Traitement de la polyarthrite rhumatoïde avec des médicaments de nouvelle génération

La polyarthrite rhumatoïde (PR) est une pathologie systémique dans laquelle les petites articulations périphériques sont généralement atteintes. Le traitement de la polyarthrite rhumatoïde étant basé sur le fait que la maladie découle de la destruction des tissus des articulations et se caractérise par une évolution progressive, le traitement est réalisé de manière globale, c'est-à-dire en utilisant les méthodes de traitement les plus modernes et les médicaments de la nouvelle génération.

La tâche principale dans le traitement de la PR

La polyarthrite rhumatoïde affecte principalement les petites articulations. Les principaux symptômes de la maladie sont exprimés par la déformation de la zone touchée, la restriction de la mobilité, la survenue de douleur. La plupart des patients perdent la capacité de mener une vie et un travail normaux. Près de 75% d’entre eux sont des médecins handicapés depuis la sixième année après les premiers symptômes de la maladie.

Même un traitement réussi ne garantit pas totalement que l'espérance de vie du patient ne sera pas réduite, car la maladie est chronique et sujette aux rechutes. En moyenne, les personnes atteintes de PR vivent 5 ans de moins que les personnes en bonne santé.

Quelle que soit la durée du traitement de la maladie, il est impossible de le dire immédiatement. Une chose est à noter avec certitude que les interruptions de traitement et le non-respect des recommandations du médecin traitant retarderont autant que possible le rétablissement souhaité. Les tâches principales que les médecins mettent dans le traitement de la maladie sont:

  • sauver le patient de la douleur, gonflement, malaise général;
  • regagner la mobilité des articulations touchées;
  • empêcher la déformation et la destruction ultérieure des articulations;
  • augmenter la durée et la qualité de la vie;
  • prolonger la rémission.

Pour atteindre ces objectifs dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde, prescrire une nouvelle génération de médicaments, ainsi que des médicaments standard éprouvés.

Traitement de la toxicomanie moderne

Les médicaments les plus courants de la nouvelle génération, prescrits pour le traitement de la polyarthrite rhumatoïde, sont les immunomodulateurs et les agents biologiques.

La tâche principale des immunomodulateurs est de réduire l'intensité et d'arrêter davantage la progression du processus inflammatoire, ce qui est obtenu en supprimant le volume des leucocytes, réduisant ainsi leur activité vitale active. L'un de ces médicaments peut être appelé méthotrexate, qui est utilisé dans le traitement de la maladie chez l'adulte et l'enfant.

Si le méthotrexate était associé à de la prednisolone, cette interaction médicamenteuse n’est pas pratiquée aujourd’hui en prescrivant un autre médicament, le léflunomide, qui a également un effet immunosuppresseur et prescrit un traitement unique. Dans certains cas, prenez en association méthotrexate et métipred. Même en combinaison, les médicaments sont bien tolérés par le corps.

Des agents biologiques sont nécessaires en cas de développement sévère de la PR, c'est-à-dire lorsque plus de 5 articulations sont impliquées dans le processus pathologique, ainsi que si le traitement médical standard est extrêmement inefficace. La principale différence entre les produits biologiques et les médicaments de base est leur action rapide.

Les préparations biologiques d'une nouvelle génération apportent un soulagement marqué à l'état général du patient environ une semaine après le début de son utilisation. Dans certains cas, il est possible d’obtenir une réduction significative de la gravité des symptômes de l’arthrite en 2-3 jours.

En termes d'efficacité, les agents peuvent être comparés aux médicaments utilisés en soins intensifs. En règle générale, les agents biologiques sont prescrits en combinaison avec les agents de base, ce qui contribue à renforcer l'effet thérapeutique. Dans ce cas, il est possible d’obtenir un ralentissement rapide de la progression du processus inflammatoire, ce qui ne peut être obtenu avec l’aide d’une thérapie de base.

Les agents biologiques les plus couramment utilisés dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde sont:

  1. Remicade La prise de ce médicament aide à éliminer le processus inflammatoire et érosif dans l'articulation, ce qui ralentit la réduction de l'espace articulaire. Au moment du traitement avec un agent biologique et pendant 6 mois après la fin de son utilisation, il est recommandé aux femmes d'utiliser des contraceptifs fiables. Cela est nécessaire en raison du fait que le médicament a un effet pathologique sur le système immunitaire du fœtus, entraînant des conséquences irréversibles.
  2. Kinneret. Le médicament est prescrit pour une maladie grave.
  3. Enbrel. Le médicament aide à supprimer le processus inflammatoire et à obtenir une rémission stable de la maladie au cours du premier et du dernier stade.
  4. Humira Utilisé pour le traitement de l'arthrite des formes modérées et sévères, associé à la réception d'anti-inflammatoires basiques.

Selon de nombreuses études, près d'un tiers des patients ont obtenu une rémission stable après un traitement avec des agents biologiques.

Thérapie standard

Immédiatement après le diagnostic, le médecin prescrit un traitement médicamenteux standard contre la polyarthrite rhumatoïde, qui consiste à prendre des anti-inflammatoires non stéroïdiens, des glucocorticoïdes, des chondroprotecteurs et des médicaments de base. Prendre un tel complexe de médicaments vous permet de:

  • réduire ou même éliminer les symptômes de la pathologie;
  • prévenir la destruction du tissu articulaire;
  • parvenir à une rémission stable et à long terme;
  • augmenter l'espérance de vie et ses indicateurs de qualité.

Le traitement de la PR devant être complet, associé à la prise de médicaments, il est également nécessaire de respecter le bon régime alimentaire ainsi que la physiothérapie.

Quelle méthode de physiothérapie sera la plus efficace dans un cas particulier, le médecin détermine sur la base de ces informations:

  • le type et la nature de la maladie;
  • sa sévérité;
  • contre-indications disponibles;
  • l'âge d'une personne.

L'utilisation de l'électrophorèse, de la phonophorèse, de la thérapie magnétique, de la thérapie manuelle, du rayonnement ultraviolet et de la balnéothérapie peut être nécessaire.

Un complexe sportif et de fitness fait partie intégrante des traitements de physiothérapie. Dans les cas les plus graves, une intervention chirurgicale est effectuée.

Anti-inflammatoires non stéroïdiens

Les AINS sont prescrits pour éliminer la douleur et réduire l'inflammation au niveau des articulations touchées. Immédiatement, il convient de noter que les analgésiques, en règle générale, sont inactifs dans le développement de la pathologie aux derniers stades. La plus grande efficacité des médicaments de ce groupe est observée au stade initial de l'évolution de la maladie. Une amélioration notable se produit déjà après 2-3 jours de traitement. Pour obtenir un effet durable, le traitement avec des agents non stéroïdiens doit être systématique, c'est-à-dire effectué quotidiennement.

