Arthralgie des articulations du genou et de la hanche chez les enfants et les adultes - méthodes de traitement

L'arthralgie est un symptôme de douleurs articulaires, caractéristique d'une ou de plusieurs articulations. Cette maladie est un signe de processus dégénératifs ou inflammatoires dans les articulations, ainsi que du développement d'autres processus pathologiques dans le corps. De tels symptômes peuvent constituer un signal unique de lésion articulaire ou constituer l’un des complexes de la maladie. Les arthralgies du genou et de la hanche se manifestent en présence de lésions rhumatismales, infectieuses, auto-immunes, néoplasiques et neurologiques dans le corps.

Les arthralgies sont dues à une irritation des capsules articulaires, à savoir les neurorécepteurs des membranes synoviales, dont les causes sont:

  • Médiateurs inflammatoires;
  • Troubles endocriniens;
  • Réactions post-allergiques;
  • Microtraumatismes ou surcharge des navires;
  • Produits de réponses immunitaires;
  • Cristaux de sel;
  • Pharmacothérapie à long terme;
  • Toxines et ostéophytes.

L'élucidation des causes qui influencent l'apparition de l'arthralgie a une valeur diagnostique différentielle essentielle, sans laquelle il est impossible de prescrire un traitement efficace des maladies.

Le syndrome articulaire, qui prend la forme d'arthralgie, est caractérisé par l'absence d'un ensemble objectif de symptômes de déformation de l'appareil articulaire, d'œdème, d'hyperémie et d'hyperthermie locale, ainsi que de douleur à la palpation, de signes radiologiques et de limitation significative de la mobilité.

Facteurs de risque de maladie

L'arthralgie est accompagnée d'une infection aiguë. La maladie peut survenir avec fièvre et intoxication. Quand une forme infectieuse apparaît, il y a une "douleur" dans les articulations des jambes et des bras. Dans le même temps, leur mobilité est préservée. Les arthralgies infectieuses disparaissent en 2 à 5 jours, dès que le syndrome toxique associé à la pathologie sous-jacente recule.

Le développement d'une forme post-infectieuse de la maladie après une infection intestinale antérieure ou un processus infectieux urogénital est autorisé. Le syndrome arthralgique peut être déclenché par une tuberculose, une syphilis secondaire, une endocardite.

Les causes courantes de maladie comprennent:

  • infection chronique;
  • invasion parasitaire;
  • abcès.

La maladie rhumatismale est caractérisée par des symptômes poly-orologiques. Dans le même temps, un syndrome douloureux permanent, mais puissant, se manifeste. Il peut se propager aux grosses articulations, y compris aux membres inférieurs. Cela provoque un mouvement limité dans les parties du corps touchées.

Le pic de la polyarthrite rhumatoïde et de la maladie rhumatismale systémique se manifeste par un syndrome polyarthriculaire, qui s'étend aux petites articulations symétriques des mains et des pieds. La raideur des mouvements se produit le matin.

L'arthrite goutteuse microcristalline, qui accompagne une arthralgie, provoque des douleurs paroxystiques récurrentes dans l'articulation touchée. Ils peuvent se produire soudainement, atteignant leur apogée dès que possible. Cette clinique est observée pendant plusieurs jours.

L'arthralgie augmente progressivement, donc cela prend beaucoup de temps. Elle se caractérise par une déformation de l'arthrose et d'autres lésions dégénératives dystrophiques des articulations. L'état pathologique s'étend aux articulations du genou ou de la hanche. La douleur est caractéristique terne et douloureuse. Il est provoqué par la charge, il n’est donc pas en repos.

Les arthralgies météorologiques se développent sur fond de changements brusques des conditions météorologiques. La maladie s'accompagne d'un "craquement" de compositions lors des mouvements. Un traitement topique est recommandé pour affaiblir une telle clinique.

L'oligo et la polyarthralgie persistantes durent longtemps. Il s'accompagne d'une déformation des ongles et des phalanges des doigts. Dans le même temps, les membranes synoviales sont touchées. Les patients peuvent développer une oncologie en parallèle, plus souvent un cancer du poumon.

Les principales et fréquentes causes des arthralgies comprennent les problèmes endocriniens:

  • hyperparathyroïdie;
  • l'hélotériose;
  • dysfonctionnement ovariogène.

Lorsque la genèse endocrinienne de la maladie se développe myalgie, ossalgie, douleur dans les os du bassin et la colonne vertébrale. L'intoxication provoquée par les métaux lourds est une autre cause de la maladie. La pathologie se développe sur le fond des surcharges fréquentes ou des microtraumatismes des articulations. Médicaments, le syndrome post-allergique peut provoquer des arthralgies.

Les arthralgies résiduelles après une inflammation de l'articulation peuvent être transitoires ou chroniques. Au cours de la semaine ou du mois, la douleur et la raideur dans l'articulation persistent. Les jours suivants, la santé et la fonction des membres sont rétablies.

Les arthralgies chroniques sont exacerbées sur fond de surtension, de méta-labilité, d'hypothermie. La pseudoarthralgie distingue les douleurs associées aux ossalgies et aux névralgies.

Types de maladie

Une arthralgie du genou qui affecte une articulation est appelée monoarthrologie. La survenue d'un syndrome douloureux séquentiel ou simultané dans la région de plusieurs articulations indique une oligoarthralgie. Si un patient a une lésion d'au moins cinq articulations, la polyarthralgie est le diagnostic de sa maladie.

Selon la nature de l'évolution, le syndrome de l'arthralgie est aigu et terne; en intensité - faible et modérée; par type de flux - constant et passant. Plus souvent, les arthralgies sont localisées au niveau des grosses articulations, telles que la hanche, le genou, l’épaule et le coude, moins souvent dans la petite et la moyenne cheville, le radiocarpe et l’interphalangienne.

En rhumatologie, on distingue les types de manifestations articulaires suivants:

  • Arthralgie infectieuse - découle d'un syndrome toxique;
  • Arthralgie primaire (intermittente) - formée dans l'arthrite récurrente et aiguë;
  • Polyarthralgie - Syndrome affectant les membranes synoviales de l'articulation, entraînant une modification dégénérative-dystrophique du cartilage.
  • Arthralgie résiduelle - est la conséquence de lésions inflammatoires ou traumatiques des articulations;
  • Pseudoarthralgie - survient après la maladie, localisée dans les articulations.

Développement

Les arthralgies du genou chez les enfants et les adultes sont souvent accompagnées d'une série de maladies infectieuses aiguës. Le syndrome douloureux peut survenir au cours de la période prodromique de la maladie ou au début du stade clinique, qui s'accompagne d'une intoxication et d'une fièvre.

Dans la forme infectieuse des arthralgies, on observe les symptômes suivants, caractéristiques de tout groupe d’âge:

  • "Perdu" dans les extrémités supérieures et inférieures;
  • Soutien de la douleur polyarticulaire;
  • La relation de la douleur avec la myalgie;
  • Préservation totale de la mobilité articulaire;
  • Disparaît complètement après l'affaiblissement du syndrome toxique causé par la maladie sous-jacente.

Des arthralgies réactives post-infectieuses peuvent survenir après une infection urogénitale, un syndrome para-infectieux arthralgique lors d’une tuberculose, une endocardite et une syphilis secondaire. Chez les enfants, le domaine du traitement des infections intestinales et des maladies inflammatoires et infectieuses peut apparaître.

L'oligoarthralgie est le principal symptôme des maladies inflammatoires rhumatismales et s'accompagne des manifestations suivantes:

  • Douleurs intenses, persistantes et migratoires;
  • Localisation dans la zone des grosses articulations des membres inférieurs;
  • Mobilité articulaire limitée.

