Douleur dans l'articulation de la hanche

La raison la plus courante pour laquelle les gens consultent des chirurgiens orthopédiques est qu’il s’agit d’autres manifestations de l’arthrose. La part d'arthrose de la hanche (coxarthrose) représente environ un tiers de toutes les plaintes, et il s'agit de dizaines et de centaines de patients par an.

Qu'est-ce qui cause l'arthrose de la hanche?

Selon les statistiques, la coxarthrose survient dans la plupart des cas chez les femmes âgées de plus de 40 ans, mais à l’âge de 60 ans parmi les personnes touchées par cette maladie, le nombre d’hommes augmente considérablement. Pourquoi les femmes sont-elles touchées en premier lieu?

On sait que les représentants du beau sexe n’ont pas que les hommes, la structure et la forme des os du pelvis. Le bassin féminin est par ailleurs incliné, il est pour ainsi dire positionné horizontalement. Cela est dû au rôle de la gestation et de la naissance des enfants. De telles caractéristiques anatomiques font que la hanche des femmes subit quotidiennement plus de pression que les hommes.

Autres facteurs de risque

Quoi d'autre conduit au développement de la coxarthrose?

  • Effort physique important: travail physique pénible, ainsi que le travail associé à la présence constante "debout" (vendeurs, guides, enseignants) et aux sports professionnels (haltérophiles, sauteurs, gymnastes).
  • Blessures (chute, coup direct).
  • Anomalies congénitales de la hanche (hypoplasie, dysplasie).
  • Douleur dans le bas du dos. Il est à noter qu'avec la douleur unilatérale dans le bas du dos, le corps est légèrement incliné dans la direction de la douleur. Donc, le corps est "protégé" - soulage le stress des muscles. Cette protection a un mauvais côté: la charge sur l'articulation opposée de la hanche augmente plusieurs fois. De cette charge exorbitante, son usure est beaucoup plus rapide qu’elle aurait pu être avec un dos en bonne santé.
  • L'obésité. C’est l’un des facteurs de risque les plus importants de l’arthrose. À la fin du XXe siècle et au début du XXIe siècle, le surpoids était devenu littéralement le fléau de la civilisation, causant divers problèmes de santé. C'est pourquoi ces dernières décennies, l'arthrose est diagnostiquée plus souvent.

Comment comprendre que la hanche fait mal?

Les patients peuvent être dérangés par des douleurs aiguës lorsqu'ils marchent dans la cuisse, dans la fesse, dans l'aine. Ces douleurs peuvent se refléter dans le bas du dos, le dos, les côtés ou le devant de la cuisse, du genou. Il est caractéristique qu'au repos, en particulier dans la position couchée, cette douleur soit réduite. Chacun de ces cas étant individuel, une visite chez un chirurgien orthopédique ou un rhumatologue ne doit en aucun cas être différée, car vous ne devriez pas vous soigner vous-même.

Inspection

Le fait de suspecter la présence d'un patient souffrant de coxarthrose peut déjà être au stade de l'examen. Le seul endroit disponible où vous pouvez trouver une structure liée à l'articulation de la hanche est le tiers supérieur de la surface latérale de la cuisse. La zone du soi-disant grand trochanter est située à proximité (la section du fémur). Mais l'inflammation dans la région de la grosse brochette n'est pas une coxarthrose.

Quelle que soit la douleur à la hanche, l’aspect de la hanche du patient ne change pas - cette structure est profondément cachée dans le muscle. Mais il est parfaitement clair qu'une personne boite ou marche la jambe derrière elle. Afin de diagnostiquer la coxarthrose, il est nécessaire d'effectuer certains tests (manipulations), notamment la flexion, l'extension des jambes dans l'articulation de la hanche, le retournement vers l'intérieur et plusieurs autres. Le patient informe le médecin de ses sensations désagréables et établit un diagnostic préliminaire sur la base de ces données.

Quoi d'autre peut faire mal aux hanches?

Les raisons de l'apparition de la douleur dans cette région beaucoup. Outre la douleur causée par l'arthrose proprement dite, c'est-à-dire les modifications destructives (destructives) de l'articulation, il existe au moins quatre causes de douleur dans la région de la hanche. Premièrement, il peut s’agir d’une bursite (inflammation de la poche articulaire). Les poches articulaires, semblables aux sacs de graisse et de liquide, permettent aux tendons de glisser. Les plaintes d'un patient atteint de bursite sont généralement associées à des sensations de tiraillement, de douleur, aggravées dans la position couchée sur le côté du patient. Une augmentation de la douleur est observée lorsque la position du corps change (en se levant) et à l'état stationnaire (assise pendant une longue période, jambes croisées) et avec des mouvements actifs (pas d'escalade, course à pied).

La deuxième cause de douleur, non associée aux structures osseuses, peut être une tendinite (inflammation des tendons eux-mêmes). Troisièmement, les modifications locales (locales) dans les tissus environnants (par exemple, un hématome après une ecchymose). Quatrièmement, les fractures musculaires, par exemple, le fessier moyen. Cela peut être dû à une blessure ou à une surtension physique. Cinquièmement, le dépôt de cristaux ("sable") d'acide urique dans la région du tendon, si le patient a la goutte. Rarement, la région de la grande brochette est douloureuse chez les personnes atteintes de maladies rhumatologiques systémiques (inflammatoires), telles que la polyarthrite rhumatoïde, le rhumatisme psoriasique, etc. C'est pourquoi il est si important d'expliquer au médecin en détail la nature de la douleur, l'heure de sa survenue, son lien avec une blessure ou un stress, afin de rappeler s'il existait une hypothermie ou une maladie infectieuse. Enfin, la condition redoutable est la nécrose (destruction) aseptique (c'est-à-dire non purulente) de la tête fémorale. Elle se manifeste par les mêmes signes que la coxarthrose, elle n'est diagnostiquée que par rayons X et ne peut être traitée, hélas, que par voie chirurgicale. Cette condition survient généralement en cas d'abus d'alcool ou d'utilisation continue de glucocorticoïdes (par exemple, dans les mêmes maladies inflammatoires systémiques).

Les études de laboratoire et instrumentales aident le médecin à clarifier le diagnostic et à choisir le traitement en tenant compte des caractéristiques de ce patient.

- tests sanguins généraux et biochimiques. Ces études aideront le médecin à évaluer la gravité de l'inflammation et à confirmer ou infirmer la présence de la goutte (cela indiquera le taux d'acide urique dans le sang). Les taux de cholestérol, de bilirubine et d’enzymes hépatiques vous permettront de choisir le médicament en tenant compte de son danger potentiel pour ce patient. Si vous soupçonnez une maladie inflammatoire des articulations (polyarthrite rhumatoïde, rhumatisme psoriasique), le médecin vous prescrira des tests de clarification immunologiques.

- La radiographie des articulations de la hanche est le «standard de référence» pour le diagnostic de l'arthrose. Pour poser un diagnostic, il suffit de réaliser une image dite globale du bassin en projection directe. Le radiologue évaluera la régularité des contours des os, la largeur de l’écart qui les sépare, déterminera la présence d’ostéophytes - tubercules et excroissances pouvant causer de la douleur. En outre, la radiographie d'enquête montre à quel point les os du bassin sont symétriques, car il est connu qu'une «distorsion» de l'anneau pelvien, quelles qu'en soient les raisons, peut être une cause purement mécanique du développement de la coxarthrose. À l'aide de radiographies, vous pouvez estimer de manière approximative la densité du tissu osseux afin de tirer une conclusion préliminaire sur le danger d'une fracture de la hanche. S'il est prévu d'introduire dans la cavité articulaire un médicament à des fins médicales, la radiographie aidera à déterminer la possibilité d'une telle action ou d'une contre-indication à sa mise en œuvre.

- Échographie des articulations de la hanche. Peut remplacer les radiographies? Plutôt non que oui. L’échographie est plus «subjective», c’est-à-dire qu’elle dépend des qualifications et de l’expérience du diagnostiqueur, de la sensibilité de l’échographe, de l’angle auquel le capteur est installé par rapport à l’articulation. Dans ce type d'étude, les structures molles non osseuses de l'articulation elle-même, ainsi que les muscles entourant l'articulation, sont plus visibles. La quantité de liquide intra-articulaire est également bien définie, de même que les cristaux d'acide urique, dont l'accumulation peut être la cause de douleurs dans l'articulation de la hanche, mais n'est pas directement liée au diagnostic d'arthrose.

- Imagerie par résonance magnétique (IRM). À l'aide de cette étude, il est possible d'examiner chaque millimètre de l'articulation, de déterminer la quantité de liquide intra-articulaire, l'état du cartilage articulaire, du ménisque et de l'os périnéal (sous-chondral). Les structures extra-articulaires sont également clairement visibles - muscles, vaisseaux sanguins, graisse sous-cutanée. La méthode est précise, suffisamment informative et, surtout, non invasive, c'est-à-dire qu'elle ne nécessite la pénétration d'aucun équipement supplémentaire dans l'articulation.

Quand avez-vous besoin de consulter d'autres spécialistes?

  • Neurologue. Selon les statistiques, plus de 60% des patients présentant un diagnostic de coxarthrose et s'étant adressés à un établissement médical se plaignant de douleurs à l'aine et à la hanche sont initialement suspectés de symptômes radiculaires et suggèrent même dans certains cas la présence d'une hernie discale, est un diagnostic purement neurologique. Et inversement: les douleurs au dos, semblables à la "radiculite", peuvent être un "masque" de coxarthrose. Dans tous les cas, négliger les conseils d’un neurologue n’en vaut pas la peine.
  • Gynécologue. Inflammation de l'utérus, adhérences dans le petit bassin, compression des structures environnantes par la croissance du myome - voici la liste minimale des causes pouvant causer une douleur à l'aine, augmenter avec la marche et présenter des signes semblant caractéristiques de l'arthrose de la hanche. La stratégie la plus correcte dans ce cas consiste à examiner simultanément les articulations de la hanche et les organes pelviens.
  • Urologue. Dans certains cas, la douleur à l'aine peut être due à la pathologie de la prostate. Il est logique de contacter ce spécialiste lorsque le diagnostic de coxarthrose n’a pas été confirmé.

Traitement de l'arthrose de la hanche

Le principe de base est une approche intégrée du traitement de cette maladie. Cela signifie une combinaison de méthodes médicamenteuses avec une élaboration détaillée et non médicamenteuse de la «stratégie» du traitement avec le patient.

Il est important de convaincre le patient que le respect des recommandations est la principale chose qu’il peut faire pour ses articulations.

La thérapie physique pour la coxarthrose comprend un ensemble d'exercices, des exercices sur un vélo stationnaire et des cours en piscine avec un instructeur en thérapie par l'exercice.

La lutte contre le flat-footedness doit être menée à tout âge et quel que soit le type de changement de pied: longitudinal, transversal ou mixte. Une boule de neige présente un grave danger: un phénomène dans lequel des douleurs au pied et à la cheville entraînent des douleurs aux genoux et au ménisque, et des douleurs aux articulations du genou - pour essayer de «ménager» la jambe, de la boiter, et, finalement, au développement de l'arthrose de la hanche!

Le moment le plus important de tout le programme de traitement et de réadaptation est la normalisation du poids corporel. Il convient de rappeler que le poids d'une personne est «calculé» par nature à l'avance en fonction de l'hérédité, de la densité osseuse, de l'élasticité des ligaments. L'homme moderne n'a aucune raison de deviner quels sont ses paramètres idéaux: tout le monde calculera les tables et les calculatrices! Peu restera - "d'accord" avec votre propre appétit et maintenez le poids dans des limites acceptables.

La prochaine méthode non médicamenteuse est la kinésithérapie. Le principe d'action consiste à améliorer l'apport de sang dans la région de l'articulation endommagée. Diverses techniques sont utilisées: UHF, traitement au laser, traitement par ondes magnétiques, exposition au froid à court terme (cryothérapie), effet de courants électriques spéciaux sur les muscles entourant l'articulation. D'une part, ces méthodes de traitement sont attrayantes en raison de leur faible coût, d'autre part, car il n'est pas nécessaire de prendre des médicaments. Mais il ne faut jamais oublier qu'il n'y a pas de drogues absolument inoffensives et que des procédures absolument inoffensives ne se produisent pas non plus. Il existe un certain nombre de limitations et de contre-indications à la kinésithérapie: maladies oncologiques (y compris celles du passé), réfractaire (on parle de «non compensée»), hypertension thyroïdienne, maladies gynécologiques chez les femmes et adénome de la prostate chez les hommes. Physiothérapie avec prudence prescrite pour les maladies de la peau, par exemple, du psoriasis et présentant des signes prononcés d'inflammation des articulations. En outre, le patient peut avoir une maladie rhumatologique inflammatoire (systémique). Et dans ce cas, non seulement les procédures physiothérapeutiques ne vont pas aider, mais elles sont également tout à fait capables de provoquer une aggravation de la maladie.

Traitement médicamenteux

1) Soulagement de la douleur. Pour l'arthrose de l'articulation de la hanche, on utilise des analgésiques dits «simples», tels que le paracétamol, ou des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS).

Le principal inconvénient de ce groupe de médicaments est qu’ils ne doivent pas être utilisés pendant une longue période, étant donné le large éventail d’effets secondaires. En prenant des AINS (médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens) pendant une longue période, peu de gens pensent au danger potentiel de ces médicaments. Ils peuvent provoquer des modifications érosives et ulcéreuses de la muqueuse gastrique et de l'ulcère duodénal, des lésions rénales, du foie et même causer des maladies du système cardiovasculaire. En outre, il est prouvé que certains AINS sont capables de détruire le cartilage articulaire.

2) On pense que les médicaments contenant de la glucosamine ou de la chondroïtine ont un effet analgésique prononcé et un risque moins élevé d’effets indésirables. Ainsi, au lieu des AINS classiques (nise, aertal, arcoxia), il est recommandé de prescrire des médicaments de ce groupe (par exemple, l'arthrodarine).

3) Chondroprotecteurs. Ceux-ci comprennent des produits combinés contenant à la fois du sulfate de chondroïtine et de la glucosamine. Les plus célèbres d'entre eux sont arthra, don, struktum. Ces médicaments sont pris pendant une longue période, le traitement dure plusieurs mois avec une pause obligatoire de plusieurs mois. Formulaire de libération - pilules, sachets (sachets) ou capsules. Il est à noter qu'avec une efficacité suffisamment élevée, les chondroprotecteurs sont également bien tolérés par les patients et ne provoquent pas d'effets secondaires graves. Outre les médicaments énumérés, les pharmacies vendent souvent des compléments alimentaires biologiques - des compléments alimentaires. Ces fonds coûtent généralement plusieurs fois moins cher que les chondroprotecteurs, mais leur efficacité et leur sécurité n’ont jamais été confirmées par quiconque. Par conséquent, pris à leurs risques et périls, une personne peut être confrontée, au mieux, à la complète inutilité des pseudo-drogues.

4) Des études récentes à grande échelle ont montré l'efficacité du ranélate de strontium dans le traitement de l'arthrose, touchant les grosses articulations. Dans le réseau des pharmacies, il est vendu sous le nom de "Bivalos". Ce remède ralentit les modifications du tissu osseux et du cartilage articulaire, ce qui non seulement contribue à réduire l'inflammation, mais agit à un niveau subtil, éliminant ainsi pratiquement la cause de la maladie.

5) préparations d'acide hyaluronique. Les avantages incontestables de ce groupe de médicaments sont la longue durée de l’effet thérapeutique. Médicaments développés, dont l'effet dure de quatre mois à un an! En outre, ce médicament ne provoque pas de modifications de la structure de l'os, contrairement aux agents hormonaux pour l'administration intra-articulaire. Ces derniers étant rarement utilisés, l'introduction fréquente de stéroïdes dans l'articulation de la hanche peut provoquer une nécrose aseptique de la tête fémorale; elle n'est donc plus recommandée en tant que méthode de traitement de routine. Bien entendu, l'utilisation des hyaluronates est également dépourvue de risque d'effets nocifs sur le tractus gastro-intestinal, le foie et les reins, comme c'est le cas lorsque l'on prend des AINS à l'intérieur.

  • la nécessité d'insérer l'aiguille directement dans l'articulation (risque d'infection);
  • après l'introduction de l'acide hyaluronique est rare, mais il existe toujours une exacerbation de la douleur à court terme, appelée "attaque pseudo-goutteuse"

Quoi de mieux - traitement local ou consommation régulière de médicaments?

Les patients posent souvent cette question. «Si mon genou me fait mal, je dois traiter mon genou, ma hanche, soignons la hanche, portons-la, suivons des cours de kinésithérapie, si nécessaire, faisons une injection... Pourquoi vais-je avaler toute substance chimique, et oui, ce n'est pas bon marché?" que l'arthrose peut toucher non seulement les grosses articulations (genou, hanche), qui souffrent en premier lieu, mais aussi les articulations des pieds, des mains, de la colonne vertébrale. Et en prenant des médicaments pour restaurer et renforcer le cartilage articulaire, le patient apporte une sorte de "contribution au futur" pour toutes les articulations.

Réhabilitation. Combien de temps dure la coxarthrose et combien de temps les exercices physiques sont-ils impossibles?

Habituellement, cette question concerne les athlètes et les jeunes souffrant d'arthrose post-traumatique des articulations. Étant donné que l’arthrose est un processus chronique, c’est-à-dire qu’une fois instaurée, elle progressera lentement mais sûrement, suggère la réponse. Cette maladie est traitée depuis des années. Une approche raisonnable de l'effort physique, l'élimination des surcharges, l'alternance de traitements anti-inflammatoires locaux et systémiques (par exemple, la prise de médicaments à l'intérieur d'un médicament), le traitement d'accompagnement sont les règles à respecter pour être mobile dans les 30 à 40 ans sur qui ne pas dépendre, et continuez simplement.

Si le traitement conventionnel ne vous aide pas...

En cas de perte persistante de la fonction, de syndrome douloureux exprimé, qui n’est pas arrêté (ni éliminé) par des anti-inflammatoires non stéroïdiens ni par des stéroïdes, la question du traitement chirurgical est posée.

Comment traite-t-on chirurgicalement la coxarthrose? L'opération s'appelle une arthroplastie de la hanche.

Ça ressemble à ça. Le chirurgien enlève les structures articulaires endommagées, prépare la «plate-forme» pour l'installation de l'endoprothèse et la place de manière à ce que l'articulation artificielle «se lève» clairement à l'endroit où se trouvait auparavant l'articulation du patient. La plaie est suturée et au bout de quelques jours, il est déjà proposé au patient de se lever et de faire plusieurs pas indépendants. En l'absence de complications et d'une postopératoire sans heurts, après trois semaines, le patient se déplace de manière totalement autonome, la fonction du membre est restaurée.

Pourquoi une douleur à la hanche?

L'aspect de douleur dans l'articulation de la hanche doit être alerté, car il s'agit de l'articulation osseuse la plus grosse sans laquelle le processus de marche est impossible.

Il maintient l'équilibre, redistribue le poids du corps entre la colonne vertébrale et les membres inférieurs. Lorsque la fonction du TBS est altérée, la qualité de vie du patient diminue immédiatement, son activité physique diminue.

Alors, quelles sont les raisons d'un tel inconfort désagréable dans l'articulation de la hanche et comment le traiter à la maison? Essayons de le comprendre.

Raisons

Une douleur dans l'articulation de la hanche peut apparaître pour diverses raisons: en raison de lésions affectant l'articulation elle-même, à droite et à gauche, ainsi que les os, le cartilage ou les ligaments situés à proximité. Souvent, avec un symptôme douloureux, apparaissent un engourdissement et une restriction de mouvement dans toute la cuisse.

Les maladies de l'articulation de la hanche peuvent apparaître à tout âge, mais elles concernent le plus souvent les personnes âgées. Lorsque la douleur survient, il est conseillé de consulter un médecin généraliste, il vous prescrira un examen primaire et vous recommandera le médecin chez qui vous devriez vous rendre.

Les causes les plus courantes de douleur dans l'articulation de la hanche sont les suivantes:

  • les entorses;
  • des fractures;
  • inflammation infectieuse ou arthrite;
  • changements dégénératifs, ou l'arthrose (coxarthrose);
  • nécrose aseptique de la tête fémorale;
  • inflammation du sac périarticulaire (bursite);
  • inflammation non infectieuse dans les maladies auto-immunes du tissu conjonctif;
  • période de gestation.

La prévalence de la douleur à cet endroit augmente avec l'âge. Si chez les jeunes de moins de 18 ans, on ressent de la douleur à la hanche dans 8 à 10% des cas, ce chiffre est de 20 à 30% chez les personnes d'âge moyen. Déjà, entre 50 et 59 ans, 40% en souffrent et chez les personnes âgées, entre 50 et 60%. Les femmes sont plus susceptibles que les hommes de souffrir à cet endroit.

En fonction de l'âge

Conditions pathologiques typiques pour différents groupes d'âge,
causant des douleurs à la hanche:

  1. Les adultes et les personnes âgées. L'arthrose (coxarthrose), les blessures et les déformations de l'articulation, forçant le cotyle.
  2. Enfants et adolescents. Maladie de Perthes, sinueite transitoire, malformation acquise en varus, lésions tuberculeuses, lésions et déformations de l'articulation.
  3. Nouveau-nés et bébés jusqu'à 1 an. Luxation congénitale du fémur, effets d'une épiphyseolyse générique, arthrose suppurée aiguë, malformations congénitales en varus.

Bursite

Les principaux signes de bursite:

  • avec le développement de la maladie, douleur dans le bas du dos;
  • augmentation de l'inconfort avec le mouvement du pied;
  • augmentation de la douleur après une assise prolongée, maux de dos;
  • douleur aiguë et brûlante, surtout couchée sur le côté la nuit, sur toute la surface de la cuisse.

En cas d'infection, une bursite purulente caractérisée par une douleur aiguë à l'articulation de la hanche peut survenir. Pour ce type de bursite, un symptôme caractéristique est l'impossibilité d'étendre complètement la jambe. Lorsque vous appuyez sur cette touche, vous ressentez un compactage qui peut s'étendre sur une grande surface de la cuisse. Peut-être l'apparition de douleurs dans le bas du dos.

Arthrose (coxarthrose)

La coxarthrose se caractérise par des processus dégénératifs (destruction) et dystrophiques (malnutrition) au niveau de l'articulation de la hanche. En conséquence, l'articulation cesse de remplir ses fonctions - le mouvement des jambes est perturbé. Ce peut être une maladie indépendante ou développer avec une lésion secondaire d'une articulation (une tumeur dans l'os). À un âge avancé, la coxarthrose se développe à nouveau après une fracture de la hanche.

Selon la gravité des modifications survenues dans l'articulation, il existe 3 stades de coxarthrose.

  • Au stade 3 de la douleur à l'articulation de la hanche, les patients sont perturbés même au repos, la nuit. Il y a une boiterie marquée qui oblige à utiliser une canne.
  • Au stade 2 de la coxarthrose, la douleur commence à se faire sentir à l'aine, à l'intérieur et à l'avant de la cuisse, tombant souvent jusqu'au genou. Ils surviennent après la charge quotidienne habituelle, mais ne vous inquiétez pas au repos.
  • Pour le stade 1, la douleur à la hanche qui survient lors de charges excessives est caractéristique: monter les escaliers avec une charge dans les mains, marcher sur une distance de plus de 2 à 3 kilomètres, courir. La douleur disparaît après un court repos.

Le choix des méthodes de traitement de l'arthrose de la hanche dépend de la gravité des modifications survenues dans l'articulation. Les grades 1 et 2 de la maladie peuvent généralement être traités de manière conservatrice. Des anti-inflammatoires, des chondroprotecteurs, des médicaments améliorant la circulation sanguine dans les articulations, de la physiothérapie et des exercices thérapeutiques sont prescrits. La dernière étape est traitée uniquement à l'aide d'opérations.

Fracture de la hanche

Une blessure très fréquente, en particulier chez les personnes âgées aux os fragiles. Cette condition est caractérisée par une douleur aiguë, l'incapacité de faire aucun mouvement dans l'articulation.

Dans ce cas, l'hospitalisation est nécessaire pour un traitement approprié, car une fracture du col du fémur est souvent compliquée par un processus infectieux, par exemple une arthrite bactérienne, etc. L'ajout d'inflammation entrave considérablement la guérison de la fracture et contribue à la fusion incorrecte des os.

Luxation de l'articulation de la hanche

Le plus souvent, cela est une conséquence d'accidents de la route, ainsi que lors de chutes et de blessures diverses.

Manifestations cliniques en cas de luxation: douleur aiguë intolérable, difficulté presque absolue du mouvement des membres inférieurs, lésion des terminaisons nerveuses, perte de sensibilité du pied et de l'articulation de la cheville. En cas de luxation articulaire bilatérale, les symptômes sont exprimés sous la forme d'une claudication intermittente ou de la "démarche du canard".

Il est nécessaire d’allouer une dislocation congénitale de la hanche, diagnostiquée chez le nouveau-né. Cette maladie est une conséquence du sous-développement du cotyle, du fait que la tête du fémur tombe en dehors de ses limites, formant ainsi une luxation.

Subluxation

Il s’agit d’une perte de contact incomplète entre la tête fémorale et le cotyle. La personne ne ressent pas une douleur aiguë, l'activité physique n'est limitée que légèrement, mais il y a toujours des sensations désagréables.

Rhumatisme

Maladie systémique du tissu conjonctif, accompagnée de lésions des articulations et de l'appareil valvulaire du cœur. Se développe plus souvent chez les filles et les jeunes femmes après avoir souffert d'un angor de streptocoque.

Environ deux semaines après la maladie, de fortes douleurs apparaissent dans les grosses articulations, qui diminuent et disparaissent progressivement. Le rhumatisme ne cause aucun dommage permanent aux articulations, son principal danger est le développement de malformations cardiaques acquises.

L'arthrite

L'arthrite est particulièrement fréquente chez les personnes âgées. Plus une personne est âgée, plus de processus peuvent se produire à l'intérieur de ses articulations. Il y a un inconfort dans les jambes et l'aine, des crampes peuvent être ressenties à l'avant de la cuisse et même atteindre le genou. Symptômes aggravés par la marche et le repos sur la jambe. Il devient difficile de se lever d'une position assise, cela provoque une douleur aiguë à l'articulation de la hanche.

Le plus souvent, le malaise augmente le matin, mais diminue avec l’activité physique. Mais avec des charges excessives, les sensations désagréables augmentent et la rigidité des mouvements apparaît. Le traitement dépend du diagnostic, des médicaments anti-inflammatoires habituellement prescrits, de la thérapie par l'exercice et des médicaments hormonaux.

Les infections

L'arthrite infectieuse peut causer des virus de la grippe, staphylocoques, streptocoques et autres... Dans de tels cas, la maladie se développe rapidement. La fièvre commence, un gonflement se produit dans la région de l'articulation touchée. Une douleur aiguë dans l'articulation de la hanche est observée lorsque vous vous déplacez et même que vous touchez la zone touchée.

Des symptômes quelque peu différents sont observés dans l’arthrite tuberculeuse, qui affecte le plus souvent le SCT. Dans ce cas, la maladie se fait sentir progressivement. Au début, une personne commence à être dérangée par une légère douleur lorsqu'elle marche, s'étendant jusqu'à la jambe - au milieu de la cuisse ou du genou. À mesure que la maladie se développe, les mouvements de la cuisse dans toutes les directions sont limités et la zone touchée se gonfle.

Tendinite

L'inflammation des tendons, ou tendinite, affecte généralement les personnes soumises à un effort physique intense régulier. Le plus souvent ce sont des athlètes. Il est à noter que la maladie passe parfois inaperçue, surtout si le patient réduit la charge sur l'articulation de la hanche. Et au contraire, avec des mouvements trop actifs et des charges importantes, la douleur devient très forte.

Le traitement de la tendinite est effectué avec des anti-inflammatoires. Des anti-inflammatoires non stéroïdiens peuvent être prescrits.

Quel docteur traite?

L'aide de ces médecins peut être nécessaire si vous ressentez une douleur à l'articulation de la hanche:

  • Rhumatologue;
  • Traumatologue ou orthopédiste;
  • Kinésithérapeute;
  • Neurologue.

Le spécialiste effectuera une enquête et un examen du patient, nommera un examen complet.

Diagnostics

Méthodes de recherche instrumentale et de laboratoire:

  1. Examen aux rayons X et échographie. Sont la norme d'or pour presque toutes les maladies de l'articulation de la hanche.
  2. Test sanguin général. Cela donnera l'occasion d'évaluer l'état général du corps.
  3. Analyse biochimique du sang et des marqueurs spécifiques des maladies rhumatologiques.
  4. Test d'urine Déterminez la couleur de l'urine, sa quantité, sa transparence et sa densité. De plus, les protéines, le glucose et la bilirubine sont des indicateurs importants.
  5. Etude morphologique de spécimens de biopsie. Il est utilisé pour étudier la structure du matériel prélevé, particulièrement souvent en cas de suspicion de cancer du squelette.
  6. Tomographie par ordinateur. Il permet dans plusieurs projections de visualiser une articulation, un tissu osseux, afin de déterminer sa densité.
  7. Imagerie par résonance magnétique. Visualise avec de fines couches de tissu corporel dans n'importe quel plan.
  8. Ostéoscintigraphie. Avec l'introduction de radiopharmaceutiques ostéotropes, l'état du flux sanguin dans le tissu osseux et l'intensité des processus métaboliques sont visualisés.

Notez la mobilité réduite dans l'articulation. Rappelez-vous si la maladie était accompagnée de fièvre, de maux de tête, d'hyperémie locale, d'œdème et d'autres manifestations locales. N'ayez pas peur de faire attention à un spécialiste des causes possibles de la maladie. Décrivez en détail tout ce qui vous dérange.

Comment traiter la douleur à la hanche?

Que faire si des symptômes douloureux sont trouvés dans l'articulation de la hanche? Après tout, le bassin est un lien important dans le système musculo-squelettique. Et s'il y a des douleurs graves, vous devez immédiatement contacter un spécialiste. Cela vous aidera à diagnostiquer et à identifier la cause du problème. Plus le diagnostic est établi rapidement, plus le traitement sera efficace.

Si vous supposez qu'une légère douleur est associée à une blessure légère ou à une surcharge de l'articulation, les mesures suivantes peuvent être prises:

  • évitez de stresser l'articulation douloureuse, assurez-lui la tranquillité d'esprit;
  • prenez de l'acétaminophène (paracétamol) ou de l'ibuprofène (ou un autre anti-inflammatoire non stéroïdien);
  • pendant le sommeil, il est souhaitable de s'allonger du côté sain.

Le traitement médicamenteux consiste en un apport complexe de médicaments de différentes directions:

  1. Protecteurs d'hondes, complexes minéraux et vitaminés.
  2. Les relaxants musculaires qui réduisent les crampes apparaissant pendant le syndrome de la douleur.
  3. AINS: (Diclofenac, Idométacine, etc.) et stéroïdes (Cortisan, Prednisolone). Les stéroïdes ne sont prescrits que pour les symptômes graves.
  4. Moyens pour améliorer la microcirculation. Ils soulagent le gonflement et les manifestations hypoxiques dans la zone touchée.
  5. Les diurétiques pour réduire l'enflure dans la zone enflammée.

Les activités de physiothérapie revêtent également une grande importance dans le traitement des maladies des articulations de la hanche. Ils sont effectués après l'élimination de l'inflammation aiguë et de la douleur intense. L'électrophorèse a fait ses preuves et permet de créer une forte concentration de médicaments directement dans la zone touchée.

Une méthode progressive est la thérapie au laser, qui produit un effet analgésique, absorbable et anti-inflammatoire. Également appliqué avec succès la thérapie magnétique, la diode et la phonophorèse médicale.

Comment les symptômes articulaires de la hanche

Inquiet articulation de la hanche? Découvrez les maladies possibles et leurs symptômes.


L'articulation de la hanche est l'une des plus grandes articulations du corps humain. Il a une charge importante pour marcher, courir, soulever des poids. En raison de sa destruction, une personne est privée de la possibilité de bouger et de vivre pleinement sa vie quotidienne. Par conséquent, toute maladie de l'articulation de la hanche provoque une douleur intense et nécessite un traitement qualifié en temps opportun.

Causes de douleurs à la hanche

    L'articulation de la hanche est une articulation puissante en forme de coupe. Il consiste en:
  • à partir de la tête fémorale de forme sphérique et recouverte de cartilage hyalin, qui est reliée au corps du fémur par le col fémoral;
  • acétabulum - dépression arrondie dans l'os pelvien, correspondant à la forme de la tête articulaire;
  • complexe ligamento-musculaire, fixant la position correcte de tous ses composants et assurant la lubrification et la mobilité de cette structure.

    En raison de sa structure et de la charge énorme que subit l'articulation de la hanche, elle est affectée par divers types de maladies.

    Attention!

    Avant de continuer à lire, je tiens à vous prévenir. La plupart des articulations "traitantes", qui font de la publicité à la télévision et se vendent dans les pharmacies - il s’agit d’un divorce complet. Au début, il peut sembler que la crème et la pommade aident, mais en réalité, ils ne font que supprimer les symptômes de la maladie.

    En termes simples, vous achetez l’anesthésique habituel et la maladie continue à évoluer vers une phase plus difficile.

    Les douleurs articulaires courantes peuvent être le symptôme de maladies plus graves:

    • Arthrite purulente aiguë;
    • Ostéomyélite - inflammation de l'os;
    • Sep - empoisonnement du sang;
    • Contracture - limiter la mobilité de l'articulation;
    • Luxation pathologique - sortie de la tête de l'articulation de la fosse articulaire.

    Comment être - vous demandez.

    Nous avons étudié une quantité énorme de matériaux et surtout vérifié dans la pratique la plupart des moyens utilisés pour le traitement des articulations. Ainsi, il s'est avéré que le seul médicament qui ne supprime pas les symptômes, mais traite réellement les articulations est Artrodex.

    Ce médicament n'est pas vendu dans les pharmacies et il n'est pas annoncé à la télévision ni sur Internet, mais pour un stock, il ne coûte que 1 rouble.

    Pour que vous ne pensiez pas être aspiré par la prochaine "crème miracle", je ne décrirai pas le type de médicament efficace dont il s'agit. Si vous êtes intéressé, lisez vous-même toutes les informations concernant Artrodex. Voici le lien vers l'article.

    Il existe 4 groupes de causes provoquant le développement de pathologies des articulations de la hanche:

    • blessures (fracture du col du fémur. luxation, entorse);
    • malformations congénitales de l'articulation (luxation congénitale de la hanche, retournement de la cuisse, etc.);
    • infections (tuberculose, staphylocoque, streptocoque, etc.);
    • maladies systémiques (lupus érythémateux systémique).

    Ces facteurs, dans le contexte de modifications dystrophiques et liées au vieillissement de l’organisme, entraînent une dégénérescence du tissu osseux, des lésions du tissu cartilagineux, une inflammation des ligaments, des tendons et d’autres pathologies des structures de la hanche.

    Symptômes des maladies de la hanche

    Le principal symptôme d'une maladie de la hanche est la douleur. De nombreuses personnes souffrant de douleur légère ne se précipitent pas pour consulter un médecin, préférant prendre des analgésiques par elles-mêmes. De telles tactiques sont préjudiciables à la santé. Au fur et à mesure que la maladie progresse, l'articulation s'effondre progressivement, la mobilité des membres diminue, la démarche change et la boiterie se développe.

    Arthrite ou arthrose

    Les maladies les plus courantes de la hanche sont l'arthrite et l'arthrose. développement chez les femmes et les hommes.

    1. L'arthrite est caractérisée par une inflammation de l'articulation, pouvant survenir à tout âge. Les symptômes de la maladie limitent le mouvement de la jambe vers l'intérieur, une douleur dans la jambe, qui s'aggrave lorsque vous essayez de vous tenir sur la pointe des pieds ou de vous pencher sur le membre affecté.

  • Avec une arthrose déformante (coxarthrose), le tissu cartilagineux des surfaces articulaires est détruit, ce qui provoque une restriction de la mobilité de l'articulation de la hanche. Au fur et à mesure que la maladie progresse, le patient est troublé par des douleurs lorsqu'il fait pivoter son corps et se redresse, se prolongeant jusque dans l'aine ou le genou, boiterie.

    Autres maladies

    • Les maladies de la hanche de Perthes sont sensibles aux enfants de moins de 14 ans et les garçons tombent malades plusieurs fois plus souvent que les filles. Avec cette pathologie, la nutrition du cartilage de la tête fémorale est perturbée, ce qui entraîne la mort des structures cartilagineuses et osseuses. Symptômes de la maladie: modification de la démarche, pieds pâles, mobilité réduite de l'articulation, atrophie des muscles fessiers. Sans traitement approprié, la maladie entraîne une invalidité.
    • Une nécrose aseptique de la tête fémorale entraîne également une nécrose de la substance osseuse. À un stade précoce, la douleur ne survient que pendant l'exercice et de nombreux patients n'y attachent aucune importance. Par conséquent, dans la plupart des cas, la maladie est diagnostiquée au stade où les dommages osseux atteignent une taille considérable. Le plus souvent, cette maladie survient chez les hommes jeunes et d'âge moyen.
    • La bursite est une inflammation de l'un des sacs synoviaux qui aide à réduire les frictions entre les muscles, les tendons et les os. À côté de l'articulation de la hanche, il y a 3 sacs: la broche, iliaque et la crête et la sciatique.

    Je traite des articulations douloureuses depuis de nombreuses années. Je peux dire en toute confiance que les articulations peuvent toujours être traitées, même au plus profond de la vieillesse.

    Notre centre a été le premier en Russie à recevoir un accès certifié au dernier médicament en date pour le traitement de l'ostéochondrose et des douleurs articulaires. Je vous avoue que lorsque j'ai entendu parler de lui pour la première fois, j'ai ri, car je ne croyais pas en son efficacité. Mais j'ai été étonné lorsque nous avons terminé les tests: 4 567 personnes ont été guéries de leurs maux, ce qui représente plus de 94% des sujets. 5,6% ont senti des améliorations significatives et seulement 0,4% n'ont pas remarqué d'améliorations

    Ce médicament permet d'oublier les douleurs au dos et aux articulations dans les plus brefs délais, soit à partir de 4 jours, et, au bout de deux mois, de guérir même les cas les plus difficiles.

    La bursite à la broche est le plus souvent diagnostiquée. La douleur augmente lorsque vous essayez de vous coucher du côté affecté et lorsque vous pliez les jambes, la mobilité de l'articulation est limitée.

  • La tendinite (inflammation des tendons) affecte souvent les personnes exposées à un effort physique intense, en particulier les athlètes. La douleur survient lors des mouvements actifs de l'articulation, avec une diminution de la charge, la douleur cesse.
  • L'ostéoporose de l'articulation de la hanche est une maladie dans laquelle la densité osseuse diminue en raison de la lixiviation du calcium et du phosphore. De ce fait, les os deviennent plus poreux et fragiles, le risque de fracture augmente. Cette maladie ne présente aucun symptôme spécifique, elle est donc souvent détectée après une fracture. L'ostéoporose est plus fréquente chez les femmes que chez les hommes.
  • Tests de diagnostic

    Le diagnostic de l'articulation de la hanche commence par un examen médical. Au cours de celle-ci, le spécialiste évalue la mobilité et la capacité de soutien du membre, la gravité du syndrome douloureux et l'état du système musculaire. Pour cela, le patient est examiné en position verticale, couché et en marche.

      En outre, des tests de laboratoire et une ou plusieurs procédures de diagnostic sont prescrits:
  • imagerie par résonance magnétique;
  • Radiographie
  • tomographie par ordinateur;
  • la scintigraphie;
  • échographie.

    Une méthode moderne pour étudier l'état de l'articulation de la hanche est l'imagerie par résonance magnétique (IRM). La méthode est basée sur l'influence d'un champ magnétique avec lequel il est possible d'obtenir une image claire de l'articulation de la hanche et des tissus environnants.

    Avec cette étude, le médecin peut évaluer l’état du tissu cartilagineux et de l’appareil tendon-ligament, les processus physico-chimiques qui se déroulent dans les différentes structures de l’articulation. Cette méthode vous permet d'identifier les modifications pathologiques de l'articulation de la hanche à un stade précoce.

    La radiographie est une méthode courante pour diagnostiquer les pathologies du squelette. Il est prescrit pour les luxations, les fractures, les pathologies du tissu osseux et cartilagineux, le diagnostic des tumeurs et des inflammations.

    La radiographie reste une procédure de diagnostic populaire en raison de son prix abordable et de sa capacité à suivre la dynamique du développement de la maladie dans une série d’images.

    Les inconvénients de la méthode incluent la possibilité d'une erreur de diagnostic en cas d'interprétation incorrecte de la radiographie.

    Histoires de nos lecteurs

    Articulations malades guéri à la maison. Cela fait 2 mois que j'ai oublié les douleurs articulaires. Oh, comme je souffrais, mes genoux et mon dos me faisaient mal, dernièrement je ne pouvais plus marcher correctement. Combien de fois je suis allé aux cliniques, mais on ne m'a prescrit que des comprimés et des onguents coûteux, qui ne servaient à rien du tout. Et maintenant, la 7ème semaine est passée, car les articulations ne sont pas un peu dérangées, je vais au pays tous les deux jours pour aller au travail et je marche à 3 km du bus, donc en général je vais facilement! Tout cela grâce à cet article. Tout le monde qui a mal aux articulations est un must-read!

    Lire l'article complet >>>

    Une autre méthode de diagnostic est la tomodensitométrie (CT). Contrairement aux rayons X, la tomodensitométrie fournit des images plus claires de la zone d'étude par imagerie couche par couche.

    À l'aide de la scintigraphie articulaire, une image d'une zone du squelette est obtenue à l'aide d'une caméra spéciale sensible aux radiations d'isotopes radioactifs. Avant de mener l'étude, une solution radioactive spéciale est administrée par voie intraveineuse au patient. Le taux d'assimilation par le tissu osseux détermine les zones sujettes à des modifications pathologiques.

    Le diagnostic par ultrasons vous permet de déterminer le type de lésion de l'articulation de la hanche, ainsi que de surveiller le processus de récupération après un traitement chirurgical. Cette méthode de recherche est absolument sans danger pour le patient, car n'implique pas l'utilisation de substances radioactives ni de rayons X.

    Méthodes de traitement

    Le traitement des maladies de la hanche nécessite une approche individuelle. Lors de l'élaboration d'un plan de mesures correctives, la cause du développement de la pathologie, le stade de la maladie, l'âge et la santé du patient sont pris en compte.

      En fonction du diagnostic, les méthodes de traitement suivantes peuvent être appliquées:
  • traitement médicamenteux;
  • exercice thérapeutique;
  • physiothérapie;
  • une chirurgie;
  • balnéothérapie

    Le traitement médicamenteux vise à soulager la douleur et à soulager l'inflammation. Avec un syndrome de douleur faible, prescrit du paracétamol, de l'ibuprofène et de leurs dérivés. Pommades additionnelles à action anesthésique locale. Les chondroprotecteurs sont utilisés pour la régénération du tissu cartilagineux.

    Un rôle important dans le processus de traitement est attribué à la thérapie physique.

    Effectuer une série d'exercices spécialement sélectionnés vous permet de renforcer le corset musculaire, d'augmenter l'amplitude des mouvements dans l'articulation touchée, d'améliorer le fonctionnement des systèmes cardiovasculaire et respiratoire.

    Pour éviter une détérioration de l'état du patient, effectuez les exercices sous la direction d'un instructeur.

    Après avoir arrêté le processus inflammatoire à l'aide de préparations médicales, un traitement de physiothérapie est prescrit (électrophorèse, thérapie au laser, thérapie magnétique, thérapie par ondes de choc). Ils vous permettent d’améliorer l’efficacité du traitement principal et de restaurer le fonctionnement de l’articulation.

    En cas d'échec du traitement conservateur, une intervention chirurgicale est indiquée - remplacement d'une articulation de la hanche. Pendant la chirurgie, l'articulation endommagée est remplacée par une prothèse.

    En orthopédie moderne, plusieurs types d’endoprothèses sont utilisés, qui diffèrent par le matériel et les méthodes de fixation. Après l'opération, le patient a besoin d'une rééducation de plusieurs mois.

    Une bonne fin de traitement consiste en un séjour dans l’une des stations thermales. où des procédures de restauration sont proposées sur la base des effets curatifs de l’eau thermale naturelle (douches contrastées, douches de Charcot, divers types de bains, bains à jets hydromassants et pour la baignade).

    L'hydrothérapie vous permet d'améliorer le bien-être des patients et d'accélérer le processus de rééducation après le remplacement de l'articulation de la hanche.

    Prévention des maladies articulaires

      De nombreuses violations du fonctionnement de l'articulation de la hanche peuvent être évitées en suivant des instructions simples:
  • alimentation équilibrée;
  • maintenir un poids optimal;
  • activité physique réalisable (marche, gymnastique de loisir, natation).

    Le moyen le plus simple de maintenir des articulations saines est de maintenir un mode de vie sain. Il est important d'arrêter de fumer et de consommer de l'alcool, car ces habitudes nuisent au métabolisme et à la régénération du cartilage et du tissu osseux.

    Si vous ressentez des douleurs à l'articulation de la hanche, vous ne devriez pas reporter la visite à un médecin et vous soigner vous-même. Les remèdes populaires et les analgésiques réduiront la gravité des symptômes, mais n'élimineront pas la cause de la maladie.

    Les lésions des articulations de la hanche ne peuvent pas se transmettre seules et nécessitent un traitement adéquat.

    Sinon, de graves complications peuvent se développer, notamment une boiterie et une incapacité à se déplacer de manière autonome. La plupart des maladies de l'articulation de la hanche sont traitées avec succès aux premiers stades par des méthodes conservatrices.

    Je souffre depuis plus de 3 ans de douleurs à la hanche droite, surtout en hiver, par le froid. Lors de l'inspection des injections, pommade - n'a pas causé beaucoup d'amélioration. À mon avis, les procédures de physiothérapie ont beaucoup aidé: le soi-disant Darsonval et - je ne me souviens plus de son nom - l'effet d'un courant de fréquences différentes. Dans un simple bain gratuit dans notre ville, même sur l'équipement soviétique. Amélioration reçue après la troisième procédure. Et, bien sûr, les exercices aident beaucoup, bien sûr, pas pendant les périodes d'aggravation - les exercices élémentaires du matin et même le jogging. Pas étonnant qu'ils disent que le mouvement est la vie. Vous bénisse!

    Depuis plusieurs années, je souffrais de douleurs périodiques dans la région de la cuisse droite et du bas-ventre. Je pensais que mon annexite chronique me rappelait tellement. Elle a longtemps rendu visite au médecin et, quand elle est venue à la réception, elle a été surprise par le diagnostic établi. Je ne pouvais même pas supposer que le problème se situait à l'articulation de la hanche. Le traitement est long et se poursuit avec un succès variable. Maintenant, je suis vraiment désolé de ne pas avoir tourné à temps chez le médecin.

    Maladies de la hanche chez les femmes et les hommes

    L'articulation de la hanche a une nature et une origine complètement différentes. Les patients sont souvent préoccupés par des plaintes similaires dans des pathologies complètement différentes. Pour commencer le traitement correct, il est nécessaire de comprendre les causes les plus courantes de maladies de la hanche.

    Causes communes

    Bien que les maladies de l'articulation de la hanche soient très nombreuses, il existe les pathologies les plus fréquentes.

    Le fait est qu'il existe des mécanismes typiques pour le développement de maladies:

    • Traumatique.
    • Inflammatoire.
    • Dégénératif.
    • Auto-immune.
    • Défauts de naissance.
    • Pathologie du métabolisme.

    En raison de ces mécanismes, une pathologie apparaît dans la région de l'articulation de la hanche. Les principales causes de douleur dans la région articulaire:

    1. Arthrose de la hanche.
    2. Inflammation infectieuse du sac articulaire.
    3. La polyarthrite rhumatoïde et d'autres maladies auto-immunes.
    4. Arthrite goutteuse et autres arthropathies microcristallines.
    5. Luxation de la tête fémorale: congénitale ou acquise.
    6. Fracture de la hanche.
    7. Maladie de Perthes.
    8. Maladies des tissus mous entourant l'articulation.

    Pour distinguer la maladie l’un de l’autre, le médecin doit souvent recourir à des études de laboratoire et à des études instrumentales. Cependant, le diagnostic peut être supposé, connaissant l'historique des données et les symptômes de la maladie.

    Caractéristiques chez les femmes et les hommes

    Le facteur genre joue un rôle énorme dans la détermination de la cause de la maladie. Chez les hommes et les femmes, la pathologie la plus commune du système musculo-squelettique est significativement différente. Les maladies articulaires les plus courantes chez les hommes sont:

    1. Coxarthrose - la maladie est souvent associée à un effort physique intense et à des lésions articulaires.
    2. Goutte - la maladie touche le plus souvent les hommes après 40 ans en raison des particularités de la nutrition et de l'utilisation de boissons alcoolisées.
    3. La maladie de Perthes est une maladie héréditaire qui fait ses débuts dans l'enfance et l'adolescence. Plus souvent, les hommes souffrent de pathologie.

    Les femmes sont plus souvent touchées par des maladies complètement différentes:

    1. La polyarthrite rhumatoïde et d'autres maladies auto-immunes sont plus courantes chez les jeunes femmes.
    2. La fracture de la hanche est souvent associée à une carence en œstrogènes et à l'ostéoporose chez les femmes ménopausées.
    3. Coxarthrose - cette maladie affecte souvent les femmes et se manifeste par des styles de vie en surpoids et sédentaires.

    Le traitement commun dépend de la cause de la pathologie. Par conséquent, il est très important de suspecter la maladie en raison de ses symptômes.

    De quoi se plaignent les patients atteints de maladies des articulations de la hanche? Les symptômes de diverses conditions pathologiques sont similaires, ce qui complique la recherche de diagnostic. Les symptômes les plus caractéristiques des maladies suivantes:

    • Douleur dans la projection de l'articulation de la hanche.
    • Mobilité réduite, incapacité de plier ou de plier complètement la jambe.
    • Gonflement des tissus environnants.
    • Douleur en se tenant sur la jambe affectée.
    • Irradiation de la douleur dans la cuisse, la jambe et le pied.
    • Raideur matinale.

    De nombreux signes de pathologie suspectent immédiatement le mécanisme de la maladie. Pour cela, vous devez clarifier les symptômes tels que:

    1. Augmentation de la température corporelle - indique la présence d'un processus infectieux dans le corps.
    2. Le moment d'apparition des symptômes. La douleur pendant l'exercice et le soir indique un processus dégénératif, tandis que la douleur matinale est caractéristique des maladies inflammatoires.
    3. Manifestations extra-articulaires - inflammation des yeux, des organes génitaux, de la peau, présence de formations sous-cutanées, pathologie rénale.
    4. Symptômes de dommages à la colonne vertébrale et au système nerveux.
    5. L'heure d'apparition de la maladie. Une apparition ponctuelle peut indiquer une lésion, un début précoce d'une pathologie héréditaire.
    6. La sévérité des symptômes. Chaque maladie a une gravité différente des manifestations. Les processus aigus donnent une clinique plus brillante que les maladies chroniques.

    Si nous prenons en compte la combinaison de facteurs dommageables et de symptômes observés, la recherche de diagnostic est grandement simplifiée. Il est nécessaire d'identifier les causes les plus courantes de pathologie de la hanche.

    Coxarthrose

    L'une des maladies les plus courantes de l'articulation de la hanche. La cooxarthrose est caractérisée par une dégénérescence du cartilage articulaire, la formation de fissures dans celui-ci, ce qui entraîne une inflammation récurrente de la cavité articulaire - synovite.

    L'inflammation dans l'articulation conduit à la formation d'excroissances osseuses - ostéophytes.

    L'articulation est déformée, ce qui limite l'amplitude des mouvements et provoque des douleurs. Symptômes de la coxarthrose:

    1. Vue mécanique de la douleur, aggravée par les mouvements et vers le soir.
    2. Limiter la portée de la motion.
    3. L'alternance des périodes d'exacerbation et de rémission.
    4. Rarement observé courte raideur matinale.

    La maladie affecte souvent les personnes âgées, dont le travail était associé à un effort physique. La coxarthrose peut être observée chez les athlètes. Contribuer au développement de la maladie des lésions antérieures articulation, le tabagisme et l'alcool, l'obésité, les maladies inflammatoires dans l'histoire.

    Il est impossible de guérir la pathologie avec des méthodes conservatrices. Les remèdes symptomatiques sont utilisés pour la thérapie, ainsi que des techniques pour ralentir la progression. Le traitement radical consiste en une intervention chirurgicale à l'articulation prothétique.

    D'autres mécanismes ont une inflammation infectieuse de la hanche. Cette pathologie est beaucoup moins fréquente que la coxarthrose. L'arthrite infectieuse est causée par l'entrée de microorganismes pathogènes dans la cavité articulaire.

    La pathologie peut être associée à des interventions chirurgicales ou à des injections antérieures dans la cavité articulaire. Une arthrite infectieuse peut survenir s'il existe un foyer d'infection chronique dans le corps. Dans ce cas, une diminution temporaire des forces immunitaires contribue à l'activation et à la propagation de l'infection par la circulation sanguine.

    La pathologie se manifeste par les caractéristiques suivantes:

    • La douleur est intense, aiguë, cambrée.
    • Souvent, la gravité de la douleur ne permet pas de faire des mouvements dans l'articulation.
    • La zone d'articulation est gonflée, la température locale est élevée. La peau au-dessus du site d'inflammation peut être rouge.
    • Lorsque l'articulation est percée, un épanchement purulent contenant un grand nombre de bactéries est pompé.

    L'arthrite infectieuse est traitée avec des antibiotiques et des anti-inflammatoires. Toute physiothérapie associée au chauffage de l'articulation est dans ce cas contre-indiquée.

    Polyarthrite rhumatoïde

    La polyarthrite rhumatoïde est une maladie courante dans la société moderne. Cette maladie a une nature auto-immune, c'est-à-dire qu'elle est associée à la production d'anticorps dirigés contre les propres cellules de l'organisme. Le système immunitaire perçoit le tissu conjonctif, contenu en grande quantité dans l'articulation, comme étranger et l'attaque. Une réaction inflammatoire se développe dans plusieurs éléments du système musculo-squelettique.

    Le développement de la maladie est observé plus souvent chez les jeunes et les personnes d'âge moyen, la maladie peut être précédée par des infections virales transférées. Il est supposé que le rôle de l'hérédité dans le développement de la maladie, mais pour déterminer la cause exacte de la polyarthrite rhumatoïde n'a pas encore abouti.

    Les symptômes de la maladie sont les suivants:

    1. Douleurs articulaires inflammatoires: le matin, au repos, réduites après une activité physique.
    2. Raideurs matinales, souvent plus de 30 minutes par jour.
    3. Autres signes d'inflammation: œdème, augmentation de la température locale.
    4. Limitation de la mobilité dans les articulations touchées.
    5. Lésion bilatérale souvent symétrique des articulations.

    Il est nécessaire de traiter la pathologie à l'aide d'anti-inflammatoires et de divers immunosuppresseurs.

    Il est impossible de guérir la polyarthrite rhumatoïde au stade actuel du développement du médicament.

    Une maladie d'échange telle que la goutte peut provoquer une arthrite de la hanche. Avec cette pathologie dans le corps contient une grande quantité d'acide urique. Les sels de cette substance se déposent sous la peau sous forme de nodules (tophi), dans les reins et les articulations, provoquant l'arthrite.

    La goutte survient plus fréquemment chez les hommes après 40 ans avec une utilisation fréquente de plats à base de viande, ainsi que d'alcool, en particulier de bière. Symptômes de la maladie:

    1. Lésion unique ou bilatérale des articulations, notamment de la hanche, avec développement d'arthrite typique.
    2. Douleur, mobilité réduite.
    3. Le dépôt de sels d'acide urique dans le tissu sous-cutané - nodules indolores, tophi.
    4. Déviations dans les analyses d'urine dans le développement d'une maladie rénale.
    5. Niveaux élevés d'acide urique dans le sang.

    Pour se débarrasser des manifestations de la maladie, il est recommandé de suivre un régime et d'éliminer l'utilisation de boissons alcoolisées.

    Pour la prévention des exacerbations, prenez des comprimés qui réduisent le taux d'acide urique (allopurinol). Dans la période aiguë de la maladie, les anti-inflammatoires et la colchicine sont utilisés.

    Luxation de la hanche

    Une pathologie assez fréquente est un traumatisme à la hanche. Un type de blessure est la luxation de la tête fémorale de la cavité articulaire. Il peut se produire avec des effets extrêmement puissants sur la zone articulaire - blessures sportives et chutes, accidents de la route.

    En outre, la luxation congénitale de la hanche est considérée comme un phénomène fréquent. Cette pathologie survient sous l’influence des raisons suivantes:

    • L'hérédité.
    • Exposition à des facteurs tératogènes pendant la grossesse.
    • Complications obstétricales pendant le travail.
    • Gros fruit.
    • Les habitudes néfastes de la future mère pendant la gestation.

    Le résultat est un décalage relatif entre la tête fémorale et le cotyle. Cette condition est appelée dysplasie de la hanche. En l'absence de traitement rapide, l'anomalie se transforme en un défaut permanent - la luxation du fémur.

    Le traitement de la luxation est effectué par repositionnement conservateur ou intervention chirurgicale.

    En cas de luxation congénitale, ils tentent d’abord d’éliminer le défaut de manière conservatrice - ils utilisent un emmaillotage serré, une gymnastique spéciale et une physiothérapie. Avec l'inefficacité effectuer l'opération.

    Fracture de la hanche

    Une blessure grave est une fracture de la hanche. Cette pathologie survient lorsqu’elle est exposée à un facteur fortement préjudiciable - en cas d’accident, tombe d’une grande hauteur, frappe directement la région articulaire.

    Une autre option pour la survenue d'une fracture consiste à chuter de la hauteur de votre corps pendant l'ostéoporose des os. Dans ce cas, la densité minérale osseuse diminue, ce qui augmente la fragilité.

    Les fractures de la hanche touchent souvent les personnes âgées; elles s'accompagnent de symptômes graves et peuvent être fatales en raison de l'immobilisation prolongée du patient.

    Les symptômes de la pathologie se manifestent immédiatement après la blessure. Ceux-ci comprennent:

    • Douleur dans l'articulation de la hanche.
    • Incapacité de plier la jambe.
    • Augmenter la longueur du membre.
    • Un crunch et un crash à un virage et une tentative de mouvements.
    • Les mouvements passifs sont accompagnés d'une douleur intense.

    Le traitement conservateur d'une fracture n'est possible que si le patient est en bon état. Chez les personnes âgées, la seule option de traitement est l’arthroplastie de la hanche.

    Il est conseillé aux personnes souffrant d'ostéoporose de prendre des préparations de calcium et de vitamine D. Il est nécessaire de saturer le régime de produits laitiers. Il est nécessaire de prévenir les chutes et les blessures.

    Maladie de Perthes

    La maladie héréditaire grave est la maladie de Perthes. Avec cette pathologie, il existe une nécrose de la tête fémorale, non associée à une inflammation infectieuse.

    La maladie se manifeste le plus souvent à un jeune âge, principalement chez les garçons.

    Signes cliniques de la maladie:

    1. Douleur à la hanche, augmentant avec l'effort.
    2. Changer de démarche, boiterie.
    3. Contracture articulaire, inflammation des muscles environnants.
    4. La nécrose complète entraîne l'incapacité d'effectuer des mouvements dans l'articulation.

    Dans les premiers stades de la maladie, un traitement conservateur est recommandé. En limitant la charge de l'articulation avec des orthèses, en effectuant une thérapie physique, en prenant des médicaments vasculaires, vous pouvez contrôler l'évolution de la maladie pendant longtemps.

    Avec la progression de la maladie, la seule méthode de traitement est la chirurgie de remplacement de la hanche.

    Maladies des tissus mous

    Toutes ces maladies sont beaucoup moins courantes que la pathologie des tissus mous entourant l'articulation. Cette catégorie de maladies comprend diverses blessures et maladies inflammatoires des muscles, des tendinites et des tendinoses, des enthésopathies, la rupture de ligaments et de tendons.

    De nombreuses maladies des tissus mous surviennent lors de la réalisation d'exercices sportifs, de la course à pied, de blessures au travail et dans la vie quotidienne. Les maladies coulent beaucoup plus facilement que la pathologie de la hanche elle-même. Les tissus mous ont une bonne capacité de récupération et le traitement de ces maladies se termine souvent par la récupération.

    1. Douleur d'intensité modérée.
    2. Limitation facile du mouvement.
    3. L'augmentation de l'intensité des symptômes pendant le mouvement.
    4. Aucune déformation visible dans la zone articulaire.
    5. Plus souvent, la localisation unilatérale.

    Le traitement comprend le repos du membre blessé, une thérapie physique et des médicaments contre la douleur. Dans la période aiguë de la blessure, il est nécessaire d’appliquer de la glace sur l’articulation pour assurer la position élevée du membre.

    Diagnostics

    Une liste aussi longue de maladies entraîne souvent des difficultés pour poser un diagnostic. Comme la plupart des maladies ont un tableau clinique similaire, il est nécessaire de confirmer la présence d’une pathologie à l’aide de méthodes de recherche supplémentaires.

    Tests de laboratoire pour les maladies de l'articulation de la hanche:

    • Numération sanguine complète - signes d'inflammation dans une maladie infectieuse.
    • Analyse biochimique des marqueurs sanguins des maladies auto-immunes, des troubles métaboliques.
    • Analyse d'urine - permet de détecter la pathologie des reins avec la goutte.
    • Étude en laboratoire du liquide articulaire - nécessaire au diagnostic différentiel des maladies inflammatoires.

    Les méthodes de diagnostic instrumentales comprennent:

    • Radiographie de l'articulation touchée.
    • Tomographie par ordinateur.
    • Imagerie par résonance magnétique.
    • Arthroscopie
    • Arthrographie

    Dans la plupart des cas, les méthodes de recherche répertoriées sont suffisantes pour poser un diagnostic clinique précis.

    Énumérer les options de traitement pour toutes les maladies de la hanche n'a pas de sens. La thérapie utilise de nombreux médicaments, procédures et interventions chirurgicales.

    Cependant, il existe quelques principes généraux pour le traitement de la pathologie articulaire. Ceux-ci incluent les points suivants:

    1. Activités de changement de mode de vie à haute efficacité. Perte de poids, activité physique intense, élimination des mauvaises habitudes - tous ces facteurs sont essentiels au traitement des maladies de la hanche.
    2. Régime alimentaire - un régime équilibré en protéines est recommandé pour le traitement de la pathologie articulaire, qui devrait inclure des substances chondroprotectrices. La glucosamine et la chondroïtine, ainsi que l'acide hyaluronique, se trouvent dans le bouillon de viande, l'aspic, la gélatine.
    3. Aux charges sur l'articulation, le port de bandages et d'orthèses est recommandé. Ces dispositifs réduisent la gravité de l'impact sur l'articulation, réduisent le taux de progression de la maladie.
    4. La thérapie combinée de la pathologie de la hanche est beaucoup plus efficace que toute méthode de traitement unique. Il est nécessaire de combiner l'utilisation de médicaments, de physiothérapie, de massages et d'exercices thérapeutiques.
    5. La gymnastique thérapeutique joue un rôle clé dans le traitement de toute pathologie articulaire. Un bon exercice peut réduire l'intensité des symptômes et prévenir les complications.
    6. Les médicaments sont dans la plupart des cas utilisés pour le traitement symptomatique. Soyez prudent lorsque vous utilisez un moyen, consultez-le lorsque vous choisissez un spécialiste.
    7. Avec l'inefficacité de la thérapie conservatrice est souvent effectuée une intervention chirurgicale. Une option courante pour la chirurgie est une arthroplastie de la hanche. Cette procédure montre de bons résultats dans la restauration de la fonction d'articulation.

    Les principes énumérés ci-dessus montrent que le traitement de la pathologie de la hanche est un processus complexe. Confiez-le à un spécialiste qualifié et essayez de suivre les recommandations du médecin.

    Douleur dans l'articulation de la hanche

    Maladies liées: 4 Vues: 4644

    La douleur dans l'articulation de la hanche se situe à l'endroit où le fémur rejoint le bassin. C'est cette combinaison d'os qui assure le mouvement normal des jambes d'une personne dans n'importe quel plan. L'articulation de la hanche est considérée comme la plus grande articulation mobile du corps humain et l'aide à bouger complètement.

    De même que de nombreuses autres articulations du corps, le fémur et le pelvis peuvent être endommagés. En cas de perturbation, le patient ressent la douleur des articulations de la hanche. Les os, les muscles, la circonférence des articulations, le cartilage, les vaisseaux sanguins, les tendons, les nerfs et les articulations adjacentes peuvent être affectés. Dans ce cas, la personne surmonte les symptômes désagréables qui interfèrent avec une vie normale. Si vous ressentez de telles douleurs, la personne s'intéresse immédiatement à la manière dont le syndrome s'est développé et aux mesures à prendre pour l'éliminer.

    La douleur dans l'articulation de la hanche a diverses causes. La connexion du fémur et du pelvis peut être enflammée en raison de blessures, de maladies des articulations et des tendons, de la manifestation d'affections systémiques, de processus infectieux.

    Les raisons de la formation du syndrome douloureux peuvent être des facteurs non traumatiques:

    Avec le développement de ces affections dans les articulations de la hanche, des modifications dégénératives des surfaces articulaires se produisent. Chez l'homme, le cartilage est endommagé, le sac périarticulaire, la membrane synoviale de l'articulation est détruite, la quantité de liquide articulaire est réduite, ce qui entraîne un syndrome douloureux grave et une perturbation de l'articulation.

    Pour se débarrasser du syndrome désagréable, le patient doit identifier pourquoi l'articulation de la hanche fait mal. Pour poser un diagnostic correct, le patient doit subir un examen complet. Les cliniciens ont déterminé que la douleur à la hanche lors de la marche avait des causes assez simples de formation. Selon la catégorie des facteurs de provocation les plus courants attribués à de tels indicateurs:

    • inflammations infectieuses;
    • changements dégénératifs;
    • les entorses;
    • des fractures;
    • nécrose aseptique de la tête fémorale;
    • bursite;
    • inflammation de nature non infectieuse dans les maladies auto-immunes des tissus conjonctifs;
    • tuberculose.

    Il est assez difficile de déterminer la cause de la douleur, car elle peut être déclenchée non seulement par des blessures et des maladies, mais également par des processus pathologiques de la cavité abdominale, de la zone lombaire et des organes génitaux.

    La douleur à la hanche lors de la marche résulte souvent de lésions des articulations des os. Les blessures pouvant provoquer un tel syndrome incluent non seulement une luxation ou une fracture, mais également d'autres raisons:

    • contusion pelvienne;
    • rupture acétabulaire;
    • étirement;
    • violation de la structure des ligaments et de la capsule articulaire.

    En outre, la cause du syndrome douloureux peut être une synovite toxique. pathologies oncologiques primaires et secondaires, ostéomalacie et ostéomyélite.

    Contrairement aux adultes, les enfants ont des facteurs légèrement différents pour l'exacerbation du symptôme. Si l'articulation de la hanche fait mal, c'est probablement l'épiphyseolyse et la maladie de Legg-Calve-Perthes. Toujours la polyarthrite rhumatoïde juvénile, etc.

    Pour les femmes enceintes, il existe également des douleurs caractéristiques à l'articulation de la hanche. Au cours de cette période, le corps de la femme change et altère considérablement la fonctionnalité de nombreux organes. Ainsi, les femmes enceintes peuvent souvent ressentir de la douleur dans différentes parties du corps. La douleur dans les articulations mobiles de la région pelvienne peut se développer pour les raisons suivantes:

    • changements hormonaux;
    • la croissance de l'utérus, qui augmente la charge sur l'articulation de la hanche;
    • augmentation de la charge sur les jambes;
    • exacerbation des blessures précoces;
    • manque de calcium;
    • l'apparition d'une inflammation dans une autre zone, s'étendant dans l'aine.

    Toutes les raisons étiologiques ci-dessus peuvent être identifiées après un examen complet et un examen du médecin. Pendant la grossesse, la douleur à la hanche provoque des inconvénients considérables pour la femme, mais après l'accouchement, tous les syndromes disparaissent.

    Causes des douleurs articulaires

    Classification

    Les sensations désagréables ressenties par une personne sont associées à des facteurs intra-articulaires et extra-articulaires. La première catégorie de causes comprend la formation d'épanchement dans l'articulation, l'augmentation du stress, les fractures des trabécules et la rupture des ligaments intra-articulaires, l'étirement de la capsule articulaire et l'inflammation des membranes synoviales.

    Les facteurs extra-articulaires comprennent les spasmes musculaires, une circulation veineuse réduite, ce qui provoque une congestion de l'os sous-chondral et une inflammation de la région du tendon périarticulaire.

    Les cliniciens ont également identifié les types de douleur par type:

    • mécanique - se manifeste lorsque la charge sur l'articulation augmente le soir et s'atténue après le sommeil;
    • douleurs de départ - se forment avec une synovite réactive, progressant avec l'activité motrice, puis s'atténuent un peu ou, en général, disparaissent;
    • dans le contexte de tendinite ou de tendobursite - sont aggravés dans les endroits où les tendons et les muscles sont endommagés;
    • basé sur le spasme musculaire périarticulaire;
    • douleurs dans l'articulation de la hanche la nuit - en mouvement, diminuez. Le syndrome est aggravé par la stagnation du sang dans les parties sous-chondrales de l'os;
    • syndrome des dommages causés à la surface synoviale par les ostéophytes.

    Symptomatologie

    Les causes et le traitement du syndrome sont interdépendants. Par conséquent, pour déterminer la méthode de traitement, le médecin doit identifier le tableau clinique.

    Lors de lésions de l'articulation de la hanche, les fragments de cartilage et de cartilage s'amincissent, provoquant une inflammation de la surface interne du bassin et du fémur. Ce processus provoque l'apparition de douleur. S'il n'y a pas de cartilage dans l'articulation, l'os nu du fémur se frotte contre l'os de la cavité pelvienne, ce qui se manifeste par un syndrome douloureux intense.

    Très souvent, le patient a des sensations qui vont d’une partie du corps à une autre. Souvent, les patients ressentent une douleur à la cuisse en marchant, ce qui peut se déplacer au genou, ainsi qu’aux fesses et à la partie lombaire. Au début, le syndrome peut être incohérent et peu prononcé, mais au fur et à mesure que le dommage progresse, l'intensité du symptôme augmente. À ce stade, la douleur devient permanente, peut se manifester lorsque vous vous déplacez et dans un état calme.

    Selon la localisation du centre de l'inflammation, la douleur dans l'articulation de la hanche présente différentes manifestations et symptômes:

    • si l'articulation de la hanche est endommagée, le syndrome inquiète le patient non seulement dans la zone articulaire, mais également dans toute la hanche et atteint le tibia. Il arrive aussi souvent qu'une inflammation de la colonne lombaire se manifeste dans la région de l'articulation de la hanche;
    • la mobilité diminue chez un patient - le risque de flexion de la hanche diminue;
    • une boiterie peut apparaître à droite ou à gauche, ou une jambe sera légèrement plus courte que l'autre;
    • l'articulation devient raide et raide;
    • les mouvements peuvent être particulièrement douloureux après une position assise prolongée;
    • fatigue due à l'incapacité de marcher de longues distances.

    Si le symptôme se manifeste par une maladie grave, le patient peut présenter des signes plus graves de maladie - forte fièvre. gonflement, maux de tête. faiblesse rougeur de la zone enflammée.

    Diagnostics

    Si une personne continue à avoir mal à droite ou à gauche dans la zone de l'articulation de la hanche, elle devrait faire appel à un spécialiste. Avec un problème similaire, un patient peut être référé à un rhumatologue. traumatologue, physiothérapeute ou neurologue.

    Avant de traiter un symptôme, il est nécessaire d'évaluer l'état et d'identifier la cause présumée du syndrome. Outre les caractéristiques visibles d'une inflammation sévère, l'état de l'articulation de la hanche peut être évalué par les méthodes suivantes:

    • en position couchée pour regarder les membres inférieurs - en cas de luxation ou de fracture, ils adoptent une position forcée plutôt que parallèle à l'axe du corps;
    • pour identifier la mobilité de l'articulation, vous pouvez effectuer plusieurs mouvements actifs en avant et en arrière - si la région pelvienne est endommagée, le patient ressent une douleur intense;
    • en position couchée, vous pouvez identifier les mouvements passifs de l'articulation mobile - il peut y avoir des clics, des crépitements et des tensions musculaires;
    • lors de l'examen du patient, le médecin doit décrire en détail toutes les manifestations du syndrome.

    Signes de luxation de la hanche

    Un signe de douleur dans la région de la hanche peut être formé à partir de divers processus pathologiques. Il est donc important que le clinicien établisse un diagnostic différentiel de la maladie. Pour établir la cause de la douleur à la hanche en position assise ou en marchant, le patient subit des examens de laboratoire et des examens instrumentaux:

    • radiographie de la colonne vertébrale, région de la hanche;
    • tomographie de la colonne vertébrale, du bassin et de la cuisse;
    • examens de la perméabilité vasculaire - Doppler, angiographie et autres méthodes;
    • électromyographie;
    • test sanguin général, biochimique, bactériologique, immunologique.

    Si des douleurs nocturnes au niveau de l'articulation de la hanche ne se développent pas trop rapidement chez une personne et disparaissent après un repos, la raison en est peut-être une blessure légère ou une charge de l'articulation. Dans ce cas, les médecins recommandent l’utilisation de mesures mineures de traitement:

    • réduire la charge;
    • fournir la paix à l'articulation;
    • utilisez un agent anti-inflammatoire non stéroïdien;
    • couché sur le côté sain.

    En cas de douleur grave, grave, persistante et prolongée, l’aide du médecin est indispensable, surtout en cas de déformation apparente de l’articulation, de rougeur de la hanche, de modification du tonus de la peau sur la hanche et de mauvaise sensibilité. Dans de telles circonstances, l’automédication peut nuire au patient et déclencher la progression du symptôme.

    La douleur dans l'articulation de la hanche qui s'étend jusqu'à la jambe peut s'atténuer après que le médecin a prescrit différentes méthodes de traitement. Pour éliminer le syndrome, les médecins prescrivent un traitement conservateur aux patients:

    • les médicaments;
    • sport avec une charge minimale;
    • contrôle du poids;
    • physiothérapie;
    • dispositifs auxiliaires - cannes, marcheurs, béquilles;
    • éviter les charges lourdes;
    • équilibrer l'état émotionnel;
    • prendre des vitamines.

    Le processus médical consiste nécessairement en un traitement médicamenteux. À cette fin, les médecins prescrivent de tels médicaments aux patients:

    • diurétique;
    • anti-inflammatoire;
    • des relaxants musculaires;
    • amélioration de la microcirculation;
    • chondroprotecteurs;
    • vitamines et minéraux.

    Si la douleur dans la hanche pendant la grossesse a commencé soudainement pour une femme, elle doit absolument contacter votre médecin. On peut lui prescrire des complexes multivitaminiques, un apport en calcium, une activité physique modérée et le port d'un pansement. Pour réduire les symptômes et prévenir le développement de complications, le médecin conseille à la future mère de suivre des règles simples:

    • réduire le nombre de montées dans les escaliers et les longues marches;
    • ne restez pas assis plus d'une heure;
    • il est interdit de s'asseoir et de s'allonger sur une surface dure;
    • pour les douleurs nocturnes, il est recommandé de retourner le corps par parties, d'abord la partie supérieure, puis du bassin;
    • manger des aliments avec de grandes quantités de complexes de calcium et de vitamines;
    • contrôler le poids;
    • porter un bandage;
    • réduire la charge sur le bassin et les hanches.

    Cependant, en plus de ces méthodes, il existe d'autres technologies en médecine permettant d'éliminer un symptôme. Par conséquent, que peut-on faire d'autre pour réduire le syndrome de la douleur, indique le médecin à la réception. Pour les douleurs modérées dans la partie gauche ou droite de l'articulation de la hanche, ces méthodes peuvent être utilisées sans consulter le médecin:

    • massage
    • exercices thérapeutiques;
    • thérapie manuelle.

    Le traitement de la douleur à l'articulation de la hanche à l'aide de remèdes populaires est toujours utilisé en médecine, mais les médecins ont recours à de tels remèdes dans certains cas et uniquement à titre de méthode supplémentaire de traitement. Les patients peuvent appliquer des compresses, faire des teintures, des décoctions et des lotions. Chacun de ces produits a un effet analgésique et contribue à améliorer l'état du patient. Il est recommandé aux patients d'utiliser ces plantes et ingrédients:

    Tous les ingrédients sont assez familiers et sont souvent utilisés en médecine traditionnelle, mais ils peuvent être utilisés après avoir consulté un médecin. Si vous faites la mauvaise proportion, vous pouvez nuire au corps et provoquer des complications. Dans le traitement d'un tel syndrome, il est également très important de respecter les limitations de l'activité physique afin de ne pas provoquer une augmentation du symptôme déplaisant.

    "Douleur dans l'articulation de la hanche" est observé dans les maladies:

    Maladie de Perthes - une maladie dans laquelle la circulation sanguine vers les structures osseuses de la tête fémorale est perturbée. En conséquence, une nécrose se développe. Cette maladie fait partie des pathologies les plus courantes de l'articulation de la hanche, qui surviennent chez les enfants âgés de 2 à 14 ans. Les garçons sont plus souvent malades, mais la maladie peut évoluer chez les filles. Dans ce cas, la maladie de Perthes sera beaucoup plus difficile. Chez l'adulte, la pathologie est extrêmement rare.

    La synovite de l'articulation de la hanche est une maladie qui provoque une inflammation de la membrane synoviale de l'articulation. À la suite de ce processus, l'exsudat s'accumule dans sa cavité et un œdème apparaît. Habituellement, la maladie ne progresse que dans une articulation. Les mouvements deviennent contraints et accompagnés de sensations douloureuses. Mais la douleur n'est pas le symptôme principal de cette maladie et, dans de rares cas, les patients se tournent vers une institution médicale à un stade précoce de progression de la maladie.

    La trochantériose de la hanche est une maladie inflammatoire qui affecte les ligaments et les muscles de l'articulation de la hanche. En médecine, cette pathologie est également caractérisée par le terme de bursite à la broche.

    L'épiphysiolyse est une lésion de la zone du plateau de croissance osseuse. Par cette zone, on entend une partie du tissu cartilagineux situé à l'extrémité des os longs et en évolution constante. La longueur et la forme de l'os chez un adulte dépendent de la formation du plateau de croissance.

    Sources: http://pomogispine.com/bolit-v/konechnosti/tazobedrennyj-sustav-bolezni.html, http://moyskelet.ru/nogi/tazobedrennyj-sustav/bolezni-tazobedrennogo-sustava-u-zhenshhin-- muzhchin.html, http://simptomer.ru/simptom/bol_-v-tazobedrennom-sustave

    Tirer des conclusions

    Nous avons mené une enquête, examiné plusieurs matériaux et, plus important encore, vérifié la plupart des outils pour détecter les douleurs articulaires. Le verdict est le suivant:

    Tous les médicaments n’ont donné qu’un résultat temporaire, dès que le traitement a été arrêté - la douleur est revenue immédiatement.

    Souviens toi! Il n'y a AUCUN MOYEN qui vous aide à guérir les articulations si vous n'appliquez pas de traitement complexe: régime alimentaire, régime, exercice, etc.

    Les moyens modernes pour les joints, qui est plein d'Internet, n'ont pas non plus donné de résultats. Il s’est avéré que tout cela est une tromperie des spécialistes du marketing qui gagnent d’énormes sommes d’argent sur le fait que vous êtes menés par leur publicité.

    Le seul médicament qui a donné des résultats significatifs
    le résultat est Artrodex

    Vous vous demandez pourquoi toutes les personnes qui souffrent de douleurs articulaires ne s'en sont pas débarrassées en un instant.

    La réponse est simple, Artrodex n'est pas vendu dans les pharmacies et n'est pas annoncé sur Internet. Et s’ils font de la publicité, c’est un FAUX.

    Il y a de bonnes nouvelles, nous sommes allés chez les fabricants et partageons avec vous un lien vers le site officiel d'Artrodex. Par ailleurs, les fabricants ne cherchent pas à tirer profit en public des douleurs articulaires, le prix du stock n’est que de 1 rouble.