Tout d'abord, le médecin prescrit des médicaments ayant un effet moins toxique, qui ont une meilleure absorption et une élimination rapide du corps. Des exemples de tels sont: Diclofenac, Ibuprofen, Ketoprofen, etc.

Dans le cas où la polyarthrite rhumatoïde surviendrait à un stade modéré ou sévère, des médicaments plus puissants, tels que le piroxicam, l'indométhacine, etc. L'excrétion du corps prend plus de temps. Parmi les symptômes indésirables, il convient de noter les suivants: saignements gastriques ou intestinaux, perturbation de la miction, rythme cardiaque, etc.

Glucocorticoïdes

Les glucocorticoïdes sont plus efficaces que les anti-inflammatoires non stéroïdiens. C'est pour cette raison qu'ils sont prescrits aux stades avancés du développement de la pathologie. Souvent, les médicaments de ce groupe sont utilisés simultanément avec des préparations de base.

Grâce aux moyens hormonaux, vous pouvez soulager le processus inflammatoire et ralentir la destruction du tissu osseux. Malgré son efficacité, l’apparition de symptômes secondaires est possible:

  • diabète stéroïde;
  • l'ostéoporose;
  • syndrome d'amortissement des médicaments;
  • violations du tube digestif;
  • saignements dans l'estomac.

Les médicaments les plus souvent prescrits dans le groupe des glucocorticoïdes sont: Prednisone, Bétaméthasone, Dexaméthasone, etc.

Fonds de base

Ces médicaments sont divisés en fonds 1 et 2 lignes. Le premier type de médicaments prescrits le plus souvent, car ils ont une meilleure tolérance et une plus grande efficacité. Grâce aux médicaments de base de la première rangée, vous pouvez supprimer rapidement le processus érosif dans l'articulation.

Les médicaments à 2 rangées sont nécessaires pour le traitement de la polyarthrite rhumatoïde, si les médicaments de la 1ère rangée sont inefficaces ou mal tolérés par le corps.

Les moyens de base comprennent les éléments suivants:

  1. Sels d'or: Auranofin, Crinazole et autres, en plus d'une efficacité élevée dans la polyarthrite rhumatoïde, provoquent des symptômes indésirables: inflammation de la muqueuse buccale, éruptions cutanées allergiques, dysfonctionnement du système hématopoïétique et des reins.
  2. Médicaments antipaludiques: Plakvegil, Delagil, etc. En raison de la lenteur des interventions, les fonds doivent être utilisés sur une longue période, à déterminer par le médecin traitant. Attribuer au cas où d'autres outils de base seraient inefficaces.
  3. Sulfasalazine. Il a un effet antimicrobien, mais moins efficace que les préparations de base ci-dessus. Dans de rares cas, il existe des symptômes secondaires: une réaction allergique à la peau, une violation de la chaise.
  4. Penicillamine. Il a augmenté la toxicité et devient dans de nombreux cas la cause de complications.

Il existe de nombreux médicaments destinés à traiter la PR, mais ce sont les médicaments de la nouvelle génération qui sont les plus efficaces, qui peuvent être utilisés pour ralentir et arrêter la progression de la maladie. Il est nécessaire de traiter la PR de manière complexe, car ce n’est qu’ainsi qu’un rétablissement rapide sera possible.

Traitement efficace de la polyarthrite rhumatoïde

Le rhumatisme psoriasique peut causer des douleurs articulaires, des raideurs et un œdème - un article séparé sur infomedexpert.ru est consacré à cela. Essayez de suivre des actions simples pour réduire la douleur et prévenir les dommages aux articulations. Le rhumatisme psoriasique est une maladie articulaire inflammatoire qui affecte entre 15 et 30% des personnes atteintes de psoriasis. C'est une maladie auto-immune qui peut causer...

Lire l'article complet »

Conditions dans lesquelles Movex est le plus efficace: instructions et conseils

Le médicament Movex est un agent chondroprotecteur ayant un effet régénérant et anti-inflammatoire, qui agit également comme anesthésique lorsqu’il agit sur le tissu cartilagineux des articulations.

L’industrie pharmacologique fabrique deux types de médicaments, Movex Active et Movex Comfort. Il s’agit de comprimés de composition différente, en fonction de l’intensité des effets sur le corps du patient, des doses recommandées et de l’âge de la personne traitée.

Un effet similaire exercé par les deux médicaments est plus clairement exprimé par l'utilisation de Movex Active, mais son effet ne peut pas être exposé aux personnes de moins de 18 ans, alors que Comfort est autorisé à être pris par des enfants de plus de 12 ans.

En plus des sulfates de glucosamine et de chondroïtine, le diclofénac potassique bien connu, qui renforce l'activité anti-inflammatoire du médicament, a été ajouté aux comprimés.

Action pharmacologique

Le médicament a un effet analgésique et anti-inflammatoire.

La glucosamine arrête les processus pathologiques des tissus mous. Le sulfate de chondroïtine contribue également à la restauration du tissu cartilagineux mou, inhibe la diminution du taux de calcium et aide à la reproduction de la quantité nécessaire de liquide articulaire, est un analgésique.

La présence de diclofénac potassique dans la composition de la forme active du médicament aide à soulager la douleur aiguë, réduit l'œdème des tissus mous et supprime la sclérose des tissus.

Pharmacocinétique du médicament

Le médicament est administré par voie orale et la bioactivité de la glucosamine est de 25%.

Le foie, les reins et le cartilage ont une teneur élevée en contenu.

Environ 90% de la glycosamine est absorbée par le foie dans l'intestin grêle, où elle se décompose en eau, en urée et en dioxyde de carbone. Jusqu'à 30% du composant reste dans la boîte connective.

La biodisponibilité de la chondroïtine est de 13-15%, sa concentration maximale est détectée dans le plasma sanguin après 4 heures, dans le liquide synovial après 5 heures. Le diclofénac potassique se lie presque à 100% aux protéines plasmatiques, atteignant sa concentration la plus élevée après 2 heures. Tous les composants du médicament sont excrétés par les reins, le diclofénac, en partie avec la bile.

Indications d'utilisation

Les indications pour l'utilisation des formes du médicament sont des maladies du système musculo-squelettique avec douleur intense.

