Arthrite de la hanche chez l'adulte et l'enfant: symptômes et traitement

L’arthrite ou coxite de la hanche est une maladie inflammatoire des tissus articulaires qui résulte de la réaction d’un organisme à la pénétration de bactéries ou de virus dans les tissus, ou d’une attaque des tissus articulaires par le système immunitaire du corps à la suite de son dysfonctionnement. À la différence des pathologies dégénératives (arthrose), le processus inflammatoire se produit dans la muqueuse (synoviale) de la cavité articulaire et ne s'étend que dans les derniers stades au cartilage articulaire et à l'os.

Symptômes de la coxite

Dans l'arthrite de la hanche, les symptômes caractéristiques du processus inflammatoire se manifestent: douleur, gonflement, rougeur, fièvre dans la zone touchée, limitation de l'amplitude des mouvements. L’articulation de la hanche (TBS) étant la plus grande articulation du corps, son inflammation est souvent accompagnée de symptômes d’intoxication générale: fièvre, faiblesse, malaise, maux de tête, perte d’appétit.

La gravité des symptômes dépend de la nature de l'évolution de la maladie: aiguë, subaiguë ou chronique.

L'évolution aiguë et subaiguë est caractérisée par l'apparition soudaine d'une douleur, d'un œdème et d'une mobilité réduite. Le plus souvent, le processus est difficile et s'accompagne d'une violation de l'état général du corps. Après l'affaissement des événements aigus, l'arthrite devient chronique.

Le processus chronique est caractérisé par une évolution constante avec des périodes d'exacerbation et de rémission (atténuation de la maladie) et par l'apparition de changements irréversibles dans le temps (jusqu'à l'immobilité totale de l'articulation).

Causes de l'arthrite de la hanche

Tous les types d'arthrite se divisent en deux groupes principaux selon la cause de leur survenue: infectieuse et inflammatoire.

L'arthrite infectieuse comprend les types de maladie suivants:

  • arthrite purulente (pyogène),
  • causée par une infection spécifique,
  • réactif,
  • post-infectieux.

L'arthrite réactive est associée à un certain nombre de maladies infectieuses causées par la flore intestinale (Salmonella, Shigellose, Yersiniose), des micro-organismes urogénitaux (chlamydia, mycoplasmes, ureaplasma) et certaines autres infections. En même temps, les microbes et les antigènes ne sont pas détectés dans la cavité articulaire et la membrane synoviale. Cette forme de maladie entraîne rarement une lésion de la hanche chez l'adulte.

Les pathologies inflammatoires comprennent des affections associées à des allergies, une agression du système immunitaire, des troubles métaboliques, certains syndromes héréditaires et des maladies oncologiques.

Les causes les plus courantes de la maladie

Les lésions infectieuses occupent l'une des premières places parmi les causes d'inflammation du TBS. Son infection peut survenir lors d'infections méningococciques, de la maladie de Lyme (borréliose), de la tuberculose, de la brucellose, etc.

L'inflammation avec localisation dans le SCT se produit souvent avec des réactions allergiques, la maladie de Bechterew, la maladie de Crohn (maladie de l'intestin).

Dans d'autres pathologies inflammatoires des articulations, le TBS est beaucoup moins fréquent, généralement aux derniers stades de la maladie.

La photo montre du TBS en bonne santé et de l'arthrite. Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

Arthrite de la hanche chez les enfants

Si les adultes souffrent des maladies dégénératives des articulations les plus courantes causées par la destruction du cartilage (ostéoarthrose), les enfants sont alors plus susceptibles aux maladies inflammatoires (arthrite).

En raison des caractéristiques liées à l'âge, de l'état d'immunité et de la sensibilité élevée du corps, l'arthrite de la hanche chez l'enfant se produit beaucoup plus souvent que chez l'adulte et est plus aiguë avec des signes marqués d'inflammation locale et générale.

La coxite pyogénique (purulente) est particulièrement dangereuse pour les jeunes enfants. En cas de diagnostic tardif dans les cas avancés, cela peut être fatal.

Les enfants plus souvent que les adultes souffrent d'arthrite tuberculeuse TBS. Au début de la maladie, elle peut survenir sans symptômes évidents, la douleur ne peut survenir que pendant l'exercice.

Des lésions infectieuses du TBS peuvent survenir dans de nombreuses infections infantiles: plus souvent avec parotidite épidémique, infection à méningocoque, moins souvent avec varicelle, rubéole, rougeole, mononucléose infectieuse, intestinale, infections respiratoires aiguës. Les enfants sont également plus sensibles à la coxite réactive que les adultes.

La coxite chez les enfants peut parfois se produire en réaction aux vaccinations. Peut-être le développement de ses formes réactives ou allergiques, mais les symptômes disparaissent rapidement sur le fond du traitement antiallergique.

Important à savoir! Lorsque les coxites surviennent dans le contexte d'autres maladies, la prise d'antipyrétiques peut "effacer" les symptômes de l'inflammation. Si un enfant refuse de marcher, a peur de marcher sur une jambe, trébuche, tombe - vous devez consulter un médecin de toute urgence pour écarter le risque de coxite.

Des lésions inflammatoires du TBS chez les enfants aux premiers stades de la maladie peuvent survenir avec la maladie de Bechterew et le rhumatisme psoriasique juvénile. Dans les autres maladies systémiques, l'articulation de la hanche intervient en dernier lieu dans le processus.

La coxite est plus fréquente chez les enfants que chez les adultes.

Traitement

Quelques points importants

  • L'arthrite de la hanche est une maladie grave qui peut être accompagnée d'une maladie générale grave du corps. En cas de complication, un choc toxique et / ou la propagation de l'infection dans tout le corps (septicémie) peuvent se développer, en particulier chez les jeunes enfants.
  • La cooxite peut être le signe de maladies dangereuses telles que la leucémie, les maladies systémiques du tissu conjonctif et des infections spécifiques.
  • Le démarrage rapide du traitement à l'aide de méthodes modernes vous permet d'éliminer rapidement la maladie dans de nombreux cas, de réduire la gravité de son évolution et d'éviter la destruction des structures articulaires.

Lorsque les premiers signes de la maladie apparaissent, consultez immédiatement un médecin!

Premiers secours

Lorsque la douleur est exprimée, les médicaments prescrits à hautes températures du groupe AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens: Ortofen, Ibuprofen (Nurofen), Nise, Ksefokam, etc.). Ils éliminent ou réduisent la douleur et atténuent les autres signes d'inflammation.

Dans la pratique des enfants, on utilise le plus souvent l'ibuprofène (Nurofen) ou le Neis (Nemesulide), produits spécifiquement conçus pour les enfants en suspension.

Il est nécessaire de fournir au membre affecté un repos complet dans la position la plus confortable. En aucun cas, ne peut pas être chargé ou "développer" l'articulation touchée.

Thérapie efficace

Pour un traitement efficace de l'arthrite de la hanche, il est nécessaire d'établir la cause de la maladie. En fonction de cela, des préparations antiallergiques, immunitaires, des antibiotiques ainsi que des médicaments agissant sur le métabolisme peuvent être prescrits.

La nomination des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et de leur inefficacité - hormones glucocorticoïdes (hydrocortisone, dexaméthasone, prednisolone et leurs analogues modernes) est commune à tous les types d'arthrite. Dans certains cas, les hormones glucocorticoïdes sont injectées directement dans la cavité articulaire.

