Arthrose des articulations argileuses de la colonne lombaire

L'arthropathie des facettes ou l'arthrose des articulations arquées sont une maladie courante de la colonne vertébrale, caractérisée par la déformation, la destruction et l'amincissement des tissus des articulations.

Les articulations arquées (à facettes) sont appelées les articulations entre les processus articulaires supérieur et inférieur des vertèbres (voir photo ci-dessous). Ce sont précisément les articulations arquées qui offrent la flexibilité de la colonne vertébrale, rendent possible la flexion-extension, les virages et les basculements. Par conséquent, le développement de l'arthrose dans cette zone s'accompagne non seulement de maux de dos (qui causent déjà beaucoup de tortures aux patients), mais également d'un dysfonctionnement prononcé de la colonne vertébrale.

Poursuivez votre lecture pour une description complète de la maladie et des réponses aux questions les plus importantes sur ce sujet.

Causes de la pathologie

L'épuisement et la déformation des tissus des articulations de la colonne vertébrale arquées se forment absolument chez tous les individus, à partir de 40 à 45 ans, et sont causés par les processus de vieillissement physiologique de l'organisme. Cependant, avec le vieillissement, les articulations sont détruites très lentement et aucune modification importante de leur norme ne doit être observée (même à 90 ans). Les quatre facteurs suivants jouent un rôle beaucoup plus important dans le développement de la spondylarthrose, y compris à un jeune âge.

Diverses anomalies mineures du développement du squelette: arrangement incorrect ou asymétrique de processus couplés, fusion des vertèbres, division des arcs de la vertèbre. De telles anomalies ne sont pas rares. ils ne présentent pas de symptômes au début et beaucoup de personnes ne réalisent même pas qu’elles existent jusqu’à ce que, pour une raison quelconque, elles n’aient pas besoin de passer une radiographie de la colonne vertébrale.

Blessures et microtraumatismes, surcharges chroniques de la colonne vertébrale (blessures sportives, travail physique pénible, accidents de la route, exercice avec surpoids, mode de vie sédentaire, etc.).

Mobilité excessive (instabilité) de la vertèbre lombaire, quand elle est facilement déplacée en avant ou en arrière par rapport à la vertèbre sous-jacente.

Troubles de l'échange, maladies endocriniennes conduisant à la malnutrition et à la dégénérescence ultérieure du cartilage.

Avec une exposition constante à des facteurs provoquants, les articulations en forme d'arc présentent également des modifications: le cartilage perd progressivement de son élasticité, les surfaces articulaires sont exposées, la poche articulaire est impliquée dans le processus pathologique, les régions voisines de l'os, des ligaments et des muscles, et une arthrose se développe sur l'os.

Symptômes caractéristiques

Le symptôme principal de l'arthrose des facettes articulaires est la douleur.

  • Le plus souvent, l'arthrose affecte les articulations arquées de la région cervicale, puis les patients se plaignent de douleurs au cou, généralement sourdes, tiraillantes, apparaissant à la fin de la journée de travail. Après un repos, l'intensité de la douleur est sensiblement réduite et parfois, la douleur recule pendant un certain temps, mais se fait de nouveau sentir après une autre charge.

Diagnostic de l'arthropathie de la facette

Dès le premier examen, un médecin peut supposer la présence d'une spondylarthrose sur la base d'un ensemble de plaintes spécifiques et de symptômes objectifs (un examen est effectué avec la détermination de l'amplitude des mouvements dans la colonne vertébrale). Le diagnostic est facilement confirmé par un examen radiologique de la colonne vertébrale et, si nécessaire, par une imagerie par résonance calculée ou magnétique.

Les principales méthodes de traitement

Le traitement de la spondylarthrose n’est prescrit que par un médecin. Les activités spécifiques dépendent du stade de la maladie (déterminé par radiographie), de la phase de la maladie (exacerbation ou rémission) et de la gravité des symptômes. Le traitement de l'arthrose des articulations intervertébrales est toujours complexe, combinant des méthodes d'action médicamenteuses et non médicamenteuses.

Méthodes non médicamenteuses - une composante essentielle du traitement de la spondylarthrose. Sans leur mise en œuvre, il sera impossible d'obtenir une amélioration durable et d'empêcher la progression de la maladie. Les principaux moyens d'un tel impact: thérapie physique, massage et physiothérapie.