Ceux-ci comprennent:

  • La périarthrite est un processus pathologique impliquant des tissus du genou ou de la hanche, le développement d'une spondylarthrose;
  • l'arthrose - dans le cadre d'une thérapie complexe;
  • la polyarthrite rhumatoïde d'étiologies diverses;
  • blessures et fractures dans lesquelles le médicament contribue à la formation rapide de cals, fusion;
  • maladies inflammatoires des articulations et des tissus mous causées par une blessure, avec syndrome de douleur intense.

Y a-t-il des contre-indications?

  • si le patient ne tolère pas la glucosamine ou la chondroïtine;
  • avec l'intolérance au diclofénac et au potassium,
  • en cas de réactions allergiques aux mollusques et crustacés.

Le médicament n'est pas prescrit aux patients atteints de diabète sucré, aux personnes souffrant d'un ulcère à l'estomac, de thrombophlébite. L'âge des enfants est également une contre-indication à l'utilisation du médicament, la forme active n'est pas indiquée jusqu'à 18 ans et Movex Comfort - jusqu'à 12 ans.

L'utilisation du médicament est contre-indiqué pendant la grossesse et l'allaitement.

Mécanisme d'action

Le mécanisme d’action des composants du médicament repose sur la capacité du: Diclofénac Potassium - d’interférer avec la synthèse des prostaglandines en inhibant la cyclooxygéninase le sulfate de chondroïtine, qui est un mucopolysaccharide de poids moléculaire élevé, affecte l’échange de calcium et de phosphore; sulfate de glucosamine - stimule la production de protéoglycanes, renforce le tissu cartilagineux.

Instructions d'utilisation

Les médicaments du même effet sous le nom général de Movex sont pris sous forme de comprimés une à trois fois par jour, arrosés avec une petite quantité d’eau ou d’autres liquides.

La durée du traitement et la posologie sont déterminées par le médecin traitant.

Formes de libération

Produite en comprimés de forme biconvexe de couleur jaune avec une section transversale, la préparation a un emballage de 30 et 60 pièces.

Dosages et méthodes d'utilisation du médicament

La posologie la plus courante du médicament peut être la prise d'un comprimé trois fois par jour pendant les trois premières semaines du traitement.

Si nécessaire, le traitement est poursuivi selon le schéma recommandé par le médecin.

Après un traitement par Movovex, un traitement de soutien peut être nécessaire, à savoir 1 ou 2 comprimés par jour, à la discrétion du médecin.

Surdosage et indications supplémentaires

Une surdose de ce médicament constitue une charge supplémentaire pour le corps, provoque des effets indésirables et peut même entraîner des modifications irréversibles.

Les symptômes de surdosage sont assez prononcés:

  • du système digestif, des douleurs à l'estomac, des crampes, des vomissements et des ulcères peuvent saigner;
  • Du côté du système nerveux central, apparaissent la somnolence, les nausées et des états graves allant jusqu'au coma.

Le système urinaire souffre également d'une forme aiguë d'insuffisance physiologique de l'activité rénale. Inhibition du centre respiratoire, abaisser la pression artérielle peut entraîner un choc anaphylactique.

Effets secondaires

Habituellement, le médicament est facilement toléré et ne provoque pas de réactions négatives, mais il convient de garder à l’esprit que les conséquences indésirables suivantes peuvent survenir:

  • le système nerveux central réagit en manifestant une irritabilité accrue, des convulsions, une désorientation de l'orientation dans l'espace, des troubles du sommeil;
  • inflammation du foie, coliques, indigestion;
  • du côté de l'hématopoïèse, il peut y avoir une diminution des leucocytes, des plaquettes, l'apparition de l'anémie;
  • manifestations cutanées - eczéma, urticaire, etc.

Instructions spéciales

L'antidote spécifique n'est pas connu. Le médicament doit être tenu hors de la portée des enfants.

Il est déconseillé de consommer de l'alcool pendant le traitement, les systèmes circulatoire et endocrinien sont surchargés, le risque d'exacerbation des maladies chroniques existantes, la dépression du centre respiratoire, l'apparition d'une insuffisance cardiovasculaire.

En cas d'insuffisance hépatique, il est inapproprié de prescrire le médicament, car son effet thérapeutique est conçu pour un travail d'organe de haute qualité. Il n’est pas souhaitable de surcharger le corps au cours de la phase aiguë de la maladie; d’autres schémas thérapeutiques doivent être choisis.

Le maximum du produit final du médicament est excrété par les reins et, en violation de leurs fonctions, il est possible d'aggraver l'évolution de la maladie sous-jacente, ce qui est nécessaire pour envisager un traitement de substitution.

Le médicament ne convient pas à la nomination de petits patients, jusqu'à 12 ans, il n'est pas utilisé, et pour les patients âgés de 12 ans, l'utilisation de la forme de confort Movex, qui n'inclut pas le diclofénac potassique.

Interaction avec d'autres médicaments

Avec l'utilisation combinée de Movexa et des formes posologiques de pénicilline et de chloramphénicol, leur digestibilité diminue, tandis que ses interactions avec les tétracyclines augmentent.

La meilleure preuve d'efficacité - l'opinion des médecins

Examens des médecins qui utilisent Movex dans leur pratique médicale.

Les patients disent

Conseils d'admission des patients

Beaucoup de personnes prenant ces pilules conseillent plus souvent de faire attention à leurs problèmes de santé, de ne pas commencer la maladie et, en utilisant les médicaments, de planifier des activités physiques possibles, des activités de loisirs et autres liées à la charge des articulations, des affaires.

Il est également conseillé de prendre les médicaments avec le traitement d'entretien plus près de la période active du matin.

Le traitement avec Movexom protégera le tissu cartilagineux de l'articulation de la destruction, rétablira l'équilibre souhaité dans l'articulation et épargnera au patient des souffrances inutiles en faisant office d'analgésique.

Coût du médicament

La préparation des comprimés est disponible dans des bouteilles en plastique de 30 et 60 pièces. Le prix d'un flacon de médicament:

  • formes de confort confort - environ 800 r pour 30 comprimés;
  • Atout - environ 1000 p pour 30 pièces;
  • pour 60 comprimés: Actif - 1600 r et plus;
  • Confort - 1400 p.

Vous pouvez conserver le médicament à une température ne dépassant pas 25 degrés Celsius pendant 3 ans.

Le médicament est disponible dans une pharmacie sur ordonnance.

Si cher - vous pouvez remplacer

Les analogues du médicament Movex sont:

  • Arthron Triactiv;
  • Struktum;
  • Teraflex Advanced;
  • Osteal;
  • Chondroïtine Phytopharm, un médicament de fabrication russe;
  • Hondroksid.