Une arthralgie longue et progressivement croissante indique le développement d'une arthrose déformante et d'autres lésions dégénératives dystrophiques des articulations. Dans ce cas, la localisation du syndrome est plus souvent observée à la hanche et au genou, en particulier chez les enfants. Accompagné de ce syndrome, douleur sourde et sourde qui survient pendant l'activité physique et s'atténue pendant le repos. L'arthralgie de l'articulation de la hanche chez les enfants est de nature météorologique et s'accompagne d'un «craquement» caractéristique des articulations pendant le mouvement, qui s'affaiblit avec l'utilisation d'une thérapie locale.

Diagnostic de la maladie

L'arthralgie n'étant pas une maladie indépendante, il est donc tenu compte des caractéristiques cliniques et anamnestiques pour identifier la cause de sa manifestation. De plus, le patient est examiné.

Lorsque la manifestation de la clinique ci-dessus est recommandé de consulter un rhumatologue. Le diagnostic différentiel consiste à effectuer des recherches supplémentaires.

A partir des méthodes de diagnostic de laboratoire utilisées:

  • numération sanguine, y compris numération plaquettaire;
  • tests bactériologiques et biochimiques;
  • réaction sérologique.

Les méthodes instrumentales efficaces comprennent les ultrasons, les rayons X de l'articulation, la tomographie et la thermographie.

Traitement

Pour le traitement des arthralgies de toute nature et de tout degré, il est nécessaire de commencer par éliminer la principale pathologie. Avec l'aide d'un traitement médical, les processus inflammatoires intra-articulaires et le syndrome de la douleur sont stoppés.

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens tels que le Naprksen, l'ibuprofène et le diclofénac ont été inclus dans le traitement systémique. Lorsque des contre-indications aux médicaments oraux sont prescrites, un traitement local externe avec des onguents chauffants, analgésiques et anti-inflammatoires est proposé: Finalgon, Diclofenac, pommade à la térébenthine et Fastum-gel. Si l'étiologie de la maladie n'est pas établie, un traitement symptomatique est indiqué.

La seule mesure préventive contre l'arthralgie est son diagnostic et son traitement opportuns. Le pronostic dépend de la maladie qui a provoqué la maladie en question.

Voulez-vous recevoir le même traitement, demandez-nous comment?

Arthralgie

L'arthralgie est un symptôme de douleur articulaire caractéristique d'une ou de plusieurs articulations à la fois (polyarthralgie). Présence arthralgie favorise l'irritation neurorécepteurs articulaires médiateurs capsules synovie de l'inflammation, des produits de réactions immunitaires, les cristaux de sel, des toxines, des ostéophytes et t. D. arthralgie peut être observé dans rhumatismale, endocriniens, les maladies infectieuses, néoplasiques, neurologiques auto-immunes, les blessures, l'excès de poids. La découverte des causes de l'arthralgie a une valeur diagnostique différentielle importante. Le traitement des arthralgies se résume au traitement de la maladie sous-jacente; mesures symptomatiques appliquées - analgésiques, chaleur locale et pommade.

Arthralgie

Le syndrome articulaire, qui prend la forme d'arthralgie, est caractérisé par l'absence d'un complexe symptomatique objectif de lésions de l'appareil articulaire - déformation, œdème, hyperthermie et hyperémie locales, douleur à la palpation, limitation importante de la mobilité, et souvent signes de radiographie. Cependant, les arthralgies peuvent être le signe de lésions organiques graves des articulations ou le symptôme d'une terrible pathologie extra-articulaire.

Types d'arthralgies

Les manifestations de l'arthralgie varient en fonction de la localisation et de l'intensité de la douleur, du nombre d'articulations impliquées, de la nature et de l'intensité du syndrome douloureux, de son rythme quotidien, de sa durée d'existence, de la connexion à un certain type de mouvements, etc. En présence de douleur dans une seule articulation, on parle de monoarthralgie, avec syndrome douloureux dans plusieurs articulations - à propos de l’oligoarthralgie, avec implication de 5 articulations ou plus - syndrome de polyarthralgie.

De par la nature du syndrome arthralgique, il existe une douleur aiguë et sourde; intensité - de sévérité légère à modérée à intense; par le type de flux - transitoire et constant. L'arthralgie survient plus souvent dans les grosses articulations - hanche, genou, épaule et coude, moins souvent dans les articulations moyennes et petites - radiocarpien, cheville, interphalangienne.

En rhumatologie, il est habituel de distinguer les types de douleurs articulaires suivants:

  • arthralgies causées par le syndrome toxique lors d'infections aiguës;
  • épisode primaire ou arthralgie intermittente (intermittente) dans l'arthrite aiguë ou récurrente;
  • monoarthralgie à long terme des grosses articulations;
  • syndrome oligo-ou polyarthralgique accompagnant l'implication de membranes synoviales ou des modifications dégénératives-dystrophiques progressives du cartilage;
  • arthralgies résiduelles post-inflammatoires ou post-traumatiques;
  • pseudoarthralgie

Facteurs de développement des arthralgies

Les arthralgies accompagnent souvent les infections aiguës. L'arthralgie peut être observée à la fois dans la période prodromique de la maladie et au début du stade clinique, qui se poursuit avec fièvre et intoxication. Pour une forme contagieuse d'arthralgie, il existe une «douleur» caractéristique aux articulations des membres inférieurs et supérieurs, une nature polyarticulaire de la douleur, qui accompagne la myalgie. La mobilité dans l'articulation est entièrement préservée. Les arthralgies infectieuses disparaissent généralement en quelques jours à mesure que le syndrome toxique causé par la maladie sous-jacente diminue.

Il existe des options pour le développement d'une arthralgie réactive après des infections intestinales ou urogénitales aiguës différées; syndrome d’arthralgie parainfectieuse provoqué par la tuberculose, endocardite infectieuse, syphilis secondaire. Les causes des arthralgies sont souvent les foyers d’une infection chronique - pyélonéphrite, angiocholite, annexite, abcès périamygdalien ou invasion parasitaire.

Les poly ou ologiartralgii sont le principal symptôme des maladies rhumatismales inflammatoires. Les arthralgies rhumatismales se caractérisent par un syndrome douloureux migratoire constant et intense, la présence de grosses articulations, principalement des membres inférieurs, un mouvement limité des articulations. Les débuts de la polyarthrite rhumatoïde, ainsi que des maladies rhumatismales systémiques se manifestent par un syndrome polyarticulaire, de petites articulations symétriques des pieds et des mains, une contrainte motrice le matin. Dans l'arthrite goutteuse microcristalline, l'arthralgie se manifeste sous la forme de douleurs paroxystiques récurrentes dans une articulation isolée qui, apparue soudainement, atteint rapidement une intensité maximale et ne s'atténue pas pendant plusieurs jours.

Une arthralgie augmentant progressivement pendant une longue période peut indiquer une ostéoarthrose déformante et d'autres lésions dégénératives dystrophiques des articulations. Dans ce cas, l'atteinte des articulations du genou ou de la hanche est typique; type de douleur sourde, douloureuse, liée à la charge et leur disparition au repos. Les arthralgies peuvent être de nature météorologique, accompagnées d'un "craquement" des articulations pendant le mouvement, et s'affaiblir lors de l'utilisation d'une thérapie de diversion locale.

Les oligo-et polyarthralgies persistantes du long cours, accompagnées de la formation de "doigts d'Hippocrate" (déformation des ongles et des phalanges distales du type "verre de montre" et "baguettes de tambour"), indiquent une lésion paranéoplasique des membranes synoviales. Chez ces patients, la pathologie oncologique des organes internes, notamment le cancer du poumon, doit être suspectée.

Les causes courantes de l’arthralgie sont les troubles endocriniens - hyperparathyroïdie primaire, dysfonctions ovariogènes, hypothyroïdie, etc. Le syndrome articulaire de la genèse endocrinienne se manifeste sous la forme d’une oligoarthralgie associée à une ossalgie, à une myalgie et à une douleur des os du pelvien et de la colonne vertébrale. Les autres causes possibles d'arthralgies comprennent l'intoxication par les métaux lourds (thallium, béryllium), une surcharge fréquente ou un micro traumatisme des articulations, un traitement médicamenteux à long terme, des réactions post-allergiques, etc.

Les arthralgies résiduelles après une inflammation des articulations sont chroniques ou transitoires. Pendant des semaines ou des mois, la douleur et la raideur des articulations peuvent persister. de plus, l'état de santé et les fonctions des extrémités sont entièrement rétablis. Dans la forme chronique d'arthralgie, ses exacerbations sont associées à un effort excessif, à la météolabilité et à l'hypothermie. La pseudoarthralgie comprend le syndrome douloureux simulé par ossalgie primaire, névralgie, myalgie, pathologie vasculaire, flat-footedness, déformations des membres en forme de X ou en forme de O, troubles psychosomatiques.

Diagnostic des arthralgies

Étant donné que l'arthralgie n'est pas une unité nosologique indépendante, mais seulement un symptôme subjectif, les caractéristiques cliniques et anamnestiques et l'examen physique sont au premier plan des priorités. La consultation d'un rhumatologue est recommandée. Afin de différencier l'étiologie de l'arthralgie, une série d'études objectives est réalisée. Dans les diagnostics de laboratoire, une analyse de sang clinique est significative, notamment la numération plaquettaire, les tests biochimiques et bactériologiques et les tests sérologiques.

La radiographie et l'échographie des articulations, la tomographie, la thermographie, la radiographie, les podographies et les interventions invasives - arthrographie de contraste, arthroscopie, ponction diagnostique de l'articulation avec examen microbiologique et cytologique du ponctué font partie des méthodes de diagnostic instrumentales.

Traitement et pronostic des arthralgies

Dans le traitement des arthralgies, le rôle principal est attribué au traitement de la principale pathologie. Le traitement médicamenteux vise à arrêter les processus inflammatoires intra-articulaires et le syndrome de la douleur. La thérapie systémique comprend l’utilisation d’AINS - ibuprofène, diclofénac, naproxène, etc. En cas d’arthralgie modérée ou en présence de contre-indications aux médicaments par voie orale, on procède à un traitement externe local avec réchauffement, onguents anti-inflammatoire et analgésique contenant du diclofénac, du kétoprofène et de la turpénine. Appliqué avec du diméthylsulfoxyde sur la zone de joint.

Négliger l'examen et le traitement des arthralgies par les personnes compétentes entraîne de nombreux troubles fonctionnels irréversibles des articulations - rigidité, ankylose, contractures. Comme les arthralgies peuvent servir de marqueur pour une grande variété de maladies, il est nécessaire de consulter un médecin si le syndrome articulaire survient et persiste pendant plus de 2 jours.

Arthralgie - Symptômes, diagnostic et options de traitement

Arthralgie - apparition périodique de douleurs dans les articulations, en l’absence de signes et de symptômes caractéristiques de leur défaite. Habituellement, les personnes souffrant de douleurs articulaires commencent à être traitées de manière indépendante.

Ils utilisent à cet effet des onguents, des analgésiques, des agents chauffants. Cependant, ils doivent savoir que le développement de la douleur est un signe de problèmes fonctionnels. Par conséquent, il est nécessaire de rechercher la cause du développement de la douleur et de garder à l'esprit les conséquences du refus de l'observation par un médecin et de la conduite du traitement.

Qu'est ce que c'est

L'arthralgie est une douleur articulaire qui se développe à la suite de tout dommage causé à l'articulation. Le plus souvent, la maladie touche les articulations de la hanche, du genou, de l'épaule et du coude, moins souvent les articulations de la cheville, de l'interphalangienne et du poignet.

Les spécialistes de la thérapie manuelle ou les rhumatologues utilisent souvent le terme «arthralgie» lorsqu'un patient présente une lésion articulaire prononcée, sans aucune raison objective de la survenue de la maladie elle-même.

Le syndrome arthralgique n'est pas une maladie distincte, mais un précurseur de pathologies du système musculo-squelettique ou des organes internes. Comme toute autre maladie du système squelettique, l'arthralgie a ses propres causes et facteurs prédisposants qui déclenchent des douleurs articulaires.

Les causes

Les maladies pouvant provoquer une arthralgie aiguë ou chronique sont:

  1. Spondylarthrite ankylosante
  2. Maladies du sang.
  3. Lupus érythémateux disséminé, vascularite.
  4. Lésions auto-immunes du foie.
  5. La goutte
  6. Chondrocalcinose, arthrite microcristalline.
  7. Arthrose des articulations.
  8. Tumeurs malignes des articulations, métastases osseuses.
  9. Blessures aux articulations.
  10. Allergies médicamenteuses ou effets secondaires des médicaments pris.
  11. Maladies infectieuses (maladie de Lyme, brucellose, grippe, tuberculose, hépatite, rubéole, etc.). Habituellement, avec le fonctionnement normal du système immunitaire, la douleur dans les articulations disparaît après le traitement de la maladie.
  12. Maladies intestinales et urogénitales infectieuses, lésions bactériennes du muscle cardiaque.
  13. Arthrite (rhumatoïde, réactive, psoriasique). Dans ce cas, la douleur est récurrente.
  14. L'état douloureux des muscles, des ligaments, des tendons et des os imite souvent l'arthralgie.

Les arthralgies chez les enfants sont le plus souvent observées dans la phase aiguë d'une maladie virale ou bactérienne, par exemple la rubéole, la salmonellose.

Classification

En rhumatologie, il existe plusieurs types d'arthralgies, qui se distinguent par le type, la profondeur des lésions articulaires, la localisation, l'intensité de la douleur et la durée de la douleur.

Selon le nombre d'articulations blessées, il existe 3 types d'arthralgies:

En raison de la survenue d’arthralgies, distinguez:

  • infectieux;
  • apparaissant sur le fond des maladies articulaires: névralgie, arthrose et autres;
  • formé en raison du cancer;
  • pseudoarthralgie - la douleur dans les articulations se manifeste à la suite de lésions des ligaments, des muscles, du tronc nerveux, des os.

Les arthralgies sont classées en fonction de l'intensité de la douleur: légère, modérément sévère, intense. Et aussi par type - douleur constante, périodique, aiguë et sourde. La douleur la plus caractéristique et la plus courante est la douleur migratoire, qui est chronique.

En plus des douleurs articulaires, caractéristiques des arthralgies, les patients souffrent souvent de myalgies (douleurs musculaires). Dans de tels cas, il est beaucoup plus difficile pour le médecin de déterminer la cause. Il convient de noter que même avec un examen minutieux et un examen instrumental, il n’est pas toujours possible au médecin d’identifier les causes de la maladie.

Symptômes d'arthralgie

L'intensité et la nature de la manifestation de sensations désagréables dépendent le plus souvent de la cause de l'arthralgie: les symptômes varient de transitoires à chroniques. Les douleurs peuvent être vives, sourdes, coupantes, donner des coups de couteau, tirer, brûler, etc.

Le patient est souvent capable de distinguer indépendamment la forme de sensations atroce, en particulier si les dommages à l'articulation sont dus à une blessure mécanique du ligament ou du tendon. Et par la nature de la douleur, dans certaines circonstances, la maladie peut être diagnostiquée.

Les arthralgies, qui sont à l'origine d'une maladie infectieuse, apparaissent le plus souvent dans la phase aiguë du développement de la maladie principale. Le syndrome de la douleur est accompagné de sensations désagréables dans les muscles (myalgie) et d'une sensation de douleur (ossalgie). Dans le cas de la formation d'arthrose, la douleur est généralement de nature récurrente: elle augmente avec un changement brusque du temps, après le réveil, vers la nuit.

Cependant, les arthralgies sont caractérisées par l’absence de signes fondamentaux de dysfonctionnement des articulations:

  • douleur à la palpation;
  • rougeur dans la zone touchée;
  • des déformations;
  • gonflement.

De plus, au stade initial de la formation de la maladie dans le diagnostic radiographique, il est impossible de détecter des modifications de l'articulation touchée. En conséquence, comme pour le diagnostic d'arthralgie et de polyarthralgie, les symptômes d'une maladie clé, qui en est devenue la cause, sont généralement détectés beaucoup plus tard.

Diagnostics

Le diagnostic du type d'arthralgie et l'identification de sa cause reposent sur un tableau clinique détaillé. Plus le rhumatologue a des détails, plus tôt le diagnostic précis sera posé et le traitement approprié prescrit.

Le spécialiste devra trouver:

  • où exactement fait mal;
  • quelle est la nature de la douleur (douleur aiguë, sourde, etc.);
  • quelles articulations sont impliquées;
  • combien de temps ça fait mal;
  • quelle douleur (intense, modérée, légère);
  • Y a-t-il une réduction / augmentation de la douleur tout au long de la journée (douleur intermittente, constante)?
  • La douleur augmente-t-elle avec le mouvement?

En outre, le rhumatologue référera le patient à:

  • Échographie des articulations;
  • Diffraction des rayons X et des rayons X;
  • arthroscopie (intervention chirurgicale mini-invasive visant à identifier les troubles articulaires);
  • arthrographie de contraste (rayons X d'une articulation avec un produit de contraste);
  • ponction de l'articulation (ingestion de liquide contenu dans l'articulation pour détecter les signes de virus, infections, etc.)
  • thermographie (méthode d'enregistrement du rayonnement infrarouge du corps);
  • tomographie par ordinateur;
  • podografiyu (étude des jambes, enregistrement de la durée des différentes périodes de la marche);

L'établissement du lieu et du type de douleur est la première étape du diagnostic. Notez que très souvent dans les premiers stades du développement de maladies aucun autre symptôme, sauf pour la douleur, une personne ne se sent pas. Il est extrêmement important de ne pas les ignorer et d'empêcher la progression de la maladie.

Traitement arthralgie

Chez l'adulte, le traitement de l'arthralgie au sens littéral n'est effectué que de manière symptomatique: la douleur aux articulations et la myalgie sont soulagées à l'aide d'analgésiques. Les méthodes suivantes aideront à faire face à la gêne et à améliorer l'état du patient:

  1. Acceptation des AINS, des chondroprotecteurs, des vitamines, des corticostéroïdes et des médicaments cytotoxiques (lorsque le processus inflammatoire est négligé), des relaxants musculaires;
  2. Antibiotiques pour la détection des microbes pathogènes, médicaments antiviraux pour confirmer le diagnostic principal d '"hépatite";
  3. Recettes populaires: onguent maison, compresses, lotions, bains aux herbes, gommage, décoctions pour ingestion;
  4. Physiothérapie moderne: électrophorèse, laser et magnétothérapie, applications à la paraffine et à l’ozokérite, acupuncture, bains thérapeutiques;
  5. Le complexe d'exercices de thérapie physique, de massage et d'auto-massage sont les éléments essentiels du traitement de nombreuses pathologies articulaires. Après l’arrêt du processus inflammatoire aigu, en plus des procédures physiothérapeutiques, un développement délicat de la zone à problèmes (ou du groupe d’articulations dans la poly- et l’oligoarthralgie) est réalisé.

Plus le degré de la maladie identifiée est grave, plus il est responsable d’approcher le traitement. Le médecin suggérera un schéma thérapeutique pour traiter la maladie sous-jacente, soulager la douleur, parmi les effets secondaires de la pathologie systémique. En outre, il mettra en garde contre les effets secondaires des médicaments.

Médecine populaire

Les méthodes traditionnelles de traitement sont en fait symptomatiques, c’est-à-dire éliminer seulement les manifestations de la maladie, mais pas la source. C'est pourquoi cette thérapie est généralement utilisée comme tonique.

La recette maison la plus populaire est l'infusion de bourgeons de bouleau. Il a des effets anti-inflammatoires. Pour sa préparation est suffisant 2 c. les bourgeons versent 500 ml d’eau bouillante et laissez le mélange reposer pendant 2 heures. Prenez ce médicament deux fois par jour pendant 0,5 tasse.

Il est recommandé d’ajouter de la novocaïne (1 ampoule) aux remèdes populaires, ce qui renforce considérablement l’effet analgésique des décoctions, infusions et pommades préparées en interne. Cependant, dans tous les cas, il est important de comprendre que l'automédication peut aggraver considérablement la maladie. Il est donc préférable de consulter un spécialiste pour vous prescrire un traitement.

Arthralgie chez les enfants - Causes et méthodes de traitement

Les enfants modernes sont devenus difficiles à captiver avec des jeux dynamiques. De plus en plus, leur temps de loisir se limite à des jeux sur ordinateur ou à regarder la télévision. Cette tendance malsaine, conjuguée à la dégradation constante de l'environnement, conduit en définitive à un affaiblissement du système immunitaire et au développement de maladies graves, parmi lesquelles les arthralgies chez les enfants.

Symptômes de la maladie

En médecine, on appelle arthralgie une douleur prononcée dans une ou plusieurs articulations. De plus, contrairement à l'arthrite, l'arthralgie ne s'accompagne pas de réactions inflammatoires, l'articulation douloureuse ne gonfle pas et ne rougit pas, continuant à exercer ses fonctions.

Causes de la maladie

Considérez les 3 principales raisons pour lesquelles cette maladie survient:

1. La douleur dans la région des articulations chez les enfants survient le plus souvent au fond de maladies infectieuses aiguës, dans lesquelles se produit une intoxication de l'organisme, puis de l'arthralgie réactive accompagnant la maladie jusqu'à l'élimination complète des toxines.

2. En outre, les enfants qui pratiquent un sport souffrent souvent de cette maladie, ce qui signifie qu'ils doivent faire un effort physique excessif à certaines articulations et se blesser. Ce sont les blessures chroniques qui deviennent le tremplin du développement de l'arthralgie. Pendant ce temps, les enfants qui ne pratiquent pas de sport sont également sensibles à cette maladie. Ils ont des douleurs dans l'épaule ou dans l'articulation du coude peuvent apparaître en raison d'un poids vif soulevant ou en tirant sur la barre.

3. Il convient de mentionner l'arthralgie dite "de nuit", qui survient chez un enfant pendant une période de croissance intensive. Compte tenu de la rapidité avec laquelle un enfant grandit entre 4 et 14 ans, sa colonne vertébrale et ses articulations manquent parfois de calcium, ce qui provoque des douleurs. De plus, la «crise de croissance» se fait généralement sentir la nuit, tandis que le jour, l'enfant se sent bien.

Symptômes de la maladie

Les symptômes de l'arthralgie peuvent se manifester de différentes manières: parfois, une douleur douloureuse est localisée dans une articulation particulière qui, comme mentionné ci-dessus, ne gonfle pas et ne rougit pas. Dans de rares cas, la douleur peut être "flottante", c'est-à-dire se déplacer d'une articulation à une autre.

Conséquences possibles

Malgré l'innocuité apparente, les médecins ne recommandent pas d'ignorer les plaintes de l'enfant concernant la douleur à l'articulation. Par exemple, une arthralgie du genou sans traitement opportun peut entraîner sa déformation, suivie d'une restriction de la mobilité du genou. Pour éviter cela, dès les premières plaintes de la gêne existante, il est intéressant de montrer l'enfant au médecin.

Traitement de la maladie

Afin de traiter correctement la douleur dans l'articulation, l'enfant doit être montré à un spécialiste. Après avoir effectué des activités de diagnostic (radiographie, échographie, tomodensitométrie ou IRM, ainsi qu’un test sanguin pour déterminer le niveau de plaquettes), le médecin identifiera la principale pathologie qui provoque une arthralgie. Le traitement sera axé sur la lutte contre cette maladie.

Le traitement de l'arthralgie elle-même devrait être symptomatique, avec l'utilisation d'anti-inflammatoires non stéroïdiens. En prenant ces remèdes, la douleur et autres désagréments dans la région des articulations sont rapidement éliminés. Cependant, les AINS ne sont utilisés que pour les arthralgies aiguës, alors que la forme modérée de cette maladie est traitée avec des pommades et des crèmes anti-inflammatoires, analgésiques et chauffantes, ainsi que des applicateurs de Dimexidum.

Prévention des maladies

La prévention est d’une importance capitale pour la prévention de l’arthralgie chez les enfants. Il est basé sur une activité physique modérée, des exercices matinaux et une exposition régulière à l'air frais. Tout cela renforcera le système immunitaire, ramènera le tonus et la mobilité du corps. Par conséquent, un ordre de grandeur réduira le risque de douleur aux articulations. Prends soin de tes enfants!

Symptômes et traitement de l'arthralgie du genou et de l'articulation de la hanche

Contenu:

Si nous traduisons le mot «arthralgie» en grec, nous aurons littéralement «douleur aux articulations». Le plus souvent, les maladies de ce type commencent sans douleur, mais en même temps, vous entendez un coup sourd. Les arthralgies les plus courantes des articulations du genou et de la hanche.

Informations générales

Souvent, lors d'une arthralgie, les symptômes habituels des lésions articulaires sont absents Oedème non observé, difformité, hyperémie et hyperthermie de nature locale, mobilité limitée (à quelques exceptions près), douleur à la palpation. Parfois, les signes radiologiques ne sont pas retrouvés. Malheureusement, les arthralgies entraînent de graves lésions articulaires et peuvent conduire à une pathologie extra-articulaire dangereuse.

Types d'arthralgies

Les manifestations externes de la maladie se caractérisent par des différences de profondeur et de localisation de la douleur, d’intensité de la douleur, du nombre de joints touchés, de liens avec les types de mouvements et d’autres signes. Si une articulation est impliquée, il s'agit d'une monoarthralgie, mais si la maladie est multiple, nous parlons d'oligoartralgie. Lorsque l'affection touche plus de 5 points, il s'agit d'une polyarthralgie. L'arthralgie la plus dangereuse chez les enfants, car son corps est plus faible, et le dosage de médicaments en dessous.

De par sa nature, le syndrome se distingue par une douleur sourde et légère. L'intensité est modérée et faible, le débit est constant et transitoire. Les arthralgies surviennent le plus souvent dans les articulations suivantes:

Les douleurs articulaires peuvent être divisées en les types suivants:

  • arthralgie, déclenchée par des infections aiguës;
  • épisode primaire d'arthrite récidivante ou aiguë;
  • monoarthralgie (à long terme) des grosses articulations;
  • syndrome poly- et oligoatralgichesky associé à la défaite des membranes synoviales et à la destruction du cartilage;
  • pseudoarthralgie;
  • arthralgie post-traumatique.

Genou

Les conséquences d'une lésion de l'articulation du genou sont:

  • violation de la mobilité du genou;
  • déformation;
  • les poches;
  • hyperémie et hyperthermie locales.

Cependant, ces symptômes ne se manifestent pas toujours sous une forme prononcée.

Raisons

Les causes de la maladie sont en quelque sorte liées au système squelettique. La maladie peut être déclenchée par une maladie chronique ou par des modifications destructrices du tissu osseux, associées par exemple à une alimentation ou à un mode de vie malsain. Parfois, il y a myalgie (douleur dans les muscles), ce qui provoque un inconfort important: le patient est toujours dans une position contrainte. Il existe plusieurs causes externes à la maladie:

  • fortes baisses de température;
  • exposition aux radiations;
  • charge moteur excessive;
  • blessure chronique.

Les symptômes

Nous avons déjà mentionné les principaux symptômes en passant, mais nous les énumérerons néanmoins comme un résumé de ce qui précède:

  • syndrome douloureux touchant les grosses articulations;
  • déformation de la zone concernée;
  • les poches;
  • frapper
  • processus inflammatoire (prononcé), qui s'accompagne d'une augmentation de la température.

À propos, la maladie est «volatile» - elle peut passer d’une articulation à l’autre. Parfois, il existe des formes plus rares (arthralgies réactives), souvent observées chez les personnes infectées par le VIH.

Diagnostics

Nous avons affaire à un symptôme subjectif, vous ne pouvez donc pas vous passer de consulter un rhumatologue. Le médecin vous prescrira un examen physique et examinera soigneusement les caractéristiques cliniques et anamnestiques. De plus, les diagnostics de laboratoire seront efficaces, l'instrument principal étant un test sanguin clinique: numération plaquettaire, tests bactériologiques et biochimiques.

Il faut aussi mentionner les techniques instrumentales:

  • Échographie des articulations;
  • radiographie;
  • thermographie;
  • tomographie;
  • podographie;
  • radiographie;
  • interventions invasives (arthroscopie, arthrographie de contraste, ponction articulaire).

Maladies arthralgie

  • Arthrose.
  • Spondylarthrite ankylosante.
  • Arthrite réactive.
  • Maladie de Reiter.
  • La polyarthrite rhumatoïde.
  • Arthrite psoriasique.
  • La goutte
  • Pseudogoutte
  • Drogue arthralgie.

Traitement

Les douleurs articulaires se produisent assez souvent et s'accompagnent de sensations désagréables et douloureuses. La thérapie a ici une certaine spécificité: elle est principalement associée à l’élimination de la pathologie sous-jacente. Le traitement médicamenteux vise à soulager les processus inflammatoires intra-articulaires et à supprimer les symptômes douloureux. La méthode principale est la thérapie systémique. Il implique l’utilisation de médicaments appartenant au groupe AINS (diclofénac, ibuprofène, naproxène). Avec une forme modérée de la maladie ou en cas de contre-indication aux AINS, un traitement externe de nature locale est autorisé. À cette fin, on utilise des pommades anti-inflammatoires, analgésiques et chauffantes (diclofénac, finalgon, pommade à la térébenthine, gel fastum). De plus, la zone touchée est soumise à l’imposition d’applications avec du dimexidum. En cas de douleurs traumatiques, une intervention chirurgicale est pratiquée, car la maladie est provoquée par une dégénérescence articulaire ou une cicatrisation incorrecte des os.

Prévention

La prévention est essentielle pour prévenir la pathologie. Pour maintenir le corps en bonne forme, faites-le avec des charges modérées - exercices matinaux, pauses actives (5-10 minutes) au travail. Promenade quotidienne recommandée dans l'air frais - la météo n'a pas d'importance. Le but de ces promenades est de saturer davantage le corps en oxygène, ce qui est indispensable pour une circulation sanguine de haute qualité. Les exercices de natation et de jogging, les bains minéraux et les traitements à la boue sont très utiles. Essayez autant que possible de sortir dans un sanatorium et des complexes hôteliers. Faites très attention à votre alimentation: la régénération osseuse est perturbée en l'absence de minéraux, de vitamines et de calcium. Produits laitiers recommandés par les personnes âgées.

À propos, vous pouvez également être intéressé par les matériaux GRATUITS suivants:

  • Livre gratuit "TOP-7 exercices nocifs pour les exercices du matin, que vous devriez éviter"

  • Restauration des articulations du genou et de la hanche en cas d'arthrose - Vidéo gratuite du webinaire, qui a été réalisée par le docteur en thérapie du sport et en médecine sportive - Alexander Bonin

  • Cours gratuits sur le traitement des maux de dos dispensés par un médecin certifié en physiothérapie. Ce médecin a développé un système de récupération unique pour toutes les parties de la colonne vertébrale et a déjà aidé plus de 2000 clients souffrant de divers problèmes de dos et de cou!

  • Vous voulez apprendre à traiter un nerf sciatique? Ensuite, regardez attentivement la vidéo sur ce lien.

  • 10 éléments nutritionnels essentiels pour une colonne vertébrale en bonne santé - dans ce rapport, vous apprendrez ce que votre régime alimentaire quotidien devrait être afin que vous et votre colonne vertébrale gardiez toujours un corps et un esprit en bonne santé. Information très utile!

  • Avez-vous l'ostéochondrose? Ensuite, nous recommandons d'explorer des méthodes efficaces de traitement de l'ostéochondrose lombaire, cervicale et thoracique sans médicament.

    Arthralgie

    L'arthralgie est une douleur persistante dans les articulations, qui peut être le précurseur de lésions organiques des tissus articulaires ou le signe d'un processus pathologique extra-articulaire grave.

    Dans la plupart des cas, l'arthralgie survient dans les grosses articulations (épaule, coude, hanche, genou) et beaucoup moins souvent, le processus pathologique affecte les petites articulations (interphalangien, poignet, cheville, etc.). Les arthralgies chez les enfants nécessitent une attention particulière, car leur non-respect peut conduire à négliger un processus pathologique grave, parfois avec des conséquences irréversibles.

    Raisons

    Déterminer les causes de l'arthralgie a une valeur diagnostique différentielle importante.

    Une cause fréquente d'arthralgies est l'arthrose et la polyarthrose virale, dont les agents infectieux sont généralement les virus de la grippe, la rubéole, la varicelle, les oreillons, les hépatites A et B, ainsi que le cytomégalovirus et le parvovirus. Des arthralgies apparaissent également dans le contexte d'infection bactérienne, d'inflammation auto-immune, d'infection par le VIH, de néoplasmes malins, de maladies endocriniennes (hypothyroïdie, hyperparathyroïdie, dysfonctionnement ovarien, etc.). Les causes possibles de l'arthralgie incluent le surpoids, les troubles du système musculo-squelettique, le stress excessif et les microtraumatismes des articulations, la pharmacothérapie prolongée avec certains médicaments, l'intoxication par les métaux lourds, les réactions post-allergiques, les névroses, etc. la charge sur l'articulation du genou se révèle, et l'arthralgie de la hanche est une occurrence fréquente chez les culturistes.

    Comme l'hypothermie chronique est une des causes de l'arthralgie, on observe souvent une pathologie chez les mineurs, les marins, les pêcheurs, etc.

    L'absence de diagnostic et de traitement en temps opportun en présence d'arthralgies peut entraîner l'apparition de troubles irréversibles des tissus articulaires et la destruction des articulations. Arthrose, contractures, rigidité musculaire et ankylose peuvent se développer, entraînant une invalidité.

    Types d'arthralgies

    En fonction de l'intensité de la douleur, les arthralgies peuvent être:

    Selon la fréquence des manifestations, les arthralgies sont classées comme permanentes et transitoires.

    Sur la base du nombre d'articulations touchées, le processus pathologique est divisé comme suit:

    • monoarthralgie - la douleur est localisée dans une seule articulation;
    • oligoarthralgie - douleur dans moins de cinq articulations;
    • polyarthralgie - la douleur est notée dans plus de cinq articulations.

    En fonction de l'emplacement, émettez:

    • arthralgie de l'articulation du genou;
    • articulation de la hanche;
    • articulation du coude;
    • articulation de l'épaule;
    • arthralgies de localisation différente (articulations des doigts, du poignet, de la cheville).

    Selon l'étiologie et la nature de l'inflammation:

    • arthralgie sur fond de processus infectieux aigus;
    • arthralgie dans l'arthrite aiguë ou récurrente;
    • arthralgies postinflammatoires et post-traumatiques;
    • monoarthralgie à long terme des grosses articulations;
    • syndrome oligo-ou polyarthralgique, dans lequel les membranes synoviales sont impliquées dans le processus pathologique ou des changements dégénératifs-dystrophiques dans le cartilage sont observés;
    • pseudoarthralgie - la douleur est ressentie comme articulaire, bien qu'elle soit causée par des causes extra-articulaires (par exemple, la fibromyalgie).

    Symptômes d'arthralgie

    La principale manifestation de l'arthralgie est la douleur articulaire.

    En raison du fait que l'arthralgie est particulière au tableau clinique de nombreuses maladies, les symptômes de la maladie sous-jacente apparaissent généralement, en particulier lorsqu'ils sont aigus.

    Au début du processus pathologique, la douleur dans les articulations peut être le seul signe de la maladie. Dans le même temps, les sensations douloureuses sont de nature différente (aiguë ou terne, constante ou intermittente, douloureuse ou lancinante, nocturne ou commençant). Certaines pathologies sont caractérisées par des douleurs articulaires migratoires.

    En règle générale, la douleur augmente avec l'effort physique. En présence d'un processus inflammatoire, une hyperémie de la peau, un gonflement dans la région de l'articulation, une augmentation de la température de la peau, une restriction des mouvements de l'articulation touchée, sa déformation s'ajoutent aux symptômes de l'arthralgie. L'arthralgie est souvent associée à la myalgie (douleur dans les muscles).

    Dans la plupart des cas, l'arthralgie survient dans les grosses articulations (épaule, coude, hanche, genou) et beaucoup moins souvent, le processus pathologique affecte les petites articulations (interphalangien, poignet, cheville, etc.).

    Caractéristiques de l'écoulement de l'arthralgie chez les enfants

    Les arthralgies chez les enfants sont le plus souvent le signe d'une maladie infectieuse aiguë. Dans ces cas, des douleurs articulaires et musculaires peuvent survenir même au cours de la période prodromique, puis elles sont accompagnées de fièvre et de signes d'intoxication du corps (maux de tête, dégradation générale de la santé, faiblesse, perte d'appétit). Une arthralgie d'étiologie infectieuse est accompagnée de plaintes de douleurs dans les articulations des membres supérieurs et inférieurs. Dans ce cas, la mobilité des articulations ne change pas. Dans la plupart des cas, avec une diminution du syndrome toxique, qui était causé par la maladie sous-jacente, l'arthralgie disparaît également. La préservation de l'arthralgie après la disparition du processus infectieux peut indiquer le développement d'une arthrite réactive.

    L'oligoarthralgie et la polyarthralgie chez les enfants atteints de maladies rhumatismales se manifestent sous la forme de douleurs articulaires intenses. Généralement, les grandes articulations des membres inférieurs sont impliquées dans le processus pathologique, alors que leur mobilité est limitée.

    Le développement progressif d'arthralgies sur une longue période peut indiquer la présence chez l'enfant d'enfants souffrant d'arthrose déformante ou d'autres processus dégénératifs dystrophiques au niveau des articulations. En règle générale, dans de tels cas, l'enfant présente une arthralgie du genou ou est impliqué dans le processus pathologique de la hanche. Les enfants peuvent se plaindre d'une douleur sourde et douloureuse qui survient pendant l'exercice et qui se calme au repos. Les mouvements des articulations s'accompagnent généralement d'un resserrement. Dans certains cas, les patients ont une dépendance météorologique.

    Le développement d'oligo- ou polyarthralgies chez les enfants, accompagné d'une déformation des phalanges distales des doigts et des ongles (doigts d'Hippocrate, syndrome du pilon) peut indiquer des maladies graves du cœur, du foie, des poumons et d'autres organes internes.

    Avec le développement d'arthralgies sur le fond des maladies endocriniennes chez les enfants, on observe généralement des douleurs musculaires, ainsi que des douleurs dans les os du pelvis et de la colonne vertébrale.

    Les arthralgies chez les enfants nécessitent une attention particulière, car leur non-respect peut conduire à négliger un processus pathologique grave, parfois avec des conséquences irréversibles.

    Lorsque l'inflammation des articulations chez les enfants développent souvent une arthralgie résiduelle. Dans ce cas, la douleur dans les articulations touchées et la restriction de leurs mouvements sont généralement temporaires et disparaissent au bout de quelques semaines. Cependant, dans certains cas, il existe des rechutes dues à un refroidissement excessif du corps, à des charges excessives, ainsi qu’aux changements climatiques (temps humide, froid et venteux particulièrement défavorable).

    Diagnostics

    Comme les arthralgies peuvent être une manifestation de diverses maladies, le diagnostic du principal processus pathologique est mis en avant. Le premier à recueillir des plaintes et anamnèse, ainsi que l'examen physique.

    Des méthodes de diagnostic du matériel, faites appel aux rayons X des articulations, aux ultrasons, si nécessaire - à l’ordinateur et à l’imagerie par résonance magnétique, à l’arthroscopie. Une ponction diagnostique de l'articulation touchée est réalisée, suivie d'un examen de laboratoire de la ponctation.

    L'examen est complété par des diagnostics de laboratoire: analyse générale et biochimique des études sanguines, sérologiques, bactériologiques, immunologiques (tests rhumatismaux).

    L'arthralgie du genou se développe dans ces types d'activité physique, où la charge sur l'articulation du genou est constante, et l'arthralgie de la hanche est une occurrence fréquente chez les culturistes.

    Traitement

    En plus du traitement de la maladie sous-jacente à l'origine de l'arthralgie, un traitement symptomatique est utilisé pour l'éliminer.

    La pharmacothérapie vise à éliminer le processus inflammatoire de l'articulation et à enrayer le syndrome douloureux. À cette fin, des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens et / ou des analgésiques sont utilisés. Ils peuvent être utilisés par voie orale ou locale sous forme de crème, de pommade ou d'application sur la région de l'articulation touchée. Une combinaison de médicaments oraux et locaux est parfois prescrite. Afin de minimiser les effets secondaires possibles, ces préparations orales sont prescrites dans un court cours. En cas d'étiologie infectieuse, on utilise des médicaments anti-infectieux, dont le but généralement après l'identification de l'agent pathogène et la détermination de la sensibilité de l'agent infectieux aux médicaments. Dans les pathologies du tissu conjonctif, des anti-inflammatoires stéroïdiens et des immunosuppresseurs sont utilisés.

    Les méthodes physiothérapeutiques sont efficaces dans le traitement complexe de nombreuses maladies, dont la manifestation est une arthralgie, complétant le traitement principal. Le plus souvent recours à la thérapie magnétique, à la thérapie au laser, à l’électrophorèse de médicaments, à la thérapie par ultra-haute fréquence, à l’hydrothérapie, ainsi qu’à la paraffine et à la boue. La physiothérapie est contre-indiquée dans les processus inflammatoires aigus (ainsi que dans l’exacerbation des maladies chroniques) et dans les maladies auto-immunes.

    Si nécessaire, une thérapie à long terme pour réduire la charge de médicaments sur le corps dans certains cas, utilisez des médicaments à base de plantes, tout en utilisant des extraits d'herbes (fleurs de camomille, boutons de bouleau, genévrier), des bains de pin ou de térébenthine. L'apithérapie a une grande efficacité dans le traitement de certaines formes d'arthralgies.

    Prévention

    Afin de prévenir les arthralgies, il est recommandé de:

    • visite en temps opportun chez le médecin si vous soupçonnez le développement du processus pathologique dans les articulations;
    • traitement adéquat des maladies infectieuses;
    • éviter les efforts physiques excessifs, mais avec une activité physique suffisante;
    • promenades régulières dans l'air frais;
    • alimentation équilibrée;
    • maintenir un poids corporel normal;
    • rejet de mauvaises habitudes.

    Conséquences et complications

    L'absence de diagnostic et de traitement en temps opportun en présence d'arthralgies peut entraîner l'apparition de troubles irréversibles des tissus articulaires et la destruction des articulations. Arthrose, contractures, rigidité musculaire et ankylose peuvent se développer, entraînant une invalidité.

    Si l'arthralgie est le signe d'un processus pathologique grave dans l'organisme, l'absence de traitement adéquat aggravera le pronostic de la maladie sous-jacente.

    Informations sur le sorcier

    Astuces et prescriptions pour le traitement de diverses maladies

    • Accueil
    • Traumatologie
    • Arthralgie chez les enfants - les causes principales, les symptômes et les méthodes de traitement

    Arthralgie chez les enfants - les causes principales, les symptômes et les méthodes de traitement

    Arthralgie chez un enfant est appelé symptômes douloureux qui se produisent dans une ou plusieurs articulations. Dans ce dernier cas, nous parlons de polyarthralgie. Des arthralgies chez les enfants peuvent survenir lors de la stimulation des neurorécepteurs des membranes synoviales par des médiateurs inflammatoires à l'intérieur des capsules articulaires, ainsi que par des substances toxiques, des ostéophytes, des cristaux de sel, des produits de réactions immunitaires, etc.

    De tels symptômes chez les enfants peuvent survenir avec des maladies d'origine infectieuse, endocrinienne, rhumatismale, neurologique, auto-immune, néoplasique, ainsi que des blessures et du surpoids. Établir les causes d'arthralgies chez un enfant a une importante valeur différentielle thérapeutique. Le traitement des arthralgies chez un enfant implique l'élimination des causes qui ont conduit à l'apparition de la maladie et l'utilisation de tels agents symptomatiques tels que la chaleur, les pommades et les médicaments analgésiques.

    Le syndrome articulaire chez l'enfant, qui se manifeste par une forme d'arthralgie, est caractérisé par l'absence de symptômes de lésions articulaires (œdème, malformation, hyperémie, diminution de la mobilité) et, dans de nombreux cas, par l'absence de signes radiologiques. Cependant, l'arthralgie chez l'enfant précède souvent une lésion organique significative des articulations ou indique le début d'un processus pathologique extra-articulaire grave.

    Variétés d'arthralgie

    Les manifestations de cette maladie chez les enfants peuvent varier en fonction de la localisation et de l'intensité de la douleur, du nombre d'articulations touchées, de la force et de la nature du syndrome douloureux, de la fréquence pendant le jour, de la durée du parcours et des connexions à l'un ou l'autre type de mouvement.

    Si les douleurs ne surviennent que dans une articulation, les médecins parlent de monoarthralgie et, en cas d'apparition simultanée de douleurs dans plusieurs articulations, la maladie se présente comme une oligoarthralgie. Si le nombre d'articulations douloureuses chez un enfant est supérieur à quatre, ce syndrome est appelé polyarthralgie.

    Par la force de la manifestation du syndrome douloureux, les arthralgies sont divisées en douleurs aiguës et sourdes, selon la méthode du flux, une arthralgie constante et fugace est déterminée, et en fonction de l'intensité du flux, elles sont réglées sur faible, moyenne et intense. Dans la plupart des cas, la douleur chez les enfants survient dans les grosses articulations (épaule, coude, genou, hanche) et beaucoup moins dans les petites et moyennes articulations (interphalangienne, cheville, poignet).

    Les rhumatologues distinguent les types de douleurs articulaires suivants:

    - polyarthralgie ou oligoarthralgie, au cours de laquelle interviennent des membranes synoviales ou des modifications progressives du cartilage dystrophiques et dégénératives;
    - arthralgies intermittentes (épisode primaire) au cours d'une arthrite récurrente ou aiguë;
    - provoqué par une intoxication chez un enfant à la suite de maladies infectieuses aiguës;
    - arthralgie après un traumatisme ou à la suite d'un processus inflammatoire;
    - Longue monoarthralgie des grosses articulations
    - Pseudoarthralgie.

    Causes de l'arthralgie chez un enfant

    Les arthralgies chez les enfants accompagnent souvent l'évolution des maladies infectieuses aiguës. Cela peut se produire à la fois pendant la période prodromique et au début de l'arthralgie, qui s'accompagne d'une intoxication et d'une fièvre. Dans les arthralgies infectieuses, l'enfant ressent une boule dans les articulations des bras et des jambes. Dans ce cas, la douleur est de nature polyarticulaire et s'accompagne souvent d'une douleur dans les muscles. Dans cette forme de la maladie, la mobilité des articulations reste inchangée. Le plus souvent, l'arthralgie infectieuse chez un enfant disparaît complètement après quelques jours avec une diminution du syndrome toxique, due à une maladie ou à une autre.

    Il existe différentes manières de développer une arthralgie réactive à la suite d'une maladie infectieuse urogénitale ou intestinale aiguë, du syndrome d'arthralgie parainfectieuse provoqué par la tuberculose, de la syphilis secondaire et d'une endocardite infectieuse. Parfois, la cause de l’arthralgie se trouve dans les foyers d’infections chroniques telles que la pyélonéphrite, les annexites, la cholangite, l’invasion parasitaire et l’abcès périamygdalien.

    La polyarthralgie ou l’oligoarthralgie est considérée comme un symptôme typique des maladies rhumatismales chez l’enfant. L'arthralgie rhumatismale est inhérente à la douleur persistante migratoire intense, à la participation de grosses articulations des membres inférieurs et à la restriction de mouvement dans les articulations. La polyarthrite rhumatoïde et les maladies systémiques rhumatismales se manifestent par un syndrome polyarticulaire comprenant des petites articulations symétriques des mains et des pieds et une raideur matinale. Dans le cas de l’arthrite microcristalline goutteuse, les symptômes de l’arthralgie se manifestent par des accès de douleur à l’intérieur d’une articulation isolée. Avec cette douleur, se produit soudainement très rapidement atteint une intensité élevée et ne diminue pas en quelques jours.

    Les arthralgies, qui se développent progressivement sur une période assez longue, peuvent être un symptôme de déformation de l'arthrose ou un certain nombre d'autres lésions dégénératives-dégénératives des articulations. En règle générale, les articulations de la hanche et du genou sont impliquées dans le processus. Il y a une douleur sourde et douloureuse, qui est ressentie lors d'un effort physique et disparaît au repos. Les arthralgies chez les enfants peuvent parfois être du type dépendant du temps. Dans ce cas, la maladie s'accompagne d'un craquement des articulations lors des mouvements.

    Le peuplement d'oligoarthralgies et de polyartralgies au long cours, au cours desquels se forment les «doigts d'Hippocrate» avec déformation des phalanges et des ongles distaux, se produit avec des lésions paranéoplasiques des membranes synoviales. Dans de tels cas, on soupçonne un cancer des organes internes et en particulier des poumons.

    Assez souvent, la cause d'arthralgies chez l'enfant a des troubles endocriniens, notamment l'hyperparathyroïdie primaire, l'hypothyroïdie, le dysfonctionnement ovariogène, etc. Avec la genèse endocrinienne, le syndrome articulaire peut évoluer comme l'oligoarthralgie avec l'osalgie. Dans ce cas, l'enfant ressentira des douleurs dans les muscles, la colonne vertébrale et les os du bassin.

    Pour toutes les autres causes probables d'arthralgies chez les enfants, il est possible d'identifier une intoxication par des métaux lourds tels que le béryllium, le thallium, des surcharges régulières et des lésions articulaires, des réactions post-allergiques et l'utilisation à long terme de médicaments.

    Les arthralgies résiduelles, qui surviennent chez les enfants à la suite d’une inflammation des articulations, peuvent être temporaires ou chroniques. La douleur et la raideur des articulations peuvent être ressenties pendant plusieurs semaines, mais après un certain temps, le travail des extrémités et le bien-être de l’enfant se normalisent complètement. Dans le cas des arthralgies chroniques, des exacerbations sont possibles, provoquées par une hypothermie, une dépendance météorologique et une surcharge.

    Les médecins appellent douleur pseudoarthralgique provoquée par une névralgie, une ossalgie primaire, un pied plat, une pathologie vasculaire, une douleur musculaire commune, des troubles psychosomatiques, une déformation des extrémités en forme de O ou en X.

    Méthodes pour le diagnostic de l'arthralgie

    Étant donné que l'arthralgie chez l'enfant ne peut pas être considérée comme une unité nosologique distincte, mais simplement comme un symptôme subjectif, afin de déterminer la cause de la maladie, un examen physique est d'abord effectué et les caractéristiques cliniques et anamnestiques établies. La consultation d'un rhumatologue est également désignée.

    Afin de différencier l'étiologie de l'arthralgie, des études objectives pertinentes sont réalisées. Lors des diagnostics de laboratoire, l'analyse clinique principale est le sang d'un enfant, dans lequel on effectue une numération plaquettaire, des tests sérologiques, des tests bactériologiques et biochimiques.

    Les méthodes instrumentales pour le diagnostic de l'arthralgie chez les enfants incluent l'échographie des articulations, la radiographie, la thermographie et la tomographie, la podographie et la diffraction des rayons X. De plus, les interventions invasives suivantes sont utilisées, telles que l'arthroscopie, l'arthrographie de contraste, la ponction diagnostique des articulations avec un examen cytologique et microbiologique de la ponctation.

    Traitement arthralgie chez les enfants

    Lors du traitement de l'arthralgie chez les enfants, la pathologie primaire est traitée en premier. Dans ce cas, un traitement médicamenteux prescrit visant à soulager le processus inflammatoire dans le syndrome de la douleur articulaire et soulager.

    Le traitement systémique implique l’utilisation d’AINS (naproxène, ibuprofène, diclofénac). Si un traitement d'arthralgie modérée se produit chez un enfant ou s'il existe des contre-indications à l'utilisation de médicaments oraux, un traitement local externe avec des anesthésiques, des onguents anti-inflammatoires et chauffants (diclofénac, finalgon, pommade à la térébenthine, gel rapide) est utilisé. Des applications avec du dimexidum sont également appliquées sur les articulations touchées de l'enfant.

    Pronostic pour arthralgie

    En cas de négligence d'un examen approfondi, en cas de traitement tardif, une arthralgie peut provoquer le développement de processus fonctionnels irréversibles au niveau des articulations (contracture, ankylose, rigidité). Étant donné que l'arthralgie chez l'enfant peut être une sorte d'indicateur d'un certain nombre de maladies, il est conseillé de consulter un médecin dans les deux jours suivant l'apparition et la préservation du syndrome articulaire.