La spondylarthrose est traitée avec les mêmes groupes de médicaments que l'arthrose d'un endroit différent - analgésiques et anti-inflammatoires non stéroïdiens, chondroprotecteurs et, dans les cas graves - hormones. La posologie du médicament et la durée du traitement sont déterminées par le médecin.

Résumé de

Toute douleur dans le dos et le cou est une source de préoccupation. Si la douleur est accompagnée d'une restriction de mobilité, même temporaire, une visite chez le médecin ne doit en aucun cas être différée. Un début de traitement en temps voulu peut entièrement restaurer (préserver) la fonction de la colonne vertébrale, mais le retarder conduit toujours à une progression sévère de la maladie.

Arthrose des articulations cilobactériennes de la colonne lombaire: diagnostic et traitement

L'arthrose des articulations arculoprostatiques de la colonne vertébrale est une maladie récurrente chronique accompagnée de leur destruction progressive. Au stade initial de la pathologie dégénérative-dystrophique, le tissu cartilagineux est endommagé, puis des modifications destructives affectent le sac synovial, l'appareil ligamentaire, les structures osseuses et les muscles périarticulaires.

Les causes du développement de la maladie sont diverses - de la lésion médullaire sévère au vieillissement naturel du corps. Le signe clinique principal de l'arthrose est la douleur, aggravée par les mouvements. Le cours de la pathologie est souvent compliqué par des troubles neurologiques nécessitant un traitement supplémentaire. Dans le diagnostic, divers examens instrumentaux sont utilisés - radiographie, IRM, tomographie par ordinateur. Le traitement conservateur de l'arthrose des articulations vertébrales arquées est pratiqué. Lorsque des blessures graves sont détectées, une intervention chirurgicale est effectuée.

Caractéristiques de la maladie

Important à savoir! Les médecins sont sous le choc: «Un traitement efficace et abordable contre l'ARTHROSE existe.» Pour en savoir plus.

L'arthrose des articulations arculoprotéales de la colonne lombaire est une maladie polyoéthologique, c'est-à-dire que son développement peut être causé par de nombreux facteurs externes et internes indésirables. L'arthrose est diagnostiquée dans 90% des cas chez les patients âgés de 50 à 55 ans. À cet âge, les processus de récupération sont considérablement ralentis. Avec le développement d'une pathologie destructive dans le corps d'un jeune homme, des chondrocytes commencent à se produire pour réparer les lésions du cartilage et des os. Dans la vieillesse, ce processus ralentit, aggravé par une production insuffisante de collagène et d'élastine.

Mais la maladie est "plus jeune" et se retrouve maintenant souvent chez les personnes de moins de 30 ans. Les rhumatologues, les vertébrologues et les orthopédistes attribuent cela à une forte baisse de l'activité motrice, à un mode de vie sédentaire. Les jeunes qui préfèrent passer du temps devant leur ordinateur souffrent souvent de maux de dos avant l’arthrose des facettes articulaires.

Causes et facteurs provoquants

En plus du vieillissement naturel, des charges fréquentes et prolongées sur la colonne vertébrale entraînent le développement de l'arthrose - surpoids, musculation, entraînement sportif épuisant. Les médecins incluent dans ce groupe et une violation de la relation entre les structures anatomiques de la colonne vertébrale. De telles anomalies congénitales entraînent une redistribution de la charge sur les autres articulations, ce qui conduit à leur destruction progressive. Les pathologies suivantes de la structure de la colonne vertébrale sont particulièrement dangereuses:

  • lombalisation - séparation partielle ou complète de la première vertèbre sacrée du sacrum;
  • sacralisation - fusion totale ou partielle de la cinquième vertèbre lombaire avec le sacrum;
  • violations du tropisme des articulations - disposition asymétrique des articulations de la facette;
  • arches mal formées des vertèbres;
  • violation de la fixation d'arcs sur les corps vertébraux.

Beaucoup de gens ne connaissent même pas la structure anormale de leurs vertèbres. Il s'avère que lors du diagnostic d'une arthrose déjà développée ou lors du passage à l'examen physique suivant. Une personne présentant de telles anomalies congénitales augmente la charge sur la colonne lombo-sacrée, provoquant une usure rapide des articulations.