Polyarthrite rhumatoïde: traitement avec des médicaments, thérapie par l'exercice, à la maison et d'autres manières

La polyarthrite rhumatoïde est une maladie complexe et potentiellement mortelle. Il a une nature systémique et est une lésion inflammatoire du tissu conjonctif. C'est pourquoi la pathologie peut toucher non seulement les articulations, mais également les organes internes. Le traitement de la polyarthrite rhumatoïde doit être fait. Dans ce cas, la thérapie se poursuit toute sa vie.

Caractéristiques et objectifs du traitement

La lutte contre la maladie doit être globale. Il comprend les méthodes de traitement suivantes:

  • Thérapie de base;
  • Bon régime alimentaire, certains utilisent le jeûne;
  • Physiothérapie, effets locaux et physiques sur la zone touchée.

Il faut se rappeler qu’il n’existe aucun traitement contre la polyarthrite rhumatoïde qui permettrait de l’éliminer à jamais. C'est-à-dire que le patient aura besoin de thérapie toute sa vie.
Les principaux objectifs de la thérapie sont:

  1. Traitement de la douleur, de l'œdème et de la faiblesse générale.
  2. Restauration de la mobilité articulaire.
  3. Prévention de la destruction et de la déformation des articulations.
  4. Prolongation des périodes de rémission.
  5. Amélioration de la qualité de vie du patient et augmentation de sa durée.

Thérapie de base: ses caractéristiques

La principale caractéristique de ce type de traitement est que les médicaments énumérés dans ce groupe agissent sur l'essence même de la maladie. Ils ne peuvent pas soulager l’état d’une personne dans quelques jours. L'effet prononcé après la prise des médicaments peut être vu après quelques mois.

Il est nécessaire de les utiliser pour que la polyarthrite rhumatoïde ralentisse son évolution ou pour permettre une rémission profonde de la maladie. Naturellement, la thérapie de base ne peut complètement guérir la pathologie. En outre, chacun des médicaments présentés présente un certain degré d’efficacité et possède également sa propre liste d’effets secondaires.

Le traitement de la polyarthrite rhumatoïde au stade actuel comprend des médicaments tels que:

  1. Drogues à base de sels d'or.
  2. Immunosuppresseurs.
  3. Sulfamides
  4. Médicaments antipaludiques.
  5. D - pénicillamine.

Naturellement, chaque groupe de médicaments a ses avantages et ses inconvénients. Il est donc nécessaire de les examiner plus en détail.

Efficacité et avantages des produits à base d'or

Depuis plus de 75 ans, cette méthode est utilisée pour traiter les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde. Jusqu'à récemment, cette thérapie était la principale dans cette maladie.

Commencer l'utilisation de tels médicaments de préférence au premier stade de développement de la polyarthrite rhumatoïde. Mieux encore, ils font face à une forme aiguë et à développement rapide, qui s'accompagne de douleurs intenses et de modifications dégénératives mineures des articulations.

Ces médicaments sont également prescrits aux patients pour qui le traitement aux anti-inflammatoires non stéroïdiens est inefficace.

L'avantage de ces médicaments est qu'ils peuvent, avec une utilisation à long terme, ralentir l'apparition de kystes dans les articulations des patients atteints de polyarthrite rhumatoïde séropositive. En même temps, l’état général du tissu osseux s’améliore, son degré de minéralisation augmente et les lésions osseuses qui en résultent dans les petites articulations du patient, en particulier les mains et les pieds, guérissent.

Les médicaments à base d'or sont prescrits aux patients qui ont déjà développé des complications graves provoquées par la polyarthrite rhumatoïde, par exemple: le syndrome de Sjogren. Récupérer complètement de celui-ci ne réussira pas, mais les médicaments réduiront considérablement l’intensité des manifestations de cette pathologie.

Un autre avantage des médicaments à base de sels d'or est qu'ils peuvent être pris même si une personne présente une pathologie inflammatoire associée.

En savoir plus sur la polyarthrite rhumatoïde et son traitement, Elena Malysheva raconte:

Le traitement de la polyarthrite rhumatoïde à l'aide de ces médicaments a une efficacité de 75%, qui n'est observée qu'après 2-3 mois. Le traitement prend fin lorsque la quantité totale d'or dans le corps atteint 1 gramme. L'utilisation ultérieure de ces médicaments n'a pas de sens.

Le plus souvent, un seul traitement avec des sels d'or est nécessaire, car la polyarthrite rhumatoïde ne se prête pas à un traitement à l'avenir. En outre, ces médicaments peuvent provoquer des effets indésirables graves:

  • Petites éruptions roses sur la peau, exacerbées par l'exposition au soleil.
  • Pathologies inflammatoires des muqueuses de la bouche, des yeux, des intestins, du vagin.
  • Néphropathie

C'est pourquoi le médecin doit contrôler strictement la réception de ces fonds.

Caractéristiques de l'utilisation des cytostatiques

Depuis le processus pathologique auto-immunitaire, les immunosuppresseurs sont les principaux médicaments pour le traitement de la polyarthrite rhumatoïde, qui a remplacé le traitement «en or». Ils contribuent à la suppression de la fonctionnalité de l'immunité, mais ne la détruisent pas complètement, car ils sont utilisés à faible dose.

L'avantage de ces médicaments peut être considéré comme une efficacité élevée, malgré le fait qu'ils soient utilisés en petites quantités. Il est préférable de les utiliser pour lutter contre la forme aiguë de la polyarthrite rhumatoïde, caractérisée par une évolution très rapide.

De plus, les cytostatiques n'ont pas besoin d'être pris souvent. Naturellement, ces remèdes peuvent entraîner des effets secondaires (éruption cutanée, diarrhée ou constipation, problèmes de miction), qui disparaissent rapidement après l'arrêt du traitement. Bien que dans certains cas possibles violations de la fonctionnalité du foie et des reins, ainsi que l'oppression du sang.

Les premiers résultats du traitement sont visibles un mois après le début du traitement. La liste des médicaments comprend les médicaments suivants:

  1. "Méthotrexate". L'agent présenté est considéré comme un leader en thérapie de base. Appliquez-le seulement une fois par semaine pour 1 capsule. Le jour de l'administration devrait être identique, mais il est actuellement impossible d'associer le "méthotrexate" à des anti-inflammatoires. L’amélioration globale du bien-être intervient dans un mois et demi. Le méthotrexate dans la polyarthrite rhumatoïde a un effet durable six mois ou un an.
  2. "Arava." Ce nouveau médicament est recommandé pour le traitement de formes pathologiques complexes et transitoires. Il est considéré comme un analogue du méthotrexate, mais il est plus difficile pour le corps. Dans le même temps, le résultat durable du traitement se voit beaucoup plus rapidement - après 6 mois.
  3. Remicade. Il a un effet thérapeutique élevé et agit très rapidement. Cependant, le coût de ce médicament pour traiter la polyarthrite rhumatoïde est extrêmement élevé. Remicade est utilisé dans les cas graves où le méthotrexate n’aide en rien. Mais comme il a de nombreuses contre-indications, par conséquent, avant d'utiliser le patient doit être soigneusement examiné.

