe de tels médicaments sont l'acide nicotinique, Trental, Actovegin).
  6. Pour mener des actions correctives et éliminer les troubles mentaux, ainsi que pour des mesures préventives de la dégénérescence du cartilage (sulfate de glucosamine, sulfate de chondroïtine, œstrogènes, Piascledin).

Les médicaments actuellement largement utilisés qui ont un effet relaxant supplémentaire sur les muscles et soulagent la douleur. Ces médicaments contribuent à la relaxation du tissu musculaire et des fibres.

Médicaments à usage externe

Les onguents utilisés pour soulager les symptômes de l’ostéochondrose sont les groupes suivants:

  1. Les pommades qui ont un effet anti-inflammatoire et comprennent des composants stéroïdes et des composants analgésiques. Le kétoprofène est le principal ingrédient actif qui élimine la douleur. En outre, ils comprennent des produits contenant du nimésulide, du diclofénac, de l'ibuprofène, pas tout à fait sans danger.
  2. Préparations d'onguent pour l'ostéochondrose, qui ont un effet complexe sur l'état de différentes parties de la colonne vertébrale. De tels remèdes soulagent la douleur, arrêtent le développement du processus inflammatoire et ont un effet régénérant. De tels médicaments contribuent à la normalisation de la circulation cérébrale. Les principaux composants entrant dans la composition sont le dexpanthénol, le diméthylsulfoxyde et l'héparine.
  3. Afin de stimuler l'amélioration de la circulation cérébrale, des agents externes sont utilisés pour améliorer la nutrition dans les tissus avec des effets anesthésiques et irritants. Le nikoboksil est le principal composant actif de ces pommades.
  4. Des outils de massage en gel souvent utilisés à base d'ingrédients à base de plantes, de venin d'abeille et de momie. Ces onguents améliorent l'effet thérapeutique du massage.

Des pommades homéopathiques sont également utilisées. Ils sont similaires au premier groupe de médicaments. La différence réside dans le fait qu'ils incluent des composants d'origine végétale.

Traitement médicamenteux de l'ostéochondrose: médicaments

L'ostéochondrose est une maladie très grave qui doit être prise très attentivement. Ce type de maladie de la colonne vertébrale doit être traité de manière globale.

Le traitement médical de l'ostéochondrose est l'un des moyens d'éliminer la douleur dans la colonne vertébrale. Il comprend un ensemble de médicaments qui soulagent ou soulagent complètement les maux de dos.

Selon le stade de la maladie (chronique, initial, aigu), le médecin prescrit certains médicaments et détermine les méthodes et les options de traitement.

Il est très important de respecter la dose de médicament prescrite par le médecin et en aucun cas de la dépasser. Si le patient ne ressent pas l'effet des pilules, il vous prescrira d'autres médicaments plus puissants.

Comprimés pour l'ostéochondrose

Au stade initial de la maladie de la colonne vertébrale, il est souvent prescrit:

  • l'ibuprofène ou l'aspirine;
  • l'acétaminophène.

Dans le premier cas, le médicament peut soulager l’enflure et les maux de dos. En règle générale, ces médicaments sont utilisés assez longtemps, car ils ont une fonction cumulative.

Dans le second cas, le médicament a un effet analgésique et convient pour recevoir dans la période d'exacerbation de la douleur dans la colonne vertébrale.

Les médicaments vendus sur ordonnance d'un médecin appartiennent à la catégorie des médicaments puissants:

Les relaxants musculaires éliminent les crampes et détendent les muscles du dos, tout en normalisant le sommeil.

Les antidépresseurs fournissent un effet anesthésique, soulagent l'irritabilité et la fatigue.

Les opioïdes (codéine, morphine) sont les mêmes médicaments narcotiques que ceux pris sous la stricte surveillance d'un médecin et sont prescrits dans les situations les plus extrêmes où la douleur dans la colonne vertébrale devient insupportable.

L'un des composants du traitement médical de l'ostéochondrose est constitué par les analgésiques, des analgésiques capables de bloquer la douleur et de procurer un sentiment de confort au patient.