La maladie peut se développer après une lésion médullaire grave (fracture) ou son microtraumatisme fréquent, par exemple lors de la levée et du port de poids. L'arthrose post-traumatique des articulations arculoprostatiques est souvent diagnostiquée chez des personnes non entraînées qui ont décidé de faire du sport. Les facteurs suivants sont susceptibles de provoquer une pathologie dégénérative-dystrophique:

  • troubles de la posture;
  • longue position assise;
  • pieds plats;
  • maladies causées par des troubles métaboliques.

La colonne vertébrale sacro-lombaire subit une augmentation des charges statiques. Par conséquent, souvent avec l'arthrose, d'autres pathologies localisées dans cette région - l'ostéochondrose et la spondylarthrose - sont également détectées.

Tableau clinique

La principale manifestation clinique de l'arthrose des articulations processées par un arc est une douleur, aggravée pendant le mouvement et qui s'affaisse en décubitus dorsal. Contrairement à une hernie ou à une ostéochondrose, le syndrome douloureux est localisé aux endroits où se trouvent les lésions des facettes articulaires et ne s’applique pas aux parties adjacentes du corps. Les douleurs sont généralement sourdes, douloureuses, prolongées, aggravées par un changement brutal du climat, une hypothermie, une exacerbation de pathologies chroniques. La maladie se caractérise par d'autres symptômes prononcés:

  • gonflement au site de la blessure, apparaissant généralement le matin et disparaissant au cours de la journée;
  • raideur matinale du mouvement, persistant pendant 40 à 60 minutes;
  • l'augmentation de l'intensité de la douleur avec un long séjour dans une position;
  • subluxations fréquentes des articulations de la facette, dont la restauration s'accompagne de clics caractéristiques.

Même le "running" ARTROZ peut être guéri à la maison! N'oubliez pas de l'étaler une fois par jour.

En l'absence d'intervention médicale, des changements dégénératifs et destructeurs se propagent aux tissus sains. Pour le stade tardif de la pathologie est caractérisée par la formation de croissances osseuses - ostéophytes. En cas d'arthrose cervicale des articulations arculoprotéennes, elles peuvent perturber l'innervation et provoquer le développement du syndrome radiculaire. La douleur n'est plus localisée dans les vertèbres cervicales, mais irradie à l'arrière de la tête, du cou, de l'avant-bras et de la clavicule. La compression des racines nerveuses dans la colonne lombaire et la sténose de son canal se manifestent par une faiblesse accrue et un engourdissement des extrémités. La sensation douloureuse irradie les fesses, les cuisses et les jambes.

La maladie de Kellgren est une arthrose, qui touche à la fois le processus de cintrage et les articulations périphériques et qui est plus souvent diagnostiquée chez les femmes. Cette pathologie est caractérisée par la destruction d'un grand nombre d'articulations (à partir de quatre ou plus) localisées dans différentes parties de la colonne vertébrale. La maladie est souvent accompagnée par la formation de protrusions et de hernies intervertébrales, endommageant l'appareil ligament-tendon.

Diagnostics

Au stade initial du diagnostic, le médecin écoute les plaintes du patient, effectue un examen externe et étudie les antécédents. La pathologie peut être indiquée par un traumatisme antérieur, des maladies chroniques des articulations - arthrite rhumatoïde ou psoriasique, la goutte. Un indice est la présence dans l'histoire du diabète, la thyrotoxicose. Le tableau clinique des lésions articulaires articulaires est semblable aux symptômes de nombreuses maladies du système musculo-squelettique - ostéochondrose, radiculite, hernie intervertébrale. Par conséquent, il est nécessaire de procéder à un diagnostic différentiel en utilisant des études instrumentales:

  • radiographie;
  • résonance magnétique ou tomodensitométrie;
  • échographie.

Les images radiographiques les plus informatives. Les modifications de la structure des articulations caractéristiques de l'arthrose - rétrécissement de l'interligne articulaire, ostéophytes, subluxations et microfissures sont clairement visibles. Un test sanguin de laboratoire est attribué au patient pour établir le taux d'acide urique, de fibrinogène et de vitesse de sédimentation des érythrocytes. L’examen biochimique de ponctuation permet de déterminer la présence d’agents infectieux dans la cavité des articulations de l’arculoproteum.

Méthodes de traitement des maladies

Le traitement de l'arthrose des articulations de la colonne vertébrale arquée consiste à éliminer la douleur et à prévenir d'autres dommages aux tissus. Les patients portent des corsets ajustés pour une répartition optimale de la charge. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sont utilisés pour réduire l'intensité du syndrome douloureux. Les relaxants musculaires sont utilisés pour détendre les muscles, soulager les spasmes douloureux. Une efficacité clinique élevée est typique des AINS sous forme de pommades et de gels:

  • Voltaren;
  • Fastum;
  • Apizartron;
  • Indométacine;
  • Ketoprofena.

Après leur application locale, 2-3 fois par jour, la douleur, le gonflement et l'hyperémie disparaissent rapidement. En raison de l'inefficacité des AINS, le traitement thérapeutique comprend des médicaments hormonaux, notamment pour la détection de l'inflammation aiguë des articulations. La durée du traitement par les glucocorticoïdes est déterminée par le médecin, mais le traitement dure rarement plus de 3-7 jours en raison des effets secondaires prononcés de ces agents.

Pour le traitement et la prévention de l'arthrite, nos lecteurs utilisent la méthode de traitement rapide et non chirurgicale recommandée par les rhumatologues réputés de Russie qui ont décidé de s'opposer au chaos pharmaceutique et ont présenté un médicament qui TRAITAIT VRAIMENT! Nous nous sommes familiarisés avec cette technique et avons décidé de l’offrir à votre attention. Lire la suite

Arthrose des vertèbres arquées

L'arthrose des vertèbres argileuses est une maladie chronique diagnostiquée principalement chez les personnes âgées et les personnes âgées. La maladie est localisée dans la région de la colonne cervicale et thoracique. Examinez ce problème plus en détail, découvrez comment traiter la maladie et identifiez-la dès les premiers stades.

Causes de

Tout d’abord, regardons ce qui est un joint ceinturé à l’arc. Chacune des vertèbres a quatre processus, à l'aide desquels les vertèbres sont interconnectées. La jonction s'appelle l'articulation en forme d'arc. Un autre nom pour la maladie est spondyloarthrose. Pour cette maladie sont caractérisés par:

  • destruction du cartilage des disques intervertébraux;
  • déformation du tissu osseux;
  • l'apparition d'ostéophytes.

Les causes de la maladie peuvent être multiples, il est parfois impossible de déterminer exactement. Parmi eux se trouvent:

  1. En surpoids.
  2. Charge excessive sur la colonne vertébrale.
  3. Traumatisme (y compris les ecchymoses et les fractures).
  4. Problèmes endocriniens.
  5. Mode de vie sédentaire.
  6. Usure naturelle du tissu cartilagineux.
  7. Violation des processus métaboliques dans le corps.

Le plus souvent, la spondylarthrose se développe à la suite d'une blessure ou dans le contexte d'une usure normale qui évolue avec l'âge. La classification de l'arthrose des articulations à arc est la suivante:

  • dorsarthrose (colonne thoracique);
  • arthrose cervicale (colonne cervicale);
  • lombararthrose (colonne lombaire).

Les symptômes

Dans le cas de l'arthrite, on observe l'image suivante: le tissu cartilagineux s'affine, ce qui entraîne la destruction du cartilage et la formation d'un ostéophyte. L'ostéophyte est une accumulation de tissu osseux résultant du stress et du métabolisme anormal des minéraux dans les tissus. Le symptôme principal de la maladie est la douleur. Il faut distinguer:

  1. Au début, la douleur est lancinante, faible, mais tout à fait tangible.
  2. À mesure que la maladie progresse, la douleur devient aiguë.
  3. Dans les phases ultérieures, la nature de la destruction est grave et la douleur est insupportable, provoquant un stress.

La fatigue de la colonne vertébrale est un signe d'arthrose. Même avec des charges mineures, il y a une douleur tirante, je veux me coucher et me reposer. Si une personne a remarqué ce symptôme, vous devriez immédiatement consulter un médecin. Un autre symptôme important est la raideur. Cela se produit après une longue séance dans une position, le matin ou lors d'un virage serré. On a l'impression qu'il est difficile de bouger, ce qui disparaît rapidement sans laisser de trace. Aux derniers stades de l'arthrose, les mouvements deviennent de plus en plus limités.