Il existe également d'autres médicaments: "Cyclosporine" (l'effet est observé déjà dans 3-5 mois), "Chlorbutine", "Azathioprine" (un médicament à action sélective, qui est plus efficace en thérapie complexe), "Cyclophosphamide".

Ils sont beaucoup moins utilisés, les études cliniques ayant montré leurs risques pour la santé. En outre, ces médicaments sont également utilisés en thérapie de base:

  • Antipaludique: Plaquenil, Delagil. Bien que le régime de traitement, dans lequel les agents présentés ont été utilisés principalement, soit dépassé depuis longtemps, ils ne sont pas exclus du traitement de base. L'inconvénient des médicaments antipaludiques est qu'ils agissent extrêmement lentement et n'offrent pas une grande efficacité. Cependant, ils sont bien tolérés par les patients. Ils sont nommés que si la polyarthrite rhumatoïde se produit très lentement et doucement, ne provoque pas une déformation rapide des articulations. Bien que lents, ces médicaments réduisent encore la gravité des symptômes et l'évolution de la maladie.
  • Sulfamides: Sultfasalazine, Salazopyridazine. Eux aussi ne peuvent pas être qualifiés de très efficaces et d'action rapide, mais la personne les tolère bien. De plus, ces fonds ne causent pas de complications graves. Et ils ont un faible coût. Les premiers résultats tangibles du traitement avec ces médicaments peuvent être ressentis au moins un an plus tard. Les sulfamides peuvent être utilisés pour traiter les enfants.
  • D-pénicillamine: «Kuprenil», «Distamine», «Trolovol». Ces médicaments ne sont inclus dans le traitement de base que si le patient ne tolère pas le traitement au méthotrexate et à l’or. La D-pénicillamine a non seulement une faible efficacité, mais est également considérée comme une substance hautement toxique, qui provoque dans la plupart des cas des effets secondaires graves. C'est-à-dire que les médecins ne prescrivent ces médicaments que dans des cas extrêmes, lorsqu'il n'y a pas d'autre solution. La durée du traitement par la D-pénicillamine est de 3 à 5 ans. Vous devez ensuite prendre quelques années de pause. De plus, la thérapie est répétée.

Bien entendu, la thérapie de base présente des avantages ou des inconvénients, mais il n'existe pas d'autre solution pour les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde. Pour choisir des médicaments efficaces pour chaque patient, il faut au moins six mois. Il n'est pas possible de trouver un produit plus approprié en moins de temps.

Traitement de la polyarthrite rhumatoïde avec d'autres médicaments

Il existe d’autres remèdes contre la polyarthrite rhumatoïde. Naturellement, ils ne garantissent pas le rétablissement complet, mais ils peuvent améliorer l’état et la vie du patient. Les médicaments suivants sont utilisés:

  • Anti-inflammatoires non stéroïdiens;
  • Anti-inflammatoires sélectifs;
  • Corticostéroïdes.

Considérez chaque groupe plus en détail.

Anti-inflammatoires non stéroïdiens

«Ibuprofène», «Butadion», «Diclofénac», «Kétorolac», «Piroxicam». Ces médicaments sont le plus souvent utilisés pour éliminer rapidement la douleur, ainsi que le processus inflammatoire dans les tissus articulaires et périarticulaires. Cependant, la maladie elle-même ne peut être guérie. C'est-à-dire qu'ils ne combattent qu'avec ses symptômes. Étant donné que les médicaments présentés devront être pris pendant une longue période, le patient peut développer des effets secondaires graves. En outre, le choix des AINS doit également être abordé de manière responsable. Tout d'abord, la toxicité de ces substances est prise en compte - elle doit être aussi faible que possible. Les médicaments anti-inflammatoires doivent être rapidement absorbés dans le sang et excrétés par le corps. Un autre critère de sélection est l'efficacité de l'outil. Pour le déterminer, chacun des médicaments prescrits doit être pris tout au long de la semaine. L'opportunité de leur admission est déterminée par le médecin en fonction des résultats de l'examen. Ses recommandations devraient être décisives.

Anti-inflammatoires sélectifs

Movalis. Ces comprimés sont relativement nouveaux sur le marché pharmaceutique moderne. La particularité du médicament est qu'il est conçu pour une utilisation à long terme, nécessaire pour la polyarthrite rhumatoïde. Les examens des patients fournissent l’occasion de conclure que l’agent présenté peut être qualifié de l’agent le plus efficace. Dans le même temps, Movalis est bien toléré par la majorité des personnes malades. Le traitement de l'arthrite avec Movalis peut durer plusieurs années (si nécessaire et approprié).

Prednisolone, Dexaméthasone, Méthylprednisolone, Bétaméthasone. Ce sont des médicaments assez puissants qui peuvent soulager les symptômes de l'exacerbation de la polyarthrite rhumatoïde. Le bien-être du patient s’améliore très rapidement. Mais ces médicaments sont fabriqués à base d'hormones et peuvent donc perturber le système endocrinien, ce qui est une complication assez grave. Par exemple, après l’arrêt de ces médicaments, les symptômes réapparaissent rapidement, alors que leur intensité augmente. En ce qui concerne les effets secondaires, ils peuvent être tels: violation du cycle menstruel chez la femme, jusqu’à l’absence complète de menstruation; diabète sucré; l'obésité; affaiblissement grave du système immunitaire; une pancréatite; convulsions et psychose. Un médecin peut prescrire un traitement hormonal uniquement si la polyarthrite rhumatoïde se développe à la vitesse de l'éclair.

Traitement de la polyarthrite rhumatoïde: les médicaments d'une nouvelle génération

La liste de ces médicaments comprend des agents biologiques, ainsi que les derniers immunosuppresseurs. Le deuxième groupe de fonds se caractérise par le fait qu'ils ont un impact sélectif et moins négatif sur le corps. En ce qui concerne les agents biologiques, leur développement est activement mené à ce stade. Étant donné que ces substances sont capables de bloquer certaines parties du système immunitaire, elles ne permettent pas le développement de facteurs destructeurs.