Dans les formes aiguës purulentes de la maladie, une intervention chirurgicale peut s'avérer nécessaire - ponction de la cavité articulaire avec introduction d'antibiotiques ou d'antiseptiques. En raison de son inefficacité, un drainage actif ou continu du joint à long terme est effectué. L'ouverture de la capsule articulaire (arthrotomie) après l'apparition des antibiotiques et des antiseptiques modernes est extrêmement rare.

Après la disparition des symptômes inflammatoires aigus, un traitement est prescrit, ce qui stimule la normalisation de la circulation sanguine dans les structures articulaires et le rétablissement de la mobilité normale. Ceci est la thérapie physique, massage et physiothérapie. Comme méthode auxiliaire, vous pouvez utiliser des remèdes populaires (diverses teintures, compresses, onguents, décoctions).

L'arthrite de l'articulation de la hanche est une pathologie assez commune, avec l'apparition des premiers symptômes dont une consultation médicale urgente est nécessaire. L'absence de traitement ou de thérapies mal choisies non seulement entraîne une détérioration de l'état de santé, mais devient souvent la cause de l'invalidité.

Arthrite de la hanche: symptômes et traitement

L'arthrite de l'articulation de la hanche sont les principaux symptômes:

  • Rougeur de la peau
  • Transpiration
  • Fièvre
  • Douleur à l'aine
  • Cyanose de la peau
  • Gonflement de l'articulation touchée
  • Boite
  • Augmentation de la température dans la zone touchée
  • Douleur dans l'articulation touchée
  • Limitation de la mobilité articulaire
  • Raideur articulaire le matin
  • Gonflement de l'articulation

L'arthrite de l'articulation de la hanche est un processus pathologique caractérisé par l'apparition d'une inflammation dans l'une des plus grandes articulations d'une personne, l'articulation de la hanche. Dans la plupart des cas, il s'accompagne d'une douleur intense au site de la blessure. Si vous manquez les premiers symptômes de l'arthrite et que vous commencez la maladie, cela entraînera une déformation de l'articulation de certaines articulations et une immobilisation complète de la personne.

Le terme médical «arthrite» signifie «inflammation articulaire». La maladie a un caractère progressif - l'état du patient sans traitement approprié s'aggravera et des changements irréversibles se produiront dans l'articulation enflammée. L'arthrite de la hanche se développe le plus souvent lorsque les genoux, les mains et d'autres grosses articulations sont déjà affectés dans le corps humain. L'exception est l'arthrite réactive. Dans ce cas, l'inflammation dans l'articulation résulte d'une infection qui a pénétré dans le corps humain.

Plus souvent, l'arthrite de la hanche se développe chez les personnes âgées, mais récemment, la pathologie est devenue «plus jeune». Un tel diagnostic est maintenant posé aux personnes âgées de 18 à 45 ans et aux enfants.

  • la polyarthrite rhumatoïde. En règle générale, l'inflammation couvre plusieurs articulations à la fois. Son trait distinctif est que les articulations sont affectées de manière symétrique dans la plupart des cas cliniques;
  • arthrite réactive. Il affecte l'articulation de la hanche dans de rares cas. Il se produit à la suite de maladies infectieuses. Le danger est que cela peut affecter non seulement l'articulation, mais également les membranes, les tissus et le cartilage environnants. L'arthrite réactive est très difficile à traiter.
  • spondylarthrite ankylosante. Une maladie qui affecte non seulement l'articulation de la hanche, mais s'étend également à certaines parties de la colonne vertébrale;
  • arthrite purulente;
  • arthrite goutteuse;
  • arthrite psoriasique.

Selon la durée de la maladie, l'arthrite de la hanche est divisée en:

  • forte. Les symptômes de la maladie se manifestaient principalement. La durée de la maladie est de 8 semaines;
  • prolongé - moins d'un an;
  • chronique Les symptômes de la maladie chez l'homme se manifestent pendant plus d'un an.
  • récurrent.

Raisons

  • le corps humain était infecté par une infection à méningocoque, la brucellose et d'autres maladies (il s'agit de la principale cause du développement de l'arthrite réactive);
  • maladies intestinales;
  • les blessures;
  • maladies systémiques;
  • mutations géniques;
  • dysplasie de la hanche;
  • prédisposition génétique;
  • permanent nat. charge sur les membres inférieurs.

Symptomatologie

Les symptômes de l'arthrite de la hanche peuvent différer légèrement en fonction de la cause sous-jacente, ce qui a provoqué son développement. Mais il y a des signes qui sont communs:

  • douleur intense à l'aine. La douleur augmente pendant le repos. Par conséquent, elle ne gêne pratiquement pas une personne pendant la journée, quand elle est activement engagée dans son travail, marche, fait du sport, etc.
  • boiteux En règle générale, cela se produit plutôt de manière inattendue. Ce symptôme indique une atrophie musculaire. En médecine, il existe un concept caractéristique de ce trait particulier: la démarche de Trendelenburg. Le bassin d'une personne s'abaisse dans la direction de sa jambe en bonne santé, au moment où il commence à bouger. La raison en est la faiblesse des muscles fessiers;
  • l'amplitude de mouvement est limitée. Le plus souvent, une personne commence à avoir du mal à faire un tour de pied;
  • douleur aiguë. En règle générale, cela se produit lorsque vous essayez de tirer brusquement le pied.

Symptomatologie en fonction du type de maladie:

  • la polyarthrite rhumatoïde. Le patient constate que le matin, il souffre de raideur articulaire, de gonflement et de douleur au site de blessure. Les articulations sont généralement frappées de manière symétrique. Le danger est que ce type d’arthrite puisse également affecter considérablement les organes internes d’une personne;
  • arthrite psoriasique. Le symptôme caractéristique est que la peau devient bleue. Souvent, la lésion s'étend aux parties vertébrales;
  • arthrite purulente. La transpiration augmente, puis la fièvre est ajoutée. La douleur dans l'articulation touchée devient plus forte, surtout lorsque vous essayez de faire des mouvements. L'articulation gonfle et devient pourpre rougeâtre;
  • arthrite goutteuse. La mobilité dans l'articulation est violée presque immédiatement. D'autres symptômes se rejoignent: rougeur des tissus affectés, gonflement. Ils deviennent très chauds au toucher. La douleur est très forte et peut durer jusqu'à 10 jours.

Traitement

Le traitement de l'arthrite articulaire de la hanche doit être exhaustif. Il comprend des techniques orthopédiques chirurgicales et innovantes, recevant les médicaments médicaux synthétiques nécessaires.

Traitement de la toxicomanie:

  • anti-inflammatoires non stéroïdiens. Aide à réduire les poches sur le site de la lésion, à éliminer les douleurs aiguës et à réduire la perméabilité des parois vasculaires;
  • analgésiques. En règle générale, les médecins les prescrivent pour un usage externe;
  • relaxants musculaires. Nécessaire pour relâcher les muscles dans la localisation de l'arthrite;
  • si l'arthrite a été causée par une maladie infectieuse (arthrite réactionnelle ou purulente), il est recommandé de prendre des antibiotiques pour éliminer la source de la maladie.

L'intervention chirurgicale est indiquée pour être effectuée que si le traitement médicamenteux n'a pas eu l'effet souhaité.

  • synovectomie arthroscopique. Dans cette opération, une certaine partie de la membrane synoviale est enlevée;
  • prothèses de hanche;
  • greffe de cartilage. Ceci est une nouvelle méthode de traitement de l'arthrite. Les chirurgiens prélèvent une partie du tissu dans du cartilage en bonne santé et, dans des conditions de laboratoire, le développent à la taille souhaitée, après quoi ils sont à nouveau transplantés sur une personne.
  • installation d'un écarteur métallique spécial, qui imitera la surface du joint.

L'arthrite chez les enfants

L'arthrite de la hanche chez les enfants se développe le plus souvent à la suite d'un traumatisme, d'une défaillance du système immunitaire et de maladies infectieuses. La maladie est aiguë et peut toucher non seulement les grandes et les petites articulations, mais aussi la vision. Le traitement doit être effectué dès que possible.

La maladie chez les enfants présente les mêmes symptômes initiaux que chez les adultes. L'enfant se comporte avec agitation, refuse de participer aux jeux actifs, marche longtemps, etc. C’est la première chose à faire attention aux parents. Si ces signes sont présents, il est recommandé de consulter immédiatement un médecin pour le diagnostic - échographie des articulations, radiographie, etc. Plus tôt le processus pathologique est identifié, plus il est facile de l'éliminer et aucune complication ne surviendra.

Le traitement de l'arthrite de la hanche chez l'enfant se fait de la même manière que chez l'adulte. La préférence est donnée à la pharmacothérapie et à la physiothérapie.

Prévention

  • mode de vie actif;
  • une bonne nutrition enrichie en vitamines et en minéraux;
  • gymnastique;
  • rejet de mauvaises habitudes;
  • réduire la charge sur les jambes.

Si vous pensez souffrir d'arthrite à la hanche et des symptômes caractéristiques de cette maladie, un rhumatologue peut vous aider.

Nous vous suggérons également d'utiliser notre service en ligne de diagnostic des maladies, qui sélectionne les maladies possibles en fonction des symptômes entrés.

L'arthrite infectieuse (septique, pyogénique) est une lésion infectieuse-inflammatoire des articulations qui entraîne leur destruction progressive. Il survient chez les personnes de tout âge, mais le plus souvent, il affecte les enfants et les personnes de plus de 60 ans. La médecine moderne offre de nombreuses méthodes de traitement de cette maladie, mais malgré leur diversité et leur efficacité, l’infection sur un patient sur trois provoque des lésions irréversibles des articulations, entraînant la perte de toutes leurs fonctions.

Les maladies auto-immunes des articulations qui se développent à la suite de lésions cutanées sont appelées arthrite psoriasique. La maladie se caractérise principalement par le caractère chronique ou aigu du cours. Le rhumatisme psoriasique se manifeste à égalité chez l'homme et chez la femme à l'âge adulte.

La maladie, qui se caractérise par une inflammation des articulations due à des maladies infectieuses de divers organes et systèmes, est appelée arthrite réactionnelle. L'inflammation des articulations est souvent due à une infection des organes génitaux, du système urinaire ou même du tractus gastro-intestinal. Après infection du corps par des infections de la deuxième à la quatrième semaine, on peut observer le développement d’une arthrite réactionnelle.

La bursite est le processus inflammatoire dans le sac articulaire (bourse). Elle affecte la maladie de n'importe laquelle des articulations et l'une des plus fréquentes est la bursite du coude. Son évolution est caractéristique: les symptômes apparaissent progressivement, ce qui empêche le diagnostic opportun et conduit avec le temps à une invalidité des mains, provoquée par les particularités de la structure de l'articulation. Selon la CIM-10, la maladie est indiquée par le code M70.3.

Le processus inflammatoire, qui se manifeste sous la forme de symptômes douloureux du système musculo-squelettique et touchant principalement les articulations du genou, est appelé arthrite de l'articulation du genou. La maladie ne se manifeste pas seulement chez les personnes âgées, elle affecte également les adultes et même les enfants. L'arthrite de l'articulation du genou se manifeste sous la forme de signes caractéristiques de douleur dans la région de la rotule et de l'articulation elle-même. Dans le même temps, il est très difficile pour une personne non seulement de marcher, mais également de fléchir et d'étirer ses jambes.

Avec l'exercice et la tempérance, la plupart des gens peuvent se passer de médicaments.

Arthrite de la hanche - les premiers symptômes et le schéma thérapeutique

L’arthrite ou coxite de la hanche est une maladie inflammatoire des tissus articulaires qui résulte de la réaction d’un organisme à la pénétration de bactéries ou de virus dans les tissus, ou d’une attaque des tissus articulaires par le système immunitaire du corps à la suite de son dysfonctionnement.

À la différence des pathologies dégénératives (arthrose), le processus inflammatoire se produit dans la muqueuse (synoviale) de la cavité articulaire et ne s'étend que dans les derniers stades au cartilage articulaire et à l'os.

Les causes

Tous les types d'arthrite se divisent en deux groupes principaux selon la cause de leur survenue: infectieuse et inflammatoire.

L'arthrite infectieuse comprend les types de maladie suivants:

  • arthrite purulente (pyogène),
  • causée par une infection spécifique,
  • réactif,
  • post-infectieux.

L'arthrite réactive est associée à un certain nombre de maladies infectieuses causées par la flore intestinale (Salmonella, Shigellose, Yersiniose), des micro-organismes urogénitaux (chlamydia, mycoplasmes, ureaplasma) et certaines autres infections. En même temps, les microbes et les antigènes ne sont pas détectés dans la cavité articulaire et la membrane synoviale. Cette forme de maladie entraîne rarement une lésion de la hanche chez l'adulte.

Les pathologies inflammatoires comprennent des affections associées à des allergies, une agression du système immunitaire, des troubles métaboliques, certains syndromes héréditaires et des maladies oncologiques.

Classification

Les types les plus courants d'arthrite fémorale sont:

  1. Le rhumatoïde est une maladie auto-immune dans laquelle le système immunitaire attaque des articulations saines et combat les infections.
  2. Gouteuse - une attaque se produit en raison du niveau élevé d'acide urique et de la formation de cristaux.
  3. L'arthrose est une maladie dégénérative des articulations, plus fréquente chez les personnes âgées.
  4. Bursite - cette affection implique une inflammation de la bourse (petits sacs remplis de liquide qui aident à réduire les frictions entre les os et les autres structures en mouvement des articulations).
  5. Psoriatic - causé par le psoriasis, affectant souvent non seulement la peau, mais aussi les articulations.
  6. Infectieux - peut être causé par une infection, un virus ou une bactérie;
  7. Réactif - se développe en raison de la présence d'une infection dans les voies urinaires, les intestins ou d'autres organes.
  8. Le juvénile est un type d'arthrite chez les enfants, accompagné de nombreux symptômes.

C'est pourquoi il est si important d'avoir un examen complet, y compris un diagnostic différentiel.

Symptômes de l'arthrite de la hanche

Dans l'arthrite de la hanche, les symptômes sont lents et dépendent en grande partie des caractéristiques individuelles du corps humain et de la cause de l'arthrite. Chez les jeunes, le coxite a un développement plus rapide.