Après avoir pris la pilule, la douleur disparaît en une demi-heure environ (la plupart du temps, cela dépend de la composition de la pilule).

Mais, en fait, la prise ponctuelle de tels médicaments ne peut avoir d’effet cicatrisant, mais seulement soulager les sensations douloureuses pendant un certain temps. Pour les analgésiques comprennent:

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens incluent une vaste gamme de médicaments pouvant soulager le processus inflammatoire et combattre le syndrome de la douleur:

  • le kétorol;
  • le diclofénac;
  • l'indométacine;
  • naloxifène et autres.

Pommades et gels avec ostéochondrose

En plus des médicaments en comprimés, vous pouvez également utiliser une variété de pommades chauffantes pour vous frotter le dos.

Dans la plupart des cas, ils ont une meilleure efficacité que les comprimés.

Lors de l'application du gel sur la zone touchée, il pénètre profondément dans la structure du tissu et bloque le foyer de l'inflammation. Certains des onguents les plus populaires incluent:

  • gel final;
  • fastumgel;
  • Nise;
  • bicardisone et autres.

Cependant, il convient de rappeler les réactions allergiques pouvant provoquer des médicaments à usage externe dans le traitement de la colonne vertébrale.

Traitement de l'ostéochondrose dans la colonne lombaire

Le traitement médicamenteux de l’ostéochondrose lombaire s’effectue également par la prise de pilules. En général, les médicaments sont prescrits pour un traitement de longue durée, dans le respect de règles strictes en matière de dosage et de mélange avec d'autres médicaments.

Les médicaments pour la douleur dans la colonne lombaire peuvent être divisés en groupes en fonction de leur action:

  • chondroprotecteurs - contribuent à améliorer la nutrition des tissus cartilagineux;
  • médicaments diurétiques - soulagent l'œdème inflammatoire;
  • des relaxants musculaires;
  • des analgésiques;
  • préparations enrichies - améliorent le trophisme des disques intervertébraux.

En pratique médicale, la douleur lombaire est souvent utilisée par injection pour le traitement de l’ostéochondrose. L'injection épidurale est la plus répandue et la plus répandue.

Le médicament est injecté entre la moelle épinière et le canal rachidien cérébral.

Il convient de rappeler que ce type de procédure doit être effectué par des spécialistes expérimentés afin d'éviter des effets indésirables graves, susceptibles de nuire à la santé et à la santé du patient dans son ensemble.

Traitement de la colonne cervicale avec ostéochondrose

Le traitement médicamenteux de l'ostéochondrose cervicale comprend l'utilisation d'une variété de médicaments qui soulagent les syndromes douloureux et ont un effet thérapeutique prolongé.

Il est important de savoir que le traitement de la colonne cervicale est effectué uniquement sous la supervision du médecin traitant et ne prévoit pas d'actions indépendantes dans le choix d'un médicament particulier.

Si nous parlons du traitement de l'ostéochondrose cervicale avec des pilules, alors tout groupe de médicaments pouvant anesthésier et soulager l'inflammation en général fera de l'ostéochondrose de la colonne vertébrale.

Au cours de l'ostéochondrose cervicale, il n'est pas nécessaire de faire des mouvements brusques de la tête sur le côté pour éviter de provoquer une douleur.

Les médicaments à usage externe pour le traitement de la région cervicale jouent également un rôle important et sont acceptables dans le traitement complexe de comprimés.

Très souvent, des procédures physiologiques sont ajoutées au cours du traitement de l'ostéochondrose cervicale. En règle générale, ils ont un effet positif sur la dynamique du traitement. Dans les cas plus graves, une injection est prescrite.

Le traitement de l'ostéochondrose avec la méthode médicamenteuse de la colonne lombaire et cervicale, ainsi que de la colonne vertébrale dans son ensemble, est le traitement le plus sûr et presque sans danger. L'essentiel est d'écouter le médecin traitant et de prendre correctement l'ensemble des médicaments afin d'éviter les effets indésirables sur le corps.