Les experts de l'émission télévisée «Doctors» discutent des meilleures méthodes de traitement de la pathologie décrite dans cet article:

Pour le traitement de la polyarthrite rhumatoïde, les médicaments de nouvelle génération suivants sont utilisés:

  • "Tofacitinib". Vous pouvez l'acheter sous forme de comprimés. Le produit ne peut être utilisé qu'en association avec le méthotrexate, sans quoi son efficacité est extrêmement faible.
  • "Actemra". Il est utilisé pour l'administration intraveineuse. Cet outil aide à ralentir les processus de destruction des articulations dus à la polyarthrite rhumatoïde.
  • Rituximab. Ce médicament est également utilisé pour l'administration intraveineuse.

Quoi qu’il en soit, les produits présentés sont capables de provoquer une quantité bien moindre d’effets secondaires. Dans ce cas, le résultat élevé de ces médicaments a été prouvé par des études cliniques. Cependant, même dans ce cas, oublier que la polyarthrite rhumatoïde ne réussira pas.

Thérapie par l'exercice dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde

La maladie présentée complique grandement la vie d’une personne, car la moindre contrainte sur les articulations provoque une douleur intense. Dans le même temps, les mouvements forcés sont capables d’atténuer les effets du traitement médicamenteux. Par conséquent, les spécialistes devraient développer des exercices spéciaux pour le patient, qui permettront d’améliorer quelque peu la fonctionnalité des tissus durs et mous affectés.

Le principe de la thérapie par l’exercice pour la polyarthrite rhumatoïde n’est pas de causer des dommages aux articulations par une charge non dosée. La culture physique devrait améliorer la circulation sanguine dans les tissus et, par conséquent, leur nutrition. N'exercez pas d'activité physique au stade de l'exacerbation de la polyarthrite rhumatoïde si le corps développe un processus infectieux grave, ainsi qu'en présence d'insuffisance cardiaque ou respiratoire grave.

Technique d'exercice du médecin, le médecin doit choisir strictement individuellement. Ceci prend en compte l'état général du patient, ainsi que le risque de blessure existant.

Il y a les exercices suivants:

  • Les brosses doivent être placées sur la table, le dos en bas. Maintenant, vous pouvez tourner vos paumes de haut en bas. Répétez l'exercice requis 10 fois.
  • La position de départ est la même que précédemment. En même temps, les avant-bras touchent également la surface horizontale. De la table, seuls les pinceaux se détachent, puis tombent. Répétez l'exercice devrait être 10 fois.
  1. Toutes les actions sont effectuées couché sur le dos, tandis que les bras doivent s’étirer le long du torse. Vous devez d’abord serrer le genou gauche contre l’estomac, puis abaisser la jambe au sol. La même chose devrait être répétée avec le pied droit. L'exercice se fait alternativement avec les deux membres. Il est répété 8 fois.
  2. Soulevez un membre à un angle de 45 degrés et abaissez-le lentement après 2 secondes. La même chose se répète avec l'autre jambe. Le nombre de répétitions est 7 fois.

Pour les articulations du genou:

  • Il est nécessaire de s’asseoir sur un tabouret et de faire des mouvements de petite amplitude avec chaque jambe.
  • Allongé sur le dos, vous devez alternativement plier les jambes au niveau des articulations du genou. Le pied doit glisser sur le sol. Ensuite, vous devez saisir le membre et le serrer à l’estomac. Après quelques secondes, la jambe retombe sur le sol, puis se redresse.
  • Imitation cyclisme en position couchée. Dans ce cas, l'amplitude des mouvements doit être faible.
  • Alterner la flexion des jambes dans le genou, couché sur le dos. Dans ce cas, le patient doit essayer de faire passer le talon aux fesses.

Méthodes physico-mécaniques de thérapie

Dans le traitement de l'arthrite, les méthodes supplémentaires suivantes sont utilisées.

Drainage du canal lymphatique thoracique

Pour effectuer cette opération, les spécialistes ont besoin de matériel assez complexe. Le médecin pénètre dans le canal lymphatique thoracique du patient à l’aide d’un appareil de drainage, après quoi le pompage de la lymphe commence et son traitement ultérieur au moyen d’une centrifugeuse. Le liquide complètement purifié doit être pompé. Après quelques semaines, une personne peut ressentir un soulagement important qui, malheureusement, passe rapidement. Le fait est que la lymphe est à nouveau contaminée par des produits de décomposition. C'est pourquoi cette méthode de traitement est utilisée très rarement.

À propos de la polyarthrite rhumatoïde et de son traitement, les experts disent dans le programme "Tablet":

Cette procédure a un coût très élevé, car elle est produite sur un équipement coûteux. Dans ce cas, le sang du patient est nettoyé à l'aide d'une centrifugeuse spéciale. Grâce à cette procédure, un grand nombre de globules blancs peuvent être éliminés - des cellules immunitaires qui accompagnent le processus inflammatoire. La lymphocytophorèse est également très rarement utilisée, car son effet est transitoire, même si elle procure un soulagement rapide mais temporaire.

Cette procédure dure longtemps (environ 6 heures) et permet l'élimination du plasma contenant des composants nocifs. En outre, il est remplacé par l'albumine ou par un biomatériau de donneur. Ce traitement est effectué par cours - 15-20 procédures pour un mois et demi. Grâce à cette procédure, le patient a la possibilité de réduire la RSE et la RSE, ce qui améliore considérablement son état. Cependant, comme dans les cas précédents, une telle procédure est très coûteuse et son effet n'est pas préservé longtemps.

Exposition aux radiations du tissu lymphoïde

Le nom même de la procédure parle de sa nocivité pour le corps. Cependant, son efficacité est assez élevée et l’effet résultant peut être maintenu pendant un à deux ans.

Ces méthodes de traitement de la polyarthrite rhumatoïde sont utilisées extrêmement rarement et uniquement dans des cas extrêmes.

Caractéristiques de la thérapie locale dans la période active de la maladie

Afin de supprimer les symptômes désagréables dans ce cas, les méthodes suivantes sont utilisées:

Introduction d'agents hormonaux dans l'articulation

Après une telle procédure, l'état général du patient s'améliore rapidement: l'intensité de l'inflammation diminue et parfois la douleur disparaît complètement. Mais cette méthode de traitement ne peut pas être utilisée souvent. Il n’est utilisé que si le patient est en très mauvais état et que les comprimés contenant des médicaments n’aident pas. Dans les cas graves, la procédure est autorisée tous les 10 jours. En outre, les experts ne recommandent pas catégoriquement de faire plus de huit injections dans la même articulation, car cela provoque la destruction de ses tissus.

Ces rayons ont un bon effet thérapeutique sur le corps du patient, quel que soit le stade d'activité de la polyarthrite rhumatoïde. Autrement dit, cette méthode de traitement de la pathologie peut être utilisée même si elle est dans la phase aiguë. Les articulations du coude du patient sont irradiées, ce qui contribue à améliorer la circulation sanguine dans les tissus. De plus, l'effet du traitement au laser est toujours bon, qu'il soit associé à un médicament ou non. Il est important de se rappeler que lors de la première utilisation de cette méthode de traitement, le patient ressent une détérioration de son état de santé et une intensification de la douleur. Cependant, cet effet est temporaire. Le résultat de la thérapie au laser dure plusieurs mois. Le cours de traitement est 15-20 procédures. Une thérapie au laser inefficace n’en est qu’au stade final du développement de la maladie. Naturellement, elle a certaines contre-indications: accident vasculaire cérébral, crise cardiaque, cirrhose du foie, exacerbation d'hypertension, tuberculose, maladies vénériennes, maladies du sang et la présence de tumeurs.

Le traitement par le froid a longtemps été utilisé avec succès pour lutter contre diverses maladies, notamment la polyarthrite rhumatoïde. Il peut être appliqué non seulement pendant l'atténuation de la maladie, mais même pendant la période d'aggravation. Dans ce cas, l'état des patients est significativement amélioré dans la plupart des cas. Naturellement, pour obtenir cet effet, vous n'aurez pas besoin d'une procédure, mais d'un traitement à long terme. La cryothérapie peut être de deux types: sèche (exposition à l'air froid et sec) et liquide (utilisant de l'azote liquide). La deuxième option implique le traitement du joint affecté avec un courant d'azote liquide libéré sous pression. Dans le même temps, l'azote s'évapore immédiatement, mais les tissus ont le temps de refroidir profondément. Grâce à cela, il est possible de réduire l'intensité du processus inflammatoire, la douleur. Nécessite généralement au moins 8-12 procédures. Vous ne pouvez pas utiliser la cryothérapie liquide avec le syndrome de Raynaud, après un accident vasculaire cérébral ou une crise cardiaque, ni avec une arythmie grave. En ce qui concerne l’option de traitement à sec, la personne s’intègre complètement dans le cryosauna. Par conséquent, le froid a un effet bénéfique sur tout le corps.

Onguents médicaux et crème

Utilisés pour le traitement de la polyarthrite rhumatoïde, les fonds locaux dans leur composition contiennent des AINS. Les plus populaires d'entre eux sont: "Indometacin", "Butadion", "Fastum-gel", "Dolgit", "Voltaren-emulgel". Naturellement, il est nécessaire d’appliquer la pommade en association avec des comprimés et d’autres méthodes thérapeutiques, sinon leur efficacité sera réduite.

Comment traiter la polyarthrite rhumatoïde avec la physiothérapie?

Certains d'entre eux ne peuvent être utilisés qu'en l'absence d'exacerbation ou d'inflammation, par exemple - massage. Si le patient a une température élevée, il ne peut pas être utilisé. Un antibiotique peut être utilisé en présence d’un processus infectieux, même s’il n’est pas toujours efficace dans la polyarthrite rhumatoïde. Bien sûr, il est nécessaire de suivre un traitement avec des procédures physiothérapeutiques dans un sanatorium.

Les types de physiothérapie suivants sont utilisés:

  • Diathermie
  • Irradiation infrarouge.
  • Radiothérapie.
  • Applications à la paraffine.
  • Différents types de bains. Par exemple, le sulfure d'hydrogène améliore le flux sanguin, favorise la régénération du cartilage, stimule le métabolisme. Le rôle principal ici est joué par l'hydrogène. Les bains au radon sont les plus efficaces contre la polyarthrite rhumatoïde. Ils peuvent être faibles, forts ou moyens. Après la fin de la procédure, l'effet positif dure encore quelques heures. Les bains de sel améliorent l'action des systèmes nerveux central et périphérique. En outre, augmentation du flux sanguin vers les zones touchées. Les bains à l'iode et au brome sont nécessaires pour les patients qui, dans le contexte de la polyarthrite rhumatoïde, ont des problèmes de fonctionnalité du système endocrinien.
  • Ozokérite.
  • Boue thérapeutique. Ils gèrent également bien les manifestations de la polyarthrite rhumatoïde, mais ils sont nommés dans chaque cas strictement individuellement. Le fait est qu'ils chargent lourdement le système cardiaque, ainsi que les poumons.
  • Electrophorèse avec utilisation de drogues. Cette procédure permet d’améliorer l’efficacité des médicaments, mais également d’arrêter la destruction des articulations et de restaurer leur fonctionnalité.
  • Balnéothérapie Il aide à améliorer la circulation sanguine, augmente la possibilité de nourrir les articulations, augmente leur sensibilité aux effets des médicaments.
  • Hirudothérapie. Leech est un organisme vivant unique, utilisé depuis longtemps pour traiter de nombreuses maladies. Sa salive contient de grandes quantités d'hirudine, d'analgésiques et d'anesthésiques. En même temps, lors du traitement de la polyarthrite rhumatoïde à l'aide de sangsues, l'effet peut être beaucoup plus rapide qu'après la prise de certains médicaments efficaces. En outre, avec cette méthode de traitement, il est possible de réduire la dose de médicaments.
  • Magnétothérapie. Aide à éliminer l'œdème et à stimuler le processus de réparation du cartilage.
  • Échographie. Il contribue à l'activation des processus métaboliques dans le corps, supprime les processus inflammatoires, élimine l'œdème et accélère les processus de réparation des tissus.
  • UHF Vous donne la possibilité d'éliminer la douleur, le gonflement et empêche également l'apparition de radicaux libres.

Caractéristiques d'une bonne nutrition

Le régime alimentaire de la polyarthrite rhumatoïde est également très important. Le fait est que certains produits peuvent augmenter l’inconfort et même provoquer une douleur. Par exemple, les patients indésirables sont: les agrumes, le porc gras, le maïs, le blé, le lait et les produits laitiers.

Cependant, vous pouvez manger du poisson et des fruits de mer, des œufs de caille et de caille, des légumes, des fruits, du sarrasin et de l'orge. La cuisson est meilleure au four, cuire à la vapeur ou mijoter. Il devrait être mangé en petites portions, mais souvent. Il n'est pas recommandé de charger l'estomac la nuit. Vous ne devriez pas manger de nourriture en conserve ni de produits fumés.

Pour améliorer la fonctionnalité des articulations et les nourrir en plus, il est nécessaire de manger des plats contenant de la gélatine: riz froid, gelées, gelée.

Traitement des remèdes populaires de la polyarthrite rhumatoïde

Dans la plupart des cas, ces recettes sont assez efficaces et causent rarement des effets secondaires. Cependant, ils ne peuvent pas être utilisés comme base de traitement. C'est avant que le traitement devrait consulter un médecin. Cependant, ces recettes sont utiles:

  • Pommes de terre en combinaison avec le kéfir. Pour la cuisson, vous devez broyer une pomme de terre de taille moyenne sur une râpe, puis verser le gruau obtenu avec un verre de kéfir. Le schéma thérapeutique est le suivant: vous devez le prendre tous les jours pendant les 10 premiers jours, puis un traitement à la même heure est effectué tous les deux jours, puis au bout de 2 jours. Après un cours de thérapie devrait être un jour de repos. Naturellement, vous ne devriez pas vous attendre à un résultat éclair lorsque vous utilisez cette méthode de traitement non conventionnelle. L'effet arrivera dans quelques mois si, bien entendu, le patient est têtu. Les pommes de terre peuvent réduire l'enflure et la douleur, tout en améliorant la fonctionnalité des articulations.
  • Fleurs renoncule Pour préparer, vous devez broyer une poignée de matières premières dans un mortier jusqu'à ce que du jus y apparaisse. En outre, la masse résultante doit être étendue sur une gaze et fixer cette compresse sur le joint douloureux. La durée d'utilisation est de 2 heures. Si la procédure est effectuée sans erreur, un jour après l'application d'une compresse sur la peau, des bulles et des rougeurs doivent apparaître.
  • Jus de miel, vodka et radis. Ainsi, l'outil est préparé comme suit: un demi-verre de vodka, mélangez bien avec 2 verres de jus de radis noir fraîchement pressé et 2/3 de tasse de miel. Cela signifie que vous devez frotter les endroits touchés trois fois par jour. Au lieu de miel, vous pouvez utiliser la propolis.

Les remèdes populaires pour le traitement de la maladie sont recommandés dans cette vidéo:

Naturellement, l'homéopathie n'est pas une panacée et elle ne peut pas complètement se débarrasser d'une maladie systémique. Cependant, son utilisation conjointe en thérapie combinée peut considérablement faciliter la vie d'une personne.

Comment traiter la polyarthrite rhumatoïde chez les femmes enceintes et les enfants?

Le diagnostic de la pathologie présentée est compliqué par le fait que l'arthrite est une maladie systémique. Cependant, il peut même se manifester chez les enfants. Ici, le traitement a ses propres caractéristiques. Par exemple, lors de la grossesse d’une femme, le médecin est tenu de lui prescrire de tels médicaments qui ne lui feront pas plus de mal. Par exemple, dans ce cas, un spécialiste peut prescrire des antipaludéens.

Quant au "méthotrexate", il est alors annulé chez la femme ou l'homme même avant le moment de la conception. Si Leflonumid a été utilisé à des fins thérapeutiques, le corps doit être nettoyé à fond. Après cela, vous devrez faire plusieurs analyses de sang, qui devraient montrer une diminution du niveau de métabolites. Parfois, un médecin peut vous prescrire une petite dose de prednisone. Cependant, il est annulé au troisième trimestre de la grossesse.

Pendant la période d'allaitement, de nombreuses restrictions sont introduites dans le schéma thérapeutique. Par exemple, une femme ne devrait pas être consommée:

  • Les cytostatiques, car ils inhibent l'immunité.
  • Les sels d'or, car ils provoquent de graves réactions allergiques.
  • Médicaments hormonaux. Ces fonds peuvent réduire considérablement la quantité de lait maternel.
  • Des agents antiplaquettaires qui améliorent la nutrition des articulations, mais réduisent la viscosité du sang.

Quant au traitement de la polyarthrite rhumatoïde chez les enfants, il est effectué à l'hôpital, puis à la clinique, ainsi qu'au sanatorium, où il y aura une surveillance régulière par le dispensaire. Le traitement résout de tels problèmes: il augmente la résistance du corps à la maladie, normalise l’état général, élimine tout foyer infectieux, combat les processus inflammatoires locaux dans les articulations, améliore la fonctionnalité du squelette.

Comment traite-t-on la polyarthrite rhumatoïde à l'étranger?

Les principes de traitement varient d'un pays à l'autre:

  1. En Allemagne, les patients sont traités dans des établissements médicaux spécialement créés, où les médecins peuvent garantir une efficacité élevée du traitement, même si la maladie est très négligée et est en phase finale de développement. Pour le traitement, un traitement médicamenteux systémique est appliqué, incluant de nouveaux groupes de médicaments, des analgésiques, des anti-inflammatoires. Toujours dans ce pays, la polyarthrite rhumatoïde est traitée par des injections intra-articulaires, des exercices de physiothérapie, ainsi que par une ergothérapie et un drainage lymphatique.
  2. En Israël, un traitement complexe d'anesthésiques biologiques et d'anti-inflammatoires est également en cours. En outre, des thérapies fortifiantes, ainsi que de la physiothérapie, sont impliquées. En cas de développement très difficile de la polyarthrite rhumatoïde, une intervention chirurgicale est possible dans laquelle l'articulation détruite est altérée partiellement ou complètement.
  3. En Chine, l'acupuncture et les techniques d'acupuncture sont utilisées, en plus des médicaments.

Quoi qu’il en soit, il est très difficile de s’entendre avec des médicaments dans le cas de cette maladie.

Quelles complications peuvent déclencher la polyarthrite rhumatoïde?

Ainsi, au cours du traitement, la maladie peut provoquer les effets indésirables suivants:

  • Éruption cutanée. Le plus souvent, il s'agit de lupus systémique ou de nodules rhumatoïdes sous-cutanés. L'inflammation des vaisseaux sanguins provoque souvent l'apparition d'ulcères dans les tissus.
  • Pathologie oculaire: inflammation épisclérique, inflammation du globe oculaire.
  • Problèmes de vaisseaux et de coeur. La plupart des médicaments utilisés pour traiter la polyarthrite rhumatoïde entraînent un affaiblissement du tissu cardiaque et des muscles. Il en résulte une péricardite exsudative.

Dans tous les cas, la polyarthrite rhumatoïde est une maladie systémique très complexe. Si elle n'est pas traitée, la durée de vie d'une personne est considérablement réduite. Par conséquent, abandonner le traitement médicamenteux n’en vaut pas la peine.

Dans cette vidéo, un jeune homme raconte son traitement pour la polyarthrite rhumatoïde: