Pourquoi blesser les articulations métatarsophalangiennes?

Les dommages aux articulations des membres inférieurs sont très fréquents. Quel que soit leur âge, de nombreuses personnes au quotidien sont confrontées au même problème. Quelqu'un a mal aux genoux et certains souffrent de maladies des articulations du pied, notamment du métatarso-phalangien. C’est donc ce qui se passe et comment éliminer les sensations désagréables - peut-être les principaux problèmes qui concernent les patients.

Informations générales

Le pied est un élément important du système musculo-squelettique. Son objectif fonctionnel principal est de maintenir la position verticale du corps et d’assurer son mouvement. Ce segment du membre inférieur est soumis à de lourdes charges statiques et dynamiques, qui sont supportées par les caractéristiques structurelles du pied: ligaments et muscles forts, articulations stables, tissus mous développés.

Les articulations phalangiennes plus sont formées par la tête des os métatarsiens et les phalanges proximales des doigts. Ils ont une forme sphérique et sont renforcés à l'extérieur de plusieurs ligaments: le plantaire, le collatéral, le transverse profond. Contrairement aux articulations similaires des extrémités supérieures, les articulations du pied ont une gamme de mouvements beaucoup plus réduite: le premier métatarsophalangien fléchit et se plie, respectivement, à 80 et 35 degrés, tandis que dans les autres doigts, ces mouvements sont possibles à un angle de 40 degrés.

Pour remplir les fonctions qui lui sont assignées, le pied a une structure assez solide et stable.

Causes de la pathologie

Compte tenu du rôle important que joue le pied dans la vie d'une personne, ses dommages constituent un obstacle important à l'activité quotidienne et professionnelle. Les capacités compensatoires de l'appareil articulaire ne sont pas du tout illimitées. Par conséquent, dans des conditions d'exposition prolongée à des facteurs défavorables, les articulations sont sujettes à des modifications pathologiques. Les facteurs suivants contribuent à cela:

  • En surpoids.
  • Porter des chaussures inconfortables (talons hauts).
  • Pied plat.
  • Blessures au pied.

Ils entraînent une augmentation du stress des articulations métatarsophalangiennes et une biomécanique incorrecte du pied. Outre les facteurs locaux, les désordres systémiques du corps, indispensables au développement de l'arthrite et de l'arthrose, jouent également un rôle important:

  1. Échangez des troubles métaboliques (pour la goutte, le diabète, l'ostéoporose).
  2. Processus auto-immuns (pour la polyarthrite rhumatoïde, le lupus érythémateux, le rhumatisme).
  3. Lésion infectieuse des voies respiratoires, du système urogénital, des intestins (avec arthrite réactionnelle).
  4. Changements d'âge.
  5. Prédisposition génétique.

Par conséquent, le problème de la défaite des articulations métatarsophalangiennes est assez vaste et la recherche de la cause de la douleur au pied devrait être le principal aspect des mesures de diagnostic. Compte tenu des caractéristiques individuelles des patients, un examen approfondi est nécessaire afin de différencier les modifications inflammatoires et dégénératives-dystrophiques des articulations, les plus courantes.

Les articulations plusphalangiennes sont plus souvent endommagées par une combinaison de facteurs locaux et de troubles systémiques du corps.

Les symptômes

Parmi toutes les maladies du pied, on trouve principalement l'arthrite et l'arthrose. Ils ont des différences fondamentales dans le mécanisme de développement: les premiers sont causés par l'inflammation et les seconds, par des processus dégénératifs et dystrophiques dans le cartilage et les tissus environnants. Le tableau clinique de ces maladies est également caractérisé par certaines caractéristiques.

L'arthrite

L'arthrite survient lorsqu'une infection est introduite directement dans l'articulation ou lorsque des troubles systémiques surviennent dans le corps. Dans le premier cas, les dommages traumatiques ont une grande importance, et dans le second cas, les facteurs endocriniens, métaboliques et immunitaires.

L'inflammation affecte le plus souvent la capsule articulaire. Mais il existe des arthrites dans lesquelles le processus pathologique s'étend à l'os sous-jacent (par exemple, rhumatoïde). Pour les maladies inflammatoires, ces symptômes sont caractéristiques:

  • Douleur au repos, aggravée par l'effort.
  • Puffiness des tissus périarticulaires.
  • Augmentation de la température locale.
  • Rougeur de la peau.

Ceci est observé dans les cas où le processus est aigu et où l'arthrite chronique s'accompagne de signes moins brillants. Dans ce cas, non seulement les articulations métatarsophalangiennes sont souvent atteintes, mais également d'autres articulations, ce qui indique la nature systémique de la maladie.

Dans la polyarthrite goutteuse de la première articulation métatarso-phalangienne, la douleur apparaît soudainement, plus souvent la nuit et après des erreurs diététiques (aliments gras, alcool). En raison des changements inflammatoires dans les mouvements du pouce, il est très difficile, il est impossible de marcher même sur la jambe. La goutte chronique s'accompagne de dépôts de sels - urates - dans les reins (néphropathie, urolithiase) et sous la peau sous forme de tophi (au-dessus des articulations, dans la région de l'oreille).

Si le processus rhumatoïde est prévu, les articulations de la main sont nécessairement affectées, la raideur matinale est caractéristique et, au fil du temps, des déformations spécifiques apparaissent («col de cygne», «nageoires de morse», «boucle de bouton»). Dans l'arthrite réactive, il faut faire attention à l'état des symptômes des organes respiratoires, des yeux, des intestins et du système urinaire:

  • Rezi pendant la miction.
  • Décharge de l'appareil génital.
  • Diarrhée avec des impuretés pathologiques.
  • Toux, essoufflement.
  • Conjonctivite

Si l'articulation métatarso-phalangienne vous fait mal, vous devez envisager la possibilité d'une arthrite due à des modifications locales ou systémiques.

Arthrose

Une situation quelque peu différente se présente en cas d'arthrose de l'articulation métatarsophalangienne 1. La nutrition du cartilage est altérée, ce qui entraîne son amincissement, sa fissuration, ce qui réduit son élasticité et sa résistance. Dans ces conditions, même la charge habituelle devient insupportable et les changements dystrophiques se propagent dans le temps aux os, aux ligaments, aux tendons et aux muscles sous-jacents. Les patients s'inquiètent des symptômes suivants:

  • Douleur au tout début de la charge (démarrage) et après (mécanique).
  • Crunchus et crepitus en marchant.
  • Déformation de l'articulation.
  • Restriction de mobilité.

Beaucoup de gens remarquent qu'un renflement ou une bosse désagréable se forme au-dessus de l'articulation, ce qui ne crée d'abord qu'un inconfort esthétique, puis des difficultés lors du choix des chaussures et lors de la marche. Dans les cas graves, la douleur devient presque constante, l'articulation est immobilisée en raison d'une ankylose et la fonction du gros orteil est considérablement entravée.

Diagnostics

Il est possible d'assumer cliniquement un processus pathologique au niveau de l'articulation, mais le diagnostic ne peut être confirmé qu'à l'aide d'un examen supplémentaire. Il consiste en des méthodes de laboratoire et instrumentales, dont les résultats créent l'image la plus complète de la maladie. Ainsi, les études suivantes sont présentées aux patients souffrant de douleurs au pied:

  1. Rayons X.
  2. Tomographie (résonance calculée ou magnétique).
  3. Tests sanguins et urinaires généraux.
  4. Biochimie sanguine (acide urique, tests rhumatismaux, marqueurs d'inflammation, anticorps anti-infections, glucose, etc.).
  5. Analyse du liquide synovial.

En fonction de la cause de la pathologie articulaire, il peut être nécessaire de consulter des spécialistes: rhumatologue, orthopédiste et traumatologue, endocrinologue, infectiologue.

Il est nécessaire de déterminer l'origine des symptômes le plus tôt possible, car le succès d'un traitement ultérieur dépend d'un diagnostic rapide.

Traitement

Quel que soit le nombre d'articulations touchées - un ou plusieurs groupes -, il est nécessaire de traiter la maladie de manière complexe. Tout d'abord, ils affectent la cause de la pathologie et son mécanisme de développement. Et l'élimination des symptômes impliqués en deuxième place. Le plan de mesures thérapeutiques est déterminé par le stade de la maladie, l’état du corps du patient et les problèmes éventuels.

Traitement médicamenteux

L'utilisation de médicaments est un élément nécessaire du traitement de l'arthrite et de l'arthrose. Les médicaments modernes ont un large éventail d’effets positifs sur différentes parties de la pathologie, une bonne sécurité et des données probantes. Mais ils ne sont pas non plus sans effets secondaires et restrictions, qui sont pris en compte par le médecin lors de la prescription d'une correction médicale. En fonction des causes et de la nature de la maladie, ces médicaments sont utilisés:

  • Anti-inflammatoire non stéroïdien (Ksefokam, Nimesil, Ortofen).
  • Anti-goutteur (Purinol, Kolkhikum, Magurlit).
  • Glucocorticoïdes (Metipred).
  • Cytostatiques (méthotrexate).
  • Chondroprotecteurs (Struktum, Teraflex).
  • Vitamines et oligo-éléments (Calcemin).

Les signes locaux d'inflammation peuvent également être réduits à l'aide de préparations topiques - pommade, gel, crème (Dolobene, Diklak, Fastum, pommade à la consoude).

Tous les médicaments ne sont applicables qu’avec l’autorisation du médecin - à la posologie recommandée et selon l’évolution nécessaire.

Physiothérapie

En plus des médicaments, le traitement des maladies inflammatoires et dégénératives de l'appareil articulaire n'est pas complet sans méthodes physiques. Ils permettent d'activer la circulation sanguine, le trophisme tissulaire et les processus de réparation (guérison) dans les processus aigus et chroniques. De telles procédures sont largement utilisées:

  1. Électrophorèse et phonophorèse (avec Novocain, Hydrocortisone, Analgin, Dimexide).
  2. Thérapie magnétique
  3. UHF-thérapie.
  4. Thérapie au laser
  5. Applications à la paraffine et à la boue.
  6. Hydrothérapie.

Lorsque l’arthrite infectieuse purulente doit être rappelée, l’effet de chauffage doit être différé jusqu’à l’élimination de l’inflammation aiguë. Certaines affections associées - maladies de la peau, tumeurs, pathologie cardiovasculaire - limitent également les procédures physiques.

Massages

Parmi les méthodes non pharmacologiques utilisées des effets manuels sur les articulations - massage des pieds. En raison de la simplicité comparée, cet outil est largement utilisé non seulement dans les hôpitaux et les cliniques, mais également de manière indépendante par les patients à domicile. Il suffit d’apprendre les techniques de base du massage classique: caresser, frotter, pétrir, presser. Le déroulement d'un tel traitement est d'au moins 10-15 procédures.

Gymnastique

La thérapie physique est une composante extrêmement importante du traitement des maladies du système musculo-squelettique. Et les maladies de la première articulation du pied ne peuvent pas s'en passer. Au début, on utilise des mouvements passifs et, après l'élimination complète du syndrome douloureux, on peut procéder à des exercices actifs. Mais là aussi, il faut éviter une pression excessive ou des secousses soudaines afin de ne pas provoquer le retour des symptômes. Dans tous les cas, pour une thérapie efficace, il est nécessaire de créer un programme de formation individuel.

Des classes correctement organisées de gymnastique thérapeutique créent les conditions préalables à la restauration de la fonction motrice des articulations.

Correction orthopédique

L'arthrite ou l'arthrose de l'articulation métatarso-phalangienne nécessite une réduction et une répartition adéquate de la charge. Ceci est réalisé grâce à l'utilisation d'appareils orthopédiques:

  • Chaussures spéciales.
  • Semelles
  • Supinators.
  • Entretoises Interdigital.

Un aspect important de cette correction est la réduction du poids du patient, car cela réduit considérablement la pression excessive exercée sur le pied et améliore par conséquent sa fonction.

Opération

Si les méthodes conservatrices ne conduisent pas au résultat souhaité, alors la question de la conduite d'une opération est prise en compte. Ceci est principalement nécessaire dans les cas avancés lorsque l'ankylose se développe avec une arthrite ou des ostéophytes marqués et une raideur avec une arthrose. Les méthodes suivantes sont utilisées:

  1. Résection de la base de la première phalange.
  2. Enlèvement d'ostéophytes.
  3. Arthrodèse.
  4. Endoprothèses

Après la chirurgie, l'immobilisation de l'articulation avec du plâtre ou une attelle et des mesures de rééducation sont nécessaires. Cela peut prendre au moins 2 mois pour récupérer complètement. Cependant, il est préférable de ne pas créer la situation et d’obtenir un résultat positif du traitement conservateur. Ensuite, vous pourrez revenir à la vie active beaucoup plus tôt.

L'arthrose de l'articulation métatarso-phalangienne: signes, principes de traitement

Parmi les articulations du pied, le plus souvent, c'est l'articulation métatarsophalangienne (SFC) qui subit une déformation. Cela est particulièrement vrai chez les femmes chez qui cette pathologie est plus courante que chez les hommes. Si l'arthrose de l'articulation métatarso-phalangienne n'est pas traitée rapidement, la marche commence alors à s'accompagner de sensations désagréables dans le pied, elle devient douloureuse, ce qui empêche parfois une personne de se déplacer sur des distances considérables.

Quand les articulations métatarsophalangiennes font mal

L'articulation plusphalangienne du pouce du membre droit ou gauche commence à causer une gêne due à des maladies telles que la déformation de l'arthrose (DOA), l'arthrose-arthrite des premier, deuxième, troisième et quatrième degrés, la goutte. Et les deux premières maladies sont beaucoup plus courantes.

Les facteurs suivants contribuent à l’émergence et à la progression de changements pathologiques dans cette articulation:

  • sexe féminin;
  • surpoids;
  • port fréquent de chaussures étroites et inconfortables;
  • long séjour en talons hauts.

Ces facteurs entraînent une usure plus rapide des surfaces articulaires du cartilage, une prolifération de tissu conjonctif dans et autour de l'articulation, la courbure des os métatarsiens du premier doigt (un gros os apparaît).

Principes de traitement de l'AOD et de l'arthrose-arthrite des articulations métatarsophalangiennes

Traitement de maladies complexe PPS, a les domaines suivants:

  • élimination de la cause de la pathologie;
  • prévenir la progression et l'apparition de nouveaux changements pathologiques dans l'articulation;
  • soulagement du bien-être dû à la réduction des symptômes tels que douleur, inconfort en marchant.

De plus, le traitement sera différent lors de l'exacerbation de la maladie et lors de son calme (rémission).

Principales thérapies

Les directives suivantes s'appliquent au traitement de l'arthrose ou de l'arthrite du SPP dans les jambes:

  1. Normalisation du poids corporel. Plus la charge sur l'articulation est importante, plus les changements pathologiques qui s'y produisent sont intenses. L'inverse est également vrai: plus la charge sur les articulations métatarsophalangiennes est basse, plus il est possible d'éliminer l'inflammation et d'empêcher la progression de la maladie.
  2. Traitement de la toxicomanie. Les anti-inflammatoires hormonaux et non hormonaux sont largement utilisés sous forme d'injections, de comprimés, ainsi que de pommades, de gels et de crèmes à usage topique. En outre, des médicaments qui renforcent et restaurent le cartilage (chondroprotecteurs) sont prescrits. Il est également nécessaire de prendre des médicaments qui améliorent la circulation sanguine locale.
  3. Procédures de physiothérapie. Au cours de l’exacerbation, il est démontré que la physiothérapie favorise la pénétration du médicament dans le SPP ou a un effet analgésique, par exemple l’électrophorèse avec des solutions d’analgésiques et d’anti-inflammatoires. Au fur et à mesure que l'inflammation s'atténue, des procédures améliorant la circulation sanguine, le trophisme tissulaire et accélérant la restauration du cartilage sont prescrites.
  4. Gymnastique thérapeutique, massage. Montré principalement en rémission. L'objectif principal de ce type de traitement est le développement d'une articulation, le retour à la mobilité physiologique, la prévention d'une dégénérescence ultérieure des structures articulaires. Il est également important d'utiliser un Longuet spécial, fixant le pouce dans la position souhaitée et portant des chaussures orthopédiques.

Traitement chirurgical

En l'absence d'un effet positif du traitement conservateur, recourir à la "réduction osseuse" par voie chirurgicale, ainsi qu'à l'endoprothèse.

Arthrose-arthrite des orteils

Il s’agit d’une inflammation dégénérative du SFC, qui entraîne par la suite la destruction des structures articulaires, ainsi que l’inflammation des tissus environnants.

Manifestations de la maladie

Les symptômes typiques de la maladie sont les suivants:

  • gonflement, douleur "os";
  • la peau au-dessus de l'articulation semble plus chaude au toucher;
  • pendant les mouvements dans le SFC, la douleur apparaît ou augmente;
  • en marchant, une personne essaie d'épargner l'articulation et commence donc à boiter sur une jambe douloureuse.

Au premier stade de l'arthrose, la douleur apparaît périodiquement, provoquée par une longue marche.

Au deuxième degré, la douleur dans le SFC est plus intense, elle survient avec un effort modéré. La tête de l'os métatarsien s'épaissit, certains mouvements de l'articulation deviennent limités, accompagnés d'une douleur intense.

Le troisième degré est caractérisé par une déformation distincte de «l'os», le doigt «se déplace sur le côté», ses mouvements sont presque complètement limités et des cors apparaissent sous la phalange du pouce. Les douleurs ne surviennent pas seulement sous la charge, elles persistent et se reposent.

Méthodes de thérapie

Les médicaments suivants sont utilisés:

  1. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens - Indométhacine, Ibuprofène, Piroxicam, Cétanol, Diclofénac, Movalis.
  2. Administration intra-articulaire de médicaments - Diprospan, hydrocortisone, Kenalog, préparations d'acide hyaluronique.
  3. Chondroprotecteurs - Dona, Artra, Alflutop, Rumalon, etc.

L'utilisation des procédures physiothérapeutiques suivantes est efficace:

  • thérapie magnétique UHF;
  • électrophorèse;
  • thérapie au laser.

Arthrose déformante

La DOA et l'arthrose et l'arthrite du pouce sont des maladies similaires en ce qui concerne l'étiologie et la pathogenèse. Par conséquent, leurs symptômes et leur traitement sont presque les mêmes. Cependant, en cas d'ostéoarthrose déformante, ce ne sont pas les processus de destruction et de déformation des surfaces articulaires du cartilage, accompagnés d'une perte partielle de la fonction du SFC, qui vont apparaître.

Par conséquent, dans le traitement, en plus des procédures physiothérapeutiques et de la pharmacothérapie décrites ci-dessus, une grande attention est accordée au choix de chaussures confortables. Il est également nécessaire d’exclure les surcharges physiques susceptibles d’aggraver les lésions articulaires.

Chaussures DOA

Les chaussures doivent être lâches, avoir une semelle épaisse et un talon bas et régulier. Si nécessaire, le port de semelles orthopédiques est indiqué. À la fin de la journée, des bains de pieds chauds et une marche pieds nus sur des galets sont présentés pour détendre les pieds fatigués.

Quels types d'exercices sont contre-indiqués dans le DOA?

Dans le cas de l’arthrose déformante, les exercices physiques suivants sont contre-indiqués:

  • aérobic;
  • danses en mouvement;
  • courir
  • le ski
  • le football

Pour réduire le poids et réduire la charge sur les articulations du pied, des exercices sur le vélo d'appartement, l'équitation, la natation sont présentés.

Conclusion

Les articulations plusphalangiennes font partie des articulations du corps soumises au stress maximal. Cela est dû au fait qu'ils représentent la pression maximale pendant la marche et l'activité physique normale lorsqu'une personne est debout. Les chaussures étroites, le surpoids et d'autres facteurs expliquent le fait que l'arthrose de l'articulation métatarsophalangienne est la maladie la plus répandue, en particulier chez les femmes. Le traitement de cette maladie est complexe et long.

Arthrite des articulations du pied: causes, symptômes, comment traiter une maladie

Très souvent, l'arthrite du pied est un véritable malheur pour une personne. La douleur aux jambes, la difficulté à marcher et l'impossibilité de porter d'autres chaussures, à l'exception de chaussures orthopédiques spéciales, peuvent toutes être considérées comme un sérieux test de la force spirituelle et physique du patient. Après tout, la santé du pied - une des "constructions" les plus difficiles de notre corps - est la liberté de mouvement, et donc une qualité de vie à part entière.

Causes et prédisposition à la maladie

Selon les médecins, les problèmes d'articulations du pied sont un phénomène courant. Et une partie importante de ces maladies tombe dans l'arthrite, c'est-à-dire dans l'inflammation des articulations du métatarse, du tarse et des orteils *. Les causes de l'arthrite, contrairement à d'autres pathologies articulaires, ne sont pas toujours associées à l'âge: la maladie peut se manifester aussi bien chez les personnes âgées que chez les très jeunes.

Métatarse - cinq os tubulaires du pied situés entre les os du tarse et les phalanges des doigts. Le tarse est une collection de petits os situés entre les os du tibia et du métatarse.

Les causes de l'arthrite du pied peuvent être nombreuses, mais la plupart d'entre elles peuvent être attribuées à l'une des cinq pathologies suivantes:

La polyarthrite rhumatoïde est une maladie auto-immune. Cela est dû au fait que le système immunitaire commence à percevoir les cellules du tissu cartilagineux des articulations comme étrangères. Contrairement à la variante rhumatismale (infectieuse) de la maladie, qui touche principalement les grosses et moyennes articulations, la polyarthrite rhumatoïde préfère les petites articulations des mains et des pieds. Ce sont principalement les personnes d'âge moyen (35 à 45 ans) qui en souffrent, les femmes sont trois fois plus malades que les hommes.

La goutte est une pathologie dont la cause principale est une violation du métabolisme de l'acide urique et le dépôt de ses sels (urates) dans les cavités articulaires. Les articulations métatarsophalangiennes des gros orteils en souffrent, formant un «os» ou une «bosse» à la base du pouce. Les articulations voisines peuvent également être touchées: interphalangienne, cheville, talon-bélier et autres. Le plus souvent, les hommes de plus de 50 ans sont malades.

L'arthrose est une inflammation secondaire qui survient à l'arrière-plan d'un processus dégénératif (arthrose) - la destruction du cartilage articulaire. La maladie est typique des personnes du groupe d'âge plus âgé des deux sexes.

L'arthrite réactive est une immunopathologie qui se développe après des infections. Le plus souvent, les jeunes hommes âgés de 20 à 40 ans sont malades.

Autres formes d'inflammations: post-traumatiques, infectieuses et autres, caractéristiques toutefois non seulement des articulations du pied.

Symptômes caractéristiques

Toute arthrite des articulations du pied présente des signes communs: douleur, gonflement, rougeur, fièvre localisée et altération de la fonction des articulations touchées. Peut-être changer de démarche.

1. La polyarthrite rhumatoïde affecte le tissu conjonctif de tout le corps. En ce qui concerne l’appareil articulaire, cette affection est chronique et conduit toujours à des déformations, c’est-à-dire que le pied cesse d’être un support à part entière du corps. La maladie devient souvent la cause de l'invalidité et conduit souvent à la cessation complète du mouvement indépendant du patient. Les symptômes caractéristiques de la polyarthrite rhumatoïde du pied:

  • raideur matinale dans les petites articulations;
  • fatigue et douleur en marchant;
  • gonflement (épaississement) et rougeur de la peau dans la zone touchée;
  • lésion prédominante des articulations symétriques des deux jambes;
  • perturbation à long terme du bien-être général: l'état du patient est similaire à celui de la grippe (éventuellement avec une légère fièvre).

Le diagnostic de la polyarthrite rhumatoïde ne peut être posé que par un médecin sur la base de tests spécifiques, dont le plus important est la détection d'une protéine spécifique dans un test sanguin biochimique.

2. Les symptômes de l'arthrite goutteuse du gros orteil ont un écoulement paroxystique et se caractérisent par une douleur soudaine et très sévère dans la zone touchée (généralement l'articulation métatarsophalangienne dans la région du pouce). En règle générale, l'attaque débute la nuit, se développe rapidement et dure plusieurs jours ou plusieurs semaines (si aucun traitement n'est effectué). Aussi caractéristique de la goutte:

  • L'augmentation rapide de la douleur, qui peut être insupportable et s'accentuer au moindre contact ou mouvement du pouce, parce que les cristaux de sels d'acide urique (dont l'accumulation dans la cavité articulaire provoque une attaque) ont des bords pointus.
  • Gonflement rapide et rougeur - l'apparition des "bosses" caractéristiques à la base du doigt.
  • Augmentation de la température locale: la zone touchée devient chaude au toucher.

Le diagnostic de la goutte n'est généralement pas difficile pour le médecin, car ses manifestations sont assez typiques. Confirme le diagnostic de taux élevés d'acide urique dans le sang.

3. L'arthrose, comme mentionné ci-dessus, est une arthrite qui se développe sur le fond de l'arthrose. Ses manifestations sont des signes communs d'inflammation des articulations, que nous avons déjà mentionnés.

4. Dans l'arthrite réactive, le patient peut presque toujours se rappeler que 3 à 4 semaines avant la maladie, il souffrait d'une infection intestinale ou urinaire. Cette maladie se caractérise par des signes généraux d'inflammation articulaire et par l'implication de tissus périarticulaires (ligaments, tendons, etc.) dans le processus.

5. Les inflammations non spécifiques des articulations du pied (causées par diverses causes) sont caractérisées par des manifestations typiques de l'arthrite: douleur, gonflement, rougeur et fièvre locales, altération de la fonction des membres. Un symptôme courant de toutes les formes de la maladie est un trouble de la marche (dû à la douleur).

Les pieds peuvent gonfler (photo)

Méthodes de traitement

Thérapie traditionnelle

Comment traiter l'arthrite du pied? Les méthodes correctes de traitement de formes spécifiques de la maladie (rhumatoïde, goutteuse) ne sont connues que des spécialistes étroits. Par conséquent, si une telle pathologie est suspectée, le patient est immédiatement soumis à des tests spéciaux qui aident à identifier une protéine particulière ou à déterminer le niveau d'acide urique. Sur la base des résultats des tests et des symptômes existants, le médecin vous prescrira un traitement complexe.

  • Pour soulager l'inflammation auto-immune, les hormones sont souvent prescrites en association avec des anti-inflammatoires non stéroïdiens pouvant être injectés directement dans la cavité articulaire, ce qui procure un soulagement rapide.
  • En cas de crise de goutte aiguë, il est utilisé pour neutraliser et éliminer l'excès d'acide urique du corps.
  • Si une variante infectieuse de la maladie est diagnostiquée, le traitement de l'arthrite du pied doit commencer par des antibiotiques.
  • Avec toutes les maladies inflammatoires du pied, il est important d'observer le régime d'activité physique et de ne pas surcharger les articulations malades.

Régime alimentaire

Pour le traitement de la goutte, le régime alimentaire est particulièrement important: il est nécessaire de limiter autant que possible les produits contenant des purines (qui est à partir de laquelle l’acide urique est synthétisé). Il s’agit de sous-produits de viande (foie, rognons, etc.), de légumineuses, de poisson (spécialement salé), de saindoux, de viandes fumées, de fromages vieillis et de boissons alcoolisées. Vous devriez manger plus de légumes verts (sauf l'oseille et la rhubarbe), de légumes, de fruits et de céréales de grains entiers. La bouillie de mil cuite dans l'eau est particulièrement utile: elle lie et élimine l'excès de sel. Il est important de boire beaucoup d'eau et de thé vert.

Quelle que soit l’inflammation des articulations, vous devez suivre un régime riche en calcium (produits laitiers, pâte de sésame), en chondroïtine (poisson de mer, gelées, aspic), en minéraux et en vitamines. Mais de la consommation excessive de glucides simples et de graisses est préférable d'abandonner.

Remèdes populaires

Il ne sera pas superflu d'aider à un prompt rétablissement en traitant l'arthrite du pied avec des remèdes non conventionnels et populaires.

De recettes traditionnelles que vous pouvez appliquer à la maison, avec l'arthrite chronique, des bains de pieds avec une forte solution de sel iodé, chauffer les pieds dans le sable chaud, diverses compresses chauffantes la nuit aident. En cas d'inflammation aiguë, en particulier purulente, les procédures thermiques sont strictement contre-indiquées!

Bain de pieds - un moyen qui agit directement sur la partie du corps qui pose problème

À l'intérieur, utilisez une décoction de citron vert, camomille, millepertuis: 1 cuillère à café - 1 cuillère à soupe d'herbes préparée avec un verre d'eau bouillie, infusée et bue pendant la journée. Les cours de phytothérapie dans le traitement de l'inflammation chronique et de la goutte peuvent durer jusqu'à un an.

Un autre remède populaire efficace est un mélange de jus de carotte et de jus de chou (à parts égales). Boire 1 verre par jour.

Rappelez-vous que les méthodes non conventionnelles ne peuvent pas être le seul moyen de thérapie: ce n'est qu'un ajout au traitement classique. Assurez-vous de consulter votre médecin au sujet de votre traitement à domicile.

Il est très important de ne pas laisser l’arthrite du pied suivre son cours - pour éviter les complications et rétablir l’ancienne mobilité des articulations.

Arthrite de l'articulation métatarsophalangienne du pied

En médecine, l’inflammation des articulations du pied est appelée arthrite. Ce sont les pieds d'une personne qui subit le plus grand stress. Grâce aux pas, des mouvements complexes peuvent être faits. Par conséquent, ces parties du système musculo-squelettique sont soumises à de fortes exigences. Un pied humain contient 30 os, réunis par 28 articulations.

Qu'est-ce qui cause l'inflammation?

L'arthrite peut commencer sa formation dans n'importe quelle petite ou grande articulation. Les causes de cette maladie sont très diverses. Toute condition pathologique peut entraîner le début du processus inflammatoire. Tout dans le corps humain est interconnecté.

L'arthrite peut être primaire et secondaire. Dans le premier cas, les principales causes sont des lésions articulaires. Les formes secondaires de la maladie sont des complications des pathologies chroniques et des infections.

Les principaux facteurs conduisant au développement de l'arthrite des pieds:

  • lésions auto-immunes des tissus conjonctifs;
  • dommages à la surface des os et du cartilage;
  • IST et infections respiratoires;
  • troubles métaboliques;
  • invasions helminthiques;
  • changements pathologiques dans la structure des jambes.

L'un ou l'autre facteur peut entraîner une inflammation d'une partie particulière du système musculo-squelettique. L'arthrite de la cheville se développe généralement sur le fond des blessures. Cette articulation la plus grande comprend les os du bélier et du tibia. Les maladies s'accompagnent de violations graves des fonctions des pieds et nécessitent un traitement complexe à long terme.

La défaite de la première articulation métatarso-phalangienne s'observe dans la goutte. L'arthrite des petites articulations se manifeste par des rhumatismes et des processus pathologiques auto-immuns. Les facteurs suivants contribuent à l'émergence de nouveaux foyers d'inflammation ou à l'activation de foyers existants:

  • maladies catarrhales;
  • charges élevées prolongées;
  • immunité réduite;
  • pathologies chroniques des organes internes;
  • grossesse et allaitement.

L’arthrite du pied, comme tout autre processus inflammatoire au niveau des articulations, s’accompagne de modifications de la composition du liquide synovial. Les articulations des os sont entourées d'une coquille spéciale qui fait secret. Le fluide est nécessaire pour éviter le frottement des surfaces. En outre, il fournit des nutriments au tissu cartilagineux et élimine les produits toxiques du métabolisme.

Au début, le processus inflammatoire n'affecte que la membrane synoviale. La maladie dans ce cas s'appelle la synovite. Les tissus enflammés produisent une quantité accrue de liquide qui s'accumule dans la cavité articulaire, contribuant à l'apparition de poches. La sécrétion synoviale dans l'arthrite n'est pas en mesure de remplir les fonctions qui lui sont assignées. De ce fait, la destruction progressive du cartilage et des os commence.

Les processus inflammatoires de toute étiologie ont des symptômes similaires, mais ils se forment différemment.

Le développement de la polyarthrite rhumatoïde est favorisé par un dysfonctionnement du système immunitaire, dans lequel il commence à détruire des cellules saines. Les toxines bactériennes sont absorbées par les antigènes et s'accumulent dans les tissus mous, en les détruisant progressivement.

En cas de lésions articulaires, l'infection pénètre dans la cavité synoviale par la peau endommagée.

Des formes réactives d'arthrite se développent avec la pénétration de bactéries dans le sang.

Les maladies de type goutte-à-goutte apparaissent dans le contexte de l'accumulation dans le corps de composés d'acide uriques et d'urates. Dans le diabète, il y a une violation de l'apport sanguin à tout le pied, ce qui affecte négativement l'état des articulations.

Définition de maladie

Diagnostiquer l'arthrite dans la plupart des cas n'est pas particulièrement difficile. La maladie présente des manifestations externes caractéristiques que l'on peut déjà voir lors de l'examen initial. En outre, le médecin doit examiner attentivement les plaintes du patient et prélever une anamnèse. Il est beaucoup plus difficile de trouver la cause de cet état pathologique. La sévérité du processus inflammatoire est attribuée en fonction des résultats d'un test sanguin général reflétant une augmentation du nombre de leucocytes. Le test rhumatismal et l’identification de la protéine C-réactive sont une méthode de recherche plus informative.

La sévérité de la déficience fonctionnelle est déterminée à l'aide de tests spéciaux. Les méthodes d'examen par appareils comprennent la tomodensitométrie et l'IRM. Souvent utilisé et radiographie de l'articulation dans plusieurs projections. Il est obligatoire d'examiner les organes internes.

Principales caractéristiques

L'inflammation aiguë présente les symptômes suivants:

  • douleur et gonflement dans la zone touchée;
  • hyperémie de la peau;
  • forte fièvre;
  • faiblesse générale;
  • déformation de l'articulation, qui peut être vu en détail dans la photo;
  • mobilité réduite;
  • difficulté à marcher

Une gêne et un gonflement apparaissent en raison de l'accumulation d'excès de liquide et de modifications pathologiques dans les tissus conjonctifs et cartilagineux. Le type d'exsudat inflammatoire dépend de la cause de l'arthrite. Dans la forme rhumatoïde, le liquide a un caractère séreux, dans les infections, il est purulent et dans les lésions, il est hémorragique.

En fonction du nombre de joints impliqués, les processus inflammatoires sont répartis dans les groupes suivants:

  • monoarthrite (affectant un département du système musculo-squelettique);
  • polyarthrite (affecte plusieurs zones).

Les formes bilatérales d'inflammation surviennent le plus souvent dans des conditions pathologiques auto-immunes. Ils sont caractérisés par la volatilité: en s’atténuant dans un domaine, l’arthrite se transmet rapidement dans un autre. La sévérité des restrictions de mouvement peut être différente - d’une légère raideur matinale à une immobilisation complète. La polyarthrite des orteils aggrave considérablement l’état général du patient, car ce sont ces zones qui subissent le plus de stress pendant la marche. Comment éliminer l'inflammation et se débarrasser de la douleur arthritique dans les articulations des jambes?

Façons de traiter la maladie

Les mesures thérapeutiques aident à éliminer les principaux signes d'inflammation, à restaurer les fonctions motrices des articulations. Pour le traitement de l'inflammation de l'articulation du pied sont prescrits:

  • les médicaments;
  • physiothérapie;
  • interventions chirurgicales;
  • appareils orthopédiques.

Pour éliminer les poches et la douleur, des AINS sont prescrits.

Lorsqu'une grande quantité d'exsudat inflammatoire s'accumule, une ponction est effectuée. Une fois le liquide retiré, des médicaments hormonaux et antibactériens sont injectés dans la cavité articulaire. Les antibiotiques sont utilisés non seulement par voie topique, mais également sous forme de comprimés et d'injections.

Pendant la période de récupération, l'utilisation de chondroprotecteurs est indiquée, ce qui contribue à l'amélioration de la nutrition des tissus cartilagineux. Le traitement avec des médicaments est complété par des méthodes de soutien. Les procédures de physiothérapie sont effectuées en conjonction avec la mise en œuvre d'exercices spéciaux. Traiter l'arthrite du pied avec ces méthodes ne peut être qu'une période de calme.

Dans les premières classes, la charge sur les articulations devrait être minimale. Toutes les actions sont effectuées dans la position couchée. Au fil du temps, la complexité des exercices augmente, le patient commence à pratiquer une marche spéciale. Il est impossible de guérir complètement les formes rhumatoïdes de la maladie, mais le respect des recommandations du médecin peut améliorer la qualité de vie des personnes.

Pendant la période d'exacerbation, aucune charge sur le pied ne doit être fournie.

Dans certains cas, il est recommandé d'immobiliser la zone touchée avec un plâtre ou des attelles. Après avoir entré la rémission, vous devez utiliser une canne. L'arthrite des articulations des jambes est une indication pour le port de chaussures spéciales.

La plupart des gens qui ont des douleurs aux pieds le matin sont habitués à considérer cela comme un phénomène courant, à cause de la fatigue et des chaussures inconfortables. Des douleurs coupantes, douloureuses et lancinantes peuvent survenir après le réveil et peuvent également être des compagnons tout au long de la journée de travail. Comment ne pas rater une maladie qui se manifeste par des symptômes similaires et comment aider dans une situation particulière, regardons plus loin.

Raisons

Si des sensations désagréables se manifestent après une dure journée de travail ou un effort physique intense et disparaissent d'elles-mêmes, il s'agit alors de raisons non pathologiques, qui comprennent également les manifestations suivantes:

  1. Excès de poids, fournissant une charge accrue sur les pieds.
  2. Le port de chaussures inconfortables, qui serre le pied, se frotte et conduit à une mauvaise position anatomique, entraînant une tension constante des muscles et des ligaments.
  3. Longtemps debout.
  4. Exercice excessif.

Maladies articulaires

Les pathologies les plus courantes dans lesquelles les pieds font mal après le sommeil comprennent:

  1. L'arthrite est un processus inflammatoire dans le corps de l'articulation, dans lequel on note sa déformation et son atrophie. Le processus inflammatoire qui se produit dans l'articulation du sac entraîne la formation de processus stagnants dans les tissus voisins, ce qui entraîne une augmentation de la zone d'inflammation.
  2. Oignon - inflammation du sac périarticulaire de l'articulation métatarsophalangienne dans lequel elle se détache sur le côté, entraînant le doigt dans la mauvaise position anatomique.
  3. L'arthrose est une inflammation du tissu cartilagineux des pieds, qui provoque une rigidité des mouvements ainsi qu'une diminution de l'élasticité des articulations.

Type de douleur
Les douleurs les plus fortes du matin sont observées en cas d'arthrose. Ils apparaissent sous la forme de raideur et de brûlure de toute la surface du pied, d'engourdissement des doigts. Avec bursite, douleur lancinante, douleur et sensation de brûlure. En présence d'arthrite, le malaise se manifeste sous la forme d'un engourdissement du pied, de picotements et de coupures, cédant à la région de l'articulation du genou.

Localisation
Dans la bursite, la douleur est localisée dans la région du gros orteil et s'étend à la région du pied entier. L'arthrite et l'arthrose sont déterminées par la présence de douleurs dans tout le pied, avec ajout de poches et de rougeurs.
Diagnostics
Pour déterminer la présence de processus dégénératifs dans le pied, vous pouvez utiliser des méthodes de recherche telles que:

  1. Radiographie des membres.
  2. Échographie du sac articulaire et de l'articulation dans son ensemble.
  3. IRM et CT.
  4. Tests de laboratoire:
  • test sanguin (général, développé et biochimique);
  • ponction de liquide articulaire;
  • détection du fibrinogène.

Traitement
Si le processus inflammatoire est déclenché par des micro-organismes pathogènes, des médicaments antibactériens pouvant supprimer leurs moyens de subsistance sont sélectionnés: pénicillines et céphalosporines. Pour réduire le processus inflammatoire aidera les médicaments AINS: Nurofen, Ibuprofen, Naklofen, Diclofenac, Diklak. Milurit et Allopurinol permettent de réduire la concentration de sels. Chondroprotecteurs contribuant à la régénération des tissus cartilagineux: Artradol, Teraflex, Glucosamine. Pour une utilisation topique de pommades et de crèmes à effet de gel. Aussi bien aider à compresse sur la base de Dimexidum, qui assure l'entrée sans entrave des médicaments dans le foyer douloureux.

Comme méthodes auxiliaires de traitement, utilisez:

  • massage et réchauffement;
  • Thérapie d'exercice;
  • compresses et bains de boue;
  • exposition aux ultrasons et à la chaleur sèche;
  • suivre un régime

Maladies de la colonne vertébrale

Il y a trois maladies de la colonne lombaire dont la progression fait mal aux pieds le matin en cas offensant:

  1. Spondylolisthésis - violation de la densité de l'articulation des vertèbres entre elles, qui entraîne une atteinte des nerfs qui provoquent des douleurs au pied.
  2. Hernie lombaire - l'apparition de tumeurs sous la forme d'une saillie du contenu du disque vertébral, conduit à la compression des nerfs radiculaires, ce qui provoque leur irritation.
  3. Sténose rachidienne - provoquée en présence d’une compression accrue entre les vertèbres.

Type de douleur
La douleur est aiguë, apparaît principalement après un long repos ou une nuit de sommeil.

Localisation
Habituellement, s’il ya des problèmes d’épine dorsale, la gêne transmise à la région du pied est localisée dans la région des orteils et des talons, sans affecter le fascia (ligament conjonctif).
Diagnostics
En cas de douleurs rayonnantes associées à la colonne vertébrale, une consultation d'un traumatologue ou d'un chirurgien sera nécessaire. Dans la qualité du diagnostic utilisant de telles méthodes:

  1. Rayons X.
  2. IRM et CT.
  3. Echographie de l'espace intervertébral.

Traitement
Dans les cas particulièrement difficiles où des maladies de la colonne lombaire font craindre à une personne de perdre une activité motrice, une intervention chirurgicale peut être nécessaire. Dans tous les autres cas, une pharmacothérapie, complétée par des procédures de physiothérapie, suffira amplement.

Les analgésiques et les blocages de novocaïne, qui sont injectés directement dans le centre de traitement de la douleur, aident à soulager la douleur aiguë. Pour réduire le processus inflammatoire en utilisant des médicaments du groupe AINS. Il est important de porter un pansement qui aide la colonne vertébrale à se positionner correctement, en éliminant la compression des vertèbres et en pinçant les racines nerveuses.

Troubles circulatoires

Les varices et les thrombophlébites de gros vaisseaux du pied entraînent une altération de la circulation sanguine, ce qui entraîne une malnutrition des cellules du pied. Les varices se développent en raison d'une élasticité insuffisante des parois des vaisseaux sanguins, ce qui entraîne leur saillie et une diminution de la contraction. La thrombophlébite s’explique par la présence d’un caillot de sang dans la lumière des vaisseaux sanguins - un thrombus, qui se fixe étroitement à la paroi interne du vaisseau, bloquant le flux sanguin.
Type de douleur
L'aggravation de la douleur survient dès les premières heures qui suivent le réveil, lorsque, pendant l'immobilité, le minimum de substances utiles est administré au pied. Douleurs, piqûres, pire lorsqu’on marche sur une surface plane.
Localisation
Tout le pied fait mal, ainsi que la cheville et le muscle gastrocnémien. Gonflement du pied clairement défini.
Diagnostics
Un phlébologue peut déterminer la présence de pathologies du système vasculaire des membres inférieurs et des pieds. À titre d’utilisation diagnostique:

  1. Ultrasons, IRM et CT.
  2. Sonographie Doppler.
  3. Phlébographie

Traitement
Pour renforcer les parois des vaisseaux sanguins en utilisant des veinotoniques: Troxérutine, Troxevasine, Eskuzan, Detralex. Des médicaments tels que Radomin, Trenpental, Agapurin aident à normaliser le flux sanguin. En présence d'un processus inflammatoire de nature infectieuse, des antibiotiques sont utilisés. Le syndrome de la douleur élimine les analgésiques et les AINS.

Blessure traumatique

La cause de l'inconfort du pied le matin peut être associée à la présence d'une blessure, qui peut être de trois types:

  1. L'étirement du tendon - survient lors de mouvements brusques, lorsque le pied n'a pas le temps de s'absorber et de s'adapter à la personne, ce qui se produit lors de sauts brusques, de sauts en place et de chutes de faible hauteur.
  2. Rupture du tendon - Si le saut d'une hauteur était fort et que le tendon était fragile, les fibres de liaison se déchiraient très facilement, empêchant ainsi le pied de bouger.
  3. Fracture - le plus souvent, il s’agit d’une fracture de l’os du talon, car il est plus vulnérable, en particulier lors de chutes de grande hauteur et de sauts infructueux.

Type de douleur
Le patient ne peut pas se lever, et tout mouvement provoque une douleur incroyable. Il peut s'agir de frissons, de tir et de picotements.

Localisation
Le pic de douleur tombe à l'endroit où l'intégrité du pied est endommagée. En outre, l'inconfort peut se propager à l'ensemble du pied et de la cheville, immobilisant partiellement une personne.
Diagnostics
Le traumatologue est en mesure de déterminer la présence d'une blessure au pied traumatique, qui examine initialement le membre malade et compare également les données du patient concernant l'incident. Pour établir le diagnostic, il faut une image aux rayons X montrant l'intégrité des os et des tendons, confirmant ou infirmant la fracture.
Traitement
Les analgésiques complexes sont capables de réduire la manifestation de la douleur: Tempalgin, Pentalgin, Copacil. Des chondroprotecteurs ainsi que des pommades contenant de l'héparine seront nécessaires pour réparer les tendons. Il est obligatoire d'appliquer un pansement ou un bandage serré sur le patient, ce qui permet d'immobiliser et de fixer le membre dans une position.

Pathologie du système nerveux

Les troubles du système nerveux qui provoquent des douleurs au pied sont les suivants:

  1. Erythromelalgia - expansion dans le volume des vaisseaux sanguins, qui provoque une douleur aiguë et insupportable.
  2. Crampes - développent avec un manque de vitamines du groupe B, sont déterminées par des contractions spontanées des tissus, ce qui provoque une douleur contraignante.

Type de douleur
Lorsque la douleur érythromélalgie est caractérisée par une intensité élevée, une poussée de chaleur au lieu d'origine, ainsi que des spasmes.

Localisation
La douleur se propage dans tout le pied, mais les doigts et la zone sous eux font mal autant que possible.
Diagnostics
Pour poser un diagnostic, il suffit de regarder le tableau clinique et d’interroger le patient sur les types de douleur. Il est nécessaire de consulter un neuropathologiste qui, sur la base d’une série d’expériences avec terminaisons nerveuses, est en mesure d’évaluer la situation dans son ensemble et de poser le diagnostic le plus précis possible.
Traitement
On prescrit au patient un traitement médicamenteux complet, qui comprend des médicaments tels que:

  • Vitamines B;
  • analgésiques et sédatifs;
  • veinotonique;
  • médicaments avec l'héparine.

Dans des situations particulièrement difficiles, une résection des vaisseaux sanguins endommagés peut être réalisée.

Talon éperon

La maladie se développe lorsque le ligament plantaire est endommagé - un fascia qui relie le calcanéum à la tête des os métatarsiens. L'ostéophyte (néoplasme), qui est l'éperon de talon, exerce une pression sur le fascia, irritant ses tissus.

Type de douleur
Aiguë, constrictive, tirant à travers la douleur, qui augmente avec le moindre mouvement du pied et avance sur celle-ci.
Localisation
Le foyer douloureux se situe précisément dans le talon, là où se trouve l'ostéophyte, mais tout le pied souffre de sensations douloureuses prononcées.

Diagnostics
Pour identifier la pathologie du pied, vous pouvez utiliser une image radiographique qui indique la présence de tumeurs, provoquant une douleur. Des méthodes supplémentaires peuvent être nécessaires pour confirmer le diagnostic:

  • analyses d'urine et de sang;
  • IRM
  • palpation du talon et évaluation de la douleur.

Traitement
Le traitement conservateur, utilisé aux premiers stades de la maladie, implique l’utilisation de médicaments pouvant soulager la douleur, l’inflammation et le gonflement des tissus mous du fascia. Procédures physiothérapeutiques efficaces:

  • thérapie magnétique;
  • thérapie électro-ondes;
  • chaleur sèche;
  • thérapie au laser.

Bursite du pied

La pathologie est déterminée par la présence d'inflammation dans la poche articulaire du pied. La bursite peut être localisée dans les articulations des orteils et du tendon d'Achille. Suite à une augmentation du processus inflammatoire, le pied acquiert une forme irrégulière et toute charge qui s’exerce sur lui s’accompagne de douleurs sévères, d’un gonflement et d’une rougeur.
Type de douleur
La douleur est vive, constrictive, percutante.
Localisation
Le foyer de la douleur se situe au site du processus inflammatoire (doigt, tendon d’Achille) et le reste du pied n’est que marginalement impliqué dans l’accumulation de douleur.
Diagnostics
Le diagnostic repose principalement sur les manifestations externes: douleur aiguë, déformation de l'articulation, rougeur de la peau près de l'articulation. Pour confirmer le diagnostic prescrit par la fluoroscopie et identifier l'agent responsable du processus inflammatoire, il est nécessaire d'étudier l'exsudat prélevé dans la poche périarticulaire.

Traitement
Lors du traitement d'une bursite, la première chose à faire est de fixer l'articulation dans une position, en limitant ses mouvements. Cela contribuera à réduire le processus inflammatoire et à prévenir sa propagation aux tissus voisins.

Éliminer les poches aidera les AINS, qui aident également à réduire la douleur. Lorsque l'inconfort ne peut être toléré, des blocages de novocaïne peuvent être utilisés. Les injections dans un sac à joint sont plus efficaces, mais montrent une efficacité à court terme. La thérapie physique, les compresses de boue et le repos du pied vont accélérer le processus de traitement.

Pieds plats

Dans le cas où le pied ne présente pas d'élévation caractéristique, un pied plat se développe. Cette pathologie ne met pas la vie en danger et est dans la plupart des cas congénitale. Cependant, en présence de pieds plats, la charge de tout le corps se propage incorrectement au pied, ce qui engendre le développement d'autres maladies: maladies de la colonne vertébrale, des articulations et du bas du dos.
Type de douleur
Après des charges excessives, la personne a l'impression que ses jambes «bourdonnent», enflent et deviennent des cailloux.
Localisation
Cela fait particulièrement mal aux endroits où il y a un soulèvement et où le fascia longitudinal est en contact avec la peau, mais tout le pied et la cheville en souffrent, ce qui provoque des douleurs au genou et au bas du dos.
Diagnostics
Un chirurgien orthopédique ou un chirurgien est capable d'identifier les pieds plats en inspectant la plante du patient. Pour faire un diagnostic plus précis et identifier le degré de flatfoot, une radiographie peut être nécessaire.
Traitement
Habituellement, le traitement du pied plat repose sur le port de chaussures spéciales avec un cou-de-pied, ce qui peut donner au pied une chaussure anatomique correcte. Réduit les manifestations douloureuses capables de pommade et de crème à base de diclofénac et d’héparine.

Neurome Morton

Le névrome est un processus inflammatoire du nerf plantaire situé entre le troisième et le quatrième orteil du pied. La raison la plus courante est le port de talons hauts et l’exercice excessif au pied.
Type de douleur
Le patient ressent initialement des picotements sous les doigts qui se transforment en une sensation de brûlure au niveau du périnée entre le quatrième et le troisième orteil du pied. Lorsque le stade est négligé, un engourdissement du pied entier peut être observé, ainsi qu'une diminution de sa sensibilité.
Localisation
La brûlure se produit entre le troisième et le quatrième doigt, après quoi la douleur se propage à la plante du pied.
Diagnostics
Le neurome de Morton est diagnostiqué sur la base de la palpation de la région douloureuse du pied et de l'interrogatoire du patient sur les sensations ressenties. Pour confirmer les hypothèses et la différenciation entre arthrite et arthrose, une radiographie ou une IRM peuvent être prescrites.
Traitement
Aux premiers stades de la maladie, on utilise un traitement conservateur visant à faciliter le travail du pied et à réduire la charge exercée sur la région des orteils. Dans les cas avancés, une intervention chirurgicale peut être nécessaire, dans laquelle la zone enflammée du nerf est excisée.

Arrêt de mars

Cette pathologie est associée à une déformation des os métatarsiens du pied, provoquée par un effort physique excessif. En conséquence, les os du métatarse deviennent plus plats et le pied semble plus large. Le pied qui marche se développe le plus souvent chez les personnes qui ne suivent pas d’entraînement physique, mais qui souffrent d’une surtension physique sous forme de longue marche ou de rester debout au même endroit.
Type de douleur
Dans le cours chronique de la maladie, la douleur est modérée, brûlante et fourmillante.

Localisation
La proportion moyenne du pied souffre le plus, car il représente la charge la plus importante.
Diagnostics
En tant que mesure de diagnostic utilisant l'inspection du pied et de la radiographie.
Traitement
L'approche la plus correcte et efficace dans le traitement du pied de mars est le reste complet du membre. Les analgésiques et les AINS aident à réduire la douleur.

Dans quel cas immédiatement chez le médecin?

Il existe plusieurs symptômes, dont l'apparition indique la nécessité d'un recours immédiat à un spécialiste:

  1. Douleur intolérable au pied, ne permettant pas de se détendre et de se détendre complètement.
  2. Augmentation de la température corporelle.
  3. Décoloration de la peau autour du foyer de la douleur.
  4. L'apparition d'un gonflement grave et d'un hématome.

Vous ne devriez pas attendre et espérer que la douleur disparaisse d'elle-même. Son apparence indique que le pied nécessite l'aide d'un spécialiste.

Assurez-vous de regarder la vidéo suivante

Premiers secours

En cas de douleur aiguë après le sommeil, vous pouvez utiliser les recommandations suivantes:

  1. Faites un bain de pieds de contraste avec du sel de mer et du soda.
  2. Prenez une pilule antidouleur.
  3. Placez les pieds au-dessus de la tête, dans cette position pendant 20-30 minutes.

Ainsi, des sensations douloureuses et désagréables dans le pied peuvent se produire non seulement à cause d'une blessure ou d'un effort excessif. Il existe un certain nombre de pathologies dont la progression provoque des symptômes similaires. Il est important de ne pas retarder le diagnostic et de minimiser l’auto-traitement. Seule une approche intégrée du problème l’éliminera rapidement et avec un minimum de pertes de santé.

Traitement de l'arthrose des pieds.

Douleur chronique, gonflement, contractures et déformations sont des satellites désagréables et permanents d'ostéoarthrose. Pour rester debout, les gens sont obligés d'abandonner leurs chaussures habituelles, de prendre une poignée d'analgésiques, de décider d'opérations complexes ou de refuser de travailler.

L'arthrose déformante du pied détruit le cartilage hyalin et l'os adjacent. Les processus de régénération se déroulent de manière anormale, des excroissances osseuses périarticulaires se forment qui défigurent et contraignent les articulations. Il n’est pas surprenant que l’arthrose déformante, en tant que cause de l’invalidité, arrive en deuxième place après la maladie cardiaque.

Causes de l'arthrose des pieds.

  • Malformations congénitales (pied bot, cheval, flat-and-valgus et autres);
  • Maladies inflammatoires (arthrite rhumatoïde, infectieuse et réactive);
  • Les conséquences de blessures (fractures, luxations, lésions ligamentaires, difformités traumatiques);
  • Maladies neurologiques (paralysie cérébrale, poliomyélite);
  • Maladies endocriniennes (diabète sucré, acromégalie);
  • Troubles métaboliques (goutte, obésité, hémochromatose);
  • Charges accrues et chaussures irrationnelles;
  • Déformations acquises (pieds plats longitudinaux, transversaux et mixtes).

L'arthrose des petites articulations du pied est le fléau des femmes âgées de 40 à 50 ans. La position artificielle des pieds dans des chaussures à la mode surcharge les articulations métatarsophalangiennes et détruit l’arcade transversale. Une arthrose de la première articulation métatarso-phalangienne présentant une courbure caractéristique du pouce apparaît, puis 2 doigts se déforment, etc.

Pour éviter les problèmes de crevaison et réduire les désagréments lors de la marche sur des talons de 5 à 7 cm et plus, il est recommandé d’utiliser des semelles orthopédiques spéciales avec un pilote de radeau.

La douleur, l'enflure, les troubles fonctionnels et l'inflammation périarticulaire sont inhérents à toute localisation de l'arthrose, ils caractérisent les dommages aux articulations du pied, mais la marche en souffre tout d'abord. La symptomatologie dépend du stade et de l'activité du processus.

Les étapes et la clinique de l'arthrose des pieds.

  1. Au début de la maladie se caractérisent par: une douleur du tarse antérieur, une peau de pastoznost, une faible tolérance aux charges accrues, une fatigue musculaire à la fin du travail. Après le repos, ces signes disparaissent. Vous pouvez voir l'aplatissement des arcs longitudinaux et transversaux.
  2. Les douleurs augmentent, accompagnant les activités quotidiennes. Les modifications caractéristiques de la première articulation métatarso-phalangienne se développent: prolifération osseuse et bursite dans la région de la tête du métatarsien et déviation de 1 doigt vers l'extérieur (hallux valgus). À ce stade, les patients prennent activement des analgésiques.
  3. Les déformations défigurant, les changements pathologiques de l'articulation métatarsophalangienne se développent, 1 doigt est déplacé sous le second, dont les articulations souffrent également. Il y a gonflement et bursite. Les contractures et l'ankylose progressent, tout comme les personnes atteintes d'arthrose et de petites articulations relativement intactes. Les médicaments cessent d'aider à soulager la douleur. La souffrance a souffert.

Un bon résultat de guérison peut être attendu aux stades 1 et 2 de la maladie. Dans le troisième, seules les opérations sont efficaces. Par conséquent, après avoir établi le diagnostic d'arthrose du pied, le traitement doit être instauré immédiatement. Un diagnostic précoce avec connaissance des symptômes de l'arthrose et de la présence d'appareils à rayons X ne semble pas être une tâche super difficile.

Si vous sentez que le pied ne tient plus dans vos chaussures préférées et que les chaussures sont portées d'un côté, que des callosités sèches sont apparues sur la plante du pied, vous ne devez pas reporter la visite à votre médecin.

Signes radiographiques d'ostéoarthrose.

  • Sclérose et kystes dans l'os adjacent au cartilage;
  • Croissance osseuse marginale (ostéophytes);
  • Réduction et déformation de l'interligne articulaire;

Les études de laboratoire indiquant l'arthrose n'existent pas. Des analyses générales, biochimiques et sérologiques sont nécessaires pour le diagnostic différentiel d’autres maladies des articulations.

L'arthrose des articulations du pied est une pathologie complexe et multidisciplinaire nécessitant un traitement complexe. Dans l'arsenal de la médecine, il existe différentes méthodes d'assistance. Pour les deux premières étapes, le médecin sélectionne un complexe de traitements médicamenteux et non médicamenteux.

Traitement médicamenteux.

Le paracétamol est un médicament relativement sûr pour commencer le traitement. La dose quotidienne de 3-4 g. Cependant, l'utilisation à long terme est lourde de conséquences négatives pour les reins, le foie, l'estomac.

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens.

Avec des douleurs sévères, le choix leur appartient. Principes de traitement: commencer par des doses plus faibles et empêcher l'utilisation simultanée de plus d'un médicament de ce groupe.Tous les médicaments non stéroïdiens peuvent avoir le même type d'effets indésirables. Ce sont la gastrite, la dermatite, les flatulences, la diarrhée, l'hypertension artérielle et d'autres. Les inhibiteurs sélectifs de la COX-2 sont recommandés.

En élaborant un plan pour un traitement optimal de l’arthrose, il est nécessaire de prendre en compte l’effet des AINS sur les tissus cartilagineux. Il a été prouvé que le célécoxib, le méloxicam et l’acéclofénac ont un effet chondroprotecteur en stimulant la synthèse des glucosaminoglycanes, la «base de la construction du cartilage».

Il s'agit du prochain groupe de médicaments ayant un effet positif sur l'arthrose. Ils contiennent les composants naturels du cartilage, grâce auxquels les processus métaboliques restaurateurs sont activés. En médecine, des médicaments à base de chondroïtine (Structum, Chondromed), de glucosamine (Stoparthrosis, DONA) et de leur association combinée (Chondromed plus, teraflex, arthra) sont utilisés.

Il est possible de ressentir l’effet des chondroprotecteurs au plus tôt 2 à 4 mois après le début du traitement. S'ils sont efficaces, il est possible, sur le fond, de réduire la dose ou d'annuler les AINS, l'effet analgésique peut durer des mois. Les médicaments sont bien tolérés. Mais chez les patients âgés, ils peuvent être inutiles.