Quelles sont les raisons et que faire si votre côté droit est blessé au dos?

La survenue de sensations douloureuses est un signe d'échec du corps. Si vous avez mal au dos du côté droit, soyez attentif au symptôme et veillez à son élimination. Déterminer indépendamment la cause de la douleur ne peut être qu'approximativement, pour un diagnostic précis besoin de l'aide d'un médecin. Si vous ne comprenez pas le type de médecin dont vous avez besoin, prenez rendez-vous avec un médecin généraliste. Il enverra à l'enquête et exposera le plan pour l'action future.

Écoutez le corps et déterminez exactement où cela fait mal, où se trouve la douleur et s’il ya des symptômes supplémentaires. Pour les problèmes de colonne vertébrale ou de muscles, la douleur survient dans n'importe quelle partie du dos et dépend de la localisation du problème. Souvent, il s'agit d'une situation et survient après un effort physique ou une position inconfortable du corps. Les processus inflammatoires aigus des organes internes s'accompagnent généralement de symptômes supplémentaires: faiblesse, nausée, toux, fièvre. Au début de la maladie, il peut ne pas y avoir de manifestations particulières autres que la douleur; il est donc important de consulter un médecin pour une détection précoce de la maladie.

La place de la douleur caractérise l'organe auquel il faut prêter attention:

  1. Haut du dos à droite sous l'omoplate. Ici, le système respiratoire et les maladies de la colonne vertébrale se manifestent.
  2. La partie centrale du dos est juste sous les côtes. C’est la zone du bas poumon, système digestif: pancréas, vésicule biliaire, foie.
  3. La partie inférieure du dos à droite près de la taille est la zone du système urinaire, le rein droit.
  4. Le rein à droite - problèmes possibles avec les intestins, la gynécologie, le système urinaire.
  5. Tout le dos à droite est le système digestif, la colonne vertébrale, les muscles.

Causes possibles

Maladies respiratoires

La particularité est l'amélioration des sensations douloureuses désagréables avec une respiration profonde ou une expiration. Pour le traitement, consultez le thérapeute qui, si nécessaire, fera ensuite référence au pneumologue.

  1. Pleurésie - inflammation de la plèvre. La douleur est cousue ou coupante, aggravée par une respiration profonde, des mouvements brusques; s'affaiblit si vous vous allongez du côté endolori. Symptômes supplémentaires: toux, fièvre, essoufflement. Diagnostiqué par radiographie, échographie. Des antibiotiques, diverses procédures médicales et parfois une intervention chirurgicale sont utilisés pour le traitement.
  2. La pneumonie est un processus inflammatoire des régions respiratoires des poumons. La douleur est ressentie sous l'omoplate ou sous les côtes, aggravée par une respiration profonde, une toux. Dans de rares cas, au stade initial de la maladie, il n’ya pas d’autres symptômes, puis la température augmente, une toux, des expectorations et une faiblesse apparaissent. Il est traité avec des antibiotiques, que le médecin choisira.
  3. Pneumothorax - une collection de gaz dans la cavité pleurale des poumons. La douleur est très forte, forte, coups de couteau, donne au bras, à l'épaule, aggravée par la respiration et la toux. Une personne veut s'asseoir ou prendre une position allongée, essoufflement et sueur froide, la panique apparaissent. Diagnostiqué par radiographie et ponction pulmonaire. Besoin urgent d'aide d'un docteur!
  4. Cancer du poumon Une douleur intense intolérable et persistante ne survient que dans les dernières phases du cancer, si la tumeur se développe dans la plèvre.
  5. L'infarctus pulmonaire est la nécrose d'une partie du poumon et l'imprégnation de sang de cet organe lorsque l'artère est bloquée par un thrombus. La douleur est très forte et aiguë, coupant à droite sous l'omoplate. Symptômes supplémentaires: essoufflement, tachycardie, expectoration de sang. Nous devons appeler d'urgence une ambulance!

Maladies du système digestif

En règle générale, accompagnés de symptômes supplémentaires: douleur abdominale, nausée, vomissement. Le thérapeute peut vous référer à un gastro-entérologue.

  1. Flatulence - l'accumulation de gaz dans les intestins. La douleur est sourde, tiraillante, accompagnée de ballonnements. Apparaît après la prise de certains produits (légumineuses, sodas, etc.), à la suite de maladies intestinales ou de névrose. Les antispasmodiques, les sorbants et les antimousses éliminent les symptômes douloureux.
  2. L'appendicite est une inflammation de l'annexe. Si l'appendice est derrière le caecum, la douleur ne se produit pas dans l'abdomen, comme cela se produit dans la plupart des cas, mais dans le bas du dos en bas à droite. La douleur est vive, constante, donne dans la jambe, l'aine, la région pelvienne. Si vous vous allongez sur le côté gauche, cela s’intensifiera. Symptômes supplémentaires: nausée, faiblesse, parfois des températures supérieures à 38 degrés. Opération urgente requise!
  3. Colique intestinale - spasme des muscles intestinaux. La douleur au bas du dos est brûlante, provoque des crampes: elle augmente, puis diminue. Après un certain temps, va dans l'abdomen. Symptômes supplémentaires: faiblesse, augmentation de la miction, nausée, diarrhée. Causes possibles: intoxication, stress, maladies intestinales, gastrite. Lorsque les coliques intestinales prennent des antispasmodiques et appliquent un coussin chauffant.
  1. La cholécystite aiguë est une inflammation de la vésicule biliaire. La douleur dans l'abdomen droit dans l'hypochondre, donne à la zone en dessous de l'omoplate droite. Elle peut avoir lieu seule après un certain temps (une demi-heure). Se produit plus souvent le soir ou le matin, après avoir consommé des aliments gras ou de l'alcool. Symptômes supplémentaires: goût amer dans la bouche, nausée, vomissement de la bile, plaque blanche sur la langue. Diagnostiqué par des tests de sang, d'urine, de selles, une échographie de la vésicule biliaire. Il est traité par chirurgie ou par médicaments, veillez à suivre un régime.
  2. La pancréatite aiguë est une inflammation du pancréas. Douleur dans le côté de l'abdomen, donne le bas du dos à droite. Dans de rares cas, les sensations abdominales sont absentes et ne sont ressenties que dans le dos, dans la partie centrale droite. La douleur est sourde, les crampes: elles s’aggravent puis s’améliorent. Symptômes supplémentaires: nausée, vomissements sans soulagement, le visage devient grisâtre, ballonnements. Lorsque la douleur augmente, appelez une ambulance! En attendant un médecin, vous pouvez prendre un antispasmodique. Dans la pancréatite chronique, une douleur sourde apparaît dans le côté droit du dos après avoir trop mangé ou pris de l'alcool.

Maladies du système urinaire

La cause la plus courante de douleur au côté droit du dos, si elle n’est pas liée à la colonne vertébrale et aux muscles. Le thérapeute vous dirigera vers un urologue ou un néphrologue.

  1. Hématome rétropéritonéal ou hémorragie rétropéritonéale - hémorragie interne avec atteinte des organes abdominaux. Elle survient à la suite d'une blessure: chute d'une hauteur, coup porté à l'estomac. La douleur dans le dos et l'abdomen dépend du degré de dommage: de l'absence de symptômes à la douleur choc! Diagnostiqué par ultrasons, tomodensitométrie et radiographie. Nécessite une intervention médicale!
  1. Néphroptose - le déplacement du rein. Au début de la maladie, la douleur dans le côté droit du dos est instable, terne. Apparaît debout, le corps principalement après une forte toux ou un effort physique. Passe, si vous vous allongez. Dans le futur, la douleur augmente, il peut y avoir une colique rénale. Diagnostiqué par palpation, échographie en position couchée et debout, IRM. Le premier degré de prolapsus rénal est traité avec des méthodes conservatrices: gymnastique, bandages, traitement au sanatorium, massage. Les deuxième et troisième degrés peuvent nécessiter une intervention chirurgicale.
  2. Colique rénale - blocage des voies urinaires supérieures. La douleur est forte, des crampes à la taille à droite, des zones pubiennes et plus tard au niveau du bas du dos. La température corporelle peut augmenter, des vomissements, une distension abdominale se produisent. Avant l'arrivée du médecin d'urgence, vous pouvez boire ou injecter des antispasmodiques. Si, mis à part la douleur, il n'y a pas d'autres symptômes, une bouteille d'eau tiède est utile. L'attente du médecin doit être allongée de manière à ce que les reins soient plus hauts que la vessie (demi-assis).
  3. Urolithiase - lithiase urinaire - la formation de calculs dans le système urinaire. En fonction de l'emplacement des calculs, des douleurs peuvent survenir dans différentes parties du dos. Dans le calice rénal - douleur sourde profonde dans le dos, dans le pelvis rénal - donne dans l'hypochondre droit, dans les parties supérieures de l'uretère - douleur intolérable aiguë dans le bas du dos lors du déplacement, peut s'étendre de l'hypochondre à l'aine. Une pierre dans la partie inférieure de l'uretère - douleur intense dans la partie inférieure du bas du dos avec passage aux organes génitaux. Diagnostiqué par l'urine, l'échographie, l'IRM. Il est traité par une méthode conservatrice ou opérationnelle (au choix du médecin). Les médecins prescrivent souvent des herbes: aneth, violette, calendula, argenture, feuilles de myrtille, millepertuis, sauge, busserole, rosier et autres. La pharmacie vend des frais spéciaux pour les reins à base de plantes.
  4. L’hydronéphrose est une extension du bassinet du rein. Douloureux, ne dépend pas de la position du corps. L'urine peut s'assombrir et devenir rougeâtre, signe de la présence de sang. La douleur est douloureuse, parfois il y a des symptômes de colique rénale, de faiblesse, de nausée. Diagnostiqué par ultrasons et radiographie. Il est traité à l'hôpital et nécessite une excrétion d'urine pour réduire la pression sur les reins.
  5. La pyélonéphrite est une inflammation bactérienne des reins. Douloureux, terne, parfois le zona, ne dépend pas de la position du corps, peut ressembler à la colique néphrétique. Symptômes supplémentaires: mictions fréquentes, gonflement du visage et des extrémités. Diagnostiqué avec des analyses de sang et d'urine, échographie, tomographie par ordinateur, rayons X. Il est traité avec des antibiotiques, qui doivent être prescrits par un médecin en fonction des résultats des tests.
  6. Abcès du rein - inflammation purulente. Rares: à la suite d'une pyélonéphrite ou d'une lithiase urinaire. La douleur est vive. Les symptômes et les diagnostics sont similaires à ceux de la pyélonéphrite. Des frissons et une soif peuvent apparaître. Nécessite d'appeler une ambulance et une opération urgente!

Problèmes avec la colonne vertébrale, la moelle épinière

La particularité de ce type de douleur est qu’elles s’intensifient ou s’atténuent en fonction des mouvements et de la position du corps. Le médecin peut vous référer à un orthopédiste, un neurologue, un chiropracteur.

  1. Ostéochondrose - troubles dystrophiques du cartilage articulaire. La douleur est sourde, en fonction de la localisation de l'épaule, du bras ou des jambes, du sacrum et des fesses. Il est difficile pour une personne de se pencher, de redresser son dos. Lors d'efforts physiques, de mouvements brusques, d'une longue posture statique, les sensations augmentent, tandis qu'au repos, elles s'atténuent. Pour soulager la maladie, soulagez les spasmes musculaires et l'inflammation. Dans le traitement des médicaments anti-inflammatoires usés, des analgésiques, des pommades chauffantes, les médecins prescrivent souvent la physiothérapie: bains à la paraffine, phonophorèse, thérapie au laser. Lorsque l'ostéochondrose est utile massage thérapeutique.
  2. Spondylose - déformation de la vertèbre due à la croissance du tissu osseux. Les processus compressent les terminaisons nerveuses environnantes et provoquent une douleur douloureuse, sourde et unilatérale, qui ne dépend pas de la position du corps ni du moment de la journée. Si, pendant la palpation, vous exercez une pression sur la région douloureuse, vous aurez un mal de dos aigu. Lorsque la forme lombaire engendre parfois un engourdissement des jambes. Diagnostiqué par rayons X, IRM. Il est traité avec des analgésiques, anti-inflammatoires, massage et électrophorèse sont utiles.
  3. Hernie intervertébrale - saillie du disque intervertébral. Elle se caractérise par des douleurs constantes tiraillantes et douloureuses qui s'intensifient vers la fin de la journée. Avec des mouvements soudains, peut-être une sensation de lumbago, une douleur aiguë à la foudre Les sentiments augmentent lorsque vous vous tournez sur le côté, que vous vous penchez et que vous vous allongez en position allongée. Pour soulager la maladie, vous pouvez prendre un analgésique (paracétamol, analgine, novocaïne). Le traitement vise à soulager la douleur et l'inflammation, la thérapie physique et le massage prescrits. Chirurgie - rarement et pour des raisons graves.
  4. Radiculopathie (radiculite) - dommages aux racines de la moelle épinière. Dans la plupart des cas, une conséquence d'ostéochondrose, de hernie intervertébrale ou de sténose (rétrécissement du canal rachidien). Sévère douleur aiguë ou sourde, donne à différentes parties de la colonne vertébrale. La perte de sensibilité dans certaines parties des muscles du dos est caractéristique. Ce processus est accompagné d'un engourdissement ou de picotement, d'une sensation de brûlure. Le traitement vise à identifier et à éliminer les causes de l'apparition des symptômes. Pour soulager la maladie, ils prennent des analgésiques, les massent, utilisent des pommades spéciales (Bystrom-gel, Voltaren). Des remèdes populaires aident le bain et l'attachement de la laine naturelle à la plaie.

L'essentiel est de réagir rapidement et de consulter un médecin. De nombreuses maladies sont traitées beaucoup plus facilement, prennent moins de temps et sont moins chères en termes d’argent si elles sont détectées au tout début de l’apparition. Prenez soin de votre santé!

Posez-nous une question dans les commentaires ci-dessousPosez une question >>

Douleur dans le côté droit du dos

Le mal de dos est un phénomène assez courant. Selon les statistiques, un tiers de la population mondiale est confrontée à ce problème. Les médecins suggèrent que la douleur dans la région lombaire est le résultat d'un long séjour en position verticale, car la région lombaire est la charge maximale.

Lombalgie: causes

La localisation de la douleur peut indiquer exactement quels organes sont touchés. Une douleur dans le côté droit du dos peut indiquer la présence d'une des pathologies suivantes:

  • maladie congénitale ou acquise de la colonne vertébrale (vertèbres, pelvis, sacrum). Parmi les anomalies congénitales, il y a le spondylolisthésis, la spondylose, la sacralisation et l'amateurisme. Les pathologies acquises sont les lésions résultant de lésions, spondylarthrite, sacro-iliite, ostéomyélite, tumeurs, modifications dégénératives (spondylose, épaississement des ligaments jaunes, spondylarthrose);
  • maladies musculaires (sciatiques et lombaires): traumatisme, inflammation;
  • pathologie du système nerveux avec localisation dans la région du sacrum et du bas du dos: processus inflammatoires, défauts du système nerveux (neuromyalgie, plexite, névrite du côté droit, sciatique), compression des racines nerveuses, colonnes;
  • troubles métaboliques (diabète, goutte);
  • pathologie fonctionnelle (hystérie, neurasthénie);
  • maladies associées des organes abdominaux (intestins, reins, foie);
  • maladies des organes pelviens (appendices, utérus, fibres paramétriques et péritoine, vessie).

Nature de la douleur

La douleur dans le côté droit du dos peut être temporaire, périodique ou permanente. Ils peuvent augmenter avec le mouvement, diminuer pendant le repos. Les douleurs sont douloureuses, tirantes, aiguës et intenses. La nature de la douleur peut également déterminer la cause de son apparition. La douleur du côté droit est souvent un signe de pyélonéphrite. Chez les femmes, leur douleur à droite indique une inflammation de l'ovaire droit. Pour les hommes, cette douleur est typique de la prostatite.

Douleurs aiguës qui donnent au bas-ventre peuvent être un signe de lithiase urinaire. Des douleurs aiguës et périodiques peuvent également être une manifestation de colique rénale ou une inflammation de l'appendice.

Les douleurs dorsales sont dans la plupart des cas un signe de radiculite ou de hernie intervertébrale. En règle générale, une telle douleur augmente avec une respiration profonde ou un mouvement brusque.

Douleur au bas du dos: traitement

Ne tolérez pas la douleur et ajustez la visite chez le médecin. Un recours opportun aidera à éviter une pathologie grave ou une intervention chirurgicale. Il est important de passer en revue les mesures de diagnostic nécessaires et de trouver la cause de cette affection.

Se débarrasser complètement de la douleur du côté droit du bas du dos n’est possible que si vous éliminez la cause de sa survenue. C’est pourquoi il est nécessaire de procéder à un examen approfondi pour identifier toutes les violations entraînant l’apparition d’un malaise. Un diagnostic correct est la clé du succès du traitement, car dans ce cas, l’état de la maladie s’améliorera sensiblement au cours du traitement, c’est-à-dire que l’intensité de la douleur dans le côté droit du bas du dos diminuera.

Un soulagement temporaire de la douleur insupportable peut être obtenu avec des anti-inflammatoires ou des analgésiques. Cependant, ces fonds n'ont pas d'effet thérapeutique sur le centre de la douleur.

Si la douleur du côté droit dans le bas du dos est causée par une maladie de la colonne vertébrale, un massage thérapeutique est nécessaire, après quoi une thérapie physique doit être pratiquée. En outre, si nécessaire, le médecin peut prescrire une thérapie manuelle, une réflexologie et d'autres procédures de physiothérapie.

Prévention de la douleur dans le côté droit dans le bas du dos

Pour éviter l'apparition de douleurs lombaires, vous pouvez, si vous mesurez vos capacités et éliminer l'haltérophilie. Un effort physique insupportable est contre-indiqué même pour des personnes en parfaite santé. La façon la plus traumatisante de soulever des poids est de soulever une position inclinée ou les bras tendus. Dans ces cas, la colonne vertébrale présente un niveau de stress élevé et il peut exister un soi-disant «mal de dos», c'est-à-dire une douleur aiguë spontanée.

Dans le même type de travail, qui nécessite de nombreuses heures de séjour dans le même poste, il est nécessaire d’attribuer périodiquement du temps pour un petit échauffement. Dans ce cas, même une marche de dix minutes avec plusieurs inclinaisons latérales aidera à soulager la tension de la colonne vertébrale. N'oubliez pas non plus d'étirer les muscles de la ceinture scapulaire. Si votre horaire est trop serré et qu'il est impossible de prendre le temps de suivre des cours d'éducation physique, essayez de marcher et de monter les escaliers plus souvent sans utiliser d'ascenseur. La santé contribue également à la natation.

Donc, éliminer la douleur du côté droit dans le dos n’est possible que si vous consultez un médecin et suivez un traitement approprié.

Douleur dans le côté droit du dos: causes et diagnostic

Les plaintes de douleurs à l'abdomen ou au dos sont bien connues de nombreuses personnes qui consultent un médecin. Parmi eux se trouvent ceux qui se soucient du côté droit. Pour certains, cela peut être un phénomène courant, et certains sont confrontés pour la première fois à un symptôme similaire. Mais tout le monde conviendra que, étant en suspens, la situation empire encore plus. Par conséquent, s'il y a une douleur dans le bas du dos à droite, vous devez consulter un médecin. Et le spécialiste déterminera déjà pourquoi il a été créé.

Raisons

La douleur dans la région lombaire est le résultat de processus pathologiques de divers types. Le plus souvent, nous devons parler de réactions inflammatoires qui se développent dans divers organes internes. Mais il ne faut pas oublier les dommages possibles aux tissus mous, aux conducteurs nerveux ou au système musculo-squelettique. Ceci peut être observé chez les hommes et les femmes de différents âges et groupes professionnels.

Si vous vous inquiétez des maux de dos à droite, vous devez faire l’objet d’un examen approfondi afin de déterminer le seul motif de ce qui suit:

  • Maladie rénale.
  • Pathologie de la vésicule biliaire.
  • Pneumonie et pleurésie.
  • Maladie de l'intestin.
  • Maladies de la colonne vertébrale.
  • Problèmes gynécologiques.
  • Blessures traumatiques.
  • La grossesse

Comme vous pouvez le constater, la pathologie pouvant causer des douleurs au bas du dos est très diverse et chaque affection nécessite une approche particulière en matière de diagnostic et, en particulier, de traitement. En ce qui concerne le médecin, le patient ne devrait plus réfléchir à la manière d’agir correctement. Un spécialiste le fera pour lui.

Trouver la cause de la douleur dans la région lombaire est une tâche importante au stade primaire des soins médicaux.

Les symptômes

À la réception, le médecin découvre avec quelles plaintes le patient s'est tourné vers lui. En règle générale, personne ne présente un seul symptôme - principalement plusieurs d'entre eux. Mais dans les cas considérés, le principal est le mal de dos à droite. En traitant de telles plaintes, le médecin essaie de les détailler autant que possible et de cerner toutes les caractéristiques. En ce qui concerne la douleur, nous pouvons formuler les caractéristiques suivantes:

  1. Aigu ou stupide.
  2. Coudre, couper, tirer, tirer ou faire mal.
  3. Localisé à l'arrière des côtes et en bas jusqu'au sacrum.
  4. Se produire périodiquement ou de manière permanente.
  5. Fort ou doux.

Ils peuvent être associés à des erreurs diététiques, à des changements de la position du corps et à d’autres facteurs externes ou internes. Certains ont même une nature complètement physiologique, comme cela sera indiqué ci-dessous. De plus, le tableau clinique présentera des symptômes d'accompagnement qui sont tout aussi importants dans le plan de diagnostic.

Maladie rénale

Si la longe est à droite, la pathologie rénale doit être exclue. C'est une cause assez courante de telles plaintes dans la pratique du médecin. Pyélonéphrite, glomérulonéphrite, urolithiase, hydronéphrose - toutes les pathologies ne sont pas accompagnées d'une douleur caractéristique. Mais à côté d'elle, il y a presque toujours une place pour d'autres symptômes:

  • Changement de couleur et de quantité d'urine.
  • Gonflement sur le corps.
  • Pression accrue.
  • Rezi pendant la miction.
  • La fièvre

Lorsqu'une pierre quitte le rein en bloquant l'uretère, une colique rénale se produit - une situation aiguë dans laquelle une douleur intense irradie vers le bas - en direction des organes génitaux externes. Ensuite, des soins urgents sont nécessaires. Les processus inflammatoires purulents, par exemple un abcès ou une néphrite apostématique, constituent également un grave danger. Les femmes ont souvent des problèmes rénaux pendant la grossesse.

Les maladies rénales doivent être détectées et traitées rapidement, car elles deviendront au fil du temps chroniques et peuvent entraîner une déficience fonctionnelle.

Pathologie de la vésicule biliaire

La douleur peut irradier de l'abdomen vers le côté droit du dos. Cela se produit lors de maladies des voies biliaires, par exemple la cholécystite, qui survient souvent chez les femmes. Si la pathologie est accompagnée par une dyskinésie hypermotrice, la douleur sera spastique et de courte durée, et avec une hypofonction de la vésicule biliaire, elle sera sourde et prolongée. Il y a souvent une irradiation vers le haut - sous l'omoplate, dans la ceinture scapulaire ou le cou du côté droit. Parallèlement à cela, les symptômes suivants sont caractéristiques:

  • Une sensation d'amertume dans la bouche.
  • Écorchage.
  • Ballonnements.
  • Tabouret cassant

En présence de calculs dans la vésicule biliaire, des blocages peuvent se produire et une colique du foie et une jaunisse se développent. La douleur dans le bas du dos est alors la plus prononcée et une correction médicale rapide est nécessaire, suivie d'un traitement chirurgical.

Pneumonie et pleurésie

Lorsque le processus inflammatoire se développe dans les lobes inférieurs des poumons et de la plèvre, il est tout à fait possible que des douleurs au dos apparaissent du côté affecté. Ils vont apparaître ou augmenter avec la toux ou la respiration profonde. Si nous parlons de pleurésie, le soulagement amène la position du côté endolori. D'autres signes de pathologie respiratoire doivent être notés:

  • Toux: sèche ou avec des expectorations.
  • Dyspnée à l'effort et au repos.
  • Augmentation de la température.
  • Malaise général, faiblesse.

Une grande importance est accordée aux symptômes physiques, déterminés par l'auscultation et la percussion: bruit sourd, respiration sifflante, crepitus, bruit de frottement pleural.

En règle générale, en cas de pathologie respiratoire, la douleur ne se propage pas sous le bord supérieur de la région lombaire, car elle est associée à une irritation des récepteurs de la plèvre.

Maladie de l'intestin

La douleur dans le côté droit du dos peut indiquer des maladies intestinales. Le plus souvent, il est nécessaire d'énoncer les phénomènes de colite spastique dans la région de l'intestin ascendant et son angle hépatique. En outre, le syndrome du côlon irritable se produit lorsqu'il n'y a aucune anomalie structurelle dans la muqueuse. Tirer la douleur du côté droit peut avoir un lien clair avec la consommation de certains aliments: légumes et fruits frais, légumineuses, lait et pain noir. Les symptômes suivants apparaissent également:

  • Grondement dans l'abdomen.
  • Flatulences
  • Selles molles ou constipation.

Des morceaux de mucus, des particules alimentaires non digérées peuvent apparaître dans les fèces. Dans certains types d'inflammation, du sang est présent (colite ulcéreuse non spécifique).

Troubles de la colonne vertébrale

Si le patient a mal au dos à droite, les problèmes de colonne vertébrale doivent être éliminés. Ceci peut être dû à l'ostéochondrose, à la hernie discale, à la spondylose, à la courbure, au piégeage nerveux et à d'autres pathologies. Le plus souvent, le syndrome douloureux est dû à la compression des racines nerveuses ou à la tension musculaire. Des sensations désagréables peuvent être localisées ou disséminées vers le bas - le long du dos de la cuisse, dans la partie inférieure de la jambe et le pied (lumboischialgie). Il convient de noter ces signes:

  • Engourdissement de la peau, fourmillements.
  • Diminution de la sensibilité.
  • Changement de réflexes (genou et Achille).
  • Faiblesse dans les membres inférieurs.
  • La peau pâle des jambes réduit son élasticité et sa sécheresse.

En raison du syndrome douloureux, les patients ne peuvent pas effectuer leurs activités habituelles, leur activité physique est réduite de manière significative et leur boiterie est notable. Dans la région lombaire, on détermine la tension musculaire, la régularité de la lordose physiologique et la douleur des points paravertébraux.

Lorsque la douleur au dos dans le bas du dos et la jambe est douloureuse, la pathologie de la colonne vertébrale, à l'origine de la violation de la racine nerveuse, doit être exclue.

Problèmes gynécologiques

Si les femmes ont mal au dos, vous pouvez alors suspecter des maladies gynécologiques. Le plus souvent, cela se produit en violation du cycle menstruel (algoménorrhée), de la pathologie de l'utérus et des ovaires. Dans de tels cas, l’attention est attirée sur les symptômes suivants:

  • Douleurs abdominales basses dans le bas du dos.
  • Périodes irrégulières.
  • Écoulement vaginal.
  • Augmentation de la température.

Lors d'un examen gynécologique, vous pouvez émettre une hypothèse sur une pathologie particulière: augmentation de l'utérus ou des appendices, détection de leur douleur.

Blessure traumatique

La douleur au bas du dos peut être associée à des blessures. Cela se produit souvent avec des ecchymoses au dos. Ensuite, il y a non seulement des signes locaux de dommages, mais aussi des hématomes rétropéritonéaux prononcés en bosses, dus à des ruptures internes. Lors de l'examen médical, vous pouvez remarquer les signes de blessure suivants:

  • Éraflures sur la peau, ecchymoses.
  • Puffiness des tissus mous, hématome.
  • Douleur à la palpation, mouvements dans le bas du dos.

Il convient de rappeler que les effets d’une blessure dépendent directement du degré de choc mécanique. Par conséquent, en cas de blessure grave, il est nécessaire de vérifier le fonctionnement des organes internes et de la cavité abdominale, en excluant les saignements internes.

Si une personne a mal au dos à droite et qu'il existe des informations sur une blessure antérieure, il ne devrait y avoir aucun doute sur l'exactitude du diagnostic.

La grossesse

La grossesse est la seule raison physiologique responsable des douleurs au bas du dos. Chez les femmes, il a un caractère tirant ou douloureux et est distribué ci-dessous - dans la région du sacrum. Cela est dû à l'étirement des muscles et des ligaments internes, observé au deuxième trimestre, lorsque l'utérus commence à se développer rapidement. Et à une date ultérieure, une certaine divergence des os du bassin peut se produire, ce qui entraîne également des sensations désagréables.

Diagnostics

Enfin, découvrez pourquoi il y a une douleur dans le dos sous les côtes à droite, vous pouvez le faire après un examen supplémentaire. Il inclut des méthodes de laboratoire et instrumentales, qui incluent les procédures suivantes:

  1. Tests sanguins et urinaires généraux.
  2. Tests sanguins biochimiques (tests rénaux et hépatiques, marqueurs inflammatoires, etc.).
  3. Échantillons d'urine selon Nechiporenko et Zimnitsky.
  4. Coprogramme.
  5. Analyse des pertes vaginales.
  6. Examen microbiologique des expectorations.
  7. Rayon X des poumons et de la colonne vertébrale.
  8. Échographie des organes internes.
  9. Irrigologie

Chaque maladie nécessite un programme de diagnostic spécifique, formé selon les normes généralement acceptées. En fonction de l'état souhaité, le patient est invité à consulter un spécialiste pour l'aider à faire le tri, en raison de la douleur ressentie dans le bas du dos, à droite. Pour les femmes, un examen gynécologue est requis.

Après avoir découvert les raisons, il est nécessaire de commencer le traitement immédiatement. Le traitement est sélectionné sur la base des recommandations existantes, ainsi que sur la base des besoins cliniques et de l'état du patient. Le succès réside dans le traitement opportun et approprié des maladies.

Douleur dans le côté droit et vers le bas

Les principales causes de douleur dans le bas du dos et les côtés

La douleur au bas du dos est une sensation que chacun connaît personnellement. Même un long séjour dans une position inconfortable peut causer de la douleur et de l'inconfort dans la région lombaire. Cependant, une douleur intense dans le bas du dos et sur les côtés est un symptôme dangereux, car elle peut survenir à la suite du développement du processus pathologique dans le corps.

Pourquoi le rein à droite fait-il mal?

Très souvent, diverses pathologies des organes internes peuvent être à l'origine de douleurs dans le côté droit du dos. Cette affection est associée à des maladies du foie, des reins, du pancréas, des intestins, du système urinaire, de la vésicule biliaire et du système musculo-squelettique. De manière caractéristique, ces douleurs sont à la fois temporaires et permanentes (ou périodiques). Ainsi, des douleurs dorsales temporaires à droite peuvent être déclenchées par divers mouvements brusques, une posture inconfortable en position assise et une tentative infructueuse de se redresser ou de se pencher.

Dans le cas où la douleur dans le bas du dos, irradiant du côté droit, est périodique, une consultation urgente avec un spécialiste est nécessaire, car ils peuvent signaler le développement d'un processus inflammatoire chronique dans le corps.

Tout d'abord, la douleur, donnant à droite, peut avertir du stade initial de la prostatite ou de la pathologie gynécologique.

Parfois, une douleur lombaire douloureuse est la cause de l'ostéomyélite.

La douleur simultanée au côté droit et au bas du dos signale une cholécystite, une hépatite, une pyélonéphrite, une pneumonie du côté droit et d'autres maladies internes.

Si le mal de dos est administré sur le côté, cela peut être un symptôme d'appendicite atypique aiguë, d'obstruction intestinale, ainsi que de certaines maladies du tractus gastro-intestinal.

Syndromes de douleur lombaire

  1. La douleur du zona dans le bas du dos du syndrome primaire est causée par des changements dégénératifs-dystrophiques dans diverses divisions vertébrales. En règle générale, cette affection est caractéristique de l'ostéochondrose, au cours de laquelle les tissus des os et des cartilages sont touchés. Dans le cas où la lésion touche les articulations intervertébrales, on diagnostique une spondylarthrose.
  2. Le syndrome de douleur herpétique secondaire se développe en raison d'une courbure de la colonne vertébrale (scoliose), ainsi que d'autres troubles de la croissance associés à des troubles métaboliques. Il convient de noter que cette catégorie comprend également l'arthrite, les tumeurs, toutes sortes de maladies infectieuses, les fractures de la vertèbre rachidienne, les accidents vasculaires cérébraux provoqués par une insuffisance de la circulation sanguine rachidienne, les MST et d'autres pathologies des organes du bassin.

Très souvent, la cause de douleurs lombaires graves est le déplacement des disques intervertébraux.

Il existe des cas où la douleur du zona dans le bas du dos signale le développement du zona.

Symptômes du processus pathologique

Parfois, le zona ou une douleur rachidienne lombaire peuvent être le seul symptôme d'une maladie. Ainsi, en cas de pathologies des organes pelviens, des douleurs apparaissent dans la région sacrale et, en cas de maladies de la cavité abdominale, des douleurs dans la région lombaire.

Très souvent, les douleurs environnantes conservent les particularités du syndrome douloureux de l'organe touché.

Si la douleur lombaire se manifeste du côté gauche, on soupçonne un processus inflammatoire dans la partie inférieure du gros intestin. En règle générale, cette affection s'accompagne d'une violation de la chaise, d'un grondement dans l'abdomen et d'une augmentation de la formation de gaz.

Crampes lombaires douloureuses peuvent signaler une colique rénale.

Il convient de noter que toutes les douleurs dorsales ou latérales environnantes nécessitent des diagnostics qualifiés et qualifiés afin d'identifier la cause de la maladie et de prescrire un traitement adéquat.

Dans ce cas, des méthodes de recherche supplémentaires sont les rayons X de la colonne vertébrale, la résonance magnétique et la tomodensitométrie, ainsi que, sans faute, les ultrasons des organes internes et les tests de laboratoire sur le sang et les urines.

Douleur dans le côté droit de l'abdomen

Pour toute personne, il est évident que l'apparition d'une douleur dans le corps est un signe de malaise qui apparaît. Dans de nombreux cas, la localisation de la douleur peut être dirigée vers la source - l’organe malade.

Par exemple, une douleur dans le côté droit de l'abdomen peut parler de problèmes du foie ou des voies biliaires - l'hépatite. cirrhose du foie. les maladies du pancréas - la pencreatitis, le rein droit ou l'uretère, l'inflammation de l'intestin ou des organes génitaux.

En termes simples, cela fait mal à droite - cela signifie qu'un organe de ce côté du corps est tombé malade. Cela arrive souvent, mais hélas, pas toujours, comme toujours, avec chaque personne, tout est strictement individuel.

En outre, l’un des facteurs déterminants est la nature de la douleur: traction ou crampes, soudaine ou permanente. Bien entendu, le médecin déterminera le motif exact de l'incertitude sur la base de tests et d'examens, mais quelle que soit la douleur ressentie, il convient d'alerter la personne et de l'encourager à rechercher une aide médicale.

Causes de la douleur du côté droit chez les femmes

Le plus souvent, les femmes se plaignent de douleurs dans le côté droit du bas-ventre, accompagnées d'appendicite ou de maladies des organes génitaux. La douleur provoquée par une appendicite est vive et persistante - elle peut durer plus de 12 heures. Il s'accompagne généralement de fièvre, de nausées et de vomissements. La cause en est une inflammation du processus du caecum, qui s'appelle l'annexe. Une telle affection nécessite une intervention chirurgicale immédiate. En cas de retard, une telle opération simple et accessible au public peut être fatale. L’admission à l’hôpital en temps voulu ne représente qu’un très faible pourcentage de cas critiques - seulement 0,1. Le plus souvent, cette maladie touche les enfants et les jeunes de moins de 35 ans.

Les douleurs causées par la sphère gynécologique sont localisées dans le périnée ou dans les parties latérales inférieures de l'abdomen, tout à la base, ce qui devient particulièrement visible lors de la marche. Dans certains cas, la douleur est accompagnée d'une décharge du tractus génital. Parmi les maladies qui causent ce type de douleur, appelées fibromyome, annexite et endométriose.

Si la douleur est vive et soudaine, elle peut être due à la torsion des kystes, au gonflement de la trompe de Fallope ou de l’ovaire droit. Ces maladies nécessitent un traitement chirurgical urgent.

En outre, la cause de la douleur du côté droit de la femme peut être une grossesse extra-utérine - la pathologie de la grossesse, dans laquelle le fœtus ne se développe pas dans l'utérus, mais dans l'une des trompes de Fallope. Ceci est une condition très dangereuse et nécessite également une intervention chirurgicale.

Douleur abdominale pendant la grossesse en début et en fin de période

Pendant la grossesse, les douleurs abdominales ne sont pas rares. Ils peuvent commencer à tout moment et être en sécurité ou être un signe de problèmes avec le fœtus. Dans le premier cas, elles sont causées par des modifications hormonales du corps de la mère, ainsi que par des modifications physiologiques des muscles de l'utérus et de l'abdomen, qui s'étirent et se préparent à supporter le poids du fœtus en croissance. Cependant, si des douleurs saignantes, des vomissements ou de la fièvre sont ajoutés à la douleur, cela peut être dû à un avortement manqué ou à un avortement spontané - une fausse couche. Deux de ces pathologies surviennent le plus souvent précisément en début de grossesse.

Au cours des dernières périodes, les femmes peuvent également ressentir des douleurs sûres et normales dans le bas de l'abdomen - car le corps se prépare déjà pour l'accouchement, on parle de contractions à l'entraînement. De plus, il y a quelques changements à l'intérieur pour ouvrir la voie au bébé, et ce n'est pas toujours un processus sans douleur.

Assez souvent, un estomac tardif fait mal en raison du régime alimentaire irrégulier et des spasmes des organes digestifs qui en résultent. Dans ce cas, la douleur peut également être localisée sur un côté de l'abdomen.

Bien sûr, la grossesse n’annule pas des maladies telles que l’appendicite ou la pancréatite. dans lequel il y a aussi une douleur dans l'abdomen, le plus souvent du côté droit.

Douleur au côté droit, irradiant vers le bas du dos

De telles douleurs sont plus courantes chez les femmes, elles peuvent survenir à la fin de la grossesse et menacent d’interruption. Ils sont douloureux dans la nature et ressemblent à des contractions. Dans ce cas, une femme est généralement envoyée à l'hôpital afin de préserver sa grossesse. En outre, chez les femmes enceintes, une douleur lombaire - ou lombaire - peut être due à une augmentation du stress de la colonne vertébrale due au poids croissant du fœtus, ainsi qu’à une carence en calcium dans le corps de la mère. Dans de rares cas, le mal de dos peut être causé par des maladies neurologiques telles que les hernies discales ou la radiculite.

De fortes douleurs dans le bas du dos indiquent généralement des problèmes rénaux, en particulier en cas de turbidité et de décoloration de l'urine.

Causes de la douleur du côté droit chez les hommes

En raison de différences physiologiques, les causes de la douleur du côté droit de l'abdomen chez les hommes et les femmes peuvent différer. Contrairement à la femme, une douleur dans le corps masculin du côté droit de l'abdomen peut entraîner une atteinte de la hernie inguinale. Chez les hommes de plus de 40 ans, une douleur à l'abdomen droit ou gauche peut être à l'origine d'une inflammation de la prostate.

Des calculs rénaux peuvent provoquer une douleur atroce dans l'abdomen qui s'étend jusqu'aux testicules. Parfois, des pierres sortent naturellement, dépassant les uretères et causant des douleurs à l'aine. Bien sûr, la douleur causée par l'appendicite s'applique également aux hommes.

Pourquoi l'estomac fait-il mal en marchant?

Les médecins pensent que les personnes en bonne santé peuvent ressentir des douleurs au côté droit de l'abdomen lors de la marche, même si des efforts physiques ont lieu immédiatement après un repas. Dans tous les autres cas, la douleur, qui augmente avec la marche et ne disparaît pas avant 11 à 14 heures, doit amener la personne à consulter un médecin. En général, les hommes et les femmes peuvent éprouver des douleurs en marchant ou en courant. Si elle a une nature vive, cela peut indiquer une inflammation du péritoine ou une hépatite. Dans l'appendicite aiguë, la marche provoque également des douleurs.

Quelle que soit la douleur que vous ressentiez, il est important de rappeler que c'est un signal pour une action immédiate et ne peut être ignoré.

Vidéo: Douleur dans le côté droit

ATTENTION les informations sont fournies à titre informatif, avant utilisation, il est nécessaire de consulter un spécialiste.

Pourquoi le côté droit fait-il mal en dessous?

La douleur dans le côté droit en bas est un signal alarmant et parle toujours de toute maladie. Le plus souvent, il est associé au foie, à la tête du pancréas, aux uretères, au rein droit, au processus inflammatoire de la région intestinale, à des maladies des organes de la femme et à d'autres processus pathologiques. Il est très important de faire attention à son caractère, elle peut donner de l'autre côté de l'abdomen, dans le dos, le haut de l'abdomen. De cela et dépendra de la cause de son occurrence. Un plus grand nombre d'organes sont situés dans la cavité abdominale - le tube digestif, les organes du système urinaire et les organes génitaux, sans oublier les vaisseaux sanguins et les ganglions.

Comment déterminer la cause de la douleur dans le côté droit ci-dessous?

Le plus souvent, la douleur se forme à l'endroit où se trouve l'organe, mais dans certaines situations, elle cède à cette zone.

Si l'estomac commence à faire mal en dessous, la douleur augmente, ce qui peut indiquer une appendicite aiguë. malgré le fait que l'emplacement de l'appendice est l'abdomen inférieur droit.

En outre, les médecins déterminent souvent la cause de la douleur en fonction de sa nature:

7. Augmenter ou diminuer.

La douleur des crampes survient le plus souvent dans les cas où les muscles des organes creux sont fortement réduits. Douleur constante si la membrane externe des organes est étirée. L'augmentation se produit dans le processus inflammatoire.

Des douleurs aiguës et perçantes dans le côté droit ci-dessous peuvent survenir en cas de rupture d'une formation, y compris de saignement ou si les vaisseaux sont obstrués. Quelle que soit la nature de la douleur, il est très important de diagnostiquer la cause à temps et de l'éliminer non seulement, mais également de la maladie qui l'a provoquée.

Causes de la douleur dans le côté droit ci-dessous

La douleur dans cette zone indique une maladie du duodénum, ​​du foie, du rein droit, une inflammation du gros intestin, une annexe, du cæcum, la tête du pancréas, chez la femme, la douleur peut être associée à des maladies des organes génitaux.

Le plus souvent, une douleur dans la partie inférieure droite indique une appendicite ou des problèmes gynécologiques chez les femmes, par exemple une grossesse extra-utérine. quand l'ovule se développe pathologiquement, la posture de l'utérus. Pendant la grossesse extra-utérine, le fœtus commence généralement à se développer dans la trompe de Fallope, puis s’étire, s’amincit et se déchire. Lorsque l'œuf fécondé n'a pas encore détruit l'endroit, la femme se plaint de la douleur sourde et tirante du côté droit. Dans le même temps, la menstruation est retardée, des taches peuvent survenir. Si la douleur est poignard aigu et cède dans le rectum, cela signifie que la trompe de Fallope est cassée. C'est très dangereux pour une femme, elle peut mourir en raison de saignements abondants.

Rappelez-vous qu'un ventre pointu est un type de douleur qui nécessite toujours une réanimation et une intervention chirurgicale. S'il y a une inflammation dans la trompe de Fallope du côté droit, la douleur peut être sourde et tirante. On parle alors d'une maladie telle qu'une annexite chronique, si la douleur est grave et aiguë, cela indique une annexite aiguë. La douleur peut descendre à l'aine, au périnée, à la cuisse et au bas du dos. Dans ce cas, une femme peut apparaître écoulement purulent et mucopurulent, la température corporelle augmente fortement. Lorsqu'un abcès se forme et commence à éclater, la personne ressent un coup de poignard, alors que son état de santé se dégrade fortement.

S'il y a une douleur vive et soudaine dans le côté droit du bas, cela indique une tumeur, une torsion du kyste dans la trompe de Fallope droite, une rupture de l'ovaire. Dans ce cas, une opération urgente est nécessaire.

Souvent, la douleur dans le côté droit inférieur est la cause d'une appendicite aiguë. Elle commence d'abord par se former en haut de l'abdomen, puis commence progressivement à s'atténuer. La température du patient augmente brusquement, peut-être des vomissements, les muscles abdominaux sont tendus.

En outre, une dyskinésie dans les voies biliaires et les épaules peut entraîner une gêne. En même temps, le patient est agité, il est tourmenté par les vomissements. Lorsque la pierre passe, la douleur diminue, seule la lourdeur se fait sentir. Si un processus inflammatoire se joint à la cholécystite aiguë, des frissons et une intoxication du corps peuvent survenir.

Si la douleur dans le côté inférieur droit est constante, cela signifie que la personne a une capsule du foie tendue, cela augmente, en médecine, ce type de maladie est appelé hépatite. Dans le même temps, la peau devient jaune, les cellules du foie sont endommagées chez une personne, les produits du métabolisme de la galle pénètrent dans le sang.

Douleur dans le côté droit du bas, ce qui rend

Le plus souvent, il est dit qu'une personne a une maladie de nature urologique - pyélonéphrite, urolithiase, tumeur rénale, thrombose des vaisseaux rénaux, hydronéphrose. prolapsus rénal. Si la douleur est aiguë et soudaine, cela signifie que l'uretère est bloqué par des calculs, de ce fait, une inflammation s'est développée.

Des coliques des reins peuvent survenir après qu'une personne a bu beaucoup de liquides, surmenée physiquement.

La douleur peut survenir si la personne a un écoulement urinaire réduit, la capsule commence à s'étirer de manière excessive. En cas d'insuffisance rénale, toute la douleur est si vive et insupportable qu'une personne se précipite sans savoir quoi faire. Quand la pierre sort, ils s'arrêtent avec une douleur sourde.

Ainsi, la douleur du côté droit au bas peut être provoquée par une cause grave qui doit être éliminée immédiatement, car elle semble constituer une menace pour la vie humaine. Il est très important de ne provoquer aucune maladie, de ne pas laisser la douleur augmenter, de ne pas tolérer le moindre inconfort, il est préférable de consulter immédiatement un spécialiste qui établira un diagnostic précis et vous donnera des instructions et des recommandations supplémentaires.

Douleur dans le côté droit de l'abdomen et dans le bas du dos

Douleur dans le côté droit de l'abdomen

Pour toute personne, il est évident que l'apparition d'une douleur dans le corps est un signe de malaise qui apparaît. Dans de nombreux cas, la localisation de la douleur peut être dirigée vers la source - l’organe malade.

Par exemple, une douleur dans le côté droit de l'abdomen peut parler de problèmes du foie ou des voies biliaires - l'hépatite. cirrhose du foie. les maladies du pancréas - la pencreatitis, le rein droit ou l'uretère, l'inflammation de l'intestin ou des organes génitaux.

En termes simples, cela fait mal à droite - cela signifie qu'un organe de ce côté du corps est tombé malade. Cela arrive souvent, mais hélas, pas toujours, comme toujours, avec chaque personne, tout est strictement individuel.

En outre, l’un des facteurs déterminants est la nature de la douleur: traction ou crampes, soudaine ou permanente. Bien entendu, le médecin déterminera le motif exact de l'incertitude sur la base de tests et d'examens, mais quelle que soit la douleur ressentie, il convient d'alerter la personne et de l'encourager à rechercher une aide médicale.

Causes de la douleur du côté droit chez les femmes

Le plus souvent, les femmes se plaignent de douleurs dans le côté droit du bas-ventre, accompagnées d'appendicite ou de maladies des organes génitaux. La douleur provoquée par une appendicite est vive et persistante - elle peut durer plus de 12 heures. Il s'accompagne généralement de fièvre, de nausées et de vomissements. La cause en est une inflammation du processus du caecum, qui s'appelle l'annexe. Une telle affection nécessite une intervention chirurgicale immédiate. En cas de retard, une telle opération simple et accessible au public peut être fatale. L’admission à l’hôpital en temps voulu ne représente qu’un très faible pourcentage de cas critiques - seulement 0,1. Le plus souvent, cette maladie touche les enfants et les jeunes de moins de 35 ans.

Les douleurs causées par la sphère gynécologique sont localisées dans le périnée ou dans les parties latérales inférieures de l'abdomen, tout à la base, ce qui devient particulièrement visible lors de la marche. Dans certains cas, la douleur est accompagnée d'une décharge du tractus génital. Parmi les maladies qui causent ce type de douleur, appelées fibromyome, annexite et endométriose.

Si la douleur est vive et soudaine, elle peut être due à la torsion des kystes, au gonflement de la trompe de Fallope ou de l’ovaire droit. Ces maladies nécessitent un traitement chirurgical urgent.

En outre, la cause de la douleur du côté droit de la femme peut être une grossesse extra-utérine - la pathologie de la grossesse, dans laquelle le fœtus ne se développe pas dans l'utérus, mais dans l'une des trompes de Fallope. Ceci est une condition très dangereuse et nécessite également une intervention chirurgicale.

Douleur abdominale pendant la grossesse en début et en fin de période

Pendant la grossesse, les douleurs abdominales ne sont pas rares. Ils peuvent commencer à tout moment et être en sécurité ou être un signe de problèmes avec le fœtus. Dans le premier cas, elles sont causées par des modifications hormonales du corps de la mère, ainsi que par des modifications physiologiques des muscles de l'utérus et de l'abdomen, qui s'étirent et se préparent à supporter le poids du fœtus en croissance. Cependant, si des douleurs saignantes, des vomissements ou de la fièvre sont ajoutés à la douleur, cela peut être dû à un avortement manqué ou à un avortement spontané - une fausse couche. Deux de ces pathologies surviennent le plus souvent précisément en début de grossesse.

Au cours des dernières périodes, les femmes peuvent également ressentir des douleurs sûres et normales dans le bas de l'abdomen - car le corps se prépare déjà pour l'accouchement, on parle de contractions à l'entraînement. De plus, il y a quelques changements à l'intérieur pour ouvrir la voie au bébé, et ce n'est pas toujours un processus sans douleur.

Assez souvent, un estomac tardif fait mal en raison du régime alimentaire irrégulier et des spasmes des organes digestifs qui en résultent. Dans ce cas, la douleur peut également être localisée sur un côté de l'abdomen.

Bien sûr, la grossesse n’annule pas des maladies telles que l’appendicite ou la pancréatite. dans lequel il y a aussi une douleur dans l'abdomen, le plus souvent du côté droit.

Douleur au côté droit, irradiant vers le bas du dos

De telles douleurs sont plus courantes chez les femmes, elles peuvent survenir à la fin de la grossesse et menacent d’interruption. Ils sont douloureux dans la nature et ressemblent à des contractions. Dans ce cas, une femme est généralement envoyée à l'hôpital afin de préserver sa grossesse. En outre, chez les femmes enceintes, une douleur lombaire - ou lombaire - peut être due à une augmentation du stress de la colonne vertébrale due au poids croissant du fœtus, ainsi qu’à une carence en calcium dans le corps de la mère. Dans de rares cas, le mal de dos peut être causé par des maladies neurologiques telles que les hernies discales ou la radiculite.

De fortes douleurs dans le bas du dos indiquent généralement des problèmes rénaux, en particulier en cas de turbidité et de décoloration de l'urine.

Causes de la douleur du côté droit chez les hommes

En raison de différences physiologiques, les causes de la douleur du côté droit de l'abdomen chez les hommes et les femmes peuvent différer. Contrairement à la femme, une douleur dans le corps masculin du côté droit de l'abdomen peut entraîner une atteinte de la hernie inguinale. Chez les hommes de plus de 40 ans, une douleur à l'abdomen droit ou gauche peut être à l'origine d'une inflammation de la prostate.

Des calculs rénaux peuvent provoquer une douleur atroce dans l'abdomen qui s'étend jusqu'aux testicules. Parfois, des pierres sortent naturellement, dépassant les uretères et causant des douleurs à l'aine. Bien sûr, la douleur causée par l'appendicite s'applique également aux hommes.

Pourquoi l'estomac fait-il mal en marchant?

Les médecins pensent que les personnes en bonne santé peuvent ressentir des douleurs au côté droit de l'abdomen lors de la marche, même si des efforts physiques ont lieu immédiatement après un repas. Dans tous les autres cas, la douleur, qui augmente avec la marche et ne disparaît pas avant 11 à 14 heures, doit amener la personne à consulter un médecin. En général, les hommes et les femmes peuvent éprouver des douleurs en marchant ou en courant. Si elle a une nature vive, cela peut indiquer une inflammation du péritoine ou une hépatite. Dans l'appendicite aiguë, la marche provoque également des douleurs.

Quelle que soit la douleur que vous ressentiez, il est important de rappeler que c'est un signal pour une action immédiate et ne peut être ignoré.

Vidéo: Douleur dans le côté droit

ATTENTION les informations sont fournies à titre informatif, avant utilisation, il est nécessaire de consulter un spécialiste.

Causes de douleur dans le côté droit du dos

Les syndromes névralgiques, les modifications dégénératives-dystrophiques de la colonne vertébrale, les maladies des organes abdominaux, les maladies du système génito-urinaire conduisent souvent au fait qu'une personne a une douleur au dos du côté droit. Différencier la douleur devrait être un médecin, car la nature et la localisation de la douleur peuvent être le résultat de diverses pathologies. Si ça fait mal à droite, dans la région lombaire, la pathologie des reins peut être la cause

Si la douleur du côté droit augmente, se localisant sous les côtes et se propageant aux omoplates et à la région lombaire, cela indique le développement d'une pancréatite. Une douleur aiguë dans la partie inférieure droite inférieure du dos, irradiant le dos à la surface de la fesse, de la cuisse et de la jambe, est un signe de pathologie de la colonne vertébrale. Chez les femmes, des douleurs persistantes et douloureuses au bas et juste au-dessus du bas du dos indiquent des problèmes gynécologiques.

Pathologie du système musculo-squelettique

La douleur des reins à droite est la cause des changements dégénératifs-dystrophiques. Si les disques intervertébraux ont été endommagés et déplacés dans une ou deux vertèbres, le syndrome douloureux du bas irradie plus haut et recouvre la ceinture scapulaire.

Avec la défaite de la localisation de la douleur au bas du disque intervertébral 3, 4, 5, le symptôme se propage à la surface des fesses, des cuisses et de la jambe.

Ostéochondrose

Au stade initial, la douleur est peu prononcée, aggravée au cours de la progression de la maladie. Les terminaisons nerveuses sont atteintes, la douleur aiguë irradie à la jambe du côté de la blessure (droite ou gauche), augmente le mouvement, éternue, tousse.

Spondylose

Souffrance constante, aggravée périodiquement, reculant en se pliant.

Hernie intervertébrale

Le syndrome de la taupe se produit à droite et à gauche (la localisation est parfois difficile à déterminer). Le symptôme se propage en arrière, du côté de la vertèbre lombaire atteinte, recouvre les membres inférieurs. La douleur est intense quand on bouge.

Blessures

Les chutes directes sur la colonne vertébrale provoquent une gêne sous les côtes, le degré d’intensité dépend de la nature des dommages.

La liste des maladies provoquant le syndrome de douleur à droite dans la région lombaire n’est pas complète - n’ignorez pas le syndrome, demandez à temps de l’aide, un diagnostic et un traitement, c’est la prérogative du médecin.

Syndrome d'infection neurologique

Si le syndrome douloureux apparaît à droite, sous les côtes et s’étend plus haut, couvrant la poitrine, cela indique une névralgie. Les dommages, l'inflammation des terminaisons nerveuses provoquent une douleur à l'avant et à l'arrière. La douleur sourde et constante augmente (des coups de fusil) lorsque vous vous penchez, vous tournez, éternuez ou toussez.

Zona - Infection par l'herpès

Si l'éruption cutanée se fait de l'arrière le long des troncs intercostaux, une douleur intense se produit.

Ostéomyélite

L'infection affecte les disques intervertébraux, entraînant une douleur persistante et intense dans le dos.

La myosite et d'autres processus inflammatoires dans les muscles, accompagnés de spasmes, provoquent une gêne dans la région du dos.

Maladies des organes internes

Les maladies des organes internes provoquent un symptôme de douleur du côté droit dans la région lombaire.

Le syndrome peut irradier plus haut, donner sous les côtes de l'organe affecté, aller à l'estomac.

Ulcère duodénal

Une douleur intense de l'abdomen s'étend au dos et à la poitrine. Les autres symptômes incluent flatulences, nausées, éructations, ballonnements.

Maladies du foie

L'organe circulatoire est situé à droite. Par conséquent, en cas de pathologie hépatique, syndrome de la douleur du côté droit. Parfois, l’inconfort se manifeste sous l’omoplate, la poitrine ou l’épaule. L'exacerbation du symptôme survient après la consommation d'alcool, d'aliments gras et épicés. Les autres symptômes incluent éructations, amertume dans la bouche, brûlures d'estomac, manque d'appétit, nausées.

Pancréatite

Lorsque l'inflammation du pancréas se produit, le syndrome de douleur intense entoure la région du dos et de l'abdomen. Autres symptômes - flatulences, diarrhée, vomissements, hyperthermie, fatigue.

Pneumonie et pleurésie

La douleur survient sous l'omoplate à droite ou à gauche du dos, en fonction de la localisation de la pathologie. Parmi les autres signes, il y a hyperthermie, toux avec crachats difficiles à séparer, perte de force.

Pyélonéphrite

Le syndrome de la douleur à gauche ou à droite dépend de la localisation de l'inflammation. La douleur est constante et augmente avec la palpation de la zone touchée. Les autres symptômes incluent nausée, hyperthermie, miction fréquente et gonflement.

Appendicite

L'inflammation de l'appendice provoque une douleur douloureuse dans le bas de l'abdomen qui irradie vers les côtes du côté droit du dos. Lorsque vous appuyez sur la zone de l’appendice, la douleur est vive.

Problèmes gynécologiques

Les douleurs dans le côté droit du dos chez les femmes indiquent des problèmes gynécologiques - des maladies inflammatoires des organes reproducteurs. Chez l'homme, les symptômes indiquent le développement d'une prostatite.

En cas de maladies de nature gynécologique, les femmes ressentent une douleur persistante persistante, aggravée par la marche, qui s'étend dans le périnée et dans la région du dos. Le syndrome survient dans les fibromes, l'endométriose, les annexites aiguës ou chroniques.

Les tumeurs kystiques et malignes des trompes, les ovaires provoquent un syndrome douloureux intense de localisation étendue - la région du périnée, le bas du dos, l’abdomen est enveloppé et la douleur donne à la jambe. Lorsque le syndrome de douleur à la rupture de l'ovaire est aigu, il s'introduit dans l'anus. Autres symptômes - vertiges, faiblesse, perte de conscience.

Avec la grossesse extra-utérine et la rupture du tuyau, les femmes ressentent une douleur intense et intense qui ne peut être soulagée avec des analgésiques. La pathologie se développe en raison du retard de l'ovule dans la trompe de Fallope. En se développant, l’oeuf conduit à l’étirement et à la rupture de la trompe de Fallope. Après la fécondation ectopique (jusqu'à la rupture), les femmes ressentent un inconfort constant en tirant dans le bas de l'abdomen et en donnant à la région lombaire. La rupture de la trompe de Fallope provoque une douleur aiguë et perçante.

Pendant la grossesse, la région lombaire à droite et à gauche fait mal aux femmes en raison de la prise de poids. Des charges intenses sont appliquées sur le tronc vertébral.

S'il vous plaît laissez un commentaire!

Pourquoi le côté droit fait-il mal en dessous?

La douleur dans le côté droit en bas est un signal alarmant et parle toujours de toute maladie. Le plus souvent, il est associé au foie, à la tête du pancréas, aux uretères, au rein droit, au processus inflammatoire de la région intestinale, à des maladies des organes de la femme et à d'autres processus pathologiques. Il est très important de faire attention à son caractère, elle peut donner de l'autre côté de l'abdomen, dans le dos, le haut de l'abdomen. De cela et dépendra de la cause de son occurrence. Un plus grand nombre d'organes sont situés dans la cavité abdominale - le tube digestif, les organes du système urinaire et les organes génitaux, sans oublier les vaisseaux sanguins et les ganglions.

Comment déterminer la cause de la douleur dans le côté droit ci-dessous?

Le plus souvent, la douleur se forme à l'endroit où se trouve l'organe, mais dans certaines situations, elle cède à cette zone.

Si l'estomac commence à faire mal en dessous, la douleur augmente, ce qui peut indiquer une appendicite aiguë. malgré le fait que l'emplacement de l'appendice est l'abdomen inférieur droit.

En outre, les médecins déterminent souvent la cause de la douleur en fonction de sa nature:

7. Augmenter ou diminuer.

La douleur des crampes survient le plus souvent dans les cas où les muscles des organes creux sont fortement réduits. Douleur constante si la membrane externe des organes est étirée. L'augmentation se produit dans le processus inflammatoire.

Des douleurs aiguës et perçantes dans le côté droit ci-dessous peuvent survenir en cas de rupture d'une formation, y compris de saignement ou si les vaisseaux sont obstrués. Quelle que soit la nature de la douleur, il est très important de diagnostiquer la cause à temps et de l'éliminer non seulement, mais également de la maladie qui l'a provoquée.

Causes de la douleur dans le côté droit ci-dessous

La douleur dans cette zone indique une maladie du duodénum, ​​du foie, du rein droit, une inflammation du gros intestin, une annexe, du cæcum, la tête du pancréas, chez la femme, la douleur peut être associée à des maladies des organes génitaux.

Le plus souvent, une douleur dans la partie inférieure droite indique une appendicite ou des problèmes gynécologiques chez les femmes, par exemple une grossesse extra-utérine. quand l'ovule se développe pathologiquement, la posture de l'utérus. Pendant la grossesse extra-utérine, le fœtus commence généralement à se développer dans la trompe de Fallope, puis s’étire, s’amincit et se déchire. Lorsque l'œuf fécondé n'a pas encore détruit l'endroit, la femme se plaint de la douleur sourde et tirante du côté droit. Dans le même temps, la menstruation est retardée, des taches peuvent survenir. Si la douleur est poignard aigu et cède dans le rectum, cela signifie que la trompe de Fallope est cassée. C'est très dangereux pour une femme, elle peut mourir en raison de saignements abondants.

Rappelez-vous qu'un ventre pointu est un type de douleur qui nécessite toujours une réanimation et une intervention chirurgicale. S'il y a une inflammation dans la trompe de Fallope du côté droit, la douleur peut être sourde et tirante. On parle alors d'une maladie telle qu'une annexite chronique, si la douleur est grave et aiguë, cela indique une annexite aiguë. La douleur peut descendre à l'aine, au périnée, à la cuisse et au bas du dos. Dans ce cas, une femme peut apparaître écoulement purulent et mucopurulent, la température corporelle augmente fortement. Lorsqu'un abcès se forme et commence à éclater, la personne ressent un coup de poignard, alors que son état de santé se dégrade fortement.

S'il y a une douleur vive et soudaine dans le côté droit du bas, cela indique une tumeur, une torsion du kyste dans la trompe de Fallope droite, une rupture de l'ovaire. Dans ce cas, une opération urgente est nécessaire.

Souvent, la douleur dans le côté droit inférieur est la cause d'une appendicite aiguë. Elle commence d'abord par se former en haut de l'abdomen, puis commence progressivement à s'atténuer. La température du patient augmente brusquement, peut-être des vomissements, les muscles abdominaux sont tendus.

En outre, une dyskinésie dans les voies biliaires et les épaules peut entraîner une gêne. En même temps, le patient est agité, il est tourmenté par les vomissements. Lorsque la pierre passe, la douleur diminue, seule la lourdeur se fait sentir. Si un processus inflammatoire se joint à la cholécystite aiguë, des frissons et une intoxication du corps peuvent survenir.

Si la douleur dans le côté inférieur droit est constante, cela signifie que la personne a une capsule du foie tendue, cela augmente, en médecine, ce type de maladie est appelé hépatite. Dans le même temps, la peau devient jaune, les cellules du foie sont endommagées chez une personne, les produits du métabolisme de la galle pénètrent dans le sang.

Douleur dans le côté droit du bas, ce qui rend

Le plus souvent, il est dit qu'une personne a une maladie de nature urologique - pyélonéphrite, urolithiase, tumeur rénale, thrombose des vaisseaux rénaux, hydronéphrose. prolapsus rénal. Si la douleur est aiguë et soudaine, cela signifie que l'uretère est bloqué par des calculs, de ce fait, une inflammation s'est développée.

Des coliques des reins peuvent survenir après qu'une personne a bu beaucoup de liquides, surmenée physiquement.

La douleur peut survenir si la personne a un écoulement urinaire réduit, la capsule commence à s'étirer de manière excessive. En cas d'insuffisance rénale, toute la douleur est si vive et insupportable qu'une personne se précipite sans savoir quoi faire. Quand la pierre sort, ils s'arrêtent avec une douleur sourde.

Ainsi, la douleur du côté droit au bas peut être provoquée par une cause grave qui doit être éliminée immédiatement, car elle semble constituer une menace pour la vie humaine. Il est très important de ne provoquer aucune maladie, de ne pas laisser la douleur augmenter, de ne pas tolérer le moindre inconfort, il est préférable de consulter immédiatement un spécialiste qui établira un diagnostic précis et vous donnera des instructions et des recommandations supplémentaires.