Diagnostics

De lourdes charges constantes sur la colonne vertébrale ne seront pas vaines. Tôt ou tard, il y aura des sensations douloureuses avec lesquelles il est nécessaire de consulter un orthopédiste pour un diagnostic.

Des méthodes d'examen complètes vous permettant de poser un diagnostic précis et de déterminer la qualité du traitement:

  • l'anamnèse;
  • examen médical;
  • radiographie;
  • imagerie par résonance magnétique.

En règle générale, il suffit de prendre une radiographie pour déterminer exactement à quel point le tissu cartilagineux est endommagé. Le résultat de la maladie est la destruction complète de l'articulation, qui se produit en l'absence de traitement. Une personne perd la capacité de se déplacer. En conséquence, il est possible de l'aider à corriger la situation uniquement lors d'une opération chirurgicale complexe et du remplacement de l'articulation par une prothèse.

Méthodes de traitement

Lors de l'établissement de ce diagnostic, un traitement complexe est prescrit, qui n'aura un effet bénéfique que si la personne modifie son mode de vie. Nous devrons renoncer à la charge, s'il y a un excès de poids, une condition préalable sera de perdre du poids.

Le traitement doit désigner un médecin. Cela dépend entièrement d'un grand complexe de facteurs:

  1. Stade arthrose.
  2. Phases (aiguës ou de rémission).
  3. La sévérité des symptômes.

La méthode la plus commune est la médication. Il est prescrit dans la phase aiguë de la maladie. Avec elle, en règle générale, ils vont chez le médecin. La physiothérapie est une alternative au traitement médical, mais elle convient en l'absence de douleur intense et à un stade précoce de la maladie.

Des médicaments

Le traitement de la toxicomanie implique toute une gamme de médicaments:

  • des pilules;
  • les injections;
  • onguents et crèmes;
  • injections intra-articulaires.

L'essence du traitement est de soulager l'inflammation, de réduire la douleur. Les injections intra-articulaires sont efficaces, mais elles ne sont pas utilisées si les vertèbres arquées sont endommagées. Les groupes de médicaments suivants sont utilisés comme médicaments:

  1. Anti-inflammatoires non stéroïdiens.
  2. Hormonal.
  3. Analgésiques
  4. Chondroprotecteurs.

Les analgésiques arrêtent la douleur, il est peu pratique de les utiliser pendant une longue période. Le médecin doit choisir un tel traitement, qui non seulement soulagera la douleur, mais empêchera également le développement ultérieur de la maladie. À cette fin, des chondroprotecteurs, qui ralentissent la destruction du tissu cartilagineux, sont utilisés.

Physiothérapie

Au lieu des médicaments, les médecins prescrivent souvent un traitement de physiothérapie. La génération adulte est sceptique quant à ces méthodes, car tout récemment, la physiothérapie était comprise comme un traitement avec des eaux minérales, de la boue, des aimants et autres.

À ce jour, de nouvelles méthodes ont été développées, des dispositifs spécialisés sont utilisés pour le traitement. Les appareils à ultrasons sont souvent utilisés pour le traitement, mais certains experts en contestent l'efficacité. En plus de ces méthodes s'appliquent également:

  • thérapie au laser;
  • darsonvalization;
  • électrophorèse.

Thérapie manuelle

Une autre méthode de traitement est la thérapie manuelle. Il peut être efficace pour rétablir la circulation dans les tissus affectés. Avec le syndrome de douleur à long terme, les muscles sont dans un état de blocage, le thérapeute manuel peut corriger cette situation. Cependant, il n’est pas nécessaire de fonder l’espoir uniquement sur cette méthode. Il n'aide pas à corriger complètement la situation.

Médecine populaire

L'utilisation des méthodes traditionnelles de traitement est possible si elles sont utilisées comme frottis et teintures pour soulager l'inflammation et la douleur. Certes, ne comptez pas uniquement sur la puissance des herbes et d’autres composants. Avant toute manipulation, il est nécessaire de consulter votre médecin.

L'arthrose des vertèbres argileuses est une maladie complexe, mais qui peut être traitée à ses débuts. Avec une grave destruction du tissu cartilagineux, il ne sera possible que d'empêcher le développement ultérieur de la maladie. C'est pourquoi il est important de surveiller les symptômes et de consulter rapidement un médecin.