Au début de la maladie, on ressent une sensation de fatigue rapide de l'articulation, il y a une raideur des mouvements le matin, il y a une douleur dans les muscles, une douleur dans l'articulation et l'aine. Au fur et à mesure que la coxite progresse, la mobilité articulaire diminue encore plus, l'inflammation des tissus articulaires se joint, l'exsudat s'accumule à l'intérieur de celle-ci, ce qui entraîne l'apparition d'une tumeur importante, des rougeurs et l'articulation peut sembler brûlante au toucher.

Dans les cas plus avancés, l'articulation perd complètement sa mobilité, il devient très difficile, voire impossible, de remplir ses fonctions.

Dans certains cas, le développement aigu possible de la coxite, dont les symptômes au début de la maladie sont similaires à ceux d'un rhume ou une grippe. Des manifestations telles qu'une forte fièvre, une perte d'appétit, des frissons, une faiblesse, des courbatures et des articulations sont observées, suivies des symptômes de lésions articulaires. De tels symptômes sont plus fréquents avec l'arthrite purulente de l'articulation de la hanche. Si à ce stade la maladie n'est pas effectuée des mesures thérapeutiques, alors elle devient chronique.

Dans le cas de la coxite rhumatoïde, ainsi que des dommages à l'articulation, tout le corps est impliqué dans le processus pathologique. La déformation des membres, l'anémie, la colite, la constipation et d'autres manifestations sont possibles.

Diagnostics

La coxite de l'articulation de la hanche étant caractérisée par des symptômes prononcés, le médecin peut, sans examen préalable, poser un diagnostic préliminaire ainsi qu'une estimation du degré de dégradation du corps. Dans le même temps, il effectue un diagnostic clinique:

  1. Détermine l'intensité de la douleur par la palpation;
  2. Identifie s'il y a des différences de longueur de jambe;
  3. Examine la présence de restrictions sur le mouvement des articulations;
  4. Détermine le degré de sensibilité et l'adéquation de l'apport sanguin aux jambes;
  5. Détecte une atrophie musculaire.

Après avoir effectué un diagnostic clinique, il est nécessaire d'effectuer des diagnostics instrumentaux et de laboratoire, qui comprennent:

  1. Radiographie du bassin.
  2. Radiographie axiale.
  3. TDM, IRM, échographie, scintigraphie (si nécessaire).
  4. Ponction articulaire et analyse du liquide synovial.

Traitement de l'arthrite de la hanche

En fonction de la cause et du stade d'arthrite de l'articulation de la hanche, son traitement peut être effectué par un rhumatologue, un chirurgien, un chirurgien traumatologue-orthopédiste, un spécialiste de la tuberculose. Au stade aigu, un plâtre est appliqué pour assurer un déchargement et un repos maximum de l'articulation de la hanche.

La pharmacothérapie est réalisée en tenant compte de l'étiologie de la coxite et peut inclure la prise de:

  • AINS. Aucun traitement de l'arthrite, y compris de l'articulation de la hanche, ne peut se passer de la prise d'AINS (médicaments non stéroïdiens conçus pour éliminer l'inflammation). Ces outils aident non seulement à soulager la douleur, mais également à réduire l’enflure, à réduire la perméabilité vasculaire. Une personne ressent l’effet après la première dose. Ceux-ci comprennent des médicaments tels que l'ibuprofène, le diclofénac, le kétorolac, le kétoprofène et d'autres. Cependant, ils ont des côtés négatifs - leur action est courte et la liste des effets secondaires est assez impressionnante. Les plus dangereux d'entre eux sont: une diminution du nombre de leucocytes et d'érythrocytes dans le sang, une augmentation de l'activité des enzymes hépatiques, l'apparition de symptômes d'hépatite, une altération de la fonction rénale, une augmentation de la pression artérielle, le développement d'un ulcère à l'estomac et des saignements gastriques.
  • Myorelaxants. Ils sont conçus pour détendre les muscles, car la contraction musculaire involontaire est toujours un problème associé à l’arthrite de la hanche. Ce mécanisme de défense d'un organisme provoque de grandes difficultés pour une personne qui tente d'effectuer un mouvement avec un membre.
  • Analgésiques locaux. Souvent, afin de réduire les risques d'effets secondaires, les médecins prescrivent des analgésiques qui doivent être appliqués à l'extérieur. Dans ce cas, nous parlons de moyens tels que dolit-gel, bengey, voltaren-emulgel, fastum, apizatron et autres crèmes, gels et baumes. Leur avantage indéniable sur les moyens à prendre par voie orale est qu’ils affectent l’articulation localement et ne pénètrent pas dans le tractus gastro-intestinal. Cependant, ce traitement présente également un inconvénient: l’articulation de la hanche est éloignée de la surface de la peau, ce qui signifie qu’un effet local aura un effet modéré;
  • Minéraux Nécessaires pour recevoir sont des médicaments minéralisant les os. Ceux-ci incluent Vitrum Calcium, Teravit, Biovital, Kaltsimin. Ils doivent être pris par les personnes qui ont des problèmes nutritionnels et sont incapables d'obtenir toutes les substances nécessaires à partir des aliments. Entre-temps, il n’ya pratiquement aucune contre-indication sérieuse à l’utilisation de tels additifs, à l’exception de l’intolérance individuelle des composants dans leur composition.
  • En plus de limiter la mobilité, les muscles qui sont en tension depuis longtemps commencent à se faire mal. Des moyens tels que mydocalm, baclofen et sirdalud peuvent faire face à la tension musculaire, soulager la douleur et retrouver la mobilité des membres. Naturellement, comme d’autres médicaments, ils ont des effets indésirables, dont les plus fréquents sont: troubles du sommeil, vertiges, troubles gastro-intestinaux, nausées, diminution de la pression artérielle. Cependant, ces phénomènes négatifs lors de la prise de petites doses disparaissent rapidement ou peuvent ne pas se produire du tout. Bien que les douleurs musculaires ne puissent en aucun cas être tolérées (les muscles manquent d'oxygène et n'éliminent donc pas les produits métaboliques, il en résulte une douleur qui intensifie le spasme).
  • Antibiotiques. Si l'arthrite articulaire de la hanche a été causée par une maladie infectieuse, il faut d'abord en éliminer la source. Pour ce faire, prescrire des antibiotiques ou des antiviraux, tout en parallèle, le patient doit prendre des anti-douleurs et des anti-inflammatoires.

Si les tentatives de traitement conservateur de l'arthrite sont inefficaces, en cas de douleur chronique et de limitation persistante de la fonction articulaire, la question de l'intervention chirurgicale (synovectomie, arthroplastie totale de la hanche, arthroplastie, arthrodèse, arthrostomie, etc.) est résolue.

Remèdes populaires

La médecine traditionnelle dispose dans son arsenal de fonds suffisants pour le traitement de l'arthrite à domicile, en particulier au stade initial.

  1. Mélanger le sel et la moutarde sèche dans les proportions 2: 1. Après avoir ajouté de la paraffine, vous obtenez une masse, qui ressemble en quelque sorte à une crème. Vous devez le laisser régler du jour au lendemain et il sera prêt à être utilisé. La région de l'articulation touchée doit être frottée avant le coucher, jusqu'à ce que la pommade soit complètement absorbée par la peau. Dans la matinée, laver l'endroit avec de l'eau tiède. En cas de gonflement, pour réduire leur volume, la zone traitée avec une pommade doit être bandée et réchauffée.
  2. Bains d'ortie. Au début, les solutions d’eau contenant des orties fraîches ou séchées aident à faire face au syndrome douloureux. Prenez 4 kg d'ortie, versez de l'eau et laissez bouillir pendant 30 minutes. Le bouillon obtenu est ajouté à un bain chaud (pas plus de 40 ° C). La durée de la procédure est de 20 minutes.
  3. Mélange ail-citron. Écrasez 3 citrons, 120 g de céleri et 60 g d'ail. Mettez dans un bocal, versez 2 litres d’eau bouillante et enveloppez une couverture chaude. Laisser agir 12 à 14 heures pour insister. Avant le repas, buvez 70 ml du médicament. Traiter pendant 30 jours.
  4. Pommes au chou. Les feuilles de chou enduites de miel s'imposent à la zone touchée. Recouvert d'une pellicule de plastique, isolé. Le matin, la compresse est retirée, le joint est lavé à l'eau tiède. L'application apaise, élimine la douleur. De cette façon, 30 jours sont traités. Avant la procédure, le point sensible est légèrement caressé et frotté.
  5. Lotions à la propolis. Serviette imbibée de propolis. À cette fin, il est mis dans une ruche pour la période hivernale. Le tissu avec de la colle d'abeille est appliqué sur le joint. La procédure aide à soulager les symptômes de la radiculite, l'arthrite, aide aux luxations

La réussite de la confrontation de la maladie dépend du traitement initié en temps voulu. Dans la majorité des cas, il est possible d'empêcher la destruction complète du cartilage. L'arthrite de la hanche est particulièrement dangereuse pour les enfants. Par conséquent, dès les premiers symptômes indésirables, consultez un spécialiste.

Prévisions

Le résultat de l'arthrite peut être une raideur facile et une ankylose complète de l'articulation de la hanche. Complication de l'arthrite purulente peut être un choc infectieux-toxique ou une septicémie. Un traitement complet et opportun permet de minimiser les dysfonctionnements de l'articulation de la hanche et de prévenir l'apparition de l'arthrose.

Afin de prévenir l’arthrite, il est nécessaire de surveiller le poids, de traiter sérieusement le traitement de toute infection et des maladies associées, de réaliser une ECP des plaies pénétrantes des articulations.

Arthrite de la hanche droite

Synovite: qu'est-ce que c'est (réactif, chronique, post-traumatique), comment et quoi traiter l'articulation (ulnaire, poignet)

  • Soulage la douleur et le gonflement dans les articulations de l'arthrite et de l'arthrose
  • Restaure les articulations et les tissus, efficace dans l'ostéochondrose

La synovite est un processus inflammatoire de la membrane synoviale. L'inflammation ne concerne que la coquille et s'exprime par la concentration d'épanchement inflammatoire dans la cavité de la coquille.

Le revêtement des cavités impliquées dans le processus inflammatoire peut être:

  • Sac synovial. Il s’agit d’une petite cavité bordée d’une membrane synoviale et délimitée par une capsule.
  • Cavités articulaires
  • Gaine du tendon synovial.

En règle générale, synovite chronique de l'articulation du coude, ainsi que des articulations radiocarpien, cheville, articulaire et du genou. Les inflammations se différencient selon l'évolution clinique en aiguë et chronique.

Pour l'inflammation aiguë est caractérisée par un gonflement, ainsi que la pléthore et l'épaississement de la membrane synoviale. Lorsque les modifications inflammatoires de la membrane synoviale ou de la cavité articulaire progressent, un épanchement prononcé, qui est un exsudat jaune avec des flocons de fibrine, apparaît.

La synovite chronique se produit dans le contexte d’un épaississement de la membrane fibreuse de la capsule articulaire. Cette condition forme une fibrose - le sceau du tissu conjonctif avec des changements cicatriciels.

La synovite chronique est rarement diagnostiquée, ses symptômes peuvent être différents. Il se forme dans une articulation, mais lorsqu'il se développe en polyarthrite, les deux articulations sont affectées. Le type chronique affecte le plus souvent:

  1. le genou
  2. cheville
  3. poignet,
  4. articulation carpienne.

La synovite post-traumatique de l'articulation du genou est une réaction du corps à la déformation du tissu ou des lésions articulaires. Dans ce cas, la membrane synoviale forme un épanchement dans l'articulation. Raisons supplémentaires:

  • mouvement du corps articulaire,
  • dommages au ménisque ou au cartilage.

La synovite exsudative est similaire à la synovite post-traumatique. Cette forme se développe lorsque l'articulation est blessée. Particularité: une plus grande quantité de précipité dans le liquide articulaire, à cause de laquelle l’articulation est douloureuse et augmente considérablement.

En fonction des spécificités du processus inflammatoire et de l'épanchement, la médecine moderne distingue les types suivants:

  1. purulent,
  2. hémorragique,
  3. séreux,
  4. sérofibrineux.

Une synovite peut être légère, c'est-à-dire ne pas avoir de symptômes prononcés. La synovite modérée est caractérisée par:

  • une légère augmentation du joint
  • la possibilité de mouvement de l'articulation.

Causes de la synovite

Les groupes de synovites sont divisés en raison de:

Causes de la synovite infectieuse: pénétration d’agents pathogènes dans la membrane synoviale. Les microorganismes y pénètrent de l'extérieur, ainsi que de façon lymphogène et hématogène:

  • La synovite non spécifique est provoquée par des microorganismes pathogènes qui provoquent une inflammation non spécifique de la membrane synoviale: pneumocoques, staphylocoques, streptocoques,
  • La synovite spécifique est causée par des agents pathogènes qui provoquent une inflammation de la membrane synoviale.

Causes de la synovite aseptique:

  1. lésions articulaires mécaniques,
  2. l'hémophilie;
  3. troubles métaboliques;
  4. troubles endocriniens.

La synovite allergique, par exemple, la synovite réactive, survient à la suite d'une exposition à la membrane synoviale d'allergènes infectieux et non infectieux. La synovite réactive est une forme allergique de la maladie. Le plus souvent, dans ce cas, l'articulation du genou souffre. La synovite réactive touche les personnes jeunes et âgées.

Symptômes de la synovite

Une synovite séreuse aiguë non spécifique provoque une modification de la forme de l'articulation tout en lissant les contours. Principaux symptômes: la température corporelle augmente, la douleur apparaît à la palpation des articulations.

L'épanchement commence à s'accumuler dans la cavité articulaire, particulièrement dans l'articulation du genou, car il se manifeste par un symptôme de ballotisation de la rotule.

Ce symptôme se caractérise par le fait que, lorsque la jambe est redressée, une pression sur la rotule conduit à son entrée dans la cavité articulaire et jusque dans l'os. Après que la pression est éteinte, la rotule "apparaît"

Synovite de l'articulation du genou droit

Dans la synovite purulente aiguë, il existe une manifestation assez prononcée des symptômes de la maladie. Vous pouvez dire que dans ce cas, les symptômes sont plus révélateurs que ceux de la synovite séreuse.

Synovite purulente a les conditions suivantes:

  • l'état général insatisfaisant du patient,
  • pointes de faiblesse
  • des frissons,
  • température corporelle élevée
  • dans certains cas, l'apparition de délire.

Les contours de l'articulation malade sont lisses, la peau rougie au-dessus de l'articulation, ainsi que la douleur et la limitation apparente du mouvement.

Dans certains cas, une contracture peut apparaître, c’est-à-dire une restriction des mouvements passifs. La synovite purulente, entre autres, peut être accompagnée d’une lymphadénite régionale. Ceci est une augmentation des ganglions lymphatiques due au processus inflammatoire.

Remarque: si la synovite purulente aiguë n'est pas complètement guérie, il est probable qu'elle se reproduira.

Au premier stade de la forme chronique de synovite séreuse, des manifestations cliniques marquées sont observées. Les patients se plaignent de:

  • fatigue
  • fatigue de marche
  • restriction des mouvements dans l'articulation douloureuse,
  • l'apparition d'une douleur douloureuse.

Dans la cavité articulaire commence l'accumulation de grandes quantités d'épanchement, ce qui tourne autour de l'œdème de l'articulation - hydrarthrose. Avec l'existence à long terme de l'hydropisie, les ligaments de l'articulation sont étirés, ce qui entraîne son relâchement, sa subluxation et, parfois, sa luxation.

Complications de la synovite

L'arthrite purulente se développe au cours de la formation d'un processus purulent actif, causé par une synovite aiguë purulente.

Le phlegmon et la périarthrose des tissus mous apparaissent lorsque le processus purulent se déplace de la cavité synoviale vers les tissus entourant l'articulation, avec une synovite aiguë purulente.

Phlegmon, arthrite purulente et périarthrite ont des manifestations locales:

  • la surface articulaire augmente considérablement,
  • il y a un gonflement des tissus,
  • la peau sur l'articulation devient rapidement rouge.

La panarthrite se forme lorsqu'un processus purulent affecte le cartilage, les ligaments de l'articulation et les os.

Comment traiter la synovite réactive

Le traitement de la synovite séreuse aiguë doit être effectué lors de l'immobilisation initiale du membre avec une attelle en plâtre. Comment traiter la synovite au stade initial:

  • UHF-thérapie,
  • Irradiation UV
  • électrophorèse avec novocaïne,
  • réchauffe les compresses avec la solution de Dimexidum.

Si la synovite est grave, le médecin vous prescrit:

  1. Électrophorèse de Lydase
  2. électrophorèse d'iodure de potassium,
  3. phonophorèse avec glucocorticoïdes.

Si les symptômes de la synovite ne sont qu’une grande quantité d’épanchement dans la cavité synoviale et une faiblesse générale, des ponctions articulaires sont nécessaires avec l’ajout possible d’antibiotiques. Les moyens doivent être choisis en fonction du degré de sensibilité des agents pathogènes. La ponction est faite par voie intramusculaire ou dans la cavité articulaire.

Si la maladie est bénigne et que les symptômes ne sont pas frappants, le traitement de la synovite consiste uniquement en une immobilisation du membre et en un bandage serré de l'articulation, jusqu'au retrait complet de l'épanchement dans la cavité articulaire et de la disparition des modifications inflammatoires des tissus mous entourant l'articulation.

Le traitement de la synovite ne peut se passer de physiothérapie. Par exemple, la kinésithérapie pour l'arthrose du genou s'est révélée excellente.

Crevaison du genou

La synovite purulente aiguë nécessite un tel traitement, dans lequel une attention accrue est accordée à la meilleure immobilisation du membre affecté avec une attelle ou un pansement en plâtre.

Il est également important de mener une antibiothérapie générale et locale sérieuse. Le pus de la cavité articulaire est éliminé par ponction, après quoi des antibiotiques à usage général, la novocaïne et l'hydrocortisone sont injectés dans la cavité. C'est le traitement de ce type de synovite.

De plus, il est important d’utiliser de longs lavages continus par aspiration de la cavité articulaire avec des solutions non concentrées d’antibiotiques. Ces actions sont effectuées à l'aide de deux drains minces.

En cas d'évolution sévère de la synovite purulente, une ouverture et un drainage de la cavité articulaire sont indiqués.

Le traitement de la synovite fibrineuse ou séreuse séreuse comprend les étapes suivantes:

  1. assurer le reste du membre affecté,
  2. effectuer des ponctions articulaires,
  3. procédures physiothérapeutiques: applications de paraffine, électrification.

Il est important d'identifier et de mettre en œuvre le traitement du trouble principal qui a provoqué l'apparition et les symptômes de la synovite chronique.

Dans les cas avancés, il est nécessaire de procéder à une intervention chirurgicale utilisant une synovectomie. L'opération peut consister en l'excision complète ou partielle de la membrane synoviale de la capsule articulaire.

Pronostic du traitement de la synovite

Le pronostic de la synovite dépend en grande partie des caractéristiques de l'agent pathogène et de l'état du corps.

Le rétablissement complet implique la préservation des mouvements dans l'articulation. Les médecins donnent un tel pronostic positif pour les synovites allergiques et séreuses. En relation avec d'autres formes de la maladie, une raideur ou une immobilité complète de l'articulation peut apparaître.

Si une synovite purulente grave s'est développée sous une forme sévère, le risque de septicémie est élevé. Globalement, tout cela crée souvent un risque de décès pour le patient.

  • Soulage la douleur et le gonflement dans les articulations de l'arthrite et de l'arthrose
  • Restaure les articulations et les tissus, efficace dans l'ostéochondrose

La synovite de l'articulation de la hanche est un processus inflammatoire de la membrane synoviale, accompagné de l'apparition et de l'accumulation d'épanchement. Selon la cause du développement, on distingue les formes traumatiques, infectieuses, allergiques, réactives et transitoires.

Signes de pathologie

Les symptômes de la synovite chez l’adulte sont caractérisés par une localisation unilatérale ou bilatérale. Cela dépend si une articulation de la hanche est touchée ou les deux en même temps.

  1. Le premier et principal symptôme de la maladie est la douleur. L'inconfort est grandement accru par l'effort physique, la longue marche, l'ascension sur plusieurs étages. Avec la progression de la pathologie, la douleur apparaît même pendant le repos.
  2. Le fonctionnement de l'articulation de la hanche est altéré. Les activités élémentaires telles que marcher, monter ou descendre les marches deviennent impossibles et nécessitent un effort considérable. Réduit la quantité de mouvement jusqu'à un verrouillage complet. Des contractions spontanées des muscles de la cuisse et une augmentation du tonus de l'articulation touchée apparaissent. En marchant, la boiterie augmente progressivement.
  3. Les manifestations externes de la maladie sont caractérisées par une rougeur et une peau pastoznostique au niveau de l'articulation de la hanche.
  4. Il y a une augmentation de la température locale. Dans les cas graves, les signes de malaise général ne sont pas exclus, ainsi qu'une légère augmentation de la température corporelle jusqu'à un nombre subfébrile.
  5. Une synovite bilatérale de l'articulation de la hanche se développe souvent à cause de la pénétration de bactéries dans la cavité ou de l'effet toxique des allergènes. Dans ce cas, la maladie apparaît sur le fond d'une infection ou de l'action d'autres facteurs provoquants.

Traitement de la toxicomanie

Le traitement de la synovite doit commencer dès les premiers signes de la maladie. Cela empêchera le développement de modifications dégénératives-dystrophiques au niveau des articulations et la survenue de complications irréversibles.

L'articulation doit être parfaitement immobilisée et assurée par le biais d'un bandage compressif ou de l'application de plâtre.

Comment traiter la synovite? Un schéma thérapeutique individuel est développé pour chaque patient. Ceci prend en compte la gravité des manifestations cliniques de la maladie et la présence de complications.

Le traitement médicamenteux de la maladie comprend l'utilisation des groupes de médicaments suivants:

  1. Anti-inflammatoires non spécifiques. Avoir un effet complexe - soulager la douleur et le gonflement, réduire la gravité du processus inflammatoire. Normaliser la température corporelle. En fonction des manifestations cliniques de la maladie, les médicaments du groupe des AINS peuvent être prescrits sous forme de pommade à usage topique, ainsi que de comprimés ou de solutions injectables à des fins d'exposition systémique. Dans le traitement de la synovite des articulations de la hanche droite et gauche, utilisez principalement de l'ibuprofène, du paracétamol, du Movalis, du méloxicam et d'autres médicaments.
  2. Glucocorticoïdes. Montré dans une maladie grave. Les médicaments hormonaux sont utilisés avec précaution, car ils présentent un grand nombre de contre-indications à l'utilisation et de réactions indésirables. Dans le traitement de la synovite, la prednisolone et la dexaméthasone sont principalement utilisées sous forme de comprimés ou sous forme injectable. En cas de synovite récurrente et d'absence de résultat positif du traitement par d'autres médicaments, l'administration intra-articulaire de glucocorticoïdes est indiquée.
  3. Antibiotiques. Sont une partie importante du traitement complexe, si la cause de la maladie était des facteurs infectieux. En outre, des antibiotiques sont prescrits aux patients qui doivent subir une ponction pour prévenir les complications. À cette fin, les médicaments antibactériens à large spectre sont principalement utilisés: Ceftriaxone, Erythromycine, Céfazoline, etc. Le médecin détermine la posologie requise, la fréquence d'utilisation et la durée du traitement en fonction de l'état du patient.
  4. Inhibiteurs des enzymes protéolytiques. Appliqué dans le traitement complexe des formes chroniques de synovite. Les préparations contribuent à la dégradation des structures protéiques formées à la suite du processus inflammatoire. Les enzymes protéolytiques comprennent Kontrykal et Trasilol, qui doivent être injectés dans la cavité de l'articulation de la hanche.
  5. Fonds trophiques. Fournit l'activation de la circulation sanguine et normalise le métabolisme dans les tissus affectés de l'articulation. Les principaux médicaments sont l'acide nicotinique et la thiotriazoline.
  6. Multivitamines. Conçu pour renforcer le système immunitaire et augmenter les défenses propres du corps. Cela contribue à la récupération rapide du patient.

Ponction et synovectomie

La survenue d'une grande quantité d'épanchement dans la cavité de l'articulation de la hanche constitue une indication directe de la ponction. En utilisant cette méthode, vous pouvez analyser un échantillon du matériau afin de déterminer l'agent pathogène et sa sensibilité aux médicaments antibactériens.

De plus, sans faute, le médecin traitant pompe le fluide formé et injecte des glucocorticoïdes dans la cavité articulaire. Ils ont un puissant effet anti-inflammatoire et ne permettent pas le développement de complications en raison de l'intégrité de la capsule articulaire.

En l'absence de résultat positif du traitement, ainsi que du développement de modifications irréversibles de la membrane synoviale, le médecin peut décider de la nécessité d'une intervention chirurgicale.

En fonction de la gravité de la maladie et de la propagation du processus pathologique, une synovectomie partielle, sous-totale ou totale est réalisée. Dans le même temps, les suppurations, les éléments des tissus nécrotiques, les caillots sanguins sont enlevés.

Membrane synoviale modifiée pathologiquement excisée. La cavité de la hanche est assainie et des antibiotiques sont injectés.

Manières folkloriques

La médecine alternative peut fournir une assistance efficace dans le traitement de la synovite.

Les méthodes populaires devraient être utilisées en complément d'un traitement médicamenteux.

Ils vous permettent d'augmenter l'effet des médicaments, de réduire l'activité du processus inflammatoire, de soulager la douleur et de restaurer la mobilité articulaire.

Les principales méthodes de traitement incluent l’utilisation des produits suivants:

  1. Huile de laurier. Il a des effets anti-inflammatoires et antimicrobiens. Il nourrit les cellules avec des vitamines, des minéraux et d'autres ingrédients importants. Pour préparer un médicament, écrasez 4 à 6 feuilles de laurier en poudre et versez de l'huile d'olive ou de lin. Insister pour 2 semaines dans un endroit sombre et frais. L'huile frotte dans les articulations douloureuses dans un mouvement circulaire 2-3 fois par jour. La durée du traitement est de 10-14 jours.
  2. Une décoction de plantes médicinales. Il est nécessaire de mélanger 1 partie de la couleur de sureau, 4 parties d'écorce de saule et 5 parties de feuilles de bouleau. 1 cuillère à soupe l mélange verser 500 ml d'eau bouillante, envelopper et insister pendant 1-2 heures. Prendre 100 ml de décoction 20-30 minutes avant les repas 3-4 fois par jour. Le médicament a un effet anti-inflammatoire, antimicrobien, antiseptique et anti-œdème.
  3. Compresse de propolis. Il active la circulation sanguine et améliore les processus métaboliques. Il a une action anti-inflammatoire et antimicrobienne. Pour préparer la teinture de propolis, vous devez verser 10 g de fleurs séchées sur 100 g de vodka et les laisser infuser pendant 7 à 10 jours au réfrigérateur. Alternativement, vous pouvez utiliser le produit fini, acheté dans n'importe quelle pharmacie. Pour appliquer une compresse, un morceau de coton ou de gaze doit être humidifié avec de la teinture et appliqué sur un joint douloureux. Placez un sac en plastique ou du papier ciré sur le dessus. Envelopper avec du coton ou une écharpe chaude. Le secret principal d’une compression réussie est que chaque couche doit chevaucher la précédente de 1 à 2 cm afin d’élever la température locale de quelques degrés. Cela contribuera à améliorer la pénétration des ingrédients actifs du médicament dans l'épiderme jusqu'à l'articulation touchée. La durée d'application est de 3-4 heures.
  4. Pommade de consoude. Il soulage la douleur et l'inflammation, aide à rétablir la mobilité des articulations touchées. Vous pouvez préparer vous-même la pommade en mélangeant 200 g de graisse de porc et 200 g d'herbe de consou broyée. En vrac mis dans le réfrigérateur et laisser pendant 7 jours. Appliquez le médicament 3 à 5 fois par jour dans la région de la hanche du patient pendant plusieurs semaines.

Le traitement de la synovite doit être effectué sous surveillance médicale constante. Le médecin pourra évaluer l'efficacité du schéma thérapeutique et, si nécessaire, ajuster l'ordonnance.

Arthrose de la hanche, traitement, régime alimentaire, exercice

L'arthrose de la hanche est une maladie chronique qui provoque la destruction totale ou partielle de l'articulation. Dans cette pathologie chez l'homme, tous les composants de l'articulation de la hanche sont touchés: cartilage, tissu osseux, muscles, ligaments et vaisseaux sanguins. La maladie affecte les terminaisons nerveuses, de sorte que l'arthrose des articulations de la hanche est accompagnée d'une douleur intense.

Parmi les diverses maladies du système musculo-squelettique, l'arthrose de la hanche est le plus souvent diagnostiquée. On le trouve dans 45% des cas de plaintes de douleurs chroniques à la hanche. Ne retardez pas le traitement: dès les premières manifestations de la maladie, contactez votre médecin.

Caractéristiques de la maladie

L'arthrose de la hanche, dont le traitement est choisi par le médecin traitant en fonction du degré de négligence et des symptômes de la lésion, présente un caractère dégénératif du parcours. La maladie se caractérise par la croissance de tissu osseux sur les bords de l'articulation douloureuse. Les joints eux-mêmes présentent des écarts de déformation importants.

L'arthrose, dont les symptômes peuvent différer légèrement d'une pathologie à l'autre, est due à l'affaiblissement du cartilage articulaire, qui n'est plus en mesure de fournir une mobilité normale aux os.

Les os commencent à s'user, ce qui entraîne une douleur intense, une mobilité réduite, la formation de croissances caractéristiques (ostéophytes).

Les personnes de plus de 45 ans sont les plus exposées à l’arthrose de degré 1 et 2. Il y a dans la zone à haut risque des athlètes, ainsi que des hommes dont le système musculo-squelettique subit régulièrement des efforts physiques excessifs.

Le traitement de l'arthrose ne peut pas assurer le rétablissement complet d'une personne, surtout si la maladie est dans la deuxième ou troisième forme de négligence.

Une thérapie initiée en temps voulu réduit le risque de développer de nombreuses complications dangereuses, soulage le patient de nombreux symptômes désagréables de la maladie, arrête les processus de destruction. Plus tôt l’enquête est réalisée et la thérapie choisie, plus les chances de rétablissement complet de la mobilité sont grandes.

Étiologie de la maladie

Les scientifiques n'ont pas encore identifié l'agent causal de la maladie, mais des facteurs déclenchant l'arthrose chez l'homme:

  1. Pathologies progressives déjà existantes du système musculo-squelettique (arthrite).
  2. Les perturbations hormonales graves dans le corps (souvent chez les femmes pendant la ménopause).
  3. L'excès de poids, qui conduit à un stress grave sur le système musculo-squelettique et augmente le risque de processus inflammatoire.
  4. Anomalies congénitales de la structure (dysplasie, luxation).
  5. Prédisposition génétique individuelle.
  6. A déjà subi des blessures.
  7. Charges excessives.
  8. Mode de vie sédentaire et absence totale de charges actives.
  9. L'influence des foyers infectieux secondaires dans le corps.
  10. Graves perturbations du métabolisme.

L'arthrose chronique déformante à 1 degré peut toucher une ou deux articulations. Dans ce dernier cas, l'évolution et le traitement de la pathologie seront plus difficiles.

Dans la zone à haut risque, il existe des personnes âgées dont le tissu cartilagineux perd son élasticité d'origine et subit plus souvent des processus inflammatoires.

Progression de la maladie

Degrés d'arthrose des articulations de la hanche:

  1. 1 degré.
  2. 2 degrés.
  3. Grade 3 (son traitement sera plus efficace pendant la chirurgie).

L'arthrose des articulations de la hanche 1 degré est généralement accompagnée des symptômes suivants:

  • fatigue en marchant;
  • douleur aiguë lors de la foulée du pied;
  • douleur avec une activité physique intense.

L'arthrose de l'articulation de la hanche du 1 er degré, dont le traitement sera efficace par un traitement médicamenteux, ne provoque pas de symptômes aigus; Peu de patients du patient voient immédiatement un médecin. Cela implique le début de la maladie et son passage au degré suivant. Les photographies aux rayons X ne sont toujours pas des violations remarquables.

L'arthrose de l'articulation de la hanche de grade 2 se caractérise par une diminution prononcée de l'espace dans l'articulation. Dans cet état, le cartilage est déjà gravement endommagé, ce qui provoque un frottement osseux constant lors des mouvements et une douleur intense chez le patient. En raison du développement du gonflement, l'articulation perd sa fonction.

Il est facile d'identifier l'arthrose de l'articulation de la hanche de grade 2, car à la première image aux rayons X, le médecin remarquera des anomalies significatives. Symptômes caractéristiques du deuxième degré de la maladie:

  1. Déformation de la surface articulaire.
  2. Rigidité du mouvement et apparition de boiterie notable.
  3. Douleur intense lors des déplacements et au repos. Il sera plus difficile d'arrêter la douleur.
  4. Faiblesse du corps.
  5. Gonflement des tissus.

Donner la douleur dans la région lombaire et aux genoux complique le diagnostic. Les patients se rendent chez le médecin dans cet état avec des plaintes de douleur intense, ce qui devient la raison du diagnostic.

Les signes d'arthrose de l'articulation 3 degrés:

  • un fort resserrement dans l'articulation qui se développe pendant le mouvement (par frottement osseux);
  • douleur intense persistante, très difficile à arrêter avec les analgésiques conventionnels;
  • palpation douloureuse;
  • déformation importante;
  • processus inflammatoire actif;
  • perte de capacité à se déplacer sans canne ou béquilles.

Avec le passage de la maladie à 3 degrés de flux chez une personne augmente parfois le risque de développer des complications dangereuses. Dans un tel état, il est nécessaire de commencer le traitement complexe dès que possible.

Diagnostic de l'arthrose

Les symptômes de l'arthrose de l'articulation de la hanche sont très similaires à ceux d'autres pathologies du tissu cartilagineux. Le médecin peut donc vous prescrire les procédures de diagnostic suivantes pour établir un diagnostic précis:

  • Échographie de l'articulation;
  • Scanner;
  • tests sanguins ou urinaires généraux;
  • radiographie.

Sur la base des données obtenues, le rhumatologue dressera un tableau clinique général de la condition humaine et du degré de négligence de sa maladie. En outre, le médecin aura besoin des antécédents de la vie d’une personne, d’informations sur ses pathologies chroniques et d’une description des symptômes.

Pour évaluer la nature de la lésion, le médecin peut examiner et palper l'articulation douloureuse, demander au patient de marcher et de se tenir sur la jambe douloureuse.

La méthode de traitement dépend du degré de négligence de la maladie, des symptômes, de la présence de complications, des comorbidités. La thérapie traditionnelle est sélectionnée pour chaque patient.

Un traitement particulièrement prudent de l'arthrose doit être traité chez le patient âgé et en présence de maladies chroniques.

Objectifs du traitement thérapeutique

Le traitement de l'arthrose de l'articulation de la hanche à 2 degrés, ainsi que d'autres types de négligence de la maladie, vise les objectifs suivants:

  • prévention du développement de complications dangereuses;
  • la récupération la plus rapide possible du tissu cartilagineux endommagé;
  • amélioration de la mobilité de l'articulation touchée;
  • améliorer la qualité de vie du patient;
  • soulagement de l'inflammation aiguë;
  • ralentir la destruction du cartilage articulaire;
  • se débarrasser de la douleur.

Le traitement traditionnel de l'arthrose comprend:

  1. Long cours de traitement de la toxicomanie.
  2. Physiothérapie
  3. Massages
  4. Thérapie d'exercice.

Si nécessaire, le patient peut être affecté à un traitement chirurgical. En tant que mesure auxiliaire complexe, un régime thérapeutique est souvent prescrit aux patients.

Traitement de la toxicomanie

La pharmacothérapie classique pour cette maladie comprend l’utilisation de médicaments: